Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 11 septembre 2011 | Mise en ligne à 8h13 | Commenter Commentaires (59)

    Il faut changer le monde

    image110911080956 2

    Il faut changer le monde.

    On ne peut pas vivre comme ça.

    Il y a une boule dans notre gorge.

    Il y a de la peine dans nos yeux.

    Et de la peur dans notre cœur.

    Il faut changer le monde.

    Des hommes qui avaient l’impression de vivre pour rien, décident de mourir pour quelque chose.

    Alors ils prennent un avion.

    Et s’écrasent sur des buildings.

    En tuant des milliers de gens.

    Des milliers d’innocents.

    Il faut changer le monde.

    Des compagnies immensément riches exploitent des enfants pour faire encore plus d’argent.

    Il faut changer le monde.

    Des hommes qui disent aimer des femmes, les frappent et les tuent. Parce qu’ils ont trop bu.

    Il faut changer le monde.

    Des parents méprisent leurs enfants.

    En les traitant de pas bons.

    En brisant leurs corps.

    En cassant leurs âmes.

    En les battant.

    Il faut changer le monde.

    Des sans-abris meurent de froid.

    Sans que personne ne les voit.

    Il faut changer le monde.

    Des personnes âgées meurent d’ennui.

    Sans que personne ne s’en soucie.

    Il faut changer le monde.

    Des milliers d’Africains meurent de faim, mais ils meurent trop loin pour que ça nous touche.

    Pour qu’on lève le petit doigt.

    Il faut changer le monde.

    Un oiseau vole dans le ciel.

    Et l’on tire dessus.

    Il faut changer le monde.

    Un homme pense à son argent, ses voitures, ses maisons, ses actions.

    Mais il ne pense pas aux autres qui sont autour de lui.

    Il faut changer le monde.

    Un homme empêche un autre homme de rêver.

    Il faut changer le monde.

    Un homme se réjouit qu’un autre n’a pas réussi.

    Il faut changer le monde.

    Un homme abuse de la confiance de quelqu’un.

    Il faut changer le monde.

    Un homme fait de la peine à quelqu’un, en riant de son physique. De son statut. De sa faiblesse.

    Il faut changer le monde.

    Des hommes haïssent d’autres hommes. Seulement parce qu’ils ne sont pas comme eux. Parce que leur peau n’est pas de la même couleur. Parce qu’ils ne croient pas au même Dieu qu’eux. Parce qu’ils n’ont pas la même orientation sexuelle. Parce qu’ils sont différents. Ils les haïssent. Du plus profond d’eux-mêmes.

    Il faut changer le monde.

    Un homme n’a jamais entendu quelqu’un lui dire : .

    Il faut changer le monde.

    Un homme à qui on a dit que sa vie ne valait rien, croit que celle des autres n’en vaut pas plus. Alors il maltraite. Alors il fait mal. Pour se venger.

    Il faut changer le monde.

    Sur une plage, un bébé de 2 ans fait un château de sable. Il est tout beau. Avec ses deux tours. Un autre bébé de 2 ans arrive. Et donne un coup pied dessus. Volontairement.

    Le château de sable s’effondre. Le bébé se met à pleurer. Pourquoi l’autre a fait ça ? On ne sait pas. C’est comme ça.

    Il faut changer le monde.

    Le 11 septembre 2001, c’est toute la méchanceté, toute la violence, tout l’égoïsme, toute l’injustice du monde que nous avons fait, qui nous a frappé de plein fouet. En plein cœur. Et qui a tué des milliers de gens. Et qui a gâché la vie de tous ceux qui les aimaient. À jamais.

    Il faut changer le monde.

    C’est la seule chose à faire. Tout le reste sera vain. Tout le reste ne servira à rien. On aura beau raser tous les pays ennemis. On aura beau tuer tous les coupables. Il y en aura d’autres. Il y en a toujours eu d’autres. Tant que le monde ne changera pas. Tant que le monde sera comme ça.

    Il faut changer le monde.

    Et la seule façon de faire ça, c’est de se changer nous-même. D’arrêter d’être pas fin. D’arrêter d’être méchant. Trop souvent. D’arrêter de critiquer, de blesser, d’exploiter les autres. De se servir de tous et chacun pour arriver à nos fins.

    Il faut aimer les autres enfin. Les aider. Vraiment.

    Si chacun de nous change. Le monde sera changé. Le monde sera meilleur.

    Le jour où nous aurons tous l’âme de ces sauveteurs new-yorkais qui risquent leur vie pour sauver celle de leur prochain, le monde sera beau. Et nous serons bien.

    Et la boule disparaîtra de notre gorge. Et la joie remplacera la peine dans nos yeux. Et l’amour remplacera la peur dans notre cœur.

    Il faut changer le monde.

    Ce n’est pas qu’une prière.

    Il faut changer le monde.

    Avant l’horreur et la guerre.

    Il faut changer le monde.

    Avant que le monde ne nous change en poussière.

    Il faut changer.

    (Chronique publiée le 16 septembre 2001.)


    • Beau discours mais quand il n’y a pas de chicane c’est plate.Cela m’a quand même permis de m’évader pendant quelques secondes.
      Merci Stéphane!

    • Mais je rectifie ma position en disant qu’il ne faut pas en tant qu’être humain fermer les yeux devant les injustices pour autant sinon cela fait de nous des individualistes et ce n’est pas ca qui fait avancer les choses.

    • Très beau texte Stéphane.
      En ce dixième anniversaire voici le mien:-

      Comment oublier ?

      Le 11 septembre 2001, je travaillais dans un bureau situé dans un édifice de plusieurs étages du boulevard Crémazie. Après une heure et demie dans le trafic, j’arrive au bureau et donne un coup de fil à mon épouse. Elle me raconte qu’un avion s’est écrasé sur l’une des tours du World Trade Center. On parle d’accident à la télévision. Nous parlons de choses et d’autres et là, en direct, elle voit un deuxième avion qui se fracasse contre l’autre tour. Incrédule, je lui dis qu’ils doivent probablement rediffuser les mêmes images. Mais non, c’est bel et bien un deuxième avion. Dès lors, plus question de simple accident.

      L’horreur dans sa voix me glace le sang. Mais qu’arrive-t-il donc? Après quelques «je t’aime» d’usage bien sentis, nous raccrochons. Tout à coup, la peur s’empare de moi. Mais que va-t-il arriver maintenant? Vont-ils aussi s’en prendre au Canada? Au Québec?

      Je suis dans un édifice comportant plusieurs étages. Y a-t-il d’autres fous dans les airs? Vais-je revoir les personnes que j’aime? Combien de personnes ces malades ont-ils tuées? La radio ne diffuse plus de musique. Non. Uniquement des nouvelles en direct qui décrivent l’horreur vécue à New York, capitale financière et symbole de la richesse et de la suprématie américaine pour les fous, les malades que sont ces terroristes sans coeur et sans pitié.

      Il est impossible d’oublier cette journée qui a changé le monde à jamais. Malgré tout. Malgré l’horreur, l’angoisse, les nombreuses interrogations et l’incompréhension, le côté positif en moi prend le dessus. Ceux que j’aime sont toujours là, et Bush va prendre les choses en main (!?). Nous connaissons la suite. Cette journée du 11 septembre ne s’est jamais terminée. Nous sommes restés figés dans le temps. Certes la vie suit son cours, mais elle est différente et probablement plus belle, car plus fragile. Merci les terroristes. Merci de nous avoir rendus plus conciliants et solidaires. Merci de nous avoir fait apprécier chaque jour qui passe trop vite. Merci de nous avoir démontré comment l’être humain et sa bonté peuvent faire en sorte de nous sortir d’un tel cauchemar.

      Jean Bottari – Saint-Mathias-sur-Richelieu

    • L’homme a été créé libre et à ce titre il est libre d’aller là où il veut, libre d’aimer, libre d’haïr, mais aussi libre d’exploiter sa conscience pour être un meilleur homme. Cette liberté de l’homme favorise toute l’énergie du meilleur, mais aussi du pire. C’est à l’homme de choisir ce qui est mieux pour lui et ses semblables et il sait aussi qu’il est bien souvent tenté de faire de mauvais choix en croyant qu’il pourra jouir davantage de son existence.

      L’homme est en éternel construction depuis son arrivé sur terre. Il est un parfait exemple de ce qui se passe en recherche, une succession d’essais et erreurs afin de parvenir à la découverte qui souvent change le monde.

      L’homme est imprévisible, mais il faut cultiver la CONFIANCE envers ses meilleurs gestes, ses meilleurs décisions, ses meilleurs attitudes, et sa grâce quand il répand sa pureté d’enfant pour nous procurer cet émerveillement devant tout ce qui nait et renait sur cette planète.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Très belle réflexion que l’on devrait relire régulièrement, car Plaute disait:«l’homme est un loup pour l’homme»

      JC Tanguay
      Val Morin

    • Le 11 septembre c’est surtout, moins d’un millième de tout les morts qu’ont causé les américains aux autres peuple dans le monde. Directement ou indirectement.

      Le 11 septembre c’est une réaction extrémiste face à un peuple extrémiste.

      Je n’encourage pas le geste, mais je ne verserais pas une larme pour les attentats du 11 septembre…

    • On en reparlera après la mort du dernier croyant.

    • “Des hommes haïssent d’autres hommes. Seulement parce qu’ils ne sont pas comme eux. Parce que leur peau n’est pas de la même couleur. Parce qu’ils ne croient pas au même Dieu qu’eux. Parce qu’ils n’ont pas la même orientation sexuelle. Parce qu’ils sont différents. Ils les haïssent. Du plus profond d’eux-mêmes.

      Je rajouterais qu’il y en a même qui haïssent d’autres hommes parce qu’ils parlent une autre langue….qui haïssent une autre culture seulement parce que celle-ci connait une énorme popularité. Tout cela étant nourri par la peur et la victimisation.
      Il faut changer le monde…..en montrant l’exemple.

    • Le monde est monde depuis qu’on est au monde ! Vous etes fatiguant avec votre volonté de tout changer le monde….

    • Très belle réflexion Stéphane. Dans un monde idéal… Mais l’humain étant ce qu’il est, nous allons assurément avoir besoin de l’aide d’extraterrestres pour y arriver.

      Chaque jour il se produit de tristes évènements au nom de la religion, du pouvoir et de l’argent. Même pas besoin de regarder du côté des plus puissants de la planète. Dans notre propre entourage il y a des personnes qui abusent des autres sans le moindre remord. Des adultes qui abusent des enfants. Des hommes qui abusent des femmes. Des employeurs qui abusent de leurs employés. La liste peut s’allonger encore et encore et encore.

      Est-ce parce que je vieillis ou bien le monde est réellement en chute libre. Il me semble que les cas d’abus augmentent de façon effrénée depuis des années déjà. Que l’humain est de plus en plus mesquin. Si la tendance se maintient, qualifier quelqu’un “d’humain” deviendra bientôt une insulte… À moins que ce ne soit déjà le cas ?

    • Non Mr Laporte, vous ne voulez pas changer le monde.

      Vous voulez que les gens qui ne pensent pas comme vous changent et deviennent comme vous.

      Parce que vous pensez avoir la bonne ligne de réflexion

      C’est tout.

    • Mais, dès demain, le cynisme et les *clins d’oeil*
      reprendront droit de cité exclusif
      au royaume de l’individualisme comme droit fondamental
      et de la consommation à tout prix comme raison de vivre!

    • @renko

      11 septembre 2011
      09h58

      “Le 11 septembre c’est surtout, moins d’un millième de tout les morts qu’ont causé les américains aux autres peuple dans le monde. Directement ou indirectement.

      Le 11 septembre c’est une réaction extrémiste face à un peuple extrémiste.”

      Vous oubliez tous les morts Américains qui sont restés sur les champs de batailles Européens (entre autre) pour libérer les peuples de la botte Nazie…Comme disait GW Bush, le seul territoire que l’Amérique à gardé lors des ses nombreuses batailles en Europe est le territoire utilisé pour enterrer nos morts.

      Vous savez, l’Amérique a changée:

      Dans les années 60, dans une vingtaine d’état, le mariage entre noir et blanc était criminel et même, dans certains états, passible de la peine de mort.

      Aujourd’hui:

      Lorsque je vais aux USA, je vois régulièrement des hommes noirs avec des femmes blanches (et vice versa) avec des petits enfants mulâtres.

      En plus, le président est noir….L’Amérique a changée!

    • @pager : Si les américains n’avaient pas autant tarder à entrer en guerre, les nazie n’auraient pas eu le temps de faire autant de morts. Les américains ont fait des profits énormes avec cette guerre et les prêts qu’ils ont accordé pour la reconstruction de l’Europe.

      Je ne dit pas que l’Amérique ne s’améliore pas mais que le 11 septembre est une réponse à leurs actes au moyen-orient ET au délire de fanatiques religieux…

    • Le coctail de la violence: la certitude d’avoir raison + le rejet
      de toutes differences.

    • Stephane Laporte for Prime Minister…

      Fini les problèmes!

    • Beau texte Stéphane, moi j’ai pas de talent pour écrire

      “Quand les hommes vivront d’amour
      Il n’y aura plus de misère
      Et commenceront les beaux jours
      Mais nous, nous seront mort mon frère

      Mais quand les hommes vivront d’amour
      Qu’il n’y aura plus de misère
      Peut-être songeront-ils un jour
      A nous qui serons morts mon frère

      Nous qui aurons aux mauvais jours
      Dans la haine et puis dans la guerre
      Cherché la paix, cherché l’amour
      Qu’ils connaîtront alors mon frère”

      RAYMOND LÉVESQUE

      http://www.youtube.com/watch?v=v2EOLlAacf8

    • Je crois que l’Homme change pour le mieux. Mais lentement, et non en ligne droite. Pensons seulement à toutes les organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales qui oeuvrent pour la paix et le développement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il y a progrès, plus de solidarité entre les peuples. Oui! Il reste beaucoup à faire, mais l’Homme progresse. Mais bien trop de coeurs demeurent de pierre.

      Michel Lebel

    • Il y a un monde de différence entre l orient et l occident et ce, à tous les niveaux. Oui il faut changer le monde mais faudrait d abord être honnetes dans nos relations. Les pays riches payent pour assurer leur paix pres des puits de pétrole mais la pauvreté regne pareil…

      Le problême c est que des deux côtés on veut du changement mais personne ne se parle des vraies affaires. S il y a eu un printemps arabe c`est pas pour rien. S il y a eu le 11 septembre c est pas pour rien non plus.
      Reste à être assez matures pour en tirer les vraies lecons.

      Il est temps que du coté de l amérique on se regarde dans le miroir et qu on assume nos responsabilités pour ne plus que de tels évenements ne se produisent. L hypocrisie et le chauvinisme qui mine les grandes puissances doit cesser.

      Le monde change tout seul avec ou sans l intervention de l humain. Suffit de savoir de quoi est fait un monde meilleur…

    • Félicitations monsieur Laporte pour cette très belle chronique de ce matin.
      Et aussi pour cette prise de conscience sur ce blogue.
      Effectivement, il faut changer le monde.
      L’être humain naît parfait pas nécessairement dans son corps physique, mais dans le profond de son Être, dès sa naissance cet individu aspire au bonheur et à l’amour. Le besoin d’aimer et d’être aimé.

      Ce que ça prend pour le changer serait justement un changement radical de la façon d’être éduqué, et ce, à partir de ses besoins fondamentaux, malheureusement, un enfant ne vient pas au monde avec un mode pratique, tel un micro-ondes. Ses besoins fondamentaux doivent être d’abord appris par ses géniteurs pour que ces derniers puissent le transmettre à leur tour. Aussi malheureux soit-il plusieurs d’entre eux n’en connaissent rien. Ça ne fait pas partie d’un programme d’apprentissage dans nos écoles.

      Les personnes qui s’y arrêtent, le font parce qu’ils ont souffert soit, de grandes injustices, de plusieurs malheurs successifs qui par force d’usure les atteignent dans le plus profond de leur Être. Cette forme d’éducation pour qu’elle fonctionne devait être universelle : c’est d’espérer au miracle.

      Le plus intelligent et plus performant des animaux a beaucoup de difficulté à devenir un être humain qui réfléchit avant d’agir. La censure morale lui fait défaut, le besoin de pouvoir, d’acquérir des richesses au détriment des autres en écrase et insultant son prochain est devenu façon courante de faire les choses et ça, depuis toujours.

      Le changement serait peut-être réalisable si globalement, la façon de faire de la politique serait différente, mais encore là il s’agirait de changer la philosophie politique pour en adopter une, qui serait universelle. Pour ce faire, il faut que l’homme change radicalement et je ne crois malheureusement pas que ce soit aujourd’hui la veille.

      Vous savez très bien monsieur Laporte que même à partir des blogues certaines personnes hargneuses ne peuvent s’empêcher de critiquer l’opinion d’autrui et qui va même jusqu’à insulter les autres.
      Bonne fin de journée.

    • C’est un très beau texte mais j’avoue moins aimer le passage suivant: “Le 11 septembre 2001, c’est toute la méchanceté, toute la violence, tout l’égoïsme, toute l’injustice du monde que nous avons fait, qui nous a frappé de plein fouet.”

      Même il y a 10 ans, je trouvais déjà que ce genre de discours validait la vengeance et culpabilisait les victimes, non pas pour leur actes mais simplement pour leur appartenance au peuple américain. Voilà leur seul crime en vérité. Votre “nous” suggère même que ce sont les occidentaux dans leur ensemble qui sont coupables. À ce sujet, sachez que les victimes du WTC étaient originaires de plus de 40 pays différents.

      Peut-on décemment considérer que la mort de civils américains est “compréhensible” sous prétexte que le gouvernement qui les dirige s’est rendu coupable d’injustices à travers le monde alors que seule celle des civils décédés à causes de ce dernier est serait injuste et tragique?

      Au nom des valeurs humanistes qui animent bon nombre d’entre nous, devons-nous nous contenter d’opposer une empathie passive à toutes les manifestations de terrorisme islamique à travers le monde? Nous ne réagissons même plus lorsque des islamistes font sauter des mosquées! Devons-nous aussi accepter gracieusement l’idée de mourir de la main de personnes qui n’ont rien d’autre à nous reprocher que le pays où nous sommes nés ou la religion de nos parents? Tenez, quelqu’un pourrait décider que des canadiens ou des québécois méritent de mourir à cause de la réélection de Stephen Harper et ce même si la majorité des uns et des autres ont voté pour un autre candidat.

      Oui, il faut changer le monde mais ce n’est malheureusement pas seulement avec de l’amour et de la compréhension que nous y parviendrons. Nous devons aussi utiliser ce qui reste d’indignation pour dénoncer toutes les idéologies violentes. Nous ne pouvons pas faire d’exception à cause d’une culpabilité mal placée et qui n’affecte même pas les principaux responsables de tout les conflits absurdes de nos gouvernements. Ce qu’on n’a jamais voulu admettre avec le terrorisme islamique c’est qu’il existe de façon indépendante de toutes les injustices utilisées pour expliquer son existence et justifier ses manifestations.

      Il n’y a pas que les gouvernements occidentaux qui peuvent mentir pour justifier la violence. Plusieurs des djihadistes qui prétendent représenter tout les musulmans, (au grand désespoir de la plupart de ces derniers) condamneraient à l’enfer sans hésitation tout musulman qui boit de l’alcool et toute musulmane qui ne portent pas de burqa et il faudrait les croire sur parole lorsqu’ils justifient leur violence par le sort de coreligionnaires d’autres pays ou d’autre branches musulmanes?

      Changeons le monde en faisant la promotion de la paix mais aussi en dénonçant toutes les injustices et idéologies qui la menace.

    • Beau texte.

      Trop naif.

      Le monde est un endroit dur et hostile, Il l’a toujours été et le sera toujours. La souffrance, ca sert a quelque chose, si vous n’y croyez pas, c’est pas grave ca n’y changera rien.

      Bonne journée.

    • Recette pour un monde meilleur :

      - Vivre et laisser vivre
      - Aimez- vous les uns les autres
      - Aimer son prochain comme soi-même

      Il faut y ajouter de la bienveillance, de la compassion et de la compréhension(l’ignorance est la source de la peur bien souvent).

    • @renko

      Ce n’est pas avec des reflexions comme la votre que VOUS allez changer le monde.
      Vraiment pathetique!

    • @renko

      J’ai deux articles qui contredisent vos dires.

      http://www.nationalreview.com/articles/276503/myth-and-reality-after-911-victor-davis-hanson

      http://www.courrierinternational.com/article/2011/09/09/le-11-septembre-2001-a-balaye-l-intifada

    • Il faut arrêter d’être souverainiste et apprendre a être normal

    • Cette réflexion aurait pu être faite il y a 2000 ans. Reportez-la dans 500 ans, et vous savez quoi ? Rien n’aura changé de la nature humaine.

      Donc , un beau discours , certes. Cependant, il fait partie des voeux pieux que j’entendais il y a 50 ans, 40, 30, … et encore aujourd’hui.

      Par contre, ce que l’être humain a à offrir de plus beau, de plus ” humain ” justement, on n’en parle peu ou pas du tout dans les journaux.Ça ne fait pas les manchettes, ça ne VEND pas.

      Alors, en ce qui me concerne, étaler les misères humaines, l’une après l’ autre et en boucle au bulletin de nouvelles, ça fait longtemps que j’ai compris que tous ces travers de la tragédie humaine, ce ne sont qu’une partie de la réalité. Y a-tu rien de moins nouveau que les nouvelles ??? Ne changent que les noms des endroits et des personnes. Pour le reste , même litanie des drames qui , finalement , si on veut bien s’y laisser enliser, ne nous donnent qu’une version négative et ” apeurante ” de notre société humaine.

      Plein de gens travaillent ici et partout ailleurs, jour après jour, au bien- être des autres. Faut-il en faire la liste ? Ils évoluent dans l’ombre, loin des projecteurs, , mettent au premier rang de leurs priorités la vie des autres, leur dignité, en comblant leurs besoins, en apportant leur support moral ou physique, peu importe à des gens démunis, défavorisés.

      Ça existe, ça. Et depuis longtemps !

      Vouloir changer le monde, ben oui. Commençons donc par faire le ménage d’abord en soi et ensuite autour de soi. Commençons par là, c’est déjà pas mal. Un coup solide et muni de bonnes valeurs humaines, l’individu peut étendre son champ d’action, le reste de la planète lui ouvrant grand les bras.

      Disons que les réalités que nous proposent quotidiennement les médias en mal de scoops et de sensationnalisme ne représentent qu’une partie de la réalité qui nous entoure.

      Tu mets bout à bout bout , à coeur de jour, de façon condensée, des drames d’ici ou d’ailleurs …. bien sûr que le monde va mal , n’est-ce pas ?

      Merci à tous ceux et celles qui se dévouent pour améliorer la qualité de vie des autres, à tout niveau. On s’occupera de vous lorsqu’un individu commettra un faux pas. Soyez sans crainte, viendront vite les spot-lights !

      Bonne journée.

    • Quioute, mais…

      La forme de l’homme actuel a pris naissance il y a environ 200 000 ans. Depuis cette période le volume cérébral n’a pas changé (1400 à 1500 cm3) malgré les modifications profondes qui n’ont cessé de s’opérer dans les pratiques sociales et culturelles.

      Bref, depuis 200 000 ans, le cerveau de l’homme n’a pas évolué.

      Donc,au 21e siècle, c’est toujours le même cerveau de la même bibitte poilue qui commande la bombe à neutrons, les automobiles, les fusées, les ordinateurs, qui chie dans l’eau qu’elle boit, qui enfume l’air qu’elle respire et qui tue toujours son semblable. Y’a que le bâton pour tuer qui s’est sophistiqué au fil des siècles, le cerveau qui commande le coup, lui, n’a pas changé d’un iota.

      Alors, c’est pas le monde qu’il est urgent de changer.

      C’est le cerveau humain.

      Si on ne le change pas, il n’y a qu’à attendre que l’évolution s’en charge et espérer que dans l’intervalle, l’espèce humaine ne succombe pas à son abysmale stupidité.

    • http://www.youtube.com/watch?v=FjxOEdVPCbU

    • Utopie. L’homme est homme.
      Et vous êtes mal placé pour parler des gens qui s’enrichissent et qui en veulet plus.
      Vous ête un exemple d’une personne qui a réussi et qui pourrait se retirer.
      Je comprends que c’est votre travail, par contre, le produt devient dilué, et les critiques augmentent.
      Faites ce que vous tentez de prêcher, arrêtez d’accumuler des sous produits et occupez vous à aider votre prochain. Un à la fois.

    • Mr. Laporte, c’est pas au Québec que vous allez changer le monde. Le Québec est une société gangrénée par les corporatismes, les syndicalismes revendicateurs, l’indivualisme, l’hypocrisie, le mensonge, le désespoir moral, la corruption,… Je vous conseille d’alller chercher votre monde idéal dans une tribu dans le fond de l’Amazonie ou de l’Afrique. Ici, il n’y a plus rien à espérer… Le Québécois est fort en gueule pour se dire solidaire ou socialiste mais en fait il est pétri d’égoisme, de préjugés et obsédé par l’argent et la consommation.

    • 4 avions…19 personnes…il n’y avait pas de femme à ce que je sache?

    • bon dimanche m laporte vous savez changer le monde est de se resposabiliser de tout se qui nous arrive de reintaurer sans peur notre intergriter envers l,autre et de crer de possibiliter a chaque jour et de ne pas enmener son passer dans son futur et etre toujour en gratitude vous voyer vous vous crer toujour et constanment des emission qui sont basser sur l,amour ,la puissance de soit et le spossibiliter c,est ta facon a toi de changer le monde et aussi en vert les gens qui sont different tu leur dit que tout est possible d,etre au sommet du monde l,ache pas ta creation tu m,inspire en tant entrepreneur bonne et belle journne a vous tous et atoi et ta famille paix en ce monde sincerment mariejosee brisson

    • Texte naïf et insipide. Le monde est remplie de ‘méchants’? Les compagnies trop riches exploitent les enfants pour s’enrichir davantage? Crois-t’il que Gesca fait exception à cette règle? Je comprends qu’en 2001 on ignorait que l’attaque du 9/11 était un fait de l’extérieur, mais alors que tout démontre que c’est un coup monté de l’intérieur des USA pour arracher des $$$ au Congrès et favoriser les intérêts de ceux derrière cette histoire, je trouve que de publier ce texte 10 ans plus tard, sans le changer/l’adapter relève de la paresse ou du narcissisme. Pourquoi le monde est méchant? Pour l’argent. Pourquoi les enfants le sont? Parce que c’est dans leur culture. Tu veux changer le monde? Trouves une façon pour remplacer ou abbolir l’argent. Tout le rêve, c’est de la chimère. Est-ce le style poétique est utilisé pour masquer l’absence d’opinion valable? Texte inepte et creux.

    • Texte un peu “cheezy”. On dirait le manifeste d’une classe de 6e année.

      “Un oiseau vole dans le ciel. Et l’on tire dessus. Il faut changer le monde.”

      Quoi c’est rendu mal de chasser?

    • @renko

      11 septembre 2011
      11h41

      Vous avez écrit:

      “@pager : Si les américains n’avaient pas autant tarder à entrer en guerre, les nazie n’auraient pas eu le temps de faire autant de morts. Les américains ont fait des profits énormes avec cette guerre et les prêts qu’ils ont accordé pour la reconstruction de l’Europe.”

      Coudon allez vous vous brancher. Quand les USA vont en guerre vous n’êtes pas content et quand ils n’y vont pas, vous chialez encore!

      Faux ce que vous dites, les Américains n’ont pas fait d’argent avec la deuxième guerre mondiale, au contraire ils ont perdu à peu près tout l’argent qu’ils avaient prêté aux Russes entre autre (Qui n’ont jamais remboursé ce qu’ils devaient) et même à l’Angleterre…En plus, ils ont perdu 450 000 soldats sur les différents champs de bataille.

      Je ne comprend vraiment pas cette manie qu’ont beaucoup de Québécois de carrément chier sur la tête des Américains!

    • Il y a une chose que je ne comprend pas. On parle de baisse de natalité au Québec et, mondialement, on parle de retriction des naissances, trop de monde pas assez de bouffe et la difficulté à gèrer les aller et venues tout en fermant, ou plutôt en restraignant l’immigration.

      Un jour, ça va péter!

    • Oui il faut changer le monde et oui c’est déjà commencé et ça va vite. Le “BON” comme le “MAL” se présente à nous de manière accéléré autant dans nos vies personnelles que dans le Monde Politique ou Financier. Tout bouge rapidement à l’image du WEB. Le Monde cherche une vitesse de croisière stable mais n’y est pas encore arrivé, encore trop de “nettoyage” à faire ,de Pardon, de blessure à guérir !! L’étau se resserre, le Bon se rapproche du Mal et lorsqu’ils auront fusionnés, le Monde aura réellement changé !!

      Le 11 Septembre 2001, c’est le sentiment d’IMPUISSANCE ET DE DÉSESPOIR EXTREME d’humains, qui étaient prets à mourir pour nous signifier qu’ils existaient eux aussi !! C’est barbare et pathétique à la fois !!

    • Stéphane Laporte aime beaucoup recycler ses billets, « gérer son catalogue ».

    • Je suis entièrement d’accord avec vous Stéphane il faut que le monde change…. je me permet de vous appelez Stéphane parce que je vous ai connu gamin à Joliette chez Jacques et Marie…. merci pour votre article

    • Chacun de nous peut changer le monde…mais c’est en se changeant soi-même. Je n’ai aucun pouvoir sur votre pensée, mais j’ai le pouvoir de penser par moi-même. Et en modifiant ma pensée et mes actions j’ai donc la possibilité bien infime, je l’admets, de changer un peu le monde. Mais si tous ensemble nous faisions de même avec une action positive et bonne, nous avons la possibilité de transformer le monde, une pensée à la fois. Comme on dit: la ville de Rome ne s’est pas construite en une seule journée. Il en sera ainsi pour construire une meilleure planète. Je ne désespère pas.
      Merci d’avoir eu la patience de me lire.

      Roland Poitras, St-Alphonse Rodriguez.

    • “Il faut changer le monde”, c’est un peu la marotte de tous les inventeurs dont je suis. J’invente des jeux de société depuis près de 30 ans.

      J’aurais aimé changer le monde avec des jeux pour enfants qui leurs démontrent sans qu’ils s’en aperçoivent ce qu’est la liberté et comment l’assumer. J’aurais aimé changer le monde en développant une nouvelle façon de s’amuser, de voir la vie.

      Hélas, dans mon pays, dans mon Québec, là où on n’arrête pas de vanter sa créativité au point d’en faire une fierté nationale, il m’est impossible à l’inventeur que je suis d’ouvrir une brèche pour montrer mes produits afin de trouver quelqu’un qui pourrait les exploiter. Que ce soit les compagnies de jeux, les resto-bars sportifs pour mettre du monde dans leurs salles à dîner qui sont toujours vides en début de semaine ou les média, ils m’ont tous soit complètement ignoré (aucune réponse), soit qu’ils m’ont répondu en négative sans même jeter un coup d’oeil sur le produit. (Même vous, M. Laporte n’avez jamais répondu pour une démonstration d’un jeu de société-réalité.)

      Comment changer le monde… si tout le monde ferme la porte?

    • En tant que baptisé dès ma naissance, il y a 72 ans au Québec,

      je demande au Pape de faire une grève de la faim

      pour protester contre la production d’armement mondiale.

      Jean-Pierre Payette

    • bonjour
      l’être humain est un animal (évolué) mais le mal est en lui.
      pour devenir meilleur,il doit fouiller à l’intérieur de notre âme ,et suivre l’exemple du christ.
      bye

    • Au lieu d’envoyer des jeunes soldats se faire tuer en Afghanistan, en Irak, au Moyen-Orient, bombarder donc ses maudits pays de débiles à coups de bombes atomiques.

      Kaboum.

    • Oui, c’est triste cette méchanceté que nous rencontrons tous les jours. Mais il reste encore beaucoup de monde beau et généreux. Il faut se concentrer sur le beau pour dégager des énergies positives qui atteidront chacun de nous.

    • Stephane, je vous suggère d’écouter la chanson DES HOMMES PAREILS de Francis Cabrel. Un bijoux qui fait réfléchir. C’est votre poême en musique.

    • J’etais en Europe – heureusement – lors du 11 sept et je n’ai donc pas subi le lavage de cerveau des CNNs et cie durant les premieres semaines de cet evenement tragique.

      Je suis par contre au Japon, et on en parlera encore dans 10 ans, 20 ans (pensons Chernobyl), et meme dans 100 ans… le plutonium ca ne s’appelle pas le petit Diable pour rien. J’essaie de comprendre encore pourquoi les gens parlent du 11 sept, quand je vois ici 20 000+ morts seulement relies au tsunami… Alors que le drame se poursuit quotidiennement!

      Je ne comprends pas le silence lie a ce drame du aux radiations pres de Fukushima: fausses couches, deces infantiles, malformations, saignements de nez quotidien durant plusieurs semaines, … exposition interne, presence de Cesium dans l’urine des enfants, … On voit bien que le 11 sept servait bien le gouvernement, alors que cette fois-ci, c’est l’inverse.

      Je reproche plus que jamais le silence des medias, ou etes-vous et pourquoi ne pas rapporter l’horreur des 180,000 enfants toujours vivant dans des zones qui auraient ete evacue si on etait en Russie? Le gouvernement japonais a d’ailleurs eu une bonne idee: creer une equipe pour “corriger” les erreurs rapportees par les citoyens sur Internet!! Ainsi, un de mes blogues preferes est “off” un jour sur deux. Orwell s’etait trompe de titre, il ne fallait pas l’intituler 1984, mais plutot 2011, et il s’etait trompe de pays, il s’agissait du Japon!

      Il faut changer le monde
      Il faut changer les medias!

    • @pager

      11 septembre 2011
      16h25

      “Je ne comprend vraiment pas cette manie qu’ont beaucoup de Québécois de carrément chier sur la tête des Américains!”

      Premièrement, pager, les québecois chient en partant dans leurs culottes juste à l’idée de faire un pays, d’en avoir un à eux.

      Alors cette frustration du pleutre développe depuis des décennies la jalousie, le ressentiment et la condécendance envers ceux qui ont décidés non seulement d’en avoir un pays mais de faire quelque chose avec.

      Québecois: peuple de p’tits et p’tites bourgeoises gâtés pourries par la vie qui ne savent même pas c’est quoi la souffrance et le sacrifice. Mais qui se permettent de faire la leçon comme si c’était Dieu qui parlait. Comme le français (de France) imbu de sa petite opinion de parvenu et de frais chier.

    • @ renko 9h58

      Je ne vois pas l’intérêt de votre intervention. SL ne laisse planer aucun doute quant à une éventuelle vision biaisée des relations socio-politico-écono-militaires planétaire. Il ne prend pas parti pour Uncle Sam : il inclut l’Amérique!

      “Le 11 septembre 2001, c’est toute la méchanceté, toute la violence, tout l’égoïsme, toute l’injustice du monde que nous avons fait, qui nous a frappé de plein fouet. En plein cœur. Et qui a tué des milliers de gens. Et qui a gâché la vie de tous ceux qui les aimaient. À jamais.”

      Non?

    • On appelle cela aimer mais dans le plan du créateur on dirait que ce mot n,a jamais exister car si l’on regarde bien dans la nature, c.est la loi du plus fort, manger ou être manger, les mâles se battent parfois a la mort pour avoir le droit de servir la femelle et il n,y a pas si longtemps les humains pratiquaient le cannibalisme, non ce n.est pas l,amour qui mène le monde mais bien l’instinct de survie, et plus que la population mondiale ira en augmentant les choses n,iront surement pas en s’améliorant car la pénurie d’eau de nourriture et de ressources pour assurer sa survie rendront les pauvres humain de plus en plus cruels, mais ce sont quant même de belles paroles qui nous permettre de rêver un peux et d,espérer un monde meilleur

    • Mr Laporte,que pensez vous des nouvelles lunettes de Simon Durivage?Je ne sais pas si c’est ses lunettes ou son toupet mais il me semble qu’il y a quelque chose,peut être que les deux ne vont pas ensemble.Quesce que vous en pensez lui vont il mieux que les lunettes de Pauline Marois?

    • Oui Monsieur Laporte, changez le monde et arrêter de niveler par le bas. Vous qui avez une voix dans les médias, pourriez changer un peu et lâcher les projets de plus bas commun dénominateur, genre Star Académie…

    • Pour changer le monde, une chanson toujours d’actualité ,dans un dessin animé de qualité: http://www.youtube.com/watch?v=HtDdb4-wlzA&feature=related

    • Il faudrait changer… de date sans doute.

      Le 11 septembre est en train de devenir un “marronnier” (en terme de journalisme).

      Exemples de marronniers, selon Wiki :
      Le changement d’heure.
      La rentrée scolaire et le poids des cartables.
      Les courses de Noël et le boxing day.
      Les sans-abris qui meurent de froid en hiver et les vieux qui meurent de chaleur en été.
      Les gens qui postent leur déclaration de revenus en retard.
      Les régimes minceur à l’approche de l’été.
      L’assassinat de John Lennon.
      Les châssis doubles… Non, on ne les change plus.

      “Avancez par en arrière”, comme à l’époque des tramways.

      Est-ce qu’on pourrait mettre sa montre à l’heure et embarquer dans l’avenir ?

      En commençant par débarrer nos portes.

      Ça va mieux pour sortir de son cocon.

    • “L’amour est une fontaine sans fin entre le coeur et la main.” (Moi)

      “On doit être une gang de manchots…” (Moi)

    • Belle prose de ”collégien de Montréal”.
      Bravo !

      Gordon Sawyer

    • Si nous voulons changer le monde, allons lire “Nouvelle terre” de Eckhart Tolle

      Fort du fantastique succès de son ouvrage Le pouvoir du moment présent, Eckhart Tolle propose aux lecteurs un nouveau livre dans lequel il jette un regard honnête sur l’état actuel de l’humanité. Il nous implore de constater et d’accepter que cet état, fondé sur une identification erronée à l’ego et au mental, frôle la folie dangereuse.

    • Avant de changer le monde il faut se regarder sois-même,nous vivons pour une bonne partie de la population de l’Occident nous vivons une vie décente,nous pouvons nous chauffer quand il fait froid,
      nous avons des marchés,des épiceries,des pharmacies,et des magasins de linges,nous pouvons vivre avec l’essentiel.Bien sur il y a des pauvres mais nous faisons parti des pays riches.
      Ces pays qui ont tant de difficultés à pouvoir se nourrir sont souvent gouvernés par des dictateurs qui sont installés en sous-main par les pays riches et ne bougent pas tant que la révolte du peuple et surtout tant que le mariage avec les bons pays riches dure.Qui parle d’aller déloger le dictateur de la Syrie,pourtant il tue aussi son peuple mais on en parle pas pourquoi?Il a encore des amis dans l’Occident,c’est cette réflexion là qu’il faut faire,je déplore les pertes de vie du 11 septembre c’était les innocentes victimes d’une guerre qui ne les concernait pas mais elle ne reviendront pas et la vengeance n’a rien donné sauf des morts de plus.Aujourd’hui le monde en général s’est appauvrie les richesses sont toujours dans les mains de gens toujours plus riches et c’est aux plus pauvres qu’on demande de faire des sacrifices.
      Alors le monde peut changer peut-être si on commence par se changer et que l’on réfléchit bien au monde que dans lequel on veut vivre.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité