Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 27 octobre 2011 | Mise en ligne à 10h30 | Commenter Commentaires (82)

    Pauline Marois reste (AJOUT)

    Marois

    Quand une politicienne est obligée de dire « Je ne partirai pas », l’humiliation est comparable à celle de la vedette qui, au resto bondé où le personnel ne lui trouve pas de table, lance un « Mais savez-vous qui je suis ?! » Juste avoir à dire ça, c’est la honte.

    C’est quand même fascinant. J’aimerais être dans la tête de Mme Marois. Qu’est-ce qui s’y passe ? Comment opère son déni du réel ? M. Charest, ce n’est pas pareil : il est au pouvoir. Il contrôle le calendrier politique. Il n’est pas populaire, mais il pourrait décider de quitter avant la prochaine élection. Et, plus important, encore : il est plus populaire que la chef du PQ ! Donc, qu’est-ce qui se passe, dans la logique Marois, pour qu’elle puisse penser bondir de 28, 30 % dans les intentions de vote et rafler une majorité, à la prochaine élection ? Qui a réussi ça, dans l’Histoire politique récente ?

    Je sais que le PQ est un parti indiscipliné, ingrat, qui a poussé René Lévesque dehors et qui a poussé Lucien Bouchard lancer la serviette. Je sais que la manchette « Le PQ en crise » est un classique des journaux depuis les années 1970 (AJOUT : comme vient de l’illustrer mon illustre camarade Boisvert). Je sais que ses militants sont ingérables, que Bernard Landry est parti parce qu’il n’avait pas obtenu 80% des voix lors d’un vote de confiance. Je sais tout ça. Mais ce qui nous occupe, ici, ce n’est pas un mouvement d’humeur des députés ou des militants. C’est un geste de lucidité, un réflexe de survie.

    Peut-être que les Québécois ont mis l’option souverainiste en veilleuse. Peut-être qu’ils en sont tannés. C’est possible. Si c’est le cas, ce sera la mort du PQ. Mais il est fascinant de voir le PQ débattre du principe même d’un électrochoc. L’entêtement de Pauline Marois me fait penser à l’homme qui, terrassé par une crise cardiaque au centre commercial, insiste pour dire aux ambulanciers qu’il ne veut pas à l’hôpital…

    AJOUT : Jean-François Lisée signe une opinion contraire qui célèbre la résilience de Mme Marois. Meilleure phrase du billet de JFL, Les cancres du putsch :

    Tout cela pour dire qu’il est difficile de renverser un chef qui a autant de cran que Pauline Marois. C’est encore plus difficile lorsqu’on ne sait pas très bien par qui la remplacer.


    • Simple : La madame est obnubilée par l’idée de devenir la premiere femme premiere ministre. Et presentement, avec les Liberaux dans l’etat ou ils sont, elle se dit “je suis pas pour partir maintenant, si ya jamais eu une victoire assurée du PQ, c’est aux prochaines elections”.

      Sauf que le monde voteront pas pour elle. Probablement peu pour Charest non plus. Pas pour rien qu’on voit autant de 3eme partis tenter de se former ses temps-ci : les conditions sont gagnantes pour former un nouveau parti qui porter etre porter au pouvoir a sa premiere election.

      Madame Marois quand a elle, leguera en heritage la mort du PQ plutot que la premiere femme premiere ministre. C’est toujours ca.

    • Madame Marois a raison, on ne quitte pas la salle au milieu d’un service funéraire.

    • La fin semble un supplice de l’extérieur

    • Tout comme toi Patrick, c’est certain que plusieurs se posent la même question ce matin… c’est quoi l’idée de s’entêter comme ça!

      C’est certain qu’avec Pauline Marois, le PQ, belle idéaologie ou non, n’ira nulle part. Je pense plutôt que Mme Marois s’imagine comme la première femme première ministre du Québec, qu’elle a ce poste au bout des doigts, que l’histoire nous dit qu’après les libéraux, ce sont les péquistes (etc, aller-retour -vice-versa, recto-verso pour la fin des temps)… mais ça va changer…

      On dirait qu’elle ne voit pas la menace de Legault en plus… elle se voit vraiment avec la couronne sur la tête alors que dans les faits, elle ne passe pas du tout.

    • Je suis complètement d’accord avec vous. madame Marois s’accroche pendant qu’une autre tornade passe. Le problème est que c’est toujours des tornades de degré 5. Ça vente fort! cela dit, dans tout ça, ce qui me préoccupe est que ça brasse au Québec présentement (commission d’enquête qui n’en ai pas une, projet de loi 33, registre des armes à feu qui sera aboli…) et les députés de l’opposition officielle bashent sur leur chef présentement. Pourquoi? Parce qu’ils ont peur de perdre leur siège au prochaine élection? Les députés sont là pour protéger nos intérêts à l’assemblée nationale et faire avancée le Québec, et plus que jamais nous avons besoin d’eux.
      http://vin-quebec.com/2011/10/charest-baratine-marois-decline/
      Finissons sur note positive, félicitons Lise Thériault pour son courage et sa détermination dans le projet de loi 33. Elle a toute mon admiration

    • Elle peut bien rester si elle veut mais pour moi l’équation est simple : Si elle reste, je ne voterez pas pour le PQ, si elle part, il est fortement possible que je vote pour le PQ.

    • demeurer a un endroit ou on ne vous désire pas c est se porter violence a soi même ou bien c est etre victime de gens mal intentionnés a notre égard.

      Ce n est plus de l engagement ni de la persévérence … là c est de l entêtement et de l orgueil.

      L option est a terre c est juste ca l évidence et ni la chef ni les membres du PQ ne veulent se l avouer … alors le bateau va couler avec son capitaine, ses marins et ses passagers sans même qu aucun de ces gens la ne pense a se diriger vers un canot de sauvetage …

      et le plus pathétique … 5-6 autre partis souverainiste attendent leur tour sur le bureau du DGE …
      ca c est comme faire la promotion de la gastro antérite comme méthode de perte de poids.

      ou comme se présenter aux élections municipales contre Régis Labaume …lollll

    • @quidnovi

      “Je ne partirai pas avant la fin” …

    • @quidnovi
      La comparaison est vraiment, mais vraiment belle !!!! héhéhéhéhé

    • Elle se tire dans le pied pas à peu près, voir une personne obstinée comme elle et dans le déni, ça ne donne pas le goût de voter pour. C’est aussi simple que ça, qu’elle laisse a un autre être le chef d’un parti à l’agonie. De toute façon, elle est comme les militants de ce parti face à la réalité, plus personne ne veut entendre parler de souveraineté. Passons à autre chose. De toute façon, un parti politique ou un autre, ça revient à la même pourriture. C’est le temps de changer le système électoral.

    • La job du chef est de porter le parti à la victoire. Marois ne fait pas sa job, point.

    • C’est difficile de tuer l’espoir.
      - de devenir Première Ministre, encore réelle au printemps dernier.
      - de voir les souverainistes se rallier pour la cause derrière elle.
      - de bénéficier de l’alternance, de la fatigue au gouvernement Charest.
      - que Legault fasse un flop en formant sa CAQ.
      - de former un bon gouvernement et peut-être … référendum.

      La peur des élus du PQ génère des comportements plus chaotiques que rationnels.

      Vous y croyez au sauveur, si Duceppe soit-il?
      E.Paradis

    • Moi ca me fascine de voir à quel point l`exemple de madame Marois illustre parfaitement pourquoi les citoyens se plaignent du fait que les politiciens sont déconnectés du peuple. So be it comme y disent mais le scénario est écrit et comme dans un mauvais film on quitte avant la fin…

      Regardez bien ca aller dans quelques semaines quand (si?) Legault va former son parti. Les sceptiques vont quitter le bateau par toutes les ouvertures et le parti va s`auto-détruire. En fait, il m`apparait de plus en plus évident que si mme Marois reste, le PQ va se faire pulvériser et qu`un nouveau chef pourrait au moins minimiser les dommages avec un apport de nouveau souffle.

    • Triste tout ce qui se dit. typiquement québécois, on a une femme qui veut faire du Québec un pays, chose qui est loin d’être dépassé sinon le Canada, la France ou les États-Unis sont dépassés d’être des pays, et elle a un parcours sans tache, on veut qu’elle parte, et pourtant c’est Charest qui devrait être poussé à la porte. Il est au pouvoir, bravo, cela veut dire qu’être au pouvoir confère le droit de faire ce que l’on veut, camoufler tout et rire dans sa barbe.

      Les gens veulent voir Marois partir mais ne savent pas pourquoi. Ils n’ont absolument rien contre elle, juste qu’ils n’aiment pas sa robe, sa maison, ou ses lunettes. Mais quelle peuple de superficielle. C’est assez incroyable.

    • Jugé donc jean charest qui ment depuis qu’il est au pouvoir et qui fait tout le contraire de ce que les québecois veulent.
      Pauline Marois mériterait au moins sa chance de faire mieux que charogn…charest.
      Elle ne peut faire pire que le parti libéral qui nous ont mis dans le trou.
      Elle est une femme, elle a de l’argent etc etc etc . Moi je m’en contrefou.
      Quand tu regardes le parti libéral du québec et celui du canada, et le gouvernement harper et sa monarchie, le NPD et ses débutants inconnus, Je préfère de loin l’option de l’indépendance du Québec et enfin avoir notre propre identité.
      Merci.

    • Moi je dis que Duceppe devrait prendre la place de Pauline et d’achever une fois pour toute le PQ, comme il l’a si bien fait pour le Bloc. Vite, appelons le “Gilles le Reaper”, le fossoyeur du mouvement indépendantiste à la rescousse!!

    • En connaissez-vous d’autres qui s’obstinent à rester alors que la majorité demande leurs départs.
      En connaissez-vous des gens qui, soupçonnés de corruptions, d’abus de pouvoir, de transfert de fonds, de salaire non déclaré, qui vont de volte-face en d’autres volte-faces, s’accrochent au pouvoir.
      Peut-être que je n’y comprends rien, mais il me semble que nous avons de bien plus gros problèmes à gérer, que de savoir quel est le taux d’appui du chef de l’opposition, surtout que du fait d’être dans l’opposition ne donne pas beaucoup de moyen pour intervenir dans la réalité.
      La preuve en est qu’hier, M.Charest demandait à MMe Marois de définir sa position sur les problèmes dans les chantiers de construction, alors que son avis, donné depuis 30 mois, ne l’intéresse absolument pas. Bien qu’en fait les deux soit indissociables.

    • C’est le Québec qui en arrache dans tout ça. C’est le Québec qui se réveille en 2011 en se rendant compte qu’il ne reste même plus de parti politique d’opposition digne de porter ce nom. Que ce soit Pauline, que ce soit le PQ, ils ne sont que de (mauvais) acteurs de ce que la scène politique est devenue au Québec.

    • Moi je suis content qu’elle reste en poste jusqu’aux prochaines élections. Elle va faire disparaître le PQ de la mappe et on va finalement passer à autres choses. Je suis tanné de l’option souverainiste qui n’en est plus une depuis des décennies.
      R. Daoust

    • L’ambition et l’orgueuil sont l’essence même de la personnalité de Mme Marois. Elle aurait tant désiré devenir la première femme premier(e) ministre du Québec!

      Toutefois, comme le mentionne si justement votre confrère Marissal, personne au PQ n’ose s’avouer q

    • Il se passe, Patrick, qu’il n’y a pas encore longtemps, 93% des membres du PQ ont plébiscité Pauline Marois au dernier congrès. Avec un tel vote de confiance, pourquoi ne penserait-elle pas que le vent de l’opinion publique finira par tourner? Ça vous tente pas d’aller fouiller voir s’il y a pas des marionnettes derrière le “front” de l’opinion publique qui ont tout intérêt à faire dérailler Marois ET le PQ?

    • Les gens sont écoeurés de l’option souverainiste et du vieux fond socialo du parti.

      Et ce n’est pas avec un clown pelleteux de nuage comme Pierre Curzi que le PQ va rebondir.

      Il devrait mettre l’option de côté (10-15 ans) et se recentrer

    • Parfois, il est nécessaire d’aérer = Ouvrir les fenêtres et changer l’air !
      Si Madame Marois ne passe pas, c’est parce que le PQ ne passe plus (comme l’écrivait un blogueur). Si Madame Marois tient à rester, c’est qu’elle est aveugle aux priorités populaires. Et quand on est aveugle aux priorités populaires , on à rien à faire à la tête d’une province, fût-elle un pays !!!

    • mais pourquoi diable l ont ils élu , c est pas mme marois qui n a plus de crédibilité c est le parti au complet , mai je voterais pas plus pour legault ni charest y me reste l adq , ouin dans deux mois c est noêl

    • Je ferais la même chose qu’elle: je les ferais “chier” jusqu’à la dernière goutte ! Ils sont allé la chercher après qu’elle eu pris sa retraite, elle leur avait bien dit qu’elle tenait à certaines idées et qu’est-ce qu’ils font ? Ils se mettent à kui grnouiller dans le dos comme si de rien n’était !

      Moi aussi je resterais !

    • Le problème est que c’est toujours des tornades de degré 5

      ça ressemble plus à des tornades de sécheuses

    • L’ambition et l’orgueil sont l’essence même de la personnalité de Mme Marois. Elle aurait tant désiré devenir la première femme premier(e) ministre du Québec!

      Toutefois comme le mentionne si justement votre confrère Marissal, personne au PQ n’ose s’avouer
      que leur option toujours aussi floue, sans véritable contenu, et complètement irréalisable dans le Québec actuel est devenue elle-même leur pierre d’achoppement et que n’importe quel candidat éventuel à la chefferie, y compris Duceppe, s’y casserait les dents..

    • Dites-moi, lequel des deux fait le plus pitié à voir aller : le JOCKEY entêté qui persiste à vouloir faire avancer sa MONTURE agonisante ?

      Bonne journée.

    • De toute façon ce qui attend le PQ c’est ce qui est arrivée au Bloc.

    • L’humiliation? La honte? Loin de la vérité. Ce qui se passe avec Mme Marois est tout à fait normal. Un jour, après que les dernières traces de la conquête soient partis, notre pays, florissant, vivant son destin, remerciera le chef du PQ.

    • Dommage, à cause qu’elle refuse de laisser sa place à Gilles Duceppe (mettons), les Libéraux vont encore entrer au pouvoir avec certitude, grâce à un vote divisé comme jamais entre Libéraux, PQ, ADQ, “Parti Legault”, Québec solidaire…

      misère… on av encore être prit avec un gouvernement Charest…

    • “Je ne partirai pas avant de toucher mon prochain cheque de paye”

    • On comprend rien dans son entêtement. Me semble que le message est clair, elle doit partir.

      Comprends surtout pas comment une femme de 60 ans, en santé, multi millionnaire en Mercedes décapotable et vivant dans un château au bord de l’eau ne profite pas de la vie un peu plus au lieu de se faire écoeurer par tout le monde. Elle pourrait passer ses hivers dans le sud, faire le tour du monde, se payer une petite croisière tous les ans et des étés en Europe, mais au lieu de ca, elle se contente de miettes et surtout semble prendre un malin plaisir à se faire écoeurer.

      J’appelle pas ca du courage et de la tenacité. J’appelle ca de la folie pure. Pauline ne doit pas être saine d’esprit pour agir comme elle le fait et par conséquent, pas capable de diriger son Parti vers une élection gagnante.

      Et qui pourrait la remplacer? Personne. Ni Drainville qui se meurt pour avoir la job, ni Curzi qui se voit premier ministre depuis le jour 1 de son élection, ni duceppe qu’on a mis dehors en mai. Duceppe, c’est l’image du vieux grincheux gueulard, Drainville passe pas la rampe, beaucoup trop snob pour autant et curzi n’a vraiment pas les compétences. Beaudoin est beaucoup trop francaise, elle a d’ailleurs la nationalité francaise et Lisette, c’est son mari réincarné. C’est zéro.

      Le PQ fonce tout droit dans le mur et comme le Bloc, va mourir de sa belle mort. Déjà que l’agonie est très longue.

    • Ce que le PQ ne semble pas comprendre, c’est que ce n’est pas juste Marois le problème, c’est le PQ au complet. Ils s’enlignent pour faire patate comme le BQ aux prochaines élections. Et ça sera probablement mieux pour tout le monde, on pourrait parler de quoi on veut être dans 20-30-40 ans au lieu de s’obstiner sur un éventuel pays qui n’intéresse plus que 15% des boomers.

    • vettebob

      Admettons que le parti Legault ne se réalise pas, que le PQ disparaisse pour votre grande satisfaction. Quelles autres options voyez-vous émerger des suites à un autre 4 ans pour Notre vénéré Premier Jean ministre. Quelles sont ces grands projets qui nous transporteront.
      Des ponts à péages. Des nids de poules sur nos belles routes du grand-nord. Une autre augmentation des frais scolaires, pour faire de nous de bons canadiens.
      Il est bien plus que temps de se défaire de ce rêve fou de s’occuper nous-mêmes de nos affaires,
      il faut se trouver une belle place où devenir dépendant une fois pour toute. Quel bo prgeait.

    • Après moi le déluge qu’elle doit se dire. Et dire qu’elle a eu l’appui de 93% de ses membres du caucus. On voit bien maintenant que cet appui était tout ce qu’il y avait de plus faux, de la poudre aux yeux aux québécois. Ce n’était pas la première et ne sera ni la dernière fois que le PQ berne les québécois. Souvenons-nous du piège à homard de Pariseau. Ce parti est voué à une mort certaine aux prochaines élections…et je pense qu’il n’y aura pas beaucoup de monde aux funérailles.

    • Marois rit toujours de se voir si belle en son miroir. Elle est triste a voir la madame…
      Il est maintenant tellement évident quelle fait passer son énorme ego avant les intérêts de son parti et de sa cause. Le mot pathétique viens tout de suite a l’esprit. Je ne voterai JAMAIS pour Marois.

    • Elle programme tout. C’est le principe de la terre brûlée.Mission accomplie, elle part comme une victime. C’ est la faute des autres, m. Le Président. On la reverra dans des patentes à Legeault après s’être fait oublier un petit peu.

    • C’est pas une bonne idée de s’entêter mais en même temps je ne saurai plus quoi faire pour les élections.
      Libéral, on s’en passera facilement
      NPD aussi
      François Legault: rien de nouveau + mettre la souveraineté sous le tapis. Pas fort.
      Dans le fond, je suis décue de “ma” “nation”. Pas capable de se décider pour son destin. Alors, on va faire autre chose pour changer (pour se changer les idées). Comme dirait l’autre, c’est pas mal superficiel. On est pas des “lâcheux” du Canada mais on devient un peu “lâches”. Quel temps perdu! Il me semble qu’on est en train d’imploser et pas du tout de s’épanouir….
      Pourtant on a TOUT ce qu’il faut…. ne manque que la volonté de le faire.

    • “Comment opère son déni du réel”

      elle trouve suffisamment de gens comme gillesgilles pour s’entourer, et le tour est joué.

      je le cite: “elle a un parcours sans tache”. vraiment ?

    • Son parti va mourir avec elle. Il est évident que les comtés du PQ seront les proies faciles des candidats de François Legault. Les députés qui l’ignorent feront la même tête que Gilles Duceppe au lendemain des prochaines élections. “De kossé?”

      Au delà de Pauline Marois, je crois que le peuple votera pour du vrai changement en terme de politiciens. Je crois que même Gilles Duceppe mordrait la poussière face à François Legault.

      Le pire c’est qu’on ne sait même pas ce que Legault veut ou fera. Le peuple veut juste de nouvelles faces, du sang neuf.

    • bonjour, c’est triste mais si Marois ne passe pas c’est tout simplement son deni de la situation. Et son obstination a rester en place ne fait qu’accentuer le problème. L’autre problème c’est sa garde rapprochée, les moins forts et fortes du parti. Dégommé Drainville au profit de Maltais, méchante erreur. L’histoire du colisé de QC, autre erreur. Le paquet de has been et de potiches dans ce parti n’aide pas non plus. Malgré tout le respect que j’ai pour Gendron, il attend quoi pour retirer son chèque de pension, pleinement mérité. Malavoy, Léger, Simard,Doyer,Dufour,Kotto etc…ça fait quoi, autrement que de servir de fonds d’écran. Marois est morte lors du débat télévisé avec Charest. Il lui colle tous les personnages sur le dos et même pas foutu de se sortir du trou. Bon soldat mais ne peut être considérée pour un grade
      Bernard Ouellet

    • Le Quebec et les Quebecois a la derive,tout simplement,c est mon opinion,Mme.Marois doit reste et elle va reste ,tant mieux, le moins que l on puisse dire c est qu elle a des convictions merci Mme Marois j ai beaucoup de respect pour vous ,continuer ce sera au Quebecois de decide eux meme si ils veulent continuer de tourne en rond et ils n auront qu eux meme a blame,merci beaucoup,reste SVP

    • Je me demande des fois, si elle ne veut pas rentrer chez elle, passer à la retraite avec son vieux, et commencer à se chicaner comme bien des couples à la retraite.

      Têtue comme elle est , la vie de Claude ne sera pas facile; d’un autre côté, Claude a aussi ses défauts. Ça peut faire des flemmèches.

      Mes pensées sont peut-être un peu terre à terre, mais j’esaie d’explquer , à ma façon, l’idée de Pauline a vouloir rester à tout prix.

    • Peut etre que si elle reussi a enterrer le PQ un poste de senateur l’attend

    • Petite réflexion comme ca. Est-ce de la politique ou un concours de misse univers? À force de nous “garocher” de la popularité on passe à coté des vrai enjeux et on élis des crétin pour leurs beau sourire au lieu de mettre des gens compétent en gestion de pays!

    • Y’a pas de peut-être. On est tannés. Moi en tout cas. Ça me fait mal de le dire mais je ne veux plus rien savoir de l’Option avant longtemps. On a d’autres chats à fouetter comme rebâtir nos infrastructures, notre système de santé et notre système d’éducation. Au fait, 3 domaines de juridiction provinciale (en partie pour les routes j’en conviens) alors commençons par gérer ça comme du monde et on reparlera de faire un pays plus tard.

    • Depuis René Lévesque, aucun chef de l’opposition du PQ n’a été élu au poste de premier ministre. Pauline Marois n’est pas René Lévesque…

    • C’est son choix. Ça se défend. Que dire de plus: c’est la vie! Mais tiendra-t-elle le coup jusqu’aux prochaines élections? C’est pas sûr! Les péquiste aiment trop se chamailler!

      Michel Lebel

    • Idée de caricature pour M. Chapleau: La dernère scène du Classique ”Thelma & Louise” dans laquelle Mme Marois entraîne la rutilante Thunderbird du P.Q. dans un précipice sans fin! Quelle belle finale digne d’Hollywood comme seul un parti comme le P.Q peut nous donner!
      Attendez mais non Buzz Duceppe Lightyear attrape la rutilante Thunderbird vers l’infini et plus loin encore…! Est-ce que Dr Gros Jambon ”belle mère du P.Q” anéantira les efforts de Buzz…à suivre!

    • Le PQ doit se saborder. Le PQ est comme une femme qui ne pogne pas et qui persiste à faire de l’oeil aux hommes. Ce n’est pas le saltimbanque de Curzi qui va changer quoi que ce soit. Ce n’est pas Drainville, l’ancien de Radio-Canada (organe de gauche) qui va changer quoi que ce soit. Et c’est encore moins l’ancien maoiste de Duceppe qui va tout virer de bord. Shut down the PQ !

    • sur un éventuel pays qui n’intéresse plus que 15% des boomers.

      c est pas ça le problème , je crois qu il y a encore pas mal plus de monde que ça que ça intéresse , mais pas avec eux au pouvoir , sont trop désorganisés et y semble y voir plus d options que chez ben & jerry

    • C’est ça,vous allez voter en masse pour Legault qui va faire des coupures à plus finir à tort et à travers et après,vous allez le dénigrer et pleurer sur votre sort.Combien ont lu son programme?Je serais bien curieux de le savoir.Ça vaut vraiment la peine de s’y astreindre pcq je vous jure que ça risque de chialer dans les chaumières pas à peu près…Mais il sera trop tard… C’est bien beau le changement MAIS…

    • En 1985, Bourassa avait fait élire 100 députés mais avait perdu dans son comté. Il n’était pas personnellement très populaire, même dans son parti. Et pourtant par la suite il a gouverné le Québec une dizaine d’années. Il est bien connu que la devise du Québec est : ”Je suis Alzheimer.”

    • Quand un politicien “reste”, c’est qu’il force sa négociation de package.

      Ce n’est donc qu’une question de jour avant que Duceppe la remplace.

      Néanmoins, le PQ, même après l’arrivée de Duceppe, va retomber dans l’opposition. Le message ne passe plus.

    • Je l’ai!! Pauline et le PQ viennent de découvrir le masochisme. Ils vont tenir tant qu’ils ne se feront pas écrapoutiller par les électeurs et là, ce sera la jouissance totale.

    • Les étincelles de la discorde : Quand les gens comprendront-ils que les sondages sont une arme de propagande ? C’est exactement de cette façon qu’on a procédé pour faire monter le bon Jack et créer la fameuse vague orange et en même temps, pour descendre en flèche Gilles Duceppe (que certains devins voient déjà comme éventuel remplaçant à Mme Marois…) Sondages suivis de commentaires des fameux analystes politiques et experts qui disent à tous quoi penser. Dans le coin droit de l’arène, les médias portant les couleurs du PLQ (vite ! oublions la fausse commission d’enquête et sa juge édentée); dans le coins gauche, ceux qui poussent Legault avec Sirois en ombre chinoise. Un seul journal réussit tant bien que mal à garder une certaine indépendance, mais il doit bien suivre aussi la parade…
      Ne soyons pas dupes ! Aussitôt qu’il y aurait un autre chef du PQ à la place de la chef, (car ce serait assurément un homme, un vrai leader, quoi,) à l’approche des élections, de nouveaux sondages le classeraient en bas del’échelle… Ne voyez-vous pas que la guerre fédéraliste est à l’oeuvre depuis 1995 ? La manipulation de l’opinion publique n’a jamais été aussi répandue et malheureusement, souvent efficace. Après les sondages, on procède au dénigrement systématique de la personne : témoignages d’individus, mauvaises photos, rumeurs, etc

    • La question n’est pas tant de savoir pourquoi elle désire rester, mais plutôt de savoir qu’est-ce que peut la motiver à rester à ce poste si ingrat…

      M’enfin. Bravo au capitaine qui reste sur le pont en plein naufrage. J’ose espérer une mort rapide pour ce parti moribond.

    • Pauline pourrait être invitée à TLMEP et il pourrait vous inviter. Vous pourriez lui demander pourquoi cet entêtement. Moi, je pense que l’option n’attire plus personne. Le PQ doit changer sa règle # 1. Ainsi, elle pourrait ré-intéresser un électeur comme moi. Et pourquoi, Pauline ne laisserait pas sa place à Legault qui n’aurait pas à se trouver des candidats et qui appliqerait sa stratégie? Une question de même!

    • Et si elle part la madame, les péquissssssses vont la remplacer par Duceppe? De grâce, laissez Duceppe dans son coin! Il me semble que ça va mieux depuis qu’on ne lui voit plus “la face”! De toute manière, Duceppe ou Marois, c’est le Parti Québécois qui est “fatigué” et c’est très bien ainsi.

    • Pauline Marois s’est entourée d’une équipe plus ou moins compétente. Ces gens ont tout intérêt à isoler leur patronne et lui faire croire qu’au fond çà ne va pas si mal (Inquiète toi pas Pauline on a des signes qu’on remonte). La vérité c’est que ces personnes ne songent qu’à protéger leur job, ils savent très bien que Pauline partie ils ne seront pas le choix du nouveau chef. Ils entourent la boss et lui font croire qu’elle est toujours en position de devenir la PREMIÈRE FEMME première ministre du Québec. Ils jouent sur son ego.

      Quand Pauline Marois va comprendre que ces personnes ne pensent en réalité qu’à leurs intérêts personnels elle va comprendre que la seule solution honorable pour elle est de partir dans la dignité en démissionnant.

    • Si elle veut VRAIMENT le bien du parti, elle doit partir.

    • Au PQ tout a été dit depuis que René Lévesque (un bon ministre libéral avec Lesage) a été mis à la porte.

    • Madame Marois ne semble pas comprendre que le peuple Québécois ne veut rien savoir de la souveraineté et par le fait même du parti Québécois. Voila pourquoi M.Legault est si populaire,
      car nos options ( comme leader )sont plutôt limités et il faut que le prochain gouvernement s’occupe des priorités qui inquiète la population ( SANTÉ, ÉDUCATION,DÉVELOPPEMENT ET PROSPÉRITÉ )

    • Le problème au Québec, c’est que l’on ne sait pas ce que l’on veux; on ne fait que chialer contre nos représentants en suivant la tendance médiatique. Ainsi, on poursuit notre suicide collectif, souhaitant le départ des gens qui se battent pour nous, on met notre identité culturelle au placard tout en acceptant d’être gouvernés par la droite. On pense, comme les ignorants que nous sommes, que l’on pourra régler nos problèmes sociaux (financement en art, culture, éducation, médecine, etc) sans s’affirmer comme peuple souverain, en restant soumis.

      Rien ne va s’améliorer avec la droite qui gouverne le Canada et les libéraux qui donnent les ressources du Québec aux multinationales. Bref retournez à votre télévision prendre des idées pré-mâchées pour vous et laisser la prochaine génération s’occuper des véritables problèmes lorsqu’elle payera pour votre incapacité a vous tenir debout et de vous distinguer de la médiocrité de l’ouest.

    • À tous ceux qui nous disent que les québécois ne veulent plus de la souveraineté, je voudrais rappeler que le Parti Québécois et Québec solidaire (2 partis ouvertement souverainistes) font ensemble presque le 1/3 des votes. Et ceci sans compter les nombreux souverainistes qui sont partis chez Legault en acceptant (Comme le dit leur futur chef Legault) de mettre l’option en veilleuse pour quelques années. Il y aurait donc environ 40% de la population qui soit encore souverainiste.
      Donc à ces fossoyeurs de la souveraineté, cessez de prendre vos rêves pour des réalités.

    • Boff !!! Vu qu’elle n’a rien d’autre à faire …. C’est son problème et sûrement pas le mien.

    • Quand tu n’as plus rien à dire et que personne ne t’écoutes, tu blâme et bouffe tes chefs.
      Je trouve Mme Marois courageuse de rester parmi les vipères.

    • Pour ceux qui ne s’en souviennent pas , monsieur Duceppe n’a pas eu beaucoup de c….. lorsqu’il s’est présenté à la chefferie du P.Q. retirant sa candidature que quelques heures après que la souveraine reine péquiste eut proposé la sienne . Est-il assez armé pour proposer sa personne à la tête d’un parti continuellement en questionnement , avec aucun projet , du moins , un semblant de projet ? Monsieur Duceppe est un charmant bonhomme , mais , n’a JAMAIS DIRIGÉ . Pour critiquer , par contre , il n’a pas son égal .Le PQ ne veut -t-il pas d’un leader , un allumeur .Bien désolé ,mais monsieur Duceppe ne représente en rien ce dont le PQ veut et a besoin.

    • Pauline doit rester en poste…elle seule connait tous les rouages du PQ….au grand bonheur des autres partis provinciaux…..à moins que Gi-Gilles démontre son désir de célébrer les funérailles du PQ aussi bien qu’il a célébré celles du BQ…Gi-Gilles avec comme diacre Bernard Drainville et comme sous-diacre Marie Malavoy.

    • Il faudrait qu’elle comprenne….
      Je pense qu’elle a été une très bonne ministre, une femme travaillante . Cependant, la première fois qu’elle a été élue dans son comté de la région de Québec et que j’ai entendu son discours après sa victoire, sa façon de s’exprimer, le ton, et le contenu, déjà tout sonnaient faux à mon oreille et rien n’a changé depuis….
      Maintenant tout ce qu’elle fait c’est d’essayer d’avoir un concensus et ca ne marche pas, c’est clair et net. C’est la stagnation ….et l’écroulement

      Il faut quelqu’un, non pas juste pour mobiliser, mais pour provoquer, prendre le risque, se battre
      clisssssssssssssss et c’est pas dans sa nature et elle n’y peut rien…..

    • “Timing is everything”… et malheureusement Pauline est soit trop tard ou trop tôt… qui sait peut-être que c’est l’option…peu importe le chef Drainville, Duceppe…alouette…vu de l’extérieur, les jeunes députés rêvent à la pension à vie qui disparait comme glace au printemps ou feuille a l’automne…

    • @ jenpeuxpu 27 octobre 2011 16h21

      N’importe quoi!

      Les dissidents sont justement contre le fait que Madame Marois ne met pas de l’avant la séparation du Québec.

    • Et on dir que Jean Charest est tetu……

      D’ailleurs, tant qu’à voir des complots partout…….c’est surement lui qui l’a soudoyé pour qu’elle reste.

    • Nous assistons à un changement de génération et le Canada Anglais fait présentement ce que nous avons fait dans les années 60, se chercher une identité et il a le champs libre, car nous Québécois sommes fragmentés et divisés. Le 13 septembre 1759 n’ est rien comparé à ce qui arrive à notre peuple, C’ est l’ abandon total de notre langue ,culture et valeur au profit d’un virtuel excitant et éphémère.
      Nous avons perdus nos racines, décrochage scolaire, fierté de notre langue et de nos ancêtres, pire nous ne connaissons même pas notre histoire,
      Les gens cultivés aux USA apprennent le Français , langue de la diplomatie et du verbe. Alors que nous, qui avons tout pour réussir , sommes oisif et permissif dans la rédaction de celle-ci .

    • 6 hypothèses pour un parti qui va mourir…
      1: Jacques Parizeau n’aurait jamais dû partir.
      2: Lucien Bouchard n’aurait jamais dû venir.
      3: Bernard Landry n’aurait jamais dû resurgir.
      4: Tant qu’a y être, Bernard Landry n’aurait jamais dû déguerpir.
      5: André Boisclair n’aurait jamais dû faire pire.
      6: Pauline Marois aurait dû en finir…

    • J’aime bien Louise Beaudoin, Curzi et Drainville. Mais je ne leur souhaite pas la chefferie du PQ car je ne voterais pas pour ce parti, pas avant 10 ou 30 ans en tout cas.

      Après c’est vrai que Marois risque de faire disparaitre le PQ avec les bons conseil de Maltais. Ça me dérangerais pas non plus de les voir couler avec Duceppe.

      Avec Marois, c’est constant, c’est direct, au moins on sais exactement où s’en va le PQ: dans le mur!

    • Que Pauline Marois se méfie des magouilles de Gilles Duceppe comme celui-ci a magouillé dans le dos de Michel Gauthier.

    • Madame Marois mérite tout le respect possible ainsi que tous les autres chefs des

      partis d’opposition.

      Que ce soit Madame Marois, Messieurs Khadir, Deltel ou Legault qui devienne premier ministre du

      Québec, en autant que ce soit un gouvernement honnête, les citoyens du Québec seront

      en meilleures mains qu’actuellement…

      Pourquoi autant de dépit envers Madame Marois? N’est-ce-pas elle qui s’évertue à demander

      une enquête en bonne et due forme sur la construction et le financement des partis?

      C’est toujours mieux qu’une enquête ‘bidon’ qu’on essaie de nous faire avaler afin que

      certaines vérités demeurent cachées…

      À moins d’être fédéraliste de tout poil et à plier l’échine devant toutes les arnaques d’Ottawa,

      certains blogueurs devraient se relever la tête et se garder un peu de dignité et de fierté

      nationale. Le Québec n’est pas une province comme les autres et la meilleure carte à jouer

      pour se faire respecter est celle de la menace de faire la souveraineté du Québec.

      À moins que les ‘inconditionnels’ aient autre chose de mieux à proposer, il faudrait

      qu’ils en parlent…Dénigrer pour dénigrer n’a rien de bien constructif. Madame Marois

      mérite mieux de ses députés et de la population.

    • @ bruno.t 27 octobre 2011 22h07

      On ne peut plus vrai! Malheureusement les jeunes loups du PQ sont à l’air de l’internet GV, donc trop pressés.

      Si au moins ils pouvaient laisser leur Chef et les initiés travailler et ne pas répéter les erreurs de leurs prédécesseurs!

    • Avec tous les renards qui rodent le poulailler PQ est encore en crise….. Et ce n’est certainement pas le plus rusé, froidement évincé d’Ottawa et récemment sorti de sa tanière, qui changera les choses.

    • Ben coup donc, y’a que les fous qui ne changent pas d’idées…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité