Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 28 octobre 2010 | Mise en ligne à 22h32 | Commenter Commentaires (58)

    Lucky Luke et l’ombre de Goscinny

    image101028223235

    Bonne nouvelle sur la une de La Presse, ce matin. La journaliste Stéphanie Morin nous annonçait que le prochain Lucky Luke signé Pennac, Benacquista et Achdé sera un grand cru. Il était temps.

    Le héros de Morris ne s’est jamais remis du départ de Goscinny. Les vedettes de la BD ne vieillissent pas, ils ne peuvent donc vieillir mal. Mais parfois, ils ne sont plus dans le coup. Car leur auteurs, eux vieillissent et meurent. La mort de Goscinny fut le coup de grâce de plusieurs héros dont Lucky Luke et Astérix.

    Goscinny est mort en 1977, j’en ai lu des Astérix et des Lucky Luke depuis, en espérant toujours être ravi. Jamais je ne le fus.

    J’ai hâte à demain…


    • Vrai, la perte de Goscinny, ce fut la mort de l’âme d’Astérix: le 2e degré, la subtilité de l’humour au travers un environnement farfelu mais historiquement cohérent. Uderzo n’a fait que presser le citron d’un branding depuis. Espérons que messieurs Pennac et Benacquista (deux géniaux écrivains) auront su pour Lucky Luke réussir ou ça a échoué chez Astérix depuis le décès du père spirituel..
      PS Non mais, l’idée des extra-terrestres dans un des plus récents Astérix, c’est le comble de la médiocrité.

    • @yvesmo

      Hein? Des extra-terrestres. Pas que j’en aie contre les histoires d’extra-terrestres, mais bon, pas dans Astérix. C’est dans quel album que cette merveilleuse idée a été foutue?

    • @yvesmo

      En effet, le dernier Astérix, Le ciel lui tombe sur la tête, ma fait briser ma serpe d’or mais pire encore: Ce dessin d’Uderzo pour les restaurants McDonald

      http://kesako.files.wordpress.com/2010/08/kesako-pub-asterix-obelix-mc-donald.jpg

      C’est quoi déjà la phrase? Ah oui! Un petit village gaulois qui résiste encore et toujours à l’envahisseur… Quand on voit cette image, on se dit qu’il faut être conquis pas à peu près pour descendre aussi bas.

      Je ressent de la sympathie pour Astérix quand je vois ce qu’Uderzo en fait, depuis La Galère d’Obélix, les récits sont plats et ne respectent plus ce qui a fait d’Astérix un irréductible gaulois… C’est malheureux.

      Pour Lucky Luke contre Pinkerton, j’ai bien hâte de voir. N’étant pas un grand fan de la série, je dois avouer qu’il m’intrigue fortement!

    • Comme aurait pu dire ”Jacouille La Fripouille ”( Les Visiteurs )
      ” C’est de la Merdasse ” en parlant des derniers Astérix et Lucky Luke…

      ;)

    • Apres une grosse journée de travail y’a rien comme rantanplan pour revenir sur terre! loll

    • J`ai bien hâte aussi à la sortie de cette nouvelle bd.Je souhaite quel me fera sentir jeune enfant de nouveau, émerveillé,surpris,car dissons que les dernières éditon mon laissé totalement indiférent asser que je me suis dis c`est ca vieillir quel dommage

      Baker

    • J’ai un doute quand même. Ce sont de bons écrivains, mais la bd, c’est un art en soi. Goscinny avait le génie de la bd : il savait manier le second degré comme personne, et créé des personnages attachants et typés. Je ne doute pas du talent de Pennac, Benacquista et d’Achdé, mais sauront-ils saisir l’esprit de Lucky Luke ou en feront-ils une copie, avec talent sans doute, mais qui ne sera justement qu’une copie ? Ou bien travestiront-ils le personnage pour en faire leur création à eux ?

      Dans les deux cas, le résultat ne serait pas à la hauteur des attentes.

    • Ce qui est fascinant dans le cas d’Uderzo, c’est qu’il ne se trouve personne dans son entourage d’assez proche pour lui dire que ça ne va vraiment pas. Depuis la mort de Goscinny il y a 33 ans (depuis Astérix chez les Belges), la série ne cesse de s’enfoncer dans la médiocrité (et encore, je suis poli!). Il n’y a pas une seule aventure publiée depuis 1977 qui arrive ne fut-ce qu’à la moitié de ce que le tandem Uderzo et Goscinny a produit. C’en est rageant de constater un tel gachis… Personnellement, je crois que la série a cessé d’exister à la mort de Goscinny. Le reste n’est qu’une parenthèse désagréable.
      Quant à Lucky Luke, Morris a réalisé quelques aventures qui ne sont pas trop mal (je pense à “Sarah Bernhard”) mais en général, ce n’est pas terrible non plus. Je crois qu’à la mort de Morris, on aurait dû cesser la série.
      Dieu merci, personne n’a repris Tintin, ou Gaston Lagaffe… Quant à Uderzo, quand on voit ce qu’il a fait d’Astérix, on se prend à rêver d’une loi qui l’interdirait de poursuivre…

    • @mtlp
      Comme le mentionne Guy-Antoine, le nom de ce méga-navet est “Le ciel lui tombe sur la tête” : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_ciel_lui_tombe_sur_la_t%C3%AAte

    • Bien d’accord avec vous, M. Laporte! Même que je fais remarquer à mes filles encore bien jeunes , la différence entre les albums avec et sans Goscinny, ce qui leur fait réaliser la part de l’écriture dans ces oeuvres. En attendant cet album, donc!

    • Tant qu’à moi, Lucky Luke a plus souffert de la mort du grand Goscinny qu’Astérix. Les albums qui ont suivis sont pire que presque tout ce qu’Uderzo a pu faire en solo. D’ailleurs à ce sujet, Georges Dargaud a organisé une rencontre entre Morris et Michel Greg (Achille Talon entre autres) pour qu’il reprenne les rennes de la série dès 1978. Toutefois, Morris a refusé en affirmant ne pas “être sorti des griffes de Goscinny pour tomber dans celles de Greg” et tout est tombé à l’eau. Pour être certain ne ne plus subir l’obrage d’un scénariste, il a pris soin pour chacune des histoires qui ont suivi de varier les scénaristes.

      Pour le dernier Astérix, il ne faut pas le prendre au premier degré: Uderzo a voulu dénoncer l’invasion de la France des BD américaines (les premiers viennent de la planète Tadsylwine, anagramme de Walt Disney, le représentant est Toune (toon), et leurs défenseurs avec la tête d’Arnold sont les super héros), et japonais (les seconds sont les Nagma, anagramme de Manga, et ils sont protégés par des robots géants genre Goldorak). Ceci dit, je ne l’excuse pas, c’est quand même l’album que j’aime le moins et de loin.

    • Je suis d’accord que les livres poste-Goscinny ne sont pas sur le haut de la pyramide de l’œuvre Astérixienne, mais Asterix chez les belges, La grande traversée et Obelix et compagnie, tous écrit par Goscinny, font parti des pires aventures dans la collection.

      Ma liste des pires livres dans la série:
      1-Le ciel lui tombe sur la tête
      2-La rose et le glaive
      3-Astérix chez les belges(Textes par Goscinny)
      4-La galère d’Obelix
      5-La grande traversée(Textes par Goscinny)
      6-Obelix et compagnie(Textes par Goscinny, un calque de La zizanie)

    • Un dernier commentaire. Le ciel lui tombe sur la terre est de si loin le pire Astérix de tout les temps, qu’il faudrait retirer à Uderzo sa plume publique pour le protéger ainsi que les fans d’Astérix.
      Ma grand-mère de 95 ans n’a plus le droit de conduire pour des raisons similaires.

    • Sacré Pennac ! Il est vrai cependant qu’il a écrit plusieurs livres pour enfants.

      Un Luke que Malaussène pourra lire à sa marmaille, assis sur le lit de Jérémy.

    • Mon meilleur: LA GUÉRISON DES DALTON (1975). Les Daltons se font soigner par un thérapeute, précurseur de Freud. Hurlant. Variante bonifiante du plus vieux LES DALTON SE RACHÈTENT (1965), déjà superbe aussi. Du Goscinny pur sucre, dans les deux cas.
      Paul Laurendeau

    • Il faut se concentrer sur Iznogoud. Tabary a su porter le flambeau du Grand Maître.

    • ‘Lucky Luke dans la Belle Province’ était d’une atrocité INCROYABLE. On aurait cru lire un album pirate fait par des ados avec photoshop. C’était un festival de référence forcées à des célébrités locales, une histoire interminable et sans intêret sur Jolly Jumper qui tombe amoureux d’une jument quebecoise, oh mon dieu juste a y penser jai des spasmes! Il y avait même des jokes de poutines et une portion sur Céline!

      L’Asterix avec l’Extra terreste qui était Mickey Mouse sans ses oreilles (je vous ments pas), avait une critique hyper bizzare des états unis. Le malaise était EXTREME. Je me souviens que la faction ennemies à l’extra terreste gentil était très americaine, même que leurs soldats étaient des clones style superman mais avec le visage de Arnold Swarztnegger!

      J’ai jeté ces deux BDs après avoir lu, et c’était, à ce jour, la seul fois que j’ai fais ca.

      Le nouvel episode avec Pinkerton semble TRÈS interessant, j’ai bien hate de le lire!

    • Je suin un fan inconditionel de Lucky Luke mais plus des touts premiers épisodes Dupuis que la formule Gosciny-Morris que tout le monde connaît. En fait, si on regarde comme il faut, on se rend compte à quel point Morris, Uderzo et toue le monde à leur époque fesaient de la BD parce qu’ils aimaient l’art. Morris est très subtil aux mouvements et sait comment le tenir jusqu’au bout sans broncher (Voir Nettoyage à Red City; une des meilleurs histoires de l’ère pre-Gosciny.). En plus, Luke était très viril au début que je ne vois plus dans la version Gosciny-Morris bien qu’ils se penchent plus dans l’histoire que dans les personnages.

      Quant à Astérix, je réalise que j’aime plus les toutes premières versions (Pre-68) mais c’est vrai que Uderzo à lui seul ne sait plus quoi faire de ses personnages depuis la mort de son associé. Mais après tout, la BD est rendue une véritable machine à faire de l’argent aujourd’hui. Allez dans une librairie quelquonque et vous verrez comment c’est rendu!

      C’est dommage car j’aime ce médium depuis que je suis tout jeune, j’ai même réussi à faire un livre indépendamment il y a quelques temps. Mais c’est vrai que je ne pardonne à la dernière décennie pour ce que les corporations et certains auteurs ont foutu avec ce médium.

    • Ce qui m’attriste encore plus : que les jeues actuels passent tout droit et ne découvre jamais l’univers unique et fascinant des Tintin, Astérix, Gaston Lagaffe, Spirou et Fantasio, Lucky Luke et tous les autres…

      Je me fais un point d’honneur d’éveiller ce goût de cette bédé pour mes enfants ;)

    • Laissons la chance au coureur. N’oublions pas que Goscinny était absent des premières oeuvres de Moriss et que les récits étaient tout de même intéressants.

    • @ grimlock
      Vrai que “Le ciel lui tombe sur la tête” faisait référence aux invasions américaine et japonaise, mais il est pour le moins paradoxal de dénoncer la situation en publiant cet album d’une consternante médiocrité.

    • @ cleclair
      Dans les premières aventures de Lucky Luke (mais pas les toutes premières), Morris a fait preuve de beaucoup de talent pour créer et maintenir le suspense. Goscinny a fait entrer le cowboy solitaire dans une dimension où l’humour occupait la place principale. Le problème avec les scénaristes qui ont suivi, c’est qu’ils ont tous essayé de devenir Goscinny à la place de Goscinny.

    • @suba
      Vous avez tout à fait raison. C’était tellement nul. C’était carrément impossible d’être plus nul que cet album.

    • Je suis généralement d’accord pour Astérix, quoique certains albums post-Goscinny sont tout de même bons. Pour Lucky Luke, pas d’accord du tout. Morris a créé Lucky Luke bien avant que Goscinny l’aide et il a fait une bonne job avant et après Goscinny.

      Ce que je pense plus, c’est que la décennie 90 n’a pas été tendre envers Morris et Uderzo et que ce sont ces BD là qui souffrent. Ceux qui ont repris Lucky Luke après Morris et Uderzo encore ne font guère mieux, en fait bien pire, dans la décennie 2000… À date, aucun nouvel album de Lucky Luke ne peut s’approcher de ceux faits par Morris et ce n’est pas la faute du dessinateur! (quoiqu’on remarque facilement que ce n’est plus Morris qui dessine…)

      @jaypee2

      Hergé a interdit que Tintin soit repris après sa mort. C’est d’ailleurs pour cette raison que le dernier album de Tintin (Tintin et l’Alph-Art) n’a jamais été terminé officiellement.

      Je sais que Spirou et Fantasio existent toujours, donc ça veut dire que Franquin (l’inventeur de Spirou, Fantasio, Gaston, entre autres) n’avait pas ce même souhait… mais je n’ai jamais vu un nouveau Gaston Lagaffe. En fait, même du vivant de Franquin, ça faisait un bail qu’on avait pas vu un nouveau Gaston…

    • Quand est-ce qu’on mange ???

    • Ce qu’il y avait de merveilleux dans Luke(avec Goscinny) : le cynisme face à divers courants de société, l’éveil au sens critique (ça semble être interdit dans tout ce qui est adressé aux enfants aujourd’hui) , des personnages qui ont du caractère (et pas seulement des gentils simplets), etc… etc. Bref de l’art et du talent. Aujourd’hui , comme on vit en comiquocratie, on a remplacé tout ça par des humoristes….

    • Toute bonne chose a une fin. Pourquoi vouloir étirer la sauce a tout prix? Hergé l’a compris avec Tintin. Astérix et Lucky Luke avaient droit eux aussi à une retraite bien méritée. Après la mort de Goscinny, Lucky Luke est devenu une bande dessinée insignifiante. Uderzo a fait entrer Astérix dans l’ère de la décadence, à l’instar de l’empire romain que son héros a portant combattu vaillamment, en publiant des albums comme “La rose et le glaive”, “La galère d’Obélix”, “Astérix et Latraviata” et “Le ciel lui tombe sur la tête”, pour ne nommer que les plus minables. Astérix est d’ailleurs devenu une vache à lait de Hachette, véritable empire de l’édition en France. Drôle de retournement de situation!

    • « La mort de Goscinny fut le coup de grâce de plusieurs héros dont Lucky Luke et Astérix.»

      Billet intéressant, car il y a longtemps que je me disais la même chose.

    • Et que dire de l’affreux «Coloc en stock», cette mouture joualisée, (et mal joualisée en plus) de Tintin?

    • @lordcraft

      Gaston Lagaffe n’a jamais été repris après la mort de Franquin. Et Spirou et Fantasio n’ont pas été crées pas lui mais par d’abord Spirou, Robert Velter et Fantasio crée pas André Moons et Jean Doisy. Les versions qu’on a été plus familiers proviennent de lui et Jijé.

      @bomarco

      Il y a pas juste ça. Aujourd’hui on essait de suivre les tendances, faire des adaptations BD cheap de films ou séries TV, de dénoncer quelque chose ou de rejoindre un public ados/adulte mais ça donne toujours du contenu amateur, corporatif et sans nom.

    • @ punky_brewster

      Averell, tais-toi!!!

    • @baldwinov

      Astérix est mort avec Goscinny, et vouloir le faire revivre, même avec des auteurs de talent, ne donnera guère qu’une sorte de remake bien fait, au mieux, mais pas vraiment inspiré. On ne chausse pas les souliers de quelqu’un d’autre, on ne ressuscite pas un univers qui n,est pas le sien.

      On devrait laisser Astérix reposer en paix au lieu d’essayer de tirer encore quelque chose de son cadavre. Il n’y a pas de potion magique pour ressusciter les morts.

    • Pas sur, mais je crois que dans le cas du Marsupilami, Franquin ne voulait pas qu’il soit exploité par nul autre que lui, c’est pour ca qu’ont ne le voit plus dans les albums de Spirou et Fantasio. Les éditions Dupuis savaient y faire en matière de bandes dessinées, Spirou, les tuniques bleues, pauvre Lampil, Boule et Bill, Tif et Tondu etc.

    • @Bomarco “Ce qu’il y avait de merveilleux dans Luke(avec Goscinny) : le cynisme face à divers courants de société, l’éveil au sens critique….”

      Tout à fait. Aujourd’hui, les jeunes doivent attendre les cours de philosophie au cégep pour être confronté au sens critique et à l’esprit d’analyse. Et ça, c’est quand ils y vont. Dans mon jeune temps, on les lisait au primaire ces BDs.

    • Lucky Luke, Astérix, Iznogoud…. Et on n’a pas encore parlé du Petit Nicolas!
      .
      Ce qu’il y a de bien avec les Astérix, c’est qu’on y trouve tellement de niveaux de lecture qu’on peut les relire et y découvrir sans cesse de nouveaux trucs :

      - Mais que fait César?
      - Il affranchit le rubicond

      …………….

      Génial!!!!!

    • “Il ne faut jamais parler sèchement à un Numide” (LE DOMAINE DES DIEUX – 1971)
      P.L.

    • On m’a raconté un jour qu’en analysant «à la loupe» tous les Tintin, les experts en bd n’avaient décelé que deux seules erreurs… apparemment, c’était une question d’ombre des moustaches des Dupont et Dupont…
      Qulequ’un peut-il confirmer ou infirmer ?
      Mci à la prochaine et en avant rataplan…

    • @ souverain

      Sacrilège,

      Nos 2 moustachus se nomment Dupond ” D ”pour le premier, et Dupont ‘, T ” pour le second…

      ;)

      Les différencier est très facile…
      Dupond D, sa moustache tombe comme un D majuscule couché à l’horizontale…
      Dupont T, sa moustache a les extrémitées légèrement relevées en pointes….

    • @teddybear

      En fait, la fiche wikipedia du Marsupilami nous apprend en effet que Franquin a gardé les droits sur le Marsupilami, mais que le Marsupilami est encore actif dans sa propre série. Simplement, il ne peut pas apparaître dans les albums de Spirou. Aujourd’hui, le Marsupilami continue sa propre série et a son propre dessin animé, ce malgré le décès de Franquin.

      Par ailleurs, la série les Tuniques Bleues est toujours active!

    • @jackdaniels
      Aye aye aye….
      Moi qui ne faix qu’une aireur par année, fallêt que ce soie sur ce blogue devant 50,552 témoins…

      Je savais pour (on m’avait fait remarquer) la différence entre les moustaches…
      Ce à quoi je faisais allusion c’est qu’après une analyse minutieuse par des experts, l’auteur avait fait seulement deux erreurs parmi ses milliers de caricatures… et lesdites erreurs concernaient des ombres de moustaches dans un mauvais angle…
      Bof, on n’en fera pas un «rasage»…bonne lecture à tous et toutes…

    • L’opinion du plus grand fan de Lucky Luke!

      http://www.youtube.com/watch?v=KeH9ghQ8juE

      “Moé j’t'un puriste, j’aime mieux ceux qui ont été fait après la mort de l’auteur. J’les trouves meilleurs…”

    • Voici un site intéressant concernant les erreurs que l’on retrouve dans les albums de Tintin !

      http://www.free-tintin.net/details2.htm

    • D’ailleurs, pour les amateurs de Tintin, je vous conseille ce merveilleux livre qui vient de paraître.

      http://www.cyberpresse.ca/arts/livres/201010/29/01-4337272-et-si-tintin-etait-venu-au-quebec.php

    • Pennac a déjà écrit des livres pour enfants ? Tant mieux, c’est très bon signe. Je crois que je vais replonger dans l’unviers du far-west !

      Goscinny, c’est aussi ‘Le petit Nicolas’ avec Sempé, un des livres le plus hilarant que j’ai lu (et je l’ai relu il y a quelques années pour me dilater la rate un bon coup).

    • @baldwinov – Tout à fait d’accord avec vous, pour moi une oeuvre ne devrait jamais être repris par une autre lorsqu’un auteur la laisse.

      Mais bon, nous vivons dans une époque de la facilité, pourquoi travailler dur à bâtir son propre environnement (et je suis sur que certains auteurs pourraient faire du très bon travail en étant complètement sortie du carcan d’un autre auteur), c’est le même phénomène que l’on retrouve dans le cinéma ou bien dans les entreprises en générale. Malheureusement tout ça devient tout simplement une question de gestion de risque, et pour moi, mélanger l’art, le processus créatif avec le corporatif…ça donne ce que l’on nous donne depuis des années.

      Ceux qui détiennent les droits d’auteur n’en ont rien à cirer que ce qu’ils vont pondre après soit bon ou non, ce qu’ils se disent est : juste par curiosité, les gens vont l’acheté en espérant que…et c’est exactement ce qui arrive, tout le monde se rue en librairie pour l’acheter en espérant que…donc après quelques navets, la stratégie est alors de lancer une nouvelle du genre, ok nous avons compris, nous allons chercher les meilleurs et alors là, ce sera fort…et qu’est-ce qui arrive ? Tout le monde tombe encore dans le panneau :-(

    • En tous cas, j’ai déjà trouvé 2 erreurs dans ce nouveau LL: l’histoire se passe autour du février 1861, au moment de l’investiture de Lincoln. Lorsque ce dernier rencontre LL, il lui dit qu’il aurait aimé e revoir dans de meilleures circonstances. La note en bas de page renvoie au “Fil qui chante”. Mais dans cet album, il est déjà président et la Guerre de sécession est commencée. Également, la fiche Pinkerton de LL indique qu’il a arrêté Joss Jamon. Or l’histoire “LL contre Joss Jamon” se situe après la Guerre.

      Ceci dit, j’ai quand même apprécié LL contre Pinkerton, mais je l’ai trouvé trop court.

    • Ce serait amusant de faire une liste des erreurs et/ou invraisemblances dans les Astérix (du temps de Gosciny -pas les post-Gosciny : ces albums sont déjà une erreur en soi !).
      Par exemple, dans Astérix aux Jeux olympiques, le bateau loué par Abraracourcix accoste au rivage du village. L’unique membre d’équipage, c’est le capitaine. Il est arrivé là comment ce bateau ? Sans rameurs ??

    • Comme la vitesse à dégainer de Lucky Luke, l’esprit de Goscinny ne sera jamais égalé. Avec deux grosses pointures comme Benacquista et Pennac comme scénaristes, je m’attendais à un récit à tout le moins beaucoup mieux construit et beaucoup plus comique. Je n’ai pas retrouvé la finesse et le sarcasme de Goscinny dans un album où notre héro est presqu’accessoire, où Joe n’est pas assez méchant et Averell pas assez bête. Comment refaire des gags aussi pissants que, par exemple, celui du faux révolver d’Averell dans L’héritage de Rantanplan? “Il en faut un vrai pour en faire un faux. Sinon le faux ne fait pas vrai. Il fait faux, pas vrai?” Et Joe de crier “Tu vas le manger, ce revolver!” “Lequel, le vrai ou le faux?”. Comment? Je vous le demande… Le seul à mon avis qui a réussi le paris de recréer l’esprit du maître, c’est Alain Chabat avec son adaptation d’Astérix et Cléopatre qu’Uderzo a carrément répudié.

      Pour revenir à cette dernière monture… euh mouture de Lucky Luke, j’aime bien le graphisme de Achdé… quoiqu’il comporte certaines faiblesses qui aurait probablement agacé Morris, un grand maître qui avait autant d’aisance dans le style réaliste que dans le style cartoon, ce qui manque à beaucoup de bédéistes d’aujourd’hui. Morris, tout comme Uderzo pour le monde antique, avait le don de représenter le Far West dans toute sa grandiloquence, ce qui manque à Achdé. On sent une volonté sincèrement respectueuse d’émuler le style et la manière mais n’est pas Morris qui veut. Je pense à une série comme Blake et Mortimer qui a été reprise avec brio par un collectif de purs et durs de la ligne claire… Ceci dit, je ne suis pas aussi déçu de ce LL que du dernier Astérix. Somme toute, je suis très nostalgique d’une époque selon moi révolue et je préfère de loin relire et redécouvrir mes vieux albums.

    • Une autre coquille amusante : dans l’album Astérix en Corse, quand les invités commencent à arriver au village (pour l’anniversaire de Gergovie), on y voit Assurancetourix qui accueille Plaintcontrix, comme si c’était la retrouvaille de 2 grands amis.
      « Plaintcontrix ! Tu es venu de Rome exprès !
      - J’avais envie d’entendre le son de ta voix !
      Et pourtant, Plaintcontrix n’a jamais connu ni non plus entendu Assurancetourix chanter si on se réfère à l’album Astérix gladiateur. C’est dans cet album uniquement que figure l’aubergiste Plaintcontrix.

    • Monsieur Laporte,

      Je ne vous écris pas pour vous faire part d’une opinion sur Lucky Luke et je ne veux pas que ce texte soit publié, car ça concerne une suggestion pour la fête de maman Dion et de Céline en mars prochain. Je sais que maman Dion a déjà vécu quelque temps à St-Bernard-des-Lacs pour l’avoir lu dans la biographie de Céline de Georges-Hébert Germain. La famille de madame Dion pourrait peut-être retracer les gens avec lesquels elle a vécu parmi les plus beaux moments de sa vie et organiser des retrouvailles, qu’en pensez-vous ? S’il y en a parmi eux qui sont morts, ils ont peut-être des enfants. Il pourrait aussi y avoir un album-souvenir où chacune des familles a sa page, avec des photos pour que madame Dion le feuillette de temps en temps. Pour Céline et Thérèse, j’avais pensé à faire revivre pour un soir le Vieux Baril. Il pourrait y avoir une émission spéciale à la télévision où les Dion au grand complet chanteraient lors de cette soirée spéciale. Je suis certain que René Angelil serait ouvert à l’idée pour faire plaisir à tous ses proches et aux admirateurs. Qu’en pensez-vous ?

    • Je viens de penser à autre chose. Si l’émission avait lieu, ce serait bien de faire un DVD et de le vendre. Les profits pourraient aller à la fondation Maman Dion et à la fibrose kystique.

    • Dans la catégorie coquilles goscinnyennes : dans l’album Obélix et compagnie, Caius Saugrenus (caricature du jeune Chirac) explique à Obélix : « Si tu ne peux pas augmenter la production [de menhirs], l’offre ne pouvant satisfaire la demande, ça risque de faire chuter les cours. » Or il me semble que, selon la loi de l’offre et de la demande, l’augmentation de la demande (ou la diminution de l’offre) devrait plutôt faire monter les prix, non ? Ou bien Goscinny s’est fourvoyé, ou bien il veut montrer que Saugrenus n’est pas le brillant économiste qu’il prétend être…
      Cela dit, l’album Obélix et compagnie est un de mes préférés. Le génie de Goscinny ne réside pas seulement dans ses dialogues, mais aussi dans la mise en scène. Quelques exemples : planche 2, le contraste entre l’arrivée des troupes fraîches de la relève au camp de Babaorum et le départ des troupes délabrées qu’elles remplacent (où sont d’ailleurs caricaturés Goscinny, Uderzo et Pierre Tchernia). Planche 5 : le champ-contrechamp plongée-contreplongée entre Astérix et le centurion (« Alors, Gaulois ? Tu viens te soumettre ? »). Tout au long de l’album, des planches sont introduites par le légionnaire sentinelle à la tenue progressivement relâchée.
      Sans parler bien sûr du thème : la satire du monde économique, dont l’absurdité est symbolisée par ce bien de consommation farpaitement inutile qu’est un menhir.

    • Une charmante erreur visuelle dans ASTÉRIX ET CLÉOPATRE. Quand Numérobis arrive au village dans une tempête de neige, pour rencontrer Panoramix, ce dernier, au moment de le saluer, retire sa moufle droite. Dans les cases qui suivent, Panoramix présente son ami alexandrin à Astérix et Obélix. Panoramix a toujours la main droite nue et serre sa moufle droite dans sa main gauche mouflée. Au moment d’entrer dans sa maison, dernière case de la page, Panoramix retire son bonnet avec une main droite mouflée, tandis que la main gauche, elle aussi toujours mouflée, continue de serrer la moufle droite antérieurement retirée. L’homme-médecine du village gaulois s’est involontairement fait apparaître une troisième moufle. C’était dans le temps où les dessins ne se faisaient pas à partir de gabarit préconfigurés…
      Paul Laurendeau

    • Même chose avec Greg et Achille Talon…

      Je pense que de tenter de faire survivre un personnage après la mort de son auteur est une erreur.

      Par exemple, qui penserait sérieusement prendre le relais de Fred pour continuer Philémon ??

      récupération commerciale, quand tu nous tiens

    • Bonjour Mr. Laporte!
      Je ne connaissais pas d’autre moyen de vous écrire que celui-ci.
      Ma grand mère raffole de vos articles et c’est d’ailleurs grâce à elle que je vous ai découvert!
      Je m’appelle Élizabeth et j’ai la paralysie cérébrale… Inutile de vous dire alors à quel point tous vos articles m’ont touchés et ont fait naître en moi beaucoup de courage et de bonheur… Oui, vos mots si rafraîchissants sur le monde et la société d’aujourd’hui (en particuliers les récentes parrutions, “Montrez les saints!” et “nous sommes tous des Chiliens) m’ont redonné l’espoir qu’il ne se passait pas seulement des atrocités ici bas si on se donnait bien la peine de lire entre les lignes… Alors merci de votre grande générosité d’écrivain et je vous retrouve bientôt dans La presse j’espère.

      Amicalement,
      Elizabeth, fidèle lectrice.

    • Peut-être hors-sujet mais regardez les premières images du nouveau film de Tintin réalisé par Spielberg et Jackson qui va être finalement fait en réel/3D/Mocap/CGI. Quelqu’un qui aime vraiment la BD ou l’animation ne serait pas porté à voir ça sauf pour les effets spéciaux et pour créer du vedettariat. (Déja le nom de Daniel Cragi est sur cette liste…)

      http://www.comicsbeat.com/2010/11/01/first-look-tintin-in-the-uncanny-valley/

      Espèrons qu’elle n’ait pas comme ça au résultat final. Le visage du capitaine Haddock a l’air que c’est un film d’horreur.

    • Je suis curieux de voir la version de Pennac et Benacquista, ce dernier que j’aime beaucoup.

      Pour revenir a Goscinny, une de ses forces dans le decoupage des histoires d’Asterix. Vous remarquerez que chaque page correspond grosso modo a une scene. Je n’ai jamais verifie
      s’il utilisait la meme technique avec Lucky Luke.

      Une des plus reussi a mon avis est la premiere page d’Asterix chez les Helvetes ou Asterix et Obelix deviennent les porteurs du chef, puis a la derniere case, Obelix reste seul a porter Abraracourcix (qui se plaint d’etre un demi-chef avec un seul porteur) a la maniere d’un serveur et Asterix qui explique a Panoramix qu’Obelix est en train de “servir un demi” (dans le sens d’un demi-litre de vin). J’ai lu la version anglaise un jour et les traducteurs ont fait un excellent travail avec cette page qui se termine avec “he’s serving a half of bitter” (une “bitter” etant une biere amere anglaise) .

    • @lbuono

      Ce que j’aime bien des versions anglaises d’Astérix, c’est la traduction des noms des personnages, qui sont à mon avis plus appropriés que les noms originaux.

      Idéfix = Dogmatix (le nom reflète non seulement l’obsession du personnage pour l’écologie, mais aussi le fait qu’il soit un chien).

      Ordralfabétix = Unhygienix
      Iélosubmarine = Bacteria
      Assurancetourix = Cacofonix
      Roméomontaigus (le romain toujours soûl dans le Cadeau de César) = Tremensdelirius

      Anglaigus (l’architecte dans le Domaine des dieux) = Squareonthehypothenus

      Ce ne sont que quelques exemples.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2010
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité