Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 23 avril 2012 | Mise en ligne à 16h08 | Commenter Commentaires (171)

    Note de service pour Simon Durivage

    Kent Brockman

    Kent Brockman

    Simon Durivage, animateur au RDI de Radio-Canada, a raccroché au nez de Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de la CLASSE, en direct. Qu’un journaliste refuse, de façon parfois brutale, d’être le simple relais d’une personnalité publique qui veut passer son message, j’en suis. Et M. Nadeau-Dubois, splendide communicateur, a aussi le don ces jours-ci de ne pas être très clair dans ses réponses aux médias.

    Le hic, ici, c’est que je n’ai pas souvenir que M. Durivage se soit montré aussi combatif avec un ministre. Je veux bien être contredit, mais a-t-il déjà raccroché au nez d’un ministre qui lui servait les lignes de communication du jour, répondant « à côté » des questions ?

    Si c’est le cas, ça m’a échappé.

    M. Durivage s’est excusé de son coup de sang sur Twitter. Il ne devrait pas s’excuser de ne pas avaler la bullshit qu’on lui sert. Il devrait s’excuser d’avoir l’indignation à géométrie variable.


    • Le hic, ici, c’est que je n’ai pas souvenir que M. Durivage se soit montré aussi combatif avec un ministre..
      Heuuuuuuuuuu c’est qui déjà Gabriel Nadeau-Dubois.. ah bon c’est bien ce que je pensait… “sic”

    • C’est un peu plus dur de mordre la main qui le nourrit (surtout si le ministre est federal).

      Les gouvernements ont la memoire longue, alors je comprends la “geometrie variable”.

    • Moi j’ai vu l’entrevue en direct et le petit prétentieux, pas M.Durivage mais l’étudiant, faisait exactement la preuve du titre de votre dernier blogue, gagner ou avoir raison. Pas capable de s’abaisser au même niveau que les autres. Bien fait !
      Michel Perron

    • Il devrait prendre sa retraite, point.

    • Je comprends que vous aimez bien amicalement donner une petite leçon à M. Durivage
      mais Patrick, vous n’avez pas le monopole de la politesse dans vos entrevues à ce que je sache.

      Oh la la! je pense que je vais recevoir une petite note de service moi aussi.

      Sans rancune! Vous êtes parfois sympatique ….

    • Je comprends M Durivage. Même Arcand durant son entrevue la semaine dernière commençait à pogner les nerfs et lui a même dit “arrête de jouer au smate”. Pourtant Arcand aussi en a vu d’autres.

      Les media devraient arrêter de l’interviewer. Il n’a que deux réponses : (1) c’est la faute de la ministre (2) je n’ai pas le mandat de répondre à cette question. Le reste ne sont que des mots pour envelopper ces deux réponses.

    • Il a eu la CLASSE de s’excuser, contrairement à d’autres animateurs que j’ai entendu sur les réseaux d’un certain empire, ou contrairement à un certain premier ministre.

    • C’est sur qu’il y a une étique à respecté à radio Canada… mais je me demande s’il n’y a pas un écoeurement général de la question étudiante d’un côté comme de l’autre. Durivage à p-e apprit à dealler avec certain politiciens d’expérience et à surment pu créé une certaine complicité avec certain. Il arrive avec un jeune ( dsl mais c’est le cas) qui joue dans la cours des grands et qui agis comme un grand.
      Sur un point personnel je trouve parfoix Gabriel arrogant dans sa façon de parler.
      Ou m. Durivage à manger des oeufs bénédictiles pas frais pour déjeuner !
      Juste lui et son cuisto savent la réponce

    • Un groupe qui n’a pas de structure, dont les représentants ne peuvent décider quoi que ce soit, ca commence a ressembler au BLACK BLOCK. Faudrait lui demander s’il est membre de ce groupe car sa philosophie lui ressemble beaucoup.

    • J’écoutais le Club des ex dissertant sur la demande de trêve de la ministre. L’analyse n’a finalement porté ou presque que sur la réponse de la CLASSE. Et nous avons alors assisté à un dérapage complet d’un animateur qui compte 42 ans de service à Radio-Canada. Alors que la ministre affirmait clairement et calmement que la seule présence des associations autour de la table témoignerait de l’acquiescement de cette trêve par les étudiants, Simon Durivage demandait à Gabriel Nadeau-Dubois de s’engager formellement avant de s’y présenter. Il en demandait plus que la ministre. Devant le refus du porte-parole de la CLASS à s’engager, le voilà qui s’enrage, invective son interlocuteur et lui ferme la ligne au nez. Et madame Frula qui en remet du haut de son infaillible jugement moral qu’elle confond avec de l’analyse politique.
      Devant l’avalanche de critiques s’affichant sur les médias sociaux, M. Durivage s’excusera, sur Twitter : «J’avoue m’être impatienté avec GND dans le feu de l’action…les défis du direct…Mes excuses les plus sincères». Cela est trop facile. D’abord, ce n’est pas de l’impatience, mais de la condescendance et du mépris. L’animateur chevronné a eu maintes fois l’expérience d’entrevues avec des femmes et des hommes publics qui ne répondaient pas à ses questions ou…à ses attentes. Patrick Lagacé lui écrit à ce sujet :« Raccrocheriez-vous au nez d’un ministre qui s’en tient à la langue de bois, qui repond à coté de vos questions?». Ensuite, les excuses sur les médias sociaux, c’est bien joli, mais le mal est fait et irréparable, à moins que M. Durivage ne les répète devant la caméra et admette aussi qu’il a erré dans son interprétation des exigences de la ministre. Mais, il y a plus : ce dérapage est le symptôme d’une télévision qui nous avait habitué à la rigueur, mais qui, compétition avec la concurrence de V et de LCN, adopte des formules alambiquées d’émissions d’informations qui ne sont finalement que des formules de divertissement durant lesquelles on veut à tout prix créer un événement, une controverse, et ultimement, un scandale. Alors que M. Durivage invoque les risques du direct pour excuser sa bourde, c’est le nivellement de l’information vers le bas qu’il devrait pointer du doigt.

    • Est-ce que s’indigner de l’indignation à géométrie variable de Simon Durivage sans mentionner d’autres personnes qui agissent comme lui ne représente pas aussi de l’indignation à géométrie variable? Paradoxe?

    • Simon Durivage a toujours été primesautier mais, plus il vieillit, plus il devient grincheux… et c’est très déplaisant pour les auditeurs.
      Simon Durivage est rendu à l’âge de la retraite et, à mon avis, il devrait raccrocher son micro…

    • @qball09 : Vous m’enlevez les mots de la bouche !

    • lolwut? Patrick, êtes-vous en train de mettre Gabriel Nadeau-Dubois au même niveau que les ministres ? Come on… Je veux bien croire que vous appuyez les étudiants coute que coute mais là, c’est ridicule. Autant que d’utiliser la mauvaise blague de Jean Charest pour faire oublier aux gens les méfaits criminels ayant eu lieu vendredi à Montréal.

    • En effet,il est beaucoup plus aisé de sermonner ces étudiants rebelles plutôt que des ministres!

      Pourtant,ces représentants d’étudiants s’inspirent directement des politiciens dans leur façon de gérer leur communication,dans leurs discours,dans le ton prétentieux qu’ils emploient…

      Mais concernant Durivage,je crois que le fond de l’affaire c’est que ce bonhomme,très respectable malgré tout,a toujours eu une faiblesse pour le pouvoir,pour les honneurs,pour les gens ayant atteints un statut dans la société,ceux qui auront marqué l’histoire,etc.Dans l’esprit de ce monsieur,un ministre est par définition un être admirable…Tandis que le jeunots de la Classe,bien,ce n’est qu’un petit étudiant sans envergure!

      Deux poids deux mesures,et voilà la victime toute désignée pour se péter un power trip de journaliste en onde!

      Et pour ce qui est du gars de la Classe,et bien à sa place je commencerais moi aussi à manquer de patience.Cela fait plusieurs fois qu’il se fait malmener par des gens en ondes,et qu’on le traite comme un ignare de première.Franchement,la semaine dernière j’en étais venu à prendre pour le camp du gouvernement,qu’aujourd’hui je ne sais plus trop…

    • Moi aussi j’aurais raccroché. Il y a toujours bien des limites à se faire niaiser… même si on travail à Radio-Canada.

    • Personellement, ça 4 semaines que je ne l’écoute plus. Frula on était habitué à ce que ça vole bas (pas de préparation, pas informé, opinion basé sur des émotions, etc) Mais Monsieur Durivage a débuté de disjoncter depuis un bout aussi, relativement à la grève entre autre, rappelant sans cesse qu’en 68 (oui dans le temps ou les élites allaient à l’université, avant la démocratisation de l’éducation là) bien lui il payait 28% de son diplôme et on le sentait plein de ressentiment. Il travail beaucoup, peut-être trop…RDI était le seul canal que j’arrivais à écouter, maintenant je l’écoute entre 5 et 7, je vais annuler mon abonnement au cable bientôt…la télé , je ne suis plus son public.

    • J’en conviens Gabriel Nadeau-Dubois est très vindicatif en entrevue, cependant un journaliste expérimenté comme Durivage aurait pu tout autant facilement lui-donner de la corde pour se pendre, mais non tout le monde qui l’interroge tente plutôt de le mettre en boite, que l’on l’aime ou pas ce garçon est tout de même très habile.

      Mais il ya aussi la pression que ce jeune homme reçoit de part et d’autre, et finalement il s’en tire assez bien ma foi, je tente nullement de le défendre, mais les faits sont les faits, d’ailleurs en l,attaquant comme tel la Ministre Beauchamps luia tracé tout le chemin dans ce dialogue de sourd, et aujoursd’hui après l,avoir diabilisé, elle n’a plus le choix elle doit négocier avec lui, il représente tout de même 50% des étudiants.

    • Simon Durivage est l’ami de l’establishment d’Outremont (ou Autrement, pour les intimes). Il est facile de lire dans ses pensées. Pendant le débat Dorval-Mirabel, il prenait ouvertement partie pour Dorval, pendant la lecture des nouvelles…

    • Pour l’avoir vu en direct, je dois dire que j’ai applaudi M. Durivage dans mon salon! J’aurais perdu patience bien avant lui! Il lui a posé une “yes or no question”: “allez-vous respecter la demande de trêve de la ministre?” et GND n’a jamais été capable de répondre “oui” ou “non” et s’est perdu dans des explications floues.
      Et je suis aussi d’accord avec Madame Frulla qui dit que, comme porte-parole de la CLASSE, GND doit demander ‘a ses membres pour décider s’ils condamnent ou non la violence, mais quand la proposition à été faite par le gouvernement pour bonifier les prêts de 21 millions$, alors là GND a dit non sans demander à sa gang… 2 poids…

    • Pleutre và! La gauche dans sa plus belle expression….

    • Sage décision du Duvirage. Les 15 minutes de gloire de Dubois est fini, jusqu’à ce qu’il devienne chef de la CSN du moins.

    • Il devrait commencer à se pratiquer avec Lisa au Club des Ex. Il semble tellement être sous le charme, qu’il lui laisse dire n’importe quoi.

    • @ouate_de_phoque

      C’étais tellement drôle l’entrevue de la semaine passé avec Paul Arcand. GND l’a totalement dominé comme si Arcand étais une recrue.

    • http://blogues.radio-canada.ca/ombudsman/archives/1570

    • Moi aussi je perçois cette géométrie variable de la part de M. Durivage. J’ai beaucoup de respect pour son travail mais j’ai souvent l’impression, au club des ex, qu’il rabroue Jean-Pierre Charbonneau plus que les autres. Bien sûr, chaque journaliste à droit à son opinion mais il me semble que celui-ci, bien qu’il transparaisse, ne doit pas influencer la manière de faire son travail. Pourtant, je trouve que c’est parfois le cas avec M. Durivage. Par contre, pour les gens si brillants qui l’enverraient à la retraite, il est selon moi plus compétent que plusieurs animateurs que l’on pourrait voir à TVA ou à V télé. Ses réactions n’ont rien à voir avec son âge, c’est une association sans fondement. Durivage réagit parce qu’il y a un homme derrière le journaliste, pas parce qu’il a un certain âge.

    • @Sophie_g
      La réponse a déjà été donnée sur ce point: Gabriel Nadeau-Dubois et Jeanne Reynolds ont pu refuser si rapidement cette offre de la ministre car les associations membres de la CLASSE savait pertinemment que la ministre ferait cette proposition au sujet des prêts alors ils avait préalablement voté que cette proposition ne serait pas jugée acceptable puisque le conflit porte sur la hausse des frais de scolarité et non l’AFE.

    • Note de service pour Patrick Lagacé:-)

      Vous admettez bien candidement que Gabriel Nadeau-Dubois répondait à côté des questions et servait les lignes de communication du jour. Pourtant, vous trouvez quand même le moyen de retourner la vapeur et blâmer M. Durivage. Finalement, vous trouverez toujours une façon de tourner une situation de manière à appuyer votre discours. Comme acrobate vous êtes souvent difficile à battre.

      Ce que les gens semblent parfois oublier est qu’un Ministre ou un Premier Ministre, ce sont des gens qui sont arrivés à ces statuts avec beaucoup de travail, d’intelligence et d’abnégation. On lit continuellement dans des blogues, commentaires, articles de journaux et autres genres de messages des commentaires très peu polis à leur égard. Pourtant, ils méritent le respect. Lorsque M. Nadeau-Dubois sera Ministre, il commandera certainement un peu plus de respect. Pour l’instant, il devrait s’efforcer de comprendre que la violence dans la société n’est pas le meilleur moyen d’obtenir ce qu’on veut.

      Je n’ai pas entendu l’entrevue entre les deux protagonistes et je me demande si M. Durivage a réagi très rapidement ou s’il lui a fallu quelques échanges avant d’agir comme il l’a fait? M. Nadeau-Dubois pense-t-il pouvoir niaiser tout le monde? Il vient juste de frapper un noeud avec M. Durivage.

    • Il a laissé ses émotions et ses opinions l’envahir et n’a pu être objectif dans son entrevue. Du très mauvais boulot pour un journaliste et animateur d’une si grande expérience. Cela prend selon moi plus qu’une excuse sur Twitter. Excuse publique à sa prochaine émission?
      Ou serait-il dû pour la retraite?

    • Bravo à Simon Durivage! Nadeau-Dubois refusait de répondre, commençait à jouer sur les mots comme dans le communiqué de la CLASSE, et tentyait de jouer au plus fin.

      Il est simplement dommage que la quai-totalité de des journalistes soien tombés sous le ‘charme’ (sic de cet enivré du pouvoir et qu’on aie pas pensé une seconde à son discours délirant, préférant s’extasier sur ses talents de communicateur.

    • Simon Durivage semble être un bon libéral incapable d’accepter que son Premier Ministre Charest se fasse brasser !

      Ce type n’a rien d’ un journaliste professionnel malgré sa réputaion . Un émotif arogant se prenant pour un personnage du Québec très important !

      Dutrizac a traité Gabriel-Dubois Nadeau de ” tête enflée ” tandis que Christian Dufour a perdu les pédales en traitant le même jeune de ” batteur de femmes ” et voila maintenant la réaction immature d’ un icône de pacotille des médias télévisuel !

    • “Splendide communicateur” peut-être…. mais pour communiquer quoi ? l’anarchie, le désobéissance civile, des arguments pour justifier la violence ? Moi un beau parleur ça ne m’impressionne pas si le message est de ce genre, au contraire ça me fait peur. Monsieur dit qu’il veut être professeur d’histoire… foutaise… il veut faire l’histoire et avoir son moment de gloire. La FEUQ et FECQ svp montrez-vous plus adulte que la CLASSE et dissocier vous de cette gang de voyous.

    • Je trouve que la réaction est un peu exagérer. En plus , certaines personnes ne semblent pas comprendre la définition d’un porte-parole.

      Ce Gabriel a un don pour ce qu’il fait. Il le fait bien et je dois dire qu’il a été d’une solidité incroyable dernièrement. Je lui lève mon chapeau même je ne partage pas toutes les opinions de la CLASSE.

    • ..@PL: « Et M. Nadeau-Dubois, splendide communicateur, a aussi le don ces jours-ci de ne pas être très clair dans ses réponses aux médias.»
      +++++

      Euh! Scuzez ma perplexité mais comment peut-on être un «splendide communicateur» tout en n’étant «pas très clair dans ses réponses». Comme dirait Stan, vous savez, celui des BOYS: «Dans mon livre à moi» j’ai toujours appelé ça un «verbo-moteur».

      Ça m’énervait en 68 à l’U. Laval, ça m’énervait quand j’enseignais le management, ça m’énervait aussi quand je faisais des entrevues de sélection et ça m’a énervé quand j’ai fait de la politique et ça m’énerve encore même si je me considère maintenant comme un simple observateur.

      Un «splendide communicateur» c’est quelqu’un qu’on comprend quand il parle. Point.

    • Sa façon d´agir peux lui valoir une fin de carrière assez abrupte. Je déteste pas M. Durivage mais il a quand même tendance à être assez raide!

      Si Gabriel Nadeau-Dubois fait pogner les nerfs à tous de nos grands journalistes sa risque d´être comique avec le Premier Ministre et la Ministre de l´éducation.

    • J’aimerais bien savoir combien de commentaires comme le mien vous filtrez juste parce que ça ne correspond pas à vos idées… très brave de votre part, toute une tribune votre blogue. Êtes-vous blessé dans votre intime conviction? Des belles leçons à donner aux autres qu’on est pas capable d’appliquer soi-même?

    • J’ai déjà vu Durivage très rouge et se retenir avec peine lors d’entrevues…
      Qu’il en ai eu marre du bla bla de ce type je le comprends très bien.
      Je suis pour la cause étudiante. Mais ce Nadeau-Dubois devrait peut-être profiter des ondes qu’on lui prête pour faire passer un message plus cohérent.

    • J’aurai du respect pour un journaliste comme Simon Durivage le jour où il aura le même cran pour un politicien.

    • Pourquoi tentes-tu de justifier les étudiants et/ou leurs porte-parole a chaque fois ? Te serais-tu engagé envers eux ou quoi ? On croirait un politicien qui a un retour d’ascenseur a donner. Tu sais, il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée. Allez ! Fais-nous une confession. Qu’est-ce que tu leur a promis ?

    • Durivage avait raison et les 3 avec lui étaient d’accord, faque, cessons de jouer les vierges offensées et arrêtons de donner de l’importance a ce petit sans génie.

    • Mon seul regret est que M Durivage se soit excusé. J’aurais raccroché avant. Je me demande encore pourquoi on l’interroge, il n’a rien à dire et semble avoir peur d’exprimer une opinion. On devine que sa marge de manoeurvre est nulle. Pas surprenant d’une association qui doit prendre 1 semaine et 8 heures de discussion pour ne pas clairement dénoncer la violence. Je ne peux croire que ce sont nos décideurs de demain. J’ai plus confiance au président de la FECQ

    • C’était une tranche de vie médiatique, point. A-t-il eu raison, n’a-t-il pas eu raison? Le climat social et le suspense sont en train de devenir à ce point insoutenables que ça a plus ou moins d’importance.

    • M. Lagacé vous avez la gachette facile quand ça fait votre affaire.

      Le hic, ici, c’est que je n’ai pas souvenir que M. Lagaçé se soit montré aussi combatif avec un gauchiste, séparatiste.

      Il y a près d’un an M. Lagaçé quand Gérald Larose, ce triste individu au language grossier(vous pouvez l’entendre sur YouTube traitant Stephan Harper et M. Mulcair de crosseurs)
      Je me souviens.

      Mais on se scandalise sur les propos de M. Charette. Le vrai scandale c’est de voir les casseurs au Palais des Congrès
      Quelle hypocrisie.

    • Simon Durivage a été un peu raide …ça le dépasse…un peu réactionnaire ??? Il n’aurait pas agi de cette façon avec un ministre…. Il ne semble pas voir la statégie du gouvernement …
      À l’émission des Ex du midi a RDI, animé par Simon Durivage, je me demande comment Jean-Pierre Charbonneau (un homme articulé) fait pour ”dealer” avec Lisa Frula qui défend, de façon souvent ridicule, les positions et les actions d,un gouvernement qui représente le BIG BUSINESS au détriment du petit payeur de taxes, en plus J.P. Charbonneau doit faire des pieds et des mains pour avoir le temps nécessaire pour expliquer son point de vu… cependant je dois avouer que Simon est de plus en plus ouvert et à mon avis, il semble évoluer dans la compréhension des idées de gauche..Jamais trop tard pour évoluer …
      En passant BRAVO à Gabriel Nadeau-Dubois et tout son groupe et merci de donner l’exemple de tenacité et de courage

    • caronsteve

      23 avril 2012
      17h16
      J’aimerais bien savoir combien de commentaires comme le mien vous filtrez juste parce que ça ne correspond pas à vos idées
      _______________________

      Beaucoup, croyez-moi..expérience personelle! Je vous écris ne sachant pas si je vais passer le ””filtre””’ayant aboutis dans la corbeille idéologique plus d’une fois. (pas le bon discour)

      D’ailleur c’est la façon de faire, expérience et fait véridicte et vérifiable. Vendredi, Université Laval, 11 600 étudiants. Vote tenu à la dernière minute pour reconduire le Boycott. 5 hrs de débat sur le papier de toilette, l’air climatiser, les racks à vélo….assez de n’importe quoi pour étirer le temps, le dernier sujet tenu tard en soirée, le vote pour reconduire le boycott. Nombre de personnes dans la salle….600!!!! 600 sur 11 600, résultat du vote….52% pour reconduire le boycott.

      Ah! ce filtre…..

      PS. Je vais dans la corbeille idéologique encore une fois, un petit 2 la-dessus!

    • J’étais justement à l’écoute ce matin à RDI lorsque Simon Durivage s’entretenait avec le porte-parole de la CLASSE. MOi sui suit plutôt du côté des étudiants, là, j’ai perdu patience pendant cette entrevue. Je me suis dit que Monsieur Dubois venait tout juste de dépasser une ligne, même deux. pas capable de dénoncer la violence, pas capable de dire qu’il respectera la trève. Baveux. Dommage pour les étudiants. Le discernement est nécessaire ; il en manque terriblement. J’espère que sa réaction ne nuira pas à la négociation. Il y a un temps pour foncer, et un autre pour arrêter, même reculer s’il le faut. Qui pourrait le conseiller ?

    • Que ce soit Durivage ou un autre, mettre GND et un ministre au même niveau est une aberration.

      Nadeau-Dubois n’est que le perroquet d’une organisation intimement liée à l’union communiste libertaire (UCL), un groupe d’anarchistes radicaux.

      Extrait du site web de l’UCL:

      « La vraie libération ne peut être atteinte que par la révolution sociale, rendue possible par l’auto-organisation ouvrière, Pour nous, le concept de révolution sociale n’est pas une métaphore abstraite, mais plutôt une très réelle guerre sociale contre toute forme d’oppression. Quoique nous ne fétichisions pas la violence ou la lutte armée, nous comprenons que la classe ouvrière devra user de force révolutionnaire pour amener l’émancipation sociale. (…) Il est important de rappeler que chaque gain, chaque « droit » qu’a acquis la classe ouvrière fut d’abord et avant tout arraché en faisant fi de la loi et en cherchant à construire un rapport de force dans la rue. »

      C’est clair qu’il ne dénoncera jamais la casse, le vandalisme et l’intimidation en groupe car cela fait partie de leur moyens d’actions.

      Quant à vous, Monsieur Lagacé, vous n’avez pas de leçons de communication à donner, à en juger par votre attitude grossière et impolie envers le Ministre des transports Pierre Moreau.

    • Simon Durivage a posé la même question 3 fois. Monsieur Nadeau-Dubois n’a pas répondu. On était dans le cadre d’une entrevue téléphonique improvisée, suite à un point de presse ministériel. Les porte-parole respectifs de la FECQ et de la FEUQ ne se sont pas éternisés en discussions sémantiques. Ils ont répondu rapidement et clairement. Pour leur collègue, l’animateur pose la question 3 fois, on ne lui répond pas, il n’a plus de temps d’antenne pour ça. Il dit : je vous ai posée la question 3 fois, vous ne m’avez pas répondu. Je ne la poserai pas encore.

      Je crois que monsieur Nadeau-Dubois a eu amplement la chance de s’exprimer sur le point qui faisait l’objet de ce court entretien.

      J’avoue que Simon Durivage a “coupé ça court” mais bon, s’il ne l’avait pas fait, on n’aurait pas avancé beaucoup selon moi. Et j’ai déjà entendu monsieur Durivage faire le même genre de réponse à des élus qui ne lui répondaient pas plus clairement.

      Qu’aurait-il dû dire? Peut-être “C’est tout le temps que nous avons, merci monsieur Nadeau-Dubois” et fermer la ligne. J’avoue. C’est plus poli. Mais, bon. Dans ce conflit qui perdure, on n’en est pas à une impolitesse près…de part et d’autres…

    • M.Lagacé, vous m’avez pris de court avec ce blogue sur Durivage.

      Moi je l’ai écouté ”live” ce midi l’entretien téléphonique de Durivage avec G. Nadeau-Dubois et je n’ai pas apprécié son attitude envers ce dernier parce qu’il ne pouvait tout simplement pas lui faire dire ce qu’il voulaot entendre même en utilisant son ton autoritaire. Il se prend pour qui à charest peut-être, ouachhhhh. Quand on ne fait pas ou dit pas ce que monsieur veut on se fait couper. Trop facile quand on a le bon bout du fil.

      À ma connaissance, il n’a pas été délégué pour defendre le gouvernement ni obtenu le rôle de passer la M.G. Nadeau-Dubois à tabac. M.Durivage devrait s’en tenir à informer le public quant à ses petites montée-de-lait on peu s’en passer.

      P.S.: Pourquoi est-ce plus frustrant qu’un jeune, qui en est à ses premières expériences sur la place publique, patine entre les cônes dressés par un gouvernement irresponsable qu’un pm boqué et une ministre dépassée qui ont provoqué les débordements en essayant depuis 11 semaines de diviser et d’enfarger les représentants des étudiants pour imposer leurs volontés.

      Je dis ”BRAVO” à ces jeunes plein de TALENTS qui ont réussi à tenir tête à un empereur entêté qui en plus a trouvé le moyen de faire son comique et d’être sacarstique sur un conflit des plus sérieux au lieu de démontrer plus de maturité. Et qui pour toute excuse s’est contenté de dire qu’on avait mal interprété ses propos méprisants. J’en ai la nausée.
      Tel que l’a dit François Legault «on peut dire que ce jour là le québec n’avait pas de pm» et à bien y penser cela fait près de 10 ans que le québec en a pas de pm.

    • COMPAREZ GABRIEL DUBOIS-NADEAU À UN MINISTRE ?

      Avez-vous perdu le sens des valeurs, M Lagacé? Votre jugement est un peu beaucoup altéré. Pas que j’aime un ministre plus qu’une autre personne mais au niveau de la fonction qu’il occupe, je lui dois plus de respect et d’attention qu’à un représentant d’une association quelconque, ne vous en déplaise.

    • La vérité est que, depuis une semaine ou deux, TOUT LE MONDE paraît mal dans ce dossier, y compris les politiciens, les représentants étudiants et certains journalistes….. Voilà ce que Patrick Lagacé devrait reconnaître plutôt que de poivrer son collègue et faire encore monter la pression. De la hauteur SVP

    • Monsieur Nadeau-Dubois est souvent agaçant avec sa langue de bois, certes, mais en le voyant face à des médias souvent hostiles et/ou condescendants et contre des politiciens qui manient eux-même la langue de bois à outrance, peut-on honnêtement lui reprocher d’imiter ces derniers et de ne pas faire preuve de candeur naïve? À cet égard, les politiciens ont droit à des égards alors que lui-même n’a droit ni au respect qu’on accorde normalement aux adultes, ni à l’indulgence qu’on réserve généralement à la jeunesse. Dans ce contexte, ce jeune homme qui garde son calme en tout temps est impressionnant… Messieurs Durivage, Stéphane Gendron et Christian Dufour, quant à eux, m’ont moins impressionnés dans leurs altercations avec lui. Gardez votre sang froid, messieurs, vous êtes sensés être des professionnels aguerris!

    • @camilrogerbouchard

      100% d’accord avec vos props; rien à rajouter!

      RDI était le dernier poste que j’écoutais avec RDS de temps en temps… je songe sérieusement à débrancher le câble définitivement…

      Que Simon Durivage s’excuse en ondes; sur Twitter, il sait très bien que les p’tits monsieurs et les p’tites madames à la méééson n’en seront pas informés…

    • Nadeau-Dubois:splendide communicateur!!! Pardon!!.. il dit n’importe quoi,n’importe comment et n’importe ou,voilà ce petit Nadeau-Dubois..Durivage (dont je suis lois d’être un fan) a très très bien fait,bravo..

    • Ça fait du bien de voir un adulte mettre un enfant gâté et mal élevé à sa place… Bravo M.Durivage!

    • Hey les drettistes !
      Seulement les dépassements de coûts dans le domaine de la construction et ailleurs d’ au moins 30% selon des experts, représentent des centaines de milliond de dollards ..ce qui suffirait amplement pour ne pas hausser les frais des étudiants, améliorer les soins de santé, aider la petite entreprise et aussi permettrait d’éviter aussi les frais de Commissions d’enquetes (encore des centaines de millions pour )

    • Je vais chercher mon information dans tout les médias pour me faire une idée(Sauf québécor). La presse, RDI, Le devoir, Le soleil, Globeandmail, Nationalpost et Thestar. Et personnellement, Simon Durivage est un des meilleurs professionels de sa profession.

      Je vous aime bien M.Lagacé mais quand vous aurez la moitié de sa carrière, de son objectivité, on s’en reparlera.

      Si vous me permetter, vous avez l’air hautain et joe conaissant en critiquant M.Durivage pour avoir remit a sa place le bourgeois radical à Nadeau.

      Le représentant de la CLASSE ne mérite pas le même statut qu’un ministre.

      Ceci étant dit, je suis avec les étudiants mais en complet désaccord avec la stratégie de leurs président qui est en mode improvisation.

      Bonne journée Patrick, j’espère que tu ne prendra pas trop mal la critique, on t’aime bien quand même!! ;)

      Frédéric Collin

    • Bah, c’est la même attitude que le gouvernement et ses matraqueux de service. Des pleutres.

      Facile d’être impoli envers des jeunes sans influence, moins facile avec des politiciens aguerris. Facile de taper à coups de matraque dans un tas de jeunes désarmés, moins facile de coincer la mafia d’Accurso et ses sbires, ou les Mohawks criminalisés.

    • Durivage fait sa vedette, rien de bien surprenant.

    • Ca fait longtemps que j’appelle l’émission de M Durivage le club des “has been”.

    • Ce qui me décourage en lisant certains commentaires, est qu’il y aurait deux CLASSES de citoyens, les ministres et les autres. Ben voyons, j’exige autant de respect envers un ministre qu’envers un citoyen!!!

    • Je leve mon chapeau a Gabriel Nadeau-Dubois qui se bat contre certains médias qui ne sont pas partials dans ce conflit.

      Il y a des semaines que le gouvernement auraient du convoquer les associations pour éviter ce dérapage mais le gouvernement espérait surement mettre la population de son coté

      Il a donné un point de presse en fin de journée et son message était tres clair et tres articulé

      M.Durivage a dérapé j’ose pas imaginer comment il aurait dérapé s’il avait recu un gaz en plein visage…………….dans ce conflit la plupart des gens oublient la force policiere qui provoquait les étudiants au tout début du conflit…les deux premieres manifestations ont été pacifiques et eux ont répondu par la bouche de leur canon

      Y a t’il vraiment une liberté de presse ici au Québec désolée j’en doute fortement ………..

    • Gabriel Nadeau-Dubois a 21 ans seulement et porte-parole d’aune association qui porte et soutient un discours sur la gratuité scolaire qui apparaît pour plusieurs comme radiale – comme si Guy Rocher grand intellectuel de la Révolution tranquille en serait un — plus de 10 semaines qui fait le tour des médias et que ces derniers le sollicitent chaque jour pour un spectacle médiatique. Il apprend à nager et se débrouille très bien malgré des situations critiques. La stratégie médiatique est similaire à celui de la rue une occupation maximale du terrain. Aujourd’hui E. Duhaime dans une chronique haineuse avec une fausse malice rend Gabriel Nadeau-Dubois responsable de la future élection de Jean Charest !

      Il faut aussi lire les propos sur lui par des blogueurs qui vont aux folkloriques du gauchiste à la marionnette syndicale et à sa propreté douteuse et des jolis mots à la saveur d’analité.

      Une cristallisation sur lui qui fait que plusieurs perd les pédales.

    • Un appel de la pinède d’Oka provenant d’un autochtone armé M.Durivage.
      Qui mange…….
      Un appel d’un des ravisseur du Ministre Laporte M.Durivage.
      Qui mange…..
      A propos des coupures des conservateurs a RDI M.Durivage
      Qui mange….
      Hé Joe c’est qui le gars qui a démissionner de LCN celui avec les gros yeux, on pourrais remplacer Simon!

    • Bravo à Simon Durivage!!!
      Assez de se faire bourrer que ce soit par des politiciens ou des leaders d’associations ou de syndicats qui tournent toujours autour du pot sans rien dire et en utilisant des faux-fuyants.

      Tous les journalistes et présentateurs devraient faire la même chose lorsque quelqu’un essaie de les bourrer et, par le fait même, essaient de NOUS bourrer.

      Bullshit, indeed!

    • J’ai déja vu Durivage sauté les plombs souvent! Mettons que le montage lui a été tres bénéfique. Au début de sa carrière, c’était plus fréquent. Durivage ne fut jamais mon préféré mais c’est tout de même un bon animateur qui peut mener des interviews tres serrés!

    • Je l’ai vu en direct et j’ai dit: “Enfon!! Bravo monsieur Durivage!!!
      Ce “N-Dubois” se prend vraiment pour un autre et, il s’écoute parler!!!
      Heureusement que le président de la FCQ (Léo…) a plus de bons senns que les 2 autres, qui, (coincidence??) ont fait leur secondaire à Regina Assumpta… et ne parlent que de “sémantique” et font des reproches à tous (société,police,gouvernement…) sauf eux-mêmeset ceux qu’ils représentent. La Présidente de la Féd. univ. était même prête à donner 2 sièges àu porte-parole de la CLASSE pour assiter à la discussion tout en l’exemptant de se prononcer contre la violence!!

    • Pas trop professionnel le vieux… Et que dire des commentaires qui applaudissent la réaction de m. Durivage…journaliste expérimenté…

      Il y a beaucoup de condescendance de la part des vieux d’unen autre génération on dirait. Le paternalisme québécois n’a jamais été aussi présent depuis longtemps. Je suis fière qu’une gang de jeunes tiennent tête au gouvernement. Qui serait capable de faire la même chose du haut de ses 21 ans? … ah bon

    • Deux tentatives de commentaires qui me sont refusés avant même d’être en “étude d’appréciation”.

      J’ai dû dire quelque chose de pertinent, c’est évident.

      André Lefebvre

    • Coudons, est-ce que GND serait en train de jouer la trappe comme le faisait les Devils du New Jersey? Arcand, Martineau, Durivage, Dufour, Duhaime, Gendron, Pratte.. Who’s next? – C’est simple, il ne sont pas capable de le coincé! Ils perdent tous les pédales devant le jeu hermétique de cette recrue de 21 ans! Lâche ton bon travail GND!! Tu n’es pas seul dans la tempête!

    • Bravo M. Durivage! J’aurais fait pareil, n’en déplaise aux trolls de ce blogue qui essaient de nous faire entrer de force que la Classe a de la classe!

    • Lâche pas* ;-)

    • Une troisième tentative:
      Vous trouvez que M. Charest a dépassé la mesure avec sa farce de vendredi?

      Vous trouvez que Simon Durivage se permet des libertés face aux représentants étudiants?

      Que dites-vous, alors, lorsque Radio-Canada, durant le point de presse de Gabriel Nadeau-Dubois de 16.45hre, introduit l’image d’un journaliste qui baille à se décrocher les mâchoires pendant qu’on entend toujours les paroles du représentant de la CLASSE.

      Je n’en revenais tout simplement pas!!!

      C’est incroyable qu’un organisme subventionné complètement par nos propres sous, se permette de rire à la face d’une partie de la population. Ce manque de respect est encore plus grave que celui du PM Vendredi ou de l’imbécilité de plus en plus chronique de Simon Durivage.

      André Lefebvre

    • Ça fait du bien de voir qu’au moins un journaliste Montréalais ne lèche pas les pieds de ce gauchiste-anarchiste avec la tête grosse comme la lune.

      Surprenant !

    • J’ai trouvé M. Durivage très patient avec ce fanfaron qui se prend pour un autre. De toute façon GNB pourra toujours compter sur Anne-Marie Dusseault pour l’écouter tendrement. En passant Légacé tu dois aimée Dusseault lorsqu’elle interview un ministre, son jupon dépasse.

    • Encore un autre commentaire annulé avant “étude…”

      On ne veut pas entendre parler, ici, de démocratie directe, surtout si on la compare à la “farce représentative” actuelle.

      D’accord; je n’en parlerai pas ici. Mais je ne promets pas de ne pas en parler ailleurs.

      André Lefebvre

    • M. Lagacé,

      Vous devriez vérifier ce que signifie l’expression Note de service…

    • Arrêtez de voir ce jeune prétentieux qui représente on ne sait pas trop quoi ou qui du secondaire ou collégial comme un instrument de changement positif. On peut être contre Charest sans pour autant être d’accord avec n’importe qui s’opposant à lui. Notre système universitaire est le plus sous-financé au pays, vous voulez que cela perdure?

    • La classe ne conait que le mot non, c’est clair.
      Maintenant que tous le monde le sait, a quoi bon lui tendre les micros?
      Pour l’entendre encore dire non?
      Passons a un autre appel.

    • Pour ceux qui reprochent à Gabriel Nadeau-Dubois de ne pas avoir “CONDAMNÉ” la violence et qu’il a fallu 8 heures à la CLASSE pour prendre une décision sur le sujet, c’est tout simplement qu’il y avait beaucoup plus que ce qui y paraît d’impliqué. Le gouvernement ne faisait pas cette demande pour rien et voici ce que je pourrais en dire:

      Imaginez-vous qu’il aurait pu répondre qu’il ne “condamne” pas la violence(comme c’est ce qui était sous entendu par les médias et le gouvernement) et qu’il adore recevoir un coup de poing en plein visage au moins une fois par jour. Cela aurait clairement indiquer la pertinence de cet exigence imbécile du gouvernement.

      Les trois représentants étudiants méritent notre plus grand respect et c’est plutôt eux qui s’impliquent honorablement sans y attendre d’avantages personnels. Dire que les élus sont désintéressés est complètement irréaliste. On n’a qu’à penser à leur retraite et à la pension à laquelle ils ont droit après 6 ans de bouffonnerie à la période de question de l’Assemblée Nationale.

      André Lefebvre

    • … Et M. Nadeau-Dubois, splendide communicateur, …

      Wow, M. Lagacé, vous en avez fumé du bon, je veux le nom de votre fournisseur :-). Personnellement, je le trouve incroyablement irritant! Incapable de répondre franchement à une simple question. M. Durivage n’aurait pas dû raccrocher au nez de M. Nadeau-Dubois et des excuses étaient nécessaires, mais je le comprend d’avoir été irrité de l’attitude de M. Nadeau-Dubois. A chaque fois que je vois ce dernier à la télé, je change de poste tellement je ne suis plus capable de l’entendre tergiverser.

    • Que de haine versée sur un seul homme. Le gars a 21 ans… et il fait perdre les pédales à plein de monde. Lâche pas camarade Nadeau, tu nous fais honneur aux membres de la CLASSE.

    • J’ajouterai encore que la ministre, ce matin, a souligné la patience du gouvernement qui a accepté d’attendre 7 jours, la décision de la CLASSE au sujet de la “violence”. Elle n’a pas mentionné que les étudiants attendaient depuis 10 semaines une acceptation de discuter sur le sujet en litige beaucoup plus important que ses “déblatérages” sur la violence.

      André Lefebvre

    • J,ai de l’urticaire juste à voir le prez de la Classe à la télé…

      Imaginez ma crise d’asthme si je le rencontrais en personne!!!

    • Moi aussi je raccroche brutalement quand c’est un message enregistré qui est à l’autre bout de la ligne. Il y a une limite à rire su monde.

      Jean Émard

    • Je n’ai pas entendu la discussion avec Simon Durivage mais si Nadeau-Dubois a repondu comme il l’a fait avec Paul Arcand la semaine derniere, Simon Durivage a bien fait. Ca commence a etre le temps de le mettre a sa place ce Nadeau-Dubois. Quel etre arrogant et peu sympathique.

      Pour ma part, je trouve qu’on lui accorde beaucoup d’importance et en passant, il n’est pas president de la CLASSE seulement porte-parole….c’est lui-meme qui l’a dit a Denis Levesque sur TVA la semaine derniere.
      Pour ma part, j’ai bien hate que ces apparitions a la tele se fassent rares!!!!!!!!!!

    • Simon Durivage est de loin le meilleur animateur à RDI, et pourtant il y en a plusieurs très bons. Il a tenté à plusieurs reprises d’obtenir une réponse de M. Nadeau-Dubois, et celui-ci répétait la même chose. M. Durivage a tout simplement terminé une conversation qui n’allait nulle part.

      De toute façon, les études universitaires ne coûteront environ que 10 $ par jour en 2017 avec la hausse annoncée. Je ne comprends pas pourquoi en faire un plat.

    • Il.n’a.pas.le.mandat.de.dire.quoi.faire.ou.autre.chose.que.les.résolutions.

      Faudra répéter combien de fois??

    • Un bon communicateur et un bon stratège aurait trouvé une résolution au problème bien plus vite. Il aurait trouvé une solution “gagnant-gagnant”. Je recycle ce que j’ai dit dans un autre blogue mais un historien aurait du apprendre des erreurs du passé. La confrontation pour gagner l’appui de la population, ça ne marche pas.

      @jeanfrancoiscouture
      J’ai tout compris ce que vous avez dit et j’approuve. Excellente communication ;-)

    • @qc_c : vous avez raison, Mulcair et Harper ne sont pas des “crosseurs”. Mulcair sera bientôt le sauveur du “centre-gauche” canadien (PLQ + NPD) et Harper c’est … c’est … c’est … ben, c’est rien, nil, nada, nothing at all !

    • lartiste12
      J’ajouterai encore que la ministre, ce matin, a souligné la patience du gouvernement qui a accepté d’attendre 7 jours, la décision de la CLASSE au sujet de la “violence”
      ——————————-

      Ben voyons donc, Charest est ben content lui de ce faux débat sur la “violence”. Pendant ce temps là ça s’éternise et on entend pas parler de ses magouilles et autres crosses.

      Un vrai bon Premier Ministre aurait assit sa marionnette, pardon, ministre de l’éducation à une table de négo avec les étudiants dès le lendemain du déclenchement de ces manifs.

      Bravo John James, pour gagner du temps t’es le champion !

    • ” Le hic, ici, c’est que je n’ai pas souvenir que M. Durivage se soit montré aussi combatif avec un ministre.” Et alors ? Même si c’est la première fois qu’il agit de la sorte ? Je pense que M. Nadeau-Dubois n’est pas ministre …. je ne comprend pas la comparaison spécifique avec un ministre … En tout cas … je pense que vous aimez bien la controverse Monsieur Lagacé. Allez-vous demander une démission ???

    • GND et les 2 autres leaders des groupes étudiants,vous ètes un vent de fraicheur …… Je sais par expérience qu’il est difficille de faire face à cette grosse machine …
      Merci !

    • Eussiez-vous regardé l’entrevue de M. Durivage avec M. Nadeau-Dubois que vous auriez non pas critiqué le travail d’un collègue journaliste, mais sans doute louangé la patience du premier et fustigé l’impertinence du second.
      M. Durivage a posé une question fort simple et très claire à M. Nadeau-Dubois. Ce dernier n’a cessé, comme depuis plusieurs semaines, de tergiverser et de refuser de répondre, lui aussi, de façon claire et simple. M. Durivage a posé la même question quatre ou cinq fois, sans succès.
      Qu’auriez-vous fait devant un interlocuteur arrogant, imbu de lui-même, qui ne cesse d’interrompre le journaliste qui lui tend une perche? Je ne suis pas certain que vous auriez été aussi patient que M. Durivage. Je connais un autre de vos collègues qui aurait envoyé une volée de bois vert à M. Nadeau-Dubois et lancé à la figure un “complimet” dont lui seul a le secret.
      M. Dubois-Nadeau mérite un 0 pointé en stratégie. Comment peut-il être un “porte-parole” efficace s’il ne cesse d’afficher une attitude méprisante envers les journalistes? Comment peut-il espérer faire valoir son point de vue en insultant sans cesse les personnes dont il veut infléchir les décisions? Il aurait intérêt à recommencer son cours de civisme et savoir-vivre du primaire et surtout à poursuivre ses études. Il en a grandement besoin…
      Mon humble opinion.

    • Il aurait du lire les biographies des leaders étudiants édité dans la presse .Se ne sont pas des deux de pique.Michel Chartrand serait fière de la relève.

    • GND a un agenda; pour lui, l’argent ne semble pas être un problème. Son objectif: devenir une prima donna au Québec. Il est bien parti; plusieurs le trouvent sexy

    • Si ce n’était pas un étudiant mais un leader syndical de 50 ans, jamais la ministre mépriserait autant ses adversaires ou un Simon Durivage se choquerait en vieux prof contre ses élèves. Il y a une attitude hautaine de la part de nos médias et politiciens a l’encontre des étudiants qui explique en grande partie leur frustration extrême.

    • Je suis un peu déçu de lire que certains ici étaient heureux de voir que le représentant de la classe s’est fait raccrocher la ligne au nez en direct. C’est un manque de respect, surtout qu’il a accepté de faire l’entrevue alors qu’il n’est pas obligé!

      Dans une démocratie comme la nôtre, tout le monde a droit à son opinion.

      Mais de grâce, un peu de rigueur! Un jeune qui se tient debout c’est un jeune prétentieux maintenant? Il n’a pas l’expérience d’un politicien de 40 ou 50 ans! Il doit suivre sa ligne et la respecter parce que ce n’est pas SES OPINIONS mais les opinions et choix du groupe qu’il représente! Ce n’est pas pareil!

      Le jeune est attaqué de toute part par tous les médias qui essaient tous de lui faire cracher le morceau et ensuite s’attribuer le crédit. Si vous suivez l’actualité sur plusieurs médias, vous verrez qu’il répond la même chose partout. Les médias font la même chose tout le temps lors qu’il se passe quelque chose de gros, ils veulent être les 1ers à faire parler quelqu’un pour avoir les gros titres.

      Ce qui m’inquiète c’est qu’on le juge durement alors qu’il ne fait que son travail de représentant. Comment se fait-il que si peu de gens arrivent à faire la différence?
      Ce n’est pas un politicien élu. il n’est pas TENU de répondre à ces questions, il n’est pas élu par le peuple!

      Je n’aime pas sa façon de gérer certaines choses comme:
      - Ne dénonce pas la violence face aux objets (véhicules, vitrines etc) pour ne pas déplaire à sa base radicale.
      - N’a pas organisé un système de sécurité lors des manifestations pour prévenir les débordements.
      - N’a pas fait assez pour repousser des manifs les gens violents, jour après jour.

      Mais lors d’une entrevue, si on essaie de le mettre en boîte et qu’il se défend, qu’on lui donne le bénéfice du doute et qu’on fasse la différence entre coincer un politicien élu et un représentant d’une association étudiante de 21 ans!

      Un peu de jugement ici!

    • Bravo Monsieur Durivage, vous avez mis ce morveux à sa place!

      Monsieur Lagacé; Vous oubliez comment souvent les journalistes traitent Jean Charest et M.Harper…Rien de moins que des déchets.

    • Sont tellement beaux, sont tellement fins, sont tellement hônnetes nos ministres. Ils ont travaillé tellement fort pour se rendre ou ils sont, ils ont tellement levé le nez sur les enveloppes brunes, toujours à refuser le financement illégal, on va quand même pas odieusement les comparer à ce petit baveux qui ose leur faire face.

      C’est dont plate de se voir contester par un plus petit que soit.

    • Simon Durivage n’est pas infaillible et peut perdre patience comme tout le monde. Il faut reconnaitre aussi que Gabriel Nadeau Dubois a le don de nous mettre en rogne en ne répondant jamais clairement aux questions pointues. Cet anti-capitaliste et anarchiste occassionel ne se montre pas coopératif dutout avec qui que se soit, il ne faudrait pas s’étonner que certsains perdent patience. D’ailleurs, les médias commencent à l’ignorer un peu plus et commencent à faire plus de place aux dirigeants des 2 autres associations, qui eux, n’ont pas peur de se mouiller et ont une certaines retenue et souplesse dans leurs revendications et leurs propos.

      GND ne méritait pas vraiment mieux, je entendu l’entrevue au complet et il est vraiment détestable ce type qui ne parle jamais pour lui-même, sauf quand ça fait son affaire. Et il répond en langue de bois, comme les pires de nos politiciens.

    • Gabriel Nadeau-Dubois a fait perdre plus qu’une semaine de négociations et mis les autres représentants d’associations étudiantes dans l’embarras en détournant le message et en faisant passer son agenda personnel avant le bien-être de ses membres. Quand un type devient plus important que l’idéologie qu’il prétend défendre, il est est temps qu’il lève les feutres. Ce jeune homme possède déjà une plus imposante collection de “cassettes” que bien des politiciens d’expérience. M. Durivage a tout simplement bien fait de ne pas lui accorder l’importance qu’il pense mériter. J’imagine facilement Jean Charest au même âge et la ressemblance entre les deux pourrait s’avérer effarente!

    • M. Lagacé, que ce passe-t-il avec vous? ête-vous en train de confondre le carré rouge de La Presse avec le carré rouge de la classe? où est passé votre sens de l’objectivité? un des slogan de la Presse était (je pense donc je lis!) je me permet de vous proposez une nouvelle version, (je pense donc j’écris!) vous seriez un ami personnel de GND que vous ne pourriez vous exprimer autrement.

      Avoir une opinion est une chose, favoriser une opinion en est une autre, en tant que journaliste vous l’avez perdue de vue.

      En mon nom personnel de lecteur du journal la Presse, je vous demande de baisser votre niveau de testostérone de votre coté gauche! Votre écheurantite aigu du gouvernement actuel vous empêche de rapporter les faits tel qu’ils sont, un vieux dicton dit, enlève la branche d’arbre que tu as devant les yeux, ça t’empèche de voir la forêt.

    • J’en ai très ras le bol d’entendre tout le monde tirer à boulet rouge sur Gabriel Nadeau-Dubois, il a 21 ans!! Je le trouve formidable et comme je l’ai écrit sur ton autre sujet, je le regarde aller avec intérêt. Simon Durivage en plus…c’est vrai que je n’ai pas assisté à l’échange mais quand même! MALAF, encore une fois on est d’accord…et je suis une matante…je suis quand même consciente qu’il N’EST PAS LA CLASSE à lui tout seul. On appelle ça tirer sur le messager!

    • Pour avoir entendu Gabriel Nadeau-Dubois à l’émission de Paul Arcand, je dois dire que je suis favorablement impressionné par le jeune homme. Arcand a eu beau le recevoir avec sa pelletée d’idées reçues, reste que GND m’a convaincu que ce n’est pas en précarisant le statut économique des étudiants que l’on va régler la facture de plus en plus élevée des soins de santé offerts à tous et surtout, fatalement, aux aînés.

      L’état peut et doit récupérer les sommes englouties dans la piètre gestion des universités bien avant de racler le fond des poches des étudiants; et ailleurs aussi (tarifications des accès aux autoroutes et pont? Plafonnement des REER? Et tant d’autres.)

      Tout au plus, je suis en faveur d’une indexation au coût de la vie des frais de scolarité, plus, peut-être, 1 ou 2 %, histoire de motiver le gouvernement Charest dans l’adoption d’une souplesse qui sied au pouvoir autre qu’autoritaire…

      Pour entendre l’entrevue avec P. Arcand, (lundi le 16 avril):

      http://www.985fm.ca/in/paul-arcand-968.html

      P.S. Lu aujourd’hui dans le modeste journal 24 heures sous la plume de Benoit Lefebvre que l’Islande, là où tout a commencé, si je puis dire, a refusé de payer la dette des banques. Elle a plutôt choisi de nationaliser celles-ci. Ce qui lui vaut aujourd’hui une des meilleures croissances économiques de l’Union Européenne. Tiens donc! il aurait donc moyen de ne pas se mettre à genoux ? À suivre…

    • Peut-être qu’un jeune qui dit être contre la BS, mais qui en livre à camion benne déployé, c’est particulièrement emmerdant?

    • Simon Durivage méprise les classes populaires, une recherchiste de Radio-Canada m’a dit qu’Il pestait contre les pauvres

    • Le fait que Durivage ait raccroché au nez de GND me laisse sans état d’âme. Ce qui m’émeut, c’est qu’aucun journaliste n’ait encore véritablement fouillé dans ce qu’est véritablement la CLASSE. Financé comment ? Qui sont les conseillers?? Quelle est la véritable grille d’analyse de ce groupe? etc… J’ai lu un paquet de papiers d’humeur et de descriptions factuelles mais aucun véritable travail d’enquête. Serions-nous en présence d’une solidarité journalistes-étudiants? Une sorte d’omerta quant au fond de toute l’affaire?

    • L’erreur de M. Durivage c’est malheureusement d’avoir accordé du temps d’antenne à ce Gabriel Nadeau-Dubois.

    • Il semble bien que M. Durivage n’en soit pas à sa première démonstration de paternalisme envers Gabriel Nadeau-Dubois.

      http://blogues.radio-canada.ca/ombudsman/archives/1570

      Mais à lire plusieurs commentaires d’une condescende rare sur ce blogue, dois-je m’en surprendre ?

      Voilà ce qui arrive quand un jeune de 21 ans ose dire non à ce gouvernement corrompu.
      Alors que nous, adultes enfermés dans notre individualisme forcené, sommes trop lâche pour le faire.

    • Moi, les ex, jamais été capable.

      On dirait qu’il n’y a que 3 ou 4 personnes d’intelligent, capable de commenter l’actualité.

    • @pager
      Quand on se sent obliger d’employer le mot morveux c’est comme le gouvernement pas fort!!!

    • Je précise que je trouve Charest imbuvable dans la gestion de la crise étudiante. La ministre Beauchamp a ouvert une porte et a été magnanime pour la 1ère fois sûrement bien conseillée: pas de quiproquo, pas de sémantique si chère à Gabriel Nadeau-Dubois, elle est prête à discuter avec les associations étudiantes. ( J’étais contente car je soutiens les étudiants et souhaite pour eux et pour mes petits-enfants, un avenir meilleur.)Tout le monde a compris que celles-ci iraient toutes s’asseoir à sa table même si le porte-parole de la CLASSE a été incapable de dire qu’il se soumettait à la trève demandée. Car GND s’est placé au-dessus de sa cause, avec un orgueil démesuré et un plaisir évident de s’écouter parler sans profiter de l’occasion pour démontrer de la bonne volonté.

      Ce petit monsieur s’est fait rabrouer par Simon Durivage et il l’avait bien cherché. Qualifiant sa position d’éclairée et intelligente, il a fait de l’autocongratulation. L’intelligence est une chose et le jugement en est une autre. On en a vu des despotes super-intelligents se fourvoyer parce qu’incapables de revenir sur terre après avoir plané dans un trip égocentrique. Merci M. Durivage, vous avez fait ce qu’un bon parent aurait fait en constatant que son ti-cul incohérent déraille. Vous avez fait baisser ma pression. GND, Pus capable!

    • Je crois qu’il n’est pas nécessaire de tirer sur le messager. Renseignez-vous sur le fonctionnement de la CLASSE.
      En gros, GND n’est pas le leader de la CLASSE, il est le co-porte-parole. Il rapporte les mandats, les positions, que le congrès de la CLASSE a votés dans un fonctionnement de démocratie directe. La CLASSE n’a pas de hiérarchie, et le rôle de GND dans l’exécutif est d’exécuter les tâches que les délégations ont votées.
      Alors, pour bien faire son travail, il rapporte les discussions du congrès et non pas ce que lui pense.
      Vos attaques personnelles sont pathétiques. Je crois cependant que ça démontre qu’il fait bien son travail.
      Il reste calme et les gens qui le détestent passent pour des imbéciles. Ils se fâchent pour un messager.
      Bravo!

    • @contribuablecentriste

      tu fais un peut d’effort et du va sur google

      http://www.bloquonslahausse.com/la-classe/membres/

      bonne lecture

    • Mais qui ,monsieur Lagacé, croyez-vous être pour vous convertir ainsi depuis quelques temps en donneur de leçons ?

    • Je ris d’apprendre que Durivage lui a raccroché la ligne au nez… J’ai fermé la télé avant la fin de l’entrevue, plus capable d’entendre le «porte-parole» aligner tant de mots pour ne rien dire, encore une fois. La simplicité, il connaît ? Sûrement un de nos futurs politiciens. Il en a le potentiel : retors, vaseux, ambigu. Il ira loin le vaniteux. Pauvres de nous !!!

      Je suis de tout coeur avec les étudiants mais Nadeau-Dubois leur rend un bien mauvais service…

    • Après Stéphane Gendron et Christian Dufour, au tour de Simon Durivage de perdre les pédales et de faire un fou de lui face à un gamin de 21 ans qui, lui, reste imperturbable. Chapeau Gabriel Nadeau-Dubois, très peu de personnalités publiques m’ont autant impressionné que vous au cours des dernières années.

      Quant à Simon Durivage, je le voyais souvent quand j’étais ado puisque son fils allait au même collège que moi. Une caricature de type infect et imbu de sa personne. Une caricature, vraiment, jusqu’au grotesque. Professionnellement, l’exemple même de l’imposteur qui, dans un monde normal, n’aurait jamais eu la carrière qu’il a eu.

    • Au lieu de raccrocher au nez de GND, Simon Durivage, s’il était un vrai journaliste et pas seulement un vieux beau ridicule, devrait demander à Line Beauchamp pourquoi elle ouvre le dialogue avec les étudiants à la… DIXIÈME semaine de grève? Pourquoi pas avant? Pourquoi avoir attendu que les cégeps et les universités soient au bord de la catastrophe d’une probable annulation de la session? La ministre doit être confrontée sur sa gestion de la crise et c’est la responsabilité des médias de le faire.

      Depuis deux semaines, le nombre d’étudiants en grève est resté stable à environ 180,000. Certains étudiants ont même voté pour un retour à la grève après être revenus en classe. Ça veut dire que les étudiants n’ont plus peur de perdre leur session, et ça c’est une très mauvaise nouvelle pour le gouvernement. Quand la menace de l’annulation de la session ne sera plus une menace mais une réalité, les étudiants tiendront bel et bien Jean Charest par les couilles (ou ce qu’il en reste…). On peut penser qu’alors le roi sera nu et que nous serons tous en mesure de constater à quel point Charest est un PM minable qui n’a à peu près RIEN réussi de tout ce qu’il a entrepris depuis 10 ans.

    • Beaucoup de Québécois exigent la perfection mais bien peu l’offre en retour

    • Décidément, ce Gabriel Nadeau-Dubois (GND) ne cesse de m’impressionner. Il est de toutes les tribunes. Il est sous pression depuis des semaines. On l’attaque tous azimuts! Le Gouvernement n’hésite pas à utiliser son artillerie lourde pour le « casser », à utiliser toutes ses ressources, et elles sont nombreuses (la Ministre de l’éducation et son Ministère, le Ministre des finances qui ajoute son grain de sel, la judiciarisation de la grève étudiante, le Premier-Ministre lui-même qui s’en mêle, mais de loin, sans trop oser se mouiller, en attendant de voir dans quelle direction les sondages vont aller, Premier-Ministre pourtant également responsable des dossiers jeunesse, aussi contradictoire cela puisse-t-il être, une armée de conseillers, de rédacteurs de discours, et même certains éditorialistes (André Pratte en tête qui manie les arguments fallacieux, les ad hominem pour diaboliser GND), des journalistes (le Journal de Montréal, TVA, LCN), et même le SPVM et la SQ. Voici maintenant que l’animateur du club des ex en rajoute! Dans le cas de M. Durivage, il n’en est pas à une dérive près à l’endroit de GND. Son jupon dépasse. Pourtant, dans toutes ces tempêtes, GND garde son calme! Il est en acier trempé! Et il n’a que 21 ans! Je lui lève mon chapeau.

      À chaque fois que GND a été appelé à se prononcer, j’ai été sidéré par son charisme, la pertinence de l’argumentaire et des réponses. Trop souvent, de nombreuses demandes qui lui étaient destinées étaient hors d’ordre, non pertinentes, à géométrie variable, qui ne visaient qu’à diviser et à faire diversion. Souvent les questions posées étaient suffisamment complexes pour justifier de ne pas être répondue par un simple « oui » ou « non ».

      Ainsi, d’une part, on a décrié sur tous les médias la brutalité d’une infime minorité de manifestants. Parfois, il s’agissait d’étudiants à bout! Dans d’autres cas, ces manifestants étaient des casseurs et non des étudiants. Pourtant qui s’est penché sur les actes criminels commis par une minorité de policiers? Un jeune a failli perdre un œil, un autre a reçu en plein visage une bombe lacrymogène à bout portant, certains Sgt Pepper et autres maniaques de la bastonnade s’en sont donnés à cœur joie! Quelques bandits, une infime minorité, portaient un uniforme du SPVM! Ces policiers ont-ils été identifiés? Seront-ils suivis par les médias, poursuivis par la justice? La Ministre a-t-elle demandé au Chef du SPVM de dénoncer cette brutalité policière? À « Tout le monde en parle », M. Marc Parent a clairement fait la preuve qu’une telle question ne se répondait pas par un simple oui ou non! Simon Durivage aurait-il eu le culot de raccrocher au nez de M. Parent?

      Qu’en est-il du gel des frais de scolarité? La question qui mérite d’être posée est la suivante : où sont les priorités du gouvernement québécois lorsqu’il se permet de payer 40% de plus pour les grands travaux (on parle de milliards), de verser $200M à PKP, ou de vouloir vendre un Plan Nord tout croche, pondu sur le coin d’une table? Avant d’augmenter les frais de scolarité, le gouvernement ne devrait-il pas d’abord s’assurer de gérer de façon responsable les taxes et impôts qu’il prélève déjà!

      Gabriel Nadeau-Dubois? Si le Québec avait plus de GND, et moins de magouilleurs (je ne nommerai personne ici; vous n’avez qu’à regarder notre gouvernement agir depuis 9 ans, ou écouter l’émission Enquête pour avoir un aperçu de la pointe de l’iceberg), le Québec ne s’en porterait que mieux.

      SVP, Gabriel Nadeau-Dubois, Léo-Bureau Blouin, Martine Desjardins, ne perdez pas vos illusions. Vous avez du courage! À nouveau, je vous lève mon chapeau! … Et non, je ne suis pas étudiant!

    • @rej056

      Calmez-vous un peu et allez lire les textes d’André Pratte et d’Alain Dubuc. Ensuite, revenez nous dire, sans rire, qu’ils sont «objectifs»…

    • note de service? qu’est-ce que vous voulez dire?

    • @ramses2.1
      “Moi aussi je raccroche brutalement quand c’est un message enregistré qui est à l’autre bout de la ligne. Il y a une limite à rire su monde.”

      Le pharaon du one-liner, justifie admirablement bien l’action prise par Mr Durivage. Placez ça dans votre top dix. Excellent.

    • @ corn988

      E*X*C*E*L*L*E*N*T* commentaire!

    • @corn988
      poste21.41hrs
      Félicitations pour votre poste qui décrit si bien la situation moi aussi je lui leve mon chapeau a ce jeune ainsi qu’au deux autres!!
      Je suis pas étudiante non plus

    • Regardez ces images que les médias n’ont pas montré : les policiers commencent la violence, ils tirent même des balles de caoutchouc… mais la fin est trop drôle : humiliation totale pour le SPVM :

      http://www.youtube.com/watch?v=BMXUwl_a6X0&feature=youtu.be

    • Moi aussi, cela m’a un peu agacé. Durivage voulait entendre “nous disons oui à la trève” et rien d’autre. Même si Nadeau-Dubois lui expliquait qu’il n’y avait rien de prévu pour les prochains 48 heures. Moi je crois que la ministre connait déja les résultats des négos (qui ne tiendront pas 48 heures) et veut ainsi piégé la CLASSE. A moins qu’elle veut le ridiculisé?. J’ai bien aimer le “clin d’oeil” de Laporte. Gabriel Nadeau-Dubois condamne la météo.

    • Ce n`est rien de nouveau de la part de Simon Durivage, depuis quelques temps il coupe la parole, il donne son opinion, il élève la voix, bref il se prend pour un petit Dieu, mais peut être est ce parce qu`il fréquente la queen de la mauvaise foi Liza la frustrée, qui critique GND parce qu`il ne comdamne pas la violence et qui elle pendant 2 ans n`a jamais et encore aujourd`hui, admis qu`il y avait de la corruption chez les libéraux, donc qui s`assemble se ressemble .

    • Que cela plaise ou non, il faut admettre que GDN a mis dans sa petite poche Paul Arcand et surtout Christian Dufour qui a vraiment perdu les pédales au point de traiter GDN de batteur de femmes.

      En ce qui concerne Simon Durivage, je serais porté à croire les propos du commentateur astyanax, car un de mes amis a travaillé plusieurs années avec S. Durivage et m’a souvent dit que ce dernier avait souvent des comportements de diva (il est très soupe-au-lait).

    • GND est tellement un bon communicateur que chaque fois que je le vois apparaite à l’écran je mets la télé en sourdine jusqu’à ce qu’il disparaisse. Au début, ça allait, mais depuis plusieurs semaines, ça ne passe plus. Je préfère, et de très très loin, M. Leo Bureau-Blouin! Posé, articulé, il démontre à chaque intervention que ce qui compte pour lui ce sont les étudiants. GND, je me demande ce qui compte pour lui? En fait, je ne le saurai pas, je ne l’écoute plus…

    • “Raccrocher au nez” signifie couper subitement la ligne téléphonique à son interlocuteur pendant qu’il parle. J’ai écouté l’entretien GND/Durivage, et pense que M. Nadeau-Dubois avait dit tout le peu qu’il avait à dire concernant la “trève”, lorsque M. Durivage a décidé de mettre fin à l’entrevue — ce qu’il a fait assez poliment en prenant bien soin de remercier Nadeau-Dubois de sa (précieuse) contribution. Bref, je ne vois vraiment pas où est le problème.

      M. Savard

    • Ton collègue au 98,5 fm, dutrizac a fait pire encore vendredi passé, et tu en parles pas. Il lui a dit qu’il a une grosse tête et que c’est pasu n ti-cul de 20 ans qui va mener le québec….ben pire et bien plus immature que de raccrocher au nez.

    • @ quiet 23 avril 2012 22h43

      C’est drôle mais je me faisais exactement la même réflexion. Je ne sais pas ce qui s’est passé mais il a réellement changé. Il n’anime plus, il confronte tous ceux qui ne sont pas de son avis.

      …Hors sujet mais…Si le panel veut tweeter, qu’ils (elles) ne le fassent pas dans notre face, c’est insultant et agressant. Ils(elles) pourraient le faire hors ondes.

    • @corn 988
      Bravo pour votre commentaire qui est très pertinent. GND m’impressionne beaucoup et ce depuis le début de cette saga. Il est d’un calme imperturbable et il s’exprime beaucoup mieux que la plupart des jeunes de 21 ans! Disons que les politiciens n’ont de leçons à donner à personne dans l’art de répondre à côté des questions et de louvoyer! Je suis une retraitée du 3ième âge et j’appuie GND et sa cause! Je trouve que cette augmentation de 75% des frais de scolarité est exorbitante et compliquera la vie de plusieurs étudiants de milieu modeste qui auront le courage de poursuivre leurs études et de s’endetter pour plusieurs années à venir.

    • @HebertS: Tellement vrai pour Charbonneau… C’est celui qui a le plus d’expérience et de connaissance des institutions, pourtant dès qu’il essaie de formuler une opinion un peu plus difficile à comprendre, on peut être sur que Durivage va lui couper la parole et le faire taire. Alors qu’avec les deux autres même quand elles n’ont pas nécessairement quelque chose d’intéressant à dire, ça n’arrive jamais. Quant à savoir si c’est un biais politique, difficile à dire, mais comme c’est le seule péquiste et que le parti dont Marie Grégoire a brièvement été députée n’existe plus… ça a un effet sur l’équilibre des propos tenus.

    • La haine qu’inspire Gabriel Nadeau-Dubois, bien qu’absurdement disproportionnée, est parfaitement explicable.

      Le fait est que le Québécois moyen est un mollasson chronique qui plie facilement l’échine devant l’autorité. Ce trait de caractère a d’ailleurs complètement façonné son histoire et explique largement, par exemple, l’attachement malsain du Québec à l’état fédéral.

      Or, le spectacle saisissant d’un kid de 21 ans (!) qui tient tête avec un calme hallucinant au gouvernement et à ses serviteurs et qui fait face quotidiennement à une pression et une adversité énormes est insupportable pour le Québécois moyen. D’ailleurs, quelques commentateurs ici l’ont mentionné: quand il apparaît à la télé, ils changent de poste ou coupent le son. Gabriel Nadeau-Dubois est en effet insupportable pour celui qui voit en lui son exact contraire: un homme jeune qui se tient debout et qui porte son message jusqu’au bout, sans se soucier de plaire. En d’autres mots, le Québécois moyen déteste GND parce qu’il le confronte à sa propre médiocrité. C’est, hélas!, ça qui est ça.

    • Vous n’avez pas mis le lien pour voir l’entrevue. Je suis prêt à parier qu’une majorité substanciel le des 129 auteurs de commentaires ne l’ont pas même vue.

    • Pour une fois que j’aimerais entendre monsieur Lagacé dire “c’est des niaiseries, ton affaire”,
      c’est bien envers le fendant Nadeau-Dubois. Je ne suis pas contre certaines revendications
      étudiantes (quoique je suis contre l’utilisation de la force (je dis bien “la force”, çà englobe
      plus que la “violence”) avant toute chose), mais je suis tout à fait contre Nadeau-Dubois
      qui mérite d’être discrédité au plus haut point.

    • M. Durivage semble fatigué. J’ai remarqué que lorsqu’il est remplacé par les deux animatrices

      dont je ne me rappelle des noms, les EX sont beaucoup plus disciplinés et les entrevues

      beaucoup plus cohérentes. Avec M. Durivage, tous parlent en même temps et c’est très

      désagréable pour les téléspectateurs.

      Les gens font bien de rappeler que M. Durivage est peut-être trop gentil avec certains

      politiciens qui mériteraient d’être confondus un peu plus directement. J’ose espérer que la

      relève se fera parmi les représentants des étudiants d’aujourd’hui. Nul doute qu’ils en auront

      la compétence puisqu’ils nous épatent déjà par la qualité de leurs interventions.

    • Tres juste M.Lagacé.
      Gabriel Nadeault Dubois a 21 ans est le plus grand leader d’opinion de sa génération et a des milliers de supporteurs.
      Il a énormément de mérite d’être à la tete des étudiants et de vouloir changer les choses.
      Il a l’admiration de bien des etudiants et des adultes bien pensants.
      On a pas vu de leader d’opinion comme lui dans toutes les tranches de populations depuis énormément et trop d’années.
      En agissant comme Simon Durivage le fait, Dutrisac et Arcand le font en denigrant ce jeune homme, ils se rangent dans la même categorie que M.Charest et Mme Beauchamps, dans le camps des demagogiques et des reducteurs.
      GND est un leader d’opinion influent – il ne faudrait pas le sous estimer
      Donnez lui encore quelques années, il sera un leader important dans notre société.

    • Bonjour.

      Quelqu’un pourrait m’expliquer ce que le représentant de la CLASSE a de si extraordinaire !!!
      À part ds phrases creuses et de seulement répéter qu’il est à la tête d’une organisation DÉMOCRATIQUE et que toutes les décisions sont DÉMOCRATIQUES…. (bref, vous avez compris l’idée), a-t-il quelque chose d’intéressant à dire?
      ET surtout pourrait-il seulement répondre aux questions qui lui sont posées?
      Tout ce que Nadeau-Dubois fait en ne répondant pas aux questions, c’est qu’il donne l’impression de ne plus savoir quoi dire d’autre. Alors GND, finis les phrases creuses, le moment est venu de répondre de façon intelligente aux questions intelligentes qui vous sont posées!
      Si vous n’en êtes pas capable, laissez la place à quelqu’un d’autre… ce serait peut-être de votre part,savoir faire preuve de grande CLASSE face àu reste de la population !!!
      Savoir bien parler et avoir une bonne élocution , ce n’est pas assez. Il faut aussi savoir répondre de façon intelligente, défendre ses positions et avoir de la répartie ! Ce que vous ne démontrez pas, mais pas du tout…
      Salutations.

    • On lui donne trop d’importance à mon avis à Monsieur Gabriel. Qu’il retourne sur les bancs d’école jusqu’à ses 30 ans. Il est sur la bonne voie pour cela. Bravo Monsieur Durivage.

      Patrick disons comme d’autres ici, tu n’y vais pas de main morte toi non plus lors des entrevues. On dirait que votre job est pour faire réagir les gens… ca marche ca l’air.

      Bravo Monsieur Durivage car Monsieur Gabriel ne méritait pas moins que cela. Ce qui me désole au plus haut point cest de savoir que ces gens là prendront soin de nous dans l’avenir. Ca fait peur.

      Matière à réflexion.

    • @parobillard

      GND a dominé Arcand!?! Tu rêves en couleur. Ne pas répondre à des questions pourtant simple n’est pas dominé un interviewer mais faire le con.

    • “Simon Durivage, animateur au RDI de Radio-Canada, a raccroché au nez de Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de la CLASSE”.

      J’ai écouté l’interview et après 10 répétitions de la question et 10 élucubrations comme réponse, tu t’imagines être devant un vieux disque rayé de jadis, tu arrêtes tout et tu passes à autre chose.

    • Ce Dubois..
      Pas embêté, ni la langue de bois ce mec l’ange Gabriel, j’y souhaite bonne chance. Je ne suis pas d’accord avec l’augmentation tant qu’on n’aura pas nettoyé le scandale des dépenses ensuite on verra pour l’augmentation si justifié…
      Oui la retraite pour le Monsieur genre gourou, vous avez vue la publicité de son émission tout en rouge et s’avançant les bras en croix et sa voix d’étouffé…
      C’était Bernard tout partout, mous voilà avec le Simon éteint et généralisé…
      En même temps veuillez le décoller avec Frula et le ¨tit¨ Charbonneau les deux biaisés et ennuyant pas à peu près…

    • Je trouve ça bien drôle qu’on se questionne sur une question de Simon Durivage… bizarre, mais on ne parle jamais de la complaisance évidente des animateurs Patrick Lagacé, Richard Martineau, Guy A. Lepage et autres militants plateauistes…

      Guy A. aurait-il le même chien dans ses questions quand il a invité les étudiants et la ministre Beauchamp? Permettez-moi d’en douter.

      Et entre une émission écoutée par 150 000 personnes et l’autre à 1 M + de cotes d’écoutes, dites-moi pas que c’est … du divertissement.

    • bonjour, pas mal plus un club de HAS BEEN. Seule Grégoire n’est pas la courroie de transmission de son ancien parti, il n’existe plus. Pour les deux autres, c’est assez semblable à ce que disent leurs anciens partis. Par contre, un gros plus pour la démagogie de Frulla.
      Bernard Ouellet

    • Je vous trouve bien sévère pour un journaliste de la stature de Durivage.

      Vous croyez être bon juge de la bonne dose d’indignation en diverses circons
      tances?

    • Monsieur Durivage est, de plus, un être extrêmement antipathique en vrai, qui se prend pour un autre, toujours hautain et méprisant. Je me ferais un plaisir de lui raccrocher au nez s’il m’appelait au téléphone…

      Sérieusement, moi aussi je trouve son indignation à géométrie variable peu crédible. Ça dénote bien le mépris dans lequel une certaine classe journalistique tient le mouvement étudiant, mépris qui rejoint celui, malheureusement, d’une partie de la population et de la classe politique. Ah, ces enfants gâtés, je vous dis…

      C’est pas parce qu’on est journaliste que l’on ne peut pas être un vieux con. Moi aussi, je vire au vieux con parfois, alors je reconnais au passage la mentalité derrière.

      Les jeunes actuellement nous donnent une belle leçon. Bravo à eux, je les salue.

      Un vieux con qui essaie d’être un peu moins con, à défaut de pouvoir rajeunir.

    • Je crois que M. Durivage ne peut comprendre que les réalités d’un temps révolu. Un moment il faut savoir s’arrêter.
      “Madame la ministre vous propose une trêve. Est-ce que vous acceptez ou refusez?”. Il me semble que M. Durivage serait assez bon dans le divertissement.
      Julie Snyder sort de ce corps.

    • Ici corn988, nous dit «Un jeune a failli perdre un œil».

      La co-représentante de la CLASSE à parler de perte d’œil l’autre jour a une journaliste de La Presse.

      Mais qu’en est-il au juste?

      En vérifiant ou en était ce blessé, il a perdu son œil oui ou non ?, on trouve qu’il ne parle plus a aucun média depuis longtemps et donc personne ne sait, publiquement, son état de santé. En fait ici, après avoir fait un spectaculaire show médiatique avec la blessure en accusant la brutalité policière, on a vite tiré la plug médiatique pour garder intact cette image de brutalité pour l’agiter comme le fait la CLASSE, ou son supporteur ici.

      Sauf que, a TVA, qui aime bien mettre en lumière les victimes de toutes causes, on a trouvé suspect ce silence et on a demandé l’avis d’un médecin qui cumule plus de 20 ans d’expérience en urgence.

      De l’avis de ce médecin la bombe sonore mise en cause ne peut vraisemblablement pas causer ce genre de blessure. Pour lui ce type de blessure a toutes les chances d’avoir été causée par un projectile comme un morceau d’asphalte ou de glace. Donc provenant des manifestants…

      Mais surtout, son argument qui ne laisse pas grand doute. Une personne qui subit à courte distance une détonation d’une telle puissance sonore va avoir assurément des problèmes de surdité qui vont durés jusqu’a plusieurs jours. Hors le blessé, peu de temps après, a donné des entrevus aux médias ou l’on pouvait constater qu’il n’avait manifestement aucun problème d’audition.

      Ici se pose un problème d’étique des médias.

      Après avoir construit et diffuser largement une image et une interprétation très accusatrice d’un évènement on tombe sur un silence radio quand la crédibilité de cette image accusatrice est pour le moins sérieusement remise en cause.

      Veut-on réellement informer ou veut-on manipuler?

    • Dans les faits, si l’on calcule les temps alloués aux divers représentants de cette crise, la CLASSE a réussi à s’accaparer de plus de 50% de l’attention médiatique. Les étudiants non grévistes, les institutions scolaires et le gouvernement se partageant le reste du temps. Cette évaluation est subjective et sans fondements statistiques mais c’est la perception que j’en ai. Et, qu’elle soit vraie ou fausse, c’est malheureusement cette perception qui perdure par la suite.
      Côté TV, j’en suis rendu à peser régulièrement sur le MUTE ou à changer de poste quand on a la bonté de nous y montrer la binette de “môssieur” Gabriel. Pour me tenir au courant, je privilégie désormais le web où je peux gérer moi-même le temps et l’espace à attribuer à chacun des intervenants.
      Quant à la réaction de M. Durivage, je la qualifierais d’irrespectueuse. Drôlement similaire à l’absence d’écoute d’un certain Gabriel Nadeau-Dubois.
      Kif-kif donc…

    • @astyanax
      Beaucoup plus simple. Les québécois n’aiment pas la chicane et voient très bien que c’est tout ce que cherche GND. Il fait la même chose que Charest. Il utilise les mêmes tactiques. Il n’est en rien différent des politiciens qu’il dénonce. Il n’a rien retenu de ses cours d’histoire.

    • Un porte-parole qui exaspère autant de gens et inspire la méfiance avec son patinage verbeux, sa langue de bois de vieux politicien retors, ses circonlocutions obscures et sa fatuité rend-il service à ceux dont il est la voix ?

    • Regardez bien ce vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=pJsbez9TN64 — et constatez-le vous-mêmes : M. Durivage N’A PAS RACCROCHÉ AU NEZ de Nadeau-Dubois. Il a simplement MIS FIN À L’ENTRETIEN qui tournait en rond depuis quelques minutes — tout en prenant la peine de saluer et remercier Nadeau-Dubois.

      Il est tout à fait malhonnête d’accuser M. Durivage d’avoir raccroché au nez de Nadeau-Dubois.

      M. Savard

    • Oui Simon Durivage a perdu patience, je crois qu’il n’est pas le seul ces temps-ci. Gabriel Nadeau-Dubois tape toujours sur le même clou, veut tout sans rien donner et se comporte comme un enfant-roi qu’il a été et qu’il est encore. Assez, c’est assez.

    • Ce Gabriel Nadeau-Dubois as-t-il un agenda caché ?

      Écoutez: www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=130606

    • moi, j’appele pas ca raccrocher au nez. L’entrevue tournait en rond et Durivage y a mis un terme mais le petit jeunnot qui sait tout en avait encore à dire..Heureusement, nous avons pas entendu la fin. Merci M. Durivage.

      Et le comédien Legault doit etre content…à défaut des voitures, la ville de mtl est virée à l’envers…bra-vo

    • @ yvesjr

      Je suis tout à fait d’accord avec vous! Durivage n’a pas raccroché au nez de Nadeau-Dubois. C’est le petit jeunot qui a eu l’impertinence de continuer de parler *après* que M. Durivage lui eût signifié clairement la fin de l’entrevue.

      MERCI, M. Durivage de nous avoir épargné le reste…

    • Pour connaître les motifs profonds de la démarche de Nadeau-Dubois,
      écoutez ceci :

      http://vimeo.com/39942100

      Vous aimez??? Alors, faites circuler le lien.

    • Durivage a fait de la pei-peine à Ghandi? Ts ts ts

    • Je n’ai jamais vu un jeune se tenir debout autant que ce jeune Nadeau-Dubois ! Il est la fierté de toute une génération …

    • @ À TOUT CEUX ET CELLES ET QUI S’OFFUSQUE DE LA COMAPARAISON ENTRE NADEAU-DUBOIS ET UN MINISTRE…

      Un ministre n’a aucune valeur de plus que quiconque dans la société. Est-ce qu’on doit traiter un ministre à l’urgence plus rapidement que quelqu’un d’autre? Les ministres sont des individus comme les autres et devraient être traiter comme soi. Si ce n’est pas le cas, alors ne soyez pas surpris qu’il y ait autant de corruption dans cette république de banane…

      Voici un exemple d’humilité qui devrait être enseigné à l’Assemblé Nationale…

      http://www.youtube.com/watch?v=_hWfR2omwls

    • Cette insignifiant pseudo-révolutionnaire anarchiste profite déjà de beaucoup trop d’attention de la part des médias. Il était temps qu’on lui coupe le sifflet.

    • À tous ceux qui appuient Durivage.
      Vous errez encore plus que lui. Pourquoi croyez-vous qu’il se soit excusé ? Parce qu’il avait raison de raccrocher ? Parce que les gens à courte vue l’appuieront ? Honte à vous.

      Lui au moins avait l’excuse du direct et de l’instantanéité. Vous pas.

      Le jeune Dubois, comme les deux autres ont toute mon admiration. Une telle pression à cet âge exige un contrôle, une intelligence et une capacité d’expression que l’immense majorité d’entre vous n’auront jamais. Personnellement, il y a longtemps que j’aurais envoyé paître tous ces journaleux qui, bêtement, se butent sur l’arbre plutôt que de voir la forêt; qui s’entêtent à chercher le piquet plutôt que de saisir le sens de la pancarte; qui regardent le doigt qui pointe la lune. Au lieu d’élever le débat au niveau des enjeux, ils pataugent dans l’insignifiance.

      Ces 3 jeunes méritent notre admiration et notre respect; plus que beaucoup de ministres. Voulez-vous vraiment des exemples ? Durivage s’est comporté en ti-coune devant un ti-coq; il a compris sa gaffe, qu’attendez-vous pour en faire autant ?

    • @astyanax: Je constate que vous répondez à plusieurs? Sur différents points de vues, vous non? En effet les chroniques que vous mentionnez sont à mon avis beaucoup plus objective, moins populaire peut-être? Le problème c’est quelle ce retrouve à la fin du journal, pas tout à fait la même visibilité, sûrement moins vendeur? Mais que voulez-vous? Aujourd’hui informer n’est plus suffisant.

    • Les journalistes sont à l’image du peuple i.e émotionnels, pas rationnels.

    • @bouchardj

      24 avril 2012
      06h57

      Vous avez écrit:

      “Tres juste M.Lagacé.
      Gabriel Nadeault Dubois a 21 ans est le plus grand leader d’opinion de sa génération et a des milliers de supporteurs.”

      Non mais: Nadeau-Dubois est une grande gueule …qui est en train de bousiller l’année scolaire de milliers de jeunes!

    • Je n’ai pas vu cette entrevue, mais aujourd’hui, au club des ex, j’ai entendu Simon Durivage parler de Michael Ignatieff comme d’un “ancien premier ministre”! Et une autre perle, plus tard dans l’émission, que j’ai malheureusement oubliée. Durivage vieillit…

    • Parlons-en plus de la « grève » boycott,
      Parlons plutôt des acteurs, fort mauvais au demeurant, de cette farce qui n’a que trop durée. Je ne me sens pas comme étant une victime dans tout cela. Tout le monde a droit à son opinion. Je crois que de tous les cotés on se tire dans le pied à tire-larigot. J’ai déjà entendu parler, mais jamais vus!!!, des films de S&M qui semblent bien inoffensifs en comparaison avec le voyage en rhétorique dont nous sommes les témoins. La vie étant ce qu’elle est, il faudrait bien y revenir en marchant dans la même direction.
      L’État providence n’est plus ce qu’il a été. Parlez-en aux Grecs et aux Italiens. Le rêve, et quasi réalité, qui a miroité devant nous n’est plus. Ceci-dit, la société et la planète changent et il serait temps que nous sautions dans le train.
      Bien que j’aie voté pour vous, Mr. Charest, je suis profondément déçu de votre paresse dans ce dossier. NB, je n’ai pas utilisé d’épithète dérogatoire. Quant à vous, Benito, Adolf, ou bien Mouammar Nadeau-Dubois, je ne doute aucunement de votre intelligence. Mais une chose qui est sure, j’espère que vous ne serez jamais chef d’entreprise ou de gouvernement, je détesterais être un des moutons qui vous suivent maintenant et de devenir un employé qui n’a pas le droit de négocier, mais que d’accepter les exigences du boss.
      Sur ce, que le moins pire gagne,
      Paul Sabourin

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2009
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité