Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 mars 2011 | Mise en ligne à 20h45 | Commenter Commentaires (27)

    La campagne sur twitter

    Twitter_256x256
    coderre_denis_rc

    On va avoir droit à notre première campagne électorale canadienne sur twitter. Et Denis Coderre a une longueur d’avance. Avec plus de 24 000 abonnés, il est le seul qui n’aura pas l’air d’un opportuniste quand il se servira de ce médium.

    Quoiqu’il faut avouer que Justin Trudeau, aussi, est un fidèle pratiquant.

    Les autres, ils ne sont pas là.

    Stephen Harper m’a envoyé trois tweets en un an. Gilles Duceppe, quelques uns de plus. Jack Layton, à peine mieux. Ignatieff, la même chose.

    Soudainement, quelque chose me dit qu’ils vont tous avoir plein de choses à gazouiller.

    Les tweeteux ne sont pas dupes.

    Vous êtes mieux d ‘être ingénieux si vous voulez gagner la bataille des médias sociaux.

    AJOUT

    Comme me le fait remarquer Pandakid1 sur twitter, la bataille de twitter, c’est la bataille pour gagner le vote des jeunes qui ne votent pas normalement. Quel candidat nous fera vivre sa campagne avec tant de sincérité et d’ouverture qu’il séduira la jeunesse? Est-ce que Justin Bieber est candidat?


    • M. Laporte, il est peut être vrai que ca sera la première campagne électorale où les politiciens pourront utiliser les réseaux sociaux de manière significative, mais, par exemple, des 24,000 suiveux…de Denis Coderre, combien y en a t il de son propre comté? Combien y en a t il qui sont libéraux et combien y en a t il qui iront voté le 2 mai?
      Mon impression c’est que les réseaux sociaux ne seront pas un atout pour les politiciens…bien au contraire…les réseaux sociaux permettront au peuple d’influencer le peuple..pas les politiciens…

    • Bon ok. Ca a le mérite comme vous dites de rejoindre un public précis ,jeune et techno mais faudrait peut etre leur dire qu un programme électoral sérieux ne se résume pas en 140 mots….

    • @noirod,25 mars 2011,22h14:«un programme électoral sérieux ne se résume pas en 140 mots….»
      +++++++

      Pas 140 «mots», 140 caractères. C’est pas mal plus succinct encore.
      Mais ça a un avantage très concret: Ça force ceux qui n’ont rien à dire à le dire en peu de mots.
      Et, comme l’a si bien dit un philosophe, trop souvent ça démontre aussi «qu’il y en qui écrivent, pas parce qu’ils ont quelque chose à dire mais juste parce qu’ils ont envie de dire quelque chose.»

      Fait que moi, la campagne sur «Touïtteur»: Des clous!!

    • Personnellement je suis Coderre sur Twitter. Et c’est grâce a Twitter que je ne voterais pas Libéral. À voir aller Mr Coderre c’est à se demander si il passe plus de temps a parler des Canadiens et des conneries sur Twitter, que de s’occuper de son quartier…. Et dire que nous payons surement son forfeit blindé blackberry avec nos impôts…Misère!

    • Quelqu’un peut-il voler le Blackberry de Justin Trewdow svp avant qu’ils nous pollue avec sa rhétorique insupportable ? :)

    • Et qui va être élu dans le comté de Twitter? Denis Coderre, du parti des twits.

    • Bonjour M.Laporte,
      vos billets sur la politique ne sont pas les meilleurs, loin delà. Désolé. Il vaut parfois mieux se concentrer , pour le bénéfice de tous, dans ce qui fait nos forces car c’est là qu’on excelle.

    • Monsieur Coderre a fini par le trouver son OVNI: c’est le petit oiseau bleu…
      Paul Laurendeau

    • Monsieur Laporte, je ne crois pas que “twitter” sera l’instrument par excellence pour “vivre des élections” et de la pétrir comme on le ferait avec de la pâte à pain. C’est certain, que “twitter” va faire sa part, mais ce sera ses touts débuts tout simplement.

      Que fait-on de monsieur et madame Toutlemonde? Ce sont eux qu’ils faut convaincre à se rendre dans l’isoloir n’est-ce-pas? Twitter n’est pas encore dans les moeurs pour faire toute la différence et ce n’est qu’un outil comme bien d’autres à mon avis et c’est pas encore un gadget qui me fait chavirer . . . pas du tout . . . pas plus que facebook.
      Gilles Pelletier, Québec

    • “Ne jamais, sous aucun prétexte, avaler un laxatif et une pilule de Viagra ou un somnifère en même temps.”
      http://bit.ly/9JIQeG

    • les twitters passent les hauts fonctionnaires restent…

    • Selon un sondage LA Presse que j ai lue dernièrement seulement 2% des gens qui ont répondue dise utiliser twitter, alors pas de quoi à trop s`énerver comme ce fût le cas dans d autre région du globe.

      L`équivalent d`une goûte d`eau dans mon scotch

    • HARPER a toujours utilisé les médias quand il en avait besoin pour ses fins personnelles mais quand venait le temps de donner les informations nécessaires ou de répondre aux questions sur ses agissements il a toujours fermé la porte et fait ce qu’il voulait faire en envoyant chier tout le monde en dictateur.

      HARPER a toujours utilisé les médias quand il en avait besoin pour ses fins personnelles mais quand venait le temps de donner les informations nécessaires ou de répondre aux questions sur ses agissements il a toujours fermé la porte et fait ce qu’il voulait faire en envoyant chier tout le monde en dictateur.

      J’espère que les journalistes ce coup-ci, ne joueront pas encore une fois son jeu et en lui donnant plus d’importance qu’aux autres. HARPER est un dangereux et il se fout éperdument du monde. Quand il parle de démocratie c’est qu’il est en mode électoral autrement il est en mode dictatorial, point final.
      J’espère que les journalistes ce coup-ci, ne joueront pas encore une fois son jeu et en lui donnant plus d’importance qu’aux autres. HARPER est un dangereux et il se fout éperdument du monde. Quand il parle de démocratie c’est qu’il est en mode électoral autrement il est en mode dictatorial, point final.

    • Salutations Stéphane,

      Je sais que voua êtes un fin observateur. Or vous avez surement remarqué que Stephen Harper a de la difficulté à prononcer le mot élection, Cela dit…

      L’épouse de Stephen Harper est désemparée lorsqu’il affirme publiquement:-
      Ce sera ma quatrième « érection » en sept ans. Vite! Vite! Une petite pilule bleue.

      Jean Bottari
      St-Mathias-sur-Richelieu

    • Lol, les jeunes sur twitter. Ouin me semble. Regardez plutôt sur Facebook… Twitter c’est le village des “experts” en marketing “sôôcial, les organisations militantes pi une couple de boomer et de trentenaires qui sont là pour faire plaisir à leur boss en étant des suiveux.

      Si ils veulent réellement faire participer les jeunes, que le bureau de vote soit en ligne plutôt que dans un sous-sol d’église. Là vous verrez de la participation….

    • “Justin Trudeau, aussi, est un fidèle pratiquant”. Ce twitter assidu n’est certainement pas un twit.Il a malheureusement le défaut de ses gènes:les chiens ne font pas des chats.

    • Hors sujet complètement: Monsieur Laporte, vous devez voir cette photo, il y a du matériel pour un mois!

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-1369307/Japan-tsunami-earthquake-Road-repaired-SIX-days-destroyed.html

    • @rpapi,27 mars 2011,17h02:«Lol, les jeunes sur twitter. Ouin me semble. Regardez plutôt sur Facebook… Twitter c’est le village des “experts” en marketing “sôôcial, les organisations militantes pi une couple de boomer et de trentenaires qui sont là pour faire plaisir à leur boss en étant des suiveux.»
      +++++++

      Une opinion que je partage pas mal. Quand je vois et j’entends des gens de ma génération (baby boomers de première cohorte) essayer de «faire jeune et moderne» en nous parlant de leurs «tweets», je change de poste.

    • Oui je m’intéresse à la chose politique…dans les moments où on la met en pratique c’est-à-dire pendant le mandat. Et mon vote se basera sur ce qui s’est passé durant ce mandat. Point à la ligne.
      La campagne électorale, avec ses promesses, ses sondages, ses publicités et ses tactiques, je m’en contrefiche et je n’ai pas l’intention de la suivre.
      Que ce soit dans les journaux, à la télé ou sur le web.
      Au pire, je jetterai un coup d’oeil à la mi-campagne et vers la fin.
      Je pourrai sûrement consulter un ou des résumé(s) de ce qui s’est déjà passé… tout ça pour ne pas être trop décalé!

      Avec tous les moyens de communication modernes, pourquoi étire-t-on cette campagne sur une si longue période?
      La grandeur du pays était une excuse….autrefois. Ce n’est plus le cas.
      Enfin, soyons positifs, j’aurai plus de temps libre!

      À propos de twitter:
      oui ça s’inscrit bien dans ces ridicules campagnes.
      Comme elles, twitter réduit les choses et ne fait que surfer sur les vrais problèmes. Et comme dans ces campagnes, la plupart de ce qu’on y trouve est faux.

    • Effectivement, Twitter ne rejoint pas autant de jeunes qu’on le croit. Les jeunes sont sur Facebook, mais pas sur Twitter qui ne correspond aucunement aux besoins et à l’utilisation qu’ils font des réseaux sociaux. En plus, je doute que les jeunes présents sur Twitter ajoutent beaucoup de politiciens dans leurs listes…

      Twitter pour rejoindre les jeunes durant une élection? Pouet pouet…

    • Denis Coderre? On parle bien de Denis Coderre le Bloquiste qui se cache derrière un manteau de Libéral? ;)

      Il devrait passer un peu moins de temps sur Twitter et un peu plus de temps au Parlement l’ami Coderre, il est parmis ceux montrant le plus haut taux d’absentéisme

    • Si twitter réussit à faire plier les votes avec des slogans et des gazouillis de 140 caractères, on a tout un problème comme peuple.
      La Presse ne semble pas trop intéressée à montrer les opinions de ses lecteurs sur le site de Cyberpresse car à date je ne vois pas d’article concernant la campagne fédérale qui soit ouvert aux discussions. Elles seraient très chaudes, sans compter le nombre de lecteurs qui ne manqueraient pas de dénoncer les biais que prennent les articles.
      Autrefois c’était avec des groupes équipés de bâtons que les partis politiques contrôlaient les votes. Pour faciliter le travail, les élections ne se passaient pas en même temps partout, fait que les groupes de gros bras pouvaient aller d’une place à l’autre au jour du vote. C’est comme ça qu’il se bâtissait le Canada, dans le temps. Maintenant le contrôle de l’information est la clé des campagnes électorales, pas les tweets.

    • Avez vous remarqué que Cyberpresse ne publie que des photos affreuses des candidats souverainistes ??? Je me demande s’il y a un lien à faire avec Pow—-Corp !

    • phazon

      29 mars 2011
      14h55

      “Denis Coderre le Bloquiste qui se cache derrière un manteau de Libéral”
      ___________________________

      Surement pas c’est bien un libéral, gardez le pour vous. :-)

    • Les révolutions en Tunisie et Egypte se sont fait graçe à Twitter et Facebook. Les révolutions en cours en Libye, Syrie, Yenen, Bahrain se font graçe à Twitter et Facebook.
      La politique au Canada va tôt ou tard se faire sur les réseaux sociaux, enfin le peuple va avoir son mot à dire! C’est ça la raison pourquoi vous ne voyez pas nos Chefs tweeté, ils ont une peur fou de devoir dévoiler des vrais promesses vérifiables.
      Allez-y sur Twitter et Facebook et chauffer les fesses de nos députés et ceux qui voudront le devenir, c’est un outil sans égal de notre temps.

    • @mandragore: la réponse ce sont les seuls candidats qui représente le Québec, et je ne suis pas souverainiste!

    • Le samedi 26 mars dernier, la représentante de la reine d’Angleterre, le Gouverneur général David Johnston, a dissout le parlement canadien suite à une motion de non-confiance appuyée par tous les partis d’opposition. Bref, la reine Elysabeth II a permis le déclenchement d’élections au Canada.

      Les canadiens auront encore à voter soit pour le Parti Conservateur ou le Parti Libéral. Certes, il y’en a qui voudront voter pour le Bloc Québécois, le Nouveau parti démocratique ou même le Parti Vert, mais une chose est sûre : le gouvernement sera soit Libéral ou Conservateur. Dans ce cas, deux hommes seulement peuvent devenir premier ministre et ces deux hommes servent malheureusement les intérêts d’une élite mondialiste sans scrupules.

      Michael Harper ou Stephen Ignatieff?

      À titre d’exemples, il serait impossible de voir Michael Ignatieff mettre fin au Partenariat pour la sécurité et la prospérité de l’Amérique du Nord initié par Paul Martin en 2005 et reconduit depuis par Stephen Harper. Il serait aussi impossible de voir Harper ou Ignatieff annuler la participation du Canada à l’ALÉNA ; là encore, ils sont sur la même longueur d’onde. Ils s’entendent comme larons en foire lorsqu’ils appuient une intervention militaire canadienne en Afghanistan ou une guerre préventive en Irak sous des prétextes bidons. Tous les deux souhaitent également l’établissement d’une Union nord-américaine. Certes, ils sont différents un peu : Ignatieff est un mondialiste radical tandis qu’Harper est un mondialiste plus modéré (voire très modéré). Harper est un politicien habile et Ignatieff est franchement médiocre.

      Regardons de plus prêts les deux principaux protagonistes des prochaines élections-spectacles canadiennes

      Michael Ignatieff : le pouvoir, une affaire de famille

      Ignatieff est membre d’une des familles les plus influentes dans l’histoire du Canada. Son arrière grand-père était George Robert Parkin. Parkin, un impérialiste, était un ami proche de Cecil Rhodes qui avait fondé avec lui une société secrète avec pour objectif d’unifier le monde entier sous l’Empire britannique. Parkin a d’ailleurs organiser la Fondation Rhodes qui offre des bourses pour étudier à Oxford et être ainsi éduquer selon le rêve de Cecil Rhodes. La soeur de Parkin (et la grande tante d’Ignatieff) Alice Parkin, a marié Vincent Massey pour devenir Alice Parkin-Massey. George Robert Parkin et Vincent Massey étaient les hommes les plus influents du Canada à leur époque et faisait partie du puissant establishment anglo-américain. Le père de Michael, George Ignatieff, a reçu une bourse Rhodes et a aussi travailler dans le cabinet de Lester B. Pearson, un autre mondialiste notoire.

      Ignatieff a quant à lui travaillé régulièrement pour le Council on Foreign Relations et fréquente le Conseil international canadien, des organismes mondialistes qui dictent le calendrier politique de l’Amérique du Nord et du monde. Il a étudié à l’université Oxford, à Harvard, pour y devenir ensuite professeur. Il est extrêmement prêt de l’establishment mondialiste. Un vote pour lui représente un vote pour le Nouvel ordre mondial.

      Stephen Harper : la marionnette de Brian Mulroney

      Stephen Harper n’a pas des liens aussi clairs avec le réseau mondialiste comme c’est le cas avec Ignatieff. Toutefois, il y a un homme qui a fortement conseillé Harper depuis qu’il est à la tête du parti Conservateur : cet homme c’est Brian Mulroney. D’ailleurs, Mulroney pourrait aisément être le véritable architecte de la renaissance du Parti Conservateur. Harper a d’ailleurs affirmé devant le Council on Foreign Relations en 2007 que Mulroney le conseillait régulièrement sur sa politique étrangère. Brian Mulroney est probablement un des hommes les plus puissants du Canada. Il siège sur une tonne de conseil d’administration comme celui de Barrick Gold, de Power Corporation et de la banque J.P. Morgan Chase en compagnie de David Rockefeller. Il s’agit d’un ami intime de la famille Bush ainsi que de la famille Desmarais. Et comme l’a dit Stephen Harper lors de la remise à Mulroney du prix « Greenest prime minister » (premier ministre le plus vert) : « Quand Brian parle, tout le monde écoute. »

      Toutefois, Harper fait grincer des dents le cercle interne du groupe Bilderberg en refusant toujours d’adopter des taxes carbones pour combattre les changements climatiques. Harper, qui a participer à la réunion de 2003 du groupe Bilderberg, est en fait un climato-sceptique. Dans le passé, il avait décrit les taxes et les bourses carbone de « complot socialiste » afin de détruire l’économie canadienne. C’est pourquoi, ultimement, l’élite mondialiste préférerait voir Ignatieff (favorable aux taxes carbone) à la tête du pays.

      Et les autres…

      Vous allez me dire qu’il y a aussi Gilles Duceppe du Bloc québécois et Jack Layton du NPD, pourquoi pas Elisabeth May! N’importe quoi!

      Duceppe est un supposé souverainiste québécois qui selon moi devrait être considéré comme un traître par les indépendantistes québécois. Le Bloc ne fait pas grand chose d’autre que de voter avec le gouvernement et de faire de la petite politique à scandale. D’une certaine façon, le Bloc est complice. Gilles Duceppe est aussi en faveur d’une Union nord-américaine, alors bye bye la souveraineté!

      Quant à Layton et le NPD, ils ont relativement le même programme que le PLC, un tout petit peu plus à gauche si tel est le cas, pas de quoi voter pour ça! Elysabeth May n’est là que pour faire la promotion de la taxe carbone. Elle est une ancienne du Sierra Club, le club VIP de la zone Greenpeace. Elle aussi est complice… triste n’est-ce pas?

      VOTONS POUR LR MOINS PIRE…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité