Stéphane Laporte

Archive, mars 2010

Samedi 13 mars 2010 | Mise en ligne à 12h18 | Commenter Commentaires (52)

Salut Ferrat!

21drbet

Celui, qui chantait que c’est beau la vie, est mort. Le plus engagé des chanteurs de l’âge d’or de la chanson française, plus proche de Brassens et Ferré que de Brel et Aznavour. Communiste, il chantait Camarade et y croyait vraiment. Pas le communisme de la dictature et du goulag, mais le communisme de l’égalité des classes et du partage. Il chantait aussi l’amour. Pas l’amour de tous les jours, l’amour de toujours. L’amour poétique avec les vers d’Aragon.

Sa belle voix grave rendait toutes ses chansons graves. Même en chantant La montagne, il y avait toujours une émotion entre tristesse et nostalgie.

Il était discret. Et comme tous les discrets, il faudra qu’il se taise pour toujours, pour qu’on l’écoute à nouveau.

Allez télécharger dans votre ipod: Nuit et Brouillard, Que serais-je sans toi?, Au bout de mon âge… Vous passerez une belle journée. Belle et grave.

Lire les commentaires (52)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité