Patrick Lagacé

Archive du 14 août 2012

J’ai eu mes différences d’opinions avec Djemila Benhabib, l’auteure ; mais sa prise de position comme candidate du PQ dans Trois-Rivières m’enchante. Je la cite, sur le crucifix à l’Assemblée nationale :

En tant qu’«intellectuelle soucieuse de la neutralité de l’État», elle croit que l’Assemblée nationale «doit représenter la volonté du peuple». «Et le peuple n’a pas à être assujetti à une quelconque religion», a-t-elle soutenu.

Je trouve hypocrite qu’on s’agite parce qu’une fonctionnaire de la SAAQ porte un hijab, quand on me sort l’argument du « patrimoine culturel » pour justifier le maintien du crucifix à l’Assemblée nationale. Où on souhaite un état neutre, qui ne favorise aucune religion ; ou on fait preuve de cohérence et on admet que l’État favorise une religion aux dépens des autres. En cela, elle n’est pas en accord complet avec la Charte de la laïcité envisagée par le PQ. Suite du papier de Paul Journet :

Mme Benhabid conteste depuis quelques années l’argument du patrimoine historique pour le crucifix. Mais un candidat ne peut pas partager chaque ligne d’un programme, a-t-elle expliqué ce matin. Elle dit avoir choisi «d’endosser complètement les prises de position» du PQ. Si elle veut poursuivre ce débat, elle le fera à l’intérieur du caucus.

Ou on est pour la laïcité, ou on ne l’est pas. On ne peut pas chanter les vertus de la laïcité seulement pour biffer les signes religieux des non-cathos.

Lire les commentaires (198)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2009
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité