Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 29 janvier 2011 | Mise en ligne à 18h00 | Commenter Commentaires (109)

    Le top 10 Disco

    Disco20Ball_241225933_std.62150804

    Le film Funkytown avec Patrick Huard remet au goût du jour la musique disco de la glorieuse époque du boom boom.

    Quel est votre top 10 disco?

    Voici le mien…

    10. I LOVE THE NIGHTLIFE d’ALICIA BRIDGES. Du vrai disco pur. Un texte qui parle de disco sur une musique disco. Vous ne pouvez penser à rien d’autre que danser, danser, danser.

    9. DISCO INFERNO de THE TRAMMPS. Quand on faisait des concours de danse dans la cafétéria de mon Cégep, c’était la chanson qui décidait du gagnant. Fallait savoir danser pour pouvoir la suivre (Je ne dansais pas! Je jugeais!)

    8. DANCING QUEEN d’ABBA. La chanson des party de filles. Une boîte de chocolats au complet. Une dose d’énergie sur le bord de tomber sur le coeur.

    7. Y.M.C.A. des VILLAGE PEOPLE On dira ce qu’on voudra mais cette chanson est un exploit. Faire un hit avec une chanson sur un centre communautaire. Faut le faire! Tout le monde connaît la chorégraphie. Pas un mariage, sans une tante et un oncle qui se font aller les bras dans les airs.

    6. DA YA THINK I’M SEXY? de ROD STEWART. Tout l’égocentrisme de la période disco en 5 minutes 30. Rod ne dit pas comme tu es sexy, il demande me trouves-tu sexy? Mais ça marche.

    5. I JUST WANT TO BE YOUR EVERYTHING d’ANDY GIBB. Andy Gibb était le petit frère des Bee Gees. Il chantait comme eux mais le pantalon un peu moins serré. Y’avait moins de notes hautes dans les couplets, et ça s’écoutait mieux, mais au refrain, les frérots arrivaient, bien sûr, faire quelques ha-ha-ha-ha. Une toune de char des années 80. Une toune de Camaro.

    4. SUPER FREAK de RICK JAMES. Avec Superfreak, le disco s’en allait ailleurs. Superfreak annonçait l’arrivée de tous les rois du hip hop qui triomphent aujourd’hui.

    3. HOT STUFF de DONNA SUMMER. Donna Summer était la reine du disco, avec son producteur Giorgio Moroder, elle a fait évoluer pas juste le disco, mais toute la musique. La musique électronique lui doit beaucoup.

    2. LE FREAK de CHIC. Y’a pas beaucoup de ligne de basse qui sonne autant que ça.

    1. I WILL SURVIVE de GLORIA GAYNOR. Quand le DJ faisait jouer cette chanson, le plancher de danse se remplissait. Tous les coeurs en peine accouraient à la vitesse de l’éclair. Ma soeur est danseuse de ballet, tout sa jeunesse elle n’a écouté que de la musique classique. Mais elle avait le 45 tours de I will survive. Pour se remettre d’un garçon.


    • 1. The Hustle – Van McCoy & the Soul City Symphony
      2. I Love to Love – Tina Charles
      3. I Feel Love – Donna Summer
      4. Funkytown – Lipps Inc.
      5. Staying Alive – The Bee Gees
      6. I Will Survive – Gloria Gaynor
      7. Don’t Leave Me This Way – Thelma Houston
      8. High Energy – Evelyn Thomas
      9.La vie en rose – Grace Jones
      10. Turn the Beat Around – Vicky Sue Anderson

    • Pour moi, le disco n’est qu’une musique parmi d’autre que j’aime avec le country le pop et le classique. Donc je n’ai pas vraiment de préférence, sinon de celles qui me ramènent à des souvenirs de jeunesse ou de périodes marquants dans ma vie. Mais de faire un palmarès, je ne peux pas le faire. Mais dans son ensemble certains de vos choix correspondent à mon goût personnel.

    • Disco Sucks!

      Abba et les Bee Gees sont les anti-christs de la musique!!

    • Mon pays de Vigneault, version disco de Patsy Gallant

    • Puisque je suis né en 1974, je n’ai pas vraiment vécu la période, mais j’aime bien ceux-là:

      Amii Stewart – Knock on Wood
      Boney M – Daddy Cool
      Dschinghis Khan – Moskau
      Thelma Houston – Don’t Leave Me This Way
      Sylvester – You Make Me Feel Mighty Real
      Lime – Babe We’re Gonna Love Tonite (80s)

    • 1- I Feel Love – Donna Summer
      2- Night Fever – Bee Gees
      3- Knock On Wood – Ami Stewart
      4- Love is in the Air – Martin Stevens (Faut bien prêcher pour sa paroisse!)
      5- Funkytown – Lipps Inc
      6-I Love to Love – Tina Charles
      7- You Sexy Thing – Hot Chocolate
      8-More, More, More – Andrea True Connection
      9- Can’t Get Enough Of Your Love – Barry White
      10- I Will Survive – Gloria Gaynor

    • 1. You Should Be Dancing – The Bee Gees
      2. Move On Up – Destination
      3. Don’t leave me This Way – Thelma Houston
      4. Come To Me – France Joly
      5. Love Hangover – Diana Ross
      6. Native New Yorker – Odyssey
      7. Relight My Fire – Dan Hartman
      8. Sunset People – Donna Summer
      9. From Here To Eternity – Giorgio Moroder
      10. Stomp – Brothers Johnson

      Ça fait moins top 40 radiophonique mais ces tounes étaient surtout jouées dans les nightclubs de Mtl.

    • Seulement 10 tounes pour décrire toute la vague disco, c’est difficile. La liste de Ledanz est à mes yeux plus représentative du “mood” disco. “I Feel Love” semblait sortie d’un autre univers. Parlant d’univers, j’ai aussi trippé sur “Tout petit la planète” de Plastic Bertrand, comme quoi il y avait un peu de disco en français aussi.

    • Époque révolue mais combien marquante, pour plusieurs.

      Le Québec a vibré sur les rythmes disco.

      Patsy Gallant interprète avec brio plusieurs succès disco, sans oublié ce classic disco de Martin Stevens – Love is in the air …

      Les choix du premier blogueur « ledanz » sont très évocateurs de cette époque.

      Les regrettés Alain Montpetit et Douglas Léopold étaient les icônes par excellence de l’époque disco du Québec.

      Mario Lirette a connu de grandes heures de gloire et de notoriété comme DJ sur les airs disco de ce temps… que de souvenirs.

      John Travolta et Olivia Newton-Jones avec la fièvre du samedi soir « Saturday night fever » ont eux aussi marqué cette mode musicale du côté sud de la frontière.

      Les discothèques étaient remplies et les boules de miroir tournaient jusqu’au petite heure du matin ou jusqu’à épuisement …

      Je me souviens …

      *

    • Correction Monsieur Laporte : C’est pas Donna Summer qui a fait à ce point évoluer la musique mais bien son “producer” Giorgio Moroder, qui à l’époque, de son propre aveu, ne faisait que chercher de “nouveaux” rithmes entraînants pour “remplir” les planchers de dance tout en “s’amusant” avec ses claviers électroniques, ses syntés et ses “beat-box”. Ce Giorgio allait, sans le savoir, avoir une influence marquante sur les rithmes Hip-Hop et Technos des 3 décennies qui allait suivre. Même Kraft-Verk s’était inspiré de ses compositions pour accoucher de leur tube “Robots” !

      Tout cela n’enlève rien à cette chère Donna. Cette fille avait une voix d’enfer. Mc Arthur Park est une pièce disco où la Queen Summer donne sa pleine mesure au niveau vocal. Encore aujourd’hui je trouve cette voix époustouflante.

    • Je suis d’accord avec ta liste, mais j’aurais changer Disco inferno pour

      Right back where we started from de Maxine Nightingale. Ou…
      Feel like i’m in love de Kelly Marie.
      Boogie oogie oogie-A taste of honey
      Double dutch bus Frankie SmithàDesire Ronie Griffith

    • . SUPER FREAK de RICK JAMES. Oh là là ! Les souvenirs. J’avais même acheté l’album !

      On va encore passer pour de vieux baby boomers rétrogrades ! :)

    • Que de souvenirs! 20 ans parti du Quebec mais Laporte et Ledanz sont en plein dans le mille.

      Singapore Sling

    • Mon top 20 Limelight (10, c’est pas assez):

      1. Do what you wanna do, T-Connection
      2. On the road again, Rockets
      3. Love in C Minor, Cerrone
      4. I feel love, Donna Summer
      5. La vie en rose, Grace Jones
      6. From east to west, Voyage
      7. By the way you dance, Bunny Sigler
      8. Dance, dance, dance, Chic
      9. From here to eternity, Giorgio Moroder
      10. Let’s start the dance, Bohannon
      11. Spank, Jimmy Bo Horne
      12. Hit and run, Loleatta Holloway
      13. Runaway love, Linda Clifford
      14. Africanism, Kongas
      15. Devils gun, CJ & Company
      16. You and I, Rick James
      17. It’s serious, Cameo
      18. Nightflight To Venus/Rasputin, Boney M
      19. Get on the funk train, Munich Machine
      20. Disco nights, GQ

      :)

    • Quelques autres, Québec inclus
      You dropped a bomb on me – Gap Band
      Voulez vous coucher avec moi ce soir- Nanette Workman/ Labelle
      Danser danser-Nanatte Workman
      Où sont les femmes- Patrick Juvet

      Et Boule noir et Patsy Galant et Toulouse. Même Ferland avec son Histoire de discothèque

    • Wow! Quel merveilleux souvenir. J’étais une groupie de l’émission *Et ça tourne* avec Alain Montpetit. Moi et ma chum de filles ont assistaient *live* à son émission et ma chum s’était faite chicaner sa mère l’a vue à la télé (elle avait fait croire qu’elle passait la soirée chez moi)
      Mon choix s’arrête sur Donna Summer. Je viens d’acheter son DVD Donna Summer Live & More avec 18 de ses succès.
      En passant Bravo Patrick Huard!!!!!!
      Laisse faire ceux qui te critiquent et je te le souhaite ton Oscar.

    • 1- A fith of Bethoveen
      2- Kung Fu figthing
      3- Rock the Boat
      4- Do the Hustle
      5- Never can say goodbye
      6- What’s the difference a day make
      7- Shame on you
      8- Staying Alive
      9- Rasputin
      10- Dancing Queen

      Paul Laurendeau (14 ans en 1972)

    • A fifth of Bethoveen
      Faites excuses.
      P.L.

    • 1.Baby come on. Sexe o’clock usa
      2. Try it out. Gino Soccio
      3. I was made to loving you. Kiss
      4.Shame. Evelyn Champagne king

    • Dancing Queen – ABBA
      Night Fever – Bee Gees
      Rock your baby – George McCrae
      Gonna get over you – France Joli
      If I can’t have you – Yvonne Elliman (chanson qui faisait partie de l’album “Saturday Night Fever”)
      Kung Fu Fighting – Carl Douglas
      Love is in the air – Martin Stevens
      Nice and slow – Jesse Green
      Best disco in town – Ritchie Family
      Can’t get enough of your love babe – Barry White

      En français, je me rappelle de Patsy Gallant, Chatelaine, Toulouse et le regretté Boule Noire…que de souvenirs lol !!!!

    • Le disco est quétaine . Au même titre que le country, la musique de rock matante et le rock n roll des années 50. Commercial, édulcoré, superficiel et abêtissant ! Pour le petit peuple quoi !

      Né en 1960 …

    • J’ai oublié Nanette Workman qui chantait elle aussi en français. J’aimais beaucoup les chansons “Donne, Donne” et “Danser, danser”.

    • Oui Nanette qui chantait Call girl en porte jarretelle :)

      http://www.youtube.com/watch?v=Blx0lOChM0U

    • Ou sont les Jackson?

    • @imoi

      Ravi de voir qu’on n’a pas oublié Loleatta: “Hit and run”, c’est Disco Ultimo!

      Je ne me lasse pas d’ « Entre nous » par Diane Tell.

    • Moi j’aimais bien les Disco queqchose, comme Disco Duck, Disco Dracula, Disco Boy et j’en passe…

    • Je suis née en ‘77 et j’ai tout manqué ça! J’aurais bien aimé vivre ça. Ça devait être quelque chose: tout était permis et c’était avant les années ‘80 et le politically correct.

      Quand un film sur les années ‘80 sortira, on se fera un Top 10 des meilleures chansons!

    • Cela dit tout…
      http://www.discomusic.com/charts-more/2664_0_8_0_C/

    • Torpinouche…André Gagnon…WOW

    • J’avais 18 ans en 78 …John Travolta aussi je crois .
      Des années de décadences totales et c’est sûrement une des raisons pour laquelle cette époque n’a pas duré longtemps.
      Je suis heureux et fier d’avoir vécu ces années disco et aujourd’hui quand je regarde autour de moi il n’y a absolument rien que les jeunes puissent faire pour m’offusquer ou m’impressionner …we did it all !
      Pour le Top 10 …un bon Remix d’une dizaine de minutes d’Alain Bourque sur le 5 à 8 d’Alain Montpetit à CKMF en 79 ferait l’affaire .

    • John Travolta, né en 1954, 24 ans en 1978…

      Notons aussi que, beaucoup moins mèvre et creux que Staying Alive (1983 – mis en scène par Sylvester Stallone), Xanadu (1980), Grease (1978), ou Thank god it’s friday (1978), le fameux film Saturday night fever (1977), avec Travolta, reste une étude sociale fort valide et vraiment très bien vieillie de toute l’époque.
      Paul Laurendeau

    • “John Travolta et Olivia Newton-Jones [sic] avec la fièvre du samedi soir «Saturday night fever» ont eux aussi marqué cette mode musicale du côté sud de la frontière.”

      Le duo John Travolta et Olivia Newton-John, c’était dans Grease (1978). L’actrice qui jouait la cavalière de Travolta dans Saturday night fever s’appelle Karen Lynn Gorney…
      P.L.

    • “Moi j’aimais bien les Disco queqchose, comme Disco Duck, Disco Dracula, Disco Boy et j’en passe…”

      Heu… “Disco Boy”, c’est surtout une *tune* de Frank Zappa
      et ce n’est pas vraiment – vraiment pas! – un hommage au Disco
      et aux personnes qui trippaient sur ça à l’époque!

    • Bien des gens n’aimaient pas le disco, je le respecte. Mais respectez aussi ceux qui l’aimaient. On oublie
      Barry White (ex: “Let the music play”, pour finir une nuit disco …),
      Lou Rawls (ex : “You’ll never find”),
      Silvetti (ex : “Spring rain”)
      etc.etc.etc.

    • 10 ans en ‘77, trop jeune pour le vivre “first hand”, mais je me souviens très bien de l’incroyable influence du mouvement, c’était partout… Les 45-tours se faisaient aller dans les partys de sous-sol! Et comment oublier ces soirées au Musicrond à Laval, OMG! Mais je dois admettre que j’ai plus apprécié la transition Disco-New Wave-Pop au tournant des années ‘80, avec des trucs tels que:

      - Pop Music
      - Rock Lobster
      - Fade to Gray
      - Stop ou Encore
      - Video Killed the Radio Star
      - Cars
      - I Ran
      - Babe, We’re Gonna Love Tonight
      - Try it Out

      You get the picture!

    • GET DOWN TONIGHT, KC and the Sunshine Band

    • Pas un mot sur le space-disco et le disco-prog ?

      Il m’arrive encore d’écouter Outline de Gino Soccio (un gars d’ici qui a été pas mal big, le père spirituel de Bran Van en quelque sorte), Cerone IV, ou du Santa Esmeralda, avec des versions de 17 minutes ‘disco’ de tounes sixties absolument déjantées et hyper dynamiques.

    • Bonjour,

      Je crois que plusieurs confondent la période Disco et la période suivante, soit le Funk et la Dance Music. Des chansons comme Funkytown et Super Freak signalaient quant à moi la fin du Disco. Même chose pour Try it out, Do You Wanna Funk, Rasputin et High Energy. Le Disco s’est définitivement éteint vers 1980 et plus personne n’osait prononcer ce mot par la suite.

      Le rythme typique du disco a été remplacé par un rythme ayant beaucoup plus d’emphase sur les percussions, particulièrement le kick drum, et présentant de plus belles variations musicales. Les instruments synthétisés sont venus enrichir le tout.

      Ceux qui dénigrent la période Disco ne l’ont simplement pas vécue, probablement par choix. Mais de dire autant de mauvais du Disco ne fait pas de sens et c’est de ne pas reconnaître cette période d’épanouissement du peuple ordinaire. Pour moi, tous les genres musicaux sont importants puisqu’ils communiquent quelque chose et signalent une phase de l’histoire.

      À l’époque, les fans de Rock crachaient ouvertement sur le Disco. Mais j’ai connu plusieurs rockers qui écoutaient du Disco en cachette! Heureusement qu’aujourd’hui il semble y avoir plus de respect entre les genres musicaux.

      Zazoum

    • Mille Excuses, petite correction, Rasputin fait partie du Disco…

      Zazoum

    • @Rogiroux

      … j’aimais bien Dancing fool aussi (So smoke your little smoke, drink your little drink, while I dance the night away…)

      More lyrics: http://www.lyricsfreak.com/f/frank+zappa/#share

    • @zazoumf1
      Commentaire très pertinant!

    • La très belle, trop belle Donna Summer en 2004 au Madison Square Garden. Elle n’a pas perdu une seule harmonique de cette voix superbe et puissante qu’elle avait… Une vrai reine ! :

      http://www.youtube.com/watch?v=QfL7Gk7Fpes&feature=related

    • Même si je suis né en 1974, j’ai toujours aimé la musique disco et ce, depuis l’âge de 7 ans. À l’époque, j’écoutais un disque D’Abba, Amii Stewart et Lime.

      Mais avec le temps, devenu adolescent, je passais des journées entières au Colisée du disque sur la rue Berri à en écouter et j’ai déniché plusieurs bons disques disco.

      De plus, j’écoutais le 5 à 8 avec Ricky Dee et une autre émission radio au début des années 90. J’en écoute à tous les jours d’ailleurs et j’ai autant plus hâte d’en écouter cet été dans mon auto antique de 1977…

      Il y avait quelque chose de vivant, d’envoutant dans cette musique; quelque chose qui rend heureux. Heureusement qu’il existe encore des endroits qui en font encore jouer. J’aurais bien aimé connaître cette époque.

      Il y a eu autant de bonnes chansons disco connues comme ”I Feel Love’, ou ”Knock On Wood” comme il y en a d’autres qui sont autant méconnues et qui sont aussi bonnes.

      Voici quelques titres:

      1- Hit The Road Jack- Lautrec (1979)
      2- Roll Jacky Roll- Who Who’s (1979)
      3- Hills of Katmandu- Tantra (1980)
      4- Makes You Blind- Glitter Band (1976)
      5- Mission To Venus- Silver Convention (1979)
      6- Boogie People- Boogie People (1979)
      7- Karen Silver- Hot Stuff (1979)
      8- Bob Mc Gilpin- Superstar (1978)
      9- Anthony White- I can’t Turn You Loose (1977)
      10- Amii Stewart- Light My Fire 137 Disco Heaven (1979)

      La liste serait longue…

      Aussi, si vous voulez une bonne compilation disco qui date de 1979, un vinyle difficile à trouver mais qui est très bon est ”The Best of ‘79 Medley” sous l’étiquette Broadway Records.

      En terminant, sur You Tube il y a de bonnes chansons disco à écouter. Vous n’avez qu’à écrire par exemple ‘78 disco songs et vous trouverez pleins de hits.

      Bonne écoute !!!

    • Quand j’étais au Collège de Mtl, je me souviens que je portais une cravate en cuir disco mince, les souliers pointus etc…et que je me faisais insulter par des “rockers” qui disaient: Disco Sucks. Il y a même eu des batailles entres les rangs discos et rockers!

    • @ zazoum ~

      Le Funk est une forme de Rhythm & Blues et existait avant le Disco
      qui s’en est grandement inspiré d’ailleurs.

      James Brown’s “Get Up (I Feel Like Being A) Sex Machine.”
      est l’archétype du genre et est sorti la première fois en… 1966.

      Un autre exemple parfait du Funk est l’album *Stand*
      de Sly & The Family Stone qui date de 1969.

      Le meilleur Funk se retrouve sur les albums de Parliament et/ou Funkadelic.

    • @ mikhail ~

      Un de mes plus grands plaisirs coupables est la version de 15 minutes
      de *House of the Rising Sun* par Santa Esmeralda.

      Par moment, on croirait que c’est du Herp Albert & the Tijuana Brass…!ÔÔ!

    • That’s The Way (I Like It) K.C. & The Sunshine Band
      I Feel Love (Rollo & Sister Bliss Monster Mix Radio Edit) Donna Summer
      Knock On Wood Amii Stewart
      Celebration Kool & The Gang
      Jungle Boogie Kool & The Gang
      Fire- Ohio players,
      Pick Up The Pieces Average White Band
      Pull up to the bumper Grace Jone ( ex aequo avec Libertango, my Jamaican guy, et Slave to the rythm)
      Mr. Big Stuff Jean Knight
      Danser, Danser, Nanette Workman ( ex aequo ” Donne Donne”)
      Lady Marmelade Labelle

      Et oui, j’ai déjà été une ” disco Queen”, et elle sommeille encore en moi, Donnez-moi un bon party, une piste de danse, et quelques petits rhum et me voilà partie…

    • @ysengrimus

      tout à fait d’accord avec votre palmarès, surtout en ce qui concerne Rock the boat.
      À mon humble avis, il n’y manque qu’une toune de Kc and the sunshine band (n’importe laquelle) et surtout, surtout, la sublime Miss you des Stones !!!

      Mario, 16 ans en 76 !

    • Personne a mentionné Born To Be Alive Patrick Hernandez?

      Eric St-Cyr

    • Un grand oublié et qui fut pourtant numéro 1 (Y faut l’faire!) en 1977…

      Et j’ai nommé : Monsieur Tranquille!

      MAAAM’ THIBAULT!

    • “tout à fait d’accord avec votre palmarès”

      Ah ben c’est celui de ceux qui y étaient pour vrai. J’ai joué de stricte mémoire brute, sans trop gamberger. Fait intéressant, sauf pour Carl Douglas, les Bee Gees at ABBA, impossible de me souvenir du nom des orchestres, sur le dix cent, sans vérifier les sources. On se faisait aller les pieds sur le palmarès du moment, sans se soucier des artistes ou des orchestres. Folle époque…

      Et ça roulait… J’arrive en 1977 à mon premier party universitaire. Je demande au DJ, comme ça, au premier degré: “Avez-vous King Fu Fighting”. Il me répond, sans ironie aucune: “On garde les succès-souvenirs pour la fin de la soirée…” Ouf, le coup de vieux…
      P.L.

    • Maintenant, je tente un autre truc. Je relis tous vos titres ici et, de mémoire toujours, sans rien consulter ou ré-ecouter, je vous cite ceux dont je me souviens sur un dix cent. Outre les miens, cela donne:

      1- YMCA
      2- I love to love
      3- Love is in the air
      4- Night fever
      5- That’s the way I like it
      6- le “mon pays” disco de Gallant

      Et vous m’avez fait repenser à:

      6- Lady marmalade, version Worthman
      7- In the navy

      Le reste, au titre et/ou au nom des artistes: souviens pas (au son: faudrait voir). Et j’étais là. Cela fait réfléchir sur l’opposition entre mémoire vive et rétention historique….
      P.L.

    • Un peu de soul aurait bien complete ce palmares:
      Lets clean up the Ghetto (Philadelphia All-stars) un collectif avant le temps incluant Lou Rawls
      Fantasy de Earth Wind and Fire, ils avaient un look franchement travaille et spectaculaire, un timing hyper tight en show.

    • Personne ne se souvient de Amanda Lear avec Give a bit of hmmm to me ? ou encore Raffaelle Carrà avec 5353456 ?…à dire en Italien. Vrai numéro y parait.

    • Le disco est une quétainerie hors du commun, cette vague “musicale” est à l’origine de toute la pop à 5c qui empeste encore les ondes radio aujourd’hui.

    • Haaa , le disco . Certains aimaient et d’autres non. Mais cette musique nous faisait grouiller qu’on le veule ou non.
      Y’avait les gros noms comme les Bee Gees , Donna Summer et Abba .

      J’ai fait une petite recherche dans la liste de mctru 02h06 31 jan. et j’en ai déniché une couple que j’avais oubliées.

      Shame Shame Shame——Shirley and Company
      Daddy Cool ——————Boney M

      Beaucoup de vieilles chansons furent aussi reprises mais en mode disco , dont celle-ci que j’aime beaucoup :
      What A Difference A Day Makes …..que je partage :-)

      http://www.youtube.com/watch?v=UAAt5YFaeq8

    • Daddy cool! (pur chef d’oeuvre et quel danseur!)
      Dracula disco (le vrai Montpetit sur de la vraie coke !)
      Disco inferno (la voix!)
      I was made for loving you (Kiss…un vrai scandale à l’époque!)
      I love to love (unique fois à la roulathèque…)

    • J’ai bien lu Dracula Disco?!! Est bonne! On va chercher çà loin! Personne ne mentionne le très connu Everybody get up and boogie de Freddy James, le nain noir surdoué!

    • Je me bidonne a la lecture de ce blogue ! Que de souvenirs effectivement ! On retrouve meme ici des freaks(cheveux longs , chemise a carreaux ,amateurs de rock ) qui a l époque étaient des antis discos alors qu a l opposé les mods eux étaient plus clean cut et amateurs de cette vague…
      Moi j étais plus freak mais puisqu il fallait bien socialiser de temps a autres j ai fréquenté ces lieux damnés ou jouaient ces hérésies !!! Mort de rire juste a me relire.
      Reste quand meme que c est a cette époque que les jeunes se sont appropriés les lieux publics et qu ils ont fracassés bien des tabous.C était un peu notre version a nous de la génération jackass ou on faisait trembler les fondations établies.
      J ai la presque totalité de ces succes en vinyle dans des boites depuis 10 ans tsé…J attends que ca revienne à la mode pour faire fortune !

    • Au début des années 80, je croyais, à tord il faut croire, être débarassé du disco à tout jamais. Puisqu’il faut jouer le jeu, je dirais les hits de la première heure, c’est à dire avant d’avoir une écoeurantite aigu, début 1976:
      Rock the Boat
      Rock Me Baby
      Shame Shame Shame
      Nights On Broadway
      Doctor’s Order
      The Hustle
      Love to Love You Baby
      Jive Talkin’
      Get Down Tonight
      …y m’en manque une… Lady Marmelade, tiens. Pourquoi pas?

    • En tant qu’ancien humble DJ du nord de Montréal fin 70 début 80, voici mon top 20 ;
      20 – I love to love (Tina Charles
      19 – It make you feel like dancing – rose royce
      18 – Keep on dancin (Gary’s gang)
      17 – Last Dance (donna summer)
      16 – Can’t get my eyes of you (Boys town gang)
      15 – From here to eternity (Giorgo Moroder)
      14 – Get tu offa that thing (James Brown)
      13 – I’ve found love – (Love and Kisses)
      12 – Can’t get enough of your love babe (Barry White)
      11 – I’m a man – (Macho)
      10 – Block Party (Antony White)
      9 – Do what you wanna do – (T-Connection)
      (theme de ckmf en direct du Lime en 77-78 les vendredi et samedi soir à partir de 21 hrs)
      8- Instant replay – (Dan Hartman)
      7 – You sexy thing (Chocolat)
      6 – A little lovin ( (The Raes)
      5 – Let me take you dancing (Bryan Adams – oui oui le remix non autorisé en 78)
      4 – Melting Pot (Booker t and the M.G.)
      3 – Nightflight to venus / Rasputin (Boney M)
      2 – Doing it to death (Fred Wesley and the J.B’S)
      (le 1ier LP ou James Brown à viré au disco Funk en 1973 lors de sa rencontre avec Wesley)
      1 – Love theme (Barry White)

      Et tellement d’autres.

      En passant, avec la sortie du film Funkytown, beaucoup de chroniqueur on parlé de feu Alain Montpetit comme le roi du disco sur la scène Montréalaise, ceux qui se tenait au Lime dans les années 70 vous diront tous que le vrai ROI, s’était ROBERT OUIMET, celui qui a inspiré tout les DJ de ma génération née entre 55 et 61, celui qui faisait toutes la recherche à New-York pour Pierre Musique (boutique de vente de 12″ sur Ste-Catherine)

    • “love is in the air” est un produit local. A ce point de chez nous, l’interprète est “buddy” Prud’homme de Verdun, alias Martin Stevens. Au côté de Donna, Beegees et cie, c’était n’importe quoi, vain, puéril et niais, mais cela animait les soirées. A écouter, “disco boy” , Frank Zappa…

    • Pour terminer, pour moi, je trouve pour le moins inadmissible qu’on fasse un top 10 de disco sans les Bee Gees!

    • Born to be alive—Beethoven disco—You make me feel like dancing—Popcorn—Desire—
      Kung fu fighting—Ring my bells—Wow—Daddy cool—et bien sûr: FUNKY TOWN
      sans oublier Disco duck!

    • Votre article est ringard, et vos choix sont tout à fait grotesques, si je peux me permettre. Consultez Mario Lirette, lui aussi est un “has been” baby-boomer, mais y connait ça!

      À part ça, Véronic DuCaire pourrait aussi diriger l’Égypte…

    • Heureusement, parallèlement à cette époque, se développait de la musique tout aussi influente… Un héritage de Chuck Berry et des Beatles qui nous amena les Yardbirds, puis Led Zeppelin, puis Black Sabbath et dans une autre branche, Pink Floyd.

      Chacun ses goûts… mais n’empêche, quelle belle époque.

    • Dancing Queen et I Will Survive… deux chansons dont l’humanité aurait pu se passer.

    • Je vois encore les vieux Freaks qui se manifestent et crachent toujours sur le Disco. J’peux en comprendre certains qui ont trop entendu les mêmes 40 ou 50 tounes ultra commerciales, qui laisse croire que les pièces Disco se résumaient à celles constamment reprisent par ceux qui font des ” covers”. Les ” vrais amateurs ” de Disco se tenaient Chez Pierre Musique, étaient branchés sur ce qui se passaient dans les milieux undergrounds européens ainsi que ceux de New York, L.A. et San Francisco coté musical, et fréquentaient plutôt certaines discos du centre-ville au profit de celles de la banlieue.
      Aujourd’hui le genre musical a subit une affreuse mutation, a très à mal vieillit et n’a rien du tout en commun avec ses racines soul et funk, selon moi le genre “dance” ( du Disco sous une autre appellation) qui lui succédait, mourrait doucement autour de 1985 . Les meilleures années Disco et Dance selon moi se situent entre 76″et 84″ inclusivement.
      En passant Matt74, Hills of Katmandu de Tantra est justement un bon exemple de pièce qui n’a pas eu tellement d’exposure mais qui faisait tellement tripper la foule où je me tenais. Je le mettrai dans mes tops 10, ex æquo avec ” From Here to Eternity ” de Giorgio Moroder.

    • @ vakarm ~

      Vous auriez intérêt à revoir votre chronologie musicale!

      Chaque *band* que vous nommez ont tous précédé l’époque Disco…

      La première mouture des Yardbirds avec Eric *Slowhand* Clapton date de 1964!

      Et Pink Floyd a débuté en 1965!

      En fait, tous ces groupes ont débuté dans les années 60, bien avant le Disco!

      Disco boy! run to the toilet and comb your hair.
      Disco boy! pucker your lip, and check your shoulders,
      ’cause some dandruff might be hiding there.

      Disco boy, your the disco king, aw the
      Disco thing made you think someday that you
      Just might go somewhere.

      Disco girl, you’re outa sight, you need a
      Disco boy, to treat you right.
      He’ll do a little dance, take you home tonight.
      Leave his hair alone, but you can kiss his comb.

      Disco boy! run to toilet and comb your hair.
      Disco boy! shake it more than three times and you’re
      Playing with it while you’re standing there.

      Disco boy, do the bump every night, ’til the disco girl
      Who’s really right, gonna fall for your line,
      And feed you a box full of chicken delight.

      Disco chit-chat so demure,
      Pump that booty all across the floor.
      A disco drink, a disco wink,

      You never go duty that’s what you think.
      You never go duty that’s what you think.
      You never go duty that’s what you think.

      Duty. go duty!
      Duty. go duty!
      Duty. you never go duty.
      Duty. you never go duty.
      Duty. you never go duty.
      Duty. you never go duty.
      You never duty. go duty.
      Duty. you never duty.

      Disco boy! you got one more chance, to comb your hair again.
      Disco boy! they’re closing the bar, and she’s
      Leaving with your friend.

      Disco boy, that’s the way it goes, so wipe your nose, and
      Try it again, to get a little lay tomorrow.

      Disco boy, no one understands, but thank the lord that you
      Still got hands, to help you do that jerkin’ that’ll
      Blot out your disco sorrow.

      It’s disco love tonight. make sure you look alright.
      It’s disco love tonight. make sure you look alright.
      (Disco Boy – Frank Zappa)

    • Très bon palmarès Disco; mais il manque “Let’s All Chant” du Michael Zager Band; c’était un incontournable au Paladium “à cette époque-là”.

      Eh oui, c’est mon plaisir coupable, ce morceau est sur mon iPod.

      Woo-woo!

    • Mes plus belles années. Quelle belle époque pour “cruzer” et faire la tournée des Grands Ducs. Quelques titres que je pense pas avoir lu dans vos listes:

      Got to be real – Cheryl Lynn
      Good times – Chic
      Boogie oogie oogie – A taste of honey
      Boogie wonderland – Earth wind and fire
      Aint no stopping us now – Mcfadden and whitehead
      Best of my love – The emotions

      Et tout les slow. Le truc c’était de savoir a quelle heure les slow. Tu demandais a une fille pour danser juste avant. Bravo à Barry White.

    • Huard aurais plutot du appeler sonr film Discotown au lieux de Funkytown puisque le funk n’est pas du disco,autant que le blues n’est pas du jazz… et a ce que je sache cela n’a pas été une époque si marquante a Montréal….

    • Plus que le disco lui-même, j’ai détesté l’ambiance constipée de la plupart des discothèques. Par contre, certaines tounes m’ont accroché. Je me souviens d’avoir dansé comme un vrai malade la première fois que j’ai entendu I will survive. C’était dans un party du cegep. Et celle de Donna Summer, I feel love. Je l’ai entendu la première fois en auto. I did feel love all right!

    • @amigos

      “Dancing Queen et I Will Survive… deux chansons dont l’humanité aurait pu se passer.”

      Quand c’est le temps de ’scorer’ à moins quart du matin, ben ben ben utile à mettre sur la platine…

    • je ne savait pas qu’on pouvait aller jusqu’à un top 10 pour le disco….

      ;o)

      pierre b

    • scusez la fote de fransa

      je ne savais pas…..

      pierre b

    • @marieclaudeclaudi
      Le disco et le funk ont toujours été intimement liés. Par ailleurs, ”Funky Town” est l’un des titres phares de la période disco.

      Et contrairement à ce que vous affirmez, Montréal était une plaque tournante du disco tant au niveau de ses artistes qu’à celui du ”nightlife”.

    • Le disco, aimé ou pas, a fait vivre des musiciens d’orchestre…

    • @stephaneparent

      Si je comprends bien, vous dites que Montréal est une table tournante du disco?

      Veronic Discaire.

    • “Le disco, aimé ou pas, a fait vivre des musiciens d’orchestre…”

      Ah bon!

      Vous pouvez élaborer un peu?

    • @ericstcyr et antoine: Je trouvais qu’il était temps que Born to be alive soit mentionné!!
      J’ajouterais Lady’s Night de Kool and the gang, I got my mind made up de Instant Funk.
      Bien hâte d’aller voir le film! Bon weekend!

    • robisag

      love is in the air Local???? hum Martin Stevens hum???

      Pas plutot Jacques Salvail et la chanson viens de l’australie d’ailleurs il la mentionné lors des jeux Olympique lorsque tous le monde la entendu à ces jeux.

    • @rogiroux: beaucoup de succès disco ont eu de vraies orchestrations élaborées et non du clavier électronique. Des musiciens d’orchestres classiques que le métier faisaient difficilement vivre ont pu avoir un evenu supplémentaire. Le disco a ramené les orchestrations de vraies instruments de musique.

    • Non c’est bien Martin Stevens. Sa version valait bien l’original !

    • @Rogiroux

      Vous avez raison, les groupes que j’ai nommés ont DÉBUTÉ avant la période disco… Reste qu’ils étaient à leur apogée pendant cette période. Effectivement ce n’est pas le cas des Yardbirds, mais c’est comme précurseur de Led Zep que je les citais. Pink Floyd ont commencé en 65… mais leur masterpiece ont été écrits quand…? Ah ben oui, années 70. Led Zeppelin… quand? même chose! J’aurais pu en dire autant de RUSH, YES, Jethro Tull ou même Black Sabbath. Certains de ces groupes jouent encore… Mais on s’entend que leur période forte était en même temps que la période disco.

    • J’ai oublié de mentionner une autre chanson Disco et Québecoise: ” We Can Try Once Again” interpréter par Patrick Norman et accompagné du ” Black Light Orchestra”, qui à mon avis était une pièce de très grande qualité.
      Amigos, autres tounes dont on aurait pu se passer il en a certaines don’t : “Le Freak” de Chic, “Ring My Bell” d’Anita Ward, et surtout l’infâme ” Celebrate” de Kool and The Gang.

    • @ vakarm

      À mon avis, la période forte des groupes que vous nommez est antérieure à la période disco, dont je situe les premières manifestations autour de 1975, année à partir de laquelle le rock progressif avait certainement commencé son déclin. La vague musicale qui devait alors déferler m’apparaît plutôt s’inscrire dans une mouvance d’affranchissement des sixties, à laquelle le punk n’est pas étranger non plus. Bref, je ne vois aucune contemporanéïté entre les deux phénomènes musicaux.

    • Et le superbe instrumental “Cocktail”, du groupe québécois Morse Code ?

    • Moi ce qui me fait sourire c’est ces personnes qui viennent toujours clamer qqc comme“ah, le disco, c’est K-10“!
      Ils n’aiment que les groupes undergrounds, et si un jour, ce même groupe underground devient connu et donc “populaire“ alors là, il devient K-10!
      C’est selon moi due à un snobisme nombrilisme…Ah, que leur vie doit être terne et ennuyeuse, dommage pour eux! Je me demande sur quoi ils dansent eux dans leur party animal!

    • @Carnior

      Wikipedia et Allmusic.com situent l’apogée du disco entre 1970-1977. Ça concorde avec l’apogée (succès commercial) de plusieurs groupe que j’ai nommé. Évidemment l’apogée d’un groupe n’est pas forcément au même instant que le style musical auquel il s’identifie… Mais si on prend Pink Floyd, les albums les plus vendus Dark side of the moon 1973 et The Wall 1979. Pour RUSH, le sommet de popularité est plus tardif, en 1981 avec l’album Moving Picture. Led Zeppelin a été actif de 1968 à 1980, alors on s’entend que c’est la bonne époque… Black Sabbath a sorti Paranoïd autour de 1970. Bref, des bijoux musicaux non disco nés à la même époque.

    • @ vakarm ~

      “Reste qu’ils étaient à leur apogée pendant cette période.”

      Heu… Tous ces groupes (sauf le Floyd) ont connu leur apogée avant/autour de 1975.

      Et si l’apogée du Disco se situe bien entre 1970 et 1977,
      faudrait m’expliquer comment il se fait que:

      Giorgio Moroder a sorti son premier succès Disco en 1975
      avec *Love to Love You Babe* interprété par Donna Summer

      Donna Summer a sorti son 1er album en 1975, comme Gloria Gaynor.

      Les premiers succès Disco d’ABBA datent de 1975.

      Les Bee Gees ont sorti *Saturday Night Fever* en … 1977.

      Chic… Village People… Grace Jones… toujours 1977

      Y.M.C.A. de Village People… pas avant 1978.

      Anyway… On parle de deux choses qui n’ont rien en commun.

      Et le Disco(still)Sucks the Big One… Ôô…

    • Correction:
      Le premier album de Donna Summers est sorti en 1974
      mais son premier vendeur date de 1975.

      *Je me demande sur quoi ils dansent eux dans leur party animal!*

      Le Rock&Roll, leFunk, le Soul, le Reggae, le Ska,
      la Salsa cubaine, l’Afro Beat et… La Bittt à Tibi!!

      Just take those old records off the shelf

      I’ll sit and listen to ‘em by myself

      Today’s music aln ‘t got the same soul

      I like that old time rock ‘n’ roll

      Don’t try to take me to a disco

      You’ll never even get me out on the floor

      In ten minutes I’ll be late for the door

      I like that old time rock’n’ roll…

      (Bob Seger – Old Time Rock n’ Roll)

    • @vakarm

      T’es comme un p’tit peu dans l’champs… Au début des années 70 le disco était encore bien loin d’être populaire, je dirais même quasi inexistant. Tu parles d’une époque pendant laquelle le rock & roll à la Stones, le prog et le rock psychédélique étaient à leurs sommets. Début 70 jusqu’à environ 77 on trippait sur Gentle Giant, Genesis, Jethro Tull et même des groupes obscurs de prog et de psychédélique British, style Gong, Camel et autres…

      Juste pour te montrer les bands en 73 dans les palmarès (mois de mars):

      The Captain and Me The Doobie Brothers -
      7 Byrds The Byrds -
      9 The New Age Canned Heat -
      10 The Dark Side of the Moon Pink Floyd -
      16 Tanx T. Rex -
      23 For Your Pleasure Roxy Music -
      Larks Tongues in Aspic King Crimson -
      26 Ring Ring ABBA -
      28 Houses of the Holy Led Zeppelin -
      - A Wizard, a True Star Todd Rundgren -
      Atem Tangerine Dream -
      Billion Dollar Babies Alice Cooper -
      Birds of Fire Mahavishnu Orchestra -
      Closing Time Tom Waits -
      Cosmic Wheels Donovan -

      … Disco tu dis?

      Aucune trace de disco, nada, niete……

      Nice try…

    • À part 1 ou 2 albums qu’on ne peut pas vraiment qualifier de disco à l’époque…

    • Push push in the bush-Musique
      Get off-Foxy

      Y’a eu aussi la version disco de Lindberg chanté par Toulouse.

      Quelqu’un se souvient de la toune, pas sur du titre, Rock and Guy chanté par Guy Gosselin et Rock Denis, animateurs de l’émission Jeunesse-express a l’époque ?

    • It’s just a illusion de me souvient pu qui , mais c’était la toune a la fin du film FX.

    • L’age d’or de la musique Rock-Pop se situe entre 1965 et 1975.

      Cette période nous a donné une quantité phénoménale
      de nouveaux genres musicaux trop nombreux à énumérer ici.

      Ceux qui l’ont vécu se rappellent la première fois qu’ils ont entendu

      Dylan… Cohen… Zappa… V.U…. Hendrix… Cream… Santana…

      Pink Floyd… Led Zep… BOWIE… The Who… The Kinks… CSN&Y…

      Deep Purple… The Doors… BOB MARLEY!… etc… etc…

      Ça s’est gâché définitivement après la sortie de l’album *Frampton Comes Alive* …
      la venue du Disco, suivie de la période *Arena-Rock* avec des bands
      qui se préoccupaient plus de la quantité de spray-net
      qu’ils se mettaient dans les cheveux et de la couleur de leurs culottes en spandex
      que de créativité et d’originalité musicale!

      “Most people wouldn’t know good music
      if it came up and bit them in the ass.”
      (Frank Zappa)

    • @rogiroux il est faux d’écrire que les Bee-Gee’s ont sortie “saturday night fever” en 1977, cet album était la trame sonore du film, on avait seulement demandé frère Gibb d’écrire quelques chanson (devenu mémorable, sans contre-dit) pour le film, le 3/4 de l’album était constitué de chanson très populaire écrite par d’autre groupe. D’ailleurs on ne peux dire non plus que les Bee-Gee’s était un groupe disco, leurs musiques étant presque toutes des balades. Ils ont bien fait une tentative par la suite (dans le disco) sans jamais atteindre le Billboard (pensée à Tragedy).

      @p.paquin Le disco existait bien avant 1977, avant 1970 d’ailleurs, qu’a pensée à “Sly and the family stone”, “Funkadelic”, “Miriam Makeba”, “Manu Dibango”, et beaucoup de matériel produit par Stax Record avec le Memphis Group, que dire de Green Onion produite en 1962 lors d’un jam mémorable chez Stax, vous pouvez peut-être qualifié cette musique de Funk, de Pop Rock, de Blues, sauf que dans les années 60 les puristes du rock appelait cela du disco, au fait dans quel catégories placez-vous les “bay city rollers” ? si vous avez au moins 50 ans et que vous étiez à montréal à la fin des années 60, il y avait une discothèque, ce qui on y jouait s’appelait à l’époque du disco, il s’agit du TAROT au coin de Aylmer derrière le cinema Impérial, même chose pour le LIME et le LOVERS, tous ouvert à la fin des années 60. Les années 77, 78 ET 79 furent l’âge d’or du Disco.

      Pierre Dauphinais
      DJ retraité et encore passionné du rock, du disco, du punk et de la pop en générale

    • OH NON!
      J’espère que cette période noire de la musique ne reviendra pas nous hanter! Soyons sérieux…. quand le chanteur du groupe vedette de l’époque (Bee Gees) chante comme s’il avait les testicules serrés dans un étau, il y a un problème!

      Le disco est à la musique ce que les téléréalités sont à la télévision.

    • @ imprezars ~

      Personnellement, j’en ai rien à cirer mais SNF est considéré à juste titre
      comme un album des Bee Gees puisqu’ils ont composé la moitié des tunes
      et tous les hits de l’album!

      Là où vous dites n’importe quoi c’est quand vous qualifiez
      Sly & the Family Stone et Funkadelic de musique Disco.

      Ç’est pas parce que ça jouait dans les discothèques
      qu’on peut dire que c’est de la musique Disco.

      Et dans les années 60, les *puristes*(?) appelaient ça
      du Funk, du Soul, du R&B mais ils n’appelaient pas ça du Disco!

      “Les années 77, 78 ET 79 furent l’âge d’or du Disco.”

      C’est mon argument depuis le tout début!

    • Est-ce qu’Apache de Tommy Seebach se qualifie comme étant du disco?

      http://www.youtube.com/watch?v=yo4glASbEh4

      Ça fait pas mal partie de mes plaisirs coupables avec Moskau de Djinghis Khan…

    • Pour moi, voir mourir Diane Keaton dans le film Looking for Mr Goodbar aux mains d’un jeune Richard Gere, sur la musique de Dont leave me this way, a ete une experience traumatisante dont je ne me suis pas encore remis.

    • C’est peut-être un peu plus tard que les chansons déjà identifiées mais moi il y a deux chansons que j’ai adorées à la fin de la période disco et j’ai nommé

      Just an illusion (Imagination)
      Don’t you want me (Human League)

    • Quelle époque complètement magique!!! Des souvenirs tellement mémorables … Une âme, une époque tellement différente de toutes autres …

      Young hearts run free – Candi Stanton
      Can’t Take My Eyes Off You – The Boys Town Gang
      Native New Yorker – Odyssey
      Voyages – Souvenirs
      Last Dance – Donna Summer
      McArthur Park – Donna Summer
      On the radio – Donna Summer
      DADDY COOL – BONEY M
      Sunny – BONEY M
      Dancing queen – ABBA
      You Are The First, My Last, My Everything – Barry White
      Let The Music Play – Barry White
      Love’s Theme – Barry White
      Rock the boat – Hues Corporation
      Don’t leave me This Way – Thelma Houston
      Babe We’re Gonna Love Tonite – Lime
      Come to me – France Joly
      Stomp – The Brothers Johnson
      You’ll Never Find Another Love Like Mine – Lou Rawls
      Heaven Must Be Missing An Angel – Tavares
      Never knew love like this before – Stephanie Mills
      La vie en rose – Grace Jones
      Instant reply – Dan Hartman
      Torture – The Jacksons (pas vraiment disco mais juste après)

      Bien sûr, tout cela en version Extended 12 pouces. Mon dieu que c’était bon. Incroyable.
      Et la liste pourrait tellement s’allonger … ;-)

      Ah ces années ‘76-80.

    • Stéphane,on passe tu à d’autres choses là ?!!

    • Coudonc je veux bien croire que vous l’aimer Patrick mais ont pourait tu passer a un autre appel car en ce moment tout le monde y va de sa publicité subliminale pour ce navet de films….

    • Ce sujet est telllllllement 29 Janvier 2011

    • Il ne faut pas mêler le disco et le Dance Music ou même le funk. Tout comme le punk, le progressif, le métal ne sont que des genres de rock, le disco n’est qu’une étape dans l’évolution du dance music.
      Bien que le nom de Dance Music n’arrive qu’à l’époque disco (certains l’attribue à Rod Steward pour décrire Da Ya Think I’m Sexy), il reste que si on le regarde en tant que courrant musical il est évident qu’il a commencé avant 1975 et inclus plusieurs genre.
      Personnellement je trouve que le funk et plusieurs groupes de Motown ont été les ancêtres du Disco, tout comme Chuck Berry et Robert Johnson sont les ancêtres de Rolling Stones.
      Ceci dit, je n’aimais pas vraiment le disco, mais ma première blonde et How Deep Is Your Love sont étroitement liés

    • Je suis née en 1975 mais je me rappelle des dernières années du disco. Mon 1er 45 tours a été Ring My Bells (Anita Ward), gracieuseté de ma gardienne de l’époque (merci Josée Gamache !). C’est d’ailleurs à elle et ses sœurs que je dois mon éveil à ce courant musical et celui qui a suivi, le new wave.

      J’ai toujours dit que j’aurais aimé naître en 1960 (précisément) pour vivre les meilleures années de la musique : le rock du début des années 70, le disco quelques années plus tard, la fin de ce courant et le début du New Wave et l’antithèse totale du disco, le punk ! Mais bon, j’ai au moins un vague souvenir de tout ça.

      P.S. : personne n’a mentionné We Are Family de Sister Sledge. Il me semble que c’est un classique du disco.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « août    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité