Stéphane Laporte

Archive, novembre 2006

Mardi 7 novembre 2006 | Mise en ligne à 10h39 | Commenter Aucun commentaire

Le grand retour d’Évangeline

photo Bernard Brault
photo Bernard Brault

Si Évangeline est devenue la chanson de l’année 2006, c’est avant tout grâce à Julie Snyder. Julie est la plus grande amoureuse d’Évangeline sur la planète. Cette chanson-là, la fait pleurer immanquablement.

Julie le bulldozer devient Julie au cœur tendre dès les premiers accords. Le classique acadien de l’auteur-compositeur Michel Conte, la rejoint dans toute sa vulnérabilité.

photo Bernard Brault
photo Bernard Brault

Déjà lors du spectacle de Star Académie, en 2003, elle avait eu le flash que Wilfred l’interprète en duo avec Marie-Élaine. Puis après avoir vu Annie Blanchard la chanter avec tant d’émotions aux auditions pour la cuvée 2006, une chose était certaine pour Julie, c’était cette chanson qu’Annie allait défendre sur l’album. Parole de Snyder !

photo Bernard Brault
photo Bernard Brault

Bill St-George, le producteur exécutif de l’album, Antoine Sicotte, le réalisateur et moi, le directeur artistique, n’étions pas, il faut l’avouer, très enthousiastes. On avait bien apprécié l’audition d’Annie, mais on trouvait la toune un peu longue. 5 minutes 39 secondes. On était certain que ça ne tournerait jamais à la radio. Pauvre nous, avec nos cœurs d’hommes insensibles !

Notre défi, c’était comment la faire ? Cette chanson existe depuis plus de 30 ans. Et plusieurs interprètes l’ont marquée dont Isabelle Pierre et Marie-Jo Thério. Comment la revisiter ? J’ai eu l’idée qu’Antoine la réalise comme une musique de film. Puisque le génie de cette chanson est de raconter une histoire d’amour sur fond de drame historique. Comme une vue. C’est le Titanic acadien. My heart will go on. Le cœur d’Évangeline ne cessant de battre, envers et contre tous, pour son beau Gabriel. Malgré les Anglais, malgré la déportation, malgré la distance et le temps.

photo Bernard Brault
photo Bernard Brault

Antoine Sicotte et son complice Carol Bergeron se sont surpassés, arrangeant la chanson de façon magistrale. Toutes les sonorités trouvées nous font défiler l’histoire comme si elle se passait sous nos… oreilles. De la grande réalisation.

Puis Annie Blanchard est entrée en studio. Et la magie a opéré. Comme elle possédait bien la chanson, elle a été la première à enregistrer sa pièce, dès son arrivée à l’Académie de Ste-Adèle. Une prise et c’était en boîte. Annie chante cette chanson avec la douceur et l’humilité d’Évangeline. Cette toune est dans ses gênes. Elle a même réussi à faire craquer nos cœurs de gars, nos cœurs de rockers.

photo Bernard Brault
photo Bernard Brault

Et le public a fait le reste. C’est le monde qui a insisté pour qu’elle passe à la radio. C’est le monde qui en a fait un numéro un. Et c’est le monde qui en fait la chanson de l’année à l’ADISQ.

Ce que les femmes peuvent faire quand elles aiment.

Bravo à Michel Conte ! C’est à lui que revient tout cet amour.

Le grand retour triomphal d’Évangéline, c’est la victoire des Annie, Julie et de tous ceux et de toutes celles qui, encore en 2006, rêvent en secret au grand amour.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Samedi 4 novembre 2006 | Mise en ligne à 9h21 | Commenter Aucun commentaire

Deal or no Deal

TVA va adapter en janvier le quiz qui triomphe en ce moment à la télé américaine Deal or no deal.

On ne sait toujours pas comment ça va s’appeler au Québec. Et c’est pas évident. Parce que l’expression Deal or no Deal est un des attraits de cette émission. Howie Mandell regarde le concurrent droit dans les yeux. Et lui lance de façon suave : « Deal or no deal ? ». Et le concurrent regarde son épouse qui lui crie : ” Deal ! Deal ! “. Il hésite. Se mord les lèvres. Regarde son épouse. Regarde les pitounes avec les valises. Puis baisse la mannette en disant : « No Deal ! ». Sous les applaudissements de la foule en délire. On doit entendre le mot deal mille fois durant l’émission. Quel sera le mot clef du show de TVA ?

Voici des propositions. Ajoutez-y les vôtres.

TITRE OU PAS DE TITRE

À prendre ou à laisser (le titre en France)
Un deal ou pas (proposé par TVA)
Affaire ou aucune affaire (la traduction donnée par Google)
Tope la ou tope la pas
Oui ou Non
D’accord ou pas d’accord
Accepté ou refusé
Marché conclu ou pas
Affaire réglée, Affaire cassée
Ça passe ou ça casse ?
Stop ou encore ?

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 3 novembre 2006 | Mise en ligne à 13h51 | Commenter Aucun commentaire

Le Canada sur Mars

Le Canada s’associerait à la Russie pour explorer la planète Mars. Le Canada, vous avez bien lu ! Nous autres, qui avons comme unique fusée celle qui est devant le Cosmodôme à Laval.

Bien sûr, on a fait le bras canadien. Mais ça prend un bras long en maudit pour que ton p’tit doigt rejoigne Mars.

Imaginez la fierté qui nous envahira quand un Canadien mettra son gros pied sur le sol martien : « Un petit pas pour l’homme, une dépense de fou pour le Canada ! ».

Il y a plusieurs motivations qui pousse le gouvernement canadien à favoriser l’exploration de la planète Mars. Les voici…

POURQUOI LE CANADA IRA SUR MARS

1. Il fait sur Mars jusqu’à -140 °C. Le non-respect de Kyoto ne devrait pas y causer de problèmes.
2. Mars étant la planète rouge, Harper veut y déporter tous les Libéraux.
3. Parce que Tim Horton songe à y ouvrir une succursale
4. Parce que nos soldats ont envie d’aller dans une place tranquille.
5. Pour pouvoir proposer une autre alternative aux Américains qui ont à choisir entre aller en prison où aller au Canada.
6. Plutôt que de donner les surplus budgétaires au Québec, aussi ben les envoyer sur Mars.
7. Parce que Stephen Harper est un Martien.
8. Parce que collaborer avec les Russes va peut-être régler le problème du deuxième trio du Canadien.
9. Pour prouver la virilité du peuple canadien. Désormais on dira : « Les femmes viennent de Vénus, les hommes viennent du Canada. »
10. Parce que Bush a dit à Harper : « Le Canada va aller sur Mars. ».

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité