Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 3 janvier 2013 | Mise en ligne à 16h34 | Commenter Commentaires (243)

    Quand la police est au service des caprices des élus municipaux

    Cette vidéo du site 99% Media est troublante pour deux raisons :

    1- Elle montre des policiers qui subordonnent leur jugement à celui d’un élu municipal, dans des situations où l’élu municipal a tout à gagner à se servir de « sa » police à des fins politiques

    2- Elle est l’incarnation d’une manie plutôt vilaine de certains élus municipaux — à Mascouche, notamment — d’utiliser la police pour étouffer les manifestations de colère et/ou les questions des citoyens.

    La vidéo a été filmée à Saint-Bruno de Montarville*, où le maire Claude Benjamin mène une assemblée du conseil municipal avec, dans la salle, des policiers. Ces policiers sont là pour obéir au doigt et à l’oeil du maire qui, quand il juge qu’un citoyen est hors d’ordre, intime aux agents d’expulser ledit citoyen.

    Ce n’est ni normal ni sain. Les policiers sont des professionnels à qui la société donne le droit d’utiliser la force ; ils ne devraient pas être à la remorque d’un maire qui désigne arbitrairement qui a le droit, ou pas, de lui poser des questions et de quelle manière, Ponce Pilate-style. Ce qu’on voit dans la vidéo, je pense notamment à ce Monsieur qui passe un commentaire alors qu’il n’a pas officiellement le droit de parole, est clairement l’expulsion arbitraire de citoyens jugés emmerdants par un roitelet local.

    Le roitelet local — en l’occurence M. Benjamin — a tout à fait le droit d’être indisposé par des citoyens qui talonnent sa gestion de la ville, même si on peut penser qu’un élu municipal devrait avoir la peau un peu plus épaisse. Mais le Service de police de la Ville de Longueuil — dont fait partie Saint-Bruno — n’est pas obligé d’obéir au doigt et à l’oeil d’un maire comme ça, à des fins politiques. Car quand vous ordonnez à deux policiers de sortir quelqu’un qui n’a rien fait de mal, sinon de vous avoir contrarié en public, vous le faites à des fins politiques.

    Les policiers sont assez grands pour savoir quand intervenir et de quelle manière. Ce qu’ils font là, sur ces images, c’est le job de gardiens de sécurité de type GARDA qui veulent satisfaire leur client. Ce n’est pas un job de police.

    Et au jeune agent qui, à 4:10, dit « Vous avez pas besoin de filmer ça », deux choses : ce n’est pas à la police de dire qui peut filmer quoi et quand ; c’est justement nécessaire de filmer quand de petits maires locaux incapables de se défendre comme des grands sans l’aide du bras constabulaire.

    *Dans la version originale de ce billet, j’avais écrit Saint-Bruno, plutôt que Saint-Bruno de Montarville.


    • Le job urgent du ministre de la sécurité publique serait de rendre les policiers municipaux indépendants de leur mairie. Que le chef de police local soit nommé par quelqu’un d’autre que le maire. Que le chef de police ne soit pas redevable de son job au maire.
      .
      L’exemple que vous donnez fait vomir.

      Voir la SQ débarquer à Laval pour enquêter sur le maire Vaillancourt quand la ville a son propre service de police me rend malade.
      .
      L’histoire retiendra de Gérald Tremblay qu’il était un maire qui ne voyait ni n’entendait rien. Mais le chef de police de Montréal n’a pas fait montre de plus d’envergure. Peut-on être encore plus médiocre?

      Il serait temps que ces relations malsaines de copinage entre le chef de police et le maire soient revues pour le plus grand bénéfice des citoyens. Quand on parle de payer sa juste part, on pense à une séparation des pouvoirs mieux équilibrée, plus balancée vers l’indépendance de l’exercice de la justice, par exemple.

    • que les citoyens cessent de payer leurs taxes municipales

    • Très bonne initiative que de mettre ce vidéo en ligne. Une situation complètement farfelue et révoltante.

      ps: très rigolo de mettre du dubstep en sourdine.

    • Petite précision : St-Bruno ne fait pas partie de Longueuil, s’étant défusionnée après la prise du pouvoir des libéraux. Mais elle fait partie de l’agglomération avec qui elle partage divers services, dont la police.

      Sinon pour le reste, vous avez tout dit. On voit très bien que les policières (en particulier la brune) n’ont pas envie d’être là et laissent paraître assez facilement un certain malaise. Pas sûr qu’elles s’attendaient à faire ce genre de besogne en sortant de Nicolet…

    • Extrêmement choquant. J’espère premièrement qu’il y a des plaintes en déontologie policière, qui restraignent sans raison des citoyens qui n’enfraignent aucune loi et ne mettent personne en danger. Ensuite, les ministre de la sécurité publique et des affaires municipales devraient immédiatement rappeler le maire de St-Bruno a l’ordre.

    • À quand une commission d’enquête sur la police?

    • Les élus ont complètement perdu le sens de la réalité. Ils se sont mis dans un monde à part et traitent leur citoyens de haut et surtout de façon condescendante. J’ai donc je suis et je peux m’imposer. Voilà leur devise. Misère…

      Et les policiers ont oublié qu’ils sont là pour appliquer la loi et non pour la commenter et la critiquer. Le ”big brother” a maintenant en face de lui, le ”little brother”. Vive les caméras sur les téléphones. J’ai eu à faire à un de ses parvenus qui m’a demandé de ne pas filmer l’arrestation d’un itinérant. Ils étaient 8 à malmener un vieux qui avait de la difficulté à se déplacer et à parler tellement il était soul. 8 pour agresser un vieux sans défense. J’ai filmé quand même et le parvenu a dit à ses coll`gues d’y aller mollo parce qu’un ”pas d’allure” les filmait. Le pas d’allure c’était moi….un citoyen qui paie pour leur salaire. Du joli..Depuis, je me fais un plaisir de m’arrêter pour filmer ce genre d’intervention et de les ”poster” sur la toile.

      Sylvain Pelletier

    • Merci monsieur Lagacé

    • Contrairement à la brune, qui a l’air clairement mal à l’aise, la blonde semble y trouver un certain plaisir de petite boss des bécosses. Pas une cent watt. Le chef de police qui approuve cette mascarade devrait être destitué.

    • Petit à petit un gouvernement Orwellian s’installe et nous sommes trop cons pour nous en apercevoir, tout ça au nom de la sécurité, nous subissons l’intimidation, la peur s’installe et nous nous taisons.
      ”Hey you out there on the road always doing what you’re told.
      Can you help me ?
      Hey you out there beyond the wall. Breaking bottles in the wall.
      Can you, help me?
      Hey you, don’t tell me there’s no hope at all.
      Together we stand, divided we fall”
      Extrait: Pink Floyd
      M.Leduc

    • À l’origine, la raison de la création des corps de police était pour assurer la répression politique interne pendant que les armées nationales et autres mercenaires étaient occupés à guerroyer à l’étranger.

      Ce type de scènes n’a donc rien de surprenant. C’est dans la NATURE même de la police.

      La séparation des pouvoirs n’existe pas. C’est un bel écran de fumée.

    • le Québec regorge de ces petits roitelets

    • Pas grand chose à ajouter si ce n`est que le ménage est loin d`être fait à tous les paliers de gouvernements et la génération au pouvoir va tout faire pour que ca se poursuive comme si de rien n`était. Faudra continuer à dénoncer et rendre publique. Ensuite ca sera à l`électeur de décider.

    • Notre police municipale se francise :

      “Une police municipale française est un ensemble de fonctionnaires et d’agents publics, placé sous l’autorité directe d’un maire et qui contribue à assurer les fonctions de police dont est responsable l’élu local.” fr.wikipedia.org/wiki/Police_municipale_%28France%29

      Les maires des petits villages en France nomment leurs amis comme policiers. C’est pourquoi certains ne les prennent plus au sérieux.
      Certains mairets ici, ont trop vu de films français.

    • Le pouvoir d’un Conseil municipal de requérir la présence de policiers lors des assemblées devrait être régulé d’une façon ou d’une autre.

      Par exemple: pour justifier cette présence, le Conseil devrait soumettre à un panel composé d’un citoyen, d’un repérésentant des forces policières et d’un représentant du ministère de la justice qui évalueraient la pertinence de cette requête et qui rendraient une décision basée sur les principes de sécurité, de justice et de démocratie.

      Cette vidéo démontre un état de fait inacceptable en démocratie.

    • Révoltant, indignant,gênant et anti démocratique.Le maire est un incompétent et ses sous fifs autant.

    • Autant pour les élus municipaux que pour les policiers, il semblerait qu’il y ait un manque flagrant de jugement. On savait déjà, depuis toujours, que pour les forces de police, le jugement est en option. Depuis quelques années on voit que le jugement chez les élus municipaux est aussi en option. Un seul remède à cela, la participation citoyenne. C’est le fondement de la démocratie et cela permettrait aux incompétents, élus de Mascouche, St-Bruno, Montréal, Québec, Trois-Rivières (j’en oublie c’est sûr), etc. d’être talonnés et de lever les feutres et ainsi nos villes seront mieux gérées.
      GTremblay
      Montréal

    • Wow on dirait un mauvais sitcom a Gamache ! A la fin je m’attendais a voir Gilles Latulippe en livreur de pizza .

    • Que les citoyens prennent les matricules des policiers et fassent une plainte en bon et du forme pour intimidation policière. Je ne suis pas certains que le ou les policiers continuent le manège du maire par la suite.

      Facile aussi de démontrer que le rôle de cette police dans ce conseil municipal est détourné et une plainte en déontologie pourrait peut-être aboutir. Mais assurément qu’elle ferait réfléchir certains policiers avants qu’ils n’agissent. Et qui sait, peut0-être que le maire n’en trouveraient plus et serait obligé d’appeler Garda. Pis pour finir, là les citoyens pourraient appeler la police pour qu’elle les protège de GArda advenant une explusion musclée de leur part.

      G. Duquette

    • Depuis environ 5 ans, le climat entourant la chose politique est pourri. Plus ça va, plus les élus sont considérés comme des bandits, et plus les citoyens sont insatisfaits voire méfiants de la façon dont on gère leurs taxes municipales.

      Je ne serais donc pas surpris que d’ici peu de temps on lise qu’un citoyen a voulu en venir aux coups avec un élu au cours d’une de ces séances. Pas nécessairement à St-Bruno, remarquez, mais c’est pas une si mauvaise idée qu’il y ait un ou deux policiers dans la salle.

      Ce qui ne marche pas :
      - le maire / les conseillers sont ceux qui demandent qu’on fasse taire / qu’on sorte les citoyens de la salle. En quelque part, le policier devrait être le seul qui décide de son intervention, lorsqu’il prévoit qu’une situation peut dégénérer, et seulement dans ce cas-là.
      - les policiers qui sont sur place sont sortis de l’école de police il y a 8 minutes. Ils se font dire d’obéir au maire, et n’ont pas l’expérience ni le “standing” dans leur propre force de police pour refuser de sortir quelqu’un s’ils ne trouvent pas que c’est justifié. Je rejoins le commentaire de 12:50 de la dame de l’opposition où les policiers ne trouvent pas pertinent d’expulser quelqu’un de la salle, mais ils le font parce que c’est le boss du boss de leur boss qui l’a demandé, pis “je vais pas commencer à désobéir à ma première journée sur la job…”

      En conclusion : OK pour la police, mais il faudrait que ce soit
      - des policiers d’expérience,
      - avec un bon track record de collaboration avec les citoyens (i.e pas de 728)
      - idéalement de la SQ (on peut avoir l’opinion qu’on veut sur la SQ, et ils ont été écorchés sur ce blogue avec raison, mais au moins le maire n’est pas le boss du boss de leur boss…)
      - qui interviennent selon leur bon jugement, et pas à l’ordre d’un élu.

      Comme ça,
      - les citoyens qui ont de l’allure vont pouvoir continuer à poser leurs questions;
      - ceux qui n’ont pas d’allure ne pourront pas perturber les réunions;
      - les élus vont continuer de travailler sans crainte d’intimidation (voire d’agression) de la part des citoyens;
      - les élus ne pourront pas se servir d’une telle intimidation/agression ou de la crainte d’un tel événement pour qu’on revienne dans quelques mois à la situation présente.

    • Faire relever le corps de police municipal du provincial ne règle pas le problème. Vous croyez que la SQ est mieux quand il s’agit de dossiers chauds touchant à un ministère ou au gouvernement provincial? Je crois que vous avez déjà quelques exemples récents pour prouver le contraire.

      Le problème à la base il est dans le corps de police lui-même qui se met à la botte du maire. Il n’a pas besoin de faire ça. Sous quel article de loi ont-ils expulsé ce citoyen? Toute la question est là. S’ils ne peuvent invoquer de façon crédible un règlement ou article de loi qui tombe sous leur autorité policière, alors que les citoyens se cotisent et engagent des poursuites judiciaires contre la police et contre le maire. C’est le seul langage qu’ils comprennent.

    • Troublant, tout simplement troublant!

      Excellent article; Merci de dénoncer!!!

    • La fait la vidéo soit sur internet est une bonne chose. Je crois que toutes les assemblées citoyennes devraient être webdiffusées. Ceci préviendrait la violence et d’autres citoyens pourraient la visionner. Pas besoin de policiers. Et en regardant la vidéo, je vois qu’il y a beaucoup d’émotions et c’est quelques fois cacophonique.

      Les citoyens sont de plus en plus informés et peuvent de plus en plus contrarier les élus. Partant du fait que les paroles s’envolent et que les écrits restent, les assemblées citoyennes pourraient se dérouler parallèlement sur des plateformes numériques comme le collectif Démocratie Ouverte tente de faire. Il pourrait y avoir une sorte d’autorégulation. Les questions ou les commentaires ayant le plus de votes seraient abordés. Les initiatives concernant les données ouvertes et les gouvernements ouverts émergent. Ce serait bien d’en parler.

    • ..Saint-Bruno c’est finalement une assez petite place. À la place du mairet, je ferais attention et j’irais faire mes emplettes ailleurs que dans mon gros village. Un de mes ex-collègues avait coutume de dire: «Le gens qu’on «écoeure» en montant, on les rencontre inévitablement en redescendant.»

    • Le diktat du beigne…

      Plus ça change plus c’est pareil chez la police.

    • je sais Patrick que tu aime pas ça, mais c’est dans la mouvance du totalitarisme, Nazi, Stalinien, un chance que le maire ne contrôle pas les média

    • Une police politique. On a vu une vidéo semblable il y a quelques mois provenant de la ville de Québec. Labeaume fait sortir un citoyen jugé “dérangeant”.

      J Thibault

    • Un service d’escortes policières à Saint-Bruno.

      C’est du Gros Luxe ça mes amis!!!

    • Une grande partie des éléments ont déjà été mentionnés et répétés, pour ne pas dire régurgité.

      Cependant, je veux revenir sur un point que Malaf seulement avait susurré à nos oreilles et souligner que la présence des policiers tout au long de l’Assemblée me laisse croire que ceux-ci ont été assignés par un haut responsable. Quel était donc cet ordre? D’éviter les débordements ou de répondre aux ordres du maire au doigt et à l’oeil?

      Partout au Québec, nous pouvons présumer que les services de police collaboreraient de manière semblable à une utilisation abusive de leurs pouvoirs de répression.

      Pour moi, c’est clairement le résultat de pratiques oligarchiques devenues traditionnelles dans la politique municipales. Elles sont désormais contrariées et reçoivent l’opposition de plus en plus de citoyens avertis, de vigiles agissant sous le principe de l’action directe en refusant l’autorité d’un élu qui en abuse. C’est-à-dire qu’ils refusent de plus en plus le fameux “décorum” de la procédure d’assemblée. En collaborant avec un seul des protagonistes, le service d’ordre se transforme alors en service de répression politique.

      Certains élus à tendance autocrate se sentent menacés dans ce qu’ils en étaient venus à croire des prérogatives inaliénables de leur rôle dans la démocratie municipale Québécoise : Un décideur sans opposition… ils ne se pensaient pas maire d’une ville… disons plutôt “propriétaire!” L’expression “roitelet” s’y greffe, dès lors, très bien!

    • Quand la police devient une escorte politique, ça donne cela.

      Ça obéit aux Doigts et à l’Œil du maire.

    • @ blitz

      Évitez le Village pour les prochains jours, on dit “sous-fifres” !

    • Je suis très déçu de ce qu’est devenu ma ville, Saint-Bruno. Non seulement perd-t-elle petit à petit son pôle d’attraction central, c’est à dire la Montagne, son centre ville, sa verdure mais de plus, elle est géré par un homme et ses subordonnés si proche du feu, qu’ils n’ont aucune espèce d’auto analyse sur leur choix, leur décision. J’essaie encore de comprendre pourquoi le maire comprend si peu sa propre ville ? Ce n’est pourtant pas par bataille politique, il continue sans cesse de s’auto-détruire par la démonstration de son jugement.

      Mais, de loin, ce qui me rend encore plus malheureux, c’est cette jeunesse policière qui n’a pas encore bien compris le mandat dont elle doit livrer, qui se fait entourlouper par le côté sombre la politique. Elle devient un instrument, un exécutant sans aucune preuve du jugement qu’elle aurait acquise lors de sa formation.

      Qu’est-ce que j’ai mal à ma ville…

      Marc Péloquin
      Citoyen depuis 45 ans à St-Bruno
      NB: J’adore la musique du vidéo.

    • M. Lagacé,

      Le maire a le droit de demander aux policiers d’expulser un citoyen qui perturbe une assemblée. Oui, il est gênant pour un policier de ne pas obtempérer à cette demande. Un citoyen peut-il se plaindre en déontologie ou à d’autres niveaux? Sûrement. Chose certaine, un maire qui abuse sans discernement de cette façon de procéder manque de jugement et pourra en payer le prix politique.

      Moi, ce que j’aimerais savoir, vu que vous êtes journaliste, c’est de quoi se plaignent ces citoyens? Quels dossiers soulèvent tant de passion dans cette ville? Il me semble que vous ou l’un de vos collègues avez le devoir de préciser ces faits, non? On pourra ainsi savoir si ces citoyens ont raison de se comporter ainsi ou pas. Parce que le noeud du problème est là.

    • Si ce n’est pas de la police politique je me demande bien c’est quoi! Il faudrait peut être que les journaliste aillent questionner le cheuf de police de Longueuil a ce sujet. Peut être une invitation à la commission Charbonneau.

    • 80% de la job des policiers est de collecter des taxes municipales.
      Le reste du temps, ils sont nécessaires et professionnels.

    • Cet article, qui fait une démonstration répugnante de la politique municipale de Saint-Bruno n’est que la pointe de l’iceberg. Madame MC Lortie avait déjà écrit sur les agissements sombres et parfaitement questionnable d’un maire qui veille à son royaume et son futur.

      http://blogues.lapresse.ca/lortie/2012/02/01/les-hirondelles-et-les-enormes-maisons/

      J’ai une question aux conseillers de ce maire, surtout les plus jeunes, croyez-vous vraiment que votre patron vous simplifie la tâche ? Croyez-vous vraiment, qu’a tout les jours, vous améliorez le sort de vos concitoyens ? En bonne conscience ? Avec un jugement normal, dont je crois que vous êtes capable ?

      Le pire est que M. Benjamin aurait pu très facilement voguer son bateau montarvillois comme tous les bons maires qu’il a suivi. Je ne comprends pas cet auto-destruction ? Pourquoi ?

    • Il y a un principe dans la loi qui donne la responsabilité au responsable d’un lieu de maintenir l’ordre et la sécurité dans ce lieu. Si vous êtes responable d’un endroit, vous pouvez exiger qu’une personne qui trouble la paix de quiter les lieux. La police doit porter assistance a ce responsable afin de maintenir la paix si une personne menace de troubler cette paix. Dans le code criminel, cela s’appel un intru et le code criminel donne le pouvoir d’utiliser la force pour éloigner cette intru au responsable du lieu, il doit utiliser la force nécessaire et proportionnelle à la résistance qu’il rencontre.

    • Je ne trouve pas que c’est à la police de faire régner l’ordre dans un conseil municipal et un citoyen pour se faire expulser devrait être pas mal plus tannant que cela.

      Nuance aussi… Service de police de l’agglomération de Longueuil dont fait partie la VILLE défusionnée de Saint-Bruno-de-Montarville.

      Que les citoyens de Saint-Bruno et ceux des autres villes et arrondissements de l’agglomération se rendent au conseil d’agglomération pour se plaindre du travail du service de police de Longueuil et des agissements du maire de Saint-Bruno.

      http://www.longueuil.ca/vw/asp/gabarits/Gabarit.asp?ARBO_CATEGORIE_PERE_SEL=9ß2284ß1283&ID_CATEGORIE=1283&ID_MESSAGE=13756&CAT_RAC=9

      C’est à Caroline Saint-Hilaire, aux conseillers de la ville de Longueuil et autres maires de rappeler Benjamin à l’ordre, de même que les policiers.

      ”Écote mon ti-pitt, tu veux faire un fou de toé mais c’est toutttt nous autres qui ont l’air fou par ta faute et le service de police de l’agglomération au complet. Fa que Wéziwézo ! ”

    • Il y a une petite couche de totalitarisme la dedans certain! Ou alors les cours de processus démocratique au CEGEP étaient loin de la réalité…

    • Voilà un exemple patent de bouffon incompétent qui ne devrait pas être maire. St-Bruno mériterait d’être gouvernée par une personne dotée d’un peu de jugement, ce qui semble vraiment manquer à ce maire qui se comporte comme un dirigeant de République de bananes.

      Espérons que les retombées de la Commission Charbonneau inciteront nos dirigeants politiques provinciaux à améliorer la gouvernance des municipalités.

    • Mais cette vidéo là me semble vraiment pas neutre ci-haut… Les hebdos locaux n’ont pas couvert cela ?

      En attendant, on peut aller consulter les procès-verbaux de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville :

      http://www.ville.stbruno.qc.ca/asp/siteweb/liste_messages.asp?ID_TYPE_MESSAGE=5&ID_MSG_PRESENTATION=&AFF_CONDENSE=Y&AFF_STITRE=0&AFF_CRITERES_RECH=Y&ID_LIEN=12&CAT_RAC=2&ARBO_CATEGORIE_PERE_SEL=2ß13ß14&COULEUR_FOND_MENU=

    • Et c’est comme ça, et parfois bien pire, partout au Québec.

      Sauf que les citoyens, qui se sont désintéressés à la politique municipale depuis de nombreuses années, en sont grandement responsables. Il est plus que temps que les gens recommencent à s’intéresser à la façon dont sont gérées leurs taxes.

      Ça vaut pour le municipal, certes, mais pour le provincial et le fédéral aussi!

      Des initiatives comme celle-ci, consistant à diffuser ce genre de bêtise, doivent se multiplier.

    • Tant qu’à y être, si j ‘étais citoyen de St.-Bruno, je m’enchainerais à une colonne afin de pouvoir poser mes questions jusqu’au bout, le temps que les pompiers arrivent je disposerais sûrement d’un peu plus de temps…ridicule ce maire et que dire de ses conseillers !

    • tout un bon reportage. Cela me rappelle qu il y a 12 ans , des elus se voyaient montrer la porte par les forces de l ordre parce que le maire ne voulait pas qu ils parlent en public pour expliquer leur point de vue. Tout un cirque. Beaucoup de monde aux assemblees (200) Mais il faut dire que la police le faisait a contre coeur ,c etait leur patron apres tout (argenteuil) .

    • Les derniers qui veulent que vous connaissiez vos droits sont la police. Cela les emmerdent quelqu’un qui connait ses droits le zouf qui dit “on a pas besoin de filmer ça” a 4:10 en est le parfait exemple.

      Grand temps de faire le ménage de ces DEC payés $100,000 et qui se croient meilleurs que nous. Bizarre comment les forces policières (Spam,sq,Laval,ad nauseum) n’ont rien trouvés de la pourriture sous leurs nez. Soit on paie le gros prix pour des twits (ce qui est fort possible quand on regarde le QI de l’agent moyen) ou ils sont pourris.

      Et petit message a ceux qui ne voyaient que la loi 78 sous la lentille du mouvement étudiant: cette loi vous a enlevé des droits pour les donner à ces flics. Trouve-pas cela très winner comme échange mais cela fitte très bien le modèle sécurisé que m et mme tout-le-monde veulent pour le Quebec. En anglais ils disent “be careful what you wish for” mais tant qu’il y aura Occupation Double, c’est compliqué ces histories de droit. Misère…

    • Je ne suis pas du tout en accord avec le titre de cet article. Je trouve le titre très démagogique. J’ai regardé le vidéo, et à son visionnement même, on remarque une certaine anarchie qui règne dans cette assemblée publique. Il faut se rappeler que les assemblées municipales ne sont pas des assemblées délibérantes. Elles sont des assemblées représentatives. Et il y a des lois que le législateur a adoptées pour le monde municipal, et si on est pas prêt à les respecter, ou ne sommes pas d’accord avec ces Lois, qu’ont change ces Lois (i.e. obliger la création de comité de citoyens par quartier électoral pour avoir le pouls de la population). Il n’est pas de mon intention de mettre en cause les sujets que les citoyens veulent faire valoir. Mais l’assemblée municipale, par définition, n’est pas l’endroit pour le faire. Le Conseil doit alors mettre en place des comités, des réunions informatives, etc. La période de question n’est pas une période pour émettre ses opinions. Les préambules aux questions peuvent rapidement mettre en place un contexte d’affrontement. Il faut donc que le citoyen soit également discipliné car la démagogie peut s’installer très très rapidement, et je ne crois que personne y gagnera quelque chose. Le contexte de la politique municipale actuel n’est pas favorable aux élus, à tort ou à raison. Mais ils sont nos élus, et s’ils ne nous plaisent pas, et bien, en novembre prochain, on n’a qu’a les changer. La présence des policiers n’est que justifié par une attitude créée par les citoyens qui ne semblent pas vouloir respecter les règles d’une assemblée représentative. Ils ont également une responsabilité et ils doivent les assumer également avant de juger leurs représentants. Il doit y avoir un certain quorum dans ces assemblées. Et c’est ce que le Maire essaie de faire régner. Il a sa façon à lui de faire régner l’ordre. On doit respecter, et si nous ne sommes pas d’accord il faut le lui faire connaître par d’autres moyens qui sont à la disposition des citoyens (Plaintes formelles, courriels, lettres, etc. élire un autre maire…). Mais la facilité, c’est de faire passer le Conseil comme des élus qui ne veulent pas écouter, qui ne veulent pas répondre, donc qui ne sont pas transparents. C’est un discours qui est très facile et qui a tendance à prévaloir dans un groupe de citoyens qui a perdu confiance en leurs élus. Faire paraître mal un conseil municipal plutôt que d’utiliser des moyens documentés, civilisés et légaux, mais par dessus tout plus intelligent pour faire valoir son point de vue n’est pas nécessairement la voie de la facilité mais comment plus efficace pour atteindre ses objectifs.

    • Respectez l ordre, ne sortez pas vos casseroles et vous ne serez pas evinces, gang de smattt

    • Matricule 728 leur aurait arrangé le portrait à ces petits crosseurs de citoyens.

    • Bonjour Patrcik et bonne année à vous ainsi qu’à vos proches.

      Le maire de St-Bruno comme tous les autres élus au Québec sont au service DES CITOYENS. Détenir un poste d’élu est un PRIVILÈGE. Les policiers quant à eux sont aussi redevables aux contribuables qui paient leur salaire et ne peuvent entraver ainsi la liberté d’expression qui, malgré ce qu’ils en pensent, existe bel et bien au Québec. Le chef de police devrait instruire les femmes et hommes composant sa force policière de ne plus agir de cette façon. Sinon nous pourrions facilement croire qu’il est de connivence avec le maire. Sévir ainsi à chaque fois que l’élu n’aime pas les critiques du citoyen est un abus de pouvoir flagrant et cela est totalement inacceptable et indigne du poste occupé.

      Jean Bottari
      Montréal

    • Alors que je demeurais dans les Laurentides, j’étais membre d’un comité de quartier, et nous nous faisions un honneur, autant du côté du maire et des conseillers que de notre côté, à toujours respecter l’ordre du jour de l’assemblée et nous nous assurions d’apporter des points toujours positifs; et ça fonctionnait très bien. Il arrivait à l’occasion une question de l’assistance, et jamais le maire ou les conseillers ont fait preuvre d’irrespect parce que l’ordre du jour avait été quelque peu dérangé.
      En visionnant votre film, je suis demeuré bouche bée, je n’avais jamais imaginé qu’un maire se rende à ce point irrespectueux vis-à-vis des citoyens. Il ne faut pas oublier que ce sont les taxes qui payent son salaire, donc les citoyens. Il ne faut pas oublier que les policiers sont aussi payés par les citoyens. Le chef de police est de connivence avec le maire pour envoyer
      ses policiers faire la loi à l’assemblée; il est vrai que c’est le maire qui le nomme!!!
      Les citoyens doivent se former un comité, et aviser le ministre des affaires municipales de cette manière d’agir à Saint-Bruno. On n’a pas idée qu’au Québec en 2013 un petit roitelet fasse la pluie et le beau temps et que personne le mette à la porte.

    • Si on avait pas coupe un traite arbre a St Bruno, il n y aurait pas la moitie des participants a cette assemble

    • J’aimerais bien savoir si la loi permet qu’un agent de police doit obéir en toutes circonstances à un ordre d’un maire. Si oui, la loi doit être changé au plus vite, sinon c’est grave, car même notre PM ne peut donner d’ordre aux policiers. C’est une question de démocratie. Le politique s’occupe du politique, la police s’occupe de la sécurité publique. Dans ce cas les policiers avaient à s’assurer de la sécurité des citoyens pas du confort du maire roitelet. Grand manque de jugement du service policier de la ville à mon avis.

    • @marcelleduc

      Lâche The Wall et 1984 et revient dans la réalité.

      La vie est bien plus complexe qu’un refrain d’une toune écrit par un frustré de la vie qui n’est jamais passé sur ses blessures d’enfants, et qu’un livre écrit il y a 60 ans pour dénoncer un système que tu ne connais même pas, et qu’on lit au CÉGEP.

    • À l’origine, la raison de la création des corps de police était pour assurer la répression politique interne pendant que les armées nationales et autres mercenaires étaient occupés à guerroyer à l’étranger.

      Ce type de scènes n’a donc rien de surprenant. C’est dans la NATURE même de la police.

      La séparation des pouvoirs n’existe pas. C’est un bel écran de fumée.

    • Ça ressemble au Farwest Circus de Wayne Lapierre et la NRA …

      Mieux vaut prévenir que périr !

    • La ville est une corporation avant tout et les policiers sont en business avec cette corporation, le citoyen par sa désignation est un sujet à cette corporation donc avec des droits restreints. Notre monde corporatif fonctionne comme ça comme dans un monde de fictions ! Savoir se faire reconnaitre comme être humain et non comme citoyen fait une énorme différence dans le système de la matrice actuelle …

    • @kimaud

      Surveillez les offres d’emploi dans le journal local de Saint-Bruno, un poste de directeur(trice) aux communications peut se présenter…on ne sait jamais.

    • @incubus.
      Pourquoi ces attaques personnelles? Si tu n’as pas d’argument à proposer pour alimenter le débat, pourquoi écris-tu?

    • N’oubliez jamais: Se définir CITOYEN à la corporation municipale, c’est s’assujettir au rang de personne fictive légale et non au rand d’ETRE HUMAIN avec tous ses droits !!! PERSONNE = PERSONA (latin) = acteur = masque !!

    • Dommage qu’il ait changé son mot de bienvenue, mais il y a un an, le commandant du disctrict de l’Estrie de la SQ, Sylvain Caron, disait clairement sur le site web du district que son rôle était d’être près des élus.

    • Abus de pouvoir pour essayer d’éviter la Commission Charbonneau est un peu trop évident!

    • Vaudrait la peine que monsieur L’agace assiste a quelques réunions du conseil pour prendre lui même connaissance de l’ambiance crée par certaines personnes dans la salle. Certains mérites et espèrent que la police les sortira!!!

    • Le plan à St-Bruno
      1. défusionner de Longueuil
      2. accorder des contrats aux tinamis avec des ristournes d’enveloppes brunes
      3. intimider la population qui dérange en exigeant de la transparence et une saine reddition de compte.

      Que peut-on faire pour se plaindre d’une police qui participe à cette mascarade?
      On appelle l’armée!

    • Surprenant, en baissant le son, on peut s’imaginer que c’est filmer dans un pays d’Europe de l’Est.

      Les commentaires précédents qui mentionnent que la police municipale doit-être indépendante de la mairie sont dans le mille. La séparation des povoirs (judiciaire, executif & législatif) est une concept ancien du XVIIIe siècle qui est la norme dans les démocraties modernes qui se respecte. De ce que je constate avec surprise, c’est que le niveau municipal ressemble davantage à une Mornarchie Absolue.

      Bozappa 20h28, je ne comprend pas ton raisonnement?

      http://gogauche.blogspot.ca

    • Pourquoi donc ce cirque antidémocratique à la Vladimir Poutine n’a pas fait la une de La Presse au lieu de seulement une simple apparition sur votre blogue?

    • ishhhh!!! J’ai même pas regarder jusqu’au bout…scandaleux..je n’ai pas de mots pour décrire ça. Les power tripper devraient êtres bannis de la politique, ¸ça ferait une bonne différence…On dit que la démocratie n’existe que lors de l’exercice de votation et qu’après ce sont les élus qui ont le gros bout du bâton, mais les élus devraient se souvenir de ceux-là même qui les ont mandater pour exercer un mandat et les représenter. Faut croire qu’un coup les élections passées ils ont oubliés…et à la prochaine élections les citoyens, pas plus bright auront oublier à leur tour…hiarge!

    • Bravo tout de même, Monsieur Lagacé, pour l’avoir publié et dénoncé!

    • Il eut été aussi bien que ce Benjamin demeure en poste au Conseil de l’Éducation supérieure que de se faire une deuxième carrière comme “flic” s’cusez comme maire se substituant au chef de police. Mais des fois c’est génétique la police, surtout lorsque l’on est fils de flic.

    • Moi ce qui me surprend, c’est le côté hiérarchique de la chose. Un maire n’est pas “commander in chief”.

      Comment un élu politique peut il donner des ordres à des policiers?

      C’est un officier qui doit le faire, à moins que la loi ne soit enfreint, c’est le jugement du policier qui doit faire loi. Pas la cravate derrière le micro.

    • @g.duquette
      “Que les citoyens prennent les matricules des policiers et fassent une plainte en bon et du forme pour intimidation policière”
      Intimidation? Bravo pour le discernement.Vous nous aidez à progresser….(sic)

    • Nous sommes dans une période d’oubli des principes de base de la démocratie. Nous avons un premier ministre fédéral qui l’oublie avec ses projets de loi mammouth. Nous avons beaucoup de maires qui ne connaissent pas les bases de la démocratie ainsi que beaucoup de citoyens.

      On voit clairement que les policiers et en particulier les chefs de police connaissent les règlements par coeur mais ne connaissent pas les bases de la démocratie. Nous avons des spécialistes qui manquent de connaissances générales.

    • 1. Kimaud a parfaitement raison.

      2. Le maire a été élu par une majorité de la population. S’il a commis des actes illégaux, qu’il soit poursuivi! Le Québec est un état de droit bien que comme dans le Far West des citoyens veuillent se faire justice eux-mêmes.

      3. Cette vidéo est le résultat d’une mise en scène pour ridiculiser le maire. Et c’est donc à une mise en scène que Patrick Lagacé donne un appui. Est -ce le rôle d’un journaliste rigoureux ? À quand une enquête sur les journalistes ?

    • Je n’en reviens toujours pas. Ça m’enrage. Un policier, ça applique des lois… Leurs interventions violent carrément l’Article 2 de la Charte canadienne des droits et libertés.

    • @ habsforever123

      Vous ne croyez pas que 4 ou 5 policiers qui sont aux ordres d’un maire dans une salle de conseil soit de l’intimidation???
      Vous ne croyez pas que la seule présence de ces policiers (aussi courtois et polis qu’ils puissent être) n’est pas de l’intimidation???

      Vous croyez vraiment que ces citoyens méraient d’être expulsés par des policiers???

      C,est cela de l’intimidation policière.

      G.duquette

    • Kimaud et Mjbj doivent être membre du barreau, ces avocats et juges vendus au corporatif sans âme ni conscience humaine ! La police est supposé agir en tant qu’officier de paix et serviteur public. La majorité de l’assemblée doit être priorisée sur l’autorité imaginaire d’un élu fendant qui se moque des citoyens !!

    • Je voudrais mettre Kimaud et les autres lecteurs dans le contexte de ce reportage: http://tva.canoe.ca/cgi-bin/player/player_preroll.pl?titre=Reportage%20J.E.&emission=je&video=1959407725001&reseau=TVA&sectionlevel=&sectionvaleur=&player=43787007001&publisher=43787007001&width=480&height=306

      Par ailleurs, 99% Media est né des suites d’Occupons Montréal qui est toujours très actif dans la région.

    • Voici un lien fonctionnel pour vous mettre en contexte:
      http://tva.canoe.ca/emissions/je/reportages/171991.html

    • Un très gros merci à Patrick Lagacé qui a eu le courage de dénoncer ce système d’état policier qui devient dangereux ici, le même genre de système qui est déjà établi aux USA !!

    • C’EST QUOI, ÇA ???????

      C’est effrayant ! C’est carrément épeurant et écœurant de voir que ce genre d’acte se pose maintenant ici ! au Québec !
      Si les personnes interrogées tendent à plaindre la Police d’être prise au piège, moi, je crois plutôt qu’il s’agit d’une méthode de contrôle des citoyens, mise en essais à petite échelle, dans une ville à faible population (St-Bruno), comme l’a été le virage à droite sur les feux rouges !!! Si les Policières sont si embarrassées, selon moi, c’est avant tout parce que ce “test” a été plus révélateur que prévu !!! Le “test” a fini par prendre des proportions gênantes comme tout premiers balbutiements peut l’être parce qu’ils sont imprévus jusqu’à ce qu’on les maîtrises ! M. Lagacé, croyez-vous que ce soit possible ? et en passant, MERCI pour ce partage d’info !

    • Imaginez ce que c’est quand il n’y a pas de caméras. “Ils” nous surveillent mais maintenant nous les surveillons aussi. La “police”, ce ne sont pas les jeunes qui suivent les ordres, ce sont les chefs. S’ils se mêlent de jouer à la garde prétoriale, il faut les mettre au pas.

    • Une assemblée municipale ce n’est pas un cirque ni un lieu pour manifester, c’est une institution qui se doit de respecter un certain décorum et et un certain protocole. Si des gens se pointe dans ses assemblées pour en perturber le bon fonctionnement (faire le troll…) il est normal que la police protège l’institution et son bon fonctionnement.

      Imaginez l’anarchie si tout un chacun pouvait se présenter devant un conseil pour crier tout ce qui lui passe par la tête et ensuite dire qu’il a le droit d’agir ainsi puisqu’il paye des taxes.

    • 00h21 correction: prétorienne.

    • @kimaud

      Vous êtes certain de vous quand vous invoquez le «quorum» ??

      Par contre, en ajoutant que le maire veut faire respecter ce «quorum» vous démontrez que vous ne savez pas la différence entre décorum et quorum.

    • Les citoyens de Saint-Bruno ont des questions extrêmement légitimes à poser à leurs élus. Dans une certaine mesure, le respect de la démocratie est plus important que le respect d’un décorum surtout quand ce décorum sert aux intérêts des élus et de leurs ”amis” et est prétexte à faire taire les citoyens. Voici le contexte de la frustration citoyenne à Saint-Bruno: http://tva.canoe.ca/emissions/je/reportages/171991.html

    • Il faudrait tout simplement abolir la police. Organe de répression de l Etat contre les citoyens. de toute façon avec les smartphones, un crime pourrait tout simplement être filmé et posté sur le web.

    • Depuis quand un maire donne-t-il des ordres directs à la police? Et depuis quand la police se sent-elle obligée d’écouter les directives d’un maire dans une telle situation?

    • @JCamber 02h26 Si vous n’étiez pas en train de rire en écrivant ça, ça va mal.

    • C’est vrai que quand on regarde ça, ça fait tonton-macoute pas mal.

    • @ armand_dugland. Merci pour la correction, en effet j’aurais dû vérifier on dit “sous-fifres” ! Je vais me couché moins niaiseux mais pas moins indigné ;-)Bonne journée!

    • @tous les défenseurs de ce petit roitelet!
      Qu’est-ce que vous avez vu dans ce vidéo qui peut vous permettre de dire qu’il s’agissait d’un cirque, d’une assemblée perturbatrice? Les premiers intervenants étaient très posés, leur seul “crime” est d’avoir insister pour obtenir une réponse! Ça mérite une expulsion selon vous? Les citoyens paient le salaire de ce petit maire et ils ont le droit d’obtenir des réponses à leur question, point!

      Certes, cette assemblée a dégénéré, dans la plus parfaite bonhommie! Il n’y a eu aucune violence de la part des citoyens, ni physique, ni verbale. Quelle loi ont-ils enfreint pour être ainsi expulsé? C’est tout simplement inadmissible qu’un maire se permette ce genre de comportement et que la police participe à cette mascarade!

    • Même si je n’aime pas Patrick Lagacé avec sa mentalité d’ado frustré qui porte des jugements sur tout sans rien comprendre.

      Le vidéo est troublant mais beaucoup trop long avec les commentaires qui ne m’intéresse pas car on est assez intelligent pour comprendre par soi-même.

      Que des gens soit fâché ne font pas d’eux des personnes dangereuse, la perception du mot dangereux a été complétement déformé dans cette mairie.

    • tranquillement pas vite la société sous prétexte de sécurité embouteille la colère comme émotion
      , le passé de la race humaine tend à prouver que ce n’est pas une bonne solution pour garder la paix sociale à long terme , certes c’est moins bruyant sur le moment mais quand l’accumulation de celle-ci sort tout d’un coup , un peu comme le printemps dernier , ça fait pas mal plus de dommages

    • Ahhhhhhhhhh, c’est pour çà mon augmentation de l’évaluation municipale que j’ai reçu la semaine passé, un beau 15%… et la trappe a police au coin Montarville et Parent… et les rues pleines de troues… et la charue qui passe a 10h45 le matin pour la première fois quand il tombe 45cm et que les gens peuvent même pas sortir le matin pour aller travailler… et les coins de rue en patinoire… Une chance qu’il y a le superbe parc national du mont-saint-bruno à 30 secondes de ma maison pour rendre cette ville merveilleuse parce que j’y resterai plus depuis longtemps!

    • Vous me faites rire avec vos commentaires contre les policiers(ières) qui étaient présents(es) & faisaient leur travail, en trouvant la situation pathétique eux-mêmes de toute évidence. C’est facile de dire qu’ils & elles n’ont pas à écouter les ordres du maire d’expulser ces citoyens, de façon totalement exagérée ça c’est évident, si ils ou elles refusent de s’exécuter on s’entend tu qu’ils & elles vont passer dans le bureau avec leur officier qui lui va s’être fait passer un savon par son capitaine qui lui va avoir manger un char de marde de son inspecteur qui lui va avoir reçu un téléphone du sans-dessein de maire dans ce vidéo.

      Toujours très facile de venir critiquer le travail de la police, j’aimerais tellement vous voir à leur place, à lire vos commentaires je ne crois pas me tromper en disant que vous seriez des dangers avec un uniforme & une arme à feu. Et SVP vos comparaisons avec les émeutes du printemps, ça tellement aucun rapport & vous êtes vraiment dans l’champs quand vous oser comparer!!!

      Moi je lève mon chapeau à ces policiers(ières) qui semblaient trouver la situation tout aussi inacceptable que n’importe qui de sensé qui voit ce vidéo mais ils ont une job à faire & doivent répondre de leurs actes & insubordination si ils ou elles refusent d’agir à des ordres. Le problème c’est la direction du service de police & direction civile de la ville de Longueuil qui envoient des effectifs sur une affectation du genre, pour un imbécile de maire comme lui.

      Arrêté donc de toujours taper sur la tête des policiers(ières) quand ce ne sont pas eux le problème. P.S. Plainte en déontologie pour ça… lolll n’importe quoi!!! Ah oui ceux & celles qui voient des complots partout, ce vidéo ne démontre aucunement une prochaine fin du monde, simplement un maire incompétent, comme on en retrouve régulièrement au Québec ou dans des postes de cadres de la fonction publique québécoise!!!

    • @mrjinx

      Je n’excuse pas le maire ici, loin de là, mais la hausse de votre évaluation municipale ne correspond pas nécéssairement à une hausse de taxes. Vous pouvez très bien avoir une hausse d’évaluation et payer moins de taxes. Quand les rôles sont ré-évalués, le taux de taxation est ajusté lui-aussi. Désolé de la parenthèse…

    • C’est plate à dire mais c’est à cause de crétins comme ça qu’il y a eu des syndicats. Même si je ne les aime pas et que je trouve qu’ils ont mal vieillis, je sais parfaitement qu’ils sont un mal nécessaire d’ici à ce qu’on règle les problèmes de gestion et de processus de démocratie. Un vrai syndicat aurait supporté ses membres qui auraient refusé de faire un travaille qui sort du cadre de leurs fonctions (pour servir ce petit totalitaire minable). Mal nécessaire parce qu’il y a pas mal de monde qui ne font pas leur travaille (politiciens, sous-ministres, chefs de police, etc.).

    • Ce n’est pas d’hier que le maire gère la ville de cette façon et pour des intérêts partisans… une chance qu’il reste des citoyens vigilants… vivement l’UPAC.
      http://www.versants.com/PageVolante/4314/Le-dossier-noir-du-boise-des-hirondelles-est-depose-a-lUPAC

    • M. Lagacé,
      Vous parlez d’un seul côté de la médaille. Les intervenants de la vidéo sont tous des amis de l’opposition. Vous ne mentionnez pas que Saint-Bruno a été la dernière ville de l’agglomération de Longueuil à demander la présence policière au séances du Conseil. Brossard, Saint-Lambert et Longueuil en ont toujours eu. Vous ne mentionnez pas non plus que la présence policière est maintenant une norme de base dans toutes les villes suite à des incidents qui ont eu lieu ailleurs. Vous devriez assister à une de ces séances pour bien comprendre la situation. Et en même temps que j’écris cela, je suis certain que si les amis de l’opposition savait que vous étiez présent, ils seraient tellement gentils …

    • Bien sûr que j’ai éprouvé un malaise. Non pas celui généré par ce que je voyais. Non. Je suis mal à l’aise de ne pas voir de contexte. Le contexte, si jamais vous suivez un cours de journalisme, dans quelqu’université que ce soit, sera la première chose dont on vous parlera.
      Où est-il ici?

      Ceci étant dit, si jamais quelq’un a à coeur de chercher une solution exempte de barbarie, comme simple exercice, il faudrait lire les textes des participants suivants:
      Kimaud à19h48
      et
      Carol Vadnais à 19h15.

      ET, je , resouligne, l’absence du contenu contextuel journalistique….

    • Avant la police se composait de gros bras pas de tete, aujourd’hui il n’y a plus de gros bras mais il reste encore trop de sans genie dans ce metier la.

    • @kimaud
      Bravo pour cette tentative d’amener un peu de raison au débat.

      En 2013, on devrait savoir qu’on ne peut pas se fier à une vidéo pour se forger une opinion. Que s’est-il passé aux scéances précédentes de ce Conseil municipal? Y a t-il un groupe d’opposants à ce maire qui a créé une situation dans laquelle le maire doit maintenant faire appel à la police afin d’asssurer le bon fonctionnement du Conseil? Est-ce que cette vidéo est justement l’oeuvre d’un groupe d’opposants au maire qui veulent le faire mal paraître? Je ne suis pas de St-Bruno et je ne sais pas ce qui a mené à cet appel au service de police pour maintenir l’ordre et cette vidéo ne nous le dit pas. Attention aux jugements rapides sur les bases d’une petite vidéo mise sur internet….que s’est-il passé les mois, les semaines, les heures et les minutes précédents cette vidéo?

    • La police n’a aucunement d’affaire là. Si c’est la norme dans d’autres villes contexte ou pas, ça n,a pas de sens.

      La police doit être apolitique et au-dessus de la melée. Si besoins de sécurité il y a pour être sur que des personnes agées ne se comporte pas comme les étudiants l’an passé, et bien des organisation de sécurité privé son parfaite pour remplir se rôle.

      http://gogauche.blogspot.ca

    • Les policières sont autant dans le tort que le maire. Le boss des policières qui les ont placées là aussi!

      Le policier en service qui abuse de son autorité commet-il un acte interdit par le Code de déontologie des policiers ?

      Oui. Le policier qui abuse de son autorité commet un acte interdit par le Code de déontologie des policiers.

      Par exemple, un policier arrête et met en détention une personne tout en sachant qu’elle n’a commis aucune infraction. Ce policier commet un abus d’autorité.

      Afin d’éviter toute forme d’abus d’autorité, le Code de déontologie des policiers interdit aux policiers de faire les actes suivants:

      -avoir recours à une force plus grande que nécessaire;
      -faire des menaces, de l’intimidation ou du harcèlement;
      -porter intentionnellement et sans justification une accusation contre une personne;
      -abuser de son autorité en vue d’obtenir une déclaration ou un aveu;
      -détenir, pour l’interroger, une personne qui n’est pas en état d’arrestation.

      http://www.educaloi.qc.ca/capsules/la-deontologie-policiere

    • M. Lagacé, le maire fait dire de ne pâs vous présenter au prochain conseil.
      Vous serez expulsé avant d’entrer.

    • @kimaud
      “Et c’est ce que le Maire essaie de faire régner. Il a sa façon à lui de faire régner l’ordre.”
      Mais il le fait mal car il n’explique aucunement la raison pour laquelle il fait expulser les gens (raison que vous dites légitime et vous semblez très crédible dans ce que vous dites). Ca contribue à enflammer le débat. C’est une très mauvaise gestion de groupe.

    • En fouillant la biographie de monsieur Benjamin, on remarque que celui-ci a été sous-ministre de 1986 à 1988 dans le gouvernement de Robert Bourassa. Qui retrouves t-on également dans ce même gouvernement? Et oui, Robert Dutil qui y était ministre… Le même Robert Dutil qui était ministre de la sécurité publique au moment où les policiers ont fait leur rentrée au conseil de ville… Tiens dont…

    • Voulez-vous bien me dire qui a voté pour ce petit roitelet et sa gang de sbires.
      Gageons qu’ils vont tous être réélus.
      Quant à la petite force policière vous êtes bien naif si vous venez seulement de découvrir qui ils sont…

    • L’ancien ministre péquiste et ancien officier de la GRC avait écrit un livre dans les années 80 après une enquête auprès des chefs de police et pompier des principales municipalités du Québec:
      ¨Police et politique au Québec¨.
      C’était exactement comme dans la vidéo!!!
      Est-ce une autre forme édifiante du modèle québécois?
      Désolant!

    • @ Denis Plante et @Kanaille : le «contexte» il est disponible pour le moindrement qu’on fasse un effort en allant sur google. Aussi, il existe plusieurs vidéos sur le site de 99média couvrant plusieurs séances municipales. Faites vos recherches.

    • Le nom du ministre était m.Guy Tardif.

    • @Denisplante

      Je suis d’accord avec vous sur une chose, le contexte est mal appliqué. Et c’est probablement le plus grand défaut journalistique de M.Lagacé.

      Ceci étant dit, en vous lisant, je doute que vous ayez écouté le vidéo au complet. Car le maire a justement l’opportunité de mettre la situation en contexte quand un citoyen lui demande la raison de l’utilisation policière au conseil municipal.

      Disons que les raisons du maire de mettre en valeur le contexte est un échec lamentable.

      C’est le seul malaise que j’ai eu, de voir le maire avec si peu d’argumentation et d’exemple pour justifier un renforcement très coûteux de la sécurité.

    • Nos libertés s’effritent de plus en plus avec la multiplication de statuts et règlements stupides, plus de 60,000 statuts au Canada, plus de 6 millions aux USA !!! Le pire c’est que 50% des moutruches du système ne s’en rendent même pas compte !!

    • Ceci est l’expression visible d’un abus de pouvoir.
      Il est alors permis de se demander si il n’ y a pas aussi de l’abus de pouvoir ailleurs.
      Je veux dire dans ce qui est souvent invisible au public pour ce genre d’administration.

      Comment ne pas se poser ce genre de question avec tout ce qu’on voit dans l’actualité.

    • 2 choix à venir: Esclavage par consentement ou Révolution par l’éveil ??? Je choisi le 2e !!

    • ”Mais, de loin, ce qui me rend encore plus malheureux, c’est cette jeunesse policière qui n’a pas encore bien compris le mandat dont elle doit livrer, qui se fait entourlouper par le côté sombre la politique.”

      Ils ont surtout compris une chose, le respect des ordres et de la hiérarchie. Ces policières n’ont certainement pas décidé d’elles même d’arrêter faire un p’tit tour au conseil municipal. Ils ont été affecté à cette tâche. On va et on fait ce que le boss dit. Il me semble que ça fonctionne partout pareil dans le monde. le Boss a raison…Et comme le Boss de la police mange dans la même auge que le maire…

      Ce n’est pas tant la présence de la police qui gêne mais plutôt que celle-ci agisse sans qu’il y ait acte criminel selon le bon vouloir du maire. Mais bon, ceux qui se bercent de l’ILLUSION de sécurité s’imaginent toujours qu’un agent et un gun sont suffisant pour assurer la sécurité. Dans cette société qui s’abreuve d’illusions, il est normal que cette illusion en fasse parti. Misère…

      Sylvain Pelletier

    • C’est fascinant ce que l’on peut trouver en fouillant un peu… C’est le service de Police de Longueuil qui dessert St-Bruno. Qui est le patron du chef de police Denis Desroches? Il s’agit du DG Renald Gravel, un ancien de l’administration de Jean-Paul L’Allier à Québec qui a été ministre sous le gouvernement de Robert Bourassa. Et bin.

      Monsieur Benjamin a aussi des liens du coté du PQ avec l’ex-ministre de la santé Jean Rochon. En effet, les deux sont des anciens du Collège Ste-Croix. Est-ce que je vous ai mentionné que monsieur Benjamin était aussi devenu président du conseil d’administration du CHUM lorsque Rochon était ministre? Oui je sais, c’est du passé et probablement un hasard.

      En passant, la mairesse de Longueuil est aussi la femme de Maka Kotto, ministre actuel sous le gouvernement Marois. Elle a aussi été députée du Bloc québecois pendant quelques années avec comme collègue l’actuel ministre de la sécurité publique Stéphane Bergeron.

      Je n’ai pas l’impression que c’est demain que la police va se retirer des séances du conseil. Mais, c’est juste un feeling.

    • Ça ressemble de plus en plus, en modèle réduit, au tintamarre printanier. Ça va se régler quand le PQ va décider d’inclure ce territoire dans le parc national mais pour cela le pire c’est que les contribuables québécois vont devoir payer plus de 1 M$ ( 5 fois trop ) pour acheter ce petit secteur boisé au <> Massicotte déjà riche millionnaire des subventions Landry pour les courses de chevaux.

    • Je pensais que le métier de journaliste exigeait un peu plus de rigueur que ce que vous nous montrer dans ce blog. Vous ne montrez qu’un seul côté de la médaille et il est intéressant de voir que dans la vidéo, il n’y a que des personnes représentant le parti de l’opposition qui parlent. Les problèmes aux séances du conseil municipal sont causés par un groupuscule d’opposants au projet du boisée des hirondelles, qui foutent le trouble depuis déjà longtemps et qui font tout en leur pouvoir pour faire avorter ce projet. Si vous aviez fait votre travail comme il se doit, vous auriez été chercher les raisons du “pourquoi” il a des policiers aux séances du conseil et qui sont ces personnes qui tentent par tous les moyens de salir le maire de St-Bruno-de-Montarville. C’est un peu trop facile de mettre une vidéo semblable sur le web et de ne faire aucune recherche sur le qui et le pourquoi et de comprendre les intérêts des personnes qui vous ont envoyé la vidéo.

    • 1) On critique encore à tort des policiers qui obéissent aux ordres. Essayez-donc de vous mettre à leur place! “La critique est aisée, mais l’art est difficile.”

      2) C’est honteux pour quelqu’un comme Mr. Lagacé, disposant d’une telle tribune, de ne pas mettre en contexte. Il y a toujours 2 côtés à la médaille.

      3) Les résidants de Saint-Bruno ont reçu une lettre du maire récemment, faisant état de dérapages graves lors de ces réunions. Je ne sais pas qui a tort et qui a raison dans le dossier motivant la colère de ces quelques citoyens, mais un bon journaliste, payé pour ça, se devrait d’aller au fond des choses. Il est certain que c’est plus facile d’être chroniqueur/blogueur, ça demande moins d’effort. Une opinion, c’est comme de la confiture: moins elle a de substance, plus elle est facile à étaler…

      4) L’absence totale de sens critique du public me fait peur. Seulement 2-3 intervenants pour souligner à quel point l’article et le vidéo d’origine sont biaisés… C’est inquiétant.

    • Les 2 policières n’ont rien à voir là-dedans, elle sont là pour faire un job. Elles semblent trouver tout ce cirque tout à fait risible. C’est le maire qu’il faut blâmer ! Débarquez-moi ça l’automne prochain c’est tout ! C’est ça le vrai pouvoir des citoyens !

    • Rien de surprenant, on peut appeler ça une “déformation professionnelle” ce besoin de “suivre les règles à tout prix” chez les policiers. Leur formation fait en sorte qu’ils doivent obéir même si les règles sont injustes. La vraie question qu’il faut se poser c’est quelle règle suivent ces policiers? Car visiblement, les citoyens n’ont enfreint aucune règle ou règlement malgré les prétentions du maire sur “l’ordre publique”.

      Ce que je trouve dommage dans tout ça c’est de voir des policiers qui mettent leur jugement au placard pour servir de marionnette à des petits tyrans municipaux, provinciaux ou fédéraux. S’en est tellement rendu pathétique qu’on vient à se demander si les policiers ne sont pas des bandits “qui s’ignorent”? Parce que moi, quand je vois ces gens devenir le “bras armé” des politiciens, j’ai l’impression de voir des bandits. Ils respectent les mêmes concepts de loyauté et de hiérarchie si chers aux bandits. On ne pose pas de questions, on agit, point.

      Pour ma part, j’ai perdu toute confiance en la police parce que ses dirigeants, peu importe le service, sont trop proche du pouvoir et perdent tout sens de la justice et le peu de jugement qu’ils leur restent. Seulement avec le SPVM, comment peut-on encore croire à la justice lorsque nous voyons l’ancien directeur Delorme faire affaire avec la Mafia, via BCIA, pour la surveillance du QG ainsi que l’absence d’imputabilité de ses policiers? Rappelez-vous les excès de ceux-ci en 2012 ainsi que le nombre d’innocents tués “par hasard” dont les enquêtes se font par d’autre police, la SQ, qui elle, ment en pleine face lorsqu’elle affirme avoir sécurisée le périmètre au Métropolis pour le speech de Pauline? Regardez Infoman, c’est de toute beauté.

      Tout ça, me rend triste pour les policiers honnêtes. Regardez l’émission d’enquête sur Gilles Vaillancourt et vous verrez que ce bouffon a su “graisser” les bonnes personnes au service de police de Laval. Quand je vois tout ce cirque à Saint-Bruno et que les policiers trouvent la situation drôle, je n’y vois que la confirmation de toute la déception que j’ai à leur égard.

    • @jacomo23 3 janvier 2013 18h51
      Vous écrivez : «je sais Patrick que tu aime pas ça, mais c’est dans la mouvance du totalitarisme, Nazi, Stalinien, un chance que le maire ne contrôle pas les média»
      Auriez-vous l’obligeance de vous expliquer s.v.p.
      Merci à l’avance
      Robert Alarie

    • @sebdavid
      “en contexte” ? Ca me semble évident et un des intervenant en parle dans le vidéo. La rue des Hirondelles qui va empiéter sur la montagne. Un territoire avec des espèces fragiles.

      www.tvrs.ca/actualites/saint-bruno-lopposition-transmettra-le-dossier-des-hirondelles-a-lupac-texte-de-maxime-dorais

      Ca fait au moins deux ans que ça se parle.
      www.hebdosregionaux.ca/monteregie/2011/01/21/les-citoyens-sorganisent

      On en a même parlé ici :
      blogues.lapresse.ca/avenirmtl/2012/01/10/exactement-precisement-a-la-lettre-ce-qu%E2%80%99il-ne-faut-pas-faire%E2%80%A6/

    • @mexicael

      4 janvier 2013
      10h22
      @ Denis Plante et @Kanaille : le «contexte» il est disponible pour le moindrement qu’on fasse un effort en allant sur google. Aussi, il existe plusieurs vidéos sur le site de 99média couvrant plusieurs séances municipales. Faites vos recherches.
      ______________________________________________
      … Le moindrement qu’on fasse un effort…Merci. Voilà les mots que je n’ai osé adresser à M.Lagacé.

    • Je suis d’accord avec Kimaud, c’est du journalisme poubelle, c’est la plaie moderne des média, l’important c’est la controverse et c’est de choquer. Imagine à l’assemblée Nationale si n’importe qui assis dans la section du public pouvait commencer à gueuler contre les députés, ça serait l’anarchie et on le sortirait manu-militari, , je suis déçu de Patrick Lagacé

      À noter que je suis cytoyen de St-Bruno et contre à peu près tout ce que fait le maire Benjamin.

    • Sans détails additionnels (raisons du mécontentement des citoyens, raison de l’impatience du maire), je ne vois ici qu’une mascarade à laquelle participent autant les citoyens que le maire lui même. C’est vous même Monsieur Lagacé qui dîtes qu’il faut faire attention aux vidéos sur Internet car ils sont souvent dénué de contexte.

    • @DenisPlante
      Je vous rend la tâche facile, voici le contexte

      http://tva.canoe.ca/emissions/je/reportages/171991.html

      La prochaine fois, forcer vous un peu. ;)

    • ”Seulement 2-3 intervenants pour souligner à quel point l’article et le vidéo d’origine sont biaisés… C’est inquiétant.”

      Ce n’est pas parce que vous et les 2-3 autres intervenants considèrent l’article et le vidéo biaisés qu’ils le sont. À ce que je sache, vous n’êtes pas LA vérité suprême ni n’êtes doté de l’infaillibilité papale. Votre commentaire relève de l’opinion pur et simple. Et je vous retourne à votre remarque au sujet de l’opinion: Une opinion, c’est comme de la confiture: moins elle a de substance, plus elle est facile à étaler…

      Sylvain Pelletier

    • @fremder

      Avez-vous un job? Est-ce que vous répondez aux ordres et aux attentes de vos supérieurs? Je suppose que oui sinon, vous n’auriez plus de job. Et b’en, sans vouloir défendre les parvenus badgés, ils font le travail qu’on leur demande de faire. C’est ça les relations employeurs/employés.

      Sylvain Pelletier

    • belle démocratie a St-bruno. Une chance que nous sommes en 2013 .Moi je payerais plus mes taxes municipal et j inviterais le reste de la municipalité a faire de meme le temps que Claude Benjamin sois demis de ses fonctions.

    • “They say jump, you say how high?” etre policier je reconsiderais ma carreer, Ca doit etre tellement tugh sur l’orgeuil d’etre la bitch de service d’aussi grossiers personages.

    • Merci Mr Lagacé,
      À quand les plaintes en déontologie policière, qui restraignent sans raison des citoyens qui n’enfraignent aucune loi et ne mettent personne en danger.

      Les ministre de la sécurité publique et des affaires municipales devraient immédiatement rappeler ce roitelet (maire) a l’ordre.

    • @ syl20_65
      Que faites-vous du serment d’office de ces policiers qui dit qu’ils sont des servants PUBLICS et agents de la paix supposément au service des citoyens !! Le problème c’est la corporation de la Ville !!

    • @kiki114
      Ce projet est en pleine contradiction avec le PMAD que le maire de St-Bruno a signé. Voila pourquoi, il faut s’y opposer. Allez voir le lien que j’ai posté plus haut.

    • 1. La police n’est pas la solution à un tel problème. Même si certains citoyens ne se comportent pas correctement aux assemblées, ce n’est pas un problème pour la police. C’est une solution de dernier recours en cas de violence ou de menaces à l’endroit des élus.

      2. Si la présence de la police était souhaitée, ce n’est sûrement pas au maire de décider qui doit rester ou qui doit être expulsé.

      3. Le problème, c’est que c’est le maire qui agit comme président d’assemblée. Il se retrouve alors et juge et partie. Alors que de plus en plus citoyens s’intéressent à ce qui passe dans leur ville, la solution passe entre autres par un président d’assemblée «neutre» pour diriger les débats. Se faire rappeler à l’ordre par le président de l’assemblée ou se faire expulser par la police sur ordre du maire, ce n’est pas du tout la même chose. Le maire est parfois pris à partie par des citoyens. Ce n’est pas toujours souhaité, mais ce n’est pas anormal non plus. Et c’est normal que le maire veuille se défendre. Qu’il le fasse et que quelqu’un d’autre préside l’assemblée.

    • @kiki114 Le sénateur Massicotte, c’est du vrai bonbon pour les citoyens de St Bruno. Il est clair que cette homme a distribué sa richesse partout à travers le Québec, servant à remplir les coffres de nos municipalités et gouvernement. Allez voir, il ne vous en coute pas un sous cet homme. Un merveilleux partenaire !

      Quant à moi, sans être dans un groupuscule ou intéressé par quelconque démagogie, même 1% de ce video m’indispose.

    • Il va avoir des élections en novembre prochain j’espère que les électeurs vont lui faire le message à ce maire. Si il a de la difficulté avec la démocratie ce petit maire roitelet, un tout inclus ouur Cuba c’est pour moins de 1000$.

    • Ce qui est le plus étonnant à mon avis, c’est le silence des autres autres élus assis de chaque côté du maire et qui assistent aux abus antidémocratiques du roitelet. J’ai même aperçu une des élues sourire aux bravades d’un citoyen. Et dire que ces gens là sont payés pour administrer la ville avec les taxes des propriétaires qu’ils méprisent.

    • En regardant tous ces jeunes policiers obéir sans discernement au maire, qui n’est pas leur supérieur en passant, je me suis posé une question. Sans prétendre que le maire de St-Bruno est coupable de quoi que soit, il en demeure pas moins que si c’était le cas, pouvez-vous imaginer que ces policiers feraient une enquête sérieuse sur lui et advenant le cas, procéderaient a son arrestation? Poser la question c’est y répondre, il me semble!?

    • St-Bruno-de-Montarville est une ville riche et “archi” gâtée, alors pas surprenant que le maire réflète l’opulence de ses riches citoyens. Les maires au Québec ont trop de pouvoirs de toutes façons.
      Les citoyens “moyens” de St-Bruno ont raison de vouloir préserver le dernier lopin de terre boisé (arbres centenaires) sur la montagne qui n’appartient pas au Parc St-Bruno. Les promoteurs “riches” veulent s’emparer du boisé humide sur la rue des Hirondelles. Ah oui c’est vrai, il y a aussi le fameux terrain de golf réservé qu’aux citoyens cossus qui demeurent sur la montagne. Pas n’importe qui peut jouer sur ce terrain qui est bien caché à l’intérieur du plus beau boisé de la montagne…………que les millionnaires et…. milliardaires (il y en a à Saint-Bruno) peuvent y jouer.

      Cela peut certainement expliquer la frustration des citoyens moyens de cette ville (une des plus riches sinon la plus riche du Québec).

      L.Boivin,
      Longueuil

    • Madame Poitras dirigeait une réunion. Les interventions étaient houleuses alors elle décide de faire appel à la police. Les agitateurs sont expulsés, la réunion se termine dans le calme. Avant de quitter, madame Poitras a demandé au policier:
      -Pourriez-vous revenir la semaine prochaine, je crains que ça va brasser?
      Et le policier de répondre:
      -Si vous nous appelez madame, nous interviendrons. Mais nous n’allons pas assister à chaque réunion du club des fermières…

    • @syl20_65

      Ne pas être responsable parce qu’on obéit aux ordres, a été utilisé à Nuremberg après la deuxième guerre, cela n’a pas été accepté.

      Obéir aux ordres n’est pas excuse pour des policiers de faire n’importe quoi et à n’importe qui.

      Si mon patron me demande de faire quelque chose d’illégal, j’ai mon libre arbitre et je dois lui dire non.

      L’acceptation absolue des ordres nous dirige vers une société totalitaire.

      Daniel Legault

    • @legada

      On ne parle pas de criminel de guerre, ici. À ce que je sache, ces policiers n’ont commis aucun crime et n’ont été accusé de rien. Ils n’ont pas à se défendre d’avoir commis un acte illégal. Grosse nuance. Ils ont tout au plus abusé de leur pouvoir sur les ordres d’un élu. Et même encore, je doute fort qu’un comité de déonto les blâmerait pour cela. Est-ce qu’on peut comparer des oranges avec des oranges SVP????
      De toute façon, un policier avec un jugement, c’est assez rare. Ils sont tout au plus des petits robots qui répètent la cassette apprise à Nicolet tout en se pavanant. Je ne défends absolument pas les actions des policiers ici mais je dis que si on les a affecté au conseil municipal, ils doivent y être sinon, le lendemain, ils n’ont plus de job.
      Comparer la défense des criminels de guerre à un expulsion lors d’un conseil municipal aussi mal placé et malvenu puisse-t’il être…faut le faire. Comme enflure verbale, on ne trouve pas mieux. Misère…

      Sylvain Pelletier

    • La Police est au service du Droit et l’Ordre……!
      Surement pas sous la gouverne d’un politicien.

      Une police politique ?
      Nous ne sommes pas en Europe de l’Est en 1954 ou voir même au Moyen Âge.

      C’est au Ministre de la Sécurité Publique d’en avertir les directions policières locales.

    • @epgibo,

      je suis entièrement d’accord avec ce que vous dites.

      @roubaix,

      qu’il soit élu et réélu ne lui donne pas le droit de se comporter en autocrate. Il ne faudrait pas oublier qu’une fois élus, les élus demeurent encore les réprésentants d’une démocratie.

    • Demandons une destitution du maire et ses sconseillers marionnettes sur le champ !!! Rien de moins !!!

    • J’aimais bien les réunions du Conseil de ville où j’habitais, une petite ville disparue. Pas de police. Et toujours un ou deux comiques qui prennent la parole sans avoir été autorisés, des comiques qui me faisaient rire. Les élus ne semblaient pas apprécier leurs sarcasmes. Ils dérangeaient mais ça m’amusait. Le bon temps.

    • Wow, c est quand surprenant chez nous au Quebec en 2013,non ce maire abuse et les policiers aussi,voyons dont,ok si il y a violence ,desorde ou tout activite violente mais ce que le video demontre la ……completement n importe quoi,je suis tres surpris que les policiers embarque dans ca,c est de l abus……..AIE Monsieur le maire pour qui vous prenez vous…..franchement ,laisser les gens pose leurs questions point final…….Alain Legault

    • On s’en sort pas hein! M.Lagacé ont quitte 2012 pour revenir en 2013 de la même manière toujours le côté gauche du cerveau, aucune nuance aucune transparance, vous qui en réclamer tant, un seul côté de la médaille, comme ci cet extrait vidéo donnait la parole à tous.

      J’avoue que vous m’inquiétez à voir que le côté sombre des choses où des évènements on finit par ne plus voir la lumière, on s’enfonce dans un tunnel qui ne vire que d’un côté je vous laisse deviner la suite, en tout cas ça bloque une journée dans une semaine.

    • @atchoum

      3 janvier 2013
      16h46
      Le job urgent du ministre de la sécurité publique serait de rendre les policiers municipaux indépendants de leur mairie. Que le chef de police local soit nommé par quelqu’un d’autre que le maire. Que le chef de police ne soit pas redevable de son job au maire.
      .
      L’exemple que vous donnez fait vomir.

      Voir la SQ débarquer à Laval pour enquêter sur le maire Vaillancourt quand la ville a son propre service de police me rend malade.
      .
      L’histoire retiendra de Gérald Tremblay qu’il était un maire qui ne voyait ni n’entendait rien. Mais le chef de police de Montréal n’a pas fait montre de plus d’envergure. Peut-on être encore plus médiocre?

      Il serait temps que ces relations malsaines de copinage entre le chef de police et le maire soient revues pour le plus grand bénéfice des citoyens. Quand on parle de payer sa juste part, on pense à une séparation des pouvoirs mieux équilibrée, plus balancée vers l’indépendance de l’exercice de la justice, par exemple.
      ********************************
      Pourquoi ne pas élire les chefs de police comme aux États-Unis?

    • Ouais… Le maire a peut-être une foule de choses à se reprocher et ses opposants ont peut-être raison sur une foule de points, voire sur toute la ligne. Je n’en sais rien.

      Reste que perturber les assemblées et bafouer le décorum attendu, ça vient avec des sanctions et il faut quelqu’un pour les appliquer. Je préfère encore des policiers patentés qu’une sorte de garde prétorienne du maire.

      Si tu gueules pendant les délibérations du Conseil ou si tu t’empares du micro à la période de question pour mettre de l’avant ton opinion face aux magouilles supposées du maire plutôt que poser des vraies questions, tu troubles la bonne marche de la séance du Conseil et ça mérite expulsion.

      Faut voir au-delà du choc initial des images. Ces gens qui s’estiment lésés et brimés foutaient le trouble. Que leurs motifs leur aient semblé nobles importe peu.

      Faut savoir choisir ses tribunes.

    • @ rej056
      Aucune nuance vraiment ? L’évidence parle d’elle même dans ce vidéo ! C’est vous qui jouer à la moutruche ..

    • Oh boy…

      Ça rappelle les réunions préparatoires à l’avènement du nazisme alors qu’Hitler n’était encore qu’un orateur… Les contrevenants étaient expulsés manu militari de l’endroit par la ”police” du parti.

      Une nuance, toutefois. À la différence des Allemands des années ‘20, et comme le disait avec force justesse le ”contrevenant ” aux cheveux blancs de St-Bruno, celui-ci a eu droit au choix de la porte (de la sortie)…

      La planète Mars, je vous dis..

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Un commentaire de la Première Ministre Marois sur ces événements sera le bienvenue, suivit par un rappel aux élus municipaux de s’abstenir d’utiliser les services policiers inutilement dans des réunion de conseil ouverte aux électeurs.
      Aux citoyens je dis, rappelez vous aux prochaines élections et mettez ce type d’élu à la porte, votez en grands nombres pour que vous avez des élus qui font votre affaire!

    • fremder

      4 janvier 2013
      12h16
      Rien de surprenant, on peut appeler ça une “déformation professionnelle” ce besoin de “suivre les règles à tout prix” chez les policiers. Leur formation fait en sorte qu’ils doivent obéir même si les règles sont injustes. La vraie question qu’il faut se poser c’est quelle règle suivent ces policiers? Car visiblement, les citoyens n’ont enfreint aucune règle ou règlement malgré les prétentions du maire sur “l’ordre publique”.

      Ce que je trouve dommage dans tout ça c’est de voir des policiers qui mettent leur jugement au placard pour servir de marionnette à des petits tyrans municipaux, provinciaux ou fédéraux. S’en est tellement rendu pathétique qu’on vient à se demander si les policiers ne sont pas des bandits “qui s’ignorent”? Parce que moi, quand je vois ces gens devenir le “bras armé” des politiciens, j’ai l’impression de voir des bandits. Ils respectent les mêmes concepts de loyauté et de hiérarchie si chers aux bandits. On ne pose pas de questions, on agit, point.

      Pour ma part, j’ai perdu toute confiance en la police parce que ses dirigeants, peu importe le service, sont trop proche du pouvoir et perdent tout sens de la justice et le peu de jugement qu’ils leur restent. Seulement avec le SPVM, comment peut-on encore croire à la justice lorsque nous voyons l’ancien directeur Delorme faire affaire avec la Mafia, via BCIA, pour la surveillance du QG ainsi que l’absence d’imputabilité de ses policiers? Rappelez-vous les excès de ceux-ci en 2012 ainsi que le nombre d’innocents tués “par hasard” dont les enquêtes se font par d’autre police, la SQ, qui elle, ment en pleine face lorsqu’elle affirme avoir sécurisée le périmètre au Métropolis pour le speech de Pauline? Regardez Infoman, c’est de toute beauté.

      Tout ça, me rend triste pour les policiers honnêtes. Regardez l’émission d’enquête sur Gilles Vaillancourt et vous verrez que ce bouffon a su “graisser” les bonnes personnes au service de police de Laval. Quand je vois tout ce cirque à Saint-Bruno et que les policiers trouvent la situation drôle, je n’y vois que la confirmation de toute la déception que j’ai à leur égard.
      ***************************
      Pourquoi croyez-vs qu’ils-elles choisissent ce métier? Pourquoi pas une formation universitaire pour les policier (es) au Québec comme en Scandinavie et en Allemagne? Pourquoi pas de statuts précaire ou à contrat comme ds l’enseignement sans avantages sociaux, sans temps supplémentaire? Une vraie vocation comme ds l’enseignement.

    • Ceux qui prônent l’utilisation de leur jugement par les policiers au détriment des règles de procédure prônent ni plus ni moins que des micro-versions de coups d’État où les forces de l’ordre se substituent au décorum attendu au nom du gros bon sens.

      C’est inacceptable en démocratie.

    • Advenant, après enquête et procès et tout le bataclan, que le maire de St-Bruno s’avère un crosseur patenté, ce sera ben plate, nais il n’en aura pas moins défendu la primauté de l’État de droit dans ce cas précis.

    • Ce que je trouve un peu bizzare dans cette vidéo est de voir les policières selon ce que leur dicte leur maire
      Je pense qu’en principe elle devrait avoir assez de jugement pour savoir si tel ou tel personne devient dangeureuse ou insuportable vis a vis les autres citoyens et non obéir au doigt et a l’oeil comme le démontre cette vidéo
      Je me demande si ce maire en question veut le bienfait de ses citoyens en agissant ainsi où de les importuner afin de ne pas répondre à leurs questions
      Si c’est de ne pas répondre aux question ,on pourrait alors se demander la raison de ce refus
      Quand on a des chose a cacher généralement ça ne sent pas très bon

    • @momo292

      3 janvier 2013
      17h03
      À quand une commission d’enquête sur la police?
      ************************
      Bonne idée, après les bandits en cravates, les bandits en uniforme. Ou les épais (ses) qui coûtent cher mais qui travaillent le moins possible.

    • Si les policiers poussent trop loin le bouchon de leur effronterie le peuple va se révolté et attaquer les famille de ces policiers.

    • @danichan
      L’élue avec le sourire fendu jusqu’aux oreilles..est dans l’opposition!

      Le dossier du Boisé des Hirondelles est un dossier pourri depuis le début.
      Un sénateur qui veut vendre son terrain (zoné blanc) pour y construire
      des grosses cabanes semblables à celles qu’on retrouve partout dans
      ce quartier.
      Un groupe d’opposants (dont certains sont voisins du futur développement)
      fait durer le chialage pour continuer à profiter de ce bout de forêt qui est
      voisin du parc.

      Le gouvernement vient d’acheter des terrains pour agrandir le parc du
      Mont St-Bruno l’automne dernier et n’a pas jugé bon d’acheter le Boisé
      des Hirondelles pour l’annexer au parc, jugeant que le coût était probablement
      trop haut et laissant le sénateur disposer de son terrain comme il le voulait.
      Le sénateur attend juste de savoir si le Ministère de l’Environnement est
      d’accord avec son projet pour commencer le lotissement.

      En attendant:
      Le maire est d’accord avec le projet pour les taxes que ça va amener à la ville.
      Le MEQ prend son temps pour faire connaître sa décision et
      ça fait un paquet de concitoyens pas contents et des assemblées houleuses.

      Le maire s’est fait pogner avec plein de caméras autour et ceci explique
      le grand sourire de l’élue et ses commentaires dans le vidéo….

      C. Rivard

    • Il est facile de voir sur cette vidéo, pour n’importe qui demeure à Saint Bruno, une assemblée “paquetée” par les membres d’un parti qui veut gagner les prochaines élections en novembre prochain. Une de leur représentante siège déjà au conseil municipal. Pour la plupart des Montarvillois, on sait que les membres de l’opposition font beaucoup de “millage” sur le dossier du boisé des Hirondelles du Mont Saint Bruno. Je ne suis pas un partisan du maire Claude Benjamin et encore moins de ses politiques de développement de ma ville. Mais comme le disait un intervenant plus tôt, quel est le fameux contexte de cette réunion? La vidéo, telle que vue, nous montre des choses inacceptables en démocratie qui mérite d’être dénoncé. Mais cette vidéo peut sembler aussi être un coup monté, surtout en regardant les visages de citoyens dans la salle que je reconnais et qui grenouillent au sein du parti de l’opposition depuis un bon bout de temps.

      Il faut parfois se méfier de ce que l’on voit sur Internet.

    • @André_Laroche,
      Merci pour votre réponse à incubus, il n’y a rien à rajouter, tout est dit. Vos commentaires a été plus modérés que les miens, hélas ma réponse à ce pseudonyme incubus fut censuré.
      M.Leduc

    • C’est bien beau, critiquer. Mais si on commençait par s’intéresser aux enjeux municipaux (notre municipalité et notre argent) en s’informant, en votant aux élections municipales et en incitant les autres à le faire? Le suffrage universel est un droit acquis de haute lutte, même ici, et il n’est pas invulnérable.

    • Ce serait le fun de voir Patrick Lagacé dealer avec ces ti-counes de citoyens qui finalement se donnent tous les droits, de façons infinies, sur toutes les causes.

      Je peux comprendre certaines frustrations de citoyens, mais à un moment donné, ça ne finit plus des gens qui s’opposent à tout, tout le temps.

      Aux gens de voter en temps et lieu. Après ça, assumez la démocratie. Sinon, ça ne finit plus.

    • On en revient au même débat que quand la 728 est sortie de l’ombre… Avez-vous vu les deux pauvres petites filles policières ne pas savoir quoi faire quand le maire de l’âge de leur père leur dit de sortir quelqu’un ??? Elles ne sont pas certaines (avec raison), mais elles le font quand même car elles sont habituées d’obéir à l’autorité…. Devrions-nous changer la formation de nos policiers??? Je crois que oui, et la question s’impose de plus en plus!

    • @ben6030
      ”Aux gens de voter en temps et lieu. Après ça, assumez la démocratie. Sinon, ça ne finit plus.”

      Bon, je veux bien ajuster mon premier point de vue, peut-être hâtif car effectivement l’auteur a omis une description du contexte.

      Mais d’un autre côté, cette dites démocratie dont vous vous référez et ce système de lois, n’en finissent plus d’accumuler des reproches tout à fait justifiés alors y fait quoi le citoyen?

      Changer un corrompu par un autre corrompu tout neuf? Et si il tente de s’aventurer par les chemins de la loi, il risque de se ramasser dans un roman de kafka!!! J’appelle ça maintenant le syndrome judiciaire OASIS! On va recouvrir son cas sous une épaisse couverture de dédales juridiques qui n’en finissent plus!

      Des exemples de ce que je souligne, il y en a plein l’actualité alors la respiration par le nez qui en passant est une des qualités premières qu’un dirigeant doit avoir, n’est pas trop exploitée dans cette séquence et l’exaspération du citoyen qui prend d’autre mesures que celle inscrite dans le protocole est de plus en plus justifiable. L’élu, dans le contexte actuel doit en tenir compte.

      En gros la balle est dans son camps et non des citoyens, de démontrer un comportement exemplaire car les élus ont pas mal plus de choses à se faire reprocher de ces temps ci!

    • @kanaille

      4 janvier 2013
      20h51
      Si les policiers poussent trop loin le bouchon de leur effronterie le peuple va se révolté et attaquer les famille de ces policiers.
      **********************************
      C la raison pour laquelle les Américains veulent garder leurs armes. Ils ne font pas confiance aux institutions gouvernementales. En ce moment, ns assistons à une crise de confiance ici aussi envers nos institutions. Ce que les gens semblent demander lors de cette assemblée est la transparence de de la part de cette administration. Où va l’argent? Il sert à quoi et à qui? Un droit légitime.

    • @INTRUS

      Votre commentaire est très intéressant et me ramène à l’objet d’un “blogue”.

      Un journaliste doit-il se servir d’un blogue pour informer les lecteurs ou simplement pour soulever leurs passions en fournissant souvent une information incomplète?

      Le travail d’un journaliste n’est-il pas de fournir une information complète pour donner au lecteur une juste perspective des faits?

      Pour certains il semble que non…et on l’a bien vu lors du conflit étudiant.

      J’avouerai quand même que si un blogue ne doit qu’exciter des blogueurs, celui de M. Lagacé est quasi un chef-d’oeuvre dans le genre.

    • ouch , pis ca c’est la sq donc tous les qcois payent la facture ? a quand les proceures de destitutions

      t bombal

    • pour ceux qui se demandent si on devrait en parler et bien sachez qu’il ne s’est rien dit à la ville de montreal pendant des années avec comme résultats de ce que ca donne aujourd’hui.

    • @scrachy83 : En premier lieu, ce ne devrais pas être le maire qui mène les assemblées. Un président d’assemblée neutre pourrais, suite à une demande officiel au service de police pour crainte de violence, demander aux policiers en présence d’expulser un citoyens récalcitrant. Il lui reviendrais aussi la tâche de remettre à l’ordre le conseiller qui insulte un citoyens comme dans la vidéo ici haut.
      Le fait que ce soit le maire qui mène les assemblées lui donne la légitimité de se comporter comme un potentat si ça peut servir ses intérêt.

    • Monsieur Lagacé,
      Nous voyons ici une bribe éditée par des opposants. Peut-être ont-ils raison, peut-être pas…peut-être pas blanc ou noir non-plus. J’espère que vous vous êtes donné la peine de demander le point de vue du maire avant de le qualifier comme vous le faites. Sinon c’est déplorable, voire condamnable pour une tribune la vôtre. Je commence sérieusement à me questionner sur votre éthique de travail, vous me semblez devenir tellement tendencieux avec le temps. Êtes-vous en mesure de nous rassurer à ce niveau?

    • Innaccceptable, j’ai l’impression que de plus en plus que partout ils essaient de faire taire les citoyens.

    • La police ici est nettement au service d’un maire qui ne tolère pas la dissidence. Le chef de cette police, et non les policières, doit être sérieusement questionné. Il s’agit de savoir cependant si les citoyens en question abusent de leur droit de parole et de quelle manière ils le font. Et même là, j’estime moi aussi que le police est plus utile ailleurs.

    • À Anonymus99, si ça peut vous éclairer, je vous suggère de lire le commentaire de Divad du 5 janvier, la dénonciation n’est pas une preuve de transparance.

    • Le maire de st-Bruno devrait prendre exemple sur le maire Jean Tremblay de Chicoutimi lors des séances du Conseil. Le maire Tremblay, qui n’est pas “achalé” comme on dit au Saguenay, mais ne fait jamais sortir un citoyen récalcitrant, non, il argumente fort avec ce denier même si la discussion s’envenime un peu. le maire Tremblay use de psychologie et roule avec les coups……….et le citoyen part quand même content et satisfait de son intervention.

      Le maire de St-Bruno semble plutôt peureux et manque de jugement, alors il n’est pas à sa place et les citoyens devront s’en départir.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Ne faites surtout pas comme le conseiller municipal papitibi. http//papitibidemasque.wordpress.com

    • ce maire est un ancien fonctionnaire et il sais tres bien comment manipulé la politique municipal.
      ilfut élu sur des mensonges et ré-élu en utulisant une tactique politique et depuis il se sent tellement en confiance qu’il agit comme un roi sur son trone.
      si vous n’etes pas de son avis il vous traite de con et d’ignare par son arrogance et vous fait expulsé.
      malheureusement trop de citoyens de cette ville préfere s’occupé de leurs plates bandes que de ce qui arrive a l’ensemble de la ville et un jours lorsque le mal serra fait ils criront.
      comme citoyen de St-Bruno je peu vous dire que le passage de policiers dans nos rues se compte sur les doigts d’une main sur une année sauf dans les quartiers riches, cela doit etre le désir du maire

      Pierre
      St-Bruno

    • @carolvadnais. À St-Bruno, les gens sont civilisés, et en plus d’un an où j’assiste à toutes les séances du Conseil municipal, jamais je n’ai vu de réelle agressivité. Oui, le ton peut monter à l’occasion, mais quand on fait face à un mur, qui fait la sourde oreille mois après mois, années après années, et ne répond pas aux questions, c’est normal. En ce sens les citoyens ont été trop patients avec ce maire qui se prend pour un prince.
      La cause qu nous défendons est celle de la Forêt des Hirondelles, sujet qui a été très médiatisé. Une plainte a été déposée à l’Upac par le parti Montarvillois (dont une seule conseillère est issue) contre le maire et/ou le conseil de ville dans la gérance de ce dossier. Curieusement, le maire ne s’en prend pas à ceux qui ont déposé cette plainte, soit le parti de l’opposition, mais à une citoyenne n’étant membre d’aucun parti municipal, mais porte-parole de notre Regoupement pour la sauvegarde de la Forêt es Hirondelles.
      Il est arrivé au moins 2 fois que le maire ou un conseiller mente effrontément sur des sujets importants, et cette citoyenne, Mme Marilou Alarie, a pris la peine de vérifier auprès des instances concernées et est revenue avec les “vrais ” faits, ce qui met le maire et son conseil dans l’eau bouillante.
      J’aimerais souligner le fait que la seule conseillère de l’opposition, Mme Michèle Archambault, a été nommée par la revue l’Actualité parmi les 10 jeunes politiciens de la relève québécoise les plus prometteurs ! Tout un honneur pour elle et notre municipalité ! Mais au Conseil de ville, jamais un mot n’a été dit à ce sujet, et lorsque j’ai voulu le mentionner, le maire a voulu me faire taire et m’a ordonné de me rasseoir ! Élégant, n’est-ce pas ? J’ai tout de même tenu tête et ai même remis un petit présent symbolique à cette courageuse conseillère qui nage seule contre vents et marées.
      Isabelle Bernier

    • Ben oui,une faute ….fois là ;-)

    • Monsieur “Cheerleader” Lagacé,
      Je croyais qu’un journaliste devait faire un minimum de recherches avant d’émettre un commentaire et non pas devenir le mégaphone d’un groupe, qui essaie par tous les moyens de salir des réputations.
      La vidéo, que vous commentez, est un “montage” servant un parti politique, dont l’objectif premier est de dénigrer le parti au pouvoir.
      Curieusement ce montage ne montre pas les nombreuses assemblées pendant lesquelles le même groupe de citoyens s’acharnent à crier, à insulter, à sacrer, à proférer des menaces, à faire des doigts d’honneur à l’endroit du maire et des conseillers.
      Dans vos commentaires vous traitez le maire de “roitelet local” parce qu’il essaie de garder un minimum de respect. Quel choix a-t-il? Accepter les invitations à se battre physiquement?
      Puisque Laval, Montréal et Mascouche ont fourni des histoires croustillantes sur leurs maires, “ben” tous les maires sont automatiquement corrompus?
      Moi j’affirme que monsieur Claude Benjamin est un homme honnête et droit, qui a travaillé dans les meilleurs intérêts des citoyens, avec des résultats, qui feraient l’envie de bien des maires.
      Si vous êtes réellement un journaliste, et non pas un “cheerleader”, pourquoi ne feriez-vous pas une vraie enquête? Déplacez-vous à Saint-Bruno, informez-vous sur l’équipe au pouvoir, mais aussi sur l’équipe dans l’opposition. Qu’elle est la motivation première de cette dernière, protéger les citoyens ou salir un autre parti politique avec des moyens douteux?
      Interrogez-vous sur comment un parti politique dans l’opposition peut obtenir des manchettes à La Presse, à Radio-Canada ainsi qu’à TVA, sans preuve de scandale. Moi c’est là que je vois le scandale, il y a quelqu’un qui a ses “entrées” et qui réussit à faire passer des “énormités”, sans qu’il y ait une vérification des faits!
      Continuez, ne vous arrêtez pas lorsque vous apprenez qu’il y a un dossier qui a été déposé à l’UPAC contre l’administration Benjamin, c’est le même parti de l’opposition qui a présenté ce dossier “sans aucune preuve”, mais associer l’UPAC à la mairie de Saint Bruno, ça fait les manchettes et c’est vendeur!
      Si avez le courage de faire une telle enquête et d’écrire un article sur vos conclusions, alors peut-être que je reprendrai plaisir à vous lire!

      Jean P. Richard
      Résidant de Saint-Bruno depuis plus de 36 ans!

    • Une forme de dictature éhontée de la pat d’un maire qui n’a absolument aucun respect de l’opinion des citoyens qui l’ont elu. Cette video à elle seule(dans sa version originale) justifie suffisamment d’éjecter cet elu tout à fait incapable faire face à la musique par lui-même et qui doit avoir recource à une force tierce pour le défendre de quoi?, de rien du tout. la moitié des profs de secondaire font face à une opposition 3 fois plus féroce quotidiennement dans leur classe que ce pauvre petit Dagobert à qui je ne donne pas cher de sa peau aux prochaines élections.

    • ça fait des années que je dis que ça prendrait un mécanisme pour évincer un élu avant la fin de son mandat si il ne fait pas l affaire

    • La police municipale relève du maire.
      La bonne marche des séances du Conseil relève du maire.
      La police assure la bonne marche des séances présidées par le maire.

      C’est pourtant simple.

      Des opposants au maire interviennent de façon non conforme aux procédures.
      On les expulse pour refus répété de se conformer aux procédures.
      Je cherche le scandale, mais je ne le trouve pas.

    • @papirich

      on peut sortir un journaliste du journal de montreal mais pas sortir le journal de montreal d’un journaliste,

    • @ respectable

      Votre commentaire au sujet de M. Lavallée (Alias Papitibi) est on ne peut plus cheap sachant que M. Lavallée vient de perdre sa fille, sa petite-fille son gendre et la fille de ce dernier dans un accident d’auto pas plus tard que le 3 janv. dans le Parc de LaVérendry

      Ayez un minimum de respect mais bon la décence et le respect ne font certe pas parti du peu de qualité humaine que vous ayez.

      G.Duquette

    • @M. Duquette, qui vous dit que le Lavallée qui vient perdre sa fille se nomme Pierre Lavallée? Lavallée est un nom très commun, en Abitibi comme à Longueuil. Pierre Lavallée est également très commun.

    • @syl20_65

      Merci de vous inquiéter de ma situation et Oui, j’ai un job! :)

      Je sais aussi que si mon boss m’ordonne d’agir dans l’illégalité ou transgresser l’éthique et que je le fais, j’oserais pas prétendre par la suite que je suis là pour “servir et protéger”. Je préfèrerais être un bon bandit qu’un mauvais policier…

      btw, on a toujours le choix dans la vie. Si vous vous dites toujours oui, posez-vous des questions.

      @scotch

      “Pourquoi croyez-vs qu’ils-elles choisissent ce métier? Pourquoi pas une formation universitaire pour les policier (es) au Québec comme en Scandinavie et en Allemagne? Pourquoi pas de statuts précaire ou à contrat comme ds l’enseignement sans avantages sociaux, sans temps supplémentaire? Une vraie vocation comme ds l’enseignement.”

      Malheureusement, les problèmes partent d’en haut. Le sommet de la pyramide déverse son vomit sur la base et la corrompt. J’en ai aucune idée pourquoi ces gens font ce qu’ils font et bien honnêtement, je m’en fou. L’attrait du pouvoir, c’est la nature de la bête.

    • Video truqué au montage..encore une fois,un journaliste de la go-gauche (Patrick Lagacé) ne fait pas sa job et encore une fois la pauvre go-gauche naïve se fait avoir..

    • @ guyhoude

      Simplement parce que ce dernier m’a contacté par courriel le 03 janv. ainsi que plusieurs autres pour m’informer de la perte qu’il vit.

      G.Duquette

    • @g.d uq et te, je vous ai déjà vu triturer allègrement la réalité. Comme verret , je me garde donc une petite gène envers vos dires qui sont parfois des élucubrations. Présentez un avis de décès officiel ou une équivalence sérieuse et on verra.

    • ¨Ca fait drôle et désolant de voir ça…Est-ce que une nouvelle mode de pouvoir de nos élus municipaux !!! Je suis de St-Constant et il se passe la même chose avec notre ”merveilleux”maire qui pense qu’il a tout les droits !!! Hé gens de St-Bruno… Les élections s’en viennent ………..

    • St-Bruno la ville la plus riche au Québec?

      Elle est bonne celle-la. Meme pas proche de Westmount ou Mont-Royal. La ou des maisons de 2 millions se vendent pour le terrain, i.e. etre rasees et rebaties. Et meme pas dans les meilleures localisations.

      Il serait fort dommage qu’il s’agisse d’un montage, et que des coupes stratégiques aient été effectuées. Ayant lu sur le sujet, je suis persuadé que les protestataires ont raison, mais les coupes ont pour effet de discréditer le document.

    • Un journaliste qui dit que la SQ et la police de St-Bruno (Longueuil) sont des polices politiques et que le SPVM ne l’est pas. Lol La police est politique. Point à la ligne. Lisez la loi sur la police qui sert de loi pour la déontologie policière et faites des plaintes en déontologie policière pour voir le résultat. Vous allez voir comme c ridicule. Matricule 728 est toujours une employée du SPVM malgré le nombre de plaintes contre elle et une preuve accablante.

    • Intolérable ! , on se croirait en Russie.

      J’espère que le Ministre de la Justice du Québec interviendra auprès de l’employeur de ces bœufs.

    • @ verret
      La police est supposé être là comme servant public avant de servir le maire et sa corporation !! C’est écrit dans son serment d’office, un peu plus d’info sur le sujet ne te ferait pas de tort …

    • Merci d’avoir mis cette vidéo en ligne. À première vue, de tels incidents peuvent sembler anodins avec tout ce qui se passe sur la planète. Malheureusement, c’est loin de l’être. Sur fond d’une “certaine” courtoisie, c’est de la répression tout court. “Tu n’es pas d’accord avec ce que je dis, tu sors…”. Cela ressemble drôlement à une mini-dictature et c’est pas parce que l’on rit que c’est drôle. Les policiers devraient s’opposer à une telle utilisation de leur pouvoir, et pour ce faire, leur chef de police devrait les appuyer et dire au maire que ce n’est pas le travail des policiers de faire des interventions non justifiées de ce genre. Quiconque a, à quelques reprises, regarder et écouter les débats de l’Assemblée nationale, sait très bien que lorsque les débats sont chauds tous les

    • Merci d’avoir mis cette vidéo en ligne. À première vue, de tels incidents peuvent sembler anodins avec tout ce qui se passe sur la planète. Malheureusement, c’est loin de l’être. Sur fond d’une “certaine” courtoisie, c’est de la répression tout court. “Tu n’es pas d’accord avec ce que je dis, tu sors…”. Cela ressemble drôlement à une mini-dictature et c’est pas parce que l’on rit que c’est drôle. Les policiers devraient s’opposer à une telle utilisation de leur pouvoir, et pour ce faire, leur chef de police devrait les appuyer et dire au maire que ce n’est pas le travail des policiers de faire des interventions non justifiées de ce genre. Quiconque a, à quelques reprises, regarder et écouter les débats de l’Assemblée nationale, sait très bien que lorsque les débats sont chauds tous les députés pourraient être “sortis” car le président de la Chambre en arrache parfois avec eux. Merci de toujours rester vigilent pour ce genre de chose.

    • @anonymous99

      La police est là pour faire régner l’ordre. L’ordre est défini en fonction de la conformité aux règles en vigueur. Quiconque ne s’y conforme pas trouble l’ordre et s’expose à une expulsion. Je n’ai vu personne se faire expulser simplement pour avoir, calmement et au lutrin, posé une vraie question.

    • @verret
      6 janvier 2013
      14h19

      Oui mais …. l’ordre par la justice, ou la justice selon l’ordre ?

    • Pauvre Verret, dans le vidéo, l’évidence des questions parle d’elle-même, joues-tu à l’autruche et le mouton du système ??

    • Des bagarres menées par des péquistes minoritaires et dans l’opposition pour déloger un maire lié aux libéraux. Pauline Marois leur a donné l’exemple dans un effort de démolition des libéraux puis de l’ordre public en portant le carré rouge et en tapant de la casserole.

      Une police politique ? Rappelez-vous qu’un des premiers gestes de Marois fut de remplacer le chef de la Sûreté du Québec qui ne partageait pas son approche de l’administration policière !

      En attendant, je présume que les autorités de Saint -Bruno ou de simples citoyens de Saint-Bruno pourraient porter plainte auprès du Conseil de la Presse pour connaître toutes les recherches menées par Patrick Lagacé avant de diffuser cette vidéo.

    • @dkca

      Je ne vois pas ce qu’il y a d’injuste à baliser, même assez étroitement, le privilège d’assister aux délibérations du Conseil. Comprenons-nous bien: je n’excuse pas les décisions du maire, que des enquêtes fouillées exposeront peut-être éventuellement comme contraires aux bonnes règles de gouvernance municipale.

      Je dis simplement que les citoyens s’opposant au maire ne peuvent pas impunément détourner les séances du Conseil comme bon leur semble, en bafouant les règles et en blâmant ensuite le service d’ordre de faire régner l’ordre. Crier son indignation à tout vent, c’est mignon tout plein, mais il faut encore savoir choisir ses tribunes.

      Il faut toujours se méfier des gens qui croient que la Vérité absolue loge de leur bord. Ils ne reculent devant rien pour mettre en scène leurs adversaires de façon désavantageuse et habituellement fort partiale. J’en veux pour preuve les manifestations annuelles contre la brutalité policière, dont le seul but est de provoquer des actes de violence nécessitant une répression, répression qu’on peut ensuite dénoncer à gogo.

    • @anonymous99

      Un peu de respect, si ça ne vous ennuie pas trop….

    • @ verret
      C’est vous qui manquez de respect à l’intelligence de Patrick Lagacé et de la majorité ici … Je ne suis pas ici pour défendre les moutruches du système, je serai toujours là pour les dénoncer haut et fort …

    • @anonymous99

      Grand bien vous fasse.

    • Pas surpris “pan toute” !
      Ya des citoyens violents à chaque coin de rue voyons !

      Paranoïa !

    • @ verret 6 janvier 2013 15h11

      Très explicite. Voilà.

    • @Mjbj

      6 janvier 2013
      15h09
      Des bagarres menées par des péquistes minoritaires et dans l’opposition pour déloger un maire lié aux libéraux. Pauline Marois leur a donné l’exemple dans un effort de démolition des libéraux puis de l’ordre public en portant le carré rouge et en tapant de la casserole.

      Une police politique ? Rappelez-vous qu’un des premiers gestes de Marois fut de remplacer le chef de la Sûreté du Québec qui ne partageait pas son approche de l’administration policière !

      En attendant, je présume que les autorités de Saint -Bruno ou de simples citoyens de Saint-Bruno pourraient porter plainte auprès du Conseil de la Presse pour connaître toutes les recherches menées par Patrick Lagacé avant de diffuser cette vidéo.
      *********************
      C un peu normal, elle a failli être assassinée. N’importe qui aurait pris la même décision. On sait qu’il y a enquête aussi sur des hauts dirigeants à la SQ. Ceci explique cela.

    • jpz779: “Ça va se régler quand le PQ va décider d’inclure ce territoire dans le parc national mais pour cela le pire c’est que les contribuables québécois vont devoir payer”

      Exactement le noeud du problème. En clair, le plan des opposants est de foutre la merde au conseils et de faire passer l’administration de la Ville comme incompétente. Éventuellement, les gouvernements supérieurs tenteront de calmer le jeu en achetant la paix (lire: en rachetant le terrain pour plaire à un petit groupe de citoyens). Après tout, ça a marché ce printemps… Et il faudrait qu’en plus qu’ils rachètent le terrain à une fraction de sa valeur!

      Vous avez (à ce que je sache) un terrain déjà zoné résidentiel et privé, acquis depuis fort longtemps. Il ne s’agit pas d’un terrain de la Ville et zoné vert, quelque chose que le PMAD aurait pu couvrir. Il s’agit d’un terrain privé, dont le seul défaut est d’être adjacent à un grand parc. Si un gouvernement veut forcer un propriétaire à lui revendre un terrain, appellons un chat, un chat: c’est de l’expropriation.

      Dans ce cas-ci, vous avez donc un propriétaire qui désire avoir un juste prix pour un terrain dans lequel il a investi, et des opposants qui (bien sûr) voudraient bien racheter ces terrains pour moins que rien. À defaut de pouvoir le faire eux-mêmes, l’alternative est de forcer le gouvernement à faire la job. Qui a raison et qui a tort?

      Quand les séances de conseil de ville sont toujours perturbées par les mêmes lobbyistes qui viennent sans cesse rabattre les oreilles des élus (et des autres de l’assistance qui ont d’autres chats à fouetter), je peux comprendre qu’à un moment donné faut désigner certains comme étant persona non grata.

    • Des recours sont possibles devant de tels abus. Déontologie policière, poursuites au civil.

    • En fait faut reconnaître que la police est une drôle de bibitte. Coupée de jugement de par la nature même de ses rapports hiérarchiques du haut vers le bas sans vraiment de questionnement, comme l’armée, mais un peu plus près du peuple. Nos sociétés étant profondément divisées en deux, le pouvoir faisant en sorte que la gouverne ne s’éloigne pas trop du porte-feuille de ce dernier, a de tous temps eu recours à cette masse un peu informe facilement contrôlable avec d’excellents avantages et en prime un ” gun dan’l holster” qui tire toujours dans la même direction , avant tout sur son bon peuple et cela au premier ordre du supérieur . Il suffit de voir la démesure des funérailles d’un policier pour se convaincre qu’ils s’arrangent toujours pour bien parraître en toutes circonstances, et nous faire la preuve par 10,000 képis qu’ils sont toujours près à mourrir pour nous. Il y a eu 3 fois plus d’agents de sécurité postés sur les grands chantiers routiers morts au travail l’an dernier que de policiers morts en «devoir»…et pourtant!

      Instrument de changement? Bof! Une patente bin rodée et surtout, bin huilée. on n’a qu’à regarder les dernières années à Laval. Pendant que les citoyens se font fourrer sans limites arrive l’affaire de la jeune policière Valérie Gignac. Pendant toute la journée les corps policiers de la province, Montréal, Québec, Longueuil etc défilent avec leurs autos patrouilles dans les rues de Laval pour manifester leur solidarité avec nos taxes. Le jour des funérailles la Sûreté du Québec remplace tout le corps de police de Laval pour les cérémonies avec toutes la quérielle de p’tits politiciens venus s’épancher. Et pendant tout ce temps là les bandits courraient les rues de la ville sans être importunés le moins du monde par ceux sensés nous protéger.
      Alors les p’tits maires, leur garde rapprochée on repassera.

    • J’ai envoyer ce message à France soir et au journal le Figaro. je n’en reviens pas , et de voir les policier ne pas se servir de leur jugement c’est encore pire que tout .
      Monsieur Lagacé vous auriez du envoyer ca à vos collègue outre-mer , je le fais à votre place , c’est un sujet de porter inter-nationnal.

      SVP je demeure au Quebec et je viens de voir cette vidéo.

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FgGbhzzlYtg

      On se croirait dans une république de banane, je crois que ca mérite une opinion de votre part, au mieux un reportage.

      Merci.

    • Le domaine municipal est loind’être le seul où l’arbitraire est érigé en système. Depuis l’adoption sans la moindre discussion de l’infâme ‘politique d’intervention en matière de violence conjugale’ dans le milieu des années ‘80 sur la base d’un grossier mensonge à l’effet qu’il y avait pas moins de 300 000 femmes battues chaque année au Québec seulement, les policiers se précipitent en quatrième vitesse dès qu’un appel d’urgence est logé. Ces policiers ont l’ordre de mettre en état d’arrestation l’homme du couple, sans égard aux faits, et surtout sans effectuer la moindre enquête pour déterminer les circonstances entourant des faits. Par la suite, les petits juges de la basse-cour du Québec vont administrer à cet homme un dossier criminel de manière à couvrir le travail déficient des policiers qui agissent comme des automates dans ces dossiers bien particuliers. Voilà pourquoi il est désormais impossible de vivre en couple dans cette province qui a érigé l’arbitraire en lieu et place de la loi. La situation décrite dans les réunions des conseils municipaux n’est que l’extension de ces mesures arbitraires dans un autre domaine, en droite ligne vers le fascisme.

    • Monsieur Lagacé. En lisant votre billet, je constate encore une fois le travail de sappage de la gauche sur le travail de nos policiers municipaux. Je suis un peu écoeuré de voir le discours de démolition que Radio-Canada, La Presse et tous les gauchistes du Québec font sur la profession noble qu’est la police. Il n’y a qu’à se rappeler le dernier bye-bye pour convenir qu’un discours constant et déplaisant est à l’oeuvre pour miner la police. Quel dommage. Ces professionnels font et ont fait lors du printemps érable un travail formidable. Dans le cas ici décrit, les policiers ne font qu’obtempérer aux demandes du président d’assemblée qui est le maire. Et ce maire, après multiples avertissements, ne fait que demander aux récalcitrants de respecter la procédure de ces assemblées. Je pense que vous avez perdu une bonne occasion de vous taire. Merci de publier un commentaire qui n’est pas en accord avec votre pensée.

    • @silenceondort : Vous avez une fausse idée de l’armée. Je crois que la police est pire que l’armée.

      J’ai fait deux ans de services militaires. Une des premières choses que nous apprenions pendant nos classes est que nous ne devions jamais obéir à un ordre illégal. La convention de Genève faisait évidemment partie de nos cours, mais il y avait aussi des cours de civisme et de politique. On nous répétait que nous devions toujours juger nos ordres, que nous étions responsables de nos actes et que le rôle premier d’un militaire était de défendre la patrie et le peuple, pas le pouvoir en place ou des individus particuliers.

      Toujours pendant mon service militaire, il y a eu une occasion où j’ai refusé d’obéir à un ordre direct. Ce n’était rien de grave, mais j’ai quand même refusé par principe. Petit problème, l’ordre venait d’un colonel (plein). Autrement dit, je n’avais strictement aucun recours contre lui.

      Pour lui avoir dit “non mon colonel”, il aurait pu me dégrader et me mettre en prison avec un simple coup de téléphone. Mais au lieu de cela, une fois sa frustration passée, il s’est impliqué directement pour que je monte en grade.

      Si la police pouvait fonctionner de la même façon, je crois qu’il y aurait beaucoup moins d’abus.

    • @silenceondort

      7 janvier 2013
      11h02
      En fait faut reconnaître que la police est une drôle de bibitte. Coupée de jugement de par la nature même de ses rapports hiérarchiques du haut vers le bas sans vraiment de questionnement, comme l’armée, mais un peu plus près du peuple. Nos sociétés étant profondément divisées en deux, le pouvoir faisant en sorte que la gouverne ne s’éloigne pas trop du porte-feuille de ce dernier, a de tous temps eu recours à cette masse un peu informe facilement contrôlable avec d’excellents avantages et en prime un ” gun dan’l holster” qui tire toujours dans la même direction , avant tout sur son bon peuple et cela au premier ordre du supérieur . Il suffit de voir la démesure des funérailles d’un policier pour se convaincre qu’ils s’arrangent toujours pour bien parraître en toutes circonstances, et nous faire la preuve par 10,000 képis qu’ils sont toujours près à mourrir pour nous. Il y a eu 3 fois plus d’agents de sécurité postés sur les grands chantiers routiers morts au travail l’an dernier que de policiers morts en «devoir»…et pourtant!

      Instrument de changement? Bof! Une patente bin rodée et surtout, bin huilée. on n’a qu’à regarder les dernières années à Laval. Pendant que les citoyens se font fourrer sans limites arrive l’affaire de la jeune policière Valérie Gignac. Pendant toute la journée les corps policiers de la province, Montréal, Québec, Longueuil etc défilent avec leurs autos patrouilles dans les rues de Laval pour manifester leur solidarité avec nos taxes. Le jour des funérailles la Sûreté du Québec remplace tout le corps de police de Laval pour les cérémonies avec toutes la quérielle de p’tits politiciens venus s’épancher. Et pendant tout ce temps là les bandits courraient les rues de la ville sans être importunés le moins du monde par ceux sensés nous protéger.
      Alors les p’tits maires, leur garde rapprochée on repassera.
      ******************************
      Imaginez-vs si un fou ou un terroriste décidait de faire sauter tous ces policier (es) lors de ces funérailles? Personne d’assez brillant ds la police y a pensé? Profession noble disait quelqu’un plus haut? Quand elle est exercée avec intelligence, peut-être?

    • @89170
      J’apprécie ce que vous ajoutez au débat, maintenant à savoir laquelle des deux structures, de l’armée ou de la police, est la plus progressiste convenons qu’ ici nous sommes régulièrement en contact avec des bavures policières; en temps de paix “relative” l’armée se tient plutôt bien tranquille sans trop faire de vagues. J’ai aucun doute qu’il y a même à l’intérieur de ces organisations bon nombre d’ honnêtes gens avec une réelle volonté de servir mais la quasi totale omerta lorsqu’on se retrouve en situation délicate nous prouve qu’à trop chasser le naturel, par d’habiles communicateurs, engagés pour faire le job du bon gars, le naturel revient au galot de toute la cavalerie. L’Histoire nous enseigne à toutes les périodes, même aujourd’hui que les populations ont plus à craindre de leurs propre armée et corps de police que de tous autres ennemis, à un bout du spectre, la Syrie. Pourquoi? P.c.que ces entités représentent et sont à la solde des vrais pouvoirs sous-jacents. Pas celui que l’on croit leur confier p.c.que démocratie et autres patates chaudes mais bien celui qui s’arrange bien de toute cette bêtise et illusion.

    • « Les peuples ne devraient pas craindre leur gouvernement, c’est le gouvernement qui devrait craindre le peuple… » (cf. Thomas Jefferson).

    • La police, SEULEMENT au service des élus municipaux..?

      Cet article du Guardian fait état de documents qui montrent comment le mouvement Occupy Wall Street a été étouffé par une manoeuvre concertée du FBI, du DHS, des Terrorist Fusion Centers et DES GRANDES BANQUES.

      http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/dec/29/fbi-coordinated-crackdown-occupy

      La réalité rejoint les porteurs de capines en aluminium…

    • anonymous99

      « Les peuples ne devraient pas craindre leur gouvernement, c’est le gouvernement qui devrait craindre le peuple… » (cf. Thomas Jefferson).

      « Les citations de personnes prétenduement célèbres ou importantes ne valent pas mieux que celles des citoyens ordinaires » (cf. Hermy David).

      Cela étant dit, ces policiers devraient être poursuivis en déontologie pour ne pas avoir fait leur job correctement. Leur job est d’appliquer la loi (en théorie, car en pratique c’est autre chose), pas d’obéir automatiquement aux leader politiques.

    • @g.d uq et te, vous aviez raison cette fois-ci. Une fois n’est pas coutume, vos dires sont confirmés ici: http//papitibidemasque.wordpress.com

    • Patrick Lagacé fait-il preuve de jugement et de sens critique lorsqu’il commente un vidéo Internet? http://blogues.lapresse.ca/lagace/2012/12/18/peurs-de-parents-il-faut-maintenant-se-mefier-des-aigles/
      Il l’a fait exprès pour me faire rire, rassurez-moi?

    • @scotch

      Est-ce qu’on ne pourrait pas étudier d’autres procédures de nomination des chefs de police que celles qui existent maintenant ?

    • « Les citations de personnes prétenduement célèbres ou importantes ne valent pas mieux que celles des citoyens ordinaires » (cf. Hermy David).

      Ah! Ah!

      Comme vous êtes drôle!

      Laissez-moi deviner:

      Toutes les opinions se valent…

      C’est ça??

    • rogiroux

      Vous avez quelque chose d’intelligent à dire ou juste des niaiseries?

    • @Hermyy, 20h05 : ne nourrissez pas un troll.

    • Oh la la, qu’il est bien senti votre texte sur la HSBC!
      En même temps, toutes ces magouilles sont aussi une gracieuseté de tout les nez poudrés!

      Pour les autres suivez le protocole, sinon on vous rentre dedans!

    • @Mjbj

      7 janvier 2013
      16h55
      @scotch

      Est-ce qu’on ne pourrait pas étudier d’autres procédures de nomination des chefs de police que celles qui existent maintenant ?
      ******************
      J’ai proposé comme aux États-Unis de voter pour le chef de police.

    • @ hermy ~

      Je vous ai posé la question en premier!

      Sérieusement…

      Vous pensez que toutes les opinions se valent?

    • @ hermy ~

      C’était pourtant une question toute simple et légitime qui découle
      de votre commentaire voulant que toutes les opinions se valent…

    • Quand un élu municipal est honoré: “le coloré maire de la ville de Québec a été élu quatrième meilleur maire au monde en 2012 par la Fondation City Mayors”. Il y en a qui vont se lever plusieurs fois cette nuit pour haïr Québec…

    • Rogiroux,

      Les opinions se valent ou se valent pas en fonction des idéologies dont elles font partie.

      Mais pour revenir sur mon affirmation qui a déclenché chez vous cette réaction, je m’explique d’avantage. Ce n’est pas parce que quelqu’un a de la notoriété que cela donne à son opinion une importance (dans l’absolue, et non en terme médiatique et d’influence puisqu’une personne connue aura nécessairement plus d’impacts sur la société) supérieure à celle d’un citoyen ordinaire. C’était simplement ma manière de me distancer de l’élitisme.

    • “Les opinions se valent ou se valent pas
      en fonction des idéologies dont elles font partie.” (hermyy)

      Naahhh! Faut être adepte de la pensée unique pour dire ça!

      Si une seule idéologie était la bonne, il n’y aurait jamais de choc des idées
      et la société ferait du sur-place ou tournerait en rond!

      “Ce n’est pas parce que quelqu’un a de la notoriété que cela donne à son opinion une importance [...] supérieure à celle d’un citoyen ordinaire.”

      En effet! C’est même plutôt l’inverse! ((rires))

      On acquiert de la notoriété quand nos opinions (idées!) modifient les idéologies, influencent la société dans son ensemble et, de ce fait même, changent celles du citoyen ordinaire.

      Je ne parle pas ici d’une personne connue qui épouse une cause quelconque et devient un simple porte-parole ou encore d’un *quidam* qui utilise une citation d’un personnage connu tel Thomas Jefferson sans tenir compte du contexte de l’époque.

      Tout le monde a droit à son opinion mais toutes les opinions n’ont pas la même valeur à priori! Elles ne sont pas égales et n’ont pas le même poids. Certaines sont plus étoffées, robustes, sophistiquées et crédibles que d’autres car elles sont supportées par la logique, un raisonnement éclairé, une recherche approfondie et une solide argumentation intellectuelle qui tient compte du contexte social pertinent.

      Une opinion sans substance et qui s’appuie sur l’ignorance et/ou les préjugés se défend difficilement et ne constitue qu’une simple affirmation qui ne peut en aucun cas mettre à l’abri de la critique (ou du ridicule ou même du mépris!) celui qui la profère.

      Et si vous voulez vous distancer(?) de l’élitisme comme vous dites, j’espère que ce n’est pas pour vous rapprocher du gros bon sens du peuple dont les opinions sont basées trop souvent sur l’ignorance, la peur, des préjugés et des réactions émotives à des événements particuliers.

      “la liberté et l’ignorance ne sont jamais allées de pair et ne le seront jamais.”
      (Thomas Jefferson)

      Ça, c’est une citation qui sera toujours de mise… peu importe le contexte!

    • @ralbol
      J’ai lu l’article du Guardian, et ça m’a rappelé le scandale éclaté au milieu des années 90 lorsque la C.I.A contrôlait l’entrée et la vente de la dernière née des drogues “cheap” (surtout distribuée dans les guettos noir), le crack, principalement en Californie avant de s’étendre comme une traînée de poudre aux autres états. Avec l’argent ainsi recueilli elle, C.I.A (et FBI, DEA, fournissait les fonds pour les opérations illégales des Contras en Amérique Centrale.

      “Same story, same glory!” comme ils disent. Fait curieux, ou prévisible, le journaliste d’enquête Gary Webb, à l’origine du dévoilement a été mis sur une liste noire l’écartant de la scène. En 2004 il a été retrouvé “suicidé” de 2 balles dans la tête!

    • @ silenceondort

      - «J’ai lu l’article du Guardian, et ça m’a rappelé le scandale éclaté au milieu des années 90 lorsque la C.I.A contrôlait l’entrée et la vente de la dernière née des drogues “cheap” (surtout distribuée dans les guettos noir), le crack…»

      Oui, mais ici on assiste, selon moi, à un phénomène encore plus fondamentalement pervers et dangereux: le capitalisme faisant tout ce qu’il faut pour se maintenir, au mépris des droits et libertés individuelles et collectives.

      On voit ici les Rois-Banquiers «collaborer» avec leurs outils du pouvoir afin de réprimer toute remise en question de leur suprématie.

      Une telle manoeuvre laisse entrevoir jusqu’où les tenants de la finance sont prêts à aller pour maintenir leur mainmise sur les rouages de l’économie et garder le présent système en place.

      Disons que «ça r’garde mal» pour les changements que nous devrons absolument faire quand le présent système économique atteindra sa limite et la fin de sa vie utile, dans approximativement 18 ans…

    • rogiroux

      “Naahhh! Faut être adepte de la pensée unique pour dire ça!

      Si une seule idéologie était la bonne, il n’y aurait jamais de choc des idées
      et la société ferait du sur-place ou tournerait en rond!”

      Vous le faites exprès ou vous ne savez pas lire? Quelle pensée unique? Les opinions se valent ou non selon l’idéologie que les gens ont, c’est-à-dire qu’un individu qui est tellement immergé par sa propre idéologie aura tendance à penser que l’opinion contraire n’a aucune légitimité, tandis qu’une personne plus modéré aura plus de facilité à accepter que d’autres personnes peuvent penser autrement.

      Tant qu’à votre affirmation selon laquelle le gros bon sens du peuple est fondé sur la peur et des préjugés, et bien sachez que c’est justement lorsqu’une élite trompe le peuple avec des mensonges que ce dernier est habité par de tels sentiments. On est en démocratie ou on ne l’est pas…

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Rogiroux,

      Vous le faites exprès ou vous savez pas lire? De quelle pensée unique parlez vous? Les opinions se valent selon les idéologies que les gens ont. Une personne tellement imprégné de son idéologie aura plus de mal a accepter les opinions contraires qu’une personne plus modéré qui acceptera plus facilement la légitimité des autres.

      Tant qu’à votre affirmation selon laquelle le gros bon sens du peuple est habité par la peur et des préjugés, cela se produit lorsqu’une élite trompe le peuple avec des mensonges dans le but d’en retirer un profit.

    • @ralbol
      Ouf! Oui, j’avais bien compris que les méthodes se rafinent de plus en plus et que les “chummies” se parlent, articulent et coordonnent leurs actions, dictant au pouvoir, qu’ils ont généreusement mis en place, la marche à suivre. Les petites policières un peu gauches dans la salle du Conseil de Saint-Bruno de Montarville ont les gènes méticuleusement bien implantés de tout ce que précède.
      J’ai lu sur ce blog, en m’étouffant presque, qu’il s’agissait avant tout du maintien de la Loi et de l’Ordre. Faudrait peut-être définir de quelle Loi et de quel Ordre on parle, avant tout.

    • @ Rogiroux
      Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être !

    • “Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être !”

      Merci à Nostradanonymous99 pour cette excellente platitude
      sans doute dénichée dans un biscuit chinois!!

      J’aime mieux ceci:

      Freedom’s just another word for nothin’ left to lose
      Nothin’, that’s all that Bobby left me, yeah
      But, feelin’ good was easy, Lord, when he sang the blues
      Hey, feelin’ good was good enough for me, mm-hmm
      Good enough for me and my Bobby McGhee

      La da da
      La da da da
      La da da da da da da da
      La da da da da da da da
      Bobby McGhee, yeah

      Woo
      La da, la da, la da, la da, la da, la da, la da, la la
      Hey, hey, hey Bobby McGhee, yeah
      La da, la da, la da, la da, la da, la da, la da, la
      Hey, hey, hey, Bobby McGhee, yeah

      ( Kris Kristofferson/Janis Joplin)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2008
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité