Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 14 juin 2012 | Mise en ligne à 8h54 | Commenter Commentaires (56)

    Visionnement de la vidéo de Magnotta en classe: la suite

    Hier, dans La Presse, j’évoquais cette histoire incroyable (pour une fois que cet adjectif est approprié) survenue à l’École secondaire Cavelier-De-LaSalle, lundi de la semaine dernière : un prof d’Histoire et Éducation à la citoyenneté a fait visionner la vidéo du meurtre et du démembrement de Lin Jun à ses élèves de secondaire IV.

    L’histoire a suscité beaucoup de réactions, bien sûr, jusqu’à l’Assemblée nationale, où la ministre de l’Éducation a dénoncé la décision du prof.

    Hier, pendant que le prof en question livrait sa version des faits à la Commission scolaire, on apprenait que ce sont les élèves qui ont demandé à voir la vidéo. Le prof aurait tenu un vote pour trancher sur la pertinence de visionner ou non la vidéo… Une majorité d’élèves auraient exprimé le souhait de la visionner. Le prof a donné le feu vert

    Si c’est vrai, c’est encore pire !

    Je sais que les enseignants ont un boulot difficile. Je suis le dernier à leur lancer la pierre, vous allez chercher longtemps dans les archives de mes chroniques ou de ce blogue avant de trouver des commentaires désobligeants sur cette profession.

    Mais il me semble que la démocratie directe a ses limites, non ? Si des élèves choisissent de visionner la vidéo, dans le confort du sous-sol de leurs parents, soit. Mais l’école n’a pas à être un forum de visionnement de snuff movies. Et un prof devrait avoir le jugement nécessaire pour ramener ses élèves dans le droit chemin, quand ils désirent s’aventurer dans les bas-fonds du web.

    Pas ce prof, semble-t-il. Ce prof a cru bon se soumettre au vote populaire. Justement, une classe n’est pas une démocratie. Je vois mal le jugement d’un prof peut faire l’objet d’un droit de véto exprimé par le vote d’adolescents de 16 ans. Mais je dois être vieux jeu.

    Les élèves, eux, soutiennent leur prof, nous apprend Dominic Arpin, sur son blogue.

    Dominic cite d’ailleurs le message d’un élève en appui au prof, message qui symbolise quelques-uns des maux de l’éducation moderne : c’est écrit en klingon, c’est écrit au son, c’est incompréhensible à moins de le lire à voix haute. Mais l’élève s’exprime ! Il révèle son senti ! Il dévoile son vécu ! Il opine !


    • Les étudiants vont aussi demander de visionner des vidéos de Jenna Jameson et Ron Jeremy après ?
      Complètement marteau ce prof !! Aucun jugement…

      PS Je viens de lire votre chronique de ce matin. Vous faites erreur. L’axe souveraineté-fédéralisme n’a pas disparu. On le sent dans les choix de l’électorat. Mais l’axe gauche-droite vient rajouter une couche additionnelle au débat, ca c’est vrai. QS: Gauche souverainiste. ON: Gauche souverainiste. NPD: Gauche fédéraliste. Ca va faire des choix très complexes a l’avenir.

    • Ces étudiants devraient faire la grève et organiser une manifestation pour montrer leur soutien à leur prof

    • Intéressant parallèle avec la démocratie qui s’exprime, faut-il croire, par le bruit des casseroles d’un autre débat. Manque de jugement flagrant et débile. Profession ingrate il est vrai, mais ce jeune prof «très populaire» a-t-on pu lire ailleurs n’est que la pointe de l’iceberg. La popularité du prof aujourd’hui est directement proportionnelle au laisser-aller, au petite côté pute de vouloir plaire au plus petit commun dénominateur.

    • Voyons! Comment osez-vous remettre en question la démocratie! Il faut laisser les jeunes s’exprimer, prendre en compte leur opinion, etc.

      Sérieusement, quelle histoire ridicule. Allo! Ce sont des jeunes de 16-17ans. Vite, on passe au vote, il vont voter pour le droit de fumer du pot en classe et de faire un “wedgie” au directeur, et les “nerds” sont ben mieux de s’abstenir, sinon il vont passer un mauvais quart d’heure au rack à bicycle.

      Puis à lire les messages en défense du prof, j’ai le goût de pleurer. En tout cas, c’est un exemple du fait que le problème de l’éducation au Québec dépasse largement le cadre des frais de scolarité. Mais des jeunes qui ne savent pas écrire trois mots sans faire un faute grossière, ça fait pas descendre les casseroles dans la rue. Probablement que leurs parents en ont rien à foutre d’ailleurs.

      Est-ce moi ou est-ce que notre société est en train de régresser à vue d’oeil?

      F. Gagnon

    • Je trouve un peu étonnant cette indignation générale de notre “bonne” société devant ce qui s’est produit avec cet enseignant alors que depuis des semaines, les médias ne cessent de faire référence à la fameuse vidéo. Où croyez-vous que les adolescents puisent leur curiosité? Je n’approuve pas pour autant le geste de l’enseignant mais avant de lui lancer des pierres, on devrait peut-être s’interroger un peu sur nos comportements sociaux.

    • Et un prof devrait avoir le jugement nécessaire pour ramener ses élèves dans le droit chemin, quand ils désirent s’aventurer dans les bas-fonds du web.

      me semble que c est évident .

      on se se plaindra parla suite qu ils sont des enfants rois

    • Un autre bel exemple d’un mal de la société québécoise. Les adultes, en commençant par les parents et suivi par les enseignants, croient qu’il faut laisser les jeunes décider de ce qui est mieux et qu’il ne faut surtout pas leur dire non. Au ridicule, on se retrouve avec une classe qui regarde la vidéo d’un meurtre, ou encore (je sais que c’est un peu simplificateur) avec des jeunes qui boycott leurs cours sans raison valable (surtout après les changements proposés).

    • J’ai visionné le vidéo.
      Je ne l’ai pas fait pour pour le plaisir ou pour voir Jun Lin se faire démembrer. Je l’ai fait pour voir l’attitude du tueur.
      Au-delà du meurtre en lui-même, c’est la banalité avec laquelle Magnotta semblait s’amuser avec la pauvre victime qui m’a le plus scandalisé.

      Pour avoir visionné d’autres abominables vidéos gore avant, la vidéo de Magnotta ne m’aura pas empêché de dormir. La question qui m’a tourmenté par contre concernait plutôt l’état d’esprit dérangé de ceux qui perpètrent de telles abominations. Mais qu’ont-ils en tête??? Que faut-il à un humain pour qu’il en vienne à cela?

      Au-delà de ces abominables vidéos, un constat me frappe de plain fouet: nous ne somme que de la viande. De la viande temporairement consciente mais de la viande tout de même. On pratique le même genre de boucherie mais sur une échelle industrielle avec nous animaux de boucherie.
      Et ce simple constat me ramène à mon assiette et me donne une raison de plus de songer sérieusement au végétarisme.

    • Et si les jeunes veulent avoir le droit d’écrire leurs textes de français comme ils écrivent sur Facebook, c’est-à-dire de manière totalement incompréhensible, est-ce les profs doivent accepter?

    • Les élèves ont appris à la psychologique dur ce que c’est la démocratie, que la majorité n’a pas toujours raison et que le vote en bas de 18 ans ne devrait pas être admis. Les adultes ont aussi une leçon à apprendre de cet exercice. Je crois qu’il vaut mieux que ce soit produit à l’école qu’ailleurs. Je crois aussi que les élèves devraient être réunis avec leur prof et un psy afin de faire un post-mortem de cet évènement et d’en retirer le plus possible un coté positif ou, du moins, de minimiser d’éventuels effets négatifs. Un point: je n’ai pas regardé ce vidéo et je ne crois pas que je le ferai.

    • voila que vous vous revenez à la raison pour la democratie directe de xyz robin de bois, Peut etre vous avez lu une meilleure traduction de Lewis Carol Alice in wonderland.
      Ce type nage dans l absurdité de ses paroles et actes…
      Tael

    • Cette sort d enseignement va aussi dans l esprit de la deforme de l education demarré par la Marois . Comme c est triste…
      Tael

    • Pour appuyer leur prof, les étudiants pourraient porter un carré couleur peau.

    • @nanlaj

      Et si votre blague n’était en fait que la réalité? Si le raz-le-bol de la population c’était que 50% le PLQ, et l’autre 50% du raz-le-bol était le fait que nous n’avons aucun autre choix?

      Vous venez de le dire:

      L’option PQ : il y a une fondation OUI séparatiste de bien ancré,
      L’option QS : il y a une fondation OUI séparatiste de bien ancré,
      L’option ON: il y a une fondation OUI séparatiste de bien ancré,
      L’option CAQ: il y a une fondation NON fédéraliste de bien ancré,
      L’option PLQ: il y a une fondation NON fédéraliste de bien ancré

      Alors que le débat dans la rue est de gauche-droite, tous les partis n’ont pas fait de refonte de leur fondation à part le PQ qui essait difficilement. Tous les partis n’ont que rajouté en forme d’accessoire leur positions gauche-droite mais lorsque tu lis leur idées, tu vois nécessairement leur fondation OUI-NON…

      Cela va fâcher les plus cynisme de mai 2011, mais la population semble avoir choisi le NPD pour beaucoup plus que le bon Jack.

      Mathieu Pigeon

    • Voilà les limites de la démocratie directe… comme vous disiez hier à la radio, qui va être assez “chicken” pour pas lever la main? Surtout à cet âge. Mais voilà, tous les troubles dont nous sommes tous (oui, tous les québécois) victimes depuis cet hiver ont été à l’origine votés de la même façon. J’espère que certains en prendront note. Car permettez moi de douter que le résultat aurait été le même en vote secret.

    • Niveau “Gore” cette vidéo n’est pas la plus horrible qui soit, les circonstances sont pires que les images elles-mêmes.

      D’autres vidéo, notamment celles qui proviennent des zones de guerre sont biens plus horribles à regarder, car dans biens des cas les mutilations et actes de tortures sont commis sur des gens vivants et non sur des cadavres.

      Et je me demande ce qui est le pire, cette vidéo ou bien la visite d’une usine d’écarissage? Voir en personnes des vaches être déchiquetées par un broyeur industriel, odeur en prime, m’a beaucoup plus marqué que la vidéo, et le professeur n’a pas été sanctionné, ça fait partie des visites des industries de la région… et si on exclue le coté émotionnel, un cadavre humain ou de vache, ça reste relativement la même chose.

      Donc manque de jugement oui, c’est certain, mais ce n’est pas non plus catastrophique, et à 16 ans en secondaire 4 ce ne sont pas des enfants du primaire.

    • Cé vrè ke cé écri en Klingon lé comantère dé élève !

      Mé kesse kon va fer kan cé inbéssile lo von prandre la relèv dan 10 à 20 an ?

      J’ai un peu la trouille là.

      B.D.

    • Profession ingrate, oui. Mais si vous n’avez pas les qualités requises, sortez de ce domaine au plus vite.

      Non seulement ce prof a été payé pour faire regarder des vidéos sans but pédagogique sans lien avec sa matière, il a aussi peut-être fait du tort aux étudiants (visionnement troublant et irrespectueux pour la victime, faire croire qu’on peut voter sur tout – essayez donc dans la vraie vie comme au boulot de voter pour ce que vous allez accomplir!). A-t-il manque de matière à enseigner?

    • Dans un même ordre d’idées, il y a une vingtaine d’années, une prof de l’UQAM m’avait mentionné qu’il était la coutume dans cette université que les étudiants votent sur les plans de cours et les modes d’évaluation. J’étais évidemment restée perplexe: comment peut-on voter sur quelque chose qu’on est censé commencer à apprendre. Comment les étudiants étaient-ils placés pour savoir quelle est la meilleure méthode pour évaluer les acquis dans une matière qu’ils sont à explorer? N’est-ce pas là le rôle du prof? Enfin, on voit on tout ça nous a mené, cette démocratie directe où tout un chacun peut voter sur à peu près n’importe quoi, sans même en connaître les tenants et aboutissants.

    • Aucune espèce de justification, aussi tarabiscottée qu’elle puisse être, ne peut justifier ce qui s’est passé dans cette école hier.
      Ce genre de vidéo est du matériel obscène et il y a des lois au criminel pour en interdire la production, la diffusion et le visionnement ; à plus forte raison par des MINEURS !
      Ce prof mérite de perdre sa job. Ceux qui l’appuient méritent des coups de pied au cul et leurs parents devraient être en seconde ligne pour en recevoir aussi.

      Pierre Denis

    • Il n`y a pas de plus éloquent paradoxe que le reportage de radio-canada qui interrroge ces jeunes qui soutiennent la légitimité d`avoir visionné avec le prof la video qui en même temps ont le visage caché à la caméra pour ne pas qu`on les reconnaisse.

      Fa que là on va laisser à des jeunes de 14-15 ans décider des valeurs acceptables pour une société ?
      Le prof est un con, a manqué de jugement mais on va faire comme pour le reste et laisser faire pour l`imputabilité et la responsabilité ?

      Le problême c`est que le prof a un contrat social entre lui et l`ecole,lui et la commission scolaire,lui et ses éleves et surtout lui et les parents des éleves qui lui sont confiés de livrer une matiere académique et pédagogique valorisante . Le prof n`est pas un chum, le prof n`est pas un bon gars,le prof est un tuteur qui doit être responsable de jeunes mineurs qui n`ont pas droit de regard sur le contenu qui leur est présenté. Un vote populaire n`a aucune valeur légale ou morale dans ce contexte et donc l`enseignant est le seul responsable de ses actes.

      Loin de moi l`idée de retourner sur les bancs d`église mais simonak y a tu moyen d`avoir des valeurs et une morale un moment donné ? La culture de l`extreme,du plus fort,du plus jackass,du couch surfing,du plus tatoué et du tout est permis ca donne quoi ?

      Le gars ,à juste raison, va tremper dans son jus longtemps et en se brossant les dents,en traversant la rue ,en montant les escaliers dorénavant il va réfléchir c`est toujours ben ca de pris hein ? Mais c`est pas important de savoir s`il y aura des conséquences et des séquelles sur les jeunes on préfere penser que non pis fait pas la moumoune…

    • @drstrange
      Je crois que cette vidéo donne vraiment a réfléchir sur nos rapport avec le respect des être vivant.
      J’ai visionné la vidéo en présence d’une infirmière et une secrétaire,La vidéo a été monté et plusieurs étape n’apparaissent pas comme la procédure du démembrement bien que nous voyons tous les membres coupé et le chat……,est ce que Magnotta a fait du montage pour être autorisé a diffusé cette vidéo macabre sur un site web?
      Magnotta semble complètement détaché de son acte,comme si il s’attaquait au ralenti a un vieux divan de salon?
      la fréquence des coup porté a la victime une fois décédé est lente comme si il s’essayait de ressentir quelque chose ! Que pensait t-il ressentir sur un être inerte?
      L’apprehenssion du vidéo peu en choqué plus d’un dans les première seconde mais comme dit @drstrange l’être humain une fois découpé nous fait réfléchir au animaux qui sont abattue a tous les jours et nous donne envie de devenir végétarian du moin respecté tout les être vivant sur cette terre!
      Les psychiatres ont tord d’interdire ceux qui veulent le voir! Seul ceux qui ne peuvent le voir ne doivent pas le voir.

    • Incroyable…les gens ici, sur ce blogue, qui en profite en passant pour faire un parallèle avec le conflit étudiant.

      Vous démontrez l’ampleur de votre ignorance. Vous vous méritez un prix Nobel.

      Pauvre vous.

    • Ne lancer pas la 1re pierre, les parents ne font pas mieux, ils négocient, achètent la paix, permettent tout pour être chummy,chummy, les profs font la même chose, tellement sympathique un prof permissif, cool, qui permet tout, c’est souvent une question de survie pour se rendre à la retraite sain d’esprit. Les patrons, les entraîneurs, qui doivent maintenant gérer en négociant constamment, les p’tits vieux avec le carré rouge, un portefeuille bien gardé, ayant profité du néolibéralisme qu’ils dénoncent et qui se trouvent tellement sympathique de vivre un printemps érable sans retenue, comme une vieille peau courant après des jeunes pour danser et essayer d’oublier l’écart générationnel. Alors,le prof, je ne lui jetterais certainement pas la 1re pierre. Vouloir être comme les jeunes, être comme eux, jusqu’à en perdre la raison, un drame de notre époque.

    • Je lis les commentaires… encore une démonstration que beaucoup trop de gens ont une vie tellement vide qu’ils se sentent obligés de raconter n’importe quoi sur des sujets qu’ils ne connaissent absolument pas simplement pour tenter de camoufler leur insignifiance! Merci Patrick de permettre à ces gens d’exister! ;)

    • “La démocratie est la croyance pathétique
      dans la sagesse collective de l’ignorance individuelle.”
      (H. L. Mencken)

    • @adpi,

      Vous n’avez pas plus de jugement que ce prof. Un maître n’est pas en poste pour plaire aux étudiants mais pour donner des cours. Je ne dis pas qu’il devrait être mis à la porte, mais il a besoin de faire le point.

      Mais comme il est jeune et n’était encore qu’un suppléant, il se peut qu’il n’avait pas assez confiance en lui pour s’occuper de son travail comme un homme mûre et responsable.

      @daniel69,

      Poussez, mais poussez égal. Ne trouvez vous pas que les psys prennent un petit peu trop de place ?

    • Suspendez les jeunes également. Ca serait une bonne lecon. Assume-tes-actes-101.
      On suspend ceux qui ont voté contre également pour ne pas être sorti de la classe si vraiment ils ne voulaient pas voir ça. Il faut apprendre à se tenir debout des fois.

      @diyan
      Oui, la Réforme veut que les jeunes s’impliquent plus dans ce qu’il leur est montré. Mais la Réforme ne veut pas qu’on leur montre n’importe quoi non plus. Je suis contre la Réforme mais il ne faut quand même pas exagérer et dire que c’est de sa faute.

      Et ce sont les fonctionnaires qui ont démarré ça. Pas Marois.

      Deux tentatives de salissage de votre part. Pas fort.

    • Et si les élèves votent pour regarder un film XXX ou si la majorité demande de visionner une video d’un eleve de la classe se faisant humilié, ce même professeur aurait accepté la projection??
      Le professeur doit prendre les décisions personnellement quelque soit la volonté de ses élèves. c’est lui l’adulte

    • IL Y A QUELQUE CHOSE DE TRES MALSAIN AU SEIN DE NOTRE SOCIETE PRESENTEMENT….un desir excessif de tout voir…les gens sont avides de sensations …….tres dangereux.

    • Quand je constate le nombre faramineux de travailleurs délinquants (surtout syndiqués) qui sont maintenus à leur emploi malgré leurs frasques, je me questionne.
      J’ai bien hâte de voir quelle sera l’attitude d’un certain syndicat dans le présent cas. Je m’attends à tout de leur part.
      Exemple d’horreur syndicale: on sort un fautif de son poste mais on continue de le payer à 100% de son salaire. Et parfois pendant très longtemps. C’est un incitatif à la bêtise.

      Qu’on cesse de nous parler de solidarité, j’appellerais ça de la “solide hilarité”.

      J’espère me tromper quant à la conduite irresponsable que je leur attribue déjà.

    • Il n’y a donc pas que l’ex petit ami de Magnotta qui a perdu la tete!

    • Malheureusement, ça illustre une dérive de l’enseignement actuel. L’enseignant est devenu un chum, un entertainer. Il n’est plus là pour éduquer les jeunes – le mot vient du latin « educare », « sortir de ». On apprend aux jeunes à s’exprimer avant de les former à avoir quelque chose à exprimer… Comme si toutes les opinions se valaient, même celle d’un ptit cul de 16 ans qui n’a pas vu grand chose et qui ne sait pas encore grand chose. Ben non.

      Pis l’exercice de démocratie directe, c’est vraiment débile. Popper critiquait justement cette forme de gouvernement dans « La société ouverte et ses ennemis ». Selon lui, un tel gouvernement ne saurait être vraiment démocratique en réalité. C’est la dictature de la majorité. Pour parler d’un pouvoir démocratique, il faut que l’on puisse s’y opposer – et le renverser s’il abuse de son pouvoir. Contre le pouvoir de la majorité, il n’y a pas de recours, même si cette majorité erre gravement. Comme dans le cas qui nous occupe.

      C’est la dictature de la majorité et de l’opinion personnelle sur la minorité et sur l’opinion éclairée. On sait que l’opinion de la majorité se base, le plus souvent, sur le plus bas dénominateur commun. Il est désolant de voir ceux qui sont justement chargés d’éduquer nos jeunes faire plutôt dans le nivèlement par le bas afin d’être populaire auprès de ses élèves.

      Cet homme est un irresponsable, et ne devrait plus enseigner, à mon sens. Il n’a manifestement pas la compétence pour remplir une charge comportant une aussi grande responsabilité.

    • Que l’enseignant ait manqué de jugement, c’est une chose à ne pas nier. Qu’une classe d’école n’est pas une démocratie, peut-être . Certains ont quand même une leçon à tirer de cette situation. Les élèves ont voté librement pour voir la vidéo sachant fort bien que ce qu’ils allaient visionner n’était pas le dernier épisode de Twilight. Ou le savaient-ils vraiment? Les jeunes de 16 ans sont-ils assez mature et responsables pour prendre des décisions éclairées en acceptant la responsabilité de leur geste? C’est le débat qui va s’en suivre, entre le jugement de l’enseignant et l’envie morbide des élèves à vouloir assouvir le voyeur en eux. Et dire que certains membres de l’assemblée nationale ont avancé l’idée de mettre l’âge légale de voter à 16 ans. S’auront-ils prendre une décision éclairée venue le temps?

    • un vote a main levé…..cela ressemble étrangement au style utulisé par nos bonne associations étudiantes et les directions de syndicats.
      la démocratie s’exprime logiquement par un vote secret ainsi il y a moins de risques que le vote soit influencé par de l’intimidation sous forme verbale ou physique.
      pour moi un vote a main levé est simplement une blague, pour le plaisir entre amis(es) mais pas pour une raison sérieuse et que le prof est accepté cela démontre son manque de maturité mais surtout je que je retient de cela est que dans 10 ou 15 ans si jamais ce prof vient qu’a avoir des enfants et qu’il devient par chance un pere responsable…il va etre le premier a interdire un visionnement de ce genre a son enfant.
      voila notre releve et ces eux qui enseigne a nos enfants……pas pour dire c’est vrai nous sommes une république de bananes

    • Selon moi filmer le meurtre et le démembrement d’un individu est un outrage au cadavre. Le film en soi devrait être considéré illégal, donc son visionnement aussi. Je ne comprends pas que ça n’ait pas été invoqué pour bloquer cette merde.

      Moi j’ai été voir un truc immonde une fois (sûrement que ça l’était moins que cette vidéo) et je le regrette parce que j’ai encore les images dans la tête. Je trouve que pour banaliser ça au point de dire que c’est correct de présenter ce vidéo en classe faut pas seulement manquer de jugement, faut être crackpot.

    • @stridulation
      Vous généralisez sur un cas. De plus en plus d’école reviennent au vouvoiement et au “madame”.
      Le Réforme veut que le prof soit un peu plus un entertainer. Mais ce n’est pas ce que veulent les profs. Ils l’ont pourtant très clairement dit lors des dernières négociations.

    • En tant qu’enseignant, il m’est arrivé à plusieurs reprises de rappeler aux étudiants qu’une classe n’est pas une démocratie. Même s’il peut être approprié de sonder l’opinion générale dans certains contextes, je suis tout à fait d’accord avec M Lagacé que le dernier mot appartient toujours au prof. Qui plus est, je considère que l’enseignant est le gardien moral et psychologique de sa classe, autant que faire se peut.

      Dans cette perspective, se remettre à un vote étudiant pour déterminer le bien fondé d’une intervention pédagogique équivaut à laisser les patient diriger l’asile d’aliénés. C’est aussi présumer que la majorité a toujours raison, autre sophisme dangereux, considérant qu’il fut un temps où la majorité «savait» que la terre était plate.

      Je suis scandalisé que ce vidéo ait été présenté à une classe de mineurs, sans consultation préalable avec les parents et avec la direction. En tant que parent ET enseignant, je considère que ce genre de «mauvais jugement» constitue une faute professionnelle impardonnable et mérite un congédiement immédiat.

    • Jusqu’au résultat du vote, ce professeur menait encore un processus valide, face à la demande de ses élèves.

      Il a manqué sa chance de leur donner une bonne leçon, au sens pédagogique, en ne les introduisant pas de façon pratique et appliquée au droit de veto.

    • Probablement le style de prof qui appuierait ses étudiants pendant une grève, et qui doit aussi supporter l’idée électoraliste du PQ, le vote à 16 ans!

    • Je ne comprends pas que cet incident mérite davantage que deux lignes dans un journal.

      Les cas est clair: manque de jugement du professeur (il fut rapide à l’admettre) et réprimande à son dossier ou suspension de quelques jours.

      Et qu’on passe à autre chose que de l’anecdote…

    • Quand les sympathiques prof. (comme les journalistes d’ailleurs) seront-ils régis par un ordre priofessionnel ?

    • L’enseignant a été congédié. Es-ce que vraiment cela devait aller jusqu’au congédiement? c’est vrai que c’est un manque de jugement de sa part, mais que celui qui n’a jamais eu un manque de jugement lui lance la première pierre…Monsieur Lagacé allez-vous être le premier? allez-vous bien dormir ce soir en sachant qu’une personne est perdu son emploi?

    • Personne dans cette classe n’a réalisé que visionner la vidéo du meurtrier, c’était jouer son jeu? C’était d’en faire un (triste) héro? C’est ce qu’il voulait être célèbre. Qu’il doit donc jubiler celui-là!

      Et quand on pense que même les fictions violentes, on exige 18 ans pour pouvoir les visionner?

      En tous les cas, je suis d’accord avec le congédiement du prof. Quel manque de jugement et d’autorité.

    • Vivement la professionnalisation de l’enseignement, même si cela ne garantit pas les erreurs professionnelles. L’éthique professionnelle deviendra partie intégrante de la formation et il sera clair pour tous que les élèves ne sont pas des clients que l’on doit satisfaire mais bien une jeunesse à éduquer et à protéger (de l’intimidation, du harcèlement, de la violence). Je n’oublierai jamais mon cours d’éthique.

      Je vois de nombreuses façons de stimuler le développement moral des jeunes, entre autres ce qui motive notre société à adopter un double discours aussi troublant (”c’est horrible mais voici le lien”), mais présenter un meurtre en classe? Je suis sincèrement curieuse de savoir comment l’enseignant a expliqué son geste à la commission scolaire.

      Je lui souhaite bonne chance pour la suite. Il en aura besoin.

    • J’aurais dû écrire “cela ne garantit pas que l’on évitera les erreurs professionnelles”.
      Oups.

    • Peut-être que le prof se souvint puis s’inspirât de la grandiloquente bételgeuse de culture que détenait le Docteur Hannibal Lester…

    • J’ai vu la vidéo de Magnotta et sa m’a éceuré. La même journée, aux nouvelles du soir, j’ai vu des dizaines de corps d’enfants en sang allongés les uns aux cotés des autres, et ce à 18h00.
      Les images de la Syrie ou le vidéo de Magnotta, qu’Est-ce qui est pire?

    • C’est triste pour le jeune professeur. Ce sera une expérience de plus pour maturer. La prochaine fois, je suis certain que la logique primera avant d’offrir de la viande crûe à ses étudiants. D’un autre côté, dans notre société avide de sensasionalisme, peut-être que nos jeunes n’oublieront pas de sitôt. Ce qu’ils ont vu est une minime partie du drame de tant de peuples qui se font embrocher par des esprits démoniaques. Serait-ce le temps de véculer quelque chose de plus sain pour TOUTE NOTRE JEUNESSE en mal d’être et d’avenir. Robert Massé

    • @gl000001

      Oh non, je ne généralise pas à partir d’un cas. Vous n’avez pas lu la série, dans le journal de Montréal, des enseignants de l’année. En lisant la description de leur style d’enseignement, on avait la désagréable impression qu’ils étaient appréciés pour leurs qualités d’entertainers, et non pour celle de leur enseignement.

      J’ai plusieurs enseignants parmi mes amis – et j’ai eu des copines enseignantes. Ils se plaignaient tous de la même chose: de la pression qu’ils sentaient sur eux pour divertir leur classe. Ils devaient constamment susciter l’intérêt de leurs élèves.

      En passant, le titre de professeur est réservé à ceux qui enseignent et font de la recherche à l’université.

    • Nous n’avons pas entendu d’explications de l’enseignant mais on peut penser que lui-même n’avait jamais visionné la vidéo avant de le faire en présence de ses élèves. Il n’avait sûrement pas imaginé le niveau d’horreur de la scène et des images. Quelle était l’intention de l’enseignant? Leur parler de la censure? Leur expliquer que ce n’est pas parce que c’est disponible sur internet que cela justifie de le consulter ou que la curiosité est parfois malsaine? Qu’être un honnête citoyen c’est se faire sa propre idée à partir de ses recherches et souvent en allant jusqu’à la source de ce qui nous est rapporté par les médias? Je ne sais pas. Mais je donne le bénéfice du doute à cet enseignant et j’espère que la décision de le congédier a été prise après avoir entendu ses explications et avoir conclu que son manque de jugement général est irréconciliable avec quelqu’un qui exerce sa profession, qu’il ne s’agit pas seulement un égarement passager qui a fait du bruit.

      Pour ma part, j’ai vu une partie de la vidéo et cela m’a été insupportable. Et je ne l’ai fait que par curiosité, ce qui, en termes d’intention, est bien pire que ce que lui a probablement fait. Et si j’ai consulté la vidéo, c’est bien parce que monsieur Lagacé m’y a incité en écrivant qu’il ne fallait que deux « clics » de souris pour y parvenir. Combien d’autres jeunes qui lisent son blogue ont fait comme moi? Devrait-on pour autant, sinon pire, congédier monsieur Lagacé aussi?

    • @rien_de_grave, vous avez tellement raison!
      Et votre commentaire en est un exemple frappant!

      Ce jeune enseignant était sous contrat jusqu’au 30 juin. Dans 15 jours! Le congédiement n’aura donc pas de conséquence financière trop grave. Toutefois, j’espère que cette histoire le fera réfléchir. Faire voter à main levée pour savoir qui voulait regarder la vidéo n’était pas l’idée la plus brillante qui soit. Moi, j’aurais levé la main même si je ne voulais pas le voir de peur de passer pour une moumoune…

    • @jmenfou, si M. Lagacé dit d’aller vous jeter en bas d’un pont, vous allez le faire?

      Vous êtes influençable pas à peu près! Moi, je n’ai pas eu comme vous la curiosité morbide d’aller le visionner. Ça ne m’intéressait pas. Et je n’ai pas eu besoin de personne pour m’en convaincre…
      Les voyeurs se sont précipités, les autres ont fait preuve de jugeotte.

    • @stridulation

      Mais d’une certaine façon,les bons enseignants seront ceux et celles qui seront capables de divertir leur classe,tout en faisant passer la matière,bien entendu.

      La ligne étant par contre mince d’entre le divertissement utilisé à des fins pédagogiques,et des dérives éducationnelles comme cette histoire grotesque du visionnement du meurtre de Magnotta.

      Susciter l’intérêt de la classe,c’est probablement l’élément le plus important du métier d’enseignant!Ceux-ci vivent et ressentent de la pression à cet égard,mais cela n’est guère différent de la pression que ressentira n’importe quel professionnel,peu importe le métier;à chacun de relever les défis de sa propre profession,et à égard il n’y en a pas de facile.Un enseignant plate,blasé,ennuyant et sans passion,risque de susciter des réactions de rejets de la part des élèves,et dans un sens c’est un peu normal.Rappelez-vous l’époque du secondaire,et dites-vous que ça n’a pas vraiment changé depuis!Rappelez-vous comment le temps pouvaient être long,à demeurer assis dans une classe avec un prof insupportable ou monstrueusement endormant…

      De façon générale,la passion pour une matière en particulier,ou encore un intérêt pour la jeunesse,sont suffisants à assurer le “succès” d’un enseignant.Cela ne voudra pas dire que tous les jours seront faciles à l’ouvrage,par contre.Ai déjà eu un enseignant en histoire du moyen-âge, vraiment très intéressant,parce que passionné par sa matière,mais n’empêche qu’il lui aura fallut péter sa coche à quelques reprises au long de l’année scolaire pour cause d’étudiants turbulents aux comportements “inadaptés”…

      Mais en ce qui concerne le cas de ce professeur qui a fait la machette cette semaine,ce n’est que l’histoire anecdotique d’un individu ayant commis une faute professionnelles évidente;ce n’est pas la norme,mais les organes de presse vendent leur copie en créant des débats de société à répétition,en partant des exceptions à la règle et des cas les plus extraordinaires de manque de gros bon sens commun.

      Commence à être tanné pas mal de la presse,et de ses procédés fallacieux et quelque fois tout simplement stupide.

      Si vous n’êtes pas très intelligent,consolez-vous de pouvoir peut-être faire la manchette du téléjournal un jour,en étant carrément stupide.

    • Pat, félicitations pour cet excellent article !

      ce que ce prof a fait est inadmissible et inexcusable

      il a fait la démonstration de son manque de jugement, de son incapacité à faire un discernement objectif des idées, et c’est une maudite bonne chose qu’il ait été congédié. si j’avais été le directeur de l’école, je l’aurais sorti de l’école à coups de pied dans le cul. y a toujours ben une limite à la bêtise, s’il faut que les profs se sentent obligés de l’enseigner on n’est pas sorti du bois.

      cette histoire de “vote populaire des élèves” est carrément RIDICULE

      s’ils avaient demandé de regarder un film de bestialité entre une personne et un cheval, ou un film mettant en scène un pédophile et un enfant de deux ans, aurait-il agi de la même façon? non!

      si ce prof avait une relation sexuelle avec un ou une de ses élèves ce serait un crime, puisqu’il est en position d’autorité face à cette jeune personne, même si celle-ci serait consentante, alors cette position d’autorité s’étend à tous ses autres comportements face aux élèves

      en terminant mon commentaire, j’apprends qu’on a trouvé encore un autre bout de film de la tuerie… LCN ulule la nouvelle… et préparez-vous à voir encore d’autres images de sang, etc…

      tout ça me fait vomir vomir vomir

    • Je ne suis pas particulièrement intéressé à voir des scènes de ce genre. Mais de là à se scandaliser de savoir qu’on l’a montrée à des ados de 15 ans, il y a un gros pas. De nos jours, considérant la facilité avec laquelle l’information circule. il faut être capable de voir les choses en face: n’importe qui peut voir ces choses sur son ordinateur… Il me semble alors qu’un visionnement en groupe, avec des commentaires appropriés, peut être une occasion de prise de conscience extraordinaire: jusqu’où la bête humaine peut descendre. Sans doute il n’est pas nécessaire de le voir pour le savoir, mais je ne vois pas la nécessité de cacher cela à nos ados: ils sont tout à fait capables de faire la part des choses.

      Charles Talon

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité