Stéphane Laporte

Archive, avril 2009

Mercredi 29 avril 2009 | Mise en ligne à 9h07 | Commenter Commentaires (37)

Ma tante revient du Mexique, suis-je en danger?

mexique_01.jpg

Ma tante est revenue du Mexique, il y a une dizaine de jours. Elle est venue nous faire la bise à la maison. Elle nous a raconté son voyage. Elle avait l’air en forme mais s’est plaint d’avoir une petite grippe. Comme son chum. Ah bon…

Quand elle est partie, j’ai rafraîchi ma page de Cyberpresse. Et ça m’a sauté à la figure! LE MEXIQUE EN ÉTAT D’ALERTE! 20 personnes sont mortes à cause de la grippe porcine. Caramba! Et si ma tante avait attrapé cette cochonnerie? Et si elle venait de nous la donner!?

Je touche ma gorge. J’essaie de me moucher. Y’a rien. Que faire? Suis-je en train d’incuber? Devrais-je dénoncer ma tante? La trainer de force à l’hôpital? Aller me faire tester moi-même? Le problème, c’est que je n’ai aucun des symptômes. Pas de fièvre, pas de grosse toux, pas de douleurs musculaires, pas d’écoulements par le nez, pas de grosse fatigue.

Ça fait une semaine que j’attends que pointe un des symptomes pour me garrocher à l’hôpital. Et plus j’y pense, moins que je suis certain de ne pas les avoir. Je tousse de temps en temps. J’ai mal au dos parfois. Le soir tard, je suis fatigué. Est-ce la grippe porcine ou l’hypocondrie de cochon?

Je suis mêlé, mais je ne suis pas le seul. Jean Charest a d’abord dit: vous pouvez aller au Mexique, pas de problème. Puis la même journée, il s’est ravisé: vaudrait mieux pas aller au Mexique. Si la menace est si terrible, pourquoi tergiverser? ON NE VA PAS AU MEXIQUE. Point. Qui a un besoin urgent d’aller boire un Pina Colada à Acapulco?

On fera des cas d’exeption pour ceux qui ont un besoin vital d’aller là-bas.

Pas de nouvelles de ma tante depuis 2 jours. Va-t-elle bien?

Sur ce je vous laisse, je vais aller examiner ma gorge pour un dixième fois depuis ce matin. Pour l’instant, tout est beau.

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article






Vendredi 24 avril 2009 | Mise en ligne à 13h02 | Commenter Commentaires (39)

Slumdog Retardataire

slumdog_millionaire_31.jpg

Fouillez-moi pourquoi j’étais passé à côté de Slumdog Millionnaire. Trop de travail, probablement. Mais c’était pas une bonne raison, tellement le film est bon. Je viens de me le procurer en DVD, et je le prête à tous mes amis dans mon cas. Curieusement, il y en a beaucoup. Pourtant Slumdog a été l’oscar de l’année. Mais peut-être parce Brad Pitt ou Angelina Jolie ne jouait pas dedans, il n’a pas capté l’attention de tout le monde.

Voilà la raison de ce blogue, pour rejoindre tous les slumdogs retardataires.

Depuis La Vie est belle, aucun film ne m’avait donné ce sentiment mêlé de joie et de peine aussi intensément. Du grand cinéma. Même sur notre télé.

Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






Vendredi 24 avril 2009 | Mise en ligne à 11h43 | Commenter Commentaires (19)

Journalistes sportifs, faites-votre travail!

x00096_9.JPG

Bon, maintenant va-t-on le savoir ce qui s’est passé? Va-t-on le savoir pourquoi le Canadien s’est effondré? Les joueurs étaient-ils sur le party? Les quels? Carey Price a-t-il un problème? Qui a eu la tête de Carbonneau? C’est qui la pomme pourrie?

C’est pas les journalistes affectés au Canadien et les commentateurs qui manquent, pourtant il nous semble que l’on ne nous dit pas tout. Quand on regarde La Zone, 110% ou L’Anti-chambre, on a souvent l’impression que c’est durant la pause que se disent les vraies affaires. Pouvez-vous nous les dire en ondes, svp. De qui ou de quoi, avez-vous peur?

Si les politiciens étaient aussi protégés que les joueurs de hockey, y’aurait jamais de scandale des commandites. Les politiciens se graisseraient à qui mieux mieux, sans craintes de se faire pogner. On dirait que certains reporters ne veulent pas faire de la pepeine aux joueurs. Ils ont des liens avec eux, et ils y tiennent plus que ceux qu’ils ont avec nous.

Comprenons-nous bien, il y a des journalistes qui foncent. Qui osent. La Presse n’a pas eu peur de publier des informations cette saison qui ont ébranlé la tour d’ivoire. Et ça prenait du courage, quand on sait à quel point les gens du Canadien n’aiment pas se faire brasser. Cette attitude devrait être généralisée. Tout le monde ne devrait pas avoir peur d’aller dans les coins.Et lâchez-moi avec les joueurs qui disent que c’est difficile de jouer à Montréal à cause des médias. Plekanec et Komisarek doivent passer leurs journées à écouter CKAC! Et Koivu, ce grand francophile! Qu’ils aillent jouer dans un marché où le hockey n’intéresse personne. Où les chauffeurs de tracteurs sont plus connus que les hockeyeurs. Ils vont l’avoir la paix.

C’est à Broadway que les critiques sont les plus assassins. C’est à Broadway que les comédiens se font le plus ramasser. Mais c’est à Broadway que les comédiens rêvent de jouer. Parce que c’est à Broadway que ça se passe.

La rue de la Gauchetière est le Broadway du hockey. Que les joueurs qui ont du cran y viennent. Les autres de toute façon, ça fait une équipe poche.

Il y a quelque chose de pourri au royaume du Centre Bell, et j’ai l’impression que plusieurs analystes travaillent plus pour protéger leur place à la Cour que pour dévoiler ce qui s’y passe vraiment.La saison du centenaire fut un scandale, rien de moins. Et ça nous prend encore plus de Woodward et de Bernstein pour tout savoir du Glorieugate.

Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité