Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 25 avril 2012 | Mise en ligne à 23h52 | Commenter Commentaires (352)

    Ligne dure face aux étudiants : la queue du chien…

    Il est 23h33 et je regarde, furieux, les images de la télé qui montrent Montréal encore une fois transformée en terrain de bataille. Je regarde, furieux, une autre manif pacifique qui a dégénéré. Je regarde, furieux, un gouvernement qui est en train de réussir un coup fumant : laisser pourrir une situation en espérant en recueillir les fruits.

    Trois Québécois sur quatre sont insatisfaits de ce gouvernement. Après neuf ans de pouvoir, son usure est visible. Les histoires de corruption, on ne les compte plus: elles viennent souvent s’échouer dangereusement près de la cour du Parti libéral. Ça explique cette insatisfaction généralisée.

    Ça explique aussi pourquoi ce gouvernement qui a toujours fini par reculer dans tant de dossiers, du mont Orford à la commission d’enquête publique sur la collusion dans la construction, ne recule pas d’un millimètre sur les droits de scolarité. Ce n’est pas un dossier absolument capital pour l’avenir de la nation. Ce n’est pas le genre de dossier qui nécessitait un entêtement obtus. Ce n’est pas le genre de dossier qui ne pouvait absolument pas faire l’objet, il y a un an ou il y a un mois, de négociations menées de bonnes foi par le gouvernement.

    Jamais le gouvernement n’a montré autant de combativité dans le dossier du gaspillage de l’UQAM à l’Îlot Voyageur. Jamais il n’a montré autant de combativité pour savoir combien valait le pétrole de l’île d’Anticosti. Jamais il n’a montré autant de combativité pour savoir comment la Caisse de dépôt a pu perdre 40 milliards. Mais pour 1625$ d’augmentation de droits de scolarité, un choc tarifaire de 75% en cinq ans, là, dans ce dossier, il est absolument intraitable, il est aussi combatif que Bruce Willis dans ses Pièges de cristal. Pas de négo, pas de prisonniers.

    Mais c’est un rare dossier où Jean Charest a l’appui des Québécois. Un sur deux qui appuie les positions gouvernementales.

    Et il faut être aveugle pour ne pas voir que le gouvernement Charest va utiliser cet appui comme levier, dans une prochaine campagne électorale. Un levier pour faire oublier tout le reste. Un levier pour se poser en défenseur de l’ordre.

    Car quand le désordre plane et que le chaos règne, le bon peuple effrayé se tourne vers qui ?

    Vers l’État.

    Qui dirige l’État ?

    Le gouvernement de M. Charest.

    Non, c’est même pas le chien court après sa queue, c’est Wag the dog, c’est la queue du chien qui branle tellement fort que t’en oublies de voir le petit cadeau qu’il a fait sur le tapis…

    Les ficelles sont grosses comme des câbles à bateau. Certains les voient, d’autres sont aveuglés par l’idéologie de la « juste part », dont les étudiants sont, mystérieusement, les seuls à faire les frais.


    • Merci.

    • J’ai toujours pensé qu’on ne pouvait se faire justice soi-même. Pourquoi individuellement, on ne peut pas alors qu’un groupe peut tout faire sans vraiment grandes conséquences?

      J’ai bien de la misère à plaindre ces petits ”hitler” québécois par les temps qui courent.

    • «La violence commence là où la parole s’arrête»

    • 3 sur 4 Pat

    • Pour John James , c’est ça le plus important. Charest sait très bien qu’il est cuit au prochaine élection mais il veut nommer la Beauchamp avant de partir. C’est pour ça que toute la stratégie de Beauchamp vise à lui remonter la face dans l’opinion publique. Si ce n’était de la situation étudiante, peut-être même qu’il aurait déjà abdiqué pour la sa vice-première ministre. Mais voilà les étudiants lui gâchent le jeu, alors les firmes de relation-publique du gouvernement font tout pour sauver la face de la vice-pm. Attendez-vous à une grosse annonce vendredi, ce n’est pas pour l’absence de deux ou trois chefs d’entreprise que la ministre St-Pierre a décommandé son annonce sur un plan d’adoption de langue française pour les 200 entreprises… une annonce importante se fait le vendredi…tout celà est arrangé !

    • C’est plutôt répugnant de voir un gouvernement user d’une telle tactique pour se faire du capital politique, il ne faut surtout pas oublier, lors de la prochaine élection, que ce gouvernement a, en plus d’avoir bradé nos ressources, bradé notre jeunesse.

      À long terme, cette sale tactique de provocation du gouvernement va se retourner contre lui.

    • Certains médias et certains acteurs ne parlent que des manifestations et de la casse, mais on omet de mentionner que le gouvernement est à l’origine de la crise, qu’il a choisi de la créer à des fins politiques. De la bonne gouvernance? Non. De la petite politique de division, de la stratégie bassement partisane dans le but de gagner des votes aux prochaines élections.

      Et le bon peuple tombe dans le panneau!

      Quelle tristesse!

      Merci M. Lagacé de remettre les pendules à l’heure. Merci de démontrer la stratégie derrière un dossier qui aurait dû être réglé il y a deux mois, avec de véritables négociations de bonne foi. Vous êtes un des rares à le faire!

    • Y a-t-il quelqu’un qui a cru un instant que Beauchamp et Nadeau-Dubois pouvaient s’asseoir à une table et négocier ?

      Y en a un qui se bat se démène depuis dix semaines partout dans les médias , même à se faire insulter par des interviewers mal embouchés et en face une ministre de l’éducation qui n’a rien foutu et n’a rien voulu négocier pendant le même temps ou 300,000 étudiants sont en grève.
      Et en ce moment elle perd son temps à fouiller sur internet le site de la CLASSE.

      Va-t-elle remettre dans les coffres du ministère de l’éducation son salaire des dix dernières semaines ?

      Qu’on soit d’accord ou non avec la hausse , l’attitude de la ministre relève strictement de son image publique, ses crises d’autorités répétées montrent au contraire qu’elle n’en a pas. Le respect de l’autorité, ça se mérite disait un de mes patrons. On peut très bien comprendre que la ministre faisait des cauchemars à l’idée de négocier avec Nadeau-Dubois, mais elle aurait dû consulter un psy plutôt qu’un spécialiste de son image dans le public.

    • Josée Legault en fait une analyse:
      http://voir.ca/josee-legault/2012/04/15/lart-de-la-division/

      Et Jean-François Lisée aborde un autre aspect du problème:
      http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/comment-on-tue-la-democratie-etudiante/12430/

    • Thèse plutôt conspirationniste, Patrick. La population appuie Charest pas parce qu’elle a peur et veut être protégée par l’État, mais parce que la cause des étudiants n’est pas très crédible. Tout le monde sait que les étudiants québécois l’ont très belle à comparer des autres étudiants nord-américains, que les droits sont gelés depuis un bout de temps et qu’un gel ne peut pas durer indéfiniment.

      Ce qui est plus évident, c’est que des journalistes comme toi se reconnaissent dans les étudiants et les appuient au nom de je ne sais quelle nostalgie. Ça fait longtemps que les étudiants n’ont pas été aussi à l’avant-scène, ça hérisse le poil des jambes des baby boomers de gauche et de leur descendants directs, dont je suis. Vous les coutenez en masse, pas étonnant qu’ils croisnt qu’ils sont dans Z – le retour, de Costa-Gavras fils.

      Si c’est “gros comme des câbles de bateau” que le gouvernement manipule la population, eh bien c’est un véritable scandale et pourquoi ne pas descendre dans la rue et déchirez ta chemise, si tu le crois vraiment? Grève générale peut-être? Mai 12 — suite de Mai 68?

      Va falloir se brancher.

    • On approche le double d’arrestation de la crise d’octobre. On ne compte plus les blessures, fractures de toutes sortes chez les étudiants. La SQ qui confirme avoir des civils. Des rumeurs et témoignages d’agents provocateurs (des policiers). Toujorus pas l’identité du présumé auteur de menace à la ministre. Des flics dans les universités. De la démagogie qui appel à la violence (Gendron et ce soir Duhaime) Et pas l’ombre d’une issue en vue…Comment ne pas avoir honte? Ça sent horriblement mauvais…tout ça sur le dos de jeunes de 16-25 ans, filles comme garçons. La honte totale.

    • Les citoyens n’appuient pas le gouvernement Charest. Les citoyens, ceux qui comptent, sont dans la rue, et ils ont participé à des manifestations d’ampleur historique contre ce gouvernement pourri.

    • Sérieux, n’importe qui aurait pu prévoir que ça allait péter ce soir, et c’était foutrement irresponsable de la part de la ministre de faire les commentaires qu’elle a fait en sachant cela.

      Et tout ça parce que plus y’a d’la casse, plus les appuis à son gouvernement sont forts. Bravo Charest, bravo Beauchamp… Plus cynique que ça, tu meurs…

    • Je le crois pas!
      Pincez-moi quelqu’un!
      Dites-moi pas qu’ENFIN, quelqu’un voit la même chose que moi?
      Bravo pour cette chronique M. Lagacé!
      Lucide, lucide, lucide!
      Qu’on soit pour ou contre la grève des étudiants, le véritable fond de cette crise, ce n’est pas la hausse des frais de scolarité, c’est le capital politique que ce gouvernement corrompu se fait sur un dossier politique qui JAMAIS, n’aurait dû prendre cette ampleur. Et ça, les étudiants semblent l’avoir bien compris… le reste de la population le comprendra-t-il?

    • M.Lagacé,
      Vous vouliez sûrement dire TROIS Québécois sur quatre sont insatisfaits de ce gouvernement…
      Tout comme vous, je suis scandalisé, j’ai honte !
      J’ai pleuré en voyant des policiers, habillés comme des chars d’assauts, frappé sur nos jeunes !
      Je suis furieux de voir Jean Charest avoir réussi à faire passer nos jeunes pour des terroristes, ce même Charest qui est censé être le MINISTRE de la JEUNESSE !
      Je suis dégoûté de voir la population s’être fait chloroformé, encore une fois, par ce triste individu qui n’en n’a rien à foutre des Québécois !
      Le Québec vit actuellement une des périodes les plus sombres et des plus tristes de son histoire !
      J’ai mal à mon pays, mais pire encore, j’ai mal à ma race !
      Puisse nos enfants nous pardonner d’avoir été aussi lâches devant un tel tyran !
      Robert Alarie

    • Le chien *qui* court après sa queue.

    • Si ce gouvernement essaie d’utiliser la crise actuelle pour se faire du capital politique, il (le gouvernement) aura atteint un niveau d’indignation et de bassesse jamais vu au Québec. Même si j’en ai marre de voir ces images de casse à Montréal, je constate aussi que ce gouvernement est insensible à toutes les causes qui sont extérieures aux amis du parti.
      L’entêtement, de part et d’autre, mène à des confrontations stériles qui nuisent à leurs causes respectives.

    • Et pendant tout ce temps de blocage de cours et de négociations chez les étudiants francophones, les étudiants de l’Université McGill et des cégeps anglophones continuent d’avoir leurs cours et ne s’impliquent pas dans cette supposé grève qui n’a aucun sens.
      Pourquoi restent-ils à l’écart ?

    • Pas d’accord avec vous dans vôtre analyse, mais alor pas du tout.
      Details a venir.

    • excusez ”alors”

    • Il va avoir “les deux mains sur la matraque”.

    • Pourtant, un des grands intellectuels québécois, Richard Martineau… Mouahahahahahahahha!!!!

    • Me rappelle un autre fin de règne libéral!!!!! Retour sur la Crise d’octobre: un ouvrage essentiel

      Josée Legault
      20 septembre 2010

      http://voir.ca/​josee-legault/2010/09/20/​retour-sur-la-crise-doctobr​e-un-ouvrage-essentiel/​#comment-25595

      Bouthillier, Guy
      Cloutier, Édouard
      Trudeau et ses mesures de guerre
      Vus du Canada anglais
      http://​www.septentrion.qc.ca/​catalogue/Livre.asp?id=3483
      Il y a un peu plus de quarante ans, le 16 octobre 1970, au milieu de la nuit, le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau imposait les mesures de guerre à la suite de l’enlèvement par le Front de libération du Québec (FLQ) de deux personnalités politiques. Par ce coup de force, la constitution et toutes les libertés civiles furent suspendues. Douze mille cinq cents soldats furent déployés au Québec, dont 7500 rien qu’à Montréal. Près de 500 personnes furent arrêtées sans mandat, sans accusation et sans avoir le droit de recourir à une assistance juridique. Plus de 10000 maisons furent fouillées sans autorisation.

    • Sans paranoïa, on en a déjà vu de la part des fédéralistes!
      La Guerre secrète contre l’indépendance du Québec

      http://​www.ameriquebec.net/2006/​09/​17-video-de-la-guerre-secre​te-contre-l-independance-d​u-quebec.html
      Le fils d’Hans Marotte: couper du bois au lieu de manifester
      http://www.cyberpresse.ca/​actualites/quebec-canada/​justice-et-faits-divers/​201204/17/​01-4516326-le-fils-dhans-ma​rotte-couper-du-bois-au-li​eu-de-manifester.php
      Hans Marotte, Candidat du New Democrat (NDP) dans Gouin en 1994, juste avant le référendum de 1995 .
      Hans Marotte, Candidat du (NDP fédéral) dans PAPINEAU–SAINT-DENIS en 2000.
      Quand j’écoute ces Turmel (Godin) ou Mulcair (Saganash), j’ai l’impression d’entendre PET…. un demi-siècle plus tard ! « Un non, c’est un oui….. ». Soyons clair ! Le NDP est un parti ultra centralisateur et fédéraliste!!!

    • “Je regarde, furieux, un gouvernement qui est en train de réussir un coup fumant : laisser pourrir une situation en espérant en recueillir les fruits. ”

      Qui gouverne au Québec? Pour le reste il y a les élections.

    • Deux poids, deux mesures. Les étudiants vs les warriors!!!!
      Jacques Chagnon, le ministre de la Sécurité publique, et John Ciaccia du Parti Libéral du Québec ont négocié avec des Warriors masqués à OKA et le 12 août 1990, ils participent à une cérémonie de signature d’un accord controversé avec des représentants Mohawks armés et masqués.

      http://www.cyberpresse.ca/​actualites/quebec-canada/​politique-quebecoise/​201006/20/​01-4291871-crise-doka-lente​nte-qui-ne-fut-jamais-sign​ee.php

    • Mais qu’est-ce que les étudiants attendent pour foutre hors de leurs manifestations les “men in black” du Black Block, dès qu’ils apparaissent ???

      Ce sont eux qui font perdre la crédibilité de tout le mouvement étudiant.

    • Le parti Libéral offre toujours environ 1 an de bataille intransigeante avant de céder, comme pour Orford et la Commission d’enquête. La grève va peut-être s’allonger encore un peu.

      Pour le reste c’est un commentaire un peu étrange. Pourquoi le gouvernement cèderait-il lorsqu’il a l’appui de la population? Il y a de très bons arguements pour ou contre le gel, cependant, “faire cesser les manifs qui tournent mal en raison de l’infiltration de casseurs” n’est pas un argument.

      Les gens qui posent des actes de violences ou de vandalismes sont responsables de leurs propres actes dans tous les cas. Mettre la faute sur le gouvernement ou les associations étudiantes est une erreur pour les 2 camps.

    • Sincèrement, si les boomers et autres vieux choisissent de réélire le gouvernement Charest parce qu’ils ont peur d’avoir peur, je me mets à supporter la privatisation du système de santé. Je suis jeune, il y aura un bon 25-30 ans avant que je n’ai de besoins sérieux à ce sujet et d’ici là une nouvelle nationalisation pourra être opérée. C’est triste, mais j’en viens à me dire: “qu’ils cr*vent et le plus tôt sera le mieux”.

    • dans le mille mon patrick

    • Bravo M. Lagacé ! Vous énumérez très bien les sources de ma colère… Et je ne suis pas un étudiant…

    • Je sais que cyberpresse n’aime surement pas les chroniques des autres journaux, mais je me risque à mettre cet article de Josée Legault dans le voir qui résume encore mieux ce que tu exprime sur ce blogue.

      http://voir.ca/josee-legault/2012/04/15/lart-de-la-division/

    • J’ai participé à beaucoup de manifs, et j’ai vu beaucoup d’interventions policières. Il y en a des astucieuses, des prudentes, des agressives, des légitimes, de toutes les sortes. Mais jamais dans ma vie je n’ai vu une intervention aussi irresponsable, aussi dangereuse et aussi injustifiée. En plein St-Catherine, sans aucun avertissement, sans qu’aucune violence ne soit signalée, sans qu’aucun appel ne soit lancé visant à déclarer la manif illégale, ils ont chargé, d’un seul coup, tous ensemble. Ils ont chargé avec grenades, gaz, matraques. Les gens ont paniqué, ils voulaient fuir par les rues transversales, mais ils étaient là et ils chargeaient encore, avec d’autre grenades et d’autres gaz. Rue après rue, nous étions pris en souricière par des murs de policiers. Il a fallu fuir par une ruelle, en courant, les poumons et les yeux brûlés par les gaz.

      Ils affirment maintenant que la manif a dégénéré en émeute… Ce mensonge est pire qu’un coup de matraque. Trois vitre brisées par un gars que toute la foule a essayé de contenir et d’empêcher de nuire. Voilà ce qui est arrivé. Et ils nous ont chargé, une foule de 10,000 personnes. La société dans laquelle on vit me fait peur. Le peu d’illusions que j’avais se brisent.

    • et oui M Lagacé….Vous avez compris vous……Mais les étudiants et tous les défenseurs de gauche au Québec n,ont rien compris de cela….Lorsqu’ils comprendront il sera trop tard……..Le Gouvernement Charest sera réélu et majoritaire à part ça…..
      Vous êtes brillant peut-être devriez-vous essayez de faire comprendre celà à la gauche Québécoise qui se fait mener en bateau en ce moment……Pauvre nous .
      je fait le même constat que vous …je regarde les images et c’est éloquent…..d,ailleurs beaucoup de mon entourage commence à parler de voter pour Charest……..

    • Quel sont les faits?
      Y-a-t-il vraiment insurrection?
      – Une personne a fait des menaces à deux ministres. Une personne ayant des problèmes de santé et faisant référence à la crise des frais de scolarité semble-t-il. Des bidons d’essence ont été retrouvés près des résidences des deux ministres. Le coupable est-il un agent des forces du mal de la CLASSE ou un simple déséquilibré?
      – Il y a eut du saccage dans des bureaux d’un ministre et voie de faits sur un policier. Un suspect du nom de Félix Généreux-Marotte, fils de l’activiste Hans Marotte, est arrêté. Le jeune a l’instinct de contestation dans le sang. Mais est-ce un agent de la CLASSE?
      – Vandalisme dans deux bureaux de députés. Des fenêtres ont été fracassées avec des bouteilles, ce qui permet au gouvernement de laisser croire qu’il s’agit d’attentats aux cocktails Molotov. Cependant, aucun incendie ne s’est déclenché. Il y a aussi eut des beaux carrés rouges de peinturés dans les vitrines. Aucun témoin. Encore des terroristes de la CLASSE?
      – Vendredi dernier, des manifestants masqués fracasse des portes du palais des congrès, lancent des cailloux sur l’autoroute, vandalise des automobile. Les porte-paroles de la police sont unanimes, ce ne sont pas des étudiants mais des casseurs.
      - Ce soir, les manifestations s’éternisent. La casse devient de plus en plus présente, celle des casseurs. Encore là les forces de l’ordre l’affirment, ce sont des casseurs.
      Les actes de terrorismes organisés, lorsqu’ils ne sont pas revendiqués, sont « terroristement parlant » inutiles. Quand ils ne sont pas revendiqués, ces actes servent à d’autres causes…
      On ne cesse de voir la ministre et le premier-ministre pleurer sur le drame qui s’acharne sur la nation et le peuple québécois. Charest le fait l’air piteux, la main sur le cœur. C’est trop théâtral, je ne marche pas. Même Guy A Lepage est meilleur comédien. Comment est-il possible qu’un électorat croyant majoritairement son gouvernement corrompu peut-il croire ce même gouvernement lorsqu’il prétend défendre la morale?
      J’insiste, il n’y a pas d’insurrection. Il y c’est évident, a un peu de brasse camarades. Je dirais même très peu. Il suffit d’observer et d’analyser les faits en tenant compte de leurs importances relatives pour se rendre compte de l’ampleur de l’enflure médiatique pilotée par le gouvernement. Il y a eut plus de cent manifestations, des dizaines de milliers de manifestants. Tout ca orchestré à la lettre par les dirigeants des associations étudiantes, vraiment? Les trois Publicos Enemigos ne sont que de jeunes adultes pas des vieux renards du KGB. Ce ne sont pas des professionnels du contrôle des masses formés en secret dans un Iceberg creux caché près du Groenland. Les pros, les gens expérimentés et outillés sont ailleurs et ce ne sont pas non plus des despotes assoiffés d’argent et de pouvoir. Il ne faut pas exagérer dans l’autre sens non plus. Ce sont des politiciens blessés par quelques scandales. Des bêtes blessées et en soif de crédibilité mais transformées en mangeurs de citoyens récalcitrants.
      Il est vraisemblable, mais non prouvé, qu’un remaniement du financement des universités soit nécessaire. J’insiste sur le fait que ce n’est pas prouvé. Je demande au gouvernement de prouver ce qu’il avance. Qu’il prouve l’existence du problème, sa gravité, la validité et la nécessité de la solution qu’il propose. S’il a raison, il a raison et allons-y selon sa suggestion.
      Il est possible que le dégel des frais de scolarité puisse faire obstacle à l’accessibilité. C’est possible et prouvé en partie, mais rien ne prouve qu’il n’existe pas des façons de faire qui pourraient atténuer ces dommages. Rien ne prouve qu’un dégel étalé sur une plus longue période de temps ne permette pas de diminuer les dommages collatéraux. Je demande aux étudiants de présenter publiquement leurs suggestions s’ils en ont. S’ils n’ont rien à proposer, ils perdent leur temps.
      Pierre Savard

    • Il ne faut pas oublier qu’on paie beaucoup en impôts à cause de la corruption.

      D’après moi, les étudiants ne peuvent pas parler à la ministre par ce qu’ils n’ont pas achetés de tables à 10 000$ lors d’un de ses soupers.

    • Comme c’est parti là, à supposer que le gouvernement parvienne à imposer ses hausses de frais de scolarité, les coûts directs et indirects de la grève étudiante dépassent AU MOINS les sommes supplémentaires que le gouvernement pouvait espérer récolter pendant la première année de hausse.

      Quel gâchis!

      S’il y a quelqu’un au volant, ce n’est certes pas un homme d’état.

      Carl Brabant
      Montréal

    • Dommage que ce ne sont pas les libéraux et Jean Charest qui vont payer pour la casse, les heures supplémentaires the la police, les heures supplémentaires des profs quand les cours vont recommencer, etc…

      Ça me semble être leur juste part de ce conflit.

    • Merci M. Lagacé. Merci d’avoir les couilles de dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.

    • …………..Oui…
      Il s’agit d’une lutte, d’un combat, d’une guerre ! La CLASSE, et c’est essentiellement ce qui la distingue des autres associations étudiantes, le sait depuis le début et le gouvernement aussi.

      Il n’est pas question et n’a jamais été question de bonne foi dans cette histoire. Ils ont fait exactement la même chose, je le répète, EXACTEMENT la même chose lors de la crise d’Oka: ligne dure, suivi de fausse prétention à négocier, suivi de prétextes pour quitter la table de négociation et capitalisation de l’opinion publique dans l’escalade de violence qui s’en ait suivi pour littéralement, je répète, LITTÉRALEMENT mater l’ennemi.

      En fait, l’histoire au grand complet des peuples autochtone au Québec ressemble à ça. Je ne le mentionne pas parce que j’en suis ou m’en indigne particulièrement, je l’évoque parce que c’est le seul exemple de répression violente perpétrée par la nation canadienne française. Toutes les autres guerres, elles les a perdues de toute façon.

      Les appels de tiers pour un moratoire (Castonguay, Rocher et Cie) ont aussi compris cela. Leur proposition vise à éviter l’affrontement. Malheureusement, voilà qui est trop bonasse très peu payant électoralement.

      Alors, surprise, au Québec aussi, comme ailleurs, aujourd’hui comme hier, la force et le pouvoir sont main dans la main et la victoire reviendra au plus fort des deux opposants. Au fond, c’est très simple tout ça !

      Il ne faudra pas se surprendre, si la mobilisation demeure forte, que l’armée débarque ville. Là, c’est certain que Charest va gagner ses élections !

    • DÉSABUSEMENT

      comment voulez-vous calmez la grogne estudiantine quand le gouvernement et MÊME une bonne partie de la population dénigre cette génération en entier en refusant de l’écouter?

      Je trouve déplorable les décisions de la ministre et extrêmement regrettable de voir ce bourbier s’enliser encore plus quand notre seule volonté à nous, la nouvelle génération, est d’être entendue comme membre à part entière de la société dans laquelle nous évoluerons et de pouvoir ENFIN retourner en cours sans être humiliés.

    • BIEN SI PERSONNE NE VOIT VENIR LE GOUVERNEMENT

      Tant pis pour le monde tet tant pis pour les étudiants. Moi je suis d’accord pour donner raison aux étudiants. On donne même la gratuité scolaire. Êtes-vous content? C’est toujours la faute des gouvernements. Tout le temps. Bonne réflexion.

    • Mon opinion est que c’est juste le début de plusieurs changements à venir. C’est pas compliqué, financièremet, le gouvernement n’arrive pas et le payeur de taxes est écoeuré.

    • En voyant les images à la télévision j’avais l’goût de fondre en l’armes. Je me suis rendu compte que je n’ai aucune importance dans la société québécoise. J’ai 20 ans. On est supposé représenter le future. Le gouvernement se fiche complètement de notre génération. Je m’ouvrirais les veines si jme retenais pas. Je blâme le clown que certains ont élut et les médias (certains). Le traitement qu’on subit les étudiants est innacceptable. On s’est fait traiter d’enfant roi, d’enfant gâter, etc. En voyant le traitement qu’on réserve aux leaders étudiants je n’arrête pas de penser a leur avenir, leur réputation. Certains (Gabriel) se font crucifier sans qu’on pense a l’impact.

    • BRAVO Patrick! Excellent billet. Entièrement d’accord avec vous.

    • Je ne vis pas à montréal, mais si c’était le cas, et que ma voiture ou ma vitre se faisait casser, je saurais qui blâmer lors du prochain scrutin: jean charest.

      Renvoyer la classe ce midi était une vraie farce. line beauchamps ne veut rien savoir de discuter, elle veut de la casse partout à montréal. Si elle pouvait fournir des bulldozers aux casseurs elle le ferait.

    • Dans un article son père faisait part de ces inquiétudes mais ça tout le monde s’en fout. On préfère le comoarer s des dictateurs (Hiter et Housama Ben Laden). Moi j’suis fière qu’il me représente ça me dit que ma génération est pas si perdu que ça. Ce conflit sur les frsis de scolarité est devenue un débat de génération. Une géneration qui veut se faire entendre, qui veut qu’on l’écoute et qu’on la traite avec respect. Beaucoup on reproché aux jeunes de pas aller voter … Pour qui j’irais voter ?!? Aucun des partis ne mérite le pouvoir. Ils ne pensent pas aux futur mais seulement aux plus vieux puisque c’est la que les élections se jouent. Jean Charest et les médias se sont mis à dos une génération complète. Peut importe comment le conflit se règle certaines blessures ne guéririont jamais. Dans plusieurs décennies nous racontront à nos enfants comment une société entière a envoyé chier sa jeunesse entière. J’ai honte d’être québécoise; mon gouvernement m’a dérobé de qui m’était le plus chère : l’espoir ! Je me suis impliquée fièrement et je finirai avec le coeur brisé. Merci Charest, Line, etc …

    • Vous avez tout compris M. Lagacé. On avait vu l’incompétence, la vénalité, et là on constate le cynisme. Le pire, c’est que le bon peuple va tomber dans la trappe…

    • La juste part des étudiant,es est d’étudier. Ce sont les diplômé,es qui doivent faire leur part. Il y a toujours plus de diplômé,es que d’étudiant,es. Soit ± 3M contre 400 000 étudiant,es. Soit 239$/diplômé,es contre 1675$/étudiant,es ; soit 80$/an/diplômé,e…

      Tout ça pour 80 malheureux dollars /an/diplômé,e… parce qu’on veut charger les étudiant,es… et privatiser l’éducation comme on veut privatiser la santé, l’eau, et le reste…

      Mais ça ne marchera pa ! Les Québécois,es vont vite comprendre le mauvais calcul de Jean Charest. On ne provoque pas la tempête sans devoir ensuite ramasser les débris.

    • Il est normal que bien des gens ne voit pas les câbles. Pour voir les câbles il faut y avoir une capacité de critiquer, nuancé les choses. Bien entendu, nos institutions, nous gavent (avec les médias) de propagande et continue à infantilisé la population. Le paternalisme gras, la peur de perdre le confort, font que des régimes tombes dans l’exagération et parfois dans l’autoritarisme. Nous sommes depuis des siècles, dans une société Étatique (disons environ 5000 ans) constamment nourris par l’idée que nous sommes incapable de nous dirigés nous mêmes. Tellement incapable que nous pensons impossible l’idée qu’un société étatique puissent exister sans dirigeants/leaders/représentants. Une démocratie n’existera pas temps et aussi longtemps que ses gens existerons. Avec l’existence de ceux-ci, bien des problèmes apparaissent (corruption, monopole de la violence, abus, mensonge, violation des droits fondamentaux etc. ) Le seul moyen est de nous libérer de ses sociétés hétéronome (je fais référence à Castoriadis) est de ce donné le pouvoir qui est possible avec nos technologies. Seulement en rendant la société comme étant autonome (selon les termes encore une fois de Cornelius Castoriadis), les câbles disparaitront. Pour le moment, comme partout ou presque dans le temps et l’histoire, le changement doit partir des gens éduqués qui paradoxalement se battent pour les aveuglés et les moins nantis de la sphère noologique. Bref, les carré rouge se battent pour ceux qui sont contre eux tout autant qu’ils se battent pour eux même. Charest fait bien entendu dans la politique digne des monarques du passés qui ont conduit l’Homme à ses plus bas instinct. Il agit ainsi parce que le pouvoir qu’il a, l’a rendu esclave de celui ci. Malgré tous les médias aideront Charest, parce que le pouvoir, qu’ils soient politique ou monétaire dans les sociétés hétérogènes, ne se partage pas et s’entre défend. L’avenir du peuple Québécois est dans la souveraineté de sont pays ainsi que dans l’autonomie, l’égalité et la solidarité.

      Un diplômé d’anthropologie spécialisé d’archéologie et féru d’histoire.

    • La qestion est la suivant: Était-ce planifié? Est-ce que le gouvernement voulait que tout cela se produise pour avoir une chance de remporter ses prochaines élections?
      Je crois en une telle conspiration. Semer la chaos dans les villes, gâcher l’avenir des jeunes, mettre en colère la population entière, son toutes des choses que notre gouvernement serait prêt à faire pour préserver ses intérets personnels mafieux pendant cinq ans de plus…

      Mettre la population contre elle-même, quelle belle façon d’assurer son règne.

    • Pendant que les québécois ont les yeux tournés sur les manifestations étudiantes, ils ne pensent pas au Plan Nord. C’est grave. J’ai vraiment hâte aux élections!

    • Est-ce la fatigue ou un fond gauchisto-péquiste?

      Je vous rappelle que notre gouvernement, DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU, est la SEULE des parties en présence qui a fait jusqu’à maintenant des compromis et invité les autres parties à la table. Les autres parties EXIGENT TOUT mais ne bougent pas d’un poil!!! Crois ou meurs…

      Vous faites la liste des malheureux reculs passés du gouvernement québécois en insinuant en filigrane qu’il fut beaucoup trop conciliant à l’époque et du même souffle, vous voudriez qu’il répète les mêmes erreurs… Faudrait savoir Monsieur Lagaçé.

      Depuis le temps que l’on veut des politiciens qui “se tiennent debout” et qui abandonnent la langue de bois, maintenant qu’on en a, faudrait les museler et les envoyer négocier avec des VANDALES (je vous souligne que la seule partie qui saccage et qui détruit les biens publics sans dénoncer ces l’attitude totalement inacceptable de SES mebres, c’est celle des étudiants!!!) pieds et poings liés… Pas fortiche votre affaire.

      Que feriez-vous à la place du gouvernement Monsieur Lagaçé? Négocier avec des criminels qui pillent et dévastent tout si on ne leur donne pas totalement et entièrement satisfaction? Et aussitôt ouvrir la porte au même genre de comportement des autres groupes de pression et syndicats comme semble le vouloir le Parti québécois avec leur bout de chiffon rouge?

      Aussi bien leur donner immédiatement les clés du coffre de la province et leur demander de se servir joyeusement et sans retenue.

      Je trouve personnellement l’attitude de NOTRE gouvernement RESPONSABLE compte tenu des circonstances et je l’appuie à 110%. Le Québec n’est pas l’Alberta avec ses richesses et son abondance et TOUS doivent faire leur part. Nous payons déjà 87% des frais de scolarité de nos étudiants et au lieu de nous REMERCIER de cette générosité, ils NOUS ravagent. Et les profs et les écoles secondaires qui entrent dans la danse… À quand les CPE?

      Donne à manger à un cochon et il viendra …vous connaissez la suite hein?

      Ah…il est beau le Québec gauchiste…

    • La meilleure analyse de ce conflit à date!

      Merci M. Lagacé de dire si lucidement les choses.

    • Voilà…
      Tout le reste, malheureusement, est un faux-débat créé de toute pièce…
      Rencontrer les étudiants, ça aurait dû être fait il y a très longtemps….
      Notre Gouvernement vise le conflit pour des fins électorales…

      On en est là de nos jours…

      Je réalise encore que j’ai peu d’échanges avec mon entourage à propos du fond…
      Le Gouvernement amène le débat ailleurs..en périphérie…au risque de troubles…en s’en lavant les mains…

      Il joue au jeu de l’élection sur le dos de tous…

      Irresponsable..
      Depuis le début de cette crise..

    • Les étudiant n’ont qu’a voter en masse (pour une fois) contre Charest à la prochaine élection.

      D’ici là, leurs petites crises quotidiennes dans les rue et le Métro de Montréal ne donneront rien de bon sauf augmenter la popularité de Jean Charest.

    • Patrick – Je suis en désaccord avec vous
      Je ne suis pas, comme la plupart des Québécois un grand fan du gouvernment Charest.

      Cependant, les étudiants de leur côté, sont en train de démonter que plutôt que de devenir des citoyens à part entière de “la Cité” seront eux aussi des “téteux” de l’État.

      Le problème de la hausse est que les gouvernements précédents (dont le PQ)
      ont encouragé le gel et aucun n’a eu le courage de changer les choses.

      Petit Québec. Il serait temps que les étudiants comprennent que la récréation est finie et de cesser de se comporter comme des queteux.

    • Salut

      60 % des étudiants universitaires suivent leurs cours pour ton information…

      La C(L)ASSE et leurs suiveurs NE représentent PAS la majorité des étudiants universitaires.

      En quoi une augmentation des frais universitaires compensée par les Prêts et Bourses justifie-t-elle les actes criminels commis par la C(L)ASSE et ses suiveurs? Dans une démocratie on change de gouvernement au moyen d’élections pas avec des émeutes.

      Tu écris cette remarque méprisante: «le bon peuple effrayé se tourne vers qui ?»

      Les CITOYENS incluant les 60 % d’étudiants universitaires qui suivent quand même leurs cours n’est pas effrayé comme tu le crois. Les citoyens veulent quelque chose de tout à fait normal: la paix et l’ordre, des exigences minimales dans un pays civilisé.

      Personne d’effrayé par les petits bandits. Les voyous à carré rouge ne font peur à personne Patrick Lagacé. Soit sûr de ça. Pis passe le message à tes copains…

      Tu demandes: «Qui dirige l’État ?» À ton avis est-ce normal que ce soit le gouvernement élu ou cela devrait-il être les émeutiers? Qui a été élu chef du gouvernement à ton avis? Gabriel Machin-Chose? Qu’en penses-tu?

      Il N’y a PAS de complot pré-électoral comme tu l’affirmes sans preuve.

      Tu écris: «Les ficelles sont grosses comme des câbles à bateau. Certains les voient…» UN COMPLOT!

      Tu as des visions Patrick. Tu hallucines Patrick. Pas besoins de prendre des stupéfiants pour cela. Il suffit, comme toi, d’avoir l’esprit suffisamment tordu. Plus poliment ça s’appelle des biais cognitifs…

      Tout le monde connais tes partis pris depuis longtemps. Ai-je besoin de te rafraîchir la mémoire ou ça te reviens spontanément?

      Et puis te rends-tu compte de ta chance Patrick? Tu peux dire n’importe quoi et t’es payé pour ça. Même que tu as ta permanence syndicale Patrick. Indélogeable. Pas congédiable.

      T’es invulnérable Patrick. Pas vrai?

      Se croire invulnérable et tout se permettre c’est l’illusion des jeunes. Ça permet entre autre d’être de mauvaise foi en toute candeur et de “légitimer” le fanatisme. La maturité c’est de savoir qu’on ne l’est pas. Un jour Gabriel Machin-Chose va peut-être maturer et cesser de croire à son invulnérabilité.

      Dans ton cas Patrick, j’en doute…


      Claude LaFrenière
      Qc city, Canada

    • Le pire dans ce dossier est la manipulation de l’opposition. Lorsque Mme Maroi est intervenu en Santé, elle a foutu le bordelle en mettant à la retraite des milliers d’infirmières qui a fallu réengager. A l’éducation ca été la même chose, maintenant elle ne sait plus quoi dire d’un jour a l’autre, elle est toujours en contradiction, une chance que la ministre de la santé a une ligne de pensée qui est sensé et qui est rationnelle. Bravo mme Beauchamp.

    • Je m`explique mal comment la population même en tennant compte des perturbations peuvent encore appuyer ce gouvernement. Votre portrait sommaire de leur mauvaise gestion me semble suffisant pour comprendre que la hausse imposée aux étudiants n`a fait l`objet d`aucune réflexion au préalable et comme toujours le PLQ a dû apporter des allègements à sa position et donc réfléchir apres coup . L`idée de base c`est que comme tous les bons petits moutons québecois,les étudiants vont accepter et oublier. Mais oups ! Les étudiants se tiennent debout et ont une colonne !

      Personne ne parle des recteurs qui pendant ce temps s`en vont dans le sud se payer une session de travail personne ! Pourtant il est là le noeud du problême,une gestion alléatoire des fonds scolaires pendant que d`un autre coté on impose la facture à d`autres générations.

      On leur impute tous les maux du monde en plus !

      Il y a dans ce conflit quelque chose de plus gros que tout le monde préfere ignorer .Celui d`une génération qu`on préfere museler pendant qu`une autre se tient silencieuse dans le confort du pouvoir qu`elle détient. Il m`apparait clair que le gouvernement et sa gestion ,que l`opposition et son appui mievre et bigaré et que les biens pensants bacheliers de ce monde ne veulent pas bousculer les standards établis de peur de perdre leurs acquis pour lesquels on demande aux jeunes de payer. C`est ca le fond de la vérité.

      Quelqu`un peut il m`expliquer ce qui est passé par la tête de la ministre de poser un tel geste hier ? On sait tous que le grabuge est causé par un groupe d`extrémistes facilement détectables dans une foule et que les étudiants ne sont pas responsables de ce qui se passe. Mais elle ,elle utilise ce prétexte pour se retirer d`une négociation que visiblement elle ne voulait pas voir aboutir. Elle a de son propre aveux été a cette table une heure sur 40 . Une heure ! Ca démontre le sérieux de la dame à regler le plus grand conflit que le Québec à connu dans les années 2000.

      Oui ca a assez duré. C`est la phrase clé ! Le conflit a assez duré,le PLQ a assez duré et la boulechitte de propagande aussi.

      J`entendais ces grands experts se cacher derriere une élection qui approche pour nier la nécéssité d`apporter des changements immédiats au noeud du problême et je trouve pathétiquesceux qui veulent enlever aux étudiants les mêmes conditions dont ils on jouit tant au niveau du droit de manifester que du droit à l`éducation.

      On en parle pas du 75 % hein ? On en parle pas des crosses libérales hein ? On en parle pas de notre confort indifférent hein ? On en parle surtout pas du silence de Charest hein ? Les voyages des recteurs ?

      Bien hâte de voir comment la ministre va réparer ce gâchi. Comment elle va réunir les deux partis,comment elle peut prétendre être de bonne foi.

    • Moi furieux je le suis devenu quand j’ai appris que Madame Beauchamp avait exclu les étudiants de la CLASSE des négociations. Tellement furieux que malgré (ou à cause de) mes 59 ans je me suis rendu place Émilie-Gamelin à 20h30 pour démontrer ma colère à ce gouvernement pourri, corrompu, manipulateur, menteur et crosseur et j’ai marché pacifiquement avec les étudiants jusqu’à 22h15 où sans crier gare j’ai vu de nos enfants, de nos petits enfants se faire tabasser, isolément, par des policiers groupés.
      JE N’AI JAMAIS ENTENDU LA “DÉCLARATION ILLÉGALE” DE CETTE MANIFESTATION PAR LES POLICIERS. Beaucoup de journalistes de RDI, présents sur place, n’avaient pas entendu, eux non plus, cette déclaration d’après ce que j’ai entendu à mon retour.

      Monsieur Lagacé vous parlez de LIGNE DURE DE CE GOUVERNEMENT FACE AUX ÉTUDIANTS et vous avez tout à fait raison et je crois que vous devriez aussi rajouter …AVEC LA COMPLICITÉ DE LA POLICE (bien sûr que moi je ne peux pas le prouver mais ça sent la provocation policière à plein nez, sans mentionner l’intimidation évidente du gouvernement face à notre jeunesse). Et tout comme Christian Bégin, inquiet pour son fils Théophile, à Tout le monde en parle dimanche dernier, je suis inquiet moi aussi de ce que nos enfants, nos petits enfants sont en train d’apprendre de la démocratie, de la politique, de leur place dans ce qu’est devenu le Québec, de la conscience sociale et de la solidarité.

      Monsieur Lagacé la prochaine fois que vous serez furieux face à ce gouvernement ne restez pas devant votre TV, amenez amis et famille et venez entonner pacifiquement avec nous ce que nous avons fredonné en choeur hier soir: “AVEC NOUS DANS LA RUE, AVEC NOUS DANS LA RUE…)
      Un nouvel indigné
      R. Boisvert

    • Je trouve que ce gouvernement en fin de mandat pratique la politique de la terre brulée.
      Avec son plan nord, il se dépêche de spolier nos ressources naturelles au plus offrant (souvent pour lui même). L’ile Anticosti en est l’exemple le plus probant.
      Il s’assure de laisser la dette la plus énorme que le Québec ait connu.
      Et maintenant, il s’assure de laisser le climat social le plus pourris possible au prochain gouvernement.
      Bref, de son mandat de 9 ans, sa seul réussite sera d’avoir le parti politique dont les finances sont les plus en santé de l’histoire du Québec.
      Ha oui, dernier point, il aura réussi a faire en sorte qu’en 2 mois de conflit avec les ÉTUDIANTS, les policiers auront “battu” des records de surtemps et les jeunes Québécois, des records de dossiers criminel devant la justice.
      Beau bilan de session.

    • M.Lagacé, sortez de vôtre trou d’où vous vous êtes térré avec vôtre vue unidirectionnel anti-Charest. Les gens ”civilisé” sont pas à ensencer les libéraux, ils protègent seulement nôtre système, vous savez ce système où des milliers de gens sont mort le printemps(arabe) dernier pour avoir le un cinquantième de ce que nous avons ici.

      Écoutez le message de la CLASSE, allez voir leur amis de L’UNION COMMUNE LIBERTAIRE(UCL) donc la classe fait parti, allez lire leur site internet et venez me dire que c’est un combat de 0,89$ par jour avant les déductions fiscale, le combat.

    • Je fais parti de ceux qui sont en accord avec la hausse, mais jamais je ne pourrais voter pour un parti aussi crasse que celui-là! Et j’ai pas besoin de colomniste pour me le rappeler!

    • pauvre petit si le gouvernement cede au chantage pourquoi les autres groupes qui vont suivre ils ne feront pas le même ? les peudoetudiants copient les etudiants Français qui ont fait les mêmes
      actions . Copie cats …Blocage des routes e.t.c
      Vera Leroy

    • Ça sent effectivement la crotte fermentée d’un chien très malade.

    • Que les étudiants soit fautifs ou pas, que le montant total des augmentation soit minime ou pas pour certain, le gouvernement doit cesser d’agir en maitresse d’école primaire.

      Négocier avec toutes les parties. Mettez fin à cette folie furieuse don la responsabilité relève de l’insouciance de la ministre. On ne peut qu’y voir, en effet, qu’un cacul politique de bas étage.

      Mme la ministre, vus attendez quoi? Vous en etes rendus a matraquer nos enfants pour une poigné de votes?

      Attendez-vous la mort de l’un de nos enfants avant de commencer a agir de façon responsable?

      Lorsque vous aurez les main taché d sang, vous aurez bonne mine et vous passerez à l’histoire avec le titre que l’on réserve a ceux qui commette de gestes stupides qui entraine la mort.

      Vous pensez pas que votre farce électorale a assez durée?

      C.St-Jean

    • Les étudiants ne sont pas les seuls à en faire les frais. Tous les travailleurs du centre-ville le paient aussi. En fait, ce sont tous les payeurs d’impôts qui devront passer à la caisse dans cette pathétique histoire. La casse, ce n’est pas gratis. L’annulation de la session non plus.

      Je ne suis pas si certaine que ça que Charest ait l’appui entier de la population dans la gestion de ce dossier. Je suis de celle qui pense que les frais de scolarité doivent être augmenté, parce que je suis de celle qui en a marre de payer pour tout, pour tout le monde. Cependant, le gouvernement libéral gère cette crise comme des amateurs. Plutôt avec un paternalisme absolument inqualifiable. Le ministre des finances a mon appui pour augmenter les frais de scolarité, mais Charest et Beauchamp ne l’ont certainement pas dans leur gestion. Ils sont d’une incompétence crasse. La guerre de sémantique de la semaine dernière a été la cerise sur le sundae. Ils ne sont aucunement en train d’avoir mon vote, bien au contraire.

      Quant aux étudiants, ils doivent bien sentir qu’ils s’en vont lentement, mais sûrement vers un cul-de-sac. De quoi attiser les esprits.

    • Il est 6h30 et je lis votre tirade partisane à tête reposée. Et je me désole d’une aussi mauvaise foi… de votre part!
      Je dirais même que vous êtes un peu “chien”! :-)

    • Evidemment Monsieur Lagacé, on est tous des épais aveugles apeurés. Une chance que vous êtes là pour nous l’expliquer et nous ramener dans le droit chemin.

      Je suis pour la hausse des frais de scolarité, je felicite la ministre de se tenir debout devant une minorité étudiante organisé qui tente d’exiger en baffouant carrement la seule démocratie au Quebec celle d’un gouvernement élu.

      J’étais aussi pour le gel de mon salaire en votant contre la greve aux dernieres négociations moi syndiqué de la fonction publique en éducation. En passant ce dit syndicat qui s’affiche ouvertement aupres des étudiants supposement en mon nom avec mes cotisations et cela sans jamais avoir consulté ses membres pour savoir notre position sur la question… Ca peut bien marcher avec des pancartes pour la démocratie quand on bafoue carrement celle de ses propres membres.

      D’avoir ce principe ne fait pas de moi une militante libérale qui cautionne la corruption et qui me rende aveugle aux malveillances du gouvernement présent. Ce n’est pas la peur Monsieur Lagacé qui me fait appuyer Monsieur Charest dans la situation présente c’est du discernement, ce qui manque a pas mal de gens ces derniers temps.

    • Et on fait quoi M Lagacé ? On leur donne ce qu’ils veulent, et si notre bon ami a tous , Gabriel Nadeau-LanguedeBois décide que , « nous, on rentre pas , on veut la gratuité » , on fait quoi alors?
      Bien sur le présent gouvernement est pourri, et Charest est une « Insérer ici vote insulte préféré » , mais ce qu’on fait est d’attendre les élections , sinon c’est l’anarchie, c’est ca que vous voulez? Pas moi. On assiste présentement à un combat de coq , et c’est le gouvernement qui doit gagner , toujours …
      Et, je le répète, on attend sagement les élections
      Vous souvenez-vous du saccage de la Bais James, et de la solution du PQ a l’époque. Regardez ou ca nous as mené…
      Un des arguments les plus fort des étudiants est de dire , « Jamais dans l’histoire du Québec une session n’as été annulé » Et bien je veux que dans le futur , les étudiants se disent , te souviens tu de 2012?
      Bien sur , je trouve la hausse exagérée , et elle devrait être étalé sur une beaucoup plus longue période , mais Gabriel vas refuser de toute façon .

    • Partiellement d’accord avec vous M. Lagacé, mais il faut reconnaitre que ce n’est pas d’aujourd’hui que ce dossier est sur la table. En 2005, le gouvernement a reculer et à cause de ce recul les associations étudiantes ont radicalisé leurs demandes croyant qu’elles pouvait en recevoir encore plus de la société québécoise. La CLASSE principalement qui demande rien de moins que la gratuité totale et l’abandon des frais universitaires.

      On a beau dire qu’il faut négocier, mais avec qui ? Gabriel Nadeau Dubois dit lui même qu’il n’est qu’un porte parole et qu’il ne fait que promouvoir ce que les associations étudiantes lui demandent. La CLASSE n’acceptera rien de moins que la gratuité. Aucune négociation possible.
      Si le gouvernement cède cette fois ci, que sera les demandes futures ? Le gouvernement Charest a bien des choses à se reprocher, mais même si je ne suis pas libéral, je me dois de l’appuyer dans une démarche ferme.

      Le problème doit être régler là, pas l’année prochaine ni dans 2 ans. C’est là qu’il faut responsabiliser les associations étudiantes et c’est à eux de faire des concessions sur leur demandes irrationnelles. N’oubliez pas que l’on a pas seulement l’éducation à s’occuper, nos vieux dans les CHSLD sont lavés 1 fois par 2 semaines dans certains cas, il mangent mal, sont isolés et n’ont pas la santé pour améliorer leur sort par eux même contrairement aux étudiants qui eux sont en santé, peuvent travailler et ont tout l’avenir devant eux.

      Si le gouvernement devait réussir à trouver des sous à quelque part, c’est en santé que je le l’injecterait et pas dans la gratuité scolaire. Un moment donner, il faut y aller au plus pressant.

      La CLASSE n’a pas la classe pour négocier er leurs représentants ne veulent faire aucune concession, comment négocier dans de telles conditions ?

    • Mon chien fait fait dire de ne pas insulter les chiens en comparant Charest à l’un d’entre eux.

    • J’ai entendu samedi dernier une discussion sur ce sujet à la radio de Radio-Canada, on se demandait quand il serait stratégique por le parti libéral de déclencher des élections. La discussion donnait à penser que gouvernement compterait sur le manque d’information et/ou sur la mêmoire courte des Québécois pour choisir le moment propice. Je trouvais ça un peu insultant pour nous, mais j’en arrive à la triste conclusion que c’est sans doute vrai, à voir le peu de réaction que nous avons, collectivement, au matraquage de notre jeunesse dans la rue.

    • Et pendant ce temps, “Ce n’est pas mon rôle de faire un appel au calme” -Gabriel Nadeau Dubois
      Me semble que donner l’impression d’être civilisé et vouloir négocier aiderait leur cause, non?

      Je trouve que l’idée de trêve pendant les négos était bonne. La CLASSE donne l’impression de courir après le trouble.
      Pas fort.

      B Plante

    • Hausse des droits de scolarité = hausse d’impôt. Qui paie la note: tout les parents qui à cause de leur “richesse” doivent contribuer aux études de leurs progénitures. Entendons-nous, les vrais riches de la société n’auront aucun problèmes à absorber la hausse.

      Il en est tout autre pour la classe moyenne (probablement 90% de la population). Si vous soutenez financièrement votre enfant dans ses études post secondaire, c’est vous qui aller payer la note.

      Je suis certains que si le gouvernement Charest annonçait une hausse d’impôt, tout le monde serait dans la rue. Une hausse des frais de scolarité est une hausse d’impôt déguisée…C’est nous tout qui allons payer la note.

    • “Gagne la foule” disait le chef des esclaves combattant dans le film Gladiateur. C’est exactement ce que le gouvernement est en train de faire. Il crée et maintient artificiellement cette crise. Elle est payant pour lui car elle lui sert à gagner l’opinion publique à des fins électorales. Il utilise les étudiants d’une façon pernicieuse depuis le début. Même dans cela ce gouvernement est corrompu.

    • Je n’aime pas le gouvernement Charest, mais je l’appui dans ce dossier spécifique. Je ne crois pas que la hausse demandée soit exagérée, puisque même une fois appliquée, les frais de scolarité du Québec seront encore parmi les plus bas au Canada. On est loin des tarifs US! Je proposerais une modulation en fonction du cours toutefois. Plus cher pour les étudiants en médecine, moins cher pour les étudiants en science humaine et en art.

    • Wag the do:, pendant ce temps là, les grands titres ne parlent plus de la corruption, qui demeure le problème numéro 1 de ce gouvernement. Savante diversion.

    • Ouais… le ”bon peuple effrayé”. Il s’agit plutôt du bon peuple de ”boomers” effrayé, qui réalise soudainement qu’il a dépassé les bornes avec ses enfants, obnubilé qu’il fut par sa quête d’un individualisme souverain.

      Malheureusement pour lui, le Culte du Moi, poussé à l’extrême au Québec, et ce, le plus souvent sur le dos de ses enfants, eh bien, c’est terminé. Puisque pour cette nouvelle génération, l’irresponsabilité sociétale, à laquelle se greffe allégrement la corruption au grand jour, demeurent totalement inacceptables.

      Vous auriez dû le réaliser beaucoup plus tôt, chers boomers. Mais bon, ce qui importait, c’était de les gratifier d’une clé autour du cou, n’est-ce pas ? De manière à concrétiser votre petit ”Salut à l’individuel” .

      Me, myself, and I…
      L’heure est venue de rendre des comptes.

      La loi du retour, vous connaissez ?

      Gordon Sawyer

    • Line la pas fine

    • On a les gouvernements qu’on mérite. Pendant son premier mandat débuté en 2003, le gouvernement Charest a été décrit comme le pire gouvernement de l’histoire du Canada. Les Québécois l’ont quand même réélu les doigts dans le nez, par la petite porte en 2007 puis par la grande, en 2008, et si ça se trouve, ils pourraient bien le réélire comme de rien. Eux, ils ont oublié tout ça, comme ils ont oublié tous ces baillons à répétition à l’Assemblée Nationale, mais pas Charest. Il connaît son monde. Des ‘petits cadeaux’ fumants, il n’a pas fini d’en laisser derrière lui, avec ou sans amarres. Et le temps venu, il va nous refaire le coup du miroir aux alouettes, saupoudré peut-être d’un peu d’yvette recyclée, et vogue la galère.

      Je sais, tout ça ne règle pas l’urgence du moment, mais quand on ne sait pas d’où l’on vient, on ne sait pas où l’on va. Ce qui se passe présentement n’est pas un événement isolé. Il fait partie d’une continuité qui remonte au 14 avril 2003.

    • Le Québec va devenir un gros Dollarama, tout à 7$. Les garderies, le CEGEP, l’Univeristé…Quels partis osera augmenter ne serait-ce que d’un sous les frais de scolarité par la suite ?

    • La violence demeurera toujours la force des faibles. Lorsque la police dit connaître ces fauteurs de troubles; qu’attendent-ils pour agir? Et à vous les casseurs, quand cesserez-vous de vous cacher derrière les étudiants-citoyens de bonne volonté! Vous, mde. Beauchamp, comment expliquerez-vous à vos enfants ce soulèvement étudiant! Vous, Monsieur J-J Charest, ancien chef conservateur, ancien ministre de la Jeunesse et hélas 1er ministre de ma Pro-Vince(pour le vainqueur, en latin)…on connait trop bien vos visées!… Vous avez laisser tomber la démocratie que nos jeunes et de plus en plus d’aînéEs tentent de sauver pour eux et pour l’à-venir… Aux gens se gavant du Pouvoir Tout Puissant, vous vous êtes trompeEs de Nation…C’est triste et je ne peux qu’en être indigné.

    • Non seulement John James Charest veut utiliser le conflit étudiant comme levier politique, de plus il alimente volontairement le conflit dans l’espoir de détourner l’attention des médias sur la corruption manifeste de son gouvernement. La récente perquisition chez Construction Catania devrait nous remettre en mémoire que les Catania sont aussi de généreux donateurs du PLQ. Étrange de constater que tout ce qui grenouille autour du PLQ sent si mauvais.

      http://www.fm1033.ca/actualites/-/pub/1Yi1/content/186037-construction-catania-a-verse-plus-de-150-000-dollars-au-plq?_101_INSTANCE_1Yi1_redirect=%2F

    • Les baby-boomers sont devenus pires que ceux qu’ils combattaient durant leur jeunesse.
      La rupture est démographique, elle repose sur une génération privilégiée qui, bien confortable dans sa banlieue, n’en a plus rien à cirer.
      Et pourtant, les acquis de cette génération ont été créés, en grande partie, par des révolutions sociales.
      Oui, ils sont encore pire que ceux qu’ils combattaient, pour la seule et simple raison qu’ils les ont combattus. Là où il serait de leur devoir de faire preuve d’un minimum de solidarité sociale, ils crachent sur les génrations montantes, sur l’avenir du Québec, ils continuent d’appuyer le pire gouvernement que le Québec ait connu.
      Mais bon, la télé plasma, le cinéma maison et le VUS de l’année n’y changeront rien: ils vont bientôt crever.
      Sans sombrer dans la mesquinerie, on va se contenter de s’en foutre, nous aussi.

    • Pour rester dans le sujet Canin M. Lagacé, votre chien est mort !!!!

      Ben oui, vous devriez lire la lettre de GND dans le courrier des lecteurs du journal de la Presse de ce matin…. Le chat sort du sac ! Son agenda caché est enfin mis à jour, une sorte de renaissance du FLQ ou un robin des bois moderne qui encourage la désobéissance civile et l’anarchie. Il veut carrément faire une révolution, la hausse des droits de scolarités n’était qu’un prétexte….
      Pauvres moutons qui l’ont suivi dans sa croisade dont vous et d’autres journalistes…
      Ce mouvement est ”naturellement” encouragé par le PQ et les syndicats qui ont tous leurs intérêts dans cette révolution.

      Et bien moi, en tant que citoyen qui paye ses impôts je demande aux policiers et aux gouvernements de tout faire pour anéantir ce mouvement, d’annuler la session, de donner des amendes salés aux protestataires., de multiplier les arrestations et que tout geste de violence corresponde systématiquement à un casier judiciaire.
      Tolérance zéro !

      Pour GND, Avéos n’a pas grand chose à voir avec le gouvernement provincial, tu devras étendre ton mouvement au reste du Canada…..

    • La juste part….quel ramassis de conneries. Pendant ce temps notre gouvernement très respnsable cautionne des subventions agricoles à des Banques milliardaires qui achètent des terres agricoles.

    • Cette phrase du billet me laisse pantois: “d’autres sont aveuglés par l’idéologie de la « juste part », dont les étudiants sont, mystérieusement, les seuls à faire les frais. “. Ça suffit. Vraiment, les journalistes dérapent depuis le début de cette histoire. De plus, vous semblez laisser entendre, dans les premières phrases de ce billet que la manif violente d’hier soir est provoquée par le gouvernement, il faut le faire. Et votre “bon peuple effrayé”, méprisant à souhait, me lève le cœur. Pour qui vous prenez-vous donc? Comme si les gens qui ne souhaitent pas voir leur ville prise en otage par des voyous étaient tous des matantes peureuses.

      Les seuls à faire les frais? Monsieur Lagacé, payez-vous de l’impôt, ou êtes-vous plutôt aveuglé par l’idéologie socialo-communiste? Les frais augmentent, dans les universités comme ailleurs, et chaque travailleur voit sa part augmenter, d’année en année. On demande aux parents (pas aux étudiants, soyons sérieux) de payer des frais plus élevés parce que notre cher gouvernement “péquisse” s’est mis les doigts dans le nez toutes ces années.

      Les images sensationnalistes de jeunes racailles faisant exploser des vitrines et assaillant des policiers sous l’oeil bienveillant des médias éclipse une très, très simple réalité. Si vous croyez sincèrement que cette hausse des frais imposée aux étudiants couvrira l’ensemble de l’augmentation des dépenses des universités, c’est que vous ignorez le monde extérieur, à dessein, ou par ignorance. Les coûts augmentent, il faut payer. Vos impôts vont augmenter, les frais de scolarité vont augmenter, et ce ne sera toujours pas suffisant pour couvrir toutes les augmentations de coûts.

      Les Québécois veulent toujours plus d’interventionnisme de l’État, mais n’en peuvent plus de payer autant d’impôt. Le beurre et l’argent du beurre, toujours.

      Selon ceux qui prônent un recul du gouvernement, il faudrait donc, chaque fois que l’enfant se roule par terre en criant au centre d’achat, lui acheter la bébelle désirée. NON. Il faut lui faire comprendre qu’il ne l’aura pas, et ce, spécifiquement parce qu’il a fait cette crise. Question de principe.

      Que ce gouvernement soit bon ou pas m’importe peu au fond. Par contre, je tiens à ce que l’ordre règne.

    • Je m’attends aussi à une bonne blague de John Charest pour détendre l’atmoshère

    • Bravo, il n’y a rien à ajouter.

    • Quel texte approprié, M. Lagacé. Je n’en changerais pas un mot. Félicitations

      “”"”"un gouvernement qui est en train de réussir un coup fumant : laisser pourrir une situation en espérant en recueillir les fruits. “”"”"

      et tout ça il le fait sur le dos d’une génération, les jeunes. C’est inacceptable.

      quand on constate la pourriture et la corruption que ce gouvernement a toléré partout depuis 9 ans

    • J’espère que la population ne sera pas dupe. Plusieurs témoignages démontrent que les dérapages d’hier sont l’oeuvre d’agitateurs qui ont infiltré la manifestation. Et quand je dis «agitateurs», entendez «policiers». Est-ce un ordre du gouvernement ou une initiative de la police? Il faudra faire la lumière là-dessus car il est intolérable que la ministre Beauchamp se drape derrière de beaux discours alors que tout est fait par derrière pour délégitimer le mouvement étudiant en le faisant passer pour violent.

    • “Au royaume des aveugles, les Libéraux sont rois”.

    • J’étais pour dire que je n’étais pas d’accord avec vous. Qu’en laissant trainer et s’envenimer le conflit, ça servait mal Charest avec les élections qui s’en viennent. Les gens vont se rappeler qu’il a participé à la création de cet état de siège.
      Mais finalement, c’est peut-être plus Pauline Marois qui se trouve associé avec les casseurs carrés rouges.
      En espérant que les gens vont se rappeler qui cause vraiment le problème: le gouvernment qui veut faire ce qu’il veut et les jeunes qui ont toujours eu tout ce qu’ils veulent.

    • “Les ficelles sont grosses comme des câbles à bateau. Certains les voient, d’autres sont aveuglés par l’idéologie de la « juste part », dont les étudiants sont, mystérieusement, les seuls à faire les frais.”
      Monsieur Lagacé, ça fait bien des années que les payeurs d’impôts et de taxes les font les frais, et ils continuent de le faire. Je ne déplore rien, c’est un fait. Il est faux de dire que les étudiants sont les seuls à faire les frais; ils payent même la minorité des dépenses.
      Je n’aime vraiment pas les libéraux, mais je suis certain que, comme moi, la majorité de la population approuve la fermeté envers les excités casseurs (les CASSEURS, pas les étudiants!), et n’admet pas qu’on négogie sous la menace et la violence. La ministre Beauchamp leur a offert une opportunité de négo en échange d’une trêve dans les manifs et la casse, et leurs opposants (la CLASSE) n’ont pas respecté ce qui était la plus élémentaire des concessions: ne pas faire de trouble pendant les discussions. Elle a bien fait d’annuler les négos: c’est la FAUTE aux casseurs, pas au gouvernement!

    • Avec le pouvoir que vous avez, continuer à le dénoncer, c’est au moins ça.¸

    • Le co-porte-parole, Gabriel Dubois-Nadeau, répète que la CLASSE se dissocie de ces événements. Il refuse toutefois de lancer un appel au calme. Mais que la CLASSE arrête de relayer sur son site internet des manifestations qu’elle n’organise pas. En ne faisant rien, elle se rend couple de complicité de méfait public, c’est aussi simple que ça. Si GDN veut se dissocier, qu’il modifie le site internet. De toute façon avec les réseaux sociaux, il sera toujours possible aux étudiants d’échanger de l’information sur leurs actions! Mais au moins, GDN prendra un peu de crédibilité auprès du gouvernement.

      Il faut que ça cesse, il en coûte beaucoup trop cher en ce moment: baisse de l’activité économique, réclamations aux assureurs, temps supplémentaires des forces de l’ordre, etc et ça c’est collectivement que nous payons pour que les étudiants gardent leur nombril sec!
      Si jeunesse savait….le problème tourne en rond comme tu le mentionnes Patrick dans ton titre!

      Après 11 semaines de méfaits, je crois que le gouvernement gagnerait plus à maintenir le gel et les étudiants n’auront plus le choix que d’arrêter leurs manifestations. Les travailleurs commencent à être fatigués. De toute façon, c’est certain que les frais de scolarité seront augmentés dans les années futures, si les prix de mon litre de lait, mon pain, mes vêtements,…augmentent, alors on parle d’inflation un concept que les étudiants devraient connaître s’ils étaient restés sur les bancs d’école (!)

    • L’intransigeance de l’un face à l’intransigeance de l’autre, c’est ça que ça donne!
      C’était écrit dans le ciel! Organiser une manif à 21h 30 ne peut avoir d’autre but que la casse, la révolte!
      Pourquoi casser les vitres de voitures appartenant peut-être à des citoyens contre la hausse, pourquoi saccager des vitrines de petits commerces qui peinent peut-être à joindre les deux bouts? C’est gratuit et inutile!
      Dimanche dernier, près de 250 000 personnes ont marché pacifiquement pour le Jour de la Terre. C’est donc possible de manifester sans jouer au petit voyou!
      Le gouvernement a tardé à régler ce conflit, il est coupable en partie de ce cirque. La CLASSE n’a plus le contrôle de ses membres radicaux; il est aussi coupable!
      Chacune des parties se braque: je ne vois pas la fin du conflit.
      Pas question de reculer devant une hausse, mais il doit bien avoir moyen de moyenner comme on dit!

    • $1625.00 sur 40 ans. Mmmm pas beaucoup par année.Nous avons tous payé ce qu’ils paient actuellement avec des salaires beaucoup moindres . Ils ont tous été choyés jusqu’à maintenant et ne le réalisent pas, ils en veulent plus. Qu’ils cessent de se battre pour les générations futures…..le jeune Gabriel s’occupera de ça en temps et lieux….j’en suis convaincue. Les futurs jeunes le retrouveront sur leur chemin à la t^te d’un quelconque mouvement.

    • Patrick, “Wag The Dog” c’est pas ça que ça veut dire…

    • À tous les étudiants en sciences humaines pas de maths, arrêtez de niaiser, finissez votre dec, faites votre bac en littérature française comparée et aller faire votre carrière comme vendeur chez Renaud Bray.

    • Line Beauchamp n’avait pas besoin d’expulser la CLASSE des négociations pour avoir l’appui de la majorité des québécois concernant l’augmentation des fais de scolarité et surtout leur appui contre tout acte de violence, elle l’avait déjà cet appui. Si elle a décidé de faire ça c’est pour montrer au grand jour le manque d’honnêteté des gens de la CLASSE. Ils acceptent de faire la trève mais publient la liste des manifestations à venir – pendant la trève. Argument de GND, leur site web ne fait que mettre des liens vers les autres associations. Hey! ti-gars, ça aurait été facile de bloquer l’accès au calendrier des événements sur le site web pendant les négo. Ben non, il se cache derrière le “c’est pas nous qui avons organisé ces manifs”… un “C’est pas ma faute” très enfantin. Ils n’organisent pas concrètement ces dernières manifs mais ils servent d’intermédiaire pour organiser les rassemblements en les annonçant. Quel manque d’honnêteté.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Moi non plus je l’aime pas le gouvernement Charest. Mais ça ne me donne pas le droit de faire des manifestations soi-disant “pacifiques” , mais qui finissent par de la casse , du vandalisme et de la violence.
      Je le dis depuis LE DÉBUT, si les étudiants avaient agis en adultes civilisés, qu’ils avaient avisés de leur trajet pour éviter de des fauteurs de trouble s’émissent dans leur groupe , on n’en serait pas arrivé là.

    • C’est quand même nous autres les caves qui a élu Charest 3 fois de file… On aurait du comprendre à la dernière élection me semble, mais on est un peuple mou et on aime bien se faire diriger comme une bande de mauviette…

    • Je le répète. Je l’ai dit quand la ministre Line Beauchamp a ouvert la porte aux négociations
      avec une trêve. C’était une erreur.

      On ne négocie pas avec des anarchistes. Faut bien s’entendre. Une minorité tient le Québec
      en otage, parce que justement au Québec on est une démocratie, mais eux veulent instaurer un Etat ou la désobéissance civile est ok, ou la violence est permise quand ca fait notre affaire.

      Ce matin Radio Canada encore une fois nous faisait entendre le point de vue du syndicaliste Trudel. Celui la je suis tanné de l’entendre. Il mentionnait qu’un groupe d’intellectuels presse le gouvernement d’agir. Oui faite moi rire avec Gérald Larose en autre dans ce groupe. C’est pas sérieux.

      Pour les citoyens qui ne sont pas en accord avec le gouvernement, vous avez un ultime recourt. Les élections. Entre temps je n’ai pas voté pour la CSN et Gabriel Nadeau Dubois. On s’en reparle après.

    • Mais Pat, les étudiants ne contribuent pas à la caisse du Parti. Le mont Orford a vu ses infra structures routières rénovés aux frais du contribuable, avant l’échec de la vente, même si la moitié de la montagne appartient à une famille milliardaire, c’est ça payer sa juste part ! La Caisse et son président (généreux donateur au Parti) ne veulent pas enquêter sur leurs amis au sujet de la perte de pluis de 40 milliards, non il supposent dans leurs états financiers que les PCAA valent 13 milliards USD (pratique comptable approuvée par les mêmes vérificateurs que Norbourg), de cette façon la direction peut empoché de gros bonis, c’est ça payer sa juste part ! Pourquoi donner plein pouvoir a la commission Charbonneau, il suffit de lui donner un mandat tellement large que l’efficacité en est d’autant plus diminuer, ça coutera beaucoup d’argent pour rien, comme la commission Bastarache, c’est ça payer sa juste part !
      Allons Pat, il y a des éléments subversifs qui se sont infiltrés parmi les étudiants, alors John James et sa bande ont beau jeu de les démonisés.

    • La quasi-gratuité elle existe déjà. En 2016, toutes majorations comprises, l’étudiant québécois paiera alors 38 % des frais moyens courant en Ontario…en 2011. Le jour ou on a instauré cette utopie québécoise, j’ai loupé, j’ai du être au boulot.

    • John James nous refait le coup de George W. Bush. Il vient de créer les étudiants de destruction massive pour faire oublier l’immoralité de son gouvernement. Le bon peuple qui tremble de peur lui demande alors d’intervenir. Pathétique.

    • Parenthèse. À tous ceux qui disent étudiants= casseurs, soit vous ne regardez pas la tivi, soit vous n’écoutez pas les journaux. Encore une fois, tous les journalistes dans la foule l’ont dit hier, mais pourquoi la police ne vise pas les casseurs au lieu de poivrer les étudiants, c’est très bizarre. Au moins je me questionne sans faire une association vide de provincial comme certains Parenthèse.

      Ceci dit, il y a un calcul que Charest fait, il fait le calcul que les étudiants, fidèles à eux-mêmes, n’iront pas voter… Je n’ai pas de boule de crystal mais j’espère que les étudiants, pour une fois, se présenteront.

      En passant, 90 minutes de casse, 7 vitres des banques, c’est pas ca qui devrait virer une société à l’envers. Les crosses monumentales par contre, le peuple s’en fou un peu…

    • Admettons que la grève se termine aujourd’hui, le problème reste entier avec en moins une part de violence inutile ; les sessions sont en péril certes, mais combien est-ce que ça va coûter en frais additionnels pour reprendre les cours/payer les heures supplémentaires des profs/payer le personnel de soutien auquel personne ne pense jamais/etc?

      Les contribuables finiront par payer la facture de toute façon, autant à cause des actions de certains casseurs au sein des associations étudiantes que parce que le gouvernement l’a laissé trainer pendant 3 mois pour des raisons purement électoralistes.

      Si j’en ai marre autant qu’un autre de cette grève, si je ne suis plus capable d’en entendre parler, je ne peux que blâmer le gouvernement Charest de l’avoir laisser trainer de façon complètement irresponsable – c’est la population qui en paie les frais, qu’elle soit pour ou contre la hausse des frais de scolarité.

      Guillaume Mathieu

    • Les ficelles sont trop grosses. Je considère maintenant Line Beauchamp comme une cancre, et Charest derrière aussi.

      J’étais pour la hausse des droits de scolarité. Ça les ramenait à peu près au niveau d’avant 1980 et à un niveau restant bien moindre qu’ailleurs au Canada. MAIS, plus le temps passe, moins je suis d’accord.

      - le rattrapage est un peu abrupt. Il y a réellement un élément d’injustice.

      - les bourses n’ont pas augmenté depuis 30 ans, quand on en accorde une, elle représente un pourcentage minime, pour ne pas dire ridicule, de l’aide accordée. C’est maintenant un programme de prêts, pas de prêts et bourses.

      - en éducation, le gouvernement n’accorde de nouveaux fonds que pour des projets de construction, la maudite construction, il n’y a que ça qui l’intéresse, on sait pourquoi.

      - l’éducation supérieure nécessite de bons professeurs et de la recherche de pointe, pas de la brique et du béton.

      - et il faut que les enfants apprennent à lire et à écrire, et bien, au primaire, qu’on leur donne de bons enseignants, qui savent eux-mêmes bien lire et écrire, et des méthodes éprouvées pour apprendre à bien lire et écrire : étude de la grammaire, lecture et analyse de textes de qualité (pas du charabia sur les OGM), dictée, composition.

      Bien sûr, le conflit avec les étudiants crée une distraction, on parle moins des scandales. Mais la population n’est pas dupe. Il faut exercer de la fermeté contre la corruption, pas montrer de l’obstination contre les étudiants.

      Line Beauchamp, vos conditions ont été respectées. Vous n’avez pas livré votre part du marché.

      À vous de faire les premiers pas et de continuer jusqu’à la résolution du conflit. Il y en a marre. Vous êtes responsable et seule responsable de l’échec d’hier.

      Jean Charest, Line Beauchamp n’est plus crédible. Remplacez-la.

      Et grouillez-vous!

    • @lecrocro – 26 avril 2012 – 07h02
      Quel raisonnement creux de votre part! Au Québec, on est ‘enfin’ rendu au point où chacun doit faire sa part. Les étudiants paient beaucoup moins que ceux des autres provinces et pourtant, la fréquentation et le taux de diplomation n’est pas plus élevé au Québec. Même avec la hausse annoncée, les étudiants Québécois vont payer moins que ceux des autres provinces dans cinq ans. Si on GEL encore les frais, où va-t-on prendre l’argent à injecter dans l’éducation, dans les poches des travailleurs … encore une fois. Les travailleurs qui paient des impôts et qui font leur part, sans compter la part de plusieurs autres, sont justement ‘écoeurés’ de faire la part des autres; que les étudiants, et bien d’autres au Québec, commencent à faire leur part. Faites-vous à l’idée, avec l’état d’endettement au Québec, le jour n’est pas loin où TOUS devront faire leur part. Dans ce dossier, que le gouvernement fasse ce qu’il faut pour assurer l’accessibilité pour TOUS aux êtudes supérieures et que les étudiants retournent en classe. Un nouveau GEL des frais est inacceptable. Le gouvernement devrait aussi regarder la modulation de la hausse en fonction du domaine d’études. Il tombe sous les sens que les étudiants de certaines facultés pourraient plus et d’autres, moins.

    • J’ai décroché le jour où j’ai vu Marc Laviolette à la télé engueuler les étudiants au CEGEP de Valleyfield, le jour où la soi-dite démocratie a été exprimée par les étudiants qui y sont descendus d’autobus nolisés de Montréal probablement, pour bien s’assurer de tout bloquer. Les mandats de grève/boycott des associations étudiantes ne visaient-il pas les droits de scolarité? Et nous en voilà rendus à la paix sociale, à un débat de société qui englobe tout ce qu’on peut reprocher au gouvernement, que dire à l’humanité toute entière tant qu’à y être! Piste de solution : une trève des média, pu capable d’entendre ce débat de sourds! It takes 2 to tango, alors le gros méchant gouvernement seul de son bord, un tipeu simpliste.

    • “les étudiants sont … les seuls à faire les frais? ”

      Sur quelle planète vous vivez vous?

    • louisjones

      Moi, moi, moi…je suis un boomer, et j’ai très honte. On se trouvait tellement fins…est-il encore possible de sauver quelque chose…je l’espère. Et même pour ça, il va falloir que ce soit d’autres qui le fassent.
      On nous appelait les enfants de la télé, je crois qu’effectivement on s’est trompé de réalité.

    • @xenon
      “c’est la FAUTE aux casseurs, pas au gouvernement!”

      Le rôle du gouvernement est de dénoué cette impasse. S’il avait affaire à un syndicat ou à une multinationale sur peu importe le sujet, il y aurait des discussions. Ici le gouvernement ne dénoue rien car il provoque. Il provoque des jeunes dont il sait que ceux-ci s’enflammeront. Chez moi, lorsque je parle avec mon plus vieux, j’évite les montés d’adrénaline afin de conserver une discussion intelligente.

      Ici ce n’est pas le cas. Le gouvernement se cantonne et provoque. La réaction attendue ne se fait pas attendre et on tente de faire porter le bandeau au étudiants. Ridicule!

      Le gouvernement ne fait absolument pas son travail et il est ultimement responsable des violences policière et au moins en partie des violences étudiantes.

      François Racine

    • Pourquoi faut-il croire que les seules options possibles ici sont celles de refiler la facture soit aux étudiants, soit aux contribuables? Pourquoi ne pas envisager l’option “couper dans les primes des recteurs ou de tout autre personne du gouvernement”? Il ne faut pas se laisser prendre par ce discours biaisé du gouvernement qui continue à se graisser la patte sur notre dos en nous revirant les uns contre les autres.
      On à tous nos opinions sur le sujet mais une chose reste claire pour moi, c’est que les étudiants mènent une lutte pour la société d’aujourd’hui et de demain et disent non aux dépenses ridicules du gouvernement en s’opposant à en retirer d’avantages de leurs poches. Dommage qu’une poignée d’imbécile brisent tout autour d’eux pour capter l’attention des caméras, car la majorité souhaite le calme et les négos, mais ça, le gouvernement non plus ne le souhaite pas et s’entête…..

    • Calmez-vous, allez jeter un coup d’oeil sur l,’agenda de la classe,,,cela fait peur de voir ces jeunes et les syndicats veulent faire pour quelques dollards par jour,,,j’aimerais voir ce que les associations étudiantes vont VRAIMENT condamner la violence, pas de violence dans les manifs,,,les casseurs-les malfaisants-les malfrats dehors,,je commence à avoir mon voyage de ces petits couillons-à-la manque,,,pas de violences-pas de désobéissances civiles,,,et svp. du respect pour les autorités —merci,,

    • Les bassesses que les gouvernements sont prêts à faire pour garder le pouvoir, c’est dégoutant. Vivement des élections à dates fixes et un nombre déterminé de mandats. Au moins, les présidents américains qui en sont a leur dernier mandat n’ont d’autre objectifs que de laisser un bon souvenir dans l’histoire. Pas très humble, mais pas mal plus propre.

      p.s. pourriez-vous expliquer votre raisonnement à votre ami Martineau? Il ne les voit pas, les cables. Où il en est un, je ne sais pas trop…

    • @Jacques St-Pierre – j’aime bien la façon de conclure votre commentaire: “Que ce gouvernement soit bon ou pas m’importe peu au fond. Par contre, je tiens à ce que l’ordre règne.” Ishhhhh…Si tout le monde se retrouve avec cette façon de penser, on va se retrouver avec un gouvernement fasciste! Pathétique…

    • @alexandre.lamarre

      En passant donnez-moi le taut d’imposition des STATES pis je vais m’occuper des frais de scolarité de mes enfants avec plaisir. Quant on est imposé à 52% plus une taxe à la consomation de 16%, je vois pas comment le gouvernemnt peut augmenter les frais de scolarité.

      Le gaspillage n’est pas les frais scolarité bordel, sa représente seulement 280 millions de $$, le gaspillage se trouve dans la construction, le pétrol sur l’île d’anticosti que Hydro à donné pour une bouché de pain à un gros donnateur du PLQ comme par hasard. 3000 milliard de baril de pétrol que cette réserve contient. 3000 milliard de baril à 100$ le baril sa représente 300 000 milliard de $$$ que Charest vinet de faire cadeau. Pour l’amour du ciel réveillez-vous, l’arnaqueur vous tient par les couilles et vous en êtes toujours pas conscient.

      Misère …

    • Si j’ai bien lu….manifestation à Sherbrooke, aucune arrestation, aucun bris
      manifestation à Gatineau, aucune arrestation, aucun bris.
      Montréal…..m’enfin, qu’est-ce qu’il y a à Montréal qu’il n’y a pas ailleurs
      (des policiers en nombre industriel)

    • Je suis étonnée des commentaires de certains, les frais scolaires ce n’est pas une histoire d’étudiants ‘enfants rois’ qui ne veulent pas assumer leur juste part. La juste part les universitaires la paie déjà (voir article de Michel Girard La Presse affaires 2 avril Combien ça rapporte un diplômé) d’ailleurs c’est moi qui paie car seulement 22,2% de la population paie 88% des impôts des particuliers! Les universitaires paient pour les universitaires, pas la gentille dame de Walmart, c’est mensonger. Et qui paie pour les 175 millions de l’amphithéâtre de Québec? Pas offusqué de ça? Que les impôts sur le gain en capital soit seulement imposé à 50% depuis quelques années au lieu de 75%, pas fâchés pour ça? Oui oui je suis pour le maintien des frais actuels et pourtant je gagne plus de 100 000$ par an, j’ai une entreprise et des immeubles et les moyens de payer les études de mes enfants. Creusez un peu les stats et vous trouverez que l’accessibilité a été un moteur important pour l’économie du Québec, pour le développement des régions, pour l’émancipation des femmes. En région, une grande portion des étudiantes universitaires sont monoparentales, les frais plus élevés veut dire fin des études pour plusieurs.Aussi quand on compare au reste du pays il ne faut pas oublié qu’il faut comparer le post-secondaire (car nous avons un système différent avec nos Cegeps etc et oui il y a un impact à l’accès si on monte les frais. Mais bon, il faut lire et s’informer. Je suis de droite et fédéraliste, et pourtant, je ne vois ici que de camouflage et de la diversion du PM pour cacher les arrestations de grands donateurs, de liens et de la corruption. Que les gens d’affaires se prononcent, ceci n’est pas un débat de gauche contre droite. Les études c’est payant pour les deux côtés et le Québec a grandement besoin de se développer économiquement, nous perdons du terrain.

    • A relire: Un tremplin pour une contestation radicale La Presse 26 avril Page A27 …..mais surtout nous avons raison!!!!! Raison de ne pas condamner la casse? Raison de démolir le bien d’autrui? Et surtout raison de siéger à une table de négociations dans ces conditions?
      Non mais….M. Nadeau Dubois il faut revenir à la raison et si vous en êtes incapable…que votre congrès vous remplace par un représentant plus raisonable.

    • Primo, c’est vrai que le gouvernement Charest a suscité le mécontentement pour son administration des dernières années et avec raison, mais pour une fois qu’une mesure est justifiée faudrait pas jeter le bébé avec l’eau. Le PQ se targue qu’il aurait résolu le problème. Pour mettre sur le tas de la dette, oui ils seraient capables de le faire surtout qu’ils ne les ont jamais indexés alors qu’ils étaient au pouvoir.

      Quant à la CLASSE et ses casseurs tout ce qu’ils veulent c’est faire la révolution à l’instar des pays du nord de l’Afrique comme si nous vivions une dictature depuis des lustres. Après le printemps arabe, le printemps québécois.

      Des manifestations dans une société c’est comme une éruption cutanée de notre organisme. Cela vient montrer qu’il y a un désordre dans notre organisme, mais lorsque des casseurs et des gens masqués attaquent la société à tout vent (anarchistes) c’est comme une verrue, un kyste ou un carcinome… il faut le traiter pour le détruire ou l’exciser.

    • Soit le gouvernement fait exprès par opportunisme politique, soit Line Beauchamps a effectivement 12 ans d’âge au niveau de la maturité. Elle devrait d’ailleurs prendre exemple sur Léo Bureau-Blouin, qui a un discours mature de rapprochement et qui est responsable envers les gens qu’il représente.

    • Et c’est REPARTI pour Lagacé & ses Sbires…

    • Y-a-t’il quelqu’un qui peut m’aider a calculer cette statistique qui n’apparait nulle part… En quelel annee les frais de scolarites ont-ils ete geles et a quoi seraient-ils dans 5 ans (annee que la hausse complete sera appliquee) si ils a…vaient ete augmentes annuellement en tenant compte du cout de la vie (ou en dollar constant si vous preferez). Il me semble que ce qui coutait $1000 en 1990 devrait bien couter $1500 dans 5 ans, ce qui rendrait la hausse de 75% (quand meme assez importante) plus moderee.

      De plus si les etudiants se concentraient a negocier d’autres gains (facilite l’acces aux etudes superieurs pour certaines categories de la population, augmentation des bourses, modulation du remboursement des pret, augmentation de l’investissement gouvernementale dans la qualite de l’enseignement et j’en passe) tous le monde en sortiraient gagnants.

    • A qui profite les casseurs? Si 10,000 personnes manifestent paisiblement et qu’ils sont infiltrés par 50 casseurs, alors on peut déclarer la manif illégal. Des policiers ont par le passé déja déposés des bombes pour discrétider une partie de la population.

    • Encore une fois, une autre belle preuve de grandeur d esprit au niveaux de nos sphère gouvernementaux.Qui peux parlé de mutisme au niveaux fédéral quand nous notre Premier Ministre n est capable que de faire des allusions ridicule au sujet des étudient , qui est cela dit inacceptable pour un Pays une Province comme la nôtre. Comme si ce n est pas assez le PM semble déconnecté totalement de l univers dans le quel nous somme aucune sortie public pour réglé la situation. La ligne de ce partie politique est très claire les QUÉBÉCOIS DE LA CLASSE MOYENNE
      ( PAYÉ PAYÉ PAYÉ )
      Après l investissement spectaculaire dans les chantiers routiers partout au Québec a des prix déraisonnable sur le marché de l Amérique du nord, qui cela dit sont toujours donner au même firme de génie et entrepreneur qui tout deux sont toujours de très bon donateur pour la partie au pouvoir. Maintenant c est a nous de payé la facture : la hausses des taxes sur l essence. les deux hausses coup sur coup de 1% sur la tvq, la hausse sur permis et immatriculation de nos véhicule, la hausse sur les service de santé ( qui cela dit n est que de la poudre au yeux, encore 20/heures entente pour certain patient ), la hausse de frais de scolarité, sans les autre augmentation qui m échappe. Pour terminé nous allons donner nos ressource naturel a qui le veule, sans pour cela faire quel compte transformation avec le produit tout cela pour faire rouler l économie selon le PM.

      Mais Aujourd’hui je vois un peu espoir, du monde qui ce tienne debout est disse non au partie au pouvoir, même si cela ampute leur avenir très reproché. Pour cela j ai beaucoup de respect en espérant pouvoir être un jour dans une société avec beaucoup plus de monde comme vous qui seront près a amputé leur avenir pour le laisser en héritage au génération futur !!!!!

    • @alexandre.lamarre

      En passant donnez-moi le taut d’imposition des STATES pis je vais m’occuper des frais de scolarité de mes enfants avec plaisir. Quant on est imposé à 52% plus une taxe à la consomation de 16%, je vois pas comment le gouvernemnt peut augmenter les frais de scolarité.

      Le gaspillage n’est pas les frais scolarité bordel, sa représente seulement 280 millions de $$, le gaspillage se trouve dans la construction, le pétrol sur l’île d’anticosti que Hydro à donné pour une bouché de pain à un gros donnateur du PLQ comme par hasard. 3000 milliard de baril de pétrol que cette réserve contient. 3000 milliard de baril à 100$ le baril sa représente 300 000 milliard de $$$ que Charest vinet de faire cadeau. Pour l’amour du ciel réveillez-vous, l’arnaqueur vous tient par les couilles et vous en êtes toujours pas conscient.

      Misère …

      Tony Paradis

    • Bush a fait le même coup aux Américains après le 11 Septembre.

    • Les polices ne connaissent pas ces 50 Black Block et ne savent pas que les banques sont leurs cibles principales ? Maudite gang de peureux incompétents, qui sont juste là pour récolter le surtemps… comme à l’époque des mohawks en 1990 !

      Combien de Black Block ont été arrêtés par les polices ?????

      J’ai une envie irrésistible de réhabiliter les termes animaliers dans mon vocabulaire quand il s’agit de parler des forces policières.

    • Voici l’agenda caché de GND et ce qu’il disait le 7 avril dernier:

      «Notre grève est déjà victorieuse parce qu’elle nous a permis de voir la route de la résistance. Il est là, le vrai sens de notre grève. 250 000 personnes, ça ne sort pas dans la rue parce que ça ne veut pas payer 1625$ de plus. Il est là le sens de notre grève, dans la durée, dans la poursuite demain de la résistance. Nous avons planté ce printemps les graines d’une révolte qui ne germera peut-être que dans plusieurs années. Mais déjà ce qu’on peut dire, c’est que le peuple du Québec n’est pas endormi, pas plus que ne l’est sa jeunesse. Ils ont peut-être les matraques les plus dures, ils ont peut-être les armures les plus épaisses, ils ont peut-être les grands journaux, ils ont peut-être les portefeuilles les plus épais, mais nous avons le souffle le plus long. Nous avons le courage des opprimés, nous avons la force de la multitude, mais surtout, nous avons raison.

      Les gens qui veulent augmenter les frais de scolarité, les gens qui ont décidé d’imposer une taxe santé, les gens qui ont mis sur pied le Plan Nord, les gens qui ont mis à pied les travailleurs et les travailleuses d’Aveos, les gens qui tentent de mettre à pied les travailleurs et les travailleuses de Rio Tinto Alcan à Alma, les gens qui tentent d’empêcher les travailleurs et les travailleuses de Couche-Tard de se syndiquer, tous ces gens-là sont les mêmes.

      C’est les mêmes personnes, avec les mêmes intérêts, les mêmes groupes, les mêmes partis politiques, les mêmes instituts économiques. Ces gens-là, c’est une seule élite, une élite gloutonne, une élite vulgaire, une élite corrompue, une élite qui ne voit l’éducation que comme un investissement dans du capital humain, qui ne voit un arbre que comme une feuille de papier et qui ne voit un enfant que comme un futur employé.

      Ces gens-là ont des intérêts convergents, un projet politique convergent, et c’est contre eux que l’on doit se battre, pas seulement contre le gouvernement libéral. Et je peux vous transmettre le souhait, je crois, le plus cher des étudiants et des étudiantes qui sont en grève au Québec: c’est que notre grève serve de tremplin à une contestation beaucoup plus large, beaucoup plus profonde, beaucoup plus radicale de la direction que prend le Québec depuis les dernières années.»

      Un gros ”bravo” à ceux qui encouragent ce petit deux de pique qui souhaite un véritable dérapage et d’anarchie au Québec…..

    • Line Beauchamps devrait retourner présidente des groupes de croissance personnelle, comme jadis. Me semble qu’elle en aurait besoin.

    • Merci de souligner l’évidence. Charest, agit en pompier-pyromane dans cette histoire depuis le début. Et maintenant que le feu est bien pris, gageons qu’il va encore aller chercher un ex-péquiste pour négocier à sa place. Une vraie farce (plate) cette crise inventée.

    • Ne vous en faites pas, il y en a encore beaucoup qui n’ont pas oublie tous les degats de ce gouvernement et il va ramasse lui meme le cadeau sur le tapis avant de partir au prochaine election.

      En attendant y a t il quelqu’un d’assez responsable parmi ces elues pour regler ce conflit plutot que de le laisser s’envenimer.

    • Votre anciens collègue Richard MArtineau est pathétique. Je m’explique.
      Vous vous acharnez sur les étudiants depuis plus de deux mois.
      Je suis Directeur d’une usine à ville Saint-Laurent et je vais vous expliquer quelques points fondamentaux lorsque vous êtes chef d’un groupe que ce soit en entreprise privée, publique ou même gouvernementale.
      1- toujours prévoir une négo.Donc une loi vielle comme le monde est de toujours demander plus, car une négo aura probablement lieu donc s’il y en a une, et bien vous négocier un peu à la baisse et les deux partis sont content (l’un à obtenu sa baisse et l’autre sont prix voulu au départ) tous les syndicats et patronat exerce cette technique normale “101″ de négociation.
      Chose que le gouvernement Charest aurait pu faire au début soit de demander 400-500 ou même 600$ par année de plus….pour baisser à 300-200$ et tout le monde auraient été heureux. (ou presque), Mais cela aurait duré 2-3 semaines et non 2-3 mois.
      2- Lorsque vous occupez une position de leader, quoi qu’il arrive suite à l’une de vos décisions (que vous ayez raison ou pas sur le fond de la décision), c’est au leader de s’assurer de la paix sociale de voir à ce que l’usine, le dpt ou l’état revienne sur les rails. C’est le boulot du chef de gérer la crise. On ne peut agir en dictateur. Nous ne sommes pas en Corée du Nord ou Cuba soit des dictatures. Bien sûr il faut être ferme et tenir son bout parfois, mais lorsque ça dégénère (comme présentement), c’est au chef à mettre de l’eau dans son vin (ex : étaler la hausse sur plus de 3 ans, diminuer un peu le ratio de la hausse, etc.)
      3- Tout le monde est pour une hausse. Tout le monde est pour la vertu que tout le monde mette l’épaule à la roue. Sauf qu’en premier lieu, c’est au chef à montrer l’exemple. C’est là le bobo. Charest n’a absolument rien fait pour réduire ses dépenses. Rappelez-vous de son budget. Depuis 2 ans nous n’entendons que des histoires de corruptions, des hauts fonctionnaires avec des bonus faramineux, un Plan Nord avantageux majoritairement pour les industries minières, etc….
      Si Charest avait vraiment fait un ménage, nous n’en serions pas là. Il a préféré ne rien faire et s’attaquer à ceux sans moyen (à part des manifs) pour se défendre.
      Je suis de centre droite, mais tout de même pour une droite intelligente. 4- Et ce qui s’est passé hier à la table de discussion est totalement inacceptable de la part de Madame Beauchamp. Même « Junior ». Elle n’a jamais rien négocié et ça paraît. On ne demande pas à quelqu’un sans expérience de résolution de conflit majeur de faire ce boulot…voyons donc!
      Jérôme L.

    • “Un des arguments les plus fort des étudiants est de dire , « Jamais dans l’histoire du Québec une session n’as été annulé » Et bien je veux que dans le futur , les étudiants se disent , te souviens tu de 2012?”

      Faux, La session d’hiver au CEGEP St-Laurent avait été annulé en 1971 suite à une série de manifestations étudiantes (vote de grève à main levée). Il est possible aussi que d’autres sessions aient été annulées ailleurs.

    • Tout est en place pour un NWO sur la planète, un seul choix possible dans un futur pas si lointain:

      Révolution ou esclavage par consentement !

    • @ louis jones 7h23 et gordonsawyer 7h13

      C’est pas mal simpliste d’essayer de faire de cet affrontement un conflit des générations et de ressortir la complainte du méchant baby-boomer si chère à certains démagogues sans vision, incapables de réflexion.

      Il y a des baby-boomers qui appuient les deux camps, comme il y a des étudiants qui continuent à suivre leurs cours et qui lèvent des injonctions pendant que leurs confrères sont dans la rue.

      Ce sont plutôt deux visions de las société qui s’opposent ici, comme le souligne le professeur à la retraite Claude Perron dans ce billet du Devoir ce matin.

      “Le conflit actuel n’en est pas un de générations . Le mouvement étudiant fait ressortir un débat ceucial entre progressiste et réactionnaires de tous âges de toutes les origines et de tous les groupes linguistiques.
      Il oppose des gens de gauches pour qui la justice , et donc l’accès à l’éducation sont des valeurs premières , à des gens de droite qui veulent faire prévaloir les droits des individus et pour qui l’éducation est une marchandise comme les autres.”

      http://www.ledevoir.com/politique/quebec/348423/la-replique-greve-etudiante-tetes-blanches-et-carres-rouges

    • Aaa les Quebecois. Ils traitent leurs gouvernement de faible lorsqu’ils ont recule devant les etudiants par le passe (Oui, c’est directement sur votre tete Mme. Marois) et ils traitent leur gouvernement d’irresponsable lorsqu’il ne flanche pas devant la non negociation des etudiants.

      Ce n’est pas les emeutes et le gouvernement qui me pousse a quitter pour travailler ailleur, ce sont les 7 millions de Quebecois.

    • Je n’avais pas vu le Québec si divisé depuis 1980 et 1995.

      Dans les dernières semaines, je pensais que le calcul cynique du gouvernement Charest allait effectivement lui être profitable; maintenant, il me semble que sa stratégie lui explose au visage. Car, au bout du compte, le gouvernement sera tenu reponsable de la crise qu’il a souhaitée.

    • Ca va prendre bien plus qu’un printemps etudiants pour me faire oublie les 10 ans de ce gouvernement. Ca face de vierge offenser en entrevue pour toujours mettre la faute sur quelqu’un d’autre et detourner l’attention sa meilleur qualite de politicien, pu capable Charest. T’es le PM encore… regle le dossier et arrete de penser que tu va sauve ton bateau avec ce dossier insignifiant sur a pile de dossier bien plus critique pour l’avenir du Quebec.

    • blade791
      Est-ce une promesse…ne vous genez pas pour nous, je suis sur que nous survivrons.

    • Je viens d’écouter les 3 représentants des professeurs qui ont expliqué d’une facon tres partiale le conflit étudiant

      Et tout comme moi se demande pourquoi il y a eu des injonctions durant la treve je trouve ca bizarre que nos journalistes n’en parlent pas.

      Le gouvernement n’a jamais eu l’intention de négocier il a tout simplement faire croire qu’il était de bonne foi 1hrs sur 40hrs que Mme Beauchamp c’est le temps qu’elle a été présente selon la FEUQ vous trouvez que c’est du bon vouloir????

      Qui envoie vraiment des casseurs je me pose sérieusement la question car au fond a qui ca peut rapporter????

      Les premieres manifestations ont été pacifiques M.Charest en a pas tenu compte pourtant c’était de belles manifestations a carractere pacifique….. qui a envoyé indirectement aux étudiants le message que les manifestations pacifiques ne feraient pas réagir le gouvernement ..le gouvernement lui-meme

      J’aurai voulu que ce gouvernement écoute nos étudiants et je dis bien écouter des le départ…

      La population est tannée je peux la comprendre …..mais cette meme population devrait arreter d’accepter l’innaceptable comme la hausse des frais de scolarité durant que des recteurs se paient le luxe a vos dépends ….les étudiants ont compris depuis longtemps que nos universités sont mal gérées

      @M.Lagacé
      Je trouverais intéressant que vous preniez le temps d’écouter le point de presse des 3 représentants des profs qui ont expliqué que les universités ont eu tel montant du gouvernement depuis tant d’années par rapport a la baisse de prof etc

    • @blade791, 09h32, vous soulevez que……:
      [Ce n’est pas les emeutes et le gouvernement qui me pousse a quitter pour
      travailler ailleur, ce sont les 7 millions de Quebecois.]

      Alors pourquoi y a t-il tant de demandes pour venir ici?

      J’ai connu 5 jeunes qui m’ont dit EXACTEMENT la même chose……
      Surprise….Surprise….. 4 sont revenus et ce très rapidement.

      Le dernier est toujours en Italie…..par amour!!!!
      Dans son cas, qui prend femme prend pays:-)

      Personnellement, je vous souhaite un beau départ.
      Espérant que ce sera positif pour vous aussi.

      Certaine de votre retour rapide:-)

      Une québécoise sur 7 millions.
      Louise April(Laloue)

    • Je pense mon Patrick que tu filtres les messages et que tu laisses passer que ceux qui font ton affaire. Curieux, les autres blogues ne sont pas aussi unanimes et tous du même bord comme le tien. Vraiment curieux.

    • Tout à fait d’accord avec l’article.

      Oui, il y a du niaisage du côté étudiant aussi. Mais on ne peut pas s’attendre à ce qu’une association étudiante menée par des jeunes sans beaucoup d’expèriences arrive à maîtriser parfaitement tous ses membres et autres casseurs qui s’y mêlent. Ils ont leurs torts, mais au bout du compte c’est le gouvernement qui est sensé tout faire en son pouvoir pour maintenir la paix publique et mettre une fin au conflit. Ils sont PAYÉS et ÉLUS pour le faire.

      Il est très, très clair que ce n’est pas le cas. Ils en profitent à fond et se font du capital politique.

      Bon résumé de tous les autres cas où le gouvernement n’a absolument PAS été combatif comme il l’est maintenant alors que ça aurait été beaucoup plus important pour l’intérêt du Québec à long terme. Combien d’années ça va prendre exactement avant que les hausses compensent pour 40 milliards de perte? Ou pour compenser ce qu’on ne fera pas avec le pétrole vendu aux cies privées? Ou pour compenser pour toutes les ressources qu’il s’apprête à vendre à rabais pendant qu’il va utiliser notre argent pour ‘construire des routes vers le Nord’?

      Je suis tellement, mais tellement dégoûté de ce gouvernement. Et il a encore une chance de passer aux prochaines élections, c’est ça le pire…

    • Merci mille fois pour ce texte M. Lagace. Il faut que les gens s’ouvrent les yeux et vois cedebat pour ce qu’il est vraiment. Je vous felicite d’avoir l’audace de ‘dire les vraies affaires’ comme on dit.

    • Aucun rapport.

    • La madame minus…aurait essayer de trouver un moyen de ¨bullshitter¨la réunion n’aurait pas mieux choisi que de suspendre un interlocuteur…quelle idiote…
      Non mais est-ce réellement elle la responsable ou n’est-elle pas simplement un objet de tromperie?
      C’est l’occasion rêvée pour cette jeunesse de dire aux amorphes, aux indifférents et aux insignifiants que nous sommes, d’arrêter de se faire tous fourrés tout le temps…
      Le minus des finances, le responsable yé où? (les dépenses désordonnées augmentent)…

      Et le ¨wer’ment¨ doit récupérer les sommes englouties dans la piètre gestion des universités bien avant de ratisser le pognon des étudiants, ailleurs aussi.
      Je ne suis pas d’accord avec l’augmentation tant qu’on n’aura pas nettoyé le scandale des dépenses ensuite on verra pour l’augmentation si nécessaire…
      C’est dont plate de se voir contester par un plus petit que soit…
      Gabriel Nadeau-Dubois, Léo-Bureau Blouin, Martine Desjardins, vous n’êtes pas des ¨suiveux¨ comme vos aînés. Vous avez du courage, je vous lève mon chapeau et bravo…

    • C’est totalement incroyable que ce gouvernement pourrit jusqu’à la moëlle puisse s’imaginer être ré-élu. Et le plus fou, c’est qu’il a de bonne chances de l’être !

      C’est comme pour le deuxième mandat de Bush, on a tous dit : Hein ? Quoi ? Ça se peut pas ? Ils n’ont pas fait ça ? Hé ben oui !

      Comme disent nos charmants voisins : These things happens. Ou plus prosaïquement : “Shit happens”.

    • Y a t-il quelqu’un qui fait le calcul de ce que nous coûtent ces manifestants qui, en passant, ne représentent pas la majorité des étudiants québécois? En plus de voir mes impôts payer pour environ 90% de leurs études (ce avec quoi je suis tout de même généralement d’accord), on devra en plus payer pour ces manifestations? Nous sommes rendu à combien? Peut-on charger ça à la CASSE?

    • Il va falloir faire un examen de conscience. C’est beaucoup plus que les frais universitaires qu’il faut discuter, cela n’est que la bougie d’allumage.

      Que veux-t-on comme société. Un système a l’américaine? Une société plus libre mais ou on paye tout? Ou un modèle plus Européen, Francais ou Finlandais?

      Il m’apparait comme étant absolument rétrograde de taxer la culture, de faire payer l’éducation, de limiter son accès pour une vulgaire question de sous. Si c’est la le future de notre société, non merci, je n’en serai pas partie prenante.

      Taxer la connaissance, limiter l’accès aux études c’est se casser les jambes, encore et encore.

      Et les pisse-vinaigres qui diront que ca coute cher, eh bien si il n’y avait pas un système de magouille organisé au quart de tour par les libéraux depuis la nuit des temps, on aurait un système probablement semblable a celui de la Finlande ou la Suède…

      Je déteste ce Québec qu’on me force dans la gorge… On mérite mieux que ca!

    • Bonjour cher M. Lagacé,

      Je suis plus que déçu de votre article concernant cette situation. Si je suis votre logique et celle d’un certain nombre, au Québec pour gouverner, gérer il faut les qualités suivantes: être beau, bon, populaire et surtout être tout à gauche et bien entendu gâter le plus possible nos syndicats, nos artistes et maintenant une minorité de nos enfants. Vous donnez VOTRE point de vue: anti Charest au boute. Disons les choses vraies: 70% des étudiants sont au étude, 66% des adultes sont contre la grève étudiante. Et Charest est impopulaire chez vous et dans 40% du Québec.
      Il a une tête dure, un défaut, oui, mais au Québec c’est une qualité !
      Alors ou est le problème ? Si le petit chien fait de la merde dans le salon, allons nous en rire seulement sans le botter au derrière ?
      C’est trop facile M. Lagacé de suivre une minorité parce qu’elle chahute fort et voit tout le mal d’un côté. Ça prend de la pogne pour maitriser la bête (oui, la gauche). Il y a une limite à être à gauche, n’en déplaise à votre opinion et donner au plus gàtés et aux anarchistes.

      Non seulement nous devons subventionner leurs études mais en plus faudrait leur dire merci, tombé sur la tête, cette gang là.

      Vous êtes trop à gauche cher Monsieur Lagacé. Revenez plus au centre et on vivra un peu mieux.

      JG Lafond
      Pointe Claire

    • « Jamais le gouvernement n’a montré autant de combativité dans le dossier du gaspillage de l’UQAM à l’Îlot Voyageur. Jamais il n’a montré autant de combativité pour savoir combien valait le pétrole de l’île d’Anticosti. »

      Simplification 101 : nommé un tas de fait disparate et contre versé et les enligné dans une direction.

      - Le pétrole à l’Ile d’Anticosti : Vous le saviez vous qui le savait qu’il y avait du pétrole là? De 20 à 30 ans d’exploration de différentes entreprises n’a jamais rien trouvé dans le golfe du St-Laurent…
      - L’Ilot de L’UQUAM : Autre que de mettre dehors les incompétents ils auraient du faire quoi? Des incompétents ont joué avec des allumettes et ont mis le feu… En passant le recteur de l’UQUAM est de 180 000 celui de l’U de M 339 000. Peut-être est-il légitime de penser qu’en payant un peu mieux son personnel administratif on AURAIT PUS ÉVITER LA PERTE DE 100 MILLIONS! Ça aussi ça devrait être discuté lorsqu’on parle du salaire des recteurs : le cout de l’incompétence.

      Mais en bout de ligne vous avez raison l’élite wake the dog. Plus d’argent en éducation j’en suis, mais l’élite lorsqu’elle parle d’égalité des chances s’assure de ne pas parler de décrochage ni de manque de ressource d’aide à l’enfance. Ben non elle parle de leur dette de $14 0000 en moyenne, moins qu’un Honda Civic.

      En fait vous faites une belle démonstration de Wake the dog. Jamais vous ne parlé de l’ensemble des priorités en éducation afin de savoir si les universitaires sont traité si injustement par notre société.

      Demandez donc aux étudiants s’ils sont prêt à remettre leur gains de cette grève à l’aide au décrochage qui est la réel cause du manque de gradué universitaire.

      Ben non!!! Wake the dog!! Belle job.

    • Ça fait du bien de te lire ! Je partage la majorité de tes textes…loin de ceux de ton compère Franc-Tireur ! Tire-lui une oreille pour moi, quand tu le verras…il a grand besoin de lire autre chose ! Je trouve nos jeunes admirables, malgré quelques bavures…ils sont jeunes…enfin ils se sont levés de leur ordi, et jeux électroniques…et ils investissent la place politique !Pas facile…et il faut que la crise dénoue….et je continue d’espérer pour un dénouement raisonnable…et pas pour avancer la carrière politique du PM ! En plus, je trouve que les jeunes ont raison ! Ils nous font de belles leçons de justice et de démocratie ! Merci pour tes enrichissantes chroniques !

    • Il faut mettre à la porte le gouvernement Charest. Incompétence, arrogance, condescendance, corrompu…Ça suffit!

    • Très mitigé! En accord avec vous au niveau de la “stratégie” douteuse de notre gouvernement. Charest et Beauchamp… Pas fort!

      Par contre, entièrement en désaccord avec les étudiants qui manifestent, ils se devront de faire face aux augmentations. Ils “scrappent” leur trimestre et risque d’avoir à le reprendre avec une augmentation des frai… Pas fort non plus! En ce moment, il est temps que la joke arrête, s’en est ridicule et puérile! Les commerçants, autres travailleurs et simples passants en sont écoeurés. Et que dire de la majorité d’étudiants, mis sous silence, parcequ’ils veulent étudier! Les oubliés!

    • effectivement le bonhomme gris tient les québécois avec leur couille.. mais pourquoi on est si idiot en tant que peuple québécois et que nous allons tomber dans son piège qui est gros comme le bras.. et llu donant ces élections..merci de m’éclaire Patrick.

    • Je n’appuie d’aucune façon le gouvernement libéral de Jean Charest. Moi aussi, je n’attends que le déclenchement des élections pour les sortir au plus vite. Ceci dit, j’avoue que les alternatives ne sont guère plus inspirantes.

      Par contre, je trouve tout-à-fait ridicule les grandes envolées littéraires et émotives de nos journalistes et autres admirateurs du mouvement étudiant qui vantent la justesse de leurs revendications.

      Vous êtes au courant que ces « grévistes » ne représentent qu’un faible pourcentage de l’ensemble des étudiants ??? Vous trouvez normal que les leaders d’une minorité s’assoient avec le gouvernement pour discuter alors qu’ils reconnaissent ouvertement que la notion de négociation ne fait pas partie de leur vocabulaire ???

      Mais oui, dixit Larousse, ce sont de fiers tribuns à l’éloquence puissante et directe qui passent bien dans les médias. Mais au-delà de l’image, quel message envoient-ils ???

      Ils ont le sens du spectacle et de l’envolée oratoire mais ils ils ont complètement perdu le contrôle de la situation parce qu’ils ont une position indéfendable depuis le début. Ils n’ont jamais eu l’intention de négocier quoi que ce soit. Ils se sont sont peinturés dans le coin avec leur intransigeance. Et quand tu campes sur tes positions sans possibilité de repli, tu invites la partie adverse à faire de même. Et pour défendre leur position, ils nous lancent qu’ils sont de grands démocrates qui ne peuvent prendre la moindre décision sans en référer à leurs instances. Bullshit !!! Ils sont tellement dépassés par les événements.

      Et les autres gogos de monter aux barricades en demandant au gouvernement de faire preuve d’ouverture d’esprit. Faut comprendre : les jeunes commettent parfois des erreurs mais ce sont des idéalistes. Faut surtout pas péter leur balloune, hien ???

      Évidemment, quand on veut la chute d’un gouvernement corrompu, on mélange tout : les droits de scolarité, le Plan Nord, la corruption, etc. Parce que, ultimement, c’est l’objectif avoué de certains leaders étudiants qui se voient à la tête de la prochaine révolution.

      On vous souhaite bonne chance …

      Ben sûr, c’est tellement invitant de jaser avec des gens qui démontrent une telle ouverture d’esprit.

    • Bonjour,

      Un mot pour dire que j’en ai mon voyage de ce congé scolaire des étudiants.

      Pour le moment, la situation est rendue à un point critique, mais ce sont les journalistes et médias qui devraient en porter l’opprobre. Si l’on avait appelé un chat un chat, et dire que les étudiants se payer un congé scolaire au lieu de dire qu’ils étaient en grève, ce conflit ne serait pas là où il est…

      Nous savons tous l’importance qu’ont les mots sur l’opinion publique!

      Léandre

    • À ceux qui chiâlent contre la CLASSE parce que ses porte-paroles doivent consulter ses membres avant de prendre une résolution :

      Vous avez raison, la démocratie est bien imparfaite : elle prend du temps, il faut se réunir, écouter les débats, voter sur des propositions et parfois sur des amendements à ces propositions…

      En effet, la dictature est un système bien plus efficace : un seul décide sans consulter personne. Pas de perte de temps, pas de niaisage, on opère.

      Ha, maudite démocratie!

    • Merci à tous ceux qui nous appuient dans cette lutte qui dépasse de loin la simple question des frais de scolarité.

    • Le gouvernement a raison de tenir tête aux étudiants. Ces derniers ne veulent pas négocier, ils veulent la gratuité ou au minimum pas d’augmentation. Toujours facile de refiler la facture à d’autres. Je ne crois pas que la fermeté du gouvernement va faire oublier la mauvaise gestion libérale. Par ailleurs, voter Pauline Marois, c’est voter une grosse augmentation d’impôts et de taxes. Pour que tout soit « gratuit » il faut collecter beaucoup d’argent chez les contribuables.

    • tout le monde sur place sait que l’avis de dispersion est venu APRÈS les premières bombes. Tout le monde voit les images de policiers qui cachent leurs matricules. Là c’Est bien beau la belle entente entre les journalistes et les policiers, qui sont une source d’information privilégiée (appel moi en 1er si t’arrête Michèle Richard en boisson et en échange je ne parle pas trop de…) Mais ça aussi c’est honteux, les images sont sur CUTV, c’est clair, la police fonce d’abord et parle ensuite. On approche les 1000 arrestations, combien d’accusation on arrive pas même à 20…abus, arbitraire? Vraisemblablement. Et toujours aucune image des présumé cocktails molotovs, toujours pas l’idnetité de celui qui a proféré les menaces….le 4ème pouvoir s’est fondue avec les autres et les jeunes, la population se fait battre. Bravo. 6-7 vitres cassées , 1000 arrestations. Violence vous disiez?

    • J’ai tellement honte de vous (bébés gâtés d’étudiants…) et quel exemple pour les jeunes!? Si les règles ne font pas votre affaire? Allez manifester… Le Gouv. ne dois pas céder un pouce. En plus, je suis tellement content qu’il y ait de la casse lors des manifestations – ainsi le support des contribuables s’aminci :)

    • Il me semble que les associations étudiantes se sont peinturées dans le coin en s’associant à la CLASSE. Ont-ils abdiquer leur mandat fédiciaire envers leurs membres (les étudiants colégiaux et universitaires)? En s’associant aux radicaux de la CLASSE qui n’a aucun mandat dans rien, ils abdique leur devoir et disent dans le fond aux étudiants qu’ils représentent :”nous ne vous représentont plus, puisque la CLASSE est le vrai porte parole des étudiants”. Pourtant, la majorité des étudiants n’est pas en grève/boycote et même les établissements qui le sont n’ont pas toujours reçu un mandat de façon entièrement démocratiques (vote arranger avec le gars des vues…) et un certains pourcentage non négligeable à même voté contre. Alors, je dis à la FECQ et à la FEUQ de retourner à la table des négociation sans la CLASSE (qui n’a aucun mandat de toute façon) et trouvez une solution pour vos membres afin qu’ils puissent poursuivre leurs études. À suivre…

    • Monsieur Lagacé ,

      Votre perspicacité vous honore . Quelle fraîcheur ! Merci !

    • Et ce qui me glace le sang dans mes veines est ce souvenir d’un séjour d’un weed-end à Québec l’automne dernier où je participais serienement à cette autre manif des étudiants aux portes du Centre des Congrès où étaient réunis des centaines de délégués du parti libéral et qui ne se genaient pas pour narguer les manifestants entre deux ateliers et qui, toujours sans gênes, déambulaient dans les rues affichant leurs écarlates cocardes jurantes et rastaqueres dans cet environnement symbole de leur prise du Pouvoir qui permet depuis 9 ans à ces développeurs du progrès (sic) d’avoir les deux mains sur le volant mais sur toute la Caisse; non seulement celle provenant des 99% des contribuables mais aussi sur leur riche caisse du parti qui collecte à chaque année depuis 9 ans le double de ce que leur permet la limite des dépenses pour toute élection générale aux 4 ans. Un PLQ qui possède dans ses réserves 5 fois ce que posède tous les autres partis libéraux provinciaux des 12 autres provinces canadiennes confondues et où l’argent coule tant à flots que leur chef a pu touché pendant 9 ans une contribution additionnelle de 75 000 $ annuellement (en plus de son salaire de député et de PM) et qui n’a jamais été remboursée dans sa totalité!

    • Ce n’est pas seulement la queue du chien, c’est aussi l’oeuf ou la poule, ou en d’autres mots la prophétie auto-réalisatrice…

      C’est la ministre et le PM qui commencent à parler de violence avant même qu’il y en ait eu sur le terrain, peut-être à l’exception de quelques incidents isolés de vandalisme, alors que des manifestations pacifiques avaient lieu depuis déjà plusieurs jours, et qui ensuite, après avoir incontestablement laissé pourrir la situation jusqu’au chaos, affichent un air de “je vous l’avais bien dit”!

      Bravo en passant au point Godwin atteint dès le 2e commentaire… c’est très constructif tout ça.

    • C’est rendu que je trouve les présidents des 3 fédérations très antipathique. Manque de maturité total surtout la dame et Gabriel. Croient t’ils que le québec sera diriger par eux?. Ces enfants rois quand ils entendent un NON ils saccagent et font des crises et ce roulent par terre. Aller.. retourner faire votre job. Votre job si vous ne la connaissez pas encore… demandez à vos parent et eux si intélligents ils sont, il vous diront que votre job c’est d’aller à l’école. Ca cest votre job et laisser aux autres la leur. Ayez un peu plus de maturité et arrêter de vous faire diriger par le syndicat séparatiste.
      Annulez les cours Monsieur Charest, ca urge. Les étudiants sauront finalement cest quoi une vraie conséquence suite à leurs gestes déplorables qui sont les manifestations dégénées.
      Vous êtes qui vous les présidents de ces fédérations de dire que Mme Beauchamps joue à la maitresse d’école. Quel restpect!. Dire que vous êtes la relève… ouff ca promet.

    • La relation du gouvernement avec les étudiants se rapprochent du syndrome de Münchausen par procuration, c’est-à-dire volontairement blesser son enfant pour obtenir de l’attention médicale…
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_M%C3%BCnchhausen

    • Merci M. Lagacé ! Enfin une analyse qui porte sur les vraies raisons du refus de négocier de ce gouvernement .
      Je suis tellement écœuré de lire et d’entendre la montagne d’inepties et de mensonges sur cet épineux problème .
      Les commentaires de vos con-frères ( non , ce n’est pas une faute de frappe ) me donnent la nausée .
      Je n’ai aucun respect pour leurs textes biaisés et qui semblent écrits sur commande .
      Continuez votre travail de journaliste comme vous le faites . Votre neutralité est un baume dans cet océan de manipulation .

      Encore une fois Merci !

    • Si le PQ enlèverait son appui contre la hausse du droit scolarité de 75 %? Est-ce que la grève serait aussi légitime? Je réponds par l’affirmative.

      Mais le PQ continue à donner et affirmer qu’ils vont défaire cette imposition de hausse qu’il juge exerce.

      Hier F. Legault a appuyé la ministre de l’Éducation dans son exclusion de la CLASSE et l’échec des négociations sera assumé par les autres fédérations étudiantes. . Mais devant la blague du PM vendredi dernier ; le même F. Legault déchirait sa chemise devant un comportement honteux.

      De plus comme le discours sur l’ordre et la non-violence apparaît toujours de bon ton dans l’opinion publique la rhétorique du gouvernement Charest répète depuis le début.

      Il semble que l’ensemble des partis politiques au Québec veut en faire un enjeu politique pour la prochaine campagne.

      Il demeure que le débat générationnel au Québec est très mal parti depuis 11 semaines.

    • Défenseur de l’ordre? Charest n’a jamais mis de l’ordre dans les affaires de l’état et encore moins dans les affaires de son parti. Vous dites qu’il a l’appui de la population (1 sur 2), mais c’est le verre à moitié plein ou à moitié vide. Il y a quand l’autre moitié qui ne sont pas d’accord avec sa gestion de la crise.

      Il est fort probable qu’il utilise cette crise pour cristalliser le vote, mais c’est un pari risqué. Ça peut se retourner contre lui: l’arroseur arrosé. Rarement a-t’on vu autant d’intransigeance. Le problème c’est que c’est devenu personnel pour Charest. Avec son attitude, toute concession sera perçu comme une faiblesse. Le Québec serait-il devenu un état policier pour ne pas dire totalitaire ? Selon Charest seul la police peut régler tous les problèmes: corruptions, pot de vins et les étudiants avec en toile de fonds l’immunité pour nos valeureux politiciens.

    • Pas d’accord.
      Quand on arrêtera de jouer la carte du “C’est pas moi, c’est l’autre”, peut-être pourrons-nous avancer.

    • Il n’y a pas de théorie du complot, pas de complot tout simplement.
      Juste une démarche réfléchie d’un gouvernement asservi à l’establishment économique (la fameuse oligarchie) du Québec. Froidement, ils suivent leur plan de match:
      a) pousser à l’extrême un groupe de citoyens (les étudiants, tsé ces jeunes que tout mononcle méprise…), b) les dépeindre comme des privilégiés, c) monter la population contre eux, et d) récolter les fruits dans une élection prochaine.
      J’aimerais me tromper. Mais tout indique que Charest est plus malin que l’on pense… Il n’est pas le gros bêta que son surnom Patapouf inspire. Il est plutôt comme le serpent qui glisse entre les mains. Mais soyons créatif et inventons une nouvelle image, pourquoi pas le comparer au cochon graissé du festival de St-Perpétue,. En fait à sa retraite il pourra très bien en devenir la mascotte. Et les mononcles seront contents.

    • Je ne comprends pas le débat: les jeunes ne veulent pas étudier, ne veulent pas avoir une job après, et puis alors?

      Arrêtez les casseurs un par un, et c’est tout.

      Quel est le problème? S’il faut, on importera des diplômés d’ailleurs, francophones et travaillants.

      Moi non plus, je ne veux pas faire le plein d’essence à 1.5$, mais je ne casse pas la gueule du pompiste.

    • Le premier article raisonné sur la situation ne vient évidemment pas du Québec.

      http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/commentary/gwyn-morgan/breaking-the-entitlement-addiction/article2387833/

      Juste le scénario grec arrêtera la gauche du Québec. Ce qu’ils ne comprennent évidemment pas, c’est que les gens qui ont réussi ici, réussiront demain matin n’importe où ailleurs. Il va rester juste des fonctionnaires et des milliards de dettes.

    • Est-ce possible de savoir le rôle précis du Blacks Blocs ? Un groupe qui se définie comme des anarchistes qui semblent faire plus de la provocation et de la casse pour forcé l’intervention policière. Est-ce des imbéciles utiles pour confirmer le statue quo dans répété depuis le gouvernement Charest ?

    • Notre fils vient de nous téléphoner. Il en a gros sur le coeur. Tout d’abord, vous devez savoir que c’est un pacifiste, absolument aucune tendance à la violence, quelle qu’elle soit. Il a participé à plusieurs manifestations depuis le début du “conflit”. Il y était hier et nous a raconté comment cette “émeute” s’est passée. Voir le commentaire de “tortue_savante” à 00h56 sur ce blogue. Il est maintenant parfaitement désillusionné. Combien de jeunes, autrefois passionnés, partagent ce sentiment aujourd’hui!

      Quel désastre et quel crève-coeur pour des parents!

    • “Mais c’est un rare dossier où Jean Charest a l’appui des Québécois. Un sur deux qui appuie les positions gouvernementales.

      Et il faut être aveugle pour ne pas voir que le gouvernement Charest va utiliser cet appui comme levier, dans une prochaine campagne électorale.” P. L.

      ===

      On ne lève pas une montagne avec un levier de char. Ça dénote un certains mépris que de croire que les Québécois qui sont de l’avis que les frais de scolarité doivent être ajustés, vont nécessairement voter libéral.

      Jean Émard

    • Bizarre que lorsque ce sont les cols bleus, les fonctionnaires provinciaux et tout autre groupe qui fait de la casse lors de manifestations, AUCUN GOUVERNEMENT ne demande la condamnation de ladite violence comme condition aux négociations…

      Vraiment bizarre…

      Hein?

    • Le visage de la ministre Beauchamp, au début de la grosse négociation d’une heure, affichait son manque d’enthousiasme. Il était clair que Jean Charest avait fait son nid et n’avait aucune intention de régler ce conflit et plier quant aux frais.

      Ce gouvernement a une stratégie assez claire, associer le mot violence avec les étudiants, CE QUI EST TRÈS PAYANT AVEC LA DROITE LOI ET L’ORDRE et les milliers de JE JE JE de ce monde.

      Souvenons-nous qu’en 1990 le gouvernement Libéral du Québec a négocié avec des gens armés et cagoulés, encore une fois, ça montre que c’est un prétexte tout cette association avec la violence, pour ne pas négocier.

    • “À ceux qui chiâlent contre la CLASSE parce que ses porte-paroles doivent consulter ses membres avant de prendre une résolution :

      Vous avez raison, la démocratie est bien imparfaite : elle prend du temps, il faut se réunir, écouter les débats, voter sur des propositions et parfois sur des amendements à ces propositions…

      En effet, la dictature est un système bien plus efficace : un seul décide sans consulter personne. Pas de perte de temps, pas de niaisage, on opère.

      Ha, maudite démocratie!” MALAF

      ===

      BS. Il est temps que les cours reprennent et que vous appreniez à faire moins de sophismes. MDR

      La CASSE et ses méthodes fourbes et ses tentatives ridicules de vendre des vessies pour des lanternes n’a pas de leçon de démocratie à donner à quiconque.

      Jean Émard

    • Ouais, va peut-être falloir penser calmer le jeu… parce que si ça monte à l’ONU pis ils décident de venir nous sauver avec l’OTAN… ce sera pas joli par ici…

    • “Merci à tous ceux qui nous appuient dans cette lutte qui dépasse de loin la simple question des frais de scolarité.” MALAF

      ===

      Si vous avez d’autres revendications, lancez-vous en politique plutôt que de servir de caution aux casseurs.

      Jean Émard

    • Patrick

      Je constate que tu as censuré mon commentaire. Et pourtant tu laisses passer certains autres particulièrement offensants et gratuits: jacquelinechenard 06:43.

      Je comprend mieux maintenant pourquoi tu es sympathique à la CLASSE.

      Heureusement, tes collègues ont un respect plus évident de la démocratie et de la libre expression.

      Tu viens de baisser dans mon estime de plusieurs coches.

      Dommage.

    • @just_a_blogger
      Vous avez tout à fait cerné le débat.

      Que l’on annule les sessions avec pleine mention d’échec. Que la minorité d’étudiants en grève subissent la conséquence de leurs actes.

      B Plante

    • En tout cas, moi, si Gabriel Nadeau-Dubois ne condamne pas la pluie pour le week-end, je débarque de la grève étudiante.

    • À ceux qui s’offusquent des exigences de la CLASSE :

      Dans toute négociation, on exige des choses, puis on met de l’eau dans son vin devant les exigences de l’autre. Mais toujours on débute avec des exigences.

    • Une manifestation pacifique qui ne dérange personne, on appelle ça une fête.

      Quand on en a plein le dos d’une politique gouvernementale et que l’appel au changement reste sans réponse, en démocratie, on a le droit de manifester son désaccord… pas juste de fêter.

      Ça veut dire manifester sa colère, sa frustration et sa volonté de voir le gouvernement changer de «track», n’en déplaise à tous ceux qui voudraient ne s’en remettre qu’aux élections aux 4 ans.

      Oh et un mot au sujet des positions de départ de chaque partie à cette négociation. On ne juge pas les positions de départ puisqu’elles n’ont rien à voir avec le résultat de la négociation. Lorsqu’on s’assoit à une table de négo, c’est évident que l’écart est grand. On juge une négociation sur l’effort déployé par chaque partie pour trouver une solution au différend. Le résultat de la négo se juge au terme de cette négo, pas avant ou pendant la négo. Tout ce qu’on peut juger avant et pendant, c’est la bonne foi des parties pour maintenir un dialogue, encore que la partie patronale (gouvernementale dans ce cas-ci) a l’obligation d’être plus raisonnable que l’autre partie. C’est au gouvernement qu’il appartient de faire des ouvertures pour maintenir le dialogue, pas de jeter de l’huile sur le feu et saisir la première occasion pour rompre les négociations. Mme Beauchamp et M. Charest échouent actuellement le test de la bonne foi.

      Alain Michaud
      Pointe-aux-Trembles

    • À voir absolument :

      http://vimeo.com/39942100

    • « L’instruction ne guérit pas la bêtise, elle lui donne des armes. » Nicolás Gómez Dávila

    • Ni le premier minable du Québec, le très déshonorable John James Charest, ni sa sinistre de l’éducation n’ont l’autorité morale pour régler ce conflit. La solution: un médiateur, une suspension de la hausse et des élections au plus vite.

    • à tous ceux qui pensent que les étudiants l’ont facile parce que leur frais d’études sont les plus bas, vous semblez oubier que nous sommes la province la plus taxer et le gouvernement voudrait encore piger dans nos poches?!

      Il faut revoir les dépenses et s’il manquent de l’argent après il faut regarder ceux qui ont la capacité de payer…l’étudiant, la classe moyenne, la classe riche (qui est à partir de 52 000$) ou les très riches et les multinationales, qui s’en sortent facilement?

      La génération des baby-boomers ont tout eues et tout pris. Que nous reste-t-il sinon des pots cassés que l’on doit réparés ? Plus fond de pension, des routes en piteux états, une dette colossale, une planète et son environnement sur son déclin dont il est pressent de s’occuper… cest même baby-boomer arrivent à un âge où il faudra payer pour leur soin de santé et dès que l’on menace légèrement leur argent ils s’insurgent, comment ne peuvent-ils pas comprendre les étudiants ?

      Je suis de retour à l’école après quelques années. J’ai gagné 25 000$ en 2011 et je n’ai pas droit aux prêts et bourses pour mes études de 2012 parce que j’ai trop gagné en 2011 !!! C’est ça la réalité des étudiants !! Pour la plupart, nous avons les obligations d’un salarié…appartement, électricité, comptes…mais avec un revenu ridicule…je ne connais aucun étudiant parmi mes collègues qui a les moyens de se payer un voyage dans le sud. Je dirais plutôt que je les vois compter leur sous lorsqu’il veulent s’offrir un café de temps à autre, ou encore j’entends leur soupirs quand ils entendent l’enseignant mentionner que le livre à acheter pour la session coûte 50$.

      La grêve est notre seul moyen pour être entendu. Lors de manifestation pour une défaite du Canadien personne ne remet en question qu’il y a des casseurs professionnels qui ont fait dégénéré la situation…pourquoi en serait-il diffèrent pour les manifestations étudiantes.

      Je crois malheureusement que notre seul crime dans cette situation est d’être étudiant: un citoyen en devenir, possèdant peu d’expérience et qui a le dos large et que, surtout, le gouvernement pense manipulable.

    • M. Lagacé,

      Vous vous demandez pour quoi est-ce que le PLQ traite les étudiant comme s’ils étaient de la m*rde.
      La réponse est simple.
      Les étudiants ne contribuent pas à la CAISSE DU PLQ. Sans cette contribution, il n,y a pas RETOUR D’ASCENSEUR. Avec L’INCOMPÉTENCE du PLQ, nous savons déjà que ce gouvernement a beaucoup mieux protégé les personnes CORROMPUS DE LA CONSTRUCTION que les étudiants et les autres civils. On peu donc dire que le PLQ N’A AUCUN RESPECT pour les gens qui ne lui donnent pas les sous qui financent son DEUXIÈME SALAIRE.

    • 3 Quebecois sur 4 sont insatisfait mais les Liberaux sont encore en t[tte dans les sondages…….Ca en dit long sur les autres leader du Québec!!

      Et ou est passé Pauline durant ce débat?? Elle n’a plus d’opinion tout a coup?

    • “Trois Québécois sur quatre sont insatisfaits de ce gouvernement.”

      Oui! Trois Québécois sur quatre qui n’ont pas d’autres alternatifs non plus. Qui voyez-vous serait capable de controler une telle situation?. Des enfants -roi qui veulent leur bonbons maintenant.
      On obtient tout ce que l’on veux sinon l’on détruit tout sur notre passage. Intimidation ou chantage? Belle état d’esprit et mentalité dont les classes étudiantes ont fait preuve jusqu’ici.Et le Gouvernement est censé les approuver???

    • @ hutchpierre Oui, bonne question, pourquoi les élèves anglophones restent-ils à l’écart ??
      Si quelqu’un a la réponse j’aimerais bien la lire plutôt que de lire toutes les inepties contre le gouvernement. Chacun devrait garder sa place. Le gouvernement, gouverne. Les étudiants, étudient, les profs, enseignent. Les travailleurs travaillent et les payeurs de taxes paient. Alors, y aurait-il un problème ?? Monsieur Lagacé vous êtes de mauvaise foi. Vous parlez de milliards de la caisse de dépôt, de milliards de l’Ïlot voyageur, de milliards du pétrole de l’île d’Anticosti et seulement d’un pauvre 1625$ d’augmentation sur 5 ANS. OUFF j’aime pas lire ça. Et aussi au sujet de l’appui de la population, il me semble qu’un dernier sondage donnait 37% d’appui aux étudiants, hum, loin de votre 3 sur 4.. Par contre, je pense que l’écoeurement rejoint bien 3 personnes sur 4 au Québec par les temps qui courent.

    • vous avez en bonne parti raison Mr. Lagacé, mais il ne faut surtout pas oublié Mme. Marois qui elle c’est encore une fois transformé en MADAME JELLO, prete a donné tout aux petit enfant, la gratuité les trets sans avoir a remboursé et un succon avec ca.
      elle est prete a tout pour obtenir leurs votes tout comme Kadir le tapis. et pour finir c’est nous les payeurs actuel qui vont payé selon la tradition du P,Q. cours d’histoire sur l’économie 101 des reignes du P,Q, et les jeunes d’aujourd’hui payeront a leurs tour un jour si jamais ils viennent qu’a avoir un emploi au Québec.

      Pierre

    • Bravo Patricl Lagacé ! En effet, c’est ça et rien que ça. Mais qu’est ce qu’on peut faire ? Charest est ignoble, révoltant. Mais Madame Marois …pas vraiment prometeur et Legault, qui était bien parti, a craqué pour des raisons que nous ne connaîtrons jamais. QS n’a aucune chance…. Alors on en vient a se dire qu’il n’y a PAS de solution démocratique. Ni non-démocratiqe, d’ailleurs. Alors quand on est trop vieux pour se défouler à briser des vitrines, qu’est-ce qu’on fait ?

      Pierre JC Allard

    • Il est où votre maire?

    • Patrick!!!!!

      la situation est très grave !!!! Ce n’est pas le temps de prendre parti pour les uns ou
      pour les autres sans nuances. Le concert d’accusations en ce moment que l’on entend
      dans les médias ne mèneront à rien parce que les émotions sont trop exacerbées. André Pratt et Alain Dubuc présentement se font silencieux et je pense que c’est probablement la meilleure solution …le silence et la réflexion sont probablement l’attitude qui favorisent le plus l’apaisement des émotions au moins pour un temps avant de faire appel à un excellent médiateur.
      Arr^tons d’accuser et faisons appel à un médiateur.

    • Bon texte M. Lagacé bravo.

    • @ tortue_savante Moi c’est le monde de la génération violente qui me fait peur. Pas le monde qui essaie de la réprimer. J’espère que ce n’est pas cette sorte de génération qui un jour dirigera au gouvernement. Un jour, mon fils de 5 ans m’a demandé un bonbon après souper. Je le lui ai refusé. Il est allé dans sa chambre et a tout cassé sans discernement. Ses jouets, son tiroir de bureau, a lancé son bâton de hockey dans la fenêtre tout ça accompagnés de cris violents et de bêtises à mon égard. Pour le calmer, j’ai ouvert la porte et lui ai donné son bonbon. J’ai cru l’apercevoir hier soir, aux nouvelles dans la manifestation. Je ne suis pas certaine car il avait le visage caché derrière un foulard, rouge évidemment. Il n’a même pas le courage de montrer ses convictions à visage découvert.. Voilà une petite histoire inventée mais ô combien réaliste. J’ai de la peine d’en être rendue là, mais j’ai encore plus de peine en pensant à l’avenir.

    • Quand on pense que ce gouvernement a allongé 250$ millions en moins de deux pour un nouvel aréna professionnel (sic) à Québec (qui en comptait déjà un), alors qu’on matraque pour faire passer la facture sur le dos des étudiants, c’est désolant.

      Vous avez raison M. Lagacé, les sous-fifres au pouvoir sont beaucoup plus flexibles quand il s’agit de vendre nos ressources naturelles à rabais.

      Pierre Tremblay

    • Pourquoi n’ai-je jamais lu un seul mot (malgré les 1000 journalistes qui écrivent sur le sujet) sur les programmes d’étude des étudiants en grêve?

      Peut-être que les phrases du genre “les décideurs de demain” et “les payeurs d’impôt de demain” seraient moins utilisées…

    • yes yes yes Pat est réveillé! ;-))

    • @siocanrf

      Etre invités à la table des négociations…méchante provocation en effet!

      La CLASSE a manqué une belle occasion de montrer sa bonne foi en demandant que cessent les manifs, ou à tout le moins la casse (ce qu’ils auraient pu faire entre autre sur leur site web), ne serait-ce que PENDANT les négos. Me semble que c’est un minimum.

      Selon la logique de plusieurs blogueurs (qui m’apparait aberrante), si on augmente mes impôts et que le gouvernement ne veut pas discuter avec moi de les rabaisser, je suis justifié d’aller faire de la casse?! De même que si je perds mon emploi, ou que si je ne suis pas satisfait des services gouvernementaux, etc.

      Les libéraux, les québécois n’auront qu’à les foutre dehors aux prochaines élections s’ils les aimez pas. En attendant, à eux de diriger le Québec, dans le respect des règles démocratiques, ce qui implique de ne pas céder devant les menaces et l’indimidation d’une MINORITÉ de révolutionnaires en herbe.

    • Je l’ai toujours dit:

      «charest est un mauvais dirigeant mais un excellent politicien»

      Bref, le contraire de ce que je veux…

    • Aujourd’hui, on peu voir comment toute une population peu être manipulé par quelques extrémistes…Pauvre Québec

    • Au-delà du débat concernant la hausse, je crois que notre belle jeunesse est en mal de sensations fortes.

    • Bonjour Monsieur Lagacé,

      Je pense avoir trouvé la solution au conflit. Les associations étudiantes devraient faire l’achat d’un grand domaine, d’une villa ou mieux d’un magnifique yacht. Ils pourront par la suite inviter n’importe quel ministre libéral afin de discuter. C’est garanti qu’ils vont y aller et même Jean Charest va les appuyer… Ils pourraient aussi partir leur propre compagnie dans l’industrie de la construction. Ils pourront ainsi faire affaire avec un gouvernement beaucoup plus ouvert…

      Stephen

    • Bravo…

      Cependant, faut peut-être se rappeler que de tout temps, les jeunes qui protestent se font tabasser. (Le “dimanche de la matraque”, quelqu’un ?). Donc, faut nuancé l’attitude des policiers dans cela.

    • Si le Gabriel n’est qu’un porte-parole, pourquoi on ne voit jamais qui est le boss de cette bande de loups?

    • M. Lagacé, vos argumentaires populistes commencent à m’exaspérer

      Hier soir, je suis passé en voiture près du parc Emilie-Gamelin. J’étais bloqué sur la rue Berri, et j’ai commencé à me faire harcelé par un groupe d’étudiants. La raison: je conduis une BMW. Ils ont commencé à brasser ma voiture et ont finalement fracassé ma vitre arrière, en me criant des insultes. Le tout, sous le regard des policiers qui n’ont rien fait pour m’aider.

      On ne parle pas ici d’une minorité cagoulée. Les gens qui s’en sont pris à moi sont des gens ordinaires arborant fièrement le carré rouge. Ma voiture était complètement entourée… on parle d’une vingtaine de personne facile. Assez pour avoir eu peur.

      Où était tout ce beau monde lorsque la politique fût annoncée il y a longtemps? Comment se fait-il que ce groupe de 18-24 ans, qui n’a voté qu’à 41% aux dernières élections, se permette de crier à l’injustice et l’attaque à la démocratie?

      Mais non – les excès de violence, c’est la faute au gouvernement, aux policiers, aux médias. Les étudiants, eux, ne sont responsables de rien. Dans le fond, leur déresponsabilisation est conséquente avec leur demande de gel/frais de scolarité – faisons payer les autres, et nous on fait ce qu’on veut sans conséquences.

      Vraiment pathétiques. Et moi, en plus de payer VOS études, je dois maintenant débourser pour une somme importante d’argent parce que je me suis fait attaquer, gratuitement. Bravo!

    • Un très beau texte, merci.

      @ fedor : ce serait si simple…mais non, notre belle jeunesse est animée d’un idéalisme lucide, elle veut voir, elle comprend…qu’il faut se réveiller et combattre ce qui nous dérange, ce qui est inacceptable et dangereux pour l’avenir de nos sociétés : libre-marché intrusif, oublie des valeurs fondamentales et du droit, par exemple à l’éducation !

    • Je suis bien d’accord avec le fait que Jean Charest n’est pas un grand premier ministre, que ce gouvernement est probablement corrompu et que ce conflit aurait pu être évité.

      Mais RIEN n‘excuse toutes ces manifestations étudiantes et tout ce grabuge. ABSOLUMENT RIEN.

      Il faudrait un jour relativiser. Le gouvernement n’envoi pas les étudiants dans des chambres à gaz. Il impose une augmentation des frais de scolarité. On a beau blâmer ce gouvernement, mais si cette hausse est si importante aujourd’hui c’est que plusieurs gouvernements, incluant les péquistes, ont maintenu le gel pendant plusieurs années.

      J’en ai marre des médias et des journalistes complaisants qui donnent toute la place à ces anarchistes. Les journalistes trippent parce qu’il s’agit d’une révolte qu’ils n’ont pas eu la chance de faire. Par leur haine des Libéraux, par leurs articles biaisés et par leurs blogues, ils encouragent en quelques sortes les étudiants. Ils vont jusqu’à applaudirent à la fin d’une conférence de presse.

      Oui, oui, et oui, Il y a pleins de choses qui ne tournent pas ronds au Québec. Ce n’est pas de cette façon que ça se règlera.

      Vous prenez Jean Charest pour un imbécile ? Et bien votre façon de réagir à ce conflit aurait pu démontrer que vous étiez plus intelligent que lui. Ce qui se passe depuis les derniers jours démontre que vous êtes encore plus caves que lui. Et dire que vous être notre futur.

    • Un très beau texte, merci.

      @ fedor : ce serait si simple…mais non, notre belle jeunesse est animée d’un idéalisme lucide, elle veut voir, elle comprend…qu’il faut se réveiller et combattre ce qui nous dérange, ce qui est inacceptable et dangereux pour l’avenir de nos sociétés : libre-marché intrusif, oublie des valeurs fondamentales et du droit, par exemple à l’éducation !

      Matisse Makwanda

    • @MALAF
      Tu n’a pas à remercié personne …
      Ma fille s’est endettée pour faire ses études universitaires et collégiales même en travaillant les soirs et les fins de semaine et mon petit-fils aura les mêmes problêmes quand il entreprendra ses études postsecondaires..
      Comme citoyen je vous appuie et de nombreuses personnes de mon entourage qui sont des boomers comme moi le font aussi …….
      JE VOUS REMERCI DE VOTRE COURAGE ET POUR VOTRE QUALITÉ ET VOTRE PROFONDEUR DANS VOS INTERVENTIONS

    • Je vous l ai écrit hier Monsieur Lagacé tres décue un jour oui un jour non .décidez vous et suivez votre ligne de pensée ……………….on ne s assoit pas avec Gnd un jour et l apres midi suivant on condamne …c est quoi vous voulez…………..

    • M. Lagacé,

      comment osez-vous questionné ou critiqué la position du gouvernement? Comment osez-vous faire l’autruche en refusant de prendre parti pour les deux partis en cause? Ici, même un journaliste gauchiste ne peut soutenir la CLASSE alors il vous faut trancher au lieu de bêtement chercher la contreverse des deux cotés. Prenez parti et optez pour la loi et l’ordre! Est-ce clair?! La loi et l’ordre!!!!

    • Suis-je le seul a penser qu’il devrait y avoir une quorum minimal pour les votes de greve? je ne trouve pas normal que 200 vote pour contre 199 vote contre puisse etre considerer un vote de greve majoritaire. Avec meme un tout petit quorum, comme 10% de la masse étudiante requise, je me demande vraiment combien d’étudiants serait en greve aujourd’hui?

    • Une autre manif ce soir au parc Émili-Gamelin à 20h30. Venez nombreux!

      Ha, et s’il y a du grabuge on pourra tenir Lagacé responsable puisque c’est annoncé sur sa page. :)

    • Soulevez un titre pour demain: celui-ci: ”Devons-nous mettre aux arrêts Gabriel Nadeau-Dubois?”

      (ça changerait de ton au moins , au lieu de vous lire en train de constester linéairement toutes positions gouvernementales même les plus sensées et socialement acceptables comme celle-ci)

    • Je viens d’apprendre la décision irresponsable du boqué.

      Là, là ça va faire. Devrait-on se plier à un blanc-bec et sa gang de moutons qui sont en train de provoquer une crise sans précédent au Québec pour satisfaire leur ptrès petites personnes.

      Considérant qu’en grande majorité l’augmentation déraisonnable des frais de scolarité sera assumée par les parents des étudiants il est grand temps que la population SIGNIFIE CLAIREMENT à charest (et ce pas juste dans nos salons) qu’on en a plein le cul de ses caprices au détriment des intérêts des québecois. Il se prend pour le nombril du monde ce minuscule empereur.

      Mais là il dépasse les bornes.

    • Je suis attristée de voir avec quel attitude arrogante et méprisante ce gouvernement traite nos étudiants et surtout je suis encore plus inquiète de voir que nous sommes gouvernés par des gens IMMATURES!

    • On sort les grandes théories conspirationnistes alors que le débat est d’augmenter légèrement les frais de scolarité à 21% de la facture réelle des frais, soit un coût bien inférieur aux autres provinces canadiennes.

      75% ça paraît beaucoup. 500% aussi ça paraît beaucoup. Comme 500% de 1 piasse, ça donne 5 piasses.

      75% de pas beaucoup de frais de scolarité, ça donne des frais de scolarité qui sont plus réalistes.

      J’ajouterais que les frais n’ont pas bougé depuis 30 ans, et que le salaire minimum a de beaucoup augmenté. J’ajouterais donc que les étudiants se sont enrichis depuis 30 ans. C’est plate que ça tombe sur vous, mais c’est comme ça.

      Pour tous les autres débats: gaspillage, mauvaise gestion, corruption, etc. C’est bien plate, mais c’est partout de même. Il faut juste rester vigilants en tant que citoyens, laisser les journalistes dévoiler les scandales, les policiers faire leur travail. Le Karma s’occupe du reste.

      Tout le monde, svp prenez vos chill pills.

    • @nabelle
      Votre poste me fait conclure que vous aimez bien franchement Martineau car c’est le meme discours qu’il tient depuis deux jours bonbon et bacon!!!

      Comme dit un blogueur ici on va bientot demander a Gabriel Nadeau-Dubois de condamné la pluie
      et lui faire porter sur le dos une tempete de neige

      Vous savez c’est pas drole quand tu écoutes les nouvelles et qu’un annonceur présente encore Gabriel Dubois-Nadeau comme un président il est Porte Parole alors j’ose meme pas imaginer le nombre de personnes qui dénoncent cette greve en considérant que ces faits.La Classe n’a pas de président alors faudrait et leur fonctionnent est différent mais tres démocratique il est inspiré par le féministe en autre

    • Le gouvernement dit qu’il a toujours été ouvert à négocier dans le respect. Or, ce n’est que récemment, depuis qu’il y a eu du désordre public, qu’il se manifeste pour négocier. Et encore, avec des conditions si élevées qui font en sorte que les négociations soient impossibles. Franchement, exiger que la CLASSE ne soit pas présente et manifester une fin de non-recevoir en ce qui concerne un gel ou une baisse, c’est vouloir montrer qu’on est ouvert mais sans l’être. Vouloir bien paraître aux yeux de son électorat. C’est de l’hypocrisie. Mais nos jeunes ne sont pas dupes. Ils sont intelligents et déterminés. Vive la jeunesse. Vive le Québec libre !

    • Le gouvernement A NÉGOCIÉ avec Lasagne lors de la crise d’Oka, mais ne négociera pas avec nos étudiants, et vont demeurer sur leurs positions. C’est irréel.
      Merci Patrick pour ce texte.

    • Alors qu’ils exerçaient leur droit de manifester contre une hausse de frais de scolarité injuste et injustifiée, des citoyens – avec ou sans Iphone – ont eu droit hier soir aux pires traitements des forces de “l’ordre”.

      Depuis que le gouvernement ait déclaré la guerre aux assos en leur refusant tout contact, si ce n’est par médias interposés, les forces de « l’ordre » alimentent le feu en provoquant et violentant les grévistes. On a compris que le gouvernement mise sur les débordements comme stratégie dans sa guerre contre les étudiants, dépeint comme un groupe corporatiste parmi d’autres alors qu’ils constituent la société de demain.

      Même les forces de « l’ordre » avaient fini par l’avouer : il y a une minorité de casseurs qui ne sont pas des étudiants en grève. Mais c’est du pain béni pour la Beauchamp et consorts qui usent de l’amalgame « étudiants grévistes = casseurs » pour faire diversion.

      Les médias – roquets de service du pouvoir, jouent le jeu en évitant le débat de fonds, et entretiennent l’indignation à rabais des gros bourgeois de Québec et autres idiots utiles des sondages gonflés à l’hélium, émules d’André Ordure qui ont pourtant bénéficié en leur temps d’études postsecondaires pas cher. Ceux-là sont présents sur les tribunes pour conspuer les grévistes fauteurs de troubles! Où étaient-ils pour condamner le mutisme de la ministre après le tir à bout portant d’une grenade assourdissante sur Francis Grenier, de la part d’un policier qui s’est enfui après coup?

      La retraites de tous ces yuppies, les étudiants pourront-ils jamais la payer s’ils doivent retarder toujours davantage leur entrée dans la vie active, quand on sait que les salaires des jobines leur étant accessibles ne seront pas indexés à hauteur de la dette d’études faramineuse qu’ils devront désormais assumer?

      Derrière l’écran de fumée des gaz multi-saveurs : l’accessibilité aux études bradée dans une perspective de gains électoraux?

    • @MALAF,

      Cool, j’y serai…. habillé en policier avec ma matraque, c’est un rendez-vous !

    • L’entêtement de M. Charest me fait penser à l’entêtement de Dominique de Villepin en 2006 avec son contrat de première embauche pour les jeunes. Il s’est entêté, des contestations d’envergures n’ont pas arrêtées jusqu’à ce qu’il retire le projet de loi.
      Les reste fait parti de l’histoire, M. de Villepin a retiré son projet, il a perdu toute chance de devenir Président de la République et c’est Nicolas Sarkozy qui en a bénéficié.
      Le 21 janvier 2006, François Hollande posait une question à Dominique de Villepin, affirmant se faisant son opposition au projet de loi; (intéressant une question du prochain Président de la République a celui qui se destinait à le devenir…)
      http://www.ina.fr/video/MAN6564381577/question-sur-le-contrat-premiere-embauche-cpe.fr.html

    • Qui sont les casseurs!!!!!???? Qui fait la propagane d’etre masqués!!!???(pour que tous le soit afin de créerla confusion des idnetités)?? Qui a été arrêtés par les policiers!!??, Bien, je crois que tout le débat de”" la casse” a été mis sur le dos des étudiants bien avant que tout cela arrive… Facile

      Aux g20, nous avont vus les même choses arrivées et seulement plusieurs mois plus tard nous avons eu la vrai identités des casseurs…Plusieurs mois apres… Après le même type d’accusations envers des gens , faussement accusés , à cause de la désinformation qui s’est produite, des blames portés bien avant qu’on ne sachent la vrai identités des casseurs…..Voila que se répete la même histoire, faute de se souvenir de l’histoire…..Moi je me demande bien pourquoi les gens pensent assister à un match et choississent une équipe , partisans, de la compétitions au lieux d’une cooperation démocratique en apportant des solutions construstives dans un delai raisonnable avant que le feu brûle toute la maison.

      Puisque c’est une même population, moi j’attend la divulgation des veritable casseurs …qui s’est infiltré pour agiter et faire rater la négociation????? Surement pas ceux qui ont été pointés du doigt avant que cela arrive .Trop facile. La tactique a faillis la première fois au g20, elle faillira encore vous verrez bien .

    • @apocalypse, raisonnement creux !
      Avant de dire que mon raisonnement est creux: dites moi qui va payer la hausse ?

      Mon point de vue est que le “travail” d’un étudiant est d’étudier pas de travailler à temps partiel ou à temps plein pour payer ses études.

      L’argent ne pousse pas dans les arbres. C’est papa ou maman qui vont payer la hausse, sinon c’est l’étudiant qui devra travailler plus et s’endetter plus.

      Vous dites que l’on va prendre l’argent dans les poches des travailleurs. C’est ce que je dit exactement. Qui paiera la hausse et à qui cela fera le plus de mal ? Aux gens comme vous et moi et aux étudiants qui devront travailler plus pour payer la hausse.

    • Merci @soli 26 avril 2012 13h21 pour votre témoignage.

      Finalement un gouvernement qui mets ses culottes et prend une décision que les autres ont toujours remises à plus tard. On veut lui faire porter le blame de l’impasse. Non et non on ne cède pas à la violence et l’intimidation. Faites vos devoirs messieurs des médias.

      Et puis finalement on a tous un recours ultime. Se souvenir q’une minorité de jeune ont voté aux dernières élections. Mais pour l’instant le gouvernement actuel est celui démocratiquement en place. Donc il est le décideur final.
      Sinon c’est l’anarchie.

    • La discussion est de plus en plus violente et polarisée. Les opinions de plus en plus tranchées et sans nuance. Ça s’accuse de part et d’autres. Il faut faire gaffe avec les gens qu’on ne connait pas si on ne veut pas déclencher une polémique enflammée. Ça ressemble à ce qu’on sentait lors des référendums sur la souveraineté.

      On regarde les nouvelles et on a l’impression que le gouvernement doit se débattre avec de dangereux groupes d’extrémistes: des étudiants, des jeunes, nos enfants… Et tout ça, réalisé à partir d’une question dont l’enjeu devrait être assez fédérateur normalement.: l’éducation.

      On peut pas vraiment être contre l’éducation… enfin j’imaginais pas. Pour un peu plus de frais ou un peu moins, mais tout ça peut certainement se discuter… se négocier. Mais on regarde à nouveau les nouvelles et on se dit: ma foi. peut-être que l’approche manquait un peu de mesure, de sens politique et de jugement, pour qu’un sujet aussi fédérateur que l’éducation… et je n’arrive pas à avaler que près de 200 000 étudiants, des jeunes que je connais bien, nos enfants se seraient subitement transformés en dangereux extrémistes. Ça ne colle pas avec ce que je connais de ces jeunes. J’en reviens toujours au gouvernement, qui en bout d’analyse a le devoir de ne pas transformer les enjeux normalement fédérateur en pomme de discorde et en émeutes.

      Mais pour ça il faudrait quelqu’un qui soit un peu capable de se remettre en question et d’agir en “bon père de famille”. Quelqu’un qui soit capable de rester au-dessus de la mêlée, d’utiliser son jugement et de ne pas mettre systématiquement de l’huile sur le feu. Quand je considère de telles conditions, que je regarde la situation, alors je commence à m’inquiéter réellement.

    • @D.J. Diamond 13:49

      Vous avez oublié votre cri de ralliement: Vive l’anarchie, vive l’intimidation et vive le vandalisme.
      Belle famille que doit être la vôtre.

      @Malaf

      Vous êtes sur tous les blogues. Êtes-vous à la solde de la CLASSE? Ca ne serait pas surprenant à vous voir aller. A propos, la CLASSE n’exige pas, elle désire imposer ses demandes en droits de scolarité. Et son attitude est loin d’être propice à une négociation respectueuse. Faut quand même pas prendre le monde pour des imbéciles.

    • Quand on met en scène le ministre de la Justice d’un gouvernement pour s’en prendre en désignant que le désordre soit imputé à un seul nom propre : Gabriel Nadeau-Dubois pour se décharger de sa responsabilité de la bonne gouvernance. Quand un gouvernement personnalise et diabolise pour contrer un mouvement étudiant sur le dos d’une seule personne. On ne parle plus d’ouverture d’esprit, mais d’un lynchage social et de la pleutrerie! Cela indique que ce gouvernement a un si peu de sens de l’état et se montre indigne d’une démocratie à la hauteur de nos exigences.

      Qu’un gouvernement s’attaque à un jeune de 21 ans et porte-parole d’une fédération étudiante. Cela devient pathétique et pathologique.

      Quand tu fais un jeune de 21 ans un ennemi public en le nommant. Cela cache un gouvernement à l’aboi et blessé quand tu instrumentalise un jeune porte-parole.

    • Le clivage des positions atteint aussi la population. Diviser pour régner, sans rien régler, voilà comment des gouvernants peu crédibles, indignes trop souvent, créent des indignés. La majorité des Québécois ne comprennent pas encore la petitesse de la stratégie libérale, qui pourtant sera probablement gagnante aux élections de mai 2012. Au moins, il y a encore des Lagacé et des Ouimet, pour faire contrepoids à leurs éditorialistes. Nous aurons en fin de compte ce que nous méritons.

    • il ne faut pas mélanger le conflit étudiant, le boycott des cours qui pénalise tous les étudiants, qu’ils soient d’accord ou non ,// et le congédiemment des employés d’aveos, cela n’a aucun rapport..Air-Canada a eu du trouble avec le gouvernement Harper , et cette compagnie à donné du trouble à Aveos, ils congédiées des travailleurs spécialisés,, et le gouvernemnt Charest à aidé ces employés à recevoir leur dernières payes et les formulaires pour retirer leurs prestations de chomage,,le gouvernement Charest et M,Hamad ont droit à nos remerciement,,,ceux qui pensent que le gouvernement ne fair rien de bon,,,

    • NON mais je rêve, êtes-vous en train de dire que le gouvernement doit céder aux menaces et a la violence. Quel mauvais message ca enverrait a la population.

      On est face a un gouvernement qui a été élu démocratiquement, vous n’avez qu’à aller voter contre aux prochaines élections. La désobéissance civile n’a pas sa place au Québec surtout pour une si petite cause. On parle d’une hausse de frais de scolarité. Jean Charest n’est pas un bon premier ministre mais ce n’est pas un dictateur. RÉVEILLEZ-VOUS !!

      Oui a la ligne dure, le gouvernement doit gagner, peut importe le prix. S’il perd, on verra de la casse pour n’importe quelle revendications dans le futur.

    • @ malaf

      Chose certaine, le petit Gabriel Nadeau-Dubois fera un excellent politicien s’il veut se lancer dans l’arène. Il a déjà copié leur style : parler des deux côtés de la bouche.

      Il déclare le 7 avril dernier que c’est une lutte sociale que son mouvement mène et ” que cette grève doit servir de tremplin à une contestation beaucoup plus large, beaucoup plus profonde, beaucoup plus radicale de la direction que prend le Québec depuis les dernières années”.

      Mais lorsque le gouvernement exclut la CLASSE des discussions et déclare que ” la CLASSE tire profit des gestes de perturbation sociale sociale et économique parce qu’elle mène de soi-disant luttes sociales ” il claironne que le seul enjeu de la grève porte essentiellement sur les droits de scolarité. Quel vire-capot qui change de discours au gré des événements.

      En plus, un leader responsable à n’en point douter : il se dissocie d’événements provoqués par la frange radicale de son mouvement mais refuse de lancer un appel au calme. “Je n’ai pas le pouvoir d’appeler au calme,et je ne le ferai pas. Ce n’est pas mon rôle”. Le calendrier de la CLASSE est selon lui une “plateforme ouverte pour diffuser de l’information”.

      Finalement, il parle au nom de tout le monde mais n’a aucun mandat précis ni aucun pouvoir d’influencer quoi que ce soit. Il se qualifie de démocrate parce qu’il attend le OK de son assemblée avant de bouger. C’est plutôt une girouette qui n’a pas les couilles pour assumer le rôle qu’on lui a confié et qui se défile des responsabilités inhérentes à un véritable leader en se cachant derrière sa démocratie de pacotille.

      Alors son rôle se résume à quoi ??? aucun pouvoir de décision puisque tributaire de la moindre décision devant ses instances, aucun droit de regard sur ce que son groupe publie, aucun contrôle sur les éléments radicaux de son mouvemen, ce qui l’arrange sans doute.

      Finalement, une grande gueule qui met le feu aux poudres mais qui s’empresse de jouer les Ponce Pilate pour ne pas être éclaboussé par la merde qu’il remue.

    • Dans le fond tout a commencé avec l’idée d’aller chercher quelques 35 millions de plus auprès des étudiants pour gonfler les coffres de l’état. Voici quelques suggestions pour notre John James national:

      1. Nous pourrions vendre quelques CPE injustement accordés à des sympatisants libéraux, trois sur quatre, si ma mémoire est bonne
      2. Nous pourrions taxer les brillants “hommes d’affaires” amis du PLQ qui ont été mis en état d’arrestation pour fraude et corruption par l’UPAC dernièrement, au rythme ou vont les arrestations nous aurions une jolie cagnotte
      3. John James pourrait renoncer à son 2e salaire de 75000/année et verser le tout aux étudiants
      4. Le PLQ pourrait verser aux étudiants la différence entre les dons obtenues lorsqu’ils sont au pouvoir versus lorsqu’ils sont dans l’opposition

      Et il faut s’arreter ici, car nous nagerions déjà dans les surplus…

    • Suis-je fou?

      En sortant un peu du débat gauche-droite et PLQ-PQ (parce qu’il faut être honnête c’est pas mal beaucoup ça…)

      J’aimerais juste qu’on m’explique en quoi un mouvement minoritaire au sein même des étudiants (180 000 / 430 000 en grève donc 42%) à plus de poids que le résultat des élections libres et démocratiques? Je comprendrais cette “révolte” en Égypte ou en Birmanie parce que le droit de vote libre n’existe pas. Mais ici?? Sérieusement?

      Le gouvernement, indépendamment d’être pour ou contre les libéraux, à toute la légitimité de prendre les décisions pour lesquelles il a été porté au pouvoir tant qu’elles respectent le droit non? Nous avons des régles claires et il faut les respécter ou alors promouvoir un autre système…en temps et lieux.

      Est-ce que je suis fou? Parce que je regarde le débat et je me demande vraiment ce qui se passe?

      Dans les cas des gaz de shistes, Orford et autres projets, une majorité de la population TOTALE était contre. Elle a fait pression et le gouvernement a reculé.

      Les fusions municipales, les citoyens des anciennes villes étaient contre mais le PQ est allé de l’avant pareil, non? Une majorité de la population TOTALE était pour ou indifférente donc… Les gouvernements sont dans le droit de prendre des décisions impopulaires pour certains groupes. Si vous n’êtes pas d’accords vous les sacrez dehors aux élections…

      C’est impossible de prendre des décisions dans un climat pareil. Si vous êtes contre, il y a des façons de faire. Votez pour un parti qui représente vos idées! Convainquez d’autres de faire pareil. Mobilisez-vous aux élections, sortez dans les rues pacifiquement pour faire valoir votre point mais à un certain moment faut se rendre à l’évidence et respecter les choix de la majorité quand elle ne partage pas votre position.

      Sinon, ça va donner quoi comme société tout ça? Imaginez le lendemain d’un référendum sur la souveraineté gagnant pour le OUI mais à 52%? Est-ce légitime pour les 48% de sortir dans la rue péter la ville pour “négocier” une annulation du référendum?

      Suis-je fou? Quelqu’un qui ne partage ce point de vue peut-il m’expliquer sa vision de la situation?

    • Voici ce que j’ai écrit sur facebook, je voulais vous en faire part:

      Bien dit Patrick Lagacé, je te félicite pour tes mots francs et précis! Nous en avons tous assez du gouvernement qui gère le quart de ce qu’ils devraient, qui démontre une lacune envers plusieurs aspect du gouvernement.
      Moi je déplore les manif pacifique qui dégénère, c’est INUTILE et INACCEPTABLE! En 1997 quand j’étais au Cégep, il y a eu une grève des étudiants et c’étais loin d’être comme la grève que nous vivons aujourd’hui… dans quel société qu’on vit que le gouvernement s’acharne autant sur un dossier et en laisser autant de côté… c’est déplorable et triste en même temps… :-(

    • @David96.

      Ce gouvernement n’a plus la légitimité morale de gouverner. Il lui faut abdiquer. La seule façon honorable pour John James de se sortir de ce marasme est de suspendre la hausse et de nommer un médiateur. De toute façon il ne sera plus là dans 6 mois. Son entêtement nous coûte des millions. Vivement des lections.

    • ARRÊTONS D’ACCUSER

      L’HEURE EST GRAVE!!!!!!
      APPEL COLLECTIF AU CALME!!!!!!!

      VITE UN MÉDIATEUR!!!!!!!!!!

    • Le Govt ne doit pas céder à la violence d’une centaine d’individus car cela sert très bien ses intérêts. Je comprends maintenant qu’il était mort de rire en riants d’eux. Ce n’est pas joli mais tous les moyens son bons pour gagner une élection. C’est pathétique.

    • Rémi et Colette.

      En voyant le PM et sa miniss, je crois voir les deux enfants illustres bomber le torse et serrer les poings pour avoir l’air de grandes personnes. C’est ce que tentent les adultes sans envergure pour faire illusion. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Le pouvoir politique, téléguidé depuis la coulisse par des gens richissimes NON-ÉLUS, est entre des mains indignes. En écoutant les trois représentants des étudiants, je ressentais de la fierté et de l’optimisme pour l’avenir du Pays.

      Articulés, brillants, d’une logique implacable, s’exprimant comme jamais des profs d’Universités du passé l’auraient fait. C’est jeunes sont tout ce que nos médiocres politiciens ne sont pas, mais il subsiste encore un brin de médiocrité dans la population, et le PM compte bien sur eux. Entre gens limités, on se reconnaît. Et surtout, on ne pardonne pas aux “bolés” une supériorité qu’aucun mépris ne pourra jamais leur ravir.

      Persévérez, les Étudiants, vous êtes dans le droit, vous marchez sur la bonne voie, et de nombreux citoyens vous soutiennent, capables de passer par-dessus les petits égoïsmes quotidiens.

      Vous faites honneur au Québec moderne, et la Justice est de votre côté. Pas du côté des pourris.

      TENEZ BONS, RESTEZ CALMES ET DIGNES !!!

      LE PEUPLE VOUS AIME ET VOUS ACCOMPAGNE DE SES VŒUX.

      Merci mille fois, M. Lagacé, d’écrire ce que nous avons dans le cœur. La vraie démocratie subsistera, face au fascisme financier, tant que des journalistes honnêtes s’exprimeront librement.

    • Hey david96 réveille-toi ! si on augmentait de 75% les taxes municipales tu serais dans la rue à crier,
      si tu avais à payer tes soins de santé , tu serais dans la rue à crier,
      nous, la nouvelle génération :
      -Devons nous endetté plus pour les études (avec l’augmentation)
      -N’auront pas accès à une maison à des prix abordable
      -les coûts d’énergie vont exploser
      -la dette n’a jamais été aussi importante
      -NOUS ALLONS PAYER VOS RETRAITES !!
      si vous cracher sur cette jeunesse , elle vous recrachera dessus
      Si nous les jeunes devons faire notre JUSTE PART , faites la votre
      payez plus pour vos retraites
      payez plus pour tout les services que vous voulez
      coupez dans le gras

      comment des “caves” peuvent être contre les étudiants et pour le gouvernement qui a laissé faire l’îlot voyageur ?

      510 millions de dollars dans le .. vide

      nous ne sommes pas les bébé gatées vous l’êtes,
      vous avez eu :
      prix de l’énergie très bas
      prix de la nourriture très bas
      prix des loyez bas
      prix des maisons bas
      frais de scolarité gelé
      tout les frais et le coût de la vie étaient bas

      alors vous les bébé gâté pourri , laissez nous changer les choses puisque sa fais longtemps que vous êtes considérez comme des moutons sans tête.

    • ubu2010
      Je suis d’accord. Pathétique en effet le gouvernement, qui n’est même pas capable de faire régner l’ordre et qui impute la faute à un jeune représentant d’association étudiante.

    • J’ai des enfants au primaire au secondaire et au cégep. Je suis de la classe moyenne. Ce gouvernement me révolte et m’écoeure. Le pantin Charest nous a sous estimé son gouvernement corrompu ne pourra pas avec des trucs de conseillers en communication venir à bout des Québécois . Restons fort, restons solidaires.

    • @jejula: lors d’une élection gouvernementale nous viendrais t-il à l’esprit de contester un vote aussi serré ! la démocratie c’est ça: c’Est la majorité qui l’emporte, peut importe la différence.

      @soli: j’espère,si vous avez des enfants, que vous leur avez enseigné leur rôle de citoyen en leur expliquant leur privilège qu’ils ont d’aller voté. Ce bien beau d’avoir 18 ans mais si les parents ne font leurs devoirs ou encore ne vont pas voter eux-mêmes comment voulez-vous qu’il en soit ainsi pour leur enfant.

    • Bonjour monsieur Lagacé,
      Comme dans les “belles” années de Bourassa, les astres sont en train de s’aligner pour emprisonner nos jeunes.
      Ça va bien paraître en face de sa base électorale.
      Le pire c’est que la raison qui a parti tout ça, les frais scolaires est complètement évacuée.
      Quelle tristesse que nous vivons depuis des années avec ce PLQ corrompu.

    • Merci Merci, une solution , le temps de la Ministre Beauchamp est terminé, la médiation doit commencer. http://demissionministrebeauchamp.wordpress.com/

    • @: david98 (15h58)

      Voter contre vous dites, Nul doute dans mon esprit. C’est ce que je ferai aux prochaines élections.
      Je ne me ferai plus reprendre par ce magouilleur croyez-moi. Ça fait 9 ans qu’il nous traine dans la merde en faisant passer ses intérêts personnelles avant ceux du québec et il a le culot de se pavaner en méprisant les québecois .Heureusement, une bonne majorité de la population a compris ses stratagèmes et il ne s’en tirera pas encore une autre fois.

      Quant au conflit actuel il est le très grand responsable des débordements en répétant ses provocations à chaque jour depuis le début. Cela fait plus d’un mois qu’il le laisse se dégénérer pour assouvir ses caprices personnels. Quel être misérable.
      Son entêtement et son arrogance ne lui rapporteront rien. Il a fini de nous leurrer.

      RÉVEILLEZ-VOUS David m….bordel. Vous jouez exactement son jeu de manipulateur crasse.

      BRAVO! aux étudiants. Ne lâchez surtout pas face à cet imbu de lui-même.Vous réussirai à le déstabiliser très bientôt car il a déjà perdu la face aux yeux d’un très fort pourcentage de québecois d’ou ses rugissements de rage pour tenter de vous effrayer.
      Si seulement j’avais quelques années de moins j’irais manifester,pacifiquement, pour vous supporter encore plus plus concrètement.

    • Excellent texte Monsieur Lagacé.
      C’est une belle remise en perspective face à l’intransigeance du Gouvernement Charest à ne pas vouloir négocier avec les étudiants pour rétablir la paix sociale.

    • Si le CH était dans les séries, on n’entendrait plus parler du bocott étudiants. Donc c’est la faute du CH.
      Si le gouvernement était si certain de ne pas être ré-élu, il aurait TOUT donné ce qu’ils veulent après quelques jours et aurait laisser l’odieux de la m… à Matante Popo, qui aurait alors blâmé le gouvernement précédent de n’avoir rien fait. (le jour de la marmotte)

    • jamais le gouvernement doit céder aux étudiants revolutionaire
      madame marois c’est fini pour vous …votre pire erreur

      $ 1625 et j,ajouterais indexer au coup de la vie éépoint final

    • L’entêtement de Charest face à la révolte étudiante va coûter bientôt $1 milliard, alors, si ça continue, ça sera $2 milliards, etc… La péréquation venant de l’Alberta va nous sortir du trou. Vive le Canada!

    • À tous ceux qui crient pour la loi et l’ordre… Accepteriez-vous une hausse soudaine de 75% de vos tarifs d’électricité, restés très bas depuis des années? Ben non, vous seriez dans la rue vous aussi. M. Lagacé a raison de le dire, Charest et le PLQ ont provoqué cette crise pour des raisons É-LEC-TO-RA-LES. Et il la font durer le plus possible parce que c’est dans leur intérêt.

      Des étudiants de 18, 20 ans cassent quelques vitres parce qu’ils sont fâchés? Ben oui, c’est regrettable. Mais si on vous envoyait un doigt d’honneur, vous aussi vous seriez frustrés. Et vous n’auriez pas l’excuse d’être jeunes et impétueux.

      Pendant ce temps-là, le PLQ monte dans les sondages. Triste de voir comment tant de Québécois ont été bernés par cette sombre manipulation. Bravo à M. Lagacé d’attirer l’attention vers le véritable scandale.

    • JFK a dit que ceux qui s’opposent aux révolutions paisibles rendent inévitables les révolutions violentes.

      Je trouve moralisatrice et hypocrite l’attitude de la Ministre Beauchamp lorsqu’elle accuse les manifestants de perturbations économiques et sociales, alors que les manifestations sont justement une réaction aux perturbations économiques (augmentation sauvage de 75% des frais de scolarité) et sociales (diminution de l’accès aux études post-secondaires) imposé aux étudiants par le gouvernement.

    • M. Lagacé
      Y-a-t-il un problème avec mon commentaire, pourtant c’était très respectueux. Merci

    • Cher Lagacé, Le gouvernement parle d’allonger la période de hausse sur 6 ou 7 ans. 232$ par an d’augmentation. On boude pour cela? Comme vous n’avez pas fait trop de math ou finance à l’université, allez voir Girard il va vous expliquer l’ampleur de l’augmentation annuelle. Toutefois, je comprends que vous voulez soigner votre popularité auprès de votre futur auditoire (La Presse et la télé) et ne pas les fâcher. Cà prends des couilles pour risquer de se faire interpeller par les étudiants. Martineau en a.

    • Je me posais la question hier…
      J’en parlais avec des collègues aujourd’hui…
      J’ai entendu le maire Tremblay en parler qui dit le craindre…
      J’ai lu Pratte et partager mon inquiétude sur son billet…
      Je le fais ici: Est-ce que, quelque part, le Gouvernement n’attend-il pas un incident tragique avant de prendre ses responsabilités??
      Le jeu électoral vaut-il ce risque?

      Je veux dire..un Ministre de la Justice s’est déjà assis devant un Mohawk cagoulé pour négocier….
      On parle d’un porte-parole de 21 ans là…qui a simplement refusé de jouer le jeu de la semantique…pour vouloir discuter du fond…
      Il aurait dû sûrement appeler au calme à sa façon, mais on joue avec les mots dans tout ça…c’est ridicule…

      Jeu politique…jeu électoral…

      Et si cette Génération ne lâchait vraiment pas? Et si ces jeunes étaient prêts à la perdre cette session?
      On fait quoi alors avec les prochains qui arrivent? On fait quoi avec ceux qui devaient sortir?

      À jouer ainsi…je devrais souhaiter que ce Gouvernement se brûle….mais ce serait tellement énorme les problèmes sociaux que j’espère encore qu’il se réveille “responsable” et arrête de jouer….

      Je suis inquiet…

    • @ xénon1970 : Vous avez oublié votre cri de ralliement. Vive l’anarchie, et bla bla bla
      26 avril 2012
      15h43

      Très violent comme réaction toi le red neck… tu me fait rire …..rien de plus et laisse donc MALAF tranquille tu le poursuis comme un petit chien sniffeux ce sont des gens comme toi qui foutent le grabuge …

    • @baal666 “Les citoyens, ceux qui comptent, sont dans la rue, et ils ont participé à des manifestations d’ampleur historique contre ce gouvernement pourri.”

      “Ceux qui comptent sont dans la rue,” OUF! La prétention ne fait pas crever! Les autres, ceux qui savent compter tout ce qu’il faudra réinvestir pour réparer, nettoyer, remplacer ce que cette meute en cavale casse parce qu’elle appréhende le manque auotidien de caféïne, devraient peut-être applaudir, louanger, magnifier? Dites moi pas que vous n’avez jamais pensé que quelqu’un qui n’a rien à voir avec vos danses du bacon, devraient ramasser vos dégâts sans mot dire!

    • Et re vlan! Un grand libéral qui vient de plaider coupable. Après Catalia qui se faisait arrêter hier, aujourd’hui Lino Zambito, un autre généreux donateur au PLQ plaide coupable d’avoir tenté de manipuler une élection municipale.

      Tout les amis de John James Charest semblent éprouver des problèmes avec la justice.

      Comment voulez-vous prendre John James Charest et son gouvernemnt au sérieux. Dis-moi qui sont tes amis et je te dirais qui tu es!

      Bravo aux étudiants, une génération éveillée.

    • Je ne sais pas si vous lisez tous les commentaires qui sont affichés ici, M. Lagacé, mais j’ai un petit défi pour vous : pourquoi ne pas nous sortir les chiffres essentiels à ce débat? Vous allez me dire que tout ça a déjà été fait… mais je parle de données encore plus brutes que celles présentées, je parle des données qui sont à la base de l’argumentaire des associations étudiantes. Celles-ci se font les championnes du mot démocratie. C’est, me semble-t’il, leur plus grand argument. Or, étrangement, aucun journaliste ne semble avoir voulu faire un petit travail de vérification à ce niveau. Pourtant, il suffit de trouver 6 petits chiffres :
      - le nombre total d’étudiants collégiaux et universitaires représentés par chacune des trois assos étudiantes
      - le pourcentage des étudiants qui, dans les trois cas, ont choisi de voter pour la grève

      Les chiffres qu’on voit présentement, c’est qu’environ 60% des étudiants vont à leurs cours (170000 étudiants en grève sur environ 440000 inscrits au Cégep ou à l’Université). Y a-t’il seulement une des trois assos qui a le mandat légitime et majoritaire de ses membres pour promouvoir le mouvement de grève? Il me semble qu’il s’agit là d’une question tout à fait pertinente qu’au moins un journaliste aurait dû pouvoir fouiller depuis le début de tout ce psychodrame, et qui nous aurait peut-être évité les envolées lyriques oh combien déconnectées de la réalité de votre collègue Michèle Ouimet.

    • Tiens…

      @ tous ceux qui croient que les étudiants n’ont pas été sevrés assez tôt de la mamelle de l’État…

      Vous savez, si on ne choisit pas l’État avec des mamelles, l’alternative c’est l’État avec avec une grosse qu.ue, et il va bien nous enc.ler…

      Vous pouvez me citer.

    • Enfin un chroniqueur cridible sur la cause de étudiants. Merci M. Lagacé.

    • Les étudiants d’aujourd’hui sont les enfants-rois d’hier…
      Les familles disloquées, l’autorité manquante, la mollesse (permissivité) des parents a engendré l’inévitable… des jeunes qui ne respectent plus l’autorité!

    • Gabriel Nadeau-Dubois en ondes; écoutez ça. ça vaut le coup:

      www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=130606

    • Je suis un citoyen du Québec. Je suis inquiet de voir le peuple du Québec se déchirer sur la question de la grève étudiante qui dure depuis des semaines. Je suis aussi inquiet des actes de violences entourant des manifestations voulus pacifiques par la grande majorité des manifestants.

      Mme la ministre Beauchamp a eu tout le temps pour régler le conflit, il est maintenant l’heure de faire le constat de son incapacité à régler ce conflit qui inquiete les citoyens du Québec. Humblement comme citoyen du Québec, que je crois qu’il est temps que la ministre Beauchamp démissionne de ses fonctions et en demandant que le gouvernement Québecois propose la médiation afin de regler ce conflit.

      Mme la ministre Beauchamp, en tout respect de vos qualités de citoyen et de femme impliquée, je ne peux qu’utiliser mon droit d’expression démocratique en exprimant mon inquiétude face à votre incapacité à régler ce conflit.Hier, le 25 avril 2012, je crois fermement que vous avez fait preuve de mauvais jugement en arrêtant les négociations entre les représentants étudiants et le gouvernement pour un point discutable. Même si vous pourriez avoir raison sur ce point, je considère qu’aujourd’hui vous êtes responsable de donner l’opportunité, à partir de maintenant, aux casseurs d’avoir la rue en parasitant les futures manifestations que vous venez d’amener la création. Svp mme la ministre, ne jouer pas à l’autruche, vous savez très bien qu’il y aura toujours des casseurs parasites des manifestations dans notre société et que la meilleure façon de diminuer leur violence est de diminuer le nombre de manifestations en faisant preuve d’ouverture et en réglant les conflits rapidement. De plus, l’intransigeance poussée à son extrême est de la violence. Malheureusement je constate que vous ne considérez que la violence physique et faite aux biens sans prendre en compte la violence émotionnelle et psychologique que vous infligé à la population du Québec en étirant ce conflit. La conséquence de votre décision est beaucoup plus dommageable socialement et économiquement que la raison à l’arrière de votre décision.

      Il est vrai qu’il faut condamner la violence. Mais il est tout autant vrai que votre devoir est de ne pas diviser le Quebec et surtout de ne pas aider à former un environnement propice à la violence au Québec.

      Ce soir , mme Beauchamp, je ne suis pas pour ou contre la grève, je suis indigné par votre faible jugement d’aujourd’hui et je crois que vous avez aidé à créer un environnement propice à la violence en suspendant les négociations à cause d’un point somme toute mineur par rapport aux conséquences de votre décision. Pour ces raisons et pour votre incapacité à régler cette crise depuis des semaines ainsi que pour avoir aidé à créer une division dans le peuple que j’aime, je crois que pour le bien du Québec et de ses citoyens, qu’il est temps pour vous de démissionner de vos fonctions de ministre de l’Education, du Loisir et du Sport.

      Je propose aussi au gouvernement de retourner en discussion avec l’entremise de médiateurs.

    • On ne répetera jamais assez : on ne négocie pas face à la violence. Qu’on aille en élection et que les étudiants votent pour Pauline Marois s’ils veulent annuler l’augmentation des frais de scolarités, Que Pauline Marois en fasse une promesse électorale en portant son carré rouge. Moi je donne mon appui aux Libéraux pour avoir résister aux terroristes.

    • @Soli,
      Je trouve ça dégueulasse ce qui vous est arrivé.

      J’espère que M. Charest va réaliser que la majorité des Québecois en ont assez.

      J’ai été étudiant et j’ai payé mes dettes en presque 20 ans. Je suis pourtant d’accord que l’éducation est importante pour notre société. Cependant, il faut que nos formations aient une certaine valeur. Les imbéciles au carré rouge ne semblent pas le comprendre. À Québec, nos policiers interviennent et font en sorte que ces imbéciles ne bloquent pas les rues et ne brisent pas les biens des bons citoyens. À Montréal, vos policiers sont pas assez vigilants et forts. Désolé pour vous.

    • En bloquant les ponts et maintenant, avec la violence, les étudiants ont perdu la faveur de l’opinion publique. Il y a deux semaines, un sondage pointait 38% d’appui en descendant! Actuellement, je doute qu’il reste plus de 30%. Sans le poids de la population, il est impossible de gagner sa cause…peu importe si elle est bonne a prime abord. D’ailleurs, j’ai bien hate de voir le score du PQ(ils ont déja perdu 6 % en date de la semaine derniere). Pour beaucoup gens, les moyens de pressions ont été perçu comme des attaques personnelles. Ils se sont sentis frappés sans raisons et c’est eux, maintenant, qui poussent le gouvernement vers la ligne du dur. On m’a dit qu’il y aurait 1 appel favorable pour tous les 150 appels dans les bureaux de députés libéraux!
      Pour les milieux favorables comme les familles des étudiants et les journalistes, c’est bien difficile de s’imaginer combien la population est en rogne contre les étudiants. Les moyennes statistiques sont répartis inégalement dans la population. Car en dehors de ces grappes, 90% est férocement contre les étudiants…a ce que je constate personnellement. C’est un peu comme le 20% de fumeur. Dans une famille de fumeurs, ils fument a 75% et dans une famille non fumeur, ils ne fument pas à 95%.

    • D.J. Diamond 18:17

      Wooo! Et raciste en plus. Toi tu es un gars qui a de la CLASSE. Ca se voit tout de suite.

    • Bonjour
      Suite à votre texte que j’ai recommandé, je me suis permis d’écrire un texte à la Ministre intitulé “Tasse-toi m atante!”Merci d,en prendre connaissance.
      Tasse-toi ma tante!

      Madame la ministre, mais peut-être devrais-je dire simplement « Beauchamp » comme vous décrivent maintenant plusieurs journaux, lorsque vous avez été nommée à la tête du Ministère de l’éducation j’ai éprouvé une certaine sympathie et je me suis dit que vous auriez l’intelligence de composer avec la complexité de notre système d’éducation. Je me suis leurrée et maintenant, madame, j’en ai assez. J’en ai raz le bol!
      Raz le bol de votre mépris envers les jeunes que nous éduquons. J’en ai assez de votre façon de vous adressez à eux en dame patronnesse et moralisatrice comme s’ils étaient ignares,

      J’ai deux enfants qui sont actuellement parmi les 180 000, en âge de voter, mais oui madame, ces jeunes sont aussi des électeurs qui ont pris position pour l’avenir de leur pays et qui croient en l’instruction. Mes jeunes, comme les 179, 998 autres, vous regardent exercer la démocratie et se questionnent. En effet, ces jeunes que vous avez sous les yeux et que vous dédaignez sont des « enfants de la réforme » à qui l’on a inculqué l’importance de développer leurs compétences transversales au lieu d’apprendre par coeur de savants concepts dénués de sens.
      Ils ont appris à « communiquer de façon appropriée »; n’est ce pas, madame, que peu d’individu sont capables de supporter la tension que vous leur faites vivre et le poids de vos exigences qui reposent sur leurs épaules, les jeux de sémantique qui vous permettent d’éviter les vrais débats, tout en sachant échanger de façon juste sans attaque personnelle envers les journalistes qui souvent les tarabustent.

      On leur a appris à « exercer leur jugement critique » et c’est avec cet œil qu’ils vous regardent choisir d’investir dans l’industrie minière plutôt que dans les cerveaux et dans l’avenir de notre peuple. On les a amené à « coopérer », n’est ce pas ce qu’ils sont en train de vous démontrer? Ils sont prêts à s’asseoir avec vous et votre gouvernement depuis plus de 11 semaines et vous de votre côté vous leur opposez une indifférence outrecuidante mais comme ils ont aussi développé des « méthodes de travail efficaces », ils ont organisé divers scénarios forçant votre implication et de plus ils ont des propositions à vous faire car ils sont passés maîtres dans la « résolution de problème ». Il ne s’agit que de développer votre écoute, de s’asseoir avec tous les partenaires et vous aussi de coopérer. Comme ils savent bien « exploiter l’information », ils n’auront pas peur de travailler le fonds de la question et de traiter du réel financement des universités.

      À la lecture de ce qui précède, je comprends madame que vous ne vous sentiez pas à la hauteur. En effet, ces jeunes bien formés par leurs enseignants et aussi leurs parents (qui sont les contribuables), qui ont aussi reçu des cours d’éducation à la citoyenneté, sont si bien éduqués qu’ils ne vous ont pas encore dit ce que moi, élevée à la même époque que vous, ai envie de vous dire : « Tasse toi ma tante! » Laisse la place, tu ne fais pas le poids!

      De quoi, ou de qui (outre le jeune Gabriel N-D) avez-vous peur? Du déclin de votre gouvernement qui laisse apparaître les squelettes de la corruption? Vous voulez faire de la diversion sur le dos de nos enfants. Mais sachez que cela ne marche pas car nous savons « exercer notre jugement critique » et on ne laissera pas nos enfants en faire les frais!

      Depuis le début de cette crise, vous n’avez fait qu’envenimer le débat. Alors que vous investissez des millions dans le décrochage scolaire, le fait de laisser pourrir ce conflit comme vous le faites, risque de faire décrocher 180 000 jeunes qui eux veulent « accrocher » et en feront des adultes (votants) désabusés d’un gouvernement qui ne croit pas en l’instruction pour tous!

      Triste bilan Beauchamp! Je signe : Dominique Paul, Montréal

    • @benmtl

      Vous écrivez:
      “Mais il est tout autant vrai que votre devoir est de ne pas diviser le Quebec et surtout de ne pas aider à former un environnement propice à la violence au Québec.”

      Ce n’est pas aux parents ou bien aux anciens de plier sous la pression des enfants ou de plus jeunes; cette forme de démission règle en surface le problème mais en engendre un plus grave; soit celui de l’anarchie parce que l’autorité n’est plus respectée. Quand on manque de fermeté envers un enfant, il sait comment faire pour avoir son nanan la fois suivante…
      Je comprends que vous ayez peur, mais on ne règle rien par la peur… On l’a beaucoup trop fait déjà par peur de perdre l’affection de nos enfants… et voilà les fruits!
      Vous voudriez qu’on démissionne… que la ministre démissionne, eh bien pas moi.
      Ce que je crains, c’est la victoire de l’enfant-Roi… et ce ne sera pas la dernière…

    • Vous tous, étudiants et autres qui haïssez Jean Charest, vous avez une solution : lors de la pro-
      chaine élection, “allez voter” et remplacez-le. C’est aussi simple que cela. Vous aurez peut-être le plaisir de voter pour “le jeune étudiant de 21 ans”, que le P.M. a blâmé en ce jeudi… si vous voulez qu’il vire le Québec à l’envers, il devrait en être capable…soyez patients, cette chance viendra certes un jour. Et les faiseurs de trouble, les casseurs et autres, vous surveilleront du coin de l’oeil ! Je pense que la Classe a d’autres intérêts que les frais de scolarité, qu’ils soient suivis à la trace. “Le jeune étudiant de 21 ans” a une bonne feuille de route, il me rappelle une “ex-dame handicapée dans la soixantaine” qui a occupé un poste important au Québec, et qui s’était présentée ainsi pour essayer de nous faire pitié… belle analogie, malgré leur différence d’âge… je suis pacifique, contre la violence, et je dois avouer que Gabriel je ne puis plus le voir à la télé, il m’est agressant..je ferme donc le télévi-
      seur quand il commence à faire jouer sa cassette, d’ailleurs il n’est responsable de rien, il ne peut rien décider et il n’est qu’un porte parole et ce sont les membres qui prennent les déci-
      sions…c’est net, clair et précis. Ils se rencontrent toutes les semaines, une fois je crois. Mme Beauchamp je suis d’accord avec vos décisions et tous ceux qui vous blâment auraient certes fait pire s’ils avaient été à leur place. Que les gouvernants gouvernent et que les étudiants étudient au lieu de se pénaliser eux-mêmes en manquant peut-être une cession, ils auront un diplôme à rabais !

    • @patientman52 17h48

      J’ai fait des maths assez poussées à l’Université. Mais ça n’a rien à voir. Lorsque vous embarquez dans le discours manipulateur qui décrit ce problème comme se limitant au domaine budgétaire ou arithmétique, vous tombez dans le panneau de ceux qui sont présentement en train de vous plummer vivant (et nous plummer tous, particulièrement les plus démunis -étudiants, par exemple)

      Le problème, qu’on n’ose aborder, en est un de redistribution de richesses. Allez voir Girard, il va vous expliquer l’ampleur de l’accroissement fulgurant de la richesses parmi les mieux connectés de nos sociétés. Pendant les dernières décennies, la productivité des pays occidentaux s’est accrue de manière spectaculaire (modernisation, automatisation, informatisation, robotisation, …). Or, depuis les années 70, la richesse de la classe moyenne ne s’est guère améliorée. Les augmentations de salaire ont a peine suivi le taux d’inflation durant ces années. Les pauvres, comme toujours, ont continué à s’appauvrir… Pendant ce temps, les riches (0.1%) voient leur colossales fortunes croître à un rythme de plus en plus effréné. J’écoutais le film TROU STORY de Richard Desjardins cette semaine. Il y parlait d’une minière dont les PROFITS se chiffraient aux alentours de 700,000$ par jour, et qui n’a payé, pendant de longues années, que l,équivalent de 5% d’impôt sur le revenu.

      Et pendant que ces goinfres de la finance et des industries continuent leur pillage collectif, ils consolident leur position grâce à l’éternel tactique du diviser pour règner. On montre les étudiants du doigt en les traitant de bébés la-la et en les accusant de vouloir s’accaparer une plus grosse part de la tarte que celle qui leur revient.

      RÉVEILLEZ-VOUS ! La tarte est pas réellement si petite que ça ! Elle est LOIN d’être si petite que ça. Si on se donne les couilles d’aller chercher cet argent là ou il se trouve, plutôt que là où il ne se trouve pas (c’est-a-dire dans la poches vides des étudiants), on va régler non seulement le problème des frais de scolarité mais d’une quantité inimaginable de problèmes qui nous affectent collectivement depuis belle lurette.

    • Vous ne pouvez pas assistez à la manif de ce soir — et en êtes déçu(e)? Qu’à cela ne tienne : voici quelque chose pour vous désennuyer — À NE PAS MANQUER :

      http://vimeo.com/39942100

    • Les étudiants sont arrivés avec des téléphone cellulaires pour une communication pacifique, se sont fait accuser d’être trop riches,(ça coute pas si cher quand même un téléphone) rencontrant les policiers équipés de lance balle et lance bombe lacrimogènes,( ce qui coute beaucoup plus cher)étant donné que cela a fait sauté le budget de la ville de montréal,en matiere de sécurité, comme si la guerre était declarée…Est ce que les citoyens ont été consultés quand à l’a justification d’une telle mesure et d’un tel déploient de budget??
      Je me pose maintenant la question, est ce que le budget qui a été mis à la disposition des policiers aurait pu être mis dans l’administration des universitées et collèges é des fins de negociations entre autre???

    • @ benmtl
      Eh bien, personnellement, je crois que Mme Beauchamp est une excellente ministre. En fait, je la verrais même très bien agir, un jour, comme “première ministre” de la province de Québec…

    • Tu as parfaitement raison. Je pensais justement à ca cet après-midi. C’est rare lorsqu’on est en état d’insurection(’ca commence à ressembler à ça) qu’on pense à changer de gouvernement. Le peuple à tendance a approuver le gouvernement en place à ce moment. C’est drette pour ça qu’on règle pas le dossier vite. Faut avouer que le PQ viens encore de s’en faire passer une bonne. Pauvre Pauline… accorder un sursis aux étudiants après toute le savoir vivre qu’il ont monter. On peut pas dans cette situation accoder des faveurs à des gens qui encouragent la violence. Tout le monde le sais çà. Faut croire que que le metteu de marde de M. Laviolette et ses supporteurs à encore une fois, poussé son parti vers une décision qui a pas trop d’allure.
      C’est plate mais le P.Q. aurait plus de crédit à se faire ne poussant le gouvernement à agir en puniisant les coupables. Un petit séjour à l’ombre ferait réfléchir ces émule de Lénine.

    • Excellent article M. Lagacé.

      Pour compléter, je citerai Camus : «Un ordre qui consacrerait les puissances d’argent, les combinaisons de couloir et les ambitions personnelles, cet ordre-là ne serait qu’un désordre puisqu’il consoliderait l’injustice».

    • Un bel exemple de détournement d’attention de la part d’un gouvernement qui vous branle d’une main et qui vous rebranle de l’autre…

    • Diviser pour régner. Du pur machiavélisme. À vomir.

    • Bonjour

      Depuis quelques semaines tous les médias couvrent la grève étudiant. Pendant ce temps, je pose l’hypothèse suivante:
      - M Charest laisse volontairement “trainer” la grève afin de nous “passer” des éléments dont l’opinion public serait en désaccord.
      Pouvez vous nous dire sur quoi on se fait anarquer pendant que l’attention est porté sur la grève.

      Merci

    • Il est temps que toutes ces niaiseries terminent. Il est temps que nos enfants Québécois, les petits gâtés qui font suer le peuple actuellement, réalisent qu’un jour ou l’autre ils devront payer, car présentement c’est nous qui payons pour toutes ces imbécilités.

      Vous parlez de démocratie, au CEGEP de Sherbrooke vous faites des assemblés à n’en plus finir afin d’écoeurer l’assistance qui ne représente qu’un tiers des inscrits. Pas questions d’entrer, de voter et de quitter, les gens doivent subir vos innocenteries pour avoir la chance de voter – belle démocratie!

      Notre gouvernement n’est pas mieux, il y a longtemps que les frais auraient dus être augmentés, sur une longue période la pilule aurait été plus facile à avaler, mais un gouvernement ça ne voit pas plus loin que quatre si nous sommes chanceux.

      Maudite belle société québécoise, c’est gênant de nous voir!! Et pour dire que ces jeunes qui manifestent, détruisent, emmerdes représentent notre avenir!!

    • Tanné de voir ces Che Guevarra en culottes courtes narguer le gouvernement comme ils le font..esperons que le gouvernement Charest se tiendra debout,pas question de négocier avec des casseurs..et la Marois qui fait une folle d’elle avec son carré rouge,elle vient de perdre le peu de crédibilité qu’elle avait..par contre,très dommage que la session soit quasi annulée,on aurait bieu eu besoin de tout ces finissants en philo,histoire de l’art et sciences pô..

    • 100% d’accord avec toi voisin… enfin quelqu’un qui exprime mes pensées… pu capable de Charest.

    • Ok. Moins de la moitié des étudiants sont en faveur de la grève. 175,000 vs 475,000. La majorité de ceux qui sont en grève sont de la CLASSE. (100,000). La CLASSE a vit le jour en décembre 2011. La CLASSE ne représente pas la majorité des étudiants au Québec mais parle comme si elle représentais la majorité. Les médias ne parlent que de la CLASSE et ils leurs donnent une importance non mérité. Je sens un peu de ” Manufactuting Consent”. Qui a le support de la population? Qui représente la majorité des étudiants? Pourquoi ne parlons-nous pas de la majorité des étudiants qui suivent leurs cours ou ceux qui sont forcés, contre leurs gré et leurs droits, de suivre leurs cours. Alors devons-nous cédez devant nos enfants-rois?

    • Bon, je suis de ceux qui payent des impôts… au contraire des 30 % des québecois qui n’en payent PAS…
      Je paye donc j’ai mon mot à dire… Ceux qui payent pas d’impôts devraient réfléchir avant de renvendiquer toutes sortes de…. gratuité scolaire … moi, je suis tanné de payer pour tout l’monde…
      Étudiants, faites votre part ! 325$ , ça se gagne en 30 heures de travail au salaire minimum d’ujourd’hui…
      Faites votre part parce que je ne paye plus,

    • De façon très évidente, le gouvernement Charest ne fait strictement rien pour que cesse cette crise. Pire, tout ce qu’il dit va dans le sens de sa prolongation et d’un pourrissement de la situation. Or, la seule façon de venir à bout de cette folie, c’est que les deux parties s’unissent pour discuter. Point final. Je mets au défi les partisans de Jean Charest dans cette affaire de me faire comprendre le contraire.

      Cette passivité du gouvernement, que dis-je les tonnes d’huile, plutôt, qu’il ne cesse de jeter sur le feu de la révolte estudiantine ne peuvent qu’avoir un seul objectif: lui permettre de remporter les prochaines élections. J’ai beau observer la question sous tous ses angles, impossible en effet d’en venir à une autre conclusion que celle-ci: Jean Charest se fait du capital politique sur la situation. Je ne sais pas si l’on saisit bien ce que ça veut dire. Ça veut dire que Jean Charest manipule un pays en entier. Ça veut dire que Jean Charest n’hésite pas à jouer au pompier pyromane en suscitant une violence pour mieux pouvoir la condamner et la mater. Ça veut dire que Jean Charest n’en a rien à foutre que des dizaines de milliers d’étudiants voient leur session annulée. Ça veut dire que Jean Charest n’en a rien à foutre de la casse et des perturbations économiques. Ça veut dire que les dizaines (centaines?) de millions qu’a coûté le conflit jusqu’à maintenant sont en fait des dépenses électorales. Ça veut dire que les gens qui ont été blessés au cours des émeutes l’ont été pour permettre à Jean Charest de rêver à sa réélection. Ça veut dire que s’il advenait que quelqu’un meurt au cours des prochains jours, son sang sera sur les mains de Jean Charest.

      Une telle posture de la part du gouvernement est, et de loin, la plus terrifiante qu’il m’ait été permis de connaître dans l’histoire du Québec. Jamais je n’aurais cru être témoin, dans mon propre pays, d’un cynisme aussi obscène. Dans un autre excellent papier publié aujourd’hui dans le Devoir sous la plume de Marie-Andrée Chouinard, on parle d’un «Machiavel à Québec». Ben voilà, on y est…

    • @matisse1212 “mais non, notre belle jeunesse est animée d’un idéalisme lucide, elle veut voir, elle comprend…”

      Ce serait tellement si simple…

    • C’est simple…Si on veut quelque chose, on ne se sert pas de l’intimidation, des insultes ,des cocktails molotovs, des briques sur les rails du métro, de sacager les bureaux de ministres, arroser les propriétés avec de la peinture rouge, de fracasser les véhicules, d’intimider les étudiants qui veulent étudier, d’ignorer les injonctions, de gaspiller des Millions de nos taxes pour nerr^ter les casseurs et pour nous protéger. Ce n’est pas la hausse qui est le vrai sujet, c’est les tendances communistes de GND qui enflamment les étudiants avec ses présentations aux membres. L’anarchie …on ne négocie pas avec ces gens qui pronent le terrorisme. Si le gov’t plie, il seront ouvert à des manifs violentes vitam eternam car çela créera un antécédant! Le Gov’t ne doit pas accepter GND, il est l’instigateur de tout ces troubles. Allez l’écouter sur You
      tube! Helloooo! Allez a la page FB, en quelques heures 1,000 sont consentants… https://www.facebook.com/pages/D%C3%A9mission-de-Gabriel-Nadeau-Dubois/162769697182516

    • Bonsoir, il ne faut pas arrêter de dénoncer ce gouvernement justement. Il ne faut pas non plus que vous, journalistes, ne pensiez pas à nous rappeler son incompétence de ces dernières neuf années. Il ne faut pas non plus que l’on accepte une telle incompétence, que l’on laisse ce gouvernement se cacher derrière des phrases vides. Ce qui est le plus épouvantable dans tout cela est que Charest a laissé notre dette exploser, que nous ne sommes plus capables de payer autre chose que ses intérêts ; il a aussi abdiqué quant à sa réingénierie de l’État, en fait, il a gonflé les rangs de nos fonctionnaires ; il a abandonné des légions d’enfants dans des écoles publiques pourries, pathétiquement versées vers le nivellement par le bas ; il n’a jamais su quoi faire avec son système de santé, ses coûts exorbitants et sa gestion inefficace. Et Québécois que nous sommes, nous oserions le réélire parce qu’il se bat contre des étudiants qui n’ont aucun levier sur sa machine à avaler de l’argent pour financer sa quête de pouvoir ? Le pacte social est rompu. Ce gouvernement n’est plus légitime. C’est une honte. J’ai honte d’être Québécois quand je le regarde utiliser son ton paternaliste et moralisateur (lui, moralisateur?!?)avec les étudiants. En contrepartie, je suis fier des étudiants. Ils mettent en péril une année de leur vie pour leurs idéaux. Bravo! Notre devise n’aura jamais été aussi importante qu’aujourd’hui.

    • charest agi de manière IRRESPONSABLE et INACCEPTABLE depuis onze semaines sans se soucier des importantes conséquences de son entêtement. À commencer par la ministre beauchamp et autres ministres et députés libéraux. Je ne peux croire qu’il y en a pas un certain nombre pour lui faire entendre raison même au risque de représailles de cet empereur à son déclin.
      Vous ne devriez pas vous inquiéter, il ne sera pas là longtemps

      Tous les québecois devraient aussi lui faire savoir fermement que cela a assez duré. Ça va prendre quoi pour qu’il comprenne.

      Ce sont les étudiants,les parents et la population aussi qui en subiront les effets néfastes et monétaires engendrées par ce ”politicailleux’BOQUÉ qui se moque et méprise tout le monde.

      Il ne faut pas abandonner nos jeunes à eux même pour se défendre contre ce gouvernement pourri composé d’irresponsables et d’incompétants.

      S’il ne veut pas écouter les représentants légitimes de toutes les associations étudiantes
      il ne pourra pas continuer d’utiliser de faux prétextes, tel son acharnement à vouloir écraser G.Nadeau-Dubois, pour repousser la volonté de la populationle d’obtenir un règlement,sans délai, du conflit qu’il a créé en sous estimant la détermination des étudiants.

      Il est impératif que les trois associations se serrent les coudes plus que jamais et ne lui laisse aucun espace pour les diviser. C’est son voeux pour atteindre le jeune G.N-D.

    • nous allons avoir bientot un nouveau martyr,il y avait Gabriel Lalemant , maintenant cela être Gabriel Nadeau=Dubois,,,on est pas sorti du bois,,un jeune qui va être sacrifié sur l,autel de ,Léducation,,dèjà.ses disciples se promènent avec le scapulaire de GND, un petit carré rouge,,,prions, prions, pour que des miracles arrivent et nous allons construire un petit oratoire à l,école privée qui lui a si bien enseignée les règles de la démocratie et du respect,,,il a du talent, ce petit, je crois qu’il va avoir le choix pour son travail—avocat, journaliste,syndicaliste,ou comédien..merci marie michel

    • Benmtl

      Vous avez raison sauf sur deux points:
      1) Mme Beauchamp n’a rien décidé d’elle-même; elle arrivait de l’assemblée des ministres.
      2) Jean Charest n’acceptera jamais de “médiateurs”; “c’est lui qui mène!!!”

      On a un fameux problème avec les étudiants, mais encore un plus grave avec le gouvernement.

      Supposons que la Fecq et la Feuq s’entendent avec le gouvernement sans la participation de la CLASSE au “négociations”. Croyez-vous que la grève sera terminé? Qu’est-ce que va faire le gouvernement avec les 100,000 étudiants de la CLASSE qui n’ont jamais accepté l’entente?

      Ces ministres sont complètement inconscients.

      André Lefebvre

    • patientman52

      “Cà prends des couilles pour risquer de se faire interpeller par les étudiants. Martineau en a.”

      Exactement; tout comme Jean Charest, d’ailleurs.

      Le problème c’est que ça prend un TÊTE pour régler la situation; et ça, les deux en manquent!

      André Lefebvre

    • MON COUP DE COEUR: Pour les étudiants qui ont manifestés pacifiquement hier soir. Bravo de ne pas céder à la provocotion du Premier minable du Québec. C’est la seule façon de gagner l’opinion publique afin de sortir gagnant de cette crise.

      MON PIED AU C*L: Pour John James Charest et sa tentative éhontée de faire perdurer le conflit étudiant afin de détourner l’attention du public sur la corruption manifeste de son gouvernement et du PLQ.

      2e PIED AU C*L : Pour tenter de personifier le conflit en s’attaquant à un seul individu (Gabriel Nadeau-Dubois). C’est indigne d’un chef de gouvernement.

    • Sérieusement, pour le bien de l’avenir du Québec, avec un tas de partis politique, ça nous prend un autre mode de scrutin. Un 2e tour, ou la proportionnelle, mais on ne peut plus laisser 25-30% du monde élire leur capo di tutti capi qui corromp complètement le système. On est présentement dans une parodie de démocratie. Les républiques de bananes font au moins semblant d’avoir eu la majorité des électeurs, elles…

    • Lagacé… celui qui pleurait , et qui se disait défendeur de l’intimidation , et qui aujourd’hui la commandite et l’encourage…

      quelle petit journaliste que vous faites ( oups , chroniqueurs, ) toute mes excuses…

    • lucie1198

      26 avril 2012
      23h39

      charest agi de manière IRRESPONSABLE et INACCEPTABLE depuis onze semaines sans se soucier des importantes conséquences….

      Je crois que vous avez une mauvaise perception du temps. Ce ne sont pas 11 semaines, mais bien 9 ans que ce gouv. agit ainsi.

      A part ce détail , je seconde votre pensée…

    • ne ne suis pas étudiant
      je suis un travailleur/père célibataire de 42 ans
      je refuse voir cette hausse d’imposition , pcq c’est ce que c’est .
      si le gouv. est pas capable d’arriver avec les sommes perçues (et nous sommes les plus taxes du continent) , ben ils ne leur restent plus qu’a démissionner , non mais sérieusement c’est de l’incompétence ou de l’inconscience ? la fameuse réduction de la fonction publique promise elle en est ou ? y’a pas moyen d’économiser ,la justement, ce que vous voulez facturer aux parents d’étudiants ?
      c’est sur que a la taille de fonction publique qu’on a , pas un pm mettra ses culottes vu que ça veut automatiquement dire perdre ses élections , dictatures… 13 a la douzaine , elle sont belles mes dictatures

      tom bombal mtl

    • Je crois qu’il faut reculer de notre position trop proche de l’arbre pour bien voir la forêt. Se poser quelques questions, est-ce normal que le gouvernement Charest s’endigue dans cette situation et se découvre soudainement une colonne face à un groupe qui se lève et réclame un changement dans une décision controversée. Je regarde aussi la brave CLASSE et son petit pantin , une position fermée avec un discours d’un jeune homme qui n’a pas encore compris qu’un groupe à la main dans ses culottes et le manipule à sa guise. Je parle ici d’un affrontement avec les syndicats, ces manifestations sont trop bien orchestrées, trop bien structurées,trop bien planifiées pour ne pas avoir de grands penseurs expérimentés derrière tout ça. Il y a pas si longtemps l’affrontement se faisait entre la ftq, l’ internationale et son vieux rabougri mal engueulé et puis zoup on ne les entends plus. Pourtant dans cette situation, une femme ministre leur a tenu tête. Ils ont eu l’air fou et je crois qu’ en ce moment ils prennent leur revanche sur le gouvernement Charest qui lui, à compris la game qui se joue et c’est pour ça qu’ils résistent tant aux pressions stupides de la CLASSE. La bataille est bcp plus dans l’arrière cour!!!!!

    • @yanhugo

      Vous dites ”
      Bon, je suis de ceux qui payent des impôts… au contraire des 30 % des québecois qui n’en payent PAS…”

      Vous êtes un peu a cote de la réalité

      C’est 55% qui ne paient pas d’impôt

      Voir la chronique de Michel Girard de 2 avril 2012

      http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/michel-girard/201204/02/01-4511564-combien-ca-rapporte-un-diplome.php

    • Bravo M. Lagacé!

    • Quel gouvernement?
      Présentement je ne me sens pas gouverné. Je vois un profiteur et “sa” guignol qui tentent de nous faire avaler “leurs valeurs”. Valeurs qui semblent changer selon les dossiers.

      Et oui les étudiants(es) dérangent présentement…c’est signe d’évolution. Mais bien des gens préfèrent stagner, ne rien changer, ne pas penser.
      D’ailleurs nos Miniministres devraient laisser les représentants étudiants régler ça puisqu’ils semblent avoir une bien meilleure idée de la démocratie.
      Si la crise se poursuit j’ai peur que le jeune Gabriel soit mis au bûcher par les Libéraux.

    • Nul doute que le gouvernement Charest est le pire de l’histoire du Québec. Menteur, racoleur, corrompu, paresseux, et incompétent – eh oui, tout ça, quelle malchance pour nous tous! Mais il y a plus que ça:

      Il y a quelques mois, je regardais aux nouvelles les images des émeutes en Grèce; vous savez, les bébés gâtés qui n’en revenaient pas de perdre quelques-uns de leurs privilèges, car leur socialisme débridé avait mené leur pays à la faillite; et je me disais: dans 5 ans, ce sera le tour de nos Québécois BS de luxe de faire la même chose.

      Eh bien, je m’étais trompé de 5 ans!

      Québec = Grèce

    • Une chance que le gouvernement écoute pas le peuple. Sinon on serait dans la dèche comme en Grèce. Tenez votre bout M. Charest!

      Comment négocier avec du monde qui ne veut pas négocier?

      Annulez la session, passez la hausse des frais et si les “étudiants” ne paient pas leur prochaine session, qu’ils se trouvent une job.

    • Message d’un citoyen qui ne comprend pas la division face aux conflits étudiants actuels.

      Voilà maintenant plus de 11 semaines que ce conflit perdure et personne n’intervient pour mettre un terme à ce désordre social.

      Que nous soyons d’accord ou en désaccord avec l’augmentation des frais de scolarité, d’aucune façon ça ne devrait interférer sur le fonctionnement de notre système de droit et notre régime de démocratie. Le gouvernement est en droit de passé des lois ou des décrets pour tout champ de compétence qui leur appartient, incluant l’augmentation des frais de scolarité. En tant que société, notre droit nous confère la possibilité d’être d’accord ou non et de le manifester publiquement, nous ne devrions d’aucune façons tolérer ces débordements de la part des étudiants. Il va de notre devoir de citoyen d’encourager les actions légales et parlementaires plutôt que les enfantillages d’une génération roi.

      Quelques questions qui demeurent sans réponses :

      Pourquoi facilitons-nous le boycotte des cours? Les établissements pourraient quand même donner la formation et laisser le choix à ceux qui veulent y assister de pouvoir le faire. Pour ceux qui décident de s’exclure, c’est leur droit fondamental. Au lieu de faire ça, les établissements d’enseignement ont décidé de ne pas donner les cours, pourtant c’est une obligation selon la loi. De quel droit ont-ils choisi de faire ça?

      Est-ce que les dirigent des établissements scolaires ne serrait-il pas les vrais responsables de déraillement du système?

      Pourquoi avons-nous laissé les enseignants, endoctrinées les étudiant avec des théories syndicalistes? Ne croyons-nous pas dans la loi du libre marché?

      Je crois fermement que les décident devrais tabler sur les prochaines élections pour faire valoir leur revendication et non sur le désordre social. Pour le reste de la société qui est pour cette décision vous devriez vous faire entendre et exiger le retour en classe sans compromis.

    • Ce lien vient de l’un de vos bloguers précédents Ouilavie.

      ouilavie

      26 avril 2012
      18h53
      Gabriel Nadeau-Dubois en ondes; écoutez ça. ça vaut le coup:

      www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=130606

    • ”Ni printemps ni érable, ce que nous vivons ressemble bien davantage à un gâchis lamentable” – Rima Elkouri, 28 avril 2012

      Si ce gâchis est entretenu dans un but électoraliste, il est à espérer que les électeurs s’en rappelleront.

    • La force d’exister
      Le destin n’avait pas soupçonné une telle accumulation de colère et de joie
      Les bons et mauvais sentiments s’expriment avec frénésie
      Chaque marche ne cesse de s’élargir
      On se serre fort
      On frappe la raison
      Un nom propre fait peur
      Réciter sa leçon de bonne conduite
      L’impatience de justifier l’appauvrissement
      Marcher les uns pour les autres
      La main froide du pouvoir tâtonne
      Les médias font leurs règlements de compte
      On prend la justice sur parole
      On s’assoit pour résumer des vies
      Les mots sans raison justifient des gestes
      L’idole des vitres nous plonge dans un délire d’invulnérabilité
      Des pourparlers sur l’avenir insistent

    • Je ne vois pas beaucoup de commentaires sur les AGENTS PROVOCATEURS DE LA POLICE. Je suis persuadé que beaucoup d’action violente qui se sont produites dernièrement vienent de groupes organisés travaillant pour la police ou le parti libéral.

      Le cas de Montebello est célèbre sur toute la planète. La SQ à admis que des agents provocateurs violents avaient infiltré les rangs d’une manifestation d’étudiant. Regardez par vous-même : http://www.youtube.com/watch?v=7S1nHvvkzvA&feature=player_embedded#!

      La SQ a admis publiquement que ces 3 casseurs étaient des agents de la “Sûreté” du Québec. Voici une dépêche qui confirme : http://www.cbc.ca/news/canada/story/2007/08/23/police-montebello.html?ref=rss

      Il y a tout lieu de croire de façon raisonnable que les mêmes tactiques ont été utilisé dans ce conflit. On devrait filmer tous les casseurs et les identifiés systématiquement. Je suis persuadé qu’on va trouvé beaucoup d’agents provocateurs.

    • @xenon
      Tu viens de prouver davantage ta stupidité et ton ignorance……
      hi hi

      BRAVO AU MOUVEMENT ÉTUDIANT

    • Qu’on soit pour ou contre la hausse des frais de scolarité, force est de constater que:

      - ce gouvernement est incapable de gérer cette crise
      - ce gouvernement est irresponsable
      - Jean Charest a un égo trop GROS pour être premier ministre
      - ce gouvernement n’en n’a rien à faire de la population du Québec
      - ce gouvernement a pris plus de 2 ans avant de créer une commission d’enquête sur la construction. Sa devise ” laissons pourrir la situation ” . Tout est bassement électoraliste.
      - ce gouvernement atteint un sommet dans son incompétence.
      Aux prochaines élections, on doit lui montrer la porte d’une façon très significative pour ainsi démontrer aux autres partis aussi que le peuple québéçois exige une autre façon de gouverner et qu’il sera à l’avenir intraitable avec tout élus corrompus.
      On vit présentement du Jean Charest à son meilleur. Quelle tristesse !
      QUI EST FIER D’ÊTRE QUÉBÉÇOIS PRÉSENTEMENT ?

    • @gasston 9h16

      “Il y a quelques mois, je regardais aux nouvelles les images des émeutes en Grèce; vous savez, les bébés gâtés qui n’en revenaient pas de perdre quelques-uns de leurs privilèges, car leur socialisme débridé avait mené leur pays à la faillite”

      Vous écoutez trop Fox “news” et CNN… Si les grecs sont dans la dèche, ça n’a rien à voir avec le socialisme (social welfare) mais c’est plutôt relié au corporatisme (corporate welfare). Depuis des décennies, dans tous les pays du monde, les gouvernements (à la solde du plus offrant) instituent constamment des mesures pour socialiser les coûts et privatiser les profits. Les entreprises qui engrangent des milliards en profits sont imposées à des taux ridicules de loin inférieurs aux taux imposés aux moins fortunés… Les ressources publiques sont vendus à rabais aux ti-zamis du parti pendant que les pertes occasionnées par les comportements criminels des banquiers sont épongées par les gouvernements qui pigent dans les caisses publiques. Ce sont ces pillages corporatifs systématiques qui ont vidé et continuent à ce jour à vider les fonds publiques. En Grèce comme partout ailleurs.

      Mais vous avez raison quand vous dites que ça s’en vient au Québec – comme partout ailleurs… le phénomène est global… Sauf si nous demeurons vigilants. Mais nous n’y échapperont pas si vous persister à jouer au jeu de ceux qui vous dominent (diviser pour règner). Nos problèmes budgétaires se règleront le jour où on aura les couilles d’aller chercher l’argent là où il se trouve, plutôt que là où il ne se trouve pas (c’est-à-dire dans la poche des étudiants).

      @arnolde 9h23

      “Comment négocier avec du monde qui ne veut pas négocier?”

      C’est justement ce que se demandent les étudiants…

    • @henrypissagang 9h46

      Tout-à-fait d’accord avec vous. En fait, à chaque fois maintenant que je vois des casseurs dans des manifestations où la police est impliquée, c’est la première idée qui me vient à l’esprit. La tactique des agents provocateurs est aujourd’hui bien connue, et utilisée à outrance par tous les états policiers de la planète.

      N’oublions pas que la police, bien que composée de gens qui font parti du 99%, est en réalité (et a toujours été) une armée privée qui veille aux intérêts du 0.01%.

    • @romeog

      Pourtant le gouvernement vient de faire des concessions?

      À cause qu’une minorité d’étudiants s’offusque?

      Remballez vos paroles.

    • Allez voir ce lien sur Youtube: http://www.youtube.com/watch?v=reonkZiBEvU&feature=youtu.be

      Comment peut-on inviter nos enfants à dénoncer l’intimidation, à ne pas être des témoins silencieux, quand ce qu’ils voient et entendent ces dernières semaines sont des jeunes qui se font tabasser par des plus grands et qui n’ont personne à qui aller pour dénoncer, car les adultes ne les écoutent pas…

    • Une fois que vous aurez écouté ce qui semble être de toute évidence un discours de Gabriel Nadeau-Dubois,
      peut-être que vous vous poserez de nouvelles questions quant à la nature et au titre de cet article et pourquoi le gouvernement a toutes les raisons d’employer une “ligne dure” dans ce débat. Et surtout, vouv vous demanderez porbablement pourquoi les médias ne font pas état
      du discours de Gabriel.

      http://www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=130606

    • @romeog

      Belles paroles de communiste. Le Vénézuela, Cuba, L’ex Union Soviétique, etc, c’est tellement mieux!

      Comme dirait Churchill: “The inherent vice of capitalism is the unequal sharing of blessings; the inherent virtue of socialism is the equal sharing of miseries.”

    • @arnolde 12h29

      “Pourtant le gouvernement vient de faire des concessions”

      Transformer une augmentation de 75% sur 5 ans en une augmentation de 80% sur 7 ans vous appelez-ça une concession ? Désolé, mais je n’ai rien à remballer. Laissez-vous pas berner par le talking point manipulateur que j’ai entendu à plusieurs reprises ce matin, en particulier de la bouche du PM ainsi que de sa Ministre: “C’est juste 50 cennes par jour d’augmentation”… Pour la première année seulement, ne l’oublions pas. Après 5 ans, ce 50 cennes par jour sera augmenté à 3.50$ par jour la 7ième année… C’est-à-dire $105 par mois… Peut-être des pinottespour une Ministre, mais certainement pas pour un étudiant qui subsiste au Kraft Dinner (Comme je l’ai fait dans mon temps).

      Et en passant, c’est pas juste une minorité d’étudiants qui s’offusqent. Moi aussi

    • Pour compléter mon commentaire précédent, moi aussi je m’offusque qu’on cherche toujours à régler les problèmes de budget sur le dos de ceux qui en ont moins les moyens.

    • @arnolde 14h10

      Vous avez tout-à-fait raison: au Venezuela et à Cuba c’est mieux… L’éducation, ainsi que le système de santé y sont gratuits.

    • @romeog

      Une minorité +1 ça fait une minorité quand même

      $105 piasses par mois pour un étudiant… connaissez-vous les notions d’investissement, crédit d’impôt, bourse, prêt étudiant?

      À ce que je sache depuis que les frais sont gelés, il y a du monde qui a réussi?

      Saviez vous que le salaire minimum en 1986 était de 4,35$ l’heure, alors qu’il est maintenant de 9,65$, soit plus du double?

      Les étudiants se sont enrichis depuis 1986 assumant qu’ils travaillent au salaire minimum. L’éducation est le meilleure investissement qu’on peut faire, même si on s’endette. Et on s’entend que ce n’est pas l’école qui coûte le plus cher en partant, mais le logement, la nourriture, en supposant que l’étudiant le paye.

      Dans l’optique que la population est de plus en plus vieillissante et que les coûts de la santé augmententent sans cesse, dans l’optique qu’on continue à appuyer des politiques sociales telles que les garderies à 7 piasses, dans l’optique que les frais de scolarité sont les plus bas au Canada et resteront les plus bas au Canada après la hausse, dans l’optique qu’un organisme surveillera les données d’accessibilité pour s’assurer que les étudiants aient toujours un accès aux études supérieures, dans l’optique que la population qui travaille est déjà taxée au max et est la plus taxée en Amérique du Nord, dans l’optique que les universités ont besoin davantage de financement,

      je trouve que la hausse est raisonnable et justifiée.

      Pour ce qui est de la gestion des universités et/ou du gouvernement, c’est un autre débat. Les étudiants peuvent toujours scruter les dépenses des administrations universitaires et la loi sur l’accès à l’information peut permettre de faire la même chose avec le gouvernement. Par ailleurs si on n,est pas content des décisions du gouvernement, on peut voter contre à la prochaine élection. Et si la hausse est vraiment injustifiée, un parti en course pour le pouvoir proposera une diminution/abolition des frais de scolarité dans son programme, simplement. D’ici là, ça sert à rien de détruire les biens publics, de faire la grève à son propre détriment, ce sont des coûts injustifiés.

    • @romeog

      Ok Cuba et Venezuela c’est mieux? Vraiment? Je vous paie un aller simple si vous voulez. Sérieux.

    • YEEEEEE Un voyage à Cuba !!!

    • @arnolde

      L’idée c’est pas tant la demande de hausse que QUI la demande. Des million$ de plus à des étudiants & parents déjà surtaxés, par un Don qui voit des milliard$$$ — Hell!!! — de connivences et de magouillages (plus les très légales hyperstructures administratives en Santé, en Éducation, et dans les semi-défusions chaotiques… méchante réingénerie de l’État!) révélés quasiment chaque jours, c’est indécent! Ajoutez à cela l’arrogance et la dernière offre-qui-n’en-était-pas-une, et cetrains des confrères de M. Lagacé ont raison: le gouvernement cherche visiblement une crise. Un mort, une tragédie, qqch qu’il pourrait exploiter pour précipiter les élections dans le temps que le monde pense pas clairement…

    • Hey, idée comme ça, pour un journaliste: chez les flics (surchargés, comme c’est là, apparament), il doit bien en exister qui doivent être du bord des étudiants, ou qui ont des kids qui manifestent, ou qui ont des époux/familles qui les attendent le soir en leur disant, “J’sais pas comment tu fais. (désapprobateur)”, et qui doivent néamoins obéir aux ordres.

      En t k, personnellement, j’aimerais jaser à un de ceux-là! Le conflit interne, la pression, le stress…

    • Vivement un couvre-feu!

      comme a Huntingdon!

      Eu ils l’ont l’affaire!

    • @rysen24

      Ça c’est un tout autre débat. Les gouvernements, partout dans le monde, ont toujours été soupçonnés de copinage, ou même accusé. Probablement qu’ici on est dans les moins pires. C’est inhérent à l’être humain, pas au système. Et ça existera toujours.

      Si on s’entend sur le fait que l’éducation supérieure est sous financée, si on n’augmente pas les frais de scolarité, il faut nécessairement augmenter les impôts pour financer l’éducation supérieure.

      Si on augmente les impôts, on donne encore plus d’argent et de pouvoir à un gouvernement corrompu, malhabile, qui prend de mauvaises décisions de gestion.

      Les boycotteurs n’ont pas raison de dire que l’accessibilité diminuera, parce que l’éducation reste le meilleur investissement que quelqu’un peut faire ,même en s’endettant. Et la possibilité de financer son éducation existe pour tous. Même si certains doivent s’endetter pour le faire. Et qu’au Québec, on reste la place où c’est le moins cher au Canada.

      Et oui le gouvernement a plein de choses à se reprocher, mais c’est un autre débat. Et si un gouvernement est pourri, on n’a juste à pas le réélire. C’est pour ça les élections.

      Aussi on est dans un contexte où plusieurs gouvernements ont de la difficulté financièrement. Des plans d’austérité, etc. Mais rien ne dit qu’éventuellement la prospérité ne reviendra pas et qu’à ce moment les frais pourront baisser à nouveau. Mais la prospérité passe souvent (même presque toujours) par les ressources naturelles, et on voit en plus les étudiants boycotteurs souvent en plus contre le Plan Nord, qui est peut-être ironiquement un des meilleurs espoirs pour la prospérité économique future.

      Moi je pense qu’il est impératif de ramener les cours d’économie au secondaire, et même plus.

    • Effectivement, cette crise est beaucoup plus profonde qu’elle n’en a l’aire. Ce n’est pas qu’un question de frais d’inscription scolaire, c’est aussi une question politique. Ces jeunes à qui on demande de payer 1600$ de frais supplémentaire par année travaillent majoritairement au salaire minimum. Tout comme nous tous, cette année ils ont dû payer 100$ de plus sur leurs impôts pour des assurances médicaments, en payeront 200$ l’an prochain puis finiront par payer 500$. Tout comme nous tous, ils doivent débourser plus à chacun de leur achat car la TVQ est passé de 7.5% il y a quelques années à 9.5% et on dit qu’elle augmentera sous peu à 10.5%… Le gaz continu de monter encore et toujours. Le 1er avril, ils ont augmenté la taxe sur le carburant de 0.010$/ltr. Le prix du pain a triplé car ils ont rasé les champs de blé pour prévilégier la culture du maïs qui est plus rentable (Éthanol)… Etc, Etc. Si personne ne conteste le gouvernement en place, nous n’aurons plus assez d’argent pour manger adéquatement, nous auront des mines à ciel ouvert comme voisin, nous marcherons sur des “bombes souterraine” et nos enfants ne pourront plus accéder à des études suppérieure. Celles-ci seront réservé à la classe Riche. Le gap entre les classes sociales va s’agrandir et éventuellement la classe moyenne va complètement disparaitre.

      Je crois qu’il est temps que les gens se sortent la tête de dans le sable et regarde plus loin que le bout de leur nez. Je suis d’accord avec les manifestations car faut agir maintenant et non quand il sera trop tard… Le gouvernement en prend toujours plus dans vos poches. Le gouvernement abuse toujours plus de nos ressources naturelle. Le gouvernement coupe toujours de plus en plus dans nos services sociaux. Le tout sous prétexte de nous protéger, d’assurer la prospérité du pays, d’assurer la sécurité et le bien-être d’autruit… Qu’est-ce que ça va prendre pour que vous tous soyez consient de la réalité?

      Moi, je dis: RÉVEILLEZ-VOUS!!!

    • Les Libéraux de Charest sont souvent pointés du doigt dans ce conflit. Malheureusement, quelles sont nos alternatives? Croyez-vous vraiment au saint Parti Québecois? Pensez-vous vraiment que Québec solidaire ou la CAQ feront mieux? Ces partis politiques ne se feraient pas de capital politique avec une telle situation selon vous? Ben voyons donc…

    • @arnolde

      Bel argument… c’est le fun de jaser à qqn de posé, pour une fois. Mais vous avez dit:

      “C’est inhérent à l’être humain, pas au système.”

      C’est une chose qui me met en rogne et qui est systématiquement ignorée par les médias: c’est en partie le système! 30% des électeurs ont réussi à élire un gouvernement MAJORITAIRE! C’est le monde à l’envers! Et les Roy, Pratte, Dubuc qui martellent, comme pour s’auto-convaincre: “ce gouv. élu démocratiquement (…)”. Ça nous prend un 2e tour ou une proportionnelle! Vaut mieux un gouvernement de coalition qu’une frustration de 70% de l’électorat et le désespoir abject pour ceux qui votent Vert, QS et autres +/- idéalistes!

      @anneally

      Ne serait-ce que pour perturber les petits liens mafieux vieux de 9 ans entre J.J et ses amis, n’importe quoi sauf PLQ feraient un changement heureux. Idéalement, la Brigade anti-collusion et l’éventuelle commission Charbonneau (qui pourrait peut-être même avoir des dents, pu de Charest dans le décor) feraient peut-être même de gros progrès dans leurs enquêtes!

    • …Mouais. J’ai dit: “la Brigade anti-collusion et l’éventuelle commission Charbonneau (qui pourrait peut-être même avoir des dents, pu de Charest dans le décor) feraient peut-être même de gros progrès dans leurs enquêtes!”

      Mais, avec tout ça, les étudiants, la construction.., j’avais oublié!!: v’la qqs mois, on a justement eu un gros scandale concernant le fait que les juges étaient nommés en fonction de leur allégeance au… PLQ! Donc, même si poursuite il y aurait…

      Non mais ca va ben, au Québec. Vraiment.

    • @Romeog

      Je vous cite:
      ” Pour compléter mon commentaire précédent, moi aussi je m’offusque qu’on cherche toujours à régler les problèmes de budget sur le dos de ceux qui en ont moins les moyens”

      Ou bien vous dîtes n’importe quoi juste pour mettre de l’huile sur le feu, ou bien vous connaissez bien mal le dossier. Avec les dernières offres du Gouvernement, celui-ci fait exactement le contraire de ce vous prétendez. Les études le démontrent de façon fort éloquentes : malgré le 1700$ de plus en frais de scolarité, les étudiants provenant des classes moyennes et plus pauvre vont avoir plus de 3000$ de plus dans leur poche si la nouvelle offre de Gouvernement entrait en fonction. Seuls les étudiants provenant de milieu aisé auront à débourser davantage en bout de ligne. Ce n’est pas moi qui le dit, no le Gouvernement, c’est un professeur en économie qui a décortiqué l’offre de A à Z. Alors vous voyez, le résultat est bien loin de vos prétentions. Mais je vous comprends. C’est si facile de critiquer le Gouvernement, c’est si populaire! C’est si facile de dire que le Gouvernement laisse stagner le conflit pour pouvoir gagner les élections. Pourtant, n’importe qui qui a un peu de jugeote se rend compte que le Gouvernement a bel et bien mis de l’eau dans son vin, c’est les leaders étudiants qui n’ont pas bougés d’un poil jusqu’ici… saud pour casser des vitres, bien entendu. Au sujet de la CLASSE, prenez le temps d’écouter les discours de leur leader sur youtube ou ailleurs : il n’a aucune intention de régler le conflit. C’est la révolution et l’anarchie qu’il désire. Alors s’il-vous-plait, arrêtez un peu d’en faire un martyre et de dire que le Gouvernement se sert de lui.

    • @aguilerix

      28 avril 2012
      17h44

      En fait ce monsieur est un “fiscaliste”

      Ce qui appui l’assertion disant que plus le gouvernement vient fouiller dans mes poches, plus je suis riche. Mon cerveau est incapable de saisir de telles subtilités.

      Par contre, bravo pour votre Foi inconditionnelle.

      André Lefebvre

    • @Lartiste12

      C’est pourtant pas compliqué : si je vous demande 10$ et qu’en retour je vous donne 20$, êtes-vous perdant? La classe moyenne devra payer 1779$ de plus, mais recevra 3020$ de plus en bourse… qu’est-ce que vous comprenez pas là-dedans? Moi même je ne suis pas “fiscaliste” et pas particulièrement fort en math, mais j’arrive à la comprendre.
      Concernant votre phrase ” bravo pour votre Foi inconditionnelle”, pourquoi à chaque fois que quelqu’un dit quelque chose de positif sur le Gouvernement on devient sarcastique, comme si cette personne n’avait aucune intelligence et aucune faculté de jugement? Devrais-je alors vous accuser d’avoir une foi inconditionnelle face aux syndicats? À Mme Marois? Dois-je à mon tour être sarcastique à votre endroit? Mais c’est vrai, je me répète, si c’est facile et populaire de critiquer le Gouvernement.

    • Ouf!!! qu’ont ce calme le ponpon tout le monde!!! Oui les étudient sont en droit de demander une meilleur gestion des Universités et de toutes les écoles, tout les payeurs de taxes et impots sont en droit de demander une meilleure gestions des fonds publics, mais tout ca ce fait lors d’élections, les cables de bateau monsieur Labbé sont tellement gros qu’ils sont en train de vous aveuglés. Ceci dit, je suis quand même content de voir que notre jeunesses a foi a la démocratie, vote a main levées… (je me permet de craindre ceci, quand la population aura 65 ans en majoritées et que, la minoritées de nos étudiants qui auronts étudier a nos frais, déciderons de voter a mais lever pour euthanasiers tout le monde de 65 ans et plus…)…À propos de nos jeunes leaders qui sont affilier au monde syndicale, et ca la preuve finira par sortir, comme celle des autres partis finira pas sortir!!!, j’était pour Mme Marois, PLUS MAINTENANT!!!!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité