Patrick Lagacé

Archive du 8 août 2012

C’est une bombe — pardonnez le cliché — que vient de lancer l’équipe d’Enquête, de Radio-Canada. En 2009, Eddy Brandone, ex-dirigeant de la FTQ-Construction, militant libéral, est sous filature. La Sûreté du Québec le suit dans le cadre d’une enquête policière. En cette fin d’hiver, M. Brandone entre dans un hôtel de Dorval. Dans cet hôtel, le premier ministre Jean Charest participe à une conférence sur des enjeux inuits. Il approche M. Charest, discute avec lui et quitte l’hôtel. Il n’avait rien à voir avec cette conférence, selon Enquête.

Peu après, l’équipe de filature de la SQ reçoit l’ordre de cesser de suivre M. Brandone.

Les détails de l’enquête de Marie-Maude Denis et d’Alain Gravel sont sur le site de Radio-Canada.

Tous les journalistes qui ont eu un pied dans des enquêtes journalistiques touchant la SQ ont entendu, de la part de policiers eux-mêmes, des témoignages troublants donnant à penser que la police provinciale n’a pas l’indépendance nécessaire pour enquêter sur la classe politique québécoise, qu’elle soit péquiste ou libérale.

Et, justement, dans le reportage de Radio-Canada, ce policier près de l’enquête visant M. Brandone, qui dit : « De façon générale, il y a un principe non écrit de protection du gouvernement. Il ne faut pas laisser l’impression qu’une enquête criminelle s’approche du premier ministre. »

C’est à cause de témoignages semblables, depuis des mois, que je dis et que je répète ceci: la SQ est une police politique. J’ai chroniqué sur ce sujet.

Ne sautons pas aux conclusions. Enquête ne sait pas qui a donné l’ordre de cesser de suivre M. Brandone, ni pourquoi cet ordre a été donné. Aucune preuve n’a été avancée, prouvant que le cabinet du PM a sonné les cloches de la SQ.

La Commission Charbonneau devrait se pencher, nous apprend Enquête, sur cet incident qui a créé un malaise à la SQ, cet automne. C’est exactement sur ce genre de zone d’ombre qu’une commission d’enquête publique doit faire la lumière.

Lire les commentaires (183)  |  Commenter cet article






Vous vous dites probablement qu’il ne peut pas y avoir de lien entre les fraises et la Caisse de dépôt ?

Vous vous trompez.

Il y en a un.

Et le candidat de la CAQ dans Bonaventure l’explique de façon magistrale, en faisant ses confitures, dans cette vidéo dont je résumerai le style par un mot: « brun ».

(Merci, Dominic Leblanc-Perreault, pour cette perle)

*Mais je suis disposé à être bouleversé dans mes certitudes : envoyez-moi vos « meilleures » vidéos de campagne…

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article






Mercredi 8 août 2012 | Mise en ligne à 0h03 | Commenter Commentaires (35)

Une bonne vidéo de campagne… et une moins bonne !

Voici une vidéo de candidate de type irrésistible, dans le montage, la facture et le propos…

En voici une pas mal moins bonne :

Lire les commentaires (35)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité