Patrick Lagacé

Archive de la catégorie ‘God Bless America’

Jeudi 4 avril 2013 | Mise en ligne à 14h16 | Commenter Commentaires (117)

Les États-Unis ont TOUJOURS raison

Murica

Il y a quelque temps j’ai commis une chronique — L’Irak, l’arnaque du siècle — sur les mensonges américains quand vient le temps de s’immiscer dans les affaires internes d’un autre pays, que ce soit de façon soft ou de façon moins soft. Question de souligner les dix ans de l’invasion de l’Irak par les États-Unis.

La chronique a généré un tas de commentaires, c’est fou à quel point une chronique sur les États-Unis suscite les passions. Pour bien des gens, les États-Unis ont toujours raison. Qu’importe le sujet : l’Amérique a raison, l’Amérique n’a jamais tort et puis c’est comme ça. C’est une tranche démographique qui devrait faire un jour l’objet d’une thèse de doctorat : ces gens dont le fétichisme pour les USofA occulte tout sens critique.

Pièce à conviction number one, qui me vient de S. Duc :

Au lieu d’écrire des inepties sur l’arnaque du siècle par les méchants américains, écris nous un peu sur ton ami Kim et ses fêlés militaires qui prennent toute la place dans ce pays que tu dois bien admirer à titre d’intégrisssgauchissspéquisss………

Ces nationaleux partout sur le globe sont déconnectés de la réalité mais ils sont dangereux souhaitant entraîner leurs congénères dans des conflits violents sans fin. Et une maudite chance que nous sommes si près de ces méchants américains car nos propres navets nationaleux nous auraient entraîné dans ces conflits tout aussi dangereux que totalement ridicules et arriérés.

En fin compte, c’est pour ça que nos ti-counes n’aiment pas les méchants américains.

À propos de l’Irak mon navet, il y avait bel et bien une arme de destruction massive, nulle autre que Saddam lui-même.

Vive le Québec libre des ?&?%?%& péquisss aliénés et aliénants

Donc, voilà. Saddam, c’était lui, l’arme de destruction massive ! D’où cette invasion sous de faux motifs, qui a lourdement plombé le trésor américain, entamé la crédibilité des États-Unis, galvanisé l’Iran et tué des centaines de milliers de personnes. Personnellement, je n’avais pas vu le lien avec les « péquisss », mais c’est la beauté de ce métier somme toute dérisoire de chroniqueur dans un journal, c’est qu’il vous expose à toutes sortes de points de vue…

Pièce à conviction numéro deux :

Bonjour M. Lagacé,

Une des nombreuses méthodes que les journalistes de LaPresse utilisent pour manipuler l’information est l’association d’éléments qui n’ont pas rapport. Comme associer le Vietnam et l’irak.

1)Savez-vous ce qu’est les communisme M. Lagacé???
Mao: 50 millions de morts; Staline : 20 millions de morts; Pol-Pot: 3 millions de morts; King Jung Il: 2 millions de morts; Vietnam: 30 ans de pauvreté et de retard indescriptible.
Que pouvait-il y avoir de plus importqant dans les années 60 que d’éliminer la vern=mine communiste????
2) le vietnam sud et les Etats -Unis étaient des alliés.

bien à vous
Gilles Gauthier
Ste-Adèle

Bon, sinon, où m’en allais-je avec mes skis ?

Ah, oui, pour ceux que l’impérialisme américain intéresse, j’évoquais le documentaire Why We Fight dans ma chronique, il est disponible gratis sur les internets :

Sinon, il y a le splendide documentaire The Most Dangerous Man in America, à propos de Daniel Ellsberg, qui a coulé au début des années 1970 les Pentagon Papers, ces dossiers secrets qui relataient la véritable histoire de l’implication américaine au Vietnam. Par opposition aux mensonges éhontés refilés par la classe politique au public américain. Le docu est disponible en version française, dans une version « meilleurs moments » :


Daniel Ellsberg et les dossiers secrets du… by ReOpen911

Lire les commentaires (117)  |  Commenter cet article






Mercredi 19 décembre 2012 | Mise en ligne à 8h44 | Commenter Commentaires (65)

Devinez ce qui est interdit aux États-Unis… ?

kinder-surprise-10620242dkypv_2041

Oui, l’oeuf Kinder Surprise.

Une loi de 1938 interdit l’insertion de choses non comestibles dans les friandises.

Les enfants américains sont bien protégés.

Lire les commentaires (65)  |  Commenter cet article






Eric Winston est joueur de ligne offensive pour les Kansas City Chiefs. Quand son quart-arrière Matt Cassel a été blessé, dans le stade des Chiefs, les fans ont applaudi, réaction sarcastique sans doute attribuable au mauvais début de saison de KC. Après le match, Winston a planté les fans — les fans de son équipe — en leur rappelant que les athlètes ne sont pas des gladiateurs romains et que sous les uniformes se trouvent des êtres humains en chair et en os.

Cassel a subi une commotion cérébrale, et c’est aux effets de ces commotions cérébrales que Winston fait référence quand il dit aux reporters : « Je sais que je ne vivrai pas aussi longtemps que je le devrais parce que je fais ce métier. »

Épique.

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2007
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité