Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 5 novembre 2012 | Mise en ligne à 20h37 | Commenter Commentaires (65)

    Gérald Tremblay m’autorise à enlever mon sac brun…

    Sac

    J’avais dit dans Gérald Tremblay n’est pas un éboueur que je garderais mon sac brun sur mon avatar Twitter tant qu’il serait à la mairie. Je prends donc sa démission de ce soir comme une permission de changer de photo…

    Sur Twitter, quand j’ai déconné à propos de cette démission, feignant la surprise, un internaute m’a reproché de n’avoir « rien de sérieux » à dire. On se calme, camarade : tout ce qui devait être dit a été dit mille fois depuis des mois et des mois et des mois. Tous les scandales qui auraient dû l’inciter à démissionner ont aussi été commentés mille et une fois. De la transgression de son numéro deux (Frank Zampino, qui fraternisait sous les tropiques avec Tony Accurso, co-récipiendaire du plus gros contrat public de l’histoire de la Ville) en passant par les flings-flangs du Faubourg Contrecoeur (qui ont mené à l’arrestation de M. Zampino et de M. Fillion, son ancien chef de cabinet) en passant par l’espionnage du Vérificateur général, en passant par le 3% réclamé par Bernard Trépanier, bagman de son parti (une histoire qui est sortie dans La Presse il y a quelques années, avant de sortir à la Commission Charbonneau)…

    Bref, le nid-de-poule était plein.

    C’est l’accumulation qui aura eu raison de ce chat politique aux neuf vies (et plus). Pas la seule révélation de Martin Dumont selon laquelle Gérald Tremblay savait qu’Union Montréal tournait les coins ronds en matière de financement, mais qu’il préférait justement ne pas savoir les détails. À un moment donné, on ne peut plus faire semblant que la réalité n’existe pas. Dumont a simplement donné l’ultime pichenette aux dernières miettes de crédibilité qui restaient intactes du maire de Montréal.

    En lisant un recueil d’articles de Hunter S. Thompson, la semaine passée, je suis tombé sur un passage détaillant les derniers jours psychotroniques de la présidence de Richard M. Nixon. Je cite : « He was finished, there was no doubt abour it. Even his ranking staffers were muttering about his dangerously irrational state of mind toward the end, and his farewell speec to the Cabinet and White House staff was so slearly deranged that even I felt sorry for him. »

    Cette instabilité des derniers jours de Nixon m’a rappelé — toutes proportions gardées ! — cette sortie surréaliste du maire, devant les journalistes, la semaine passée : « Je ne me cache pas, je suis présent. Je ne suis pas malade et je vais continuer à gérer la Ville de Montréal dans le meilleur intérêt des citoyens, il me semble que c’est clair. Donc, à l’avenir, si vous me posez des questions, je ne vous répondrai plus. »

    Ce déni de la réalité, cette certitude de n’avoir rien à se reprocher, cette manie d’espionner, ces saloperies qui se déroulaient sous sa gouverne, cette façon de s’accrocher au pouvoir, ce délire des ultimes journées au pouvoir : ça explique mon nouvel avatar Twitter :

    Nixon


    • M. Tremblay a été un bon maire et si l’on doit trouver un coupable, nous devrions pointez du doigt le système. N’oublions pas que le maire Tremblay a fait beaucoup pour la communauté juive. Je ne peux accuser l’homme.

      Moshé Lévy

    • C’est facile maintenant de dénigrer le maire démissionnaire.

      Je persiste à penser (malgré toute la responsabilité que j”incombe à M. Tremblay et son équipe de corrompus + ou – aveuglés volontairement) que les 60% et + de montréalais qui sont restés chez eux à l’automne 2009, lors des élections, doivent porter une partie du fardeau de la honte.

      Y-a-t’il des gens dans cette condition qui diront sur le blog pourquoi ils sont restés chez eux ce jour là?

    • J’ai informe mon crocodile de la demission de Tremblay, il n’a meme
      pas verse une larme…

    • C’est intentionnel les fautes d’orthographes dans la citation de Thompson? Vraiment poche…

    • Gérald Tremblay part, mais Vision Montréal reste… Faut pas se réjouir trop vite!

    • Gérald Tremblay aurait ardemment souhaité que l’on se souvienne de lui comme étant un maire droit qui s’est battu contre le Mal. En réalité, il aura tristement marqué notre mémoire pour ses faiblesses; trop doux, trop mou, trop naïf. Monsieur Tremblay est un bon gars, mais pour gérer Montréal, les bonnes intentions ne suffisent pas.

    • @goupil – 5 novembre 2012 – 20h56
      L’ex-maire a encore joué les grands naifs et il s’est posé en victime. Ca fait des années et des années qu’on entend parler d’histoire de corruptions et après coup, il disait qu’il avait pris des mesures et regarder où nous en sommes. De deux choses l’une, le maire savait ce qu’il se passait à l’hôtel de ville et dans ce cas, il est coupable, ou bien, il ne savait pas, et dans ce cas, il est aussi coupable, car il aurait dû savoir. Dans ce dernier cas, c’est peut-être encore pire car nous aurions eu un incompétent qui ne savait pas ce qui se passait dans sa ville. Lorsque tu es en haut de la pyramide, tu es supposé SAVOIR. Il n’y aucune excuse pour ne pas savoir ce qui se passe. M. Tremblay a effectivement fait un certain nombre de bonnes choses pour Montréal, mais il part dans la ‘honte’. Espérons que la lecon portera pour les prochains maires.

    • Arrrggggg! C’est Union Montréal que je voulais écrire! Quel lapsus! :)

    • Même si on ne peut pas oublier, il faut maintenant regarder vers l’avenir et chercher de nouvelles façons de faire qui pourront endiguer en grande partie tout ce qui s’est fait de malhonnête dans l’administration de la ville de Montréal depuis des années. La perfection n’est pas envisageable, mais de meilleurs résultats sont attendus.
      Les coupables devront toutefois payer pour leurs magouilles et la ville devra tout faire pour récupérer un partie de ce qu’elle a perdu.

    • .
      On a l’impression que le maire G. Tremblay nous dit qu’il savait que des affaires louches se passait à la ville de MTL et qu’il a tenté de changer … la culture de l’organisation.
      On a l’impression qu’il nous dit qu’il a voulu régler le problème tout seul …. sans le dénoncé mais que personne a vu ses efforts.

      D’autre part, on pourrait aussi avoir l’impression qu’il savait qu’il se ferait pogner (parce que c’était gros comme un ballon de plage) et qu’il a pris des mesures qui lui permettrait de se défendre le jour venue ! …. Fin stratège ! ?

      Je crois par contre qu’il n’a pas pigé dans les enveloppes brunes pour son bénéfice personnel.

    • Tremblay mérita en un sens ce qui lui arrive. Incompétence ou ignorance. le résultat est le même. Mais j’ai comme l’impression qu’on vient tous de se faire baiser en long et en large par Dumont qui semble le plus beau manipulateur que je connaisse.

      Réécoutez bien son témoignage. C’est spécial de le voir manoeuvrer. Même si vous pensez Tremblay pourri, dites-vous bien qu’il n’arrive pas à la cheville de Dumont. Le grand ami de Duchesneau depuis 15 ans. Celle-là, je vais la rire longtemps. Prenez donc le temps de comprendre la signification de cette petite phrase. Faut le faire!

    • Vous faites confiance à Dumont ??
      Vous êtes aussi naïf que Gérald Tramblay
      Autant les autres témoins étaient crédibles autant planent des doutes sur le témoignage de Dumont

    • Maintenant, quand est-ce que vous allez vous occuper du maire de st-Constant? Dans les derniers mois il a déjoué la volonté populaire de plus de vingt millions….

    • @goupil
      Vous avez un argument qui ne doit pas être négligé du revers de la main. Quand il y a des dirigeants et de fonctionnaires «croches», c’est qu’il y a aussi des citoyens paresseux qui négligent de se rendre dans un isoloir toujours près de chez-eux pour faire leur devoir. Alors les contribuables n’ont qu’à s’en prendre un peu à eux et leur laxisme.
      Gilles Pelletier, Québec

    • @goupil,
      Et pourquoi ne blamez-vous pas aussi tous ceux qui ont voté pour M. Tremblay?

    • L’analogie avec Nixon est tout à fait appropriée.

      Et comme avec lui, il y a des irréductibles qui persistent à trouver des excuses, à chercher des qualités.. alors que la question n’est pas de savoir si Tremblay a été un maire qui n’a rien fait de bon, mais s’il a été un maire qui a volontairement fermé les yeux sur la corruption, non seulement dans son entourage et ses principaux collaborateurs, mais en lui-même, à tout le moins par sa capacité à “ne pas avoir besoin de savoir”.

      Comme Jean Charest, Tremblay est une bête politique redoutable, et son discours de démission prouve qu’il sait avoir l’air winner même quand il est forcé d’accrocher ses patins. Malheureusement, l’électorat a tendance à choisir ce genre de personnage, qui se défend bien devant un lutrin et qui ne laisse pas la réalité le faire dévier de son plan de match. Ils ont réélu Tremblay malgré toutes les accusations qui pesaient, et ont failli réélire les libéraux.

      C’est dire à quel point notre culture politique est déboussolée — désorientée par le pouvoir de la classe dirigeante de l’heure, qui étend ses tentacules sur tout ce qui est périphérique — et tout ce qui est périphérique tend ses diverses membranes. C’est ça la corruption.

      Le bon maire Tremblay part en se disant victime d’une grave injustice. Il dit avoir lutté contre la corruption. Après tant d’années, trouvez-vous qu’il réussissait? Mon non plus, et a-t-il démissionné parce qu’il avait échoué dans cette lutte titanesque? Il n’a jamais dit : j’ai échoué… malgré mes efforts ma ville chérie est devenue plus corrompue que jamais. Que non — il s’en va parce qu’il a finalement été éclaboussé irrémédiablement.

      Pour moi, c’est tout dire.

    • LOL !

    • @gouoil et @gillesfpelletier

      Peu importe si le vote était sorti, il est pratiquement impossible de renverser un gouvernement corrompu à l’os avec une machine électoral huilée à l’huile d’olive extra vierge. Si le crime organisé ne se gêne pas pour influencer les élections d’une ville comme Boisbriand, vous croyez vraiment qu’elle laissera ses amis perdre le pouvoir d’une ville comme Montréal?

      Les montréalais qui ne sont pas allés voter en 2009 ne sont pas tous paresseux, mais plutôt réalistes et dégoûter par le fait que leur vote était en vain.

      -Hunter

    • “En politique,ce qui compte le plus,c’est la perception et non la vérité”.

      Mais il est maintenant évident que le système de collusion et de corruption,corroboré à la fois par tous les témoins de la Commission Charbonneau,est bien et réel et non une affaire de perception.Déjà le côté victime de son discours ne tient pas debout.Et M. Tremblay va aller dire la vérité à la Commision…mais quelle vérité? La perception de sa vérité? La perception de son image politique?…qui elle est loin d’être la vérité.

      Il est dans la même lignée politique que les Jean Charest et autre libéral à la mentalité où la fin justifie les moyens, où vive le pouvoir et peu importe le financement douteux qui va avec.D’ailleurs le seul remerciement qu’il a fait…c’est à un libéral,M. Bachand.

      Et qui s’en vient à la mairie de Mtl…Denis Coderre….un autre libéral.

      Ne nous faisons plus duper…de grâce!

      Gilles Bélanger

    • Gérald Tremblay démissionne: «Mon dernier acte d’amour pour Montréal»

      Un auteur-compositeur réplique : “Ton amour est trop lourd”

    • Naïf un jour naïf toujours. Surement un bon gars. La difference entre le secteur privé et les jobeux à vies. Dans le privé ,des individus comme Tremblay et ses sbires aurais été congédié pour pure incompétence. Dans le privé ont fait de l’argent en travaillant fort et en atteignant des objectifs.
      Dans le municipale on rentre le matin on dépense l’argent des contribuables . Le midi ont va manger jusqu’à 2,30 avec des firmes d’ingénieurs ou contracteurs tout en buvant et recevant le bon vin et ses pots. Ils sont une très belle exemple de nullités pour nos jeunes.

    • Patrick!
      Remets ton sac sur ta tête tout de suite !
      Vaillancourt n’a pas encore démissionné!
      Charest gambade encore dans le monde, et entre ses 3-4 maisons, payées avec ses deux salaires!
      Fournier rampe encore à l’Assemblée comme une vipère, à préparer des coups pendables!
      Moreau prépare ses sondages électoraux!
      Couillard…

      M Landry

    • Un de parti…. Il reste Vaillancourt, mais je pense qu’il s’est déjà sauvé en cachette. J’ai pris cette photo à Laval.
      http://www.facebook.com/pierre.k.savard?ref=tn_tnmn#!/photo.php?fbid=370188089733575&set=a.108552102563843.17997.100002271621707&type=1&theater

    • ..Bon. Gérald Tremblay est parti. Il y en a un sacré paquet qui vont être contents. Grand bien leur fasse.

      À la prochaine élection, il est possible que la Commission Charbonneau en soit rendue à l’étape de la remise du rapport ou du moins, elle aura sérieusement progressé dans ses travaux et la photo de famille se sera enrichie de quelques autres (ou plusieurs) belles bouilles de vainqueurs.

      Mais de quoi aura l’air celui ou celle qui s’attaquera à la difficile tâche de nettoyer les écuries d’Augias? Il y a bien quelques prétendants ici ou là mais ce capharnaüm dysfonctionnel appelé Montréal comptera toujours autant d’élus, de mairets, d’employés qu’avant et sa structure continuera de défier le bon sens.

      Il s’agira, pour les électeurs, de choisir la bonne équipe s’il y en a une. Il s’agira aussi pour le gouvernement, à l’autre bout de l’A-40, de faire le nécessaire pour supprimer ou au moins minimiser les obstacles.

      À ceuzécelles qui pavoisent à cause du départ du maire, il est utile de rappeler que la disparition d’un symptôme ne signifie pas nécessairement que la tumeur est jugulée.

    • Quel Messie
      pour la Mairie ?

      Ferrandez
      en 2013 !

    • 25 ans d’aveuglement volontaire, qui sait combien il aura coûté aux citoyens!

    • Ferrandez ou Bergeron! Attachez vos tuques à MTL, car la dictature et le fondateur de la vérité sera parmis vous. Bergeron plus stratégique et Ferrandez, pour les job de bras.

      Moi, je ne mets plus les pieds à MTL que pour me faire couper les cheveux, ça fait plus de 25 ans que je vais au même endroit, et aller travailler. Je vais y aller juste pour mes cheveux.

    • @klik

      Bonne idée pour Ferrandez, Montréal a besoin d’un dictateur qui ne veut pas rendre de compte à personne avec une seule idée fixe: Transformer Montréal, en une immense piste cyclable.

      Encore hier, je lisais un article “Le Plateau” à propos d’un des ses innombrables ilots anti-stationnement qu’il est en train de construire près de la station de métro Laurier. Les commerçants sont en maudit et le bon Ferrandez refusait de répondre aux questions du journaliste. Tout avait été dit, selon le petit roi.

      Et bravo M. Lagacé pour la classe, vous égalez celle de mon illustre député, Amir Khadir.

    • @marronnier
      Et qui s’en vient à la mairie de Mtl…Denis Coderre….un autre libéral.

      Ne vous inquiétez pas, s’il n’est pas élu, il trouvera sûrement le chalet d’un “ami” pour soigner sa peupeine.

    • Bon, le maire est parti! et maintenant?
      Y a rien de changé, les pégreux sont toujours là… ceux que l’on ne connait pas encore. C’est pas le maire, c’est le système qu’il faut tuer, le prochain prendra la suite!
      rosanne

    • Réécoutez bien son allocution de départ:

      ”- …après 25 années au service de la crim(INALITÉ)… de la collectivité, je quitte la vie publique.”

      TOUT EST LÀ.

    • J’ ai écouté les lamentations de notre grande victime Gérald Tremblay et comme d’ habitude il a été fidèle a son image , un saint ignorant atteint de surdité et d’ aveuglement démesuré ! Comment un type aussi ” diminué” a t’ il réussi a devenir maire de la métropole du Québec ??????

      Je le regardais se débattre dans le ressentiment et l’ apitoiement et le “mystère ” Tremblay continuait de me harceler . Ce type est soit une tarte monumentale ou un menteur compulsif mais que ce soit un ou l’autre il n’ avait pas d’ affaire a occuper un poste semblable !

      Et si cet homme était et une tarte et un menteur compulsif !!!!!

    • @ slyd, @ guyt54

      Ah! Les Québécois et leur voiture… coincé dans les années 60. C’est à se demander si on ne devrait pas faire voter nos automobiles plutôt que les êtres humains. De toute manière, il semble qu’on préfère chambouler nos habitudes plutôt que de se déplacer autrement. Comme quoi nos jambes ont été remplacés par quatre roues!

      Le métro Laurier… Un débit énorme de piétons, qui devaient s’accommoder d’un trottoir trop étroit, et une rue qui était plutôt laide. Maintenant, ils ont la place qu’il faut, et la nouvelle place est de qualité, sans compter la sécurité accrue pour les enfants de l’école adjacente (avant, j’ai vu des horreurs d’automobilistes foncés sur des enfants qui traversaient Laurier au coin Saint-Hubert) mais non… On préfère se plaindre de la disparition de quelques places de stationnement, plus important que les gens à pied, ou même que les enfants… Le tout collé sur un édicule de métro.

      Bergeron est un urbaniste. C’est un professionnel. Son seul défaut, c’est de ne pas prendre de gants blancs pour dénoncer des habitudes de transport malsaines et ingérables dans une région de 4 millions d’habitants. Les gens n’aiment pas se faire mettre dans la face que leurs habitudes de vie coûtent des milliards à l’économie tous les ans, et qu’il faudrait peut-être se déplacer autrement. Mais bon, faudrait faire un effort et perdre sa bedaine de bière, à utiliser ses jambes.

      Il n’a peut-être aucun charimse, ce Bergeron, mais tant mieux: ce n’est pas un politicien de carrière, c’est un créateur de ville de carrière, et je doute que son parti aurait été plongé dans la même corruption. Ce sont des gens qui sont là par passion, et non par opportunisme.

    • Dans le feu roulant d’une campagne électorale, un maire a tellement de choses à faire qu’il est possible qu’il ne se rappelle pas de cette réunion où la preuve d’une double comptabilité est sortie. Il ne faut pas oublier que cela se passait en 2004. Mais quand même, il a eu tellement de d’indications que quelque chose ne tournait pas rond dans son entourrage qu’il aurait dû y voir sérieusement. Pas en posant des questions à ses proches en autorité mais en instituant une enquête interne à grande échelle sur le fonctionnement de la Ville de Montréal.

      Coupable de naïveté et de nonchalence.

    • ***M. Tremblay a été un bon maire….je ne peux accuser l’homme***

      -Un martien arrivant sur terre.

    • @marronnier,22h13: Vous relevez à juste titre…
      [Et qui s’en vient à la mairie de Mtl…Denis Coderre….un autre libéral.
      Ne nous faisons plus duper…de grâce!]

      J’espère sincèrement que la population y pensera à deux fois, en effet.

      J’espère aussi et surtout, que les journalistes ne se laisseront pas
      embarquer dans le show très populiste de Coderre.

      Tsé genre…. “Coderre y parle au monde…yé proche du monde….”
      Wein pis comme dirait l’autre, ya pas juste ça qui compte….
      Le passé est souvent garant de l’avenir.

      Deux questions éclairantes à poser à M.Coderre:
      1°-Pourrait-il nous éclairer sur SES liens étroits avec la famille
      libérale fédérale, dévoilés durant Gomery?
      Considérant qu’il n’y a pas eu véritable enquête, tout reste sans réponse.

      2°- Coderre pourrait-il nous expliquer son implication dans les ISM?
      (ISM, responsable des Mondiaux Aquatiques de Montréal 2005)
      Plusieurs questions restent toujours sans réponse….et ce
      depuis le tout début de la fondation des ISM…..1998…..
      il faisait quoi Coderre durant ce temps……son rôle aux ISM)

      Beaucoup de zones d’ombre dans la carrière de ce Coderre.
      Peut-on espérer que les journalistes ne tombent pas dans le piège….
      du chum Coderre?
      Louise April(Laloue)

    • @fractalius,07h21: en effet cette ligne vaut des millions….:-)

      Moi aussi j’ai entendu la même chose….
      “après 25 années au service de la crim(INALITÉ)… de la collectivité, je quitte la vie publique.”

      Un innocent dans le sens niaiseux peut-être….en partie.
      Un innocent dans le sens pas coupable, NON pas pour moi.

      Et son petit jeu de la victime…qui peut y croire?
      Non il est devenu, et restera:
      Rien vu, rien su, rien entendu Tremblay!
      Louise April(Laloue)

    • Un philosophe grec ou romain a déjà dit ” Ayant assumé la charge, vous êtes comptable des résultats” …M. Tremblay

    • Et dire que la Cour suprême des États-Unis a légalisé les “Superpac” lors des campagnes électorales américaines.

      Nous ne sommes plus en démocratie. L’avons-nous déjà été?

      Jean Charest a-t-il écouté le peuple quand 90% de la population demandait une commission d’enquête? Les libéraux ont bougé seulement quand ils ont sentis que leur réélection était en train de leur glisser entre les doigts. Et de quelle façon ont-ils mis en place cette commission au début?

      En “patente à gosse”.

      Et d’entendre tous ces libéraux réunis lors de ce fameux congrès libéral, ovationner Jean Charest quand il a dit que “si la juge Charbonneau lui demandait tous les pouvoirs (obligation de comparaître et immunité) il les lui donnerait”, cela m’a littéralement scié les jambes.

      Y a-t-il quelque chose de plus désolant que de constater que la démocratie n’est qu’une guerre continuelle entre les politiciens et hautes instances dirigeantes (multinationales, banques, avocats, lobbys, etc. ) et le peuple?

    • Et le parti libéral provincial ne vous inspire pas assez à remettre votre sac brun?
      GTremblay
      Montréal

    • Et que dire de Jean Chrétien et tous ces organisateurs lors du scandale des commandites. Chrétien n’était pas naïf et nonchalant, au contraire, il contrôlait tout dans son entourage. Quelle honte j’ai eu quand je l’ai vu narguer le juge Gommery comme il l’a fait. Je peux vous garantir que la juge Charbonneau lui aurait dit de cesser son cirque de guignole sur le champ.

      Et que dire de tous les libéraux qui ont suivi leur chef Jean Charest pendant 2 ans et demi en ne déclenchant pas cette commission d’enquête sur l’industrie de la construction? “Silence radio”.

    • Gilbert Rozon , le PDG de Juste Pour Rire offira-t-il à Gérald Tremblay un poste d’animateur de Gala ? Il était le seul, hier soir , à dire que l’ex-maire sera regretté de la population de Montréal . Il palabrait sur cet innocent presque au bord des larmes sur tous les medias alors que l’ensemble des gens ont gardé une certaine retenue sur sa gestion ”innocente”.

    • J`en reviens juste pas qu`il y an ait qui malgré tout trouvent le moyen d`écrire ou de dire que c`était un bon maire pour Montréal ! Comment défendre l`indéfendable ? Dans l`optique ou il se serait fait jouer dans le dos , ca n`empêche pas qu`il n`avait pas la compétence requise pour être le numéro 1 de la ville .De son propre aveu il dit avoir eu vent d`enveloppes brunes au début des années 2000. Et vous appellez ca un bon maire ? Come on !

    • Bonjour,

      S’il n’y avait qu’une seule personne à l’Hôtel de ville de Montréal qui aurait touché uniquement ce qui lui est dû c’est bien Gérald Tremblay. L’homme foncièrement honnête c’est retrouvé entouré de crapules qui ont abusé de sa confiance. Mais pourquoi dans un système pourri, ce sont les trop rares gens honnêtes qui doivent toujours payer, démissionner? Gérald Tremblay a toujours préféré la confiance à la méfiance. Cela fonctionne très bien dans une société normale mais Montréal est trop corrompue pour répondre à une telle ouverture.

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • Il y a 1 701 782 citoyens à Montréal selon le registre des affaires municipales. De ce nombre combien vont participer activement à un parti politique municipal en cette année d’élection? Il est là le problème, le confort et l’indifférence. Pas besoin de participer les firmes d’ingénieurs et les entrepreneurs en construction vont le faire à votre place. Denis Coderre se lance cette semaine à la mairie, combien de montréalais et montréalaise seront dans son organisation? Être dans une organisation politique c’est pas juste d’appuyer mais de surveiller ses intérêts.

    • @ecran,10h36……vous demandez:

      [Denis Coderre se lance cette semaine à la mairie, combien de montréalais
      et montréalaise seront dans son organisation?]

      La question devrait être:
      Combien de Montréalais(ses) se laisseront duper par le show
      de boucanne de Coderre?

      Je ne crois pas du tout que Coderre travaillera pour mes intérêts….
      Donc, je ne serai certainement pas dans son organisation.
      Je me méfie beaucoup de la machine libérale qui se cache derrière Coderre.

      Mon GROS problème est de savoir pour qui je voterai en 2013…
      Louise April(Laloue)

    • …«il a été bon pour la communauté»…

      Des pègreux.

      Cette mentalité (qui me fait penser à celle de Donato Tomassi) est à la base du problème, justement.

    • Gagliano aurait prié Corbeil de se taire
      Des «enveloppes» pour Coderre, Charbonneau et des attachés politiques toujours actifs
      (2005)

      http://www.ledevoir.com/non-classe/81440/gagliano-aurait-prie-corbeil-de-se-taire

      Coderre a reçu des dons d’origine douteuse
      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201211/01/01-4589517-coderre-a-recu-des-dons-dorigine-douteuse.php

    • @moshe_levy 5 novembre 2012-20h50
      «M. Tremblay a été un bon maire et si l’on doit trouver un coupable, nous devrions pointez du doigt le système. N’oublions pas que le maire Tremblay a fait beaucoup pour la communauté juive. Je ne peux accuser l’homme….Moshé Lévy»
      Ho là citoyen Lévy, Tremblay un bon maire ?
      Décidément, le reste du monde peur bien aller chez le diable, en autant que vous avez une marionnette qui fait plaisir à the City of Hampstead , Côte Saint Luc, the West Island et B’Nai Brith, vous vous foutez du reste non ?
      AUCUNE MINORITÉ au Canada (et peut-être même en Amérique), ne possède autant de privilèges que la vôtre, ici-même au Québec et à Montréal en particulier… Alors pour la «bénédiction» de Gerry Tremblay, votre pantin, vous repasserez !!!
      Vous allez m’accuser de racisme je suppose ?
      Robert Alarie

    • Le seul reproche qu’on peut faire à Gérald Tremblay c’est d’acheter ses lunettes d’un occultiste chez Vision Montréal.

    • @laloueapril, Elle est là la question Coderre à vos yeux c’est un pas bon, pas de trouble choisissez-vous un candidat et travailler à ce que Coderre ne soit pas élu. Si tout le monde reste assis chez eux Coderre va avoir le chemin libre. À la dernière élection à peine 40% des électeurs ont votés, ça va prendre du monde pour faire sortir le vote et convaincre les gens que votre candidat ou candidate est ce qu’il y a de mieux. Pour ceux que Denis Coderre est la septième merveille du monde après le pain tranché, soyez près et surveiller son parti et ses finances.

    • Vous les Juges du Comité du Salut public (1790…) avez maintenant la preuve que le système de droit n’existe plus…vous l’avez bien ruiné….les medias sont forts …..trop gros pour le petit Québec…et oups ….mais pourquoi priver le Québec de votre science infuse ….pourquoi homme si droit , si obsédé par la justice (expéditive des médias)…pourquoi ne pas vous lancer en politique….votre courage se limite-t-il à lever votre petit doigt pour écrire….si vous passez du coté de l’action….on saura donner crédit à vos écrits…

    • Ne serrez pas votre sac brun trop vite. Attendez que Louise Harel se pointe au Comité Exécutif …

    • Le boss part,mais les fonctionnaires restent .

    • mozz, 11h35: Vous demandez……
      [pourquoi ne pas vous lancer en politique….]

      Un début de réponse:
      Trop vieille avec une santé limitée, je ne peux me permettre ce choix.

      Reste que j’ai toujours été active en politique.
      J’ai toujours eu un grand intérêt et du respect pour les politiciens.

      Sauf que, depuis le témoignage de Chrétien chez Gomery…..
      plusieurs me dégoûtent.

      Alors:
      Chrétien qui nous sort que “la fin justifie les moyens”.
      Charest qui se dit fier de son passage au PLQ.
      Tremblay qui ne savait JAMAIS rien.

      J’étais de la famille libérale, imaginez mon écoeurement.

      Voilà pourquoi en 2013, je serai prête à voter pour n’importe qui
      de nouveau et jeune en politique.
      Nouveau, il ne sera pas encore corrompu.
      Jeune, il aura j’espère une vision nouvelle pour faire de la politique.

      Louise April(Laloue)

    • @goupil
      C’est simple, il n’y avait aucune opposition digne de diriger la ville en 2009. Harel, secondé par Labonté, un autre corrompu, sans parler du fait que c’est une ancienne PQ, ou Bergeron, un pelleteux de nuages illuminé. Je peux d’ailleurs vous prédire que si ces 2 personnes demeurent à la tête de leur parti respectif et s’il n’y a pas un nouveau parti crédible qui se forme, ce qui restera d’Union Montréal pourrait conserver le pouvoir, encore une fois faute de mieux.

    • Il est vrai que nous sommes innocents avant que le système judiciaire nous trouve coupable. Pour un élu, la situation me semble fort différente. Les élus le sont sur une base de confiance. Quand cette confiance n’existe plus, les élus perdent leur pertinence. Pas besoin d’une preuve judiciaire pour demander leur départ. Il est ridicule que la population n’ait un mécanisme de destitution. En outre, les élus qui ont trempé dans cette affaire devraient quitter et ceux qui n’y ont pas trempé devraient quitter pcq Ils n’ont pas dénoncé la situation.

    • Gérald Tremblay a regardé la démocracie se faire violer et a choisi de se taire…ne rien faire. C est honteux de sa part. J’espère qu’il sera poursuivi mais j’en doute, trop de politiciens sont dans le même bain et probablement Codère qui était bien présent au gouvernement fédéral pendent le scandal des commandites. Ça va prendre un sérieux coup de barre et des nouvelles têtes pour s’en sortir.

    • à tous ceux qui disent qu’il n’y avait pas d’opposition digne de ce nom en 2009, mais d’où sortez-vous?!? Projet Montréal aurait dû gagner si les gens avaient réfléchi le moindrement avant d’aller voter (ou avant de décider de rester chez eux “pour protester”); sinon, Vision Montréal était quand même de très loin préférable à Union Montréal.

      Ceux qui ont voté pour le parti à Tremblay et ceux qui sont restés chez eux n’ont qu’à s’en mordre les doigts!

      Par pitié, libérez-nous des Libéraux et ne songez même pas une seconde à la possibilité d’élire Coderre le candidat à 2 faces et 3 mentons!

    • Après Charest et Tremblay… à quand le tour d’Harper ?!

    • Tu pourras utiliser le sac vert pour ton compostage.
      Ah non! J’oubliais tu compostes pas, t’as un ti-nez sensible aux odeurs…
      Pauvre Patrick…

    • J’ai ressorti mon livre les manipulateurs sont parmi nous…Gérald, un grand manipulateur sympatique. Un gars avec MBA…il est vraiment au TOP des manipulateurs. Son discours empreint de victimisation, l’arme des manipulateur et le pire il y a des gens pour le croire. Son discours d’adieu est un discours ou il rend des comptes (duchesneau) et ou il laisse transparaître ses racines libéral (bachand). On essaie de faire passer duchesneau pour un pariat…Il a brisé la loi du silence
      Bravo M. Duchesneau

    • Bien heureux de vous voir délesté de votre sac brun… Mais entre et vous et moi pis l’pot d’chambre, je serais encore plus heureux de voir la municipalité se débarrasser de ses enveloppes brune!

    • Je crois que vous devriez remettre votre sac. Le départ du maire ne règle rien. À preuve, regardez ce qui se passait à Montréal il y a 100 ans.

      Commission Cannon 1909

      On s’en doutait depuis quelque temps déjà, mais la preuve est maintenant faite et elle
      semble irréfutable : le trafic d’influence n’est pas réservé au monde interlope. L’administration du maire de Montréal, Louis Payette, homme d’affaires prospère et échevin, semble être elle aussi coupable de malversations généralisées. C’est du moins ce que révèle au grand jour l’enquête réclamée par le gouvernement du Québec et son premier ministre Lomer Gouin ainsi que par un comité de citoyens inquiets de l’inefficacité de la gestion des comités du conseil municipal. Cette toute première enquête royale de l’histoire de la ville de Montréal, présidée par le juge Lawrence John Cannon, s’est ouverte le 19 avril 1909

      Bilan des cinq mois d’audiences : 115 séances, 914 dépositions et 548 éléments de preuve. Le juge a complété la rédaction de son rapport le 13 décembre de cette même année et son verdict est clair : « L’administration des affaires de la Cité de Montréal, par son conseil depuis 1902, a été saturée de corruption provenant de la plaie du patronage. La majorité des échevins a administré les commissions et le conseil de manière à favoriser l’intérêt particulier de leurs parents et amis, auxquels on distribuait contrats et positions au détriment des intérêts généraux de la Cité et des contribuables. »1 Selon ce rapport, 25 % des revenus de la Ville, soit 5,2 millions de dollars, ont été détournés pour enrichir les proches des conseillers.

      L’enquête Cannon porte sur l’ensemble des services municipaux de la Ville de Montréal et pour tous, les conclusions sont les mêmes : corruption, favoritisme et patronage y sont en vigueur.

      Les retombées politiques du rapport sont nombreuses. Elles entraînent une modification de la charte municipale de Montréal, avec une réduction du nombre d’échevins et la création du Bureau des Commissaires, ainsi qu’un changement d’administration
      Ces mesures seront-elles suffisantes pour enrayer, une fois pour toutes, la corruption à la Ville de Montréal ?
      Cette enquête réclamée par Lomer Gouin, est conduite par le juge Lawrence-John Cannon. Elle aboutit à la dénonciation de 23 conseillers municipaux, dont le futur maire de Montréal, Médéric Martin. La corruption municipale est devenue endémique, 25 % des revenus de la ville qui représentent 5,2 millions servent à enrichir les proches des conseillers. Lors de la remise de son rapport le 20 décembre 1909, le juge recommande le changement du système électoral, condamne huit échevins à payer une partie des frais d’enquête soit 1600$ sur 19926$. Malheureusement, ses prescriptions ne seront pas respectées.

      Quelques exemples de la corruption citée dans le rapport Cannon :
      -Favoritisme et patronage dans l’attribution du contrat de construction du poste de police #13.
      -Patronage dans l’enlèvement de la neige, qui se traduit par une augmentation inutile de 50% des coûts.
      -Fraude qui aurait coûté des centaines de milliers de dollars à la Ville et qui aurait été dirigée par deux entrepreneurs qui auraient utilisé leur influence pour obtenir des contrats, pour ensuite soumettre des comptés à des coûts gonflés.
      -Attribution de contrats à une entreprise détenue en copropriété par le frère d’un conseiller municipal, et formée seulement après le début de l’enquête. Dans le même ordre d’idée, un entrepreneur obtient de nombreux contrats municipaux après qu’il eut prit comme partenaire dans son entreprise la femme d’un échevin.
      -Utilisation de vieilles briques dans la construction d’un égout.
      -Toujours au chapitre des égouts, le juge a découvert qu’une facture avait été gonflée de 50% sans aucune raison valable.
      -De nombreux exemples de paiement de pots-de-vin pour l’obtention d’un contrat, grâce à l’intervention d’un échevin qui fait éliminer mystérieusement le plus bas soumissionnaire.

      Le départ de Tremblay, la commission Charbonneau et les enquêtes policières, et je crois que nous aurons la même hsitoire qui se répétera dans le future.

    • UMQ, FQM et le ministère des affaires municipales MAM savent exactement quoi faire lorsqu’ils ont des demandes d’investigations sur des irrégularités dans les municipalités, ils laissent tout simplement étirer le temps et d’une élection à l’autre ils s’en lavent les mains avec l’espoir de correction lors de nouveaux résultats au nouveaux scrutins, tout en gardant leurs cotisations intactes, bien sûr…….
      Environ 1200 municipalités, 400 de trop…les honnêtes faites-vous connaître, au plus sacrant, ça presse, les citoyens(nes) en ont plein les bottes…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité