Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 28 février 2012 | Mise en ligne à 11h05 | Commenter Commentaires (25)

    L’argent, suite et fin

    La Presse a publié hier le dernier texte de ma série sur l’argent, qui clôt un projet qui m’a autant fait vibrer que pester. Vibrer, car ça faisait longtemps que j’avais en tête cette idée de série sur le fric et que ce fut un charme à écrire. Pester, car je me suis enterré sous les données et les notes d’entrevue.

    Un mot pour vous souligner ma fascination devant le nombre et la qualité des réponses obtenues quand j’ai lancé un appel à tous pour cette série sur l’argent, qui a pris fin hier. Quand je vous ai demandé de m’envoyer vos témoignages personnels, en novembre, je m’attendais à obtenir beaucoup de réponses, ce blogue étant bien fréquenté. Mais jamais à ce point-là ! J’ai cessé de compter à 240 réponses. C’est énorme, pour un sujet qui est en marge de l’actualité brûlante.

    Du nombre, j’ai élagué, conservant la moitié des témoignages, sur la base de critères qui n’ont rien de scientifique. J’ai rencontré certains lecteurs ayant répondu, j’en ai interviewé d’autres au téléphone, j’en ai relancé par courriel. Mais grâce à ces témoignages, j’ai pu obtenir un vaste éventail de points de vue. Dans le lot, j’ai eu ce luxe, celui du choix.

    Sans témoigner de leur propre rapport avec l’argent, plusieurs lecteurs ont eu la générosité de me signaler des livres, des articles, des vidéos traitant de l’argent en général. Ces contributions m’ont mis sur des pistes que j’ignorais et ont parfois accouché de citations, de flashs ou d’angles qui ont enrichi la série, allant d’une BD d’Achille Talon à un numéro de Lapham’s Quarterly consacré, en 2008, à l’argent ou The Story of Stuff, que j’ai évoqué dans la série, et qui coiffe ce billet.

    Bref, c’est l’aspect le plus surprenant de cette série, pour moi : avec cet appel à tous, j’ai mis un robinet sur l’expérience collective d’une partie du lectorat de LaPresse.ca. Ça m’a permis de ratisser cent fois plus large que si j’avais moi-même sondé, confidentiellement, mon entourage et mes contacts pour trouver des histoires d’argent…

    Merci à tous ceux qui ont pris la peine de participer.

    La dernière chronique est donc en ligne, vous trouverez des liens vers les autres textes de la série en bas de page.


    • J’ai compté, vous avez utilisé deux fois le mot épargne sur l’ensemble des chroniques…

      Je serais curieux de faire le décompte dans l’ensemble des réponses que vous avez reçu.

      Ne pas vivre au dessus de ses moyens et épargner un peu de sous pour les cas dur.

      Me semble que la magie de l’épargne et des intérêts composés devrait être à la base de ce qu’on explique en économie au secondaire.

    • Je reste sur ma faim… l’impression qu’on aurait pu pousser sur d’autres axes. Entre autres: les dons et la charité (cette impression véhiculée par les médias que les québécois seraient moins généreux?), l’argent brulée volontairement (casinos, loterie…), ces gens qui misent sur des héritages pour planifier leur futur/retraite (vous avez effleuré), que reste-t-il de la tendance “simplicité volontaire” à la mode dans les années 90, etc.

    • “The Matrix” ou comment devenir l’esclave d’un système que nous avons créé. L’image est forte, mais excellente. L’humain a créé un système social supposé faciliter sa vie et ses relations avec ses pairs, mais qui, finalement, le réduit au statut d’esclave de ce système. Le système n’est plus un moyen, mais une fin en soi et nous dédions maintenant nos vies à le faire marcher.

      Mais veut-on vraiment se libérer de la matrice?

    • Gilles Ménard va certainement venir nous dire à quel point il est heureux avec son 10k$ par année. Dites-nous le encore M. Ménard, nous ne l’avons pas encore assez entendu!

      L’argent ne fait pas le bonheur…. YOU DONT SAY!!! DUUUH

    • Juste comme ça, j’ai épargné 5k$ en 4 ans avec un salaire de 12,50$ de l’heure à 40h semaine, en vivant en autonomie. La 5e année, j’ai économisé un autre 5k$ en ayant un salaire de 15$ de l’heure à 35 heures semaine. Avec le 10 000$, j’ai acheté un condo de 180k$ (prix bas, considérant le marché, l’emplacement et la qualité) et je le paie sans problème. J’ai 26 ans. Ma blonde a 25 ans, travaille presque au salaire minimum, a fait ses études dans un collège privé et elle a épargné 14k$.

      Vous êtes le produit de vos propres choix. Cessez de blâmer la société de consommation et autre conneries. Vous faites des choix, assumez-les. La société ne vous force à rien, vous êtes totalement libre de prendre des décision. Si vous êtes trop stupide pour gérer vos affaire, vous savez à qui en vouloir : vous.

    • Ce fut une série passionnante à lire, remplie de vérité. Grand journalisme. Ne lâchez pas.

    • Bonjour M. Lagacé,

      Je suis bien content que vous ayez pris mon sujet sur le peu de connaissance des gens en matière d’argent. Je suis encore estomaqué d’apprendre que les cours d’Économie de secondaire 5 ont été abolis. C’était pas grand chose, mais c’était mieux que rien!

    • J’ai beaucoup aimé. À l’annonce de votre série d’article, je me demandais si nous serions enterrés de statistiques et d’autres chiffres. J’ai donc été fort agréablement surpris par le propos. Vous avez vraiment illustré notre rapport face à l’argent. J’ai suggéré à mes 2 jeunes de 30 et 32 ans :-) de les lire et d’y réfléchir. Presque du matériel pégagogique.

      Félicitations monsieur Lagacé.

    • @ Patrick Lagacé

      Wow !
      Ce petit vidéo est fantastique !

      J’ai manqué la série d’articles alors pour les lires dans l’ordre je pense qu’il faut les lire comme ceci:

      1-http://tinyurl.com/85ljgwt
      2-http://tinyurl.com/8aaz5ey
      3-http://tinyurl.com/8yyo5de
      4-http://tinyurl.com/6lwmv99
      5-http://tinyurl.com/7rc2coe

      Voilà.

      J’aurais pu faire beaucoup mieux et mettre le titre de chaque article en haut de chaque URL mais vu que je suis syndiqué et que c’est pas ma job de faire mieux que je le devrais je vais plutôt m’en servir comme “bargaining chip” pour exiger une hausse salariale et un massage durant les heures de travail lors de ma prochaine ronde de négociations syndicales.

    • Une bonne série mais qui me laisse un peu sur ma faim. Certains sujets auraient pu être approfondis d’avantage. J’en retiens que nous sommes une société de surconsommation où les capitaines, malgré leurs beau costume, ne savent pas comment mené le bateau (une métaphore du Costa Concordia et je crois que c’est ce qui nous attend).

      @ aceqc : La simplicité volontaire était à la mode dans les années 90? On en entendait peut-être plus parler mais je ne crois pas qu’elle était plus populaire qu’aujourd’hui. Heureusement qu’il y a un réseau québécois et un blogue pour ceux qui s’y intéresse.

    • …………………………..@ parfoislucide (13:07)

      Très bonne idée que de suggérer à vos “jeunes” de les “lire”…peut-être auront-ils une “chance” de ne pas tomber dans les “trappes” de la surconsommation. Espérons qu’ils ne feront pas que les “voir”.

      Ceci dit, les troubles de surconsommation et de non-épargne sont intergénérationelles…on n’a qu’à visionner certaines publicités destinées au “bel” âge…ça a l’air que ça “pogne”, le nombre de résidences pour le “bel” âge est un marché en grande expansion!

      Merci Patrick

    • Depuis quelques semaines, j’ai décidé de redéfinir mon rapport avec l’argent. Je vis maintenant sur un budget en argent comptant seulement, j’ai coupé dans mes dépenses pour payer mes dettes, et éventuellement m’acheter une maison. J’ai été inspirée par la méthode de Gail Vaz-Oxlade (gratuite sur son site web. Vous pouvez aussi visionner la série “Til Debt do us part” sur slice.ca. Elle vend des livres, mais ce n’est pas nécessaire de les acheter pour comprendre la méthode assez simple). Je pensais que ça serait un régime minceur pour quelques années, avant de finir de payer mes dettes. Mais j’ai réalisé beaucoup de choses depuis que j’ai commencé cette méthode. Je dois repenser mon système de valeur au grand complet. Parce que, dans les premières semaines de mon régime minceur, je me sentais complètement privée (deprived). C’est fou comment votre série sur l’argent tombe bien.

      Anyway! Juste pour dire que j’ai pris le temps de regarder le petit vidéo. Bien contente de maîtriser l’anglais et de pouvoir comprendre la richesse de cette information! Je m’inquiète de plus en plus sur ce qui entre dans nos maisons. Il y avait une présentation sur les immeubles certifiés Lead au bureau il y a quelques mois, et ça m’a fasciné à quel point on peut construire des immeubles qui sont beaucoup moins demandant pour l’environnement et beaucoup plus efficaces énergétiquement. Et qui profitent de l’énergie naturelle du soleil, du vent etc. pour réaliser le tout.

      Merci pour le merveilleux travail journalistique. Les articles sont vraiment intéressants. J’ai un peu de matériel d’artiste chez nous et j’ai l’intention de me faire une jolie affiche avec quelques citations pour mettre à la maison! :). Et le tout, gratuitement :)

    • Moi ce qui me fait rire c’est l’argument des cours d’économie de secondaire 5. Si les parents ne donnent pas l’exemple jamais un petit cours (d’une ou deux heures par semaine) ne va pouvoir changer la majorité des gens.

    • Et voilà ! c’est fait.En remerciant les contributeurs des banques alimentaires et autres organismes d’entraides qui ne reçoivent pas assez en ce moment de la part de l’état.Merci aussi au programme d’Amir Kadhir et Françoise David,enfin un parti qui se préoccupe des gagne petit et défavorisés du système capitaliste.
      Gilles Ménard

    • @jeffypop

      Les parents n’y connaissent rien non plus! (en moyenne). Comment peuvent-ils apprendrent a leurs enfants ce qu’ils ne savent pas?

    • J’ai tenter quatre fois de suivre le cours comptabilité 101 et ce fut l,échec les quatre fois ,et pourtant dans toutes les autres matières j’ai passer entre 80 et 100%?????
      Je déteste la finance et l’économie.
      Je n’ai jamais pu avoir mes diplômes à cause que ce foutu cours est obligatoire.
      80 à 100% dans toutes les matière mais pas de diplôme à cause de cette foutue comptabilité 101.
      Gilles Ménard

    • @ abi: Merci pour cette méthode! Je vais regarder ça!

    • Afin de bien clore votre série, une citation de Woody Allen:
      « L’argent est plus utile que la pauvreté, ne serait-ce que pour des questions financières. »

    • @ needle

      Peite question, avant d’enménager dans votre condo restiez-vous en appartement ou viviez vous chez vos parents?

      Je ne porte pas de jugemnet de valeur avec cette question mais vous comprendrez surement que si vous restiez encore chez vos aprents, économiser 1 250$/an est beaucoup plus facile si on n’a pas de responsabilité financière (loyer, ameublement, assurances, épiceries, etc.,)

      gilbert Duquette
      témiscuata sur le lac.

    • J’ai lu avec grand intérêt vos articles et je me suis reconnu dans plusieurs phrases (reconnu au sens que je ne recherceh pas le bonheur dnas l’argnet ouce qu’il peut procurer d’éphémère.)

    • @ G. Duquette

      “avec un salaire de 12,50$ de l’heure à 40h semaine, en vivant en autonomie.”

      Autonomie… dans le sens de vivre en autonomie. Dans le sens de autonome sans mes parents. Autonome et chez ses parents… c’est pas super autonome.

      Le point était très simple : c’est pas dur d’épargner et d’acheter de façon intelligente. En passant, je ne me suis jamais privé et je n’ai jamais fait de budget. J’ai même parfois passé 100$ dans une soirée au club.

    • Reportage en general decevant et biaise et aussi mal nomme.
      Ca n avait tres peu avoir avec l argent, mais tout a voir avec ceux qui ont un probleme de surconsommation, la grenouille et le boeuf finalement

      Un reportage de looser

      Same pour ton video en haut, qui n a rien a voir avec l argent, mais tout simplement de la propagande des ecolos-gauchistes-assistes en crise (j ai abandonne apres 8 minutes)

      A mon oeil perso, et pour la majorite des gens, on vie mieux, on vit plus longtemps, on vie en meilleure sante, le tier monde se developpe, il y a beaucoup moins de pauvrete

      Il y a 35 ans on ne pouvais pas se baigner dans le fleuve au sud de MTL, maintenant c est une douceur de se baigner pres de Boucherville, l environnement s ameliore
      Je navigue a voile a plusieur endroit au monde et notre belle terre est belle partout (presque)

      Notre systeme permet a l individu de se depasser au lieu de s ecraser
      Et quoi qu en dise les alarmistes (il y en a toujours eu) notre monde est en bonne sante relative compte tenu des 8 milliards de gens qui y vivent

      Vous avez le fardeau de la preuve pour prouver le contraire
      Bonne journee

    • Monsieur Lagacé, J’avoue ne pas avoir suivi vos chroniques sur l’argent. J’avoue aussi avoir, comme beaucoup d’entre nous, des rapports mitigés avec l’argent. Mais quand je vois au téléjournal que des enfants de treize ans ont “texté” leurs parents lors d’un problême dans une école secondaire, je me pose des questions sur nos priorités. Combien coûtent ces abonnements généralement inutiles pour un enfant de treize ans? Mes petits-neveux en ont aussi et je trouve ça aberrant. Ça ne sert pas que pour maman et papa, ça sert aussi pour toutes les stupidités propres au jeune âge. Ce n’est pas l’argent, le problême, c’est l’usage qu’on en fait.

    • @ Needle

      Désolé si je vous ai offusqué mais vous comprendrez qu’il y a toute une différence.

      Je me dois de vous dire Wooow car peu de gens de votre âge ont cette maturité financière et cette maturité à ne pas surconsommer et hypothéquer leur avenir.

      Gilbert Duquette

    • @frankididoudelidou

      Nous n’aurons pas d’autre choix que de se libérer de la ‘matrice’, car elle est basée sur un concept de ressources infinis(les intérêts à rembourser nous obligent à générer toujours plus de richesse). Ce système monétaire ne permet pas de fournir à tous les individus de la planète ce dont ils ont besoin pour bien vivre (nourriture, eau potable, logis, sécurité, etc.). On assiste plutôt à l’exploitation irresponsable des ressources naturelles qui ne tiens pas compte des futures générations.

      Pour survivre, l’humain devra optimiser chacun des processus nécessaires au fonctionnement des sociétés. Par exemple, le concept de propriété nous force à produire un même bien pour chaque personne, même si elle ne l’utilise que 1% du temps. Chaque bien devra donc être partagé pour assurer l’efficacité de son utilisation.

      Cette ‘matrice’ est désuète!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité