Stéphane Laporte

Archive, septembre 2007

Jeudi 27 septembre 2007 | Mise en ligne à 13h04 | Commenter Aucun commentaire

Prendre un vieux scotch à Outremont

photo Robert Skinner
photo Robert Skinner

Comme ça le maire d’Outremont aime savourer un vieux scotch en parlant business dans le bar de la mairie d’Outremont. On se croirait au temps des colonies. Vieux Scotch et vieilles manières.

photo Robert Skinner
photo Robert Skinner

Il fut un temps où dans tous les bureaux des grands boss, il y avait un bar. Un de mes amis a déjà été préposé aux bars personnels des patrons de Télé-Métropole. C’est lui qui, toutes les semaines, veillait à ce que les Roland Giguère, Robert L’Herbier et autres, ne manquent jamais de munitions pour régler les gros contrats. Autres temps, autres mœurs. Aujourd’hui, les boss des grandes entreprises ont à peine de l’eau diète à offrir à leurs invités.

C’est quand même ridicule de constater qu’à Outremont rien n’a changé. Les élus n’ont pas à boire sur le bras des contribuables. Que fait-on avec le vieux Scotch déjà acheté ? On s’en sert pour les gâteaux aux fruits de Noël. Que le maire d’Outremont devra faire lui-même. Et distribuer à ses concitoyens. En pénitence.

En passant, est-ce que vous buvez encore du fort ? Il me semble que le scotch, le gin, la vodka, c’est de la boisson de mon oncle ? Répondez-moi, entre deux bières !

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 27 septembre 2007 | Mise en ligne à 11h28 | Commenter Aucun commentaire

Transformer Pauline Marois en Laura Cadieux

photo Jacques Boissinot
photo Jacques Boissinot

Pauline Marois a gagné dans Charlevoix. Elle est de retour à l’Assemblée Nationale. On pourra la voir. Et c’est ce que Charest veut. Plus les gens verront Pauline, plus ils remarqueront son côté grande dame. La châtelaine du grand domaine.

photo Jacques Boissinot
photo Jacques Boissinot

Voilà pourquoi les stratèges du PQ s’affairent à lauracadieuniser leur chef. Les grandes dames ne se font pas élire. La très chère amie Ségolène en est la plus belle preuve.

C’est donc un traitement My fair Lady à l’envers qu’on veut faire subir à Pauline. Au lieu de transformer une paumée vendeuse de fleurs en dame de la haute, il faut transformer une dame de la haute en vendeuse de fleurs. La mission est encore plus difficile. Les diamants se raffinent. Mais comment les rendre plus bruts ?

photo Jacques Boissinot
photo Jacques Boissinot

Puisque nous sommes tous un peu le reflet de son entourage, Pauline devra-t-elle changer de gang ? Remplacer les dîners copieux à jaser littérature par des soirées au bingo ? Remplacer Holt Renfrew par chez Croteau ? L’Opéra par les galas de lutte ?

C’est de la foutaise tout ça. Pauline Marois ne peut être que Pauline Marois. Et pour sortir le PQ du fossé, il lui faudra avoir les meilleures idées. Cessez d’avoir une vision stratégique de la souveraineté et proposer ce qu’il y a de mieux pour le Québec. Tout de suite.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 25 septembre 2007 | Mise en ligne à 12h52 | Commenter Aucun commentaire

Que font les joueurs du Canadien avec Paris Hilton ?

photo André Tremblay
photo André Tremblay

Paris Hilton est venu s’amuser dans un club de Montréal hier soir. 450 invités spéciaux avaient la chance de se déhancher sur le même plancher de danse que la party girl la plus connue au monde. C’est elle qui a dressé la liste des V.I.P.. Paraît qu’il y avait des joueurs du Canadien.

photo André Tremblay
photo André Tremblay

J’espère qu’ils ont eu l’intelligence de ne pas y aller. Les joueurs du Canadien fêteront publiquement quand ils auront gagné la coupe Stanley. Avant ça, pour nous prouver leurs bonnes intentions, qu’ils s’entraînent le plus loin possible des boîtes de nuit.

En télévision, chaque fois qu’on demande la présence d’un joueur du tricolore, c’est comme si on essayait de booker Benoît XVI. L’Organisation les protège. Elle ne veut pas déranger la concentration des petits gars. Ils doivent penser hockey.

photo André Tremblay
photo André Tremblay

Si l’Organisation les a laissés aller au Tribe hier, elle a manqué de jugement.

Quand un joueur du Canadien va à la télé, ça nous permet de le connaître d’avantage, et ça resserre les liens entre joueurs et amateurs. Mais quand un joueur du Canadien se pavane dans le jet-set, ça fait tout le contraire. Ça les éloigne de nous.

Mais bien sûr, c’est plus facile de dire non à Deux filles, le matin qu’à Paris Hilton. Pourtant, on devrait voir plus de joueurs du Canadien à la télé et moins dans les partys.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité