Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 octobre 2012 | Mise en ligne à 15h32 | Commenter Commentaires (46)

    Argent sale et coffre-fort : Gérald Tremblay entre la décence et sa conscience

    Chapleau, en 2009...

    Chapleau, en 2009...

    Sur la base des reportages publiés et diffusés depuis quatre ans, je concluais que Gérald Tremblay était un naïf de calibre olympique, un champion du monde de l’aveuglement volontaire. Mais rien n’indiquait que le maire de Montréal et chef du parti Union Montréal ait pu participer aux stratagèmes de financement occulte que l’on sait.

    Mais aujourd’hui, un témoin de la Commission Charbonneau a attaqué l’intégrité de Gérald Tremblay. Martin Dumont, qui s’occupait en 2004 de financement pour le parti du maire, a raconté ceci:

    L’ex-organisateur Martin Dumont a raconté qu’à l’occasion d’une élection partielle dans Ville Saint-Laurent, en 2004, l’agent officiel d’Union Montréal lui avait expliqué l’existence d’une comptabilité «officielle» et d’une comptabilité «officieuse» des dépenses du parti, en présence du maire. Le système permettait ainsi de ne pas dépasser la limite de dépenses permises, selon l’agent officiel.

    Le maire Gérald Tremblay s’est alors levé pour quitter la réunion. «Je n’ai pas à savoir ça», a-t-il dit, selon le témoin.

    Martin Dumont dit que, selon les documents qu’on lui a montrés, à deux semaines du scrutin, la première comptabilité totalisait environ 43 000 $ et la seconde, environ 90 000 $.

    Je n’ai pas à savoir ça.

    Depuis des mois des années, le maire de Montréal dit et répète qu’il ne savait pas ceci ou cela. C’est devenu un running gag : Gérald Tremblay ne sait rien.

    Et là, un témoin vient dire que le maire, dans au moins un cas de saloperie, Gérald Tremblay ne voulait pas savoir.

    Le témoin Dumont a aussi dévoilé ce qui suit, lors de son témoignage, nous rapporte Vincent Larouche de La Presse :

    À une autre occasion, M. Trépanier lui a demandé d’aller au restaurant Onyx, propriété de Tony Accurso, à Laval, afin que ce dernier lui remette 50 000 «documents» pour un cocktail de financement qui était pourtant déjà passé.

    Devant l’incompréhension de Dumont, Trépanier lui aurait fait comprendre qu’il s’agissait en fait d’un don de 50 000 $. Dumont ne voulait pas participer à ce manège, et Trépanier s’en est finalement chargé lui-même, a raconté le témoin.

    M. Dumont a aussi raconté en détail le manège qu’il a pu observer à la permanence d’Union Montréal lorsque des cadres de firmes de génie venaient rendre visite à Bernard Trépanier, dans le bureau où trônait un coffre-fort qu’on avait eu du mal à fermer tant il débordait de liasses d’argent.

    «C’était toujours le même processus: la porte qui se ferme, les stores verticaux qui se ferment», a expliqué le témoin.

    Tony Accurso qui aurait fourni du cash à un membre de la classe politique montréalaise ?

    Mais diantre, qu’est-ce que ça me rappelle… Hum… Ah, oui, ça me rappelle Tony Accurso qui aurait fourni du cash à un (autre) membre de la classe politique montréalaise : Benoit Labonté. Ça vous dit quelque chose ? Pour mémoire, extrait d’un scoop de Fabrice de Pierrebourg (à l’époque chez RueFrontenac, désormais à La Presse) :

    Restait à établir la raison de cette rencontre privée entre celui qui, à l’époque, rêvait de déloger Gérald Tremblay et l’important homme d’affaires. Les informations que nous avons obtenues auprès de plusieurs sources crédibles laissent entendre que, à l’issue de ce fameux repas, Benoît Labonté aurait sollicité devant témoins une aide financière conséquente à Tony Accurso pour sa future course à la direction. Une course qui s’annonçait déjà coûteuse.
    Avant de se lever de table, puis de payer la note, Accurso aurait accepté de donner un coup de pouce à l’aspirant maire.
    Un premier versement aurait ainsi été remis par chèque dans les jours qui ont suivi à un proche de l’organisation de Benoît Labonté, qui l’a ensuite fait transiter à qui de droit.

    ***

    Si notre ami Réjean Tremblay avait écrit le scénario de la journée d’aujourd’hui, on aurait reproché au Bleuet d’exagérer. Le jour où les manchettes parlent du coffre-fort du parti Union Montréal trop petit pour contenir tout l’argent sale recueilli, la Ville dirigée par ce parti de pourris-sales annonce une hausse de taxe de 3,3% ?! Come on, Réjean ! Et 3,3%, c’est à peu près ce que demandait (3%) le parti du maire aux entrepreneurs qui reluquaient des contrats municipaux, en guise de ristourne ? COME ON, Réjean, pousse mais pousse égal !

    Ce n’est pourtant pas une invention. C’est ce qui s’est passé aujourd’hui à Montréal. Pour-de-vrai !

    J’ai souvent dit qu’il y a une différence entre le maire de Montréal et celui de Laval. Tous deux sont éclaboussés par des histoires qui puent. Dans le cas du maire de Laval, il devrait démissionner par simple décence: quand la police vient fouiller dans votre tiroir à bobettes, il est temps de céder le plancher. Dans le cas du maire de Montréal, c’était davantage une question de conscience: bien qu’il n’avait pas été personnellement impliqué dans les scandales montréalais, ils sont survenus sous sa gouverne ; deux de ses lieutenants (Frank Zampino et Martial Fillion) se sont fait passer les menottes et ont été accusés dans des affaires de corruption.

    Aujourd’hui, avec les mots du témoin Dumont, l’intégrité personnelle de Gérald Tremblay est attaquée. Il entre dans ce territoire où sa démission devient affaire de décence, bien plus qu’une question de conscience.

    ***

    Dans tout ce qu’on entend chez Mme Charbonneau, il y a l’écho de Réjeanne Padovani, le second film de Denys Arcand, lancé en 1973 (scénario de Jacques Benoît), qui se penche sur les jeux de coulisses entre le politique, la mafia et les grands constructeurs. Un extrait, cité dans ma chronique en 2010 :

    (L’adjoint du ministre est au téléphone. Il laisse filtrer une nouvelle à un journaliste en espérant que son journal ne dévoilera pas une autre histoire sur son ministre.)

    «Le tronçon a coûté 42 millions. Ça veut dire 19 de plus que les prévisions. Pis le ministre avait dit au printemps qu’on dépasserait pas les prévisions de plus de 4 millions.

    Tout ce qui manque de Réjeanne Padovani, dans ce qu’on entend à la Commission Charbonneau, c’est l’utilisation de prostituées pour récompenser les corrompus pour services rendus.

    J’imagine que ça ne devrait pas tarder.


    • En tant que propriétaire montréalais je retient mes taxes tant que le ménage n’est pas fait dans cette ville corrompu! Je ne financerait pas le crime organisé!

      Pour ne pas me faire saisir ma propriété, je vais mettre mon paiement dans un compte en fiducie le temps que ces criminels ne soit plus en poste.

      Jonathan Gregoire,
      Montréalais écœuré de se faire voler

    • Il n’y a pasplus aveugle que celui que ne veut pas voir, mais dans le fond tout ce beau monde ont uelques choses en commun de tout temps les italiens sont plutôt identifiés aux paetis libéraux tant à Ottawa qu’à Québec, mais en fait les deux maires et pratiquement tous leurs orgsnisation également Tremlbay n’est-il pas un ancien «ministre chez les libéraux provinciaux.

    • Donc, à l’évidence, la stratégie de Gérald Tremblay était: Ne me dites rien, je ne veux rien savoir, mais faites TOUT ce qu’il faut pour que ça marche, tant pour la ville que pour son parti.

      Si on apprend des choses, il peut se justifier, à lui et devant les autres, qu’il ne savait rien et que LUI, est resté propre et en dehors de toute cette saleté.

      Seul problème avec cette fabulation justificative, c’est que le monsieur SAVAIT que les vers grouillaient sous le tapis, il SAVAIT que ce n’était pas propre, et il n’a rien fait pour nettoyer, ce qui était SA RESPONSABILITÉ en tant que Maire.

      Ce triste sire est une faillite totale, moralement comme individu et administrativement comme maire.

    • @jonathangregoire “En tant que propriétaire montréalais je retient mes taxes tant que le ménage n’est pas fait dans cette ville corrompu! Je ne financerait pas le crime organisé!”

      Bonne chance!!

    • Je rêve d’un défilé de maires, Tremblay, Vaillancourt, Marcotte, Gascon et j’en passe, assis sur des poutres portées par des citoyens en colère, couverts de goudron et de plumes…

    • Bonjour

      Avec tout le respect que je vous dois, vous avez mal lu. Il ne s’agit pas ici d’une augmentation de taxe ou d’impôt.

      Ce 3.3%, c’est le pizzo.

      Achetez votre sécurité, payez le pizzo.

      D’ailleurs, comme Gerry l’a dit, ce pizzo servira à garantir les services pour garder la famille à Montréal. La Grande Famille Libérale.

      Il me semble que c’est clair, non?

      Merci

    • On devrait manifester dans les rues avec un carré rouge comme l’ont fait les étudiants. Ca marche, ils ont freiné l’augmentation des frais de scolarité. Aucun montréalais devrait payer ses taxes. Ca suffit se faire avoir.

      Et j’ai hâte qu’on fasse une commission sur le système judiciaire et le système de santé. Y’a du monde qui se graisse la patte dans tout ca et c’est encore nous le peuple qui payons. Des fonctionnaires corrompus, il y en a partout.

      En attendant, dehors les maires pourris à la moelle comme Tremblay et Vaillancourt. Y’a toujours ben des maudites limites à se faire avoir.

      Au niveau provincial? Pas si sur que Charest soit mêlé à des sordides affaires pas plus que Pauline d’ailleurs même si son parti a longtemps été au pouvoir dans les années 90-jusqu’à 2003, Le PQ n’a pas tellement les mains propres, en tous cas pas plus propres que le PLQ. On est loin de la gang de René Lévesque en 1976.

    • Toujours les mêmes amis qui tirent les ficelles…pendant qu’un certain chroniqueur utilise son influence pour dénoncer l’efficacité et l’utilité d’une enquête publique… je me demande pourquoi…

      http://exruefrontenac.com/nouvelles-generales/politiquefederale/36651-lapierre-acurso-poulin

    • Pas si naïf que ça notre bon maire.

    • En référence au lock-out de la NHL, plusieurs parlent de boycotter la NHL. Pourquoi ceux qui se font voler depuis des années ne déménageraient-ils pas? Pourquoi ne pas juste sortir de Montréal? Le jour où il n’y aura plus de payeurs de taxes pour engraisser ces ordures, où il n’y aura plus personne pour marcher sur (ou se retrouver sous) les trottoirs de Nicolo Milioto, à quoi serviront ses pots-de-vin?

    • Montréal, ville en ruines où les entrepreneurs chargés de l’entretenir choisissent plutôt de s’entretenir mutuellement, avec la complicité des élus. Si c’est pas une HONTE, rien ne l’est.

    • Jeudi, le 1 novembre 2012, ça me semble une date parfaite pour se retirer ou démissionner.

    • Combien de ces escrocs se retrouveront derrière les barreaux ?

      J’attends toujours qu’on ferre le gros poisson frisé et son banc de morues…

    • Et qui est-ce qui pointe à l’horizon comme candidat à la mairie et sauveur auto-proclamé? Denis Coderre, un bon Libéral qui occupait un poste de ministre à l’époque du scandale des commandites. Décidément, on en sortira jamais.

    • On a ce qu’on mérite. Il n’y a pas que le maire Tremblay à être blâmé. On s’en fout puis on déverse des niaiseries.

      Si on veut que ça change, on doit s’impliquer, point. On ne veut même pas aller voter, encore moins de se présenter comme candidat. On ne veut rien savoir des problèmes structuraux d’aujourd’hui et on les laisse en héritage aux futures générations. Ceux qui ne trouvent pas leur compte descendent dans la rue pour faire du tapage. Rien à cirer maintenant, tout est à plus tard.

      Faire comme les étudiants c’est seulement de pelleter en avant. Ils ne veulent pas payer pas maintenant, leurs enfants auront à payer au triple avec les intérêts sur emprunt en plus. Ils préfèrent s’acheter des gadgets iPhone et iPad au lieu de s’occuper de voir à leurs frais de scolarité à un niveau raisonable. Ailleurs au Canada et aux É.U, bof, ceux qui ne veulent pas marcher crèvent.

      Payer 80$ et plus par mois pour les frais d’Internet et service de téléphones “intelligents” ne pose pas de problème. Mais 155$ de plus par an c’est de s’endetter !

    • À 3 on sort les casseroles ! 1…2…

    • Notre Ponce Pilate local se retirera peut-être “temporairement” lui aussi pour raisons de santé…

    • @ kasimir, “On devrait manifester dans les rues avec un carré rouge comme l’ont fait les étudiants. Ca marche, ils ont freiné l’augmentation des frais de scolarité. Aucun montréalais devrait payer ses taxes. Ca suffit se faire avoir.”

      Tout le monde dit ça, maintenant, c’est à la mode. Rico Martineau, Lysiane Gagnon, tout ce qui grenouille et scribouille à droite du centre nous livre cette réflexion extraordinairement novatrice : “Sortons dehors comme les carrés rouges, hihihi”.

      Mais la réalité, c’est que ça n’arrivera pas; la droite n’a pas le coeur de sortir dans la rue. La droite jappe mais ne bouge pas.

    • @jonathangregoire
      Tout à fait d’accord. Mais ça va prendre beaucoup plus que cela pour changer le système. Mais si tout le monde mets l’épaule à la roue, qui sait?
      Gaetan Depelteau

    • La Ville de Montréal n’a plus l’autorité morale d’exiger une moyenne de 3,4% d’augmentation de taxes. Il faudrait un large mouvement de désobéissance civile: que les contribuables payent le même montant que celui de l’an dernier, pas un sou de plus. Comme nous ne reverrons jamais la couleur de tout l’argent versé en trop à la ville, on pourrait du moins ne pas verser ce 3,4%. Ce ne serait que justice.

    • Chers concitoyens montréalais, ne vous inquiétez pas. Ça achève.
      Denis Coderre s’en vient nous sauver.

      facepalm

    • Je vous lis et vous écoute depuis quelques temps et je crois que normalement vous avez une lecture assez juste sur les évènements. J’aime votre approche modérée, pour un garçon de votre age ça détonne des autres faiseurs de shows. (Je me permet de vous parlé ainsi car j’ai l’age de votre père.) C’est différent des pseudos journalistes qui couvrent la commission charbonneau (by the way un excellent show bien construit) cependant je vous invite à écouter le maire Tremblay et lire entre les lignes ça vous permettrai d’y découvrir un espèce de message codé qui vous permettrait de voir toute cette affaire d’un autre angle, qui me semble fort intéressant. Je ne suis pas un admirateur de Tremblay, trop drabe. Essayez juste pour voir.

    • J’espère qu’on va finalement arrêter de dire que c’est un maire incompétent. C’est plutôt un voleur de la pire espèce, comme Vaillancourt et leurs amis du PLQ.

    • kasimir35 30 octobre 2012-16h11
      Vous voulez rire de nous quand vous tentez de «virginiser» la bande à Charest ?
      Tomassi, Whissle, Coretti+Dupuis+Delorme+Normandeau, Bibeau, Beauchamp, Vaillancourt, Marcotte, Tremblay et autres «swingers» à venir…
      Jean-Marc Fournier le CHEF intérimaire du PLQ qui vagabonde dans les sinueux sentiers du PLQ depuis des décennies et qui se moque des journalistes quand il leur répond qu’il n’a aucune idée du rôle de Bibeau auprès du PLQ ?
      Couillard, le prochaine ««messie» du PLQ, qui doit se débarrasser de son organisateur et collecteur de fonds, le fils de papa Bibeau le «fantôme», ça ne sent pas le «swing» ça ?
      Tous des péquistes ?
      Pas surprenant que les gens (sauf quelques moutons écarlates, sourds et myopes) sont de plus en plus gênés de dire qu’ils appartiennent au PLQ…
      Allez vous cacher, ça pue le «swing» rouge…et cessez d’insulter notre intelligence…
      Robert Alarie

    • Voyons, l’argent pousse dans les coffre-forts. Tout le monde sais ça.

    • Si vous pensez une seconde que cette corruption n’est installée qu’à Mtl, Qc,Laval et autres villes importantes, vous vous trompez royalement….les petites municipalités sont très souvent sous l’emprise d’un conseil municipal, qui en plus d’être souvent très incompétent, se laisse diriger par des grosses firmes qui vont chercher leur quote-part à même les taxes…ma municipalité des Laurentides a QUINTUPLÉ mon compte de taxes en 10 ans sans que j’améliore quoique ce soit et même que les services ont diminué…faute d’argent!
      La mairesse fait faire son chemin privé par les employés municipaux avec l’équipement de la ville…un plainte est portée mais rien n’est fait…faut dire qu’elle était candidate libérale provinciale lors des élections de 2006 et 2008..défaite heureusement!

    • Ce que cette commission démontre de plus en plus, c’est que le crime, c’est vraiment payant et que les seuls vrais risques sont pour ceux qui en faisaient partie et qui dénoncent les autres. Le reste aura des sentences bonbons et gardent leur fortune.

      Les gens placent la cupidité comme une valeur admise et admirée alors c’est presque normal ce qui arrive.
      Je ne voie pas comment il en serait autrement!

    • Parlant de Grande Famille Libérale, Coderre en est aussi un illustre membre. Il n’a pas été officiellement impliqué dans le scandale (lui, il appelle ça le dossier) des commandites, mais son nom a été mentionné maintes et maintes fois!

      Il y a des arrondissements montréalais qui ne peuvent plus juste à l’idée de voter Grande Famille Libérale. Chers citoyens montréalais, gardez le sourire! Le pizzo, c’est un peu plus cher, mais c’est plus que du bonbon!!!!

    • Le gros Coderre, yé parfait.

    • Par ici, nous ne sommes pas habitués à des révélations qui dépassent l’entendement.
      Tout à fait et cela se répercute dans les commentaires des gens des médias. Ce que l’on retient c’est que l’on essaie de faire en sorte qu’on fasse la djob……les médias n’ont pas fait leur djob, ont-ils eu des menaces??? ……faut le dire après les religions, les médias sont aussi les champions du contrôle des cerveaux,…….alors après les O et les A, faut sauver le système et c’est pour cela vont jouer les fauteurs de troubles, c’est-à-dire “crinquer” pour poser des gestes et par la suite condamner ces gestes. Dans d’autres pays ou dans des organisations, on se débarrasse des “whistleblower” …..et c’est le bon moment pour proclamer qu’il existe à divers palier un complot contre le peuple………mais tant que l’on sera diviser par les langues, les religions, les politiques incluant les médias on ne pourra pas y arriver……

    • Mais les fusions forcées du PQ sont loin d’avoir amélioré les administrations…elles les ont grossies mais pas rendu plus efficaces ou plus pures!
      Donc, PQ ou Libéral, on est dans la magouille où seuls les pouvoirs de gérance et de taxation sont important…le citoyen est uniquement considéré comme contributeur à ces royaumes sans autre droit que celui de chialer…..à moins que TOUS nous descendions dans la rue!

    • OK OK On arrête de niaiser et on repars à neuf. La Commission Charbonneau peut la protection contre des accusations criminelles portées contre les témoins. Mais Surprenant,Therrien,Leclerc et les autres devraient payez 55% d’impôts sur les montants que vous avez admis avoir reçus….et on ne portera pas d’accusation au criminel.

      En ce qui concerne Charest,Tremblay,Zampino et als ne devraient pas témoigner devant la Commission. Ainsi ils pourraient se retrouver derrière les barreaux.

    • En tant que payeur de taxes a Montreal, inutile de vous dire que je suis ecoeure!

      Si tous les proprietaires de Montreal allaient faire des manifs au centre-ville avec des casseroles?
      On pourrait du meme coup, demander a Pauline Marois d’etre des notres….

      Qu’en pensez-vous les payeurs?

    • Tmoignage du maire Tremblay. Durée 5 secondes: ” j’étais pas au courant”…”J’ai rien vu”… “J’ai rien entendu”…

    • Des trottoirs en l’argent liquide
      Vers la fin des années 1980 la ville de Montréal a entrepris la réfection des trottoirs de la rue Marquette à la hauteur de Saint-Joseph jusqu’à la rue Mont-Royale. J’habitais alors rue Marquette. Le chantier de pose des formes métalliques roulait bon train en préparation du coulage du ciment car l’équipe italienne de monsieur trottoir était fort expérimentée.
      Comme il est de mise les trottoirs municipaux furent tous arrachés ainsi qu’un part des trottoirs privés sur le terrain de la ville en prenant soin de laisser l’autre 2/3 menant aux résidences et commerces intouché. Mais là où l’aventure commence à tourner au cauchemar ce fut lorsqu’un employé du chantier de monsieur trottoir sonna à ma porte pour me demander si je serais intéressé à profiter à faire couler mon trottoir privé en même temps que celui de la ville moyennant une somme de 400$ payée comptant. Bien évidemment, la majorité des propriétaires forts heureux ont accepté de débourser pour enjoliver leur propriété. Pour ma part mon refus de payer sans facture et la menace de les dénoncer m’a valu de me faire emboutir l’arrière de mon véhicule par un équipement motorisé de la ville très tôt un samedi matin. Le message en était un qui frappe et l’histoire s’arrête là.
      À vous de compter le nombre de trottoirs privés qui furent payés cash et coulés à même le ciment chargé à la ville et le tout ni vu, ni connu et pendant toutes ces années. Un autre moyen de rentabiliser l’argent des contribuables au profit de …

    • @moiseulement “les fusions forcées du PQ”. Ce sont les défusions électoralistes bancales du gouvernement Charest qui ont tout déglingué. Ces décisions toutes deux contestées n’ont rien à voir ici.

    • Et qui était l’«ingénieur» marionnette derrière les déffsions ?
      Et, oui, Jean-Marc sourire Fournier, au grand plaisir du West Island…

    • OK, Tremblay, c’est pas fort, mais j’habitais Montréal lors de la dernière campagne où il fut réélu et j’ai suivi ce qu’on en disait dans les médias, en plus de voter évidemment (pas pour lui…) Et il y avait déjà une panoplie de scandales, c’était assez clair que son administration était corrompu et pourri à l’os…. Mais les tarlas de Montréalais l’ont réélu les yeux fermé… Donc, OK, Tremblay c’est pas fort, mais un jour faudra que les citoyens de cette ”belle ville” descendent de leur nuage,se réveillent un peu, lâche le shoping, le party et le m’as-tu-visme et se rendent compte qu’ils sont responsable d’avoir choisi ces corrompus… Tremblay et son administration, ce n’est que la reflet de la majorité de la population qui y vit… Arrêtez de cracher sur vos politiques et regardez vous dans le mirroir. Bonne chance…

      K. Gagné

    • @souverain ” qui était l’«ingénieur»”. L’entrepreneur, l’imputable, était Jean Charest.

    • @kosmoz “Tremblay et son administration, ce n’est que la reflet de la majorité de la population qui y vit…” Pas la faute des radios x, donc.

    • Ouais, c’est à la mode maintenant de demander la destitution de GT. Et c’est clair qu’il devrait démissionner.

      Mais que faisaient les 60% de montréalais qui ne sont pas allés voter aux dernières municipales?

      Pourtant ça sentait déjà l’égout dans Union Mtl à cette époque…

      C’est facile d’être courageux quand la meute est lâchée…

      Un peuple de pleutres induit peut-être des leaders corrompus?

    • @ jonathangregoire, votre idée de retenir vos taxes est excellente, mais faites attention : ils vont faire de vous un criminel. Ils vont saisir votre petite maison, pendant que les Charest et Tremblay vont continuer de se prélasser dans leurs somptueuses demeures en toute impunité.

    • Petits détailsl croustillants…(Tremblay… fonds occultes…mafia…Zampino….Milioto…)
      La fille de M. Milioto, Caterina, est ingénieure depuis 2010 pour le Groupe SM, de l’homme d’affaires Bernard Poulin
      Auparavant, Caterina Milioto était fonctionnaire au service des infrastructures de la Ville de Montréal. Elle y était sous la responsabilité de Robert Marcil (ex-organisateur de François Legault qui a été congédié par ce dernier), lequel Marcil a été congédié à la suite d’un voyage en Italie, toutes dépenses payées, avec l’entrepreneur Joe Borsellino, lequel Borsellino a été filmé sur vidéo dans un gros party de collecte de fonds pour le PLQ, main dans la main avec Jean Charest…
      Ledit «party» avec LA vidéo Charest-Borsellino a été diffusé lors de l’émission Enquête…
      Et Guy Ouellette, ex policier spécialisé dans la mafia et député libéral ne pouvait pas avertir ses amis du PLQ ?
      C’est pas beau ça…?

    • Oui je suis une propriétaire dans un petit quartier de l’est de Montréal et NON je n’accepte pas la hausse de taxes, je n’ai pas le verbe d’un journaliste, mais il m’est impensable d’accepter de remettre de l’argent … (mon argent durement gagné) dans les poches de menteurs,
      de profiteurs, à leur place, j’aurais HONTE de demandé à nouveau aux citoyens de remplir les coffres de la ville ! la résistance oui mr Lagacé… le sac brun pas certaine …je me lève debout et je cri haut et fort que je N’ACCEPTE PAS LA HAUSSE DE TAXES ! Est ce qu’il y a autres choses que je puisse faire pour signaler mon mécontentement !!!

    • La commission Charbonneau va probablement conclure que Gérald Tremblay est le simple employé d’un parti (Union Montreal) monté par des mafieux dont la collusion était son but principal. Dans ce statégème, ils avaient avait tout sauf une belle tête de vainqueur pour mener la campagne. Tremblay est donc devenu maire dans un espece de clé en main. Ce fut une belle mascotte qui a donné satisfaction pendant longtemps. Car, pendant tout ce temps, le maire gardait les mains propres par aveuglement volontaire et, d’autre pat, ne se mêlait pas des affaires des mafieux….tout le monde était donc très content.
      Le probleme, et c’est toujours la même chose, la mafia n’a pas de limite et celui qui tient le sac est aussi coupable que celui qui le remplit….ou qui fait le guet dehors!!!

    • Est ce que chaque citoyen peu poursuivre l’administration Tremblay/rizzuto au petites créances? Pas besoin d’avocat, des milliers, centaines de milliers de procès, des décennies d’attentes, taxes retenus jusque la ou jusqu’à ce qu’un ménage nous assurant qu’on se fait pas voler soit fait?

      Le seul pouvoir qu’un contribuable a de nos jour est ce qu’il débourse, faudrait trouvée moyen de frapper la ou ça fait mal.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité