Stéphane Laporte

Stéphane Laporte - Auteur
  • Stéphane Laporte, collaboration spéciale

    Concepteur, auteur et réalisateur, Stéphane Laporte a collaboré aux succès de plusieurs émissions de télévision qui ont marqué le petit écran par leur qualité et leur originalité.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 13 décembre 2009 | Mise en ligne à 9h10 | Commenter Commentaires (27)

    Adieu Cécile…

    Je travaillais avec Cécile Leduc, la victime de l’horrible drame de St-Constant. Elle était assistante à la réalisation au Banquier. Je ne la voyais pas beaucoup. Elle s’occupait surtout des Beautés. Elle en était une, elle-même. Sourire en coin, les yeux pétillants, elle était à la fois discrète et taquine. Quand on la croisait, ça faisait toujours du bien. Ça nous égayait. Aaaah Cécile, qu’on disait, tellement on était content de la saluer.

    Les assistantes à la réalisation ne font pas les premières pages des journaux. Elles ne sont pas connues comme les animateurs, les comédiens. Ni même comme les auteurs, réalisateurs ou concepteurs. Pourtant leur rôle est vital dans le succès d’une émission. Avec les recherchistes, ce sont souvent celles qui travaillent le plus.

    Les assistantes à la réalisation ne font pas les premières pages des journaux, à moins que quelque chose d’épouvantable ne leur arrive. Cécile a été tuée hier, chez elle. Tout laisse croire que son mari lui a tiré dessus. Avant de s’enlever la vie. C’est à la première page du journal, ce matin.

    Demain, c’est le dernier enregistrement du Banquier avant les fêtes. Après l’émission, il y aura une petite réception pour les membres de l’équipe. Entre deux gorgées de mousseux, j’aurais sûrement échangé quelques blagues avec Cécile. Elle m’aurait taquiné sur mes Canadiens qui ne vont pas bien. Et tout le monde aurait ri. Et son beau Daniel, le réalisateur du Banquier, aurait dit : < Ah Cécile, qu’est-ce qu’on ferait sans toi?>.

    La réponse, on la connaît. On va continuer. La vie continue tout le temps. Mais on va s’ennuyer de toi, Cécile. Tellement.

    Durant le temps des fêtes, on prend le temps de dire à nos proches combien on les aime. Faudrait pas oublier de le dire aussi à ceux qui sont moins proches, les compagnons de travail, les connaissances, tous ceux qui font partie de notre quotidien, qu’on ne fait que croiser mais qui sont plus importants que l’on croit à l’équilibre de notre vie. À notre petit bonheur. N’attendons pas qu’il leur arrive quelque chose pour le constater. Pour les pleurer.

    À toute la famille de Cécile, à son fils aujourd’hui orphelin, j’offre mes sympathies. Ta mère était quelqu’un de très bien. Que j’appréciais et j’aimais beaucoup, même si je ne lui ai jamais dit.


    • Une histoire bien triste et qui arrive trop souvent… Pourquoi cette irrésistible envie d’emporter quelqu’un d’autre dans la mort quand on n’en peut plus de cette vie? C’est à ne rien y comprendre.
      Mes sympathies au fils qui devra vivre avec ce drame…

    • P.S.: Je persiste à dire qu’avoir une arme à la maison, même enregistrée, est dangereux pour quiconque a des problèmes d’agressivité ou de comportement. Je suis contre le Registre car il ne règle rien.
      Je suis contre toute possession d’armes à feu. Point.

    • C’est votre meilleur texte M. Laporte.

      C’est triste de voir à quel point des gens désespérés sont parfois incapables d’affronter les choses. Je trouve vil au plus haut point le fait d’entraîner ses proches avec soi dans la mort. C’est pire que tout autre crime, car c’est selon moi le summum de l’égoïsme. Non seulement on fait du mal à d’autres, mais ces gens sont censé être ceux qu’on aime le plus.

      Peu importe le degré de désespoir ou de dépression, c’est dégueulasse ce qu’ils font. Ceux qui se ratent après, on devrait les achever…

      Ces histoires nous font aussi réaliser que les gens qui gravitent autour de nous au travail sont aussi précieux et qu’on est chanceux de pouvoir les côtoyer. On sous-estime l’importance de nos collègues dans notre vie et on ne les apprécie parfois pas assez pour leur valeur intrinsèque.

    • c’est tellement triste…
      on se demande toujours pourquoi il a fait cela,il n’avait qu’a partir seul,sa me fache.

      tellement tellement triste

      a chaque fois qu’on va ecouter le banquier nous allons avoir une pensee pour elle.

      bon voyage

    • Triste nouvelle et très beau témoignage de votre part M. Laporte. Il ne faut jamais oublier tout ceux et toutes celles qui travaillent dans l’ombre et dont on a tellement besoin; lors d’une émission, d’un spectacle, d’une nouvelle ou d’un film.

    • Une histoire bien triste, comme il en arrive malheureusement un peu trop souvent. On dirais que certains hommes n’arrive pas à gérer la douleur et perçoivent encore la violence comme seule issue. Il suffit de regarder les chiffres sur le suicide, la majorité des gens qui s’enlèvent la vie au Québec sont des hommes.

      Mais au delà de ses savantes analyses, il y a un fils qui aura besoin de beaucoup de soutien. Toutes mes pensées sont avec lui.

    • Aux proches de Cécile Leduc, à son fils, à sa famille, à sa belle-famille aussi, à ses collègues de travail particulièrement à vous, Stéphane Laporte, j’offre mes sincères condoléances.

      Que son sourire et ses yeux pétillants revivent en vous qui l’avez connue.

    • C’est d’une tristesse infinie.

    • …très beau texte, très touchant M. Laporte…et surement Cécile , si son mari lui aurais demandé de partir avec elle, aurais répondu..cette offre est refusée…mais la question ne viens jamais dans ces fotus situations…désolant et triste….

    • Je joins mes sympathies aux vôtres. Vous êtes le Québec que j’aime

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2007/10/29/le-quebec-que-jaime/

      Pierre JC Allard

    • ,,,,,,,,,,,,,,,,,peut-etre que ce drame va ouvrir les yeux à ceux qui sont contre l’ enregistrement des armes à feu,,,peu importe l’arme,,,un autre homme violent qui battait sa femme,,, et dire que ce genre de personne existe à plusieurs exemplaires,,,,et c,est une brave femme qui a écopée de la fureur maladive d,un abruti…et il y en a qui vont vouloir lui pardonner ? ,,,si il s’était fait soigner en temps et lieu, il n’y aurait pas eu de mort innocente,,,

    • @ bibianne et marie-madelaine

      J’étais étonné que M. Laporte ne prenne pas cet événement pour défendre des positions idéologiques.

      Bravo, vous venez de gâcher ce beau message.

      “,,,,,,,,,,,,,,,,,peut-être que ce drame va ouvrir les yeux à ceux qui sont contre l’ enregistrement des armes à feu”

      Ça ouvre pas les yeux sur le fait que l’enregistrement de son arme n’a rien changé? Après des années de violence conjugale, on devrait ce concentrer sur autre chose que l’outil utilisé pour avoir un impact face à ce problème. Le majorité du temps ces femmes sont tuées avec d’autres outils meurtriers. Poings, mains, couteau, objet contondant, corde, feu, eau etc.
      Mettons les efforts et l’argent là où ça compte.

      Mes sympathies au survivant…

    • @Geckorn, je ne défends aucune position idéologique. Je suis CONTRE le registre pour les mêmes raisons que vous. Ça ne changera rien à la violence gratuite de certains hommes (et je fais exprès pour dire hommes même si je sais qu’il y a aussi des femmes violentes, mais elles sont en minorité).
      Vous avez mal lu comme d’habitude. Des excuses peut-être?

    • @ bibianne, C’est vrai que vous avez tapé les mot contre le registre, mais vous avez aussi tapé contre toute les armes à feu…..
      Il y a quand même des chasseurs qui chasse avec des armes enregistrées.
      Ils ne vont quand même pas chasser avec des armes blanche, ou des armes de poing obtenues sur le marché noir !
      Alors, pour les excuses……………..

    • @ bibianne

      “Je suis contre le Registre car il ne règle rien.
      Je suis contre toute possession d’armes à feu. Point.”

      C’est très clair. Je dis seulement que ça change rien.
      On ne parle pas de tireur fou, on parle d’un homme et d’une femme dans une maison la nuit.
      Dans ce cas-là, pas besoin d’un chandelier (encore moins d’une arme à feu) dans le living room pour tuer une femme. Deux mains suffisent.
      Votre société utopique sans armes à feu nous ramènerais seulement aux anciens moyens de s’entre-tuer.
      En prison, ils se tuent à coups de brosses à dents pointues. Quand on a les mauvaises intentions, on trouve toujours le moyen d’arriver à notre fin. C’est pourquoi il ne sert à rien de mettre argent et effort dans la prohibition.
      J’ai des armes à feu et ma blonde répond à des personnes comme vous (qui ne connaissent visiblement rien à cela) qu’elle a davantage peur de prendre l’auto et de rouler sur nos routes remplies de chauffards que des armes barrées dans la garde-robe de notre chambre. Quand on vit tous les jours avec des armes à feu dans la maison, on se rend compte que ce n’est pas plus dangereux que les couteaux dans la cuisine ou l’auto dans le garage.
      Je vis en pleine ville. J’ai un entourage qui n’a jamais entendu parler d’arme à feu ou presque. Tous se rendent compte à quel point leur peur (comme la votre) était exagérée avant de connaître réellement ce qu’il en était.

    • ………@ geckom merci, de votre empathie… ……….je pense la meme chose que Bibiane,,, peut-on voir dans ce meurtre gratuit les effets de la maladie mentale,,,, et si il n’avait pas eu d”armes à feu, comment aurait-il tué sa femme ?..avec tout ce que vous énumérer,??,,,,mais cela démontre qu’il voulait tuer sa femme,…….l’outil utilisé démontre beaucoup de choses,,,,mes sympathies à ceux qui vont devoir vivre avec les séquelles de la folie meurtrière de cet homme,,,il aurait du se faire soigner avant…cet homme,,,

    • C’est réellement une triste fin. Mais, à la lecture de votre article, je comprends qu’elle a laissé un souvenir heureux à toute l’équipe. Et c’est gentil de votre part de nous avoir communiqué vos rélexions. Bonne année 2010 et bonne santé.

    • Moi aussi je suis contre la possession à la maison d’une arme à feu, même enregistrée. C’est mon opinion et certains comme Charles ont le droit de ne pas la partager, mais pas en m’enfonçant de force dans la gorge leurs arguments.
      Un fait demeure, Cécile serait peut-être vivante aujourd’hui. Il aurait peut-être eu sa folie meurtrière en utilisant autre chose, on ne le sait pas. Quand on veut tuer, c’est sûr, on trouve… Mais une arme, c’est tellement violent, ça ne donne aucune chance à la victime. Pas le temps de crier, de se débattre, rien. Un coup, et c’est fini!

    • Bonjour, faudrait peut-être commenter sur la vrai problématiqe de ce blog, LA VIOLENCE CONJUGALE. Cet homme n’a pas perdu le contrôle, il a tout simplement pris le contrôle, le plus gros contrôle qui existe dans l’escalade de la violence conjugale, l’HOMICIDE. Cette dame a du vivre tous les types de violence conjugale dans sa vie.

    • Il faut arrêter de dire que le registre va sauver des vies; c’est tout simplement une idée “POLITIQUE” que les libéraux et le Bloc ont utilisés pour gagner des votes au Québec.
      Tout le monde sait que tu as seulement à marcher sur la rue quelques minutes pour acheter du marché noir une arme de poing.
      Il ne faut pas se FERMER les yeux à ce point, VOYONS DONT …………………………………..

    • Quel gaspillage de vies! C’est vraiment dommage pour les proches.

      Je pense comme Fern67. Et il n’y a qu’à penser à Dawson. Le meurtier avait des armes enregistrées, si je ne me trompe pas.

    • Vraiment triste, si elle s’était ouverte à un ou une personne proche, qui sait !

    • Je souhaite un joyeux noel à son fils.

      Dans ces moments difficiles, j’espère qu’il sera entouré de gens qui le soutiennent et qui l’aideront à passer à travers ce deuil.

    • Je vous envoie ce message pour que vous nous veniez en aide a nous les enfants de Montréal…
      Comme vous le mentionner si souvent Montréal est une ville de hockey et comme on sait un billets pour les glorieux se détails a près de 75$
      Mais comment se fait-il qu’une tempête est eu lieux il ya une semaines et qu’ils n’y est toujours pas de glace de fait a Montréal? Et pour parlez de nos très occupée bon cols bleu, a chaque été lorsque je fait une petite randonnée dans les parc ou que je tente de relaxée dans les seul lieux ou il est possible de fuir les bruits de la ville et bien a chaque foutu semaine ces bon cols bleu se font un plaisir de tondre le gazon ces a croire qu’ils est amusant finalement de conduire une tondeuse qui en passant semble être le travail le plus important dans cette ville puisque l’on tond le gazon a chaque semaine… et la pollution de ces tondeuse qu’en fait-ont expliquer moi la priorité de tondre a chaque semaine le gazon? Et pourtant parallèlement lorsque viens le temps de s’occuper des loisirs concrets et bien la le maire est absent. Mais ils est bien la lorsque viens le temps de nous enfoncer un quartier des Spectra alors la ces important.. le problème est la si la ville ne s’occupe pas des loisirs
      pour nos jeunes qui ont peines a lâcher leurs écran qui le fera ?? Et nous avons pourtant la du concrets une glace de hockey.. Mais il semble que nos dirigeants ne suivent pas la parade pas étonnants que nos enfants deviennes des obeses
      S.V.P veiller exposer ce problèmes a la communauté parce que ces important

    • Quelle triste fin de vie!Mais…la violence n’arrive pas sans avertissement;elle est la,presente,souvent depuis longtemps.Cette charmante dame a gardé son secret,sa souffrance pour elle.D’ou l’importance de parler,de se confier.Le silence de ces femmes est une arme qui se retourne malheureusement contre elles.Mes sympathies a son fils,a sa famille et a ses amis.Merci Stephane pour ce texte,cet adieu si emouvant!

    • Je trouve vos commentaires et les débats intéressants, mais le massacre du français écrit me décourage et m’enlève le goût de continuer de vous lire.

    • M. Laporte, désolé pour Cécille mais vous devriez revenir à ce que vous faites de mieux et nous faire du Harper Bashing pour cette fin d’année….

      merci à l’avance
      Les séparatistes

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité