Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 24 novembre 2011 | Mise en ligne à 10h05 | Commenter Commentaires (225)

    Appel à tous : parlez-moi d’argent

    Fric

    Appel à tous : je prépare une série sur l’argent pour La Presse. Je pose donc, ce faisant, un robinet sur le génie collectif.

    Je n’ai pas d’angle précis, que des idées encore un peu vagues. Donc, c’est ici, chers lecteurs, que vous intervenez. Il y a des gens qui disent Parlez-moi d’amour ; je dis : Parlez-moi d’argent.

    Travaillez-vous dans le fric ? Syndic de faillite, par exemple, j’aimerais beaucoup entendre un « vieux » syndic de faillite, pour m’expliquer l’évolution de notre rapport collectif avec l’argent, depuis 20, 25 ans.

    Avez-vous lu des trucs pertinents, récemment ou pas, sur l’argent ? Ça m’intéresse.

    Aimez-vous l’argent ? Manquez-vous d’argent ? Baignez-vous dans l’argent ? Pensez-vous à l’argent ? Est-ce une bêtise de dire que l’argent ne fait pas le bonheur ? Vos parents vous ont-ils « enseigné » l’argent ? L’argent mène le monde, oui, mais comment mène-t-il le vôtre ?

    Ce n’est pas une série sur vos finances personnelles. Mais on peut parler de finances personnelles. Ce n’est pas une série sur la pauvreté. Mais on peut parler de pauvreté. Ce n’est pas une série sur la classe moyenne. Mais j’aimerais beaucoup parler de classe moyenne. Vous me suivez ?

    Bref, racontez-moi vos histoires d’argent. Ici : parlezmoidefric@gmail.com


    • La société d’aujourd’hui porte à mon avis trop d’importance à l’argent. Et si on porte autant d’importance à l’argent c’est car on cherche à se payer des cossins qui sont supposés nous apporter le bonheur, d’après toutes les publicités qui nous harcèlent tous les jours. C’est inconscient mais on cherche toujours à faire plus d’argent pour satisfaire plus de besoins que si on réfléchit le moindrement, ne nous sont pas si utile. L’argent contrôle le monde, mais aussi notre petit monde personnel et notre esprit. Et je m’en rend compte chaque année quand j’aperçois des sapins de Noël le lendemain de Halloween. Tout le monde aime Noël, mais de nos jours, ce n’est plus pour les mêmes raisons. Lorsque novembre arrive, tout le monde est fébrile à l’idée de consommer : des décorations, des cadeaux , n’importe quoi, alors qu’on devrait être fébrile à l’idée de voir sa famille, ses amis, profiter de la neige. L’argent et la consommation, qui à mon avis sont directement liés, ont rendu notre société superficielle.

    • A titre de planificateur financier, je peux vous dire 2 constats qui me marque dans les dernières années : Les gens sont accro au crédit, et deuxiemement, les gens sont en complete incompréhension de comment gérer leurs crédits. Plus personne ne pensent a accumuler de l’argent pour le futur, aujourd’hui c’est, on dépense la paie et on économisera s’il en reste. S’il en manque, on appel le banquier.

    • Un gauchiste du plateau qui veut nous parler d’Argent. (Message subliminal de J.Filion)

      Prenez un rendez-vous avec votre big boss, il vous recitera la bible de:

      Comment faire de l’argent?

      Pour ma part, je dirais que l’Argent c’est ce qu’il y a de mieux. Surtout quand on sait que le quart de la population mondial vit avec moins de 1$ par jours.

      Big money only for my honey.

    • “Paper money eventually returns to its intrisic value – Zero”
      Voltaire

    • J’ai toujours eu la même attitude face à l’argent : quand j’ai besoin d’une piasse, j’en gagne une, quand j’en ai besoin de deux, j’en gagne deux… Je vis très très bien, je n’ai jamais manqué de rien et je n’ai pas de stress… 43 ans, toutes mes dents et aucunes dettes. Bonne journée!

    • Moi j’aime bien l’argent mais encore faut-elle qu’elle nous soit promptement distribué.

      145 milliards par années échappe au fisc canadien pour les paradis fiscaux. Par la suite, nos gouvernements empruntent aux mêmes institutions financières qui volent notre trésor collectif.

      On nous vole pour nous redonner notre bien avec des intérêts ridicules, voila l’histoire de l’argent.

    • L’argent ne fait pas le bonheur… mais y contribue largement!

    • Le salaire moyen au Canada est de 875$/semaine, i.e. 45 500$/personne, 91 000$/couple. Tout le monde a 2-3 autos, TVs, fait des ptits voyages. Pour l’homme du 19ème siècle, c’était l’idéal d’une vie décente à atteindre. Au-delà de toute espérance.

      Alors, quand des ptites moumounes se plaignent du péage sur les ponts, je me dis qu’ils devraient commencer par lire le programmes des partis politiques qu’ils portent au pouvoir.

      Pierre Tremblay

    • L’argent pour moi est une passion ! Je sais que je vais susciter la jalousie de la part des fonctionnaires , mais je n’ai jamais assez d’argent !!! Pourquoi sommes-nous si pauvres collectivement au Québec (le Québec est l’État le plus pauvre d’Amérique du Nord après l’IPE et le Manitoba…) ? Parce que la gauche et les syndicats ont endoctriné le peuple dans la haine de l’argent !!! La gauche est hypocrite sur cette question. D’un côté, tout pour les syndiqués rien pour le peuple, etc. Nous devons nous débarasser de notre mentalité catholico-socialiste et aimer l’argent sans honte. Et pour s’enrichir il faut se débarasser du gouvernement. Gouvernement=pauvreté. On devrait inviter des traders et des hommes d’affaires dans les écoles québécoises dès la garderie. Il faut une révolution culturelle au Québec ! Notre mot d’ordre devrait être :nerichoons-nous et débarassons-nous de la bureaucratie tueuse de richesse.

    • Comme disait mon grand-père: l’argent ne fait pas le bonheur..mais ça rend le malheur confortable.

    • Si vous ne l’avez pas vu, je vous conseille L’Argent, du cinéaste français Robert Bresson. On y entend cette déclaration, qui m’a beaucoup marqué : ”Ô Argent, dieu visible…”

    • Si vous ne l’avez pas vu, je vous conseille L’Argent, du cinéaste français Robert Bresson. On y entend cette déclaration, qui m’a beaucoup marqué : ”Ô Argent, dieu visible…”

    • Vous devriez aussi parler de l’argent confisqué à ceux qui en gagnent. Le 50% de nos revenus qui va en impôt, taxes de vente, taxe municipale et scolaire, taxes d’assise, frais de toutes sortes, etc. etc. Bientôt 60%.

      Les méchants propriétaires de champs de cotton confisquaient 100% de l’argent de leurs travailleurs; on appelait ça l’esclavage. Lorsqu’on confisque 50% – 60%, on appelle ça comment?

    • L’argent crée un niveau d’abstraction qui empêche le consommateur de voir la valeur d’une ressource (objet, personne, service). Le crédit et les placements créent un niveau d’abstraction qui empêche de connaître la valeur de l’argent, et ce, particulièrement en période où on peut faire fortune sans être ou fournir une ressource (spéculateur).

      Sans vouloir offenser @simthibo, les planificateurs financiers sont souvent plus des vendeurs à commission que des enseignants.

      Pour ce qui est de mes finances personnelles, j’essaie de me démerder dans ce foutoir et jusqu’à maintenant, je me débrouille assez bien.

    • Il y a des “zillions” de milliards de choses à dire sur “l’argent”.

      Une d’entre-elle est intéressante ces temps-ci : Il paraîterait que même les plus grands spécialistes de la finance internationale ne savent plus exactement comment fonctionne le système financier mondial. Ils n’arivent plus ni à l’anticiper, ni à le prédire, ni à le contrôler.

      Il paraîterait même que ce système s’en va assez rapidement dans le mur. Et personne ne sait ce qu’il y a de l’autre côté du mur.

      C’est peut-être pour ça, ou à cause de ça que les gens font comme le dit, ici-même, “Simthibo” -24 novembre 2011, 10h26 ?

      Benoît Duhamel.

    • simthibo:

      Peut-être que la stagnation des salaires a quelques chose a voir la dedans..

    • Quelques idées:

      - L’endettement des particuliers et, comme l’a dit un autre plus haut, le manque effarant de connaissances financières de beaucoup de gens face au crédit
      - L’argent et les relations de couple
      - Comment nous percevons la paie. Pour certains, une paie est un soulagement, pour d’autres, bah, rien de spécial, pour d’autres, une carte blanche pour dépenser. Le simple fait de recevoir de l’argent donne lieu à des réactions très différentes selon les gens
      - La générosité: les dons caritatifs, le pourboire, les prêts entre amis (potentiel de réponses très grand), la mendicité
      - La définition personnelle de la richesse: un “salaire convenable” n’est pas la même chose pour tout le monde. Par exemple, le revenu moyen est dans les 30 000$, mais avoir un salaire de cet ordre me décevrait beaucoup après avoir terminé l’université. Pour certains, 20$ de l’heure est un salaire pas pire ou même une aspiration, mais pour les gens plus formés, c’est le début du domaine du convenable. Quand on parle avec des gens en droit ou en finances, 20$ de l’heure est synonyme de pauvreté, et quelqu’un dira sans problème qu’il pourrait se satisfaire de 80 000 par an, sans pour autant se sentir comme ni être un capitaliste éhonté.

      Si ça peut vous aider, tant mieux!

    • J’ecoutais John James et ses accolytes hier, puis je suis confiant pour l’avenir des Quebecois qui vont tous s’enrichir avec le plan nord. Nous allons tous devenir des agents de voyages astrals au pays des aurores boreales.
      La richesses avec le tourisme qui va se bousculer au porte du grand nord dans un avenir tres proche. On va les amenes visiter des mines et des barrages, des rivieres detournes et des autochtonnes desempares plein de frics.
      Y faut le voir pour le croire comme il dit, y parait que lorsqu’on a la chance d’y alle (au frais des Quebecois) on est saisi par toute cette beaute encore vierge.

      Donc faut en profiter avant que tout ce beau paysage soit defigure par les indignes avec leur tentes ou que nous soyons trop riche pour se contente d’aller voir ca. Le camping sauvage c’est pas vraiment l’apanage des gens riches et celebres que nous seront bientot.

      Enfin la richesse pour tous les Quebecois, crime ca prennait bien John James pour nous rendre tous riches, finalement on va profiter des collusions, corruptions.

      Think Big Patrick!

    • L argent n a pas plus d importance aujourd hui que dans le passe, elle en a toujours eu,,, et pas mal a part ca!!
      Vit on au dessus de nos moyen plus aujourd hui qu hier???
      Collectivement c est certain. L impasse de la dette de tous les pays developpes va nous petter au visage bien avant qu on ait la sagesse de couper dans nos avantages mur a mur qu on est pas capable de se payer.
      Comme a l epoque Rome n ayant plus les moyens de garder ses frontieres d empire, notre societe na pas plus les moyens de garder ses frontieres d avantages sociales, et le declin est sans equivoques

    • On dit que l’argent est un bon serviteur et un mauvais maître, mais la vérité c’est que l’argent est un serviteur toujours occupé à préparer un coup d’étât.

      À moins de baigner dans l’argent, ca demande beaucoup d’effort et un suivi constant pour l’argent reste un serviteur.

      Quand tu baisses les bras ou que tu fermes les yeux, tu finis par te faire avoir et tu te réveille avec tes cartes de crédit loadé ben raide pis un loyer en retard.

      C’est assez ironique : Comme je ne veux pas que l’argent mène ma vie, il faut que j’investisse un effort constant à m’en occuper.

    • … Et il semble que fournir un effort copnstant ne fait pas partie des choses à la mode.

    • Je dirais que oui l’argent peut contribuer au bonheur et elle y contribue c’est indéniable. Je ne connais pas personne qui vit dans la rue à quêter pour survivre qui est heureux. Si tu veux te loger, te nourrir ça prend de l’argent. Le problème c’est de constater les différents niveaux de société. On regarde les sportifs qui font des millions alors que la plupart des gens de la classe moyenne gagnent à peine 30 ou 35 000$/année.

      Il n’y a pas de logique la dedans, et pour ce qui est de mettre de l’argent de côté pour le futur, encore faut-il être capable et pouvoir le faire, ce qui n’est pas mon cas.

    • Money, get away
      Get a good job with more pay and you’re okay
      Money, it’s a gas
      Grab that cash with both hands and make a stash
      New car, caviar, four star daydream,
      Think I’ll buy me a football team

      Money get back
      I’m alright Jack keep your hands off my stack.
      Money it’s a hit
      Don’t give me that do goody good bullshit
      I’m in the hi-fidelity first class travelling set
      And I think I need a Lear jet

      Money it’s a crime
      Share it fairly but don’t take a slice of my pie
      Money so they say
      Is the root of all evil today
      But if you ask for a raise it’s no surprise that they’re
      giving none away

    • Ce qui m’horripile le plus c’est le rapport que nos ados ont avec
      l’argent. Ca semble naturel pour eux d’en recevoir pour se procurer
      tous ces gadgets inutiles (I-pod, I-phone, etc), sans jamais remettre
      en question la place envahissante que ca prend dans leur quotidien.

      Et si, par malheur, ils ne peuvent pas en avoir acces par manque d’argent,
      c’est le rapport avec les parents qui mange la claque.

      Pas facile de raisonner un ados lorsqu’il y a une forte influence d’identification
      avec ses pairs.

    • La meilleure entendue hier a 24Hrs en 60Min, notre ministre des ressources naturelles et de la faune Clement Gignac sur le plan.

      Question: Il n’y a pas de details dans votre plan qui nous rassurent sur ce qu’il comporte.

      Reponse: Faites vous en pas moi je l’ai vue le plan et il y en a dedands, pourquoi on a pas donne de details mais c’est parce que personne nous a pose la question.

      Question: Mais avec les gaz de shiste on a vue que vous y alliez a l’aveuglette.

      Reponse: Ca c’est un autre sujet. (next question)

      Donc faut juste leur faire confiance pour devenir riche, le plan est complet selon Monsieur Gignac qui l’a vue dans tout ces details.

      Patrick faudrait que tu remette cette chronique a une dizaine d’annees quand nous seront tous riches, a ce moment la on pourra te donner nos impression sur l’argent qui change pas le monde ou presque.

      Bonne journee! et en attendant continuons a rever de ce que nous feront avec tout ce fric.

    • L’argent n’est pas la fin. Je pense que la question est mal posée. Elle devrait se lire comme suit:

      Est-ce une bêtise de dire que combler mes besoins primaires, secondaires et avoir du confort ne fait pas le bonheur? L’argent n’est qu’un outil pour atteindre à ces besoins.

      Par exemple si on dit que ce n’est pas important d’avoir d’abord un toit sur la tête, de la nourriture, puis du confort, alors l’argent ne sert à rien. D’autre part, si une partie ou tout ça est important, on doit avoir de l’argent pour nous le procurer.

    • C’est drôle mais moi, je suis curieuse de votre argent. De savoir combien vous faites à La Presse pour écrire autant d’idioties et de faussetés?

    • Ha oui, je suis tellement exite avec ma fortune a venir que j’oubliais de suggerer a Johnne de demander au “Lord Harper” de construire une barriere electrique autour du grand nord pour pas que je me fasse voler mon tresor… et le votre aussi naturellement, on est pas des egoistes.

      On n’est jamais trop prudent avec tous ces Russes, Chinois, Americains et autres qui pourraient avoir envies de nous voler notre magots.

    • pour ma part plus j’en est plus j’en veux !!!!
      toujours pret a faire de l’over et toujours pret a faire un tit tour de passes passes pour en faire plus
      car pas d’argent ont avance pas ds la vie ceux qui disent le contraire dorment ds des tente au square victoria.
      pendant ce temps je travaille et je me paye a moi et ma famille une maison,une voiture,des sortie en famille la fds et etc…
      si j’avais pas cette argent comment je ferai tous ca???

    • Une fois j’ai rencontré une bonne fée qui m’a demandé de lui donner mes trois voeux à réaliser.

      Je lui ai donc fait ma «short list»

      1-La santé
      2-Du fric, beaucoup de fric.
      3-Rien encore. Je le garde en réserve pour une urgence genre un parachute qui ne voudrait pas ouvrir. Ça serait con de mourir riche et en santé, vous ne trouvez pas?

      Et le bonheur? Me disent des amis. Aie! Que je leur réponds. Avec la santé et le fric, si tu n’es pas foutu de veiller au reste toi même, tu ne mérites ni l’une ni l’autre.

      P.S. Juste pour ceux qui se prépareraient à m’envoyer une volée de bois vert, c’était un rêve. D’aucuns diraient un cauchemar, mais ça……

    • Il semble que l’ont ait oublié, même avec des paroles d’argent, que le silence est d’or.

    • @Ippm
      Merci beaucoup!vous faites ma journée.
      Gilles Ménard,un indigné pauvre et marginal et pour cela heureux.
      Vive la simplicité volontaire,je n’ai aucune culpabilité face à la situation actuelle de déclin de notre société.Et les droitistes en plus de m’appauvrir encore plus me traite de profiteur?!?!?!????

    • Voir le site : http://www.informationisbeautiful.net/

      Site web du journaliste anglais David McCandless, il est spécialisé dans (traduction) « présenter les données de manière visuelle, compilé en tableau ».

      Le « Billion Euro-o-Gram » est à voir!

      Richard, Montréal

    • @ simthibo

      Juste comme ça, en tant que planificateur financier, j’imagine que vous êtes au courant que les taux d’intérets (qui sont fixé par le taux directeur des banques centrale, donc une décision gouvernementale) font en sorte qu’il est peu intéressant d’épargner et très intéressant d’emprunter.

      J’espère que ça éclaire votre questionnement.

    • L’argent: Le pire malheur de tout les temps.

      Parlez-en
      Aux gagnants de loteries qui ont vu leurs familles décimées car le ‘don’ n’était pas à la hauteur.
      Aux gens qui doivent choisir entre payer les pilules ou le loyer.
      Aux gens qui ont bossés toute une vie et épargner pour un retour de 1%.
      Aux parents qui sont remerciés parce que les patrons veulent augmenter les profits…

      La liste est longue.

      Chose certaine, l’argent est un poison plutôt qu’un tonique.

      PS: Je n’ai jamais rencontré un riche heureux et en équilibre

    • http://xkcd.com/980/

    • Je suis un retraité avec suffisamment de revenus et d’économies pour mes vieux jours.

      Mais je dois me raisonner je deviens avaricieux. J’ai peur de manquer d’argent même si ce n’est pas très vraisemblable avec les besoins modestes de ma femme et moi.

      Mon modèle c’est mon père. Il a vieilli avec sérénité avec quelques minimes économies et a toujours été sûr qu’il ne manquerait jamais d’argent. Il n’en a pas manqué!

    • Faudrais un jour parler des celibataires qui font plein d’argent et qui alors ne veulent pas se marier ou avoir de conjoint. Le mariage etait surtout une question de survie mais plus maintenant. De plus, il y a tellement de divertissements pour les tenir occupes.

    • Pour compléter le commentaire de simthibo, je constate que les gens n’ont pas compris un principe de base: avoir de l’argent, c’est beaucoup plus une question de dépenses que de revenu.

      Évidemment, il y a beaucoup d’exceptions: faible revenu (30 000 ou moins/pers) ou famille du bas de la classe moyenne, dette étudiante, etc. Mais dans l’ensemble, beaucoup de gens semblent trouver qu’avoir un gros véhicule, que le câble, etc., sont des choses essentielles de base, comme avoir un toit et se nourrir.

      Ça me rappelle, il y a quelques années, on dénonçait (un peu avec raison) le fait que la classe moyenne était étouffée. Peu de temps après, j’ai vu une caricature ou le gars parlait au téléphone de son chalet, dans une pièce où on voyait un téléviseur énorme avec tous les gadgets nécessaires et au travers de la baie vitrée, on voyait le SUV pas très vieux…

      C’est la raison pour laquelle la plupart des gens qui se plaignent des taxes et de leur revenu. Si vous augmentiez ce revenu de 50%, ça ne prendrait pas 5 ans avant qu’ils se plaignent comme avant…

    • Mon rapport à l’argent a franchi une nouvelle étape. J’accepte aujourd’hui que nos sociétés seront toujours non-égalitaires. Une question m’intéresse :
      How much is too much?

      Les indignés la pause à leur façon, mais les angles sont multiples. Pourquoi critiquons un président de société qui fait 500K$ et pas le joueur de quatrième trio qui en fait un million? Jusqu’où une entreprise peut-elle générer des bénéfices? (Que l’on pense aux banques, aux pétrolières ou à Apple qui a fait 6B$ de profits au dernier trimestre?) Ici les banques et les pétrolières nous confrontent plus, car nous en consommons les produits sur une base quotidienne et qu’ils sont «essentiels». Etc.
      Alors n’en faites pas too much et au plaisir de vous lire.

    • Il n’y a que les riches pour dire que l’argent ne fait pas le bonheur… le pauvre dirait l’argent n’est certes pas le bonheur… mais il y est pour beaucoup.

      Travaillant moi même dans le domaine de l’argent depuis plus de 10 ans, je peux vous en conter des bonnes et des plus bonnes.

      Cela étant, le rapport des gens avec l’argent a complètement changé… je vois des jeunes de 25 ans qui ont déja des faillites a leur actif.
      Des vieux de 80 ans qui sont endettés jusqu’au cou pour plein de bonnes et de moins bonnes raisons.

      Des gens qui appellent tout le temps les gens a épargner, qui sont horripilés que tout le monde achète a crédit, mais qui ne se posent pas la question de savoir pourquoi beaucoup de gens s’endettent et encore plus n’épargnent pas…

      Est ce que les revenus de ces gens leurs suffisent???
      Il y,a de cela 40 ans, beaucoup de familles avaient un seul pourvoyeur.. le père.. et vivaient correctement… est ce le cas aujourd’hui???

      Des questions … mais au fait.. pourquoi les riches se disent ils malheureux??? n’ont ils pas assez d’argent ou en ont ils trop???

    • C’est le culte de l’ego qui rend notre rapport a l’argent tordu. On s’en sert pour bien paraitre, pour dominer , pour exclure. C’est une drogue et en etre dépendant amene les memes problemes que les autres dépendances. “L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maitre” (pas de moi)

    • Le problème avec l’argent, c’est que les gens ne savent pas comment le gérer (nos politiciens en sont un très bon exemple). Depuis l’arrivée du crédit, tout le monde peut se “payer” à peu près n’importe quoi…résultat? Les prix montent sur à peu près tout. Celui qui gérait bien son argent commence à avoir de la difficulté à se payer ce dont il a besoin… il doit donc commencer à emprunter lui aussi! Ce qui entraine encore les prix à la hausse et ainsi de suite!

      Bref, le crédit a bien fait la job pour faire rouler l’économie depuis 15-20 ans, mais la bulle est en train d’éclater. Certains ont déjà frappé le mur et d’autres le feront bientôt. Même les gouvernements ne sont plus à l’abris… ça ne sera pas beau pour les 15-20 prochaines années! Surtout qu’on se fait déjà siffonner de partout, il n’y a plus aucune marge de manoeuvre pour relancer l’économie…

      Le capitalisme est responsable de la surconsommation à crédit et le socialisme est responsable de l’endettement sans fin des gouvernements…alors qui on blâme?

    • L’argent n’est qu’un moyen commode pour s’échanger des services. Vous pelletez mon entrée et je vous prépare un gâteau. Le problème c’est que certains surévaluent la valeur de leurs services; Ils vous laissent utiliser leur ligne téléphonique et vous, vous devez leur creuser une piscine en retour.

    • Ce documentaire mérite de faire partie de la réflexion.
      http://player.vimeo.com/video/32239356?autoplay=1
      OU
      http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.megaupload.com%2F%3Fd%3DZK7YQIIN&h=1AQHTUQwKAQFgKwk50ZCJ5WtGb0aOM6A9UPSp5XnKvGqM7A

      Beaucoup de trucs me semble tiré par les cheveux mais tout de même…De gros noms y ont participé et c’est supposément documenté avec preuves à l’appui.

      Il y a un bon nombre de théories intéressantes précisément sur le sujet de l’économie mondiale, du chemin que suit l’argent et du futur monétaire et social.

      Je serais extremement curieux de voir si ce truc peut survivre à une instigation journalistique en règle…

      Bien vouloir écouter jusqu’à la fin, le début peut provoquer une envie pressante d’écouter autre chose et d’avoir des préjugés sur la suite. :)

    • Bonjour, si on parle pour parler voila ma vision des choses :

      1- Dès l’enfance, nous devenons progressivement escalve du système, car on nous explique sans arrêt que l’école c’est important et que si on veut devenir quelqu’un (devenir quelqu’un = avoir le plus de fric possible, right ?) on doit avoir de bonnes notes et accèder aux études supérieures. Comme ca on devient un bon contribuable, une belle nouvelle vache à lait. C’est une réalité, bien que je fasse partie de ce moule je réalise quand même que c’est comme ca que ça marche…

      2 – Faisant partie de la classe moyenne, je constate jour après jour à quel point notre classe économique est sujette à d’énormes pressions, on ne fait pas que presser le citron, on l’écrase totalement. On paye très cher d’impôt par rapport à notre pouvoir d’achat (+ou- 35% à 50% de notre paie part directement dans les coffres du gouvernement). Les taxes aussi sont exagérément exorbitantes (13,5% actuellement et en route vers le 15% si je ne m’abuse). Les immatriculations sont chers (encore plus lorsqu’on est résident de Montréal, tout comme le prix du gaz et les pétrolières qui rient de nous, mais ca c’est une autre histoire). Ensuite c’est le prix du permis de conduire qui double, etc. Vous voyez ou je veux en venir ? Sans arrêt, les prix montent, mais les services restent soit identiques, soit diminués. On veut garder un trop gros bateau à flot. Il serait peut-être temps de mettre ses culottes, et de vivre selon ses moyens. Non ca n’a pas de bon sens d’avoir toute cette pression sur nos petites épaules (on s’entend que la classe moyenne fait pas mal vivre le Québec !). Est-ce normal de payer 7 dollars par jours pour un service de garde subventionné par l’État ? Que tu sois médecin à 300 000 par année ou assisté social à 10 000 tu paies la même choses ? Est-ce normal que mon compte de taxe municipal (Montréal) va augmenter de 2% pour renflouer le fond de pension des cols bleus (qui auront une retraite de 45000 à vie, peu importe la conjoncture économique !!) tandis que que moi je n’ai même pas le moindre fond de pension (je suis un employé contractuel à temps plein alors bon salaire mais AUCUN avantages sociaux) et aucun service de plus. Tout ca, encore une fois pour maintenair un trop gros bateau à flot. C’est toujours le bon petit contribuable qui paye pour ca, et il y a encore envirion 1 million d’autres exemples que je pourrais donner. On dirait que le gouvernement (par couardise) et les syndicats (à cause d’une vision totalement déphasé de la réalité socio-économique actuelle) se mettent la tête dans le sable, et pas à peu près quand vient le temps des négociations des conventions collectives. Au final, comme je disais, c’est nous qui la payont cette facture, la classe moyenne (qui finalement perd une grosse partie de son pouvoir d’achat). Je vis bien et je suis heureux mais je pense fortement qu’il est temps d’agir et de vivre selon nos moyens et d’en avoir plus pour son argent.

      3 – Le fameux crédit. On nous dit sans arrêt de vivre l’instant présent, que l’on doit tout avoir et tout de suite. Que l’on peut mourir demain matin, alors pourquoi attendre… C’est un couteau à deux tranchants. J’ai pas moins de 6 cartes de crédit, et j’ai toujours payé le solde total à chaque facture que je recois. Je suis surment un cas rare, mais le but est de dépenser moins d’argent qu’on en fait, alors faut juste savoir bien gérer ses affaires. Je réussis quand même à mettre de l’argent de coté et de m’acheter des REER. C’est chouette de ne pas avoir à attendre 5 ans pour s’acheter une belle télévision HD ou un portable dernier cri. La société nous pousse de plus en plus au mode de vie carpe diem si je peux dire. La ou ca devient déconcertant, c’est que plein de gens qui n’en on pas les moyens s’endettent gravement à cause du crédit. Le crédit est beaucoup trop facile. On ne pose pratiquement pas de question. Faudrait sérieusement être plus sévère et ne pas rendre ca trop accessible à n’importe qui. Bref, la crédit ca va avec le mode de vie à l’occidental… peu ou pas de vision à long terme, la piètre qualité des choses qu’ont achète (sauf rare exeption), etc…

      F.Comtois
      Anjou

    • L’argent est préférable à la pauvreté, ne serait-ce que pour des raisons financières. Woody Allen
      L’argent on s’en sacre quand on en a plein et on le méprise quand on en a jamais eu.
      L’argent n’a pas d’importance, mais le manque d’argent, oui
      L’argent n’a pas d’odeur, mais a partir d’un million il commence a se faire sentir. Tristan Bernard

      Ça résume à peu près le fond de ma pensée. J’ai pas d’argent, je le dépense. J’aime bien pouvoir décider à la dernière minute de partir en voyage sans avoir à compter et me restreindre, c’est du bonheur.

      Ben oui vous allez lire du monde qui n’ont pas d’argent mais qui sont tellement plus heureux que les autres, ça prend de tout pour faire un monde.

    • Je ne suis pas matérialiste. Je ne cours pas les grands magasins pour m’acheter des vêtements griffées et je ne me suis jamais acheté de voiture flanc banc neuve. Cependant, j’adore partir en sac à dos et voyager dans le monde. J’adore me garder en forme en pratiquant des sports. J’adore aussi la gastronomie. Le point est: l’argent contribue au bonheur même si on n’est pas forcément matérialiste. Bien se nourrir, se garder en santé et se cultiver en voyageant dans le monde nécessite une somme d’argent quand même substantielle.

    • Mon rapport à l’argent?

      Eh bien, il est le suivant: je me casse la tête pour trouver comment diable je vais pouvoir en accumuler assez pour ma retraite…alors que la république socialiste du Québec vient m’en chercher tant!

    • Profite en donc pour expliquer aux planificateurs financiers qui nous font la morale qu’a ma retraite, mon plan de pension n’existera probablement plus, mes Reers du portefeuile croissance de la banque la plus prêt de chez moi aura probablement été investie dans des sociétées bidons, mon parc immobilier va avoir dégonfler la valeur de ma cabane de 45 %, l’or synthétique vas avoir remplacer les lingots que je possède présentement, pis j’vais devoir payer 50 % de taxes. Je ne mentionne même pas l’inflation.

      D’autres bonnes raisons d’économiser????

      me faire faire la morale y en a marre.


      Mathieu desro

    • Suggestion : regarder le film l’Argent (1984) par Robert Bresson. C’est la dernière oeuvre d’un cinéaste majeur (le plus grand selon Tarkovski) qui a ouvert la voie entres autres au style de Michael Haneke. Inspiré d’une nouvelle de Tolstoy, l’Argent est une oevre distante et conceptuelle qui souligne de façon chirurgicale la tyranie de l’argent dans les rapports humains. L’argent virtuel rend caduque certains détails du film, mais sa force et sa pertinence demeurent pratiquement intactes. Voilà.

    • @ lppm vous vous trompez, il est faux de dire que la société porte trop d’importance à l’argent. C’est tout le contraire car si les gens portait trop d’importance à l’argent, il le garderait…

    • Schéma divertissant sur où se trouve l’argent présentement, très intéressant : http://xkcd.com/980/

    • Pour ma part, je dirais que le capitaliste a atteint son apogé – et les occidentaux comme nous carbure au crédit ( qui somme toutes est un bel outil, mais a 2 tranchant)…. Malheureusement une infime portion des gens savent bien gerer leur portefeuillle.

      Apres plusieurs années à avoir cru que l’argent n’étais pas important dans ma vie, j’ai maintenant changer mon fusil d’epaule et dirais aujourdhui a l’aube de mes 40ans que l’argent est une nécéssiter et que plus on en a – plus facile se fait tout le reste.

      Sans tomber dans l’adage qu’avoir plus d’Argent c’Est le bonheur, je dirais qu’Elle facilite grandeement la vie – car faut pas se mettre la tete dans le sable, mais tout se transige avec de l’argent. Le troc existe encore mais plus sous forme d’entraide physique ( demenagement etccc- et non des produits consommable).

      Une chose certaine que maintenant je me dit – c’Est qu’on devrais avoir des cours dès le secondaire et ce sur toutes les années scolaire qui suivent. sur comment fonctionne l’économie – le financement – les prêts – les differentes entreprise de financement et de recouvrement etcc. Car etant courtier, je vois a tous les jours des gens qui ne comprennne pas bien le fonctionnement et ceci a leur grand malheur.

    • Bonjour.
      Le sujet semble vaste mais je crois qu’on peut le résumer à une seule question : peut-on vivre sans argent? À partir de là, selon la personnalité de chaque individu, sa position sociale, sa situation financière, son héritage culturel et la société dans laquelle il évolue, on peut définir une infinité de rapports avec l’argent.
      On parlait récemment d’une psychothérapeute allemande d’environ 70 ans qui vivait de troc depuis plus de 15 ans. Le troc ne se fait pas seulement d’objets mais aussi de services. Elle a donc réussi à ne plus utiliser d’argent, donc à ne plus payer d’impôts mais surtout à ne plus participer au développement de la société de consommation.
      Ce qui m’intéresserait de découvrir par votre étude sur l’argent, Monsieur Lagacé, c’est de voir jusqu’où ce choix de vivre sans argent peut aller. Jusqu’où il serait possible d’aller pour qu’une quantité grandissante de personnes tourne résolument le dos à la société de consommation et que cela fonctionne. Il y a eu d’autres expériences du genre et notamment un marché qui fonctionne sur ce principe à New York ou du moins qui a choisi un mode personnel de troc régi sur une monnaie spéciale. Ce n’est pas de l’argent sur le principe même si cela peut y ressembler dans sa façon d’être utilisé.
      Bref, est-ce que parce que certaines personnes, voire certains groupes de personnes ont réussi à prouver qu’il est possible de vivre sans argent, qu’on peut en déduire un modèle pour une société entière, voire toute la planète?
      Je vous souhaite bien du plaisir sur ce sujet aussi passionnant.
      Cordialement,
      Laurent Garcias

    • Parlez-moi d’argent,

      Redites-moi des choses tendres …. la, la , la .

      Qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ? Je me pose une autre question : ne pas en avoir, ça fait le bonheur ?

      Est-ce possible de rencontrer , dans sa vie, des gens qui sont pleins et ” heureux ” à la fois ? Est-ce possible de croiser des gens qui en ont peu et qui sont ” heureux ” ?

      Question de perspective. Mais l’expression , prise au pied de la lettre, est de la foutaise judéo-chrétienne. Sois pauvre, le ciel va t’ouvrir grand les bras. La richesse est condamnable, comme corollaire. C’est blanc ou c’est noir.

      Le bonheur est d’abord et avant tout une question d’attitude face à la vie. Dans les meilleures comme dans les pires conditions de cette dernière. Si vous remarquez, les gens heureux sont des personnes généreuses, peu importe leur porte-feuilles. L’argent n’a rien à y voir. Elles ont le souci des autres et de les rendre heureux. Si la vie fait en sorte que l’argent ne manque pas, tant mieux. Dans notre monde matérialiste, ce n’est pas nécessairement un moins. On en connaît tous de ces hommes et femmes qui ne sont pas gâtés financièrement et qui trouvent le moyen de vous sourire malgré tout et de ne pas se plaindre de leur sort.

      Il y a aussi des individus fortunés capables d’autant. Se plaindre quand on a de l’argent , me direz-vous ? Que si ! N’en ont jamais assez. En perdent à la bourse, etc. Tout est dans l’attitude face aux événements et aux choses. La mort, la maladie, les deuils, l’argent y compris.

      Déifier l’argent, en faire un but ultime, la ” drive ” de sa vie, ça peut être plus perturbant qu’autre chose. Le paraître, l’EGO, bof, ça fait un temps. Empiler pour empiler relève plus d’une insécurité, d’une peur de manquer de quelque chose. C’est presque pathologique. Ça peut le devenir, à la limite. La relation à l’argent devient malsaine. D’où le non-bonheur qui y est associé.

      L’argent , c’est fait pour rouler. Il n’est pas en lui-même ” le mal ” . Il s’agit de savoir l’utiliser et d’accepter de vivre avec ce que l’on a. Il y a des pauvres qui sont capables de vivre sereinement avec le peu qu’ils ont, et des pleins aux as qui n’en ont jamais assez. Et dans les deux cas, le pire qui puisse leur arriver, aux deux, c’est de tomber dans le piège de l’ENVIE des autres autour. C’est là la parfaite pente vers l’insatisfaction perpétuelle, la perte de sérénité et du contrôle de sa vie.

      Bon , assez philosophé pour aujourd’hui. Tiens une petite pensée qui reflète pas mal ce que je pense sur le sujet :

      ” La richesse offre la possibilité de libérer son temps et son esprit de toute une série de problèmes matériels qui empoisonnent la vie de la plupart des gens ”
      Polemix

      Bonne journée.

    • Je vais certainement parlé à contre courant car à mon âge vénérable …. je suis pour la simplicité volontaire!
      J’ai élevé une famille sans piscine hors terre, mais les enfants avaient toutes les possibilités d’avoir des jeux intelligents, des livres, des équipements sportifs….comme cadeaux à Noël.
      Dans mon enfance, nous avions des jeux éducatifs, pas de gadgets!

      Aujourd’hui j’ai tout ce qu’il me faut d’autant plus que les appareils que vous achetez, on l’a vu à l’émission “La facture” je crois, ils sont fabriqués pour pas plus que 7 ans ensuite impossible de les faire réparer comme disait le réparateur. La compagnie a prévu le coup, vu le coût de la réparation les gens préfèrent acheter un autre appareil. C’est ainsi que va l’économie.

      Ma laveuse et sécheuse ont 35 ans, VRAI, et fonctionnent à merveille. Ma cuisinière de 20 ans me donne satisfaction. Mon auto date de 1996 et roule parfaitement bien à condition de faire l’entretien régulièrement.
      J’ai tout ce qu’il me faut sans envier ceux et celles qui achètent des appareils chromés qu’on doit nettoyer à chaque fois qu’un doigt sale se place sur la façade…
      J’ai ce qu’il me faut pour la technologie: ordinateur qui à l’âge vénérable de 5 ans ainsi qu’une imprimante de 7 ans et tout ça fonctionne!
      Pourquoi devrais-je écouter la publicité et courir acheter le dernier gadget?
      La lecture c’est important pour moi. Si je n’ai pas ce livre, je passe par la bibliothèque!

      J’ai une carte de débit seulement qui me permet de fonctionner à mon rythme et de savoir rapidement où j’en suis. Plus de carte de crédit. Je n’ai aucune dette, je paye rubis sur l’ongle mes dépenses régulières et je dors sur mes deux oreilles.

      Je n’ai pas de pensions exorbitantes parce que plus jeune, j’ai fait des “placements” en voyages de par le monde. Je ne regretterai jamais ces choix, ce sont des souvenirs magnifiques….

      En plus, croyez moi ou pas, j’ai des petits bonheurs à tous les jours à porter de mains!

    • L’argent n’achète pas tout mais ça “l’aide” beaucoup. C’est très agréable d’avoir de l’argent et d’en faire profiter les gens qu’on aime autour de nous. J’aime voyager dans des endroits de luxe, être bien traitée, bien soignée, dorlotée, en sécurité, c’est très agréable. Quand on est pauvre, on est maltraité, les gens sont bêtes, on se fait brasser, les gens manquent de respect, les gens abusent en général des moins nantis. Enfin, l’argent confère un certain pouvoir qui est très agréable.

    • Profitont de la vie avec les moyens que nous avons.

    • Très intéressant comme sujet. Si les gens au Québec pouvaient se rendre compte à quel point ils sont chanceux, l’argent ne serait pas une drogue et la seule chose qui préoccupe bon nombre d’entre nous. Moi et ma femme sommes dans la classe moyenne et avons décidé de donner entre 10 et 15% de nos revenus mensuels. Ca peut être donné à des oeuvres de charité locale, internationale ou simplement à une cousine mono parentale qui vit des difficultés financières.

      C’est là, un des secrets de notre richesse, le pouvoir de redonner aux autres.

      Alors un dossier sur la générosité des Québécois? Il me semble qu’on entend souvent que nous sommes généreux…je n’en suis pas convaincu. Il serait intéressant de savoir combien on donne? Localement, à l’international? Qui donne? Les riches? La classe moyenne? Plusieurs questions qui pourraient nous aider à cerner plusieurs problèmes de notre société…oui nous sommes grandement imposés…mais tout de même, NOUS SOMMES RICHES!!!!!!!!

    • Au Québec d’avoir de l’argent c’est toujours suspect. Savoir gérer son argent aussi est quelque chose qui manque au Québec. Les Québécois aiment étaler leur richesse, les monster houses, l’endettement à outrance comme chez les nouveaux riches. Il y a des gens qui sont jaloux quand tu t’habilles bien, que tu te paies du luxe mais peut-être est-ce une question de valeurs? Je n’ai pas de maison, je n’ai pas d’enfant, je n’ai pas de IPhone, je n’ai pas le câble etc mais j’aime ça sortir du Québec pour me faire traiter comme du monde. Parce qu’ici on se fait traiter comme de la marde par les syndiqués protégés dans les services publics et personne n’est responsable au Québec. De plus, les gens et la société québécoise investissent moins dans l’éducation et l’instruction et ça paraît dans les conversations même chez les riches.

    • Je crois qu’au Québec, notre rapport à l’argent est quelque peu ambigu. Selon moi, il reste des relents judéo-chrétien par rapport à l’argent. On nous enseignait que Dieu aimait les pauvres. On ne disait pas qu’il détestait les riches mais … Les boomers ont brisé le mur du son de l’argent. En quelques décennies, nous sommes passés d’une majorité de travailleurs d’usines sous-payés en une génération scolarisée et infiniment mieux payée. Avons-nous une meilleure vie que nos parents ? Matériellement sans aucun doute. Sommes-nous plus heureux ? Loin d’être certain. On aimerait avoir plus d’argent mais on soutient qu’il ne fait pas le bonheur. Des millionnaires se suicident et des pauvres aussi. On mélange valeurs humaines et valeurs monétaires. On peut se permettre d’être ambigu quand on mange trois fois par jour….

    • L’argent est une liberté emprisonnée par les limites de sa fonction. En d’autres termes, libre dans un espace limité; celui de la transaction, du moyen d’échange entre humains. L’argent est un prisme qui nous permet d’étendre notre pouvoir d’appropriation. Un pouvoir illusoire de propriété et d’appartenance sur la matière.

      Derrière l’argent, il y a un humain qui désire. Un humain qui croit. Un humain qui a une vision normative du monde. Un humain qui a des besoins et qui nécessite un médium pour échanger avec les autres. Malheureusement, l’argent installe une distance dans notre perception de la valeur des choses. C’est un médium virtuel dont la seule utilité réside dans le symbole qu’il incarne. Une valeur arbitrairement choisi par les humains qui la créer. Ainsi, elle nous conditionne par des signes abstraits qui nous sont imposés par la norme.

      L’argent est un pouvoir. Le pouvoir de “s’approprier” un droit, un objet, une idée, bref presque tout ce que l’humain désire, sauf bien sûr, ce qui est “réellement” important; l’épanouissent èa travers la pensée critique et la spiritualité. Élever la pensée. Aimer.

      L’argent est une communication. C’est un langage. C’est l’ADN de nos transaction symbolique. Derrière l’argent, il y a un humain qui s’exprime. Elle tente de fixer une valeur qui s’imposera comme la norme. L’argent hiérarchise.

      Elle tente de réguler ou de standardiser nos échanges. Et elle le fait en reflétant la manière dont nous vivons ensemble: irréfléchie, chaotique, imprévisible, belle et tragique.

      Gabam

    • Un ami à moi me répète toujours: L’important c’est pas d’en avoir beaucoup, c’est d’en avoir tout le temps.

    • @jglebel
      Le salaire moyen des québécois est de 42000$ par année. Pas 30 000$.

    • La relation que nous avons en tant que Québécois avec l’argent et surtout avec ceux qui en ont beaucoup.

    • Arrêtez de penser à votre retraite et vivez maintenant.

    • Vous savez que les billets de 100 $ illustrés dans l’image qui accompagne le billet ont été remplacés par un nouveau design ?

    • Henri-Paul Rousseau ( 40 MILLIARDS CALVINCE DU NORD ) ; Earl Jones ; Vincent Lacroix !
      J’ai des hauts le coeur juste avec ces trois noms là !

      Sans nommer les Guité , Lafleur et cie.

      Le bar bien garni d’un ti-maire cucu d’arrondissement de Montreal, Le maire Vaillancourt, celui de Terrebonne je crois que c’est Marcotte, etc, etc, etc…

      Je pense que j’ai assez parlé d’argent, m’en va prier avec le très saint-maire de Saguenay,
      qui ” emprunte ” à ses fidèles son droit d’ingérence !

      Six pied sur terre il y a trop de crétins,
      Bon Dieu promet moi que l’enfer existe !

      Emmanuel D.

    • Le pire c’est que pratiquement personne ne sait ce que c’est exactement l’argent. Certain pense qu’il y a de l’or au bout mais c’est faux. En fait l’argent est une dette. La dette du gouvernement fédérale envers la banque centrale, multiplié plusieurs fois par les banques qui pretent l’argent qu’ils n’ont pas. Tres bien expliqué dans le documentaire Zeitgeist: Addendum, disponible gratuitement sur internet. En sachant ca ca aide a prendre du recule.

    • J’aimerais bien lire un comparatif entre une famille des années 70 et une des années 2010.
      Par ex. les besoins essentielles, le prix des maisons, l’épicerie, les taxes, frais de scolarité, endettement, niveau de vie, placement pour retraite et les gains familiaux.

    • Cette nuit, j’ai rêvé que j’avais gagné 1 million $… mais l’excitation avait été telle que je m’étais remis à fumer après un arrêt de 25 ans. Enfin je me suis réveillé… sans million mais sans cigarette à la main. Je respire mieux ! ;)

    • Merci à celui qui a cité Voltaire… en anglais. J’en ai craché du thé vert sur mon clavier.

    • Pour moi le bonheur c’est dans les choses simples que je le trouve au quotidien: lire un roman policier (acheté en format de poche anglais parce que moins onéreux), prendre un latté et un scone dans un Café et lire les nouvelles et les commentaires sur les blogues ici sur mon iPad, marcher ou faire du vélo sur “mon Île”, regarder le fleuve, marcher à la montagne, explorer Montréal que j’adore.

      Le bonheur je le trouve aussi parfois dans des choses moins simples: marcher dans Paris ou dans San Francisco. J’ai déjà plus voyagé mais maintenant je me contenterais de ces 2 seules villes si j’avais besoin de fuir mon quotidien.

      Pour moi la véritable richesse ou le meilleur héritage qu’on reçoit de nos parents c’est la langue et plus tu en possèdes plus tu es riche. J’envie grandement les gens qui parlent plus que les 2 langues officielles, j’envie les gens qui parlent en plus la (ou les ) langue maternelle de leurs parents. Et, a contrario, je déplore que des parents ne se donnent parfois pas la peine d’enseigner leur langue maternelle à leurs enfants.
      À ce titre je crois qu’il faut aussi sauvegarder et défendre le français en Amérique c’est notre richesse à nous québécois. C’est notre différence dans une mer d’autres langues, c’est ma fierté, c’est ma richesse.

      Ce que j’ai vu de plus percutant sur l’argent c’est la magnifique série “Les naufragés des villes” à RDI. Cette série a indéniablement changé ma perception sur l’argent, les itinérants et les gens vivant du BS, cette série a changé ma perception mais aussi mon attitude face à eux. Je ne vis plus de la même façon mes rencontres avec les mendiants que je croise sur la rue. Parfois je donne, parfois non, mais immanquablement désormais je leur souris et leur dis bonjour ou bonne journée ou un petit mot gentil ou anodin sur la température…faudrait voir leur sourire!

      Ce que j’ai reçu de mes parents au sujet de l’argent c’est l’anxiété, l’insécurité mais étrangement je ne la vis pas au quotidien mais dans mes pensées pour le futur: âgé et autonome où vais-je me retrouver? au prix où sont rendues les résidences vais-je pouvoir me payer ça? Mais en même temps j’ai un plan B: comme je ne veux pas vivre hors de la dignité, je n’aimerais pas me faire “torcher”, laver par des inconnus ni même par ma famille et j’ai donc un fond pour un voyage en Suisse ou ailleurs où le suicide assisté existera avant que je ne devienne “incapable”.

      Couple sans enfant. Un est professionnel du droit et l’autre de la psychiatrie. Revenu familial de plus de 100 000$/année. Un est retraité depuis l’âge de 52 ans l’autre est toujours en poste. Un est économe, l’autre pas. Passion commune: suivre les grands chefs cuisiniers de l’heure. Les restos et les diverses améliorations de la maison constituent les principales dépenses du foyer.
      Mouton

    • J’ai oublié…concernant les itinérants, les mendiants sur la rue,maintenant toujours je les regarde dans les yeux (jamais je ne les fuis du regard) ne serait-ce que pour leur donner une existence (aussi difficile leur soit-elle) à leur propres yeux mais aussi pour leur donner une existence dans ma propre conscience…et ne plus jamais l’oublier!!!
      Mouton

    • Qui aurait dit il y a 50 ans qu’il valait mieux mettre son cash dans un matelas parce qu’il vaudrait plus cher aujourd’hui? J’ai plaçé de l’argent dans des REER, j’ai emprunté (j’pouvais rembourser sans problème). J’ai parlé de mes intentions au banquier et à un CA avant de le faire. Mon planificateur financier m’a dit que c’était une très bonne idée. J’ai perdu comme plusieurs. Les REER perdaient de la valeur et ça me coûtait les intérêts de l’emprunt. Pas grave, j’ai appris quelque chose. C’est la famille pis les amis qui comptent. Y a autre chose dans la vie que l’argent

    • J’aime l’argent.

      J’ai déjà beaucoup d’argent par rapport à la moyenne, surtout pour mon âge, mais j’aimerais en avoir plus, beaucoup plus.

      Je travail fort, mais j’aime mon emploi, je suis heureux dans ma vie et, en plus, j’ai de l’argent. C’est tellement mieux que de détester son emploi, être malheureux et être pauvre (pour l’avoir vécu)!

      Certains diront que la société est obsédé par l’argent. Qu’il n’a pas que l’argent dans la vie. Je leur réponderai d’arrêter de toujours considérer que l’argent doit se faire au détriment d’autre chose: on peut faire de l’argent ET avoir des amis, une bonne famille, des valeur étiques, donner aux organismes qui nous tient à coeur, etc. A vrai dire, on peut plus facilement changer les choses pour le mieux avec de l’argent.

      Cette connotation négative de l’argent, sans nuance, est un mythe de pauvre. On généralise sur des cas négatifs spécifiques.

      Certains moins nantis diront que l’argent n’a rien à voir avec le bonheur. Je leur réponderais deux choses:
      1. C’est peut etre vrai, mais que le manque d’argent cause le malheur…!
      2. Vous êtes comme les riches: des humains. Et vous aimez l’argent… vous en parlez tout le temps vous-ici!!! Seulement, au lieu d’assumer, vous mettez ça sur le dos de ‘la justicie sociale’, le ‘militantisme’, etc. Par exemple, les frais de scolarité, la répartition de la richesses, etc. etc. Toutes ces revendications de la classe moyenne et des moins nantis relève ultimement de l’argent. Alors arrêter donc votre hypocrisie, avouez que vous aimez l’argent autant que les riches et réaliser que l’uniqe différence entre un riche et un pauvre se limite au compte de banques! Les deux veulent de l’argent, mais un des deux à résssit dans cet objectif, l’autre non… Tout simplement.

    • je sais pas si c’est sage de partager mon truc ici, mais ca m’en prend pas beaucoup pour vivre correctement. en fait, je suis sur que je peux m’en tirer avec juste un pour cent de votre salaire.

      je suis même prêt à le collaborer à votre article: dites à vos lecteurs et collègues de tous m’envoyer seulement 1% de leur salaire annuel, et je vous raconterai comment j’arrive à survivre…

    • Si tout le monde vivait selon ses moyens et arrêtait d’envier ceux qui en on plus qu’eux, une partie du problème serait réglé dans le monde d’hyper consommation et d’endettement que l’on vit présentement.
      À commencer par tous les gouvernements qui vivent au dessus de leurs moyens en irresponsable, mais qui pensent juste à se faire réélire. Jusqu’au jour ou la balloune va leur péter dans la face, comme la Grèce, mais il sera trop tard, et tout le monde va chialé quand on va coupé ce qu’on avait pas les moyens de se payé.

    • bout 09,
      vos commentaires : brefs et sensés

      St-Thomas disait : ” il faut un minimum de confort pour pratiquer la vertu. ”
      Il y en a encore une maudite gang dans ce bas monde qui ne peuvent pas se permettre d’être vertueux….
      yg

    • M.Lagacé,
      Il serait contestable de parler d’argent si l’on exclut la dimension philosophique du rapport qu’ont les gens avec ladite argent…
      L’argent étant une forme d’«énergie» impersonnelle, le problème vient de la «relation» philosophique que les gens ont avec ladite «énergie»…
      La preuve de son impersonnalité, c’est que selon les endroits du globe, ladite ‘’argent’’ a pour nom eurodollars, dollars,roubles,pesos,yens etc.., ou même des coquillages dans des contrés très primitives…(sont-ils vraiment si ‘’primitifs’,… ?)
      Certaines personne ont tellement peur d’en manquer qu’ils sont prêts à tout faire , absolument tout faire de peur d’en manquer…
      Pour d’autres, souffrant d’une insécurité maladive, ils n’auront jamais assez d’argent pour satisfaire leur soif de pouvoir et de gloire….de là l’expression «combien est-ce assez ?» ou encore «combien de plus te faut-il ?»
      Cette catégorie est tellement imbue d’elle-même que, comme un enfant gâté, elle passe plus de temps à surveiller ce que le voisin a comme ‘’jouet’’, qu’elle en passe à se satisfaire des «jouets» qu’elle a déjà…
      Un sempiternel concours de «je pisse plus loin que toi»…
      T’as deux Rolls Royce ? Pouah, je suis bien plus brillant que toi, j’ai trois Bentley, une Ferrari et un Jet privé…
      D’autres, les plus nobles, ceux-là même qui marquent l’histoire, considèrent l’argent comme un moyen d’aider ses semblables…
      Et, la plupart du temps, ces philanthropes agissent anonymement , ce qui est d’autant plus honorable…
      Ayant assisté des centaines de personnes dans leurs derniers instants de vie, je puis vous affirmer que, pendant que leur proche est sur son lit de mort, l’«héritage» est la cause de plus ou moins 75% des chicanes de famille….
      Je vais m’arrêter ici, mais en conclusion, permettez-moi de «philosopher» jusqu’à la fin…
      la vie était là bien avant l’argent, et, ne serait-ce que pour cette raison, on devrait lui donner priorité, car on n’a jamais vu de coffre-fort suivre de corbillard !
      Bon succès avec votre projet…
      Cordialement,

    • @gabam 24 novembre 2011-14h37
      J’ai fort apprécié votre intervention et, en vous lisant, je pensais aux paroles désormais célèbres de Jonh Lenon : «You may think I’m a dreamer, but I’m not the only one….I hope someday you’ll join us and the world will be one…»
      Heureux de me joindre à vous..

    • - Ceux qui disent que l’argent n’est pas important, c’est parce qu’ils n’en ont pas.
      - La grande majorité des gens ne savent pas gérer l’argent. Ils ne savent même pas les trucs de base, comme l’impôt, les intérêts et le système bancaire.
      - Il est facile de bien s’en tirer si on connait tout ça.

      T Rightman

    • Vaut mieux être riche et en santé que pauvre et malade!

    • @gabam

      Copié et collé dans mon Evernote!

    • @dragon88 24 novembre 2011-12h55
      «…..je ne me suis jamais acheté de voiture flanc banc neuve»
      Soit vous vouliez dire «flambant neuve», soit vous êtes un poète qui s’ignore…merci, elle était bien bonne…
      Amicalement et sans offense…

    • L’argent échappe à toute critique.

      Au pauvre qui affirme que l’argent n’importe pas, on lui dira : tu dis ça parce que tu n’en as pas.
      Au riche qui affirme que l’argent n’importe pas, on lui dira : tu ne dirais pas ça si tu n’en avais pas.

    • L’argent version Star Wars : Le retour du Jeudi.

    • Une chose certaine, l’argent fait jaser ! Et chose tellement surprenante, il n’y a encore personne qui s’est fait envoyé ou en a envoyé un ch&*?.

      Lorsqu’on a quelques décennies derrière soi comme c’est mon cas, ce qui me frappe le plus sur le sujet *argent*, c’est le simple mot *CHOIX* et les liens qui s’établissent à l’argent en fonction de ces si nombreux choix. Exemple : Pour certains, payer 60$ pour le cable, c’est de l’escroquerie alors que d’aller au ciné et flamber le même montant en incluant l’entrée, le célèbre pop corn etc, ce n’est pas cher.

      Je me rappelle les *menus* familiaux de mon adolescence et je fais ouch quand je compare avec tout ce qui est possible de dépenser en *choix* différents à notre époque. On peut appliquer ce même raisonnement dans tout et bien sur, comme beaucoup de gens veulent tout, la facture va de soi !

      Comme il a été mentionné plus haut, oui plusieurs personnes ont vraiment des problèmes de connaissances et d’éducation en matière d’économie et de finance mais en même temps, il faut constater que ce sont également des milieux qui se sont surpassé au fil des années à devenir de plus en plus complexe et ambigus.

      Et bien sur, on assiste présentement à beaucoup de questionnement, d’amertume et de jalousie à cause de la situation désastreuse de l’économie planétaire mais il ne faut pas oublier qu’il y a 5 ans, personne ou si peu se questionnait sur ce thème. Tout le monde dépensait à plein, s’endettait, gaspillait mais pas grave, de l’argent, y’en aura toujours, même sous forme de dettes !

    • Il n’y a pas de mal a faire de l’argent. Il n’y a pas de mal à vouloir offrir à sa famille une qualité de vie supérieur. C’est très sain de faire de l’argent car c’est une preuve d’intelligence. Il y a encore trop de québécois qui pensent qu’ils sont nés pour un petit pain et la frustration des pauvres entretient cette culture de la haine envers ceux qui font de l’argent. Il y a une fierté à faire de l’argent et être un actif pour la société. Il y a une fierté de savoir que mon intelligence financière m’a permis d’avoir une qualité de vie que je mérite car je l’ai gagné avec mon travail ardu. Personne ne m’a donné ce que j’ai aujourd’hui. Je ne me verrais pas être un fardeau et constamment sucer les ressources de l’état avec un chèque qui m’arrive tout chaud par la poste. Malheureusement, la tendance est qu’il est plus facile pour les pauvres de se plaindre et travailler fort à venir chercher de l’argent dans mes poches que de travailler et avoir la fierté de la gagner sois même. Avec une nouvelle génération de jeunes qui pensent que la richesse viendra seul sans travailler pour la gagner et que l’argent va tomber du ciel à leurs pension, il est temps pour le gouvernement de donner des formations obligatoires sur comment créer sa richesse, subvenir à ses besoins, augmenter son intelligence financière et rechercher des opportunités d’investissements. Même si toutes ces informations sont disponibles sur Internet, il y en a encore qu’il faut prendre par la main comme des enfants et leurs montrer comment faire de l’argent. Montre au pêcheur à pêcher au lieu de lui donner le poisson. Et encore là, je n’ai plus assez de doigt pour compter les personnes à qui j’ai voulu montrer le chemin tout tracé d’avance de l’indépendance financière mais apparemment, c’est trop difficile, trop long et trop de travail. Ont veux pas être millionnaire dans 30 ans, ont veux l’être demain matin.

    • Mon commentaire n’es pas sérieux. Quand vous dite ” Baignez-vous dans l’argent ? ” ça m’a fait penser à ça.
      http://www.youtube.com/watch?v=vqzZa7tp8CA

    • Plus je vieillis et plus j’ai un rapport d’ambivalence avec l’argent – Un rapport Amour-Haine ! – Amour pour toute la “liberté” de choisir et Haine pour toute la “dépendance” qu’il suscite – Sans argent on est bloqué dans notre évolution et pis plein d’argent c’est la surconsommation extrême au risque d’y perdre son âme et notre belle planète bleue ! – Tout le système Capitalisme est basé consciemment et inconsciemment sur ces 2 pôles extremes qui nous font osciller entre la tête et le coeur accompagné de la Peur – C’est très dur sur les émotions tout ça…et sur le portefeuille – Des fois je me demande qu’est-ce qui arriverait si tout le système s’écroulait ? – Je crois qu’on serait ébranlé sur le coup mais ensuite, le Monde changerait – Peut-etre qu’on ferait du troc, ou qu’on passerait “au suivant”, la créativité serait bien présente on deviendrait alors des Humains vraiment libres !!

    • En tous cas, Louiscomtois (16h23), lui, il sait comment en faire! Elle est vraiment bonne. Je crois que moi aussi, je serais capable de vivre avec ce même 1%. Je consentirais même à payer un peu d’impôt là-dessus.

    • Intéressant (ou triste ?) de constater la «suffisance» de certains financièrement à l’aise qui écrivent sur ce blogue…
      Celui qui «maîtrise» l’argent est modeste…
      Celui qui est «sous la maîtrise»de l’argent a le don de faire ch**r les autres…
      J’en ai connu comme vous, les «péteux de brou» qui, une fois dans la dèche, ont compris ce que je veux dire !
      Bonne chance, vous allez en avoir besoin !
      Allez, pétez-vous les bretelles pendant que vous avez des culottes…

    • colonel reyel et Bob sinclair resument bien…

      http://www.youtube.com/watch?v=az1y88HsOGQ

      maudit argent!

    • @xenon,
      Puissiez-vous être riche et en santé longtemps: tant qu’il en sera ainsi, vous pourrez critiquer la «république socialiste» du Québec…
      @scotch,
      Égale à vous-même, vous avez toujours une haute opinion des québécois..
      P.S Qu’est-ce qui vous retient ???

    • parlez-moi d’argent ? Pat as-tu mon 20$ ?

    • Le système économique actuel est basé sur le crédit. Comment inciter la population à ne pas s’endetter ? Une crise économique… on baisse les taux d’intérêts pour que la population consomme plus.. Le système n’est pas viable à long terme!

    • Ce que qu’il y a plus important à savoir avec l’argent c’est la gestion. T’as beau avoir des millions si tu ne sait pas gérer ton argent t’es dans la marde.

      Sans augmenter mes revenus, juste en gérant mon argent, je suis devenu plus riche. La gestion de l’argent ce n’est ni à gauche ni à droite: La gestion c’est Caquiste!

    • Patrick Lagacé qui demande à ce qu’on lui parle d’argent (ou de fric comme on dit chez les économistes..) c’est comme Amir Khadir qui demanderait à ce qu’on lui parle des juifs.

      On sait comment ca va finir.

    • Pour faire de l’argent y faut fourrer son prochain ç plate mais ç comme ça!

    • Cash is king, l’important ce n’est pas combien tu fais, c’est combien il te reste! A tout ceux qui s’indigne de la richesse, sachez que sans elle tous vos services gratuits n’existerait pas. Les gens veulent tout gratuit mais ne comprennent pas que ca prend des impots pour payez tout ca ! Il n’y a aucun avantage au Québec à contribuer plus à la caisse commune. Si tu fais de l’argent tu dois surement fourrer le systeme.

    • Ma mère disais toujours, si ton frigidaire est plein tu es riche. Ça tombe bien, on vient de faire l’épicerie.

    • Plus de la moitié de mon revenu ne m’appartient pas : impôts, taxes, RRQ, SAAQ, etc.

      Mes trente années de travail serviront-elles à payer les trente années de retraite des baby-boomers qui, eux, durant les années 70-80-90 n’ont pas vu 50% de leur salaire être “retenus”.

      J’ai l’impression de payer une facture qui n’est pas la mienne.

    • Ce que fait l’argent : Elle incite certain individu d’origine sicilienne, canadienne, bref de toute nationalité à, produire et importé de la droque, qu’on revend sur la rue a du monde bien pauvre qui par la suite vol et tue pour continuer a voler et parfois tuer, le tout dans le but de consommer (ca ressemble a une roue de caroussel à ce stade-ci). ensuite une fois capturé ces voyous sont pris en charge par , la police, le système judiciaire, le système carcéral, le système psycho-social, le système de santé pour eventuellement se retrouver sur la rue, à la case de départ. autour d’eux ont retrouve d’autres victime collatérale et ainsi de suite. ceci n’est qu’une des nombreuse facette de l’argent.

    • Nous avons une vision tordue de la valeur. Entre vous et mi qu’est-ce qui causerait le plus de dommage socialement ?

      1 an de grève des chirurgiens esthétiques

      ou

      1 an de grèves des vidangeurs

      Si les chirurgiens esthétiques faisaient la grève, il y aurait quelques riches frustrées attendant leurs nouvelles poitrines. Si les vidangeurs faisaient la grève, il y aurait des milliers de morts. Pourquoi alors les chirurgiens gagnent-ils 50 fois le salaire des vidangeurs si leur travail est moins nécessaire ou même utile ?

    • Argent=inégalités

      Par ailleurs, j’ai trouvé fort intéressant le débat sur l’abolition de l’argent papier à l’Après-midi porte conseil.
      À ce qu’il paraît, certains hauts dirigants veulent enlever l’argent papier pour que l’on puisse uniquement utiliser des cartes de crédit ou débits. Cela éliminerait les fraudeurs, le marché noir ect
      La France aurait déjà entamer les premiers pas.

      Hé bien, bientôt il faudra payer notre grand-maman nounou par carte débit ou par carte de crédit afin qu’elle ne puisse plus travailler au noir…

    • On enseigne toute sortes de choses a l’école, mais on enseigne pas les finances personelles. Je comprends pas! Meme le cours d’économie secondaire 5 (il existe encore?) enseigne a peine a faire un budget. Pourtant, ca serait tellement plus utile que la biologie our la FPS. Il devrait y avoir un cours de finances personnelles obligatoire chaque année de secondaire 1 a secondaire 5. En sortant du secondaire, tout le monde devrait:

      - Savoir faire son budget
      - Savoir faire ses impôts
      - Savoir comment ca marche un RÉER
      - Savoir comment marchent les différents types de crédit (pret perso, hypotheques, cartes de crédit, etc
      - Savoir investir soit-meme par un courtier a escompte
      - Savoir lire un relevé de paie
      - Et quoi d’autres!

      Je suis sur que la majorité des québécois ne sont pas compétents dans deux de tous les items que j’ai enuméré, et c’est terrible! L’argent, on y connait rien.

    • Faire de l’argent au Québec est suspect… On voit quelqu’un de riche, on se dit qu’il vole, triche, vend de la drogue ou autre. On ne peut pas faire d’argent au Québec et être fier. Il faut le cacher sinon la jalousie et l’envie atavique du québécois se réveille et là, attention!

    • A @omni-tag , ce qu’il y a l’autre coté du mur ???? c’est une ben laide guerre mondiale qui inclut le nucléaire malheureusement.

    • “L’argent ne fait pas le bonheur” – et c’est pour cela qu’un millionnaire a préféré s’en départir !
      http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/23/01003-20111123ARTFIG00597-l-ex-millionnaire-est-un-smicard-heureux.php

    • @alien1

      Vous dites: Il n’y a pas de mal a faire de l’argent. Il n’y a pas de mal à vouloir offrir à sa famille une qualité de vie supérieur. C’est très sain de faire de l’argent car c’est une preuve d’intelligence.

      En effet, il n’y a pas de mal à faire de l’argent et à vouloir offrir à sa famille une qualité de vie supérieure. Mais que faire de l’argent est une preuve d’intelligence??? Ouch, votre commentaire fait mal! Est-ce à dire que ceux qui ont de la difficulté à réussir dans la vie ou ne font pas beaucoup d’argent sont systématiquement des imbéciles?

      J’ai bien peur que vous et moi n’ayons pas la même définition du mot “intelligence”…

    • wikipedia : L’origine du mot viendrait d’un étymon indo-européen *arg- signifiant « brillant » et serait l’équivalent en sanskrit de ar-jun signifiant « brillant ».

      “L’argent est extrêmement toxique pour les larves de mollusques ” Ce n’est pas trop bon pour nos ados donc !! ;-)

      “L’argent a une bonne résistance à la fatigue,” http://fr.wikipedia.org/wiki/Argent#M.C3.A9canique

      Le parole est d’argent et le silence m’endort. -moi

      “Il faut prendre l’argent là où il se trouve: chez les pauvres. D’accord, ils n’en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux!” -Alphonse Allais

      “L’argent est préférable à la pauvreté, ne serait-ce que pour des raisons financières.” -Woody Allen

      “Quand on a de l’argent, on brille. Quand on n’en a pas, on braille.” -anonyme

      Et une citation québécoise :

      “Ca se rattrape, du temps. L’argent, c’est un raccourci.” Yves Beauchemin

    • Retour à l’essentiel.

      Qu’est-ce qu’on dit de l’argent? 1) Le temps c’est de l’argent 2)L’argent n’a pas d’odeur.

      1) Préférez-vous gagner 1 million ou 10 ans?

      2) Y-a-t-il quelque chose de plus sale que l’argent (au sens propre)? On veut nous faire sentir quelque chose en la mettant en avant plan dans notre ère? C’est peut-être le temps de prendre du recul, et de respirer par le nez, en oubliant ça!

      De toute façon l’odeur – comme les ordures – elle est pour les pauvres.

    • Si c’est pour parler de la classe moyenne et bien elle n’a pas d’argent que des dettes mais c’est eux qui consomme des iphone des TV etc…le problème est que les salaires baissent et là rentre les requins de l’argent ,les banques et toute la finance au complet on vous siphonne comme des sangsues et on ne dit rien on travaille juste un peu plus et fuck les enfants on les élèvera lorsqu’ils auront 18 ans

    • scotch

      24 novembre 2011
      11h50

      americanophile

      24 novembre 2011
      10h5

      LOL ! Nos deux “trols” de service. Ya un lien pour les commentaires, savez-lire ?

    • krash

      24 novembre 2011
      16h17

      Oups ! J’en avais oublié un !

    • Salutations Patrick,

      Tout un sujet que celui de l’argent cher ami. En ce qui me concerne, je suis un travailleur du réseau de la santé depuis 28 ans. Je suis donc membre de la classe moyenne. ùvous savez cette catégorie de personnes qui via les impôts et taxes de toutes sortes finance les lubies des gouvernements municipal, provincial et fédéral. Oui grace à des millions de personnes comme moi les banques, les pétrolières et les multinationales s’enrichissent pendant que je m’appauvrit. Je suis aussi parmi ceux qui aident financierement certains entrepreneurs en construction qui gonflent artificiellement le prix des contrats avec le gouvernement et se concertent pour fixer les prix. Je aussi membre de cette société qui chiale dans ma cuisine et dans les blogues mais qui ne descend pas dans la rue avec des dizaines de milliers d’autres chialeux afin de dénoncer la corruption et le vol de mon impot. J’ai presque honte de dire que je suis d’origine italienne. Oui car les italiens savent comment manifester. Mais aussi parce que la plupart des magouilleurs au québec sont des italiens. Donc, l’argent est nécéssaire à notre survit. Pas d’argent-pas de bouffe. Pas d’argent-pas d’auto, de divertissement, de loisirs et à la limite personne avec qui partager sa vie. L’argent est à la base même de notre belle(!?) société. L’argent que le gouvernement peine à investir pour le bein-être de nos ”vieux” et qui pousse comme par magie pour le Plan Nord afin d’embéllir l’image d’un premier ministre usé par le temps. Fianlement c’est un rapport amour-haine que j’entretiens avec l’argent. Comme disent les anglais: You can’t live with it but you c’ant live without it.” En passant je me demande bien si nos élus pourraient vivre avec le salaire minimum. ou encore combien d’entre eux accepteraient, par souci d’économie, de vivre en CHSLD et d’etre lavés un seule fois par semaine? C’est tout cela l’argent et encore plus.

      Jean Bottari

      Montréal

    • l endettement des uns crée l emploi des autres

    • Monsieur Lagacé, si vous voulez parler d’argent puis-je vous suggérer, ainsi qu’à vos lecteurs, de visionner le vidéo (sous titrés en français) du discours de Bernie Sanders, sénateur du Vermont devant le sénat américain le 6 dec 2010 mais combien encore d’actualité et qui sans aucun doute le demeurera encore pour des siècles à moins d’un revirement majeur. À mon avis il y dénonce la triste réalité des inégalités de partage des richesses imposé par des régimes capitalistes ou autre.

      Pour ouvrir ce vidéo tapez;
      Dailymotion-Senat US-un homme a parlé (Bernie Sanders 6 dec 2010)

      ”Au plus fort la poche” Oui l’argent méne le monde et malheureusement elle est détenue par un infime pourcentage qui est devenu et deviendra encore plus invincible à moins qu’un rebalancement survienne mais dans combien de temps?

    • Bonsoir monsieur Lagacé,

      Vous avez dit : ”Appel à tous : je prépare une série sur l’argent pour La Presse. Je pose donc, ce faisant, un robinet sur le génie collectif. ”

      C’est bien beau le génie, mais faut y consacrer un peu de temps, sortir quelques données, réffléchir un peu et ça demande du temps tout ça.

      Puisque le temps c’est de l’argent, combien ça paye notre temps et notre génie ???

      On aimerait bien répondre à n’importe quel question, sur n’importe quel sujet, économiquement parlant sauf que notre proprio c’est de l’argent qu’il veut, lui…

      Disons qu’on vous donne une bonne idée et que vous faites des millions, d’ici une semaine ou deux, exemple, on n’a eu une p’tite comission ???

      Sylvie R. tremblay

    • J’ai acheté de l’or avec une partie de mes économies, une terre en campagne avec un petit champ pour faire pousser des légumes , je me prépare au pire pour une crise économique mondial.Cette fois si cela risque d’être pire qu’en 1929.Les semances biologiques vaudront plus chère que des billets, pas besoin de mosanto à chaque printemps.L’argent perdra tout sa valeur brutalement.Rappelez vous de cela.

    • Comme j’ai entendu dernierement …

      … l’argent ne fait pas le bonheur, mais c’est bien plus comfortable de pleurer dans une BM que sur un velo …

      Pour ma part, c’est le “desir” qui fait qu’on a besoin de plus d’argent. Desir d’une plus grosse maison, d’une plus grosse voiture, des derniers gadgets inutiles. Plein de chose que je voulais quand je n’avais pas d’argent, et pourtant, un tournant dans ma vie, un coup de pouce a fait qu’un jour j’ai paye mes dettes d’une traite. Pas de dette et un bon emploi, je me suis senti libre comme jamais, une “richesse” incroyable.

      Quand on a des dettes, on apprend a vivre avec et on utilise le credit comme un revenu pour s’offrir des choses souvent sans interet (les interets on les payent par contre !). Quand on epargne, on realise la liberte d’avoir une certaine marge de manoeuvre, et combien epargner devient facile quand on fait des interets au lieu d’en payer a qqu’un.

      Ce qu’il faut s’offrir, c’est un equilibre. Une qualite de vie, un travail qu’on aime (si possible), un horaire et un cercle d’amis qui nous rend heureux. Mais si on a l’argent en plus, ben c’est encore plus agreable de profiter de cet equilibre sans se casser la tete a faire de budget …

      Dommage que tant de gens se servent des biens (voitures, maison, bijoux) pour “montrer” qu’ils ont du succes … on devient prisonnier des biens materiels quand on ne se fait pas confiance et qu’on tombe dans le superficiel. Je ne veux pas dire de ne pas faire ou avoir de l’argent, au contraire. Mais mieux vaut trouver son equilibre, avec, sans, ou avant d’en avoir. Pour ma part, la Porsche que je revais quand j’etais un etudiant casse ne m’attire meme plus … la Bugatti non plus !

    • L’argent? Tout le monde en veut et personne ne sait quoi faire avec.

      L’erreur est de faire de l’argent un objectif… plutôt qu’un outil.

    • Je conseille à tous les jeunes adultes de lire le livre de David Chilton “Le Barbier Riche”, très simple qui discute de l’épargne, l’intérêt composé, les investissements, l’impôt, la retraite, l’accès à la propriété, l’assurance-vie, etc…

      J’ai étudié (et enseigné) la Finance à l’Université et même si j’ai lu le livre de Chilton il y a plus de 20 ans, je trouve encore qu’il est une des meilleures références pour Monsieur Tout-le-monde. En suivant les conseils de se livre (qui, contrairement à d’autres, ne vous promet pas que vous allez devenir mulit-millionaire) mais vous donne les principles de base pour assurer la sécurité financière de vous et vos proches.

    • Lorsque l’argent devient un but en soit (en gagner toujours plus), cela devient problématique.
      Lorsque l’argent devient le moyen de dépenser encore et encore cela devient problématique (valeur de soi par sa capacité à dépenser).
      Lorsque l’argent devient l’étalon mesure de ses accomplissements au travail cela devient problématique.

      Lorsque l’argent est vue comme son premier rôle (un intermédiaire au même titre que le troc) entre celui qui donne un service ou un bien et celui qui en reçoit un cela remet en perspective le rôle de l’argent et la valeur qu’on lui accorde.

      Simplement à lire les commentaires de certains qui donnent à l’argent une valeur et un rôle plus grand que nature et vous décèlerez dans leurs commentaires bien des frustrations.

      Bref, pour moi et ma conjointe, la mesure de notre bonheur et de nos accomplissements par l’argent n’est pas une priorité. Un petit exemple de cela, cet automne, le jardin ayant produit plus que ce que nous pouvons consommer (ex. de ces surplus 125 pommes de laitues, 25 lbs de fèves, 100 lbs de patates, etc.) nous avons entrepris de donner nos surplus à une cuisine collective, nos voisins, et certains collègues de bureaux.
      Croyez-vous sincèrement que si nos valeurs premières étaient notre enrichissement que tout ce que m’apporte le jardinage (autosuffisance, légumes et petits fruits frais, épanouissement, relaxation, plaisir de voir croitre ces plantes, etc.,) auraient été le même. La réponse est non car dès ce moment, le jardinage aurait dévié de ses buts premiers vers la recherche de gains monétaires et le plaisir de jardiner aurait été remplacé par une tâche avec une cible (rentabiliser au maximum le jardin) et un stress lié à la maximisation de la rentabilité.

      Pour conclure, l’argent n’a jamais été un but en soit pour moi et ma conjointe et cela nous apporte une liberté que peu de gens (surtout ceux pour qui l’argent est un but en soit) ont.

      Gilbert Duquette
      Témiscouata-sur-le-Lac

    • Pôvre Scotch! Si c’est là votre principal problème avec l’argent, j’ai une solution pour vous: arrêtez de fréquenter Cyberpresse! Ça vous rendra définitivement plus heureux! C’est pas formidable ça?
      Pour revenir au sujet, je gagne ma vie durement, mais étant de la classe moyenne, j’en donne 45% à l’impôt. Je travaille jusqu’en octobre juste pour ça! Je rage de voir le gaspillage que fait les différents paliers du gouvernement. Ce n’est pas leur argent, alors au Diable la dépense!
      Je rage de voir la tonne d’abris fiscaux dont jouissent les riches.
      Je rage que les Assistés sociaux à vie (je ne parle que de ceux qui pourraient travailler) ne payent rien pour certains services, comme l’Aide juridique, les lunettes, le dentiste… Si je calcule toutes ces dépenses, il est évident qu’il n’est pas payant au Qc de travailler au salaire minimum (sauf pour la fierté). Vaut mieux être sur le B.S.

    • Demain matin si tout le monde baisse leur consommation de 50 % et que nous ne donnons pu de cadeau a noel combien de gens perdre leur travail. Regardez votre travail et demandez vous si demain matin votre job va encore exister avec moins de consommation de tout les produits. Pu de pub pu de journal pu de gros salaire pour les journalistes.

    • ‘’Chez-nous on n’avait pas d’argent, on n’avait pas les moyens d’en avoir’’ Plus ou moins Yvon Deschamps
      Si nous aurions de l’argent qu’en ferions nous tu ? Plus ou moins Yvon Deschamps
      La parole est d’argent, surtout dans le mensonge. Gaucho Marx
      J’ai pas d’oseille, pas de blé, pas de foin, je suis sur la paille. Et dire que Séraphin cachait son or dans l’avoine. Gaucho Marx
      J’ai jamais eu de fricassée. Gaucho Marx

    • J’ai souvent vu des pauvres jaloux des riches, mais jamais desriches jaloux des pauvres.

    • Je pense que vous n’arriverez pas à pondre un article à votre goût sans l’apport de l’inénarrable Ysengrimus. D’ailleurs, je m’inquiète qu’il ne vous ait pas encore envoyé un de ses liens désopilants et d’autopromo. Vraiment, il se néglige et ça me fait beaucoup de peine. ;-)

    • @solution

      Ah misère, ça vous arrive de réfléchir avant de répéter des clichés? Une piste pour vous y aider: on n’a jamais créé autant de richesse, et tout le monde est endetté. Les ménages de la classe moyenne, les États, tout le monde est dans le rouge, y compris les États gouvernés par des gens qui tiennent votre genre de discours… Ça ne vous fait pas tiquer?

      Je vais vous donner d’autres pistes: paradis fiscaux, évasion fiscale, baisses constantes des impôts des entreprises – ils ont baissé de moitié au Canada seulement durant les dix dernières années ! – exemptions fiscales qui profitent aux gros détenteurs de capitaux. Lisez les deux livres de Brigitte Alepin, une fiscaliste, sur ces riches qui ne paient pas d’impôts au Québec – on ne parlera pas ce qui se passe ailleurs, et qui est souvent pire. Pis si ça ne vous fait pas encore réfléchir, je vous conseille le dernier rapport de l’OCDE sur la croissance des inégalités :

      http://www.oecd.org/document/9/0,3746,fr_2649_201185_41530761_1_1_1_1,00.html

      Parce que, voyez-vous, ce que vous présentez comme des dépenses, ce sont en fait des investissements essentiels qui permettent à une société de se développer. L’éducation, la santé, les infrastructures, les mesures d’assistance aux personnes sans travail et aux familles, ce sont des mesures essentielles, pas des dépenses frivoles cibole.

      On est en train de convaincre des gens comme vous que c’est le cas, tout ça pour quoi? Pour que certains continuent d’engraisser pendant qu’on nous dit de nous serrer la ceinture, alors que nous n’avons jamais été aussi riches. C’est peut-être que la richesse est mal redistribuée, vous ne pensez pas?

      C’est ça le problème sans doute: vous ne pensez pas, comme trop de gens, et vous ne voyez pas plus loin que le fond de votre poche.

    • Je cours apres l’argent depuis 5 ans. Je me suis partie depuis ce temps toute sorte de buiseness, vente, immobilier, entreprise de service etc… Mon seul et unique but est de faire plus d’argent tout en ayant du fun. Est-ce que je suis superficiel? Non. Je me paye un salaire tres moyen (42000$) et je vis tres bien avec ca. Mon but ultime est l’autonomie financiere. Je crois pouvoir l’atteindre dans 2-3 ans. Apres, je pourrai faire ce que je veux. Je suis maintenant incapable d’imaginer ma vie de 8 à 5 avec des boss autour de moi et des gens qui me disent quoi faire. Oui a l’argent, mais pas pour s’acheter une Mercedez ou une grosse cabane. Oui a l’argent pour la liberté qu’elle procure. Il ne faut pas en devenir esclave mais plutôt utiliser cette opportunité pour pouvoir prendre le temps de vivre. La plupart des gens vive selon leur moyen (ou au dessus) même s’il font de gros salaire. Comment peut-on dépenser un salaire combiné de 200 000$ sans acheter du superflus? Moi je vis en dessous de mes moyen et je me crée des entreprises qui vont me générer des revenus garantie (ou presque) sans trop d’effort. Par contre , difficile de résister a la tenation de tout ce que le marché nous offre. J’ai salivé une couple de fois devant un blackberry ou un Iphone mais j’ai toujours mon ti-téléphone cellulaire de bouette qui fais juste téléphoner… Je dois être le seul de la chambre de commerce a avoir ca…

    • Saviez-vous que le coût minimum du panier à provisions nutritif est estimé à 7,42$? par personne par jour? Je vous recommande de consulter cet outil élaboré (et mis à jour) par le Dispensaire diététique de Montréal: http://www.ddm-mdd.org/publications. Je vous propose également le défi d’y adhérer un mois car il faut tout cuisiner! Très inspirant pour militer en faveur de mesures ou politiques d’amélioration du revenu (création d’emploi, salaires décents, prestations adaptées, fiscalité équitable, logement abordable, etc.).

    • J’ai beau retourner dans tous les sens mes réflexions sur l’argent, les tempérer, en douter, me faire la morale, me la défaire, il me revient sans cesse ce constat qui me décoiffe : je vois souvent des pauvres qui veulent devenir riches (du reste. ils achètent des billets de loterie), mais je ne vois pas souvent des riches qui veulent devenir pauvres. Implacable !

    • Parlez-moi d’argent! J’ai publié 2 livres sur le sujet “L’autruche céleste” et “l’autruche céleste 5 ans plus tard”: la vie de pigiste maman solo (chômage entre 2 contrats, toit qui coule, études à payer, pas d’assurances, alouette!), 2 kids à élever seule, 2 chiens toujours là pour nous rappeler que même si c’est difficile, ils sont là pour nous consoler, l’auberge espagnole en permanence pleine d’ados (plus ou moins connus) de passage qui pètent des plombs et des boutons… Bref, la vraie vie où y’a bien des matins on trouve que c’est pas juste, réalisant qu’à 65 ans on aura pas de fonds de pension ni même 1000$ de REER en banque… Et puis l’humour, le regard tendre d’un chien et un gros câlin font en sorte qu’on oublie pas que notre mantra salvateur c’est “sweet fuck all !”.

      http://pages.videotron.com/ile/index.html

      xxMémé

    • L’argent fait le bonheur dans la mesure où on en a suffisament pour ne pas avoir de tracas quand l’auto brise, pour tinquer le char et aller voir la famille, quand quelqu’un nous invite au resto, etc. Je vis dans un milieu pauvre. La cause principale de tensions et de disputes dans les couples est l’argent. Malheureusement, pour ne pas faire de budget sans être extravagent il faut faire un salaire familial assez élevé, qui n’est pas accessible à tout le monde. On ne veut pas la maison à 500 000 et la jeep de l’année, on veut se sentir libre, ne pas être coincé, avoir de l’argent de lousse en cas de pépins.

    • Après 32 ans de carrière à travailler dans le secteur paramédical privé, j’en suis venu à quelques observations philosophiques sur l’argent. Bien humblement, et sachant fort bien que tout est relatif, en voici quelques’unes:

      -Les émotifs économisent moins que les pragmatiques, ce qui les rend plus cassés et amers face à ceux qui possèdent …ce qu’eux aimeraient don! posséder.

      -Celui qui sait compter et prévoir peut parfois devenir plus riche. L’autre qui ne sait pas, restera toujours plus pauvre.

      -Certains employés travaillent pour le plaisir de dépenser l’argent que ça leur procure (et ils se trouveront toujours sous-payés…)
      D’autres travaillent pour le plaisir de participer à un projet quelconque ( et ne sauront jamais vous dire exactement combien ils gagnent….)

      -En vacances, et à même revenus, certains se comportent avec leur argent comme s’ils étaient devenus millionnaires pour 2 semaines ( hôtels 5 étoiles, restos de luxe…) et se trouvent don! pauvres le reste de l’année…
      D’autres, passent leurs vacances comme s’ils étaient pauvres pour 2 semaines ( camping, randonnée pédestre, vélo…) et se trouvent don! riches pour le reste de l’année…

      -Ceux qui chiâlent que le gouvernement leur charge bien trop d’impôt et de taxes …n’ont jamais visité un pays où il n’y a …ni impôt ni taxes.

      Je rentre du Bhoutan, ce pays du Bonheur National Brut himalayen où le salaire moyen est de 2000$/an. L’école n’est pas obligatoire car l’instruction ne rendrait pas plus heureux. Plusieurs arrêtent lorsqu’ils savent lire, écrire, compter et parler l’anglais, langue seconde. D’autres, se rendent aux niveaux universitaires. ( est-ce que je peux vous dire que le job de prof y est d’un bonheur total?…)
      Le tabac est interdit parce qu’il rend malade et esclave, et le cannabis pousse en ville et en campagne comme du mauvais herbe ( mais qui donc est assez fêlé pour fumer ce que même les vaches ne veulent pas manger, se disent-ils!…). Le sport national est comme ici, une guerre simulée entre villages, mais pas aussi violent que le hockey: le tir à l’arc! Et plutôt que de se bagarrer, on y rigole toujours entre participants!…
      La vitesse moyenne sur les routes est de 20 km/hre ( es-tu si pressé de mourir? :les routes à flanc de montagnes himalayennes sont trouées et sans garde-fous avec des précipices de milliers de mètres de profondeur…).
      et le rêve de mon guide de 32 ans, un jeune homme brillant et bien instruit ( il gagne déjà plus que le salaire moyen national) n’était pas d’avoir sa propre agence touristique pour faire plus d’argent mais de devenir…cultivateur. Parce que tu n’as pas beaucoup d’argent, (signe de surplus ou de débalancement de tes valeurs) et si tu travailles assez fort, tu es toujours en totale autonomie sur ta vie. Et tu deviens heureux…Le Bonheur n’est-il pas d’avoir juste assez d’un peu de tout?

    • L’argent est un serviteur et non un maître!

      Je travaille dans un magasin à grande surface et les journées d’achat impulsif se feront de plus en plus présentes jusqu’à la veille de Noël. Les gens utilisent deux, trois cartes de crédit pour payer des jouets, des objets qu’ils remettront en cadeaux et qu’ils paieront encore l’an prochain, en plus d’intérêts exagérés des compagnies de crédit, alors qu’ils reprendront le même scénario.

      Les parents partent en voyage sur la carte de crédit, visitent sur la carte de crédit, dépensent 3,000$, 4,000$ en une semaine, et paieront ce voyage jusqu’à l’an prochain alors qu’ils reprendront le même scénario.

      L’ado a son iPod, son téléphone cellulaire, son portable parce que tout le monde des ados les possède… même s’il pourrait s’en passer. Papa et maman leur ont offert.

      Les parents doivent enseigner à leur enfant comment utiliser l’argent, mais rares sont ceux qui savent s’administrer.

      Les syndics de faillite et les compagnies de finance n’ont pas finis de faire de l’argent, les parents préparent leurs petits à s’égorger par des achats inutiles et des dépenses au-dessus de leurs moyens…

      On parle de l’argent et de l’intérêt que nous lui portons. Il est tout à fait innocent, c’est l’être humain qui ne sait pas comment l’utiliser, car l’argent n’est qu’un serviteur et non pas un maître.

    • @maddog
      Pour une lipposuccion c’est l’usager qui paie donc c’est l’offre et la demande.

      1 an de grève des généralistes ou des chirurgiens cardiaques ce serait plus raisonnable comme exemple. Ton vidangeur il laisse son travail et le lendemain un autre le remplace. Ton chirurgien cardiaque il laisse son travail et ils se cassent la tête 1 an pour le remplacer.

      @alien1

      Y en a qui font de l’argent à cause de leur cerveau, mais il y en a ben plus qui en font à coup de débrouillardise, de volonté, à cause de leurs aptitude ou de leurs contacts.

    • J’ai vécu un peu partout sur cette planète .
      Je suis un Québécois pure laine .
      Le Québécois est un envieux et un jaloux des $$ comme aucune autre société que je connais.
      Il vomira sur celui qui semble en faire et en avoir mais fera n’importe pour montrer qu’il en a !
      Et nous avons tous entendu des centaines de fois dans notre vie :
      On sait ben lui , y a de l’argent !!!!!
      Il a fallu que je me retienne durant des années pour m’acheter la voiture Allemande dont tout le monde rêve pour ne pas créer de préjugés …je les ai eu tout de même , j’aurais dû me payer la traite avant .
      Aujourd’hui je me fou de qui et de quoi , je fais ce que je veux , je vais ou je veux et quand je veux et je laisse cette mauvaise énergie d’argent dans lequel j’ai été éduqué,ronger le Québécois pendant que je m’amuse .
      Si vous êtes un jeune Québécois et lisez ceci : Je vous suggère , sans le vénérer , mais au mois admettre et comprendre que l’argent est très très important et qu’il pourrait vous apporter une certaine liberté que vous n’aurai jamais autrement .
      Et si vous avex été comme moi il faudra un jour que vous admettiez que tout le monde aimerait en avoir et tous ceux qui en ont ne voudrais jamais la perdre …En quelque part çà doit être le fun d’en avoir un peu plus qu’un peu moins n’est-ce pas .

    • @ ignatius.j.reilly 24 novembre 2011 20h11

      “Mes trente années de travail serviront-elles à payer les trente années de retraite des baby-boomers qui, eux, durant les années 70-80-90 n’ont pas vu 50% de leur salaire être “retenus”.
      J’ai l’impression de payer une facture qui n’est pas la mienne.”

      Je paie le RRQ depuis ses débuts et je travaille encore et je la paye encore. Nous avons, de ma génération, établi les ministères de l’éducation et de la santé, la RAMQ, et j’en passe. Je n’ai pas eu d’enfant mais j’ai toujours été d’accord à ce que mes impôts servent à améliorer leur sort.

      Je paye la RRQ depuis quarante-trois ans, alors que vous prévoyez en payer durant trente ans, je vous trouve bien chanceux… mais je ne suis pas jalouse pour autant.

      Je vous suggère de visiter les sites qui vous instruiront sur le gouvernement de Jean Lesage, à compter des années 60 et vous verrez qu’avant nous il n’y avait aucune mesure sociale. Et tant qu’à faire voyez aussi ce que le PQ a fait pour améliorer la vie des gens.

      Vous avez certainement grandi avec la “cuillère dorée” la “gold spoon”. Vous vous attendez à tout avoir gratuit et ne voulez rien payer (les garderies, les congés parentaux, etc.).

    • Moi, je dis que…

      L’argent pousse dans les arbres, c’est juste que beaucoup de personnes ne savent pas comment le récolter.

    • Je suis ravie par votre initiative! En fait, vous voulez plutôt faire un reportage sur la monnaie, comme dans masse monétaire. Le terme argent, est un mot populaire qui date du temps ou les pièces était faites d’argent. La monnaies a une nature totalement différente de l’argent.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Masse_mon%C3%A9taire

      Votre reportage sera incomplet sans la lecture de l’excellent livre, The creature from jekyll island G. Edward Griffin. Un reportage complet sur la réserve fédéral et son fonctionnement.

      Pour ton reportage sur la monnaies, il est primordial de comprendre ses mécanismes de création/destruction, c-a-d, le cycle de la monnaies je vous recommande les vidéo suivants :

      The Money Masters
      I.O.U USA
      Money as debt I/II

      J’ai bien hâte de vous lire! Le système actuel a besoin d’être réformé. Le système de Fractional Reserve Banking donne beaucoup trop de levier au banque. Le système bancaire doit servir la société, pas le contraire comme actuellement.

    • Salut Patrick. En p[assant jaime bien ce que tu fais et ta franchise, je suis un fan, continu comme sa ;)

      Savais tu que dans notre systeme monetaire, lorsque l’ont emprunte de l’argent d;une institution financiere, en realite nous creont de l’argent literalement pour ce system. C’est nous qui , avec nos emprunt, credits etc creons largent car en realite, avant que lont emprunte, elle nexiste nulle part. Le principle est simple, les banque etc nous donnent de l’argent qui nexistais pas, le rajoute virtuellement dans notre compte (car la plupart de largent de nos jours n’est que virtuelle)… mais le plus aberrant cest quil faut la rembourser avec de l’interet cette foutu argent virtuelle. Donc nous rembourson largent que nous avons contribuer a creer pour les banques, avec de linteret, histoire de leur faire faire encore plus dargent sur notre dos… Tout ce system nest qu’un chateau de carte qui vca s’effondrer un jours, car il repose sur la dette des gens, mais ausi sur celle de nos gouvernement et institutions, ce qui est encore plus fou. Les banques et personne qui les control sont les vrai riches qui controles tout. Dans le passer certain ont essayer de changer tout cela et de redonner le control au gouvernement (au States) mais ils ont manquer leur shot comme ont dit et tout nappartuient quaux institutions financieres.

      Tu devrais faire des recherches sur cela sur le net, il y a de tres tres bon videos et site qui parle de tout ce system, cest tres interessant, mais aussi aberrant de voir comment notre system fonctionne en realite. Finalement, tout ce system est baser dans un seul but, garder largent des riches aux riches, et garder le petit peuple pauvres en bas de l’echelles.

      (desole pour le manque daccent je nen ai pas dou je t’ecris.)

    • Si Gomez fait 1.06 Millions de dollards par but en moyenne, moi avec seulement une passe, je prend ma retraite !

      Emmanuel D.

    • En passant.. pourquoi ce system semble compliquer, et jamais bien explique par le monde de la finance, he bien ces simples, ils ne veulent pas que nous comprenions comment cela se passe

    • L’obsession de l’argent ne vient pas nécessairement du désir de (sur)consommer, il peut venir aussi d’un sentiment d’insécurité financière chronique.

      Nous vivons dans une société extrêmement insécurisante au sujet de l’argent. Le coût de la vie et des services ne cesse d’augmenter, les études sont de plus en plus longues et coûteuses tout en menant à des emplois de plus en plus précaires et souvent en dehors du champ d’étude. L’accès à la propriété est devenu un luxe et le coût des loyer augmente année après année.

      Les plus jeunes se font dire qu’ils ne pourront pas prendre leur retraite au même âge que leurs aînés et qu’ils devront supporter le fardeau des départs à la retraite massifs, problème qu’on pouvait déjà anticiper dans les années 50 mais dont on a fait comme on venait juste d’en prendre conscience… Pas surprenant si faire le plus d’argent possible devient une obsession collective.

      Pour ce qui est de la question à savoir si l’argent fait le bonheur, je crois que c’est une préoccupation de personnes et de sociétés riches. Comme quelqu’un l’a écrit sur ce blogue, nous avons encore un fond judéo-chrétien qui influence notre perception de l’argent. Être riche et d’avoir du succès, c’est forcément “mal”, c’est forcément être un gros exploiteur qui est devenu riche au dépend des pauvres.

      Personnellement, j’aimerais mieux être malheureuse et riche que malheureuse et pauvre. Je ne vois aucun riche balancer sa fortune par les fenêtres pour être plus heureux! Je ne vois pas non plus le tiers de la population mondiale qui vit avec moins de 1$ par jour danser de bonheur et nous plaindre d’être si malheureux!

    • Oui, l’argent mène le monde pour son plus grand bien mais aussi, pour son grand malheur. L’argent est à l’origine de bien des crimes graves reliés à la cupidité sans nom.Ça prend de l’argent pour vivre mais il y a des gens qui vivent pour l’argent et qui finissent par mourir sans avoir vraiment profité de la vie. Et les héritiers qui se bidonnent…
      J.Luc Vachet

    • Avis à tous: argent est MASCULIN

    • Je fais de l’argent assez facilement. Faire de l’argent, c’est un Art. Je connais des gens qui en font, d’autres, on dirait que la pauvreté est accroché à leur cou.
      Qui font des manifestations contre la pauvreté (FRAPRU)??? rép: des gens qui ont de l’argent, comme moi.
      Les Québécois sont devenus dépendants de l’État et attendent leurs chèques de BS au lieu de s’instruire et de travailler.

    • «Aimez-vous l’argent ? Manquez-vous d’argent ? Baignez-vous dans l’argent ?» PL

      Je ne connais pas le prix d’une livre de beurre ni celui du lait. En d’autres mots, j’ai assez d’argent pour ne pas me soucier du prix des choses. J’ai aussi assez d’argent pour aider directement et avec régularité des proches (choisis) dans le besoin. Finalement, l’Unicef et Oxfam reçoivent ma contribution mensuelle depuis des années.

      Je ne pense peu à l’argent et je fuis les gens qui ne parlent que d’argent.

      .
      Miss Scarlett, à la banque, avec son revolver.
      (pour donner aux pauvres)

    • Corr: Je pense peu à l’argent

    • moi j’étais un simple travailleur dans un usine
      salaire modeste a la fin $ 18.00 h
      depuis 6 ans je suis a la retraitre ..liberté 50 ans
      je suis autodidacte
      impôt ,bourse ,reer,immobilier ect …
      je pourrais être conseiller financier
      je pense dans les écoles ils devraient avoir un cours sur l’économie et finances personnel,immobilier ect
      savoir géré son argent ….
      vous êtes maître de votre destin
      vive la retraitre

    • @ steadtler 24 novembre 2011 20h30

      Le cours d’économie du secondaire V n’existe plus malheureusement. Et à voir l’exemple que les parents donnent à leurs enfants aujourd’hui, ces malheureux risque fort de se mettre les pieds dans les plats dès qu’ils commenceront à gérer leur budget.

      Ayant conservé mes notes de cours d’économie secondaire V depuis 20 ans au fonds d’un placard, je me suis promis d’enseigner les rudiments des finances et de l’économie à mes enfants. Ce sera une clé de plus à leur trousseau d’outils pour la vie.

    • Changez argent pour Veau d’or. On ne peut avoir le goût de l’absolu et celui de l’argent. L’opposition entre le spirituel et le matériel.

    • L’argent est important pour ceux qui n’ont rien de mieux à faire.

    • @babe12 ”…depuis 6 ans je suis a la retraitre ” ”vive la retraitre”

      Et des cours pour bien écrire le français ???
      Bonne re traître !!!

    • Ma grand-mère disait : L’argent ne fait pas le bonheur, mais ça fait mauditement ben l’épicerie.

      En passant, t’aurais pas 500$ à me passer ??? faut que je paye ma maison…ahahah

    • L’argent est partout, même dans les partis politiques. Voilà un NPD qui arrive. Pas celui de Jack mais
      de Legault: le CAQ. Pour empêcher les p’tits comiques de faire des jeux de mots avec ce sigle, je sug-
      gère d’ajouter un A Pour Amène, attrayant, agréable etc. Ainsi, personne ne toucherait à ça. Ce serait
      CAQA pour de bon!

    • l’argent ne fais pas le bonheur alors dépensons celui qu’on a.

    • La richesse monétaire n’est qu’une mesure de confort et d’avoir.

      Les revenus ne sont qu’une mesure de la capacité à créer du confort et des avoirs.

      L’argent n’est qu’un étalon pour mesurer ça.

      C’est pas une mesure de bonheur.

      Le bonheur se mesure plutôt en terme de sentiment de sérénité, d’utilité.

      Et un n’empêche pas l’autre.

    • L’argent que je reçoit je le doit aux gens qui paient taxes et impôts,je suis à l’aide sociale restriction sévère à l’emploie 873.$+57.$par mois alors l’épargne même si je le voulais je ne peux pas,je l’écris avec un peu de gêne même si dans le passé j’ai travaillé et contribué.Je suis toujours effarée de voir toute l’incitation faite pour la consommation effrénée à la télévision même sur internet et je me demande comment les gens et les parents font pour arriver,juste l’épicerie pour une famille est chère,le lait,le pain,le beurre et tout les aliments de base sont hors de prix et pourtant il faut bien se nourrir,j’ai élevé mes enfant dans la simplicité forcée mais je crois que je n’ai pas de regrets,quelques fois la vie elle même se charge de nous ramener sur terre.
      Je souhaite à tout le monde d’avoir un salaire décent et une vie décente sans manquer de souffle et surtout d’avoir toujours la santé.
      A.Morin

    • Shhhhutttt!

      Je vous livre un secret qui ferait s’effondrer la société de consommation et tous ces emplois qui en dépendent : vivez juste en deçà de votre pouvoir d’achat. Résultante : pas de dettes, pas de stress et une qualité de vie très acceptable. Oubliez votre voisin, collègue de travail, votre frère ou sœur. Vous n’avez aucune idée ce que représente pour eux l’achat d’une résidence secondaire, d’un bateau, de voyages…

      Personnellement, en vivant à un seuil de dépenses bien au dessous de ce que ma famille pourrait se permettre, j’atteins le résultat suivant : la vie est un « club tout compris » où je n’ai pas de décisions financières à prendre. Ain’t that biutiful uncle Tom. Oui, j’ai des voisins ou amis qui projettent une image de réussite qui transcende la mienne. So what. Une image procure peut-être une satisfaction, mais elle est éphémère.

      Je ne changerai pas mon modèle pour tout l’or (à 1700$) du monde!

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Moi ce qui m’écoeure, ce sont les jobs, conseils, Ordes, etc. qui exigent des diplôme jusque pour le fun d’exiger des diplômes alors que dans une majorité de cas, ces diplôme ne sont en rien un gage de qualité, mais plutôt un pit à cash sans fin. J’ai un BAA, un mineur et une maîtrise, donc je ne me plaint pas parce que je suis moi-même “screené out” à cause de mon manque de diplôme. Je dis que de perdre en grande partie 3-4 années de sa vie et engloutir 15-20000$ pour des études juste pour un fichu papier, c’est con et c’est de plus en plus courant en Occident. Comme si le papier garantissait un niveau de qualité et que ça délestait l’employeur, l’ordre, etc. d’une responsabilité de gestion.

      Vous me suivez…

      La “business” du diplôme est vraiment en train de prendre des proportions épeurantes au Québec… je ne dis pas au monde de lâcher l’école en 2e secondaire, je dis qu’il importe de se questionner afin de déterminer si certaines fonctions et certains employeurs ne sont pas trop exigents sans raison envers la scolarité.

    • Plein de commentaires intéressants – vous avez beaucoup de matériel pour votre projet sur l’argent!

      Et et prime, vous en aurez amplement pour une série intitulée: “Les lieux communs québécois”!

    • @jeanretro,25 novembre 2011,17h55:«…..,je l’écris avec un peu de gêne même si dans le passé j’ai travaillé et contribué….»
      +++++++

      Petit message personnel qui vaut ce qu’il vaut mais je vous en fait part quand même: Ne soyez pas gênée.
      Moi, j’ai eu la chance, tout au long d’une carrière de presque 40 ans, de n’avoir été absent du travail que deux fois durant quelques semaines et comme j’avais accumulé mes congés de maladie sans jamais inventer des moyens de les prendre sans motif, j’ai été payé à plein salaire durant cette période.

      J’ai aussi été assez «chanceux» pour payer pas mal d’impôt contribuant ainsi aux services à la communauté et à moi-même. À ceux qui chialaient de trop payer, je disais toujours que l’on reconnaît une société civilisée à la manière dont elle traite ceux et celles de ses membres qui ont eu la malchance de naître handicapés, de le devenir en cours de route ou encore de perdre leur emploi et d’avoir besoin d’un peu de temps pour en trouver un autre.

      Vrai que maintenant, quand je regarde la corruption à grande échelle devenue endémique ainsi que les petits futés qui fraudent à plus petite échelle, je suis parfois d’assez mauvaise humeur mais cette mauvaise humeur n’ira jamais jusqu’à vouloir priver ceux qui sont vraiment mal pris de l’aide dont ils ont besoin.

      Bonne chance.

    • J’ai grandi dans une famille qui tournait autour de l’argent. Grand entrepreneur, mon grand-père a laissé la tête de l’entreprise à mon père, comptable de profession. Dans mon cercle familial, une personne sur deux est comptable ou travaille dans les finances. J’ai donc connu assez tôt la valeur de l’argent. Mais c’est très récemment, en début de vingtaine, que j’ai réellement compris leur perception de l’argent et de la reconnaissance qu’elle amène. Pour eux, rien ne prime plus que la richesse, toujours posséder plus, toujours dominer plus. Maintenant orpheline de père (l’argent n’aura put le sauver), je dois me battre (mollement vu mon manque d’intérêt pour l’argent) pour obtenir ce qui m’est dû et écrit noir sur blanc dans un testament. La peur que mon copain convoite l’argent, que je dépense tout ou simplement l’envie d’avoir plus d’argent ; autant de raisons qui pourraient motiver leurs gestes.
      Au final, ma seule déduction est que l’argent, on en veut mais au prix de quel sacrifice ? Personnellement, je ne quitterais pas mon conjoint, même pour la somme assez intéressante de l’héritage qui m’attendrait… Mais d’autre font bien pire pour de l’argent, malheureusement…
      L’argent est un vice créé par l’homme, pour l’homme.

    • J’espère, Mr Lagacé que vous allez faire un constat sur les MS (Money Suckers) de la société qui font en sorte que tout nous coûte plus cher et qui font tout pour ne pas augmenter nos salaires et abolir nos fonds de pension… bande de tr.. de c..

    • Je vous avais écrit un long commentaire, j’ai changé d’avis.

      J’ai travaillé dans l’argent toute ma vie. L’argent des autres. Ça ne nous rend pas riche pour autant, mais ça influence nos choix.

      Au Québec, on n’a pas de culture économique. On a évacué les cours d’économie du curriculum scolaire et c’est bien dommage.

      Si j’avais à écrire une série sur l’argent, j’irais voir un banquier, un comptable, un travailleur communautaire et un fiscaliste. Des gens de terrain, des gens qui me parlerait de leur expérience de travail, de ce qu’ils constatent tous les jours et des mythes que les gens entretiennent. Le rapport à l’argent n’est pas le même d’une culture à l’autre. Il serait intéressant de voir le point de vue des communautés. Juste à débattre des mythes financiers, juste à rétablir des faits, on pourrait en avoir pour plusieurs jours à bloguer.

      Au Québec, on n’a pas de culture économique ou si peu. De tradition judéo-chrétienne on méprise le fait d’avoir de l’argent. Nos parents ne nous en parlent pas, on ne nous éduque pas. Je fuis comme la peste les amis qui disent ne pas être matérialistes, ce sont les plus dépensiers, ils peuvent nous ruiner dans le temps de le dire. J’aime mieux les radins équilibrés, au moins ils sont francs et conscients.

    • @mozart999 Est ce que les revenus de ces gens leurs suffisent???
      Il y,a de cela 40 ans, beaucoup de familles avaient un seul pourvoyeur.. le père.. et vivaient correctement… est ce le cas aujourd’hui???

      Des questions … mais au fait.. pourquoi les riches se disent ils malheureux??? n’ont ils pas assez d’argent ou en ont ils trop???

      Quel sagesse dans ces phrases. Merci.

    • L’argent moé ? Boff, en autant que j’en ai assez pour me payer mes besoins de base, nourriture, logis,vetements…le reste m’importe peu. Je cherche pas a me faire aimer ou épater la galerie, alors la maison en banlieue, le gros char, les voyages, les fringues, très peu pour moi, y’est pas question que je me tape des 60 hres/semaine au travail pour impressioner les autres, pour dire :regardez-moi, j’ai réussit dans vie moi. M’intéresse pas.

      “Oh la la la vie en rose
      Le rose qu’on nous propose
      D’avoir les quantités d’choses
      Qui donnent envie d’autre chose
      Aïe, on nous fait croire
      Que le bonheur c’est d’avoir
      De l’avoir plein nos armoires
      Dérisions de nous dérisoires”

      Alain Souchon, Foule sentimentale

    • La hausse de l’immobilier au cours des dernières années a fait en sorte que gens ont eu une fausse sensation de richesse. Conséquences: le crédit à profusion, on emprunte sur la maison, grosse voiture et on consomme. Depuis plus de 10 ans, acheter une maison est comme miser au casino sans jamais perdre.

      Est-ce que les gens auront une surprise lorsque les taux d’intérêt grimperont ou lorsque le prix des maisons chutera de façon importante. On verra…

    • Citations.

      L’argent n’a pas d’odeur, mais à partir d’un million il commence à se faire sentir.

      Tristan Bernard
      ————————————————————————————————————-

      Sachez une chose : un banquier ne vous prête de l’argent que dans la mesure où vous n’en avez pas besoin. Si vous avez vraiment besoin d’argent, c’est que vous êtes dans une situation désespérée. Et si vous êtes dans une situation désespérée, vous n’intéressez pas un banquier.

      Paul-Loup Sulitzer
      ——————————————————————————————————–
      Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion.

      Voltaire
      ———————————————————————————————————
      Je ne regrette pas les grosses sommes que j’ai dilapidées. L’idée dêtre l’homme le plus riche du cimetière me répugne.

      Roman Polanski
      ———————————————————————————————————
      Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute.

      Michel Audiard, in Le Pacha, de G. Lautner
      ———————————————————————————————————
      Si pour gagner deux fois plus, il faut travailler deux fois plus, je ne vois pas où est le bénéfice.

      Raymond Castans
      ——————————————————————————————————
      Tout le monde apprécie d’avoir un peu d’argent, mais en avoir autant que moi, c’est un peu comme manger du pop-corn : ça cale, mais ca ne nourrit pas son homme.

      Ted Turner,
      après son don d’un milliard de dollars à l’ONU,
      Le Nouvel Économiste, 14 novembre 1997
      ——————————————————————————————————
      Si [...] l’argent ne faisait pas le bonheur, il y a longtemps que des malheureux l’auraient rendu.

      Marianne, 24 août 1998, p.57
      ——————————————————————————————————
      L’épargne, c’est comme une femme : pour la garder il faut s’en occuper, sinon elle part ailleurs faire le bonheur des autres.

      Jean Arvis,
      Président de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances, déc. 1997
      ——————————————————————————————————-

      Young people, nowadays, imagine that money is everything.
      [ Les jeunes, de nos jours, croient que l'argent est tout. ]

      Oscar Wilde, The Picture of Dorian Gray, 3
      —————————————————————————————————————

    • Dernièrement je cherchais des informations sur la crise financière en général. Je voulais comprendre pourquoi ce sujet est si présent depuis 2008 et pourquoi la crise semble permanente. J’ai trouvé ce vidéo qui parle du concept de l’argent-dette. http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news
      Rien de rassurant là-dedans!

    • Argent! Le curé de notre paroisse en parlait avec dédain. L’argent c’était la saleté, le dieu Moloch qui devait nous mener vers l’enfer. Pour être heureux, il fallait être pauvre. Cela ne l’empêchait pas de voyager une à deux fois par année en Europe ou en Israël, de boire du vin de qualité avec les bourgeois de la paroisse. Mais pour tous les autres, la plèbe, l’argent c’était le malheur. À une occasion, lors d’un cours de catéchèse, il prononça cette sentence : « N’allez pas à l’université puisque vous risquez de faire de l’argent et vous y perdrez votre foi. » Il avait raison, la foi se perdit!
      L’Argent c’était donc le péché d’avarice, tout comme les autres péchés capitaux : l’orgueil, l’envie, la colère, l’impureté (le sexe), la gourmandise, la paresse. L’argent, c’était la principale branche de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. De catholique, le Québec est devenu protestant du moins quant à sa relation avec l’argent.
      Et il fallait en plus y ajouter les vertus cardinales : la Chasteté, la Tempérance, la Prodigalité, la Charité, la Modestie, le Courage et l’Humilité.
      À présent, nous ressemblons à des veaux qui se propulsent têtes baissées hors de la grange le printemps venu.
      C’est noël, les bourgeois s’occupent des familles dans le besoin. De quoi ont-elles bien besoin à noël ?
      De Ipads, de Iphones, de TVs plasma, de TVs 3D, de cinémas maisons, de Hummers, de maisons à Westmount, un nouvel ordi, internet haute vitesse… Finalement, l’égalité pour tous!

    • Bonjour Pat,je travail dans le financement automobile,eh oui il n y a pas de sot metier ,ce qui me degoute au sujet de l argent c est l exploitation que les banques font dans la deuxieme chance au credit,les banques et les assureurs de vrai cross….,clients ont eu des problemes suite a une separation ,hypo en souffrance,carte de credit maxe,etudiant remplie de dette suite a des etudes etc,etc,..les assureurs vous chargent le double du prix parce que vous etes a risque,la banque vous charge 28% parce que vous etes a risque,c est vraiment exagere,dans le credit regulier je peux te confirme que beaucoup de gens sont surendette,c est vraiment un gros probleme que tu touche la,Alain Legault

    • Il n’y a rien de plus important que la FED qui dilue la valeur de la monnaie et le système bancaire corrompu qui sert à l’asservissement du public au profits des magnats de la finance.

      pour une vidéo ludique qui explore le sujet en détail:
      http://www.youtube.com/watch?v=KNtehb2zFHU&feature=share

      pour une version plus sérieuse couvrant les mêmes enjeux
      http://www.youtube.com/watch?v=OwUb1SbRfNo&feature=gv

    • “Est ce que les revenus de ces gens leurs suffisent???
      Il y,a de cela 40 ans, beaucoup de familles avaient un seul pourvoyeur.. le père.. et vivaient correctement… est ce le cas aujourd’hui???”
      Peut etre il n’avaient pas deux autos (chars) a la porte,puis la grosse TV en couleur,pis les videos,pis tout d’un coup qui ne mangeaient pas tous au Centre du Sport,en tous les cas je me souviens de ce temps-la pis nous n’etions pas riches.

    • Vous devriez aller lire cet article. Ça vous éclairerait certainement.

      Olivier Sarkozy, est un homme d’affaires franco-américain., demi-frère de Nicolas Sarkozy et est un dirigeant du groupe Carlyle » ainsi que Laurent Beaudoin (Bombardier) et Paul Desmarais (Power Corporation – Gesca) http://bit.ly/uMFoXm

    • <> un film Canadien sur l’argent et qui est tres interessant à voir absolument

      http://www.youtube.com/watch?v=-m6pGogjnwI

    • Un de mes bons amis, ancien collègue de travail, s’est vu du jour au lendemain devenir millionnaire. Coup du sort. Ça fait déjà un bail de ça, plus d’une vingtaine d’années. Lotto Super 7, de mémoire.

      Pour faire une histoire courte, l’homme qu’il était et qu’il est toujours aujourd’hui, n’a pas changé. Le fait de se taper une si grosse somme comme celle-là , sans avertissement, ça dérange passablement au tout début. On peut comprendre. Pas si simple de gérer le nouveau pactole, faire des placements, etc. Bon, enfin, période de turbulence bien compréhensible.

      Son plus grand ” malheur ” n’a pas été , le temps passant, de devenir si à l’aise financièrement mais bien de supporter le changement du regard des autres à son endroit. Famille, collègues de travail, amis. Sa femme a aussi vécu , dans son milieu de travail, la mesquinerie de certaines de ses consoeurs, à travers leurs commentaires désobligeants. Je ne vais pas vous raconter tout ce que j’ai entendu, ce serait trop long. Bref, en un mot , l’envie et l’étroitesse d’esprit au menu et dans toute leur splendeur. ” On sait ben toé…. ” Voyez le genre ? Et pire encore.

      On ne parle pas d’un truand, d’un escroc, d’un profiteur, là. À la potence, ceux-là, ça presse ! ( Ben oui, façon de parler ). On se comprend. Quand on a une chance de les pincer, allons-y fort. Qu’on les dénonce sur la place publique et qu’on les fasse payer pour les crimes qu’ils ont commis et bien souvent, ce qui me pompe joyeusement, pour les vies qu’ils ont brisées ( les Jones, Lacroix de ce monde ). Pas de pardon. Sans oublier les magouilleux du monde de la construction qui jette sur toute l’industrie une cape noire qui ne sied pas à l’ensemble de ces travailleurs qui, jour après jour, vont au boulot comme tout le monde pour gagner leur croute. Une majorité qui passe dans l’tordeur de l’opinion publique à cause d’une bande de crooks qui vont jusqu’à décider ” c’est qui qui a le privilège de travailler ” aujourd’hui.

      Donc qu’advient-il de mon vieux chum ? Eh bien , la vie continue. Matériellement, la vie est plus simple. Il peut se payer une auto à son goût, et il est loin d’être un ” gars de char “, loin de là. Mais il peut se le permettre, tant mieux pour lui, les paiements mensuels , pas un problème ! Il peut se permettre des abonnements à des terrains de golf plus huppés, il en a les moyens. Et puis ?

      Est-il plus heureux aujourd’hui ? Réponse : non. Moins heureux ? Non plus. Il avait déjà un tracé difficile depuis sa jeunesse, mais vraiment difficile ( famille ) ce qui m’a fait lui dire au moment où il m’a annoncé ce qui venait de lui arriver ( $$$ ) ” G…., tu mérites chacune des piastres de ton million après tout ce que tu as eu à supporter de la vie jusqu’à aujourd’hui , laisse-toi gâter ! ”

      Pourquoi j’apporte cet exemple-là ?

      Simplement pour nous faire réaliser qu’il est important de ne pas porter des jugements de valeur à tours de bras, sans nuance, à coups de clichés faciles . Encore faut-il faire la distinction entre vivre à l’aise et nager dans un océan d’abondance. Être moins nanti et vivre dans une pauvreté extrême. C’est un minimum avant de se camper dans des positions et des jugements plus ou moins sévères face à la question d’argent , sujet de ce blogue.

      Il est aussi méprisable de la part d’un ” possédant ” de varloper les pauvres en leur crachant à la face autant d’insanités qui les rabaissent au niveau des moins que rien , les traitant de paresseux et leur faisant sentir que tout ce qui leur arrive est entièrement de leur faute QUE de la part d’un moins nanti , de traîter de crosseurs , sans distinction, tous ceux qui ont les moyens pour mener une vie plus aisée que la leur. Trop facile. Étroitesse d’esprit et démagogie. Paquet de monde qui vit sur le BS . Y en a qui rêve de s’en sortir au plus sacrant, d’autres s’y vautrent allègrement. Des nantis généreux et d’autres pédants, arrivistes et chiants.

      Mais pas tous dans le même panier.

      Voilà.

      Mes excuses d’avoir été si long.

      Salut.

    • Peut-être qu’on pourrait essayer de répondre à la question: est-ce qu’on pourrait se passer de la monnaie comme il est affirmé dans le 3e volet du film zeitgeist?

      Comment percoit t’on les riches selon la culture, le pays? et les pauvres? Les riches c’est merveilleux, tout le monde devrait avoir la chance d’etre ultrariche (point de vue aux USA) ou bien les riches, c’est du monde qui pechent par avarice (ancien point de vue au Qc)

      Qu’elles sont les emplois liés à l’argent, les emplois du systeme financier? Comptable, assureur, courtier, fiscaliste, banquier, etc. Ca fait pas mal de monde qui travaillent à faire bouger l’argent.

      QU’est ce qu’on dépense? culture, histoire? Par exemple, je suis étonné a quel point mes cousins en haiti veulent un téléphone cellulaire et quand on leur en donne, je suis préoccupé par le fait que le temps d’appel a plus d’importance que la qualité de leur nourriture. Je serais pas étonné si le taux de pénétration pour les cells est plus important qu’au Canada!

    • L’argent est un puissant motivateur.

      Comment ferions-nous, sans moyen d’échange comme l’argent, pour faciliter nos échanges commerciaux, pour accumuler des surplus pour les mauvais jours et nos retraites.

      Le problème n’est pas l’argent mais le pouvoir qu’il procure pour contrôler des groupes de personnes.

      Imaginez le pouvoir d’une personne si elle avait la possibilité d’influencer le comportement économique de millions de personnes en même temps.

      Quelques personnes ont ce pouvoir. La banque du Canada en en une. Les gouvernements en font aussi partie.

      Le taux d’endettement au Canada dépasse maintenant les 150% du revenu disponible des ménages. De l’argent de plus en plus facile et pas cher depuis 2000 et à un niveau ridicule depuis 3 ans.

      En diminuant les taux d’intérêt au niveau actuel abyssal, la BdC a manufacturée la crise actuelle.

      Mais pourquoi avons-nous donné un tel pouvoir à nos gouvernements?

    • Je vais répondre à votre question sur où chercher un sujet intéressant à propos de l’argent. Vous pourriez contacter Pierre Côté qui a participé à l’émission ”Naufragé des villes” où cet homme financièrement à l’aise a vécu pendant 2 mois d’aide social.

      Des commentaires de personnes qui décide de vivre frugalement dans un monde d’abondance, comme les simplicitaires pourrait être intéressant aussi.

      Bref, bonne chance dans tes démarches pour trouver des sujets intéressants et ne pas te faire dire n’importe quoi (et à lire ce blogue, je me dit que ce ne sera pas facile).

    • Oh la, la, je tourne autour de ton blogue depuis 3 jours, je me parle, je réfléchis puis je pense surtout à l’argent qu’on a pas . L’argent que je n’ai pas pour aider ma copine qui travaille durement pour élever son fils, qui a peu de vacances et peu de moyens quand elle en a. Je vois le regard de son fils, dédaigneux, sur les petits miracles qu’elle accomplit pour le gâter. Je vois mon ex-belle-soeur, qui a travaillé dans la restauration pendant 30 ans. Elle a fait des économies à coup de 25 cent, durement gagné à transporter des plateaux de grosses bières à la brasserie d’un joueur de hockey multi millionaire. Elle s’est fait escroquer par Vincent Lacroix, tout y est passé!! Cinquante six ans, de retour au cabarets avec toujours plus d’alcool et de mépris des clients. Je pense à l’argent que je n’ai pas pour aider la famille d’un ami de mon fils, 2 enfants handicapés, mère en chaise roulante et lui, 16 ans, toujours prèt à faire une jobine pour améliorer le quotidien. J’en passe et des meilleures. Des fois j’ai honte quand je nous voit partir dans le sud pour 2 mois avec nos enfants. J’ai honte de ne pas devoir calculer à l’épicerie, honte de me faire plaisir, honte d’offrir à mes enfants plus que le nécessaire. J’ai assez de décence pour éviter les vêtements griffés, la voiture de luxe et autre poudre aux yeux. Pourtant, on n’a pas voler cette argent là, on a travaillé fort tous les deux. On est pas riche, loin de là, mais on n’a pas à se plaindre et notre retraite, ben, elle sera confortable. On travaille toujours, à notre compte maintenant et on en donne des tas à l’états en plus d’assurer un salaire plus que décent à trois employés. Alors explique moi Patrick dans ton reportage pourquoi j’ai cette gène d’en profiter au lieu de tout donner à ceux qui ont juste le minimum.

    • L’argent devrait être vituel. Il devrait obligatoirement transiter par un compte en banque. Puis, tous les paiements devraient être effectués par carte de débit ou de crédit comportant un frais minime plafonné par une loi. Ainsi, les banques ne se feraient plus voler, les gens non plus ( du moins cela serait plus compliqué ). La Banque du Canada ne serait plus obligée de payer une fortune pour imprimer des billets ou pour fondre des pièces. On nous dit que cela est impossible car les gens aiment bien payer leur petites factures avec du cash. Foutaise de banquiers, de magouilleurs ou de voleurs que cela. Pensez-y comme il faut. Vous verrez enfin s’établir la justice sociale. Plus d’enveloppes brunes ou de valises d’entrepreneurs ou de firmes d’ingénieurs pleines de cash.

    • En paraphrasant Jobs: “À quoi cela sert-il d’être le plus riche, le plus puissant, celui qui a la plus grosse maison, la plus grosse voiture, qui fréquente les plus beaux restaurants, qui fréquente les puissants de ce monde…. lorsqu’on est dans le cimetière?”
      Ce que je me demande bien souvent: À quoi peuvent bien penser ceux qui à un âge avancé (ou même pas), ne dépensent même pas l’intérêt de leur argent? Quel plaisir y a-t-il à entrer dans un château si personne ne nous attend vraiment?
      La relation avec l’argent est-elle vraiment un chemin vers la relation avec les gens?
      Comment font les gens riches pour pouvoir regarder un enfant mourir de faim?
      Comment font les enfants riches pour ne pas envier le bonheur d’un enfant pauvre qui reçoit son seul petit cadeau une seule fois l’an?
      Comment font les gens riches pour ne jamais attendre de pouvoir s’offrir un petit plaisir, de ne pouvoir jamais désirer ?

    • @tipoporapido,27 novembre 2011,07h56:«Alors explique moi Patrick dans ton reportage pourquoi j’ai cette gène d’en profiter au lieu de tout donner à ceux qui ont juste le minimum.»
      +++++++++

      Vous avez posé votre question à Patrick mais me permettrez-vous de vous donner une réponse? La mienne, bien entendu, avec ses qualités et ses défauts.

      Pourquoi cette gêne? Si je vous ai bien lu, vous avez, tous les deux, travaillé fort, et vous continuez. Vous avez payé tous vos «dûs» à l’État et au Québec, ils sont assez considérables.

      Vous ne semblez pas avoir éludé des paiements en vous «offshorisant» ou en travaillant au noir.
      Ce faisant, vous avez contribué largement au bien-être de la société qui peut se payer des garderies à 7$, des congés parentaux, de l’assurance médicaments, de l’aide sociale, de l’assurance chômage, et le reste.
      Et quand je dis cela, je ne critique pas le système, J’ai payé moi aussi beaucoup d’impôt et je disais que c’est le prix à payer pour vivre dans une société civilisée. Bien sûr que j’en ai contre les magouilleurs, les enveloppes brunes, les paradis fiscaux et autres cr**seurs. Ceux-là devraient être gênés mais pas vous. Un relent de notre éducation à l’eau bénite peut-être?

      Quant au fils de votre amie qui ne sait pas apprécier les efforts que fait sa mère, passez-le moi juste un quart d’heure. Je me ferai un plaisir de lui expliquer, en termes très clairs, quelques mystères de la vie. Comme disait à peu près comme suit le défunt Frère Untel: «Quelques coups de pied au c** à l’adolescence, ça évite bien des rencontres avec des psys à l’âge adulte».

      Bon dimanche et ne soyez pas gêné.

    • Faire un budget , ne pas dépenser + que l’on gagne. Les interets de la carte de créditfaut éviter cela à tout prix .Et surtout ne pas jouer au voisin gonflable. Mon voisin a une BM et moi un FORD et c’est bien correct comme de même, il me couduit ou je veux.

    • @jebourge
      “Vous verrez enfin s’établir la justice sociale.”

      Une chance que ce n’est pas tous les gens qui pensent comme vous.
      Appliquer ce système dès l’an prochain et vous verrez ce qui risque de se produire; plus de criminalité, plus de gens qui devront faire la file pour les banques alimentaires, sur-enrichissement des banques ect…

      Je crois qu’il n’y a rien d’humain dans ce nouveau système que l’on cherche à instaurer d’ici quelques années.

    • On demanda un jour à Confucius : “Qu’est-ce qui vous surprend le plus chez les humains ?”

      Confucius répondit : “Ils perdent leur santé à faire de l’argent et par la suite perdent leur argent à restituer leur santé. En pensant anxieusement au futur, ils oublient le présent, de sorte qu’ils ne vivent ni le présent ni le futur.

      Finalement, ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir, et ils meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu…”

    • @Jeanfrançoiscouture; merci de me rassurer sur ma moralité. Ma question concerne justement ce doute, qui revient, de temps en temps…quand au fils de mon amie, je les lui frotte les oreille à l’occasion!!
      @g.plante Vous mettez le doigt sur l’autre grande question existentielle qui nous titille ses temps-ci. C’est quand, le bon moment, c’est combien pour pas se retrouver dans la merde passé 80 ans? Mon banquier prévoit jusqu’à nos 90 ans et plus…hahahahaha! que je lui fais…je ne veux pas me rendre là! Mais qui sait??

    • On pourrait parler d’argent comme ultime moyen de recours.
      Le cas des programmes gouvernementaux en est un.
      On pourrait donner en exemple le cas de l’ile Lapierre,
      du Programme des dons écologique, où Concordia Construction
      a eu sa part du gâteau , qu’il partagera sans doute avec d’autres.

    • L’argent ?

      Ah oui je, ce qu’on gagne en travaillant fort et que nos gouvernements gaspillent de façon inconsciente ?

      Il ne reste pas assez longtemps dans mes poches pour que je puisse vous en parler. Désolé.

    • L’argent c’est le fun d’en avoir mais on se définit trop par rapport à lui, j’en ai je suis important, j’ai une voiture mais une luxueuse, j’ai une maison cossue et une maison secondaire, je ne vais pas à cuba, je vais en Australie, J’ai, j’ai, J’ai et ne suis pas…….
      L’argent n’est qu’un moyen et non une fin….

    • J’ai une réponse pour tipoporapido (27 nov. 7h56).

      Vous avez de la gêne car vous vous rendez compte que le revenu n’est pas proportionnel à l’effort. Que des personnes qui travaillent ou font plus de sacrifice que vous on moins d’argent ou une moins bonne qualité de vie alors que d’autre sont des parasites qui font de l’argent facilement sur le dos des autres. Vous avez une gêne parce que vous trouvez le système injuste et que vous ne pouvez pas être moralisateur car le système est parfois plus puissant que l’effort individuel.

      Dans un autre ordre d’idée, j’ai trouvé un proverbe intéressant.

      L’or est l’argent des rois.
      L’argent est l’argent des gentil-hommes.
      L’échange est l’argent des paysans.
      La dette est l’argent des esclaves.

    • ARGENT, ARGENT…

      Argent, argent, argent, et ainsi de suite pour vous satisfaire.

    • @Patrick Lagacé

      Je suis d’une génération jeune et cynique. Pour ceux qui sont rentrées dans le marché du travail durant la période de récession, l’argent est une ombre qui plane constamment dans leurs esprits. Quand on apprend que les régimes de retraite n’existeront probablement plus lorsque nous serons vieux, c’est fâchant. Quand on voit un boom immobilier et les taxes municipales doublées, on se dit qu’on ne pourra jamais accéder à la propriété à Montréal, c’est déprimant.

      Je vis sous la constante impression que la classe moyenne dont je ferai parti ne sera pas celle des mes parents. Je ferai des heures supplémentaires sans être payée quotidiennement. Je vivrai dans une tour à condos plutôt qu’une maison. Je travaillerai en anglais pour des patrons américains qui sont venus ici attirés par les crédits d’impôts mais qui engagent à l’extérieur du pays. Ce n’est pas si mal, mais je n’y aurais jamais cru quand j’étais petite. Que pour avoir une maison, je devais d’abord en acheter un appartement puis un condo avant de pouvoir me le permettre. Que je devrais commencer dès la mi-vingtaine à m’occuper de mes reer et de ma retraite. Pourquoi ? Pour courir après l’argent ? Et si nous ne pouvions pas faire mieux que la génération de nos parents? Et si l’on s’appauvrissait comme collectivité, est-ce qu’on pourrait faire quelque chose? Ou devrait-on l’accepter et à apprendre à être plus zen et faire de la simplicité volontaire pour le bien d’une planète qui s’essouffle?

    • J’ai toujours dit : ”L’argent ça ne fait pas le bonheur mais ça fait bien les commissions”. Fait 2 ans que je fais énormément de supplémentaire. Énormément j’ai dit. Je suis passée de 30 000$ à
      60 000$. Je pense que j’avais plus d’$ quand je faisais 30 000$ que là avec le double. J’en ai donc le double et j’en ai 2 fois moins et en plus j’ai peur d’en manquer. Je ne me comprends pas moi-même !

    • Deux chansons que j’aime bien sur le sujet:

      Le gars de la compagnie, Les Cowboys Fringant

      “Depuis le début du siècle
      Des gars courageux ont coupé le bois du Québec
      Partaient à l’automne, passaient l’hiver dans des camps
      Revn’aient voir leurs femmes quand arrivait le printemps…….

      Les américains flairant la bonne affaire
      Sont v’nus faire la piasse dans l’bout de Trois-Rivières
      Ça va nous faire d’la job pour les Canadiens-Francais
      Bâtissez vos usines pis nous on vous donne la forêt!

      Pendant des années y’ont coupé comme des défoncés
      La demande est trop grande pour s’qu’la forêt peut donner

      Mais cé pas ben grave
      Y’ont des chums au gouvernement
      Fa’qu’y sont r’montés au nord
      Continuer la coupe à blanc…

      Les Amérindiens ceux qui chassent de père en fils
      Ont voulu leur parler
      Y s’sont fait dire rentré chez vous
      C’est pas avec vous autres qu’on va faire des bénéfices
      Pour nous un caribou c’est ben plus beau sur un trente sous

      Et le gars d’la compagnie rit dans sa barbe
      C’est qui le con qui a dit que l’argent poussait pas d’ins arbres ?”

      ============
      Pompafric, Tryo

      “{Refrain:}
      J’ai toujours eut,
      de l’admiration pour vous.
      J’ai toujours sût,
      que vous seriez avec nous.
      Je vous emmène,
      dans nos nouvelles colonies
      à l’africaine.

      Aux prédateurs tentaculaires,
      Aux boulimies monopolistes,
      Aux technocrates mercenaires,
      quand la finance à ses artistes.
      Aux terrains de jeux au soleil,
      Aux chaises longues pour politiques,
      Bolor et Bouygues,
      Vivendi, Elf,
      se servent sur la pompafric.

      Bolopoly, bolo réseau,
      bolo et voyage au Congo
      boloré crée son arsenal,
      rejoint la cour du Général !
      Bolocratie, bolo la pieuvre
      regarde les devises qui pleuvent.
      Quand Bolo se roule un tarpé,
      il ouvre une usine OCB !

      {au Refrain}
      Ouh ouh, ouh oué ouh {x5}

      Mitérant était mon papa,
      j’pars en colo en Angola,
      je connais tous les moniteurs,
      richissimes archi corrupteurs.
      Y’a des armées désœuvrées,
      qui, méritent qu’on leur tienne compagnie.
      Nous on fait la guerre en musique,
      on fait chanter la République.
      France / Afrique
      l’immaculée, intérêt, pétro meurtriers.
      Pendant que l’Angola se viole,
      nous on fait l’amour dans l’pétrole.
      Guinée, Tongo, Bisso, Biafra,
      On est mouillés jusqu’au Ruanda,
      on a dopé vos dictateurs.
      Vous voyez qu’la France à du cœur !!!

      {au Refrain}

      Si on écoulait notre vache folle,
      sur le marché du Nigeria,
      à deux francs le kilo
      c’est du bol !
      J’pourrais partir aux Bahamas,
      mon banquier me trouve un peu pâle,
      mon compte à besoin de soleil,
      faut que je trouve un paradis fiscal
      où me détendre les orteils.

      Paradis, refuge planétaire,
      pour porte-feuille de mercenaire,
      pour autre pilleur de l’Afrique
      ou pour fumiers démocratiques.
      Elles ont belles gueule nos colonies,
      Bizarre Elf c’est fait griller.
      Il faut balancer la politique africaine de l’Elysée !!

      {au Refrain}”

      ============

    • Mieux vaut être riche et en santé que pauvre et malade… Ceci écrit, individuellement, ce n’est certes pas garant de bonheur et collectivement, dans l’ordre actuel des choses c’est certes un agent de malheur pour le plus grand nombre, tant il rends la plupart de ses insatiables possédants déconnectés et insensibles face à leur réalité. Dans l’ordre actuel des choses il sera, plus que probablement, notre perte à tous comme c’est parti là… l’excellente série canadienne ” the corporation ” profile bien la chose par ailleurs. I. Diaz

    • Il y a une certaine noblesse dans notre relation avec l’argent. La force du travail. Nous travaillons pour gagner de l’argent dans le but de subvenir à nos besoins. Le travail produit des biens et services pour les autres. Nous consommons les biens et services des autres par le biais de l’argent. C’est un vaste programme d’échanges de biens et services entre les humains. Cela nous apporte le confort, la sécurité et nous permet de nous développer, de réaliser nos aspirations et notre créativité. Vu sur cet angle, l’argent est une véritable force collective.

    • Mieux vaut vivre selon c`est moyens. Les banques ne sont pas là pour prendre soin de notre personne. GM ne nous demande pas si nous savons conduire pour nous vendre une auto, mes bien si nous avons du cash.
      Du cash c`est des oeufs du lait et du beurre. Donc il faut prévoir que nos enfants en n`aurons de besoin.

      Voir se lien avec Julien Poulin (notre Elvis ).

      Regarder a la seizième minutes. http://www.historiatv.com/webtele/le-sud-16628/

    • L’or est l’argent des rois.
      L’argent est l’argent des gentil-hommes.
      L’échange est l’argent des paysans.
      La dette est l’argent des esclaves.

      Et tout ce beau monde roule à crédit!!

      Y’a que le taux d’intérêt qui varie…

    • L’argent est au coeur de notre société, c’est la “game”. On peut ne pas l’aimer, mais en attendant, il faut la jouer.

    • Jettez un oeil là dessus Monsieur Lagacé. Ça cause de pognon et sa décoiffe. La misère se rapproche… Elle est presqu’à nos portes.

      http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=7389750n

      Benoît Duhamel.

    • @el_guru

      Merci pour l’info. C’est quand meme terrible de penser qu’on envoie sur le marché du travail des gens qui n’ont aucune idée comment gérer leur argent, ils sont à la merci des rapaces que sont les conseillers financiers des banques, et les Vincent Lacroix de ce monde. On a le temps d’enseigner le nom des nuages, la vie des grenouilles et le bricolage au secondaire, mais rien sur l’argent.

      Je vais devoir l’enseigner a mes enfants moi-meme, mais je reconnais que la plupart des parents n’y connaissent rien non-plus, ayant passé par le meme systeme. Peut-etre que dans leurs cours d’histoire ils vont apprendre comment les baby-boomers se sont sauvés avec la caisse (de la RRQ).

    • Bonjour Monsieur Lagacé :
      j’ai l’impression que la jarre de Pandore est ouverte : Mondial en mode de changements globales
      _____________________________
      @ loiseaufou : De 30 000$ à 60 000$ = sensation d’en n’avoir 2 fois moins : C’est normal, vous avez changé votre braquet d’imposition. Vos impôts sont sur la base de 60 000$.
      @ microlog : Félicitations : Depuis des siècles que le troc existe – La roue tourne et il est primordial de la maintenir en mouvement.

      L’argent N’est qu’un outil parmi une panoplie d’autres – L’argent n’est pas responsable des problèmes des uns et autres – L’argent ne parle pas et reste inerte si pas employer.
      _____________________________
      Je crois faire partie de la classe moyenne
      _ Depuis 1977 – Ma base d’imposition (déclaré) joue entre 85 000$ à 170 000$ +/_ –(Je suis un Yo-Yo pour ma comptable) == salaire en argent Canadien ou Américain, je fais attention au taux change === Je me permets travail/argent = Mes petites dépenses personnelles.
      __ J’ai 64 ans, commencé à travailler à 14 ans – Pour les compagnies *imposable* à 16 ans (carte modifier) Salaire progressif selon année et expérience – Des déplacements, je suivais l’ouvrage.
      #__ Ho torrieu ! Sa fait un bail d’années à travailler : Pas grave mes impôts prennent place avec d’autres pour la panoplie de services pour le collectif.
      = Mon métier : Soudeur Hautement spécialisé – Contractant -
      # Le plus comique : Je n’ai pas *d’étude dite normal* – Déclarer par les bons frères (congrégation religieuse) en 4 année primaire : D’inadapté intellectuel et trouble à l’autorité : Retirer du système — Le problème : Je suis gaucher, de la première à la quatrième on me frappait avec des règles/courroies de porte pour me faire écrire de la main droite !

      Je quitte – revenir

    • La quoi?

    • Combien ça prend de pauvres pour faire un riche comme vous?…

      Nous avons tout simplement trop de pouvoir d’achat!… J’adhère à la simplicité volontaire pour me faire prendre conscience des vrais choses dans la vie.

      J’ai d’énormes surplus financiers à la fin de l’année … Mais je garde cet argent pour me permettre de pouvoir rien faire plus tard… une retraite sur le bord d’une océan… à manger des grains-entiers!… Je suis rendu un fana de l’alimentation vivante… Ça nous aide à avoir meilleur conscience!!!… essayez pour voir!

    • L’argent, ah l’argent ! Les gens se définissent beaucoup trop par le matériel et non plus par leurs croyances, valeurs ou passions. Je n’ai rien contre le fait de travailler pour obtenir de l’argent et acquérir une certaine indépendance, faire vivre sa famille, vivre convenablement. Cependant, lorsque c’est devenu un mode de pensée, un mode de vie, il commence à y avoir un problème. L’argent n’est qu’un moyen et non une finalité en soi. Il nous permet de faire des choses que l’on aime et de réaliser des projets, de profiter de la vie, quoi ! Cependant, dans une société comme la nôtre, l’argent permet souvent de combler un vide. On comble le vide intérieur par du matériel. Malheureusement, ce vide n’est pas comblé, mais devient plus béant encore. Sur ce, l’argent ne fait pas le bonheur, non. La preuve: les gens riches sont souvent malheureux…

    • Bon je vois pas mon commentaire..mais peut etre que j’ai omis de l’envoyer, apres tout..;-)

      Les sou$, quelle affaire! A la radio l’autre jour, il y avait une discussion a savoir s’il fallait ou pas faire disparaitre l’argent liquide, le papier, sauf les sous loonies etc pour pouvoir payer des bagatelles moins importantes. Si l’argent en circulation disparaissait et bien les crimes relies a la fraude disparaitraient egalement, en tout cas sous cette forme. On voudrait que le monde paie par carte de credit, donc par le virtuel, autrement dit. Ce qui occasionnerait peut etre d’autre frais cache etc.. Est-ce que le tout serait plus economique et securitaire? Franchement tout ceci porte reflexion…mais bon c’etait un autre aspect de l’argent.

      De mon point de vu a moi, je considere que l’attitude des individus influence souvent le cour de l’argent. Au plan perso, l’estime de chacun, en regard de ses capacites et talents est un reflet de ce qu’il peut produire..c’est plus complexe que ca, mais c’est une composante a considerer. Au plan attitude, l’egoisme joue un grand role dans le partage de l’argent, sa facon d’y voir et de la creer pour soi, mais pour les autres aussi. Il faut souvent dejouer le cour des choses pour en avoir de l’argent..et d’une facon honnete, quel beau defi ;-)

    • Si plus de 200 personnes prennent une partie de leur précieux temps pour écrire à un journaliste leur relation avec l’argent, c’est qu’ils ont surtout besoin d’entrer en relation avec le journaliste et un certain public, afin de manifester leur vécu.

      Moi, j’ai besoin d’argent.

      Si on désire utiliser mon opinion pour rédiger une article qui sera lu par des milliers d’Internautes et de lecteurs sur papier – PL doit aussi vivre de sont métier, il y a aussi une certaine noblesse à son travail rémunérateur – alors, je veux de quoi en retour.

      $$$

    • @ onclephi
      Malgré le coût de la vie qui augmente, le salaire minimum en fait autant, et pourtant, le problème reste toujours le même: nous vivons au-dessus de nos moyens. Et que dire d’une société basée sur le crédit alors que le pays n’est pas capable d’atteindre le déficit zéro et continue de s’enliser? La pomme ne tombe jamais loin du pommier…

    • @superseb. Intéressant comme hypothèse, c’est vrai que le revenu n’est pas toujours proportionel à l’effort. Mon chums est travailleur manuel cependant. Pas moi mais indirectement j’en fais plus a la maison parce qu ‘il revient complètement brûlé le soir, mais il y a de ça car d’autres en font autant sans que ça leur rapporte.

    • Autre chose que j’aimerais voir et/ou comprendre…. le niveau % de taxation selon le revenue…… et le pouvoir de l’argent!

    • Les gens accordent trop d’importance à l’argent. Et vivent souvent au dessus de leurs moyens. Et les banques les encouragent . C,est fou comment en moins de 20 ans, les gens en sont venus à penser que le crédit est la norme. Combien de fois ai-je entendu l,expression, oui mais le crédit c’Est bon our dépanner quand tu as des dépenses imprévues… dépanner quoi??? On me répond, oui mais ton auto brise et la facture est 1200$. tu la prends ou l’argent… euh.. dans mon compte d’épargne! Voilà ce qui cloche, beaucoup de gens n’ont plus de discipline pour l’épargne… et je ne parle pas ici des gens qui ne travaillent pas ou qui ont de faibles revenus … je parle d’apprendre à budgeter, à vivre selon ses moyens, etc… En passant, je fais partie de la classe moyenne…

    • Une anecdote: vendredi dernier, je vois une amie qui travaille dans une banque. Elle arrive, elle a la “face à terre”. Je lui dis : grosse semaine??? quoi, ton boss te met de la pression? Elle me répond: “pas mon boss, mais les clients. on dirait que’ils viennent de réaliser que Noel s’en vient et ils sont tous venus pour emprunter cette semaine. ils sont pressés, frustrés, presqu’agressifs. ils veulent la réponse (positive de préférence!) tout de suite et l’argent aussi… ” Ca c’est une employée, dans une succursale . ca fait réfléchir…

    • L’argent c’est la représentation comptable de ce que l’on peut s’offrir. Par exemple, 5000$ peut représenter 50% d’un toit sur notre tête pendant une années. Donc, si vous prêtez 5000$ à un individu, vous lui cédez 50% de votre toit pendant un an…d’où la nécessité de charger des intérêts.

      L’argent est fortement liée avec la création de richesse. Si par exemple, vous créez 5000$ de richesse et que vous êtes payé en retour disons 1000$, c’est 4000$ que vous avez céder à la communauté. Donc, contrairement à la théorie du communisme, ce que vous gagnez en surplus n’est pas enlevé aux pauvres. En d’autres mots, l’argent ne se comporte pas en vase communicant. Je me souviens de Michel Chartrand qui disait que notre luxe, nous l’avions sur le dos des pays pauvres…Il avait totalement tort car c’est exactement le contraire qui se produit lorsque l’on parle de richesse qui produit de l’enrichissement collectif.

      Au Québec, notre relation avec l’argent est très mauvaise en raison de la domination que nous a fait subir le catholicisme. Pour la religion catholique, l’argent c’était sale et il fallait être pauvre pour gagner son ciel. Pourtant, être pauvre est loin d’être une qualité car un pauvre ne contribue pas à la richesse collective…Il est dépendant d’elle. Nous devrions faire la promotion de la richesse plutôt que celle de la pauvreté. Imaginez, lorsque ça fait des centaines d’années que l’on nous dit qu’être pauvre c’est bien…

    • Si l argent n est pas important alors faitec e test. Aller voir votre patron et dite lui que vous quitttez sans chomage sans prime de depart et sans chomage . Essaye de vivre mettons 1 a 2 ans sans aucun revenue.

    • Bonjour
      @ grain-entier : – - Combien sa prend de pauvres pour faire un riche comme vous ? Votre commentaire n’a aucun sens – - Votre simplicité volontaire ! (rire) Votre énorme surplus financiers à la fin de l’année facilite bien votre vie. = Bonne prise de conscience.
      – Simplicité volontaire : Beaucoup on quitté leur travail pour y adhérer : Problème – Il retire de l’aide social ?

      Je crois qu’en 1995 +/- un resserrement a été fait suite aux fraudeurs– Un ménage doit être refait et c’est urgent. * Une prise de conscience social est nécessaire * Certain que sa va crier à l’injustice etc.

      Pauvre : Je connais – - Je viens d’une famille de 9 enfants — Père ivrogne, travaillait en usine mais tout passait dans la maudite bouteille – Ma mère *coupait la monnaie en deux* pour arriver !
      ==Le travail n’est pas la cause de la pauvreté ! ==
      Travail/salaire = Impôt — L’impôt = La panoplie de services pour l’ensemble.
      Je paye mes impôts et j’en suis fière.
      = Métier : La priorité est de l’aimer, si non la vie de travail est insupportable.
      == Salaire : Sont régis par le code du travail – Syndicat – -
      # L’écart entre les salaires est phénoménal #
      === Le coût de la vie qui augmente * il va augmenté encore * === Et c’est normale.
      Quand il y a augmentation des salaires – Ils y a augmentation des denrées –

      Dépenser (vivre au dessus de ses moyen) : La responsabilité incombe à la personne qui l’applique.

      Revenir plus tard.

    • Salut Patrick,

      Voilà mon rapport avec l’argent. Voici ce qui m’allume:
      http://le-revenu-de-base.blogspot.com/

    • est-ce que l’argent est primordial de nos jours? malheureusement oui. toutes nos activités et occupations sont basés sur l’argent (il n’y a plus rien de gratuit ou presque). Je suis des chanceux qui détient une bonne job avec un fond de pension. Mais honnêtement j’ai souvent des pensés pour ceux et celles qui ont moins de chance.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2008
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité