Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 avril 2013 | Mise en ligne à 23h32 | Commenter Commentaires (71)

    Le triangle Marc-Yvan Côté, cash et commissions d’enquête

    Marc-Yvan Côté a été ministre du Parti libéral du Québec. Il a été organisateur pour le Parti libéral du Canada. Quand son nom est sorti à la Commission Gomery qui se penchait sur le scandale des commandites, il a été sanctionné par le PLC : suspendu à vie par Paul Martin, alors premier ministre.

    Pourquoi son nom était-il sorti à la Commission Gomery ? Pour une affaire d’argent cash lors de l’élection fédérale de 1997. Extrait du site de TVA Nouvelles :

    L’ancien organisateur libéral a accepté 120 000$ en argent comptant de la part du directeur général du PLC, Michel Béliveau, lors des élections de 1997.

    M. Côté explique qu’il est seulement coupable d’avoir fait confiance au directeur de son parti. Il ajoute qu’il n’a jamais sollicité ces fonds ni tiré profit personnellement de cet argent.

    Ce cash était, nous résumait la CBC, pour distribuer à des travailleurs d’élection libéraux. Et à des candidats libéraux, selon Radio-Canada. Toujours selon ce résumé de 2005 des audiences de Gomery de Radio-Canada, M. Côté a dit au juge Gomery à propos de cette façon de faire qu’il s’agissait d’une « erreur ».

    Bon. Ça, c’était en 2005.

    Fast forward à 2012. L’émission Enquête recueille les confessions de Gilles Cloutier, le même Gilles Cloutier qui a commencé à témoigner chez la juge Charbonneau lundi le 30 avril. Il raconte à Marie-Maude Denis que son patron chez Roche était… Marc-Yvan Côté, le même Marc-Yvan Côté qui s’était retrouvé chez le juge John Gomery. Dans les histoires de Cloutier, M. Côté apparaît dans ces histoires de financement occulte d’élections clé en main. Gilles Cloutier a déclaré aujourd’hui que c’est Marc-Yvan Côté qui a donné le feu vert quand, selon ses dires, Frank Zampino a demandé 100 000$ cash de Roche, avant l’élection municipale montréalaise de 2001. M. Côté, selon M. Cloutier, aurait même été présent lors d’une rencontre avec Frank Zampino, à ce sujet.

    Donc, résumons :

    En huit ans, Marc-Yvan Côté a été impliqué dans deux commissions d’enquête différentes dans des histoires de financement de campagnes électorales par des moyens occultes impliquant du cash. Si on se fie à ce que raconte Gilles Cloutier chez la juge Charbonneau, M. Côté n’a pas appris de son « erreur » de 1997, telle que confessée chez le juge Gomery.

    C’est tout.


    • C’est trop.

      Addendum: c’est ça que ça donne des amnisties. C’est une invitation à continuer.
      Venez ici, la business marche, pis tout est achetable. Sans conséquence.
      Ne vous inquiétez pas; les brass de la chronique et les éditorieux vont vous backer.

      Hey! Business is business.
      And business as usual…

    • L’immense majorité des ces crosseurs est associée de prêt ou de loin au PLQ et au PLC.

      Bizarre pareil hein?

    • Toute cette corruption, toute cette collusion qui sclérosent, paralysent et asphyxient la société québécoise est le résultat de l’idéologie d’une minorité fédéraliste.

      Pour une minorité de fédéraliste québécois représenté par l’establishment libéral du PLC et du PLQ, tout est permis afin mettre le Québec en échec et «sauver le pays». La loi des mesures de guerre, le coup de force constitutionnel de 1982, le financement illégal du Camp du Non en 1995, le scandale des commandites… et maintenant la corruption du PLQ. Voyez-vous le pattern? Le Canada est en guerre contre le Québec depuis toujours. La corruption actuelle fût souhaitée et planifiée par l’establishment fédéraliste.

      Jean Charest a abandonné son rêve de devenir premier ministre du Canada et a quitté la chefferie du Parti conservateur pour devenir chef du PLQ. «Capitaine Canada» fût payé grassement par les Paul Desmarais de ce monde et a reçu un salaire secret pendant des années afin d’étouffer la «menace séparatiste». Sous son règne, on a vu notre dette explosée de 66% et on apprend aujourd’hui que nos travaux de construction sont en moyenne 50% trop chers en raison de la corruption qui financent le Parti libéral afin qu’il reste au pouvoir. Une belle grosse dette crée de toute pièce par les Libéraux utilisée comme arme afin de croire que le Québec n’est pas prospère et qu’il ne peut donc pas accéder à l’indépendance.

      Comprenez-vous que la corruption servait l’establishment fédéraliste afin d’appauvrir le Québec pour le noyer dans sa médiocrité économique et briser ainsi toute aspiration du peuple québécois. Ils ont compris qu’un Québec prospère et qui a confiance en ses moyens est une menace pour «l’unité nationale». Ils ont très bien compris que le Canada ne séduit pas le peuple québécois. Que si le NON est majoritaire, ce n’est pas en raison de l’amour du peuple québécois envers le Canada, mais en raison de la crainte des Québécois de voir un nouveau pays avec des difficultés financières.

      Alors quel est le meilleur moyen pour étouffer les aspirations du peuple québécois? S’assurer que le Québec soit sans cesse en mauvaise posture économique. Plutôt de faire craindre une débandade économique suite à la victoire d’un OUI, ils se sont assurés que le Québec soit déjà en régression. Les 40 milliards perdues de la Caisse de Dépôt, la dette qui explose de 66%, la vente à rabais d’Anticostie, les coupures au MTQ qui nous a fait perdre toute expertise afin de mieux alimenter la corruption, le PLQ travaillait depuis 10 ans à nous appauvrir collectivement pour mieux écraser l’idée d’indépendance.

      Ça fait 15 ans que la classe politique fédéraliste est éclaboussé par toutes sortes de scandales de corruption. Tous ont un point commun: S’assurer de conserver le pouvoir au Québec pour empêcher l’indépendance.

      Vous êtes pas tannés de vous faire voler, mépriser et écraser par une foutue minorité de 15% qui croient dur comme fer au Canada au point de spolier le Québec et voler ses propres compatriotes?

    • Merci M. Lagacé, d’enfin nous expliquer l’origine de l’expression «mettre de Côté».

      Comme dans la phrase suivante: «Alors, cette contribution, j’vous la met de Côté ?»…

    • @haddock9

      L’immense majorité des ces crosseurs est associée de prêt ou(de très près) jamais de loin au PLQ et au PLC.

      Bizarre pareil hein?
      Non Businesssssss as usual ov curse, rilllllllly seuryyyy ’bout that…

    • Très intéressant!

      Et bravo, bravo, bravo à Hyde.

      Il y aurait tellement à ajouter à votre liste: des subventions en Ontario à la pelle pour l’industrie automobile, mais un sous-financement chronique en recherche et développement au Québec, les coupes dans les transferts aux provinces juste après le référendum (oui, on n’a pas hésité à pénaliser d’autres provinces pour ne pas que le coup paraisse trop grossier, quand même), sous-financement aussi en aéronautique… Qui ne se souvient pas des minutes du patrimoine, des millions de dollars pour embellir l’histoire du Canada et mettre les conflits sous le tapis… des immigrants recevant illégalement des certificats de citoyenneté juste avant le référendum, au mépris de toutes les règles habituelles, la liste est interminable. Mais bien sûr, pour plusieurs, ceci ne relèvera que du hasard, de l’erreur humaine… Jamais leur beau Canada ne pourrait être capable de telles choses, n’est-ce pas!

      Manon Berthelet

    • @hyde

      Vraiment tanné de ceux qui ramènent tout à fédéralistes vs souverainistes. Comme si dans un Québec souverain il n’y aurait pas de corruption… Comme si la corruption n’existait pas ailleurs.

      La seule raison pour laquelle nous pouvons associer cette corruption aux fédéralistes, c’est parce qu’ils étaient au pouvoir. Le PQ vient d’arriver au pouvoir et ils commencent à installer leur monde, faire des nominations partisanes. Très intélligent la nomination de Jean-Yves Duthel à un poste de développement économique en Allemagne alors que celui-ci est aen procès….Ça ne leur tentait pas au PQ d’attendre le jugement?

      Également, vous omettez de mentionner que le financement illégal des partis servait également le PQ. Ben oui, les firmes de génie donnaient aussi au PQ.

      Le problème n’est pas encore la sempiternelle lutte que vous soutenez, le problème c’est que les politiciens sont davantage attirés par le pouvoir politique que par le désir de servir les citoyens.

      Pourquoi dans votre résumé de l’histoire du Québec à travers la corruption, vous ne mentionnez rien sur le terrain de Marois? Combien d’argent s’est t-elle faite en permettant la privatisation de terrains publics destinés à la prolongation de la 440? Plus de 40 acres sur des terres agricoles. Il est où le complot fédéraliste?

      Nous avons les politiciens qu’on mérite, fédéralistes / souverainistes confondus.

      PLQ / PQ same same but different.

    • Mais nous les bons petits québécois on doit regarder ce défilé en silence et accepter que c`est comme ca ,le systeme est ainsi fait et Côté est une victime !

      Et puis l`indépendantiste qui sommeille depuis des décennies trouve ca ben écoeurant qu`on ose dire des atrocités comme l`argent et les ethnies…

      Et pendant ce temps on trouve cela ben correct que d`anciens politicailleux achetent les actifs d`Accurso ! C`es tu juste moi coudonc ?

      Je vois ces dignes représentants de cette génération et je constate qu`ils sont encore au pouvoir et que pire maintenant, les jeunes ne font plus partie de la solution prometteuse. Je constate aussi le silence complice des vieux partis qui au mieux se perdent en belles paroles alors qu`ils devraient faire du bruit et prendre le leaadership. Le leadership ? Kessé ca ?

      Et puis d`autres qui viennent plaider la cause de ce qu`ils appellent des fleurons québécois. Dessau ,Simard -Beaudry,SNC Lavalin. Des fleurons de crosseurs qui ne méritent qu`une chute aussi brutale que leur ascension.

      Si apres ce triste spectacle,le PLQ récolte encore des votes et fait encore partie du paysage politique québecois, les québécois n`auront qu`eux à blâmer. Même chose pour le PQ qui a été à la fois complice et victime de ses propres magouilles. Et ne me dites pas qu`ils n`étaient pas liés avec les organisateurs de financement occultes. C`est clair et ca crie l`hypocrisie.

    • Bien dit Pat!

    • Bizarre. On entend beaucoup de nom entourant les Libéraux durant cette commission: Normandeau, le mari de l’autre, des organisateurs , au pluriel, qui faussent des factures, Tomassi, Gérald Tremblay, Zambito, Marc-Yvan Côté. Que doit on croire? Les Libéraux sont tous des… La commission n’a même pas encore touché aux partis provinciaux que plein de nom connu sortent au grand jour. Ça promet.

      Ben non,faut pas dire ça, car les fédéralistes québécois sont éternellement gentils, tout les autres sont méchants, bien sûr.

    • Nous sommes presque 7 millions de Québécois ou “moutons “qui devraient débarquer à l’Assemblée Nationale, renverser ces gouverneurs pourris et prendre contrôle de nos deniers publics…Arrêtons de chialer et critiquer et agissons !

    • @10barres – 1 mai 2013 – 04h55
      Votre 2ième paragraphe: excellent! Il n’y a que les souverainistes pour se faire croire que s’ils avaient été au pouvoir au cours des DIX dernières années, on n’aurait absolument rien à leur reprocher sur le sens du devoir et de l’éthique, disons que depuis septembre dernier, ils n’en ont pas fait la preuve! Ils reprochaient des choses aux libéraux qu’eux-mêmes fasses maintenant :-(.

    • @jazzcat – 1 mai 2013 – 06h38
      On n’a pas dit que les fédéralistes Québécois étaient éternellement gentils, loin de là, mais à la place des souverainistes Québécois, surtout avec ce qu’on voit depuis septembre, si j’étais à votre place, je me garderais une petite gêne!

    • Marc-Yvan Côté n’est pas réputé pour sa transparence et, comme le disait mon grand-père notaire: un gars malhonnête est un gars honnête qui s’est fait pincer. Ça fait deux fois pour Marc-Yvan Côté…

    • Bon matin M. Lagacé,
      Pas surpris du tout d’entendre tout ce qui se dit en commission Charbonneau. C’est un secret de polichinelle que de dire que M. Y.. Coté est un bandit de vol d’élection et de magouille du financement et il va encores’en sortir. Je sais de quoi je parle car pour avoir été directeur du scrutin pendant 8 année dans St-Laurent je peux vous confirmer que le PLQ avait des technique pour voler l’élection non pas pour gagner car c’était connu que danbs St-Laurent on mettait un cochon rouge et il passait mais le but était de s’assurer d’augmenter son % sur l’élection précédente. Sauf dans le cas du référendumlà c’était différent et là on s’est surpassé pour voler le maximum de votes avec des techniques déloyales que j’ai à ce moment dénoncé au DGE et qu’elle fut sa réponse……. je vous le donne en mille. MON RÔLE À TITRE DE DGE N’EST PAS DE POLICIER LE VOTE. Ca fait une belle jambe hein. Le referendum de 80 a été faussé et encore plus en 95 et avec la minime marge de gain du NON ben le OUI l’aurait remporté. Dégoûté d’avoir vu tout ce quii s’est passé durant mon mandat comme directeur du scrutin j’ai laissé tomber lors du renouvellement de celui-ci lorsqiu’ilest devenu à terme. Le DGE et son rôle de supervision de l’élection et du fianancement……de la PURE BULLSHIT et je sais de quoi je parle,lalalèèère comme dirait M. Pierre Foglia. Bonne journée.
      André Béliveau

    • Je ne crois pas que de débarquer à l’Assemblée Nationale ou prôner la violence soient une solution.

      Les révolutions règlent certaines choses mais jamais à 100% et toujours à fort prix. Les manifs du printemps 2012 ont-elles tout réglé? Non. Au mieux, ça a retardé un peu l’inévitable, mais un jour, il les rattrapera.

      Depuis la nuit des temps, peu importe le parti au pouvoir, peu importe son allégeance, ça a toujours marché comme ça. Le parti élu a toujours des petits amis à placer et des ennemis potentiels à mettre dehors pour faire place à leurs petits amis ou d’autres petits amis à remercier d’une quelqu’autre manière. On n’en sort pas et il n’y a pas un élu, que ce soit municipal, provincial ou fédéral qui ait assez de couilles pour prendre les dispositions nécessaires pour que ça change (malgré que, d’après ce qu’on a vu aux nouvelles ce matin, votre maire suppléant a l’air d’en avoir une paire un peu plus grosse que les autres, lui. Mais jusqu’à quand…). Si quelqu’un a une solution miracle, qu’il en fasse part. Moi, je n’en vois pas… On sait tous comment ça devrait se passer mais la façon d’y arriver, c’est totalement autre chose.

    • ”M. Côté n’a pas appris de son « erreur » de 1997, telle que confessée chez le juge Gomery”. Votre chronologie est erronée si M. Cloutier dit la vérité. En effet, Cloutier témoigne d’un incident datant de 2001 au sujet de Tremblay et Zampino, alors que M-Y Côté à témoigner devant Gomery en 2005. Donc et toujours si Cloutier dit vrai, M-Y Côté n’aurait pas commis une ”erreur” en 2005 mais peut-être un parjure…

    • Justin Couillard va nous rglé cela la corruption et le financement et le Québec va trouvé que cela fût beau Amen

      Pourquoi un firme de conseil va être exclu des travaux pendant une période quand celle-ci est reconnu coupable de corruption et de collusion mais pas les partis politique ?

    • Est-ce que Marc-Yvan Côté sera invité à exprimer ses “regrets”à la Commission Charbonneau?

      J’observe qu’on aurait dû faire passer Gilles Cloutier AVANT tous ces singes qui ne “savaient” rien, qui ne “voyaient” rien et qui “n’entendaient” rien.

      J’aimerais y voir aussi Jean-Marc Fournier qui a aussi commis des “erreurs” en faisant appel à Gilles Cloutier à plusieurs reprises.

      On dit qu’il y a peu de politiciens corrompus… il semble en avoir une méchante minorité au PLQ et ce ne sont pas tous des backbenchers…

      Accurso a vendu ses parts Frigon, Gauthier et Bertrand, ces deux derniers sont des anciens du PLQ.

    • Bon texte…

      Sauf pour la fin…

      Il a appris Monsieur Côté, contrairement à ta conclusion: entre des liasses de piastres et la politique, il se contrefout de se faire bannir, l’important, c’est le cash! :)

    • Marc-Yavn Côté…..PLC….PLQ……
      Au contraire, il a très bien appris, très compétent le monsieur.

      http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2005/05/20050509-120105.html

      Sera t’il aussi de l’élection de Coderre à Montréal?

      Sera t’il pour Koderre derrière le rideau, comme Sirois l’est pour Legault
      de la CAQ?

      Quelques questions a poser à Kid Kodak Koderre, je crois?
      Louise April(Laloue)

    • Le plus gros problème au Québec provient de l’engeance libérale qui nous a empêché de prendre en main nos leviers économiques et notre développement culturel en devenant indépendants.
      Ces gens foncièrement malhonnêtes ont sacrifiés l’essor du Québec et le mieux être de l’ensemble de leur nation pour mieux s’enrichir personnellement avec leurs crosses et leurs magouilles.

      L’avenir n’est pas plus rose quand on sait que la communauté anglo-allo imperméable à la corruption continuera de faire de chaque élection une élection référendaire appuyé en cela par 20% de francos larbins. On a qu’à se rappeler la réélection de Tremblay et d’Union Montréal en 2009 et le score du PLQ aux dernières élections pour comprendre que le Québec n’est pas sorti de la fosse à purin.

      Ainsi on verra peut-être Coderre un bon libéral, un monsieur commandites, devenir maire de Montréal et la “nouvelle” entreprise de construction Hexagone présidée par Gauthier un ancien président du PLQ rafler la majorité des contrats publics.

      On arrête pas le progrès !!!!

    • M.Y. Coté est de la trempe des torpilleurs de démocraties.

      Jean Émard

    • Voyons, pourquoi vous capotez de même, le monde? C’est des vieilles histoires, tout ça! C’est comme pour la nuit des longs couteaux, c’est trop vieux, y a pu personne qui veut entendre parler de ça! Demandez à Just-In!
      .
      Concernant 95, les fédérastes n’ont rien volé. Ils ont gagné. Nuance. Et, faut-il le rappeler, ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire.
      .
      En tout cas, rester dans le Canada, ça coûte cher le pot de vin! M’est avis qu’il va nous coûter moins cher quand on devra l’importer du Niagara…

    • @jpcantin,08h30:

      Remarque très juste…..:-)

      Moi aussi j’aimerais tellement voir la face de
      Rienvu, Riensu, Rienentendu Tremblay…suite au témoignage de
      M.Cloutier hier…..(lui est très crédible)

      Probablement qu’il demanderait deux fois plus de protection.
      Pôvre Tremblay.
      Louise April(Laloue)

    • @10barres,
      «PLQ / PQ same same but different.» Je ne comprends pas votre propos, mais j’en déduis que vous mettez les deux partis sur le même pied.
      «Pourquoi dans votre résumé de l’histoire du Québec à travers la corruption, vous ne mentionnez rien sur le terrain de Marois?» Peut-être parce qu’elle n’a rien à se reprocher. Sinon, la Commission Charbonneau sortira son nom. Entre temps, tout ce qu’on entend c’est: Pierre Bibeau, Tony Tomassi, Gagliano, Morselli, Fava, Courchesne, Beauchamp, Normandeau, D’amours, et ça continue… Dupuis, Bibeau (Marc celui-là), etc, etc… La seule défense qui reste aux fédéralistes c’est de mettre le PQ et le PLQ sur le même pied. Sans preuves. Si le PQ a trempé dans autant de scandales que les Libéraux, la Commission Charbonneau se chargera de faire connaître les noms. En attendant, on assiste plutôt à un festival libéral…
      GTremblay
      Montréal

    • C’est simple lors des campagnes électorales il faut des vérifications du Directeur général des élections(DGE). Présentement il suffit de présenter à temps un rapport de l’agent officiel et ça s’arrête là. Le DGE n’est jamais présent pour compter le nombre de “bénévoles” et de savoir quels sont leurs liens avec des fournisseurs du gouvernement. Idem pour d’autres travailleurs d’élections, ont-ils un petit salaire cash pour poser des affiches? Deux derniers exemples le prix de location du local électorale, c’est tu le prix du marché et déclarer dans les dépenses électorales. Le nombres d’affiches déclarées comme dépense c’est tu le m^me nombre que sur les poteaux?

      Dernier point qui touche tout les élus sortants (QS,CAQ,PLQ,PQ) lors d’une campagne électorale il y a un maximum de dépense que chaque candidat peu faire. Si la personne qui répond au téléphone a un salaire, il faut le mettre dans la déclaration de l’agent officiel au DGE. Un député ou un ministre sortant utilise son personnel payé par l’Assemblée nationale pour du travail électorale. Nous avons même vu un membre du personnel politique d’une ministre à la dernière élection facturé son hôtel et ses repas. Six personnes à 1000$ par semaine fois six semaines ça fait 36 000$ qui comme par hasard ne fait pas partie des dépenses électorales.

    • Ces pratiques sont l’essence même du parti Libéral

    • Bonjour,
      Étant de Montréal, je ne connaissais pas André Arthur. En voyage d’affaires à Québec quand Marc-Yvan Côté avait quitté le PLQ pour joindre le groupe Roche, André Arthur avait été le seul à se questionner sur la pertinence pour M.Y.Côté, d’occuper un poste de direction dans une firme de Génie Conseil (M.Y. Côté a un diplôme un histoire). Ce que Gilles Grenier et M.Y. Côté ont en commun : ils ont des CONTACTS.

    • Mon dieu, dire qu’on continue à voter pour des libéraux.

      Tous les partis se financent illégalement … mouais … disons que ça commence à être pas mal évident que les libéraux sont plus égaux que d’autres. Les arguments PQ/PLQ pareil, c’est tout simplement faux, c’est cynique et c’est destructeur.

      Je supplie tout le monde de regarder bien comme il faut leurs options en novembre pour l’élections municipales. Coderre va nous ramener inévitablement la même bande, il ne pourra pas y échapper, ça va avec le parti. Je respecte l’homme, mais je suis persuadé de la médiocrité de la machine qui l’entoure. Ma suggestion: Projet Montréal, ça fait longtemps qu’on sait que c’est des pragmatiques qui s’occupent essentiellement d’urbanisme. Autre suggestion, madame Harel, monsieur Bergeron, mettez vos différents de côté, de grâce.

      En ce qui a trait du provincial, la CAQ pour la droite et les fédéralistes et les souverainistes mous, le PQ pour les souverainistes, Québec solidaire pour la gauche souverainiste. Hey, l’électeur libéral, tu n’as pas besoin des libéraux depuis la CAQ. Il y a même Union Nationale pour les intellectuels souverainistes.

      Libérez nous des libéraux.

    • La commission a interviewe M.Cloutier avant son temoignage. Il me semble que ce monsieur affirme des choses qui aurait merite de bonnes questions a MM. Zampino et Tremblay notamment. Pourquoi par exemple ne pas avoir demande a M.Zampino d’expliquer sa presence et l’objet (le 100000$) de la rencontre avec M-Y Cote?

    • @hyde

      Il me semble avoir entendu des ingénieurs dire que le PQ aussi sollicitait de l’argent comptant aux firmes durant cette période. Et vous dites que ce ne sont que les méchants séparatistes. De grâce, enlevez vos oeillères.

    • @hyde

      Très bon résumé, tout est dit. Mais biensûre des gens faisant partie de ce 15% viendront ici vous contredire en essayant de nous faire croire que des fautes mineures ou exceptionnelle ici et là commise par le PQ durant les 30 dernières années font en sorte qu’ils sont également, sinon plus coupable encore que le PLQ.

      Rafraîchissant de voir du monde allumé comme vous par contre.

    • Bon papier Patrick. Merci!

      En partant l’argent comptant ne devrait pas circuler lors d’une campagne électorale. C’est bien beau de limiter les dons mais il est partiquement impossibe de rtracer d’ou provient l’argent comptant et encore moins ou il va. Il est de notoriété publique que les supposées bénévoles sont payés ”cash” pour leurs précieux(!?) services. Nest-ce pas là du travail au noir? Si les élus ou futurs élus paient leurs collaborateurs sous la table ils ne donnent pas le bon exemple à la population. Quant à Marc-Yvan Côté qui a reçu jusqu’à 120,000$ comptant sans poser plus de questions, disons que je ne voudrait pas qu’il occupe un poste au gouvernement.

      Jean Bottari
      Montréal

    • Qu’est-ce qui est pire: une marque souillée par la corruption, ou bien des gens qui aiment se faire escroquer qui votent pour un parti corrompu?

      Ne vous demandez pas pourquoi rien n’avance au Québec, particulièrement à Montréal. Les gens qui auraient le pouvoir de changer les choses s’emplissent les poches et il y a un paquet de québécois qui, votant au son, leur donne toute leur bénédiction.

      À quand le réveil des québécois? Certainement après avoir mis le Québec Inc. au pas, comme ils le méritent.

    • Eille, là chu cr….ssement tanné; non pas de la commission Charbonneau, mais bien de l’inaction juridique tout autour! Enfermez-en quelques-uns. Môsus, quand même, ils avouent avoir triché, grenouillé, crossé, manipulé, magouillé, volé, flatté, menti, trafiqué, (ai-je mentionné “volé”?…Ah oui, ok) etc. Si les instances gouvernementales judiciaires ne font rien, QUI FERA QUOI?? C’est pas des farces…

      Mario, de Ville Saguenay.

    • On passe à coté de l`essentiel quand on perd son temps à dire mon pere est plus fort que le tiens. Oui on sait que le PLQ est pourri à la moelle mais ca n`empêche pas le PQ d`être aussi obscur. De là l`appellation péjorative les vieux partis.

      J`ose esperer que le résultat minimum de cette remise en question provinciale sera la disparition pure et simple de ces formations d`un autre temps de la génération de l`assiette au beurre.

    • C’est drôle Pat que l’année “1997″ coîncide drôlementavec la privatisation d’un certain organisme public (fédéral) spécialisé dans les services d’imprimrie en Outaouais. Un processus qui avait été entamé par les Conservateurs de Mulroney et qui s’est terminé avec “la clé dans ‘porte” par le gouvernement Libéral de Jean Chrétien. J’ai toujours cru qu’il était de l’intérêt des deux gouvernements (deux partis) de mettre un terme aux opérations de l’organisme public (gouvernemental) pour être en mesure d’allouer éventuellement plus de ‘contrats’ au secteur privé! Qui dit “contrats”…dit souvent plus d’argent qui entre dans les coffres du parti! Quand on regarde la Commission Charbonneau, on apprend vite que pour obtenir des “contrats” on doit faire beaucoup de cadeaux en argent aux partis, mais surtout au parti au pouvoir! Voilà.

    • @boisdort

      vous n’avez pas très bien saisi.

      La corruption est attachée au pouvoir. Facile de dire qu’on est pas être corrompu quand on a aucun pouvoir. Ce sont les libéraux qui donnaient les contrats, donc c’est évident que la corruption leur est attachée. Çe n’est pas une question de fédéraliste = corrompu, souverainiste = chevalier chaste et pur. Le vrai lien c’est pouvoir = corruption. C’est tout.

      Vous avez lu l’article récemment paru dans La Presse sur la collusion dans l’industrie de la construction en Hollande? Est-ce que c’était à cause des méchants fédéralistes et des entrepreneurs mafieux qu’il y avait de la collusion? Non, c’est à cause du pouvoir et de l’argent.

      Les libéraux passent à la commission Charbonneau parce que c’est eux qui étaient en position de donner des contrats. Cloutier a mentionné que la même chose arrivait sous Bourque. Bourque était un péquiste et était de maire de Montréal alors que le PQ était au pouvoir. De là vient l’expression “same same but different”. Même attitude mais deux étiquettes.

      Ceux qui ramènent le problème du financement des partis et de l’industrie de la construction ne le font que par opportunisme et partisanerie. Le PQ était autant financé par les firmes de génies alors qu’ils se trouvaient dans l’opposition et vous voulez me faire à croire qu’ils n’ont rien à se reprocher? Le PLQ n’avait plus aucune légitimité de gouverner et le PQ est sur le bon chemin pour mériter le même traitement avec des nominations partisanes de personnes en attente de procès pour financement illégal.

      Ce que vous faites c’est une abstraction des nuances et une bipolarisation du débat à l’américaine. Vous réduirez la politique à une opposition rouge / bleue plutôt qu’a une opposition d’idées.

    • Questions pour John James Charest :

      - Qui était votre faiseur d’élection à Sherbrooke?

      - Est-ce que faire voter les morts faisait partie de son mandat?

      - Quand vous disiez ne pas croire aux sondages, c’est parce que vous saviez que votre faiseur d’élection en savait plus et mieux pour gagner une élection que n’importe quel sondage?

      - La formidable machine électorale des Libéraux, c’est une équipe de combien de faiseurs d’élections?

      - Su les 10-12 faiseurs d’élection recensés par Monsieur Cloutier, combien travaillent pour le PLQ?

    • Les “Italiens” sont d’abord “Italiens”, pas Canadien, mais surtout pas Québécois…”Italiens”

      et ils ont dévellopés en famille, père, mère,fils, fille, oncle, tante, neveu, nièce, cousin, cousine,

      une complicité innébranlable dans le bien comme dans le mal…on est loin des Québécois…ICI

      M. Bourassa a commencer a s’acoquiner avec eux dans les années”80″, …effet boule de

      neige et sans interruption depuis ce temps.

      Les “Italiens” sont toujours du bon bord, et y a pas de comparable, la ou il y a du $CASH$

      comme les Vampires la ou il y a du SANG.

      Est-ce qu’il y a des “Italiens” chez le PQ…?

      Est-ce qu’il y a des “Italiens” chez la CAQ…?

      Est-ce qu’il y a des “Italiens” chez le QS…?

      Est-ce qu’il y a des “Italiens” chez le ON…?

      Est-ce qu’il y a des “Italiens” chez les VERTS…?

      hummmmmmm?

    • Bien que la comission soit nécessaire et extrêmement utile, je crois qu’après avoir assisté à la démonisation des ingénieurs, de la classe politique, des compagnies de contruction nous assisterons bientôt à la démonisation du monde des affaires.

    • @hyde 1 mai 2013 01h02
      Bravo pour vos propos !
      Bien sûr, les fédérâleux oublient que c’est M.Lévesque, LE PM LE PLUS INTÈGRE QUE LE QUÉBEC A CONNU, qui a mis en place des règles de financement des partis politiques !
      Les fédérâleux, croupissant dans la honte de voir les magouilles du PLC et du PLQ étalées au grand jour, se gavent des écarts d’une minorité d’élus souverainistes pour justifier leurs fastueux et incalculables mépris de la démocratie…
      Ils vont justifier la tentative d’assassinat de Madame Marois en accusant les péquistes d’être une bande de racistes en brimant les droits des anglos (sic) et que Madame Mrois n’a eu que ce qu’elle méritait, les plus tordus et les plus lâches d’entre eux applaudissant Richard Bain en cachette…
      Ils font dans leur froc à l’idée que de plus en plus de VRAIS QUÉBÉCOIS vont se lever debout et demander JUSTICE, particulièrement en ce qui concerne le rapatriement et le vol du référendum de 1995 par des moyens crapuleux !
      Vive le Québec, Vive le Québec souverain et indépendant libérés des libéraux pourris !
      Robert Alarie

    • Et qui est-ce qui se pointe comme candidat à la mairie de Montréal pour redresser la situation? Un bon libéral qui connaît le tabac et qui sait comment ça marche des élections.

    • Suis-je le seul à vraiment avoir envie, lorsque je croiserai sur la rue ou dans tout autre évènement public ou privé, de cracher au visage de ces gens…..

      Il me semble que la vindicte de Falardeau nous manque en ces temps pourris.

    • “Pot-de-vin de 100 00$ pour Guy Chevrette”. Comme ça, selon certains il n’y a que le PLQ d’impliqué? J’ai voté pour le PQ mais je ne porte pas d’oeillères.

    • @ hyde

      Aujourd’hui c’est le PQ acec Guy Chevrette qui ont user de collusion, 100 000$. Sans oublier Louise Harel dont le nom est sortis aujourd’hui (montant à venir).

      Vous êtes fort vous les séparatiste à placer la collusion et la corruption au seul fait d’être fédéraliste. Il,n’y a aucune objectivité dans vos propos, seulement un parti pris tentant de pointer des individus qui peuvent servir votre cause.

      D’ailleurs M. Lagacé aussi est assez prompt à attaquer tout ce qui est libéraux provinciaux et conservateurs fédéraux.

      Aujourd’hui Maman Pauline a rencontrer les 3 principaux chefs syndicaux, après l’audience, ces derniers se sont dit rassurer par les propos de la Maman de tous les québécois. Il n’y a pas de problèmes à rencontrer des syndicats, mais quand c’est des hommes d’affaires ou des entreprises, on crie au capitalisme corrompu. Les syndicats sont de groupes de pression comme le,sont certains secterus de l’économie, c’est pareil ! D’ailleurs, on a vu récemment que plusieurs hauts placés dans le mouvement syndical ont des liens assez proche avec la mafia.

      Donc, une corruption au Québec généralisée, autant chez les gauchistes que chez les centristes (il n’y a pas de droite au Québec à part le parti conservateur du Québec qui est tout nouveau), sans oublier les syndivats mafieux, les organismes à buts non lucratifs fraudeurs et l’état qui gaspille notre fric sans compter et sans se soucier de l’avenir.

      Belle nation, quel avenir gaché !

      François Bélanger

    • Tiens tiens tiens, Chevrette, Harel, Legault les années 1994 a 2004, qui était au pouvoir pour la majorité de ce temps la??? Vous direz ce que vous voudrez, ils sont tous pareils….

    • Il y a plusieurs ici qui semblent croire que seulement les libéraux et les fédéralistes ont magouillés. Est-ce que Guy Chevrette est libéral et fédéraliste?

    • Mais, malgré tout ce qui se dit et se passe en Commission Charbonneau, on a pendant ce temps-là des nominations partisanes à tour de bras et personne de dit rien.

      On a même entendu un chroniqueur politique dire que c’est normal, dans un changement de régime de voir les plus hauts fonctionnaires de l’État et de ses sociétés, changer de camp.

      On a même ce matin M. Lisée qui s’improvise comme celui qui aura droit de veto sur les nominations au sein d’organismes. dans la grande région de Montréal. Et, un de ses proches politiques démissionne mais va chez National, sans congé entre les deux postes, nous assurant qu’il ne participera pas aux dossiers concernant le gouvernement..

      Il y a de deux choses l’une: ou qu’ils nous prennent pour des épais ou nous sommes vraiment des épais.. Dire que ce gouvernement avait dit qu’il ferait différent des autres.. Pas fort.

    • Comme plusieurs l’ont fait remarqué, c’est un trait de caractère qui semble plus présent chez les libéraux que chez les Péquistes.

      10 % d’argent propre chez les libéraux, 30 % chez les péquistes. Le PQ 3 fois moins corrompu ?

    • Ca serait moins long de nomer les firmes de génie honnêtes!

      -bon y a les gros comme lav…ah non en afrique ça marche aps sont honnêtes juste ici

      mais y a DESS…oups oups ouais y a chose qui a dit que ..

      mais Roch… non bon y doit y avoir

      lui pis l’autre la et peut être …

      ben ,…bon

      çé parce que la …

      y a -ti quequ’un qui ?

      Je reste sans envelopes!

    • L’avantage avec les retours d’ascenseur libéraux, c’est qu’on peut en amoindrir les effets en encadrant les modes d’attribution des contrats.

      Les faveurs péquistes à leurs copains des centrales syndicales sont plus insidieuses dans la mesure où elles se retrouvent enchâssées dans des conventions collectives présentées ensuite comme des acquis et du progrès social, ce qui en fait des cadeaux coûteux et inamovibles qu’on ne peut abolir sans se faire dépeindre comme un néolibéral sanguinaire par une rue peuplée de mercenaires déplacés et nourris aux frais des centrales (le tout libre d’impôts, bien entendu).

    • @lenotaire 16h02 “l me semble que la vindicte de Falardeau nous manque en ces temps pourris”. Pas plus que ne me manque la vindicte de Claude Ryan à l’endroit de René Lévesque et des souverainistes le soir du référendum de mai 1980, et la vindicte de Pierre Falardeau lors de la mort de Claude Ryan. Les deux commentaires étaient à vomir. Un notaire est censé être neutre. Parce qu’il est le garant des ententes écrites. Scripta manent.

    • Toujours des liberaux,tant au federal qu au tres provincialiste provincial,dehors pour toujours les liberaux,dehors pour toujours les federaleux

    • Les soupçons sur les ministres péquistes commencent à sortir.

      On comprend mieux pourquoi Pauline Marois et la Procureure du PQ ne voulaient pas aller plus loin que 5 ans..

      Le PLQ est impliqué mais il semble que le PQ n’est pas aussi blanc qu’on pense et qu’ils veulent nous le laisser croire.

    • C’est dans ces moments que l’on s’ennnuie des Expos
      (Expos -> Baseball -> Bat de baseball -> Genoux ”Inscrire le nom que vous voulez”

      Gilbert Duquette
      Témiscouata surs le Lac

    • Salut!

      J’ai travaillé jadis aux comm. du PQ (1992-1994).
      J’ai démissionné à l’époque des Michel Hébert (alors agent officiel) et Ginette Boivin (grande rabatteuse d’enveloppes devant l’Éternel), assez précisément à cause de tout ce qu’a ensuite mis en lumière le rapport Moisan (2006). Et, maintenant, la Commission Charbonneau.

      Le pauvre Michel Hébert, dépêché en 1994 au téléphone pour m’intimider alors que j’avais laissé poindre ma tentation d’exposer certaines pratiques dont j’avais été témoin (des trucs bien plus légers que la grosse corruption sale), dans la foulée d’une baisse de salaire rétroactive et unilatérale (la campagne de financement traînait de la patte et les petits écopaient) qui a mené à ma démission, avait reçu ma 1re volée de bois vert (la seule à ce jour de moi envers un employeur qui se fût accompagnée de jurons et de profanités – j’avais la tête qui tournait en raccrochant et je ne croyais tout simplement pas que j’aie pu vraiment dire ce que je venais de proférer instinctivement avec tant de hargne, de haine et de mépris, tous mérités pourtant – j’avais 26 ans, l’autre en avait plus que le double et je me sentais libéré et coupable tout à la fois).

      Notre homme était allé vraiment trop loin dans sa tentative de rabaissement de ma personne (baveux et méchant, méprisant au possible) et ne semblait surtout pas trop comprendre à qui il se frottait, ce faisant – j’ai l’air inoffensif comme ça, mais seulement si on ne me pousse pas dans les orties, ce qu’il a fait sans vergogne, me prenant à tort pour un agneau et pensant facilement m’intimider. Je sais suivre mon rang quand tout va bien, mais je suis nettement plus aigle qu’agneau quand ça se corse.

      Anyway, tout ça pour dire que c’est pourri depuis longtemps au PQ…

    • Zampino Marc-yvan Coté ont été vus à plusieurs reprise avec des gens d’extrême-droite, je suis sur que l’extrême droite est derrière sa.

    • @verret 20h50 “tout ça pour dire que c’est pourri depuis longtemps au PQ” C’est toute la politique qui est pourrie, malheureusement pour les partisans et politiciens honnêtes et les citoyens qui n’y peuvent rien.

    • @verret

      Mourir insignifiant
      Cracher sa dernière dent/Brel

    • @1burdon2

      1 mai 2013
      15h05
      Eh ben,,,,merci de nous mettre tous dans le même bateau (sans jeu de mots) Croyez-moi cher ami anonyme nous ne sommes pas tous des membres de la Mafia. Mon père a trimer dur toute sa vie et moi son fils né ici donc Québécois, du moins je me considère comme tel, travaille fort pour arriver à me faire une vie normale.

      Jean Bottari
      Montréal

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • @jpgaspard (15h45) – Bien d’accord avec vous que le monde des affaires est impliqué. De toute façon, les firmes d’ingénierie font quand même partie du monde des affaires. En sus, il ne faut pas oublier les appuis politiques trouvés dans de nombreux cabinets d’avocats: les avocats sont très très impliqués en politique, sans compter dans l’évasion fiscale vers les paradis fiscaux.

    • @ haddock9:

      Ah…tiens…savais pas que François Legault et Guy Chevrette étaient libéraux.

      Eh ben…

    • @bellinger

      J’ai arrêter de lire à ”Maman Pauline” qui vous discrédite complètement dans vos commentaires. Aucun intérêt à lire de la partisannerie gnan-gnan.

    • M. Gendron, le Vice-Premier Ministre, s’offusque ce matin des révélations à la Commission Charbonneau.

      Quand c’était des révélations qui concernaient les autres, ça ne le dérangeait pas trop, Maintenant qu’on entend des choses sur le PQ, ça ne lui plait pas.

      Son nom va peut-être finir par sortir, qui sait ? Finalement, les Souverains seraient-ils des êtres humains comme les autres..

    • @M. Lagacé

      Et pourtant, au fil des ans, les cinéastes québécois nous passaient des messages! :)

      “Mémoire battante” (Arthur Lamothe) 1972
      “La maudite galette” (Denys Arcand) 1972
      “La Gammick” (Jacques Godbout) 1975
      “Scandale” (George Mihalhka) 1982
      “Une histoire inventée” (André Forcier) 1990
      “Montréal vu par..” (Denys Arcand) 1991
      “Montréal, ville ouverte” (Denyse Filiatreault) 1992
      ” Le temps des bouffons” (Pierre falardeau) 1993
      “Liste Noire (Jean-marc Vallée) 1995
      “Familia” (Louise Archambeault) 2005
      “Mambo Italiano” (Émile Gaudreault) 2003
      “C’est pas moi, c’est l’autre” (Alain Zaloum) 2004
      “Histoire de famille” (Michel Poulette) 2006
      “C’est pas moi, je le jure!” (Philippe Falardeau) 2008
      ” Les doigts croches” (Ken Scott) 2009
      “Nuage sur la ville” (Simon Galiero) 2009
      “Omerta” (Luc Dionne) 2012
      “L’affaire Dumont” (Daniel Grou) 2012
      “Roche-papier-ciseau” (Yan Lanouette Turgeon) 2012

      Je propose comme prochain film à Yan Lanouette “Roche Garnier Dessau”

    • @lukos

      Je travaillais jusque-là dans les permanences des partis, ce sur quoi j’ai mis une croix après mes démêlés avec Hébert. L’après-Parizeau m’avait valu un rappel de la nouvelle équipe, qui voulait me rencontrer pour me redonner mon ancien poste, mais j’étais allé bien plus pour laver mon nom que pour me (re-)joindre à l’équipe.

      Deux ans plus tard, je me suis joint à un comité d’élection local, histoire d’aider un ami et de vivre l’expérience de terrain. Siégeait au Comité à mes côtés un activiste syndical qui en menait large (col bleu montréalais) dont le but était clairement de monnayer éventuellement son appui.

      Ce fut ma dernière incursion dans le milieu. J’étais un peu dégoûté.

    • C’est coriace, la couenne de bœuf-de-Matane !

    • Je me reprends. Caviardage nécessaire ai-je compris !!!
      Il faut quand même avoir du front (et ce n’est pas ce qui manque entre autres à Zampino) pour se présenter devant une commission d’enquête publique et mentir ouvertement avec autant d’arrogance et de mépris. Ceci expliquant cela, nous comprenons mieux comment ces mécréants réussissent à flouer ainsi leurs concitoyens : que des parvenus pas d’classe qui ne respectent que leurs propres lois. J’ai hâte de voir le «beu de Matane»s’expliquer devant la Commission.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2008
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité