Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 14 août 2012 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Commentaires (198)

    Crucifix à l’Assemblée nationale : bravo, Djemila Benhabib

    J’ai eu mes différences d’opinions avec Djemila Benhabib, l’auteure ; mais sa prise de position comme candidate du PQ dans Trois-Rivières m’enchante. Je la cite, sur le crucifix à l’Assemblée nationale :

    En tant qu’«intellectuelle soucieuse de la neutralité de l’État», elle croit que l’Assemblée nationale «doit représenter la volonté du peuple». «Et le peuple n’a pas à être assujetti à une quelconque religion», a-t-elle soutenu.

    Je trouve hypocrite qu’on s’agite parce qu’une fonctionnaire de la SAAQ porte un hijab, quand on me sort l’argument du « patrimoine culturel » pour justifier le maintien du crucifix à l’Assemblée nationale. Où on souhaite un état neutre, qui ne favorise aucune religion ; ou on fait preuve de cohérence et on admet que l’État favorise une religion aux dépens des autres. En cela, elle n’est pas en accord complet avec la Charte de la laïcité envisagée par le PQ. Suite du papier de Paul Journet :

    Mme Benhabid conteste depuis quelques années l’argument du patrimoine historique pour le crucifix. Mais un candidat ne peut pas partager chaque ligne d’un programme, a-t-elle expliqué ce matin. Elle dit avoir choisi «d’endosser complètement les prises de position» du PQ. Si elle veut poursuivre ce débat, elle le fera à l’intérieur du caucus.

    Ou on est pour la laïcité, ou on ne l’est pas. On ne peut pas chanter les vertus de la laïcité seulement pour biffer les signes religieux des non-cathos.


    • En désaccord. La religion catholique n’a plus d’emprise sur la société québécoise. Alors que lorsque l’on porte le hijab, on prône une idéologie qui ne représente pas les valeurs des Québécois. Il y a une nuance à faire entre des symboles ostentatoires disséminés ça et là, parce qu’ils eurent une importance dans la courte histoire de notre province et des communautés religieuses de qui il faut s’accommoder dans nos institutions publiques au nom de la liberté de culte ou d’expression. La croix ne demande aucun accommodement raisonnable.

    • Complètement en désaccord avec vous (et elle) là-dessus.

      Il est important de garder une certaine forme d’histoire dans nos institutions, nos villes, nos villages et nos rues. Bientôt, on voudra couvrir l’oratoire et retirer la croix du Mont-Royal. Le fait est que notre société existe à cause, ou grâce, à la religion catholique. Si je vais à Ryiad, je m’attend à voir des minarets, si je vais à Lhassa, je m’attend à voir un temple ou deux. Si je viens à Montréal, je m’attend donc à voir des églises catholiques et des signes que cette religion y a existé, jadis.

      Ce faux dogme de la séparation de l’état et de l’église ne sert qu’à cacher le véritable agenda de l’intelligentsia québécoise, alimentée par nos nouveaux concitoyens d’autres confessions, qui est de mettre fin à l’existence de la religion catholique au Québec. Il est si facile de cracher sur le catholicisme, alors qu’il est si inconcevable de le défendre.

      La vrai neutralité? Elle existe dans une société qui, forte dans son identité, n’a pas peur de celle des autres. Lorsqu’on a plus aucune identité (comme c’est le cas ici), c’est là qu’on fait des débats autour du multiculturalisme et qu’on attaque toutes les religions et leurs signes.

    • Dépaptiser les noms de villes , villages, de rues, faire sauter la croix du mont royal, déchirer le drapeau du quebec ( croix blanche sur fond d’azur), trouvez pas que ca fait talibans? On ne sort pas de nulle part! la civilisation occidentales est historiquement chrétienne qu’on aime ou pas. On ne peut effacer le passé. Tout le monde sait que la religion n’a plus aucune emprise sur les décisions prises. C’est notre histoire et j’y tiens!

    • Du tour de taille du Dr Barrette au crucifix de l’Assemblée nationale, vous avez le don d’attirer notre attention sur de graves priorités nationales.

      Le crucifix, on n’en *** !! Alors on l’enlève si vous voulez, et on n’en parle plus, de grâce. Mais alors, que fait-on pour la fonctionnaire qui porte un hijab à la SAAQ ?

      Ressortez-moi donc votre raisonnement de «on est pour la laïcité ou on ne l’est pas». Tolérance zéro ! C’est ça ! C’est très à la mode l’intolérance : on est tellement tolérants au Québec, ou intolérants, c’est la même choses. Alors pourquoi pas tout le monde tout-nus ! On est tous égaux après tout… «Imagine all the people…» Hou-hou- hou-ou-ou !

    • Assez d’accord avec antoine23

    • Mon beau-père est à l`hopital Pierre-Boucher de Longueuil et j`ai été surpris de constaté qi`il y a des crucifix dans chaque chambre…..

    • Je ne suis pas d’accord. Ce crucifix, c’est une partie de notre histoire. Gommer notre histoire, notre passé, ça, je ne l’accepte pas.

    • Ils parlent tous “au nom deu peuple”, de la “majorite silencieuse” , etc..et la solution est bien simple”: REFERENDUM .
      Question: etes-vous pour ou contre le crucifix a l’Asemblee Nationale? …on nous demande de retirer “les signes religieux”, mais je trouve aberrant qu’on parle majoritairement des signes de la majorite chretienne.

    • Pendant qu’on y est.. enlevons la croix du drapeau du Quebec.
      Le Quebec n’a pas a y être assujeti.
      Mais ou allons nous avec l’asceptisation sociale, on parle du droit d’être différent, mais différent comme on veut que tu le sois.

      La majorité a certes le droit de décider, la minorité a elle le droit de vivre ce qu’elle est c’est ainsi qu’est la démocratie, pas une idée a géométrie variable.

      Cela étant dit, je n’ai pas de problèmes a voir un juge en kippa , un flic en turban, ou une institutrice en foulard du moment qu’ils appliquent les règlements votés par la majorité pour le bon fonctionnement de cette communauté.

      Le reste n’est que blabla politicard dans le but de conforter les frileux de tous genres dans leur xéno-ignorance.
      La laicité est bonne pour être un arbitre entre les différentes communautés afin de favoriser le vivre ensemble, et non pas comme une monture d’une minorité athée dont le but est d’expurger l’environnement de toute présence religieuse.

    • En désaccord avec antoine23, en accord (cette fois-ci, manifestement pas toujours) avec M. Lagacé.

      Le crucifix est tout à fait à l’encontre de mes valeurs, précisément parce que ce sont des valeurs que j’ai sciemment rejeté, comme la majorité des Québécois et Québécoises, et qui avaient une emprise étouffante au Québec et dans d’autres sociétés catholiques (à part le Québec, c’est l’Italie que je connais le plus) et qui a toujours une emprise en Pologne, par exemple. Une personne qui porte le hijab dans la rue, ce n’est pas de mes oignons, pas plus qu’une fille qui s’habille trop “pétasse” à mon goût. Une personne qui occupe un poste d’autorité, par contre, ne devrait pas arborer un signe religieux ou autre distinctif.

      Le crucifix n’a plus sa place à l’Assemblée nationale. Les députéEs de toute origine confessionnelle ou d’aucune doivent y délibérer en toute égalité. Il ne s’agit pas de démolir les églises ou d’interdire les Jésus, Marie et autres croix de chemins, ni de cacher ou détruire ce crucifix, qui a sa place – au Musée de l’Assemblée.

    • Je suis pour la laïcité, de tout. Question de cohérence et de rigueur. Pas de deux poids deux mesures, svp!

    • @ antoine23

      Suis rigoureusement d’accord avec vous. Et c’est vrai que l’innocente croix ne nécessite aucun compromis.

    • @antoine

      “Alors que lorsque l’on porte le hijab, on prône une idéologie qui ne représente pas les valeurs des Québécois”

      Et le crucifix représente les valeurs québécoises? Pas les miennes en tout cas. Il faut tracer la ligne quelque part. Je ne suis pas de ceux qui dénonce la croix sur notre drapeaux. C’est un clin d’oeil à notre héritage. Mais l’AN, c’est un symbole du pouvoir. Moi, c’est là que je trace la ligne. De la même façon, pour le hijab ou même la petite croix en or, une employée de la SAQ, de la SAAQ, d’emploie-Québec, etc. OUI! Pour un policier, un militaire, un constable judiciaire, NON.

    • Je suis d’accord. Si on veut un état laique, il doit l’être jusqu’au bout, sinon c’est de l’hypocrisie.

    • Bonne chance Djemila , il n’y a pas beaucoup de laïques dans votre coin du monde!!!

    • Dans votre coin du monde, je veux dire dans le comté que vous voulez représenter!!!

      (oups).

    • Votre problème M. Lagacé, c’est que votre souhait de laïcité totale ne trouve écho que chez une faible proportion des québécois. La majorité tient encore à conserver un lien avec l’Église. On le voit par le nombre élevé de personnes qui désirent encore un mariage religieux et le baptême pour leurs enfants … même s’ils ne sont pas pratiquants ! Je vous accorde que ce n’est pas très logique mais ce sont les faits. Comme en politique, les gens n’aiment pas les positions radicales, et la vôtre l’est un peu trop.

    • Désaccord avec vous sur le crucifix car ca va au dela de la religion et meme du patrimoine. Ca fait partie de l histoire. Que l on deteste l eglise pour certaines actions du passé,c est correct mais on ne peut ignorer aussi son immense contribution depuis l arrivée des premiers colons.Notre devise esr JE ME SOUVIENS mais j ai souvent l impression que l on veut pas se souvenir de notre passé

    • Tout symbole religieux ne devrait être affiché dans une institution politique moderne et démocratique. Il y a bien d’autres façons d’exprimé la culture québécoise.

    • Ou on est pour la laïcité, ou on ne l’est pas. On ne peut pas chanter les vertus de la laïcité seulement pour biffer les signes religieux des non-cathos.
      *******

      Eh oui! Il faut être conséquent dans nos choix. Seule la séparation claire de la religion et de l’état et ce pour toute les religions pourra nous mettre à l’abri de tous les psychodrames et les accomodements raisonnables bidons.

      Le message est clair : “Tu as droit à ta religion mais c’est chez toi et dans tes églises , temples ou mosqués que tu la pratiques, l’espace public est laïc.”

    • Pour les péquissssssssse, seule la langue fait partie de notre patrimoine..

    • Parfaitement d’accord. La religion catholique a eu une emprise sur la gouvernance du Québec et le crucufix sur le mur de l’assemble nationale est la marque de possession du clergé sur cette institution. Il faut faire disparaitre ce symbole comme on lave un “tag” de gang de rue sur un mur.

      Le hijab est un peu la même chose sauf que la personne qui le porte a fait le libre choix de se laisser posséder. Si elle change d’idée, elle l’enlèvera certainement.

    • Qui croit encore que la religion ait une emprise quelconque sur la société québécoise, et sur sa vie politique ? C’est ce genre de comportement, chercher des problèmes là où il n’y en a pas et ne pas s’attaquer à ceux qui existent vraiment qui participe également au discrédit de la class politique. L’existence même du Québec est fortement lié à la religion catholique, classer ce crucifix au rang des reliques historiques, c’est donner à la religion la juste place qu’elle mérite. Madame Benhabib veut faire de la fumée sans feu. Prochaine étape : démonter la croix juchée en haut du Mont-Royal ?

    • Amen ;-) M. Lagacé : il est grand temps que ça se fasse!

    • D’accord avec antoine23. Le crucifix est folflorique tout au plus, il n’a plus aucun impact sur notre société. Bientôt les plus jeunes se demanderont ce qu’est cet objet. À l’opposé, le hijab, le niquab et la burqua sont de puissantes armes de déstructuration massive d’une société. Symbole d’une “arriérisme” évident, ces vêtements nous rapportent, par comparaison, au temps de Duplessis où les toutes puissantes soutanes et les curés de villages faisaient trembler la société. L’Islam fait tache d’huile à la grandeur de la planète comme jadis le christianisme. Ce n’est pas banal ni anodin. Il faut combattre les vêtements islamiques comme nous avons combatues les soutanes jadis et le foulard que les femmes devaient porter à l’église (indignes cheveux longs).

    • Parfaitement d’accord…. Dehors Jésus, sa croix et ses moutons à genoux, y en a marre.

    • Dans ce cas, il faudrait aussi changer les noms de toutes les villes du Qc qui commencent par Saint ou Sainte …

    • Djemila Benhabib est contre le crucifix à l’Assemblée Nationale. Je suis de son avis à 100 % quoique j’étais persuadé que cette affaire-là était réglée. Les religions et l’état se doivent de vivre en harmonie tout en se limitant strictement à leurs business respectives.

      On ne nous a pas parlé de la réaction des frères de l’instruction chrétienne. Motus et bouche cousue.

      Yvon Turcotte

    • Question à Mme Benhabib: si la majorité du peuple veut la présence du crucifix? Je n’en sais rien, mais que pensera-t-elle à ce moment-là? Quant à moi, je préférerais que le crucifix ne soit pas l’Assemblée nationale. Rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Et de grâce, ne mêlons pas le patrimoine à tout cela. Pour un chrétien, le Christ ne relève surtout pas du patrimoine! Il est toujours là, présent et vivant plus que jamais!

      Michel Lebel

    • Se qui m’a axccxroché était :” J’ai dit clairement que j’étais préoccupée par le fait qu’on insiste pour retirer les symboles de la majorité, alors qu’on permettait les symboles des minorités religieuses”.

      Je crois qu’à force de dénigrer ou même mettre de côté notre patrimoine, on devient une cible facile à ceux qui sont plus intransigeant avec leur religion.

      Donc si on devient un état laïc, est-ce que les tamouls vont enlever leurs turbans? les sikhs leurs kirpans? Et les musulmans leurs voiles? Je crois que la réponse est évidente et que l’on ne devrait pas renier notre héritage pour ne pas offenser ceux qui ont décidé de vivre ici.

    • Je suis bien d’accord, vivement la laïcité murà-mur. Qu’on mette un terme à cette folie des symboles relgieux, quelqu’ils soient. Terminé les hidjab, les niqab, les crucifix, les chandeliers à 7 barcnahes, les étoiles de David, etc.
      Ceci dit, bonne chance à Madame Benhabib avec les électeurs de Trois-Rivières…
      GTremblay
      Montréal

    • Cher M. Lagacé, savez-vous que le drapeau du Québec a une croix en plein milieu, comme d’ailleurs le drapeau d’une multitude de pays Européens? Faudrait-il l’enlever?

      La croix sur le drapeau, où à l’assemblée nationale, c’est une symbole historique, alors que la musulmane voilée qui vous sert à la SAAQ est une militante de l’Islam politique, un mouvement international dangereux pour vos libertés personnelles, mais dangereux surtout pour les libertés futures de vos enfants de sexe féminin, si vous en avez. Pensez-y.

    • @antoine23
      Et s’il sagissait de portraits de Mahomet au lieu de crucifix,
      tiendriez-vous le meme discours?

    • Bravo en effet! La religion touche des sensibilités qu’on ne peut pas toujours comprendre. Ça reste très abstrait. Certains ont la foi, d’autres non, certains croient que les symboles religieux sont importants, d’autres non, certains sont pour le crucifix, d’autres non. La question ne se règlera pas. Peu importe la décision, jamais il n’y aura concensus. On ne peut pas expliquer pourquoi on y croit ou non. Mais la position de Mme Benhabib est une des plus sensée que j’ai lu. Et je suis bien d’accord, peu importe nos croyances, peu importe si on croit que c’est un symbole culturel plus qu’un symbole religieux, on ne peut effectivement pas demandé d’enlever ou cacher les symboles religieux seulement “des autres religions”. Le Québec n’est plus seulement une société catholique où le curé trône. Les autres religions sont bien présentes, qu’on soit d’accord ou pas!

    • Ce n’est qu’une opinion parmi tant d’autres. Enfin tout le monde peut avoir un opinion, mais ce qui importe c’est l’ensemble des opinions. Alors qu’un blogue traite du sujet ou Benhabib ce n’est qu’une opinion…..faudra qu’on apprenne ce qu’est la démocratie….même chez ceux qui sans en être investit se croit des leaders d’opinions.

    • La croix, instrument de torture, n’a pas sa place dans une institution laïque. La religion, toutes les religions, doivent être évacuées de l’espace public (où l’on prend des décisions). La pratique d’une religion est un acte personnel et doit rester à ce niveau dans une société moderne.

    • Bien d’accord. Indépendamment de toute autre religion et crise d’accommodement. L’histoire du Québec est bien suffisante pour nous indiquer que mélanger état et religion est une très mauvaise chose.

    • Yesssss!

      La voix du bon sens.

      Et dire qu’il y a des parents qui interdisent les jeux vidéos à leurs enfants sous prétexte que «C’est trop violent», alors qu’ils n’ont aucun problème à laisser accroché au mur de la chambre des petits, un crucifix représentant un homme presque nu, cloué sur deux bouts de bois, pissant le sang de ses multiples blessures, une couronne d’épine plantée dans la tête!

      Et ils disent aux petits que c’est un symbole d’amour!

      Ensuite on ne comprend pas pourquoi il existe tant de gens tordus…

    • Parlez-en à Jean Tremblay. Sa prière ressemble en maudit à un AR…

    • @antoine23 12h14

      Vous dite: La croix ne demande aucun accommodement raisonnable.
      Le hijab non plus. Si pour vous oui, tel que vous le laissez entendre, c’est parce que vous êtes intolérant.

    • Djemila Benhabib et Amir Khadir sont juste des français. Ils appliquent la vision de la république dans la politique québecoise.

      Ce qui est drôle -mais absolument pas surprenant- c’est qu’aucun “expert (commissaire) politique” ne s’en rende compte.

      Ils font une carrière facile comme celle d’un professeur de langue étrangère anglaise… anglais.

    • Et dire que pendant ce temps-là, Voyager 1 est sur le point de sortir de l’héliosphère. Pour la première fois, la main de l’homme va poser le pied dans l’espace galactique. Hors de l’influence du Dieu Soleil.

      Pis ca s’écoeure su un cali**e de crucifix. On fractionne l’atome, mais y’en a qui tuent encore pour un bout de peau au soleil. Tabarn*k, comme on dit.

    • @antoine23

      Justement, la croix peut rester dans les livre d’histoire, pas dans l’assemblé nationnale où sont débatu et voter les lois qui influencerons l’avenir du Québec.

      Je ne crois pas que la croix représente les valeurs du Québec d’aujourd’hui.

    • @antoine23

      14 août 2012
      12h14

      « La croix ne demande aucun accommodement raisonnable »

      Elle en est un par sa présence même! Si sa représentation n’est pas religieuse, elle représente un outil de torture? C’est ce qu’elle est pourtant. Comme une potence, une roue ou une chaise électrique…

    • Encore un faux débat. Qu’est ce que j’en ai à cirer du crucifix de l’Assemblée? Vous allez pas me dire que c’est un enjeu important???
      Ils pourraient mettre des posters de Samantha Fox à la grandeur pis j’en aurais rien à battre.
      La population va être contente à partir du moment où nos ‘élus’ vont commencer à faire ce qu’ils sont payés pour faire: nous représenter. Je doute TRÈS fort que les gens de la circonscription de Mme Benhabib pensent que le crucifix est un dossier prioritaire.
      SVP,laissez faire les crucifix et les bancs d’église et réparez donc notre province, elle est brisée…

    • Faut-il réécrire l’hymne national?

    • Nous vivons dans une société laïque. Qu’on sorte les symboles religieux des lieux publics.

    • ..D’accord.

      Les «croix de chemin» disséminées ici ou là sur le territoire du Québec ne me posent pas de problème, pas plus que les églises, chapelles et autres temples.

      Le crucifix de l’Assemblée nationale n’a pas d’affaire dans le Salon de la nation. Et d’autant plus qu’il n’est pas là depuis bien longtemps, y ayant été installé par ce cher Maurice Lenoblet Duplessis pour, sans doute, faire plaisir à «nos seigneurs les évêques», comme il se plaisait à les appeler.

      Et toutes les ratiocinations sur la culture et autres justifications bancales ne me convaincront pas. Mais avec cela vient l’interdiction de tout signe religieux chez les employés de l’État. Pas de turban chez les flics, pas de hidjab à la SAAQ, pas de kippa au tribunal, pas de petite croix en or au revers de la veste du député. Et pas davantage de halal ou de cachère qui ne soit clairement identifié puisque les coûts en sont inclus dans les prix au détail, etc., etc.

    • En effet, qu’on se branche une fois pour toute ça sera plus simple après.

      (petite faute M.Lagacé pas d’accent grave sur le Où).

    • J’accepterai qu’on retire tous les crucifix sur les murs du Québec lorsque le hijab, le niqab, les kirpans et tous ces signes religieux venus nous pourrir la vie disparaitront de la surface de notre province.
      J’ai le mérite d’être honnête !

    • J’ai beaucoup de misère avec l’opinion de Mme Benhabib, elle est originaire d’Algérie, moi si j’avais l’intention d’immigrer en Algérie, je me gardais une grosse gênes sur quoi dire aux algériens sur leurs moeurs et coutumes. Je suis pas catholique, mais le crucifix sur le mur du parlement a toujours été là et pas question de l’enlever. On va tu en finir, il y a des clochers d’églises dans toutes les villes et villages de la province avec des croix au dessus. Enlevez-ça et c’est plus le Québec question de patrimoine. Un village québécois sans église ça se peu juste pas.Dans plusieurs palais de justice du Québec, encore aujourd’hui le serment se fait toujours sur l’évangile sans aucune nuance ou demande de quelle croyance vous êtes, personnes fait d’histoire avec ça. Il n’y a pas de chicane présentement pourquoi en partir une autre sur le sujet. À peine 15% des québécois vont à la messe, mettons que le fanatisme catholique existe pas trop ici, si ça leur fait du bien de fréquenter l’église eh bien tant mieux.

    • Même si des fois je trouve que madame Benhabib capote et fait des rapprochements faciles qui lui sont dictés par sa propre douleur ,cette fois je trouve son commentaire fort à propos. Parce que c`est un enjeu électoral que le politicien québécois moyen préfere éviter parce que controversé et propice à exacerber le vote allophone .

      Elle a tout à fait raison,ce qui est bon pour un l`est pour l`autre aussi.Libre aux cathos de pratiquer leur religion au coeur de leur domicile si ca leur chante mais en 2012 on ne peut se cacher derriere une liberté de culte ou un prétexte historique pour permettre à une minorité ce que nous défendons aux autres. Si les églises étaient pleines je dis pas mais mettons que depuis 50 ans c`est pas un pilier de notre société…on est rendus là…Ouain mais le sapin de noel lui ?

    • @antoine23 La croix ne demande aucun accomodement raisonnable avant que la laïcité ne soit parvenu au Québec.

      Il y a là une différence entre avant et après, si ton auto n’a pas de ceinture à cause qu’elle a été construite avant que les ceintures de sécurité soient obligatorie, est-ce que tu es conforme à la loi? Avant que la loi soit établi, oui, après, non.

      C’est aussi simple que ça. Le patrimoine culturelle arrête là où la loi commence, sinon les lois deviendraient subjectives, et de là les accomodements raisonnables.

    • Totalement en accord avec @antoine23

    • Le crucifix mérite mieux que d’entendre les insanités échangées à la Chambre des Communes.

      La volonté du peuple…pas sûr ???

    • Un changement d’opinion à 180 degrés sur Djemila Benhabib au moment où elle se joint au PQ, quelle coincidence

    • une dette astronomique, un etat corrompu, décrochage à 20%, 24 heures d’attente à l’urgence, taxé et imposé comme nulle part ailleurs en amérique…

      on s’en sacre tellement du débat sur le crucifix à l’assemblée nationale

      dans la liste des priorités, ca doit etre au 112e rang à peu pres

    • Le crucifix de l’Assemblée nationale est un objet patrimonial? Envoye au musée! Il a été mis là par Duplessis au temps de la grande noirceur et de la collusion gouvernement/religion. Page noire de notre histoire, surtout pour les femmes. On est en 2012, come on!

    • C’est le grand temps.

      Même la France que l’on qualifie de “Fille ainée de l’Église” n’arbore aucun signe religieux dans ses institutions civiles et politiques.

      C’est ça la laïcité.

    • On devrait changer le drapeau du Québec, la croix blanche se rapport au catholicisme…

    • Je vous dirais qu’à ce sujet, je n’arrive pas encore à adopter une position définitive à savoir si le crucifix à l’Assemblée Nationale doit être enlevé ou pas. Voyez-vous monsieur Lagacé, quand on regarde un peu la France, ce pays a déjà clairement séparé l’Église et l’État peu après les années 1900. Étrangement, la France honore presque toutes les fêtes catholiques dans son calendrier et ils en ont plus que nous. À ma connsaissance, ne semble pas prende des congés pour les fêtes musulmanes s’il en existe. Leur séparation de l’Église catholique et de l’État nous semble souvent bien hypothétique ou fragile.
      Alors, je n’arrive pas à me prononcer, car si l’on devait enlever ce crucifix de l’Assemblée Nationale, il faudrait que l’on puisse véritablement m’assurer que nous vivrons assurément dans un État laïc, qu’il n’y aura pas de passe-droit pour personne et que tous les Québécois, vieilles souches ou pas vont respecter ce principe. En attendant, tout le débat sur cette question n’est pas fait, ni complété et il faudra une grande ouverture et une grante attention de la part des citoyens quand viendra le temps d’en débattre pour de bon.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Pas d’accord. Les symboles religieux catholiques font partie de notre histoire. Je ne suis pas non plus d’accord avec le fait de contrôler la tenue vestimentaires des employés pour des considérations religieuses. Ce n’est pas en empêchant une personne de porter le Hidjab ou la croix que cela va changer ses valeurs ou ses façons d’agir. C’est l’intérieur des personnes qu’il faut viser et pas l’extérieur. Si on doit viser l’extérieur alors il faut se doter d’un code vestimentaire pour tous les employés et englober les autres tenues qui pouraient déranger (style punk, coupe iroquoise, tatouage trop évident,…) à ce moment on sera équitable avec tout le monde.

      François Racine

    • Oui, oui et re-oui. Le crucifix à l’Assemblée est une abberation. Sortons ce symbole inutile de cette institution supposément laique.

    • On ne peut pas etre a moitié enceinte. On est pour la laicité totale ou non. Quand on est clair on se fait comprendre et respecter. Oui a la laicité totale pour tous.

    • Bien que je sois née ici au Québec et ai reçu une éducation catholique, je ne suis plus chrétienne aujourd’hui, ayant adopter une autre croyance…

      Je ne suis pas d’accord quand on parle d’hypocrisie quand on insiste pour garder le crucifix à l’Assemblée nationale, tout en voulant restreindre le port de symboles ostentatoires des autres groupes religieux. Comme je ne suis pas d’accord avec Mme Benhabib contestant l’argument du patrimoine religieux.

      Il n’y a aucune hypocrisie et contradiction à reconnaître l’apport important que le clergé catholique a apporté dans l’histoire du Québec. Non seulement celà, mais il me semble qu’il en va de soi que nous devions le faire. Sans les efforts de l’Église, des frères et des soeurs dans les milieux scolaires et hospitaliers, nous ne serions tout simplement plus là.

      Pour moi, qui ne suis plus chrétienne, je garderai néanmoins toujours un grand respect et une reconnaissance pour ces gens. Oui, il y a eu des mauvaises choses qui ont aussi été perpétrées par une partie de ces gens. Mais pourquoi jeter le bébé avec l’eau du bain? Il n’y a pas eu que du négatif. Il y a eu aussi beaucoup de positif! Il est malheureux que nous nous concentrions toujours sur le premier au détriment du deuxième.

      Le crucifix à l’Assemblée nationale, ce n’est pas au nom d’une pratique religieuse, mais c’est au nom d’un effort à porter un peuple vers ses potentlalités. Sans eux, nous ne serions pas là où nous sommes rendus, peut-être même serions-nous même disparu, car si le fait français est toujours présent en Amérique du Nord, c’est bien grâce à eux!

      On a qu’à regarder le système d’éducation pour s’en rendre compte: depuis que les frères et les soeurs sont sortis des écoles, la qualité du français a bien décroissée, non seulement celle des élèves et étudiants, mais des professeurs eux-mêmes. Je ne prône pas un retour au passé, je ne fais qu’affirmer qu’ils ont eu un impact positif, et qu’il est de notre devoir, peu importe à quelle confession nous appartenons, d’être reconnaissants envers eux! Honnêtement, je crois que c’est là que réside l’hypocrisie, en oblitérant toute trace de notre patrimoine…

    • Je crois qu’il est illusoire de croire que la religion catholique n’a plus d’emprise sur la société québécoise. L’église traditionnelle, telle qu’on l’a connu, a perdu son emprise. Cependant, elle a été remplacé par quantité de sous groupes et sectes qui elles ont une bien plus grande emprise sur leurs “fidèles”. Cependant, le phénomène fait beaucoup moins parlé de lui à cause de la place que prennent dans les médias les groupes religieux non catholique tel que les musulmans et les juifs.

      Toutefois, ce qu’il ne faut jamais oublier, c’est que les groupes religieux “intégristes”, peu importe la confession à laquelle ils appartiennent, sont très activistes et, de par ce fait, ont une influence qui n’a aucun rapport avec leur petit nombre.

      C’est justement pour cette raison, qu’à mon sens, l’état doit absolument être laïque et refuser toute ingérence provenant de groupes religieux quel qu’il soit. Ce n’est pas d’être ou non une société catholique qui va nous protéger des intégristes de toutes sortes. C’est plutôt d’être une société fondamentalement laïque.

      Croire est une liberté donnée à chacun. Je suis prêt à vivre avec cela. Ce contre quoi je m’insurge, et que je veux être protégé, c’est qu’au nom d’une croyance on essaie de m’imposer un mode de vie auquel moi je ne crois pas.

    • Mme Benhabib fait preuve d’un bel esprit d’intolérance et d’intégrisme laïc… Le projet de loi 94 était beaucoup plus équilibré: “Ce projet de loi stipulait que les employés de l’administration gouvernementale (incluant écoles et hôpitaux) devaient travailler avec le visage découvert. On ne ciblait donc que le voile intégral. Le hidjab, la kippa et le crucifix étaient permis. Les accommodements étaient autorisés, à condition de ne pas menacer la sécurité ou nuire à la communication.”

      Voilà ce que les Québécois désirent: interdire le voile intégral, interdire ce qui nuit à la sécurité, laisser la liberté de porter une kippa, un croix ou un modeste voile qui n’ont jamais fait de mal à personne! L’important, c’est le juste milieux, le sens de la mesure, ce dont la charte de la laïcité fermée du PQ est complètement dépourvue!

    • @mrsandman

      Ne mélangeons pas les genres : Il y a une différence entre un crucifix au-dessus de la tête du président de l’Assemblée nationale, et les lignes décussées d’un drapeau.

      Le drapeau du Québec n’est vu nulle part dans le monde comme le symbole de la religion catholique.

    • Je regarde plusieurs images et je lis d’autres textes et mon opinion varie…

      Le crucifix juste au-dessus de la tête du président cela rappelle la domination de l’Église au Québec, notamment sous Duplessis et c’est lui qui l’a installé là nous rappelait Jacques Rouillard. J’aime pas vraiment.

      Par contre, il est là depuis tellement longtemps que cela semblerait défigurer ce trône du président et le patriomone qui va avec. On voit aussi la toile plus haut. SOLUTION ? Cette Assemblée nationale devrait être transformée en musée et on conserve le crucifix. Et on construit une nouvelle salle plus grande pour que les politiciens débattent et se réunissent. Sans crucifix, bien sûr, nous sommes en 2012. Ainsi, on préserverait l’intégrité des lieux depuis octobre 1936 et on aurait une salle moderne pour nos politiciens d’aujourd’hui.

    • L’État et ses représentants se doivent d’observer la plus stricte laicité. Et cela doit commencer avec l’Assemblée nationale. Et plus généralement, dehors le crucifix et les symboles religieux de nos institutions publiques.

      À part quelques bérets blancs et les nostalgiques de la Grande noirceur, qui cela dérange-t-il en fait?

      p-y-au-japon: Ne vous en déplaise, la question de la laicité, plus largement les questions identitaires, sont des enjeux non seulement importants mais fondamentaux pour une société.

    • Je suis contre. Je suis 100% athée, mais la croix ici est un symbole HISTORIQUE et non religieux.
      Va-t-on rebaptiser la Ville SAINTE-MAIRIE parce que le mot “saint” se retrouve dans le nom?

      Si la croix était utiliser comme signe religieux, qu’une prière était obligatoire, que la séance était ouverte au nom de Dieux, alors je serais contre son utilisation. Mais ici, c’est un rappel que la société Québécoise à été fondé par des religieux. Retirer le symbole de la congrégation qui a fondée la ville, je suis totalement contre.

      Mais les ayatollah de la rectitude politique, préfère ignorer l’histoire que de l’enseigner.

      Prochaine étape: Retirer la croix du Mont-Royale et la croix de Cartier et les remplacer par des voiles géants.

      P. Busque

    • Parfaitement d’accord, sauf que le Québec n’a pas besoin d’un autre débat vaseux sur une question sans grande conséquence immédiate en ce moment.

      Si c’est tout ce que Québec solidaire a à proposer en ce moment, pas étonnant que notre démocracie soit mal au point. Et je dirais la même chose des journalistes en mal de “controverses”.

      Une élection majeure, 1001 enjeux et on a droit au tour de taille du docteur Barrette et à nano-question de crucifix à l’Assemblée nationale?

    • Oh elle du PQ maintenant? Mon erreur, mais ça ne change rien à mon argument.

    • @doumguy

      c’est commencé car le Ô canada on a remplacé le «car ton bras sait porter l’épée il sait porter la croix » par le très neutre …

      Ô Kwanadaa we stand on gard for ……vingt fois de fille ça fait un peu Botswana mais bon si on veut pas l’entendre on applaudi….

      On la sing bilingual depuis un boutte … les moins de 20 ans ne connaissent pas le boutte en français ils l’ont jamais entendu…

    • “volonté du peuple” Le peuple s’en sacre (sacre comme dans sacré).
      Antoine23 l’a bien dit. La croix, c’est du passé. On a su se sortir de ce joug. Le voile (qui n’a rien de religieux) est un joug. Aucune comparaison possible.
      En fait, on devrait accrocher un voile au mur pour signaler qu’on est contre.

      @jutamat
      On a pas le droit de représenter Mahomet en dessin ou de quelconque façon. Mauvais exemple.

    • D’accord, pas seulement au nom de la laïcité, mais aussi parce que le crucifix est un symbole de soumission dont il vaudrait mieux se passer.

    • Je suis catholique et je suis avec le retrait du crucifix de l’Assemblée nationale. Je suis aussi contre le port du hijab partout parce que c’est un signe religieux qui prône le refus silencieux de la laicité de l’Etat et va contre l’intégration et le développement. C’est une manière hypocrite de la dominance de l’homme musulman sur la femme au nom de la religion et n’est supposé avoir sa place dans les espaces publics. Je demande à la femme voilée qui travaille à la SAQ, comment elle s’ approche de l’alcool? N’est-ce pas contre l’islam?

    • Elle devra se battre contre sa cheuffe qui, est pour garder le crucifix comme patrimoine du Québec.
      Moi, qu`mil soit là ou pas, pas de différence, mais jke trouve désolant certains propos qui manque totalement de respect envers ceux ui croient encore. Et, sûrement que ces personnes exigent pour eux-même le respect, un peu de retenu, SVP.

    • La prise de position de madame est ok, mais je suis un peu agacé du fait que la dame pratique une autre religion.

    • Est-ce qu’on est un état laique ou pas?

      Si oui, on débarque tous les symboles religieux. Crucifix, hidjabs, tchador, turbans etc. Tout ce qui rappelle une religion quelconque. Si c’est pas le cas et qu’on accepte le crucifix, on accepte alors que tous les musulmans portent le kirpan et le hidjab. La religion est une histoire personnelle, pas nécessaire d’étendre les convictions et les jérémiades partout et à l’écoute de tous. C’est privé et ca doit rester privé. Aucun signe religieux nulle part.

      En autant que je suis concerné, c’set rien pantoute. L’arbre de Noêl oui, mais pas la crèche. Les musulmans oui, mais pas de foulard islamique. Pas compliqué à comprendre. Ca prend juste un gouvernement qui a du courage.

      Mais ca, c’est rare en maudit.

    • En effet, qu’on se branche une fois pour toute ça sera plus simple après.

    • Ok

      Cependant, à condition qu’elle disparaisse également du drapeau du Québec, que toutes les villes nommées St-xxxxx soit renommées et plus de congés fériés à Pâques, Noel.

      Et ceci dit, je suis un athée qui croit que toutes les religions sont une gangrènes de la pensée humaine, mis en place pour contrôler des gens par de simple mortel.

      Pour moi, cette croix représente notre passé et une époque où le Québec a dit c’est assez à son clergé. Je me souviens.

      Ceci dit, ils peuvent bien l’enlever s’il le veut, je ne déchirerais pas ma chemise et je crois qu’on doit pas en parler plus que 2 minutes dans cette campagne, c’est autant d’intérêt qu’un grain de sable dans une poche de jeans.

    • (PS: petite faute dans votre texte: “Où” sans accent)

      signé S.Larousse

    • Le drapeau, la croix, l’hymne national, charest, changeons touttte…

    • Je paris que la majorité des défenseurs du crucifix ne sont même pas catholique pratiquant.

      À ceux qui le sont, je rappelle Matthieu XXII, 21.

      À ceux qui ne le sont pas, je vous suggère de trouver une autre façon de faire face à votre sentiment d’insécurité face aux changement sociologique des dernières années. S’accrocher au symbole d’une religion que vous ne pratiquez plus que du bout des lèvres et le redefinir comme patrimoine historique est très puérile.

    • Nuance…

      Le drapeau et les noms de villes ou de rues ne représente pas le gouvernement. Le parlement et les hôtels de villes, si….

      P.S.: Il ne peut y avoir d’image de Mahomet… c’est un blasphème!

    • Pour moi cette question de crucifix c’est n’importe quoi comme débat.

      La société québécoise est laïque. Depuis longtemps la religion n’a d’emprise que sur une portion marginale de la population, que la société s’empresse de rabrouer au moindre soubresaut. On est devenus maladifs avec la peur de la religion, rendus aussi intolérants que quand la religion dirigeait le peuple.

      On a réagi avec effroi quand les Talibans ont détruit les statues de Bouddha en Afghanistan, comme quoi ils venaient d’effacer une portion de l’histoire de cette nation. On réagit aussi fortement avec les Islamistes qui détruisent les mausolées au Mali ces temps-ci. Mais quand ici on parle d’effacer toutes les traces de la présence catholique dans notre environnement, il semblerait que ce ne soit pas grave.

      Je suis d’avis d’une chartre de la laïcié pour mettre les choses au clair. Mais retirer les symboles de notre passé, pour lesquels mes, nos ancêtres ont vécu et combattu, contre lesquels ils ont vécu et combattu, je crois qu’on entre dans le “isme” qui transforme toute bonne idée en un mauvais mouvement.

      On veut ré-écrire l’histoire, de la même manière qu’on condamne les autres de le faire.

    • Je crois que le crucifix peut bien rester là où il est… oui je le vois comme une question de notre patrimoine culturel. Qu’on dise ce qu’on voudra, le catholicisme fait partie intégrante de notre patrimoine et il fait aussi parti de l’histoire du parlement.

      On pourrait bien le remplacer par n’importe quel tableau ça ne changerait rien! Étant donné que l’église catholique n’a aucune emprise sur ce qui se dit entre les murs du parlement… le crucifix est donc rendu à l’état de décoration quelconque.

      Il y a laïcité et laïcité. Je crois qu’il est impossible d’avoir une laïcité complète, puisque la charte des droits nous dit qu’on peut vivre avec la religion qui nous convient. Il y aura toujours quelqu’un pour revendiquer sa liberté d’expression et de religion.

      L’idée c’est que peu importe la religion, la religion ne doit pas avoir d’incidence sur les décisions qui sont prises à l’assemblée.

      Pour moi le jour où on retirera le crucifix de l’assemblée, on devra retirer tous les signes religieux confondus! (hijab, niquab, kirpan, kippa, étoile de David… tous!) Et comme on veut être conséquent on va les retirer de l’espace public tant qu’à faire! Donc on refait notre drapeau, notre hymne, notre charte… les noms des villes, des rues et des écoles… on démoli les églises on ne fête plus Noël, on élimine les chansons de Noël et les décorations… ça n’aura jamais de fin!

      Un moment donné il y a une limite à se renier et à renier son histoire! La laïcité ce n’est pas l’athéisme! Et ce n’est pas non plus renier l’histoire catholique du Québec!

      Pour moi le retrait du crucifix de l’assemblée nationale n’est pas une question de laïcité mais une guerre contre le catholicisme. Parce que de toute façon on accorde plein d’accommodements raisonnables à toutes les religions sauf aux catholiques! On a tassé l’église catholique des écoles et du milieu publique, on essaie de l’effacer le plus possible du Québec!

      On devrait aussi changer notre charte des droits et liberté si précieuse qui commence par :”Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit…” (http://laws.justice.gc.ca/fra/charte/page-1.html) et complètement renier l’histoire de notre pays!!!

    • Je pensais que c’était réglé depuis longtemps cette histoire là. Je seconde l’idée de mettre un poster de Samantha Fox à la place.

    • Bravo !
      Les crucifix font partie de la religion et la religion appartient au domaine PRIVÉ !

    • @doumguy 14 août 2012-13h44
      Vous écrivez: «Faut-il réécrire l’hymne national?»
      Quel hymne national ?
      Parlez-vous de «l’Ô Canada» ?
      C’est l’hymne du pays d’à côté… changez-le tant que vous voulez, je n’en n’ai rien à cirer !
      Robert Alarie

    • Pas sur moi non plus que le peuple veut ca… Pis franchement, dans le contexte, est-ce qu’il n’y a pas plus important sur l’agenda??! Un autre petit debat futile et inutile.

    • @ gaell 13h08

      Parfaitement! Le Québec est une province laïque! Sainte Cunégonde et Cie, vous n’êtes plus dans le décor depuis belle lurette! J’ai acheté il y a quelque années chez Renaud Bray le Dictionnaire iconographique des saints, mieux connu sous le nom de martyrologues, aux Editions de l’Amateur, 1999. C’est inoui les inepties que l’on racconte là-dedans. Puis à un moment donné, j’en ai eu la nausée. Savez-vous quoi? L’Eglise orthodoxe russe vénère les saints Sergius et Bacchus, un couple homosexue! Et si vous ne me croyez pas, allez voir sur Google. Vous aurez ainsi l’occasion de connaître à quel moment de l’année et pourquoi ils sont devenus dignes de cette grande vénération.

      L’Histoire du Québec regorge de noms célèbres et de bouleversements importants qu’on nous a caché ou omis. Ce sont les frères des Ecoles Chrétiennes de l’époque qui avaient la main haute sur tout ce qui s’imprimait sur la piété, la dévotion, et tous les bouquins dont on se servait dans l’enseignement général de ce temps-là. Quelle époque!

      Yvon Turcotte

    • @mrsandman 14 août 2012-14h00
      «On devrait changer le drapeau du Québec, la croix blanche se rapport au catholicisme…»
      Bonne idée monsieur, je suggère que l’on change aussi la couleur du drapeau québécois car le bleu fait allusion au ciel et les athées ne croient pas au ciel.
      On va aussi changer le drapeau du Canada car le rouge fait allusion à l’enfer et les athées ne croient pas à l’enfer…
      On continue ?
      Robert Alarie

    • … et gardons l’arbre de Noël, qui en soit, est une tradition nordique et non pas chrétienne. Faut pas virer fou. :o)

    • @jutamat
      “Et s’il sagissait de portraits de Mahomet au lieu de crucifix, tiendriez-vous le meme discours?”

      Un vrai spécialiste de la religion musulmane, vous? Parce que Mahomet, on ne peut le dessiner ou le représenter dans la religion musulmane, alors ça ne risque pas d’arriver.

      Demilah Benhabib tente simplement d’imposer le modèle français au Québec. Comme Québécois, je serais davantage pour la tolérance religieuse. Pour le port du voile par les employés de l’État s’ils sont de confession musulmane. Et pour le maintien des symboles religieux dans l’espace québécois.

      Benhabib refait le combat jacobin de la révolution française. La France n’est pas un modèle, c’est l’un des pays qui réussit le moins l’intégration de ses immigrants.

    • Le crucifix de l’Assemblée nationale n’est en rien un vestige patrimonial que nous devons conserver. C’est Maurice Duplessis qui l’a posé sur le mur dans les années 30 en tant que symbole fort de la main mise de l’Église sur la société canadienne-française.

      Ce crucifix ne représente aucunement notre histoire. Il a été installé par un simili-dictateur qui se servait de la religion comme instrument de coercition.

      Des croix et des églises, nous en avons des centaines de milliers au Québec. 70% de nos villes font référence à des Saints et saintes. Notre patrimoine culturel et religieux n’est aucunement en danger. Ce crucifix peut bien prendre le bord.

      Or, il y a pire que le crucifix. Faut-il rappeler que le texte fondamentale de notre démocratie, la Constitution de 1982, a été écrit au nom de la Suprématie de Dieu.

      Voici les premières lignes de la Constitution (notez que la version de 1867 ne contient pas ce passage!): «Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit»

      Point de vue séparation de l’Église et de l’État, point de vue laïcité de l’État, on fait dur.

      Seul une charte de la laïcité (et une nouvelle constitution, évidemment) peut enfin baliser la place de la religion dans notre société. Seul le PQ a le mérite de vouloir s’y attaquer malgré que leur position sur le crucifix à l’assemblée nationale.

    • Relisez ou lisez la Loi de la séparation DES églises et de l’État, votée par l’Assemblée nationale française le 9 décembre 1905. La laïcité, c’est reconnaître la liberté religieuse totale, ce qui n’est pas tout à fait la même chose que la neutralité.

      Quant au crucifix (je fais abstraction de sa signification théologique) dans lequel certains blogueurs ne trouvent qu’un instrument de torture comparable aux jeux vidéos violents, je ne leur conseille pas d’aller visiter les musées européens, car ils y verront des crucifixions sanguinolentes effrayantes. D’ailleurs, la loi française excluait l’éradication des tableaux religieux dans les musées au même titre que ceux sur les édifices cultuels. Les cimaises seraient vides pas à peu près!

      Enfin, que penser du général de Gaulle et le choix de la croix de Lorraine comme emblème de la Résistance? Je n’ai entendu personne dans l’Hexagone réclamant qu’elle disparaisse de Colombey.

      Pour ma part, la présence ou non du crucifix à l’Assemblée m’indiffère. D’ailleurs, à peu près tout le monde s’en fichait jusqu’à ce que nous soyons confrontés avec l’islam. Avant cela, les Anglais étaient protestants et les juifs israélites; on ne leur parlait pas et on les laissait faire leurs petites affaires. Jean-Pierre Charbonneau, qui réclame le retrait du crucifix au Salon bleu, a été président de la Chambre pendant quelques années. Je me demande pourquoi il n’en a pas profité pour le faire, puisqu’il était responsable de ce dossier par ses fonctions?

      Mireille Barrière
      Montréal

      P.-S. Je ne vais plus à l’église depuis belle lurette et je ne crois pas en Dieu. Avoir une culture religieuse ne signifie pas qu’on ne souhaite pas une véritable laïcité.

    • Encore du niaisage…. pour ma part, le crucifix me derange pas. C’est vrai que sa fait parti de notre passé et culture… Comme un autre “auditeur” l’a dit, la religion catholique n’a plus d’emprise de toute facon, c’est seulement un Symbole du passé. La prochaine affaire sa vas etre encore les sapins de Noel?

    • Un peuple qui accepte un crucifix dans son enceinte démocratique, est un peuple arriéré!
      C’est pour ça que Harper a reconnu comme peuple la nation québécoise pour différencier le peuple Canadien du peuple québécois, il voulait montrer a la face du monde que la nation québécoise tenait encore a ses fétiches. Je ne suis pas heureux d’écrire ces lignes je fais moi aussi parti de la nation québécoise, mais ce sont les faits!

    • Le Québec est rempli de curés. Vous savez ces curés qui ont réponse à tout, comme les anciens curés, seulement sans soutane.

      Il vont vous dire quoi porter, où et quand?

      Ils vont vous dire ce qui est approprié de croire ou de ne pas croire.

      Ils lisent dans vos têtes, ils savent tout de vous. Vous portez un foulard? Eh bien! c’est que vous êtes soumise. Vous ne pensez pas l’être mais eux le savent : vous l’êtes! C’est sans appel.

      Ces nouveaux curés sont au-dessus des chartes. Parce qu’ils savent mieux les juges de la Cour suprême ce qui est une croyance sincère, ce qui est un parcours authentique. Ces nouveaux curés n’ont pas besoin d’examiner scrupuleusement la jurisprudence ni les conditions particulières de chacun. Ils savent.

      Un état laïc? Eux vont vous dire ce que signifie laïcité? C’est normal. Ils sont l’autorité morale et intellectuelle. Qu’importe si les plus grands philosophes de la planète établissent toutes sortes de nuances. Nos nouveaux curés vont clarifier tous ces sujets au moyen d’un ou deux commandements. Autrement, les ouailles s’égareraient.

      Un lampion pour Sainte Pauline et un cierge pour Saint Jean-François!

      - Robert Lemieux

    • @ gasston

      « la musulmane voilée qui vous sert à la SAAQ ». Faut le voir pour le croire. N’êtes-vous pas sans savoir que tout bon musulman(e) non seulement ne boit pas d’alcool, mais qu’il lui est interdit d’en vendre, d’en distiller et d’en transporter.

    • Correction
      Mes excuses à gasston j’ai confondu SAAQ et SAQ. Je retire donc ce commentaire.

    • Je ne croit pas qu’on doit recevoir de leçon,de quelqu’un qui n’est pas de souche et de culture Québécoise.

    • Pas d’accord avec mme.Si c’est tout q’elle a a proposer dans une campagne électorale alors,on passe a d’autre chose.Je propose un tableau d’affichage avec la dette du Quebec a l’Assemblé Nationale.

    • Pour rentabiliser le premier et inutile référendum on pourrait ajouter une 2ième question sur le crucifix, une 3ième sur le sapin de Noël et ainsi de suite. Donc Paulette sera heureuse car tout sera gelée, le statu quo, oups à moins qu’on interdise aussi les statues LOL

    • Suivons votre logique, monsieur Lagacé, et soyons laïque sans égard au patrimoine :

      -Enlevons la croix du drapeau national

      -Enlevons les appellations ”Saint” devant nos villages

      -Et enlevons le passage ”il sait porter la croix” de notre hymne.

      …/sarcasme

      Le patrimoine historique DOIT être protégé. Le crucifix en fait partie. Acceptez le voyons!

    • Le catholicisme fait partie de notre histoire. Malgré ses abus, il fut un solide rempart contre l’assimilation des canadiens français après la Conquête. Le nier, c’est refuser l’évidence.

      Il faut se rappeler d’où on vient pour savoir où on va.

    • Bravo Mme.le PQ est un parti ou vous allez justement pouvoir debattre de cette question,je voudrais vous dire que je partage entierement votre position en ce qui concerne le crucifix ou toute autres objet religieux,je suis pequiste et je voudrais vous remercie ,nous avons besoin beaucoup de gens comme vous,merci encor Alain Legault

    • Lorsque votre église du coin (qui vous dérange aucunement) sera remplacée par un lieu de culte d’une autre confession, avec leur architecture et tout, et par la suite, lorsque les maisons à vendre seront achetés par ces gens de d’autres confessions pour être près de leur lieu de culte et que le visage de votre quartier deviendra à 50% de ces gens de cette confession, vous verez comment vous vous sentirez épais suite à votre fin de recevoir des appels de votre église. Continuez à vouloir enlevez Jésus, la croix et vous en foutre de tout ça et vous verrez comment vous serez impuissant face à la situation.

    • Discours d’extrémiste,et d’intellectuel cherchant des poux.

      Le crucifix n’est présent à l’Assemblée qu’en tant que simple élément décoratif,la religion catholique n’ayant pratiquement plus d’emprise sur le politique aujourd’hui,comme tout le monde le sait bien.Alors à quoi bon?

      La très grande majorité des gens se foutent comme de l’an quarante de ce genre de débats complètement stériles,et totalement dénués de bon sens.

      Pas de crucifix,avec crucifix…Oh boy,oh boy!

    • Je veux bien qu’on enlève le crucifix à l’assemblée nationale. Un état laic bien sûr. Ce même était laic qui accepte que 85 % de sa nourriture soit cashère. Vous mangez à la juive chaque jour, continuellement, et bientôt à la musulmane avec la halal. C’est dans votre assiette et cela ne vous dérange pas. Mais la vue du crucifix, juste le voir, alors là c’est scandaleux. Pas de religion à l’Assemblée nationale et plein de religion dans nos assiettes. État laic, des fois oui des fois non, ça dépend de quelle religion. La religion scandaleuse à l’assemblée nationale et la bienvenue dans notre épicerie.

    • Bravo en effet !
      Une femme qui se tient debout !

      «Et le peuple n’a pas à être assujetti à une quelconque religion», a-t-elle soutenu.

      Sortez-en de vos curés bon sang !

      Robert Duquette
      Saint-Luc-de-Bellechasse

    • Contre le crucifix à l’assemblée Nationale, de même que tout symbole religieux dans les lieux où s’exerce le pouvoir et le secteur public (écoles, hôpitaux, etc). C’est une question de principe et de cohérence. Il ne s’agit pas de renier l’apport de la religion catholique à l’histoire du Québec mais les lieux sus-mentionnés se doivent d’afficher la plus grande neutralité afin que tout les citoyens se sentent dirigés et servis avec équité.

    • Le crucifix n’est qu’un symbole culturel qui témoigne de notre passé chrétien et catholique, je vois pas en quoi ça dérange certains laïques, ça me fait penser au monde qui dit, moé j’cré pas a ça l’église catholique, le baptême, faque m’en va me faire apostasier. Si tu crois pas a ça, pourquoi perde ton temps avec toutes ces démarches pour te faire apostasier, c’est ridicule.

      La première affaire que Jacques Cartier a fait en 1534 en arrivant ici, y’a planter une croix; lors d’inondations a MTL, De Maisonneuve, pour faveurs obtenues, a planter une croix sur le Mont Royal, on efface pas 400 ans d’histoires comme ça. Djemila Benhabib est juste une autre, fort jolie par ailleurs, mais une autre laïque intégriste, ayons pas peur des mots, avec elle, et Lagacé c’est fuck l’Histoire, fuck la Culture , l’important c’est de pas voir aucun symbole religieux que ce soit a nulle part, nulle part. Alors on va commencer par la croix a L’Assemblée nationale, après ça, ça va être les croix de chemins, z’ont déja enlever celle au coin de Jean Talon et Lucerne il y a quelques années; la croix du Mont Royal, y’as déja eu un conseiller a MTL pour dire qu’on devrait l’enlever de la, ça pourrait heurter certaines cultures, et pendant qu’on essait de faire croire au peuple québécois que la religion c’est out, a tous les jours a TVA il y a La victoire de l’amour, a tous les dimanches a 10:00 a Radio Canada il y a le Jour du Seigneur, a tous les dimanches a V il y a Il est écrit, toutes des émissions qui parle de religion catholique, le Québécois est peut etre sortie de l’Église, mais l’Église est pas sortie de lui.

    • C’est pathétique. J’ai pris la peine d’émettre mon opinion sur ce blogue, sans vulgarités ni rien. Et mon opinion a été censuré. Venant d’un journaliste qui prône la liberté d’expression, c’est pathétique.

    • a t’il encore une signification chez vous

      Pour votre information Le crucifix a l’assemblée nationale n’est pas un symbole religieux; Il est un rappel de notre histoire

    • @sans_ambages et gloooool

      “on n’a pas le droit …”
      Qui est derriere ce “on” au Canada?
      Est-ce que les catholiques vivant dans les pays musulmans ont le
      droit de porter la croix ou de l’afficher dans les institutions? J’imagine
      que non.
      Donc en autant que nous ne sommes pas concernes pas la musulmenterie,
      “on” peut bien en faire ce qu’on veut de la representation de Mahomet.

    • Le a t’il encore une signification chez vous?

      Pour votre information Le crucifix a l’assemblée nationale n’est pas un symbole religieux; Il est un rappel de notre histoire

    • Je me souviens a t’il encore une signification chez vous

      Pour votre information Le crucifix a l’assemblée nationale n’est pas un symbole religieux; Il est un rappel de notre histoire

    • Le crucifix à l’Assemblée nationale est un patrimoine culturel qui nous vient tout droit du chef de la “grande noirceur”, Maurice Duplessis.
      De 1791 à 1936, il n’y avait aucun crucifix au parlement de Québec ni autre signe religieux.
      Maurice Duplessis a fait un pacte avec le clergé d’alors et c’est pourquoi le crucifix était l’emblème de ce pacte “politique”.
      Veut-on vraiment perpétuer cette alliance politico-religieuse?
      Et comme toujours, Mme Marois est contre tout signe religieux dans les endroits publics mais il faut garder le crucifix à l’Assemblée nationale…pour honorer M. Duplessis.
      Dieu que cette dame est fourbe.

    • @lineni “Ce crucifix, c’est une partie de notre histoire”. Une partie pas particulièrement glorieuse, le crucifix en question ayant été offert au gouvernement du tristement célèbre Maurice Duplessis. Un parlement n’est pas un lieu de culte. http://www.ledevoir.com/non-classe/128878/le-crucifix-de-l-assemblee-nationale

    • YOUHOU ! Djamila Benhabib s’est ralliée à Pauline Marois et à la ligne du parti et elle ne veut plus que le crucifix soit enlevé. IL N’Y EN A PAS de controverse, là !
      Euh… ! Il me semble qu’il y a des enjeux plus important que ça pendant l’élection 2012 !!! Non !??!

      André Félix Delisle

    • Commencez donc par enlever le crucifix du drapeau québécois, pour voir…

    • Guerre de religion? Me semble que le gunn à l’assemblée national n’est plus chargé. Il représente le cheminement d’un peuple qui a atteint la laïcité. Mme. ne comprend pas cela? Faudrait que quelqu’un lui explique.

    • A ce que je constate, y a pas juste Duchesneau qui cause des problemes a son chef!

    • @souverain

      Mais le Ô Canada c’est d’abord et avant tout l’hymne du Québec ! je veux dire historiquement et «littérairement», au temps où il fut composé, au temps ou le Québec était encore le Canada au sens des Anciens Canadiens de Philippe-Aubert de Gaspé. Pourquoi croyez-vous que l’on dit encore aujourd’hui «en bon canayen».

      Pour mémoire, cet hymne, composé, paroles et musique par deux Québécois (de la ville de Québec) fut chanté la première fois sur le Plaines d’Abraham le 24 juin 1880. Le 24 juin, ça vous dit encore quelque chose ? il s’agit bel et bien d’un hymne patriotique du Canada français.

      «Nos aîeux», ce sont les colons français et la «foi trempée», c’est bien la foi catholique… Et puis au deuxième couplet, le «fleuve géant», c’est le Fraser, vous pensez ?

      – « Sous l’œil de Dieu, près du fleuve géant, le Canadien grandit en espérance. Il est né d’une race fière, béni fut son berceau. Etc»

      Oubliez deux minutes la ligue nationale de hockey et aussi S. Harper qui voudrait nous faire avaler que la guerre de 1812 est à l’origine de l’identité canadienne. L’histoire est ailleurs. Encore faut-il nous souvenir.

      Sortons le crucifix de l’Assemblée, si vous voulez, mais ne venez pas nous dire que le Ô Canada c’est l’hymne du ROC. Évidemment c’est ce qu’ils croient, mais cela prouve seulement qu’ils ne sont pas les seuls à méconnaître leur histoire.

      M’est avis qu’il y a des cours d’histoire qui se perdent. François Legault a probablement raison. Vivement une réforme de l’éducation pour ramener un peu sur le devant de la scène quelques connaissances primordiales qui font qu’on se souvient encore un peu d’où l’on vient, qui on est, pour mieux se diriger sur où on va.

    • Pas d’accord. Le crucifix de l’Assemblée Nationale est un artefact de notre patrimoine. L’avez vous oublié M. Lagacé ? On se mobilise pour conserver notre identité, mais on laisse une personne, qui n’est au Québec que depuis 10 ans, demander de nous déposséder de notre histoire.

    • Il n’y as pas de religion d’état au Québec et, puisque ce crucifix a été offert par Duplessis, il nous ramène à l’époque de la Grande Noirceur dans tout les sens du terme! Par ailleurs, si on demandait à chaque québécois baptisé s’il se sent représenté par un crucifix et surtout s’il croit que Jésus est le fils de Dieu, je ne suis pas sûr que la majorité répondrai “oui”. Je ne me considère plus comme une catholique depuis longtemps. La place de ce crucifix est dans un musée.

      @ralbol

      “Et dire qu’il y a des parents qui interdisent les jeux vidéos à leurs enfants sous prétexte que «C’est trop violent», alors qu’ils n’ont aucun problème à laisser accroché au mur de la chambre des petits, un crucifix représentant un homme presque nu, cloué sur deux bouts de bois, pissant le sang de ses multiples blessures, une couronne d’épine plantée dans la tête!”

      Quand on y pense, c’est assez bizarre de représenter le fondateur d’une religion en train de mourir! Vous auriez dû voir les calendriers des saints que nous avions à la maison quand j’étais petite! Sur certaines pages, il y avait des martyres tout ensanglantés (et dont le visage n’étaient pas plus expressifs que celui des statues de plâtre). Il y a quelque chose de macabre et de masochiste dans l’iconographie catholique.

    • @ampoi 14 août 2012-17h00
      Je n’aurais jamais pensé entre en accord avec une brebis de votre taille :
      Vous écrivez : «..bla bla bla…Je propose un tableau d’affichage avec la dette du Québec a l’Assemblé Nationale.»
      Yesss sir, AVEC la photo de votre idole Ali Baba Charest sur le tableau en tant que RESPONSABLE !
      Vous savez sûrement que, depuis son arrivée au pouvoir, la dette a été doublé et qu’au cours de la dernière année, votre «Donald Trump» québécois a augmenté la dette de sa «suzeraineté» de 14 milliards ?
      Quant on pense que le boss de l’OGM* se pose comme l’omnipotent Merlin l’Enchanteur de l’économie, c’en est pathétique !!
      Dites-nous, ampoi, vous êtes aveugle ou vous ne savez pas compter ?
      Ah, je sais, syndrome de Stockholm : roule-moi dans la farine Ô Maître !
      Pauvre brebis, si vous voulez continuer à vous faire tondre les échines un autre 4 ans, c’est votre affaire; moi, non merci, j’ai déjà donné !
      Robert Alarie
      P.S. OGM*=Organisation Génétiquement Magouilleuse

    • Allons nous déposséder de tout pour accommoder encore une fois toute les autres communauté religieuses qui se sentent discriminer????
      Je ne suis pas pratiquante pour moi la question du crucifie n ‘est pas primordiale
      Ce qui me dérange par contre sait de savoir que toute les autres religions qui nous entoures ne ferons aucune concessions alors pourquoi en ferions nous
      Chère dame je m’excuse mais lorsque votre communauté musulmane acceptera de se dévoiler et de
      Et de respecter ce que nous sommes vous aurz droit de nous demander de laisser nos signes catholiques de côté mais pour le momnent on est bien loin de voir votre communauté changer ses dictats religieux
      Et en passant je ne crois pas que c’est une bonne façon d’orcer votre campagne

    • @jeanturg 14 août 2012-18h47
      Vous m’écrivez «mélancoliquement» :
      « Mais le Ô Canada c’est d’abord et avant tout l’hymne du Québec !»
      Erreur : vous auriez dû écrire ÉTAIT !
      Tout comme l’appellation «canadien» ÉTAIT réservé UNIQUEMENT aux Québécois francophones !
      Le Canada a usurpé notre hymne national tout comme il a usurpé notre dénomination culturelle de «canadian» à la fin des années 1800…!
      Si vous voulez célébrer l’usurpation de l’usurpateur qui rêve de vous assimiler , c’est votre affaire ; mais de grâce, épargnez-moi vos leçons d’histoire, mes ancêtres sont arrivés ici en 1625, certains ont été exilés en Australie lors du massacre des Patriotes et c’est un passionné de l’histoire du Pays du Québec qui vous le confirme !
      Robert Alarie

    • Et ça s’arrête ou ça la, cette laïcisation ? Quand c’est rendu qu’on change le nom des écoles parce que l’école s’appelle St- Joseph, faut changer ça pour École des Tilleuls dorés pour satisfaire les laïcs, la commission scolaire Ste- Croix dans l’ouest de MTL qui s’appelle maintenant commission scolaire Marguerite Bourgeois, Ste- Croix ça fait ben trop catholique voyons, c’est d’un ridicule. On crache sur notre passé. Faudrait changer le nom du boul. Curé Labelle a Laval, non mais tsé, nommé un boulevard avec un nom de curé,c’est tu scandaleux dans un Québec laïque. Le métro Lionel Groulx, un chanoine joualvert, qu’est-ce qu’on attend pour débaptiser ça ?

    • Pour ma part, on devrait bien plus s’offusquer de la loi 101 dans les Cegeps que du crucifix à l’assemblée nationale !

    • Pas encore un débat sur le crucifix à l’assemblée nationale. Décidément, le PQ souhaite partir en guerre avec tout ce qui bouge. C’est comme une idée fixe cette histoire là. Je croyais qu’on avait des dossiers plus importants que de discuter de l’importance d’un crucifix. Discuter de la place d’un crucifix dans nos vies pour peu qu’il en reste avec des églises qui peinent à rester en vie, qui se vendent faute de financement ou de fidèles. La place du crucifix s’éteindra par elle-même sans faire de débats déchirants. Voir un crucifix accroché au mur, me rappelle tout simplement des souvenirs pas si lointains d’un mode de vie qui me fait sourire aujourd’hui parce que c’était ainsi que ça se passait.

    • fiori

      “Allons nous déposséder de tout pour accommoder encore une fois toute les autres communauté religieuses qui se sentent discriminer????”

      Justement, ce serait bien plus facile d’interdire le port de symboles religieux musulmans, sikhs, juifs ou raéliens si on applique la même règle aux symboles chrétiens. Les minorités religieuses ne demandent pas à ce qu’on enlève ce crucifix, au contraire il leur est bien trop utile puisqu’il sert d’argument passe-partout en faveur des accommodements!

    • Le Québec fait face à une invasion des biens pensants qui rationalisent tout selon un dogme du politiquement correct et des idéaux du vide. Je commence à me demander ce que tout ces gens ont à essayer de dénaturer le Québec à tout prix. C’est quoi cette manie de vouloir nous imposer ces changements? Qui demande à ces gens de se prononcer sur cette question?
      Je suis Québécois de souche, et je n’ai pas honte de le dire, est-ce que ça veut dire que je suis fermé aux autres? Non, mais ça veut dire que je tiens à ma mémoire, aux symboles de ce qui à contribuer à notre développement.
      Au Québec on a la discrimination ’’positives’’ : Minorités visibles, femme, autochtone etc… Si t’es un homme et en plus caucasien, t’as besoin d’attacher ta tuque avec de la broche si tu veux travailler à la fonction publique.
      Il restera quoi à nous enlever après avoir été discriminé dans notre propre pays, après avoir perdu le droit de se souvenir? On va changer la devise du Québec pour : ‘’Le paillasson vous accueille, essuyez-vous les pieds comme il le faut.’’ On va finalement se faire dire que la loi 101 n’est pas importante et qu’il faudrait la faire disparaître?
      Terminé le PQ pour moi. Cette imitation de partis politique, marionnette de l’opinion du bien pensant, peur de s’affirmer comme les dignes représentants du Québec. Tant qu’a perdre vos élections, vous devriez les perdre debout, courageux et non à 4 pattes.
      Si quelqu’un entre dans ma maison, que je lui donne à manger, l’héberge et qu’il essaie de me dire quoi faire et ne pas faire dans ma maison, je vais le foutre à la porte. Nous les Québécois, on est comme une vrai gang de jambons qui se laissent farcir. On est une gang de pas de fierté qui se fait insulter avec le sourire. Cette histoire de crucifix, c’est plus qu’une histoire de crucifix, c’est le symbole de notre servitude qui rampe depuis 32 ans, après avoir dit non 2 fois à notre indépendance, on se prosterne devant l’étranger. C’était facile à prévoir, mais tant que t’as pas la face dedans, tu ne réalises pas.

    • Qui parle pour le PQ, Mme Marois ou Mme Benhabib, sur une question aussi fondamentale?

    • @ bleuette : Merci pour avoir remis les pendules à l’heure. ;-)
      Le crucifix est arrivé à l’Assemblée nationale en 1936 avec Maurice Duplessis! Pas Pierre-Charles Chauveau, pas Charles Eugène Boucher de Boucherville, pas Honoré Mercier, pas Lomer Gouin! Mais Duplessis!!! Ca fait seulement un peu plus de 75 ans que le crucifix est à l’Assemblée nationale. Pas 350!
      Parce que le crucifix que Le Noblet a cloué au mur fait beaucoup plus référence au « présent » du Québec de 1936 et à son futur, où l’Église et l’État étaient enfin réconcilié : « Pour Duplessis, donc, le crucifix placé au-dessus du siège du président de l’Assemblée représentait bien davantage qu’un symbole du passé religieux du Québec: il était le symbole de la nouvelle alliance qui unissait l’Église et l’État.» (http://www.ledevoir.com/non-classe/128878/le-crucifix-de-l-assemblee-nationale)
      Je ne vois aucune, mais alors aucune raison de conserver ce symbole d’une alliance renouvelé entre l’Église et l’État dans l’enceinte du pouvoir québécois moderne. Aucune. Les mélancoliques iront le voir au musée. Les autres, iront voir leur député siéger, loin de ce symbole suranné et inutile.

    • Ah ben. Une version de La Gazette. Avec commentaires des lecteurs.
      http://www.montrealgazette.com/life/Crucifix+stays+hijabs+under+government+Marois+says/7088020/story.html

    • @honorable,18h33 “le crucifix du drapeau québécois”. Vous dites vraiment n’importe quoi!

    • @souverain

      Mais on dit la même chose, ne vous énervez pas. Et mes ancêtres sont aussi anciens que les vôtres, pour l’importance que cela peut avoir à vos yeux. D’autre part je ne donne de leçons d’histoire à personne, mais je sais que la plupart des gens ignorent ces faits historiques pourtant élémentaires. Alors pardonnez-moi de ne pas avoir su que vous connaissiez ces choses. Je me suis fié à ce que vous avez écrit ici. Et comment aurais-je pu imaginer votre vision assez particulière de notre histoire, selon moi ?

      Pour le reste, prenez un ton moins morose, s’il vous plaît. Je ne célèbre absolument pas l’usurpation de l’usurpateur (qu’est-ce que c’est encore que ce charabia ?). Je prétends, bien au contraire, qu’on ne nous dérobera jamais notre histoire et que ce qui nous a appartenu un jour nous appartiendra toujours au regard de l’histoire ; et que nous sommes toujours ce que nous avons été… À moins, bien entendu, d’y renoncer pour le présent ou pour l’avenir.

      Et pour que tout soit vraiment clair entre nous, sachez que je suis, moi aussi, souverainiste. Y a du brouillage dans les transmissions, on dirait. Mais nous vivons dans une époque particulièrement trouble, n’est-ce pas ?

      Jean TURGEON

    • Quand il y aura des églises dans les pays musulmans, comme Iran, Arabie Saoudite et autres, on pensera réellemnt a la disparition des crusifix et autres symboles religieux. Les fondateurs de notre pays étaient chétiens et protestants et on appri a vivre ensemble.

      De plus, sans etre raciste, ils ( les émigrants ) sont venu chez nous pour changer de pays et d’avoir nos opportunité. On est pas allé les chercher chez eux.

      Serge

    • Qui a remarqué le crucifix la dernière fois qu’il a visité l’assemblée nationale?
      Ce sujet-là va vraiment décider de votre vote?

      JF Trottier

    • lukos:Faudrait peut-être que vous lisiez sur les origines du Fleur-de-Lisée avant de commenter:

      http://www.republiquelibre.org/cousture/DRAPO.HTM

      Notez que l’on y dit: …Comme nous l’avons vu plus haut, la croix blanche est le symbole d’une nation catholique ….

      Hors donc, selon ce que Mr Lagacé et Mme BehHabib soutiennent, je demande formellement que l’on change immédiatement le drapeau du Québec pour représenter une société laique. Je propose qu’au lieu d’une croix, on retrouve au centre le logo des Nordiques de Québec. Ils représente lui aussi une époque révolue, mais au moins c’est laic…..:-))

    • D’autres l’ont dit, mais le répète, puisqu’il le faut; le crucifix à l’Assemblée nationale n’est un héritage ni de Jacques Cartier ni de Champlain.

      C’est une patente à gosses de Duplessis. Pas Jésus-Christ. Duplessis. Tsé, Duplessis, le gars qui voulait pas les femmes votent…

      Dans le container, le crucifix!

    • C’est beau un crucifix. Ça représente Jésus qui s’est sacrifié pour l’amour des siens.
      Aimez-vous les uns les autres.
      C’est dans cette pensée que ma génération a été élevée (j’ai 49 ans).
      Je suis comme la majorité des québécois catholiques d’aujourd’hui, i.e. aucunement pratiquant.
      C’est juste que je ne comprends pas qu’un crucifix accroché sur un mur, que
      ce soit à l’assemblée nationale ou dans un show de télé soit tout de suite
      pointé du doigt lorsqu’on parle d’accommodements raisonnables.
      Me semble que ça n’a rien à voir, non?
      Le vrai débat, à mon humble avis, c’est le choc des rapports hommes-femmes qui sont,
      en quelque sorte remis en question par des pratiques religieuses qui nécessitent des compromis.
      Ex: Une chauffeure de taxi pour femmes seulement.
      Le crucifix fait pas le poids…

    • Combien de catholiques au Québec ne mangent jamais de viande le vendredi? À peu près aucun. Combien de musulmans au Québec ne mangent jamais porc? À peu près tous.

      La religion catholique au Québec n’a plus d’emprise sur les individus. Elle n’a plus aucun pouvoir oppressif. Elle n’est même plus un guide spirituel. Au mieux, elle est une excuse pour justifier des valeurs personnelles. Le pape est contre l’utilisation du préservatif? Tout le monde s’en moque de ce que pense le pape! Les gens ne vont même plus à l’église. La religion catholique n’est plus qu’une institution bénigne.

      Cependant, beaucoup d’autres religions s’étendent bien au-delà de la sphère des traditions insignifiantes. Beaucoup de religions ont réellement un pouvoir oppressif plus ou moins fort sur des individus. C’est notamment le cas de la religion musulmane.

      Je crois que Mme Benhabib est consciente de cette différence entre la religion catholique et, entre autres, la religion musulmane. Je crois que le crucifix, pour Mme Benhabib, n’est qu’un moyen détourné de s’attaquer aux autres pouvoirs religieux. Malheureusement, comme ceux-ci ont paradoxalement appris à jouer la carte de l’opprimé à la moindre occasion, notre société politiquement correcte fait en qu’il est impossible de s’y attaquer directement.

      Je suis athée et le crucifix à l’Assemblée nationale ne me pose aucun problème. Mais si l’enlever peut devenir un symbole qui va amener à diminuer le pouvoir des autres religions sur certains individus de leur communauté, et donc indirectement sur la société en général, alors faisons-le! Seulement, cessons d’être politiquement corrects et soyons honnêtes dans nos motifs.

    • Au fait, dans mon commentaire de 21h11 , je ne parlais pas d’interdire les symboles religieux partout mais seulement dans les lieux gouvernementaux et dans le secteur public, comme mentionné dans mon commentaire de 18h08.

      Les employés du secteur public n’ont déjà pas le droit d’afficher leur allégeance politique.

    • Le Québec fut un état très, très, très pieu. On ne doit pas rayer ce fait de notre histoire. Au contraire il faut la préserver et l’enseigner.

      Mais plus important que la préservation de notre histoire c’est la préservation de notre société et notre démocratie. Or ce fameux crucifix est dans le parlement.

      Ce crucifix a sa place dans un musée mais pas dans le parlement ou ce symbole signifie qu’un dieu chrétien supervise les débats…

      Parce que je suis pour la démocratie et pour la préservation de notre histoire ce crucifix a sa place dans un musée.

    • Que sera ensuite le prochain combat de Mme benadryl….la croix du mont royal?
      De toute façon le christ n’a pas sa place dans la même enceinte que la gang de fraudeur voleur et menteurs qui compose le parlement..je ferais ça en 2 étapes.
      1) enlever le crucufix
      2) mettre des barreaux a toutes les fenêtre et porte du parlement…

    • C’est lumineux comme logique, non?

      D’autant plus que vénérer le symbole d’un homme lapidé, fouetté, cloué sur une croix — en bref martyrisé à mort, n’est certainement pas le plus haut fait de civilisation connu. Qu’une corporation religieuse ait choisi ce chef d’œuvre de représentation sadique… disons symbolique, culpabilisateur et manipulatoire des foules, en dit beaucoup sur l’extrémisme religieux dont on a nous même assez souffert au Québec.

      On ne veut pas en importer un nouveau, mais on ne veut certainement pas garder, ni vénérer, le souvenir d’un abus collectif semblable — sauf comme pense-bête ou garde-fou pour l’avenir.

    • Nous avons au Québec une CULTURE religieuse. Celle-ci ne coincide pas avec: Avoir la Foi. Je suis d’accord pour conserver le crucifix à l’Assemblé nationale.
      Faudrait quand même pas crucifier une deuxième fois le Christ.

      Je suis d’accord pour la Charte de la laïcité, mais elle me semble nébuleuse, obscure et confuse.

      Je pense que c’est au niveau Fédéral qu’il faudrait intervenir, lors du Serment d’allégeance. Inclure un item ex: Le Canada est un pays laïque, la religion est séparée de l’État, aucune religion ne doit s’imposer à qui que ce soit. Ici les femmes et les hommes sont égaux. Alors le nouvel arrivant devrait accepter cela ou bien retourner chez lui s’il n’est pas d’accord. La terre d’accueil n’a pas à s’adapter aux nouveaux arrivants.

      Je déplore les femmes qui portent le foulard, qui sont enveloppées
      comme des momies. Est-ce le mari qui exige cela? Est-ce un besoin d’affirmer l’identité islamique6 Le mari se promène en bermuda. Pourquoi lui aussi, ne porte-t-il pas la “gandoura”

      Je rage de voir les femmes “soumises” à des traditions archaïques et dépassées.
      Et elles sont au Canada, pays évolué, moderne et tourné vers l’avenir.

    • 2 mauvais arguments sont répetés sans cesse pour dire que l’on ne doit pas retirer le crucifix de l’assemblé nationale.

      Premier c’est l’argument de la tradition. Il a traditionnellement toujours été la alors laisson le la. C’est un mauvais argument parcequ’il n’adresse en rien si c’est bien ou pas que le crucifix soit la. Est-ce que je pense que les idéaux chrétiens înfluences les décisions a l’assemblé nationale du Québec? Non. Alors pourquoi s’encombrer d’un symbole qui montre que le gouvernement favorise une religion sur les autres et sur l’absence de religion.

      Second est l’argument de la pente glissante ou l’on affirme que si l’on retire le crucifix ensuite on va devoir changer le nom de toute les villes. C’est ridicule, la raison que l’on veut retirer le crucifix c’est parcequ’il symbolise le favoritisme d’une partie de la population sur les autres dans le gouvernement. Est-ce que le fait que la ville soit nommé d’Apres une personalité religieuse montre un favoritisme envers une religion? Non, pas plus que le nom de Québec montre un favoritisme envers les populations autochtones, seulement que le fondateur de la ville a favoriser le nom, alors pourquoi on voudrait renommer les villes.

    • Le PQ souhaite mettre de l’avant une charte de la laïcité. Bravo. La religion n’a plus sa place dans nos institutions publiques. Toutefois, cette charte comporterait encore et toujours des exceptions, qui vont à l’encontre des principes fondamentaux qui la constituent. On veut, par exemple, permettre le crucifix, un symbole religieux important au Québec, dans nos établissements. À quoi bon une charte qui jugera de ce qui est bon pour l’un et mauvais pour l’autre?

    • Je suis très déçu par mme Benhabib.
      En quoi faut-il se sentir menacé par un crucifix ?
      En quoi ce crucifix a-t-il de l’influence sur les pensées, les décisions le comportements des personnes à l’assemblée nationale ?
      C’est juste un symbole du passé !
      Oui pour une société laïque, on n’en veut plus de nouveaux symboles religieux, mais laissez les vieux symboles là ou ils sont, c’est pas nécessaire de tout démolir.

      Faudra-t-il sortir toutes les peintures de nativités et autres thèmes catholiques des musées ?

    • Une autre question vide et inutile…. 3 Partis qui disent n’importe quoi pour se faire elir… Vous etes pas fatigué de ca??? Avant de se battre pour notre bout de bois Mme Benhabib….Allez donc vous battre pour l’oppression des femmes chez vous!!

    • Ma campagne ne monte pas pantoute comment faire parler de moi?

      Crucifix j’y avait pas penser.

      Bang.

    • a tous ceux qui chialent sur le crucifix et qui veulent l ‘oter je leur repondrait ceci:supprimons egalement les jours feries comme noel,paques et touti quanti.mais la bien sur tous vont se lever pour chialer encore plus car on leur ote des jours de vacances payes.soyez consequent.

    • Enfin on parle de mes priorités, le crucifix à l’assemblée Nationale, c’est pour quand l’interdiction du Sapin de Noël. Peuple à genoux, attends ta délivrance….

    • La lecture des commentaires est intéressante.

      Ainsi donc, le crucifix est apparu sous Duplessis, dans les années 30, gage d’un pacte avec l’église Catholique.

      Il témoigne à la fois du bien et du mal que Duplessis et que l’Église Catholique ont pu faire, il y a longtemps déjà.

      La devise de notre province n’est-elle pas «Je me souviens»?

      Je ne vois pas en quoi le fait que nos législateurs aient en pleine face ce symbole (à la fois du bien et du mal qui en découlent) soit répréhensible. En autant qu’ils revoient leur histoire. Et qu’ils se souviennent.

    • C’est un débat qui peut être soulevé sans problème….mais est-il si important que ça?

      À l’heure actuelle, le soulever est correct…mais il faut rêver en couleurs pour ne pas réaliser que c’est un faux-débat dans la mesure où ça ne se fera pas de sitôt…
      Le croire est de sous-estimé terriblement ce que pense la majorité des gens qui y croient toujours à ce symbole.

      À notez que je ne juge pas du tout…
      N’ayant aucune croyance particulière côté religieux, je sais reconnaître et respecter ça sans me voiler les yeux en pensant que “tout le monde pense comme moi”…
      C’est tout le contraire à l’heure actuelle au Québec…
      Faut quand même le reconnaître…
      Ça ne passerait pas…
      Simplement…
      Que ça…
      Comme disaient nos voisins du Sud: Deal with it…

      Franchement, quand on réalise ça, athée ou pas, ça me fait pas un pli….Au contraire, je comprends…

      Et puis, j’en suis même pas à discuter du symbole culturel que c’est pour nous ici.
      Il est évident que ça fait partie de notre identité…
      Tellement évident…

      Éviter de le reconnaître me montre simplement qu’on se cherche en “diable”…

      Est-on en train à ce point de disparaître?

    • @captrjd

      Seul bemole… le drapeau quebecois ne represente pas le gouvernement, mais tout les Quebecois et Quebecoises.
      Alors que l’assemblé national represente le gouvernement.
      .

      Ce que le PQ dit, est d’enlever tout signes religieux des établissements gouvernementaux seulement….
      J’imagine que ce concept est trop complexe pour certain d’entre vous

    • Pour ma part, je suis toujours surprise de voir encore un crucifix dans des maisons ou des établissements (hôpitaux) mais je n’y vois aucun mal. N’y a-t’-il pas différents signes religieux dans tous les pays du monde? Et on ne s’en formalise pas car ça fait partie de leur culture. Au Québec, il ne reste que ça alors pourquoi l’enlever? Ça ne fait de mal à personne. Et que je ne vois personne essayer de nous enlever nos sapins de Noël en plus! Ça s’est déjà vu il n’y a pas si longtemps…
      Mon jeune fils qui vient de s’acheter une maison centenaire m’a dit que l’ancien propriétaire (jeune aussi) a tout rénové cette maison il y a quelques années et qu’il y a trouvé 3 statues de la Vierge à l’intérieur des murs. Bien que non pratiquant, il les a laissées où elles étaient. Mon fils (non pratiquant également) les laissera là aussi bien sûr. Il trouve ça rassurant…Ça m’a touchée lorsqu’il m’a raconté ça. Parce que chez nous, on n’a jamais parlé de religion. Je me dis qu’il a droit à ses croyances et que ça ne dérange personne…comme le crucifix à l’assemblée nationale ou ailleurs.

    • jutamat

      14 août 2012
      13h22

      Que je sache, Mohammed n’a pas participé à la fondation de notre société et ses “valeurs” n’en ont pas fait ce qu’elle est aujourd’hui. On voit le résultat de ces “valeurs” dans les sociétés islamiques: bien différentes d’ici!

      Les disciples de Mohammed n’ont pas non plus fondé quelques hôpitaux encore debout de nos jours, ni un bon paquet de collèges qui ont formé une bonne partie de notre élite, prêtres pédophiles et soeurs-la-badine mis à part.

      C’est notre culture et notre histoire chrétiennes qui font que notre province est un lieu tellement enviable, qu’on se bouscule pour y immigrer.

      Quand on fera disparaître TOUS les symboles religieux de la sphère publique, on en reparlera et même encore là….Comme d’autres l’ont mentionné, est-ce que le fanatisme athée va aller jusqu’à débaptiser toutes les villes, les rues, les cours d’eau, les édifices qui portent un nom de Saint? Va t-on devoir démolir les croix de chemin, la croix du Mont-Royal, les églises et les temples protestants pour faire plaisir aux athées? Est-ce qu’on va devoir se marier en cachette et enterrer non morts avec une cérémonie secrète sans cloches ni bourdon pour ne pas défriser les athées?

      Les athées sont pour une bonne partie bien philosophes quand il s’agit de la religion des autres et de leurs symboles: un p’tit foulard, y’a rien là! Un p’tit kirpan bien cousu dans sa po-poche, pas d’problème! Fichez-donc la paix à ceux, encore nombreux! qui osent croire et se dire chrétiens et considérez-les comme des demeurés en vous même si ça vous plaît.

      Mais je vous rappelle que la nature déteste le vide et que si la place religieuse devient disponible parce que vous aurez trop craché dessus, ne venez pas brailler si la place qui a été laissée libre est revendiquée et OBTENUE par d’autres qui ne pratiquent pas le mépris d’eux-mêmes et qui sont capables de faire respecter leurs valeurs: parà la menace s’il le faut!

      Si de lire un curé né en Égypte ne vous donne pas la nausée, allez donc voir ça…autour de 6minutes 50 ça devient plus intéressant.

      http://www.youtube.com/watch?v=lziFltTZdrs

    • @ stephanie2009

      - «Il y a quelque chose de macabre et de masochiste dans l’iconographie catholique.»

      Oh que oui!

      Il faut se rendre compte que les religions chrétiennes sont les seules religions au monde qui ont comme principal symbole, un instrument de torture: la croix.

    • Marx avait raison;la religion est l’opium du peuple,la preuve?
      Tout ce branle-bas ressemble beaucoup à la réaction d’un drogué menacé de pénurie;c’est viscéral et surtout pas rationnel.
      Tant de sang versé au nom de ces aberrations appelées religions;”crois ou meurt!”-”Tuez-les tous,Dieu reconnaîtra les siens.”
      Et ti-jean tremblay qui en rajoute,faisant une fois de plus la démonstration de son manque de jugement!
      Misère!

    • Totalement en désacord avec vous et avec elle.

      Et tout à fait d’accord avec @ antoine23

      « lorsque l’on porte le hijab, on prône une idéologie qui ne représente pas les valeurs des Québécois. Il y a une nuance à faire entre des symboles ostentatoires disséminés ça et là, parce qu’ils eurent une importance dans la courte histoire de notre province et des communautés religieuses de qui il faut s’accommoder dans nos institutions publiques au nom de la liberté de culte ou d’expression. »

    • Et à tous ceux qui prétendent que le fleurdelisé est orné d’un crucifix, voici la définition d’un crucifix:

      «Un crucifix a pour l’essentiel la forme d’une croix latine, dont la barre verticale est allongée vers le bas et courte vers le haut, et pouvant porter dans cette partie supérieure le sigle INRI, acronyme de Jésus de Nazareth, Roi des Juifs. Une image de Jésus est fixée à la croix, montrant les clous dans ses mains et ses pieds et une blessure dans son côté gauche, en référence aux récits de la Passion.»

      Donc, il n’y a pas de crucifix sur le drapeau du Québec, seulement une croix, un symbole universel qui n’a rien à voir avec le christianisme.

      Même que nous pourrions dire que le drapeau du Québec est orné d’un «PLUS» +…

      C’est définitivement plus motivant.

    • Djemila Benhabib, candidate péquiste dans le comté de Trois-Rivières, veut faire une croix sur le crucifix du Parlement de Québec ! Je suis tout à fait d’accord. La croix blanche du Fleurdelisé qui occupe la place d’honneur à la droite du Président de l’Assemblée nationale, témoigne déjà éloquemment du rôle qu’a joué la religion catholique au cours des quatre siècles d’histoire du Québec. Comment Mme Marois peut-elle concilier un signe aussi ostentatoire que le crucifix, avec son projet de charte de la laïcité ? Cela n’a pas de sacré bon sens. Le Temps des Québécois, l’exposition permanente du Musée de la civilisation de Québec consacrée à l’histoire du Québec, pourrait accueillir en tout respect le crucifix de l’Assemblée nationale. Amen.

    • Ajout à toutes ces grenouilles de bénitiers:
      Si votre religion est la seule base de votre identité vous avez un gros problème!Et vous pourriez chanter le tube qui marche à plein ces jours-ci:”…mais aujourd’hui ma vie c’est d’la marrrde…”
      :)

    • “mais les lieux sus-mentionnés se doivent d’afficher la plus grande neutralité afin que tout les citoyens se sentent dirigés et servis avec équité.”

      Un crucifix sur un mur menace votre possibilité d’être servie et représentée avec équité? Hé ben!

      Moi j’ai bien plus peur que l’institutrice voilée et la gardienne de CPE enfoulardée fassent passer leur doctrine POLITIQUE à nos enfants. Le contact est pas mal plus direct qu’une croix au mur.

      Vous allez partir un mouvement pour que cela soit désormais interdit?

    • lukos: la croix sur le drapeau du Québec est le symbole du crucifix. Informez-vous avant de dire n’importe quoi. Tiens, je vous donne une autre info: la croix sur une tombe est le symbole du crucifix. Idem pour la Croix sur le Mont-Royal. Pas de Jésus crucifié, pas de croix.

    • -55-

      Vous faites la nuance entre catholique ET chrétien je suppose? Parce que la croix qui dérange tant de monde est un symbole chrétien avant d’être un symbole catholique.

      Votre citation: rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, ça vient faire quoi dans le débat? Pour les croyants, la place de Dieu est partout. Regardez bien les autres religions, ils mettent effectivement Dieu (Allah, Yaweh) partout. Même dans votre assiette, que ça vous plaise ou pas!

      Ils n’ont pas encore assez le champ libre, mettons-nous la tête sur le billot!

    • Pour une fois, pas d’accord mon Pat!
      (désolé pour la familiarité, à force de te lire, j’ai l’impression qu’on se connaît)

      Le crucifix à l’Assemblée Nationale n’est pas incompatible avec laïcité de l’État. Je m’explique. Le crucifix est un vertige du passé (je sais que tu n’achète pas l’argumentaire partimonio-hostorico-culturel, mais laisse-moi continuer). Il représente d’où on vient et comment on a trimé dur pour se libérer du joug de l’Église catholique au Québec. Pour moi, c’est comme un trophée! (Et en passant, personne le remarque quand on n’en parle pas…) Tant qu’on n’y réfère pas, qu’on ne prie pas avant l’ouverture des travaux, il est décoratif, vestige du PASSÉ et non ostentatoire.

      Contrairement à un « hijab au comptoir de la SAAQ » qui lui, bien que parfois décoratif, est un signe PRÉSENT et ostentatoire d’une pratique religieuse (propre à certaines cultures, soit, mais néanmoins symbole de leur pratique religieuse).

      I rest my case (en anglais dans le texte)

    • Mme Benhabib doit sûrement regretter cette petite phrase ce matin…surtout que Mme Marois a exprimé un avis contraire (à propos du crucifix à l’A.N.). Dommage pour cette dame que je trouve très intéressante mais cela fera peut-être toute la différence entre son élection ou…son retour au Journal de Montréal.

    • Tout-à-fait d’accord M. Lagacé. De la nostalgie, du sentimentalisme pour notre patrimoine religieux, je veux bien, mais pas dans le haut lieu du pouvoir supposément démocratique. Qu’on mette cette croix dans un endroit approprié où elle sera appréciée pour ce qu’elle est, une relique d’un âge révolu. S’il faut des arguments sur ces distinctions subtiles entre Québécois de souche pour la justifier, c’est qu’elle est trop ostentatoires pour tout le monde.

    • @jeanturg 14 août 2012-22h02
      Merci pour votre clémence et votre «bénédiction» citoyen !
      10-4…;-)
      Notre échange aura réussi à «allumer» quelques fédéralistes qui frôlent l’orgasme à la levée du flag canayen !
      À la prochaine !
      Cordialement,
      Robert Alarie

    • lukos: la croix sur le drapeau du Québec est le symbole du crucifix. La croix sur une tombe est le symbole du crucifix. Idem pour la Croix sur le Mont-Royal. Pas de Jésus crucifié, pas de croix. Votre ignorance me sidère. Croix ou crucifix, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Mme Benhabib aurait fait le même demande s’il y avait une croix au lieu d’un crucifix dans l’assemblée nationale.

    • Le PQ s’évertue à faire des déclarations pas très intelligentes…hier Mme. Marois somme Lavalin de faire suivre des cours d’anglais à son nouveau président pour qu’il devienne au moins bilingue. Pour qui se prend-elle? Elle rêve de devenir PM d’une province à l’intérieur d’un pays majoritairement anglophone et elle ne parle pas anglais! En passant, demande-t-on à Lavalin de préserver des emplois et même d’en créer de supplémentaires ou d’avoir un président francophone, bilingue ou qui parle chinois? Pourquoi pas la job au meilleur candidat? Je perd le sommeil en pensant que Mme. Marois pourrait devenir PM le 5 septembre!

    • Je partage à 100% les propos du maire Tremblay. Il n’y a pas assez de politiciens qui osent défendre nos interets et nos valeurs. Nous sommes en train de se laisser dicter des valeurs par des étrangers. Si on n’aime pas nos valeurs et nos façons de vivre, on ne retient personne. Lorsque tu immigrés, tu t’adaptes aux us et coutumes et valeurs de l’endroit . Tu n’imposes pas tes valeurs.

    • Nostra Aetate est très clair au sujet du dialogue inter-religieux. …Ne jamais vexer qui que ce soit au sujet des pratiques religieuses des uns et des autres.

      Or, depuis plus de 5 ans, les propos du maire de Saguenay sont vexants, à la fois pour les chrétiens ouverts sur les autres peuples et personnes, à la fois pour les agnostiques et athées, à la fois pour des personnes d’autres confessions que celle du maire.

      Et très vexants pour les gens très nombreux qui veulent vivre leur vie publique et de travail dans le cadre d’une laïcité encadrée dans une Charte de la laïcité, et d’autre part souhaitent vivre leur spiritualité en privé ou dans les lieux de culte de leur choix, sans aucune ostentation de signes religieux.

      J’ose inviter monsieur Tremblay à lire la note de bas de page no 23 de la page 30 du Mémoire sur les Accommodements présenté par le maire de Saguenay à l’automne 2007. Je suis convaincu qu’il pourra obtenir une interprétation lumineuse de cet extrait de Nostra Aetate auprès d’un porte-parole de la Conférence des Évêques du Québec. Cela pourrait amener un heureux dénouement, tant pour la question des prières dans l’espace civique que celle du sort du crucifix de l’Assemblée Nationale.

      Ma suggestion: Procéder à la translation du crucifix de l’Assemblée Nationale dans un lieu de culte tel la basilique de Ste-Anne de Beaupré, l’oratoire St-Joseph ou celui de Notre-Dame du Cap.

      L’Évêque de Québec a le pouvoir d’éviter une chicane entre chrétiens sur ce sujet et la responsabilité de saluer la laïcité dans l’espace civique et la continuation du dialogue inter-religieux dans les divers lieux de culte.

    • Je vous lis… Plusieurs devraient prier pour ne pas que l’enfer existe pour de vrai… A votre place je gagerais pas là-dessus.
      En passant, pour les athés, la croix n’est pas la représentation de la religion catholique. Mais pour garder à la mémoire qu’un homme a été crucifié pour des choses pas mal moins grave que les agissements de certains politiciens. Pensez-y!

    • Depuis que nos bons libéraux ont éliminé l’existence du catholicisme dans nos écoles, les gauchistes du PQ et des autres formations ne peuvent plus attendre de dépendre de tous les murs, les signes religieux comme s’il s’agissait d’un progrès !
      On applaudit à notre mutilation spirituelle pour laisser toute la place au matérialisme bébète qui est en train de nous engloutir.
      Notre société qu’elle le reconnaisse ou non, est faite de spiritualité, d’intellectualité et de matérialité.
      Vouloir réduire au niveau de l’individu, la spiritualité pour faire en sorte que l’humain abandonne les valeurs spirituelles, est un très mauvais calcul. Cela a été pratiqué en URSS pour donner toute la place au matérialisme révolutionnaire, comme ici au Québec actuellement. Or le matérialisme systématique d’URSS s’est écroulé de lui-même pour ne laisser qu’une société maintenant non préparée à être responsable et autonome. La dictature du Krémelin a en effet réduit l’apprentissage et la pratique des libertés individuelles car pour ce type de société collectiviste, les droits individuels sont secondaires comme nous sommes à l’implanter progressivement au Québec sous l’impulsion des carrés rouges à la Lénine. Regardez notre régime de lois agricoles et vous saisirez que nous vivons dans un collectivisme agricole intégral au Québec sous les gouvernes des partis libéral et péquiste.
      Cette volonté d’éliminer la religion est malade. On sait que depuis l’adoption des chartes canadiennes et provinciale, la liberté de religion est comprise comme d’abord et avant tout, comme celle de ne pas en avoir.
      Notre civilisation en est une qui est chrétienne et qui doit le demeurer sous peine de ne devenir qu’une technivilisation qui est l’antipode de la civilisation réelle. Une civilisation de téléphone cellulaires !!!
      Àbas les chartes qui veulent restreindre nos libertés déjà en perdition dans ce monde socialiste à la noix !

      Luc Racicot, avocat.
      Shefford.

    • @honorable 15 août 2012 12h41(dit son «honneur» pour les circonstances »
      Son «honneur» écrit : « bla bla bla »Pas de Jésus crucifié, pas de croix. »
      Sachez votre «honneur», que la croix existait des millénaires AVANT les trois J-C : (Jésus-Christ , Jean Chrétien et John Charest) * et que les égyptiens utilisaient la croix comme symbole de l’homme (ou la femme) saluant le soleil à son lever, c’est-à-dire debout, les bras ouverts face au soleil levant !
      Et son «honneur» ajoute : « bla bla bla …Votre ignorance me sidère !»
      En espérant régler le cas de la sérénissime ignorance de son «honorable» honneur, ainsi que celui de Saint-Tremblay-du-lac et autres grenouilles de bénitier…
      «La croix n’était pas un symbole utilisé par les premiers chrétiens, car ils craignaient que ce symbole soit un signe qui les livre plus rapidement encore aux terribles persécutions romaines qui ont ensanglanté les premiers siècles du christianisme. Le livre Records of Christianity déclare : « La croix n’était pas franchement employée dans la décoration des églises. (…) Le premier symbole du Christ a été le poisson (IIe siècle) car en grec “poisson” s’écrit : IXΘYΣ, ou ichthus, acronyme dont les lettres constituent les premières lettres de Iêsous Christos Theou Uios Sôtêr, c’est-à-dire Jésus Christ,de Dieu le Fils (Fils de Dieu), Sauveur.
      « La croix ne devint pas le principal emblème et symbole de la chrétienté avant le IVe siècle. »
      La preuve étant votre «honneur», que si vous visitez les catacombes de Rome où se cachaient les premiers Chrétiens, les murs sont marqués du signe des poissons et non pas de la croix….
      Pourquoi ? Parce que les apôtres, de grands érudits, savaient qu’avec la naissance du Christ , débutait l’ère astrologique des Poissons…
      Petites questions aux grenouilles de bénitier :
      Si on avait lapidé le Christ, le symbole serait un caillou ?
      S’il avait été tué d’une flèche, le symbole serait un arc ?
      Et pendu, le symbole aurait été un gibet ?
      Que de sang versé et de cruautés commises au nom d’un symbole glorifiant un être exceptionnel qui doit trouver que ses «brebis» ont pris le champ pas longtemps après son départ !
      Robert Alarie
      Ceci étant dit, je persiste à croire qu’on a crucifié le mauvais «J-C…»
      Ah que je suis drôle parfois… !

    • Je viens d’entendre Mme Benhabib dire à Pierre Bruneau qu’elle n’a jamais dit qu’il faudrait retirer le crucifix de l’Assemblée Nationale. Donc, on a tous mal compris… Très grosse maladresse de sa part. J’aurais préféré qu,elle défende son point de vue mais ce n’est sûrement pas le bon moment pour le faire, en pleine campagne électorale.

    • Assavaria: Ce drapeau représente les québécois(ses) de toutes origines, incluant non-chrétiennes?

      Et l’Assemblée Nationale de quel peuple, déjà?

      Soyons réalistes tant soit peu. Ce pays fut construit par des peuples d’hier, qui se voulaient religieux, à tort ou à raison. Essayer d’enlever ceci c’est tenter de réécrire votre histoire, et c’est aussi une insulte pour toutes les générations passées.

      C’est comme demander – non EXIGER – de changer tous les noms de villages, villes, rues, établissements au Québec dont le nom aurait une affiliation religieuse. Ou enlever le crucifix sur le Mont-Royal, ou aux portes de Gaspé, par exemple. Plus de Lionel Groulx, de St-Henri, de Rosemont, Ville-Marie, St-Louis du Ha-Ha, etc……Allez, on ferme l’Oratoire St-Joseph et on sort toute agence d’un quelconque gouvernement (municipal, provincial ou fédéral) de tout établissement ayant un nom religieux. ET – plus de décorations à Noêl, Halloween, Pâques, etc. On est laic ou on ne l’est pas…..

    • @souverain: si vous étiez un peu plus cultivé, vous sauriez que la Croix du drapeau du Québec, et de la plupart des drapeaux, est le symbole non pas égyptien ou du signe d’addition ou de tout signe “pré chrétien”, mais du Crucifix. Votre effort de pédanterie est d’un ridicule consommé: le drapeau du Québec a été créé en 1948! Pas au 2ème siècle ou au temps des catacombes. Au moment où le drapeau du Québec a été créé, la croix représentait bien, et ce, depuis plus de 15 siècles, le Crucifix.

      Allez faire vos doléances au journal La Croix et ils vont prestement vous dire: “allez vous promener, obscurantiste dépourvu de jugement”, ou quelque chose de plus diplomatique mais équivalent.

    • La laicité est la neutralité de l’état, Tant de gens font l’ammalgame, Ça ne doit pas être une guerre ou Interdiction comme l’histoire de l’europe témoigne et n’arrive pas à saisir depuis un siècle.
      Depuis quand une étrangère qui se dit “intellectuelle” va porter le flambeau du PQ pour parler au nom de la charte de laicité. Djamila n’Est pas une intellectuelle, elle accepte le titre octroyé par la presse de “AntiIsmalique” ou des fois “AntiIslamiste” ce sont deux termes différents.
      Si on revient à son cheminement, elle a commencé à écrire contre les religieux extrémiste de son pays en dénonçant les crimes perpetrés par les Islamistes. Avons nous ces islamistes au Québec ?? Non.
      Pourtant, il est démontré que la majorité des crimes dura la guerre civile algérienne ont été commis par les militaires. Pourquoi Notre Djamila militante qu’elle est n’a jamais levé le ptit doigt contre le régime totalitaire et les militaires de son pays au nom de la démocratie et la liberté individuelle dans son propre pays ? pourquoi ell prend la bataille contre les islamistes qui n’Existent pas. Djamila et Pauline avec elle se trompent de terrains et de cible.
      Le débat est réouvert pour rien, mais je trouve dommage que le PQ multiplie les promesses et les sujets durant une compagne et laisse passer l’important: la souverainté, l’économie et le social au Québec.
      On veut pas importer des problèmes d’ailleurs.

    • GRand revirement Notre Djamila change de ton,
      Elle n’a jamais dit de retirer le crucifix de l’Assemblée ?? mon oeil. une personne qui change et nie vite est qualifié d’Arriviste pour certains.
      Le caucus péquiste l’a remis sur le bon chemin, ca prouve que la charte de laicité est ambigu au PQ, on dirige plus la charte contre les musulmanes voilées, pourquoi on ne ciblerai pas les barbus (signe ostentatoire aussi), les hassidiques, les Shikhs, l’hopital juif serait bon à fermer alors…
      Elle veut ce poste notre Djamila, les électeurs de trois rivières trancheront.

    • @honorable 16 août 2012-03h29
      Si vous étiez un peu moins borné, vous prendriez la peine de :
      1° Relire ce que j’ai dit à-propos de la «fausse» utilisation de la croix par les chrétiens
      2° Cliquez «croix» sur google, et vous vous coucherez moins Maire-Tremblay-la-la…
      Amen !

    • @souverain: si vous saviez ne serait-ce que vous relire, vous vous rendriez compte que vous n’aviez rien écrit sur votre prétendue pseudo ” “fausse” utilisation de la croix par les chrétiens”. On voit que votre connaissance de ces choses n’est qu’une connaissance googlienne sans profondeur ni perspective.

    • @honorable 17 août 2012-04h22
      Son «honneur» m’écrit : « bla bla bla votre prétendue pseudo ” “fausse” utilisation de la croix par les chrétiens”. On voit que votre connaissance de ces choses n’est qu’une connaissance googlienne sans profondeur ni perspective.»
      Bon, là là, pour la dernière fois, si vous êtes bouché votre «honneur», appelez un plombier :
      Je vous ai parlé de la «fausse utilisation de la croix» (qui-n’était-PAS-le-symbole-des-chrétiens-avant- le-IVième- siècle), laquelle croix , avec une savante (sic) manipulation religieuse, a été utilisée pour commettre la plus grande arnaque de marketing de l’histoire, toutes religions et entreprises commerciales confondues. En effet, pourquoi Jésus aurait-il fondé une religion, puisque lui, ses parents et plusieurs de ses disciples étaient DÉJÀ membre de la Fraternité Essénienne !
      Concernant mes connaissances «googlienne» j’ai tenté de vous référer à quelque chose de simple pour quelqu’un avec des capacités intellectuelles limitées…
      Voici quelques lectures que je vous recommande, une fois que votre plombier aura débouché la «plomberie» de votre «grenier» pour vous donner plus de ”profondeur” et de ”perspective” comme vous dites:
      La Vie Inconnue de Jésus-Christ par Nicolas Notovitch Édition du Basiléus
      Les Doctrines secrètes de Jésus par H.S.Lewis
      Les Grands Initiés ( Esquisse de l’Histoire Secrète des Grandes Religions ) par Edouard Schuré
      L’Égypte Ésotérique par Érik Hornung – Champollion – Éditions du Rocher
      Le Christ Païen par Tom Harpur
      Bonne lecture !
      Robert Alarie
      P.S. Vous enverrez la facture de votre plombier à St-Tremblay-la-la–du-Sag…

    • Nous avons bien besoin d’une charte de la laïcité au Québec. Ça aurait le mérite de clarifier bien des questionnements concernant certains accomodements. Une personne en autorité ou qui donne un service aux citoyens doit être neutre. Sa religion lui appartient et elle peut la pratiquer en toute liberté dans son intimité ou dans les lieus religieux. Au Québec, nous nous sommes débattus pour s’affranchir de cet emprise qu’était le clergé et nous ne voulons pas revenir en arrière. Pour moi l’égalité homme-femme est extrêmement précieuse et je ne veux absolument pas mettre cette notion en danger.

    • “L’homme, lui, ne doit pas se couvrir la tête, parce qu’il est l’image et la gloire de Dieu ; quant à la femme, elle est la gloire de l’homme.” (Nouveau testament, 1Co 11:7)

      Il y a longtemps que les catholiques ont enlevé leur voile et cape religieuse dans le secteur public. Cela devrait être de même pour toute autre religion dans un pays soi-disant laïque.

    • Pour comprendre l’attitude de Mme Benhabib, il serait utile et nécessaire de lire son livre: “À contre-coran”…elle explique toutes les difficultés rencontrées comme FEMME…

      Il n’y a pas si longtemps…au Québec…les curés se mêlaient de sexualité, de la vie de couple, pour leur dire de “faire des enfants”…les femmes étaient considérées comme des machines reproductrices.

      Il n’y a pas si longtemps le Cardinal Villeneuve avait combattu le vote des femmes. Monsieur Adélard Godbout premier Ministre du Québec nous l’a donné en 1940 malgré les protestations du clergé..,

      Maintenant c’est terminé…les québécois décident eux-mêmes le nombre d’enfants, les moyens anti-conceptionnels, leur vie sexuelle…

      à mon avis l’Église Catholique aurait mieux fait de s’occuper en PRIORITÉ des pédophiles qui exerçaient leur vice en toute liberté avec les jeunes garçons…

    • Je ne dis pas qu’il ne faille pas retirer la croix de l’Assemblée Nationale, mais en lisant les commentaires anti-chrétiens, je me dis que le Doc Mailloux avait raison en disant que les québécois forment un peuple de tarés. Avant, le peuple suivait les curés, aujourd’hui, les masses suivent ceux qui se font aller le clapet ou le clavier dans les médias.

      En tous cas, j’avoue que nos bons fonctionnaires socialistes ont fait un bon travail en estompant nos cours d’histoire du «cursus» scolaire.

    • Je trouve que si on accepte qu’une fonctionnaire porte un hijab,qui est un symbole religieux,il n’y a aucun mal à avoir des symboles de la religion catholique dans les endroits publics ou dans les bureaux gouvernementaux.Ce n’est pas parce que il y a beaucoup <> dans un pays qu’ils faut détruire les valeurs d’un pays pour en accommoder certains.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité