Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 27 février 2013 | Mise en ligne à 8h12 | Commenter Commentaires (155)

    SPVM : une tisane pour Daniel Lacoursière, svp

    J’ai connu mon lot de porte-parole de police au fil des années et la plupart d’entre eux sont des professionnels qui comprennent bien que leur métier consiste fatalement à être pris entre l’arbre (leur organisation) et l’écorce (les médias). J’ai côtoyé certains de ces porte-parole dans des situations très tranquilles et j’en ai côtoyé dans des situations explosives.

    Mais jamais, jamais, jamais je n’ai vu un porte-parole de police se comporter comme Daniel Lacoursière l’a fait avec mes collègues de La Presse, tel que rapporté dans ce texte.

    Voici un homme qui, contrairement à certains de ses collègues, n’est pas en train de se frotter à une foule peu commode, mais il est quand même en pleine perte de contrôle. Un bon porte-parole de police, habitué à composer avec les médias, est capable de trouver les mots pour se faire respecter et respecter l’équilibre entre le droit du public à l’information et le gros bon sens opérationnel…

    Sans menacer de procéder à une arrestation.

    Du stuff de pee-wee d’un agent qui devrait peut-être se faire de la tisane, le matin et/ou demander à travailler ailleurs. C’est grand, le SPVM.


    • Pour être policier, il suffit d’un DEC, ce qui fait en sorte que les policiers sont peu éduqués. Vivement la gratuité scolaire pour mettre un peu plus de matière grise dans la tête de ces imbéciles.

      Les policiers sont par nature des singes qui agissent en premier, et réfléchissent ensuite. En fait, le job de police est pour tout les petits bullys du secondaire qui fument du pot et qui écoeure les profs et les autres étudiants. On devrait prendre tous les policiers et les déporter direct au pôle nord!

    • C’est totalement inaproprié comme intervention. Il menace, intimide…au secours, le SPVM a perdu la tête? Ils ont pourtant eu de longs mois pour se reposer, faire le bilan du printemps et se réorganiser. Les chevaux dans les rues, déjà, c’est dangereux et inacceptable. Y a-t-il un pilote dans l’avion? C’est vraiment inquiétant de les voir se comporter de la sorte, je ne voudrait pas vivre à Montréal, j’aurais peur de la police. Déjà que j’ai déjà vécu une fort désagréable expérience au 34 il y a 25 ans. J’ai longtemps pensé que c’était un incident isolé mais les années passent et leur brutalité se confirme. 19-2 finalement c’est pas si romancé qu’on peut le croire…je suis outré, et non je ne suis pas particulièrement carré rouge, ni une jeune étudiante. Juste une madame qui trouve que là, trop c’est trop!!

    • Moi ce que je trouve terrible, c’est que le PQ envoie la police pour matraquer, que dise-je, brutaliser nos jeunes enfants qui manifestaient pacifiquement dans les rues hier. Ce gouvernement doit être renversé au plus vite. Non mais quel mépris de la part du gouvernement. ;)

    • M. Lagacé, vous savez très bien que les policiers ne sont plus des agents de la paix… ils sont maintenant les forces de l’ordre.

    • Quelle façon inefficace de se dérober du regards de la caméra.

    • Est-ce que une police, ça peut aller en prison ?

      Ou bien ils ont l’immunité comme nos politiciens véreux?

      La règne des crapules sur les crapauds a commencé.

      Bonjour la police !

    • Je trouve cela désolant de voir un policier brutaliser des jeunes…un journaliste c’est le comble. C’est vrai que ces maudits jeunes lançaient des boules de neiges…c’est dangereux des boules de neiges. J’espère que ce policier sera suspendu sinon la manif du 15 mars contre la brutalité policière tournera au vinaigre…police partout, justice nulpart !

    • Tu parles d’une bande de sauvages, se faire carrément tasser par un cheval d’une demie tonne ou se faire rentrer dedans par une bicyclette.Pas de dialogue, juste de l’intimidation, de la force brute et épaisse dans toute sa splendeur. S’ils pensent s’attirer la sympathie de la population en agissant comme des brutes irrationnelles.
      Moi qui n’a rien à me reprocher je me tiens loin d’eux, change même de trottoir, j’en ai vu en 60 ans à Montréal, des flics pourris jusqu’aux extorqueurs moderne avec toujours les mêmes conséquences; la population Montréalaise se méfie de cette police, surtout quand elle prétend se refaire une image.

    • De l’abus, c’est toujours ce qui arrive lorsque le pouvoir est concentré dans les mains d’individus qui n’ont pas les compétences pour l’utiliser.

      Un policier, c’est essentiellement un “donneux de ticket” à qui on donne le pouvoir de faire ce qu’il lui plaît avec le citoyen, conforté qu’il est dans sa gang d’autres “donneux de ticket”. Et cette gang de “donneux de ticket” va mentir, arranger l’histoire et utiliser tous les subterfuges possibles pour s’assurer que le citoyen est continuellement écrasé, humilié, cassé.

      Des ti-clins avec l’intelligence sociale d’une roche (et ici j’insulte les roches…).

    • @Hermyy,

      votre commentaire est ridicule. Les exigences dépassent la formation en techniques policières au CEGEP. D’ailleurs, cette formation compte plusieurs cours de droit, entre autres choses. Mais, cette formation est insuffisante pour entrer au SPVM, il faut encore compléter la formation de l’école de police de Nicolet.

      Allez faire un tour au CEGEP Maisonneuve rencontrer les étudiants en techniques policières, ils sont loin d’être des imbéciles. Et très loin du portrait que vous dépeignez d’eux.

      Sachez aussi que les policiers qui entreprennent des études universitaires dans des domaines connexes, droit, criminologie, travail social, etc ne sont pas rares et y sont encouragés. Mais ceux-là ne font pas la manchette. Il ne faudrait pas croire que parce que ceux qui font la manchette sont condamnables qu’ils le sont tous. Ce serait un peu comme dire que tous les Italien sont corrompus parce que quelques uns font la manchette ces jours-ci.

    • Ça fait beaucoup de cas isolés dans beaucoup de corps de police il me semble…

      Est-ce que votre caméraman est un gratteux de guitar par hasard? ;)

    • Il faut faire très attention lorsqu’il y a des policiers. Les plus désordonnés hier étaient les policiers : conduite dangereuse à contresens dans une zone scolaire, matraquage aveugle, bombe assourdissante, charge aléatoire, beaucoup de bruit pour rien et, encore une fois, c’est décidément un vrai miracle, il n’y a eu aucun mort…Le prochain pape sera sûrement québécois…

    • On lit l’article , on se dit que ça n’a aucun bon sens. On écoute le vidéo, on se dit ” oua, finalement , on ne peut pas dire que le caméraman n’avait pas été avisé à plusieurs reprises…et on a pas la version du spvm. Pas sûr que la Presse devrait faire ses choux gras avec ça. Autrement dit, le version de la Presse, c’est : nous, on est des journalistes, on peut faire ce que l’on veut, on a aucun ordre à recevoir de la police.

    • ..La version masculine du «728»? Ou serait-ce l’inverse? Bref, le dilemme de la poule et de l’oeuf.

    • Étonnant !

      Mais consolez-vous, le SPVM n’est pas encore tout à fait “à la hauteur” des “State-Troopers” de la Georgie aux USA, en matière de conduite douteuse.

      Réagissons si nous ne voulons pas finir un jour avec une police du type “à l’Américaine”.

      Benoît Duhamel.

    • ils sont juste la quand il y a une occasion de taper impunement sur le citoyen pacifique , par contre pour faire respecter le code de la route dans nos rues qui sont devenu des circuit gilles villeneuve , plus personne , trop occupe a verifier sa convention collective .

      ce que j’ai vu hiers est une vrais honte , il est grandement temps de leur enlever leur “droit de reserve” et de demantler leur syndicat , de toute facon leur syndicat sert a quoi ? les proteger de toute plainte ou decision diciplinaire du citoyen et contribuables , qu’ils sont justement suppose servir et proteger , des qu’un flic s’approche de moi , j’enregistre la conversation je n’ai aucune confiance en leur professionalisme de pacotille.

      tom bombal mtl

    • @ ceux qui dépeignent les policiers comme des crétins,

      Insulter l’ensemble du corps policier en réponse aux agissements de certains d’entre eux ne règle rien ; bien au contraire.

      B.D.

    • Les journalistes de grands médias risquent leur vie à tout moment en Syrie… venez pas nous faire pleurer parce que les journalistes de La Presse sont légèrement bousculés alors qu’ils se trouvent sur les lieux d’actes criminels commis par les étudiants en boycott . If you can’t stand the heat, get out of the kitchen disent les anglos.

    • ce p’tit monde est tough en gang , juste voir l’arrestation de trois riviere l’autre jour , tapper sur un gars a terre et faire un faux rapport ils sont fort pour ca , charger en armure anti emeute ou du haut d’un cheval aussi , faire des menaces au maire pour pouvoir etre en vacance 4 jours sur 7 aux frais du contribuable, des fois je me dit qu’on serais plus en securite avec la mafia , eux autre une fois que leur pizzo est paye ….

      j’aimerais ca en voir un tout seul voir si il serais aussi courageux, ils ont juste de la chance que l’asse soit pas de vrais manifestant qui a envie de casser du flic , mais ca me surprendrais pas que ca arrive bientot , ils vont bientot recolter ce qu’ils on seme depuis le printemps dernier.

      tom bombal

    • La police s’en prend à des étudiants : c’est pas grave, le ministre Pierre Duchesne nous dit que les étudiants le méritait qu’ils faisaient de l’intimidation.

      La police s’en prend à des journalistes : PIRE SCANDALE DE L’HISTOIRE DE L’UNIVERS!!!!1!!1!

    • @omni-tag

      il vas te falloir combiens de citoyens aux soins intensifs ? l’arrestation de trois riviere , le rat de 727 , etc etc etc , au contraire c’est aux flics de faire le menage dans leurs rang avant que ca ne degenere , pcq’uis sont en trains de se faire eux meme une reputation d’ennemis du peuple qu’ils sont justement suppose servir et proteger , juste a entendre leur language au mieux famillier et plus generalement grossier demontre leur niveau d’education (mais bon comme on sais qu’avec leur syndicat derriere ils n’ont rien a craindre) qui est bien en dessous de ce que j’attend pour quelqu’un qui a le pouvoir d’utiliser une force mortelle , ey faut le faire pour menacer le maire de montreal de s’en prendre a lui personnellement , c’est le genre de comportement qui me surprendrais pas d’un p’tit gangster a casquette , pas de celui qui represente justement ceux qui devraient nous en proteger.

      tom bombal mtl

    • On ne parles pas des policiers mais du service de police, les flics, ces pions qu’on utilise pour légitimer une mesure impopulaire sont pris entre l’arbre et l’écorce. On tape pas à la bonne place.

    • Tout comme dans le cas de l’incident impliquant des policiers à Trois-Rivières qui tabassent un individu qui pourtant obtempérait avec les agents. Je suppose qu’on va encore venir nous parler d’un incident isolé. Il serait intéressant d’avoir des caméras cachés pour toutes les interventions des policiers. On pourrait alors voir si c’est aussi isolé que ça …

    • Je serais très curieux de savoir comment réagiraient tous nos valeureux dénonciateurs de la police s’ils recevaient une boule de billard en plein visage…

    • Une certaine police semble croire que c’est dangereux la droit à l’information. Il serait tellement plus facile d’agir à leur guise en l’absence du regard des médias, dans une situation tyrannique… Me semble qu’on ne peut plus parler d’un cas isolé. Faut croire que les journalistes sont plus dangereux que tous ceux qui sévissaient depuis des années dans les hotels de ville de la région…

    • @re3e
      Le pauvre citoyens de Trois-rivieres qui c’est fait tabasser, tu pense pas qu’il a scrappé la vie de
      quelques employées qui ce sont fait pointer une arme.
      Des fois les blessures physiques guérisse mieux que les blessures mentales.
      Je vais pleurer pour lui bouhouhou…

    • Je veux juste ajouter par contre que je ne souhaite pas que les policiers tabasse les gens qui optempere, par contre je suis loin de pleurer les voleurs.

    • Encore une preuve parmi des milliers d’autres que le power trip du SPVM n’est pas que l’affaire de Matricule 728. Pour chaque flic pourri dont on confisquera l’insigne, enverra en congé payé ou mutera à des fonctions administratives (le congédiement pur et simple semble être une utopie qu’empêchera toujours le tout-puissant syndicat), il y en aura 10 autres le lendemain pour vider une canisse de poivre sur un manifestant, garrocher un journaliste par terre ou donner un ticket saugrenu avec arrestation à la clé à un honnête citoyen “au mauvais endroit au mauvais moment” pour une infraction mineure à un règlement municipal obscur et autrement non appliqué.

    • Je regarde le vidéo et à 0:50 et 1:59 et les caméramans sur place sont à deux pouces de l’action.

      Ils reçoivent une taloche et vont se plaindre par la suite? COME ON!

      Je me rappelle d’avoir été aux “célébrations” sur la St-Catherine quand les Canadiens avaient gagné une série. Dès qu’on a senti qu’on s’approchait du noyau “chaud” des célébrations, moi et mes amis avons prit la sage décision de terminer la soirée là et de partir. Bref, de se tenir loin…

      Ça nous aurait évité sûrement de se faire arrêter, de recevoir des taloches ou de perdre un oeil.

      Ce qui me renverse, c’est qu’avec toutes leurs lentilles qui permettent de filmer de loin, certaines gens sentent le besoin d’être dedans l’action. C’est courir après le trouble.

      Et avant qu’on me passe la remarque, je trouve que l’évènement de Trois-Rivières est encore plus dégueulasse et choquant avec un gars qui, clairement, se rendait comparé à des capteurs d’images qui se lancent volontairement dans le tas et qui braillent quand on les accroche.

    • En cette ère de caméras cellulaires où maintenant la majorité des citoyens ont en poche une caméra, plusieurs États et municipalités américaines sont présentement devant les tribunaux pour empêcher les citoyens de filmer les policiers au travail.

      Les fabricants de caméras et de cellulaires sont également sous pression des forces de l’ordre pour intégrer à leurs appareils un mécanisme permettant aux policiers de désactiver la caméra dans un certain rayon.

      Ici, nous assistons à la tactique visant à rendre «inconfortable» le travail des journalistes/caméramans, sur les lieux d’opérations policières, afin que ceux-ci, craignant pour leur sécurité, se tiennent suffisamment loin des interventions pour que les protagonistes soient difficilement identifiables sur les images.Pour le moment, il demeure tout à fait légal au Canada, de filmer des policiers au travail, même si une «nuance» de la loi concernant l’enregistrement du son permettrait aux corps policier d’accuser le citoyen ayant fait l’enregistrement vidéo, d’écoute électronique illégale.

      Il n’existe présentement, à ma connaissance, devant les tribunaux Canadiens, aucune poursuite pour avoir filmé le travail de policiers.

      Avec la guerre Harper contre les citoyens (coupures de l’assurance emploi, protection des multinatinationales contre les citoyens avec des loi genre “Copyright Modernization Act”, construction de prisons et durcissement des peines, etc.), il serait tout à fait dans la logique de ces fous du “Law & Order” de présenter et de forcer un projet de loi rendant illégal de filmer le travail des policiers. Les caméras, c’est bon pour surveiller le peuple…

      Donc, messieurs les journalistes, faudra vous y faire, prendre de beaux portraits de policiers en pleine action, ça va devenir de plus en plus un sport extrême.

    • En regardant le vidéo, je vois rien de reprochable à la police. Un moment donné faut que le policier face ça job même si ça déplaît aux gens.

    • @tiplon:

      “Je serais très curieux de savoir comment réagiraient tous nos valeureux dénonciateurs de la police s’ils recevaient une boule de billard en plein visage…”

      Est-ce que Mr. Lacoursière a reçu une boule de billard en plein visage?

      De quoi parlez-vous?

      Quel amalgame douteux…vous devriez changer votre nom de tiplon à ticlin…

    • On peut bousculer un attaché de presse parce que le ministre ne répond pas ce que le journaliste veut entendre mais ne touchez pas à un caméraman qui semble avoir déjà été avisé de s’éloigner lors des interventions policières.

    • Il a été averti la veille et encore hier.
      Il n’y a pas de zoom sur sa caméra pour qu’il soit si proche?
      C’est votre journaliste qui se fait tasser par le derrière d’un cheval à la fin du vidéo?

      Moi je ne suis pas 100% convaincu.

      Il y a deux versions à cette histoire.

    • ..Question: Qui trouve acceptable qu’un reponsable des communications au service d’une institution publique tutoie constamment et sur un ton autoritaire un citoyen, fut-il un journaliste? J’ai travaillé neuf ans au sein d’une Fonction publique et je n’ai jamais tutoyé un citoyen, peu importaient les circonstances. Le respect mutuel commence souvent, sinon toujours par les marques extérieures de civilité.

    • @zaro

      mon commentaire ne portais pas sur les agissements du suspect , je n’excuse pas son geste loin de la , j’espere qu’il fera plus que 1/3 de sa peine moins sa detention preventive qui compte double (ca c’est un autre debat) , mon commentaire portais sur le comportement des flics lors de son arrestation et le depot de faux rapport faisant etat de resistance a l’arrestation pour excuser les voies de faits / coups et blessures sur un suspect , meme une fois condamne pour son geste le comportement des policiers est illegal au canada , si on est rendu qu’on peut tabasser un suspect avant le depot de la preuve et la mise en accusation , on a plus besoins de police ou meme de juge , le lynchage par la populace est tout aussi efficace et bien moins cher.

      tom bombal mtl

    • Des fiers-à-bras payés par nos taxes et impôts et qui disposent du mandat de protéger la mafia gouvernementale infiltrée par le crime organisé, voilà ce que sont devenus nos policiers au fil des temps, une police manifestement politique comme nous avons encore une fois pu le constater hier…

    • @tiplon

      donnez moi le nom du policier qui a ete admis aux soins intensifs apres avoir recu une boule de billard , pcq meme en armure et quasque , le simple calcul de tete E=M*V^2 , il y aurais eu des blessures serieuses voir mort d’homme. mais on est loin du cas , tant qu’a charger de facon preventive au cas ou il y en aurais un qui lance une boulle de billard , pourquoi pas agir de facon preventive au cas ou il y en aurais un avec une arme automatique ou un RPG , declarons les mesures de guerre tout de suite et faisons rentrer l’armee dans les rues de montreal

      tom bombal mtl

    • @re3e
      compris!

      Pourquoi personne questionne le choix de faire des manifestations illégales?
      Il me semble que ça limiterait les problèmes?

    • C’est diablement inquétant…Heureusement que tel le Judge Dreed qu’ils n’aient pas encore le droit de juger et d’assener une peine sur le champs. Bon nombre doit en rêver… mais encore beaucoup aussi, heureusement, doivent voir clair dans tout ce qu’ils se doivent de faire en obtérant en qualité de force de l’ordre à l’avenant. Pas jojo et Madame Marois qui clâme que la crise sociale est dernière nous… c’est un exemple probant du contraire. Fiou et je viens de lire raslebol plus haut… ça promet.

    • M. Lagacé, le gouvernement nous prend pour des entités fictives (personnes légales corporatives), rien à voir avec des êtres humains, pour bien comprendre voici ce que vous êtes dans ce système, allez voir ce site qui explique très bien les nuances à faire:

      http://www.natural-person.ca/

    • @jeanfrancoiscouture

      tout a fait d’accord , mais c’est la consequence perverte de la protection syndicale de nos fonctionnaires , serieusement syndique et en monopole , vous proteger de qui ? le citoyen contribuable qui vous donne une job ? c’est drole pcq a chaque fois que j’ai affaire a la fonction publique j’ai plutot le feeling que c’est moi la victime de negligeance et de je-m’en-foutisme caracterise , je fuit vos collegues comme la peste

      tom bombal mtl

    • @jfshawi
      tiens,tiens,on joue aux vierges éplorées concernant M.Lacoursière et on est même pas capable d’argumenter sans attaquer sournoisement,sous le couvert de l’anonymat.Très courageux de votre part…On ne discute pas seulement de l’intervention de M.Lacoursière ici,mon cher.Je crois que le débat est beaucoup plus large mais ça vous dépasse…Dommage.

    • M.Lagacé, définitivement l’agent Lacoursiere n est pas une de vos sources au SPVM, car vous seriez plus réservé comme vous avez déjà fait dans le passé avec certain policier qui vous donnent de l information sensible

    • @zaro

      le droit de se deplacer dans l’espace publique , et de se regrouper pacifiquement est protege par la constitution (sans parler de la declaration universelle des droits de l’homme) , aucune municipalite peut passer des reglement qui denigre ces droits et ainsi se placer au dessus des lois provinciales et federales , d’ailleur la fameuse loi 78 a ete anule (au moins en partie) par le PQ et j’ai hate de voir ceux qui ont ete arrete en vertu de cette loi en debattre devant un juge , au depart c’est la reaction improvise d’un gouvernement en perte de controle , declarer une manifestation pacifique illegale , c’est illegal ,l’auteur de ce torchon devrais etre arrete , mais disons que je retient pas mon souffle , appeler notre systeme une democratie est une sordide blague pour les incultes incapable d’ouvrir un livre sur le sujet , et un etat de droit , LOL le droit de ceux qui ont le pouvoir de demembrer les protections civiles dont le citoyen devrais jouir justement en vertu de ces lois et apres on va faire la lecon a la chine sur les droits humains , MORT DE RIRE

      tom bombal mtl

    • @re3e
      Vraiment navrant quand quelqu’un a besoin de lunettes et qu’il s’obstine à ne pas les porter…

    • Voici le courriel que j’ai envoyé au ministère de la sécurité publique, j’espère qu’il n’y aura pas de représailles on ne sait jamais avec la police.
      Je suis complètement bouleversé et choqué du reportage que j’ai vu sur La Presse. Le reportage fesait état du travail (pour ne pas dire de la violence) des policiers à l’endroit des journalistes. Déjà qu’il est rendu normal de frappée sur des étudiants, où tout ca va t-il s’arrêter? Comment un ministre peut-il rester indifférent face à des gestes aussi disgracieux de la part de policiers qui sont sensés nous protéger? Le recourt à la force n’est-il pas le dernier geste à poser? Est-ce la police qui dirige le Québec? Pour qui se prennent t-il? Qui nous protège des policiers? Et à quand une commission d’enquête sur la police? Je n’ai pas peur des gens dans la rue mais quand je vois un policier je deviens nerveux, anxieux, j’ai peur pour ma sécurité, est-ce normal?

    • ah et @zaro , publiquement dire que quelqu’un est un voleur avant qui eu ete juge , c’est de la calomnie , un crime tout comme le vol , meme suite aux revelations qu’on vois tous les jours a RDI , vous ne pouvez publiquement dire que c’est des voleurs , alors tabasser un SUSPECT et non pas un accuse (meme la ca serais un crime en vertu de la protection de l’integrite physique que meme un serial killer d’enfant est en droit de jouir au canada et au quebec) c’est criminel.

      mais c’est meme pas le fait meme qui m’outrage , c’est qu’il ont en plus comploter pour creer un faux rapport pour cacher leurs actes , et c’est malheureusement pas la premiere fois , qui se souviens de la cause des emeutes de montreal nord , de barnabe , villanueva etc etc etc

      je commence a avoir le feeling qu’avoir recours a une force exagere est tout autant une cluture d’entreprise au SPCUM que de rammasser des pots de vins a la ville de montreal , le ministere des transport et dans les organisation de leve de fonds des grands partis

    • Hiiiiiiiii !!!

      Admettons même qu’il ait en partie raison, je ne suis pas certain qu’il soit à sa place ce Monsieur : ” Je suis LA Police !!! “

    • pour commencé, il faut tout refaire le systeme en commencant par les cours de technique policiere des cégeps en leurs apprenant que policier =égal etre humain et non supérieur aux autres, ensuite abolir leurs syndicat qui e croit haut dessus des loies et qui controle la ville et la province i ils n’ont pas ce qu’ils veullent et ensuite le plus important former un vrai corps de police pour enqueté sur les policiers et si vous etes suspendu pas de salaire comme pour tout les travailleurs normaux.

    • @tiplon

      C’est bientôt fini, la démagogie? Vous dites que le débat est beaucoup plus large, mais vous le résumez vous-même à un incident isolé. Donc, si les policiers fessent sur tout le monde, incluant les journalistes, les manifestants pacifiques et les simples passants, ça s’excuse par le fait qu’un policier a déjà reçu une boule de billard par la tête un moment donné, c’est ça?

    • Question : Dans son cas, s’agit-il d’une promotion automatique à ce poste stratégique obtenue pour cause de sénil…, s’cusez, de séniorité ?

    • Une chose qui me parait clair, c’est qu’il enlever les pommes pourrie des manifestations, autant côté policier que des manifestants.

      Je serais curieux de voir la manifestation si aucun policier se pointerait. Juste pour voir si elle est si pacifique que ça. Là c’est facile de pointer du doigt les policiers. Je sais que la majorités sont pacifiques.

    • Une force policière doit démontrer une svérité lorsque la situation l’exige, cependent au Québec avec le politiciens que l’on a qui vacsillent au gré du vent et qui n’ont aucune capacité d’affronter les contestataires je crois que le SPVM fait des prouesses compte tenu de la situation particulière du Québec… Et de sas dirigeants…

    • @rigobertoperez
      j’étais devant mon petit écran hier et tout se déroulait très calmement quand tout à coup quelques “brillants”se sont mis à lancer tout ce qui leur tombait sous la main.La police a réagi par la suite…Alors pour la démagogie,vous repasserez…

    • M. Lagacé, c’est vous qui avez besoin d’une tisane. Grimper dans les rideaux comme ça simplement parce que le policier lui dit de se mettre ailleurs parce que le caméran est dans les jambes. Après 3-4 avertissements, je suis guère surprise, j’aurais agi pareil. Si ça nuit au travail des policiers, t’as pas d’affaires là. Les journalistes se croient tout permis.

    • Bon, les journalistes ont tous les droits … On croirait des gens d’une expertise critique, absolument essentiels (ex. chirurgien, urgentologue, pompier, policier) dans des situations d’urgence!

      Aies! Des photos du conflit étudiant, c’est tous du pareil au même. On en a eu toute l’été passée. Revenons-en. Ça a coûté 90M$ pour donner du pouvoir à des fond de culotte qui ne sont pas représentatifs de la population.

      Un zoom sur une caméra, ça existe! Les journalistes seraient capables de faire leur job en laissant plus d’espace aux policiers.

    • M. Lagacé:
      Sommes nous en train de basculer dans le paradigme que les manifestants et les journalistes ont TOUS les droits, ou que les droits de manifester et d’informer ont préséance sur tous les autres, dont le droit à la sécurité et à l’intégrité physique ???
      Attention, pente dangereuse à l’horizon.

    • J’en ai pas mal ras-le-bol des critiques constantes contre les policiers, gens qui font généralement bien leur travail. Y a-t-il des dérapages? Certainement. Le matricule 728 qui s’attaque à un homme déjanté et seul, c’est une chose.
      Une force policière qui tente de contrôler une manifestation, encore une fois illégale parce que ceux qui la dirigeaient n’ont pas donné le tracé de leurs déplacements, c’est une autre histoire.
      Comme bolobolog, suikodan et quelques autres, il semblerait que le caméraman ait un peu couru après. Si j’étais à faire des photos dans une situation semblable – même avec une carte de presse – et que je voyais les policiers à deux pouces (pardon, environ 5 centimètres) de mon nez, avec des chevaux et tout le tralala, j’utiliserais mon zoom à partir du trottoir ou d’une entrée un peu surélevée.
      Côté participants à la manif, lancer des objets à des policiers à cheval, à bicyclette ou à pied, c’est courir après le trouble. Des boules de neige mouillée et dures, ce ne sont peut-être pas des boules de billard, mais ça peut blesser beaucoup. Blesser un cheval et que le cheval s’emballe – même si les chevaux sont bien mieux dressés que les humains – ça fait quand même une grosse pièce de chair, muscles et os qui pourrait faire du tort.
      Qu’une personne à une manif soit participante ou non, membre de la presse ou non, quand un policier vous donne un ordre, OBTEMPÉREZ! Tout le monde aura l’air moins niaiseux…

    • si ce genre d’argument est bon pour les “artistes”, c’est bon aussi pour les policiers.

    • @zaro – 27 février 2013 – 09h52
      Nous ne sommes pas en train d’excuser ce que l’individu de Trois-Rivières, mais il obtempérait aux policiers qui l’ont tabassés, ce qui est un acte criminel en passant. D’ailleurs, on a vu ensuite une vidéo d’un avocat qui disait que les policiers qu’on a vu arriver sur la scène auraient dû passer les menottes à leurs confrères. Certains policiers se croient tout simplement au-dessus des lois et on sait pourquoi, ils sont protégés. Ensuite, on se demande pourquoi les citoyens sont cyniques envers les policiers.

    • @re3e

      27 février 2013
      09h36
      @omni-tag

      il vas te falloir combiens de citoyens aux soins intensifs ? l’arrestation de trois riviere , le rat de 727 , etc etc etc , au contraire c’est aux flics de faire le menage dans leurs rang avant que ca ne degenere , pcq’uis sont en trains de se faire eux meme une reputation d’ennemis du peuple qu’ils sont justement suppose servir et proteger , juste a entendre leur language au mieux famillier et plus generalement grossier demontre leur niveau d’education (mais bon comme on sais qu’avec leur syndicat derriere ils n’ont rien a craindre) qui est bien en dessous de ce que j’attend pour quelqu’un qui a le pouvoir d’utiliser une force mortelle , ey faut le faire pour menacer le maire de montreal de s’en prendre a lui personnellement , c’est le genre de comportement qui me surprendrais pas d’un p’tit gangster a casquette , pas de celui qui represente justement ceux qui devraient nous en proteger.
      ___________________________________________tre3e

      27 février 2013
      09h36
      @omni-tag

      il vas te falloir combiens de citoyens aux soins intensifs ? l’arrestation de trois riviere , le rat de 727 , etc etc etc , au contraire c’est aux flics de faire le menage dans leurs rang avant que ca ne degenere , pcq’uis sont en trains de se faire eux meme une reputation d’ennemis du peuple qu’ils sont justement suppose servir et proteger , juste a entendre leur language au mieux famillier et plus generalement grossier demontre leur niveau d’education (mais bon comme on sais qu’avec leur syndicat derriere ils n’ont rien a craindre) qui est bien en dessous de ce que j’attend pour quelqu’un qui a le pouvoir d’utiliser une force mortelle , ey faut le faire pour menacer le maire de montreal de s’en prendre a lui personnellement , c’est le genre de comportement qui me surprendrais pas d’un p’tit gangster a casquette , pas de celui qui represente justement ceux qui devraient nous en proteger
      _________________________________________________

      Tout à fait.

    • J’en reviens pas de lire tous ces commentaires négatifs sur les policiers! Ayoye! D’abord, vous les mettez tous dans le même panier! Parce que quelques-uns font la manchette, ils sont tous coupables d’être des imbéciles.

      Avez-vous essayé d’imaginer ce que ça doit être d’affronter des centaines de jeunes qui se croient invincibles, même s’ils manifestent pacifiquement? Il ne faut qu’un seul manifestant pour tout faire dégénérer. Ensuite, ajoutez à ça des manifestants qui commencent à lancer des projectiles, comme des roches et des boules de billard, renversent des voitures, etc. Après ça, on accuse les policiers de brutalité! Wow! Qu’est-ce qu’ils devraient faire: s’asseoir sur leur chaise patio et regarder les manifestants se défouler sur la ville et les biens d’autrui?

      Il n’y a rien de parfait dans la vie et les policiers sont tout de même des humains à la base. Il y en a qui prennent les mauvaises décisions, comme le cas rapporté ici, mais je crois que la majorité fait du super boulot. Pas facile de dealer avec des délinquants et des criminels. Ça prend une bonne dose de diplomatie. Les gens à qui ils ont à faire ne sont pas tous des 100 watts. Et je crois encore fermement aux policiers. Un proche dans ma famille qui est policier à Montréal me racontait il n’y a pas longtemps que lors d’une patrouille dans la rue, un couple l’a pointé du doigt à leur enfant en lui disant que les policiers sont méchants et de se tenir loin. Faut le faire! J’ai appris à mes enfants que les policiers sont leurs amis et qu’ils peuvent aller les voir s’ils sont perdus ou s’ils ont besoin d’aide.

    • @wfaf

      27 février 2013
      12h30
      M. Lagacé:
      Sommes nous en train de basculer dans le paradigme que les manifestants et les journalistes ont TOUS les droits, ou que les droits de manifester et d’informer ont préséance sur tous les autres, dont le droit à la sécurité et à l’intégrité physique ???
      Attention, pente dangereuse à l’horizon.
      _____________________________________________
      Ça fait déjà trop longtemps que les policiers ont tous LES DROITS. Il serait temps de revoir la loi sur la police au Québec qui sert de base à la déontologie policière.

    • @tiplon: Pardonnez-moi, je n’avais pas réalisé que vous étiez omniscient et que vous étiez conscient d’absolument tous les événements qui ont eu lieu sur place.

      D’ailleurs, vous avez habilement évité la question. Vous parlez de “quelques brillants”. Est-ce que ça inclut tout le monde présent sur les lieux, incluant les journalistes? Dois-je comprendre que la réaction appropriée à “quelques brillants” est de fesser dans le tas sans discernement?

    • @jolico – 27 février 2013 -12h43
      L’autre jour, l’individu de Trois-Rivières a obtempéré et il s’est tout de même fait tabasser par les … POLICIERS. Effectivement, les pommes pourrîtes dans la police sont sans doute une minorité, mais une minorité qui fait mal paraître tous les autres policiers. On se demande pourquoi ils endurent ces pommes pourrîtes et ne mettent pas eux-mêmes les points sur les i. Ils ne font rien comme les policiers de Trois-Rivières qui se sont retrouvés complices après les faits.

    • En tant qu’infirmier je crois que les professions pouvant avoir un rapport de pouvoir sur des individus doivent être encadrer de sorte à protèger les citoyens-nes. Et ces citoyens peuvent être de toutes acabis. Les étudiants-es ne sont pas des moitiés de citoyens-nes et doivent être traité comme nimporte quel autres individus. Finallement les policiers-ères sont payés par les impôts de tous et toutes donc les policiers ne peuvent tenir des propos méprisants envers leur clients-es. Aux dernières nouvelles les policiers-ères ne sont pas la garde privée de la classe des affaires. Surtout que les dirigeants-es d’entreprise ne sont pas ceux qui payent le plus d’impôt. Et moi comme simple personne de la classe moyenne je refuse de payer un salaire aux personnes qui brutalisent des journalistes-étudiants-es.

    • si tout ce que ca prend pour degenerer c’est une boule de neige qui effarouche un cheval
      1) je questione le fait d’avoir des chevaux sur place , on est plus au far ouest
      2) j’ai peur pour ma ville le jours ou de veritable anarchistes / altermondialistes violents / criminels qui ne sont la que pour casser du flics (comme en grece par exemple, eux ils y vont au cocktail molotov et aux paves ) reussirons a infiltrer …. disons une manif de prof d’universite ou de fonctionanaires comptables du conseil du tresor , ca vas etre un massacre !!
      ey c’etais des ti-cul , des yo 110lbs mouille avec leurs pack sack , j’attend encore le rapport sur ce qui a ete saisis dans les arrestations , au lendemain ou sont les accusations de possessions d’armes , d’objets contendant de toute sorte ,ou meme de voie de fait sur un policier (casque et en armure svp belle fraternite de chatte efarouchee) , c’est drole pcq ce matin l’upaq a fait des descentes et a 11:30 y’avais des accusations , on est dans le gros spin de la fraternitee des tabasseurs , montrez les moi les boules de billards , on est dans la presomption de culpabilitee et ca ca peut jouer dans les deux sens , rien pour rassurer la population , juste de la provocation gratuite qui pratiquement garanti une escalade des minorites debiles des deux cotes

    • @mcdoux
      Beaucoup de gens ici préfèrerait que les policier attentes que les objets lancé soit dangereux avant de réagir. Voyons! c’est normal que des gens leur lance des boules de neiges.

      Et scotch qui dénonce que les policiers ont tous les droits :)

      C’est sûr qu’il faut régler ce qui marche pas mais à lire les gens ici on vie dans un pays ou l’oppression policière rend périlleuse l’aventure d’aller prendre un café au coin de la rue.

    • @olivierddore – 27 février 2013 – 13h25
      On a qualifié notre police de politique et ça ressemble de plus en plus à ça. Il est temps qu’une réelle autorité civile soit le BOSS de cette police et de leur rappeler qu’ils sont au service de la POPULATION.

    • Sur ce blogue, j’ai vraiment vu le mot casque, écrit “quasque”. Bravo champion.

    • @rigobertoperez
      Cher monsieur.Conaissez vous bien le sens du mot:” fesser dans le tas sans discernement”.J’ai vécu des émeutes lors de voyages au Chili et au Congo et croyez-moi,hier,on était très très loin de ce genre de “fesser sans discernement”.D’après votre pseudo(latino si je ne m’abuse),vous devriez être très au fait de ce que je décris,non?

    • Rien ne change. 2013 marque le vingtième anniversaire de l’arrestation de Richard Barnabé battu dans un poste de police et victime de tels sévices qu’il sera plongé dans un coma neurovégétatif pendant 28 mois avant de mourir. Quatre policiers s’acharnant sur un seul homme et le martyrisant. Quelles leçons le SPVM et la Sûreté du Québec en ont-ils tirées?

    • Les journalistes sont le quatrième pouvoir en démocratie et comme tel, ils ont effectivement des droits et de devoirs d’aller là où les simples citoyens en sont incapables. Dans ce cas-ci, les policiers empêchent de filmer une arrestation alors que c’est tout à fait légal. La conduite du policier est répréhensible et pour ceux qui croient qu’il n’y a que M. Lagacé d’outré par la situation, revoyez la vidéo. Le vice-président de l’information de La Presse a confié le dossier à des avocats pour voir les recours possibles.

    • Et que dire de l’autre, Parent, le caïd de la sororité bovine qui menace personnellement le maire Applebaum…

    • @dcsavard
      Il était probablement possible de se déplacer et de continuer à filmer.
      Mais c’est vrai sa conduite est répréhensible.

    • @tiplon: Ailleurs c’est ailleurs. Ici c’est ici. Nous ne vivons pas dans un pays avec un passé ou un présent dictatorial qui servirait (à tort, de toute façon) à excuser les écarts de conduite de la police.

      Je vous rappelle que vous faisiez référence à un “débat plus large”, plus tôt, mais que vous vous concentrez toujours sur ce qui s’est passé hier. Je parle des cas de brutalité policière en général, dont ceux qu’on a pu observer pendant le printemps érable. Oui, parfois, les policiers sont dans leur droit de se défendre lorsqu’ils sont physiquement attaqués ou intimidés. Mais arrêter de vous fermer les yeux et de vous boucher les oreilles, juste hier, l’incident du journaliste qui s’installe et qui se fait soudainement attaquer par derrière est un cas type de “power trip” et, oui, de fessage dans le tas sans discernement. Le journaliste n’était pas en train de pousser l’anti-émeute, il était à 100 mètres en train de photographier, et il a été attaqué sournoisement par derrière. De tels cas n’ont pas manqué ces derniers mois (incluant les frasques hautement médiatisées de 728): des clients de terrasse et des passants aspergés de poivre ou arrêtés sans raison, de courageux policiers en armure anti-émeute qui se mettent à 4 pour plaquer des jeunes filles 110 livres mouillés au sol, des coups de matraque qui se perdent pour le plaisir avec à la clé des commentaires déplacés (”Qu’in mon esti”), du profilage politique par la fouille systématique des sacs de gens qui portent le carré rouge, des tickets zélés délivrés pour dissuader les gens d’appuyer le mouvement… Vous viendrez me dire après que ce n’est pas ça, “dans le tas et sans discernement”. Non, nous ne sommes pas en Afrique ou en Amérique latine (ou en Russie, un autre pays qui adore ses journalistes, apparemment), et c’est tant mieux. Mais ce n’est pas une excuse pour les comportements discutables de la police – le but, après tout, n’est pas de ressembler à ces autres endroits.

    • Les manifestants ont compris que les chevaux sont peureux comme la police. Les chevaux ne devraient pas être là. C’est dangereux pour eux et dangereux pour les manifestants. Les policiers ne savent pas contrôler leurs chevaux. On en a eu la preuve hier et lorsque la cavalière avait écrasé le photographe du Devoir Jacques Nadeau. Il aurait pu être gravement blessé. Tant que ça ne touche pas La Presse, il n’y a pas de solidarité médiatique.

    • Sorry, ai commis erreur sur la personne, je palais plutôt du Francoeur de la fraternité…

    • @shako73

      Pis ? faut etre de l’academie francaise pour s’exprimer ici ? c’est vrais que la qualite du francais au quebec est hors-paire et of course c’est la faute des mechants anglos , sortez de votre rang au fond du bois vous verez peut etre du monde pour qui le francais est la troisieme langue voire plus

    • @florence

      meme mieux faites une recherche rapde sur google , 40 morts aux mains su SPCUM depuis 20 ans

    • @scotch

      LOL y sont deja pas capable de controller leur auto patrouilles (flashers anyone? ou encore coller une autre voiture sans gyrophare (dimanche 10 fevrier 2013 8:45 dans le tunnel ville marie direction est , vehicule d’identification policiere 77-1 immatriculation 441620) pour ensuite me couper sans aucun respect pour les lignes pleines sans parler de l’exes de vitesse puisque j’etais au max soit 70km ) alors controller un mode de transport avec un VRAIS cerveau , faut pas trop esperer , quelque chose qui est sur c’est que dans leur routine quotidienne hors interventions ils se sentent totalement au dessus des lois qu’ils doivent faire respecter

    • @rigobertoperez
      vous avez raison sur certains points mais n’oubliez jamais qu’une valse se danse à deux…Dans votre exposé,vous ne faites jamais mention de la provocation des sympathiques membres du black block et des casseurs de tout acabit.Bien entendu,la presse se rue sur les débordements de la police(c’est excellent pour les cotes d’écoute).J’ai appuyé le gel des frais de scolarité et le mouvement des carrés rouges mais jamais au grand jamais,je ne cautionnerai le brisage de vitres,le renversement d’autos etc…

    • j ai la solution; il faudrait que les policiers répliquent en lancant eux aussi des boules de neige.
      Quand la neige sera plus la, il repliqueront aussi avec des boules de billards ou autre objet du genre.

    • Hermyy

      Je parierais bien un petit 2$ virtuel que ce Lacoursière est un universitaire. Quelqu’un dans la salle a la réponse?

    • @rigobertoperez
      je vous accorde que tout débordement est inacceptable mais une valse se danse à deux…Le cassage de vitres,le renversement de voitures et tout ce qui caractérise le black block et les groupes de casseurs nuisent considérablement aux mouvements pacifistes.Vous n’en faites aucunement mention dans votre dernier texte.Seriez-vous prêt à jurer que des clones du matricule 728 n’existent pas de l’autre côté de la barricade?

    • Ça ressemble de plus en plus à l’état policier déjà installé aux USA !!! Nos droits s’effritent à mesure qu’on nous impose des règlements et statuts juridiques aussi stupides qu’inutiles !! Plus de 60,000 de ces statuts pourris mis en place par les gouvernements corporatifs de-facto … très dangereux pour le futur proche !! Les moutruches comme tiplon seront toujours aussi aveugles et confondues dans ce système matriciel sans âme ni conscience !!

    • nodiffamation.com condamne toute forme d’intimidation, que cela soit des journalistes ou de la police.

    • @tiplon: Nous sommes d’accord sur ce point, mais je tiens à souligner que j’y ai fait référence (indirectement, j’en conviens) dans mes commentaires. Oui, les casseurs et les agresseurs doivent être arrêtés, avec force si nécessaire. Et même si je considère que la police pourrait faire plus attention, je suis prêt à croire qu’il y a des “victimes collatérales”, i.e. les manifestants pacifiques qui se trouvent trop près de ceux qui ne le sont pas.

      Mais un journaliste avec sa caméra à 100 mètres de la ligne de front, des gens qui sirotent tranquillement une bière à une terrasse, des passants effrayés qui se retrouvent accidentellement sur les lieux et qui tentent à tout prix de fuir la confrontation, c’est difficile à confondre avec le black block. Si la police les touche, c’est un power trip. C’est de la brutalité. C’est une bavure.

    • Qu’on blâme les policiers à tour de bras, mais ils ont tout de même fait main basse sur un sale type de 29 ans qui aurait pu incendier lors de la manif d’hier.

      Pour l’histoire de Trois-Rivières, c’est sûr que c’est horrible. Ces policiers feront sûrement face à la justice.

    • Donnez lui une semaine de 3 jours ca va le calmer.

    • C’est vrai qu’il a l’air bête pour un représentant auprès des médias. Mauvaise journée probablement… Ils auraient peut-être dû choisir quelqu’un d’autre mais bon, vous devez faire avec, j’imagine. Je suis toutefois d’accord avec omni-tag, on ne doit pas tous les mettre dans le même panier, la très grande majorité sont plus que corrects. Je ne peux cependant pas mettre de côté qu’ils subissent une pression énorme (bon, ils sont formés à ça mais quand même), que les gens sont majoritairement contre eux, qu’ils passent toujours pour les méchants alors qu’ils sont là pour nous aider, nous protéger, éviter qu’on ait un problème en nous obligeant à respecter les règles, on les traitent de tous les noms, oubliant tout simplement que si on les a dans notre sillage, c’est qu’on est en train d’outrepasser un règlement ou une loi, quels qu’ils soient, partant d’un simple stop mal fait jusqu’au vol, vandalisme ou pire encore. D’accord, ils ne devraient pas, parce qu’ils portent une arme et un badge, perdre le contrôle ou péter les plombs, mais ce ne sont que des humains, dans le fond, avec tout ce que ça implique…
      Comme on le sait toujours d’avance, le meilleur moyen pour éviter les problèmes, c’est de rester à la maison, ne pas se pointer dans le coin où le grabuge se fera. Quand on se rend dans ces secteurs simplement pour être voyeurs, c’est certain qu’on risque de se faire prendre pour un de ceux qui font du trouble. Vos gens ne faisaient que leur travail mais l’adrénaline était probablement au rendez-vous pour tous les impliqués. Il serait peut-être opportun de leur faire prendre une tisane, à tous …

    • WOW ! C’est pas la récupération – intéressée – qui fait défaut sur ce joli blogue, l’aboutissant du texte d’un ”grand” journaliste ”courroucé” par l’intervention d’un méchant policier qui dans les faits, n’a accompli que son travail… en rappelant à l’ordre (pour la 2ème fois) un ti-clin de La Presse qui gêne le travail des forces de l’ordre, lesquelles s’acharnent à maîtriser un regroupement de casses de bain qui tentent d’émouvoir la collectivité suite à une ”gigantesque” hausse de 3 % des frais de leur sacro-sainte scolarité…

      Arrête, le ”franc-tireur” à Lagacé…
      Sinon, on va se mettre à verser des larmes de crocodile…

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Tant qu’il n’y aura pas d’enquêtes civiles et de tribunaux civiles pour les cas de violence policière rien ne va changer. Les médias avez un rôle important à jouer. Comment se fait-il qu’aucunes accusations n’aient été portées pour les 4 criminels à badge de Trois-Rivières ? N’importe qui d’autre filmé comme ça à tabasser quelqu’un aurait déjà comparu devant un juge.

      Les policiers ne sont redevables de rien. Ça prend un contrepoids civil, et vite. Ils sont hors de contrôle avec leurs tactiques militaires, leurs viols de femmes autochtones (lisez les médias du ROC), les agressions sexuelles de la GRC – recours collectif de 300 ex-policières, importations de drogues des États-Unis dans la région du Niagara, tous les cas de voies de fait – sans parler de ceux qui ne sont pas filmés, menaces contre des élus municipaux, etc.

      La police est un danger pour la population civile si elle n’a pas de contrepoids suffisant. Allez voyager dans le tiers-monde et vous verrez ce qui s’en vient ici (c’était comme ça avant) si les gens ne se réveillent pas au plus vite.

    • Quelques réflexions :

      Premièrement, nous n’avons pas de vu d’ensemble de la scène, alors il est impossible de savoir si le travail des journalistes nuit ou non aux policiers.

      Deuxièmement la très grande majorité des journalistes se croient au-dessus des lois et croient fermement que les corps policiers ne doivent pas appliquer les lois lorsqu’il s’agit de journalistes. S’ensuit souvent une véritable incompréhension des journalistes lors que des policiers agissent contre eux. D’ailleurs l’incident de lundi montre que le journaliste, ainsi que l’équipe de LaPresse, croient que le statut de journaliste leur permet de rester planter là lors d’une charge policière et que ces derniers devraient les contourner doucement et sans faire de bruit.

      Troisièmement, le policier Lacoursière ne manifeste aucun respect pour les journalistes impliqués, allant jusqu’à les tutoyer et en faire un cas très personnel. Cela manque sérieusement de professionnalisme.

      Quatrièmement, ce genre d’incident n’est pas si rare. La différence, c’est que ces incidents sont maintenant filmés, ce qui a en a réduit le nombre. Il y a 10 ou 15 ans, les policiers chargeaient plus facilement, étaient plus sauvages et se couvraient les uns les autres. Il suffit de se remémorrer les évènements entourant l’assaut sauvage contre les participants au rave du Palais du Commerce pour s’en convaincre, un assaut dont les motifs ont changés régulièrement et dont les plus assaillants les plus sauvages sont encore couvert par l’omertà du milieu policier. C’est aussi ce genre de comportement qui justifie les manifs contre la brutalité policière (un phénomène que le SPVM traite d’anecdotique).

      Cinquièmement, le climat de brutalité policière a été grandement encouragé par les déclarations des membres du PLQ, incluant leur porte-parole André Pratte, déclarations et éditoriaux associant les étudiants à de dangereux terroristes. Plusieurs policiers voient dans ces déclarations et éditoriaux des encouragements à frapper sur les manifestants. Jamais les membres du PLQ ou leur porte-parole chez GESCA ont condamné la brutalité policière. Ils portent une part de responsabilité.

      Sixièmement, c’est le devoir moral des citoyens de refuser d’obtempérer et même de recueillir des preuves lorsque des policiers commentent des abus.

      Finalement, s’il y a si peu de plaintes qui aboutissent en déontologie, c’est tout simplement à cause du dépôt quasi systématique d’accusation d’entrave qui est déposée à chaque fois qu’un citoyen pourrait porter plainte. Ça donne un rapport de force aux policiers pour qu’ils échangent l’abandon de l’accusation contre la promesse de ne pas porter plainte.

    • La répression de la manif d’hier était beaucoup plus brutale que l’an passé. En plus, on s’est attaqué aux médias. Je pense que le ton est donné. Marois s’en laissera pas imposer comme Jean Charest.
      Elle a lancé des bonbons par terre et les étudiants se sont agenouillés devant elle. Et les autres qui sont demeurés debout, seront-ils maté par une police maintenant confortée que la cheffe va les couvrir….comme elle a couvert tous les mauvais coups des carrés rouge l’an dernier!?

    • cest le moment de vérité pour Marois sera t elle la dame de béton ou perdra t elle ses élection si elle s écrase devant les carré rouge

    • Pour être policier, il suffit d’un DEC, ce qui fait en sorte que les policiers sont peu éduqués.

      sérieusement , un dec c est quand même entre 14 et 15 ans d’éducation , c est pas une troisième année b là

    • Allez faire un tour au CEGEP Maisonneuve rencontrer les étudiants en techniques policières, ils sont loin d’être des imbéciles. Et très loin du portrait que vous dépeignez d’eux.

      d accord avec vous mais la sauce se gâte quelque part , parce que l’on voit d’eux depuis l an passé c est pas fort

    • “Ce n’est pas la police qui fait la société…la société a la police qu’elle mérite”…à lire les commentaires sur ce blogue, je ne me pose même plus de question…

    • J,ai ma petite idée sur les agissements de la police… Les policiers reçoivent les ordres de leurs supérieurs qui se terrent dans leurs luxueux bureaux.
      En fait je crois également que les policiers ne font que s’exercer sur les étudiants et les anarchistes qui veulent exprimer leur colère et leur refus des abus de la classe politique et des matraqueurs.
      Quand la véritable révolte va se rendre dans les rues pour protestyer ou pour se révolter contre les profiteurs, les policiers seront, comme toujours, du côté des nantis et des privilégiés,

      Or, il serait souhaitable que les citoyens soient protégés avec les mêmes équipements que la police: casque, bottes, boucliers, genouillères, etc. Ce sera probablement, bientôt une question de se protéger contre la loi du plus fort.

    • Un bel exemple de leur incompétence pancanadienne bien récompensée. http://m.radio-canada.ca/regions/colombie-britannique/2013/02/27/005-surakka-poursuite-droits-lisa-dudley.shtml

    • Pourquoi les étudiants n’utiliseraient pas la violence et l’intimidation pour négocier? La police, les pompiers, les cols bleus, les chauffeurs d’autobus l’utilisent, ça fonctionne très bien pour obtenir des jobs protégées, bien payées avec peu de scolarité.

    • @ tintoe
      C’est exactement la raison pour laquelle le gouvernement américain veut confisquer éventuellement toutes les armes aux USA, les tyrannies commencent toujours de cette façon, ex: Hitler, Staline, Mao …

    • À lire de nombreux commentaires, pas étonnant que les policiers doivent agir avec force. Trop de gens veulent vivre dans le chaos, sans obéir à quelconque loi ou à quiconque, faire tout ce qu’ils veulent. déranger le quotidien de ceux qui sont bien rangés et qui ne dérangent personne, vider le centre-ville de Montréal de ses commerces en manifestant souvent ILLÉGALEMENT (quand ils ne font pas de la casse)! Belle bande de sans foi ni loi. Nous ne vivons quand même pas dans un pays aussi répressif que nous en voyons ailleurs dans le monde. Qu’est-ce que quelqu’un dans un monde lointain qui voit des étudiants québécois manifester pour la gratuité quand ils sont quand même pour la plupart logés adéquatement, qu’ils ne sont pas privés de nourriture et d’eau, qu’ils ne se promènent pas tout nus dans la rue sauf pour faire les sans dessein doit penser d’eux?

      À lire tant de gens qui ne respectent plus rien, même pas eux-mêmes, bien contente d’être plus près de la fin de vie qu’en plein milieu car c’est un monde dégueulasse qui se prépare.

      Les citoyens qui ne cherchent pas le trouble n’ont pas besoin d’équipement anti-émeute comme un personnage l’exprime. Ils s’éloignent des confrontations d’énergumènes comme on en a tant vus l’an dernier. Pourquoi tout ce petit monde qui blâme la classe politique ne va-t-il donc pas manifester à Québec au lieu de toujours venir écoeurer les Montréalais? C’est pourtant là qu’elle se terre et agit, la classe politique (même s’il y a des bureaux dans la métropole)!

    • “nodiffamation.com condamne toute forme d’intimidation, que cela soit des journalistes ou de la police.” -nodiffamation

      Salut Respectable. Ça va ?

    • @re3e
      Ça prend l’académie française pour apprendre comment le mot casque s’écrit ? Ah bon.
      Est-ce que j’ai parlé des méchants anglos parce que vous ne savez pas écrire ? Je suis moi-même pas mal un “méchant anglo”. OK, j’arrête là, vous me faites trop rire.

    • @jolico – 27 février 2013 – 18h24
      … Pour l’histoire de Trois-Rivières, c’est sûr que c’est horrible. Ces policiers feront sûrement face à la justice. …

      Ils sont suspendus avec SALAIRE! Vous pouvez parier que ça va durer un certain temps et dans quelques semaines, ils auront réintégrés leur poste.

      Effectivement, ils auraient dû faire face à la justice et en ce qui me concerne, la destitution. On ne parle tout de même pas d’un incident banal, mais de gens chargés de faire respecter les lois et qui se croient tout simplement au-dessus de la mêlée.

    • La Presse a de nouveaux concurrents: CUTV, UTV, Twitter et tous les réseaux sociaux qui ont de meilleures images et qui se font intimider parce que considérés comme ennemis de la belle image du SPVM ds les médias traditionnels. La police a infiltré le milieu étudiant. C toujours la même histoire.

    • Les policiers de Montréal vont manifester ce matin.
      Qui va encadrer cette manifestation?

      L’anti-émeute…

      Et si on demandait aux étudiants, en leursfournissants le même équipement, d’être ceux qui prendront la relève des matraqueurs.
      Il y a surement quelques étudiants capable de monter des cheveaux, et quelques un capable de charger les policiers.

      Comment m.Lafrenière va couvrir l’évènement.

      Imaginez qu’avec cette belle grosse neige, il y a de quoi faire de vraies belles boules de neige…

      Ah oui, ol fait prévoir un budget de 90 millions$, y a-t-il quelque chose de plus inquiètant que des policiers qui manifestent… Et leur cause est-elle si grave comparée au 82% d’augmentation deamandée aux étudiants.

      Ne prenons aucun risque, demandons l’armée… Et svp ne filmez pas si certains policiers se font tabasser, ça nuirait aux forces d’interventions. C’est quand même difficile de s’occuper d’une foule, surtout si elle est composée de policiers…

      Admettons qu’on aie une manifestation étudiante en même temps…

    • apocalypse

      28 février 2013
      06h43

      Le plus inquiétant c’est qu’ils se sentent autorisés à poser ces gestes.
      Comme m. Laferière qui Dis JE t’arrête au cameraman. Comme si LUI avait ce pouvoir décisionnel basé sur son désir…

      Tu donnes un gun à quequ’un, il se sent shériff.
      Il y a quelqu’un de trop dans cette ville, qui disait dans le film.
      C’est à moi que tu parles….

    • et a cette manif
      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice/actualites-judiciaires/201302/28/01-4626241-horaires-de-travail-les-policiers-de-montreal-manifestent.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS4

      est-ce qu’il va y avoir l’anti emeute et la cavalerie ?
      hey deja travailler 4 jours semaines c’est trop dur , il en faut un de moins , ca me rapelle un certain discours sur les etudiant paresseux qui veulent le beurre et l’argent du beurre

    • @shako73

      désolé c’en est rendu un reflexe , je suis tellement fatigué des discours sur la langue et de la politique xénophobe du PQ ,SSjb et autres , les pasta me sont resté au travers de la gorge

    • @trash
      ont ils dévoilés leurs parcour a l’assé ? …….. non ? cette manifestation est illégale

    • on devrais aller infiltrer leur manif et peter quelques fenetres

    • A voir les commentaires d’appel à la violence qui sortent ici, je ne suis pas surprise que les policiers doivent agir comme ils le font! Est-ce que vous réalisez pleinement ce que vous écrivez?

      Et après, vous chialerez après eux en les traitant de méchants? Déresponsabilitation totale… Belle société que celle dans laquelle nous vivons…

    • J’ai suivi de près presque toutes les manifestations étudiantes qui ont connu des débordements où des vandales et des voyous se glissent parmi les manifestants pacifiques pour mieux s’y confondre et faire des opérations coup de poing pour ensuite se retirer dans la foule. Vous ajoutez à cela les dizaines de photographes amateurs et professionnels en quête de la PHOTO qui fera la une ou qui se fera le tour de la planète et rendra son auteur célèbre.

      Les manifestations déclarées illégales où les fauteurs de trouble communiquent entre eux via cellulaire pour jouer au chat et à la souris avec les forces de l’ordre sont devenus très complexes à gérer. Ce sont des jeunes qui se déplacent rapidement et regroupent facilement après une manoeuvre visant à éparpiller les manifestants en colère et ainsi laisser la chance à ceux qui sont moins impliqués de retourner chez-eux.

      Alors la multitude de journalistes et de photographes deviennent des individus encombrants lorsqu’ils se tiennent à proximité des interventions. C’est comme si dans une partie entre les Canadiens et les Bruins alors que la partie est une confrontation importante vous décidiez de laisser les citoyens faire du patinage libre sur la même patinoire. Alors vos journalistes et photographes pourraient rester sur la galerie de la presse, i.e. vraiment loin de l’action. Un policier qui doit surveiller de quel côté viendra la roche, la boule de glace ou de billard n’a pas besoin d’avoir dans son champ de vision plus de personnes à surveiller que ceux qui sont vraiment impliqués. Juste le fait d’avoir à discriminer les photographes amateurs et autres qui ne sont pas des menaces viennent occuper sa vigilance davantage.

    • re3e

      Et si les policiers devaient prendre un autre chemin pour manifester, qui va s’en occuper??

    • @re3e

      28 février 2013
      08h37
      on devrais aller infiltrer leur manif et peter quelques fenetres
      ___________________________________

      Lol

    • Est-ce qu’ils ont donné leur itinéraire de manif? Sinon illégale.

    • @annie.roy.1428

      28 février 2013
      08h58
      A voir les commentaires d’appel à la violence qui sortent ici, je ne suis pas surprise que les policiers doivent agir comme ils le font! Est-ce que vous réalisez pleinement ce que vous écrivez?

      Et après, vous chialerez après eux en les traitant de méchants? Déresponsabilitation totale… Belle société que celle dans laquelle nous vivons…
      __________________________________________
      On le sait que tu es policière. Lol. Moi, je n’appelle pas à la violence, je veux juste que le gouvernement change la loi sur la police parce que la déontologie policière ne vaut rien. Mais je peux comprendre ceux et celles qui prennent d’autres avenues.

    • C’est confirmé, provenant des policiers manifestant en rouge, des boules de neiges ont été lancé vers des étudiants qui regardaient la manfestation.
      Bien que non protégés, comme l’escouade anti-émeute, les étudiants non pas chargé les policiers.
      L,Histoire ne dit pas si les manifestants policiers ont vu des étudiants infiltrer leur manifs. Ni si les ou le lanceur de boules était un étudiant provocateur…
      Les étudiants ont pris quelques photos, et laisseront à leur section enquête le soin d’identifier le ou les responables de ces gestes.

      Des mesures adéquates suivront afin d’éviter que ce genres d’incident ne se reproduie, qui sait ce qu’il y avait(ou pourrait) y avoir dans ces balles de neiges.

      Après tout, on n’est jamais trop prudent avec des manifestants.

      On ne rapporte aucun caméraman bousculé, ou qui ont nuit au travail de surveillance des étudiants.

      Le tout s’est déroulé calmement, malgré que les policiers arborraient les couleurs des communiste-marxistes… Des grateurs de guitares et des maudits artistes du BS.

    • ³re3 “j’ai peur pour ma ville le jours ou de veritable anarchistes / altermondialistes violents / criminels qui ne sont la que pour casser du flics (comme en grece par exemple, eux ils y vont au cocktail molotov et aux paves ) reussirons a infiltrer”

      Ha parce que vous pensez que dans le groupe de manifestants il n’y avait pas de ces gens??? Le ti-cul de 110lbs mouillé avant son packsac, vous pensez qu’il y avait quoi dedans. Et le gars arrêté et incarcéré pour “avoir fait craindre à un attentat terroriste” il avait quoi dans son packsac? Du Gatorade? Prochaine manif, je vous donne rendez-vous à un endroit, avez un copain qui est au SPVM en infiltration nous nous promènerons dans le groupe de manifestants. On vous montrera ce qu’ils apportent avec eux. Pas juste du Gatorade et des chips….

      Suggestion. À la prochaine manif, on laisse tous les policiers faire leur devoir habituel. Pas de contrôle de foule, pas d’anti-émeute, rien, aucun service d’ordre. Vous verrez à quelle vitesse la trentaine d’anarchistes qui sont toujours là vont saccager et piller les commerces. Vous, mon cher re3 serez le premier à dénoncer l’absence de policiers. Facile de critiquer assis le cul au chaud dans son salon.

    • @ scotch:

      Tellement pas. Vous avez tout faux! Mes 5′2” ne me le permettaient pas mais ça aurait été bien plaisant pour moi, pas pour les criminels que j’aurais côtoyés… Je ne suis qu’une payeuse de taxes, comme vous (euh… en tout cas, probablement comme vous?) et de plus, il ne me serait probablement pas permis, si j’en étais, d’intervenir sur le sujet!

      Ça me fait bien rire que les gens pensent que je suis de la police parce que je suis de leur côté, qu’à la place de me dire qu’ils sont des donneux de tickets, je me dis que si je n’avais pas commis d’infraction, ils ne m’auraient pas interceptée, je me responsabilise et ça, ce n’est malheureusement pas donné à tout le monde, faut croire! C’est bien plus facile de crier au scandale que de se dire qu’on était en défaut!

      Au travail qu’ils font, ils ont bien leur droit d’avoir une tape dans le dos lorsqu’ils font des bons coups au lieu de toujours se faire traiter de tous les noms parce que les gens ne respectent pas les règles et se font poigner. Ces règles sont là pour que nous puissions vivre en harmonie dans la société et heureusement qu’ils sont là pour les faire respecter, sinon, ce serait l’anarchie et là, on aurait vraiment de gros problèmes.

      Sans dire qu’ils ont le droit de pousser, de tabasser, posez-vous la question, vous, après une journée à vous faire traiter de la sorte (même si vous êtes formé à ça), vous n’auriez pas envie d’en pousser un de temps en temps, lorsqu’il entre trop dans votre bulle, lorsque vous vous sentez menacé ou intimidé par cette personne ? Moi oui! Leur demander de toujours tendre l’autre joue sous prétexte qu’ils ont un pistolet et un badge, c’est demander à la personne derrière ces accessoires de cesser d’être humain et ça, nous n’y arriverons pas. Nous ne sommes pas encore rendus à l’époque de Robocop et les émotions sont encore au rendez-vous.

      Il faudrait arrêter d’exiger d’eux qu’ils ne soient plus des policiers, qu’ils ne fassent plus leur travail correctement. Toutes les fois qu’ils doivent se servir de leur arme, ils sont sous enquête, ils ont tellement d’entraves qu’ils ne peuvent même pas arrêter tous ceux qui font des délits parce que ces crotés là, eux, ils ont des droits et leurs droits sont plus “importants” que ceux des victimes. Leur travail n’est vraiment pas de tout repos et, parce qu’une minorité de ceux qui portent le badge font des conneries, les bons paient, mais ça, c’est l’histoire de notre société au grand complet. Taper sur les bons et pleurer sur les criminels, pauvres petits, qui sont pris dans des cellules de 6 x 6 enfermés à la journée longue, ou, comme pour le cas de Trois-Rivières, parce qu’après avoir mis son arme sous le nez de quelqu’un qui sera pucké pour le reste de sa vie, pauvre petit, il se fait tabasser. Je ne pleurerai certainement pas sur son sort ni sur celui des autres même si je ne suis pas d’accord avec le fait qu’ils l’aient tabassé, si c’était pour rien mais ils avaient peut-être une bonne raison, qui sait? On était pas dans leurs culottes alors l’enquête nous fera savoir s’ils ont eu raison ou non et lorsque la décision sera rendue, ils recevront leur sanction s’ils sont trouvés coupables mais d’ici là, il vaudrait mieux s’abstenir de les condamner trop vite, de porter un jugement hâtif.

    • plutôt suicidaire

    • simonolivier

      28 février 2013
      11h58

      Moi j’aurai peur dans ma ville quand la mafia dirigera la construction, quand elle pourra se partager des tas d’argent liquide, que des personnes en charhe à la ville accepteront des pots de vins pour faire passer des travaux à un cout de près de 50% de plus que la valeur estimé…

      Pour bien me faire comprendre, ce n’est pas des altermodialistes que j’ai peur, mais de ceux, qui, sous des apparences respectables, n’ont aucun malaise à voler, détourner… Nos argents.
      Des gens honorables comme Porter, Duhaime, des sénateurs qui mentent sur leurs dépenses…

      Voilà j’ai déjà peur… Et ce n’est surtout notre police qui me rassurera…

    • @annie.roy

      Bon texte. Même très bon texte. Les scotch, re3e et autres ti-counes nous parlent constamment de 728, de Trois-Rivières ou autres incidents. Mais ils ne nous parlent jamais des 5 agents qui sont entrés au Collège Dawson afin de cerner Kimveer Gill. Du jeune policier qui, au risque de sa vie, a plongé dans le canal Lachine tard en automne pour secourir quelqu’un de la noyade ou des policiers de la SQ Shawinigan qui ont fait la même chose un certain mois d’avril dans la rivière St-Maurice. Mais non, ils faisaient leur travail. Comme je disais facile de critiquer le cul au chaud dans son salon…À moins que ces hurluberlus soient ceux qui démarrent la pagaille lors de manifestations

    • Et une bonne claque derrière les oreilles au chef qui défend la décision de mettre 728 en charge d’un nouveau, arguant qu’il n’y avait pas eu de problèmes “récemment” avec cet agent. La police se comporte comme un état dans l’État, allant jusqu’à en utiliser la langue de bois. Enquêtes. Société Radio-Canada (CBVT), poste 006
      Information – 60 min
      Les sanctions déontologiques dans les cas d’usage de force policière excessive ne semblent pas permettre de cerner adéquatement les comportements problématiques.

      Rediffusions :
      samedi 02 mars, 13h00

    • @simonolivier et annie roy
      Avez-vous vu Enquête ce soir à Radio-Canada? Je pense que vous êtes très naïf-ves. Je l’étais moi aussi avant 2005, avant que j’aie recours à leurs services minables. Très, très minables et ce ne sont pas des cas isolés. Il s’agit d’une culture et d’une mentalité bourrées de préjugés.

    • @robert.lesage.75 – Vous portez très bien votre nom.

    • @scotch

      Ça dépend toujours comment on les traite aussi. Moi aussi j’ai eu affaires avec eux et j’ai eu un super bon service de la part de tous ceux qui étaient dans notre dossier, beaucoup d’aide de leur part. C’était pas le SPVM mais c’était des policiers quand même. C’est certain que quand on les traitent comme des trous de c…, il y a beaucoup de chances qu’ils le fassent eux aussi.

      Je ne suis pas naïve, il y en a qui ne sont pas à leur place, comme dans n’importe quel corps de métier mais ils ont un travail à faire et même si le fait qu’ils le fassent veut dire pour moi moins de sous dans mon compte de banque (lire billet d’infraction à payer), je les laisse le faire et reçois ma contravention avec un “sourire”… Ce ne sont pas eux qui sont fautifs à ce moment là, c’est moi… pour le reste, je m’arrange le moins possible pour avoir affaire avec eux, donc je respecte le plus possible les règles. C’est facile comme ça d’avoir de bonnes relations avec eux!

    • @annie
      Vous êtes définitivement très naïve bonne chance! Il y a une question d’incompétence aussi. De protection syndicale. Moi, je ne me sens aucunement protégée par cette police et en plus ils-elles ne savent pas vivre. J’étais extrêmement polie avec eux-elles. Maintenant je les méprise. Justice n’a jamais été rendue. C comme ça la vie. Mais je vais me battre pour que ça change. Marc Parent était encore dans le déni hier à Enquête en minimisant l’impact que cela a sur la police au Québec.

    • J’ai “compris” l’attitude violente de certains policiers par accident l’autre soir… Dans un groupe, j’ai dit que je trouvais révoltante la raclée que des policiers ont donnée au jeune homme de Trois-Rivières, désarmé, couché par terre. Une femme s’est exclamée: “Ils ont bien fait. De toute façon, c’est tout (la raclée) ce qu’il aura. Il sera relâché.” Sur quoi, son conjoint m’apprend qu’elle est policière. Au lieu d’avoir honte et de maudire les individus qui les font mal paraître, les policiers trouvent que c’est pas grave d’abuser physiquement. J’ai compris drette là que c’est leur façon d’appliquer leur “justice”. Qui leur a mis ce pouvoir dans la tête? C’est à l’école qu’ils apprennent ça ou ça se développe avec les entourloupettes que les supérieurs laissent passer? Bref, comme d’autres, j’en suis venue à presque craindre la police. On est dû pour un petit ménage à l’école de police, peut-être?

    • @annie

      J’ai oublié. Et surtout l’impact et les conséquences que cela a sur les citoyens qui se sentent impuissants devant ce pouvoir.

    • Il ne s’agit aucunement de naïveté ici mais nos expériences divergent vraiment. Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est bien malheureux que votre expérience n’ait pas été positive, comme la mienne l’a été. Vous dites que justice n’a pas été rendue, c’est vraiment plate pour vous mais des fois, notre vérité et notre perception des choses n’est pas forcément celle des autres.

      Les vôtres ont été impolis et incompétents, les miens ne l’ont pas été. Au contraire, ils ont été plus que polis, courtois, gentils, vraiment compétents, avenants, m’ont fait un “follow up” de mon dossier régulièrement, et ont été très humains! On ne doit pas mettre tout le monde dans le même panier, c’est tout. Il faut donner aux bons ce qui leur revient et quant aux autres, la déonto s’en charge quand il y a des plaintes, même si des fois on trouve que ce n’est pas suffisant. Ce n’est pas parce qu’ils sont policiers qu’ils doivent plus payer que les gens ordinaires.

    • @annie
      Dans mon cas, j’ai été obligée de laisser mon emploi parce qu’ils-elles ne faisaient pas leur job. Ce n’est pas un événement isolé. Depuis ce temps, je les regarde travailler attentivement. Si j’avais fait le quart de ce qu’ils-elles m’ont fait, ça ferait longtemps que j’aurais perdu mon emploi. C ce genre d’injustice qui me fait décrocher du Québec et des syndicats corporatistes et surtout l’IRRESPONSABILITÉ ambiante au Québec.

    • C’est sûr qu’il y a des “control freak” dans la police, comme partout, c’est sûr que c’est plus impressionnant quand ils ont une arme en plus, et j’en conviens c’est plate quand on tombe sur eux plutôt que sur des corrects comme ceux à qui j’ai eu affaire. Le moins qu’on puisse dire en lisant les commentaires qui sont écrits ici, c’est qu’il y a de la grogne parmi vous. Il faut cependant se rappeler que ça partait du fait qu’un journaliste s’est fait bousculer par un air bête qui a été placé là pour répondre aux médias… Mais je me répète, il ne faut juste pas généraliser. Il y en a des bons, des corrects, des gens pour qui “servir et protéger” est une vraie façon de penser, un mode de vie, des gens qui pensent ce qu’ils disent quand ils prêtent serment, des gens pour qui aider les autres est important, nouvellement assermentés comme plus anciens, mais même si nous voulons tous que les choses changent, d’une manière ou d’une autre, le faire en commettant des actes illégaux, en appelant à la violence, en ripostant, ne mènera à rien. C’est en prenant les voies légales et du respect que les choses évolueront. Partir en guerre les deux masses en l’air, faire des manifs, aller faire du grabuge n’arrangera pas les choses et même les empirera. C’est un pensez-y bien…

    • @annie.roy.1428

      1 mars 2013
      12h00
      C’est sûr qu’il y a des “control freak” dans la police, comme partout, c’est sûr que c’est plus impressionnant quand ils ont une arme en plus, et j’en conviens c’est plate quand on tombe sur eux plutôt que sur des corrects comme ceux à qui j’ai eu affaire. Le moins qu’on puisse dire en lisant les commentaires qui sont écrits ici, c’est qu’il y a de la grogne parmi vous. Il faut cependant se rappeler que ça partait du fait qu’un journaliste s’est fait bousculer par un air bête qui a été placé là pour répondre aux médias… Mais je me répète, il ne faut juste pas généraliser. Il y en a des bons, des corrects, des gens pour qui “servir et protéger” est une vraie façon de penser, un mode de vie, des gens qui pensent ce qu’ils disent quand ils prêtent serment, des gens pour qui aider les autres est important, nouvellement assermentés comme plus anciens, mais même si nous voulons tous que les choses changent, d’une manière ou d’une autre, le faire en commettant des actes illégaux, en appelant à la violence, en ripostant, ne mènera à rien. C’est en prenant les voies légales et du respect que les choses évolueront. Partir en guerre les deux masses en l’air, faire des manifs, aller faire du grabuge n’arrangera pas les choses et même les empirera. C’est un pensez-y bien…
      _________________________________________
      Je généralise parce que c mon constat basé sur des faits et plusieurs événements graves qui concernent la sécurité, la mienne entre autres. Je n’ai pas de temps à perdre à dénoncer des situations sur des blogues. C une culture, une mentalité de gens surprotégés par un système. D’ailleurs, je ne peux même pas le dénoncer publiquement. C vous dire comment c difficile de dénoncer ce genre d’injustice. Sans parler de l’intimidation dont les gens sont victimes comme ce caméraman qui a filmé. Ce n’est pas le cas du citoyen moyen d’avoir la chance d’avoir une telle preuve. Ce ne sont donc pas des événements isolés par des pommes pourries du système.

    • @annie.roy.1428

      1 mars 2013
      10h13
      Il ne s’agit aucunement de naïveté ici mais nos expériences divergent vraiment. Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est bien malheureux que votre expérience n’ait pas été positive, comme la mienne l’a été. Vous dites que justice n’a pas été rendue, c’est vraiment plate pour vous mais des fois, notre vérité et notre perception des choses n’est pas forcément celle des autres.

      Les vôtres ont été impolis et incompétents, les miens ne l’ont pas été. Au contraire, ils ont été plus que polis, courtois, gentils, vraiment compétents, avenants, m’ont fait un “follow up” de mon dossier régulièrement, et ont été très humains! On ne doit pas mettre tout le monde dans le même panier, c’est tout. Il faut donner aux bons ce qui leur revient et quant aux autres, la déonto s’en charge quand il y a des plaintes, même si des fois on trouve que ce n’est pas suffisant. Ce n’est pas parce qu’ils sont policiers qu’ils doivent plus payer que les gens ordinaires.

    • @annie.roy.1428

      1 mars 2013
      10h13
      Il ne s’agit aucunement de naïveté ici mais nos expériences divergent vraiment. Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est bien malheureux que votre expérience n’ait pas été positive, comme la mienne l’a été. Vous dites que justice n’a pas été rendue, c’est vraiment plate pour vous mais des fois, notre vérité et notre perception des choses n’est pas forcément celle des autres.

      Les vôtres ont été impolis et incompétents, les miens ne l’ont pas été. Au contraire, ils ont été plus que polis, courtois, gentils, vraiment compétents, avenants, m’ont fait un “follow up” de mon dossier régulièrement, et ont été très humains! On ne doit pas mettre tout le monde dans le même panier, c’est tout. Il faut donner aux bons ce qui leur revient et quant aux autres, la déonto s’en charge quand il y a des plaintes, même si des fois on trouve que ce n’est pas suffisant. Ce n’est pas parce qu’ils sont policiers qu’ils doivent plus payer que les gens ordinaires.
      __________________________________
      Vous êtes naïve et mal informée. Justement la déontologie ne fait rien, c ce que je dénonce.

    • Madame,

      J’ai vu bien de dossiers aller en déonto et les policiers être acquittés ou condamnés pour ce pourquoi ils y étaient entendus. C’est sûr qu’il faut qu’il y ait une cause pour que la déonto accepte les plaintes, il faut que ce soit référencé, prouvable. Je ne sais pas ce qui est vous arrivé et le but du présent blogue n’est pas de régler votre dossier mais lorsqu’il y a matière à ce que la plainte soit accueillie, entendue puis jugée, ils font leur job. Je me répète mais les humains étant comme ils sont, nous avons tous tendance à penser que Notre Vérité est la bonne, que tout le monde devrait s’y conformer, ce qui n’est pas toujours le cas. Je ne suis pas naïve. Au contraire, je suis plus que très réaliste, travaillant à tous les jour avec des clients qui “détiennent la vérité absolue” et leur vis-à-vis la détenant également. Vous avez le droit de dénoncer votre aventure mais vous ne me ferez pas changer d’avis, mes expériences avec des policiers ont toujours été positives alors je ne peux pas penser comme vous…

    • @annieroy
      Cette conversation ne mène nulle part. Vous n’avez pas lu avec attention ce que j’ai écrit. Vous voulez avoir raison mais vous n’avez pas d’arguments solides. Malheureusement, je ne peux pas élaborer de façon spécifique sur un blogue public. Je vous invite à aller visionner l’émission Enquête de la semaine dernière. Pour ma part, j’ai eu l’occasion de faire un voyage seule et je peux vous dire que je me sentais plus en sécurité là-bas qu’ici. J’ai d’ailleurs bien envie de partir de Montréal et du Québec. Les services nous coûtent cher et sont médiocres. C mon constat et je persiste et signe. Tant mieux si tout ce passe bien pour vous. C’était mon cas avant que j’aie besoin des différents services publics.

    • @scotch:

      Je suis d’accord avec vous sur 2 points: ça ne mène nulle part et les services nous coûtent cher. Oui, j’avais lu avec attention vos commentaires. Je ne me serais pas permise de vous répondre sinon.

      Je ne veux pas avoir absolument raison, je vous dis pourquoi je ne peux pas penser que ce sont tous des sales, comme vous, vous le pensez. C’est tout. Pas assez d’arguments solides? C’est votre façon de voir mais que pourrais-je ajouter de plus? Je n’ai pas eu de problèmes avec eux lorsque j’ai eu besoin moi aussi de leurs services, je ne peux pas m’en inventer quand même!

      Vous songez à quitter Montréal et même le Québec? Des pommes pourries, des têtes enflées, des control freak, il y en a malheureusement partout, dans tous les corps de métier, sans distinction homme-femme. Je vous souhaite donc bonne chance, d’être plus heureuse et de vous sentir plus en sécurité là où vous choisirez d’aller, où que ce soit…

    • @annie
      Vous répétez les mêmes choses que tout le monde. Je ne suis pas sûre que vous ayez bien lu mes commentaires. Je ne répéterai pas ce que j’ai écrit plus haut. Vous n’avez eu qu’une seule expérience avec eux. Je ne connais pas le contexte, je ne vous connais pas non plus. En général, qui se ressemble, s’assemble. Pour moi l’éducation, l’effort, le mérite, la vaillance, l’intelligence sont des qualités que je recherche chez les gens, quand je paie pour un service qui coûte cher, qui concerne ma sécurité, je veux au minimum de la politesse, du professionnalisme et des résultats. Surtout chez des gens qui n’ont qu’un DEC, une sécurité d’emploi, un gros syndicat qui les protège, une déontologie complaisante et qui traitent les gens comme de la merde. De plus, je parierais un 100$ que j’ai été plus polie que vous sur toute la ligne. J’ai senti et entendu de leurs bouches une tonne de préjugés inacceptables. Malheureusement, nous n’étions pas à ARMES égales. Je rêve au jour où nous le serons. Où les rôles seront inversés. Déjà on sent très bien que tous les vidéastes amateurs, le peuple les emmerdent. Maintenant, les gens ont des preuves que ce ne sont pas des incidents isolés. C’est une culture qui se transmet de père en fils, en fille, de conjoint à conjointe. Ce n’est plus une fraternité, c’est une famille incestueuse d’abuseur (ses) qui se protège. Les bons qui ont été si gentils avec vous, quand ils-elles ne dénoncent pas leurs collègues, ils-elles sont complices. C criminels de protéger des criminels, j’appelle ça l’Omerta des uniformes. Résultat, ils-elles deviennent tous des salauds et salopes par association. La violence physique commence par l’intimidation, les insultes, les insinuations, les préjugés, les remarques déplacées, le manque de respect. Tous ces comportements devraient être sanctionnés sévèrement par la déontologie policière. Si ils-elles se vantent d’être des humains le reste de la société n’est pas pour autant un déchet.

    • *criminel

    • Premièrement, @PatrickLagacé, je trouve que votre article n’a aucun bon sens! Vous travaillez pour la presse comme journaliste, votre travail est donc de divulguer de l’information véritable et de ne pas entraîner la colère des citoyens pour absolument aucun motif valable. Avez-vous vu la scène? Je ne crois pas parce que sinon le titre de votre article serait plutôt: Caméraman de Lapresse, plongeon 10 sur 10. En écoutant la vidéo, on voit très bien que l’agent Lacoursière parle au téléphone d’une main et se trouve a une bonne distance du caméraman lorsqu’il est au sol. Pour avoir vu la scène, l’agent l’a agrippé par le chandail et il s’est littéralement propulsé volontairement sur le sol sachant très bien que la caméra était en train d’enregistrer. C’est facile faire une bonne nouvelle dans ce cas là hein?! Tout le monde est contre la police, ce serait excellent de faire une nouvelle cible en ce monsieur Lacoursière. Mais ce que vous ne savez pas, c’est quand divulguant cette vidéo, c’est que le travail de monsieur Lacoursière sera critiqué injustement et qu’il sera probablement tenu à l’écart de l’action pour quelque peu.

      Deuxièmement, le témoignage de monsieur Lacoursière à l’égard du journaliste de Lapresse et de son caméraman fut, selon moi, très correcte. À aucun moment le policier jure, ou attaque personnellement les individus. Il les averti de se tenir à l’écart en leur donnant des conseils pour pas qu’il se fasse “ramasser” comme c’était arrivé la vieille de l’incident. Oui, l’utilisation du tutoiement est questionable, mais dans le feu de l’action je crois que l’inspecteur Lacoursière a fait de son mieux pour divulguer son message.

      Troisièmement, je trouve cela tellement désolant de lire les commentaires. Une belle gang (pour la plupart) de tâta! C’est facile attaquer les policiers, mais pensez-y un peu, dans toutes les professions il y a du monde qui font moins bien leur job. Mais pourquoi toujours être sur le dos des policiers? Certains font moins bien leur travail, mais ce n’est pas une raison pour généraliser. Je trouve cela bien bas d’insulter leur niveau d’étude, je crois que c’est un argument lâche et irrespectueux. Cependant, vous serez bien content quand ils seront à votre service, c’est bien facile se plaindre de tout et de chialer sur tout, mais je crois pas que quelqu’un d’autre aurait fait mieux.

      La vérité a-t-elle encore sa place dans le journalisme, ou n’importe quel maniement de l’information pourrait servir à écrire des articles faux et choquants?

    • Non, pas qu’une seule expérience mais un plus gros dossier qui m’a plus demandé à tous les niveaux, le dernier, et tous ceux que j’ai côtoyés dans ces différents dossiers ont tous été corrects et compétents. Un entre autres nous a même accompagnés pour voir des enregistrements vidéo alors que son quart de travail était terminé… Je suis d’accord avec une grande partie de votre dernier commentaire, qui m’apparaît beaucoup plus pausé que les autres. C’est sûr que les pas corrects doivent être sanctionnés, je n’ai jamais dit le contraire, depuis le début je prône pour que les bons soient traités en bons et les mauvais soient amenés devant la déonto. Mais comme n’importe quelle “cour de justice”, c’est certain que lorsque la décision sort, il y en a un qui est content et l’autre non. Je vous le réitère, je vous souhaite bonne chance et j’espère que votre problème se réglera un jour à votre satisfaction mais j’espère aussi que cela ne se fera pas dans la violence mais bien dans le respect des lois. C’est plus difficile mais combien plus gratifiant.

    • @annieroy
      Vraiment vous ne voulez rien comprendre et vous dites n’importe quoi. La déontologie policière est basée sur la loi de la police qui les favorise. De l’aveu même de l’enquêteur (ancien policier) à la commission de la déontologie policière, l’inexistence de sanctions, le grand nombre de rejet des plaintes renforce les comportements délinquants chez les policierEs. C ça le problème. Et perso, je n’en ai pas rencontré des bons. Ils-elles sont épais-ses. Ils-elles veulent travailler le moins possible. Ont toutes sortes d’excuses. Désolée. J’aime négocier avec des gens intelligent-es qui font bien leur travail. C honteux de les voir descendre ds la rue, qu’ils-elles changent de métier, qu’ils-elles changent de ville. Pourquoi rester à Montréal? Parce qu’ils-elles sont surpayéEs, surprotégéEs, par rapport à ce qu’ils-elles valent. Ils-elles ne sont pas les seulEs à Montréal. Savez-vs ce que vaut un fond de pension assuré par les citoyen-nes à partir de 50 ans?

    • Bien sûr que je ne comprends rien, puisque je ne pense pas comme vous! J’abdique, vous avez raison je ne suis qu’une imbécile, tout comme l’ensemble des policiers du Québec à tout le moins et probablement ceux du monde entier, je n’ai aucune valeur et vous, vous les avez toutes, vous êtes probablement beaucoup, beaucoup, beaucoup plus polie que moi et je suis suis très naïve, j’ai été démasquée!!! Dans le fond, ça ne fait que 28 ans que je travaille avec des avocats, dont un criminaliste qui représentait les policiers en déonto, mes oncles (là vous aviez raison, qui se ressemble s’assemble) sont également eux aussi des imbéciles bien qu’un des deux ayant été officier, il ait dû faire des études universitaires pour se maintenir à niveau et conserver ses galons et mes expériences positives avec des policiers compétents et gentils sont probablement sorties tout droit de ma tête, pour le plaisir de débattre avec vous!!! Je vous le concède, vous avez raison sur toute la ligne!!!! FIN

    • Une dernière observation: ils ne gagnent pas si cher pour se faire chier à la journée longue, risquer leur vie à tout bout de champ et se faire traiter d’imbéciles illettrés, de sales et autres et, s’ils sont capables de prendre leur retraite à 50 ans, grand bien leur fasse, ils l’ont mérité pour avoir tenu jusqu’à cet âge-là avec des gens qui sont contre eux, malgré qu’ils essaient de les protéger envers et contre tous. Il n’y a rien là pour être jaloux, leur job n’est pas simple à faire, contrairement à ce que vous pensez et leur salaire est amplement mérité, en tout cas pour la plupart d’entre eux.

    • @annie.roy.1428

      5 mars 2013
      06h32
      Bien sûr que je ne comprends rien, puisque je ne pense pas comme vous! J’abdique, vous avez raison je ne suis qu’une imbécile, tout comme l’ensemble des policiers du Québec à tout le moins et probablement ceux du monde entier, je n’ai aucune valeur et vous, vous les avez toutes, vous êtes probablement beaucoup, beaucoup, beaucoup plus polie que moi et je suis suis très naïve, j’ai été démasquée!!! Dans le fond, ça ne fait que 28 ans que je travaille avec des avocats, dont un criminaliste qui représentait les policiers en déonto, mes oncles (là vous aviez raison, qui se ressemble s’assemble) sont également eux aussi des imbéciles bien qu’un des deux ayant été officier, il ait dû faire des études universitaires pour se maintenir à niveau et conserver ses galons et mes expériences positives avec des policiers compétents et gentils sont probablement sorties tout droit de ma tête, pour le plaisir de débattre avec vous!!! Je vous le concède, vous avez raison sur toute la ligne!!!! FIN
      _________________________________________________
      Ceci explique cela. Je ne tiens pas à avoir raison. J’explique mon point de vue et tout de suite vous sous-entendez que je suis une mauvaise personne et que vous vous êtes exemplaire. Si vous saviez lire vous auriez lu plus haut que lorsque j’ai voyagé, je me suis sentie plus en sécurité ailleurs qu’ici au Québec. Donc comment pouvez-vous déduire que je les mets tous dans la catégorie? Je parle de la police au Québec parce qu’ils-elles sont tous sélectionnéEs et forméEs à la même école. Saviez-vous qu’en Allemagne et dans les pays Scandinaves, les policierEs doivent avoir un BAC. Je trouve que c’est une bonne idée.

    • Et vous saviez que dans certains états d’Afrique, ils vous coupent les mains quand vous volez? Que les policiers des USA sont beaucoup plus agressifs et rapides sur la gachette qu’ici? On pourrait continuer longtemps comme ça. On vit au Québec je n’en ai que faire que ceux d’Allemagne doivent avoir un BAC qui ne correspond peut-être pas à nos BACC à nous. On sait tous que la scolarité d’ici et celles d’autres pays n’est pas la même. Essayez encore, vous allez peut-être y arriver… Mais saviez-vous que les officiers d’ici doivent faire des études universitaires? Eh oui… ils le doivent obligatoirement, du moment qu’ils sont officiers, que ce soit sergent, sergent-détective ou lieutenant. Pour les capitaines, je n’ai pas l’info cependant mais je ne vois pas pourquoi ce serait différent.

      Pour ce qui est du fait de dire tout de suite que vous êtes une mauvaise personne, vos premiers commentaires n’auguraient rien de bon, que de l’agressivité, beaucoup d’agressivité et une invitationà faire une manif, donc à la violence car c’est 95% du temps comme ça que ça finit …

      Pour ce qui est de les mettre tous dans la même catégorie? En vivant dans un autre pays, vous allez certainement avoir des mauvaises choses à dire d’eux également, ça coule sous le sens. Vous en voulez à la police. Dès que les autres ne vous aideront pas comme vous le voulez (car vous allez aussi payer), le résultat sera fort probablement le même. Aller en vacances quelque part ou résider à cet endroit, c’est 2 choses totalement différentes.

    • @annie.roy.1428

      5 mars 2013
      10h31
      Une dernière observation: ils ne gagnent pas si cher pour se faire chier à la journée longue, risquer leur vie à tout bout de champ et se faire traiter d’imbéciles illettrés, de sales et autres et, s’ils sont capables de prendre leur retraite à 50 ans, grand bien leur fasse, ils l’ont mérité pour avoir tenu jusqu’à cet âge-là avec des gens qui sont contre eux, malgré qu’ils essaient de les protéger envers et contre tous. Il n’y a rien là pour être jaloux, leur job n’est pas simple à faire, contrairement à ce que vous pensez et leur salaire est amplement mérité, en tout cas pour la plupart d’entre eux.
      ___________________________________________________
      Ce n’est pas une question de jalousie mais d’équité entre les professions. C aussi un mythe à déconstruire qu’ils-elles risquent leurs vies. Ce n’est plus vrai. S’il y a des petitEs policieEres de moins de 5 pi, et de moins de 100 lbs, c que le métier est plus facile, moins risqué. Ils-elles ont des vestes pare-balles, presque plus de vols à main armée, un programme d’aide aux employéEs, une permanence et une sécurité d’emploi dès qu’ils-elles commencent. Une grande partie d’entre eux passe leur carrière dans des bureaux. J’ai été dans l’enseignement à statut précaire pendant 12 ans avec 5 ans d’université. J’ai 50 ans, jamais eu de famille, de maison, je n’ai toujours pas de sécurité d’emploi. L’enseignement est un métier très exigeant, dangereux, plus que d’être policierEs. Étonnant avec tout ce qui se passe dans les écoles? Beaucoup d’enseignantEs travaillent à contrat, statut précaire etc. C d’ailleurs pourquoi je suis à gauche lorsqu’on parle d’éducation. Je pense qu’on devrait redistribuer la richesse des conditions de travail des policiers, pompiers etc. de Montréal vers l’enseignement et le milieu de l’éducation. L’éducation est une richesse. Après avoir été traitée comme j’ai été traitée par eux-elles, laissé mon emploi parce qu’ils-elles ne faisaient pas leurs jobs, 3 plaintes en déontologies rejetées et 1 en conciliation qui était une farce. Je n’ai plus aucun respect ni confiance en cette institution. Je comprends les jeunes de leur envoyer des roches par la tête et de se servir de l’intimidation, les menaces, comme le font les employéEs de la ville de Montréal lorsqu’ils-elles négocient leurs conventions collectives.

    • Je ne vois pas pourquoi la puce de 5 pieds 100 livres devrait laisser son rêve de côté et aller travailler ailleurs si elle se sent à l’aise pour éventuellement arrêter des 6’. Elles font peut-être toutes des arts martiaux mais une chose est sûre, elles ne sont pas toutes dans des bureaux?
      Pas dangereux comme emploi? Les policiers qui doivent aller couper la drogue dans les champs, vous pensez que ce n’est pas dangereux? Vous pensez qu’ils ne sont pas attendus avec une brique et un fanal à toutes les fois qu’ils y vont, quand ils réussissent à les atteindre en un seul morceau? Les poursuites policières, vous en faites quoi? Rouler à des vitesses folles, ça ne met pas leur vie en danger? Le drogué qui veut tous les tuer lorsqu’il les croise, vous pensez que ça ne met pas leur vie en danger? Le schizophrène qui a été désinstitutionnalisé, vous pensez qu’il n’est pas dangereux quand ils doivent le ramener à sa résidence? Quand ils font des perquisitions, vous croyez que tout le monde leur ouvre la porte gentiment en les laissant faire leur travail bien tranquillement? Quand ils arrêtent des personnes saoules qui veulent se sauver parce qu’ils viennent de frapper un piéton ou un cycliste, vous croyez que leur vie n’est pas en danger? Si un contrebandier se fait arrêter par pur hasard ou par le flair du policier, vous croyez vraiment qu’il n’a pas une arme à côté de lui dans son auto pour les shooter s’il en a l’occasion? Et lorsqu’ils sont seuls et qu’il y a du grabuge de fait par une gang admettons dans un parc, bien entendu leur vie n’est pas en danger, voyons, c’est des policiers. Ils ont juste à crier « Les gars, je suis de la police, tout le monde à terre » et là, c’est certain que tout le monde se couche et attendent bien sagement que Monsieur l’agent les menottes, c’est bien connu, ça… Et les policiers qui ont été tués – arrêtons-nous à l’an passé – vous pensez qu’ils seraient d’accord avec vous que leur travail est moins dangereux qu’avant? Et leurs familles aussi?
      Et là on ne parle que des policiers mais on peut faire le même exercice pour les pompiers et les ambulanciers vous savez…
      Mais outre ça, je me questionne : j’ai les mêmes conditions d’emploi que vous énumériez. Est-ce à dire que je devrais laisser tomber mon emploi parce que vous, à titre d’enseignante, vous n’avez pas de sécurité d’emploi ?

    • Les statistiques le prouvent, le métier de policier n’est pas le plus meurtrier ou le plus difficile. Ça semble difficile mais il n’y aurait pas autant de petitEs policierEs si c’était si dangereux. Ça coute plus cher aux contribuables quand ça prend plus d’effectifs parce que les effectifs sont petitEs. Personne n’ose l’avouer. Sauf sous le couvert de l’anonymat. Une policière avait dit que c difficile pour le cardio lorsqu’elles arrêtent quelqu’un. Un autre policier a dit qu’il devait servir de back up pour les plus petitEs policierEs. Au Québec, la criminalité est très minime si on compare les risques des policierEs aux US qui ne sont pas tous syndiquéEs et protégéEs. Si c trop difficile qu’ils-elles démissionnent. J’aimerais aussi avoir le résultat et les circonstances ds lesquelles ils-elles utilisent leurs armes. Des vraies enquêtes non biaisées par des confrères. Le nombre de policiers vs policières qui utilisent leurs armes, leurs gabarits etc. Jamais ces données ne seront accessibles à des chercheurs. Toutes les statistiques viennent de la police pour servir à leurs fins. Toute une propagande que je ne suis pas assez naïve pour gober.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2007
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité