Patrick Lagacé

Archive du 31 juillet 2012

Mardi 31 juillet 2012 | Mise en ligne à 16h26 | Commenter Commentaires (106)

Le drapeau du Québec compte combien de fleurs de lys ?

L’humoriste Guy Nantel a maintes fois fait ce coup pendable : poser des questions de culture générale à des badauds. Malaises et fous rires garantis devant l’ignorance de certaines personnes, qui semblent ne jamais ouvrir un journal, ne jamais consommer un bulletin de nouvelles pour comprendre le monde dans lequel elles vivent.

Ci-haut, une vidéo qui a déjà circulé l’hiver dernier, mais qui n’a abouti dans ma messagerie que tout récemment. Il s’agit d’un Monsieur qui ignore combien de fleurs de lys le drapeau du Québec contient. Un, commence-t-il par dire. Quand Guy lui dit qu’il y en a six, le Monsieur allume : SIX, oui !

Puis, quand le comique lui demande de nommer un pays du Moyen-Orient, notre homme hésite, longuement, avant de dire : Thailand. Or, tout le monde sait que la Thaïlande est en banlieue de l’Antarctique, pas au Moyen-Orient.

Il se trouve que le Monsieur s’appelle Denis Leftakis et qu’il est candidat de la CAQ.

Évidemment, on ne peut pas recruter uniquement des champions de Génies en herbe, pour être candidat aux élections. Évidemment, M. Leftakis connaît probablement d’autres choses, mais si vous ne savez pas combien de fleurs de lys compte le drapeau du Québec, peut-être qu’une élection québécoise n’est pas le terrain de jeu le plus propice à vous mettre en valeur… Mais je lis le compte Twitter de Kamal G. Lutfi, ce quasi-candidat de la CAQ, et je me demande si quelqu’un, dans ce parti, a pris 15 minutes pour parler de la pluie et du beau temps avec certains candidats. M. Lutfi, on le sait, a été éjecté de la Coalition avenir Québec après avoir dit un tas de bêtises sur les souverainistes, les Caisses pop et — par la bande — les Noirs sur ce média social.

Hyperactif sur Twitter depuis son divorce avec la CAQ, M. Lutfi est un feu roulant de déclarations aussi incompréhensibles que stupéfiantes. On dirait que quelqu’un, quelque part, a tenté une expérience de clonage : hop, un peu d’ADN de Jean Perron, un peu de d’ADN de Dan Quayle, on brasse, on ajoute une moustache et — TADAM ! — c’est M. Lutfi qui en est sorti…

Difficile de croire que le fond clownesque de M. Lutfi n’a pas pu être dépisté par les bonzes de la CAQ. Lui a-t-on parlé un peu, l’a-t-on sondé sur sa vision de la vie et de la société ? Toi, mon Kamal, tu penses quoi de la question nationale ? Ou lui a-t-on seulement demandé un chèque visé de 25 000$ ?

Au-delà de ces cocasseries, les pelures de bananes qui ont embarrassé MM. Leftakis et Lutfi sont symboliques de l’environnement dans lequel on vit, ce monde 2.0 où tout le monde a une tribune, où tout le monde connaît quelqu’un qui est un peu passé à la télé un jour. Il ne faut pas seulement craindre la bêtise qu’on pourrait dire ; il faut se méfier de celles échappées dans le micro d’un humoriste, si facilement recyclées dans une vidéo sarcastique anonyme…

Lire les commentaires (106)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité