Patrick Lagacé

Archive du 3 janvier 2013

Cette vidéo du site 99% Media est troublante pour deux raisons :

1- Elle montre des policiers qui subordonnent leur jugement à celui d’un élu municipal, dans des situations où l’élu municipal a tout à gagner à se servir de « sa » police à des fins politiques

2- Elle est l’incarnation d’une manie plutôt vilaine de certains élus municipaux — à Mascouche, notamment — d’utiliser la police pour étouffer les manifestations de colère et/ou les questions des citoyens.

La vidéo a été filmée à Saint-Bruno de Montarville*, où le maire Claude Benjamin mène une assemblée du conseil municipal avec, dans la salle, des policiers. Ces policiers sont là pour obéir au doigt et à l’oeil du maire qui, quand il juge qu’un citoyen est hors d’ordre, intime aux agents d’expulser ledit citoyen.

Ce n’est ni normal ni sain. Les policiers sont des professionnels à qui la société donne le droit d’utiliser la force ; ils ne devraient pas être à la remorque d’un maire qui désigne arbitrairement qui a le droit, ou pas, de lui poser des questions et de quelle manière, Ponce Pilate-style. Ce qu’on voit dans la vidéo, je pense notamment à ce Monsieur qui passe un commentaire alors qu’il n’a pas officiellement le droit de parole, est clairement l’expulsion arbitraire de citoyens jugés emmerdants par un roitelet local.

Le roitelet local — en l’occurence M. Benjamin — a tout à fait le droit d’être indisposé par des citoyens qui talonnent sa gestion de la ville, même si on peut penser qu’un élu municipal devrait avoir la peau un peu plus épaisse. Mais le Service de police de la Ville de Longueuil — dont fait partie Saint-Bruno — n’est pas obligé d’obéir au doigt et à l’oeil d’un maire comme ça, à des fins politiques. Car quand vous ordonnez à deux policiers de sortir quelqu’un qui n’a rien fait de mal, sinon de vous avoir contrarié en public, vous le faites à des fins politiques.

Les policiers sont assez grands pour savoir quand intervenir et de quelle manière. Ce qu’ils font là, sur ces images, c’est le job de gardiens de sécurité de type GARDA qui veulent satisfaire leur client. Ce n’est pas un job de police.

Et au jeune agent qui, à 4:10, dit « Vous avez pas besoin de filmer ça », deux choses : ce n’est pas à la police de dire qui peut filmer quoi et quand ; c’est justement nécessaire de filmer quand de petits maires locaux incapables de se défendre comme des grands sans l’aide du bras constabulaire.

*Dans la version originale de ce billet, j’avais écrit Saint-Bruno, plutôt que Saint-Bruno de Montarville.

Lire les commentaires (243)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2009
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité