Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 30 mai 2012 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (101)

    Le mort-vivant est bien vivant (AJOUT) !

    Bon, j’espère qu’on me pardonnera ce point d’exclamation, dans le titre : il évoque bien sûr ma joie devant la découverte du jour: La Presse a pu parler et filmer Sébastien Tranchard, l’homme que le web donnait pour mort (ou dans le coma, ou paralysé), ce week-end, victime des policiers. Tristan Péloquin et Martin Leblanc ont retracé M. Tranchard à Québec, après un détour au fin fond de la Gaspésie, hier.

    Quelques observations, à ce sujet, en vrac…

    — Plusieurs personnes, depuis quelques jours, s’étonnaient du fait que les médias n’étaient pas capables de retracer l’homme sur la photo. Quand on connaît l’histoire de M. Tranchard, ça n’a rien d’étonnant: il n’est pas très branché, n’est pas sur Facebook ou Twitter. Il a appris à peu près après toute la twittosphère qu’il était mort (ou dans le coma). Surprenant, en 2012, quand on baigne dans l’univers du web… mais vrai. Il y a des gens qui ont les deux pieds dans le réel, et à peu près pas de présence dans le virtuel.

    — Ce qui a permis de le retrouver, c’est de la patience, du temps et de l’acharnement. Il y a des fois où il faut aller cogner aux portes, et c’est ce que Tristan Péloquin a fait avec Martin Leblanc : un tuyau les a conduits à Québec ; d’où ils ont mis le cap sur la Gaspésie, sur la foi d’une autre info. Sept heures de route plus tard, ils ont trouvé le domicile de M. Tranchard mais pas M. Tranchard lui-même. Des proches ont toutefois mis nos reporters en contact avec le mort-vivant… Qui était à Québec. Retour des boys à Québec, donc, où il a finalement été interviewé.

    — Je ne vais pas faire le procès des médias sociaux, en vous disant qu’il faut croire uniquement les « vrais » médias : les blogues, les Twitter et les Facebook de ce monde donnent une voix à des millions de gens qui, avant, n’en avaient pas. Dire « les médias sociaux, c’est pas fiable », c’est une généralisation bête et réductrice. Ils sont parfois (souvent?) très utiles pour les médias, en attachant le grelot à des histoires/dossiers qui, autrement, passeraient sous notre radar. Ils sont inestimables quand ils attachent le grelot à des papiers/topos des médias traditionnels qui passent inaperçus. Dans l’écosystème de l’information du 21e siècle, médias professionnels et citoyens se côtoient : c’est la vie et ce n’est ni l’enfer ni le paradis.

    — Néanmoins, et on ne le dira jamais assez, méfiez-vous au minimum des informations qui circulent par courriel/Facebook/Twitter et dont vous ne connaissez pas la source. C’était le cas dans l’affaire de Sébastien Tranchard et de son état de santé : personne n’a attaché son nom à cette information qui a été relayée avec un succès viral hallucinant.

    — Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes tous des producteurs de contenus, désormais, avec nos blogues, nos pages Facebook et comptes Twitter. Retweeter n’est donc pas un geste anodin, quand il on relaie une information non-vérifiée. C’est du cas par cas, évidemment.

    AJOUT : Il y a un fossé entre une partie du lectorat qui s’inquiétait pour M. Tranchard et les journalistes, dans cette affaire. Une lectrice m’écrit, sur Facebook : Une personne qui tombe inconsciente sous les matraques en directe et qui passe 30′ entouré de policiers visiblement nerveux, qui quitte les lieux toujours inconscient…le tout EN DIRECT (RDI). C’est ce qu’on appelle un EVENEMENT. Positivement cela meritait UN SUIVI et la SPVM l’a appris amerement. Ma réponse : C’est ce qui déprime les journalistes et qui illustre le fossé entre nous et le public, dans cette affaire: s’il avait été tué, s’il avait été dans le coma, ça se serait su. Ça n’aurait pas été caché. L’absence de nouvelles était une « bonne » nouvelle, pour un tas de gens, c’était le signe d’une sombre machination.


    • Une chance qui a La Presse pour nous servir une information objective et pertinente. Ce n,est pas comme ces satanés médias sociaux (ben voyons!).
      GTremblay
      Montréal

    • Bravo d’avoir retracé cet individu. Ça met fin à cette rumeur. Il en demeure pas moins, à visionner le vidéo, que la police a abusé de sa force légitime en arrêtant cet individu. Rien ne justifait de le plaquer de la sorte et de lui faire subir une commotion cérébrale. Bien entendu, la déontologie s’en chargera ;0)

    • Eh bien! C’est Dan Bigra qui va être content. Il va peut-être esquisser un sourire branché.

      J. Barbeau

    • Bravo à La Presse pour avoir retrouvé l’individu en question, j’ajoute d’ailleurs que je suis bien content de le voir en un seul morceau.

    • Bravo pour cette recherche, cette rigueur et cette analyse.

      Toutefois, il me semble qu’une bonne partie de cet évènement soit évacuée. Si plusieurs personnes ont pu croire qu’il était dans le coma ou qu’il était mort, c’est peut-être parce qu’il a mangé une incroyable volée, non?

      Je comprends que pour un journaliste, les médias sociaux sont quelque chose de fascinant et probablement frustrant, mais puisqu’il est question de droit à l’information, qu’en est-il de ces policiers qui ont clairement abusé de leur pouvoir? Ont-ils été identifiés? Y a-t-il eu plainte? Le SPVM fait-il enquête sur ces évènements?

      Les conséquences de cet évènement sont certainement intéressantes, mais l’évènement lui-même demeure significatif et ne devrait pas être laissé de côté.

    • maintenant qu’on sait qu’il est bien vivant, je me demande pourquoi personne ne souligne la charge vicieuse du policier à l’endroit de M. Tranchard.

    • HS : Les Tremblay représente 1,076% de la population. Quand on lit les blogues de La Presse on réalise qu’il s’agit d’une grande famille assez politisé merci.

    • Ca fait juste démontrer le clivage qui se situe entre les médias sociaux et ceux dits traditionnels. C`est deux mondes qui ne se connectent pas mais qui devraient se nourrir un l`autre. Peut -être un jour mais on y est pas…

    • Qu’on choisissent de ne pas être sur les médias sociaux, je veux bien, j’envie un peu même. Mais que personne dans son entourage n’ai remarqué sa photo, c’est plus bizarre.

      Est-ce que les branchés-sur-le-réel sont tous amis entre eux? Va-t-on avoir une minorité silencieuse-car-débranché?

      Ou bien de façon plus général, à quel point les médium (papier, électronique, télé, …) sont maintenant associé à des groupes spécifiques? Je suis un trentenaire qui se renseigne sur les médias électronique de masse (cyberpresse en tête). Je n’écoute jamais les nouvelles à la télévision. Je consomme Facebook mais pas twitter, et je viens de découvrir le Huffington Post Québec. Est-ce que je vis dans un monde complètement différent de Sébastien Tranchard?

      S’il y a enclavement des groupes dans certain médium (en plus de groupe de presse), cela explique un peu pourquoi j’ai souvent l’impression que tous le monde est d’accord avec moi, sauf s’il y a un sondage…

      Nicolas Robitaille

    • @astro66
      Tu vois bien, une image vaut mille maux

    • Je consulte les blogues régulièrement, généralement après avoir lu mon journal -papier- le matin (Le Devoir). Je n’ai pas de cellulaire ni de blogue, je ne suis ni sur Twitter ni sur Facebook. Pourtant, je me considère comme quelqu’un de pas vieux jeu pantoute, de très informé et de pas mal “branché”. Ce doit être question de… génération (mi-quarantaine)? Romantisme (vive le téléphone à fil)? Ou, beaucoup plus simplement, de goût (Ah, voilà!)

    • “……..méfiez-vous au minimum des informations qui circulent par courriel/Facebook/Twitter et dont vous ne connaissez pas la source….”

      L’histoire nous enseigne pourtant que c’est plutôt des média traditionnels qu’il faut le plus souvent se méfier !

      Eux qui sont aussi si avare de leur source.

    • Tout un reportage!

      On ne parle pas des fautes déontologiques évidentes sur le vidéo.

      On ne vérifie pas si l’homme est toujours accusé de “vol”, raison de son arrestation brutale, et on ne donne pas de détails sur ce fameux “vol” qui est fort douteux selon les images!

      On ne critique pas le SPVM qui n’ont jamais admis une sévère commotion cérébrale, diffusant plutôt “lacération au front”. N’est-ce pas de la manipulation d’information?

      Et j’en passe…

      Effectivement, c’est du grand journalisme! Toutes ces questions auxquelles on attend une réponse depuis une semaine ne sont pas légitimes, oublions tout, le gars est vivant!

    • Pourquoi donner autant d’importance, d’attention, de sarcasme et de railleries aux théoriciens du complot?

      On s’en fiche de ces hurluberlus. Tout comme on se fout complètement des Truthers et autres jambons dans le genre.

      Que des journalistes professionnels et des commentateurs des médias prennent autant de plaisir à “replacer” ces tarlas me stupéfait beaucoup plus que leur existence.

    • Et voila !

      Maintenant, est-ce que tous nos beaux indignés conspirationnistes qui ont grimpés aux rideaux ont eux une leçon de jugeuotte et vont vérifier leur faits la prochaine fois avant de crier au meutre? Je l’espère, mais je ne me fais pas trop d’idées…

    • Parfois il faut prendre le temps, aussi long soit-il de remettre les points sur les i et les barres sur les t.

      Il faut pas en vouloir à personne et il faut surtout pas que cela nous influence négativement. Faire le point permet justement d’avancer dans la bonne direction par la suite, malgré le retard..

      Pour moi, Patrick a toujours été proche des citoyens, un vrai chien de garde. Mais un chien de garde est plus important quand la population dors que quand elle est éveillée. En ce moment, je crois que la confusion est à son comble et la population, malgré qu’elle est éveillée, reste très désorientée..

      Une manifestation signifie le raz le bol, mais de la à trouver une solution toute faite pour cicatriser toutes les plaies ouvertes?? Laissez-moi en douter… Même si les étudiants obtiennent justicent lors des négociations, la poudre est très volatile et restera dans l’air jusqu’à la prochaine manifestation..

    • En tout cas , en frappant le gars par derrière comme ça , le policier donne un nouveau sens à l’anagramme SPVM ; Stupide Policier Violent et Menteur .

    • Il est vivant, tant mieux, mais est-ce son pied qui se trouve dans les bureaux du PCC?

    • Twitter, c’est comme le commérage de salons de barbier. Vaut mieux lire le journal en attendant son tour que d’écouter les autres clients.

    • Pourquoi depenser tant d’energie et de temps a retracer quelqu’un
      qui n’a jamais ete perdu, sauf pour les twits des reseaux asociaux?
      Pathetique!

    • D’après moi il est vraiment mort, il est juste physiquement manipulé à la Week-End Chez Bernie

    • Qui nous dit que vous n’avez pas inventer cette personne……….Je m’en vais twitter ça de ce pas….

      C’t'une joke.

    • Si les médias n’étaient pas infestés de tous ces commenteux experts en tout, le journalisme serait pris plus au sérieux. Depuis l’arrivée lucrative des donneux d’opinions, les médias n’ont plus de crédibilité ou disons mojns. On s’en méfit. Les Martinaux, El Grabi et autres démagogues du genre sont entrain de détruire l’information.

      De plus, de nos jours, si nous ne sommes pas esclaves de ces médias dits sociaux, nous ne sommes rien. Ce monsieur l’a appris à ses dépends. S’il voulait la liberté, il ne le peut plus parce que les médias dits sociaux ont décidé d’en faire une vedette contre son gré. Libââââ^rté qu’ils disent…

      Sylvain Pelletier

    • Qu’il soit vivant, c’est vraiment bonne nouvelle! C’est ce que toutes les victimes de violence policière des derniers mois souhaitaient, tout comme Jean Charest, qui est le principal responsable de cette violence. De fortes accusations auraient pu être portées comtre le premier ministre car il avait été averti.

      Toutefois, sa survie ne justifie en rien qu’il ait été frappé de toutes les forces par derrière. On ne réserve pas de tels traitements même pour les pires des criminels.

      Les citoyens semble avoir fait circulé volontairement la rumeur de sa mort par les médias sociaux afin de faire réagir les médias et la SPVM. Certains y ont cru, c’était probablement le but de la manœuvre, car après un coup similaire des gens plus fragiles auraient fort bien pu l’être.

      D’ailleurs, les ambulanciers et observateurs ont clairement pensé qu’il l’était, mort.
      Alors que la presse se glorifie par sa survie en tentant d’en discréditer les médias sociaux est répugnant. Ceci joint avec une panoplie d’articles, de dorages de relations publiques truffés de mensonges, où l’on présente les policiers comme d’innocentes victimes est honteux.

      Rien ne peut justifier que l’on frappe les gens ainsi. C’est une honte aux humanistes à qui nous devons nos droits.

    • Oui le web c’est pas fiable, mais heureusement qu’on l’a, sinon on devrait continuer à avaler le pablum que nous servent les médias traditionnels. Un pablum gauche qui nous affirme que le modèle québécois c’est merveilleux et il nous en faudrait une bien plus grande dose encore!

      Les médias traditionnels ne nous parlent de ce qui “fitte” leur idéologie. Les autres nouvelles, celles qui ne “fittent” pas, eh bien, c’est sur le web, sinon c’est nulle part.

    • Il y a des gens qui devront se trouver un autre martyr, et puisque qui cherche trouve… Heureusement pour M. Tranchard et ses proches, ce n’est pas lui qui jouera ce rôle.

      Derrière les abus, d’un côté comme de l’autre, il y a des êtres humains. Dans le brouhaha de ce printemps érable, il faut bien s’attendre à ce que les esprits s’échauffent et que les émotions surgissent, d’un côté comme de l’autre. S’il y a effectivement abus, les fautifs doivent en subir les conséquences, d’un côté…

      Le simple fait que des agents de police aient eu un entrainement pour faire face à des situations de crises ne les prémunit pas contre leurs propres faiblesses humaines. J’aimerais d’ailleurs bien voir comment tous ceux qui leur lance la pierre (c’est le cas de le dire), s’en sortiraient s’ils étaient dans leurs bottines, matraque à la main, soir après soir, à accopmplir des tâches dont ils se passeraient bien, pour la plupart. Ceci ne pardonne d’aucune façon les abus, mais j’aimerais effectivement bien en voir quelques uns devoir s’acquitter de ces détestables tâches. N’oublions pas qu’ils ont un travail à faire, et qu’ils s’exposent à de sérieuses blessures en allant jusqu’à mettre leur vie en danger pour l’accomplir.

      J’ai moi-même vécu l’abus (de pouvoir) de deux policiers il y a quelques années de cela. J’ai tenu tête et me suis fait menacé immédiatement de me faire émettre une amende. Je venais pourtant d’être victime d’une erreur de leur part et ils ne le savaient que trop bien. Ce sont des excuses qu’ils auraient dû m’adresser, pas une menace. Ce sont des humains avec toutes leurs forces et leurs faiblesses; je sais bien. Je préfère toutefois les voir dans leur rôle de protecteurs, d’aidants, de sensibilisatuers, de pacificateurs, etc.

      Je revois ces images où des manifestants ont été blessés, par des policiers ou même par d’autres manifestants, et qui sont secourus par de braves gens, par des ambulanciers et… par des policiers. Ces derniers en ont beaucoup (trop) sur les bras.

      Alors que les Dan Bigras de ce monde se calment le pompon un peu. Les responsabilités civiles dans une société ne se limitent pas qu’aux élus ou aux agents de la paix. De propager des mensonges incendiaires dans le seul but d’assouvir ses pulsions personnelles est également répréhensible. Ce n’est définitivement pas plus acceptable que la brutalité policière.

    • Ca me surprend que ce soit seulement Dan Bigras qui a annoncé sa mort avant son temps. G. A Lepage lui n’a rien dit.. surprennant. Guylaine Tremblay non plus? Pas plus d’artisss qui ont parlé de sa mort? Surprise, ils ont peut-être compris que parfois il faut se fermer la bouche et restez calme.

    • ”Bien entendu, la déontologie s’en chargera ”

      Déontologie…des policiers qui jugent le comportement et les agissements d’un membre de leur grande fraternité. Vous croyez à cette mise en scène ou la conclusion est connue d’avance et ou les policiers attaquent en justice civil les citoyens qui ont osé les dénoncer.
      Vaut mieux ne pas espérer grand chose de ce cirque payé à grand frais par les contribuables…encore une fois.

    • J’aurais bien aimé qu’on lui demande son opinion sur ce que la police lui a fait. Est-ce qu’il y en a une enquête en déontologie?

      C’est super que le monsieur soit vivant, mais les médias semblent s’intéresser plus à ça que de ce questionner sur la brutalité policière.

    • Eh ben, voila une bonne nouvelle et surtout que le vivant raconte l’histoire. Il n’a pas écouté les directives de la police qui lui demandait de quitter les lieux et il a récidivé alors, il s’est retrouvé plaqué au sol. C’est ainsi va la vie. Depuis plusieurs jours, on voit des manifestations sans violence, aucun object lancé en direction des policiers, aucun acte de vandalisme sur les magasins et les biens publiques. Bizarre que la police ne frappe pas dans le tas comme certains d’entre vous, se fait un plaisir de dire que la police frappe les manfiestants sans raison. J’aimerais bien en voir de vous autres sur la ligne des policiers et recevoir des boules de billard, des balles de baseball, des balles de golf, des morceaux de pavé. Ben oui, il faut manifester en lançant ces objects sur la police. Pis quand la police vous dit que la manifestation est illégale. Ben allume tes lumières et va t-en. Eloigne toi car ca va varger dans le tas. Et si tu reste la et que tu continue à garrocher des choses aux policiers, ben tu vas te faire faire mal. Alors, Pionata, rien ne justifie de frapper les gens ainsi. Rien ne justifie de lancer des pierres, des balles de baseball, des boules de billard aux policiers.

    • Il y a un paquet d’hystériques qui doivent être déçus : ils ont perdu leur martyr.

    • pionata
      “D’ailleurs, les ambulanciers et observateurs ont clairement pensé qu’il l’était, mort.”

      des observateurs ca fait pas tres credible comme source.
      si les ambulanciers le croyaient mort … ils sont vraiment pourris, franchement…

    • @ syl20_65: Il n’y a pas de policiers sur le tribunal de la déontologie policière. Avant de dire n’importe quoi, il faut se renseigner… Pour l’autre qui dit que les ambulanciers le croyaient mort, ben oui, ben oui!! une autre rumeur du réseau social….

    • J’avoue avoir un malaise avec cette histoire-là.

      Oui, Patrick, il y a eu débordement et exagération sur les réseaux sociaux, tout à fait d’accord qu’il faut se méfier de ce qu’on y retrouve et du monde qui s’emballe avec un peu n’importe quoi (et je le fais personnellement!)

      Mais je suppose également que tu as vu comme pas mal tout le monde maintenant les vidéos sur youtube de la scène. Est-ce que tu trouves que cette description de La Presse montre bien ce qui s’est passé? ” Une des vidéos montre qu’un policier arrivant au pas de course le plaque par derrière. L’homme de 42 ans s’effondre au sol, inconscient”.

      Le gars a pas juste été ‘plaqué par derrière’, de la façon qu’il est tombé sans se protéger aucunement avec ses mains il avait l’air inconscient avant même de toucher le sol. Il semble avoir été frappé solidement derrière la tête, et il est CHANCEUX de ne pas avoir plus de séquelles.

      Le reportage de La Presse ne laisse pas sous-entendre aucunement la gravité de l’assault du policier(ère). On ne sait pas ce que la victime en pense vraiment, tout ce qu’on sait c’est pourquoi il voulait dire qu’il est vivant. L’article semble tourner un peu autour du message de ce que tu dis là dans ce blogue et dans ta chronique d’hier, du genre ‘méfiez-vous des réseaux sociaux’.

      Est-ce que c’est moi ou il y a quelqu’un ici qui a été gravement blessé et il est TRÈS CLAIR que l’attaque n’était pas justifiée le moins du monde? On ne pourrait pas mettre le moindre accent là-dessus? Au moins dire qu’on a essayé de contacter les policiers pour avoir leur opinion sur la chose et savoir si le policier qui a commis l’assault aura des conséquences (possible qu’ils ne veulent pas en parler là, mais ça serait bien de savoir qu’au moins vous leur auriez demandé?).

      Comme si tout ce qui était important dans cette affaire est le débordement des réseaux sociaux, le monde qui sont ridicules et qui partent en peur, et pas le fait qu’une personne s’est fait mettre complètement KO et a subi par définition une grave commotion cérébrale (car il est resté inconscient plusieurs minutes après avoir reçu un coup à la tête) suite à une attaque non justifiée d’un policier.

      Si ça c’était passé sur la patinoire de la LNH contre un joueur du CH, on appèlerait le 911, mais quand c’est un POLICIER qui fait ça dans la rue on banalise presque la chose en disant qu’il a été ‘plaqué par derrière’ pour ensuite parler pendant 1 page des dangers de la désinformation sur les réseaux sociaux? Et toi tu fais une chronique et un blogue là-dessus et tu effleures à peine le fait que le gars aurait TRÈS BIEN PU se retrouver dans le coma ou avec des séquelles à vie après un coup pareil? Est-ce qu’on fait comme dans la LNH, le gars est pas mort donc pas besoin de suspension?

      Crime, tu veux défendre le journalisme, il faudrait peut-être que vous commenciez par mettre l’emphase sur la bonne chose ici. Le policier qui a complètement enfreint son code de conduite et a sauvagement frappé quelqu’un par derrière parce qu’il avait repoussé un vélo, plus que le fait que les réseaux sociaux ont dérapé parce que ça fait BEAUCOUP réagir de voir ces images-là.

    • On dit: “tourner sa langue dans sa bouche 7 fois avant de parler” – aujourd’hui avec la venue des réseaux sociaux, de se relire 7 fois et de voir les conséquences que cela pourrait apporter avant de cliquer sur le mot “envoyer” serait le minimum.

      J’attend les excuses de Dan Bigras.

    • Je suis très heureux que ce personnage soit retrouvé et en bonne santé, mais si ce n’avait été des médias sociaux beaucoup de gens qui ne vont pas sur les réseaux sociaux auraient continuer d’être inquiet suite à la diffusion de ce coup de matraque qu’il avait reçu

      Un autre fait qui m’intrigue, la fameuse mercedes blanche qui a été retrouvée et aucune mention de celui qui la conduisait, est-ce que ça va finir en queue de poisson
      Une mercedes ça n’appartient surement pas à un clochard!

      Les journalistes doivent surement avoir des infos

    • Zut !!

      Moi qui faisait confiance à Dan Bigras, car on sait tous qu’au Québec, les artistes savent mieux que tous les autres, LA vérité !!

      Ils connaissent l’économie, mieux que les économistes!
      Ils connaissent la culture québécoise, mieux que le citoyen québécois!
      Ils connaissent l’éducation, mieux tous!
      Ils choisissent qui sont des criminels et qui ne le sont pas !
      Ils savent diriger la police, mieux que les policiers!
      Ils sont notre crédibilité, notre référence … ils sont notre sagesse ultime !!

      Mais que s’est-il passé??

      Eh ben … mes fondements sont ébranlés !

    • ABANAMA,tu as oublié notre ami CLAUDE LEGAULT et Dominic Champagne qui était en Christ et en feu un
      bon matin avec les artisses ,quel énergumene qui prétend tout connaitre . En passant notre enseignant suppléant de la Gaspésie devrait savoir que de participer a une manifestation a
      Montréal c est bien différent de la Gaspésie.Je sympatise avec lui mais arretons de blamer
      les policiers.Ils ont un travail a faire parmi des gens qui sont pas tous, malheureusement,
      bien éduqués.

    • On est tous content que M. Tranchard soit vivant. Est-ce que cela exhonore le SPMV pour autant? Il me semble qu’en profiter pour faire le procès de Facebook, de Twitter, de Dan Bigras m’apparait comme une manœuvre de diversion, ou carrément manquer l’essentiel. Les interrogations soulevées par certains (astro66 10h31, jean-ro 10h52, danleboum 10h53, ecouteben 11h03, Pionata 11h48, patccmoi 12h39) m’apparaissent infiniment plus pertinentes et mériteraient une réponse.

    • @ therichrocco: A+

      … mais la question qui se pose, c’est comment? Qu’est-ce qui fait que nos excellents artistes, comme l’intrépide twitteux Dan Bigras, deviennent des gens qui connaissent l’économie mieux que les économistes, la science mieux que les scientifiques, etc.?

      La réponse, c’est qu’ils sont subventionnés, sinon ils seraient concierge dans un hôpital ou quelque chose du genre. La subvention font d’eux des êtres supérieurs.

    • Moi je suis seulement curieuse de savoir comment vous avez fait pour vous assurer que cet homme n’était pas hospitalisé dans un hôpital comme le voulait la rumeur… Car par soucis de confidentialité, il est interdit de donner des renseignement sur un patient qui se trouve ou non sous nos soins…

      Avez-vous contacté les différents centres de soins intensifs de Montréal en vous présentant comme journalistes recherchant un manifestant blessé? Ce serait surprenant, car personne ne vous aurait fourni ces informations…

      Pour terminer… je suis une infirmière travaillant dans un de ces centres de soins intensifs de Montréal…. Et c’est curieux mais, ce weekend, nous avons reçu un appel d’un “supposé médecin” (qui ne s’est jamais présenté) qui nous a demandé si nous avions un manifestant blessé à la moelle épinière sous nos soins…

    • Je n’ai pas été témoin de cette “hystérie collective” sur mes réseaux sociaux. Pas une fois ai-je lu le mot “mort” concernant cette histoire. C’est en effet déporable si une telle chose s’est produite. Par contre, j’ai reçu plusieurs fois cette vidéo et je l’ai moins même envoyé à mes contacts, car il s’agit d’une attaque gratuite et violente.

      Je ne vois pas de conspiration dans tout celà, mais je me pose tout de même la question: pourquoi est-ce qu’il n’y a eu aucun suivit? Car l’homme n’est pas mort, pas dans le coma? C’est l’arrestation la plus violente depuis le tout début du conflit, elle a été captée sur vidéo, je ne comprend pas pourquoi personne ne ce soit penché sur la question. Tu perds un oeil, t’as le droit à ton entrevue dans le journal, tu fais juste faire une commotion, fuck you et retourne chez vous?

      Pendant ce temps, un il va y avoir 50 mises à jour sur l’état de santé d’un joueur de hockey qui à reçu un coup de coude dans face. Jouera-t-il, jouera-tu-pas?

    • Les vrais innocents dans cette affaire, ce sont Bigras et Laurier, des artisssss au secours du pauvre peuple. Veulent juste se faire un peu plus de capital de sympathie auprès de leur clientèle, mais Bigras n’en pas vraiment besoin. Laurier, on n’avait pas entendu parlé d’elle depuis un bout, alors elle sort de nulle part pour se mêler à cela.

      Concernant Facebook, Tweeter et compagnie, je n’en ai rien à cirer, pas de compte et je ne consulte jamais. Alors que le gars ne soit pas branché, ne veut rien dire, sinon qu’il n’est pas impressionné par ce monde virtuel insignifiant. Si j’avais été à sa place, j’aurais même refusé de donner une photo et une entrevue. Attendez la fin du monde pour avoir de mes nouvelles.

    • Dan Bigras ou Bigleux?
      C’est le même qui avait dit que Mick Jagger portait un carré rouge pour exprimer son appui aux étudiants.
      Le bigleux en question ne peut même pas distinguer un carré rouge d’une chemise rouge!
      Comme on dit en latin, “directly form the horse’s mouth” : http://www.nbc.com/saturday-night-live/video/mick-jagger-and-arcade-fire-the-last-time/1402579/
      Bien sûr, il faut se farcir une pub de 30 secondes.

    • j’en reviens pas, des sources anonymes démarrent une rumeur sur le web dans le but de renforcer leur cause ou carrément la haïne de la police. Un journal débusque l’homme de qui parle la rumeur et prouve qu’elle est fausse, et les gens ici viennet commenter négativement le travail des journalistes.
      Et personne ici se dit “fiou, moi qui croyais la police m,eurtrière, finalement on a la preuve qu’elle ne l’est pas (encore)”.
      Non on Bash le messager et les enquêteur qui ont fait la lumière sur cette histoire.
      Comment ça se fait que je commence à ressentir une petite gêne d’être Québecois?

    • Heille les jambons qui cassent de l’artiste!

      Ils ont autant le droit de s’exprimer que vous à ce que je sache.

      Vous trippez sur Gilbert Rozon mais vous chiez sur Dan Bigras.

      Vous êtes weirds.

    • @a tous Je pense que Dan a eu sa leçon. Il ne re-twittera plus d’informations non-vérifiées. On apprend tous en même temps comment utiliser ces nouveaux médias de façon intelligente. L’erreur est humaine.

      Est-ce une raison pour trucider un homme qui a donné plus à la collectivité que nous tous réunis? Ceux qui ne peuvent pardonner à Dan sont vraiment imbus d’eux-mêmes. Comme si un re-tweet ça effaçait une vie à s’ocupper des démunis… C’est évident que les gens qui s’impliquent autant sont plus à risque d’erreurs!

      En passant, les artistes ne sont pas plus subventionnés que les entreprises, les banques, ou le contribuable moyen. Faites le calcul à savoir qui nous coûte le plus cher…

      Je crois que Dan, dans sa vie, a chercher beaucoup plus à donner qu’à recevoir. Êtes-vous aussi généreux envers votre communauté, vous? Non. Alors cessez cette crise de jalousie et ocuppez-vous donc un peu des autres.

    • Personnellement, je dois moi aussi être considérée comme morte pour plusieurs personnes qui m’ont connue, car je ne suis sur aucun réseau social. Et non, même pas Facebook et Twitter. Pourtant, je vis bel et bien. Et vous savez quoi ? Je suis heureuse, oui oui ! Je commence à être nostalgique de cette époque où les citoyens et les journalistes n’avaient pas tout cuit dans le bec… Des recherches, vous savez, c’est la moindre des choses pour être informé. Pour un journaliste de Montréal, la Gaspésie ne devrait pas être comparée au bout du monde. Autrefois, les journalistes prenaient leurs petites jambes (pourtant musclées depuis le début de ce conflit) et se rendaient sur des lieux réels pour y faire des entrevues avec de vrais humains. On appelle ça.. voyons… comment déjà ?… Ah oui c’est ça, du journalisme.

    • @ecouteben

      Étonnamment, M. Bigras semble considérer qu’il n’a pas commis la moindre erreur, et il passe plutôt à l’offensive, affirmant que le SPVM aurait pu désamorcer l’affaire en donnant le nom de M. Tranchard, bien que cela aurait été strictement illégal. Voir sa page Twitter.

      Cette attitude me gêne énormément, mais je suis tout à fait d’accord avec vous pour saluer l’immense et remarquable engagement social de M. Bigras.

    • @jp_martel. Effectivement, Dan devrait reconnaître son erreur. J’aurais apprécié qu’il le fasse aussi.

      Par contre, à sa défense, il a raison de mentionner que le SPVM peut rendre son nom public, étant donné qu’ils ont dit qu’ils l’accuseraient de vol… détails de l’accusation que nous attendons toujours!!! (Allo SPVM, journalistes?) À moins qu’il n’aient laissé tombé l’accusation pour laquelle il fut arrêtée, ce qui justifierait très mal la brutalité de l’arrestation, non? Ca parait mal…

      Il a également raison de mentionner que, outre ce re-tweet, il a envoyé des dizaines de fois des questions aux policiers, auxquelles nous n’avons jamais eu de réponse honnête (le SPVM parle d’une lacération mineure au front quand le gars a été knock-out 30 minutes, comment savoir si on parle du même homme vu que le SPVM cache le vrai diagnostic de commotion cérébrale sévère?)! Et ensuite, l’accusation de vol de bicyclette (hahaha) où est-elle passée? Finalement, y’aura-t-il enquête sur ces agents?

      Le SPVM ont tout fait pour enterrer cet incident (qui les fait très mal paraître) en omettant de divulguer des détails importants. En résulte un manque grave de transparence. Il est évident que le manque de transparence alimentera toujours les machine à rumeurs. Si le SPVM avait communiquer la vraie info, rien de tout cela ne serait arrivé. Les médias sont également coupables de n’avoir fait aucun suivi (pas par rapport à la mort, par rapport à l’incident).

      En bout de ligne, on ne sait rien de plus que le fait qu”il est vivant. On a pas avancé beaucoup.

      P.S.: Malgré tout, j’ai bien apprécié la pertinence et le respect de votre intervention.

    • @ecouteben 14h41

      Il est vrai que l’erreur est humaine. Cela va pour tout le monde, non? Comme je l’ai écrit à 12h07, j’aimerais bien voir tous les détracteurs des policiers dans leurs bottines. Les policiers, en général, font un travail somme toute formidable. Dans le feu de l’action, entourés de manifestants parfois brutaux et plutôt hostiles, n’ont-ils pas eux-aussi droit à une certaine marge d’erreur?

      Dan Bigras, malgré ses qualités et son dévouement envers ses semblables n’était pas pris entre l’arbre et l’écorce quand il a délibérément écrit des sottises qui alimentent la hargne des gens envers les policiers. Je n’excuse pas les cas d’abus, bien au contraire, mais de l’abus, il y en a de toute part, et les risques sont autrement plus élevés quand on est dans le feu de l’action.

    • Je pense que l’on focus sur la mauvaise chose. Que Sébastien Tranchard soit vivant ou mort n’est pas le problème. Tant mieux s’il est vivant. Mais on semble oublier un point: Un policier a frapper avec sa matraque un citoyen derrière la tête. On fait quoi avec ça? Rien? On se contente du dicton préféré des vieux grincheux: “ça ne lui serait pas arrivé s’il était resté chez lui?”

    • Vous avez réussi à passer sous silence la seule question pertinente de ce sujet, soit l’impunité de la violence policière. Félicitation!

    • @jaboteur

      Bien sûr. Je prends régulièrement leur défense aux policiers, je l’ai fait dans la majorité des controverses les entourant plus tôt cette année. Mais si vous étudiez objectivement ce dossier, il s’agit plus que d’une erreur. Plutôt une comédie d’erreurs, de négligence, d’omissions, de désinformation en succession. Je vous invite à étudier le dossier dans son ensemble, objectivement.

    • Des erreurs passibles de poursuite au criminel, de surcroît.

    • @jaboteur

      Oui, de l’abus il y en a de toute part. Mais tu peux être sûr que ceux qui abusent et qui ne sont pas de la police le paient, leur abus.

      Je pense que ce que tout le monde voudrait voir, c’est que c’est aussi vrai quand c’est un policier qui dépasse les limites. Et dans ce cas-ci, il/elle les a très largement dépassées, et si un manifestant avait fait la même chose à un policier ‘dans le feu de l’action’ (arriver par derrière à la course et l’assomer d’un coup derrière la tête, en assumant qu’il pourrait malgré les casques), il serait poursuit au criminel, après avoir été matraqué pendant 5 minutes par ses collègues… Et il ferait la première page de la presse, du journal de Montréal, etc. pour montrer à quel point les manifestants sont radicaux et violent et on demanderait à la CLASSE de le dénoncer avant de continuer à négocier…

      Je suis d’accord que surement que la majorité des policiers font un très bon travail, et je suis très conscient qu’ils sont dans une situation tendue et difficile. Mais il n’y a aucune excuse pour ce genre de débordement, la vie de personne n’était en danger. Je peux comprendre les débordement de la police quand il y a réellement des actes violents dangereux pour eux ou les autres autour et qu’ils doivent tout stopper immédiatement et n’ont pas le temps de se poser de question, mais la vidéo montre que ce n’est clairement pas le cas. Le gars était fâché, mais il a quand même ben juste pousser un vélo que le policier lui poussait dessus…

      Alors ça serait bien de voir les médias être aussi tenaces envers les débordements policiers qu’ils le seraient si le débordement venait d’un simple citoyen.

    • ecouteben, jabba et autres de cet acabi: Ça fait du bien de se déchirer la chemise?

      Vous faisiez partie des innocents qui sont montés dans les rideaux quand ils ont su hors de tout doute (its on the web – it must be true) que Mr Tranchand était mort? Maintenant, vous changez l’issue? Mr Tranchard n’avait pas d’affaire là. Il n’avait pas à toucher à l’équipement policier. Dans le contexte ou les policiers devaient faire leur travail à ce moment, l’utilisation de la force était justifiée. Vôtre droit de ‘’swigner les bras” s’arrête à l’endroit ou le nez d’un autre individu se trouve. Si vous continuez à gesticuler, vous vous ouvrez à des conséquences. L’une d’elles demande que les forces de l’ordres vous stoppent.
      Si vous trouvez ceci trop fort pour vos petites constitutions, ne vous faîtes jamais pogner dans une émeute à Paris, Londres, New York ou au Caire, car vous aller brailler longtemps, mes petits choux!

      En passant Me Lagacé bravo! Deux fois cette semaine que vous m’impressionnez par votre travail journalistique. Ça me fait presqu’oubliez toutes les fois que vous m’avez fait rager! :-))

      R.Deschambault

    • @ecouteben

      Vous remarquerez que je condamne tout abus, de quelque côté qu’il soit. Je suis donc d’accord avec vous quant aux responsabilités des gestes illégaux ou criminels de certains policiers. Les écarts de conduite, voire les abus, sont toutefois plus susceptibles d’avoir lieu lorsque qu’on est sur les nerfs et que notre sécurité physique est menacée, que l’on soit policier ou manifestant, par exemple.

      Dans le cas de Dan Bigras, pour ne nommer que lui, il ne s’agit pas d’un acte illégal ou criminel, mais immoral. Immoral au point de discréditer et de ternir davantage l’image et le travail des policiers auprès de gens déjà trop engagés émotionnellement, comme il l’est d’ailleurs lui-même, de toute évidence. Agissant ainsi, il contribue à provoquer les confrontations avec les policiers qui elles peuvent aisément dégénérer avec les conséquences que l’on a déjà trop vu, d’un côté comme de l’autre.

      En fait, on ne peut déresponsabiliser aussi facilement tout un chacun. Celui qui est entouré par le brasier fera du mieux qu’il peut pour s’en sortir tout en essayant de contrôler la situation. Celui qui alimente le brasier a définitivement sa part de responsabilité.

    • Bravo Dan Bigras et ses petist namis …

    • ” Il n’y a pas de policiers sur le tribunal de la déontologie policière. Avant de dire n’importe quoi, il faut se renseigner”

      Comme ça, vous connaissez les fonctions de chacun des commissaires et de chacun des membres du comité? J’ai pourtant vu au moins 2 anciens de la SQ dans l’organigramme de ce simulacre de tribunal. Mais bon, je ne dois pas être renseigné.

    • @adpi,

      Si c’est le cas, il se peut bien qu’il soit empaillé…

    • « s’il avait été tué, s’il avait été dans le coma, ça se serait su. Ça n’aurait pas été caché. »

      Cacher la nouvelle d’un décès aux mains de la police, voilà quelque chose dont je crois la police capable.

      Je me rappelle que ça l’a prit pas moins 53 jours avant que la population ne soit informée du décès de Jean-Pierre Lizotte, un itinérant battu par un policier en septembre 1999.

      Et si Le Devoir n’avait pas publiée la lettre d’un témoin oculaire, lettre qui a par ailleurs rebondit au conseil municipal lorsque le conseiller municipal Marcel Sévigny en a fait la lecture, c’est à se demander si le public aurait été tenu dans l’ignorance.

    • @A.Haddock

      “Ils ont autant le droit de s’exprimer que vous à ce que je sache.

      Vous trippez sur Gilbert Rozon mais vous chiez sur Dan Bigras.”

      Rozon a exprimé une opinion alors que Bigras a étalé des faussetés !!

      … vous voyez la différence ?

    • Dan Bigras le grand moralisateur à la con, qui croit qu’il a le monopole de la vérité. Lors de ses apparations aux émissions ‘Bazo’ il fait ses sermons de gauchiste d’un air solonel en lisant ses textes et aussi lors de ses sermons en . dénigrant la religion c’est du satanisme, pauvre de lui. Il a créé de toute pièce un martyr pour semer l’anarchie. Pour les zartistes de talent mitigé s’ils ont du coeur au ventre qu’il allent travailler suivant leur compétence commis chez Wall Mart, Tim Horton ect .. au lieu d’être des bs de luxe qui vivent au crochet de la population que le gouvernement les taxes des travailleurs et de plus ils ont l’audace de mordrent la main qui les nourit.

    • « Le mort-vivant est bien vivant »

      Coudon monsieur Lagacé, parlez-vous de ma vision surréaliste et éthérée de mon parti vous-là ?

      Signé : Jean Charest

    • Dan Bigras? Pas celui qui tenait tant à vérifier les études dont parlait Doc Mailloux? Nooon, j’y crois pas….

      Plus sérieusement, cette légende urbaine me rappelle l’histoire du verger de Lanaudière

    • (suite) et des enfants autistes. http://www.francoischarron.com/-/Kfmhj087nd/menu/

    • Il est evident que toute cette affaire est un complot ourdi par John James pour faire mal paraitre la classe étudiante et un de nos plus grands artistes,Dan Bigras..comme d’ailleurs l’affaire des non paiements de loyer par notre Gabriel..Sebastien Tranchard (tiens, tiens,drole de nom,est-ce son vrai nom?) a sûrement reçu une belle enveloppe brune pour participer à cette masquarade,mais on ne se fera pas avoir..

    • Non mais Patrick… Êtes vous vraiment certains que ce soit le même monsieurs… Vraiment vraiment certains ?? Hahaha juste au cas

    • Hors-Sujet mais concerne les médias sociaux:

      Je suis renversé par l’histoire de torso dans la valise, mais pas simplement à cause du crime lui-même. J’ai lu aujourd’hui sur National Post à propos d’un site canadien, Best Gore, ou le vidéo du meurtre était en ligne depuis Vendredi. Surpris que l’affaire soit arrivé aux nouvelles que depuis Lundi, après l’appel d’un concierge, je suis allé voir de plus près. Le site est bloqué, mais on peut y lire des textes grâce à Google-cache.

      Ce que je trouve étrange, c’est que dans un pays où un artiste est poursuivi pour la qualité excessivement gore de ses films produit entièrement par des effets spéciaux (Rémy Couture),
      un site comme Best Gore puisse uploader un véritable snuff film sans que personne ne réagisse. L’auteur du site, un mystérieux Marky Mark, décrite le vidéo comme étant potentiellement réel (vendredi le 25), et demande aux commentateurs de prévenir la police si ils ont des détails sur la provenance du vidéo (!!?? Et qui est donc “supporter A.” qui vous a passé la vid, Marky?).

      Je cite Marky Mark:
      “Perhaps someone who sees this video on Best Gore recognize that guy? If you do recognize him, please contact authorities immediately because this video doesn’t appear to be fake at all.”

      Dans les commentaires, on peut lire toutes sortes de remarques bizarres, des blagues, des débats sur la véracité du video, et des gens qui font le lien entre ce video et d’autres vidéos sur le web en nommant le suspect qui est maintenant sur les lèvres de la police. Tout se passe en fait comme si c’est grâce à l’équipe de Best Gore que la police a trouvé son suspect, mais malgré tout quelque chose me chicotte:

      Pourquoi l’auteur du site n’a pas contacté tout de suite la police lui-même plutôt que d’uploader ce video, si le video lui semblait être évidence d’un acte criminel? Pourquoi un video snuff mis en ligne n’est pas aussi automatiquement considéré illégal qu’un video de pornographie infantile, quelque soient les intentions de l’uploader? (Je dis cela car certains journalistes anglos parlent quasiment de Best Gore comme ayant été très utile à l’enquête.) Pourquoi les participants ont attendu après la découverte des cadavres pour prévenir police et médias d’un vidéo aussi troublant? C’est quoi ce manège de jouer les détectives anonymes sur internet pendant des jours sans avertir les autorités?

    • La cause a perdu un martyr, je m’interroge, la fille à A. Kadhir comme remplaçante pour la cause? Comme ça, en blague.

    • La Presse, quand il s’agit de trouver des éléments qui nuisent à cause étudiante, personne ne peut la battre. Pour ce qui est de trouver les mafieux qui fricotent avec les libéraux, de trouver les policiers se comportent brutalement, de s’interroger sur le fait que l’ONU dénonce la loi 78 votée par leurs petits amis libéraux… là ses qualités de détective journalistique s’estompent, sûrement que GESCA doit en être ravie.

    • Je ne comprends pas. On a trouvé quelqu’un. En quoi est-ce la preuve que personne ne manque à l’appel ?

      Pierre JC Allard

    • Ce que je retient de cet événement c’est que les gens sont inquiets et le manifestent. Cette inquiétude est le résultat de trops d’années de magouilles, pot de vin, enveloppes brunes, etc… Il est grand temps de faire le ménage dans notre démocracie afin de donner la parole aux citoyens pour se créer une société qui nous ressemble. Entendez-vous le tintamarre? Il faut faire quelque chose sinon ça va exploser.

      Noel

    • @jaboteur “Dan Bigras, malgré ses qualités et son dévouement envers ses semblables n’était pas pris entre l’arbre et l’écorce quand il a délibérément écrit des sottises qui alimentent la hargne des gens envers les policiers.”
      Cela ne prouve qu’une chose: quand le jugement ne suit pas le talent, tu ne te places pas en tête de file pour influencer et manipuler le bon peuple… ça met en évidence que le beau et grand bateau de ta conviction est peut-être un rafistolage incommensurable!

    • Monsieur Lagacé,

      Y a t-il intégrité à la Presse? Aucune mention de la vidéo dévoilée par Anonymous sur l’anniversaire de la femme de votre patron alors que les autres médias en parlent. J’aime croire une à une certaine intégrité à votre journal mais si cette vidéo demeure lettre morte à La Presse, je ne pourrai que conclure que les consipirationnistes avaient raison. D’ailleurs, je ne suis pas si choqué par la vidéo en soi.

    • Je viens de lire avec horreur l’article sur la première page de la Presse.
      Je suis aussi stupéfiée de voir que çà se passe à Côte des Neiges, ce mot est répétée à plusieurs reprises dans l’article .
      Mais en lisant plus loin je constate que l’appartement Lucy se trouve sur l’autre côté de Décarie, donc c’est le quartier Notre Dame de Grâce, bien que NDG et CDN forment un arrondissement. il y a différents quartiers comme le quartier CDN, quartier Snowdon Queen Mary , quartier NDG, quartier Darlington , quartier Snowdon…
      J’aimerai que vous corrigiez cette erreur, CDN est un quartier souvent célèbre pour des nouvelles de ce genre et nous n’avons pas besoin d’en ajouter encore une autre!
      Une résidente de CDN

    • Pour le sujet… que le gars soit mort ou pas… n’a-t-il pas fait l’objet d’une charge sauvage de l’arrière par un policier??

      Ce policier sera-t-il cité à procès pour assaut, coups et blessures, agression armée et mettez en des charges… comme les policiers savent si bien le faire…??

    • Dan Bigras, cet intouchable n’a pas cru bon de s’excuser.

    • Il faudrait d’abord que la police s’excuse d’avoir agressé savagement, par derrière de surcroit, cet individu…

    • @voila

      J’espère que vous faites de l’humour là, parce que sinon vous êtes un grand malade.
      Impossible que les gens que vous appuyez déclare des faussetés ou se trompe hein? Il es PARFAIT le mouvement étudiant. (sic)

    • Je ne suis pas prêt à comparer le travail des médias traditionnels et ceux des ”médias sociaux” pour la simple et bonne raison que twitter et facebook ne sont pas des médias sociaux, mais bel et bien des réseaux sociaux. Cependant, il s’avère parfois que ces dits réseaux sociaux permettent d’avoir accès à de l’information qui ne serait jamais transmise dans les médias traditionnels, pour des raisons de censures ou d’allégeance politique. Un bel exemple de censure aujourd’hui à la presse d’ailleurs, impossible de trouver quoi que ce soit concernant le vidéo d’Anonymous qui montre tout le gratin politique réuni à l’anniversaire de Mme Desmarais en 2008…ce qui est quand même majeur…mais pourquoi M. Desmarais utiliserait son propre cyberjournal pour tirer dans le pied de ses amis politiciens hein ?. Qu’on ne me fasse pas accroire non plus que M. Bush père, M. Charest, M. Mulroney et j’en passe sont allés à cette soirée digne des soirées de Louis XIV par simple amitié et qu’ils n’ont pas parler affaire ni politique…non mais ya toujours ben de c**** de limites à nous prendre pour des idiots, nous les ”cancres” de la classe moyenne…

    • LaPresse et le JDM, presque du pareil au même dorénavant…deux grosses têtes dirigeantes qui tirent les ficelles chacun de leur bord…dommage car je me plais à lire certains tel que M. Lagacé.

    • Hummm Patrick ! toi qui dénonce si bien les agissements de notre gouvernement et la liberté des journalistes, aura-tu le professionnalisme de nous en jaser bientôt du gros party ??

    • Hmmmm il y a censure sur le “party”.. on dirait… vous savez; “Le temps des Bouffons II” à Sagar

    • M. Lagacé, je vous cite: ”C’est ce qui déprime les journalistes et qui illustre le fossé entre nous et le public, dans cette affaire: s’il avait été tué, s’il avait été dans le coma, ça se serait su. Ça n’aurait pas été caché. L’absence de nouvelles était une « bonne » nouvelle, pour un tas de gens, c’était le signe d’une sombre machination.” Je vous dis donc ceci, il y aurait un moins grand fossé entre les journalistes et le public, si les journalistes n’attendaient pas qu’un homme meurt pour ne parler, si après avoir vu ses images en directe d’une attaque vicieuse d’un agent du SPVM, les journalistes avaient fait un suivi pour informer le public…mais parler d’un homme vivant c’est plate hein? C’est bien mieux aussi montrer 2 ou 3 vitrines brisées et un étudiant qui sacre après un policier que de couvrir tout ce qui s’est fait de pacifique en 107 jours. D’ailleurs, quotidiennement, les journalistes sont en direct des manif…et les lecteurs de nouvelles n’hésitent pas à dire à leur collègue sur le terrain: ”faites-nous signe s’il se passe quelque chose”…euhhh, ben il y a des milliers qui marchent pacifiquement à tous les soirs, ça c’est ”quelque chose”…pourquoi les lecteurs de nouvelles tant qu’à ça ne disent pas directement: ”faites-nous signe s’il y a un peu de casse ou des arrestations, on veut du sensationnalisme”

    • Dan Bigras est un ben bon gars. Un gars qui combat l’injustice et qui certes mérite notre admiration à bien des égards. Mais…bon gars ne veut pas dire brillant.

    • @ihdvna
      31 mai 2012
      10h12

      « « Je viens de lire avec horreur l’article sur la première page de la Presse. » »

      Oui, horrible ; il semblerait que ce pauvre garçon ait perdu pied ….

      Enfin …., il est consolant de savoir qu’il reste quelque chose d’humain à Ottawa.

    • wow incroyable les journalistes de La Presse ont fait leur travail…

      je comprends la fierté de Lagacé, caché pendant 10 jours qui, sans honte, s’accroche à ce travail d’investigation osé et dangereux, qui a emmené des hommes et des femmes jusqu’en Gaspésie…

      Merci pour la leçon de morale au passage: “méfiez-vous d’internet”, mais que ferions nous sans vous?

    • Bonjour M. Lagacé,

      Pourquoi ne voit-on nulle part sur Cyberpresse des détails sur la vidéo qu’a sortie Anonymous hier?

      Ça revient à votre message ou chronique d’il y a quelques jours entourant le débat à propos du positionnement de La Presse vis-à-vis du gouvernement. Votre journal semble bien sélectif parfois…

      Non?

    • De l’importance d’être bien renseigné. L’ONU s’inquiète de la loi 78. Selon notre ministre des affaires internationales, l’ONU aurait été mal informé, et devrait s’intéresser aux vrais problèmes.

      Une réaction partagée par beaucoup de politiciens visés par des déclarations de l’ONU. On ne doit donc pas s’inquiéter pour rien. C’est juste l’ONU après tout.

    • L’Iran: “l’ONU est dans le champ, c’est pas nous”

      la Syrie: “l’ONU est dans le champ, c’est pas nous le problème”

      la Lybie: “l’ONU est dans le champ, c’est pas nous le problème”

      la Tunisie: “l’ONU est dans le champ, c’est pas nous le problème”

      le Québec: “l’ONU est dans le champ, c’est pas nous le problème”.

      C’est fou comme l’ONU se trompe souvent non?

    • @regel…evidement que c’est de l’humour..

    • Je préfère un millier de fois vivre au Québec avec sa loi 78, plutôt qu’en Iran, en Syrie, en Libye ou en Tunisie. Tout forme de comparaison entre ces pays et la situation au Québec avec sa loi 78 tient difficilement la route, à tout le moins.

    • Ça ne tient tellement pas la route, qu’on en est rendu à faire mourir un gars sur les réseaux sociaux pour essayer de faire un peu plus sérieux dans nos revendications de citoyens z’opprimés…

    • Vous évacuez le véritable problème ici! Le policier qui a attaqué par derrière M. Tranchard est coupable d’abus de force ”nécessaire”!

    • Le problème c’est qu’on a chercher à faire un martyr avec un gars bien vivant, malgré ses légères blessures. Si le policier qui l’a plaqué au sol durant son arrestation, a fait preuve d’une force excessive, j’espère bien qu’il y aura plainte en déontologie.

    • Vous oubliez un point important … M. Tranchard est intervenu contre un autre policier lors d’une arrestation d’un autre manifestant ! C’est sur que tu te fais ramasser, encore bien chanceux qu’il ne soit accuser que de tentative de vol.

    • Et maintenant, pourquoi pas deux journalistes sur le silence de Gesca (chroniqueurs et éditorialistes) sur la video de Sagaard ?

    • Quoi? On aura pas la Tombe de l’Étudiant Inconnu!!! Zut Alors!

    • Pathétique… Faut pu que ça saigne, faut que ça meurt…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité