Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 6 mars 2013 | Mise en ligne à 19h14 | Commenter Commentaires (191)

    Jean Pelletier de Radio-Canada me fait l’honneur d’une réponse…

    Dans ma chronique de ce matin, je porte un regard très dur mais que j’estime lucide sur l’entrevue de Céline Galipeau avec Mgr Marc Ouellet. Ceux qui le désirent peuvent lire cette chronique intitulée La génuflexion de Céline Galipeau sur le site de La Presse.

    Le Premier directeur de l’information télévisée à Radio-Canada, Jean Pelletier, a pris la défense de sa chef d’antenne dans une note de service envoyée aux travailleurs de l’info télévisée de la société d’État, from coast to coast, et publiée sur un blogue radio-canadien. Je la retranscris intégralement ci-bas. Ma réponse se trouve juste après.

    Chers collègues,
    M. Patrick Lagacé peut penser ce qu’il veut et l’écrire à sa guise avec talent ou mépris. Son journal consacre à sa chronique une place importante jugeant sans doute que ses vitupérations se vendent bien. Il a son émission de télé et on peut l’entendre à la radio, bref il se prononce sur tout et en mène large.

    Il a choisi hier de s’en prendre au travail de notre collègue Céline Galipeau qui a commis l’offense suprême à ses yeux de ne pas « décoiffer » le Cardinal Ouellet lors de l’entrevue qu’il lui a accordée à Rome samedi dernier. Sa critique est empreinte de mépris, elle n’évite aucune mesquinerie et est truffée de mots inutilement blessants, sans parler des jurons, tout cela parce que M. Lagacé – il n’y a là aucun conflit d’intérêt bien sûr- veut démontrer qu’il n’y a que lui dans la confrérie qui sait mener des entrevues. Dans la pratique de cet art difficile, M. Lagacé ne croit qu’en une chose : dans une entrevue ce ne sont pas les réponses qui comptent mais bien la colère des questions. Amener quelqu’un à se révéler autrement qu’à force de coups poings oratoires est pure perte de temps.

    Nous croyons que ce métier peut se pratiquer autrement et que dans le cas qui nous occupe, le travail de notre chef d’antenne a fait en sorte d’amener le Cardinal Ouellet à en dire bien plus qu’il ne l’aurait souhaité, un constat largement partagé.
    Loin de nous l’idée de reprocher à Patrick Lagacé de se prononcer sur tout et sur rien y compris Radio-Canada. Ses chroniques parfois méprisantes à notre égard ne font que nous convaincre encore plus de la sagesse de nos pratiques journalistiques.

    Jean Pelletier
    Premier directeur, Information télévision
    Services français

    Jean Pelletier a droit à son opinion, il a même le droit d’interpréter mes opinions à sa guise, mais il n’a pas le droit d’inventer des faits.

    J’ai maintes fois défendu et vanté le travail du secteur de l’information à Radio-Canada. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai fait écho au travail remarquable de l’équipe d’Enquête, menée par Alain Gravel et Marie-Maude Denis. Quand Radio-Canada a été attaquée après cette formidable nouvelle touchant l’indépendance politique de la Sûreté du Québec, j’ai défendu sur plusieurs tribunes la pertinence de cette nouvelle et j’y ai favorablement fait écho. Quand la société d’État a fait l’objet d’attaques de son principal concurrent privé, je les ai déplorées. Sur le fond, j’ai souvent exprimé l’importance d’un diffuseur public qui consacre des ressources journalistiques considérables à des sujets qui laissent indifférents les diffuseurs privés.

    Oui, j’ai parfois critiqué du travail radio-canadien. J’ai en mémoire quelques épisodes où le service de l’information de la société d’État a braconné le travail journalistique de La Presse en reprenant des nouvelles publiées ici sans nous en donner le crédit, pratique que je que je considère cheap et contraire aux us et coutumes du métier. Mais j’ai aussi esquinté TVA pour le même genre de conduite. J’ai aussi en mémoire un commentaire sur une entrevue à mon sens ratée de Bernard Derome avec Lucien Bouchard.

    Si le « Premier directeur » croit vraiment que ce genre de critique tient du mépris, c’est qu’il a la peau bien mince.

    Jean Pelletier ne se donne par ailleurs pas la peine de citer ces « chroniques parfois méprisantes ». Bizarre et éloquent.


    • Lagace t’as du en manger des baffes quand tu etais jeune.Au moins si on apprenait quelque chose a te lire.le journalisme Quebecois evolue mal grace a des bullies comme toi.

    • Bon, bon, c’est qui qui pisse le plus loin là ?

    • Actuellement il y a d’énorme qui guette la Curé romaine, la pédophilie et l’implication des différents religieux prédateurs mais aussi ceux qui les protègent ou les cachent, le mariage chez les prêtres, et l’ordination des femmes à la prêtrise tout en passant à tous ces sous
      entendus au Vatican, il me semble c’est èa ce dont doit s’attaquer le prochain Pontife, aucune question sur ces sujets, donc c’était un banal entrevu de complaisance sans rien enlever à Jocelyne Galipeau qui a du recevoir de ordres strictes.

      En passant j’ai bien aimé votre article de ce matin.

    • Je suis bien d’accord M. Lagacé, la sortie de M. Pelletier est vraiment maladroite et totalement disproportionnée par rapport à votre chronique de ce matin que j’ai bien aimé. Vous avez eu raison de déplorer cette entrevue complaisante, pour ne pas dire moumoune, avec quelqu’un dont certaines positions en 2013 sont très discutables et sur lesquelles il aurait pu préciser sa pensée et la justifier.

    • M. Lagacé,

      D’ordinaire, j’apprécie votre journalisme. Je trouve que votre style, tranchant, combatif, apporte souvent des angles intéressants aux discussions que l’on peut avoir en société. Par contre, et en tout respect, j’avoue avoir ressenti un profond malaise en lisant votre chronique sur Céline Galipeau. Je pourrais en dire long, mais je vais plutôt me contenter à dire que ce n’est pas parce que Mme Galipeau n’a pas posé les questions auxquelles vous auriez voulu entendre une réponse que ça rend l’entrevue nulle et non avenue. Mme Galipeau est journaliste, chevronnée par surcroît. Mgr Ouellet n’était pas dans la boîte à témoins. Mme Galipeau n’est pas Procureur de la Couronne. Ni elle ni la Société d’État n’ont d’obligation de faire une chasse aux sorcières ou de clouer quiconque au pilori pour satisfaire les gouts éditoriaux de tous et chacun. La liberté commence par une interdiction; celle de nuire à la liberté d’autrui.

      Sans rancune aucune.

    • Votre opinion se défend parfaitement. Mais, je vais utiliser un terme pour la première foie de ma vie (53 ans). Vous êtes un goujat.

      Comprenez vous ?

    • J’ai écouté l’entrevue de Céline Galipeau avec Marc Ouellet. Je ne suis pas croyant et j’ai bien aimé cet entrevue. Je suis à 100% d’accord avec Jean Pelletier.

    • Très tôt ce matin, peu après sa publication sans doute, j’ai lu votre chronique sur le sujet. Je n’ai personnellement pas trouvé cette dernière très pertinente, comme s’il fallait toujours défoncer son interlocuteur pour en obtenir toute les réponses que l’on souhaite obtenir. Je considère donc que votre critique était empreinte de mépris tel que le mentionne M. Pelletier. Que l’entrevue n’ait pas été menée à votre guise, cela ne vous donne pas l’autorité d’affirmer que vous auriez fait mieux dans telle situation.

    • Fois !

    • Plutôt que de critiquer Radio-Canada et Céline Galipeau, vous devriez nous dire ce que vous pensez de la ligne éditoriale de votre propre journal!!!

    • Donc, Jean Pelletier lit tes chroniques? Bien j’espère qu’il lit aussi ton blogue et nos commentaires, car je vais m’adresser à lui directement…

      Monsieur Pelletier,

      Je lis Patrcik Lagacé et j’écoute Radio-Canada. Les 2 ont du bon, et les 2 ont du moins bon itou. Ça tombe bien car être en désaccord et exprimer une opinion contraire, c’est un droit dont je profite allègrement.

      Bien avant de lire la chronique de M.Lagacé sur l’entretien dont il est question, j’ai écouté attentivement les échanges entre madame Galipeau et mgr Ouellet.

      Je n’avais pas de très hautes attentes car je crois qu’il n’était pas opportun de soulver moults contreverses. Mais entre l’entrevue-choc et une opération de relations publiques, il y a un espace dans lequel il était possible de travailler.

      Malheureusement, et c’est bon pour tous les autres médias aussi, c’était particulièrement complaisant. Qui plus est, on est en train de faire une possible fierté nationale la possible nomination d’un homme qui ne mérite pas de devenir le plus haut gradé de l’Église catholique. Pas que c’est une mauvaise personne en soi, mais ses actions, ses écrits et ses commentaires représentent tout le contraire du progressisme dont le Vatican doit faire preuve en 2013.

      Mgr Ouellet s’est distingué par ses propos, écrits et actions plus-que-conservatrices au cours des dernières années. Qu’il vienne de La Motte ou Tombouctou, on s’en fout, il veut représenter un mouvement sur lequel pèse beaucoup de choses pas trop cathos, et qui n’a plus la cote par ici. Ce n’est pas que les gesn veulent haïr l’Église, elle fait très bien elle-même pour nous garder en retrait.

      C’est cela que je voulais entendre lundi soir dernier de la bouche de Céline Galipeau: comment peut-on devenir pape alors qu’on est contesté dans sa propre cour? Et le ménage dans la cour, êtes-vous prêt à le faire? Me semble…

      Au lieu de ça, on a eu une pub…

      C’était vraiment une mauvaise entrevue, c’est un auditeur qui vous le dit.

    • Dés le début de l’entrevue, Céline Galipeau a manqué de respect au futur papabile en l’appelant “monsieur le Cardinal ” et non “Votre Éminence” comme il est coutume pour un homme de son rang.
      Oui, elle n’a pas été très “incisive” dans ses questions mais il ne faut pas charrier non plus ! À trop confondre “Le Telejournal de Radio-Canada” et le plateau de ” Les Francs Tireurs” ( 2 modes d’interviews diamétralement opposées), monsieur Lagacé veut juste faire beaucoup de bruit pour rien!.

    • Une Réaction exagéré…..Des deux côtés… Allons messieurs un peu retenu sur les commentaires personnelles

    • M. Lagacé,

      Je respecte votre travail et souvent, je partage votre opinion. Toutefois, en ce qui concerne l’entrevue de Céline Galipeau, je ne suis pas d’accord avec votre point de vue: revenir sur la place des femmes dans l’église, sur l’avortement ou la contraception n’aurait rien amené de plus à l’entrevue puisque les positions du Cardinal Ouellet sont claires sur ces différents sujets. Il ne s’est d’ailleurs pas gêné pour s’exprimer dans le passé.

    • Wah! Bravo M. Pelletier, ça c’est e la réplique. Tellement dommage qu’il n’y aie pas de André Frossard au Québec ou de journalistes qui savent de quoi ils parlent lorsqu’ils parlent de spirituel. M. Lagacé qui ne doit pas avoir mis les pieds dans une église depuis 30 ans, ne doit pas voir lu un encyclique de sa vie qui nous fait le procès du catholicisme.

      Quel dommage! Aurait-on l’idée de faire le procès du cinéma par un journaliste qui n’a jamais mis les pieds dans un cinéma, ne voit jamais de films et ne lit rien sur le cinéma? Y’a pas vraiment de journalistes avec formation théologique au Québec ou qui vit près de l’Église comme le faisait Frossard en France.

      C’est un peu ridicule d’entendre M. Lagacé nous sortir tous les lieux communs anti-catholiques sans savoir trop ce qu’est l’Église.

    • Précisions: Moins que les commentaires, c’est plutôt le ton méprisant de l’article sur mme Galipeau et de la réplique de mr Pelletier qui vous discrédite tous les 2 dans cette histoire, sans gagnants…

    • Je ne suis pas pro un, plus que pro l’autre.
      Mais je trouve que M . Pelletier m’a pas tout à fait tort.

      Vous avez, depuis un temps à régler vos comptes via votre tribune.
      J’apprécie, comme toujours vos articles mais relisez vos chroniques d’il y a 2-3 ans.
      Vous verrez ce qui a changé.
      Ce ne sont pas vos lecteurs mais vos chroniques.

    • @vieuxbouc – 6 mars 2013 – 19h35
      … sans rien enlever à Céline Galipeau qui a du recevoir de ordres strictes. …

      Là dessus, vous pouvez parier votre prohaine paye et les ordres sont sans doute venus de Mgr Ouellet lui-même. Il a assez de poids et d’importance que c’est lui qui doit décider à qui il va donner une entrevue et quelles seront les questions.

    • Les mots sautent.
      Ils manque des mots à la réponse de vieuxbouc et de la mienne.

      ”Vous avez, depuis un temps à régler vos comptes via votre tribune.”
      Il manque: Vous avez, depuis un temps commencé à régler vos comptes via votre tribune.”

    • Salut Pat

      C’est vrai que tu es baveux dans ta façon d’aborder les gens,mais même si tu as raison tu aurais intérêt ,sans être complaisant ,à interpeller les gens plus subtilement. Je te rappelle ta charge contre Bombardier,à tout le monde en parle,qui aurait pu être plus ciblée et moins agressive,tout en ayant un impact sûr. Réfléchis à cela mon pote !!!!

    • Patrick, There is a time to step IN and time to step OUT. Ce n’est pas Georges W Bush ou Masse de la FTQ que Mme Galipeau interviewait mais le Cardinal Ouellet. Tu as un ton tres abrasif, faudra “polir” ton journalisme a commencer par du papier sable #20 gros grain, avec le temps, l’experience, la sagesse et le timing, on passera au #40, 80, 120, etc… t’as saisi? Arrete de faire ton Ti-Joe connaissant, tu t’es royalement plante et enfoncer le pied dans le gueule jusqu’au genou. C’est correct, tu apprends!

    • Il a surtout raison sur un point: “bref il se prononce sur tout et en mène large”.

      Mais vous ne serez jamais aussi pire que Richard Martineau. Céline Galipeau fait un travail professionnel et tu ne lui arrivera jamais à la cheville.

      Elle a beaucoup de classe et ne méritait pas que tu l’attaque de cette façon. Ils on le droit de faire du journalisme d’une autre façon. Il n’y a pas que la tienne qui existe dans le monde.

    • Radio-Canada dépense toutes ses énergies à décoiffer Israel. Il ne lui reste donc plus d’énergie pour décoiffer autre chose ou autre personne. Une très bonne indication (je cite Lise Ravary dans ce qui suit):

      “Il y a une dizaine d’années, j’avais des collaborations hebdomadaires à la radio de Radio-Canada. À C’est bien meilleur le matin et à Indicatif Présent, l’émission de Marie-France Bazzo. À deux reprises, la réalisation des émissions m’ont interdit de parler de sujets reliés aux Juifs ou à Israël parce qu’en vertu de ma conversion au judaïsme, je ne pouvais, selon eux, être objective et crédible.

      Que je possédais une expertise reconnue en ce domaine ne comptait pas.

      Primo, je tenais des chroniques, une forme journalistique hautement subjective. Secundo, va-t-on demander à des journalistes québécois francophones de ne pas couvrir la politique québécoise parce qu’ils pourraient se trouver en déficit de crédibilité ? Ridicule.

      Aujourd’hui, j’en suis rendue à me censurer moi-même. ” (Lise Ravary, 16 février 2013)

    • Je suis totalement d’accord avec toi. J’essaie de trouver le «pourquoi» de tout cela et je n’y arrive pas. Pourquoi une telle retenue? J’ose espérer qu’il s’agisse, en effet, d’une retenue ( qu’elle soit, ou non, motivée par la peur de perdre les subventions de Mgr Harper).

      Mgr Turcotte n’est pas un «grand» homme, ou du moins, la société dans laquelle nous vivons ne devrait pas le considérer ainsi. Il n’a pas repousser les limites de la science ou de l’art, non, il a propager, tout au long de sa vie, un message haineux et archaïque. C’est pratiquement un terroriste intellectuel.

      J’irais même plus loin. Pourquoi nous montrer depuis quelques semaines ces délires qui suivent la démission du pape? On s’en fout! On est en 2013, au Québec! Si ce n’était pas diffusé, personne n’en serait offensé. Personne! Y’a personne qui ouvre sa télé à 3h de l’après midi et qui se dit «Ah, maudit! Pas encore une rediffusion de Enquête, moi qui voulait tant assister à l’arrivé des cardinaux dans leurs modestes demeures vaticanes!»

      J’comprends la joie et le bonheur des bonnes gens qui souhaitent un pape québécois, mais d’y donner tant d’importance, relève, selon moi, d’une malhonnêteté intellectuelle qui n’a plus sa place en 2013.

      Etienne Lee-Gravel

    • Je n’aime pas particulièrement l’Église mais c’est un acteur incontournable, c’est un État: Le Vatican.

      On ne peut pas toujours le lancer des roches sans arrêt et parfois il faut leur donner du répit tout en le faisant savourer le temps d’un instant qu’ils ont quelque chose a leur yeux d’important a faire: l’élection d’un pape. Parce qu’aussi ils font du bien dans certain pays et c’est grâce a l’institution.

      Idem pour les hommes de pouvoir en Islam et dans le Judaïsme. Voila ce qu’était le but de Céline Galipeau je crois.

    • J`apprécie le fait que vous abordiez de tels sujets directement sans vous cacher derriere une rectitude un brin hypocrite comme plusieurs le font et vont le faire quand viendra le temps de parler Ouellet. Toutefois, je ne vois vraiment pas ce que la journaliste vient faire dans votre déversement de fiel. Madame Galipeau a joué sur un régistre bien à elle et on a reconnu son style dans cet entretien .

      La réplique de monsieur Pelletier devrait vous consoler en ce sens que vous savez que le message est passé à la société d`état. Est ce que ca va changer quelque chose ? Probablement pas plus que de traiter monsieur Ouellet de tous les noms et de l`accuser de tous les torts fussent ils tous mérités.

      En réalité on aurait voulu que monsieur Ouellet lise ces lignes et soit conscient qu`il attise la controverse par ses propos jurassiques mais ca c`est typique de l`église de faire comme sì nous n`étions que d`impassibles moutons. Pas certain que de leur pitcher des roches va changer la réalité de leurs victimes et/ou remplir les églises…

    • J’ai une “petite expérience” du monde journalistique, de journaux étudiants alors que je fréquentais les défunts Collèges Classiques jusqu’au également défunt “Cercle La presse” où j’ai eu l’honneur de contribuer.

      On a souvent dit que le sexe, la religion et la politique sont des sujets délicats à traiter avec des pincettes. Les valeurs y sont souvent confrontées, sinon confondues, aux opinions et généralement, les premières ne sont pas ouvertes à débat.

      Les commentaires et le fond, l’article de Patrick et la réponse de M. Pelletier, en sont la preuve éloquente; on ne badine pas avec la religion ou même avec un être éminemment discutable (j’allais dire exécrable… mais passons..) que Mrg Ouellet.

      Je suis sur que M. Lagacé va retenir plusieurs leçons de cet évènement. Se regarder à travers le prisme des yeux des gens qui ont des valeurs diamétralement opposées aux nôtres est souvent très révélateur.

      PS Comment changer mon surnom, je viens de déménager à Toronto ( Mississauga)
      Jacques Roberge

    • Il y a quelque chose de bizarre dans la critique que vous faites à Céline Galipeau quand on pense à la grande qualité journalistique dont vous avez fait preuve à l’égard de Julien Poulin…. Il me semble que madame Galipeau a eu plus de classe…

    • Céline Galipeau a obtenu une entrevue avec Mgr Ouellet et vous pas. C’est qui le meilleur ?

    • Hohoho, il est fâché le p’tit monsieur de Radio-Canada. C’est vrai que Galipeau a fait une petite gâterie au futur pape, elle a achetée son ciel.

    • Si Jean Pelletier réagit comme ça, c’est que le coup a porté. Je crois personnellement que Céline Galipeau n’avait rien à faire à Rome, le spécialiste Alain Crevier et la journaliste Alexandra Szacka y étant déjà. Mais elle n’a pas fait de génuflexion, contrairement à Gérald Fillion qui a parlé aujourd’hui de “l’honorable Christian Paradis”.

    • C’est mon père qui est plus fort que le tiens, là là là!

      Palpitant ces chincanes entre “journalistes”. On voit les égos. Ce ne sont plus les nouvelles et les acteurs qui font le show, ce sont les médias.

      Et toujours amusant les critiques qui s’offusquent d’être critiqué.

      Quand même, Pelletier n’a pas tout à fait tort quand il écrit: “Son journal consacre à sa chronique une place importante jugeant sans doute que ses vitupérations se vendent bien. Il a son émission de télé et on peut l’entendre à la radio, bref il se prononce sur tout et en mène large.”

      L’oponion à la minute, n’est-elle pas mieux représentée que par Lagacé ? Quand on parle d’opinion, on parle bien sûr du type de réflexion la plus basse sur l’échelle de l’argumentation, à peine au-dessus de la clairvoyance. Enfin,c’est que devient La Presse de toutes façons. Une vaste fabrique à opinions. Ah oui, de temps en temps un dossier fouillé… de deux pages.

      En passant, l’entente secrète RC-LaPresse vient-elle d’être brisée ?

    • Tient Tient. Patrick, celui qui se pense meilleur et plus intelligent qu’un ingénieur, celui qui est plus intègre que les politiciens, celui qui n’a jamais tort, s’est fait remettre à sa place.

      Je ne suis pas un grand fan de la nouvelle de Radio-Canada, mais là, je dois dire BRAVO!

    • .
      Le style de Mme Galipeau se prête bien à un échange avec un dirigeant de l’église. Peut-être même que ce style, qui démontre un respect des opinions de l’autre, est la meilleure façon de montrer que les femmes sont en mesure de jouer un rôle important dans l’église.

      Quant à votre style M. Lagacé, il n’aurait pas été de circonstance … votre style se rapproche souvent du sermon servi par l’église d’une autre époque.

    • @sebpoo32 20h20 “on est en train de faire une possible fierté nationale la possible nomination d’un homme qui ne mérite pas de devenir le plus haut gradé de l’Église catholique”. J’ai eu honte comme homme de foi quand Ratzinger a été élu pape. J’aurai tout aussi honte si Ouellet est élu.

    • ..Voici une couple de réflexions que , sans les commenter, je soumets respectueusement à la l’attention des deux protagonistes.

      «Sans la liberté de blâmer il n’est pas d’éloge flatteur». (Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais)

      «Spectateur et acteur, le journaliste bénéficie d’une rente: il est le seul opérateur à ne jamais être soumis à sa propre critique.» (Alain Minc)

      À méditer.

    • Vous devriez prendre un congé sabbatique. Ça fait du bien de l’air frais.

    • j’ai pas envie de porter un jugement sur la chicane de coqs, mais sérieusement là, “a fait en sorte d’amener le Cardinal Ouellet à en dire bien plus qu’il ne l’aurait souhaité, un constat largement partagé”, ça c’est des lunettes roses efficaces.

    • Avez-vous rédigé ce texte avant ou après avoir ramassé vos dents?

    • Merci de garder l’œil ouvert. Parfois nous nous disons, Ha! un petit gars de chez nous..mais ils ne sont pas tous bons les petits gars de chez nous. J’ai apostasiée a la suite des déclarations de “Mgr Ouellette” (le titre est pour le moins pompeux) et je trouve que l’entrevue de Mme J.G était plus que complaisante.

    • Jean Pelletier fut un des plus grands journalistes que le Quebec a pu avoir. Un homme de style et de contenu. M. Lagacé ne lui arrive pas à la cheville. Lagacé devrait se la fermer au lieu de donner des lecons. Meme qu’il devrait retourner au Journal de Montreal ou il serait plus dans son élément, avec son pote Martineau. Il pouurrait alors interviewer lui meme le Cardinal et lui lancer de la boue. C’est d’ailleurs sa principale expertise.

    • Je suis d’accord avec le sens de votre chronique, mais pas avec le style. Vous exagérer votre attaque sur Mme Galipeau. Sur son travail en général. Son entrevue manquait de mordant mais de là à insinuer qu’elle est une mauvaise intervieweuse, vous êtes allé très loin. Bcp trop loin. Votre chronique transpire le mépris. En la lisant, j’étais convaincu qu’il y avait un règlement de comptes derrière…..C’est pas des farces, j’étais mal à l’aise en lisant.

      Je comprend que vous faites plus dans l’opinion que dans le journalisme, mais je crois sincèrement vous avez dépassé ici la mince ligne entre le sens critique et l’arrogance.

    • J’ai vu comme entrevue exactement ce à quoi je m’attendais . Après tout nous avons ici un cardinal en mode pré-électoral et une entrevue plus exhaustive aurait probablement été retirée des ondes.Tout le monde a joué la game et même un franc-tireur n’aurait pas soutiré plus de commentaires…

    • Pour ce qui est des interviews complaisantes, votre collègue Michèle Ouimet n’a rien à envier à Céline Galipeau. Ses articles sur le maire du Plateau Luc Ferrandez ressemblent davantage à de l’hagiographie que du journalisme.

    • Allez-vous sortir de votre crise d’adolescence avant de prendre votre retraite? Plus ça va, plus j’en doute. Vous faites du journalisme étudiant. Mûrissez, que diable! Ce ne sont pourtant pas les sujets d’intérêt qui manquent.

      Je me fous du cardinal et de ses opinions. Il y a des scandales sexuels dans l’Église catholique. C’est un fait. Bien sûr que c’est terrible mais, de façon aussi certaine, il y a sûrement autant d’abuseurs dans toutes les confessionnalités (boudhisme, islamisme, judaîsme ou n’importe laquelle) mais, de celles-là on ne parle étrangement jamais. Cet étrange silence devrait faire tiquer un journaliste autrement plus qu’une entrevue qu’on a pas aimée avec un homme qu’on déteste a priori. Ouvrez vos horizons et cherchez pourquoi on n’entend parler de ces scandales que chez les catholiques et jamais ailleurs. Les cathos n’ont pas le monopole du vice ou de la complaisance. Fouinez donc au lieu de remuer de la boue de façon inutile et infantile.

    • De toute maniere , si on aime pas l’Eglise, juste a pas y aller et pas faire de sacrements

      Cest pas comme si c’etait vital on en fait de qu’on en veut bien

    • C’est lassant à la fin de lire vos justifications dans votre blogue, dont vous vous servez pour avoir le dernier mot dans les polémiques que vous commencez. Au fond, vous n’aimez pas le cardinal Ouellet pour de qu’il est et représente, et il aurait fallu selon vous que Céline Galipeau lui serve une volée de bois vert parce qu’il ne pense pas comme vous le voudriez. En quoi cela aurait-il servi l’information?….
      Soit dit en passant, c’était incrooyablement mesquin, bas et indigne de vous en prendre à Mgr Ouellet à cause des démêlés de son frère.

      Votre tribune et votre blogue vous donnent un pouvoir énorme, et vous devriez méditer sur la resposabilité qui vient avec un tel pouvoir.

    • Madame Galipeau n’est pas la seule à «s’effacer» devant le prélat.

      C’en est gênant de voir presque toute notre faune journalistique ravaler ses critiques et se contenter de ne répéter que les commentaires critiques venus d’ailleurs.

      N’oublions pas que la messe catholique est encore diffusée sur les ondes de Radio-Canada, le dimanche matin, par une société d’État qui se veut laïque…

      Monsieur Lagacé est un de ceux, un petit nombre, qui osent tenir les religieux responsables de leurs déclarations, opinions et actions, au même titre que le sont les politiciens et tous les acteurs publiques.

      Nous avons besoin de plus de journaliste de cette trempe, moins de ceux de la molle fibre Galipeau qui s’écrasent devant la superstition et ceux qui la représentent.

    • Avec d’autres mots, j’ai répondu exactement la même chose que Jean Pelletier suite à “La génuflexion de Céline Galipeau”.

      Jean Pelletier dit ceci:
      [M. Lagacé ne croit qu’en une chose : dans une entrevue ce ne sont pas les réponses qui comptent mais bien la colère des questions. Amener quelqu’un à se révéler autrement qu’à force de coups poings oratoires est pure perte de temps.

      Nous croyons que ce métier peut se pratiquer autrement et que dans le cas qui nous occupe, le travail de notre chef d’antenne a fait en sorte d’amener le Cardinal Ouellet à en dire bien plus qu’il ne l’aurait souhaité, un constat largement partagé.]

      J’ai écrit cela (10h29):

      [Il y a plus qu'une manière d'aller chercher de l'information.

      Attaquer de front fait que l'interviewé se braque et part sa cassette.

      Laisser de la corde peut paraître mièvre mais l'interviewé est plus naturel.

      J'ai entendu, dans cette entrevue avec Galipeau, un monseigneur un peu fat qui glousse déjà à l'idée d'être élu pape. Aucun bon mot pour l'ensemble des cardinaux. Aucune vraie modestie qui aurait consisté à dire que bien qu'il ne peut pas ne pas y penser (à son éventuelle élection) il préfère se concentrer et prier pour l'ensemble des cardinaux dont lui-même afin que chacun soit inspiré et éclairé dans son vote. ]

    • Tout au long de l’entrevue, je n’avais qu’une phrase en tête:
      “Je veux être calife à la place du calife” (bande dessinée Iznogoud de Goscinny et Tabary).
      Je n’aurais pas voulu être à la place de Mme Galipeau en tout cas.
      Non mais avez-vous vu comme Mgr Ouellet était fébrile.
      Ce devait être très intimidant, voire gênant.
      Surtout que le papabile était dans son territoire, Rome.

    • Je suis croyant et non pratiquant et j’ai un profond dédain des protecteurs de pédophiles.
      Un enfant abusé paye très cher toute sa vie et il y en a eu des milliers et des miliers d’ abusés par des prêtres. Souvent ces enfants étaient orphelins, handicapés ou venaient de milieux pauvres. HORREUR !!
      J’aurais aimé que Céline Galipeau soit un peu plus agressive et pointue dans ses questions. Il faut bien qu’un jour que les rapaces engraissés avec l’argent des pauvres soient confrontés et jugés. Pour ce qui est de Radio-Canada à voir certains reportages on pourrait penser qu’ils sont un peu embobineurs et drabes. Qui remplacera Ratzinger (”Commandant”de l’Opus Dei)est le moindre de mes soucis.
      À mon avis, Patrick tes remarques étaient justifiées.

    • @ yugniam
      [ Non mais avez-vous vu comme Mgr Ouellet était fébrile. ]
      _____

      J’ai remarqué cela moi aussi. Je ne l’avais jamais vu aussi fébrile, voire agité. Galipeau lui a laissé assez de corde pour que son naturel ressorte au grand jour. Ses mécanismes de défense étaient tombés face à la “gentille” Galipeau.

      C’est ce que Lagacé ne semble pas comprendre. La “gentillesse” fait tomber le mécanisme de défense et la personne interviewée se laisse aller là où on ne l’attendait pas.

    • Je ne cesse de cliquer sur le lien de l’article du super Patrick sur la génuflexion de Madame Galipeau… pour ainsi maintenir le lien en haut du cadre des liens les plus visités… je vous demande d’en faire autant. Génial ton commentaire mon cher !

    • M. Lagacé (et de façon générale à tous les blogueurs à l’omniscience auto-proclamée),

      Qu’en est-il de votre propre auto-critique? Vous ne parlez ici que de celles à l’endroit de vos collègues…Ne vous êtes-vous jamais trouvé passable sinon nul dans l’une ou l’autre de vos entrevues, dans l’un ou l’autre de vos billets (et l’admettre publiquement haut et fort)? Et répondez honnêtement sans me jeter votre fiel au passage (même subtilement, ce serait frivole et non honorable)…ce sera difficile mais je sais que vous pouvez user de retenue et d’humanité (comme tout le monde en est capable d’ailleurs).

      Il est normal de ne pas avoir d’opinion sur tout (en fait, le contraire est plutôt anormal même si certains veulent vous faire croire le contraire de ce contraire…); malheureusement, bien des gens se sentent invités à émettre une opinion même avec des informations parcellaires et cette puérilité est bien dommage surtout qu’elle va au-delà de sa simple manifestation (ça fait partie de la nature humaine que de vouloir occasionnellement un peu d’attention…j’en fais la preuve moi-même avec mon joli petit commentaire ici). L’humilité (à ne pas confondre avec abnégation, voire difficulté à reconnaître sa propre existence) est une vertu difficile à exercer…mais à vouloir devenir (mais surtout à vouloir paraître pour sa propre vanité) expert en tout, on n’est bon qu’à rien.

      Merci de publier ce modeste commentaire.

      P.S.: Imaginez un éditeur qui pourrait se permettre de dire à un éditorialiste “aujourd’hui tu n’es pas obligé d’avoir une opinion là-dessus et il n’y aura aucune conséquence”…ce serait pas reposant çà? Pour tout le monde? Évidemment, en tant que lecteurs, nous détenons tout de même un pouvoir fabuleux: lire ou pas.

    • WOW ! à lire les commentaires ici (après avoir lu tous les posts après mon précédent envoi), je pense qu’il en a fallu beaucoup de temps (ou d’argent) à Pelletier pour trouver des pseudonymes pour t’attaquer. Patrick, t’as totalement raison. C’est d’un futur Pape catho qu’il est question ici, pas du prochain show de Madonna ! Il y a tellement de question, dont pas juste toi (simple salarié de La Presse ;-), aurait aimé lui poser. Mais Céline, la docile, avec un questionnaire TRÈS CERTAINEMENT approuvé d’avance par le Vatican, s’est, à mon sens, “prostituée”. Elle a perdu tout crédit en ce qui me concerne.

    • L’entrevue de Céline Galipeau avec le Mgr Ouellet ressemblait plus à une

    • Courbature générale de sa personne. CG

    • Il y a l’art et la manière dit-on. Je suis contre le bullying et le style d’interview que vous préconisez en fait à mon avis partie. Bien sûr l’église catholique traîne derrière elle son lot de scandales et celui de la pédophilie n’est pas des moindres. Mais cette même église n’a pas fait que du mal et à côté de ses membres déviants ont travaillé des milliers d’individus qui ont fait le bien autour d’eux. Ceci étant dit rien n’empêche l’esprit critique de s’exprimer et la place des dogmes et valeurs de l’église catholique dans la société actuelle est un terreau fertile où il pourrait s’exprimer. Mais il n’est pas pour cela nécessaire d’employer le ton revendicateur et revanchard que vous préconisez. A mon sens les qualités premières d’un journaliste sont l’objectivité et la neutralité et son travail (et donc ses questions) doit être construit à cette aulne. Un bon journaliste saura amener l’interviewé sur le terrain qu’il veut et seul l’habileté de ce dernier pourra lui permettre de flairer le danger et éviter les écueils. C’est en quelque sorte une joute intellectuelle et la victoire va souvent à celui qui aura joué la partie le plus finement. Il faut également savoir traiter les autres (Mme. Galipeau comme Mgr. Ouellet) avec respect. J’ai rarement entendu parler de la défense d’une cause qui avait significativement et efficacement progressé grâce à l’irrespect et l’insulte. Je crois, comme l’ont souligné certains, que tout cela relève d’une certaine forme d’immaturité.

    • M. Lagacé,

      Je n’arrive toujours pas à déterminer si je vous aime ou si je vous déteste, mais chose certaine, j’ai beaucoup d’admiration pour vous, car vous semblez publier tous les commentaires, même si certains sont aux limites de l’insulte.

      Pour ce qui est de la réaction de M. Pelletier, je la trouve disproportionnée et indigne du poste qu’il occupe. Dans votre cas, je me doute qu’on vous paie un peu pour être irrévérencieux (j’allais dire baveux) de temps en temps, alors ça passe!

      Bonne journée,

      Guy Tessier

    • J’ ai cessé d`écouter le téléjournal de Radio-Canada avec Céline Galipeau pour les `mêmes raisons évoquées par Patrick Lagacé. Elle est plate et manque de `guts

    • Le clergé catholique a longtemps eu ses entrées à la chaîne nationale. Il y a des émissions religieuses régulièrement sur les ondes de radio-canada. L’entrevue ne pouvait que montrer le bon côté de Mr Ouellet.

    • Heille Lagacé…on n’est pas aux Francs-Tireurs icitte!

      Chill man!

    • Je trouve toujours drôle de voir des anti-catho primaire comme Lagacé donner des conseils sur la sélection d’un pape. Comme si ces anti-cathos vont se convertir si jamais ils choisissent un pape qu’ils aiment.

      Moi je suis athé et je m’en sacre du pape qui sera choisi.

      Ça devient maladif l’obsession de Lagacé…

    • Le vrai scandale est que l’on peut cracher sur l’Islam et le Catholicisme mais dès qu’on le fait contre le Judaïsme on se fait aussitôt traiter d’antisémite.

      M. Lagacé auriez-vous été aussi enclin à critiquer un rabbin que vous le faites si bien pour le Cardinal Ouellet ?

    • Honnêtement, moi, je n’aurais pas voulu voir un Marc Ouellet être décontenancer par une entrevue. Je n’aurais pas aimé voir un malaise dans une entrevue avec ce dernier. Je ne trouve pas pertinent le fait de déstabiliser un monseigneur, c’est quoi le but? Lui faire reconnaître des faits qu’on est déjà, tous, au courant? En passant, j’ai 30 ans et je suis bouddhiste. Je ne pense pas être vieux jeu, ni chauvin. Ça nous donnera quoi d’humilier une religion et une personne?

    • Richard Martineau a déjà écrit la même chose que Patrick Lagacé mais à l’époque Céline Galipeau avait interviewé le Dalai Lama.

    • Vous étiez tout à fait dans votre droit d’écrire sur cet entrevue archi-nul et encore une fois, à genoux devant la sacré sainte religion. J’ai écrit moi-même à rdi pour me plaindre de la trop grande place donnée au conclave, à Ouellet et à tout ce cirque qu’est la religion. Comment se fait-il que RC a encore une messe télévisée le dimanche? Comment se fait-il qu’il y a encore des gens qui défendent (à lire les commentaires) cette institution misogyne, homophobe et bourrée de pedophiles?? Mystère…

    • S’exprimer sur tout et sur rien ?

      Ça me fait penser à Martineau.

    • .
      Bravo à ….
      1) maisouimaisoui, 6 mars 2013, 23h29
      2) ratonlaveur, 6 mars 2013, 23h20
      3) onlylyon, 7 mars 2013, 00h46
      4) noirod, 6 mars 2013, 21h22

      De toute façon je ne crois pas aux chances de Mgr Ouellet. …. quoique … “Les derniers seront les premiers”
      Quant on était dans les premiers de classe en pratique religieuse, on n’avait pas de candidat pour la papauté !
      Maintenant qu’on est presque les derniers, qu’on ferme les églises et que l’on a perdu le respect pour la “cause” …. Semblerait qu’on a un candidat !

      De toute façon, ce n’est pas un Pape que l’église à besoin, c’est d’un Président du conseil d’administration qui donne des objectifs claires à ses monsignores.

    • .
      …. et surtout les bons objectifs.

    • M Lagacé, vous détestez les titres ou quoi? Si oui dites le au lieu de vous en moquer en utilisant des guillemets partout. “chef d’antenne”, ” premier directeur”

    • Salut Patrick, c’est plate d’écouté la ”radio-d’état” quand il y a de la complaisance qui va contre nos valeurs….

      au moins vous ête un séparatiste de gauche, imaginé le contraire….

      de toute facon j’écoute plus rad-can depuis de nombreuses années, trop rageant.

    • Est-ce moi où M. Lagacé passe beaucoup de temps à se défendre ces derniers mois…Je vous gage qu’on aura une 2e chronique (ou blogue) ”justificative” du Franc Tireur démissionnaire sur ce même sujet.

    • La chronique de M. Lagacé visait strictement l’entrevue de Mme. Galipeau. Je me demande comment interpréter que M.Pelletier se sente tant interpelé alors que Mme. Galipeau garde silence?

    • Pour avoir déjà eu affaire avec Jean Pelletier, je peux vous dire qu’il a une assez haute estime de lui-même et de son Téléjournal
      Demandez-lui donc comment ce petit journaliste a eu le scoop de sa vie (celui sur les otages américains à l’ambassade canadienne à Téhéran; son papa, grand ami de Trudeau, était ambassadeur à Paris)

    • M Lagacé,

      Vous ne faites pas du très bon journalisme.
      Continuez vos entrevues avec travello, ex-junkies, prisonniers en probation et autres. P-e qu’un jour vous aurez droit à un vicaire.

    • Moi Patrik, je pense exactement comme vous et j’ai aimé votre article sur la génuflexion de Céline.

      Vous avez parfaitement raison et il faut arrêter de faire de l’aplatvantrisme devant le Vatican et ses cardinaux.

      Personnellement, j’ai jamais trouvé Galipeau bonne journaliste. Elle a toujours eu une réputation surfaite. Ss questions sont mièvres, ses reportages à l’eau de rose et comme chef d’antenne, elle est ennuyante comme trois jours de pluie collés ensemble. Je me sous toujours demandé comment elle pouvait avoir obtenu le poste prestigieux d chef d’antenne de la SRC à 22h bien que, soyons logiqus, sescotes d’écoute ne sont pas fortes et ne dépassent jamais 180 000 auditeurs.

      Devant Ouellet, elle avait la chance de se faire valoir, or elle a laissé passer la chance pour se mouler dans l’esprit du cardinal.

    • @ mfmarsot
      [...]Comment se fait-il qu’il y a encore des gens qui défendent (à lire les commentaires) cette institution misogyne, homophobe et bourrée de pedophiles?? Mystère…[...]
      ————–

      Critiquer la manière Lagacé et favoriser celle de Galipeau n’équivaut pas à défendre l’Église catholique. Il est question ici de savoir si laisser de la corde à un interviewé est faisable ou pas et pourquoi.

      Il est aussi question de la façon “bullying” souvent servie par Lagacé en toutes sortes d’occasions. Une bonne entrevue est pratiquement impossible quand on attaque de front car l’interviewé se braque et ne sort que sa cassette pour répondre. Ce genre d’entrevue ne met en vedette que celui qui questionne et ne mène à rien. Une entrevue plus axée sur l’entretien comme Galipeau a servie fait que la personne invitée laisse tomber ses mécanismes de défense et s’avance de façon plus naturelle. C’est ainsi qu’on a pu voir un cardinal Ouellet fébrile à l’idée de devenir pape. Il n’avait de paroles que pour lui et rien pour les autres. Lâché lousse, il est allé plus loin que d’habitude dans l’expression de sa joie d’être papabili.

      À quoi sert de rabâcher toujours autour de questions 100 fois abordées? On les connaît et on connaît en partie les réponses. Galipeau a amené Ouellet ailleurs. C’était le choix de l’intervieweuse. Pourquoi pas?

      En accordant que 2 entrevues, il est presque certain que Ouellet a mis ses conditions. Il ne serait pas le premier à faire cela. Les vedettes rock, les acteurs, les politiques, les sportifs, plusieurs font savoir à l’avance qu’ils acceptent une entrevue à condition que tel ou tel sujet ne soit pas abordé. C’est à prendre ou à laisser.

      Je suis agnostique mais les affaires du Vatican m’intéressent beaucoup. Il s’agit d’un phénomène socio-politico-religieux. L’élection d’un pape est remarquablement politique. Qui va ressortir du lot et pourquoi lui?

      That is ze question.

    • @ oeildefaucon
      La chronique de M. Lagacé visait strictement l’entrevue de Mme. Galipeau. Je me demande comment interpréter que M.Pelletier se sente tant interpelé alors que Mme. Galipeau garde silence?
      ______________

      Probablement qu’une journaliste professionnelle ne s’engage pas dans un combat de ruelle avec un collègue.

      Probablement aussi qu’elle a demandé à son patron s’il l’approuve ou pas et d’agir en conséquence.

    • Patrick Lagacé aurait-il tiré plus d’informations du cardinal Ouellet que Céline Galipeau n’en a tiré?

      Non, parce le cardinal Ouellet n’aurait jamais accordé d’entrevue à Patrick Lagacé. Pourquoi? Parce que Patrick Lagacé pratique le « journalisme » de ruelles, un prétexte à livrer des « coups de poings oratoires ».

      Monsieur Lagacé a beau se targuer d’être incisif, mais être incisif quand on interview des personnalités de second plan, ça donne quoi? Du show-business bien sûr!

    • Il vous a probablement mêlé avec Richard Martineau…

    • Je n’ai pas vu l’entrevue et peut-être que c’est mieux ainsi pour ma santé mentale, mais mon petit doigt me dit que je serais d’accord avec ce Patrick si je me base sur comment il a très bien remis la Bombardier à sa place…J’aime beaucoup Céline Galipeau, mais je la préférais de loin dans son travail d’avant lecteur de nouvelles. Patrick Lagacé et Céline Galipeau. : je ne les vois pas du tout comme des adversaires, plutôt comme deux très bons journalistes qui rendent des services très différents , mais égaux. Ce qui fait de nous, les lecteurs, des êtres choyés…
      Donc la question n’est pas là…D’après moi, ce :;&&!! Ouellet méritait une entrevue très, très musclée…Qui a décidé de placer Chaperon rouge à genoux ( scusez-la ) devant le grand méchant loup ? Est-ce Pelletier ? Si oui, voilà le coupable…Je trouve sa réponse ,d’ailleurs ,d’une inutilité lamentable…
      La vraie question importante: faisons tout en notre pouvoir, non pas de salir la réputation ( pas chrétien, ça )mais de souligner l’arrogance , voire la méchanceté , de cet homme. Où est sa quête de la vérité? Où est son humilité ? Je ne vos rien de tout ça. De plus,en tant que femme, il m’insulte chaque fois qu’il ouvre la bouche…Je suis pour la messe télévisée le dimanche même si moi j’y mets arement les pieds…Je respecte le droit de chacun, et ici de ces personnes qui ne peuvent s’y rendre. Prions (scusez-la encore, mais je suis très croyante ) que les cardinaux soient inspirés et qu’ils élisent quelqu’un TOUT LE CONTRAIRE de Ouellet, ce dont l’Église a vraiment besoin pour se refaire. N’en déplaise à Dieu !

    • Monsieur Lagacé,

      Il y a de cela quelques années, vous aviez commenté le style de Gilles Proulx disant qu’il ne pouvait pas avoir une opinion extrême sur tout, tout le temps. C’était, à vos yeux, impossible.

      Dans votre cas, vous avez aussi votre opinion sur tout, tout le temps. Pas aussi extrême, mais vous l’avez. Vous savez que parfois vous visez dans le mille, d’autres fois non.

      Votre plus grande qualité est parfois aussi votre plus défaut: bloguer sur tous les sujets peut avoir son travers: connaissez-vous vraiment vos sujets à fond? Le fait de discourir sur la politique, la religion, l’éducation, le scoutisme, les sports, le Canadien, la météo, les travellos, les étudiants ne fait nécessairement de vous l’homme avec les meilleures opinions.

      Sauf que, vous en avez majoritairement de bonnes, vous n’êtes soupe au lait comme votre partenaire de jeu Richard Martineau et votre jeunesse (bien que vous vieillissez comme vous et moi) représente une forme de modèle pour de jeunes journalistes désirant être au même niveau que vous.

      En ce qui a trait aux questions de madame Galipeau, respectez-les! Comme vous avez déjà dit à propos de Gilles Proulx, on ne peut pas avoir des opinions tranchées et tranchantes toujours.

    • M. Lagacé, je vous ai vu hier aux Francs Tireurs avec Saint GND. Pas mal comme entrevue.
      Vous lui avez laissé pendre plusieurs portes de sorties à vos questions.

      Mais au final, le plus important, c’est que vous devriez faire attention à votre tour de taille. Les femmes n’aiment pas et les p’tits gros à la TV, ca pogne moins.

    • Les positions du Vatican ont un impact significatif dans certaines régions du globe. Je crois qu’il est possible de poser des questions pertinentes sans se déverser autrement. Ces questions devaient-elles être posées? Je crois que oui. Si Mrg Ouellet se sent embarassé par de telles questions, c’est qu’il a peut-être lieu de l’être. S’il croit véritablement à ses réponses, il y a là une belle occasion de s’expliquer publiquement.
      M. Lagacé regrette que des questions importantes n’aient pas été posées. Personne ne parle de passer Mrg Ouellet à tabac.

    • ”mais il n’a pas le droit d’inventer des faits”

      Et votre réponse ne nous montre pas quels faits M. Pelletier a inventé.

    • Je l’ai dit hier, vous me faites rire monsieur Lagacé. Vous avez fait une série d’entrevue en tête à teête vla pas si longtemps avec des politiciens et votre premiere question était “pis?”. VOus n’avez pas plus poser les vrais questions. Vous n’êtes pas mieux que les journaleux qui suivent le CH qui ont peur de poser les vrais questions en face et apres viennent en onde et essaient de répondre au questions qu’ils n’ont pas posé. Bref, vous aussi vous en avez fait des entrevues complaisantes.

    • Juste de même, c’est tu déjà arriver que Lagacé admette qu’il ait eu tord au moins une fois dans sa longue carrière journalistique?

    • @bvlgari, merci de la publicité que vous faites à mon 21h12. Il mérite effectivement d’être lu et relu…

    • Patrick Lagacé gaspille son talent.

      C’est ce que j’écrivais sur son blogue il y a quelques années. J’expliquais que je me permettais de décrire quand, comment et pourquoi Lagacé gaspillait son talent justement parce que je l’aimais et que cela me désolais de le voir se disperser. Je souhaitais qu’il trouve sa voie afin de nous émerveiller régulièrement.

      Les gens me sont tombés dessus à bras raccourci et je ne suis presque plus revenue sur son blogue. Je pense que depuis quelques mois, les lecteurs voient ce que j’avais soulevé et plusieurs le partagent.

      Il n’est jamais trop tard, Patrick Lagacé, pour te recentrer et nous donner le meilleur du journalisme. Le chemin est plus ardu que de fesser à gauche et à droite mais combien plus enivrant. Essaye pour voir ;)

    • Le problème avec monsieur Lagacé c’est qu’il se croit infaillible, qu’il pense tout connaitre et même plus et que ceux qui ne pensent pas comme lui sont forcément des idiots. S’il a décidé que l’avortement est la meilleure chose au monde de quel droit l’église peut-elle ne pas l’approuver ? Si le mariage gai est valorisé dans notre société, de quel droit l’église peut-elle ne pas l’approuver ? C’est Lagacé qui décide. Et si on ne l’approuve pas il se donne le droit de mépriser ses opposants. Du respect pour la cardinal Ouellet ? Du respect pour Céline Galipeau ? Que non ! Lagacé n’a que mépris et insultes pour qui ne pense pas comme lui, lui, l’infaillible.

    • Personne n’est parfait Patrick Lagacé non plus. Pour l’entrevue de Mme Galipeau…ben plate…..alors pourquoi aller à Rome pour une entrevue…c’est très beau Rome…je suis d’ailleurs surprise que tout le gratin de Radio-Canada ne soit pas encore là.

    • La génuflexion de Céline…
      En commençant le titre est sympathique et vrai et je pense que Mme Galipeau, pour qui j’ai beaucoup de respect, le sait aussi. Mais je suis convaincu que le Cardinal qui n’à accordé que deux entrevues pour la planète avant le conclave à poser ses conditions : on ne touche pas a certains sujets sinon il n’y à pas d’entrevue. Elle à fait ces concessions mais elle est une des deux seules journalistes dans le monde à obtenir la chance d’interviewer un de ceux qui actuellement fait figure de possible prochain Pape, toute une première pour un Québécois. Mais tes questions sont légitimes Patrick et je comprend la frustration du bon journaliste qui aurait voulu confronter le personnage et j’ai comme toi trouvé l’entrevue complaisante. Ton texte est pertinent a l’exception de cette phrase inutilement blessante et mesquine : » Il ne manque pourtant pas de bons interviewers à la société d’État. Je pense à Anne-Marie Dussault, par exemple. Mais être lecteur, ou lectrice de nouvelles, ça ne fait pas de soi un bon interviewer. Même si on vous affuble du titre pompeux de «chef d’antenne». Dommage que cette phrase vienne assombrir un article autrement bon et tu devrais t’en excuser.

      Fernand Turbide

    • merde, je dois corriger quelques fautes… Je rajoute, malgré tout, que vous aviez raison monsieur Lagacé, l’entrevue était complaisante et des plus ridicule. Cet homme, le cardinal (qui aide à cacher des criminels), ne mérite pas une entrevue complaisante. IL semble avoir encore des lecteurs qui sont pro Ouellet. Incroyable, sérieusement incroyable

    • Qui a déjà dit que nul n’et prophète dans son pays? C’est bien le cas ici au Québec en tout cas.
      Le Québec est en train de fournir le prochain pape et on est tous là à “varger” sur le cardinal Marc Ouellet, au lieu de nous gonfler le torse de fierté.

      M. Lagaçé est de cette nouvelle génération de journalistes qui aime le brassage d’idées, je comprends ça, mais je trouve

    • que vous exagérez. Qui a dit que tout ce qui est exagéré devient insignifiant?

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Hé bien… c’est la totale… Courage Mr Lagacé… vous n’êtes certes pas sans en manquer simplement pour oser partager des faits…. c’est désolant de constater à quel point les gens sont embourbés dans leurs creuses idées pré-formatées, liés à de vieilles images photoshoppées… Peinant à s’extirper de représentations qui vont toutes nous drainer par le fond . Ils se font vraiment de plus en plus rare les libres penseurs… Si on mettais autant d’énergies à sauver la planète que l’on en met à jouer a “c’est moi le plus fin” bêtement sans réfléchir tels de vieux coqs en train de décrépir, simplement pour affirmer le peu de pouvoir, sommes toutes, que nous puissions avoir et bien la planète ne se porterait pas aussi mal.

    • Les chroniqueurs font très souvent des papiers très durs sur des gens qui ne peuvent pas, ou choisissent de ne pas répondre. Je dirais que 95% des gens attaqués publiquement dans une chronique choisissent de hausser les épaules. Mais ce que ne cessera jamais de m,étonner, c’est que quand le maigre 5% décide de répondre, les chroniqueurs comme monsieur Lagacé sont incapable de faire pareil, soit de hausser les épaules. Ils insistent pour répondre à la réponse et avoir encore une fois (comme dans 100% des cas) le dernier mot.

    • Il est évident a la lecture du papier de Jean Pelletier, que ce Monsieur se prend pour un Monseigneur, un genre de pape de l’information, le gardien de l’infaillibilité de l’information pratiqué par la ”maison”. Mais le peuple qu’il probablement dédaigne et je le soupçonne (de faire des diners de cons avec ces parvenus qui l’entourent) n’est pas dupe.
      M.Lagacé laissez faire ces pédants, on a droit a votre opinion et nous le petit peuple mal dégrossis on jugera de la pertinence des propos, qu’ils viennent du premier directeur de la ”maison” ou d’un journaliste de la presse écrite .

    • 100% d’accord avec Pelletier. Tu viens d’en manger toute une.

    • Bon on passe à un autre appel et on se remet au travail. Il n’y a pas seulement le cardinal Ouellet en haut de la liste noire du plateau, il faut aussi continuer à s’occuper du sénateur Boisvenu.

    • J’ai lu votre critique je suis assez d’accord mais je remarque que vous avec étiez on ne peux plus complaisant avec Saint GND.

      Avant de vouloir enlever la paille dans l’oeil de Mme Galipeau peut-être devriez-vous vous occuper de cette poutre qui pendouille dans le votre.

      Bonne journée!

    • Monsieur Lagacé,

      Je crois tout simplement que Monsieur Jean Pelletier, a mal réagi, à votre ”montée de lait” contre l’entrevue faite par Céline Galipeau.

      Et ensuite, il généralise, un peu beaucoup trop sur votre travail et votre style. Alors que c’est une affaire de goût personnel.

      Pour votre chronique sur la génuflexion, je trouve aussi que vous vous emportez trop. Et comme on dit la colère est mauvaise conseillère… Colère, mauvaise conseillère mais qui peut faire du bien à sortir… Je préfère un caricaturiste, dans ce temps là qui va critiquer par l’humour plutôt que de souhaiter, je ne sais trop quoi… Une entrevue à la Paul Arcand avec le papable petit gars de La Motte en Abitibi ?

      Accepter de faire une entrevue comme vous en faisiez aux Francs Tireurs ?

      Il ne voudra jamais…

      Au Téléjournal de Radio-Canada , on adopte un autre ton et je ne le déplore pas. Oui, j’opterais pour la caricature et l’humour.

      Ensuite, bien c,est à la population de se réveiller et notamment à ceux qui sont encore des pratiquants.

      Pensez-vous que toutes les femmes qui s’impliquent bénévolement dans l’Église catholique au Québec soutiennent cette vison rétrograde ? Je ne le crois pas du tout. La même chose pour nos théologiens, des frères aussi encore en religion…

      Allez interroger tous ces gens là au Québec et tirez vos conclusions… Pourquoi donc alors les églises d’ici plutôt progressistes ne se désaffilient pas de Rome et celles de plusieurs pays également ?

      La réponse est simple… Ils n’ont pas assez de membres et de participants, pas assez d,argent provenant des dîmes et notre patrimoine religieux est en péril…

      Ils n’ont pas le temps de se battre contre le Pape et tous les conservateurs qui règnent à la tête de l’Église et ils veulent conserver en même temps ce qui reste de leur Institution qui pourtant perd de l’influence encore et toujours…

      Vous savez, il y a suffisamment de catholiques progressistes sur la Planète pour fonder une nouvelle Église et cela pourrait être une Église sans Pape ou bien avec un LAPIN servant de Pape (voir South Park), ils sont suffisamment nombreux mais pas assez organisés… Et s’ils s’organisent ? Cela va recommencer, voyons donc, les luttes intestines pour le pouvoir et la nouvelle église deviendra elle aussi un repère de Pharisiens, de Sépulcres blanchis et autres Docteurs de la Loi… Des gens qui entreront très lentement au Royaume des Cieux…

    • @sirwilfrid
      Je lis, relis, re-relis votre 2e paragraphe et je n’en crois pas mes yeux…je nai pas de qualificatifs pour m ‘ expliquer votre logique…Pauvre Québec…

    • J’ai déjà entendu plusieurs journalistes dire qu’ils préparent une entrevue en essayant d’abord de définir les questions que la population elle-même poserait à leur invité. Ce qui m’apparaît être une excellente idée puisque c’est à notre intention que l’information est diffusée.
      Je sais aussi que nombre de personnalités publiques exigent de connaître en avance les questions qui leur seront posées et se réservent le droit de les choisir.
      Peut-être en a-t-il été ainsi avec Mgr. Ouellette?
      Dans le présent reportage, je déplore ne pas avoir appris grand chose de plus que je ne connaissais déjà au sujet de son Éminence. Ce qui me fait dire que ce n’était pas un bon reportage.

    • 1/ Ce n’est pas parce qu’on ne se réclame d’aucune religion qu’on rejette les valeurs chrétiennes ou autres. Les catholiques n’ont pas le monopole de la vertu.
      2/ Ce n’est pas parce qu’on ne se réclame d’aucune religion qu’on n’a pas droit de parole sur celle-ci.
      3/ Ce n’est pas être un « bully » que d’insister sur des questions capitales et dérangeantes auxquelles le Vatican n’a jamais donné de réponse satisfaisante. On va continuer de les poser, peu importe s’il faut dire « Votre Éminence » ou « Votre Sainteté ». (!)
      4/ Ce n’est pas parce que la religion est sacrée qu’on doit se taire à propos de l’hypocrisie et de l’intolérance. L’Église a des comptes à rendre. Point à la ligne.

    • Je ne comprends pas pourquoi Radio-Canada a choisi Céline Galipeau comme chef d’antenne. J’aurais nettement préféré Pascale Nadeau, Dominique Poirier, Anne-Marie Dussault qui savent établir un contact avec le téléspectateur et mener une entrevue.

      Son entrevue avec le cardinal Ouellet était trop fade à mon goût, mielleuse (ce que Lagacé appelle la génuflexion). Elle a à peine effleuré du bout des lèvres tous les scandales (sexuels et financiers) qui accablent cette Église catholique qui, ne l’oublions pas, depuis des siècles, s’est fort éloignée de ses vœux de pauvreté, charité et de chasteté. La chose la plus drôle à voir au Vatican, c’est “Il Banco del Santo-Spirito” qui fait face à St-Pierre de Rome. Le Saint-Esprit matérialisé, ça c’est mieux que les tours de magie de Luc Langevin !

      C’est cette Église qui a mis en place l’Inquisition pour plusieurs siècles, qui a eu l’emprise pendant trop longtemps sur la psyché de millions de “fidèles”, coupable de trop de pédophilie, intimide encore trop. Et ça donne l’entrevue gris-beige, avec grands ménagements, d’une femme trop impressionnée d’être en face d’un papabile … “de chez nous”, en plus.

      À voir le temps d’antenne consacré, tant à TVA qu’à Radio-Canada, sur ce qui se passe à Rome depuis la démission du pape, imaginons si Mgr Ouellet devait être choisi pour lui succéder : Jean Pelletier va nous installer le chapelet avant le téléjournal!

    • Toutes les églises sont vides mais le sujet de la religion est encore enflammé.

    • Je ne suis pas toujours d’accord avec votre style acerbe, mais sur le fond de cet article, j’abonde totalement dans le même sens. Après l’entrevue avec CG, j’étais frustrée de son manque de pertinence, allant jusqu’à suggérer les réponses à un cardinal mal à l’aise en attente des questions. Je me suis dit “Le Québec va-t-il se remettre à genoux parce qu’on pourrait avoir un pape québécois?” J’ai ressenti cette forme de révérence pleine de duplicité que j’ai tant vue dans le passé. Qu’on nous en protège!

    • @ garsdequebec
      [ Il n’y a pas seulement le cardinal Ouellet en haut de la liste noire du plateau, il faut aussi continuer à s’occuper du sénateur Boisvenu. ]
      ……………

      Escorte? Pensez-vous comme je l’ai lu ailleurs que nous avons payé une escorte camouflée en adjointe à Boisvenu? On aurait du fun à chercher le fond des choses ici. Il se tait, le sénateur… On s,est dépêché de dire que sa relation était rompue. On a peur que le gros scandale -genre Munsinger- sorte.

      Alors, escorte ou pas escorte, l’adjointe?

      Mets-toi là-dessus, Lagacé.
      Fais-nous rigoler sur le beau brummel à la langue de vipère.
      L’as du lasso.

    • Patrick Lagacé coulé dans le même moule que RadioX selon la SRC? J’adore :)

      Jean Pelletier a raison sur le contenu, votre article était méprisant, et vous ne pouvez accepter le reportage que si il ne contient ce que vous vouliez entendre.

      Maintenant… Votre article avait aussi raison sur le fond, les questions étaient complaisantes, trop complaisantes, et nous n’avons rien appris. Cependant, la confrontation n’aurait probablement rien donné avec le Cardinal.

      Bref, vous avez fait le même genre de remarque à la SRC que d’autres médias dénigrés le fond habituellement… Avec le même genre de réponse.

      C’est amusant de voir que chacun est l’imbécile de l’autre.

    • Très d’accord avec garsdequebec… Sénateur Boisvenu… une autre belle idole qui… dégringole??? Ça se drape de beaux habits, ça à les dents bien blanchies mais dans le fonds… au delà du battage publicitaire oups médiatique que se trouve-t-il sous ce pelage? Et sa réputée blonde coudonc… elle est pas mal plus jeune que lui non? il me semble que ça conviens mal à son image de dur pur… Ça fait plutôt olé olé… puis Berlusconi qui se voit condamné à un an de prison… la réalité dépasse et dépassera toujours la fiction….

    • J’ai été voir l’entrevue de Galipeau sur internet, de même que celle de Mansbridge. Ce sont de bonnes entrevues, très professionnelles. Il y a quand même un contexte de respect et il n’était pas nécessaire de cuisiner le cardinal. Pelletier est un peu trop choqué, mais il a raison sur le fond.

    • Sauf exceptions, les employés de Radio-Canada ne sont pas là pour faire changer les choses, encore moins pour brasser la cage : ils ont une belle mentalité de fonctionnaires s’inclinant devant le statu quo. C’est visible à l’oeil nu depuis tellement d’années…

    • Ça va au delà de la religion jojos je croirais… les représentations illusoires ces vieilles images d’institutions auxquelles on s’accroche dans un monde qui va tout croche… Et pourtant au fond nous le savons qu’elles nous embrochent.

    • bonjour Patrick

      Je crois que Céline Galipeau a fait pendant cette entrevue un presque 10 en patinage artistique, dans la catégorie “figures imposées”, les seules figures que pouvait accepter un prince de l’église qui se voit papabile.

      Je crois également avec vous que la dernière entrevue d’un évêque en lice avant un conclave avec les gens de son propre pays aurait pu être beaucoup plus exigeante pour quelqu’un qui aspire visiblement à la chefferie. Et c’est pas les sujets qui manquent.

      Votre article et la réponse de ce blogue m’apparaissent légitimes.

      Le seul qui se couvre de ridicule, c’est ce monsieur de Radio Can qui se met de lui-même en porte-à-faux.

      S’il est si convaincu que Céline Galipeau a fait une bonne entrevue, pourquoi écrire un papier là dessus?

      S’il croit vraiment que vous avez tort, pourquoi vous donner tant d’importance à travers le réseau de la SRC?

      Et s’il sait que sa chef d’antenne a réussi son entrevue, pourquoi, comme un enfant vantard qui a peur de perdre l’argument, affirme-t-il publiquement dans un tirade acrimonieuse que “”
      le travail de notre chef d’antenne a fait en sorte d’amener le Cardinal Ouellet à en dire bien plus qu’il ne l’aurait souhaité”".

      Si j’étais madame Galipeau, j’aurais momentanément envie je pense de griffer au sang la peau des fesses de ce patron insipide qui me “stoole” en public en me sur-dévoilant, tant il me revient, en voyant sa lettre et cette vantardise d’exécutif soumis à des ordres, c’est évident, les deux mots évoqués par une certaine juge à l’endroit d’un certain cadre supérieur de la Métropole.

    • Okay… si je resume, Un entrevue de Radio-CANADA, sous un gouvernement CONSERVATEUR extremement RELIGIEUX a fait une entrevue qui montrerais M. Ouellet sous un beau jour.

      Est-ce que je suis cynique de ne pas etre surpris? D’apres vous, qu’est-ce qui est le mieux pour le Canada: que Ouellet, malgre ses opinion retrogrades, accede a etre pape, ou que ce soit un autre Cardinal, aux idees tout aussi retrogrades, soit pape? Poser la question, c’est y repondre.

      Je n’ai pas vu l’entrevue, mais il ne faut jamais oublier UNE chose: la religion sera toujours attardee. Il suffit de regarder l’evolution artistique de l’Egypte ancienne a aujourd’hui pour voir a quel point l’Eglise a ete tres presente pour perpetuer l’age noir (pre-Moyen-Age) jusqu’a ce que la Renaissance commence a nous sortir. Et MEME LA, l’Eglise utilisa l’inquisition pour denoncer, torturer et executer ceux qui n’etaient pas d’accord avec leurs vues retrogrades.

      C’est CA qu’il serait bon d’analyser, pas les commentaires de Ouellet: ils vont en ligne avec le principle premier de pratiquement toute religion, soit garder les brebis assez ignares pour etre sur qu’ils nous suivent.

    • WOW mais quel belle journee,il se prononce sur tout et en mene large,wow,j aime, j adore ,est ce que ce type est ecrivain,non mais c est tout a fait juste,maintemant est ce que Monsieur Lagace pourrait ce prononce sur la ligne editorial du journal LA PRESSE comme Pratte, Gagnon,Cardinal et co, ca serait interressant,en tout cas beaucoup de copies beaucoup de copies ce vendraient,s attaque au professionalisme de Celine Galipeau wow faut le faire,y en mene pas mal large en effet.Alain Legault

    • M. Lagacé,

      J’ai lu votre texte et vous avez tort. Vous avez tort parce que la plupart des questions que vous auriez aimé voir posées sont celles de quelqu’un qui ne croit pas au catholicisme et qui est contre les religions. Je n’y crois pas non plus, et je suis aussi contre les religions, mais opposer croyance et raison n’a aucun sens. L’orée d’un conclave, un grand moment pour les catholiques, n’était pas le moment pour se lancer dans une entrevue agressive contre les archaïsmes du catholicisme, surtout à Radio-Canada. C’est juste une question de respect. Du respect pour Marc Ouellet, mais aussi pour tous les catholiques qui allaient écouter cette entrevue.

    • @aux défenseurs de la SRC

      Le service d’information public canadien que je finance en partie à l’opportunité d’interviewer un prétendant à la plus haute marche du clergé et n’arrive pas à faire autre chose qu’une infopub? Et plusieurs payeur de taxe sont d’accord? Vous acceptez de payer des impôts pour ça? Une entrevue complaisante d’un homme ayant émis des commentaires injustifiables et défendus des agissements totalement dégueulasses.

      Cet homme aura peut-être un pouvoir plus qu’important dans plusieurs parties du monde sur la vie de millions de gens à travers une institution ultra riche et influente. Et je dois accepter que l’organisme que je finance se comporte en cheerleader? Vous êtes malades?

      À quoi bon l’interviewer si on ne peut lui demander des explications sur l’orientation qu’il entend donné à l’Église catholique? Voici les questions que j’aurais aimé entendre:

      Le port du condom, qu’en pensez-vous? Est-il un bon moyen de contrer le sida?
      Et l’avortement? Et l’avortement après un viol?
      L’homosexualité, correct ou non? Le mariage de même sexe?
      L’ordination des femmes?
      Les abuseurs d’enfants devraient-ils être envoyés devant les tribunaux?
      Quelle sera votre clientèle cible?
      Est-ce que l’état et l’église doivent avoir les mêmes orientations?

      Sérieusement, il y a des gens qui n’auraient pas aimé que ces questions soient posées? Vraiment?

    • Let’s go mon Pat, vas-y, t’es capable!

    • Salut Patrick,

      j’aime ton journalisme du milieu, éclairé, libre et exigeant. Pas la radio poubelle, ni la radio carpette. Le ton est franc, voir cassant ? Les séquelles des abus sexuels méritent ce ton outragé, voire outrageant. Elles justifient la colère et le désespoir.

      Patrick sait lever le ton pour dénoncer la BS, on a besoin de ça…

      On n’aura jamais de réponses sur ces sujets glauques, c’est clair. Ce sont des entrevues arrangées. En fait, le problème est qu’on leur accorde une importance qu’elles n’a pas. C’est du remplissage, de la coubette polie, tirant sur l’obséquieux, digne des radios d’état qui ont peu à dire des contenus SURTOUT quand ça compte vraiment… l’entrevue était subtile, c’est clair, mais le sujet des abusés ne l’est pas, alors les moyens devraient à un certain moment se mesurer aux situations … on ne peut pas NE PAS avoir envie que certains joueurs paient, envie de les mettre à genoux, juste retour …

      C’est ce même Patrick qui parle de nos vies de tous les jours, de l’amour, de l’argent … de nous. Faudrait faire lever l’hélico un peu et se demander qu’est-ce qu’on a à condamner urbi et orbi l’oeuvre et l’auteur pour une coche un demi-ton trop haut pour certains ? L’émtion derrière est louable, valable et nécessaire.

      M Pelletier a charrié, ratissé trop large, des commentaires bien infantiles pour un gestionnaire…

      Mme Galipeau a fait ce qu’on lui a dit et le fait encore …

      Un “pamphlétaire” moderne ne peut pas rester de glace devant si peu de compassion étatique, devant un rendez-vous raté mémorable. J’en veux pas de ces entrevues de faux jeton, on est pas si bêtes, M Pelletier.

    • Peter Mansbridge, l’entrevue avec Marc Ouellet

      Enfin, la première partie de l’entrevue, 16 minutes. L’atmosphère est agréable, il n’est pas en mission de blaster le cardinal. Les questions sont un peu plus serrées que celles de Céline Galipeau. Les réponses plus pointues et assez explicites. Il y a une chaleur humaine qui passe de part et d’autre. L’entrevue sert à nous faire connaître un peu mieux qui est Marc Ouellet, l’homme et le Cardinal, et je crois que Mansbridge a réussi son pari.

      http://www.tagtele.com/videos/voir/101643

    • Patrick a bien raison. Si l’argent de l’état sert à perpétuer la tradition de l’obscurantisme religieux plutôt que de faire son travail journalistique et de montrer les nouvelles sous leur vraie jours en faisant des entrevues de font et en allant chercher des réponses a des questions qui touche directement notre société, bien Radio-Canada passe sur une belle opportunité de faire du vraie journalisme et non ce que nous sommes habituer d’entendre depuis plusieurs année, la langue de bois. Pire encore, elle ne fait pas son devoir de nous partager des informations importante qui sont en général, contre les valeurs québécoise et celle auquel j’adhère.

      Il ne faut pas oublier que l’Église est directement responsable d’inégalité entre homme et femme dans plusieurs pays et de la propagation de maladie en passant de faux message sur la contraception. De demander au potentiel futur chef de l’Église quel est ça position sur ces enjeux et pourquoi il adopte ces positions semble être la moindre des choses à faire dans une entrevue de ce genre.

    • Après votre interview de GND, pourquoi pas une entrevue d’Arielle. C’est quand même épouvantable ce qu’on lui a fait au nom de la pensée unique qui domine la gauche GND:

      http://www.journaldemontreal.com/2013/03/02/ma-generation-me-hait

      (le précédent avait été envoyé sur le mauvais billet…)

    • J’ai 79 ans. Je suis devenu athée au début de mon adolescence. Par contre je suis
      conscient que beaucoup de mes compatriotes croient en un dieu quelconque
      surtout le Jésus du catholicisme.
      À entendre le cardinal Ouellet le mot modernisme ne fait pas parti de son vocabulaire
      Il fait donc parti de ces hommes de l’extrême droite.
      Pour le bien de la plus grosse secte au monde, la papauté n’est pas pour lui.
      C’est malheureux puisque, même pour un athée, j’aurais bien aimé voir assis
      sur le Saint Siège un québécois avant-gardiste qui aurait «dé-taboué» cette
      vieille institution sclérosé qui s’est vidée de ses ouailles pendant la révolution
      tranquille.

      Dommage.

      Réjean Grenier.

    • @opeth
      C’est juste une question de respect!
      Parlez-en aux enfants a travers le monde qui se sont fait poigné les fesses par une gang de dévergondés sous le couvert religieux. Il est temps de voir la vérité en face et d’arrêter de justifier les actes répréhensible que les bonnes âmes religieuse béates essaient de cacher.
      On est en 2013 et ces paradeurs costumés doivent êtres dénoncés et non pas mielleusement interviewer par une Céline Galipeau qui fait plutôt figure de journaliste Dame de ST-Anne.
      la culture de corruption qui existe au Québec ferait-elle en sorte que l’aveuglement est une constance dans la société.

    • La seule chose que je déplore la-dedans, c’est qu’on doit assister à cette tite chicane via blogues interposés. Et Pat, tu n’en rates pas une. Pourquoi te sens tu obligé de répliquer? Continue ta critique (justifiée dailleurs, mais de grace, est-ce qu’on doit se tapper ta tite chicane avec Jean Pelletier, ou Bombardier, ou quiconque qui a le malheur de te critiquer ?

      Médite la-dessus.

      D’un lecteur/auditeur/téléspectateur de ton contenu très souvent intéressant.

      M.Paquette
      MTL

    • Et concernant le sujet principal, n’est-il pas absurde d’avoir un Pape? N’est-il pas absurde d’avoir une hiérarchie organisée avec des pouvoirs et de l’argent pour “runner” cette mega entreprise spirituelle?

      La relation entre l’Homme et Dieu (si tant il existe!) ne devrait-elle pas être personelle, directe?

      Pourquoi avoir un représentant sur Terre si ce n’est que pour asseoir le pouvoir d’une organisation sur des milliards d’êtres humains?

      Cette religion doit mourir et au plus vite.

    • Il me semble qu’il ne faut pas confondre le message avec le messager. Moi aussi, ça me fait chie. que Patrick Lagacé soit beau, jeune, intelligent, articulé et médiatisé sous toutes les plateformes. Moi aussi, je trouve que son syle est parfois pontifiant (mot de circonstance ici)et qu’il frise parfois l’arrogance qu’il dénonce lui-même à juste titre. Je ne suis pas systématiquement en désaccord avec ses prises de position pour cela.

      Parce que sur le fond du message, je suis d’avis qu’il a parfaitement raison. Une entrevue par un chef d’antenne de Radio-Canada doit être une entrevue centrée sur les enjeux sociaux sur lesquels la personne interviewée a une influence. Qu’on soit d’accord ou non, l’église catholique a encore une influence énorme sur les enjeux importants de notre société. Moins ici, et plus ailleurs, mais influence réelle.

      Disons que j’aurais aimé que l’entrevue ne ressemble pas à ce que l’on voit à une émission de variétés ou avec une star rock. Pour tout dire, je me sentais bien loin des entrevues de fond de Pierre Nadeau et de Bernard Derome…

    • Voici la reproduction du bref courriel que je faisais parvenir à un ami mardi le 5 à 0h50 avant d’aller au lit:
      « Je ne sais pas si tu as pris l’entrevue avec Mansbridge à CBS News. La 2ième partie demain soir. L’entrevue est pas mal plus substantielle que celle menée par Céline Galipeault que j’ai trouvée « pitoyable ». C’était carrément improvisé par moments. Mansbridge beaucoup plus solide! »
      Ceci dit, Mme Galipeau me semble trop chercher la perfection. Ce qui devient agaçant à la longue, particulièrement dans ses interventions avec ses collègues au cours du bulletin d’informations, ce sont ses petites répliques genre «…quand même!», «…mais encore!» et pour le crémage «…tout à fait!»

    • Si il y a bien une organisation qui a méprisé l’humanité au grand complet, c’est bien l’église catholique romaine et c’est pour ça que je partage les sentiments de Patrick Lagacé. D’où vient cette excitation des médias pour l’élection d’un chef d’organisation religieuse qui n’en a rien à faire du point de vue du peuple et qui depuis des années trempe dans des scandales par dessus scandale d’abus sur des enfants. Comment peut on ne pas vouloir leur donner la même médecine qui nous forcé à prendre pendant toutes ces années.

    • Pourquoi la douce Céline n’a pas parlé sur les richesses du Vatican cachées dans leur voute depuis des lunes ?
      Fortune inimaginable (Voute en lingots d’Or) sur le dos des peuples du monde !!
      (Anglais)
      The gold reserves held by the Vatican

      The largest single holder of ingot/bullion gold of any organization for the past 1,000 years is and has always been the Roman Cult controlling the Catholic Church.

      The Roman Catholic Church controls approximately 60,350 metric tonnes of gold, twice the size of the total official gold reserves around the world or approximately 30.2% of all the gold every mined/produced. At current prices, it puts the asset value of the greatest treasure in human history at over US $1,245 Billion.

    • Vous êtes dans le champ M. Lagacé et vous le savez puisque vous n’êtes pas bête.
      1-Céline Galipeau ne fait pas les entrevues en son nom, elle le fait au nom de la société qu’elle représente.
      2-ce sont les questions de Radio Canada et non les question de Céline Galipeau.
      3-si vous avez une critique à faire sur cet entrevue faites la sur la société R.C. et non sur Céline Galipeau.
      Bref elle ne représente pas le mouvement féministe ni Céline Galipeau, elle est là en tant que représentante de R.C.
      Le mouvement féministe a ses représentantes et ses portes paroles.
      Allez M.Lagacé pondez nous un article sur les bus arabes mis en circulation par le gouvernement israélien et nous allons voir comment vous allez aborder le sujet. Je peux vous jurer que vous allez y penser deux fois avant de dire des bêtises au risque de ne plus écrire dans un journal.
      Et là nous allons voir si c’est le point de vue de la «Presse» ou le point de vue de Lagacé que vous allez nous sortir.
      Au lieu de critiquer Céline Galipeau pour ce qu’elle n’a pas fait ou fait, nous vous posons la question à savoir: pourquoi votre sujet d’aujourd’hui ne porte pas sur les bus racistes mis en circulation en Israél?
      Vous vous demandez pourquoi Céline Galipeau n’a pas posé telle ou telle question et nous vous demandons pourquoi vous évitez le sujet des bus racistes.
      Ce qui est bon pour minou est aussi bon pour pitou.

    • Ceux qui sont fâchés contre Patrick Lagacé répondent au moins à un de ces critères :

      1) Vous n’avez pas lu l’article de Patrick Lagacé (la sortie de M. Pelletier est d,ailleurs non fondée et surtout exagérée, vraiment!)

      2) Vous n’avez pas vue l’entrevue de Mme Galipeau avec M. Ouellet (l’entrevue est effectivement très mauvaise)

      3) Vous ne savez pas vraiment qui est Marc Ouellet et ce qu’il a dit par le passé

      10-4

    • Wow c’est stimulant… tout ce qui s’écrit ici… et oh! ce 1,245 milliards rapporté par anonymous99 au sujet duquel je n’ai nul doute… le voilà le magot… assez pour sauver le monde, enrayer à jamais la misère et assurer la paix et l’équité sur terre… ( Jean Ziegler de l’onu avait avancé le chiffre de 400 milliards pour ce faire… mais évidement personne à bougé… mais pour les banques voici à peine quelques années aux USA…oups cette même somme ils l’ont allongé sans sourciller ) ils en retrouveraient de la crédibilité ces beaux mr superbement endimanchés si ils voyaient à le réallouer… cet argent. Aimer c’est agir and talk is so cheap.

    • Ce qui m’estomaque le plus, c’est votre propension (à vous et à d’autres journalistes) de croire que la pensée presqu’unique du Québec prévaut aussi sur toute la planète. Les Québécois sont rendus d’un nombrilisme incroyable. Imaginez vous donc qu’il y a des pays pour qui la religion Catholique est sacrée dans ce qu’il y a de plus sacrée …et qui se foutent totalement des histoires de pédophilie, avortement, contraception…etc!

      P.S: Pourtant, je suis loin d’être croyant!

    • Ah, vous et votre foutu égo. En voyez-vous beaucoup d’autres, des chroniqueurs qui doivent se défendre aussi souvent que vous le faites? Bon, il y a toujours Martineau, mais vous souffrez du même syndrome : le “je-me-moi” transpire dans tout ce que vous écrivez. Feignez au moins de vous en rendre compte, ça aidera votre image et éloignera les représailles!

    • Pour compléter et résumer mon propos:
      Mme Galipeau semblait beaucoup plus mal à l’aise, moins en contrôle, que Peter Mansbridge.
      Je pense que Crevier aurait fait un meilleur job, à condition de ne pas trop s’enthousiasmer (s’exciter) vu le contexte intimiste de l’entrevue.

    • M.Lagacé,
      BRAVO pour votre article sur la génuflexion de Madame Galipeau et pour votre réponse à Jean Pelletier !
      Pourquoi ai-je l’impression que ceux qui «encensent» Jean Pelletier, ce grand fédéraliste au service de la «cause» Ottawasienne, sont les mêmes qui encensent Ouellet ?
      Que ce sont les mêmes qui accusent M.Lagacé d’être un méchant séparatissse ?
      Pourquoi m’est-il venu à l’esprit que l’Opus Dei, qui infiltre les plus hautes sphères des sociétés occidentales, incluant des postes de direction dans tous les secteurs des communications, redouble d’effort pour «parfumer» les gaffes du Vatican ?
      Bon courage M..Lagacé, vous brassez la queue de très gros ménés qui nagent dans le même aquarium de la manipulation des masses !
      Robert Alarie

    • Monsieur Lagacé, chapeau pour votre article, la complaisance ne rend service à personne selon moi. Est ce que de “brasser” un invité est absolument nécessaire? Je ne crois pas. Par contre il est nécessaire de poser les vraies questions, et de toutes évidences elle n’ont pas été posées dans l’entrevue de mme Galipeau. Contrairement à ce que prétend “Pager”, je ne crois pas qu’aucun peuplent et je cite: “se foutent totalement des histoires de pédophilie, avortement, contraception…etc!”

      Quel peuple se fou de voir ses enfants abusés sexuellement??? Est ce que l’Afrique (où l’on trouve de fervents fidèles) “se fou” de la contraception et de tous les problèmes qui en découlent: sida, orphelins, morts par millions?

      (Originaire d’un pays ou l’avortement est non seulement interdit mais passible de prison, et où il en résulte des milliers d’enfants laissés à eux-même dans des boîtes en carton, j’aurais trouvé justement, pertinent de d’entendre les réponses si les questions avaient été posées, à s’avoir les visions d’un homme qui sera possiblement le prochain pape. Parce que justement dans ces pays traditionnels et religieux (ici le Salvador), l’influence de l’Église est encore forte, il est d’autant plus important que leur influence soit positive, pertinente, et en lien avec leur époque, pour le bien et l’avancement du peuple. Pour le bénéfice de tous les peuples

    • Question: M. Lagacé, pourquoi avez-vous écrit ces articles? Réponse probable: Vous ne croyez pas à l’église ni à son enseignement. Vous désirez sans doute nous convaincre d’en faire autant. Et vous êtes convaincu que c’est comme çà que nous serons plus heureux sur cette terre. Toutefois, je regarde votre personne et j’ai des doutes. Vous respirez la haine et l’agressivité. Vous êtes orgueilleux au point où vous monopolisez la vérité. Et je ne crois pas me tromper en ajoutant que vous devez adorer l’argent. Çà doit pas être facile de vous cotoyer. Vous aimez chialler et vous êtes un éternel revendicateur. Vous jalousez Céline Galipeau et combien d’autres parce que vous êtes incapable d’écrire autre chose que des âneries. Gardez le votre style de vie. Il ne m’intéresse pas. Continuez à croire en la puissance supérieure que vous croyez être. Vous irez loin dans la vie.

    • Bravo à Céline Galipeau pour le retour dans le respect ce qu’elle est, une personne aimable gentille et non agressive. À mon avis la plus grande qualité de quelqu’un qui fait une entrevue est d’être authentique et naturelle. Je regrette qu’elle a dû, à certaines occasions, s’éloigner de sa personnalité de base pour devenir incisive dans ses entrevues. Ce n’est pas son genre et ça sonne faux. Contrairement à monsieur Lagacé, je ne pense qu’il a une seule manière de faire une bonne entrevue. Je crois que lui aurait peu de succès s’il n’était pas incisif. Ma préférence personnelle va Céline Galipeau parce que je sais qu’elle peut trouver le moyen d’obtenir le plus d’information possible et cela tout en douceur.

    • @ dandumais, 6 mars 2013, 19h26 :
      Justement, il semble que le petit Patrick n’aie pas reçu suffisamment de baffes — sinon, il aurait appris à se la ferme quand c’est le temps.

      Très d’accord avec vous : son type de journalisme devient trop courant chez nous. J’espère bien qu’un jour, il recevra une punition bien méritée.

      C’est un très mauvais journaliste qui me fait grandement douter de la compétence du personnel de direction du journal La Presse.

    • Votre commentaire sur Céline étais très bien articulé…
      Moi, Radio-Canada, je ne regarde plus depuis un certain nombre d’années… Je vois d’ailleurs, que je ne manque rien…

    • Pour le bénéfice de tous les peuples #floresita

      Vous prenez le cas de votre nation et votre point de vue pour extrapoler à “tous les peuples”. Dans mon pays, c’est un pays constitutionnellement athée où les chrétiens sont minoritaires, l’avortement et la contraception sont disponibles et enseignés à la population. Or le niveau d’avortement augmente année après année. Est-ce bien pour le peuple ? Non pas du tout. Les familles bien soudées ont en moyen 1-2 enfants. Trois enfants c’est trop. Le problème vient des couples temporaires, les amours d’une nuit, des rapports sexuels non-protégés malgré les campagnes.

      Et savez-vous qui s’occupent des malades graves comme lépreux, sidéens en phase terminale, des orphelins et les vieux gens abandonnés? Ce sont les organismes caritatifs des religions boudhiste et chrétienne pour qui les gens comme vous aiment “pisser” dessus. Ils sont pourtant plus strict, pour ne pas dire conservateur dans la vie de tous les jours.

      Et même dans les pays développés comme le Canada où l’avortement et contraception sont disponibles, est-ce bénéfique au peuple?

      C’est quoi l’attitude de blâmer rien que les autres pour vos malheurs? Il faut avoir une tête et savoir assumer ses actes.

      Patrick Lagacé profite de son temps de micro à 98,5FM et Télé-Québec pour pourfendre tous ceux qui ne croient pas comme lui. Il est le tenant du savoir et de la vérité. Il s’est étonné hier que quelqu’un ait pris du temps à répliquer à son article à la page 18 du journal La Presse. Toujours de l’attitude hargneuse. “Pis” est sa meilleure question !

    • mon cher patrick,
      en regardant l’interview de céline j’ai pensé la même chose que ce qui s’est écrit depuis – quelle complaisance et quelle douceur envers un peut-être futur pape rétrograde – avec un pape comme ouellet, on recule de 25 ans….minimum – en fait, l’église recule depuis les 50 dernières années et un ou l’autre des ”papables” donnera probablement le même résultat – il y a trop de secrets et de protection dans cette église et des interviews comme celui de célin continuent de les entretenir – dommage

    • Après cela, vous viendrez encore nous parler d’amour. Une religion est-ce que ça doit être un cadre mur à mur ou une réflexion sur le comment les humains devraient se respecter plus et s’aimer plus et aussi apprendre à pardonner. Si c’est pas cela une religion, je préfère être agnostique.

    • à Karina3:

      C’est la radio-poubelle de Québec qui a sali la réputation du cardinal Ouellet, et ce. dès son arrivée à la tête de son archevêché en 2003. Pas une journée ne s’est passée jusqu’en 2010 sans qu’un “radio-poubelleur” de Québec ne “varge” sur Mgr. Ouellet, alors à force de cogner sur le même clou, les gens peu informés finissent par y croire.

      En plus de la radio, on les voit aussi à la télé ces mêmes radio-poubelleurs. On les appelle les télé-poubelleurs. On les voit à LCN et TVA et écrivent dans des feuilles de choux de Montréal et de Québec.

      Laissez le conclave décider du prochain pape et soyez sans crainte, une fois élu, un pape ne donne jamais d’entrevues personnelles.

      Et j’espère que ce sera Mgr Ouellet.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • @ sirwilfrid
      C’est plutôt votre propos que le Québec devrait être FIER d’avoir son propre ”papabile” qui m’est incompréhensible.
      Ma fierté résidera en la personne qui acceptera les femmes sine qua non, celui ( je devrais pouvoir dire ici, celle ) dont le sort des enfants abusés fera pleurer sincèrement et qui aura l’humilité et le courage de savoir rejeter d’un revers de la main tous ces prêtres et cardinaux qui font la HONTE de notre religion…sans égard à leurs origines géographiques…
      Or, le Cardinal Ouellet, s’il est vrai qu’il n’est pas responsable du comportement de son frère , cela ne semble pas le contrarier , le peiner beaucoup à l’écouter parler et essayer d’étouffer , par le passé , des gestes répréhensibles (parce que hypocritement cachés) . Rappelez-vous des prières qui nous étaient imposées en guise de pénitence les gros péchés commis à 9-10 ans…D’un ridicule

    • Ouellet est vraiment un enculé de la pire espèce, bref, il représente tout ce qui doit être dénoncé de la bonne religion catholique; le moindre aurait été qu’il ai une entrevue un peu moins complaisante, je suis d’accord. Certaines choses par devoir moral et journalistique se doivent d’être remises sur le tapis, ce qui ne fût vraiment pas le cas dans cet entrevue. Merci Patrick de dénoncer le tout, mais respirer avant par le nez t’attirerait sûrement moins de flèches enpoisonnées…

    • @ tipapout 7 mars 14:09.
      1- Oui j’ai lu l’article de Lagacé.
      2- Oui j’ai vu l’entrevue de Mme Galipeau.
      3- Oui je sais ce que le Cardinal Ouellet prêche.
      4- Oui j’ai lu la réponse de Mé Pelletier.

      Vous assumez que les gens ici ne savent pas de quoi ils parlent. M. Lagacé a intérêt à se calmer ou de mieux choisir ses sujets
      Et vous, lâchez les têtes à claques, il y en a suffisamment ici.

    • La commission Charbonneau devrait s’en occupe avec le procureur Lagace en tete. Il y a quelque chose de pas trop catholique qui se passe au Vatican et les chaussettes doivent etre pleines pour camouffler le tout.

      Go Pat go!

    • On jurerait pratiquement que le sujet du jour c’est Patrick Lagacé et non ce qu’il a écrit. S’il vous énerve à ce point, pourquoi le lisez-vous? Juste pour le plaisir de le critiquer? Ridicule!… Moi, Richard Martineau, je ne suis pas capable, je ne le lis pas, ne regarde pas ses émissions, niet, rien, pas capable… Pourquoi ne faites-vous pas pareil? C’est SON blogue, il a le droit de parler de ce qui le touche, de ce qu’il a envie, c’est sa prérogative.

    • @karina3 7 mars 2013 17h46
      Bravo pour votre commentaire !
      Moi je trouve triste qu’il n’y ait pas plus de femmes qui, comme vous, «soudent» les «braguettes verbales» de misogynes à la Sir Wilfrid !
      Mesdames, vous qui donnez la vie, n’êtes-vous pas révoltées de voir que, depuis des siècles, des «preachers» ont abusé de MILLIERS d’enfants qui auraient pu ÊTRE LES VÔTRES ?
      Je suis révolté par l’indifférence des grenouilles de bénitier !
      Pas surprenant que les «curés» vous traitent comme ils le font depuis des siècles !
      Robert Alarie

    • C’est SON blogue, il a le droit de parler de ce qui le touche, de ce qu’il a envie, c’est sa prérogative. #annie.roy.1428

      Ce que Patrick Lagacé écrit reflète de sa pensée tout comme sa personalité “mordante”. Son article est publié dans La Presse étant un “journaliste” et pas dans les pages opinions. Moi qui suis un abonné de La Presse, je suis intéressé au contenu journalistique. Et encore ici, ce n’est pas propre SON BLOGUE externe mais fait parti de La Presse, version électronique. Personne n’aurait rien à cirer s’il faisait sa réplique ailleurs. Or, il profite de son blogue pour régler des comptes parfois.

    • Monsieur Patrick Lagacé,

      Dans votre article, vous vous donnez tous les droits, mais vous semblez avoir oublié un devoir très important qui incombe à un vrai journaliste : celui de bien informer les lecteurs, de les amener à réfléchir, à comparer pour avancer et évoluer. Pour ce faire, il est bon d’être bien documenté soi-même pour éviter d’écrire n’importe quoi. Vous avez choisi de faire du sensationnalisme en pensant devenir populaire. Vous avez choisi de mêler votre voix au bruit chaotique d’un monde où tout est banalisé et où les opinions les plus contradictoires alimentent les bavardages sans fin. Vous avez choisi de détruire avec votre plume, car les écrits sont comme les chandelles, elles peuvent éclairer ou détruire.
      Si j’ai bien compris votre article, vous souhaitez que l’Église catholique s’adapte aux mœurs et coutumes de la société d’aujourd’hui. Vous accusez l’Église catholique de ne pas laisser de la place aux femmes et en même temps vous vous permettez de critiquer madame Galipeau une femme journaliste de grand calibre qui a le sens de l’éthique journalistique et qui sait laisser de la place à la vérité de l’autre. Que savez-vous vraiment de l’Église catholique ? De la place de la femme dans l’Église? L’avez-vous vraiment fréquentée personnellement ? Dans tous les cas, une chose est sûre : les mots Respect et Recherche ne semblent pas exister dans votre vocabulaire. Il est tellement plus facile de cibler l’erreur que de trouver la vérité, car celle-ci n’existe qu’en profondeur et l’art de la chercher n’est pas donné à tout le monde. Je ne peux donc que vous excusez, monsieur Lagacé.

      Monique Khouzam-Gendron

    • Je crois moi aussi que Mme Galipeau a été très généreuse et même complaisante avec M. Marc Ouellet dans cette entrevue. Mais on ne pouvait s’attendre à autre chose car c’est souvent son style de se laisser impressionner et mâter par la célébrité.

      Par contre, la réaction de Pelletier semble démesurée. Envoyer un courriel de cet ordre à tous les employés du secteur de l’information dénote un curieux sens des proportions de la part d’un gestionnaire supérieur, qui devrait pourtant faire preuve d’un meilleur jugement. Mais peut-être a-t-il agi ainsi parce qu’il a reçu le mandat de calmer l’égo de la star offensée qui ne pouvait laisser impunie la lourde faute d’avoir osé critiquer son travail.

      M. Pelletier semble souffrir d’un syndrome fréquent chez les gens des médias, soit d’oublier soudain la pertinence du rôle des autres journalistes et chroniqueurs dès que ceux-ci tournent vers eux leurs regards et font d’eux l’objet de leurs reportages ou analyses.

    • @mecasiatique 7 mars 2013 20h18
      Bravo !
      Que de sagesse dans vos propos !
      M.Lagacé a «au moins droit » de défriser les «bien-pensants» tout comme les sieurs Pratte et Dubuc ne se gênent pas de leur «prérogative» pour nous vendre leur «plussss meillleur pays» !
      Merci de ramener tout le monde à l’ordre !

    • Lagacé ressemble de plus en plus à son ancien collègues chez les “Francs tireurs”, Martinono.

      Céline Galipeau a traité Mgr Ouellet avec respect, pas avec obséquité, contrairement à ce que le smatte à Lagacé a dit.

      On ignore si Galipeau pense comme Lagacé à propos de l’Église et du cardinal. Mais on sait qu’elle a mené l’entrevue avec tout le professionnalisme qu’on lui connaît.

      Par ailleurs, je ne comprend pas l’anticléricalisme de Lagacé; pourtant, il n’a pas eu une enfance à l’eau bénite.

    • @ superflu

      Si vous n’êtes pas capable de dire que l’entrevue de Mme Galipeau avec M. Ouellet était très mauvaise, c’est votre opinion, mais vous avez l’esprit critique faible. Ce n’est pas grave, mais laissez ceux qui sont capables de l’exprimez faire leur travail.

      J’oubliais, arrêtez de mentir et de faire semblant que vous aimez les articles de M. Lagacé simplement pour donner plus de poids à votre argumentation.

      superlulu c’est quoi, une version entrée de gamme de Lulu Boivin? ;-)

    • @mecasiatique: Dans votre version de La Presse, c’est sa chronique qui paraît, vous êtes libre de tourner la page avant ou après avoir vu où elle se trouve. Sur internet, on est obligés de faire des manipulations qui nous y amènent. On doit vouloir s’y diriger. Si on sait que ce qu’il écrit ne nous rejoint pas, on a qu’a ne pas faire ces manipulations informatiques. Je sais que Martineau ne me rejoint pas. J’imagine que c’est comme ici, donc, je n’irai pas sur le site de son journal pour l’y chercher et pour le lire. Si ce que Patrick écrit ne vous rejoint pas, passez à un autre appel au lieu de perdre votre temps à le critiquer de façon récurrente. Et à la personne qui le compare à Jeff Fillion, je ne crois pas que vous ayez déjà écouté son émission de radio dans le temps où il était vraiment en feu. Aucune comparaison possible et c’est tant mieux pour nous!

      Je suis catholique, croyante mais pratiquante à mes heures. Je me suis forgée très fortement à l’image de ce qu’on m’avait enseigné du christianisme, avec toutes les valeurs qu’on nous y apprenait. C’était une question de survie et pourtant, je suis d’accord avec le contenu des articles de Patrick. Moi, j’aurais bien aimé que Mme Galipeau, ou n’importe quel autre journaliste à qui Mgr Ouellet aurait accordé une entrevue pas pipée d’avance, lui demande quand l’Église allait-elle vraiment sévir contres les prêtres pédophiles, tenter de réparer les erreurs commises par des hommes qui n’avaient pas le droit d’en être et qui se sont servis auprès d’enfants qui se seraient bien passés d’être leurs jouets sexuels? Quand allez-vous accepter qu’ils aient des compagnes? Quand allez-vous accepter des femmes prêtres, si elles en ont la vocation? Pourquoi ne pas accepter que les femmes se prennent en main, qu’elles soient autre chose que des machines à bébé? Mais non, ça ne faisait pas partie des questions de Mme Galipeau. Il faut arrêter de toujours vouloir la jouer safe, de toujours vouloir être low profile pour ne pas déplaire. Elle n’avait pas à le varloper, juste lui faire faire des “promesses électorales” en quelque sorte, c’est tout et ça, je ne l’ai pas vu dans l’entrevue. Il aurait pu y avoir autant de respect qu’il y en a eu mais avec des questions… oui, on peut dire embarassantes un peu, mais quand même…

    • La vérité, c’est que Patrick Lagacé n’a pas le quart du métier de Céline Galipeau. Il fait une carrière locale et rencontre des gens du Québec, il n’a pas fait beaucoup d’entrevue qui concernent la politique internationale. Quand on doit rencontrer des gens de divers États, on comprend mieux qu’un certain protocole s’impose, des précautions qu’on pourrait trouver un peu guindée s’imposent au départ pour pouvoir faire un bon travail. Mgr Ouellet est Québécois mais le contexte est international et Céline Galipeau ne pouvait pas arriver avec un “Eh man! Dis-moé donc, toé – kosse-tu penses de la succession du pape?”

      Élémentaire. Malheureusement, Patrick Lagacé manque d’envergure et juge en surface dans son petit contexte. Et puis nous savons qu’il raffole de controverse.

      Dans 10 ans, il se souviendra encore de ses ratés. Espérons qu’il aura plus de respect pour les journalistes plus chevronnés.

    • J’ajoute que je suis moi-même athée mais je vous avoue : les athées qui n’arrêtent pas de critiquer tout ce qui a trait à la religion sont exactement comme les gens qui essaient de vous imposer leur foi. Tout aussi fatigants, tout aussi prêcheurs.

      Patrick Lagacé ne semble pas avoir découvert cet aspect — il prêche comme un curé. Trop d’ironie pour lui? Il manque tout simplement de culture.

    • Je dois dire en premier lieu que la petite Céline me tape sur les nerfs avec son ton doucereux et racoleur,mais au delà de ça,cette intervew avec le cardinal Ouellet était d’une insipidité totale compte tenu de son rôle important dans la Curie et ailleurs dans le monde. Le fait qu’il cherche à camoufler les nombreux travers de l’Église catho notamment en protégeant les soutanes pédophiles ajoute à son palmarès des mauvaises causes.Bravo Patrick pour cette chronique très à point.

    • @pierra

      Vous me faite rire un ti-peu quand même . Je suis agnostique donc plus proche des athées que des croyants et je trouve la critique envers ces religions hypocrites et manipulatrices très saine . Il faut mettre le ” spot ” sur la vermine quelle soit religieuse ou politique . Tout comme il faut mettre le ” spot ” sur la corruption quelle soit libérale ou non !

      Il y’a une différence entre le message spirituel et les pratiques douteuses des leaders de ces religions en l’occurence les trois religions monothéistes !

      Réjean Asselin

    • “Résister pour ne pas devenir un singe “… Bravo pour vos chroniques M. Lagace! La critique c’est bien des affaires mais d’abord un acte de résistance …

    • La réponse de M. Pelletier était plutôt faible, mais votre réplique juste et de bon goût!

    • @pierrea
      Que vous soyez agnostique ou quoi que ce soit ,n’entre pas dans le sujet qu ‘on traite ici…Il est question , par l’entremise de Céline Galipeau, de répondre au questionnement de tous les québécois
      sur les enjeux et conséquences de sa mise en nomination …Serions-nous fiers comme canadien d’avoir un des nôtres comme pape même s’il est” corrompu par la bande ” et rétrograde à ce point ?

    • Votre commentaire sur Céline Galipeau était justifié. Madame Galipeau demeure une très bonne journaliste mais pas nécessairement une bonne intervieweuse. De plus, lors des débats du jeudi soir, elle a encore beaucoup de difficultés à animer les débats. Aucune comparaison n’est possible avec le débat en anglais qui a aussi lieu le jeudi soir à CBC. Je comprends le patron de Rc qui défend son employée mais il serait temps d’envisager un remplacement à l’animation du Téléjournal.

    • Ottawasienne

      Ce mot existe vraiment? Et Ottavienne alors?

    • Si ce que Patrick écrit ne vous rejoint pas, passez à un autre appel au lieu de perdre votre temps à le critiquer de façon récurrente. #annie.roy.1428

      Voilà, pourquoi ne vous passer pas à autre chose en critiquant les autres? Vous écrivez d’abord que c’est SON BLOGUE. Et je vous réponds qu’ici, ce n’est pas le sien mais faisant parti de La Presse. Vous qui dites partiquante, faisant partie de l’Église Catholique et vous la critiquer à travers Marc Ouellette, et moi comme abonné du journal, je dois passer à autre chose ! Ça va très bien dans vos arguments.

      Vous ne pratiquez même pas ce que vous prêchez comme tant d’autres qui déguisent pour mieux passer. Franchement vous pouvez quitter et vivre comme bon vous semble, non?

      Le problème est que l’Église Catholique, ou le Boudhisme ou l’Islam ne sont pas concentrés à une région ou un peuple. Même au Québec, les besoins sont différents d’un coin à l’autre, et on parle des grandes religions présentes presqu’au quatre coins de la planète qu’on veut absolument façonner à notre style de vie occidentale (si non québecoise) afin que ce soit “progressiste”. Et les autres alors, si ne n’est que “me, I and myself” ?

      Je n’aurais rien à cirer de Patrick Lagacé s’il tenait ses propos ailleurs sur SON PROPRE BLOGUE externe. Du fait qu’il est journaliste de La Presse lui permet de profiter du tirage pour régler ses comptes?

      Tout les déchets doivent être traités comme tel si on ne peut pas les recycler.

      Reduce-Reuse-Recycle. Let’s Reduce first.

    • @mecasiatique: Ayoye!! Là je crois que je dois avoir un côté très blonde 2 watts sur le dimer car je ne comprends pas une bonne partie de votre commentaire.

      Le problème ici, c’est que l’interviewer n’a pas posé à l’interviewé des questions auxquelles j’aurais aimé, moi aussi, avoir des réponses. On parle ici de l’interview d’un cardinal de l’Église catholique romaine, pas du fait qu’au Québec ou ailleurs plusieurs sortes de religions sont pratiquées. L’entrevue de Mme Galipeau a eu lieu parce qu’il y aura prochainemenet élection d’un pape catholique alors oui, au moment où j’écoutais l’entrevue et dans la minute où j’écris ces lignes, je me fous des autres religions. Ce n’est pas le sujet! Ce n’est pas une question de “me, myself and I”. C’est juste hors propos, là, dans la minute.

      Et juste comme ça, en passant, dire qu’on est croyant, ce n’est pas tellement winner à notre époque alors si j’ai pris la peine de le dire c’est que justement, je ne me déguise pas. J’assume mes croyances et les valeurs qui y sont liées mais il y a des gros problèmes au sein de l’Église telle qu’elle est aujourd’hui et nous sommes en droit de nous demander si un changement de pape pourrait nous laisser entrevoir qu’un jour ils seront réglés.

      Quant au blogue, je persiste à croire que même s’il est sur la page de La Presse, c’est celui de Patrick Lagacé que vous lisez alors c’est le sien. Il profite de sa tribune? Et alors?

    • J’ai écouté attentivement cette entrevue et j’en suis ressorti avec un malaise à l’idée que cet homme pourrait être chef de l’église. Qu’il soit contre l’avortement, contre le mariage des homosexuels ou le divorce ou la contraception, n’est rien de nouveau, toute l’église est comme ça. Non cette entrevue était, elle, pleine de nouveauté sur l’homme qui lui m’a fait frémir. Elle ne jugeait pas, elle illustrait. C’est à mon sens, la différence entre le journalisme d’information et le journalisme d’opinion. Les deux ont leur place quoique, de nos jours, il faille chercher pas mal pour être informé et non harangué. Pour ce qui est du débat Jean Pelletier vs Patrick Lagacé ce n’est ni de l’information ni de l’opinion, c’est … ma foi rien.

    • Même si l’entrevue de la madame peut se qualifier de molle,je ne vois pas en quoi il aurait nécessairement fallut qu’elle ressemble à celles qu’accordent le franc-tireur(ex) généralement.

      On sait de quel pain se nourrit l’Église catholique,nul besoin est de sauter dans les rideaux pour autant,à chaques fois!C’est la même chose avec les ministres de nos gouvernements:les journalistes passent leur temps à leur tomber dessus,par toujours pour de bonnes raisons,et viend un temps ce genre de journalisme pugnace rate la cible complètement.

      J’aimais bien le style Lagaçé il y a quelques années,mais aujourd’hui je n’y voit qu’une chasse aux sorcières qui ne donnent pas vraiment de résultats.De plus,travaillant pour La presse,même si ce quotidien à ma préférence,je sais bien que certains dossiers ne peuvent être débattus au sein de celui-ci car des intérêts sont en jeux.Patrick le sait bien,et c’est alors qu’il devrait se garder une petite gêne,car il peut bien se permettre d’attaquer les autres,il y des gens et des dossiers qu’il ne peut s’attaquer en travaillant à La presse.Mais malheureusement il ne le fera pas,c’est son pain et son beurre,d’être l’éternel franc-tireur de la province.

      Lagaçé,réveillez-vous,vous êtes entrain de devenir le nouveau grand curé de la province!Vous allez finir comme madame Bombardier,si vous ne faites pas attention…

    • Pour un catho comme moi, non pratiquant et encore frustré par la seule vérité de l’église d’alors, je trouve quand même que vous propos sur l’interview de Madame Galipeau sont colorés d’intolérance et de certitude de possession de vérité que je n’aime pas.
      E.Paradis

    • Le ton même de la réponse de M. Pelletier, son incommensurable condescendance et la hauteur qu’il donne à son commentaire sur «le petit journaliste»de La Presse que vous êtes, du haut de sa très radio-canadienne tour d’ivoire, montre assez que vous aviez parfaitement raison, M. Lagacé, dans votre critique du travail de Mme Galipeau.

      J’ajoute que je suis loin d’être un fan de votre travail, en général, et que – mais jusqu’à un certain point seulement – M. Pelletier n’a pas tout à fait tort quand il vous reproche votre véhémence (ce qu’il nomme vos «vitupérations». Mais de là a ne retenir que ça dans cette petite affaire !… Vous avez la mèche courte, M. Lagacé, et il est vrai qu’on n’a pas nécessairement toujours tort de vous le reprocher. Mais force est de reconnaître ici qu’il y avait matière à cela… et à bien plus encore.

      Mais je suis, pour moi, plus philosophe, et je ne m’attendais pas à autre chose de la part du tandem Ouellet-Galipeau. Et voilà pourquoi je n’ai pas «pété une fuse» en les écoutant bavardé tous les deux comme au thé de 4 heures ; n’empêche que je suis bien content que vous l’ayez fait.

      En revanche, l’attitude «royalement» radio-canadienne de M. Pelletier, m’a immédiatement fait sortir de mes gonds. Quelle enflure !

      Il y a d’excellents journalistes à Radio-canada, certains sont même les meilleurs parmi les meilleurs. Cela n’empêche pas qu’il puisse se trouver de très mauvais directeurs de service à leur tête.

      La vérité journaliste n’est pas forcément le fait d’un inquisition musclée à coups de poings sur la table, comme nous le fait remarquer très justement M. Pelletier, mais elle n’est pas non plus le résultat automatique d’un interrogatoire bien poli dans le genre chic et de bon goût et «parfaiteument artikulé» par une jolie petite bouche en cul-de-poule.

      M. Pelletier ferait mieux de se recycler dans le protocole au service de son excellence le lieutenant-gouverneur : Il me paraît en effet bien mieux préparé pour contrer les attaques de lèse-majesté, qu’à diriger un important service d’information.

    • Vous aviez raison: l’entrevue de Galipeau était d’une complaisance honteuse. Je sais bien que Jean Pelletier veut protéger ses journalistes, mais il doit le faire avec honnêteté intellectuelle et courage, alors qu’ici sa réponse suinte la mauvaise foi: il parle à peine et encore qu’en termes vagues de l’entrevue qui a soulevé votre colère (et la mienne, et celle de bien d’autres). Il prétend que le cardinal en a dit bien plus qu’il l’aurait souhaité. Ah oui? Quoi? Quand? Sur quels sujets? Pelletier ne le dit pas, c’est à se demander s’il a pris la peine de regarder l’entrevue, ou s’il a sorti une réponse toute faite. Plus aberrante que l’insignifiance de Céline Galipeau devant un papable auquel c’est un devoir de poser des questions difficiles, il y l’insignifiance vaniteuse du Directeur de l’information à Radio-Canada.

    • Votre Ego est devenu vraiment trop gros. Tu serais un excellent pape

    • Monsieur Lagacé est un petit journaleux sans envergure, dont les opinions sont teintées de sensationnalisme, d’un manque de recul flagrant et d’un penchant pour les idées des bien-pensants du Plateau.

    • Pour ceux qui défendent Jean Pelletier et l’infopub de Céline Galipeau… Y a-t-il quoi que ce soit dans l’entrevue elle-même qui montre que Patrick Lagacé a tort dans sa critique? Quelles questions difficile galipeau a-t-elle-posées à Marc Ouellet? Je ne parle pas du ton, je parle du fond.

    • @disto-bob,

      Comme me Bombardier ?… Ça fait peur !

    • @ludovic
      La ” conversation ” entre Patrick et G N-D sur tele-Quebec etait encore moin decoiffante
      que celle entre Galipeau et Ouellet.

    • Cheap shot de Foglia. En plus entre confrères, c’est encore pire.

    • “Dans la pratique de cet art difficile, M. Lagacé ne croit qu’en une chose : dans une entrevue ce ne sont pas les réponses qui comptent mais bien la colère des questions. Amener quelqu’un à se révéler autrement qu’à force de coups poings oratoires est pure perte de temps.”

      Ici, M. Pelletier vous fait un reproche légitime. Vous avez tendance, et ce de manière croissante, à confondre la mission journalistique avec celle d’un justicier – une confusion des rôles qui s’avère dans votre cas néfaste. Il m’a semblé, dans la dernière, que vos interventions sont souvent accompagnées d’un manque de rigueur, de réflexion, d’impartialité, ainsi qu’un certain dogmatisme. J’en apprends davantage sur vous lors de vos entrevues aux Francs-Tireurs, que sur votre invité, et encore plus quand celui-ci est une personne influente. Vous m’avez toujours été sympathique, mais c’est déplorable. Vous citez en exemple, avec raison, Alain Gravel. Bien qu’il faille reconnaître que le travail d’enquêteur est de nature différente de celui de chroniqueur ou d’interviewer, ce sont exactement ces qualités, qui vous font de plus en plus défaut, qui font de lui un enquêteur d’exception.

      J’estime que le travail de journaliste en est d’abord un d’humilité. La réponse que M. Pelletier vous a adressée, bien que le ton soit méprisant, est à bien des égards un diagnostic plutôt juste de vos travers journalistiques. Je crois que vous devriez prendre au sérieux les critiques qui vous ont été faite et, à lire les commentaires sur votre blog, semble être partagées par votre lectorat.

    • Deux petites coquilles se sont glissées dans mon commentaire:

      Je crois que vous devriez prendre au sérieux les critiques qui vous ont été faites et, à lire les commentaires sur votre blog, semblent être partagées par votre lectorat.

    • @braise-Vous êtes non sequitur. On parle de l’entrevue Ouellet-Galipeau. Si Patrick Lagacé avait frenché GND, ça ne changerait rien à la niaiserie profonde de l’entrevue avec le cardinal Ouellet, ni à la réponse lâche de Jean Pelletier.

    • “Votre opinion se défend parfaitement. Mais, je vais utiliser un terme pour la première foie de ma vie (53 ans). Vous êtes un goujat.” (Sagace 6 Mars 20h.)

      Mieux vaut goujat debout qu’empereur enterré… (Jean de La Fontaine)

      Certe monsieur Lagacé est parfois indélicat dans sa façon de critiquer le travail journalistique de ses collègues mais son appréciation du travail de Mme Galipeau lors de l’entrevue avec le Cardinal Ouellet reste une simple opinion, sans plus.

      Je comprend mal pourquoi le premier directeur de la SRC sentait absolument le besoin d’y aller avec une réplique aussi méprisante que l’opinion de monsieur Lagacé, un manque de classe, des deux côtés.

      Finalement c’est un bel exemple de ce qu’est devenu le journalisme à l’ère du web 2.0: l’opinion a plus d’importance que les faits.

    • @ ludovico

      Non.L’entrevue Ouellet-Galipeau c’etait hier… Aujourd’hui on parle de la reponse de Pelletier et de la reponse de Lagace a la reponse de Pelletier .

    • @Braise-À la source, il y a une entrevue servile de Galipeau Ouellet. Et Pelletier n’a À AUCUN MOMENT dans sa lettre montré en quoi l’entrevue a amené Ouellet à en dire “bien plus qu’il le souhaitait”. Je comprends qu’il veuille défendre sa journaliste. Qu’il établisse sa fédense alors, au lieu de demeurer vague et de dire que plein de monde pense comme lui.

    • Comme disaient plusieurs autres avant moi…
      Tout cela ne tient qu’a du vulgaire pétage de bretelles de divas de l’info.
      Monsieur Lagacé vous avez été trop loin dans votre chronique et vous méritiez de vous faire remettre à votre place. Mais au moins Monsieur Pelletier lui ne vous a pas apostrophé publiquement et de façon personnelle. Il ne s’adressait en fait qu’aux membres de sa propre société.
      Et par-dessus tout cher Monsieur Lagacé, comme le disait votre collègue Foglia, ça parait que vous n’êtes pas baptisé vous-même pour manquer autant de respect et de retenu face à Mgr Ouellet comme vous l’avez fait, tout comme pour l’excellent travail de Madame Galipeau.
      Descendez donc un peu de vos grands chevaux…ça vous irait certainement un peu mieux comme chroniqueur et à nous tous aussi comme lecteurs de La Presse.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité