Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 14 février 2013 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (32)

    Y a de l’amour dans l’air, réflexions de la Saint-Valentin

    Des réflexions glanées en trois recoins du web et dans ma messagerie (gracieuseté de deux personnes qui ont été citées dans ma série sur l’amour, qui prenait fin aujourd’hui dans La Presse) ; réflexions originales, chacune à sa façon et pour des raisons différentes. En voici cinq, sans compter le lien qui coiffe ce billet, une conférence TED de l’anthropologue Helen Fisher, citée quelques fois dans ma série sur l’amour (transcription française dispo dans un onglet, si vous suivez ce lien).

    1) Des auteurs donnent des conseils pour l’écriture de lettres d’amour, sur le site de Radio-Canada.

    Claudia Larochelle, en plus de suggérer d’éviter les pages web de citations célèbres, l’équivalent épistolaire du gâteau McCain selon moi, rappelle les vertus de la légèreté :

    Soyez drôle, même si c’est maladroit, névrosé, imbécile un tantinet. Le tata un brin timide se préfère au prétentieux qui savoure déjà sa victoire en fumant sa clope l’air ténébreux. Et dites-vous qu’une lettre d’amour de Woody Allen doit être de loin plus agréable à lire qu’une lettre de George Clooney. C’est Diane Keaton qui l’a dit quelque part!

    Edouard H. Bond a justement un message pour les gens trop intenses :

    La chose à éviter, selon moi, serait d’écrire votre lettre d’amour avec votre propre sang. Je sais, l’idée peut sembler romantique à première vue, ça vient littéralement du cœur et ça signifie un dévouement sans borne doublé d’une intense passion. Mais croyez-en mon expérience, c’est juste creepy.

    2) Kim Lizotte signe un billet touchant et lumineux — billet qui s’est répandu sur les médias sociaux hier comme une éclosion de grippe dans un CPE — à un hypothétique et éventuel fils. Kim lui dit, à ce « petit bonhomme imaginaire », comment choisir, prendre soin et aimer une hypothétique et éventuelle blonde. Ça s’appelle La blonde de mon fils. Morceau choisi :

    Trouve-toi une amie. Une fille avec qui « t’as le goût d’aller jouer dehors après souper ». Parce que l’amour, c’est ça. Enfant, on a tous un meilleur ami, avec qui on a toujours le goût d’aller au parc. On a beau avoir d’autres amis plus cools et plus fins, mais à la fin de la journée, on a toujours une personne préférée avec qui on a le goût d’aller se balancer (…) Choisis une fille avec qui tu as envie de bâtir des projets. Pas nécessairement le combo « maison-chien-bébés-cabanon ». Trouve celle qui va te donner le goût de rêver à plus grand.

    3) Julien Roy, sur le blogue In the 10’s, a quatre conseils pour les filles, en ce 14 février, quatre conseils brutaux de lucidité emballés dans un tout petit billet. Désolé de gâcher ta chute, Julien :

    À toi, la contestataire : T’es pas obligée de faire la frustrée qui déteste la fête de l’Amour et qui dit à qui veut bien l’entendre (et aux autres) que «ça a été inventé par Hallmark pour vendre des fucking cartes». C’est pas grave si tu n’es pas la valentine du gars que tu trouves vraiment canon au gym. C’est pas grave si tes amies casées te font chier avec leurs nouvelles boucles d’oreilles. Fais comme tout le monde: lis Fifty Shades of Grey pis attends ton tour. Personne n’aime les casseuses de party.

    Et n’oublie pas, ça va aller, l’amour n’a pas de calendrier.

    L’amour n’a pas de calendrier ? T’es sûr, Julien ? Fabien Nadeau n’en est pas si sûr, lui… Fabien, 70 ans, de Saint-Liboire, était dans une de mes chroniques sur l’amour — Survivre à l’amour-passion — parce qu’il m’a envoyé son « Calendrier de l’amour », où il cartographie son parcours de gars qui aime. Dans ce calendrier, il cède la parole aux multiples Fabien qui se sont frottés à l’amour : l’enfant, l’ado, l’adulte, le grand-père, l’ami… Extrait :

    Je conclurais que l’amour nous prend de l’intérieur par les hormones. Quand, à 16 ans, je dansais un slow avec ma blonde et que je l’embrassais et la serrais dans mes bras en disant des « Je t’aime » éperdu, j’aurais dû dire : « Je m’aime, je m’aime… »

    J’ai lu quelque part que l’amour commence lorsque la lune de miel est terminée.

    Anne-Sophie Laframboise s’est retrouvée dans Les amours jetables parce que le court texte qu’elle a pondu pour répondre à mon appel à tous m’a interpellé, il symbolisait quelque chose à propos de notre époque… Extrait :

    Ça pleut, l’amour, depuis Walt Disney. Aujourd’hui, l’amour ça se Google, ça se twitte, ça se Facebook, ça se visite. Il y a les livres, les modes d’emploi, les statistiques, les psys, le porno, le Kama Sutra, le mommy porn, l’échangisme, les infidélités, ça se bouscule de partout pour nous parler d’amour avec un grand « A », petit « a » ou un « a » comme tu voudras.


    • L’amour, ça coute cher en ciboire.

    • oups. Je suis dans la catégorie casseuse de party moi… Et je rappelais à tout le monde sur mon Facebook que si y’en a qui sont nés à la mi-novembre, c’est parce que leurs parents ont eu du fun à la St-Valentin… Ya rien de plus *romantique* que de penser à ses parents qui ont du fun… Anyway, c’est juste une journée où je recois plein de cadeaux (fleur, cupcakes, chocolats, sucons en forme de coeur, alouette) au bureau, et rien à la maison, ce qui est un tant soit peu ridicule.

    • Patrick, un ami m’a envoyé un certain vidéo des Francs-tireurs qui parle d’amour… d’auto… et d’une personne un peu “spéciale” qui disait des choses absurdes du genre :”si mon char pouvait me faire une fe****** je n’aurais pas besoin de blonde”. Ça ne vous tentais pas de le revoir pour ce grand dossier?

      Je vous taquines :p

    • La plus belle lecture à faire en ce jour concernant l’amour serait le savoureux et éclairant livre “l’éloge de la fuite” du biologiste, philosophe et humaniste Henri Laborit… ou il est clairement établit pour lui, qui nous en fait, avec brio, la démonstration, que la chose n’existe pas… Hé non! tout simplement pas. Ah la la la Rabat-Joie… mais libre à vous de vous la laissez rabattre ou pas, la joie… et de croire en ce que vous voudrez.

    • Martin Stevens dans les années 80 chantait: L’amour est dans le poil. (Love is in the hair)…:-)

    • À 22 ans je me sentais comme Christophe. J’étais obèse morbide et je me détestais. Puis, à 23 ans j’ai fait un peu plus attention à moi, je suis passé de 375 à 325. Une fille s’est intéressé à moi. Ça m’a donné de l’espoir. À 25 ans je pesais 160 sans chirurgie bariatrique. Aujourd’hui j’ai 36 ans, je ne suis plus obèse. J’ai connu des hauts et des bas, je n’ai pas la vie amoureuse la plus intéressante. Mais je commence à m’aimer pour vrai.

    • J’ai beaucoup aimé lire vos reportages sur l’amour. Ayant 34 ans célibataire depuis plus quelques mois. J’ai vécu une rupture difficile en mars 2012. J’ai fais beaucoup d’introspection sur le fait que depuis l’âge de 25 ans je recherche l’amour, la stabilité, les projets d’enfants etc. Et cela n’aboutit pas. Bref,le recul permet souvent d’y voir clair. Je finis mon commentaire sur cette citation d’Orson Welles:

      Seuls l’amour et l’amitié comblent la solitude de nos jours. Le bonheur n’est pas le droit de chacun, c’est un combat de tous les jours. Je crois qu’il faut savoir le vivre lorsqu’il se présente à nous.

    • Et sincèrement concernant cet ” amour ” qui serait dans les airs… je ne le vois pas… j’y vois surtout de la pollution et de la poussière que l’on respire et nous afflige, sûrement, puisque comment, autrement, pourrions-nous “fêter” et célébrer lorsque le tiers de l’humanité se meurt? Que les espèces disparaissent par centaine de millier ( oui oui oui, une période massive d’extinction des espèce à cours présentement… la première à être induite par une autre espèce, à savoir la nôtre ), que des tueries on lieu chaque jour juste à coté de chez nous, on ne parle même pas des diverses guerres et du fait que même ici plein de gens vivent dans des conditions tenant de l’indigence.. ça me dépasse.

      Bien sur de tous les temps cela aura été… mais par les comportements du passé nul n’est lié ( quoi que… ) .

    • http://i.imgur.com/mtwB5g4.jpg

    • Dude…intense.

    • Intense le commentaire de Imandiaz. C’est ce que je vise.

      Oui, c’est le bordel sur la planète…ok…mais pensez-vous vraiment que de suprimer la fête de l’amour va aider…..

      C’est uniquement par amour que le monde va changer pour le mieux.

    • “L’amour sans folie ne vaut pas une sardine”.

    • Malgré tout ce que ça implique, toute la peine que ça peut procurer, avouez que l’amour est quand même la plus belle chose au monde qui puisse arriver. La fêter? Pas qu’à la St-Valentin mais lorsque l’envie vous en prend, oui. C’est malheureusement devenu, comme Noël, Pâques et les autres, une occasion de consommer plus que de fêter l’essentiel. Mon boss me disait hier que s’il n’arrivait pas à l’heure pour souper et avec des fleurs ou du chocolat, il se ferait arracher la tête par sa femme… Tu parles d’une façon de voir mais c’est rendu comme ça. Pourquoi ne pas seulement profiter de l’autre personne, nul besoin de fleurs ou de chocolat pour ça. Quoi qu’un souper au resto….. Non même pas……… Aux personnes seules ou ceux qui n’ont pas l’être aimé dans leur vie? Pas facile mais il faut éviter de donner de l’importance à cette journée et ça ira mieux. Elle n’a que 24 heures dans le fond.

    • Pour ceux que ça intéressent. Si vous n’avez pas de chum ou de blonde, le lendemain de la St-Valentin tous les célibataires sortent dans les bars et les restos. Go, go, go…

    • annie.roy.1428

      Je respecte votre opinion…..mais…selon moi..un m’empêche pas l’autre….

      L’amour mérite d’être fêté comme nouelle.

      À la limite..c’est bon pour l’économie.

    • annie.roy.1428

      Il faut un minimum d’énergie positive ambiante pour que le monde change…

      La St-Valentin..c’est l’occasion pour plusieurs de demander la personne aimé en mariage..ou wathever..

      C’est cool la St-Valentin…les gens se cassent la tête parfois pour faire quelque chose d’extraordinaire pour l’être cher.

    • Comme vous dites, un n’empêche pas l’autre mais nous en connaissons tous qui ne font des choses agréables pour leur conjoint(e) que pendant cette journée là et en plus, ils ne le font que par obligation, parce que c’est la St-Valentin. C’est ce que je trouve dommage. Dire qu’on l’aime, l’inviter au resto, prendre une chambre d’hôtel pour avoir une nuit juste à deux plutôt qu’en famille, c’est des choses qui doivent se faire directement du coeur, pas parce que c’est le 14 février. Je l’ai déjà vécu et c’est bien plus agréable un – disons – 21 juin qu’un 14 février, où les restos sont bondés, que les commerçants montent leurs prix parce qu’ils savent qu’ils vont faire des affaires d’or avec les infidèles qui veulent faire croire à leur conjoint(e) qu’ils les aiment! C’est bon pour l’économie, soit, mais j’ai beaucoup de misère avec la notion “obligation – c’est le 14 février”. Se faire demander en mariage à Noël, à la St-Valentin, tout le monde fait ça. Le 14 août, c’est beaucoup plus spécial, peu importe ce qui arrive après… Mais bon, j’abdique, vous aimez ça dépenser pour fêter, parfait pour vous. Pour ma part, je n’ai jamais embarqué là-dedans. J’aurais peut-être dû, dans le fond…

    • annie.roy.1428

      Wow, votre réponse est fort détaillée et respecteuse.

      Il est agréable de discuter dans un tel contexte. Bravo.

      Vos arguments sont excellents.

      J’abonde dans votre sens.

      Disons simplement que vous avez raisons sur plusieurs points selon moi.

      Alors, terminons avec un concenssus…

      C’est bon pour l’économie !!!

      :)

    • Jeudi, jour de la St-Valentin, un gars, au Métro Mont-Royal avec un T-shirt blanc où il est inscrit: Calin gratuit!
      Le gars a les bras grands ouverts et crie: Un calin?
      Les gens font semblant de ne pas le voir, se poussent discrètement, des gars sursautent et font un pas en arrière avec l’air scandalisé… Des femmes sourient… Je me plante devant lui, et je dis quelle bonne idée! Je veux bien, merci! Et on se prend dans les bras…
      Ben, vous savez quoi? Cela a fait ma journée!

    • À AnnieRoy1428 et 345659…..devriez-vous prendre un motel tous les 2…

    • @pierrecollard

      Votre très court commentaire exprime bien à quoi se résume l’amour pour vous…
      Pas de quoi se péter les bretelles.

    • C’est en lisant le Talmud que l’on apprend la vie.

    • Il n’y as pas de plus grand amour que de donner sa vie pour les autres (Jesus)

    • À chacun sa vérité ” éternité” … pour ma part… je crois que c’est Victor Hugo qui aura le mieux su traduire ce qu’était l’amour : ” L’amour c’est agir ” .

    • L’amour se gère après le coup de foudre original. Il ne faut pas qu’il prenne toute la place car l’amour naît de rien et meurt de vouloir être tout…

    • Je n’ai pas besoin de date pour démontrer mon amour, je le fais à l’année, à tous ceux que j’aime. Par contre la St-Valentin peut permettre de savoir ce que vous représentez pour ceux qui vous entourent (une attirance charnelle, un amour plus profond, une amitié, un collègue apprécié, un parent dont on reconnait l’amour et les sacrifices, etc.). Si, durant la St-Valentin, votre homme choisit d’être dans le sud avec sa mère et sa soeur, ou si une personne habituellement chaudement intéressée par vous, vous évite totalement jusqu’au lendemain, remerciez cette fête pour tout le temps, la confusion et les humiliations que vous épargnerez, et par amour pour votre propre personne, fuyez! Bonne journée! Patricia Guilbeault

    • @imandiaz
      mon livre préféré de tout les ouvrages obligatoires du cours de philo du CEGEP.

    • ouf c’est pas drole de se faire ramasser par gILLES pROULX. iL EN EN VU DES ETOILES FILANTES DANS SA CARIERRE.

    • Changement de propos.
      Vous ne nous parlez pas de la sortie de Richard Bergeron hier à propos du conjoint de Liza Frulla.
      Je vous dit qu’elle spinait hier quand elle a entendu le point de presse en direct aux ex.Simon Durivage avait de la difficulté pour l’empêcher de parler.C’est quelque chose qui aurait pu vous intéresser étant donné que vous avez déjà écrit à son sujet.

    • C’est Janette Bertrand qui a dit ‘La passion c’est une impulsion, l’amour c’est une décision’. Je l’aime bien celle-là!

    • À propos d’amour… et de plagiat. Au début de la série, j’avais bien apprécié une citation, attribuée à une lectrice: “L’amour est la réponse. Quelle était la question?”….. jusqu’à temps que j’entende la chanson “All my stars aligned” de Annie Clark (aka St.Vincent) sur le CD “Marry me”. On y entend: “What was your question? Love is the answer.” Bon, c’est pas aussi pire qu’avec la Bombardier, mais quand même…

    • oupss

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité