Stéphane Laporte

Archive, mai 2008

Samedi 31 mai 2008 | Mise en ligne à 18h10 | Commenter Aucun commentaire

Pourquoi Montréal n’aime pas la musique ?

Partout où je me promène en Europe, il y a de la musique. À tous les coins de rues. Du bal musette à Paris. Un petit rock band qui joue des Beatles à Dublin. Des saxophonistes qui flyent to the moon à Munich.

Chez nous, à Montréal, c’est défendu. Pourtant la musique adoucit les mœurs. Et les nids de poule. Il manque aux rues de Montréal, le bonheur d’y être, et la musique de vouloir y rester.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 28 mai 2008 | Mise en ligne à 17h18 | Commenter Aucun commentaire

Depardieu, fan du Canadien

Samedi soir, la finale de la Coupe Stanley se met en brânle. Et moi, je suis dans un avion volant vers Paris. Le cœur encore meurtri par l’élimination du Canadien. Heureusement, mon âme et mon corps seront ailleurs. L’oubli sera plus simple.

J’ouvre Paris Match. Et qu’est-ce que je vois dans la rubrique les Rendez-vous d’Agathe ? Guillaume Depardieu, le fils de Dieu père, vêtu d’un chandail du Canadien. Gui… Gui… Guii… La cicatrice se déchire. Et je pense au joli mois de mai que nous n’aurons pas… Ah ! Si Carey… Si Carey…

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 27 mai 2008 | Mise en ligne à 18h56 | Commenter Aucun commentaire

Sex in the Ottawa

Quel feuilleton! D’abord une photo brouillée. On ne voit pas son visage, mais on voit très bien son décolleté. Le Journal a quand même ses priorités. Cette femme au bras de Maxime Bernier, le ministre des affaires compromettantes, était l’ancienne blonde de motards. La sécurité du pays est en danger.

Ça c’est le part one. Le part two vient d’être révélé. Maxime a oublié des documents secrets chez sa petite amie. Pauvre homme ! Ce ministre consciencieux, qui même lors de ses rendez-vous galants s’apporte du travail pour lire dans le bain, a été forcé de démissionner.

C’est quand même bizarre. Votre chum oublie des documents chez vous. Vous l’appelez et vous lui dites : < Chéri, tu as laissé le plan de l’OTAN pour attaquer l’Iran sur la table de chevet, veux-tu que j’aille te le porter.> Ou vous le gardez, et vous le remettez à un avocat qui le remet au gouvernement? Pourquoi Julie Couillard a gardé ce document en sa possession, au lieu d’avertir son chum? L’a-t-elle trouvé récemment en faisant du ménage? Il manque un bout au feuilleton. Vivement Julie Couillard, le livre.

Autres révélations : Madame Couillard a rencontré le président Bush. Qui a dit à Maxime en la voyant : « Well, well, well, you are in good company. ». Ouais, on ne connaissait pas ce côté X de W. Le président qui s’endort en lisant la Bible est troublé à la vue d’une jolie dame. Imaginez si Mad Max avait rencontré le Président Clinton au lieu du président Bush. L’affaire Julie Couillard aurait pris une ampleur internationale.

On a aussi appris que le gouvernement canadien a placé un micro dans le sommier de Julie Couillard. Stephen Harper voulant savoir si Maxime Bernier ronfle. Si tel est le cas, il ne pourrait bien sur le nommer Sénateur.

Comment se terminera le feuilleton Sex in the Ottawa? Maxime Bernier songerait à aller s’établir en République Dominicaine…

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2008
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité