Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 juin 2010 | Mise en ligne à 9h42 | Commenter Commentaires (67)

    On n’est même plus bon au hockey

    mauricerichard

    Le président Sarkozy a pris en main la scandaleuse performance de l’équipe de France à la Coupe du monde. Son gouvernement s’en charge. Il va remettre tout ça en ordre. Chez nos cousins, le foot est affaire d’état. Il serait temps que Jean Charest prenne en main le hockey québécois. On n’est plus capable de former de bons joueurs. Aucun joueur québécois sélectionné dans les deux premières rondes du dernier repêchage de la LNH. Aucun. C’est pathétique. Le hockey au Québec devrait être aussi une affaire d’état.

    J’ai passé l’hiver avec les meilleurs dépisteurs québécois et tous s’accordent à dire que le hockey québécois est désorganisé. Ce sont les organisateurs de tournois qui font la loi. Ils n’ont qu’un but: faire du cash. Le jeune passe son été à jouer au hockey sans rien apprendre. Et ça recommence en hiver. 12 mois de hockey par année pour rien. Pour faire faire des sous à des hommes d’affaires.

    Maurice Richard fut le premier symbole de réussite des Québécois. Aujourd’hui, les symboles de réussites québécoises sont partout sauf au hockey.

    Au repêchage de 1971, les 2 premiers choix furent Guy Lafleur et Marcel Dionne. Deux légendes. Lafleur jouait dans la ligue du Québec, Dionne dans celle de l’Ontario, mais les deux avaient appris les rudiments de notre sport national dans leur patelin.

    On peut bien reprocher au Canadien de ne pas avoir de Québécois dans ses rangs, bientôt il n’y en aura plus dans la ligue. C’est au hockey québécois qu’il faut faire des reproches. Est-ce qu’il y a un coach dans l’aréna? Est-ce qu’il y a quelqu’un en charge pouvant renverser la tendance et refaire du Québec, LA pépinière des grands joueurs de hockey?

    Ce ne sont pas les têtes de hockey qui manquent au Québec. Plutôt que de laisser notre sport en pâtures à des profiteurs et à des endormis fonctionnaires, confions le à une véritable fédération solide et visionnaire. Il faut sortir le hockey québécois du marasme. C’est une question d’honneur.


    • C’est une question de sous. Si en passant on peut exciter la fierté nationale c’est tant mieux. Ces clubs sont des entreprises dont le but ultime est de faire du profit. Ne serait-ce pas un peu trop de demander une nième intervention étatique. Nous avons de serieux problème à résoudre M. Laporte!

    • On pourrait commencer par laisser les enfants jouer avec des rondelles. C’est plate à mort faire des pratiques sans rondelle! On fait patiner les jeunes pour les faire patiner. Si un jeune patine mal, on ne cherche pas à corriger sa technique. On lui dit de patiner plus.

      À la fin de la séance de patinage désorganisée, on fait une partie amicale tout aussi désorganisée. C’est ce que je retiens de mon hockey mineur entre Novice et Bantam BB. J’ai changé d’organisation au Bantam AA (pour DDO, des anglais!), et c’est seulement là que j’ai commencé à être coaché, a avoir un système, des jeux, des stratégies, des cliniques. Le cardio, c’était hors-glace. Dans les pratiques, on pratiquait. Ça semble évident, mais pendant 10 ans environ, dans les pratiques, je patinais sans rondelle…

      Il y a de l’espoir, mais il y a encore plus de coach-papas qui ont beaucoup de volonté mais si peu de talents!

    • C’est simple…on ne veut plus former des joueurs de hockey mais des étudiants. Parce que tout le monde pensent qu’à 19 ans si tu as pas un DEC ta vie est foutus!!!! Les rêves viennent en 2e.

    • Premièrement, le hockey est rendu un sport pour les parents riches qui doivent payer des milliers de dollars pour que leur jeunes jouent au hockey. Si le hockey serait un sport plus accessible comme l’est le soccer, on aurait plus de joueurs, un meilleur bassin et de ce fait, de meilleurs potentiels. J’aurais bien voulu jouer au hockey étant jeune, on jouait souvent contre les joueurs midget 3 AAA de notre école secondaire et on les tenait, plusieurs ont le talent pour percer mais n’on pas les moyens. Je crois que c’est un des principaux problèmes entre autre.

    • ” Il serait temps que Jean Charest prenne en main le hockey québécois.”
      Ca va pas bien Mr LaPorte? Vous croyez vraiment que Mr Charest peut réaliser quelque chose de mieux que sa promotion personelle? Vous êtes naif…
      Si vous voulez couler le hockey, confiez ca au gouvernement du québec…regardez ce qui reste des écoles, des hopitaux, de la caisse de dépot…etc.

    • Et pourquoi pas le foot AUSSI! On fait les 2 en même temps, le tout dans un Programme de sport.

      Je serais aussi content qu’on produise un nouveau Mario Lemieux que de voir une majorité de québécois dans la prochaine équipe canadienne qualifiée pour une coupe du monde de foot (soccer).

    • Le gouvernenement, prendre le hochey en main??? Non mais ça pas?? Il y autre chose dont Jean Charest doit s’occuper vous pensez pas?

    • Faudrait peut etre permettre aux jeunes de s amuser et d aller se geler la bine au parc me semble. Faudrait aussi laisser les jeunes etre jeunes. Des dépisteurs qui suivent les jeunes a 15 , 16 ans ca a aucune raison d etre.
      Et puis oui la $$$$ y est pour beaucoup. Ceux qui n ont pas les moyen$$$ de progresser sont des pertes nettes pour notre hockey et j ai tendance a croire que ce sont eux qui ont le plus de coeur.Inversement quand t as tout tout cuit dans le bec et que money is no object….
      Finalement faudrait laisser les Guy Lafleur et Peter Stastny dans le passé une fois pour toutes. A force de nostalgie on a oublié d évoluer.

    • Investir des millions pour former des millionnaire ? Franchement, c’est ridicule.

      Le hockey, c’est une question de talent : 10000 heure de pratiques par année, la meilleur ligue au monde et les meilleurs coach au monde ne peuvent rien contre du talent brute. Si les québécois n’ont pas assez de talent, c’est pas la faute de la ligue, ou des coachs, on des tournois…

      Maurice Richard, il a appris à jouer au hockey ou ? Dans la meilleur ligue, avec les meilleur coach, il se contentait d’aller à ses pratiques et c’est tout ? Ben non, il a appris comme tout le monde, et il a pratiqué par lui-même comme un défoncé. Practice makes perfect, comme on dit.

      Pensez-vous vraiment que les jeunes joueurs russes évolent vraiment dans des meilleures conditions que les jeunes québécois ? Pourtant, on les voit partout dans la LNH…

      Je ne dis pas que les québécois ne sont pas talentueux. Je dis seulement que pour former un joueur de talent, c’est pas de l’argent que ca prend : ca prend un joueur qui, a la base, a un talent et VEUT jouer. Et un joueur qui ne va pas se contenter d’aller à sa petit pratique une fois par semaine et rien faire le reste de la semaine. Vous pensez que tout les anciens bon joueur québécois on tout appris par des coachs ? Ben non, il ont appris de la seule facon qu’on peut apprendre : en pratiquant. Et quelque chose me dit qu’ils se sont pratiqué plus que quelque fois par semaines… Crosby s’entrainait à la maison, en envoyant la rondelle dans un vieille laveuse (sécheuse?) dans son sous-sol. Où était le coach, la ligue, l’argent ? Nul part. Il pratiquait, c’est tout. Pas besoin d’argent pour ca. Juste de la volonté.

    • En passant M.Laporte, le gouvernement français est pointé du doigt par la FIFA pour sa gestion de la “crise football”. Les regles de la FIFA interdisent toute ingerence politique dans les affaires sportives des fédérational nationale.
      La France risq

      http://fifa.radio-canada.ca/mondial2010/nouvelles/2010/06/29/001-arbitrage-mardi.shtml

    • En passant M.Laporte, le gouvernement français est pointé du doigt pour sa gestion de la “crise football”. L’ingérence politique est strictement interdite dans les regles de la FIFA.
      http://fifa.radio-canada.ca/mondial2010/nouvelles/2010/06/29/001-arbitrage-mardi.shtml

      Qu’il en soit de meme avec le hockey, et comme dit precedemment, nos gouvernements ont bien d’autres chose à gerer.

    • Très drôle monsieur Laporte vous dites : “Plutôt que de laisser notre sport en pâtures à des profiteurs et à des endormis fonctionnaires, confions le à une véritable fédération solide et visionnaire.” (en fin de texte), alors qu’au début vous dites : “Il serait temps que Jean Charest prenne en main le hockey québécois.”
      Faudrait savoir ce que vous voulez!? (LOL)
      Car utilisez les termes profiteurs et endormis fonctionnaires et Jean Charest dans le même texte ça va! Mais solide et visionnaire … OUCH! Ce n’est certes pas l’homme de la situation !

      Alors de grâce ; LAISSER CHAREST EN DEHORS DE ÇA!
      Il risque de nous pondre une commission d’enquête sur le choix des arbitres des tournois pee-wee!!

      Bonne journée

    • “Chez nos cousinS”

    • Le hochey c’est pour les Stephane Laporte et PKP de se monde

      250 $ un baton
      300$ Les patins
      600$ le reste de l’équipement
      300 a 400 l’inscription
      500$ les tournois la bouffe le gaz etc……….

      Soccer 60$ une paire d’espadrille

      Cherche pas de midi a 14 hrs Stéphane on est pas tous plein comme toi.

    • Si Charest s’en mêle, nos jeunes hockeyeurs auront tous les deux mains sur le volant…et non sur leur bâton.

    • Comme pour tout ce qui va mal, c’est encore la faute au Gouvernement Charest.

    • @eric_g
      J’ai plusieurs amis qui sont dans la lhjmq et non ils ne mettent pas l’enphase sur l’école…. loins de la… Ils on qulque chose comme 6 heures de cours par semaine et ils passent leur cours même si ils ne s’y présente pas, c’est une vrai joke. Le vrai problème c’est la qualité des entraîneurs. Regardez bien les entraîenurs qui ont eu de l’allure et ensuite les joueurs qui ont été repêcher ou signé après… Le meilleur exemple est Guy Boucher. Et on investi pas assez pour le développement, mais sa sa bougera surement jamais…

    • Je pense qu’il faudrait investir dans pas plusieurs autres programmes important avant de penser investir dans le hockey. Le gouvernement a déjà de la difficulté à s’occuper de ses dossiers actuel, je crois donc que le hockey peut rester ainsi. Il faudrait simplement réduire l’égo et le chauvinisme des dirigeants du hockey au Québec, il y a un gros ménage à faire là dedans.

      Et comme le disait plus haut un autre intervenant il maintenant rendu extrêmement dispendieux de se procurer de l’équipement pour les enfants. On ne fait pas tous de l’argent sur le dos de petite madame qui vote pour des chanteuses plus ou moins potable…

    • Plusieurs facteurs, à mon avis.
      1. L’offre de sports s’est grandement diversifiée. Il y a d’autres choix que le hockey.
      2. Le Québec est petit dans l’ensemble: nous compétitionnons contre la Russie, la Suède, la Finlande, l’Allemagne, la Suisse, la Norvège et le Danemark, sans compter l’Oncle Sam, l’Ontario et l’Ouest Canadien. Les Québécois n’ont pas le monopole de l’adresse sportive, ni dans le hockey, ni ailleurs.
      3. Beaucoup d’incompétents, quoique bien intentionnés, chez les coaches de hockey mineur au Québec. Beaucoup vont là pour faire jouer leurs garçons ou satisfaire leur égo. J’ai rarement vu un coach essayer d’améliorer un point technique chez un jeune joueur, ou parler des vraies affaires. Beaucoup de coaches pas assez intelligents, pas assez éduqués, pour être là.
      4. Il y a le fric. Ça coûte cher, faire son hockey mineur.
      5. Moi, je pense que le hockey devrait revenir dans les écoles, avec des éducateurs physiques, un programme.

      ERIC_G: Votre commentaire me semble un peu court. 99% des joueurs du Junior Majeur reviennent sur terre à 20 ans, quand ils s’aperçoivent qu’il n’y aucun avenir pour eux dans le hockey. Malgré tout, malgré les meilleures volontés. Ta vie n’est pas foutue à 20 ans si tu n’as pas de DEC, certes, mais elle est beaucoup plus facile si tu l’as. Pas facile de faire son Secondaire V à 20 ans et le CEGEP par la suite, sans compter l’Université, si tu as le talent nécessaire.
      Rêver, oui, mais ne pas laisser le rêve être ton maître, car il y a d’abord LA REALITE. J’ai été associé dix ans au Junior Majeur: en ai vu de toutes les couleurs. Je n’aurais voulu que mes fils mettent tous leurs oeufs dans le hockey, sans filet de sécurité. Jouer en étudiant est possible: je ne vais pas vous défiler les exemples.

    • je suggère Réjean Houle comme “ministre du hockey” !!

    • Intervention massive du gouvernement québécois pour rehausser le hockey:
      Mme Julie Boulet installe des photo-radars dans les arénas.
      Yolande James impose un quota de joueuses aux équipes.
      Le docteur Bolduc interdit le pogo, symbole de la mal-bouffe d’aréna.
      Mme Courchesne se penche sur les passes transverales.
      La SAQ remplce les pucks par des pastilles.
      Le ministère des ressources naturelles impose le baton fait de bois du Québec.
      Les clowns des hospices visitent aussi les vestiaires.
      La CSN annonce la syndicalisation des arbitres.
      La commision des droits de la personne accordent aux gardiens le droit de sortir.
      Commision d’enquête sur la nomination des coachs.
      Hydro-Québec s’intéresse au 50 watts de Michel Bergeron…

    • Bon ben enfin !

      Depuis 3 ans, j’entends les journalistes “Tremblay” en premier, blâmer le canadien de ne pas repêcher assez de Québécois.
      Là, ce matin, je lis que le Hockey Québécois est en danger, que l’heure est grave et que ça fais 3 ans qu’on aurait dû s’en occuper !!!!!

      Misère ! A force de mêler la politique linguistique au hockey, on a fini par perdre de vue l’essentiel : la formation des joueurs !

      J’ai écouté le repêchage à RIS jour 2. Les gars Flynn et Therrien ont fait tout un plat que le Canadien repêchait mal pour les rondes 4, 5, 6 et 7, que le Canadien aurait dû prendre des Québécois mais les analystes étaient incapables de parler des fameux joueurs que le CH a repêché, ils ne les connaissent pas !!!

      Comment un réseau de sport sérieux peut accepter que ses experts soient aussi peu EXPERTS.

      Ces fameux experts reprochent au CH de ne pas être au courant du potentiel des joueurs d’ici et eux-mêmes, ces fameux experts, ne sont mêmes pas capable de comparer les joueurs d’ici avec ceux des autres provinces ou encore avec ceux des USA ou de l’Europe.

      Le niveau de compétence des experts est pathétique.

      Le seul que je crois toujours est Mathias Brunet parce que 1: quand il ne sait pas, il le dit, il ne boulchite jamais, n’écrit que très rarement sur les rumeurs et donne toujours un point de vue qui permet au lecteur de se faire sa propre opinion.

      RIS a perdu beaucoup de crédibilité à mes yeux depuis ce repêchage du 26 juin. Ils ont le droit de ne pas connaître les joueurs, mais de grâce arrêter de dire que nos québécois sont meilleurs, vous ne le savez même pas.

      A TSN, on se tient loin de comparer les joueurs, car Mckenzie ne voudrait surtout pas perdre sa crédibilité journalistique en parlant à travers son chapeau.

      Bienvenue dans le Québec FRANCA !

    • Si Charest s’en mèle, il n’y aura que des italiens qui vont jouer pour le ch………………Oh zut, c’est fait……

    • D’accord avec vous M.Laporte. M.Charest devrait demander un mandat pour pouvoir avoir les deux mains sur la rondelle.

    • J’ai volontairement tenu mes deux fils à l’écart du hockey et ce pour deux raisons.
      -C’est trop coûteux pour moi.
      -Je n’aime pas la culture “hommes des cavernes” qui règne dans les arénas.
      Pourtant mes fils ont évolué dans le “double lettres” respectivement en soccer et basketball. Ils auraient peut-être connu du succès au hockey, on ne le saura jamais.

      P.S. @jacquescody, votre texte est génial.

    • Je crois que les jeunes ont maintenant tellement d`option pour combler leur temps libre que le hockey pour certain est le dernier de leur plaisir.

    • Très bonne idée, Monsieur Laporte. Les gens qui meurent sur les listes d’attente, les ponts et viaducs qui nous tombent sur la tête, la corruption à tous les échelons des pouvoirs publics, les classes surpeuplées, etc, etc, tout ça peut très bien attendre encore un peu.

    • Wow on vient de ce réveiller…..

      et Après on critique le CH qui ne repèche pas de Québécois….Décidé vous..vous voulez une équipe compétitive ou une équipe rempli de Québécois….parce que dans le contexte actuel, il semble impossible d’avoir les 2

    • Monsieur Laporte,

      Encore une fois, vous demontrer que vous ne connaissez pas grand chose au hockey. L’an dernier, 4 quebecois ont ete repeche en premiere ronde. Cette annee, aucun avant la troisieme ronde. En raison d’une seule annee, vous allez jusqu’a dire que bientot il n’y aura plus de joueur quebecois dans la ligue. Une autre de vos exageration. Un peu de rigueur svp.

      Ceci etant dit, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas rien changer a notre modele quebecois pour former des joueurs de hockey.

      Pourquoi pas une ligue junior avec moins de match et plus de temps pour les etudes et le devellopement physique ? Pourquoi ne pas mettre l’emphase sur le devellopment des individus plutot que faire de l’argent ?

    • You-Hou……..Stéphane…..!!

      Pour chaque nouvel aréna au Québec, 20 terrains de soccer sont construit.

      Bienvenue en 2010.

    • Effectivement le Gouvernement devrait prendre en charge un Commission d’étude sur le sujet, pas pour nous faire plaisirs mais faire plaisirs à l’état. En 1999-2000 il y avait 98 joueurs dans la LNH d’origines du Québec, la saison dernière il en restait que 39, avec le salaire moyen d’un joueur de la LNH $2, millions par année, on s’entents-tu qu’il s,agit de PME donc en dix ans le Québec a perdu 59 PME de $2 millions de revenu direct.

      Nous en convenons tous qu’il a un sérieux problème de structure et de direction, donc avant d,appliquer des cataplasmes, il faudrait peut-être aller voir ailleurs, dont au Canada anglais dont tout semlbe tourner sur des roulettesw, mais surtout aux USA qui ont pris le taurau par les cornes au début des année 90 mais surtout depuis les années 2000 et le dernier repêchage semble dire qu’ils ont réussi, 10 choix en première ronde, mais eux ont tout center sur le scolaire avec deux objectif le poremier de contrer le décrochage scolaire par le sport et le développement de l’élite, donc allons voir ailleurs avant de tout chambarder.

      Je ne fais nul confiance aux dirigeants de la LHJMQ, Hockey Québec et la FHGQ pour diriger pareil Commission ou symposium, c’est eux qui ont foutu le bordel, oui cependant ils peuvent être des intervenant et donner leur opinion et expertisem mais un peu de neutralité de nuirait pas.

    • Le problème du hockey mineur est relier directement à la Féderation Québecoise de Hockey sur Glace et toutes les Associations qui y sont rataché dans chaque régions.

      Il cherche à avoir les grosse équipe et la grosse argent sans penser aux joueurs. Les parents qui paye pour que leur fils soit dans l’équipe et les grand penseur qui on doivent une à un autre parent.

      Les sports qui fonctionne bien en général sont ceux qui sont dans les programmes sport étude. Juste à remettre le hockey comme programme scolaire premièrement les jeunes vont avoir un intérêt pour l’école.

      L’école est l’outil utilisé presque partout dans le monde pour formé l’élites sportive. Pourquoi pas ici pour le hockey.

      Ben R

    • @ M. Laporte,

      Pourtant, le hockey répond parfaitement à la logique que vous et vos multiples patrons préconisez: libre marché, moins d’État et libre circulation “de la marchandise”(les joueurs). M. Péladeau décriait voila quelques jours le fait que l’État interviennent dans le monde médiatique en proposant un fond pour les médias indépendants. En contre parti, vous êtes en train de nous dire que M. Charest devrait s’occuper des vraies affaires, le hockey? Mais vous avez perdu la tête?!

      Vous écrivezL “Le hockey au Québec devrait être aussi une affaire d’état”. Je ne vous comprend pas M. Laporte et sincèrement, si cela représente toute votre logique, je crois que je perds mon temps à vous lire…

      Mais avec vous, j’imagine que la plèbe n’a droit qu’à du pain et des jeux. Le gouvernement laisse aux hommes d’affaires et aux biens pensants les questions importantes et occupe la plèbe avec des jeux… la belle affaire!

    • Question d’argent?

      Pas partout.

      Le hockey est fortement subventionné ici à l’Arrondissement Lachine dans la Ville de Montréal. Beaucoup moins cher qu’ailleurs pourtant ici aussi le hockey suit la même tendance que partout ailleurs au Québec.

      À la baisse dans les inscriptins. La tendance est lourde.

      Mes deux enfants ont joué au hockey pour abandonner peu de temps après et aller rejoindre leurs amis qui jouaient au soccer.

      Pas ma décision mais la leur.

      Faudrait peut-être cesser de demander aux parents pourquoi leurs enfants ne jouent plus au hockey et poser la question directement aux jeunes.

      Parce qu’en bout de ligne ce sont eux qui prennent la décision.

      Mes enfants ne s’amusaient pas à jouer au hockey aussi simple que ça.

      Aujourd’hui l’un a 24 ans et l’autre 19 ans et aucun des deux n’écoutent le hockey à la télé durant la saison. Quelquie fois durant les séries sans plus.

      La Coupe du Monde de soccer les intéresse au plus haut point cependant.

      À une certaine époque, la mienne, on s’organisait entre amis et on jouait ensemble sur la patinoire extérieur du quartier les fins de semaine.

      Aujourd’hui les villes n’en font plus de patinoires extérieures; d’une part il n’y a plus assez d’enfants et d’autre part nos hivers ne sont plus assez froid : la glace est toujours fondue.

      Alors la seule place pour jouer au hockey c’est dans les ligues organisées et là on ne “joue” pas au hockey. Déjà à 13 ans ceux qui ont plus de talent que les autres finissent avec la tête enflée et se prennent pour des supervedettes et les coachs les traîte en conséquence.

      Et je n’ai pas encore parlé des parents dans les estrades… où là c’est encore pire.

      Ces jeunes-là ne jouent plus au hockey et n’ont plus la passion.

      Il y a donc une coupure intergénérationnelle. Le hockey n’est plus ce qu’il était et je n’ai pas vraiment confiance en l’avenir de ce sport ici.

      Lentement mais sûrement l’avenir est au foot.

      Même le climat s’en mêle.

    • Bah! Au moins on peut toujours compter sur une pléthore d’humoristes bien de chez nous pour nous changer les idées…

      De toutes manières, ce n’est pas le hockey qui est malade…

      C’est la culture et l’importance excessive du sport professionnel au complet qui est en cause!

    • M. Laporte;

      Faites juste regarder le fonctionnement du Québec en général…C’est pareil au hockey.

      1) La loi du moindre effort
      2) Nivellement par le bas.
      3) Féminisation dans tout…pauvre petit, y va se faire mal.

      Moi, je ne suis pas surpris du tout…

    • robinoswong

      Ce que je veux dire c’est que pendant qu’on fait des faux débats sur l’école et le hockey, nos jeunes ne s’améliorent pas sur la patinoire. On fait tout pour en faire des ballerines aussi, on dira ce qu’on voudra mais avant il y avait des joueurs repêchés au Québec pour leur robustesse, maintenant c’est terminé.

    • Le problème se situe à plusieurs niveaux et l’un d’eux est la “méthode d’apprentissage MAGH” qui est utilisée partout en province je crois. Mon gars est passé par là. Je devais travailler fort pour le convaincre d’aller à son hockey et que c’était la façon d’apprendre à y jouer (foutaise). Il n’aimait pas ça. On leur faisait faire des exercices tout à fait ridicules que les jeunes détestaient. Genre, un jeune a en main un bolon de foam et doit courir les autres pour lancer le balon et atteindre un autre jeune qui est illiminé s’il est touché. L’illiminé s’assoit sur la glace en attendant la fin du jeux.

      Les jeunes n’attendaient que le moment où les entraîneurs les séparaient en deux groupes et les faisaient jouer une petite partie qui durait tout au plus 7 ou 8 minutes sur l’heure de l’entraînement. Tous étaient alors heureux et S’AMUSAIENT rondement.

      Pas pour rien que les inscriptions au hockey mineur en bas âge a perdu des plumes au profit d’autres sports.

    • C’est amusant! mes collègues du CNRS déplorent le fait que les politiciens Français accordent trop d’importance à un foutu jeu de ballon alors qu’il y a des enjeux bien plus graves dont il serait important de discuter… et vous, M Laporte, estimez qu’il faudrait prendre l’exemple sur ce comportement soit-disant vertueux! Évidemment, on peut espérer que nos gouvernements mênent une bataille sur plusieurs fronts à la fois. Par contre j’estime que cela devrait quand même se limiter aux enjeux majeurs de la société… (il faut être réaliste, personne n’est omnipotent) je doute que le sport professionnel figure très haut sur la liste des priorités d’un homme lucide! Aucune personne sensée ne devrait mélanger le sport et la politique… à moins de vouloir endormir son peuple comme à l’époque de l’empire Romain! J’espère sincèrement que vous blaguiez, M. Laporte (auquel cas je suis sérieusement tombé dans le panneau).

    • Ne laissez surtout pas ça au gouvernement. Avec Courchesne et Charest on est dans la m…. jusqu’au coup. Le hockey n’exsitera même plus sur la planète québécoise dans cinq ans si on leur laisse ça. Le coût pour jouer au hockey est déjà trop élevé, on ne laisse plus les jeunes s’amuser on les fait pratiquer avec des chaises et des cones sapristi. Pas de contact parce que les tigars pourraient se faire mal ( quel drame ) et personne malgré toute la bonne volonté des bénévoles pour leur apprendre les techniques. On a fait du hockey une science universitaire avec de grand concept et les pédagogues de ce monde ont tellement imposé de théories qu’on a oublié le plus important, laissez les enfants s’amuser au départ. Sapristi c’est un jeu le hockey pas un cours universitaire. On leur apprend tellement à jouer sans la rondelle que lorsqu’ils en voient une ils paniquent.

    • Mais que dire de notre équipe nationale de pichnottes? Une pure merveille, l’auriez-vous oubliée?
      Qui plus est, les joueurs jouent pour des pinottes!

    • C’est compréhensible d’être nostalgique surtout après avoir vu tous les grands joueurs francophones qui ont fait la grandeur du Canadien. Comme plusieurs, je ne pense pas que ce soit au gouvernement et surtout pas à Jean Charest, notre grand bâtisseur, de résoudre le problème . Déjà on a assez de problèmes comme ça dans la société sans qu’il vienne y mettre son nez. Nous n’avons pas à toujours nous tourner vers un gouvernement paternaliste pour régler la question. Ceci dit la société a considérablement changé et nos jeunes peuvent s’amuser dans d’autres sports moins couteux ou dans d’autres centres d’intérêt qui n’ont rien à voir avec le sport.Vous avez touché un point capital quand vous mentionner que les organisateurs de tournois ne visent que le profit; ne faut-il pas reconnaitre que tout ce qui tourne autour du sport est gangrené par l’appât du gain et ce, même aux Jeux Olympiques. A mon avis le plus regrettable c’est que l’élitisme dans le sport engloutit de grandes sommes d’argent au détriment de la majorité des jeunes au Canada.

    • Le sport professionnel en 2010, ce sont des millionnaires qui s’amusent entre eux.

      En passant, si vous voulez qu’il y ait plus de québecois pour le CH ET si vous voulez une équipe gagnante, arrêter de remplir le centre Bell à chaque match. C’est la SEULE façon de passer un message aux gestionnaires de l’équipe.

      Regardez Toronto. l’aréna est plein depuis 50 ans… et aucune coupe stanley depuis 1967.

      Autre possibilité de protestation… des vuvuzelas au centre bell

      Quand vous cesserez d’aller encourager (à fort prix) une équipe médiocre (19e sur 32), ou vous fournira autre chose qu’une équipe médiocre.

    • Seigneur…Monsieur Laporte… Cessez de jouer au journaliste et focusez sur la télé… On es rendu tellement poche au Hockey qu’on a gagné les olympiques !!!! Combien de Québécois jouent pour d’autres pays ? Faites le compte et comparez ce chiffre (seulement pour le québec) versus n’importe quel pays…

    • Ont a beaucoup de champion de guitar hero ,call of duty etc…..

    • @adc01684

      Dire n’importe quoi…

      Le calibre du hockey au Québec est en déclin depuis plusieurs années… il faut avoir la tête profondément enfoncé pour pas voir ça.

    • Le reflèt de ce que vous véhiculez depuis belle lurette, cher M. Laporte, vous referrez @pager….
      Vive Le Québec LIIIIBRRREEE…… des brailleurs, chialeux, qui remettent tous leurs malheurs sur le dos des Anglais…. vous vous êtes déjà regardé dans le mirroir, M. Laporte, séparatistes, bloqueux, québéqueux….
      Le reflèt de notre société, la plus endettée, la plus taxée, les meilleurs programmes au ”MONDE” payés avec l’argent de la péréquation, mendiés des autres provinces, que notre Ti-Jean national se permet d’aller ridiculiser à Copenhague, ceux-là même qui avait payé son voyage….
      Hourra pour les cons…
      Vous continuerez M. laporte à fleudeliser la tribune de star académie….. et crachez sur le ROC comme vous les appellez, vous qui n’avez jamais sorti de votre coqueron.
      La pauvreté de notre représentation de la Province de Québec au repêchage du hockey de la NHL est le reflèt de la pauvreté de notre société, de nos leaders et de gens comme vous.
      Bien respectueusement m. laporte et votre cohorte,
      et vous ferez le décompte par habitant de nos représentants Beaucerons dans la NHL vs. le reste de la province par région. Il y a un message là!

      Pierre G. ROY
      Fier Beauceron du Canada et ses Amis Canadiens.

    • C’est malheureusement une question relative à la race. La race québécoise est en déclin (je ne vous apprend rien) à tous les niveaux. Seulement notre belle télévision tente de nous imposer l’image contraire. Un peuple battu dans l’histoire demeure un peuple mourant. Ce qui est particulier à notre état c’est que nous prenons beaucoup de temps à disparaître. Les anthropologues du futurs noterons cette marginalité à notre égard. Nous ne sommes pas les Grecs, les Romains, les Étrusques, les Phéniciens ni les Américains, nous n’avons pas laissé de choses importantes (à part Céline…), le travail sera donc à enseigner à nos enfants à inscrire leur finitude dans l’histoire…hockey inclus…

    • Pour des parents c’est à bien y penser avant d’inscrire son enfant à un pogramme de hockey. C’est un emploi comme chauffeur de taxi pour une période de 9 mois.
      Peut-être que la baisse de repêchage est directement proportionelle à la baisse des inscriptions au hockey.
      Peut-être aussi que les enfants préfèrent le foot. Bienvenue à la planète foot.
      Simon Lavallée

    • @jacquescody

      Amusant votre billet, il serait intéressant de voir si le gouvernement discuterait aussi à propos du lancer voilé, car cela risque d’entraîner un débat de société.

    • Pendant que LA pépinière du hockey voyait ses héros repêchés, y’en avait une gang en Russie qui patinaient et passaient comme des dieux mais qui ne pouvaient pas sortir de chez eux.

    • @ilisepa
      Nous sommes très loin de disparaître, croyez-moi . Premièrement la race québécois, une invention des politiciens, vous avez raison n’est qu’éphémère. Elles s’évnouira dans l’oubli, parce que fausse. La vraie race de qui nous sommes, Canadienne, Première Nationalité reconnue en Amérique,depuis 1534, (lire l’histoire, les écrits en la France et la Colonie du Canada, depuis Jacques Cartier) grandit constamment et nourrit notre psyché collective.
      Vous remarquerez le lien de plus en plus vivant entre notre communauté de fondateurs de l’Amérique, d’est en ouest et du sud au nord, ou nos racines blanches francophones se révèlent et portant l’histoire héroique de nos ancêtres au vue de nos descendants.
      Quelle fierté.
      Pierre G. ROY
      Fier Beauceron du Canada et ses Amis Canadiens.

    • J’ai vraiment décroché du hockey quand on a commencé à ne parler QUE de sous. Des salaires des joueurs, des profits des boss, de la “game politique du sport”… On ne parle pratiquement plus des performances, du jeu, du fun.

      J’ai embarqué cette année. Je m’amusais à faire des prédictions. Je me faisais répondre des affaires comme “oui, mais ils ont un joueur de 6 millions”…

      Ouaou. Y’en a qui en ont, du fun!!!

    • Bonjour a tous,

      Je suis bien d’accord avec l’ami “Pager”.

      “Faites juste regarder le fonctionnement du Québec en général…C’est pareil au hockey.

      1) La loi du moindre effort
      2) Nivellement par le bas.
      3) Féminisation dans tout…pauvre petit, y va se faire mal.”

      J’ajouterais que la situation du hockey reflete la situation socio-economique du Quebec. A votre liste, j’ajouterais que le hockey coute cher et que les quebecois sont de plus en plus pauvres. C’est malheureux, mais c’est ca pareil.

      SVP, monsieur Laporte… arretez de demander l’intervention du gouvernement dans tous les domaines.

      Donnez la gestion d’un desert au gouvernement… et ils trouveront le moyen de manquer de sable dans 2-3 ans.

    • Salut,
      Tu as raison c’est une affaire de cash.
      Dans le temps tout le monde pouvait trouver 35$ pour inscrire son jeune au hockey ou au baseball. Le gouvernement devrais se pencher pis ramassé 150 millions a terre… puis payer l’inscription a tout les jeunes qui veulent jouer

    • La seule raison , sauf pour les clowns de cirques pi les skidoo , que le Québec peut réussir c’est parce qu’il n’a pas de compétition .
      Si cela n’était pas que l’on fait parti du Canada qui a la très grande chance d’être localisé juste au Nord des USA , Le Québec et ses Québécois ferait parti du tiers-monde et j’en suis convaincu 100%…Sorry !
      Un Québécois Pure Laine de 50 ans qui a vécu 30% de sa vie ailleurs qu’au QC !

    • @pgroy et ilisepa. Parfois, on se dit que la “désinstitutionalisation” a été une erreur… à lire certains propos du moins.

    • Maurice Richard n’est pas un symbole, c’était un pousseux de puck.

      Aucun joueur de hockey n’est un héros comme aime l’écrire si souvent Réjean Tremblay. Et dans tous les autres sports pro, juste des machines à pomper votre argent.

    • On vas-tu arreter de copier les Francais?????

    • Nous ne sommes peut-être plus bons au hockey, mais dans le blabla autour du hockey, nous sommes les ROIS DU MONDE!

    • d’accord avec Éric G. dans mon temps tu te consacrait uniquement au hockey a 18 et 19 ans. si ça marchait pas alors la tu allais finir tes études à 20 ou 21 ans. Ce sont des choix et maintenant faut vivre avec…

    • Toutes choses étant égales, on dirait que le Québec forme proportionnellement plus de bons joueurs de Baseball… Sans parler de la pépinière de joueurs de football (américains). Il doit bien y avoir une raison structurelle.

    • Pour compléter mon commentaire du 29 juin à 14h09.

      Ceux qui ont aujourd’hui plus de 50 ans s.v.p. fermez vos yeux quelques instants et revoyez tous nos parcs dans les villes en plein hiver.

      Que voyez-vous?

      Des patinoires extérieures. Pleins de patinoires extérieures, éclairées le soir, remplies de jeunes jouant au hockey. Des arénas aussi pour les ligues organisées. On jouait paroisses contre paroisses. Les jeunes se connaissaient tous d’une équipe à l’autre, se connaissaient tous à l’intérieur de leur équipe car ils allaient tous à la même école.

      Des jeunes qui collectionnaient des cartes de hockey que l’on achetait dans les paquets de gomme “balloune”. La carte de Maurice, la carte de Bobby Rousseau, celle de Jean Béliveau, de Boum Boum, de Charlie Hodge…

      Nous avions tous nos cartes, nous avions tous nos héros. Tous révaient le soir de pouvoir un jour jouer pour cette équipe mythique.

      Maintenant ouvrez vos yeux et que voyez-vous? Des parcs vident en hiver, il n’y a plus de patinoires, plus de glace, plus de jeunes qui jouent au hockey. Le club mythique, le bleu blanc rouge n’a presque plus de joueurs d’ici tout simplement parce qu’ici nous produisons de moins en moins de joueurs de hockey.

      C’est comme la maxime des saucisses Hygrade : Plus on en vend et plus elles sont fraîches et plus elles sont fraîches et plus on en vend.

      Il n’y en a presque plus de joueurs Québécois de repéchés alors bientôt les jeunes n’en auront plus de héros d’ci, ni chez le Canadien ni ailleurs dans la ligue.

      Ça va être le contraire des saucisses Hygrade.

      Des études marketing démontrent que la plupart des jeunes qui vont assister à un match de hockey au Cente Bell y vont pour le côté “happening” ou “fête” de l’événement. À mon époque on y allait surtout pour y voir Jean Béliveau et les autres.

      Pas pour le party.

      Maintenant allez faire un tour dans tous ces parcs de quartier l’été et que voyez-vous?

      Du gazon, des ballons ronds, des souliers de course et pleins de jeunes qui courent en s’amusant. Des jeunes qui parlent à leurs parents le soir de Ronaldigno, de Messi et de Ronaldo.

      Des jeunes, fils de Québécois de souche avec d’autres fils d’immigrants de première ou de deuxième génération. Tous ces jeunes qui JOUENT ensemble en français.

      Le foot qui était totalement absent du Québec il y a 30 ans est déjà devenu un phénomème d’intégration culturelle. Qui sait ce qu’il sera devenu dans un autre 30 ans !!!

      Et dans quelques années, jouant pour l’Impact en ligue MLS des Tremblay, des Roy ou des Sapputo jouant ensemble mais cette fois chez les pros et fiers de porter de chandail arborant un ballon de foot et la fleur de lys.

    • @ Pierre G. Roy

      Qu’est-ce qu’ils mettent dans votre eau en Beauce pour vous rendre colons comme ça? Je parie que vous cherchez encore le nom du candidat créditiste sur votre bulletin de vote. Avec votre belle tête de vainqueur, on doit souvent vous inviter à dîner.

    • @bajo
      Cher Monsieur ou Madame
      Nous nous abbreuvons à la source de la vérité, nos racines, respectueux du legs de nos Ancêtres qui découvrirent l’Amérique, Canadiens fiers, Première Nationalité reconnue sur ce continent depuis 1534. Assez simple, non? Ici. les ré-écriveux d’histoire, péqueux et bloqueux ne trouvent pas oreille. D’ailleurs notre confrèrie de fiers Canadiens n’en compte aucun!
      Et pour l’invitation à diner; au minimum, 1 fois / mois. Ça vous va Monsieur / Madame.
      Avec tout le respect que je vous dois.

      Quelle fierté.
      Pierre G. ROY
      Fier Beauceron du Canada et ses Amis Canadiens.

    • @bajo

      C’est raisonnable de montrer son désaccord, mais d’insulter parce qu’on est pas d’accord, ne règle rien au débat. Et malheureusement pour vous, pgroy a raison pour le fait que le terme “canadien” nous a longuement identifié, bien avant la conquête de 1763 (triste date).

      @le_piano_ivre,
      Criant de vérité votre billet, souvent la glace était quelque part entre le presbytère et le cimetière, pis même si c’était pas éclairé, on trouvait le moyen de jouer pareil. Une fois de temps en temps, on pelletait\grattait la glace pour pouvoir jouer.

      Rien que de lire votre texte, je me rappelle comment ça faisait mal quand tu te gelais les orteils, ayoye!!

    • J’ai plus de 60 ans….j’avais ressorti le Canadien de Montréal aprés plus de 20 ans dans les oubliettes,avec ce sursaut de faux patriotisme qui nous a tous saisi aux éliminatoires.
      Chassons le naturel et il revient au galop.
      Lamentable marketing des dirigeants..désolant,minable,aucun superlatif n’est assez fort pour exprimer le profond dégout qu’ils m’inspirent…
      Nous ne sommes que des guenilles…qu’on essore au maximum $ ensuite on nous jette en toute indifférence.
      Dés qu’une idole prend de la valeur..on se dépêche de faire la piasse en s’en débarassant..et au diable les partisans…
      NUL…vous êtes des nuls les proprios…
      des sans coeur….
      si j’ai une entreprise je ne vous ferai surement jamais confiance,pour fidéliser les “clients” trouver pire que vous c’est impossible.
      Je vous retourne donc aux oubliettes…j’en ai assez vu
      allez tous vous faire…..
      Amen…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité