Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 7 novembre 2012 | Mise en ligne à 11h12 | Commenter Commentaires (75)

    Kim Lizotte, GND et l’abus du concept de sodomie

    Il y a très longtemps de cela, dans une chicane qu’il ne servirait à rien de décrire ici, un type m’a un jour signifié son déplaisir à mon égard. Personnellement, je crois qu’il était totalement dans le champ, mais toujours est-il qu’il s’est lancé dans ce courriel dans une assez brutale description de ce qu’il songeait à me faire, là, dans cet instant de colère où il ne semblait plus se posséder tout à fait.

    Ça impliquait son organe mâle rendu encore plus mâle par l’injection de sang dans les tissus caverneux. Ça impliquait aussi le mien orifice qui ne voit jamais la lumière du jour. Il me menaçait de sodomie.

    Loin d’avoir peur, j’avais été diablement amusé et médusé. Oui, bon, le type était français, et les Français ont mille et une qualités, mais il faudra bien m’expliquer pourquoi la sodomie fait à ce point partie du registre d’injures de nos cousins, que ce soit sous la forme du nom (enculé !) ou du verbe (Va te faire enculer ! / Je vais t’enculer !). Amusé parce que, bon, parce que… Faut-il vraiment que je vous fasse un dessin ? Disons que tu parviens à casser la gueule du gars qui te tape sur les nerfs, on jase, là…

    Après, tu vas baisser ta braguette, canaliser suffisamment de pensées érotiques vers tes tissus caverneux et… et… et me faire ça ? Pour une chicane qui porte sur une fille ?

    J’y vois personnellement un manque de cohérence, mais bon, c’est juste moi, what do I know

    Mais si l’allusion à une menace de sodomie lancée par un hétéro à un autre hétéro demeure comique — mais laisse en suspens la question de la fixation des Français pour ce geste, ce qui fera ou pas l’objet d’un autre billet —, il reste qu’elle est troublante dans d’autres contextes. Quand on la lance à une femme, par exemple ; notamment à une femme qui prend la parole en public pour dire des choses qui causent du déplaisir chez certaines personnes. Kim Lizotte, l’humoriste qui a dit certains trucs qui ont déplu à un certain segment de la population qui voue un culte à des émissions de radio (aux Francs tireurs, il y a quelques semaines, à propos de RadioX), s’est ainsi retrouvée dans une tempête médiatique où elle a dû faire face aux insultes de ce segment de la population édentée. Parmi ces insultes : des allusions au fait qu’elle aurait bien besoin, pour voir la lumière de la Libârté Vérité, d’un sexe mâle bien dur dans cet orifice qui ne voit jamais la lumière du jour.

    Profitant de la recrudescence de cette allusion-menace à l’occasion du verdict de culpabilité prononcé à l’égard de Gabriel Nadeau-Dubois, Kim en a profité pour faire le point sur la métaphore du sexe anal sur son nouveau et très déridant blogue du magazine Urbania. J’ai moi-même vu quelques commentaires sur le twitter d’édentés intellectuels se délectant de l’idée que GND puisse découvrir les joies de la sodomie en échappant un éventuel savon dans la douche de la prison. Passage :

    Arrêtez de penser que la sodomie est une solution à tous les maux de la terre. Oui, je fais référence ici à des commentaires haineux que GND a reçus, à des commentaires que j’ai reçus, mais surtout parce que ça m’arrive de l’entendre aussi de la bouche de personnes qui ne sont pas des trolls-pas-de-vie. Revenez-en du bon vieux « Il aurait besoin d’une queue dans le cul ». Vous avez juste l’air d’être complètement à court d’arguments. Comment argumenter intelligemment avec quelqu’un qui nous conseille de se faire enculer parce qu’il n’aime pas notre attitude, nos agissements ou nos idées ? On devrait répondre quoi pour relancer le débat ?! « Je vous assure monsieur que je pratique le sexe anal sur une base quotidienne, ne vous en faites pas pour moi ! Maintenant que c’est réglé, continuons notre débat sur le conflit étudiant ! »

    Le mystère, c’est ce qui se passe dans la tête de ceux qui utilisent la menace ou l’espoir du sexe anal sur autrui. En quoi pensent-ils que cela peut aider le discours public ? En quoi croient-ils que cela ramènera l’objet de leur vitriol à de meilleurs sentiments ou à des opinions plus en phase avec les leurs ? Je ne sais pas, mon registre d’insultes n’inclus pas ce geste-là, je suis un gars assez plate au chapitre des insultes, je m’en tiens à « Espèce de chenapan » ou encore « Mon t*b*rn*k »…

    Personnellement, je pense deux choses.

    1) le sexe anal est grandement surestimé, comme les pique-niques, selon les mots de l’essayiste américano-britannique Christopher Hitchens.

    2) ceux qui font une fixation sur le sexe anal comme insulte — je parle des hétéros — devraient tirer au clair leur fixation sur la chose. Il y a peut-être des choses à s’avouer et au 21e siècle, au Québec, je crois qu’ils ne risquent rien à vivre selon leur (peut-être) réelle nature. Je dis ça de même.

    Quant à Kim Lizotte, je lui pique la chute de son passage sur ce sujet de société brûlant, elle est meilleure que tout ce que je pourrais imaginer ici :

    Bref, arrêtez ça. J’ai vu une vidéo d’une fille qui a beaucoup de pénis dans le derrière et elle n’avait pas l’air si heureuse, épanouie et sereine que ça. (Oui, je pousse très loin mes recherches pour ce blogue)


    • Ouais …. profond comme sujet ….

    • Avertissement : commentaire horrible et insignifiant, sous prétexte de faire de l’humour…

      Peut-être que ça ne lui déplairait pas tant que ça, à GND, cette punition (oups, je voulais dire “conséquence”).

    • Peut-on avoir un lien du vidéo mentionné, question de mieux pouvoir imager ces propos ;0) ?

      benden

    • Comme le dirait Mark Twain:
      “Never argue with stupid people, they will drag you down to their level and then beat you with experience.”

    • Ouf! Voilà un sujet sur lequel on pourrait métaphoriser longtemps et largement.

      A première vue, ce que j’entends quand j’entends ”Je vais t’enculer”, c’est ni plus ni moins une menace de viol. Rien de très exaltant. Disons que ça place la personne qui profère cette menace dans un rôle plutôt méprisable… En fait, ça exprime un désir de blesser l’autre, de le dominer, aussi.

      Le fait de se faire enculer, n’est, disons-le pas seulement négatif. On peut en retirer beaucoup de plaisir, mais pour ce, il faut oser. On peut s’amuser à voir un brin de jalousie de la part des protagonistes d’une menace d’enculement, parce qu’eux, n’osent pas passer à l’acte même si cette action les rejoint au point qu’ils pensent à ça même quand ils ont envie d’assommer quelqu’un…

      Comme le dit si bien Kim Lizotte, effectivement, une personne qui ne trouve qu’a répondre des insultes au sujet d’un organe inséré dans un trou pour défendre son point de vue n’a définitivement pas grand chose à avancer pour faire progresser un sujet, aussi sensible soit-il…

    • Obama est réélu et voilà qu’ici on jase sodomie… Je dis ça de même

    • Pardon, “édentés”? C’est nouveau?

    • Peut-être que selon_moi pourrait nous expliquer sa fascination sur la chose. Après avoir lu le billet de M. Lagacé, il en remet. Il me semble qu’il est l’exemple parfait qui illustre le billet. Il dit lui-même que c’est insignifiant et horrible mais l’écrit quand même. L’humour qui tombe à plat….

    • J’ai un p’tit creux moé là…

    • Beaucoup de mots pour pas grand chose. C’est vouloir perdre son temps ou sa salive que de vouloir faire la leçon sur ce sujet. De plus, dans votre grande clairvoyance, vous attribuez aux français l’origine de ces formes d’insultes (vous avez une dent contre les grenouilles, avouez…) alors que si vous prenez la peine d’ouvrir un peu les oreilles lors de vos différentes pérégrinations à l’étranger vous noterez que de nombreuses ethnies peuvent en revendiquer la paternité (avez-vous remarqué que les américains mettent “fuck” à toutes les sauces). Bref, c’est une invective comme une autre et comme disait Confucius : “L’invective ne déshonore que son auteur”. Avec ça, plus besoin de faire un discours ou une thèse sur l’origine des noms d’oiseaux.

    • On insulte les gens en les menaçant de ce qu’ils détestent, pour ça que les insultes sont differentes pour les hommes/femmes ou hetero/homo, il me semble que c’est assez simple à comprendre et ne nécessite pas plus d’un paragraphe.

    • Bonne pub pour Kim Lizotte. Une humoriste qui pense qu’étant donné, qu’elle a un diplôme de l’école de l’humour, elle est compétente dans plein de sphères de la société. C’est vrai qu’il y a un cours d’histoire à l’ENH! On rit plus! C’est facile dire n’importe quoi quand tu as une tribune. Le bon peuple gobe tout. Quand tu as zéro formation tout comme son chum, tu te la fermes, point final.

    • Dégueu…

      @fred_flag, 7 novembre 2012, 11h53

      En effet! Mark Twain avait raison. Et comme le dirait aussi le roi Salomon: “Ne réponds pas à l’homme stupide selon son imbécillité, de peur de lui ressembler toi-même.”

    • Ouf!!! Golden_ben c’est sûr que pour pouvoir se prononcer sur un sujet de société, il faut absolument détenir une maîtrise sur le-dit sujet!!!! Et bien entendu, si on ne détient pas cette maîtrise, on ne doit en aucun temps oser se prononcer ou donner son opinion sur le sujet… surtout qu’on parle ici d’insultes, d’injures et d’enculage!!! C’est vrai, j’oubliais, avant d’insulter, d’injurier ou de menacer d’enculage quelqu’un, on doit posséder cette maîtrise en “Insultes,Injures et autres violences verbales 101″ sans quoi n’importe qui, avec ou sans éducation, pourrait se mettre à dire n’importe quoi à n’importe qui!!!!

    • Pourquoi Kim Lizotte en tant que Kim Lizotte et non son personnage d’humoriste à droit d’insulter les gens du 450 en nous traitant de gros frustré et autres choses… et que ça c’est correct. Mais que nous les frustrés du 450 on est des imbéciles de lui relancer ces mes platirudes.

    • «…peut-être qu’il aimerait ça…»

      Et présenter ça comme de l’humour. #FAIL

      D’abord, c’est le genre de «joke» que les Cro-Magnons (à petit moignon) font aux femmes qui osent s’exprimer.En laissant sous-entendre que si une femme ose s’exprimer et tient des propos qui dérangent lesdits moignons, elle est mal vous savez quoi. Et bien sûr la phrase suivante c’est «quoi, t’entends pas à rire?» C’est une tactique de déhumanisation archiclassique.

      Ensuite, pourquoi un viol anal serait-il nécessairement amusant pour la victime?

      Enfin, pourquoi lancer des rumeurs sur la sexualité de quelqu’un? Ça ne nous regarde pas.

      Et puis non, ce n’est pas une «montée de lait». C’est une montée de moutarde.

    • chtaboutte
      Sarcasme, vous connaissez?

    • Petit rappel, dans le temps de l’age de bronze, les soldats vainqueurs infligeaient ce tourment aux vaincus !
      Je me demande si le motto de l’armée Grec, ”never leave your body’s behind”, viens de cette pratique ?

    • @adpi

      Ah? C’est pour ça que les Anglos nous jettent des “fuck you” à tout bout d’champ? Mais j’aime bien le sexe moi… Ils devraient réviser leur insulte, selon votre théorie, ils devraient plutôt me dire “go to church!” ou “go study!” ou pire “go watch the Canadiens!”

    • @ouch

      “never leave your body’s behind”? Ché pas, c’est soit du mauvais anglais ou une phrase d’une complexité inouïe.

    • C’est qui ça Kim Lizotte?

    • Vulgaire and a half aujourd’hui mon Pat.

    • Kim qui?

    • Pour comprendre ce genre de comportement, il faut remonter à l’Antiquité où les guerres se perpétuaient pour des oh! ou des ah! Sans être historien, les deux exemples suivants vont un peu éclairer l’ignominie attachée à certains mots ou expressions si honnis.

      a) Donc dans l’Antiquité l’humiliation extrême que les généraux d’armée déchus devaient subir c’était justement la sodomie par les soldats vainqueurs. Pas de passe-droit, c’était la coutume guerrière d’usage. Souvenons-nous de la fin tragique de Vercingétorix! Bref, il était préférable pour un général d’armée déchu de se suicider ou de se faire suicider par son aide de camp ou autre afin d’éviter le déshonneur et la déchéance lesquels retombaient sur sa famille ou ses proches politiquement parlant.

      b) Les français utilisent “putain, enfant de putain” à tous propos. Là encore, à cette époque les bâtard(e)s avaient un sort peu enviable. La société les dédaignait totalement. Pour qu’un bâtard soit bien vu, il faillait qu’il soit reconnu légitimement par le père biologique ou acheter par un fonctionnaire puissant qui le prenait sous son aile. La vie était précaire à bien des égards dans ces temps-là. On le voit, les choses n’ont guère changées depuis.

      Yvon Turcotte

    • J’avoue que c’est un argument qui me facine. “Je n’aime pas tes positions, et tu ne penses pas comme moi. Pour te faire changer d’idée, et adopter un opinion comme le mien, je recommande une bonne sodomie hard”… … …

    • Faudrait que ceux qui souhaitent des viols à répétition à GND lors d’un éventuel séjours en prison réfléchissent un peu à la porté de leurs paroles, surtout et ironiquement en regard du jugement contre GND.

      Ne nous trompons pas, le juge libéral Denis Jacques à condamné M. Nadeau-Dubois pour avoir formulé une opinion en réponse à une entrevue. La dite opinion a été perçu par le juge comme un commandement pour l’outrage au tribunal, ce qui a rendu, aux yeux du juge, M. Nadeau-Dubois coupable.

      L’opinion pouvant maintenant officiellement être un délit, l’incitation au viol, une offense nettement plus grave qu’un outrage au tribunal, doit donc être condamné et les incitateurs, toujours selon la même logique, doivent aller en prison.

      C’est d’ailleurs pour pénaliser officiellement le délit d’opinion que Me Maxime Roy a décidé de travailler bénévolement (notons au passage que Me Maxime Roy, un autre libéral, a préféré s’attaquer à un symbole du printemps érable et adversaire du PLQ au lieu de s’attaquer à un des individu qui a empêché l’accès aux cours de M. Morasse) pour J-P Morasse. Donc si Me Roy est un homme de principe et non un simple opportuniste qui veut avancer dans le PLQ, Me Roy pourrait vous poursuivre…

      Sur une note plus légère, une blague sur la sodomie : le sexe anal, c’est comme certains cadeaux, c’est souvent plus agréable à donner qu’à recevoir.

    • @golden_ben

      Vous pensez que pratiquement tous les animateurs de radio-poubelles devraient se la fermer !!!

    • @fred_flag
      Comme dirait Mark Twain:
      “Never argue with idiots, they’ll drag you down to their level and beat you with experience.”

      Hahaha! Classique! J’aime bien aussi cette autre version:

      “Never argue with an idiot, bystanders won’t be able to tell the difference.”

      :)

    • Un sujet très loin de la rectumitude politique habituelle.

      Les “abuseurs de sodomie” veulent faire ressortir le “colon” en nous.

      Fixation anale ou phallique : La fixation atteste le poids du passé et de la difficulté à s’en dégager. La fixation est intrinsèquement liée à la régression dans la causalité des névroses. -Wikipedia

      Comme ces gens sont “fixés” sur deux stades, ça montre comment ils sont mélangés dans leur tête. Ils ont juste besoin d’être soigné. Et leur donner un micro n’est pas une bonne thérapie (ça fait trop penser à une queue !!).

    • concept de sodomie????

    • @ouch

      Alors elle porte bien son nom cette “Age de…bronze” !

    • Dernière couverture de Charlie Hebdo…

      http://www.charliehebdo.fr/la-une

      Pertinente vous trouvez pas?

    • - «…l’abus du concept de sodomie.»

      Pourtant, ces gens ont habituellement une belle brochette d’amis…

    • @simon_C
      Le juge nous fait du bla bla sur la démocratie dans son jugement et crée un délit d’opinion.

      Le batonnier du québec en fait du pareil dans le devour d’aujourd’hui en nous recommandant de nous la fermer au lieu de critiquer la justice.

      Ces deux moineaux parle de la démocratie mais ce sont eux qui s’accordent le mieux avec les régimes autoritaires. Les deux nous demandent de nous taire et d’obéir.

    • okayyyy… pis on est suppose penser -eeeee- dire quelque chose la????

    • Patrick Lagacé

      Montre-nous son courriel, on verra si le mot XXX était si important, et s’il n’avait pas d’autres arguments qui t’ont dépassé.

      Aussi je t’invite à sortir du Québec et ouvrir tes oreilles… impossible mais bon on peut rêver.

      Français, Espagnols, Américians, Algériens, Italiens, Russes pour l’asie je n’en sais rien… et bien tous utilisent les mêmes insultes.

      Il n’y a que les québecois qui fixent sur la religion… et qui pensent qu’il n’y a que les Français qui font des choses différentes. L’isolement très probablement explique cela.

    • Euh, pour le mâle hétéro moyen, sodomie = humiliation, se voir violemment arraché de sa précieuse «mâlitude» si chère à son estime.

      Voyez vous, l’homme est celui impose son phallus, pas celui qui se le fait imposer.

      Alors souhaiter à un homme de se faire défoncer le fion, c’est lui souhaiter bien plus de mal qu’une simple dilatation des parois rectales. C’est vouloir le démasculiniser, se qui est équivalent pour certains à les déshumaniser.

    • @golden_ben
      Juste en passant, j’essaie de vous comprendre, et c’est difficile.
      Dites-moi, vous avez quoi comme formation spécialisée et diplôme, vous?

    • Franchement Lagacé, t’es plate en maudit. Toute une chronique sur ca et une nobody en prime. Ecris autre chose de plus consistant. Tu fais dur.

    • il y a encore des personnes qui veulent se servir du corps des autres comme de jouets sexuels, on dirait que le mot sexe et tous ses attributs les exitent pas mal,il sont encore rester au stade-pipi-caca,cela devient parfois-souvent une fixation pour certaines personnes,nous n’avons qu’à voir le nombre de blagues douteuses sur le sexe, pas sur le vrai amour,merci marie michel.

    • @ waddle (Montre-nous son courriel)

      Je t’aime :)))

    • @disjonctator et homer_simpson – Au lieu de poser la question un peu niaise sur qui est Kim Lizotte (je ne savais pas non plus qui elle est ni ce qu’elle fait dans la vie), allez donc “googler” un peu. On a toujours plein de renseignements au bout des doigts!
      @kasimir35 – Pourquoi prenez-vous la peine de lire M. Lagacé s’il vous agace tant?

      J’aime le terme les “édentés intellectuels” : chose certaine, on se dit qu’il n’y a pas de mordant dans leurs propos!

    • J’essaie de comprendre le but de votre billet Monsieur Lagacé. Est-ce que vous tentez de nous faire voir GND comme une victime ? Après l’épisode de la condamnation de GND pour outrage aux tribunaux et l’acharnement de la gauche sur l’étudiant Morasse, son conjoint et son avocat ? S’il faut dénoncer un dérapage, c’est celui d’attaquer la vie personnel de l’étudiant Morasse, qui n’a voulu que terminer ses études !!!

    • Sodomie vous dites…… hum pas certain de comprendre. Je vais regarder pour une xxx ieme fois mon vhs de caligula pour mieux comprendre

    • @dr_strange

      7 novembre 2012
      17h35
      Euh, pour le mâle hétéro moyen, sodomie = humiliation, se voir violemment arraché de sa précieuse «mâlitude» si chère à son estime.

      Voyez vous, l’homme est celui impose son phallus, pas celui qui se le fait imposer.

      Alors souhaiter à un homme de se faire défoncer le fion, c’est lui souhaiter bien plus de mal qu’une simple dilatation des parois rectales. C’est vouloir le démasculiniser, se qui est équivalent pour certains à les déshumaniser.

      _______________________________________________–

      Il semble bien que notre ami Patrick Lagacé n’ais pas “catché” le concept de l’insulte sodomesque…..MDR!!!

    • Monsieur Lagacé,

      Il arrive souvent que nous, les citoyens ordinaires, soyons exposés à des jugements hâtifs et des excès de langage de la part de personnalités médiatiques, dans les blogues et autres médias sociaux.

      Même les âmes bien intentionnées tombent parfois dans ce piège.

      Vous souvenez-vous de la fois où vous avez traité, plutôt gratuitement et de façon expéditive (les règles de la preuve n’ayant pas été suivies à cette occasion) l’ancien commissaire de la GRC, le Franco-ontarien Maurice Nadon (qui ne pouvait pas répliquer car il est mort depuis plusieurs années), d’avoir été un « salopard » au cours de sa carrière de policier ?

      Voici le lien pour ce billet de votre blogue :

      http://blogues.lapresse.ca/lagace/2011/10/06/grc-comment-biffer-le-passe-et-rearranger-lhistoire/

      Il n’était peut-être pas question de sodomie et de viol dans votre blogue cette fois-là, mais je suis encore aujourd’hui convaincu que votre jugement a alors été hâtif, excessif et injuste…

      Je n’ai pas d’objection à ce que vous jugiez les écarts de langage de vos collègues du monde médiatique québécois, mais peut-être devriez-vous aussi faire preuve d’humilité et tirer des leçons de votre propre expérience…

    • Sincèrement Patrick, je ne crois pas qu’il passerait de la parole au geste, peut importe à te lire on comprend que tu as une grande opinion de toi-même? En ce qui concerne GND, un retour sur les bancs d’école au plus vite! Pour qu’il puisse apprendre plein de nouvelles phrases toute faite, dont il n’en comprend pas toujours le sens et les conséquences.

    • @Letight : merci pour l’info, je vais tenter de mettre la main sur une copie du journal d’aujourd’hui pour lire ça. Le bâtonnier qui nous demande d’éviter de critiquer le système. Bravo…

    • Y a quand même des gens qui arrivent a traiter ces choses avec esprit… :-)) Gare au gorille!!!

      http://youtu.be/WmNPAYTv9-c

    • M. Lagacé, vous faites preuve de plus d’objectivité habituellement.

      Une chronique pour défendre vos ptits amis, cela ne fait pas très sérieux. Votre dédain de Radio X est perceptible même de ma région très éloignée. Vous savez que tout le monde ne pense pas comme vous??

      Décevant comme chronique.

    • Kim Lizotte, la blonde de l’autre pocheton qui est sorti de l’Ecole de l’humour qui fait des jokes de mononcles? Pourquoi faites-vous encore un article pour dėfendre ces nobody?

    • On est en 2012, tous ceux qui associent sodomie et humiliation, sodomie et vol de la masculinité devraient arriver en ville.

    • Téka, on va s’en rappeler dans les annales !!! ;-)

    • @cotenord_7
      Traiter une personne de salopard n’a aucune commune mesure avec ce dont on parle ici . Et c’est vrai que les français utilisent cette insulte facile quand ils sont à court d’arguments. Ils aiment tellement avoir raison en tout!

      Un salopard (très différent de salope quant on veut insulter une femme, ce qui encore là constitue une insulte commode et gratuite quand un gars veut exercer sans succès son pouvoir sur elle et les français l’utilise beaucoup aussi!) est , selon moi, un gars qui tue pour une poignée de dollars, un gars qui viole ou tue des enfants, un gars qui se régale de porno infantile, un gars qui asperge par jalousie son ex avec de l’acide ou qui la tue, un gars qui vole des millions à de petits investisseurs, un gars qui se cache derrière un pseudo pour cracher des insultes…

      Bon, ben, je ne sais pas trop où je m’en vais avec ça… Je pense que j’haï la propension des français à tout ramener au sexe… Ils doivent être frustrés car ce ne sont pas eux qui sont les plus doués dans ce domaine, parait-il!

      Nicholas Ninousky

    • Lizotte, Wagner…c’est comme une tempête de neige en Avril, c’est de trop car tu es écoeuré d’en voir et d’en entendre parler.

    • ”Votre dédain de Radio X est perceptible même de ma région très éloignée. ”

      Est-ce que la puanteur populiste de cette radion poubelle est aussi perceptible de votre région éloignée? Vous savez, le monde ne pense pas comme vous tout autant?

      Sylvain Pelletier

    • @ nininou: quelle belle démonstration de connaissance dans l’art d’insulter les gens: 1 mot, 2 syllabes: BRA-VO.
      Pis la psychologie à 4 sous sur les français ci, les français ca… je reviens à ta phrase qui commence ce paragraphe qui est, je suis sûr, le fruit d’une mûre réflexion poussée: “…. je ne sais pas trop où je m’en vais avec ca…”. On a bien vu ca, tu aurais dû t’arrêté là.

    • je suis un gars assez plate au chapitre des insultes, ditez-vous. Mais quand vous souhaitez une agonie affreuse à qui vous n’aimez pas, c’est selon moi une terrible insulte.

    • selon_moi

      7 novembre 2012
      11h33
      Avertissement : commentaire horrible et insignifiant, sous prétexte de faire de l’humour…

      Peut-être que ça ne lui déplairait pas tant que ça, à GND, cette punition (oups, je voulais dire “conséquence”).

      ———————————

      Et Peut être que ça nous ve déplairait pas tant que ça d’être l’exécuteur tant qu’à y être?

    • Je n’ai jamais compris le concept voulant que le “sodomite” actif puisse être tout à fait hétérosexuel. Quant à l’insulte, elle vise évidemment une domination et une féminisation de l’autre assimilées à une dégradation. Le sexisme dans toute sa splendeur.

    • @syl20_65

      “Est-ce que la puanteur populiste de cette radion poubelle est aussi perceptible de votre région éloignée? Vous savez, le monde ne pense pas comme vous tout autant?”

      Pouvez-vous préciser en quoi la Radio X est une “puante radio poubelle” et que vous êtes plus vertueux qu’elle ?

      J’aimerais savoir …

    • teppo51 “your body’s behind?” Ou your buddy’s behind?

    • Tu ne peut écouter cette Radio jour après jour sans devenir agréssif et négatif.Je me suis fait prendre je m’en vais me faire soigner pour retrouver la joie de vivre qui m’habitait jadis.

    • La sodomie est une technique visant à agrandir le cercle de ses amis. Pas de quoi fouetter une chat… à 9 queues.

    • C’est quand même sur le blogue de radioX que l’on a lu la première proposition de sodomie comme punition envers GND, et c’est sur ce même blogue que l’on a lu un des animateurs défendre cette proposition.
      Si vous trouvez pas que ça pue, prenez rendez-vous chez un ORL et/ou un neurologue.

    • Vous devriez demander a votre blonde équipé d`un «strap-on dildo » de vous faire la chose. C`est cool au bout. Mais bien sûr, vous lui faite la même chose par après.

    • @ habsforever123 ”Lizotte, Wagner…c’est comme une tempête de neige en Avril, c’est de trop car tu es écoeuré d’en voir et d’en entendre parler”

      Vous venez de me faire penser avec votre commentaire … il y a bien longtemps qu’une catégorie ”Humoriste de trop” aurait du être crée au gala des Oliviers

    • Kim Lizotte? Son chum dit aussi pire que ca dans ses spectacles et elle le trouve drôle.

    • Asolument insignifiant!

    • Bon, ça va, ça va ; je crois que ce sujet a suffisamment été traité à fond.

    • Je ne dirais jamais que je souhaite que Gabriel Nadeau-Dubois se face enc*ler. Ça ne fait pas partie de mon vocabulaire. N’empêche que je lui souhaite de faire de la prison et d’y trouver, volontairement ou pas, le véritable amour. D’un gros tatoué si possible. Est-ce mal?

    • Tout cet esprit de bottine sur la sodomie… Mr. Lagacé, vous avez ouvert la porte… de derrière…

    • @ sbarry

      “il y a bien longtemps qu’une catégorie ”Humoriste de trop” aurait du être crée au gala des Oliviers”

      Ouais… Faut bien que Mike Ward et Peter McLeod aient une petite reconnaissance…

    • Pour votre information, cette expression veut dire ramener sur terre, à la réalité, vous saurez quand on vous inviteras… à pivoter

    • J’pense que c’est le temps de prendre des vacances mon Pat…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité