Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 10 février 2013 | Mise en ligne à 23h31 | Commenter Commentaires (160)

    Retour sur Tout le monde en parle… Et sur Mme Bombardier (AJOUT)


    (Via La Clique)

    C’est la cinquième fois que j’étais invité à TLMEP depuis 2007 et ce soir, c’est le meilleur plateau auquel j’ai participé. La qualité des invités était impressionnante… Bon, si je n’avais pas été forcé de danser, je crois qu’il aurait été encore meilleur mais ça, ce n’est que mon opinion.

    Un mot sur le moment où j’ai croisé le fer avec Denise Bombardier. Le noeud de l’affaire est résumé dans une chronique que j’ai publié dans La Presse sur le sujet du plagiat commis par Françoise Laborde, coauteur avec Madame B de Ne vous taisez plus !, un livre lancé dans la foulée de l’Affaire DSK. Mme Laborde était responsable d’un chapitre qui comporte des passages piqués à une journaliste de l’édition française de Slate. Extrait de ma chronique de mars 2012 :

    Dans Ne vous taisez plus!, publié en septembre dernier, on peut lire un passage écrit par Mme Laborde:

    «L’attitude française serait liée à une tradition intellectuelle qu’a soulignée récemment dans le New York Times l’historienne Joan Scott. Celle-ci indique que, pour les Français, l’”alternative à l’égalité entre les sexes est l’acceptation d’un jeu érotisé des différences”. Ainsi, la femme acquerrait du pouvoir en étant désirée par les hommes et pourrait de la sorte rééquilibrer le rapport de force. Le féminisme serait, de ce point de vue, “un apport étranger”, en décalage avec les moeurs françaises. Et, surtout, il mettrait en danger la galanterie française.

    «Le modèle – celui d’une “galanterie française” – est à distinguer du combat égalitaire des féministes américaines, accusées de forcer les femmes à nier leur féminité. Pour ce courant, il s’agit d’opposer le “commerce heureux entre les sexes” à la judiciarisation excessive des rapports hommes-femmes aux États-Unis. Ce discours de l’exception française a d’ailleurs été construit en réaction à la politisation des questions sexuelles en Amérique à la fin des années 1980.»

    Or, trois mois plus tôt, en juin, Claire Levenson a publié son analyse comparée des sexismes made in France et in ze USA, dans Slate.fr:

    «L’attitude française, elle, est en partie liée à une tradition intellectuelle qu ‘a examinée l’historienne de Princeton Joan Scott. Celle-ci soulignait récemment dans le New York Times que pour certains historiens et sociologues français, l’”alternative à l’égalité entre les sexes est l’acceptation d’un jeu des différences érotisé”. L’idée est que la femme acquiert du pouvoir en étant désirée par les hommes, et que grâce à cela elle parvient à rééquilibrer le rapport de forces. Scott ajoute que pour ces intellectuels (elle cite Claude Habib, Mona Ozouf et Philippe Raynaud), le féminisme est vu comme “un apport étrange”, en décalage avec les moeurs françaises.

    «Le modèle défendu est celui d’une “galanterie française”, à distinguer du combat égalitaire des féministes américaines, accusées de forcer les femmes à nier leur féminité. Pour ce courant, il s’agit d’opposer le “commerce heureux entre les sexes” (Mona Ozouf) à la judiciarisation excessive des rapports aux États-Unis. Ce discours de l’exception française a d’ailleurs été “construit en réaction contre la politisation des questions sexuelles aux États-Unis à partir de la fin des années 1980″, souligne le sociologue Éric Fassin.»

    Il faut être aveugle pour ne pas voir que ces deux textes sont trop similaires pour que cela soit le fruit du hasard. Il y a clairement eu plagiat. Mme Bombardier ne peut pas ignorer ce qu’est le plagiat — un larcin intellectuel : on s’approprie sans attribution le travail de quelqu’un d’autre — car elle travaille depuis des décennies avec les mots et les idées. C’est une authentique intellectuelle. Elle sait ce que c’est.

    Pour justifier son refus de commenter, elle dit qu’en France, le procès intenté par la journaliste Levenson n’est allé nulle part. Je me fiche du procès : le noeud de l’affaire n’est pas judiciaire. Il est moral. Un bout de texte a été publié dans un livre, cosigné par Mme Bombardier, et il se trouve que ce bout de texte a été publié ailleurs avant la publication du livre. Mme Bombardier s’est fait faire un petit dans le dos : sa coauteure a volé le travail de quelqu’un d’autre, quelques paragraphes, et l’a inséré dans ce livre.

    Si Mme Bombardier avait simplement dit que Mme Laborde est son amie et qu’elle a eu une discussion privée avec elle à ce sujet, que cela étant fait elle ne désire pas commenter plus avant, je ne l’aurais pas talonnée chez Guy A. Je peux comprendre que l’amitié nous place parfois dans des situations difficiles.

    Mais ce n’est pas ce que Mme Bombardier fait. Elle prétend que cette affaire de plagiat n’existe pas. Elle se perd dans des écrans de fumée sur les blogues et les interwebs. Elle nous dit que l’éléphant dans la pièce n’est pas un éléphant, c’est un hologramme de souris.

    Bullshit. C’est du vol. Nous faire croire le contraire est prendre les gens pour des idiots.

    AJOUT :

    Madame B, chez Catherine Perrin, ce matin (vers 13:30) à propos des questions sur son association avec une femme qui a braconné le travail de quelqu’un d’autre :

    « Sur le plan professionnel, je suis inattaquable. »

    « On n’est pas dans le contenu. »

    Et, j’imagine que cela s’adressait à moi : « Quand on n’est pas trop connu ou quand on n’a pas de crédibilité intellectuelle, on essaie de s’en faire avec des images qui elles en ont. »

    Eh, misère…

    Quand on n’a pas d’argument, on attaque le messager. Quand on n’a pas d’argument et qu’on défend l’indéfendable, on lève le ton pour enterrer les autres…

    C’est ce que Denise Bombardier fait. Elle ne veut pas prendre ses distances d’une amie qui a miraculeusement accouché, dans un livre qu’elle cosigne, de phrases et de paragraphes en (presque) tous points semblables à des phrases et paragraphes parus ailleurs, avant la parution dudit livre ? C’est une chose. Mais qu’elle se mette à nous dire avec une véhémence (que n’a pas manqué de souligner Mme Perrin) que tout cela n’existe pas, que ce n’est pas du contenu, c’en est une autre. C’est quelque chose comme de l’assentiment et de la complicité passive d’un délit moral, celui du plagiat.


    • Vous avez bien fait de “la talonner” comme vous avez fait. C’est toute à votre honneur (et son déshonneur). Merci de faire triompher la vérité M. Lagacé.

    • Il est toujours un peu gênant de voir un parangon moral déculotté… et ça se produit de plus en plus souvent à droite de l’échiquier politique.

    • Pas fort votre attitude M. Lagacé. Vous portez bien votre nom.

    • Madame Bombardier s’est fait prendre par extension mais refuse de le reconnaître. Tant pis pour elle, elle est donc coupable de plagiat par extension. D’ailleurs, sa prestation de cette émission l’a fait voir à la lumière de sa fatuité.

    • Qui a raison? Vous ou madame Bombardier? Peu m’en chaut.

      Cependant, je remarque depuis longtemps que vous manquez d’élégance avec les dames de 40 ans et plus ce qui m’amène à la conclusion suivante: vous n’êtes pas un homme à femmes. Il est connu de tous qu’un homme à femmes conserve toujours un certain charme avec celles-ci, peu importe leur âge et peu importe la situation. Ce qui ne les empêche pas, les hommes à femmes, de débattre avec elles de sujets parfois rugueux.

      Ceci étant, l’émission de ce dimanche soir a été intéressante. Chacun des invités y est allé de sa personnalité propre et la chimie a pogné.

      By the way, allez-vous laisser de la place à Wauthier dans votre nouvelle émission ou s’il devra se battre pouce par pouce avec vous pour placer un mot? C’est l’impression qui m’est restée ce soir mais il est vrai qu’avec les coupures et le montage… on ne peut porter un jugement définitif.

      Rigidité avec madame B, rigidité avec le beau Wauthier, rigidité dans la danse. Saviez-vous que cela se soigne?

      Bon dodo monsieur.

    • D’accord avec vous à propos de « parangon moral déculotté » il y en a beaucoup chez les républicains américains, surtout ceux qui prêchent la morale au bon peuple, un peu comme le fait souvent Mme Bombardier. Merci Mr Lagacé, c’était encourageant de vous entendre, il est rare de voir notre petite « élite » du bon goût et donneur de leçons se faire remettre sur le nez leur pseudo moral.

    • Elle sait bien se défendre cette femme en tout cas! :) Mais si je comprend bien, c’est la coauteure qui est soupçonnée du méfait, alors Mme Bombardier n’a pas forcément à répondre à la place de celle-ci.

    • Et ton show il est plagié sur qui?

    • Il y a bien pire que danser, M. Lagacé! S’il avait fallu avoir à chanter, aurait-ce été mieux?
      Bien aimé vos propos; vous étiez incisif avec madame Bombardier et elle n’a pas su tirer son épingle du jeu.

      Un peu surprise du commentaire de ixe-13, car vous vous en seriez autant pris à un homme dans la même situation. Les femmes demandent depuis longtemps l’égalité; elles ne l’ont pas encore atteinte. Mais de là à croire qu’il faudrait toujours être élégant avec toutes les femmes, il y a un grand pas à faire.

      Hâte de vous voir à l’automne avec M. Wauthier!

    • Les gens confondent trop souvent savoir s’exprimer et être intelligent.

      La belle vie.

    • ce mari

    • Et votre salaire ?

      Comme elle l’a fait remarquer, combien vous gagnez par mois ?

      - sinon, bien que j’ai trouvé votre intervention sans classe et pour le “spectacle” je ferais remarquer à Mme bombardier qu’elle a écrit ce livre, participé à des émissions de radios, télés en France, et écrit des articles pour pourrir les français.

      (elle caricaturé les hommes français comme des violeurs et des femmes comme des esclaves)

      Alors qu’ils disaient :

      “pas de coupable avant la fin du procès” c.a.d présomption d’innocence. Un concept difficile à comprendre lorsqu’on est habitué à bruler des sorcières.

      Ce soir elle a été fantastique d’hypocrisie sur le principe pas de procès pas de coupable.

      La loi pas pour moi mais pour “les méchants”

      Ah… la messe subventionnée du dimanche avec le Vin de la SAQ, tous autours de père Lepage, y faire bonne figure, implorer l’aumone, demander le pardon. La révolution tranquille est très inachevée.

    • @ jolico

      Relisez mon commentaire. Je n’ai pas dit que Lagacé aurait traité un homme autrement. Cela n’est pas mon propos. Je dis que Lagacé n’est pas un homme à femmes, avec exemples à l’appui. Aucun rapport non plus avec l’égalité des femmes avec les hommes.

    • Allons, Mr Labbé! Vous faites une critique à quelques heures de la diffusion? Mais non… Laissez couler… La critique vient de votre collègue Therrien, pas de vous!

    • Je n’ai pas écouté l’émission, mais on dirait que vous vous sentez coupable de quelque chose, à prendre soin de vous expluquer ainsi.

      Ceci étant dit, j’espère que le père Guy-A. et le frère Dany vont bien et qu’ils réussissent toujours à bien transmettre la Bonne Parole à leurs fidèles, et à pardonner aux pécheurs repentants…

    • Je vous souhaiterais plus mature parfois. Vous êtes le seul jusqu’à présent qui avez décidé que cette histoire est éléphantesque et vous voulez nous prendre à témoins que Madame Bombardier est , selon vous, la complice d’un vol en en dénoncant pas son amie.

      Madame Bombardier n’a pas démérité en rien, elle a assumé des prises de positions courageuses toute sa vie et elle est rendue à plus de 70 ans. Si elle veut faire un livre sur les petits pots de crème de jour et de nuit et se ranger un peu des chicanes politiques et/ou de société, il m’aurait semblé qu’un peu de hauteur de vue, de magananimité aurait été de circonstance.

      Pour vous mousser vous-même, vous lui faites un mauvais procès en faisant disparaitre tout le bien que cette femme a pu faire au Québec en posant les bonnes questions. Allez donc ennuyer la française qui selon vous a plagié ce paragraphe avec vos questions qui vous paraissent si importantes.

      La réaction de Denise Bombardier était la bonne, vous n’avez pas à l’ennuyer elle et tout le monde en plus avec ce détail qui ne la concerne pas. Vous avez déjà fait vous-même des choses illégales, par exemple accompagner des gens dans des endroits ou c’est interdit d’aller à Paris et vous ne les avez pas dénoncer à la police et que sais-je encore. Dans les Francs Tireurs, la facture même de l’émission sous-entend qu’on est proche de l’illégal ou entk de l’illicite, vous ne pouvez pas, vous présentez comme le bum de service et être si pointilleux pour les autres.

    • pasz
      10 février 2013
      23h56

      Ce n’est pas tant une question de faire triompher la vérité mais plutôt de démontrer qu’il a raison…comme d’habitude.

    • Quant à moi Patrick, vous avez été à votre meilleur. Juste à voir la méchanceté dans le regard de la co-auteur de “Vieillir avec grasse”, montrait bien comment elle se sentait déculottée. Merci et j’ai bien hâte de vous revoir en homme en or que vous êtes. Et pour ce qui est de la danse, je dois saluer votre courage.

    • Bravo monsieur Lagace, vous avez eu le courage de ramener cette question de plagiat malheureusement tombée dans l’oubli. Ceci dit, encore une fois, je me suis demandée hier comment nous pouvions tolerer l’éloge a la désinformation qu’est TLMEP. Cela faisait des mois que je n’avais pas écouté cette émission, et je n’ai pu supporter bien longtemps cette célébration du rien et du vide. L’intervention de Dutrisac a sonné le glas pour moi.

    • Je ne comprends pas ceux qui s’en prenne à M.Lagacé. Mme Bombardier s’est défilé de la façon la plus grotesque en refusant de répondre à une question qu’un enfant de 10 ans aurait saisit. Sa défense (le fait qu’il n’y a pas eu de procès) est une mauvaise réthorique et ne répond pas à l’essentiel, soit : Mme Bombardier, pourquoi un extrait de texte aussi important est IDENTIQUE à celui d’un autre auteur qui l’a déjà publié?
      Il me semble que ce n’est pas dur à comprendre. Madame B est brillante, connait le milieu et à dénà écrit dans le passé. Pourquoi défendre ainsi un acte bête..? Pourquoi ne pas avoir simplement cité l’auteur original? Un concept qu’on apprend à la petite école.. La “bibliographie”, vous connaissez? Merci M. Lagacé de mettre en lumière ce manquement éthique fort étonnant de la part de cette personalité publique.

    • Bon coup, Patrick ! Cela fait partie de votre travail et on a besoin de gens comme vous pour mettre au clair toute irrégularité vraie ou présumée…C’était à elle à bien expliquer, ce qu’elle n’a pas su faire…Cette femme ne se regarde jamais dans le miroir, elle ne se pose jamais de question,elle est d’une assurance RIDICULE. Je lis énormément, j’ai lu un seul de ses livres parce que j’ai trouvé cette lecture d’un ennui innommable. Il n’y a rien d’authentique en cette femme. Si je peux me permettre une ”vacherie ” comme elle s’en permet souvent : pour avoir vu et écouté en personne et Mme Bombardier et M. Bouchard je vous demanderai, en bon français, What was he thinking ?! Si ça fait mal, Mme B, sachez que ça a été VOTRE modus operandi hautain durant toute l’émission. Pour conclure, qu’on arrête de dire que les femmes d’un certain âge doivent être traitées avec CHARME (!? ) C’est de la POLITESSE plutôt dont on a besoin et en tout temps, et pour tout le monde.

    • Vous avez été excellent à TLMP. Particulièrement lorsque vous avez remplacé brièvement l’insignifiant de service comme fou du roi. Un peu de mordant devant des invités qui se défilent devant les faits, des interventions biens dosées pour animer les discussions…on voit ce qu’un vrai fou du roi pourrait apporter à une émission comme TLMP…et cela met en évidences les lacunes de Turcotte à ce chapitre.

      Voilà pour les fleurs. On ne peut malheureusement pas en écrire autant de votre nouveau co-animateur. Comment dirais-je…..monsieur Wauthier ne s’est pas montré à la hauteur de ses prétentions. Mettons cela sur le fait qu’il était sans doute très nerveux et que Guy A. l’attendait de pied ferme.

    • La réputation c’est ce qu’on a de plus précieux. Et hier soir, Madame B. a vu sa réputation de grande intellectuelle sérieusement remis en question. Vous l’avez vraiment déstabilisée. Poliment mais solidement.

    • Mme Bombardier ? Notre Thierry Ardisson à nous !

    • Pour l’émission d’hier, que je me suis “tanné” de regarder, on aurait pu lui trouver un autre titre: LE CLUB DES GROSSES TÊTES, ou LES FAISEURS DE LEÇONS
      Autant les animateurs que plusieurs invités et invitée, me donnaient l’impression de jouer à qui a la plus grosse.

    • Pour Mme Bombardier, aurait mieux fallut que les humoristes plagient que d’utiliser un mauvais langage!

      Ou bien d’être un ami de Mme Bombardier. Elle a le mérite de placer l’amitié au dessus de tous… du moins tant que cela n’est pas condamné en justice!!!

      Ou bien au yeux de Mme Bombardier, en dehors de l’exécutif, le législatif n’est peu de chose…. c’est a se demandé pourquoi qu’une parti de sa carrière est fait contre les travers de certains!!!

    • Veuillez compléter mon commentaire précédent: Mme Bombardier ? Notre Thierry Ardisson à nous ! ;-((

    • Bravo Mr. Lagacé ! Peu importe les critiques d’ Ixe-13 et autres féministes, quand une personne est croche, il faut la redresser et Miss Bombardier méritait de se faire remettre à sa place !
      J’ai bien hâte à votre vouvelle émssion !

    • Si vous étiez indifférent aux positions politico-linguistiques de Mme Bombardier, passeriez vous autant de temps sur son cas ? Ca sent l’acharnement et la vendetta.

      Vous haïssez Mme B. WE GET IT.

    • C’est drôle de voir le nombre de personnes qui critiquent l’attitude de M. Lagacé, ou la façon dont il a insisté auprès de Mme Bombradier, sans se demander la seule chose qui importe: Qui a raison ici ?
      La réponse est simple, c’est M. Lagacé qui a raison et il nous en fournit la preuve bien claire ici ce matin.

      Merci Patrick, moi aussi j’ai horreur qu’on me prenne pour un imbécile ! Surtout lorsqu’il s’agit de quelqu’un qui ne se gêne pas pour faire la morale aux autres…

    • Le plus grand malaise de l’émission, ce ne fut pas vos pas de danse, mais la prestation de quelques minutes solo du trio Lagacé, son side-kick et Dutrizac.

      Quand à Mme. B. elle aime mieux donner des leçons que d’en prendre, on dirait bien. ;)

      Jean Émard

    • Enfin un homme qui n’a pas peur qui n’a pas peur de deplaire à mme B.

    • Ne trouvez-vous pas étrange que madame Bombardier n’a pas cru bon dénoncer toute forme de plagiat? À mon avis, cela se produit régulièrement chez les Français. Dernièrement, j’ai encore trouvé un de mes textes sur un blogue, alors qu’on ne m’a jamais demandé ma permission pour se l’approprier. C’est inacceptable que cette dame ait pris une telle position au TLMEP de ce dimanche en voulant faire l’autruche et finalement «cautionner» les voleurs intellectuels. Vraiment, la Bombardier à l’eau bénite continue de faire sa fraîche, mais disons que si on se mettait à fouiller dans son placard, on trouverait peut-être de faux Hermès.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Une autre “grosse prise de bec” de TLMEP, insignifiance du sujet à l’avenant.

    • Le noeud de l’affaire : Denise Bombardier sait qu’elle est Denise Bombardier…

    • M. Lagacé, je n’ai pas vraiment compris la nécessité de votre intervention.

      Vouliez-vous nous démontrer que Madame Bombardier n’est pas une si grande intellectuelle qu’elle le croit ? Qu’elle est une tricheuse ? Ou bien vouliez-vous simplement attirer l’attention sur vous ?

      En tout cas, sous des couverts de vouloir faire “éclater la vérité” l’impression qui reste en est une de mesquinerie , tout comme votre commentaire sur les justiciers masqués dont je n’apprécie pas particulièrement le travail.

      Vous me semblez avoir une attitude “après moi le déluge” qui sert sans doute votre carrière, mais ne constitue pas toujours un spectacle très édifiant.

    • ..J’ai déjà pincé un Français qui avait plagié non pas une couple de paragraphes mais un chapître complet de son livre en traduisant et en insérant «in extenso« un article qu’il avait pigé dans le National Business Employment Weekly. Et, même s’il est rare qu’on puisse utiliser ce mot sans risque, je n’ai «jamais» plagié. Je n’ai donc pas de sympathie pour ceux (ou celles) qui plagient.

      Je conçois sans peine que d’aucuns puisssent ne pas aimer Mme Bombardier car il lui arrive de ratisser large, d’accrocher les arbustes et de faire tomber des nids d’oiseaux. Mais “/$%?&*, y’aurait-t-y moyen de lui mettre sur le nez ses vraies bibittes plutôt que de lui chercher noise sur les frasques de ses relations, fussent-elles le produit d’une quelconque coauteure?

      Mettons qu’à sa place mon cher Patrick, je vous aurais simplement dit d’inviter Françoise Laborde chez les «Deux hommes en or» et que ça ferait une belle entrée en matière pour la toute première émission. Question suivante!!! Et j’aurais aussi ramassé Dutrisac avec une pelle à charbon, lui qui a mis de son côté les rieurs et les applaudisseurs avec une envolée démagogico-populiste sur la gestion des universités. Un vrai Pierre Poujade, mais de gauche.

      Mettons que je n’ai pas trouvé le «gang bang» très élégant. Point!

    • Invité 5 fois en 5 ans à TLMEP, il commence à manquer depuis au moins 3 ans de nouveaux “tartistes” comme les appellent Claude Poirier. Ça goûte la vieille gomme retrouvée dans son manteau de printemps une fois le manteau d’hiver remisé. Le cachet lui doit être intéressant. Que d’impôts gaspillés…Tous ces talk show et jeux télévisés (Duo à V, Le Tricheur à TVA et j’en passe) qui permettent à nos tartistes de combler leur fins de mois.

    • Il faut faire attention Pat,car le plagiat, pris dans son sens le plus large, est un vol d’idées mais aussi par le fait qu’il change la nature du texte ou du propos de telle sorte que la conclusion de l’analyse est elle aussi du plagiat.Dans le cas de Bombardier je ne crois pas que cela a été le cas.On peut cependant parler d’un passage qui aurait du être cité par l’auteur.C’est cela que Bombardier aurait du vous dire.

    • Guy A n’a pas manqué de mentionner devant Laferrière que le ministre Fantino avait mis un moratoire sur l’argent envoyé à Haïti tout en oubliant de mentionner deux choses:

      1) Le Canada est le seul pays qui en 2012 avait rempli 100% de ses engagements envers Haïti;
      2) Le gouvernement Harper n’a fait que poser un moratoire (Un vrai celui-là …pas un moratoire permanent Québécois), le temps de vérifier si l’argent dépensée va bien à la bonne place… N’est-ce pas normal?

      C’eut été si facile d’être juste et d’équilibrer un peu les questions?

      Monsieur Lagacé. Pour ce qui est de votre prise de bec avec madame B, c’est de la bouillie pour les chats. Vous auriez du vous contenter de son explication. De toute façons …on s’en fout!

      P.S: Dutrizac… Pas fort. On aurait dit qu’il n’était pas prêt et qu’il a été invité à la dernière minute!

    • Je ne sais pas du tout de quoi vous parlez. On dirait deux ex qui se chicanent. Y a-t-il une histoire d’egos entre ces deux-la dont je ne suis pas au courant?

    • Madame Bombardier a l’éthique plus qu’élastique. Le plagiat c’est du vol de propriété intellectuelle et dan ce cas, à lire en parallèle les deux textes, il est limpide. J’aurais bien voulu la voir crier au scandale si un quelconque auteur s’était permis de faire du copier-coller à partir de l’un de ses textes sans y faire référence. Mise en demeure, avocats, tentative de destruction du ou de la voleur-se, etc. À la voir se débattre maladroitement hier, on peut imaginer le tapage!

      Cette grande donneuse de leçons, qui se répand un peu partout, tantôt à droite, tantôt à gauche, pour ne rien rater de la manne qui passe -aujourd’hui la cure miracle anti-âge – aurait dû, dans ce cas, tout simplement assumer….élégamment. Car quand on CO-écrit un livre, on est CO-responsable du livre dans son intégralité. On en reçoit les éloges ou les critiques négatives, et les droits d’auteur en COmmun. Hier soir, son attitude était indéfendable.

      Et à ceux qui trouvent que vous y êtes allé un peu fort avec elle, disons simplement qu’il est plus facile, dans le public, de taxer de crime le vol d’un bien matériel tangible que celui de la propriété intellectuelle ou artistique de quelqu’un.

      Que Madame Bombardier élude de façon aussi désinvolte ce qui la concerne directement dans le métier qu’elle exerce, est pour le moins étonnant, pour ne pas dire décevant.

    • J’ai trouvez que vous avez manqué de classe tout simplement.
      Je ne suis pas un fan de madame bombardier, mais votre manière de la harceler était grotesque et juvénile.
      Je n’écoute pas Dutrisac que je trouve baveux et suffisant, mais je m’attendais à mieux de vous.
      Vous commencez par planter les justiciers masqués, pour poursuivre avec madame bombardier, Quel était réellement votre but?
      Pour vous, vous avez marqué des points, pour moi, c’est une intervention poubelle bref,
      À zapper.

    • C’est fou comme il y en a qui ont la Bombardier sensible. Délire Bombardier est une personne insupportable.

    • @claudev01

      11 février 2013
      08h47

      Je vous donne raison mais étant donné que ce “soi-disant” plagiat ne provenait pas de madame B…Ce n’était pas à celle-ci de donner des explications?

    • La réponse que vous attendiez de Mme Bombardier aurait été, de sa part, un témoignage à charge contre son amie, témoignage qui aurait théoriquement pu servir la cause du journaliste qui l’accuse, dans le procès qu’il lui a intenté.

      Donc j’imagine qu’il était très difficile pour elle de donner même cette réponse.

    • M. Lagacé, vous avez eu raison de ramener le sujet sur le tapis. Vous avez été parfait et incisif à souhait. Et soudain, sur l’écran, on a vu paraître le vrai visage de Mme Bombardier : ce n’était pas beau â voir.

    • @Pager

      Vous avez effectivement raison,elle aurait du répondre que ce n’est pas à elle de s’expliquer.

    • Cela dit, la substance de ce qui est rapporté par Laborde vient de Scott, et Laborde a cité Scott.

      Laborde a cité les idées de Scott avec attribution (c’est ça l’essentiel) et elle a plagié le style de Levenson. C’est un plagiat véniel. Mme Bombardier aurait du avouer que Laborde aurait du citer à la fois Scott et Levenson, quitte à préciser que ce plagiat est véniel.

      Par contre la coqueluche télévisuelle gauchiste Donald Cuccioletta a copié idées ET style sans trop de conséquences pour sa carrière (si Cuccioletta était de droite, il aurait été voué aux enfers et son plagiat lui aurait probablement collé à la chevelure pour le reste de ses jours: ainsi fonctionne le monde des médias)

      http://www.capella.edu/academichonesty/PDFs/news.pdf

      J’ai déjà eu un paragraphe entier copié par un tiers sans attribution. Mais dans ce paragraphe, je ne présentais aucune idée nouvelle; je ne faisais que résumer, sans doute élégamment, ce qui était connu. Plagiat véniel. Mais le tiers aurait du me citer.

    • Denise Bombardier a résolument patiné sans raison. À des questions ou commentaires pertinents de Patrick Lagacé, elle a tenté d’évacuer sans justificatifs, aucun, une réponse empreinte de bon sens et d’intelligence, ce qui n’est habituellement pas son cas. Tel qu’exprimé par un blogueur précédent, elle aurait pu démontrer un peu plus d’humilité en reconnaissant qu’une entreprise d’écriture conjointe comprenait son lot de risques. Le plagiat en est un. La responsabilité intellectuelle devait lui servir de repère et elle a plutôt choisi d’enterrer son accusateur en lui coupant la parole, en se braquant dans une explication d’un bateau qui n’est pas un bateau. Personne n’est dupe. Pour paraphraser une sortie récente, Le prix des mots, vaut d’autant pour madame Denise Bombardier…

    • @ karina3

      Je crois que c’est de mon commentaires que vous parlez ainsi: “qu’on arrête de dire que les femmes d’un certain âge doivent être traitées avec CHARME (!? )” .

      Je ne prétends pas que les femmes d’un certain âge DOIVENT être traitées avec charme. Je ne prétends pas non plus que les femmes doivent être traitées différemment que les hommes.

      Dans mon premier message, je dis que dans le contexte de TLMEP il m’importe peu de savoir qui a raison entre Lagacé ou Bombardier. Je rajoute une observation au sujet de Lagacé à savoir qu’il n’est pas homme à femmes. C’est son droit le plus strict. Moi-même, je ne suis pas un homme à femmes mais j’observe le succès de ceux que je connais dans mon entourage et j’en fais une brève description. Le dénominateur commun des hommes à femmes est que pour eux, toutes les femmes (peu importe l’âge et l’apparence) sont à séduire. Puisqu’il faut tout expliquer, séduire ne signifie pas vouloir l’emmener dans son lit. On peut séduire autant par l’esprit que le coeur ou le corps. Séduire est une notion presqu’inexistante en Amérique du Nord et au Québec en particulier.

      Revenons à Lagacé. Il veut amener madame B sur le terrain du plagiat. Soit. Il ya va comme un bulldozer. Il n’a aucune élégance. C’est tout.

      Ceux qui sont habitués à la télé française se rappelleront l’échange musclé entre Jacques Séguéla et Audrey Pulvar. Séguéla est un homme à femmes. Il lui a tout dit à la Pulvar tout en gardant une certaine élégance. On est à 1000 lieues de Lagacé. Pulvar de son côté agit en bulldozer. C’est tout.

      Dans cet extrait, on voit la soeur Ross, sexologue, qui était invitée sur le même plateau. Séguéla lui avait adressé quelques commentaires élogieux presque sur le mode de séduction et soeur Ross était tout chose mais on ne le voit pas dans cet extrait.

      http://www.dailymotion.com/video/xlfi23_onpc-1-10-audrey-pulvar-tacle-jacques-seguela_tv

    • @ karina3

      Je crois que c’est de mon commentaires que vous parlez ainsi: “qu’on arrête de dire que les femmes d’un certain âge doivent être traitées avec CHARME (!? )” .

      Je ne prétends pas que les femmes d’un certain âge DOIVENT être traitées avec charme. Je ne prétends pas non plus que les femmes doivent être traitées différemment que les hommes.

      Dans mon premier message, je dis que dans le contexte de TLMEP il m’importe peu de savoir qui a raison entre Lagacé ou Bombardier. Je rajoute une observation au sujet de Lagacé à savoir qu’il n’est pas homme à femmes. C’est son droit le plus strict. Moi-même, je ne suis pas un homme à femmes mais j’observe le succès de ceux que je connais dans mon entourage et j’en fais une brève description. Le dénominateur commun des hommes à femmes est que pour eux, toutes les femmes (peu importe l’âge et l’apparence) sont à séduire. Puisqu’il faut tout expliquer, séduire ne signifie pas vouloir l’emmener dans son lit. On peut séduire autant par l’esprit que le coeur ou le corps. Séduire est une notion presqu’inexistante en Amérique du Nord et au Québec en particulier.

      Revenons à Lagacé. Il veut amener madame B sur le terrain du plagiat. Soit. Il ya va comme un bulldozer. Il n’a aucune élégance. C’est tout.

      Ceux qui sont habitués à la télé française se rappelleront l’échange musclé entre Jacques Séguéla et Audrey Pulvar. Séguéla est un homme à femmes. Il lui a tout dit à la Pulvar tout en gardant une certaine élégance. On est à 1000 lieues de Lagacé. Pulvar de son côté agit en bulldozer. C’est tout.

      Dans cet extrait, on voit la soeur Ross, sexologue, qui était invitée sur le même plateau. Séguéla lui avait adressé quelques commentaires élogieux presque sur le mode de séduction et soeur Ross était tout chose mais on ne le voit pas dans cet extrait.

      http://www.dailymotion.com/video/xlfi23_onpc-1-10-audrey-pulvar-tacle-jacques-seguela_tvtre opinion.

    • C’était assez pathétique merci de voir Mme Bombardier nier une vérité claire comme l’eau de roche. Presque incroyable.

    • @claudev01

      11 février 2013
      09h36

      “Vous avez effectivement raison,elle aurait du répondre que ce n’est pas à elle de s’expliquer.”

      Je pense qu’elle l’a fait. Si mes souvenirs sont bons, madame B a clairement dit que ce n’était pas à elle de donner des explications mais bien à sa co-auteure!

    • @ karina3

      Je crois que c’est de mon commentaires que vous parlez ainsi: “qu’on arrête de dire que les femmes d’un certain âge doivent être traitées avec CHARME (!? )”
      .
      Je ne prétends pas que les femmes d’un certain âge DOIVENT être traitées avec charme. Je ne prétends pas non plus que les femmes doivent être traitées différemment que les hommes.

      Dans mon premier message, je dis que dans le contexte de TLMEP il m’importe peu de savoir qui a raison entre Lagacé ou Bombardier. Je rajoute une observation au sujet de Lagacé à savoir qu’il n’est pas homme à femmes. C’est son droit le plus strict. Moi-même, je ne suis pas un homme à femmes mais j’observe le succès de ceux que je connais dans mon entourage et j’en fais une brève description. Le dénominateur commun des hommes à femmes est que pour eux, toutes les femmes (peu importe l’âge et l’apparence) sont à séduire. Puisqu’il faut tout expliquer, séduire ne signifie pas vouloir l’emmener dans son lit. On peut séduire autant par l’esprit que le coeur ou le corps.

      Revenons à Lagacé. Il veut amener madame B sur le terrain du plagiat. Soit. Il ya va comme un bulldozer. Il n’a aucune élégance. C’est tout.
      Ceux qui sont habitués à la télé française se rappelleront l’échange musclé entre Jacques Séguéla et Audrey Pulvar. Séguéla est un homme à femmes. Il lui a tout dit à la Pulvar tout en gardant une certaine élégance. On est à 1000 lieues de Lagacé. Pulvar de son côté agit en bulldozer.

      Dans cet extrait, on voit la soeur Ross, sexologue, qui était invitée sur le même plateau. Séguéla lui avait adressé quelques commentaires élogieux presque sur le mode de séduction et soeur Ross était tout chose mais on ne le voit pas dans cet extrait.

      http://www.dailymotion.com/video/xlfi23_onpc-1-10-audrey-pulvar-tacle-jacques-seguela_tv

    • Revenez-en!

    • Que vous ayez raison ou non sur le fond de l’histoire, vous vous êtes comporté comme un p’tit coq de village qui cherchait à réglèr une vielle histoire de basse cour. Cette histoire de plagiat est depuis longtemps disparu du paysage! Vous servir de du plateau de TLEP pour régler vos comptes avec Madame B ne vous honore pas. Et pour reprendre vos propos en début de texte, si c’est la cinquième fois que vous êtes invités sur ce plateau depuis les 5 dernières années, ne faites vous pas la preuve qu’il serait temps de mettre fin à cette émission? On tourne en rond. De toute façon, on est en train de réaliser que TVA se distance de plus en plus de Radio-Can pour ce qui est des cotes d’écoute le dimanche soir , que ça nous plaise ou non. Lorsque RDS a le malheur en plus de télédiffuser un match de pousseux de puck en même temps, TLEP devient une émisson regaré presqu’exclusivement par la go-gauche du plateau.

    • Bof… C’était clair pour tout le monde qu’il y avait eu plagiat. Y compris pour Mme B. Petit moment de télé inconfortable.

    • C’est votre attitude qui déçoit, M. Lagacé. Cette façon rustre et irrespectueuse de chercher à avoir le dernier mot quand on ne dit pas comme vous. Au point d’en faire votre sujet de blogue au lendemain de votre passage à TLMP. C’est navrant!

      Un jour, le miroir dans lequel vous aimez vous regarder vous reverra une image que vous ne pourrez supporter. Ce jour-là, je crois que vous vous sentirez bien seul.

    • Je m’étonne qu’on reproche à Patrick Lagacé d’avoir abordé cette question avec Denise Bombardier. TLEP est une émission de débats publics, c’était tout à fait légitime de le faire. À ce que je sache, Lagacé n’a pas insulté ni injurié Mme B. Et quand on est une personnalité publique et qu’on est l’auteur d’un geste public (un livre) qui est l’objet d’une controverse, on n’a pas à s’étonner de se voir publiquement questionné là-dessus.

      Et puis, si, comme elle le prétend, Denise Bombardier n’a rien à se reprocher, pourquoi n’avoir eu qu’un bafouillage courroucé à opposer à Patrick Lagacé? D’ailleurs, Mme Bombardier est-elle capable de débattre sans agressivité? Si «vieillir avec grâce» c’est être aussi amer, vaniteux, méprisant et colérique que cette dame, je préfère encore vieillir dans l’indignité ou alors rester jeune.

      Enfin, pendant qu’on y est, peut-on imaginer quelque chose de plus vulgaire qu’un livre autobiographique intitulé «Vieillir avec grâce»? Peut-on imaginer auto-satisfaction plus énorme et plus grotesque? Ne devrait-on pas rappeler à Denise Bombardier que Narcisse s’est noyé en voulant retrouver son reflet dont il était amoureux? En tout cas, voilà un personnage que Molière aurait eu beaucoup de plaisir à observer…

    • Arrrgh
      je viens de l’entendre à médium large…je n’en reviens pas de son entêtement. Incapable de reconnaître la faute. Encore plus grave que la faute elle-même. De la malhonnêteté intellectuelle crasse.

    • Est-ce qu’il ya encore des gens intelligents qui regardent cette émission?

      D’autre part à la télévision française, au plus chaud du printemps érable, Denise Bombardier déclaré que les manifestants Carrés rouges représentent d’élite de la société !!!

    • 3 fois le même message, c’est accidentel.

    • normy45: Et on voit tout de suite que tu n’as pas ce qu’il faut pour habiter le Plateau. J’te vois mieux dans une niche.

    • Notre B52, liaison Paris-Québec, devient gâteuse à force de mauvais foi. Le matriarcat québécois dans toute sa splendeur intégriste. Tu critiques une femme, donc tu es CONTRE les femmes; pire, tu n’es pas un homme à femmes; donc, tu n’es qu’un homme (sans doute même pas); bref…

      Ça me rappelle une entrevue des Francs de Gilbert Rozon à propos de l’embauche de Mme Cinar, voleuse avérée d’auteurs, et de sa justification: responsable, mais non déclarée coupable… donc, non coupable.

    • Pour le donner le bénéfice du doute il faut tout de même dire que les deux textes parlent d’un troisième texte, une étude dont il est question dans le New York Times. Il est donc assez normal que les deux résumés de ce troisième texte disent la même chose.

    • Vous cenurez les mails dès qu’ils ne sont pas en votre faveur même si on reste très poli. Je vous ai fait part de mon opinion vers 8h15 ce matin, j’ai bien vu que mon message était en attente, mais vous l’avez pas publié.

      Mais de quoi avez-vous peur?

    • Je viens d’entendre Mme Bombardier à Radio-Canada au micro de Médium Large et plus tôt avec René Homier-Roy. Je ne comprends pas pourquoi on donne toute cette visibilité à une femme dont l’écriture est médiocre. Une jeune auteure avec ce talent n’aurait même pas eu une critique dans un journal de quartier. Mais Mme Bombardier a droit au tapis rouge chaque fois qu’elle publie des romans basés sur sa vie personnelle ou sa vie familiale. Et là, pire encore, elle nous vend des crèmes. Sérieusement, Louise-Josée Mondoux aurait fait la même chose et tout le monde se moquerait allègrement. Quant au plagiat dont il est question ici, elle s’offusque qu’on lui en parle! Et elle nous sort encore le même discours: les méchants veulent se faire un nom sur mon dos. Bien sûr, mais si c’était elle, la journaliste face à une plagiaire, elle n’agirait pas autrement!

    • Patrick Lagacé demande à Mme Bombardier de planter publiquement sa co-auteure, alors qu’il s’abstient de commenter les bourdes de ses patrons ou de ceux qui sont sur le même payroll que lui.

      Bref Mme Bombardier, si vous voulez avoir la paix, engager Patrick. Ca marche pour Cogeco, Gesca, Tele-Quebec, Radio-Canada et la CSN, qui sont tous, pour quelques dollars de plus, immunisés des sautes d’humeur du journaliste le plus narcissique au quebec.

    • Il y avait trois ploucs sur l’émission et comme “plogue” pour leurs émissions respectives, c’est raté!

    • C’est vrai que Mme B. a eu l’air folle à essayer de se disculper du plagiat de sa coauteur, mais c’est Benoit Dutrizac qui a descendu la Bombardier avec son intervention sur la duplicité des recteurs d’université, qu’elle avait encensés dans son billet du Journal de Montréal.

      Il a réussit à lui faire dire qu’il avait raison . Un exploit digne de mention

    • Mieux vaut se taire et passer pour un idiot(e), que de parler et le prouver !

    • J’aurais apprécié que vous arrêtiez un peu plus tôt. Son premier déni équivalait à un aveu pour quiconque sait lire le non verbal et ça m’était suffisant. Vous avez peut-être espéré en vain l’entendre dire ça tout haut, c’est un peu naïf pour quelqu’un de votre expérience.

      Je vous reproche surtout d’avoir agi comme je le ferais; ne pas lâcher l’os et manquer une chance de se retirer quand vous étiez gagnant sur tous les fronts.

    • Je vs trouve prétentieux et il me semble que votre tête enfle de plus en plus! Avoir raison, humilier les gens pour être populaire , toujours revenir sur des choses anciennes, vraiment pas fort!

      En passant ce n’est pas vous qui avez remplacé Mme Bombardier au 98,5 . Je me rappelles qu’on l’avait remercier cavalièrement ! J’ai bien aimé que l’écrivain dise que c’est Mme Bombardier qui l’a rendu populaire , après l’excellente entrevue qu’elle avait faite avec lui à l’époque .

      Un peu d’humilité ne vous ferait pas de tord, bien au contraire :)

    • Même si madame n’en possède plus, elle ne peut céder sur la question de la crédibilité. La publication d’un livre demeure un geste d’affirmation public. La tradition, tant s’en peut, sollicite de l’auteur que les commentaires au bas desquels il appose sa signature restent les siens; enfin, que l’on marque les emprunts aux sources étrangères de l’identité (ou des identités) de son auteur.

      Madame Bombardier n’aide plus sa cause et devrait se la fermer. Qu’est-ce qu’elle fait aujourd’hui sur toutes ces tribunes sinon de résister à l’assaut du temps et du ” has been”?

      Montée de lait bien inutile.

      De toute manière, d’ici quelques heures, on va plutôt mettre l’accent sur le ” nouveau show de boucane ” dans la grande enceinte de Rome.

    • Elle a simplement flairé le piège la corde était trop visible …..admettre était de trop elle n’est pas si naive elle `été `la bonne école et elle est LUCIDE!

    • @ixe-13 (1h39) – Justement, ixe-13, vous n’avez pas pensé qu’il se pourrait que M. Lagacé aurait probablement traité un homme de la même manière dans les mêmes circonstances. Monsieur Lagacé est très affable avec les femmes et j’ignore pourquoi vous dites qu’il n’est pas un “homme à femmes”. De toute façon, est-ce que c’est une bonne chose, un “homme à femmes”? J’en ai connus et ça ne faisait pas d’eux de meilleurs hommes, bien au contraire. Ça n’en faisait que des charmeurs en surface.

    • Salut

      Mouarf! Avec la grimace qu’a fait Ma’am B., tout le monde a compris que c’était en plein dans le mille.

      Vous ne dansez pas très bien. Patinez-vous aussi sur la bottine? Ma’am B. pourrait vous donner des cours…

      [Hors-sujet mais quand même]:

      Comme vous le savez, au Canada, pays de toutes les possibilités, on peut être analphabète et représenter le Qc au Sénat. On peut aussi être, bum, sénateur, incapable de battre Justin Trudeau mais capable d’en maudire une bonne à sa femme et de garder son poste de sénateur.

      Selon votre ami André Pratte, c’est une affaire privé qui n’a rien à voir avec le poste de sénateur. Rien. C’est privé.

      J’ambitionne à mon tour de devenir sénateur… J’aimerai me faire lobotomiser pour devenir illettré mais l’autre critère: capable de battre sa femme me pose un problème et j’aimerai avoir vos conseils ou ceux d’un de vos commentateurs.

      Est-ce que je dois me raccorder avec mon EX puis lui en sacrer une bonne ou bedon je peux fesser sur n’importe quelle pour devenir sénateur? Et si je me met une tite boucle d’oreille comme Brazeau, cela augmente-t-il mes chances?


      Claude LaFrenière

    • Pas le plus grand fan de Patrick Lagacé mais dans ce cas-ci: très bonne intervention. Bombardier est sûrement dans le top 5 des femmes les plus arrogantes, détestables en Occident. Si ce n’était pas que la “copieuse” est son amie, on la verrait s’offusquer sur toutes les tribunes. Je ne l’ai jamais vue patiner comme ça! Bien bon pour elle!
      Quelle femme détestable!

    • On dirait que vous vouliez casser du sucre sur le dos de Mme Bombardier. Vous ne voyez que la poussière dans son oeil alors que le vôtre a une poutre. Si elle s’est fait un peu berner c’est au moins excusable mais elle, au moins, n’invente pas d’histoires de toutes pièces comme vous l’avez fait avec Julien Poulin, vous souvenez-vous? Cette histoire particulière vous hantera longtemps, très longtemps…..

    • Vraiment M.Lagacé avec tous ce qui ce passe au Québec, un paragraphe écrit par Madame Bombardier est assez important pour occasionner une éruption d’urticaire chez 73 intervenants dans ce blogue.
      Hum! En fait a bien y penser ce n’est pas de votre faute, l’émission a laquelle vous participiez devrait plutôt s’appeler ” les deux Tatas”.

    • Oui bof, c’est Denis Bombardier. Il y a des gens nettement plus pertinents et intéressants qu’elle dans notre société. C’est sans compter son air hautain. Au point que je l’ignore par défaut. Avec la quantité de bloguers, reporteur, chroniqueurs, etc., il faut faire un tri et ne pas perdre son temps avec certains.

      Sur ce, bonne journée.

    • Madame Bombardier aime bien dénoncer les abus, la non-transparence, etcetera et c’est tout à son honneur. Or, lorsque l’on est impliqué dans quelque chose qui nous remet inévitablement en question, on l’assume. Félicitations d’avoir été jusqu’au bout et de mettre à la une, la vérité, les vraies paroles. “Ne vous taisez plus”.. jamais, Monsieur Lagacé!!!!!

    • Ou ça du plagiat ?

      Les deux auteurs parlent de la même étude. Un peu normal alors qu’ils disent la même chose.
      Bon, disons que la copine de Mme B a fait un peu preuve de paresse intellectuelle.

      Le plagiat, c’est s’approprier l’oeuvre, le travail d’un autre ……. pas de dire la même chose qu’un autre au sujet d’un travail d’une tierce personne.

      Anyway, c’est la méthode ” Bullish” de Lagacé ….. ils nous l’a fait la dernière fois aussi avec le ministre Moreau.

    • Qu’est-ce que vous avez à gagner dans cette affaire monsieur Lagacé? Quel est l’enjeu pour vous? Où est votre intérêt? Avoir raison?? Pis après?…

      Vos vieilles querelles avec Mme Bombardier ne nous intéresse guère, et nous n’avons pas à être témoins de ce spectacle puéril et plutôt inintéressant. Je vous suggère de passer à autre chose.

    • Euh,habituellement j aime bien TLMP,mais hier avec tout ces M A TU VU, bien j ai pas aime,non et Mme.Bombardier bien si ,on a qu a demande plutot a son co-auteur point final pourtant pas bien bien complique,pour le reste belle soiree de vaniteux ouin…Alain Legault

    • Oh! Mais à l’émission “La une qui tue.”, de l’avant veille était encore bien meilleur comme spectacle de ” La reine nue”. Falloir voir sa mine déconfite de minute en minute devant son incapacité à répondre aux questions. On sentait sa rage intérieure de se ridiculiser ainsi et cette attitude si déplaisante qui lui est sien, du bonbon. Sa façon de se tenir physiquement était tout à fait révélateur, avachie sur son poste de participante comme une serveuse de hot-dogs dans un “drive-in”. Encore ce matin, dans un trop, trop, trop, beaucoup trop long interview qui sentait la flagornerie à plein nez de l’animateur ( détestable, lui aussi, à ses heures et pour presque les mêmes raisons…), elle en remettait encore une couche, tellement qu’elle me faisait pitié. Contrairement à ce qu’ elle croit, ce n’est pas la partie extérieur de sa tête qui demande des attentions particulières mais bien l’intérieur de celle-ci!

    • J ai vue l emission,Mme.Bombardier vous repondu d alle le demande a son co auteur,faite le et passer a autre chose svp,merci bonne journee, Alain Legault

    • @ixe-13
      Oh la la ! Je n’en demandais pas tant !Vous dites bien bulldozer, mais c’est très juste comme image … pour Mme B ! Souvenez-vous de son commentaire injurieux( le mot est faible !) au TJ de TVA à l’époque…parce que Mme B donne AUSSI des leçons aux parents ! Je regarderai le débat mentionné par curiosité ( ne cherchez pas ma réaction, par contre, je ne suis pas une adepte fidèle des blogues, c’est vous dire combien TLMEP m’a interpelée ) mais si je le mentionne c’est que vous vous êtes permis un commentaire sur soeur Ross et je vous invite à aller regarder comment Mme Bombardier était” tout chose ”envers le jeune homme à sa gauche…ce qui est pathéthique c’est qu’avec Mme B. c’est arrivé souvent…
      Dany, félicitations pour ta carte pour Mme Bombardier…

    • N’empêche que sans elle, on n’aurait pas d’ski-doo.

    • Mme a s’en aucun doute lu votre blogue ce matin avant d’aller chez Réné-Homier Roy, car elle a dit avoir “des ami(e)s”!
      Par contre, ce matin son propos semblait plus clair, son avocat lui suggère de garder le silence sur cette affaire, ce qui est son droit le plus légitime, même devant vous!

    • Je ne suis pas toujours d’accord avec vous M. Lagacé, mais cette fois je le suis à 100%
      Quand quelqu’un se permet de faire la morale aux autres plus souvent qu’à son tour, elle doit être capable de prendre les critiques et admettre ses erreurs. Je vous appuies.

    • Venant du milieu universitaire, Mme B. sait très bien que ce type de plagiat est inexcusable.
      On le vole pas les idées des autres. On les cite. C’est simple et efficace. Qu’ils viennent de blogues, de livres, d’articles scientifiques ne fait aucune différence : tout se cite.

      Ce qu’elle fait c’est une défense, bien maladroite, de son amie. Si elle avait fait comme vous le suggérez (”j’ai parlé à mon amie”, etc.), ça aurait été d’avouer implicitement qu’il y a eut plagiat. Elle préfère défendre une amie. Ça se respecte. Néanmoins, c’est clair : il y a eut plagiat. Et vous faites bien de le dénoncer.

    • Vous avez bien déculottée la Bombardier !

      Like a Boss !

    • Au moins t’es revenu Monsieur Lagacé.

    • Patrick a bien fait de profiter de la tribune et de l’occasion qui lui étaient offertes pour tenter de crever l’abcès avec Bombardier. J’aurais probablement fait pire si je l’avais eu en face de moi. Patrick a lâché l’os à un moment donné, lui. Moi je ne l’aurais pas laissé aller et le pire c’est qu’en toute bonne Denise Bombardier qu’elle est, jamais elle n’avouera. Elle prend tellement tout le monde de haut, se croyant au-dessus de l’humanité entière et pour l’avoir rencontrée à quelques occasions, c’est malheureusement pareil en vrai! Elle ne peut malheureusement pas de dissocier de sa coauteure, même si c’est l’autre qui a commis la faute. Elles ont apposé toutes les deux leur signature sur le livre. Elles sont solidairement responsables l’une de l’autre. Je suis sûre qu’en cherchant un peu, on trouverait l’article du Code civil qui s’applique à cette responsabilité conjointe. Bravo Patrick pour l’avoir fait avoir l’air de ce qu’elle a eu l’air, ça a été un beau moment de télé du dimanche soir mais ça aurait été plaisant d’obtenir la réponse que tu convoitais tant. Au moins, pour une fois, elle a mangé la même bouffe que celle qu’elle sert aux autres régulièrement!!!

    • ça fait un bail que Madame Bombardier se tire dans le pied. Elle est le BHL du Québec.

    • Hum! Falloir au lieu de fallait, et partie “extérieure”…

    • Je ne prends ni pour vous ni pour Mme Bombardier. Un qui veut laver plus blanc que blanc et l’autre qui semble avoir un gros égo intello rococo. Deux gros égos qui font un show ! Qui a raison ? C’est pour ça que vous êtes payé et nous ne sommes plus naifs.

      Mais j’ai lu un commentaire que j’ai bien aimé : elle n’a pas à répondre de la malhonnêteté d’une partenaire surtout par la violence de votre attaque.

    • Vous ne serez jamais l’amant de Mme Bombardier … lolllllllllllllll

      Pour le reste oubliez vite cette histoire de plagiat.
      L’écriture de Denise Bombardier est déja bien assez médiocre comme ca.
      Pas besoin d’en ajouter.

    • La seule chose à retenir est que Mme Bombardier n’a même pas eu le courage d’admettre qu’il était bel et bien question de plagiat ici. Elle aurait pu dire par la suite qu’elle n’avait aucune idée du comment et pourquoi, de la raison de…l’affaire serait close. Mais non!! S’entêter à défendre l’indéfendable comporte certains risques.

    • Je ne sais pas si la SRC a bien reçu ma critique mais hier l’abus d’adverbe était moyen.
      Je répertorie par période de trois minutes le nombre de fois où quelqu’un dit ”effectivement,énormément,excessivement,exactement,absolument,incroyablement,extraordinairement,totalement,
      également,vraiment,vraiment,vraiment effectivement.

    • Mme Bombardier s’est fait ‘bombarder’ hier par Patrick….et c’est très bien ainsi !
      Et à voir l’entrevue….on voit bien que la Bombardier a été ‘agacée’ (avec jeu de mots) !! Très fortement même !

      J’ai vu la rencontre ‘assassine’ et le dialogue ‘épineux’ entre les 2 protagonistes et il n’y avait rien de quoi fouetter un chat ! Patrick a tout juste rapporter les faits prouvant le plagiat et la Bombardier est tombée en-bas de sa chaise !

      On voit très bien comment elle est mal à l’aise devant la certitude de Patrick ! Elle détourne les yeux, ne laisse pas parler Patrick pour tenter de le calmer…mais rien n’y fit… La Bombardier est déjà cuite !

      Il est vrai que c’est un Show entre 2 ‘fortes têtes’ devant quelques milliers de personnes… Mais le malaise évident de Mme. Bombardier est sans équivoque…. Patrick avait et a encore raison !

      Que la Bombardier aille se rhabiller… et que Patrick laisse tomber ses bombes.. À la fin, plus personne ne sera ‘agacé’ !!!

    • Je ne sais pas trop pourquoi vous auriez voulu que la dame admette que son amie avait plagié des passages,ce qui est de toute façon assez évident lorsque l’on lit les passages en question,et surtout,franchement,je ne crois pas que la dame mérite de payer sur la place publique pour une erreur qu’aurait fait-fort probablement à son insu-l’autre auteure.

      De mauvais goût,donc,surtout que je me doute bien que personne ou presque n’a lu le bouquin concerné,et que je soupçonne fortement les gens de n’en avoir strictement rien à cirer!

      Bref,what’s the point,comme on dit?

      Forcer la dame à la contrition,mais pourquoi,au juste?

      Vous ne voulez même pas nous révéler votre salaire,que vous souhaiteriez que les gens confessent des erreurs qui ne sont même pas les leurs!

      Pas une erreur de votre part,mais ce n’était pas nécessaire.Ce n’est pas madame Bombardier qui a plagié,et de l’attaquer sur des supposés motifs d’éthique,ça n’a pas vraiment pas rapport.Get over it!

    • @disto-bob
      Vos ”what’s the point” et ”Get over it!” sont inutiles et il ne faut pas que cela soit ”comme on dit” comme vous le dites!

    • Dire que la célébrité vous monte à la tête M. Lagacé c’est faux car vous n’êtes pas célèbre. Vous avez décidé de donner un spectacle, rien de plus.
      Faire son tough guy devant les caméra, c’est stratégique de votre part pour faire passer Mme Bombardier de folle furieuse (ce qui n’est pas loin de la réalité, je l’avoue) et vous en bon journaliste rigoureux..

      Mais d’un soi disant professionnel comme vous, d’user d’une certaine forme d’intimidation que vous avez déjà dénoncé dans vos pages, pas fort.

      Votre side-kick s’inspire de vous aussi ou ne fait que porter votre eau?

    • En effet, une des bonnes émissions de TLMEP. Il n’y a pas beaucoup de femmes qui prennent le risque d’aller au bâton comme D.Bombardier, probablement une des femmes les plus détestées après Mme Marois. Elles ont le courage de leurs convictions, combatives, toujours au front, parfois retors, je les aime toutes les deux. La même combativité chez un homme, nous dirions de lui qu’il est un gagneur, un battant. Quant-à-moi, un modèle pour les femmes et aussi pour beaucoup d’hommes qui se cachent sous l’anonymat pour insulter et mépriser ces femmes.
      M.Leduc

    • Nom mais, est-ce que ça intéresse vraiment quelqu’un de savoir combien gagne Patrick? Moi en tout cas je m’en fous, c’est privé. Ce n’est pas un ministre, c’est un journaliste et un animateur de télévision, qui est payé par des entreprises privées. Il y a des limites à faire vos voyeurs! C’est pas de vos oignons combien il gagne, ça ne regarde que lui, son comptable et le fisc!!!

    • Merci, M. Lagacé, d’avoir talonné Denise Bombardier à propos du plagiat constaté lors de la parution du livre “Ne vous taisez plus!”.
      Sans doute est-ce F. Laborde la responsable, mais D. Bombardier a cosigné l’œuvre !
      Elle affirme qu’on n’en a pas parlé en France. C’est la meilleure ! Voici, sur le site http://www.acrimed.org/article3778.html, qui prouve le contraire et nous informe que la justice a même été saisie (pour contrefaçon) :

      « Plagiat » est l’équivalent, dans le langage courant, du terme juridique approprié : « contrefaçon ». C’est donc pour contrefaçon – ainsi que nous l’avons appris de sources proches du dossier – que la justice a été saisie par deux actions distinctes :
      - Une assignation en contrefaçon délivrée par les éditions Syllepse à l’encontre des éditions Fayard. 
- Une action en contrefaçon pour violation de son droit moral intentée par Claire Levenson, parallèlement aux éditions Syllepse.
      La raison juridique a ses raisons qui peuvent ne pas être les nôtres. En ce qui nous concerne, la cause est entendue : le plagiat est avéré.

    • @ honorable (sic)

      “Par contre la coqueluche télévisuelle gauchiste”

      Pour quelqu’un qui, selon ses dires, fréquente les Prix Nobel, je te trouve assez primaire côté pensée. J’espère que tu as la décence de te taire quand ces grands esprits parlent…

      ” je ne faisais que résumer, sans doute élégamment”

      Et prétentieux en plus… Tu n’en rate vraiment pas une…!
      Et après, tu voudrais nous faire croire à ta brillante carrière universitaire… À part “respectable” (sic), qui y croit encore?

    • Comparer P.Marois et D. Bombardier, c’est vraiment n’importe quoi ! Mme Marois a, elle, le courage de ses convictions oui, et elle reste ferme, mais polie. Et je n’ai pas voté pour elle ni pour son parti, soit dit en passant. Mme Bombardier, par contre, est arrogante, impolie, hautaine TOUT LE TEMPS et c’est pour ça que les gens la détestent. Cette comparaison est vraiment méchante pour Mme Marois !

    • @ denis825

      denis825

      11 février 2013
      06h13
      Je vous souhaiterais plus mature parfois. Vous êtes le seul jusqu’à présent qui avez décidé que cette histoire est éléphantesque et vous voulez nous prendre à témoins que Madame Bombardier est , selon vous, la complice d’un vol en en dénoncant pas son amie.

      Madame Bombardier n’a pas démérité en rien, elle a assumé des prises de positions courageuses toute sa vie et elle est rendue à plus de 70 ans. Si elle veut faire un livre sur les petits pots de crème de jour et de nuit et se ranger un peu des chicanes politiques et/ou de société, il m’aurait semblé qu’un peu de hauteur de vue, de magananimité aurait été de circonstance.

      Pour vous mousser vous-même, vous lui faites un mauvais procès en faisant disparaitre tout le bien que cette femme a pu faire au Québec en posant les bonnes questions. Allez donc ennuyer la française qui selon vous a plagié ce paragraphe avec vos questions qui vous paraissent si importantes.

      La réaction de Denise Bombardier était la bonne, vous n’avez pas à l’ennuyer elle et tout le monde en plus avec ce détail qui ne la concerne pas. Vous avez déjà fait vous-même des choses illégales, par exemple accompagner des gens dans des endroits ou c’est interdit d’aller à Paris et vous ne les avez pas dénoncer à la police et que sais-je encore. Dans les Francs Tireurs, la facture même de l’émission sous-entend qu’on est proche de l’illégal ou entk de l’illicite, vous ne pouvez pas, vous présentez comme le bum de service et être si pointilleux

      @ jeanfrancoiscouture
      Je conçois sans peine que d’aucuns puisssent ne pas aimer Mme Bombardier car il lui arrive de ratisser large, d’accrocher les arbustes et de faire tomber des nids d’oiseaux. Mais “/$%?&*, y’aurait-t-y moyen de lui mettre sur le nez ses vraies bibittes plutôt que de lui chercher noise sur les frasques de ses relations, fussent-elles le produit d’une quelconque coauteure?

      Mettons qu’à sa place mon cher Patrick, je vous aurais simplement dit d’inviter Françoise Laborde chez les «Deux hommes en or» et que ça ferait une belle entrée en matière pour la toute première émission.

      Je suis pleinement d’accord avec ces commentaires et plusieurs autres semblables. Depuis que je vous connais je sens et vois toute la peine que vous vous donnée pour attirer l’attention et ça ABSOLUMENT. Vous faites adolescent mal élevé, voilà! Je viens de faire une Mme Bombardier de moi-même,

    • (correction avec mes excuses) toute la peine que vous vous donnez

    • Madame Bombardier m’inspire car elle a déjà pensé se convertir au judaïsme.

    • On voit bien,en tout cas que Bombardier a beaucoup d’ami(es) qui se sont senti(es) obligé(es) d’intervenir en sa faveur a la suite de votre billet mr.Lagacé…
      Bombardier a été,est ,et sera TOUJOURS une petite bourgeoise coincée,réactionnaire et,au fond totalement insignifiante…Et elle l’a démontrée lors de cette émission en présentant un argument absurde en réponse a une question simple…
      Qui a t-il a comprendre a cette réaction?Et bien voila…c’est que certains choisissent de protéger et/ou l’apparence physique,et d’autre l’apparence morale…

    • Moshe levy me fait de plus en plus rire…mais je ne suis pas encore tout a fait sur pourquoi…

    • @gillesmenard

      Vous êtes le dictionnaire abulant de ce blogue,ou quoi?

      What’s the point?

      Puis je sais pas trop,mais il semblerait que votre synthaxe laisse à désirer,et que plusieurs de vos anciennes contributions sur ce site soient pleines de fautes.

      Google it vous-mêmes,si vous ne me croyez pas…

      Petit clown même pas comique.

      Get over it!

    • @chingachgook2 c’est quoi ton commentaire débile?

    • Mme Bombardier a tenté, bien maladroitement, de noyer le poisson. Elle a combattu une attaque qui n’était pas dirigé vers elle. Y-t-il eu un reglement hors cours? En a t elle fait partie? Je l’ignore bien sur mais a voir son attitude je pencherais vers cette option. En tout cas, sa réaction montre clairement qu’elle est au centre du probleme et non une victime comme on pourrait le croire a prime abord.

    • À partir de ce soir ”Bienvenue À Pape Académie”.!!!

    • C’est assez désolant de voir tous ceux qui défendent l’indéfendable en prenant parti pour Mme Bombardier. Cette femme était en train de prendre un million de spectateur pour des valises et on ne peut que remercier M. Lagacé de ne pas s’être aplati pour éviter à certains un moment de télé “inconfortable”.

      À ceux qui croient M. Bombardier lorsqu’elle dit que tout est réglé en France, allez lire ceci: http://www.acrimed.org/article3778.html

      Ce qui est ironique, c’est que lors de l’émission, Mme Bombardier a appelé les recteurs universitaires à se tenir debout alors qu’elle même, intellectuellement, à choisi lors de cet échange avec M. Lagacé de rester bien assise sur son c…

    • disto-bob
      Que voulez-vous dire par ” dictionnaire abulant”?

    • 6 -6,5 -6- 7 -6,5 et 7 pur la juge soviétique , du grand patinage

    • Inquisition de bas étage à connotation sensationnaliste, destinée à condamner – virtuellement – et par le bon vieux principe de l’innocence-coupable, celui-ci adossé sur la simple suspicion, voire le oui dire ou le qu’en dira-t-on : on vous soupçonne de quelque chose, la justice ne se manifeste pas, mais bon… y’a pas de fumée sans feu, et par conséquent, il y a matière à vous harceler de manière à conforter le doute dans l’esprit du public…

      On la connaît, ta méthode de ”franc-tireur” à trente sous, Lagacé.
      Heureusement, les Jacques Vergès de ce monde seront toujours là pour l’exposer de temps à autre. N’aie crainte… un de ces jours, on te foutera à la porte, toi aussi.

      Et fort probablement, à coups de pieds au derrière à répétition.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • @gillesmenard

      Get over it!

    • J’avoue que Mme Bombardier a eu l’air un peu ridicule dans sa réaction hier soir à l’émission. Le plagiat de l’auteur est évident, elle aurait tout simplement dû dire qu’elle ne voulait pas en parler.

      Concernant le “pas très connu”, je serais bien curieux de savoir qui est plus connu entre Mme Bombardier et Patrick Lagacé. Après ma génération, Mme Bombardier n’est pas très connu. Son nom est connu bien entendu, mais la plupart vont le confondre avec la compagnie aéronautique.

    • Que c’est encore stupide de qualifier les propos de Patrick comme “misogynes” alors que le propos actuel est de constater un phénomène concret et vérifiable: le plagiat dans un ouvrage de dame Bombardier. Dans cette histoire il se peut que l’éditeur ait joué un rôle d’indifférence ou de bienveillance aveugle mais il est légitime de poser la question. J’ai déjà entendu de telles niaiseries quand un homme voulait défendre le statut “jeune adulte” d’un ado mâle en réaction contre sa famille: c’était suicidaire de tenir un tel discours ! L’adulte était soudain un “pédophile” ! Jacque Vergès n’aurait pas la même réaction comme devant R.Martineau jadis. J’aime bien la lucidité froide de Patrick Lagacé et il peut alors “agacer” et cela convient bien pour avancer. La jument du Père Gédéon peut relâcher ses gaz !!!Pouf !

    • Vous êtes-vous acharné autant sur Donald Cuccioletta, qui a fait bien pire, ou avez-vous l’indignation sélective? Voir le commentaire de 09h40

    • @disto-bob
      Je ne comprends toujours pas.Qu’est ce que cela veut dire en français ”Get over it!”.
      Pourquoi sur ce forum francophone écrivez vous en anglais?

    • Ce que la co-auteur a fait c’est du démarquage. Elle n’emploie pas textuellement les phrases de l’autre mais le dit dans ses mots.

      C’est une forme de ”plagiat” mais sans doute moins grave que si c’était un copié-collé.

    • Il n’est pas très étonnant de constater que le peuple conspue madame Bombardier, puisqu’elle s’exprime dans un français correct, est cultivée, et ose parler de sujets qui font peur au Québécois moyen. Elle est de droite et conservatrice, ce qui en fait un véritable monstre pour nos petits manifestants de salon.

      Je rejoins quelques commentaires ici, qui expriment leur dégoût pour l’attitude enfantine de Lagacé, toujours en mal de publicité gratuite. Quel arrogant petit écrivaillon.

      Je vais m’exiler, c’est certain. Avec la Marois aux rênes du pouvoir, et à voir comment ses “minions” mènent la barque, il est plus que temps de déguerpir. Avec la hausse des impôts pour l’année 2013, autant dire qu’il ne restera plus rien dans mon portefeuille. Je vais faire un Depardieu de moi et aller donner mes impôts à un pays qui saura mieux les gérer. J’ai de plus en plus honte de vivre dans cette foutu province.

    • Denise vient de commettre un livre sur l’art de vieillir avec l’air enragé …
      Mais elle ne vieillit pas vraiment elle plisse simplement et à force de repasser ces vieilles rengaines usées En copier collé de ses mondanités environnantes même ses plis sont de faux plis!

    • “Il faut être aveugle pour ne pas voir…” Denise Bombardier n’est pas aveugle. Elle est tellement brillante qu’elle en arrive à s’éblouir elle-même, jusqu’à succomber à la mauvaise foi.

    • Ce qui me déclenche, c’est qu’une femme intellectuelle, journaliste n’est pas su répondre avec logique et sans tomber sur la défensive à une simple question de Patrick Lagacé. Ça m’a choqué cette manière castrante de répondre et si effectivement elle désire protéger une amie et préfère ne pas répondre, ben voilà !

    • @gillesménard

      Vous me donnez l’impression d’un personnage hautement pathétique.

      Est-ce que je me trompe?

    • C’est un tout petit plagiat. C’est très petit comparé à se faire radier du barreau 2 fois. http://nodiffamation.com/2013/02/05/pierre-lavallee-alias-papitibi-radie-du-barreau-en-2007-pour-avoir-vole-ses-clients/

    • Bombardier fait du maire Tremblay! Elle n’a rien vu!

    • @disto-bob
      J’aurais préféré que vous dites ”très” ou ”pas mal” plutôt que ”hautement”.

    • Monsieur Lagacé, que lui voulez-vous à Madame Bombardier. Dans la cour du roi Lepage, la nouvelle grande messe favorite des Québécois, vous faites office de grand prêtre. Parfois, vous êtes à propos mais au nom de la vérité vous êtes aussi parfois errant. Je n’aime pas voir votre agressivité prendre le dessus car elle aveugle votre jugement. Cette même agressivité de connivence avec le fou du roi lors du passage de Christian Lépine. Les institutions vous dérangent?

    • Déshonneur évident de Mme Bombardier, elle s’est enfargée dans ses propres lacets … On s’attendait au moins à un peu plus d’humilité et d’honnêteté intellectuelle de sa part mais en vain.
      Le pouvoir de discrétion ou de la cachetière ?

    • @gillesménard

      Si vous considérez que très pathétique est mieux pour vous,aucun problème.

      Pour autant que l’on s’entende sur l’essentiel…

    • Madame Bombardier aurait dû faire montre d’un peu d’humilité. Après tout, même le pape a fait le constat de ses propres limites.

    • Je vous dit qu’on n’aime pas ça la chicane au Qc. Pour plusieurs ici, M. Lagacé a manqué de classe, il a pas été gentil avec la madame, vilain. Personnellement, je trouve, au contraire, que M. Lagacé a su resté calme mais ferme. Mme Bombardier avait l’air d’une vraie folle en tentant de se débattre, de parler plus fort que lui.

      Suis-je la seule à savourer le passe où Mme B. semble tomber des nues parce “Les Français EUX” n’ont pas donner suite à ses accusations de plagiats. En sous-entendu: Si les Français ne trouvent rien à redire, qui êtes-vous minables petits Québécois, pour me questionner ainsi!

      Chapeau M. Lagacé, cette petite personne pontifiante et moralisatrice avait besoin de se faire remettre à sa place, voilà qui est fait.

    • La méthode Québécor…elle s’est assimilé rapidement!!

    • Un jour tu matureras Lagace.

    • @gillesmenard :

      Vous admettez que vous avez toujours eu comme revenu 11 000$ par année avec des enfants. Comment avez vous pu assurer une vie décente à vos enfants avec si peu d’argent?

    • Vous dites que vous en êtes à votre 7ieme apparitions à Tout le monde en parle ? Cette émission ne se renouvelle plus. Toujours les mêmes invites, la même clique. C’est d’ailleurs ce que je me disais en voyant Laferrierre. Il est grand temps que Radio-Canada nous offre de la télé de qualité et change sa formule du dimanche soir.

    • J’aime pas beaucoup les gens qui s’écoute parler, et madame B est en haut de cette liste. Beau travail Monsieur Lagacé. Continuez de traquer ceux qui se croient tout permis!

    • @jacques_saint-pierre
      Quand on veut vraiment partir, on le fait, point.
      Qui ne cherche pas une solution fait souvent partie du problème.
      @ danbel
      Moi aussi je l’ai ressenti ce EUX …prétentieux.

    • Quelqu’un s’est avisé que les paragraphes cités sont eux-mêmes des citations en bonne et due forme d’autres auteurs? Les passages sont entre guillemets comme il se doit et les sources citées. Ce qui reste, c’est du mortier pour mettre ensembles ces passages cités.

      Dans ce contexte, le plagiat me semble bien maigre. Celle qui accuse l’autre de plagiat ne peut même pas se réclamer l’auteure de plus de 10% de texte qu’elle prétend être plagié.

      Je ne sais pas là, mais vous faites peut-être un peu trop de mileage avec pas grand chose.

    • @gillesmenard: Je vois que nous avons en vous un nouvel ayatollah de la langue…

    • TLMEP aurait pu couper ce passage, à mon avis. Un combat de coq de basse-cour qui ne nous concernait pas. Qu’est-ce qu’on ne mettrait pas pour les cotes d’écoute?

      Patrick et Bombardier, vous êtes 2 à nous, qu’on aime voir, lire, écouter. Pourquoi vous arracher les plumes devant nous? Le plagiat, quand tu es vissé à TLMEP, le plagiat, un paragraphe dans un livre, qu’est-ce que tu t’en fous?

      Je vous ai écoutés en différé voir “Les deux hommes en or” sur le plateau.
      Patrick, les extraits qu’on a daignés nous montrer dans, ce qu’ils disent, un très long enregistrement, te montre comme “l’homme en or qui ne laissera pas sa place au jeune loup à côté de lui”.
      Je te prédis, Monsieur Lagacé, un flop de l’émission si tu gardes cette attitude.
      Le jeunot a le mordant de la décennie. On en redemande. On est rendu là. As-tu écouté “La soirée est encore jeune”? Le corrosif, le baveux, le chiant, n’est pas le lot de la génération née 70.
      Est-ce que Fred Savard est moins brillant que Wauthier en jouant le faire-valoir (pour dire comme ça)? La réponse est non. Absolument non.

      Je pourrais en ajouter plus long. Tout à coup que je plagie un blogueur (ne les ai pas tous lus, trop nombreux).

      Tu es un journaliste brillant. Tu as sûrement compris quelque chose.

    • Il s’agit de plagiat, point. Et Patrick Lagacé a eu raison de demander des éclaircissements à Madame Bombardier. Elle est co-auteure, donc co-responsable de ce livre, plutôt de ce très court pamphlet (77 pages). Madame Bombardier a totalement endossé le texte de son amie, Françoise Laborde, puisque dès l’intro le “nous” est de rigueur. Nulle part on ne voit que tel chapitre est de la plume de l’une, et tel autre rédigé par l’autre. Tout au plus peut-on supposer que Madame Bombardier s’est approprié le chapitre “La séduction à la québécoise”, compte tenu de son origine et de la générale méconnaissance des Français des mentalités d’ici. Pour le reste, c’est ce qu’on appelle une écriture à quatre mains.

      Il y a bien eu en France assignation en justice pour contrefaçon, donc plagiat. Qu’elle assume donc, au lieu de se répandre en imprécations sur les ondes de Radio-Canada, chez René-Homier Roy ou chez Catherine Perrin.

      Comme je l’ai écrit un peu plus haut, le plagiat c’est tout simplement du vol de propriété intellectuelle ou culturelle. Donc, l’appropriation par autrui des fruits du travail d’un autre. Ici, le cas est flagrant.

      Pour quelqu’un qui prétend vieillir “avec grâce”, Madame Bombardier a plutôt raté sa promo et mis quelques rides sur son image.

    • @yanchose
      Je suis entièrement d’accord avec vous.
      “Bref Mme Bombardier, si vous voulez avoir la paix, engager Patrick. Ca marche pour Cogeco, Gesca, Tele-Quebec, Radio-Canada et la CSN, qui sont tous, pour quelques dollars de plus, immunisés des sautes d’humeur du journaliste le plus narcissique au quebec.”

    • Tout-à-fait d’accord avec vous Sybilla, et avec monsieur Lagacé. Ce que madame Bombardier a fait est indigne d’elle, a joué la vierge offensée en disant qu’il n’y a rien là, qu’il n’y avait pas procès, a même refusé de dire que le plagiat était inacceptable. Elle a fait preuve de faiblesse morale. La question que je me pose est: Pourquoi? Par solidarité envers la co-auteure? J’en doute. On ne peut être solidaire d’une position morale aussi inexistante. Peut-être que la plagiée a été compensée par l’éditeur afin d’éviter un procès? Ou peut-être que madame Bombardier ne peut pas renvoyer les questions embêtantes à la co-auteure parce qu’elle n’est pas la fautive? Peut-être est-ce madame Bombardier elle-même qui a plagié? Ce qui expliquerait son attitude brouillonne et incompréhensible, voire condescendante et non concernée par une position morale ferme.

    • dcsavard – 12 février 2013 – 08h13
      Quelqu’un s’est avisé que les paragraphes cités sont eux-mêmes des citations en bonne et due forme d’autres auteurs?
      ————————————————-

      Absolument pas ! allez lire le texte original de Mme Levenson sur Slate.fr
      http://www.slate.fr/story/38941/france-etats-unis-seuils-tolerance-sexisme

    • Patrick: On a compris, ça fait long feu votre acharnement. Trouver d’autres sujets et cessez d’improviser avec vos nombreuses mises à jour.

    • @pager
      Facile,on n’achetais pas de cochonneries,on cuisinait,on vivait en campagne dans une vieille maison confortable pas chère chauffée au bois.On allait pas au foutu Walt Disney.
      Ils ont même fait de l’université.
      Nous vivions et vivons toujours ‘’simplement”.
      Mes enfants maintenant n’ont pas d’autos et n’en veulent pas,ils n’ont pas non plus de cellulaires qu’ils trouvent inutiles.Ils ont été bien éduqués pas comme des enfants rois.Ils ont environnementalistes,souverainistes,carrés rouges et socialistes.
      En avez vous assez.
      Gilles Ménard

    • TLMEP
      Tout le monde en parle! Toujours Les Mêmes Exagèrent Perpétuellement. Cette émission n’a plus de crédibilité à mes yeux depuis le passage d’un certain GND et consorts. On n’a même pas pu nous les présenter convenablement (discipline d’études, quel CEGEP, âge, sport pratiqué, etc)!

    • @levigilant
      Convenablement,perpétuellement,effectuvement,définitivement GND devrait y revenir plus souvent.
      Lui c’est un vrai je l,adore autant que Michel Chartran et Pierre Falardeau.
      Ce sont des hommes de cette trempe dont le Québec dynamique a besoin.
      Gilles Ménard

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité