Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 26 mars 2012 | Mise en ligne à 11h16 | Commenter Commentaires (45)

    Le marché cinglé de l’immobilier dans le Plateau

    Mon camarade Maxime Bergeron, de La Presse Affaires, nous arrive avec un papier faisant état d’une certaine stagnation dans le marché immobilier du Plateau Mont-Royal : « En février 2011, les condos mettaient en moyenne 46 jours à se vendre dans le Plateau Mont-Royal. Un an plus tard, soit le mois dernier, ce délai avait presque triplé pour atteindre 132 jours », constate Maxime.

    Le Plateau est extrêmement recherché depuis une quinzaine d’années. Normal, c’est un quartier central, bien pourvu en services et commerces de proximité de toutes sortes. Si vous avez acheté dans le Plateau autour de 2000 et que vous êtes sur le point de vendre, c’est à peu près l’équivalent d’avoir acheté des actions d’Apple quand Steve Jobs est arrivé avec ses ordinateurs colorés…

    Maxime cite des agents d’immeubles qui n’hésitent pas à blâmer l’administration de Luc Ferrandez, maire d’arrondissement pour Projet Montréal, pour cet état de fait. Le déneigement aléatoire, les entraves à la circulation automobile, etc, etc : tout cela est « négatif » pour les acheteurs potentiels, note une agente. Extrait :

    «Je l’entends dans les commentaires, et je l’entends aussi chez les nouveaux acheteurs, indique Danielle Landry, courtière chez Re-Max du Cartier. Avant, ils voulaient seulement acheter dans le Plateau, et maintenant, ils regardent d’autres secteurs, car ils n’entendent que du négatif.» Suzanne Proulx, courtière depuis 1988, dit elle aussi observer un ralentissement au profit des quartiers voisins de Rosemont et Villeray. «On dirait que les gens se lancent moins pour acheter chez nous, ils regardent plus d’autres quartiers qui sont peut-être plus accueillants.»

    Puis-je soumettre, bien respectueusement, une explication ?

    Eh bien, voici : le principal problème du marché immobilier, dans le Plateau, c’est qu’il est cinglé.

    Il y a exactement deux ans, je cherchais un condo. Quartiers où je jetais des lignes à l’eau : Villeray, Rosemont et Plateau. Or, tout ce que je visitais dans le Plateau était rigoureusement hors de prix. Quand l’unité était prête à être habitée, c’était comiquement merdique comme proposition, pour le prix. Je me souviens d’un triplex transformé en trois unités de condo, près du parc Laurier, à peu près le plus beau coin du quartier, à mon humble avis. Donc, l’unité du 3e, un 900 pieds carrés : finition quelconque, pièces minuscules, cuisine de type tout ce qu’on trouve de plus cheapo chez IKEA. Prix : 300 000$ !

    À 300 000$, traitez-moi d’intégriste immobilier si vous voulez, mais je m’attends à un plancher en bois franc, pas à un putain de plancher flottant.

    Trois ans avant, j’avais acheté un autre condo, plus grand, au cachet certain, dans le même secteur, pour 290 000$. Avec bois franc.

    Pour ce qui est des unités qui ont « besoin d’amour », selon la formule consacrée pour « besoin de rénos avec conteneur à déchets devant la place », je parle de condos où la cuisine est brune, brune, brune où on n’a pas utilisé un marteau depuis 1977 et plancher en marqueterie décollée, le prix est non seulement élevé mais tu sais que t’en as pour au moins 100 000$, au bas mot, de rénos…

    Donc, je veux bien que le maire du Plateau soit un flyé aux idées révolutionnaires en matière de vie de quartier, mais le problème de l’immobilier dans le Plateau, c’est que c’est un marché de fou. C’est complètement irrationnel d’y mettre le pied. Je regarde autour de moi et ceux qui achètent des condos ou des trucs plus grands mettent le cap sur Villeray, sur Rosemont et même dans la Petite-Bourgogne. Bien sûr, c’est plus loin de la vie trépidante du Plateau, mais c’est salement moins cher…

    Perso, c’est ce que j’ai fait: j’ai acheté dans la Petite-Patrie, un des « villages » de Rosemont, 1200 pieds carrés, un peu de cachet, une terrasse à l’arrière… Pour 300K. Un demi-kilomètre plus loin, près du parc Laurier, c’est 450K, minimum. Même si j’ai un travail bien payé, et même si j’avais une mise de fond potable, le Plateau est un marché immobilier fêlé, et à moins d’être actionnaire dans une compagnie de béton, je ne vois aucune raison d’y entrer. À lire le papier de Maxime, je ne suis pas le seul à penser comme ça.


    • Moi qui pensait enfin passer une journée sans entendre parler du foutu Plateau. Mais qu’est-ce qu’il a ce Plateau pour revenir quotidiennement dans l’actualité? Est-ce que c’est de la mauvaise foi? Est-ce qu’il ne se passe rien dans Villeray, dans Hochelaga, au centre-ville? Est-ce seulement de la faute de son maire, qui aime bien faire parler de lui? En tout cas, il faudrait passer au prochain sujet, parce que ça devient lassant, tant pour ceux qui résident sur le Plateau que ceux de l’extérieur, voire de ceux qui détestent ce quartier sans jamais y avoir mis les pieds.

      En passant, je fais partie de ceux qui résident sur le Plateau. Depuis deux ans et demi. J’aime mon quartier. J’aime qu’on l’aime. J’accepte qu’on le critique à l’occasion. C’est parfois fondé. Mais j’ai l’impression qu’on lui cherche des poux, à ce Plateau.

    • Pourquoi payer si cher pour un quartier si merdique et en déclin? Surtout quand on peut avoir 10x mieux à un kilomètre de là, pour moins cher, et ne pas se faire diriger par des singes microcéphales comme les bonzes du Plateau, maire Ferrandez en tête?

      D’autres personnes ont eu le même raisonnement que vous monsieur Lagacé. C’est tout à fait logique, et c’est donc normal que ça commence à paraître dans les statistiques…

      J’ai bien aimé la citation du maire Ferrandez, comme quoi c’est son but de faire baisser l’attrait et la valeur de son quartier. Il veut rendre le Plateau plus minable et médiocre? Il est bien parti pour réaliser son but…

      B Plante

    • Et en plus, le Plateau c’est construit sur de la glaise, pas pour rien que les maisons sont bancales et que les portes de placards ne ferment pas. Tandis que le sous-sol de Rosemont, c’est du roc.

    • Normal, c’est un quartier central, bien pourvu en services et commerces de proximité de toutes sortes.

      encore faut il être capable de s y rendre et de ne pas à avoir à prendre une hypothèque pour stationner , fini le plateau pour moi , vive les méga centre d achats , moins rococo urbain mais combien plus pratiques

    • C’est tout simplement l’offre et la demande, depuis des années Montréal trainait de la patte pour des comparables dans d’autres grandes villes canadienne. Bien d’accord avec ta réflexion à savoir qu’il est mieux de se servir de sa tête et de voir s’il n’existe pas des alternatives plus abordables.

    • Les agents immobiliers sont la pire race d’être humain.

    • Vous avez mis le doigt sur le bobo.

      A250,000 il faut parfois faire attention de ne pas s’accoter dessus pour ne pas qu’elle s’écroule .

      Des affaires fardé a l’os,repeinturlurer ,même pas réisoler et insonoriser dans de vieux quintuplex¸en démanche .Des appartement de 500 pc grand comme des garde robes avec un poele et un frigidaire en stainless pour impresionner .

      Quand on regarde de plus pres on constate que ce sont des propriété brulés tellement ça fait longtemps qu’elle sont a vendre comme quoi le monde est pas tous nonos.

      Sauf exception et seulement sur certainne rue du plateau ,la qualitée offerte pour le prix demander dans les vielles affaires tout croche ne m’impressionne pas .

      Par contre une bonne propriété avec un juste prix et parfois un peu plus se vend toujours bien .

      Des affaire fardé comme en voit tellement sur le plateau c’est plus dur et je ne pense pas que le maire Fernandel en soit responsable.

      Il s’agit de regarder les annonces

    • Voici un cas patent des abus du capitaliste sauvage. Il me paraît clair que le gouvernement devrait intervenir pour réglementer le prix des condos sur Le Plateau. Ça, ou le marché réagira négativement à la flambée des prix et il y aura un réajustement des prix à la baisse parce que les acheteurs potentiels de condos prendront la décision, tous seuls comme des grands, qu’à ce prix-là mieux vaut aller voir ailleurs. Alors, les prix vont augmenter dans Rosemont et Villeray et les gens vont trouver que Le Plateau c’est mieux (les prix auront baisser) et là les prix vont se stabiliser dans Rosemont et Villeray et alors….
      Bref, laissons le marché faire et tout ira pour le mieux.

    • Et le prix de la main-d’oeuvre à Mtl est carrément excessif….

    • Vu au coin Marie-Anne Marquette: 5 et demi à louer: 1380$!!!

    • Tu parles Charles que tu n’es pas seul à penser comme ça. Quand j’ai quitté la campagne pour revenir à la ville il y a trois ans, j’ai concentré mes efforts sur le Plateau au début et je cherchais un appartement en location. Les prix étaient indécents en fonction de l’état des lieux. J’ai trouvé plus grand, en bon état, sur une rue bien plus belle et plus proche des services à Outremont, mais la cerise sur le sundae, c’est que le chauffage était inclus en plus.

      Le marché est totalement irrationnel sur le Plateau et Ferrandez n’y est pour rien. C’était comme ça avant lui. Ce qui est étonnant, c’est que ça ait pris tant de temps avant que les gens finissent par regarder ailleurs.

    • Vous devriez voir Saint-Lambert!

    • J’ai vécu sur le Plateau pendant une quinzaine d’années et je payais un loyer ‘hors de prix’, probablement deux fois plus cher qu’un logement dans un quartier limitrophe. Il y a une douzaine d’années, j’ai cherché à m’acheter un condo dans ce quartier… Oups ! Deux visites de ‘taudis’ à 300 000 $ m’ont convaincu d’acheter… dans Ahuntsic. Ben oui, ça me prend 15 minutes de plus pour me rendre au Centre-Ville… mais mon condo actuel vaudrait 1 million $ sur Le Plateau… et je ne m’ennuie pas du stationnement parce que, en plus, maintenant, j’ai un garage… et c’est FINI les contraventions continuelles.

    • Les trop nombreuses pertes d’emploies bien rémunérées survenues récemment vont contribuer a la baisse des prix puisque trop d’unités vont se retrouver sur le marché. J’ai vendu l’été dernier et suis devenu locataire. Je pense avoir retirer mes billes a temps.

    • La publicité négative sur le Plateau me fait penser à celle qu’on a eu sur les Expos dans des 3-4 dernières années de leur existence. Sauf que ce qui se dit sur le Plateau est probablement vrai. Le Stade n’était pas un si mauvais stade de baseball que ça.

    • Oups on dirait que ça publie pas… Désolé pour le message de trop, Patrick.

    • Tout est relatif. Si la vieille bicoque étroite décrite dans “mon toit” du cyberpresse d’aujourd’hui se vend $1,5M, alors votre $300K est l’aubaine du siècle.

    • Aujourd’hui si tu veux t’installer sur le Plateau il faut que tu achètes du neuf. Dans le neuf c’est encore abordable, la différence de prix avec les autres quartiers est moins notable que dans l’usager.

    • Rénovez vous-même! Une petite sabbatique d’un an va vous faire le plus grand bien. Ça va élargir vos horizons et vous sortirez enrichi d’une nouvelle expérience. Vous aurez appris des choses qui vous servirons plus tard. Pensez-y, il n’y a rien de sorcier à poser du placoplatre et du bois franc. Vous pourrez inviter vos amis pour démolir et transporter des matériaux, boire de la bière, manger de la pizza et même vous permettre un petit joint de temps en temps. La vraie vie! Surtout vous vous occuperez de vos affaires, prendrez vos décisions pour vous-même et vous chasserez l’aliénation qui nous guette tous dans ce monde de fous.

    • N’importe quoi pour descendre Ferrandez. Et quant même qu’il serait un peu responsable de l’essoufflement sur le plateau, et ça reste à démontrer, cet essoufflement était prévisible étant donné l’hyperinflation de l’immobilier du quartier. Au pire, ça fera mal aux spéculateurs. Rien de grave.

    • Strictement une question d’offre et de demande. Tant qu’il y aura des ”cinglés” prêts à payer des prix ”cinglés”, le marché se comportera en ”cinglé”. La solution, vous l’avez appliquée: Acheter ailleurs.

    • Les vendeurs immobiliers, pour moi, ce sont comme les économistes. Pour des opinions générales, je ne les écoute tout simplement pas.

      Pour eux, c’est toujours le bon moment pour acheter. Et puis, Ferrandez, c’est un peu comme les syndicats. C’est pratique d’avoir un bouc-émissaire. Partick, tu connais Ferrandez car tu l’as souvent interviewé. Tu es critique envers lui mais tu n’es pas stupide non plus. Ce que Ferrandez fait, ce n’est même pas avant-gardiste. Plusieurs villes dans le monde ont fait ça…il y a 10 ans… C’est plutôt la majorité du reste du Québec qui est encore dans les années ’80…

      Le Plateau n’est pas très différent du reste du marché immobilier au Québec. Il y a une bulle spéculative. Le Plateau est simplement un des endroits où la bulle a le plus gonflé, c’est tout.

      Je me souviens d’avoir entendu, à Maisoneuve en direct, une femme parler d’un enfant d’un collègue et de sa compagne. Les deux jeunes étaient médecins. Ils ont dû s’acheter une maison à 30 minutes de Vancouver car c’est hors de prix. On parle de deux médecins là. Ça a peut-être changé mais le prix moyen des maisons à Vancouver avoisinait les 800 000 $…

      Pourquoi pensez-vous que le fédéral s’intéresse à la question? Si la bulle éclate brusquement, ça va faire mal. Oh, pas comme aux É-U. Mais quand même…

      Conclusion, je penche beaucoup plus pour ton explication Patrick. M’étonnerais beaucoup que Ferrandez ait assé d’influence pour faire fuir les gens.

    • Le Plateau n’attirera bientôt plus que les artistes et les derviches à petites lunettes qui ne passent plus à Star Academy.

    • (suite) Le Plateau est devenu un ‘ghetto’ pour des gens prêts à payer trois plus cher pour se loger… parce qu’ils sont masochistes. Je ne comprends pas d’ailleurs ! Est-ce du ’snobisme’ ?

      Par ailleurs, côté ‘beauté’ du quartier, le Plateau se détériore à un rythme effarant. Allez vous promener sur la rue Mont-Royal… C’est devenu DÉPRIMANT !

    • Encore la faute à Ferrandez! Décidément, cet homme a le dos large! Je ne suis pas un fan de Ferrandez, mais c’est plutôt agaçant (pour ne pas dire blasant) de voir comment on peut avoir des fixations au Québec. La faute du gouvernement, la faute à Tremblay, etc. Faudrait changer de disque.
      GTremblay
      Montréal

    • La misère des riches.

      Jean Émard

    • 300 000$ pour un 5½…vive la région et les maisons pas chères.

    • Si les prix sont si élevés sur le Plateau, c’est en partie dû à deux choses:

      - L’arrivée massive des immigrants européens à Montréal à au début des années 2000. Ces derniers, trop contents des loyers à SEULEMENT 1000$ par mois pour un ridicule et petit logement situé “près du centre” acceptaient sans problème le prix pour s’y loger. Quand on vient de Paris, Bruxelles ou Luxembourg, c’est une aubaine que de vivre sur le Plateau.

      - Un magazine américain qui a classé le Plateau comme quartier le plus “hip” d’Amérique du Nord. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd…ni des proprios.

      Le Plateau est un quartier sympa, je ne dis pas le contraire. Mais trop cher pour ce que c’est malgré tout. Les bons commerces, petits restos et bistros et parcs se trouvent ailleurs à Montréal, pas juste sur le Plateau. Par exemple, la Promenade Fleury regorge de commerces intéressants.

      Le Plateau, c’est un territoire quasi surpeuplé (surtout les jours de beaux temps), où le trafic et travaux de construction récurrents minent la qualité de vie. Le manque de stationnement légendaire font fuir les citoyens hors-PLateau, et quand on trouve une place, on ne peut y stationner que 2 heures! Que le Plateau interdise l’accès complet des véhicules ou qu’il offre une facilité de stationnement acceptable, mais svp pas quelque chose de “à moitié”.

      Ensuite, l’impôts fonciers, démesurés par rapport à l’offre de services (fermeture de piscines, pas de déneigement, poubelle ramassé une fois par semaine même en pleine canicule…).

      Et bien sûr: le prix, de plus en plus inaccessible.

      Il y a tellement de quartiers montrélais qui offrent un meilleur rapport qualité-prix…Vous, Monsieur Lagacé, vous l’avez bien compris.

    • J’ai quand même versé une petite larme pour les pauvres agents immobiliers. Au fait, c’est quoi leur “cote” à la vente?

    • Je cherche justement un condo à Montréal et, initialement, je cherchais dans le Plateau. C’est vraiment décourageant. Il n’y a pas que les prix. Le nombre de maisons et de condos que j’ai visités et qui sont en mauvais état est effarant. Les gens ne prennent pas soin de leur propriété et comptent sur la flambée des prix, plutôt que sur l’entretien et la mise à niveau, pour faire un coup d’argent facile.

      J’ai visité un condo dans Villeray dont les balcons et les escaliers étaient vermoulus et la liliputienne cuisine au goût des années 50, pour 300 000 $.

      J’ai aussi visité un autre condo dans Villeray, un peu mieux, pour 495 000$ (on parle d’un 4 et demi). Aucun fond de prévoyance.

      Je me suis tourné vers les maisons, pour faire la comparaison. Ouf…

      J’ai visité une maison dans Cartierville, offerte à 300 000 $ mais qui était littéralement laissée à l’abandon. Il y avait pour au moins 100-150 000 $ de réparations, travaux et mises à niveau.

      Dimanche dernier, en visite libre, j’ai visité une maison bien entretenu mais dont la cuisine et les salles de bain inchangées depuis les années 60 étaient à remettre au goût du jour : à vendre telle quelle pour 400 000 $.

      Je suis vraiment découragé.

    • A Quand un monopoly version Plateau Mont-Royal?

    • Je doutes franchement que ça soit un phénomène exclusif au Plateau. L’idée qu’une unité semblable s’est vendue il y a quelques mois pour un montant quelconque, et qu’il faut donc rajouter 5%, est complètement folle. Des unités listées à 500 000$ pour des évaluations municipales 2011 à 250 000$ ne sont pas rares partout où il y a une station de métro…

    • Ben non, voyons!
      C’est uniquement la faute à Ferrandez.
      Vous n’avez qu’à écouter les mononc’es de banlieue de FM 98,5 pour vous en convaincre.
      Pis, il est responsable du 9/11!

    • Au milieu des années 1990 on pouvait acheter un duplex non-rénové bâti dans les années 1910 avec carré de madrier sur cave de service pour 50 000$.

      Même duplex en 2005, rénové assez-bien par des spéculateur pour plus de 250 000$, un triplex il y a 5 ans pour plus de 500 000$.

      C’étaient les taudis des années 1950, mal chauffés, humide et qui demandait de sérieuses réparations.

      Les spéculateurs ont passé et les rénovateurs, j’en ai visité plusieurs et souvent la rénovation était bien faite loin du IKA.

      Aujourd’hui ils sont pour la plupart confortable, économique, mais toujours ce sacré carré de madrier et cette cave de service de 30 pouces de dégagement qu’il faut surveiller pour que la struture ne pourisse pas. Faut pas oublier de ventiler et chauffer sinon tu perds ton investissement.

      Bref, l’embourgoisement du quartier a eu de bénéfique la restauration souvent de bon goût de maisons qui autrement seraient laissées à elles même et le caractère du quartier en aurait mangé une claque.

      Le plateau c’est aussi 30% de gens pauvres qui sont là depuis au moins des générations, et dont certains ont du quitter en raison des spéculateurs.

      La Républoique du Plateau a choisit un maire doctrinaire qui plait à plusieurs et qui répugne à bien d’autres, reste que ce ce maire étrange a payé à ne rien faire des entrepreneurs alors qu’il aurait du exiger de dégager les rues. Manque d’expérience. Il est là pour apprendre!!!!

    • Dire qu’en 1984 nous avons eu un mal fou à vendre un triplex rénové plein de cachet sur Rachel, face au parc Lafontaine, pour $100,000… Combien vaudrait-il aujourd’hui, un million?

    • - L’arrivée massive des immigrants européens à Montréal à au début des années 2000. Ces derniers, trop contents des loyers à SEULEMENT 1000$ par mois pour un ridicule et petit logement situé “près du centre” acceptaient sans problème le prix pour s’y loger. Quand on vient de Paris, Bruxelles ou Luxembourg, c’est une aubaine que de vivre sur le Plateau.

      - Un magazine américain qui a classé le Plateau comme quartier le plus “hip” d’Amérique du Nord. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd…ni des proprios.

      Le Plateau est un quartier sympa, je ne dis pas le contraire. Mais trop cher pour ce que c’est malgré tout. Les bons commerces, petits restos et bistros et parcs se trouvent ailleurs à Montréal, pas juste sur le Plateau. Par exemple, la Promenade Fleury regorge de commerces intéressants.

      Le Plateau, c’est un territoire quasi surpeuplé (surtout les jours de beaux temps), où le trafic et travaux de construction récurrents minent la qualité de vie. Le manque de stationnement légendaire font fuir les citoyens hors-PLateau, et quand on trouve une place, on ne peut y stationner que 2 heures! Que le Plateau interdise l’accès complet des véhicules ou qu’il offre une facilité de stationnement acceptable, mais svp pas quelque chose de “à moitié”.

      Ensuite, l’impôts fonciers, démesurés par rapport à l’offre de services (fermeture de piscines, pas de déneigement, poubelle ramassé une fois par semaine même en pleine canicule…).

      Et bien sûr: le prix, de plus en plus inaccessible.

      Il y a tellement de quartiers montrélais qui offrent un meilleur rapport qualité-prix…

    • “le principal problème du marché immobilier, dans le Plateau, c’est qu’il est cinglé”. À mon avis, ce sont les acheteurs qui sont cinglés. Et peut-être un peu snobinards sur les bords.

    • @gaspard66. “le Plateau c’est construit sur de la glaise”. Comme Saint-Jean Vianney…

    • @piedoq
      “… encore faut il être capable de s y rendre et de ne pas à avoir à prendre une hypothèque pour stationner”
      Bizarre comme réflexion parce que si l’on vit sur le Plateau, on est capable de s’y rendre…
      Mon commentaire de ce matin n’a pas passé, je ne sais trop pourquoi.

      J’ai acheté un duplex 155 000$ en 1999 en plein coeur du Plateau. Je pourrais le revendre au moins 600 000$, mais pour aller où? Je vis depuis plus de 30 ans ici et je ne veux pas aller ailleurs. J’ai trouvé un condo à mon goût, mais rien d’extraordinaire. 550 000$ pour 900′ carré!!! J’ai dit au vendeur qu’il était fou… Je vais garder mon duplex même si avoir des locataires n’est pas toujours évident.
      Le marché cinglé est la faute notamment des européens venus s’installer ici. Ils achètent n’importe quoi sans négocier (tellement pas cher comparé à Paris), faisant exploser le rôle d’évaluation, le prix des maisons et les taxes. Juste autour de chez-moi, quatre maisons ont été achetées par des français à prix fort.

      P.S.: Aux critiqueux du stationnement, y’a plein d’espaces gratuits dans les petites rues résidentielles. Les vignettes ne sont pas effectives partout en tout temps. Cherchez et vous trouverez! Je n’ai pas de vignette et pourtant je me stationne toujours à 2 pas de la maison.

    • 2e P.S. @honorable, je suis curieux, mais je n’ai pas trouvé la “vieille” bicoque située sur le Plateau dont vous parlez dans la section Maison (Mon Toit, c’était il y a longtemps) de Cyberpresse, listée à 1,5M $…

    • Pour une petite idée d’un autre marché complètement fou: Hong Kong. Un ami vient de vendre son majestueux 350 pieds carrés dans un quartier similaire au Plateau (Hollywood Road, Central) pour la jolie somme de 400 000$… Vive Montréal !

    • Bon bon. On s’amuse là. C’est dont ben trop cher le plateau.

      Le centre-ville, le vieux-Montréal, plusieurs bouts de rosemont, NDG, etc. ne sont pas vraiment plus achetables. Les prix ont explosés partout, et pas seulement sur le Plateau. C’est peut-être 15% moins cher à Rosemont, pas plus. Et c’est certainement 15% plus poche comme quartier.

      Et Monsieur Lagacé, avec votre boulot et l’argent que vous avez fait à vendre votre ancien condo maintenant surévalué, vous auriez très bien pu supporter un grand 7 et demie sur le plateau à 500 000$. Vous allez me faire pleurer!

    • C’est cher sur le Plateau, mais pour avoir magasiné et acheté tout récemment, c’est également extrêmement cher À Rosemont, à Villeray, dans le vieux, à NDG, même à Ahuntic! C’est peut-être 15% moins cher à Ahuntsic, mais c’est certainement 15% plus poche comme quartier aussi! Ça dépend des préférence ceci dit.

    • Désolée je suis très en retard m. Legacé!!! Mais voila LOCATION LOCATION LOCATION! New York City, San Francisco et Le Plateau! Que dire on veut y rester. J’y habite depuis 25 ans, j’ai fait comme vous vendu et acheter à Rosemont. On m’a vendu Le MASSON mais ou bout de 5 mois j’ai mis à vendre mon condo pour retourner sur Le Plateau.

      Moi j’achete du neuf sur papier. 1300 pi carré 335,000$

    • gtv2000, larousse_estdouce et hermy, vous me redonnez espoir en l’humanite :D Je partage totalement votre opinion! J’ai habite un adorable logement au coin Boyer et Laurier, avec vue sur le Parc. J’adorais le coin, et le parc. Mais le plateau a commence a souffrir de sa propre popularite et a commence a attirer “the wrong crowd”…saoulons dans le Parc jusqu’a 3 am qui nous faisaient cadeau de leurs bouteilles vides en les laissant en bas de notre escalier, jeunes ados qui viennent se baigner dans le quartier in en auto pour voir les mecs hots et qui rendent le quartier impossible pour le stationnement… Et avec l’arrivee d’immigrants europeens on fait monter le prix des logements, j’ai fini par en avoir marre des augmentations deraisonnables que ma proprietaire m’imposait (ouais ouais c’est ca, les chauffe-eau ont ete changes, mais je les ai jamais vus etre sortis du sous-sol…) pour pouvoir accotter le prix du loyer que le voisin demandait…ca sera a d’autres de payer les augmentations qui depassent le plafond de 4% impose par la Regie. Bref, j’a achete un 7 1/2 1150pc, dans Villeray. J’ai paye un prix raisonnable, mais beaucoup trop eleve pour nettoyer la merde que l’autre proprio a laissee. J’ai renove la cuisine, qui n’a rien de toutes les cuisines steriles et toutes pareilles qu’on y trouve dans les nouvelles constructions. Mon condo a une ame. Les planchers craquent, la toilette respire. Mais il est grand, eclaire a souhait et j’ai un balcon de 150pc (rien de ces balcons de fumeurs des condos neufs). Pas plus de stationnement cependant (rue St-Denis…qui est en passant beaucoup plus achalandee depuis les changements routiers de M. Ferrandez) mais j’ai remedie a la chose pour le moment avec ma moto et bicyclette l’ete et communauto et le metro l’hiver. Quand je retourne sur le Plateau, je me rends compte qu’il ne me manque pas du tout (a part la SAQ express). J’ai confiance que les habitants de mon quartier transformeront Villeray en un quartier aussi chouette que le Plateau.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité