Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 19 avril 2013 | Mise en ligne à 8h50 | Commenter Commentaires (207)

    La Presse+ : mon cerveau doit être recalibré…

    Dead-Sea1

    Je suis soufflé devant La Presse+, après deux jours de consultation de l’édition numérique de mon journal pour iPad. Pour reprendre une expression anglo : « Mind, blown. »

    Hier, en boutade, j’ai écrit sur Twitter que je me sentais comme s’étaient sans doute sentis les gens qui ont regardé la télévision pour la première fois, dans les années 1950. J’exagère, évidemment. Mais ça reste quelque chose de complètement neuf, dans l’offre média, il me semble, je ne me souviens pas d’avoir manipulé quelque chose de semblable.

    Deux trucs intéressants à lire, à ce sujet : un reportage de Radio-Canada et une analyse de Maxime Johnson.

    Je regarde ce média neuf et même si je le soupçonnais déjà, je vois concrètement comment ma façon d’exercer mon métier va être décoiffée. Je vais devoir trouver d’autres façons de raconter des histoires, comme tous les collègues. Pas tout le temps: je crois qu’il y aura toujours de la place pour des chroniques de 800 mots sans grand appui multimédia, surtout en opinion. Mais pour les reportages, on entre dans une autre forme de storytelling.

    En consultant La Presse+ hier, je me demandais comment j’aurais raconté différemment des séries récentes, comme celle sur l’amour ou celle sur la mort d’un préventionniste du Service des incendies de Montréal. Dans la version papier, pas de souci : de la même façon, ou presque. Mais pour La Presse+ ? Je ne sais pas. Il va me falloir penser autrement, aborder les sujets d’une façon moins linéraire.

    C’est fascinant et… angoissant.

    Je vais devoir recalibrer mon cerveau, finalement. Un peu comme en 2003, quand je suis passé de reporter à chroniqueur : ce ne sont pas les mêmes parties de ton cerveau qui travaillent, ce ne sont pas les mêmes réflexes que tu dois aiguiser. C’est seulement plus tard que j’ai réalisé que pendant un an ou deux, après un an ou deux de chroniques (bien souvent nulles) écrites à tâtons, mon cerveau était en train de se recalibrer. J’espère que ça va me prendre moins de temps, cette fois-ci…

    C’est aussi ce que La Presse a fait, ces dernières années: recalibrer ses façons de faire. En deux, trois ans, nous sommes passés d’une entreprise publiant des nouvelles sur des arbres morts et sur un site web à une entreprise qui a accouché d’une nouvelle bibitte, avec cette application. Et même si le résultat est déjà superbe, nous n’en sommes collectivement qu’au début du processus de création de La Presse+… Ce qui augure bien : quand nous aurons tous métabolisé les façons multiples de raconter des histoires sur cette plateforme, le résultat risque d’être hallucinant.

    Est-ce que ça va « marcher » ?

    Dans le sens où La Presse+ va permettre à l’entreprise de transcender le long fade out des médias écrits ? Je ne sais pas, je ne suis pas un devin, je suis pas un spécialiste de la business des médias mais j’imagine que nos boss ont fait leurs devoirs et qu’ils y voient un potentiel certain, s’ils ont investi 40M$ dans l’aventure. Ce que je sais, c’est que nous tentons une percée en territoire inconnu, avec une fougue, une confiance et une audace colossales.

    C’est vivifiant.


    • Quelle déception pour moi de voir que les programmeurs que cette application n’ont pas sû permettre l’utilisation de l’application avec le Ipad 1! Mon Ipad n’a que 2 ans et cette application ne peut y rouler. Cette application est donc pour les propriétaires de Ipad 2 et plus, n’importe quoi!

    • Désolé, mais les boss n’ont certainement pas fait leurs devoirs si la presse + n’est pas sur Android, mais plutôt sur une plateforme dépassée et en chute comme iOs.

    • Dommage que ce ne soit pas offert sous Android.

    • Bein moi j’ai constaté que LaPresse+ n’était pas compatible avec mon Ipad 1er génération… Alors je n’aurai pas à recalibrer mon cerveau.

    • Ca va marcher,je suis déjà accro…

    • @sergioo Je suis d’accord avec le fait que Android et iOS seront depasse oules sont deja. Il y a la nouvelle generation de OS micro-kernel QNX qui va s’etendre de plus en plus. QNX va offrir des fonctions que personne d’autres ne pourront egaler.

    • Android ou je boycotte!

      Jean Émard

    • Avouez que c`est super cool de devoir se renouveller au travail non ? Un jour vous regarderez ce moment en vous demandant comment vous faisiez avant ! Ce que ca cache toutefois c`est l hésitation de vos patrons et de tous les intervenants de l`industrie pour faire le grand saut et sacrifier la version papier. Peut-être ne le sera t- elle jamais car il restera toujours des adeptes mais donc la rentabilité de votre conglomérat en sera affectée…

      @teamstef avec respect je vous dirai que c`est vous qui n`avez pas compris. L`idée c`est que vous deviez consommer et avoir la derniere version sans quoi vous êtes étiquetté jurassique même si en réalité c`est loin d`être le cas.

    • Mettons, juste mettons, hypothétiquement, que je n’ai pas de produits Apple?

      Je pensais vraiment que La Presse + était une mesure qui s’ajoutait déjà à la copie papier et la page web. Pas des niaiseries du genre : “L’article complet est disponible sur LaPresse+.”

    • Le changement ca fait toujours peur et dans le cas de LP+, c’est pour le mieux. Fascinant de pourvoir tenir tous les contenus de La Presse dans la main. Recalibrez-vous et faites-nous “tripper”.

    • Ca sera sur Android mais sur certaines tablette seulement d’après la lettre que j’ai reçu.
      Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi ce n’est pas ici sur lapresse.ca. La tablette, c’est un médium plus limité que ce qu’un pc peut faire (a part la manipulation manuelle). Win8 a ça également. Pourquoi se fermer dans un hardware. Il me semble qu’il y a des outils de développement multi-plateformes.

    • Faut joindre la iSecte?

      Non merci.

    • Comme un ami, je suggère que le produit soit renommé “La Presse -”!

      C’est un manque de vision d’avoir limité un lancement “révolutionnaire” à la seule plate-forme d’Apple, alors qu’Android et Windows gagnent rapidement des parts de marché au niveau des tablettes.

      C’est évidemment dommage de voir que des iPad achetés neufs il y a 2 ou 3 ans ne soient pas supportés, mais c’est plutôt Apple qu’il faut montrer du doigt.

      Mais, surtout, même si c’est visuellement intéressant, ça demeure “old school”. À quoi bon avoir une parution par jour, alors que le site LaPresse.ca permet d’être constamment à jour? Quand à moi, LaPresse.ca et LaPresse mobile correspondent nettement mieux à mon désir “d’information continue”. “La Presse +”, ce n’est plus de la nouvelle au rythme d’Internet. C’est maintenant un magazine d’actualité.

      En ce sens, si “La Presse +” et “la Presse Mobile” ne répondent pas aux mêmes besoins, pourquoi restreindre le format de “la Presse Mobile” à la taille des écrans de iPhone, même sur iPad? Un choix plus que discutable.

      Malheureusement, je crains que l’investissement de 40M$ dans le développement de “La Presse +” se résulte en un échec. En espérant que “La Presse” pourra surmonter celui-ci.

    • Je partage l’opinion du premier intervenant, j’attendais avec impatience la venue de cette application, malheureusement , les développeurs ont omis les milliers d’utilisateurs du Ipad 1,
      j’imagine que pour La Presse nous sommes de l’age de pierre !!!!

    • Je ne possède pas de cossin aux coins ronds avec une pomme à moitié mangée dessus.
      Je me sens tout-à-fait bien. Je ne crois pas que mon cerveau manque de quoi que ce soit.

    • Vos boss se sont fait rouler dans la farine à 40 M $ pour un produit uni-platforme, et la plus fermée/cher par surcroit.

      L’idée est bonne, mais ils devront ré-investir d’ici 2 ans quand les IPad 2 (de loin la tablette la plus répandue) vont arriver à la fin de leur vie utile et que les consommateurs non lobotomisés se procureront un des dizaines de modèles Android, moins cher et plus performant que ce que Apple offre.

      Quand le IPad 2 est sorti, c’etait la seule offre sur le marché. Maintenant, on ne compte plus les tablettes/plateformes. La décision de développer sur IOS est une décision passée date. Curieux, pour un plan d’avenir…

    • Tant qu’à faire du recalibrage, profitez en donc pour vous souvenir quand même qu’un slogan de votre journal a déjà été :”Je pense donc je lis” car souvent ça pense pas fort sur les blogues et le nombrilisme plate est à la mode!

    • Belle conception. La Presse fait vraiment tous les efforts pour ne pas se faire sortir du monde des médias.

      Mais comme un autre le mentionne, elle devra migrer multiplateforme et il devra y avoir des versions succintes pour les plus petits appareils de type IPhone

      Dépendant du segment de la clientèle, les gens veulent des chroniques de fond (politique et autres), des articles de référence (auto, maison, cuisine, ..), de l’interaction écrit/vidéo.

      Mais surtout, ils veulent de l’instantané. Quand ça se passe, on veut voir, savoir, réagir. C’est exigeant pour les journalistes, mais c’est çà..

      Prenons l’exemple à Boston cette semaine. Premier réflexe: La Presse ou CNN ? Si La Presse peut me donner l’équivalent de CNN et que je ne suis pas à la maison, je reste avec La Presse. Sinon, je me branche sur CNN sur le net. Et bye La Presse.

      Et, je veux des alertes quand quelque chose d’important se passe. On est à l’ère de l’instantanée. La une ce n’est plus à 07H00 du matin dans le métro, c’est au moment où ça se passe.

      Est-ce que La Presse pourra réaliser tout çà seul ou si elle devra faire des alliances avec des partenaires ? Selon moi le choix est évident.

      Mais bravo pour cette 1ère étape …

    • J’ai la même réaction que plusieurs: juste sur du iPad? Sur quelle planete vit La Presse???

      J’ai acheté en début d’année une petite Google à 210$ et elle me ravie. Pas question que je paie plus que le double pour du Apple. Et non, je ne suis pas une anti-Apple primaire, j’ai toujours eu des Macs chez moi. Mais Apple m’écoeure depuis plusieurs années (quel mauvais service après-vente!!!). Je suis contre les monopoles et aime avoir DU CHOIX. Donc j’ai un Mac chez moi et un téléphone et une tablette Android.

      Je suis abonnée de La Presse depuis toujours. Quelques semaine avant le lancement de la version iPad, j’ai été sondée par téléphone par La Presse avec une seule question: avez-vous ou allez-vous vous procurer une TABLETTE. J’ai dit oui car j’avais ma petite Google. Probablement que ce sondage était pour rassurer les publicitaires. Mais c’était une mauvaise question car le mot “tablette” n’est pas la même chose que le mot “iPad”!

      La Presse se tire dans le pied avec son service dispo seulement sur iPad. Quelle mauvaise décision! Pis en plus, cette décision me fâche réellement! Grrrr

    • Si je comprend bien, multimédia prend tout son sens?

      Puis-je savoir c’est grâce à qui que la mise en page de la Presse, la qualité de présentation est redevable, au cas que je veux m’orienter dans ce métier.

    • Je serais vraiment curieux de savoir il y a combien de propriétaire de Ipad 2 et 3 au Québec. Il me semble que ce gros investissement de La Presse a limité sa capacité de croissance.

      @noirod
      Oui, je sais que je suis un dinosaure avec mon Ipad 1. C’est tout juste si je n’ai pas un magnéto Beta chez moi! Malgré ma déception, je vais accepter mon archaïsme et je ne courrai pas m’acheter un Ipad 2 pour profiter de cette application.

    • Je suis d’accord avec cddb. Je suis abonné de La Presse depuis 25 ans et me faire dire que «L’article complet est disponible sur LaPresse+» est plutôt frustrant. Vous avez des classes d’abonnés maintenant? C’est tout le contraire de QMI ou tout est disponible partout.

    • Pour ceux qui mentionnent qu’ils préfèrent les nouvelles instantanées, il y a un bouton dans La Presse + (en haut à droite) qui permet d’accéder directement aux nouvelles de La presse Mobile… Donc, nous seulement, on a le journal classique mais, interactif… mais on a aussi accès aux nouvelles instantanées. Par contre, je ne sais pas si il y a des alertes ou autres sur des évènements de Dernières heures! À voir!

    • Apple détient encore la part du lion du marché des tablettes alors, contrairement à plusieurs autres commentateurs, je comprends très bien la décision de lancer sur iOS en premier comme ce fut le cas pour La Presse Mobile. Je ne doute nullement que l’application sera offerte sur Android dans les mois à venir. Ce que je déplore, c’est d’avoir choisi de tuer l’app La Presse Mobile pour tablette du même coup. Celle-ci était ma source préférée pour les nouvelles de l’heure. Maintenant, je suis obligé d’attendre la prochaine parution. D’une certaine façon, c’est un pas en arrière pour La Presse. Je vais devoir télécharger l’appli de Radio-Canada.

    • @labonnedebanlieue
      Mon oncle a répondu oui au sondage lui aussi. Mais il voulait se procurer une “Mol tablette”. Il n’est pas techno ;-)

    • “L’article complet est disponible sur LaPresse+.”

      Donc si je comprends bien, si je n’ai pas de iPad (récent, de surcroît), je n’ai aucune façon de lire certains articles. Combien de lecteurs ont ainsi été bloqués du jour au lendemain d’une source d’information?

    • Et bien moi, je suis ravie. Comme disait Steeve Jobs, ” Pensez autrement ” !

    • On encourage encore Apple, qui vends deux fois le prix de ses concurrent, fait un taux de profit très élevés en exploitant des travailleurs en Chine.

      Je boycotte Apple et LaPresse+.

    • Selon moi, aucun avenir si La Presse se limite aux produits Apple qui sont en baisse de popularité depuis au moins 1 an …

      Question: Combien La Presse va recevoir de Apple pour ce joujou ? Et l’infopub sera-t-il envahissant ?

    • Vraiment une mauvaise idée qu’on ne puisse pas avoir accès à La Presse+ sur un ordinateur. J’ai une tablette iPad1, mais j’utilise aussi un ordinateur laptop.

      Déçue.

    • Les Gourous de Apple ont investis le 750 Saint-Laurent il y a quelque temps. Et ils y ont convertis tous, tout et toutes…

      Apple est une religion. Une religion qui peut devenir dangereuse en affaire :

      En effet on conçoit mal que les dirigeants de La Presse aient pu prendre la décision de produire “La Presse+” uniquement en environnement “i-Pad” ! Ils ont, ce faisant, “échappé” un ballon gros comme l’édifice qui les abritent, probablement aveuglés qu’ils étaient par leurs Gourous-Apple.

      Il y a 3 ans lorsqu’on commencé les travaux de développement de l’appli La Presse+, Apple et son i-Pad avaient une position dominante dans le marché des tablettes. Ils en étaient les inventeurs. L’année dernière, le système d’exploitation i-OS est passé derrière Androïd en part de marché mondial et la tablette i-Pad est passé derrière Samsung en part de marché concernant les tablettes vendues, toujours à l’échelle mondiale.

      L’idée de La Presse avec son La Presse+ était géniale voir même époustouflante ET gratuite en plus pour les lecteurs !!! D’avoir confiné ce merveilleux projet à l’écosystème d’Apple sur l’i-Pad est une erreur magistrale et probablement fatale pour l’ensemble du projet La Presse+

      Il n’y a rien, strictement rien qu’une tablette peut faire, qu’un ordinateur à écran tactile, de bureau ou portable, ne peut pas faire.

      La Presse+ pourrait très bien se décliner en application Windows 8 sur PC. Ne pas le faire c’est se priver d’une des parts de marché dominantes (87% des ordis dans le monde fonctionnent en environnement Microsoft Windows). Windows 8 ne sera pas un grand succès, mais les versions suivantes le seront.

      La Presse+ aurait effectivement fait “un malheur” et aurait effectivement été une révolution majeure dans le domaine des journaux électroniques, si elle avait été, dès le début de sa conception, pensée pour être multiplateformes. Coincée “dans” l’i-Pad, au mieux elle vivotera, au pire elle aura été un autre pétard mouillé comme “La Presse-Télidon-Vidéotron” il y a 25 ans.

      Benoît Duhamel.

    • @cddb 09h23: Je seconde.

      D’un ridicule…
      Comme dans le J de M ”cet article est réservé aux membres VIP”
      Depuis, je n’ouvre plus les articles electronique de ce papier car je sais qu’à part lire 3 lignes je ne verrai rien.

      Même chose avec Cyberpresse ce matin. Les 2 articles que je commençait à trouver intéressants me renvoyaient à LaPresse+. Donc je suis allé ailleurs.

    • Desolé de faire pipi dans votre champagne monsieur Lagacé, mais il s’est fait avoir votre patron. 40 millions de dollars sur une application qui ne fonctionne que sur 2 appareils d’une seule plate-forme? Wow.

    • Et, sans doute, utiliser l’autocorrecteur: “linéraire???” Un néologisme contractant “littéraire” et “linéaire”? (sans rancune)

    • Je ne vais pas me lancer dans les métaphores bibliques, mais je pense que votre big boss aurait pas dû croquer la pomme… C’est bien beau d’être gratuit, mais quand ce qui permet d’avoir accès à la gratuité coûte plusieurs centaines de dollars. Lapresse sera de moins en moins un média grand public.

    • Développez l’application pour les autres plateformes au plus vite : Bon pour minou , bon pour pitou !!

    • Bravo ! Vous êtes les meilleurs ! L’équipe de La Presse va faire un malheur et les autres vont … essayer … de copier !

    • Je lis La Presse depuis que j’ai 6 ans. Je suis abonnés depuis 12 ans à Lapresse et là, je n’ai pas accès à tout… J’ai comme l’impression de m’être fait avoir.

    • Il faut vraiment être déconnecté de la réalité pour seulement offrir un service aux gens qui utilisent les produits Apple! Pourquoi se limiter de la sorte? Cette mauvaise décision représente parfaitement l’utilisateurs et les consommateurs de produits Apple. Vous ne savez pas ce que vous faites (ou ce que vous achetez).
      Non mais quelle preuve d’amateurisme! Vous avez vraiment manqué le bateau là-dessus!

    • bon ben je suis heureux de ne pas etre le seul a ne pas etre content de la nouvelle Ipresse

      je me suis fait la reflection en voyant les parts de marche de apple descendre sur le marche des tablettes,en attendant l’ecroulement a venir comme ca c est produits au niveau du cellulaire.

      comment as t’on investis $40 millions dans un systeme qui est en fin de vie pour la mobilite.

      ca me depasse

    • Wow, je pensais que j’étais tout seul à ne pas avoir de iPatente (Est-ce que LP+ marche seulement sur iPad ou ça marche sur iPhone/iPod touch?). J’ai un PC et un player Android, et pas question pour moi non plus d’acheter un iPad.

      Faut être sérieux: la seule chose que pratiquemment tout le monde possède, c’est un PC avec un browser. Si tu veux atteindre tout le monde d’un coup, tu fais un site qui a de l’allure et un site mobile. Si tu veux faire des applications, habitues-toi au multi plate-forme, parce qu’il n’y a pas de maitre présentement sur le marché, et l’iOS, qui est le plus répandu présentement, est en pente descendante.

    • Réveillez-vous, ça fait au moins trois à quatre ans que mine de rien, tous les articles de La Presse font la promotion des produits Apple. De la publicité furtive à grand déploiement, l’issue était prévisible.

      Par contre, au lieu d’appeler ça LaPresse+, ils auraient mieux fait de l’appeler iLaPresse.

      Bref, La Presse vient de descendre d’une coche et cette stratégie est d’un ridicule consommé. Faut croire qu’il y a des incompétents partout.

    • La preuve que Gesca est un peu trop infiltré par Apple. On te sort un format de nouvelle qui date de plus de 2 siècles si ce n’est plus à l’ère du Web 2.0 ou la planète est connecté ensemble sur un nouveau support et on te dit “Ceci est une Révolution!”

      faut pas exagéré non plus… La grosse différence entre lapresse+ et lapresse.ca c’est que les vendeurs de publicités de lapresse+ pourront plus facilement faire du placement et vendre les pubs comme dans un journal tandis que sur lapresse.ca c’est presque exclusivement géré automatiquement par Google AdSence qui se prend une bonne cote au passage.

      On dit que le cette nouvelle plateforme est révolutionnaire mais en réalité, son concept peux l’être mais sa technologies est déjà dépassé. Le tout aurait du être fait en HTML5 ce qui aurait permis de rendre l’application multi-plateforme en 2-3 clic.

      Beaucoup de vent pour rien en réalité et un crachat au visage de ceux qui lisent lapresse.ca avec “larticle est disponible sur lapresse+ si vous acheter le produit que nous voulons que vous achetiez…

      Beaucoup de bombage de torse et de tappe dans le dos collective pour moussé le produit mais en réalité, rien de nouveau sous le soleil.

    • Question. Mettons qu’on paie (je paie) et qu’on reçoit la version électronique de la Presse sur son ordi tous les matins. Et qu’on soit satisfait. Est-ce qu’on a moins de contenu que celui qui lit la presse gratuitement via son iPAD 2 ? Je comprends que oui. De toute manière ce n’est pas grave pour moi car j’appuie les projets de la Presse. Le monde de l’édition est a un tournant et cette iniative est nécessaire. Bonne chance.

    • Question : La Presse+ contient-elle les blogues comme celui que vous lisez présentement ?

    • @crocomickey

      19 avril 2013
      11h01

      Bravo ! Vous êtes les meilleurs ! L’équipe de La Presse va faire un malheur et les autres vont … essayer … de copier !

      hahaha est bonne celle la.

      copier quoi l’invention de la tablette qui remonte a 1987
      pour lire les journaux americains du temps?

      j’essaie de me rappeler qu’est ce que apple a inventer ???

      hum la souris? mauvaise reponse

      les icones? mauvaise reponse

      le supermarketing?yes bonne reponse

      et probablement la couleur blanche

      faut croire que la vie existe dans les nuages

    • Votre sujet va se ramasser du côté du Blogue Techno …

      Mais quand on sort quelque chose de nouveau on s’expose à la critique. Ça fait partie de la game.

      De bonnes critiques quand même; ça démontre que, quand on traverse du côté média numérique, il y a quantité de défis nouveaux et de nouveaux segments de clients à satisfaire.

    • Bravo M. Benoît Duhamel pour votre commentaire.

    • Pas de version pour Android? Alors Je boycotte.

      Désolé, mais se taper sur le dos pour un produit qui n’est pas compatible avec TOUTES les tablettes en tête du marché, c’est manquer le bateau (comme la belle photo du Blog).

      Pas de version Android ni de version pour Windows, c’est se moquer de la moitié de vos lecteurs. Surtout que Apple est en train de perdre ses parts de marchés et que les annalistes prédisent que Android va dépasser les iPads en vente.

      Alors non, tapez-vous dans le dos si vous voulez, mais je ne paierai pas 400$ pour remplacer ma tablette Android pour lire votre journal.

    • C’est drôle, je pensais que les actions de Apple allaient atteindre un sommet suite au lancement de LaPresse+ mais c’est le contraire qui s’est produit. C’est une blague, évidemment…

      D’abord, moi je féliciterais LaPresse pour avoir l’audace d’explorer d’autres avenues que celle de restreindre son contenu gratuit pour inciter les usagers à migrer vers des plateformes payantes. J’espère que cette stratégie sera couronnée de succès.

      Par contre, je dois avouer qu’étant plus du type Android, je n’ai pas eu le plaisir d’essayer cette nouvelle application.

      40M$ et 3 ans de développement pour un truc qui ne fonctionne que sur iPad 2 me semble très dispendieux. J’espère pour vous qu’il n’en coûtera pas aussi cher pour la migration vers les autres plateformes. Non seulement il y a Android, mais il y a aussi Win8 qui prend de l’élan et BB qui refuse de se laisser mourir. Sans compter qu’avec le temps, certaines disparaîtront et d’autres verront le jour… et là on ne parle pas du fait que toutes ces plateformes sont disponibles en plusieurs version et sur plusieurs formats d’appareils.

      Ça devient un cauchemar…

      On touche à un problème majeur dans l’industrie: la multiplication des plateformes. Il peut être tentant de faire des applications sur mesure exploitant au maximum les capacités spécifiques de chaque plateforme, mais est-ce vraiment gérable au niveau du développement?

      Un simple site mobile ou HTML5 peut souvent faire l’affaire et éviter bien des casse-têtes…

      Et bientôt, ce sera peut-être le “paper computer” qui sera à la mode (c’est en développement). Il serait illusoire de croire que la multiplication des plateformes cessera prochainement. L’industrie aura besoin d’une méthode de développement unifiée, comme Java le fût à une certaine époque.

    • Patrick, je suis en beau joualvert, m’imposer la plateforme Apple pour profiter d’un média établis et sérieux comme La Presse, c’est du jamais vu pour moi. Je passerais donc mon tour, la pomme chu pas capable et j’attends un déploiment sur Android, Windows et autres.

      P.S. À bien y penser, je suis en beau tab… c’est plus exact!

    • @Pasam…

      Au 19ieme siecle on inventait des éléments
      Au 20ieme siecle on inventait des machines
      Au 21ieme siecle on invente des methodes

      On invente plus rien, on ne fait que l’améliorer
      Adaptez vous a votre société tout de suite car vous avez encore rien vu…

    • En femme de cromagnon que je suis, je préférais déjà la version papier du journal à la version que je recevais par courriel (et dont je me suis désabonnée) et je n’ai pas de tablette, d’aucune sorte.

      Est-ce à dire que tu n’écriras plus que sur La Presse + et que nous perdrons tes chroniques dans La Presse ? Personnellement, j’espère que non, j’aime bien te lire…

    • IN-CRO-YA-BLE!!!

      La Presse lance un nouveau produit et le débat ici n’est pas sur le contenu ou les fonctionnalités mais bien sur le médium choisi.

      Quoi??? La Presse a choisi le méchant iPad du méchant Apple. Tiens, je vais dire que c’est pourrit ou que je boycotte car je que je n’ai pas eu ce que je voulais. Me, me, me, now, now, now!!!

      Sérieusement les gentils Android, savez-vous pourquoi La Presse a choisi le iPad? Parce qu’en ce moment c’est le produit le plus utilisé et le meilleur sur le marché. Point final. Je sais je sais votre android ou autre est meilleur que le iPad… et parce que je préfère le iPad je suis automatiquement membre d’une secte yadda yadda yadda.

      Cessez de pleurnicher. Vous l’aurez probablement bientôt votre application La Presse+.

      Alors, on passe à autres choses maintenant?
      Ceux qui veulent continuer le débat, svp rendez-vous sur votre page MySpace.

      Oh… et en passant, bon travail La Presse. : )

      si on aime ou non mais bien si – et tout le monde pleure car La Presse a décidé de le lancer sur

    • Oups! je retire les félicitations que je vous ai adressées… je viens moi aussi de tomber sur des “article complet disponible dans LaPresse+”.

      Me semble que ce n’est pas ce dont votre patron parlait hier. On y mentionnait du contenu supplémentaire, mais rien à propos de limiter le contenu des autres plateformes.

      En plus, ça ne se limite pas aux chroniques. On parle carrément d’articles de nouvelles standards.

    • @ pbusque: Il sera offert aussi sous Android.

    • En plus d’être fermée aux multiples plateformes, La Presse- est disponible au Canada, USA et France seulement (???). De plus en plus étrange.

      @davidbourque
      “Le tout aurait du être fait en HTML5 ce qui aurait permis de rendre l’application multi-plateforme en 2-3 clic. ”
      Je ne développe pas dans le web, je n’y connais pas grand chose. J’attendais l’avis d’un expert pour me rassurer que c’est possible de programmer multi-plateforme. C’est maintenant fait. Merci pour l’info.

      Maintenant, serait-ce trop demander à La Presse d’expliquer cette stratégie fermée ?

    • 40 M pour une application IPad 2. J’espère qu’ils ont prévu des versions pour IPhone, Android et Windows pour bientôt.

    • En passant, c’était franchement exagéré le titre à la une d’hier: “LA PRESSE FAIT L’HISTOIRE”

      à ce que je sache, La Presse n’est pas le premier à offrir son journal en version tablette numérique. Un peu de modestie s’impose.

    • C’est drôle! J’ai posé la question via courriel au service à la clientèle de LaPresse et on m’a répondu comme à plusieurs autres que le choix de la plateforme iPad était en fonction de la clientèle de LaPresse.

      Donc si je comprend bien, la majorité des commentaires de ce blogue ne sont pas écrient pas des clients de LaPresse puisqu’ils se plaignent de la non disponibilité de cette application sur leurs plateforme.

      Bizarre n’est-ce pas. Alors c’est soit moi ou la direction de LaPresse qui n’a pas bien compris. En leurs laissant le bénéfice du doute, on pourrait conclure qu’ils n’ont été bien informé de la tendance du marché en ce moment. Une petite investigation sur un moteur de recherche populaire aurait peut-être été de mise…

    • @melomane,

      pourquoi La Presse se devait-elle de choisir l’un au détriment des autres? C’est plutôt ça la vraie question. Et si la discussion porte sur le choix technologique débile de La Presse, c’est justement parce que tous ceux-là sont dans l’impossibilité de parler du contenu vu que La Presse dans sa grande sagesse a jugé bon de les priver du produit tant qu’ils ne paieront pas leurs taxes à Apple.

      S’il y a quelqu’un qui pleurniche à côté de ses pompes ici, c’est bien vous.

    • J’ai vendu mes 4 000 AAPL à 700 $, il y a quelques temps. Je pressentais l’essouflement …

      Merci à tous de vore fidélité à Apple !

      paul béliard

    • L’article complet est disponible sur La Presse +.

      Ça te limite un marché ça! Android, Web, BlackBerry OS, oubliez ça!

    • Je trouve également loufoque tous ces commentaires à propos du lancement de l’application seulement sur le iPad.

      Avec l’argent qui a été investi sur ce produit, je serais fortement étonné que La Presse+ reste sur iPad, ce serait même un peu stupide compte tenu de la similarité matérielle et logicielle des différentes tablettes. Je trouve cela un peu cher, surtout que ce n’est pas la première application du genre à avoir une interface comme celle que LaPresse+ nous offre mais bon, c’est gratuit donc je me tais.

      Ceci dit, j’aime bien l’application jusqu’à date et pour ceux qui disent que le contenu reste statique alors que le reste du monde continue à rouler, il y a un petit icône qui ouvre un équivalent de LaPresse mobile de disponible si jamais on désire avoir des mises à jour de dernière minute.

    • Salutations Patrick,
      Oui il va vous falloir modifier quelque peu votre façon de faire et vous adaptez vous et vos confrères à ce nouveau mode de transmission de La Presse. Par contre il me semble que le plan initial n’était pas d’offrir un abonnement gratuit ;a La Presse+ mais plutôt de donner un iPad gratuitement aux personnes s’abonnant pour une période de trois ans. Vous souvenez vous de cela? Pourquoi les décideurs ont-ils laisser tomber cette option?

      Jean Bottari
      Montréal

    • @ Mélomane,

      Ce n’est pas gentil de vouloir museler les gens. Nous on l’écoute votre musique, et on prends note.

    • @melomane
      “The medium is the message” disait Marshall McLuhan le gourou des communications en 1964.
      50 ans plus tard, La Presse n’a pas encore compris en se restreignant sur un sous-ensemble de ce médium. S’ils avaient choisi “juste Android” on aurait chialé autant et avec raison.

    • melomane

      Justement le problème est bien là: on est plusieurs a ne pas pouvoir en parler du contenu…

      Si au moins on ne limitait pas le contenu disponible sur le site web, j’attendrais patiemment la version Android. Mais aujourd’hui il y a des articles tronqués sur le site.

      À ce compte-là. j’aime mieux l’approche du JdM ou du Devoir avec leurs sections VIP car ainsi, moyennant des frais raisonnables, j’ai accès à tout le contenu sur toutes les plateformes.

    • Eh bien, j’ai été censuré parce que j’ai dit que ce blogue était une pub. Allons, quoi, soyons honnêtes. Vous ne me ferez pas croire que vous vous êtes levé ce matin avec l’envie soudaine de chanter les louanges de LaPresse+. Et puis, tout le monde s’en fout de mon opinion.

    • @dcsavard

      Je ne dit pas que La Presse a choisit ou devrait choisir l’un au détriment des autres. Par ailleurs, où dit-on que La Presse+ sera offerte exclusivement sur iPads?

      Travaillant dans le domaine, je sais à quel point il est difficile d’implanter un outil comme celui présenté ici. La première étape est de lancer une version qui sera accessible par le plus grand nombre d’usagers pour ensuite corriger le tir sur certaines fonctionnalités défectueuses ou incomplètes afin de lancer une version améliorée sur la même plate-forme et simultanément offrir le même produit sur d’autres plate-formes populaires.

      Or, comme La Presse a déterminé que la plus grande partie de son lectorat soit des utilisateurs de iPad, il est logique que la première version soit sur le iPad non? Les autres viendront….

      Concernat le “pleurniche à côté de ses pompes”… n’importe quoi.

    • Déjà avec Internet, les blogues, twitter et les réseaux sociaux, la manière d’écrire journalistique est modifié. Et, pas pour le mieux…

      Il faut que ça soit court et punché. 800 mots ? Oubliez ça sur Internet…

      Le cyberlecteur de journal est un spécimen hyperactif, il ne prend plus le temps de lire un article de fond. Au bout du quart et si vous êtes chanceux de la moitié du texte, il est déjà en train de regarder les suggestions des autres articles sur les bandeaux de côté, voir même de googler complètement autre chose. Ça lui prend beaucoup de photo et de vidéo, parce que simplement lire lui est devenu beaucoup trop difficile.

      Des articles étoffés qui proposent différente piste de réflexion, conçue pour diffuser sur Internet, c’est assez rare merci, vous en conviendrez!

      Même avec un écran de 20 pouces, le cyberlecteur va se trouver toute sorte d’excuses pour ne pas lire. Trop petit, trop de texte, trop verbeux, pas assez de photo et encore moins de vidéo…

      Alors, n’imaginez-vous pas que sur une plate-forme telle que la tablette, l’expérience de lecture d’un journal sera améliorée, au contraire cela ne fera que renforcer la régression constante de l’offre intellectuelle.

      Le i-lecteur cible est âgé de moins de 13 ans, n’a pas besoin d’être accompagné d’un adulte et dois avoir accès à peu de texte, beaucoup de photo et de vidéo…

      Et on appelle ça le progrès !

    • Je veux bien croire que vous voulez créer de nouvelle habitude de consommation de lecture journalistique. Évidemment, pour ensuite « pogner » le client dans le détour… Mais, pour l’instant quelqu’un trouve normal que les clients ordinaires — les plates là — ceux qui payent encore aujourd’hui leur version papier du journal, n’aient pas plus d’avantage et d’exclusivité que ceux qui s’abonnent à l’application LaPresse + ?

    • Patrick, voici en détail ce que j’en pense.

      Premièrement, je trouve que [Le commentaire complet est disponible sur La Presse+.]

    • @melomane : N’ayant pas de iPad (mon téléphone Samsung, ma tablette Nexus 10 et ma liseuse Kobo Glo sont suffisants pour moi), je ne peux pas porter de jugement sur cette application. Par contre, puisque vous travaillez dans ce milieu, pouvez-vous nous dire qu’est-ce qui justifie une application propriétaire plutôt que l’utilisation du HTML 5 ?

    • C’est quand même un pari intéressant de la part de la Presse. J’imagine qu’il a y beaucoup de potentiel pour une plateforme comme ça.

      S’ils peuvent se positionner comme étant le nouveau standard pour ce type de média ils risquent de faire beaucoup d’argent.

    • LaPresse a des problèmes avec ses plateformes mobiles. Dommage pour eux car nous avons cessé d’acheter la version papier. J’ai essayé leur version “LaPresse pour l’ordi” et ce n’était vraiment pas intéressant à utiliser. Arrive LaPresse+, que je ne peux voir avec aucun équipement que notre famille possède.
      La clientèle iPad est une clientèle qui a de l’argent et qui aime consommer. Choix logique comme public-cible. Mais il y a aussi le reste du monde.
      Quant à moi ils ont raté leur introduction en ne parlant pas de leur stratégie de déploiement, sur autres plates-formes ou pas. A preuve ce blogue. Allez, LaPresse, dites quelque chose de plus.

    • @labonnedebanlieue

      Le iPad détient 70% du marché des tablette. Android, microsoft et les autres se partage le 30% restant. Cette part de marché est même plus élevé chez le jeune publique professionnel et branché qui est visiblement le publique cible de ce journal.

      De plus, si cette application ne peux rouler sur la première mouture du iPad, je doute fort qu’elle roule sur votre knockoff à $200. Quand à votre histoire de “mauvais service après vente d’Apple” qui vous aurais décider è ne pas acheter le iPad, elle ne tient pas la route. Apple fracasse années après années tout les scores de satisfaction en matière de service après-vente. Il sont #1 à ce chapitre depuis plus de 10 ans.

    • Pas d’application Android, pour 40 mllions? FAIL.

    • Vous oubliez qu’un Ipad, c’est un cossin pas très utile…

    • L’information des grands médias commence à coûter cher … de plus en plus de gens se tournent vers les médias alternatifs de toute façon, pas juste à cause du prix mais aussi de la qualité de l’information qui n’est pas nécessairement corporative et biaisée au départ …

    • 40M$ et 3 ans… pas vraiment de quoi se vanter…

      À titre de comparaison, le jeu Assassin’s Creed 2 du studio montréalais d’Ubisoft a été créé avec un budget de 24M$, sur une période de 2 ans, avec une équipe multi-disciplinaire de 450 personnes. Il y avait même des noms comme Kristen Bell sur la liste des personnes employées…

      Et c’est sans dire que le jeu a été publié sur 3 plateformes simultanément…

      Et oui, ce sont mes taxes (et celles de tous les Canadiens) qui vont servir à payer ce gaspillage, puisqu’une majeure partie de la R&D est remboursable avec les programmes fédéraux.

      Quel gâchi.

    • Ça fait déjà quelques mois que Cyberpresse a changé la mise en page du site Web afin de rendre le site beaucoup moins convivial pour le iPad de première génération…

      Avec la même version de iOS, je pouvais auparavant avoir 5-6 articles dans des onglets différents; maintenant le fureteur Web plante de manière aléatoire au deuxième article (et parfois même au premier), même quand il n’y a que Safari, Chrome ou Atomic Browser qui roule comme application (tout le reste étant spécifiquement désactivé).

      Pire encore, faire un zoom sur certains articles rend tous les caractères flous – au point qu’il faut revenir à la grandeur de page Web originale pour pouvoir lire.

      C’est probablement le même genre de programmeurs qui ont produit cette application (visiblement destinée à “pousser” des ventes de nouvel iPad), au lieu de passer plus de temps à améliorer la vitesse de chargement du site Web régulier. Alors non merci – je regarderai simplement d’autres sources de nouvelles en ligne…

    • @jfleduc
      #1 = 100% de satisfaction ? Soyez réaliste ! Des mauvaises expériences, ça existe.

      Elle roulerait sur le “knockoff” (pas obligé de dénigrer) si elle était développée en HTML5 comme dit 89170 plus haut.

    • Après la iSecte, la Scientologie?

    • C’est quoi cette affaire la?
      J’en ai pas de tablette et j’en veut pas. La course à la consommation c’est pas ma tasse de thé. Je vais vous dire. J’ai un vieux Pentium 4 qui tourne sur une distribution Linux (Xubuntu 12.04) et c’est une fusée. Il doit avoir 5-6 ans d’usage dans le corps. Pourquoi je devrais dépenser mes ressources financières et polluer encore plus pour me procurer une bebelle que j’ai pas besoin ? Pour lire la Presse?
      No Way la Presse + ou -.

    • @suikodan,

      vous dites: «… c’est gratuit donc je me tais.»

      Vous avez tout faux, rien n’est gratuit en ce bas monde. LaPresse+ est payée par les publicités et les abonnements à La Presse papier et à tous ces visionnements sur le site de lapresse.ca et tous les autres journaux de Gesca. Alors, désolé, mais nous avons tous indirectement payé pour ça déjà.

      Enlevez le budget de publicité de tous les produits que vous consommez dans une année et vous allez voir que cela fera une différence sur votre propre budget. Il faut cesser de croire que quelque chose est gratuit lorsqu’il est truffé de bannières publicitaires, jusque dans certains articles.

    • :-)

    • @klik,

      très drôle!

    • @jfleduc : Je viens juste de lire un article qui dit que les parts de marché de l’iPad pour le dernier trimestre de 2012 poursuivaient leur baisse et étaient maintenant à 43,6%. Pire, selon des analystes, cette part de marché était encore boostée par la sortie de l’iPad mini et devrait donc continuer de diminuer pour les prochains trimestres. Vous dites 70%. Qui croire?

      OK. Je vais arrêter ma malhonnêteté intellectuelle. La percée d’Android est nouvelle et est surtout pour le marché mondial. L’Amérique du Nord ne suivra que dans un an ou deux.

      Par contre, cela ne change pas qu’il y a en fin de compte peu de gens qui possèdent des tablettes. Il y a probablement beaucoup plus de gens qui lisent La Presse sur leur ordinateur au bureau que sur une tablette. Se concentrer sur l’iPad est une erreur monumentale (sauf si en fin de compte cette application n’est qu’un test visant à évaluer une possibilité).

      Pour ce qui est des “knockoff” à 200$ capables de rouler l’application de La Presse… Pouvez-vous bien m’expliquer ce qui, dans l’application de La Presse, demande une telle puissance de calcul?

    • @jfleduc et autre débatteur de iOS vs Android, réjouissez-vous tous. Vous avez tous raison! Apple à vendu plus de tablette que quiconque à ce jour et il y a 2 ans de cela Apple détenait plus de 75% du marché des tablettes et les analystes prédisaient qu’elle continuerait ça domination. Quand LaPresse a décidé de développer LaPresse il y a 3 ans le choix de iOS était évident.
      Mais les analystes se sont trompés! Aujourd’hui (résultats 4Q2012 http://www.idc.com/getdoc.jsp?containerId=prUS23926713&pageType=PRINTFRIENDLY#.UQsObdu-buQ) la pluralité des tablettes vendues fonctionnent sous Android – Samsung détenant la plus grande part de ce marché – bien que cette “événement” n’était attendu que pour 2016 il y 2 ans de cela. Mais les décisions était déjà prises.
      Donc, LaPresse a bien fait d’avoir choisi iOS mais elle doit vite sortir une version Android car bientôt sa clientèle pourrait être majoritairement Android si elle suit le marché.

      PS J’utilise la GalaxyTab2 et j’ai hâte d’avoir ma Presse+

    • LP Mobile n’est plus disponible sur mon iPad, seulement sur mon iPod.

      Wow ! quelle mauvaise décision ! Cette application avait l’avantage de se mettre à jour régulièrement tout en étant légère…

      P.Bédard
      Mtl

    • Ce que je retiens de mes premières minutes avec La Presse +: plus de publicités. Ben oui hein, le GRAND CHANGEMENT RÉVOLUTIONNAIRE. Pas impressionné du tout.

    • 40 millions de dollars pour une application glorifiée, qui ne se trouve que sur ipad. Yep.

    • Avouez-le donc M. Lagacé que vous avez recalibré votre cerveau de chroniqueur en regardent l’épisode de Les Simpson “les bons amis de Bart”. Vous avez parfois tellement le même style que je doute que ce soit une coïncidence.

    • @Patrick Lagacé (ou à n’importe qui à La Presse)

      Considérant tous les commentaires négatifs reçus, me semble qu’une réaction de votre part s’impose ASAP!

      En ce qui me concerne, je trouve l’application correcte, mais sans plus. Très similaire à celles de magazines auxquels je suis abonné. Comme beaucoup d’autres, je ne peux pas croire que ça ait coûté 40M$ à développer. Il faudrait aussi penser à améliorer l’interactivité. Hier, le JdM en offrait plus sur son site avec sa carte interactive des restos. Vos blogueurs qui bloguent une fois par mois devraient aussi être un peu plus diligents à mettre du contenu!

    • Pourquoi ne pas attendre ce que l’avenir nous réserve ? M’est avis que La Presse ne voudra pas se priver des utilisateurs d’Android même si ceux du système IOS sont plus nombreux. Pour le moment, j’ai un iPad2 et je ne cracherai certainement pas dans la soupe.

    • Esc-ce que votre parton vous fournit un Ipad 2 Ou s’il vous est seulement prêté, pour 2 semaines, comme à La Voix?

    • Assez minable. Je veux dire, l’application est minable, et le fait qu’on réquisitionne un blogue pour la mousser l’est encore plus.

      Mais, surtout, nous assistons, en direct, à la mort des médias traditionnels, et c’est tant mieux. La presse+, c’est le spasme du corps ensanglanté avant sa mort…

      Les événements en cours à Boston reflètent assez justement le pouvoir citoyen face à l’inefficace machine médiatique.

    • Je suis un peu confus là…

      Plus tôt aujourd’hui il y avait des articles tronqués qui renvoyaient à la version complète dans LaPresse+. Mais en ce moment il ne semble plus y en avoir.

      Je lis également d’autres intervenants ici qui mentionnent que LaPresse Mobile n’est plus disponible sur le iPad. Est-ce vrai?

      Si LaPresse+ n’est qu’une façon de plus de lire LaPresse, alors tant mieux. J’attendrai la version Android pour me faire une idée.

    • @hello1 : Citer Ubisoft, ce n’est pas vraiment une bonne référence en soit. Les jeux sont fait en premier sur une plateforme pour ensuite être exportés vers les autres, avec les bugs et problèmes qu’on connait (entre autre pour les utilisateurs de PC).

    • Une application “révolutionaire” seulement sous iOS, même pas compatible avec tous les iMachins. Wow.

      Quand les programmeurs de la Presse se seront mis au HTML5 nous pourrons parler sérieusement.

    • LOL @ tous les Apple “basher” et autres commentaire du genre “Android ou je boycott”…

    • Je suis très content de voir la réaction de dégout de plusieurs concernant “l’oubli” d’android. Je leur ai écris et mon répondu qu’au Québec c’est la tablette d’Apple qui est le plus populaire! Je crois que dans leur bulle d’ivoire ils n’ont pas vue la tendance mondiale qui fait que Android sera de plus en plus présent ce même aujourd’hui. Moi aussi je suis déçu de leur manque de “vision”.

    • @melomane un vrai “fefan”

    • Vous avez rien compris personne !!!! Sur une plate-forme Apple, il sera facile de passer de plate-forme gratuite à plate-forme payante. Tout sera payant et disponible sur iTunes héhéhé.

      Entretemps, il y a toujours Huffington Post Québec qui fonctionne extrêmement bien sous Android. Depuis son ouverture en plus.

      Encore mieux et sidérant, si vous ne vous objectez pas à l’anglais, voir le Guardian U.K. Plus belle application Androïd sur la terre !

    • mrichard1975, LOL idem, si vous pensez que les commentaires représentés proviennent d’”Apple basher” vous êtes dans le champ. Je m’en fout que seules 2 tablettes qui puissent bénéficier de LaPresse+ soient des produits de la plateforme Apple, ce qui m’importe c’est le 80% des autres produits qui ne peuvent y accéder qui m’irrite (c’est même gênant pour LaPresse)… surtout que nous nous faisons présenter cela comme une “révolution”. À ce que je vois aujourd’hui, c’est que je ne suis pas seul dans mon coin… Longue vie à Cyberpresse… oups LaPresse Web… oui c’est ça, ça marche encore sur Windows (plateforme marginale!).

    • Puisque je ne trouve sur le site aucun endroit où on peut directement faire des commentaires à La Presse au sujet de La Presse + (j’ai peut-être mal regardé), je vais me servir de votre blogue, M. Lagacé. Comme bien d’autres, je le constate.
      Je renchéris avec ceux qui sont déçus que La Presse + ne soit offerte que sur IPad. C’est ignorer une très grande part du marché que de ne pas offrir un app Android et Windows. Ça n’a pas de sens pour moi que vous vous priviez d’une grande partie de vos lecteurs. Ce n’est pas que je sois anti-Apple, j’ai un IPod Touch depuis plusieurs années. Mais pas de IPad.
      J’ai, par contre, un très bon PC et oui, je me sers encore surtout de cela pour naviguer sur Internet. Il a toujours été clair dans ma tête avant hier que La Presse + allait être disponible sur PC à partir du site Interne LaPresse.ca, en plus d’être une application pour tablette. Je suis extrêmement déçue de constater que ce n’est pas le cas.
      J’ai toujours pris pour acquis, également, que La Presse + allait consister en du contenu exclusif sous forme de vidéos, de clavardages, et autre trucs multimédia, mais je ne pensais jamais que cela allait aussi concerner le contenu des articles! La phrase “L’article complet se trouve sur LaPresse +” qui termine beacoup d’articles depuis hier, j’ai de la misère à le prendre. Comme ça, maintenant, il faudra LaPresse + pour avoir accès au contenu complet des articles, des grands dossiers, etc. ? Avez-vous songé qu’il y a une grande partie de gens qui lisent le site (votre lectorat est plus étendu que vos abonnés) qui n’ont pas de IPad? Donc, si c’est notre cas, on est privé des articles complets?
      Je suis très, très déçue. C’est un manque de considération envers vos lecteurs.
      (Ce commentaire s’adressait davantage à la direction de LaPresse qu’à vous, M. Lagacé).

    • L’expression anglaise, c’est “mind-blowing”; autrement dit, quelque chose qui fait éclater le cerveau.

      Tellement que je n’ai pas encore osé télécharger l’application. J’ai peur que lire le journal ne devienne trop futuriste…

    • pour ça qu on vous voit pu souvent , vous êtes maintenant dans les infos pub , c est louise josée qui sera pas contente

    • sérieusement ce qu on veut savoir c est qui quoi comment pourquoi où et à quelle heure que ce soit sur une tablette de marbre ou écrit dans le ciel par un avion peu importe

    • Ce ne sera que sur Ios ? Moi, j’ai qnx (blackberry). Assez “shortsighted” plutôt que “mindblowing”, en ce qui me concerne.

    • Android ou Ipad, c’est la même chose : quand je désire lire, je vais sur cyberpresse.ca (ou la nouvelle appellation, peu importe puisque l’ancien URL fonctionne toujours!). Pourquoi un nouveau médium?

      En passant, la saison printemps de hockey cosom débutera dans moins de 2 semaines. Détails à http://www.procosom.com n’hésitez pas à inscrire votre équipe ou vous joindre à une organisation existante.

      Je vous laisse discuter entre lovers et haters de Apple…

    • Je vais renchérir…. mais c’est quoi l’idée de ne faire qu’une version qui fonctionne même pas sur tous les modèles d’Ipad ??
      Personnellement je suis sur la plateforme Android ( 2 tablettes – 2 téléphones) et j’aimerais bien que LaPresse+ soit disponible en version Android. Je serais curieux de voir d’où viennent les statistiques des décideurs sur la popularité de l’IPAD vs Android… si ca date de 3 ans…. C’est une éternité 3 ans en techno il me semble…. Enfin esperons que d’autres versions vont suivre.

    • 40 M juste sur iPad 2 ? Ouch.

      Bonne chance.

      (Pourriez-vous permettre la Presse Mobile sur plusieurs tailles d’écran en attendant de faire le saut LOGIQUE sur Android ? Sur une tablette de 10 pouces, ça vraiment l’air fou).

    • J’ai beau chercher, je ne trouve aucun article ou c’est écrit “la suite sur La Presse+”.

    • Dernière petite chose en ce qui me concerne: ne sous-estimez pas le nombre de gens qui utilisent la version web au bureau pour se tenir au courant de ce qui se passe en-dehors.

      Je suis devant l’ordi toute la journée alors c’est facile d’avoir la page de LaPresse dans un onglet de mon navigateur et d’y jeter un petit coup d’oeuil de temps en temps. Mais s’il faut que je traîne ma tablette et que je me mette à pitonner dessus au bureau, alors là c’est autre chose.

      Donc ne miser pas tout sur les tablettes, que ce soit Apple ou Android.

    • @La Presse

      Une réaction peut-être? Comment pouvez-vous laisser passer tous les commentaires, questions, etc. sans la moindre réponse nulle part sur votre site. Il ne reste plus de budget pour un peu d’interaction avec vos lecteurs?

    • Quoi? 40 millions pour si peu? Laissez-moi deviner, 39.5 millions de Gestionnaires de projets, de frais de consultation avec des pseudo spécialistes et .5 million dans l’équipe de développement?
      Le ratio usuel quoi! Toujours les même résultats…et toujours quelqu’un pour dire que c’est fantastique!

      La prochaine chose qui s’en vient, un gestionnaire de chez-vous va avoir encore l’idée du siècle et va vouloir interfacer ça avec SharePoint et vous dira que vous avez réinventer tous vos processus d’affaires…

      Dire qu’un type motivé et un peu doué en informatique et en graphisme aurait pu faire l’équivalent dans son sous-sol…

      “soupir”

    • je n’ai pas de i pad je n.en aurai pas ou je vous lis sur le web comme je le fais maintenant ou vous m’oubliez.Pour quelques dollars par mois je lis le Journal de Montréal tous les jours .adieu la presse

    • 40 millions pour une app IOS sans contrepartie Android ni pour les autres plateformes mobiles.
      Actuellement, 75% des tablettes et Téléphones sont sous Android.
      Vous auriez pu développer pour 50% du coût une application multiplateforme.
      Denis Bergeron, spécialiste développement mobile. ;-)

    • Je lis la presse sur le Web et merci pour La Presse +.

    • Bon bon, à propos de tout ceux qui chialent que c’est pas disponible sur PC ou Android, oui c’est disponible, on appelle ça Lapresse.ca, le site web.

      L’idée de LaPresse+ c’est de sortir une édition du journal qui va vraiment être optimisé pour son support, mur à mur, pour donner la meilleure expérience possible. Et pour arriver à ça, tu peux juste pas commencer à penser à toujours faire des interface pour absolument tous les formats et interfaces. J’ai essayé laPresse+ depuis 2 jours et je dois avouer que je suis impressionné. Le fait est que s’ils auraient commencé à vouloir que LaPresse+ soit sur toutes les tablettes Android d’un coût ça aurait rendu l’objectif de départ pratiquement impossible, étant donné l’immense variation dans les composantes ainsi que les format des tablettes Android, ça serait inifiniment plus compliqué de commencer à chaque édition de faire une mise en page “interactive” qui fonctionne sur tous les formats des tablettes Android et qui va bien fonctionner aussi en fonction de la puissance de chacune des tablettes. Même quand LaPresse+ va être disponible pour Android ça va vraiment bien fonctionner que sur une poignée de modèles.

      D’autre part, pour répondre à la fameuse critique des parts de marché d’Android. Le problème avec ça c’est qu’Android c’est pas un bloc monolithique, c’est plein de constructeurs différents, plein de version du OS différents, plein de configuration différente. Tu peux pas juste dire que développer sur Android implique un travail égal qui te donne accès à beaucoup plus de marché, parce qu’en réalité ça implique aussi plus de travail à la base pour supporter les différentes versions sur le marché. Combiné au fait que le marché de iOS est encore celui qui dépense beaucoup plus que celui d’Android en contenu de toute part, on voit clairement que d’aller vers le iPad, du moins au départ, est vraiment le choix le plus logique. La clientèle visée a majoritairement des iPad et le développement finit par y être plus facile pour offrir un meilleur produit.

      @kobayashi :
      ” On encourage encore Apple, qui vends deux fois le prix de ses concurrent, fait un taux de profit très élevés en exploitant des travailleurs en Chine.

      Je boycotte Apple et LaPresse+.”

      Désolé de péter ta bulle, mais FOXCONN fabrique une quantité énorme d’appareils électronique pour pas mal tout le monde dans le marché de l’électronique, incluant Samsung, HP, DELL, Microsoft, Sony, Nintendo, etc. Nomme le et il est fort probablement parmis les clients de Foxconn. Et ceux qui le font pas sont en contrat avec d’autres compagnies qui sont absolument semblable à Foxconn.

      Si tu boycotterais vraiment tous ces produits tu aurais pas mal de difficulté à trouver un moyen de te connecter sur internet.

    • @jaylowblow

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-affaires-criminelles/201304/19/01-4642445-remue-menage-au-spvm.php

      En voici un.

    • quel manque de vision. Un site web mobile serait vraiment plus utilisable par tous. ce n’est pas tout le monde qui a un iPad de dernière génération.

      Voir html5 et webRTC.

    • @remington
      “L’idée de LaPresse+ c’est de sortir une édition du journal qui va vraiment être optimisé pour son support, mur à mur, pour donner la meilleure expérience possible. Et pour arriver à ça, tu peux juste pas commencer à penser à toujours faire des interface pour absolument tous les formats et interfaces”

      Une seule version en HTML5 serait compatible sur TOUS les appareils, PC, Mac, iphone, iPad, Android, Windows phone, Blackberry, Allouette.

      C’est un débat qui s’applique à tous les développeurs d’applications mobiles… Malheureusement l’iphone et son App store a tellement été dominant et populaire que les autres (Android et maintenant Windows 8) ont suivi la même formule, mais c’est totalement illogique.
      Pourquoi fragmenter le marché et créer des applications compatibles pour seulement un système d’exploitation quand le même contenu pourrait être programmé de façon à être affiché sur une simple page web accessible à partir de n’importe quel appareil branché à internet?
      Les téléphones intelligents et les tablettes n’auraient besoin que d’une seule application, le navigateur internet!

    • @remington : Vos arguments ne tiennent pas la route. La diversité d’Android est certainement un problème pour, par exemple, un jeu 3D complexe, mais pas pour une application aussi basique que celle de La Presse.

      Si l’offre était réservée aux iPad 3 ou 4, je me serais dit qu’effectivement c’était pour limiter les problèmes liés à la diversité, mais avec le iPad 2 qui a une résolution plus petite et le iPad mini qui a une taille plus petite, le fait est qu’il y a du fractionnement aussi chez Apple. Est-ce à cause du format 16/10 de la majorité des tablettes Android?

      Encore une fois, j’aimerais bien comprendre ce que l’application de La Presse a de particulier. J’ai regardé la courte présentation et je ne vois absolument rien qui, techniquement, peut justifier l’exclusivité sur un iPad. En fait, je ne vois rien qui peut justifier une application à télécharger et à installer. Techniquement, tout ce que je vois dans la présentation peut être fait avec un framework HTML 5.

      Vous parlez de LaPresse.ca et là je dois faire une constatation, la présentation des informations sur le site web est très mauvaise. Pourquoi La Presse n’a pas commencé par créer un site web moins rébarbatif avant de créer une application sur iPad et de la déclarer son « vaisseau amiral »? Pourquoi La Presse tout simplement remodelé son site web en utilisant les fonctionnalités du HTML 5?

      Avez-vous une explication?

      En regardant le site plus.lapresse.ca, qui d’ailleurs est du HTML 5, je vois une section OFFRE iPad. J’y lis : « Faire l’achat de votre nouvel iPad à partir de ce site… ».

      Soudainement, j’ai un doute sur les véritables raisons derrière les choix technologiques et l’exclusivité pour le iPad. Et c’est ça qui me dérange le plus.

    • @remington
      ”Désolé de péter ta bulle, mais FOXCONN fabrique une quantité énorme d’appareils électronique pour pas mal tout le monde dans le marché de l’électronique, incluant Samsung, HP, DELL, Microsoft, Sony, Nintendo, etc. Nomme le et il est fort probablement parmis les clients de Foxconn. Et ceux qui le font pas sont en contrat avec d’autres compagnies qui sont absolument semblable à Foxconn.

      Si tu boycotterais vraiment tous ces produits tu aurais pas mal de difficulté à trouver un moyen de te connecter sur internet.”

      Je n’ai jamais dit que je boycottais Foxconn, mais Apple et LaPresse+. Je n’ai jamais possédé un produit Apple et je ne prévois pas m’en procurer. Donc je ne peux lire LaPresse+.

      Concernant Foxconn, Apple compte pour 60% de leur chiffre d’affaire. La compagnie taiwanaise se fou ce que dit les médias a son endroit et n’écoute que ses clients. Apple a d’énorme influence potentiel sur son sous-contractant et une très bonne santé financière qui permet d’agir pour une meilleure condition pour les personnes qui fabriquent leurs produits.

      Sans même la considération de Foxconn, pourquoi je paierais plus cher pour Apple alors que la concurrence offre des produits égals ou supérieurs à moindre coût? C’est ce que les groupies d’Apple, donc LaPresse, ne comprendrent pas.

    • Je suis autorisé à parler sur ce blogue ?

    • @cddb

      Merci! Si cette pratique s’intensifie sur LaPresse.ca on pourra dire que La Presse désire se débarrasser définitivement de son contenu gratuit sur le web. Une application iPad qui offre exclusivement du contenu web auquel on avait droit avant, ça sent le “vous devrez bientôt payer pour l’information en ligne” comme le fait déjà Québecor avec son accès VIP. Mais bon, La Presse n’est pas un organisme à but non-lucratif et on sait que la publicité web ne suffit pas à combler le trou financier engendré par l’accès gratuit aux nouvelles en ligne. Par chance, il nous reste encore radio-canada qui est un organisme publique ne pouvant nous forcer à payer pour l’accès à l’information.

      P.S. Je sais que l’app est gratuite mais attendez-vous à ce que ça change très bientôt. Ou bien ça restera gratuit mais ils vont afficher un message du genre “Le contenu que vous tentez de regarder n’est offert gratuitement que sur La Presse+. Pour y avoir accès ici, veuillez vous abonner à La Presse VIP pour la modique somme de 10$ par mois”. Un investissement de 40 M$ de la part de Power Corporation, c’est certainement pas pour nos beaux yeux.

    • @89170
      “En regardant le site plus.lapresse.ca, qui d’ailleurs est du HTML 5, je vois une section OFFRE iPad. J’y lis : « Faire l’achat de votre nouvel iPad à partir de ce site… ».

      Soudainement, j’ai un doute sur les véritables raisons derrière les choix technologiques et l’exclusivité pour le iPad. Et c’est ça qui me dérange le plus.”

      Bien vu! C’est honteux…

    • “ils y voient un potentiel certain, s’ils ont investi 40M$ dans l’aventure”

      Du petit change pour le king du pétrole à Desmarais

    • @89170 “En regardant le site plus.lapresse.ca, qui d’ailleurs est du HTML 5, je vois une section OFFRE iPad. J’y lis : « Faire l’achat de votre nouvel iPad à partir de ce site… »

      Je crois que vous touchez la cible en plein dans le mille. Un beau partenariat commercial presque frauduleux car caché sous une tonne de fausses bonnes intentions comme par exemple:

      “Ce que je sais, c’est que nous tentons une percée en territoire inconnu, avec une fougue, une confiance et une audace colossales. ” P. Lagacé

    • @paradoxaldream/89170

      Ce qu’il faut comprendre c’est qu’à chaque jour des gens sont payés pour produire un magazine et une mise en page numérique adaptée au contenu. Le but de LaPresse c’est d’avoir une présentation dynamique et interactive qui permet de consulter le contenu facilement tout en ayant des éléments interactif qui sont idéalement pertinents et différent de juste “Une page web avec du texte et photos”, incluant aussi des publicités “interactive”.

      En gros, d’être “limité” au iPad facilite énormément ce travail d’optimisation parce que le nombre de formats est restreints, parce que le ratio de l’écran par exemple change d’appareil en appareil chez Android, aussi la taille. Avec le iPad, on a la résolution du iPad 2 qui est identique au iPad mini (donc tout fonctionne de la même manière mais va juste être un peu plus petit sur l’utilisateur, facile à gérer) et le iPad 3 et 4 sont de même ratio avec exactement le double de résolution dans les deux dimension, aussi très facile à gérer comme différence. Suffit de produire la mise en page pour le iPad 2 avec des images plus haute résolution pour les écrans “rétina” et tu sais que tout va bien fonctionner pour tout le monde.

      Ajoute Android à l’équation, et soudainement au quotidien tout devient beaucoup plus compliqué. Il faut carrément refaire une mise en page adapté à chaque contenu particulier du jour sur d’autres format d’écran. Soudainement tu viens d’augmenter considérablement le travail requis à chaque jour. Même si c’était seulement Android, ça demanderais de multiplier le travail pour s’adapter aux différents hardware, qui ont des ratios différents et même des résolutions différentes pour différents format.

      Pas que c’est impossible à faire, mais oui ça demande plus de travail, ou bien tu fais une version toujours “universelle” et nécessairement en faisant ça tu limite la créativité et ce que les graphistes peuvent faire pour offrir une expérience vraiment adaptée au contenu et tu reviens éventuellement à quelque chose de pas mal similaire à une simple page web, ce qui tue un peu l’idée de départ qui est d’offrir un journal numérique qui est plus que juste une page web avec une entête, une photo et du texte.

      Et bon, c’est sans compter l’aspect technique, qui offre moins de défis dans un certain sens, mais qui en même temps peut mener à plein de situations où quelqu’un s’achète une tablette qui roule mal l’application, se plain que c’est lent, que ça plante, etc, contacte le service à la clientèle de la Presse, bla bla bla. Avec le iPad t’a un contrôle beaucoup plus grand sur ce que tu offres aux clients.

    • @Android fans

      J’ai quelques sites web avec pas mal de traffic essentiellement Québécois et mes stats récentes montrent moins de 3% du traffic sur Android.

      De l’autre côté, je vois une montée assez marquée du iPad et des produits Apple en général.

      Je ne crois pas que Gesca soit dans les patates en misant sur le iPad, même si je peux comprendre la frustration des utilisateurs d’autres plateformes.

      Pour ce qui est de la stratégie Lapresse+, ça c’est une toute autre histoire… Seul le temps nous dira si c’est un bon ou un mauvais ”bet”. À date ça me semble être une ultime tentative du 20e siècle à s’accrocher au 21e… C’est risqué.

    • Pour ceux qui n’ont pas eu la “Chance” d’essayer Lapresse+, voici un petit réconfort: Première chose que j’ai fait après l’avoir essayé: Désinstallation!
      Non mais c’est pas croyable ? Ah, mais oui, c’est vrai: on peut voir des images, du texte et des vidéos!!! A-t-on oublié que c’est ce que le web permet de faire depuis DES années! Pas croyable. 40M$ pour l’équivalent d’une page web! Je suis totalement bouche bée comme je ne l’ai jamais été auparavant.

    • @remington : Regardez la page « plus.lapresse.ca » sur votre PC avec un navigateur récent, jouez avec la taille de la fenêtre et vous allez voir que les images, la vidéo et le texte se redimensionnent automatiquement. La raison est que de nos jours, nous n’utilisons plus des dimensions absolues, nous n’utilisons plus de polices en bitmap, et les graphistes web compétents vont même utiliser le SVG pour les éléments graphiques. De nos jours, la résolution de l’écran n’a en fin de compte plus aucune importance (sauf pour le confort de l’utilisateur).

      Quand on affiche du HTML, le processeur, le contrôleur vidéo, le système d’exploitation, la résolution… tout ça est pris en charge par le moteur du navigateur. Le temps où il fallait tout calculer à la main et où il fallait plusieurs formats d’image est complètement révolu.

      Alors évidemment, à cause des impératifs liés à l’interface, il n’est pas possible d’avoir la même mise en page et la même interface pour un écran 10″ et pour un écran 4″. Même si l’écran 4″ d’un téléphone récent haut de gamme à une résolution supérieur au iPad 2 ou au iPad mini, l’interface doit être adaptée à la taille des doigts. Et puis il faut penser aux yeux des gens un peu plus âgés.

      Cela veut dire qu’il faut au moins deux mises en page : une pour les téléphones et une pour les tablettes.

      Par contre, entre une tablette Android et une tablette Apple, la seule différence est le format 4/3 ou 16/10. Et soyons honnêtes, la différence entre les deux formats est tellement minime qu’elle ne nécessite pas de mise en page particulière. Dans le pire des cas, si on veut absolument que l’affichage soit exactement pareil, il suffit d’ajuster un peu la taille des marges dans la feuille de style. Il faudrait vraiment être incroyablement perfectionniste pour faire deux mises en page juste pour cette différence.

      Si nous étions en 1997, du temps du HTML 3.2, j’aurais été d’accord avec vos arguments. Mais nous sommes maintenant en 2013 et vos arguments sont maintenant anachroniques. Non seulement une mise en page commune n’est pas impossible à faire, mais cela ne demande pas plus de travail. Cela ne limite aucunement la créativité et les « expériences adaptées au contenu » (vive le management speak).

      Vous dites que faire une version “universelle” revient à faire quelque chose de similaire à une page web. Je crois que vous n’avez aucune idée de ce que peut faire le HTML 5. Encore une fois, dans la petite présentation de l’application que j’ai regardée, je n’ai rien vu qui pouvait la distinguer d’une page HTML 5 ordinaire.

      @jon8 : Je suis curieux. Je regarde actuellement les stats d’un de mes clients (le contenu est strictement d’intérêt local). Le gros c’est IE, suivi de Chrome et Firefox. Safari est à 11,6% (8,1% il y a un an). Si on enlève les iPhone et les Mac, il ne reste donc pas grand-chose pour les iPad (malheureusement, le programme de stats ne fait pas la distinction Mac/iPad/iPhone). Vous dites qu’Android est à moins de 3% pour vous (2,4% pour moi, 0,7% il y a un an, incluant téléphones et tablettes). À combien sont les iPad pour vous?

      Pour ce qui est du pari de LaPresse+, je crois que ce n’est pas dans les contenants que résident les chances de survie des quotidiens, mais dans le contenu. Je crois que l’avenir financier passe par la qualité et la profondeur des articles, pas dans le bling-bling.

      Plus important encore, il ne faut pas que le quotidien laisse penser à des conflits d’intérêts entre l’information qu’il donne et des intérêts financiers avec des partenaires.

    • @89170

      Même aujourd’hui les pages web sont quand même conçu en fonction d’une résolution minimale et utilisent rarement toute l’espace, en fait le “truc” pour rendre ça universel c’est carrément d’être une longue languette de défilement vertical qu’on adapte à la largeur de l’écran et c’est tout. Ça fait bien la job dans beaucoup de cas, mais c’est quand même un compromis en vue de la compatibilité. Faire une interface qui fonctionne bien et qui a du sens pour tous les formats implique des compromis, même si c’est effectivement très faisable. Ce n’est juste pas optimal.

      L’intérêt d’avoir une App dédiée c’est justement de ne pas avoir à faire ces compromis.

      Et bon, l’avantage de pouvoir être consulté de façon conviviale en étant hors-ligne joue beaucoup sur l’intérêt d’une application.

    • Moi, ce qui me souffle, c’est que le développement de la presse+ ne se soit fait que sur le ipad…Je lis ce journal depuis que je suis consciente que l’actualité existe dans le monde. Maintenant, on me fait un sacré coup de Jarnac car puisque je ne suis pas un membre fervent de la religion Apple, je n’ai pas accès à cette nouvelle version de mon journal.

      Difficile de comprendre comment tant de têtes peuvent arriver à la conclusion unique du Ipad.

      Je crois que la presse vient de faire une erreur monumentale de gestion et que si ses dirigeants ne rectifient pas le tir très rapidement, l’idée géniale du journal sur tablette n’aura malheureusement été qu’une idée géniale de 41 millions vouée uniquement aux amateurs de pommes…

      Tristounet…

    • Selon l’éditeur-adjoint et VP information de La Presse, M. Éric Trottier: “la réaction plus qu’enthousiaste du grand public depuis la sortie de notre premier numéro sur tablette, nous encourage à poursuivre dans cette veine” !!! Soit il n’a pas lu les 100+ commetaires sur ce blogue, soit il fait de l’aveuglement volontaire. Je suis vraiment sidéré…

    • Je rage aussi contre le fait que la Presse+ soit disponible uniquement sur une plateforme fermée. Comment pouvez-vous vous associer à une entreprise que prend ses clients pour des valises?
      Et dire qu’à la maison nous sommes encore abonnés à La Presse papier depuis presque 40 ans. Comme prix de fidélité nous sommes donc exclus de la nouvelle Presse virtuelle parce que nous n’achèterons jamais un produit d’Apple!

    • domage que ca soit ipad only , vous vous tirez dans le pied en vous enlevant 2/3 des devices inteligentes

    • Ne vous en faites pas M. Lagacé. Vous avez un bon boss qui aime les jeunes. Attention cependant. Le problème n’en n’est pas un de plate-forme comme vous le suggère plusieurs de vos lecteurs. L’angoisse devrait plutôt vous interpeller en ce qui a trait aux plates-chroniques juvéniles. Contenu? C’est encore un mot important pour un Android?

    • HTML5.

      Une appliucation basée sur un fureteur aurait rejoint tout le monde. Sur une tablette, surtout a 10pouces, pas besoin d’application puisque la grandeur d’écran permet l’accès direct à la version web.

      Si le site web est amputé je vais me tourner vers d’autre sources d’information.

    • Dans un écosystème gratuit basé sur la publicité, de s’aliéner ainsi d’un si grand nombre de lecteur ne fait pas de sens.

    • Beaucoup de frustration et de haine que je m’explique mal dans de nombreux commentaires anti-Apple. Faut vraiment avoir un problème pour haïr une compagnie de produits électroniques à ce point, il y en a qui devraient songer à consulter, à mon avis. Ça me fait penser au complexe d’infériorité de certains résidents de Québec par rapport à Montréal…

      Quant à La Presse +, bof et re-bof et je dirais même plus re-re-bof, je l’ai essayé sur mon iPad mini, je préfère de beaucoup lire La Presse dans le navigateur (Safari), je déteste le mode plein écran pour une simple chronique…

    • @imoi
      La grande majorité des commentaires “anti-Apple” comme vous dites n’en sont justement pas.
      J’en ai rien à cirer si vous avez un iPad et que vous pouvez lire LaPresse+ dessus, grand bien vous en fasse! Mon père a un iPad, j’ai joué un peu avec et je reconnais la qualité de l’appareil. Je ne m’en acheterai jamais un tout simplement parce que ça ne répond pas à mes besoins, mais je n’ai rien contre ceux qui possèdent des produits Apple.

      Ce que nous déplorons c’est l’exclusion de la grande majorité du lectorat de La Presse!
      Il aurait été si facile de simplement refaire la page web de La Presse en HTML5 et de plaire à tout le monde en même temps…

    • Bravo KLOUPE .Entièrement d’ accord avec vous! C’est vraiment d’encourager une surconsommation
      de ”gugus” qui vont se retrouver dans les centres d’enfouissement a très court terme.Moi qui croyais que le bon cote de l’info en ligne serait de sauver des forets.On est en train de créer un problème de déchets électronique bien pire! Pauvre nous,on ne comprendras que trop tard.

    • @imoi

      quand vas-tu vendre tes AAPL a 1000$.tu ne nous raconte pas tout l’argent quetu fait cette annee?

    • Ouf ca va mal dans le village d’asterix…y’a pas beaucoup de choix de sources d’informartions dans la langue locale.

    • Comme plusieurs propriétaires de I pad 1 je me sens floué par Apple. 3 ans pour 800$ et déjà obsolète Fiouuuuuu

      Oui il y va y avoir une révolution dans le monde des médias….Je suis en train de revoir completement ma façon de m’informer et de me divertir mais la nouvelle technologie n’occupera qu’ une part minime dans ma réorganisation.

    • @dandumais qui demande quand je vais vendre mes actions AAPL à 1000$: franchement, j’ai déjà vu des questions stupides, mais là, ouf, je vous donne la médaille d’or, réponse calibrée à la hauteur de votre question: quand elles seront à 1000$, champion!

    • Et puis zut! Je ne pourrai voir comment vous adapterez vos chroniques puisque je n’ai qu’un vilain iPad de première génération!

    • Si on est limité en ressources et qu’on veut mettre un produit sur le marché rapidement, c’est une pratique généralisée de viser en premier le marché Apple. Rien de vraiment extraordinaire ici.

      Sauf que 3 ans et 40M$, ce n’est ni rapide ni limité en ressources…

    • @imoi

      meme vos petits enfants n’auront jamais 1000$ pour vos actions.hoink hoink!

    • @paradoxaldream “Il aurait été si facile de simplement refaire la page web de La Presse en HTML5 et de plaire à tout le monde en même temps…”

      Plus facile certainement, mais vraiment différent de ce qui se fait déjà ailleurs ? Pas vraiment.

      C’est ça qu’il faut comprendre de LaPresse+, c’est une plateforme optimisée pour l’appareil qui la lit, et pas juste “un nouveau site web”. Tout le monde a ça un site web. On connait les limites.

      D’ailleurs, depuis la popularité grandissante des appareils mobiles, le paradigme a changé vers les applications en priorité pour les utilisateurs pour les sites web.

      Facebook par exemple pensait exactement comme toi au départ avec le iPad “Pourquoi faire une application quand on peut faire un site web.” C’est l’approche qu’ils ont eu au départ, refusant de faire une application pour la taille du iPad. Éventuellement ils se sont rendu compte que leur clientèle préférait une application et ils ont changé leur fusil d’épaule. Même qu’au départ l’application roulait essentiellement du HTML 5, mais pour des raisons de performance, ils ont dû éventuellement la réécrire au complet pour la plate forme pour mieux utiliser les ressources de l’appareil.

      Au final une application ou un site web HTML5 fonctionne moins bien, moins “optimalement” qu’une bonne application écrite bord en bord pour le système.

      D’ailleurs, LaPresse+ n’est pas vraiment en concurrence avec le site Web, en réalité c’est plus proche d’un concurrent au format papier. Tu reçois un fichier numérique pouvant même être consulté hors ligne (sauf pour certains éléments comme les vidéos) au lieu d’un journal. Mais pour savoir ce qui se passe en ce moment tu vas continuer d’aller sur LaPresse.ca. Le papier va continuer d’exister, mais tranquillement LaPresse+ (qui va surement être porté d’une façon ou d’une autre sur Android) va finir par prendre une part de marché papier de LaPresse.

    • @dandumais? quel âge avez-vous? 8 ans? c’est pas vieux pour un devin…

    • par exemple :

      http://www.infoq.com/news/2012/09/Facebook-HTML5-Native

    • @remington : Encore une fois, il est possible de faire exactement la même chose que l’application LaPresse+ en HTML 5. Le même look, les mêmes fonctions. Même le hors-ligne est possible. L’API pour cela existe, tout comme l’API pour le système de fichier. On peut même faire du push avec les websockets.

      Il n’y a aucune raison technique pour utiliser une application native à l’iPad.

      Je ne vais pas nier qu’aujourd’hui les pages web sont généralement conçues avec une résolution fixe. Le site LaPresse.ca en est un exemple. Mais amusez-vous à faire des Ctrl,+ et des Ctrl,- avec votre navigateur et vous allez vous rendre compte que ce n’est absolument pas nécessaire. La mise en page reste la même, peu importe la résolution. Encore mieux, comme je vous l’ai dit, regardez la page plus.lapresse.ca, changez la dimension de la fenêtre, ce qui est équivalent à changer la résolution, et vous allez vous rendre compte que les résolutions fixes sont purement arbitraires. Encore une fois, nous ne sommes plus en 1997.

      Ces résolutions fixes sont utilisées pour trois raisons.

      La première est une raison de culture. Tout le monde utilise un CMS et tout le monde utilise toujours les mêmes feuilles de styles. Les gens changent les données, mais jamais la mise en page. La raison est qu’évidemment faire une mise en page prend du temps. Les publications écrites sont plus ou moins obligées de le faire chaque jour, mais ce travail n’a jamais réellement fait partie de la culture web.

      Si j’ai bien compris, la « révolution » de LaPresse+ est que justement la mise en page serait adaptée aux articles. C’est très bien, mais il faut bien comprendre que ce n’est pas une révolution technologique, ce n’est une révolution que dans le sens où La Presse va utiliser des infographistes pour la mise en page des articles publiés au lieu de toujours utiliser un seul et unique modèle.

      La Presse aurait très bien pu dire que c’était le site LaPresse.ca qui aurait eu droit à cette « révolution » au lieu de créer une application iPad et nous aurions été tous contents.

      La deuxième raison est aussi une question de culture. Les utilisateurs d’ordinateurs sont habitués à travailler avec des fenêtres. La plupart du temps nous sommes avec la fenêtre maximisée, mais même là les utilisateurs peuvent rajouter plein de barres d’outils ou des extensions en haut, sur les côtés ou en bas. Le résultat est qu’on ne sait en fait jamais quel est le rapport largeur/hauteur. À cause de cela, prévoir une mise en page est impossible. Il y a bien les mises en page fluide (ou liquide), mais cela demande beaucoup de vérification et d’ajustement.

      Par contre, il y a une solution : le mode plein écran. Appuyez sur F11. Et voilà! Même sur les ordinateurs, il est possible de réduire les choix à 4/3, 16/10 ou 16/9. Comme les résolutions n’ont pas d’importance, la mise en page ajustée devient tout à fait réaliste. (Et avant que vous me posiez la question, oui, il est possible pour une page web de faire passer le navigateur en mode plein écran sans l’intervention de l’utilisateur.)

      Finalement, il reste la troisième raison : Internet Explorer. Ce logiciel est très en retard sur Firefox, Chrome, Safari, Opera et tous les autres pour ce qui est des normes HTML. Pire, pour pouvoir installer IE 10, il faut Windows 7 au minimum. XP est limité au catastrophique IE 8 et Vista au pas très bon IE 9.

      Si La Presse avait dit LaPresse+ oblige le plein écran et exige Firefox, Chrome, Safari ou Opera, je suis sûr que tout le monde aurait pu s’adapter. Le résultat est que nous aurions tous eu exactement la même chose que l’application iPad. LaPresse+ n’aurait pas été limité au très petit marché de l’iPad, mais à tout le monde. Sauf que ce n’est pas le cas et je crois donc que nous sommes en droit de nous poser des questions. Ou bien il y a sérieusement des gens incompétents, ou bien l’exclusivité (même si elle est temporaire) pour les iPad récents est plus une question d’entente confidentielle entre La Presse et Apple.

      Hmmm… Est-ce qu’un journaliste de La Presse pourrait enquêter sur ça?

      Pour être honnête, peu importe que cette restriction soit due à de l’incompétence ou au partenariat entre La Presse et Apple, cela ne me pose pas vraiment de problème (en passant, étant donné qu’Apple vend des iPad personnalisés aux couleurs de La Presse, il est évident qu’un partenariat existe entre les deux). J’admets que je ne suis pas un fan d’Apple, je considère qu’au niveau éthique cette compagnie est devenue encore pire que Microsoft ne l’a jamais été, mais Google et évidemment Microsoft sont très loin d’être blancs comme neige. C’est un peu gang de rue, motards et mafia pour moi.

      Par contre, cela ne change pas que vous avez tort! ;-)

    • LaPresse du dimanche de retour…… sur Ipad. Je paie pour un abonnement et je n’ ai pas droit à l’édition du dimanche. Par-contre si j’étais propriétaire d’un Ipad , j’aurais l’édition du dimanche et ce gratuitement! Bravo LaPresse vous venez de perdre un abonné!

    • @remington : J’ai oublié. Prenez Firefox ou Chrome (évidemment pas IE) et recherchez Bananabread demo. C’est un FPS en 3D écrit en HTML 5 fait par Mozilla. Vous devriez réaliser que si le HTML 5 est assez puissant pour faire un FPS, il l’est bien suffisamment pour LaPresse+.

    • J’ai un tablette Windows. Ce n’est donc pas demain que je pourrai
      lire cette Presse+. Mais je puis installer mes applications Windows, et
      donc lire la version html de la Presse. C’est là l’avantage qui fait ue
      je ne regrette pas mon acquisition.
      ===
      Je constate que dans une grande chaîne de matériel informatique,
      les ventes de matériel Apple sont devenues rareté depuis quelque
      temp.

    • Je n’ajouterai pas au débat religieux qui a déjà pris trop de place.

      Ce que je peux dire, c’est que ce nouveau produit est tout à fait superbe et un magnifique successeur à la version papier.

      Longue vie à La Presse+! :)

    • D’accord que techniquement, pour une grande partie des apps disponibles que ce soit sur Apple ou Android, le HTML5 aurait pu parfaitement faire l’affaire (parfois même un simple site mobile traditionnel) et ce, pour beaucoup moins cher en développement, test et support. Je peux pas dire dans le cas de LaPresse+, peux pas l’essayer…

      Par contre, il faut considérer l’aspect marketing. Apple a vraiment fait un super travail pour habituer les gens à l’idée des “app stores”. C’est devenu la façon standard de se procurer des applications sur mobile/tablette. Si vos clients ne vous trouvent pas sur le Apple ou Play store, possible qu’il ne vous trouveront pas du tout… il y a aussi moyen de faire des apps hybrides, mais j’ai pas envie d’écrire un post trop long.

      Petit mention pour le Chrome store de Google qui tente de recréer le concept des stores mais avec des applications HTML5. Sauf qu’à ma connaissance, la pénétration commerciale n’est pas encore très grande.

    • @imoi

      tu racontais tes bons coup sur le blogue de la bourse….pourquoi pas partager les mauvais aussi?
      tu te fait surement planter

    • @89170
      Le HTML5, c’est super, mais jamais il ne pourra faire compétition à une application native tant sur la richesse de son interface que par ses performances. De grandes compagnies, dont Facebook, ont remplacées leurs applications HTML5 par du natif pour cette raison. Ceci dit, pour 40 millions de dollars, il n’y a pas de raison (autre que la politique ou l’incompétence) de ne pas avoir une application native pour chacune des plateformes les plus populaires.

    • *vous répétez

    • Pendant que j’y pense… si je comprend bien le concept, le contenu de LaPresse+ doit être accessible offline, non? J’ai cru comprendre qu’il est chargé seulement la première fois que le client se connecte dans la journée.

      Ça ne serait pas là une raison qui rend l’utilisation d’une application native préférable par rapport à HTML5? J’imagine que le contenu est téléchargé dans un format compressé ou quelque chose du genre.

      Ça peut effectivement faire paraître l’application plus performante dans la mesure ou le contenu n’est pas téléchargé sur chaque page.

      En tout cas, j’imagine qu’à 40M$, ils ont amplement réfléchit à la question HTML vs. natif…

    • @89170 : À propos du FPS en HTML5 :

      Justement, est-ce que le FPS en question roule mieux sous HTML 5 que dans une application native sur le même matériel ?

    • @bonserge,

      non. Il est possible d’avoir une application HTML5 avec le contenu téléchargé une seule fois et la compression n’est pas un facteur, c’est transparent. Bref, il n’y a pas de vraie raison autre que Le Presse et Apple se sont accoquinés pour faire la promotion de leurs produits respectifs.

      Quant au 40 millions, imaginons simplement que les gens qui ont gravité autour du développement font partie de la constellation des entreprises du propriétaire du journal. Dans ce cas, 40, 50 ou 60 millions, ça ne change pas grand chose, ça revient dans la même poche.

    • BOSTON – J’aimerais que tu commentes les explosions de Boston et de la chasse à l’homme qui s’en suivit. A-t-on utilise un canon pour atteindre une mouche, avec la benediction du chef de l’État? Fallait-il mettre toute une métropole régionale sous anesthesia et faire fi des libertés civiles?

    • Je constate que je ne suis pas la seule complètement frustrée…et j’espère que vos patrons viendront nous lire et apprendre de leur grosse erreur.

      «L’article complet est disponible sur LaPresse+» …wow, bravo. L’art d’éloigner son lectorat vers d’autres sources GRATUITES.

      Les gens ayant un ipad 2 est tellement minimes…inconcevable que vous ayez cernés que ce marché, vraiment…l’équipe de conception et de marketing devraient se trouver une autre job.

    • Une version Android aurait dû être priorisée, ou au moins une sortie simultanée aurait suffit. C’est l’effet d’une gifle au visage pour tout les utilisateurs du système Google.

    • On ne peut pas dire que LaPresse+ a été créé pour l’avenir, mais plutôt pour le passé. Il y a 3 ans, Apple possédait le monopole des tablettes, ajourd’hui ils se font dépassé par Android et ça va s’accentuer.

    • @jaylowblow, vous n’avez pas pu vous empêcher d’envoyer une petite flèche à M. Lagacé comme vous l’avez fait avec M. Therrien… Ah, ça doit être encore une blague j’imagine. Les blogueurs ont le mérite d’exprimer leur opinion à visage découvert, pas sous le couvert d’un pseudo.

      Quant au sujet, j’ai pas de IPad ni autre tablette d’ailleurs. Mais à lire les commentaires, ça ne ressemble pas à un début de success story.

      Nicholas Ninousky

    • encore bloqué, mes commentaires ?

    • On ajoute l’insulte à l’injure: une presse du dimanche disponible seulement sur iPad! Quelle belle reconnaissance pour les abonnés qui payent leur journal et qui en sont privés.

      Je commence à comprendre pourquoi Power Corp refuse de divulguer les résultats financiers de Gesca. Quel beau gaspillage d’argent. J’espère que le Robin des banques, Yves Michaud, va réussir à forcer Power Corp à être plus transparent envers ses actionnaires.

    • C’est du beau travail !

    • Comme ancien journaliste, je vois sans aucune difficulté le point de vue de M. Lagacé. L’évolution des médias “portatifs” nous amène à l’aube d’une nouvelle ère en communication.

      Quant aux grognons qui décrient le fait que l’application ne roule pas sur leur “vieux” iPad de première génération: c’est la stratégie d’Apple qu’il faut critiquer, pas La Presse+… voyons donc! Quant aux utilisateurs d’Android, soyez patients. ce n’est certainement qu’une quetion de temps. Bravo aux artisans de La Presse!

    • Je reviens. J’ai pas craché dans la soupe mais, pour être franche, je suis plus à l’aise avec Cyberpresse (La Presse.ca). J’ai téléchargé La Presse + et j’aurai probablement envie de l’utiliser à plein, mais j’aime bien mes vieilles pantoufles.

    • dcsavard

      C’est sûrement possible de faire ça en HTML5, mais était-ce la meilleure option? Ça fait quelques années qu’on en parle du HTML5 mais pourtant, on ne peut pas dire que les applications natives sont en déclin. Il doit bien y avoir des raisons à cela, non?

      Je ne pense pas que les gens qui ont fait l’application ignore l’existence du HTML5. Alors pour ma part, comme je n’ai pas essayer l’application, je leur laisse le bénéfice du doute qu’ils ont prit la bonne décision au niveau technique.

      C’est plutôt au niveau de la décision de tronquer certains articles sur lapresse.ca ou d’offrir une édition du dimanche seulement sur iPad que je critique. On se sent comme un lecteur de deuxième importance si on en pas de iPad 2e génération ou plus. Il y a un manquement évident sur le plan marketing/communications.

    • @lego31 : Pour la performance, non, le HTML 5 ne pourra jamais concurrencer les applications natives. Tout comme une application Java ne peut pas concurrencer une application en C++, ou tout comme une application en C++ ne peut pas concurrencer une application en assembleur. Cependant, je vois mal comment LaPresse+ pourrait justifier ce besoin en performance, surtout depuis que les navigateurs utilisent les accélérations matérielles.

      Pour ce qui est de la richesse de son interface, par contre, tout ce qui peut être fait en natif peut être fait en HTML 5.

      Finalement, pour 1 ou 2 millions de dollars il n’y aurait pas de raisons de ne pas avoir une application iPad / Android /Windows 8 RT et même une application PC. Les 40 millions n’étaient certainement pas pour le développement de l’application iPad.

      @slerge : Je possède une Nexus 10, mais je crois que prioriser une version pour tablette Android aurait été à la limite de la stupidité. Les iPad 2 et plus, au Québec, ne sont qu’un très petit marché, mais les tablettes Android, toujours au Québec, sont pour l’instant carrément anecdotiques. Cela va prendre au moins 2 ou 3 ans pour que les tablettes Android dépassent Apple (je parle encore et toujours du marché québécois). Pour moi, ce qui aurait dû être priorisé est ce que les gens utilisent le plus : les PC.

      @bonserge : Le HTML 5 a ses problèmes. Il a même beaucoup de problèmes. Par contre, mis à part les problèmes liés à la compétence de ses employés si l’application est développée à l’interne, cela ne concerne pas vraiment une application aussi basique que LaPresse+.

      Pour ce qui est de la meilleure option, cela dépend de ce que La Presse veut faire avec cette application. Par exemple, “remington” a mentionné Facebook. Le modèle d’affaire de cette entreprise fait en sorte qu’elle a besoin d’une application qui collecte les données personnelles des gens qui utilisent son service. Avoir accès aux contacts, avoir accès à l’historique des appels téléphoniques et des SMS, savoir quelles applications les gens utilisent, quels sites web ils vont voir, tout ça a une valeur commerciale pour Facebook. Et pour pouvoir obtenir ces informations, il faut avoir un contrôle quasi complet sur le téléphone ou la tablette, ce qui ne peut pas se faire avec le HTML 5 où les applications sont un peu enfermées dans une cage.

      Surtout, il ne faut pas oublier que l’objectif de La Presse n’est pas de satisfaire ses lecteurs, mais de faire des profits. La Presse parle de son application, mais l’entreprise ne décrit pas vraiment son modèle d’affaires. La Presse a choisi la gratuité. Alors comment compte-t-elle faire des profits?

      Les revenus publicitaires des sites web sont généralement décevants. Très peu de personnes cliquent sur les publicités. Pire, beaucoup de gens installent des extensions pour bloquer l’affichage de ces publicités.

      En fait, il est tout à fait possible que LaPresse+ utilise déjà le HTML 5 comme base et que l’application ne serve qu’à contrôler les lecteurs et convaincre les clients de La Presse que les lecteurs vont effectivement voir les publicités. (Ceci n’est que pure spéculation.)

    • ”Les revenus publicitaires des sites web sont généralement décevants. Très peu de personnes cliquent sur les publicités. Pire, beaucoup de gens installent des extensions pour bloquer l’affichage de ces publicités.”

      C’est certain qu’à un prix de 20$ du 1000 impressions et avec un taux de clic de moins de 0,5%, c’est moins facile de vendre de la pub qu’à l’époque de la pub imprimée ”aveugle en tracking ROI”!

      Le modèle d’affaire gagnant, c’est Google qui l’a trouvé. Non seulement Lapresse+ ne réussira pas nécessairement à convaincre ses lecteurs mais elle ne réussira pas nécessairement non plus à convaincre ses clients réels, les annonceurs.

      Ceci dit: je leur souhaite bonne chance tout de même. L’effort est là.

    • je relance mon commentaire d’hier, pogné dans les filets de la modération pour je ne sais quelle raison:

      @89170

      Si je prend les 3 derniers mois, j’ai environ: IE 45%, Safari 25%, Chrome 16%, FF 9%.

      Même période mais en 2012: IE 63%, Chrome 12%, Safari 12%, FF 12%

      et, effectivement, Android passe de 0.3% en 2012 à 2.8% en 2013. Ça reste tout de même très discret comme présence.

      Ce que je retiens dans tout ça c’est que IE est en chute libre, Chrome grignotte des parts, Firefox perd du terrain et les appareils Apple en gagne beaucoup.

      Tout ça dans un marché franco Québécois d’âge 30-60 (ma clientèle), ce qui est bien sûr en lien direct avec les stats. J’ai des amis qui ont des sites web dans d’autres pays (USA, Europe) et c’est totalement différent.

    • LaPresse (et les autres médias du genre) se battent surtout contre le UGC
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Contenu_g%C3%A9n%C3%A9r%C3%A9_par_les_utilisateurs

      C’est plate à dire, mais lorsqu’il y a autant de contenu généré gratuitement sur le web, c’est difficile de justifier des dépenses de journalistes/chroniqueurs professionnels. Bien sûr, la qualité est là, mais est-ce que les gens vont accepter de payer ? Quand je dis ”payer” c’est directement ou indirectement (via la pub).

      Pis d’un autre côté, il serait complètement ridicule d’obliger les professionnels du métier à réduire leur salaire pour compétitionner avec le UGC, ou même à se ”prostituer” en générant du contenu spécifiquement fait pour plaire au annonceurs, ou encore à fournir du contenu de façon ”industrielle”…

      Bref, l’industrie vie un peu ce que le secteur manufacturier local a vécu (et continue à vivre) avec l’essor de la Chine et ses coûts de production très bas. Nous ne fabriquons plus certains trucs et peut-être que nous ne génèrerons plus certains types de contenu bientôt… Dommage mais peut-être inévitable.

    • Bravo !
      Il va malheureusement se trouver des pisse-vinaigre pour soupçonner une sombre conspiration du Triangle de la terreur formé par Apple, Gesca et Harper… :-)

    • @jon8 : 25% de Safari? Je suis curieux… quel genre d’information le site offre-t-il? Est-ce lié à la mode, à la culture ou aux arts?

      (Dans mon cas, je ne veux pas trop dire ce que c’est pour des raisons de confidentialité, mais j’imagine qu’on pourrait les classer dans une catégorie équivalente à “services gouvernementaux”.)

      @voeckler : Harper n’a rien à voir dans ça, mais il y a un partenariat entre La Presse et Apple et, dans ce genre de partenariat, des ententes d’exclusivité sont relativement courantes, même si elles ne sont que temporaires. Une annonce disant « La Presse maintenant disponible sur iPad » est une belle pub pour Apple. Et les pubs, cela se paye. Surtout que cette pub est intéressante pour Apple étant donné qu’elle perd rapidement ses parts de marché.

      Disons que si j’avais été Gesca, je ne me serais pas gêné pour aller cogner à la porte d’Apple pour leur proposer de retarder le lancement sur Android moyennant un petit encouragement. Je ne cracherais certainement pas sur de l’argent facile. Et vous?

    • @voeckler
      Remplacez Harpeur par la compagnie qui a développé ce futur vaporware et qui va demander un $20 million supplémentaire à Gesca pour développer le coté Android.
      Cette compagnie s’est trouvé une bonne vache à lait. Ca ne me surprendrait que ça soit les mêmes qui ont créé l’avant dernière version de SAQ.COM qui était de qualité douteuse et avait couté cher.

    • Je savais que les cossins de Apple se vendaient beaucoup plus cher que les autres(sans raisons d’ailleurs), mais là, ça dépasse tout entendement, 40millions$$ pour une poignée de client qui utilisent la dernière technologie de la pomme!! En oubliant ceux qui utilisent la première version de cet autre gadget inutile affublé du logo du fruit interdit déjà entamé!

      40millions$ et 3 ans??? Soit Desmarais est dépassé par les événements ou soit il est est en train de devenir sénile. Pour le quart du prix et la moitié du temps, mon voisin aurait pu faire LaPress+ accessible à tous!!!

      Et pour la révolution…. on repassera! Une révolution aurait signifié l’arrivée de quelque chose de nouveau et exclusif; il ne faut pas avoir navigué sur le web bien longtemps pour croire que LaPresse+ est une révolution.

    • @ tataboy: “Quant aux grognons qui décrient le fait que l’application ne roule pas sur leur “vieux” iPad de première génération: c’est la stratégie d’Apple qu’il faut critiquer, pas La Presse+…”

      Peu importe, je suis une abonnée à La Presse, édition papier. Je ne suis même pas en mesure de lire le contenu de La Presse+ puisque j’ai un iPad de première génération.

      Donc la personne qui possède un iPad 2 et qui ne paie aucun abonnement pour recevoir La Presse, bien elle a accès à plus de contenu que moi, qui paie pourtant un abonnement….

      Et même si j’avais un iPad2, je ne l’utiliserais pas au travail. Je préfère lire l’actualité de mon ordinateur. Il me semble que de rendre LaPresse+ sur un navigateur aurait été plus logique.

    • Point de vue intéressant de Stéphane Baillargeon dans le Devoir de ce matin:

      http://www.ledevoir.com/societe/medias/376257/medias-karl-groucho-et-la-presse

    • A quand une application Android avec ma tablette de ASUS pour accéder a la Presse Plus ?

    • @gl000001 : J’ai déjà vu comment les contrats touchant l’informatique étaient attribués. Un fonctionnaire qui n’y connaît rien hérite du projet. Il devrait faire une analyse des besoins, préparer un cahier des charges et finalement lancer l’appel d’offres, mais comme il n’a aucune compétence dans le domaine, il ne sait absolument pas comment faire ça. Il ne sait ni analyser les besoins ni préparer un cahier des charges. En fait, il ne sait même pas qu’il devrait faire une analyse des besoins et préparer un cahier des charges.

      Alors pour lui, l’appel d’offres consiste à rencontrer au hasard une entreprise (généralement quelqu’un de sympathique qui lui a laissé sa carte d’affaires pendant une soirée de réseautage) et il demande à cette entreprise de s’occuper du projet en donnant pour seule information l’enveloppe budgétaire maximale. Cette entreprise se retrouve à avoir toute la liberté qu’elle désire et il n’y a aucun contrôle nulle part.

      Quand par malheur il faut absolument justifier l’attribution du contrat par plusieurs soumissions, comme le fonctionnaire veut se débarrasser de cette patate chaude, c’est généralement la première entreprise qui va trouver d’autres fournisseurs et coacher le fonctionnaire pour obtenir les autres soumissions.

      Ensuite vient le temps des dépassements budgétaires.

      La commission Charbonneau n’est que la pointe de l’iceberg.

    • Finalement, d’après tout ce que j’en lis et en entends, La Presse+ c’est simplement une meilleure façon de vendre des lecteurs à des publicitaires…

    • Finalement, ils sont rendus à 282 agresseurs à Boston. Je vais m’abonner à La Presse+ si Rima et vous PL allez nous présenter ces nouveaux imams et nous instruire sur le Coran. Savez-vous que les 2 frères victimes de cette agression lors du marathon de Boston ont comme préférence la crème glacée au chocolat? Si Rima ne le sait pas, elle peut le demander à Hétu. Les imams ont-ils une barbe? Et la femme, l’instruction etc…Vive la Sainte Chiarraa! Pourquoi pas, on est tous une gang de tarés face à l’Islam et je doute que La Presse+ nous aide+.

    • Je crois que pour les artisants la comparaison serait plus exact en comparant avec le cinéma muet vs parlant…

      Certain se réaliseront, d’autre surviveront, d’autre plus rare transcenderont leur médias pour rester eux même et resté pertinent peu importe le medium.

      Mais je m’amuse vraiment avec ce medium.

    • Je suis étonné des commentaires négatifs entendu ici, Je suis emballé par la nouvelle presse +,
      Contrairement aux autres journaux ou on ne fait que reproduire l’original, La Presse fait preuve de beaucoup d’innovation avec ce nouveaux medium, Etant un lecteur assidu de La presse depuis plus de 30 ans, je suis fiere de connaitre cette évolution de mon journal. Longue vie à La Presse +

    • ..@JeanMaillet,23 avril 2013,10h14:« (….) une meilleure façon de vendre des lecteurs à des publicitaires…»

      Mais n’est-ce pas exactement ce que font «Touïtteur» et «Fécebouke»? Et ça l’air rentable en diable pour ces deux-là. Mais il faut quand même admettre que La Presse+ a pas mal plus à offrir à ses lecteurs que les deux autres machins, non?

    • Moi je dis bravo à La Presse pour cette nouveauté extraordinaire qu’est LaPresse+.
      Si de très nombreuses possibilités s’offrent aux journalistes, il en est de même pour nous, les lecteurs avec ce nouvel instrument.

      Et c’est TANT MIEUX!!! Merci LaPresse.

      Pour le reste, la petite guéguerre entre les pro-Apple et les autres ne m’intéresse pas. Cet élément est hors sujet.

      Il fallait bien que LaPresse+ débute quelque part, et tant qu’à développer un nouveau médium, l’environnement iOS est probablement plus facile à gérer car plus uniforme. Le iPad 1 n’est pas supporté? Je crois qu’il s’agit ici surtout d’une question de résolution d’écran et de réactivité.
      C’est normal et c’est une question de lisibilté et de souplesse d’utilisation.
      Pour ce qui est d’Android, et bien je crois qu’une version sera bientôt disponible et de ce côté de la clôture aussi, il n’y aura que les versions récentes qui ne seront supportées.

      C’est un peu ça l’histoire de l’informatique… Vaut mieux faire un produit que de ne pas le faire, même si ce n’est pas tout le monde au début, qui peut y gouter.

      MERCI et BRAVO encore à toute l’équipe.

    • Vive la savergarde d’arbres et de papier et toute la pollution…
      Maintenant, faut que M. Lagacé cesse de se regarder le nombril et vous aurez un succès garanti!

    • ……………………………….Une p’tite question………………..

      Vos patrons ont-ils pensé à ceux et celles des lecteurs/lectrices qui, vivant en région “éloignée” où La Presse “papier” n’est pas livrée et où l’accès à internet est soit inexistant ou limité (satellitaire), ont payé et qui paient encore pour “Lapressesurmonordi”? Ce que vous me dites, à mots couverts, c’est que, en payant pour avoir un abonnement à “Lapressesurmonordi”, j’me fais “fourrer”, n’ayant pas accès à “La Presse +”…merci de m’avoir informé.

      À quoi me servirait un “i-patente/machin” si je n’ai pas accès à un réseau 3G, minimum, ou 4G?

      Et pourtant, je demeure à moins de 100 kilomètres de Montréal!

    • Les journalistes robotisés de la future gogosse plus devront-ils être, eux aussi, ouvertement fédéralistes ou “dans l’espace” il n’y aura plus de politique ?

    • @89170
      J’ai déjà vécu semblable dans le privé également. L’équipe technique qui investigue pour l’acquisition d’un système, optimise la machine, la BD et le logiciel tout en minimisant le prix. Mais le VP prend le moins cher pour ces trois catégories. Ca fait que la maintenance, la programmation … font que le cout est plus élevé qu’avec le choix initial.

    • On comprend pourquoi on a privilégié Apple. Vidéotron, alias Québecor, n’offre que des produits Android.

    • Android ?????

    • 40 Millions pour une app sur Ipad seulement = trop cher payer …
      Considérant que seulement 40% des tablettes vendues sont des Ipad, la majorité des tablettes sont donc Android…

    • Bien que je “n’aime pas particulièrement” le peuple Américain je fus quand surpris que le NY times, le Chicago Tribune et plusieurs autres ont offert à leurs abonnés des applications Android et l’autre.

      Je trouve particulièrement “insultant” que la Presse me force à acheter un produit que je n’aime pas du tout (lire iPad) afin de pouvoir jouir de la présentation La Presse + Finalement pour moi la Presse est devenue La Presse – …….. Cet après-midi sur la Ste-4 devant la boutique Apple une demoiselle a tentée sans succès de m’endoctriner. Ce message est écris à partir d’un iMac et je possède un Macbook Air. En ce qui concerne iTunes,iPad,iPhone et iDon’t care je crois que c’est de la poudre aux yeux des néophytes et de ceux qui ont peur des pitons mais qu’ils préfèrent le doigt…question de goût.

    • Pas de discrimination au JdM. Il n’y a pas de JdM + ou de JdM – (Ceux qui n’ont pas de iPad)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité