Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 1 mai 2011 | Mise en ligne à 13h06 | Commenter Commentaires (126)

    Laval : appel au vote ethnique (grec)

    Astérix

    Ça se passe à Laval, dans la circonscription de Laval–Les Îles. Une circonscription où on compte beaucoup de citoyens d’origine grecque. Le Parti libéral a dû se trouver une autre candidate pour remplacer Raymonde Folco, qui a annoncé qu’elle ne se représentait pas, juste avant le déclenchement de l’élection fédérale. Le PLC, évidemment, s’est retrouvé dans le pétrin. Trop tard pour organiser une investiture, afin que les militants choisissent un(e) candidat(e). Le parti de Michael Ignatieff a donc désigné une candidate, Karine Joizil.

    Joizil est une avocate d’origine haïtienne. Laval-Les Îles est un quartier multiethnique. Parmi les ethnies présentes : les Grecs. Or, les Grecs ne sont pas contents. Ils auraient voulu que le Parti libéral choisisse une candidate grecque, en la personne d’Eleni Bakopanos, ex-députée libérale d’Ahunstic, battue par la bloquiste Maria Mourani. Jusque là, nous sommes dans le sectarisme soft, dans le repli identitaire. Mais ça n’en reste pas là : le Congrès hellénique du Québec a demandé à ses membres habitant la circonscription de ne pas voter pour le PLC, parce que celui-ci a choisi « une candidate d’origine non-grecque » (article de Jean-Christophe Laurence, dans La Presse).

    Ok.

    On prend une grande respiration.

    On se calme.

    On se pince.

    Bon…

    Je vais mesurer mes mots : ceci, camarades grecs, est une incitation au vote ethnique. Il n’y a pas d’autres façons de décrire cela. Oui, Laval-Les îles abrite une grande communauté grecque, la troisième langue parlée est le grec dans la circonscription. Mais les arabes, les italiens, les arméniens sont également très présents. On ne les a pas vus faire de crise d’enfant gâté pour autant, devant cette Haïtienne nommée qui représente le PLC.

    Pour ajouter au sectarisme, le Hellenic Congress of Canada, section Quebec, a cru bon de faire étalage d’un peu de stupidité, par la voix de son représentant, Peter Georgakakos, qui est monté sur le Grand Cheval Blanc de l’Indignation, en entrevue au Devoir (papier d’Hélène Buzzetti) :

    En entrevue avec Le Devoir, le président du Congrès, Peter Georgakakos, était furieux de se faire demande s’il était normal de baser une recommandation de vote sur l’ethnicité. «Pourquoi me posez-vous cette question? Pourquoi ce deux poids, deux mesures? Le mouvement syndical fait cela continuellement au Québec, recommander de voter pour certains candidats. Vous ne connaissez pas votre histoire du Québec.»
    Lorsqu’on lui demande s’il sous-entend par là que les syndicalistes invitent les gens à voter pour des Blancs, il s’emporte. «Ne me lancez pas cette merde! Ça n’a rien à voir avec la couleur. Il y a 30 000 Grecs dans cette circonscription et ils nous prennent pour acquis.» Mais n’y a-t-il pas aussi une importante communauté haïtienne? «Non, il n’y a pas d’Haïtiens. Les Haïtiens sont dans une autre partie de la ville.»

    Belle petite mentalité, M. Georgakakos ! Un candidat grec dans l’ouest de Laval, un Noir dans l’est, un Tremblay dans le nord. Comment on dit ghetto, en grec, au fait ?

    Imaginez, maintenant, un autre scénario. Imaginez qu’au Lac-Saint-Jean, des Bleuets qui s’offusqueraient du fait que le PLC ait nommé, en catastrophe, une Québécoise d’origine italienne, haïtienne ou grecque pour le représenter, sans investiture, parce que la députée sortante aurait choisi de ne pas se représenter, la veille du scrutin. Imaginez qu’une association de Bleuets recommande de ne pas voter PLC pour cause de sélection d’une « non-Québécoise de souche », genre.

    Imaginez l’émoi.

    Imaginez le Globe, imaginez le National Post, imaginez The Gazette et tous les autres faire des crises d’épilepsie causées par leur indignation devant cette position qu’ils assimileraient à du racisme et, pourquoi pas, à du talibanisme…

    J’ai peut-être raté les éditoriaux indignés dans le Globe, le National Post. Mais ça m’étonnerait. Silence radio. La Gazette couvre l’affaire aujourd’hui. J’espère que ses éditorialistes vont dénoncer ce sectarisme répugnant. Même si beaucoup de grecs, anglophones, lisent The Gazette…

    L’affaire a fait une victime : Fabrice Rivault, qui travaillait aux communications pour la campagne de Martin Cauchon, a traité les membres du Congrès hellénique de « fascistes », les invitant à retourner en Grèce. Je dis « victime » mais j’exagère : le bénévole a couru après son congédiement, qui était inévitable : le fascisme est une chose trop sérieuse pour faire de telles comparaisons. Je note que M. Cauchon a qualifié les mots de son ancien bénévole d’« inadmissibles, inacceptables, choquant ».

    Ce qui est juste.

    Mais on aurait aimé que le PLC utilise les mêmes termes pour qualifier le sectarisme dont le Congrès grec fait preuve à son égard.


    • Quand on choisit un candidat à la dernière minute pour remplacer un candidat grec (avec tout ce que cela suppose de support grec dans la machine électorale: du sectarisme positif et normal), il aurait été probablement plus intelligent de choisir un autre candidat grec, afin de ne pas déranger la machine électorale du comté, et de ne pas causer de transitions douloureuses.

      Vu la brève échéance, ce sectarisme est défendable. Il ne l’aurait pas été si la candidate haitienne avait été choisie de longue date et avait eu le temps de se former une machine électorale.

    • Dire qu’on a crucifié Jacques Parizeau pour des propos semblables… Ca prouve la théorie du complot. L’Immigration , dans l’esprit de Pierre-E. Trudeau et du multi-culturalisme, était réellement un outil hostile diriger contre la société d’ici. On dirait que ces communautés reste hermétiques…

    • Je suis d’accord avec votre indignation…
      C’est même du racisme pur ce type d’attitude.
      N’allez pas manger dans un resto grec si vous n’êtes pas grec, vous n’y serai pas le bienvenue!
      Faux? 2 poids 2 mesures alors!

    • Dimitris Soudas n`est il pas d`origine grecque ? Ne reconnaissez vous pas la même attitude méprisante ?

    • Vous êtes surpris de cela…c ça le multi-culturalisme Canadien. Dans l’ouest on vote beaucoup en fonction de la politique pro-israélienne du PC, à Toronto en fonction d’arrêter l’intransigeance des Québécois envers les minorités ethniques (la réunion des Sihks), et de faire valoir ces droits enchâsses dans la culture Canada…

    • C’est le résultat du multiculturalisme qui favorise la guéttoisation des différentes communautés. Une politique d’intégration a la langue et aux valeurs de la majorité serait beaucoup plus porteur de compréhension et de respect mutuel entre les individus.

    • comme si La Grèce de 2011 était un bon modèle politique ou économique….
      Les Greco-Canadiens sont un peu trop nationaliste et trop fière de la Grèce cependant que leur pays d’origine est en désarroi total

    • Que vous avez raison Monsieur Lagacé!
      Des Grecs et des Italiens quand ce ne sont pas des représentants de la minorité juive, pas de problème.
      Mais quand Parizeau déclare que le vote ethnique à perdu le référendum de 1995, il faut proclamer haut et fort qu’il avait entièrement raison.
      Des chevaux de Troie, il en existe toujours vous savez.
      Même que parfois, ils sont appuyés par certains qui se disent nôtres comme Chrétien par exemple.

    • Ceci explique sans doute pourquoi, lors d’un débat à “C’est bien meilleur le matin”, Justin Trudeau martelait le fait que Vivian Barbot ne soit pas allez à la fête des Grecques dans Papineau, ce qui est quasiment un crime, on s’entend (sarcasme).

      Et ce sont ces mêmes fédéralistes qui accusent les souverainistes d’être des racistes ensuite … L’incitation au vote selon son ethnie, c’est quoi si c’est pas une forme de racisme?

      Allez écouter vous même:
      http://www.radio-canada.ca/emissions/cest_bien_meilleur_le_matin/2010-2011/chronique.asp?idChronique=147108

    • Les Libéraux ne font que récolter ce qu’ils ont semé : leur multiculturalisme à la con, qui visait à réduire la majorité francophone québécoise au statut de « culture parmi d’autres » afin de mieux la réduire au silence, tout en donnant l’impression aux immigrants qu’ils n’ont pas à s’intégrer.

      On voit ce que ç’a donné en Grande-Bretagne, dont le Canada s’est inspiré pour faire du « plus meilleur pays du monde » un véritable Absurdistan.

    • «Ben sûr!» Aurait pu dire le «père» Galarneau dans l’Héritage de VLB.

      Et, mon cher Patrick, juste pour se situer dans la même veine, rapport à vos commentaires sur la prévisible «indignation pharisaïque» de vos confrères anglophones: Où étaient ces gens qui se sont tellement indignés des propos de Jacques Parizeau en 1995? Où étaient-ils, dis-je pour rappeler alors que cette même organisation grecque était montée sur une tribune, en compagnie de deux autres, une juive et une italienne, pour inviter, en conférence de presse, les gens de ces origines à voter «NON»?

      Et le plus «drôle» c’est qu’alors, même la presse d’ici n’a pas senti le besoin de rappeler ce fait, manifestement à l’origine de la déclaration malheureuse de Jacques Parizeau et qu’on lui reproche encore.

      Reste à voir si les «grecs» d’aujourd’hui vont suivre le mot d’ordre, comme ils l’ont fait en 1995. Si cela n’arrivait pas, cela serait un signe que les choses ont changé et cela serait bien.

    • le sectarisme ethnique (grec) ou autre n’est pas acceptable tout comme le racisme n’est pas acceptable. Ce ne pas parce qu’une circonscription à majorité greque ou autre qu’elle va imposer un candidat ou une candidate à un parti fédéral, provincial ou municipal. Il faut rejeter ce genre de mentalité dans un pays comme le Canada.

    • Voici comment le PCC va réussir à obtenir un gouvernement majoritaire:

      Le soir du 2 mai, le PCC sera minoritaire en nombre de comtés (145 à 150).

      En Ontario, il y a plusieurs comtés où les rouges vont l’emporter de justesse sur le PCC.

      Dans les jours et semaines qui vont suivre, il y aura de nombreuses tractations entre le PCC et plusieurs des rouges élus de justesse devant le PCC.

      Il se produira alors assez de défections chez les rouges pour rejoindre le PCC…
      et ainsi former un gouvernement PCC majoritaire.

      On ne pourra pas dire qu’il y aura eu coalition… du moins, formellement.

      Ce ne sera donc pas un gouvernement de coalition,
      mais plutôt un gouvernement de défections…
      stable pour les quatre prochaines années.

      Bonjour chez-vous! Have a nice day!

    • Bienvenue dans la réalité.

      On peut donc présumer maintenant qu’il n’y a pas que les méchants de souche francophones qui sont “racisses?”

      J’me disais aussi!

    • Je suis un Canadien d’origine grecque et je suis outré par les propos racistes tenus par l’imbécile qui dirige le Congrès héllenique. J’ai beaucoup de sympathie pour le bénévole de M. Cauchon, qui a osé dire les choses comme elles sont.
      Les organismes culturels grecs se plaignent souvent du manque d’intérêt des jeunes à leur égard. S’ils désirent corriger la situation, ils ont intérêt à cesser de tenir des propos ultra-ethnonationalistes qui font honte à la plupart des Canadiens, Grecs inclus. Ces tactiques ont peut-être marché pour séduire des immigrants de première génération dans le passé, mais elles déplaisent à une majorité de jeunes Greco-Canadiens et Greco-Québécois qui désirent conserver leur culture d’origine mais rejettent catégoriquement de pétrifier leur pensée dans des stéréotypes ethniques démodés.

    • Peut-on se surprendre qu’une minorité majoritaire se sente offusquée d’être représentée par une représentante issue d’une minorité minoritaire? Imaginez qu’un anglophone se présente comme premier ministre du Québec… Nous sommes loin, très loin d’être prêts à accueillir une personne pour ses compétences et sa bonne volonté.

    • Ce fut ainsi en 1995…

      Dieu merci, vous n’êtes pas associé au mouvement souverainiste, car toute la bande de nationalistes canadiens à multiples pseudos vous aurait insulté pour des siècles et des siècles.

      La loi sur le multiculturalisme, comme le disait Josée Legault, nous force à nous regarder à travers un prisme ethnique. Plusieurs n’ont jamais vu la Grèce, mais se considèrent Grecs… Comme si le sang avait une nationalité… Là vous me direz bah oui mais la culture… C’est ça, en Grèce aussi on se passionne, par exemple, pour le hockey…

      Diviser pour mieux régner…

      Petite critique pour vous Monsieur Lagacé, vous auriez aussi dû écrire : Imaginez l’équipe éditoriale de Cyberpresse surfer là-dessus pendant des années!

    • Le vote ethnique ? Bien voyons ça n’existe pas, parlez en à Parizeau.

    • C’est pas ce genre de chose qu’Yves Michaud avait dénoncer en parlant de la communauté juive qui, dans certains comtés votent a 99% libéral ou NON au référendum ? C’est peut etre pas dit publiquement, mais ca semble transparaitre dans les votes. Mais bon y’ont bien le droit de voter pour qui ils veulent.

    • Hé boy….un québécois “de souche” aurait demandé la même chose, il se serait fait imollé sur la place publique. On aurait crié au racisme, à l’injure, au repli sur soi. Et je pèse mes mots.

      Si ces gens veulent absolument un grec comme candidat, bien….déménager en Grèce m’apparaît comme la meilleure solution.

    • Voilà la multiculturalisme dans toute sa splendeur. Et Layton ,qui pourtait un turban sikh l’autre jour pour avoir les votes de cette communauté , est un multiculturaliste à tout crin. Vous pouvez être sûr qu’avec Layton, les Québécois seront bientôt transformés en grosse communauté ethnique. Le multiculturalisme est une idéologie de gauche. La gauche aime bien diviser pour régner.

    • Quelle tristesse…!

      Mais comment devrait voter une personne née d’un couple québécois “gréco-haïtien” ?

    • Très bons points, M. Lagacé.

      Je m’inquiète beaucoup de la tendance lourde qui consiste, au Québec et au Canada, à communautariser la politique et la chose sociale.
      On s’adresse de moins à moins à des citoyens canadiens ou québécois, mais de plus en plus à des italiens, des grecs, de musulmans, des juifs orthodoxes, etc.

      C’est le multiculturalisme en action. Et bientôt, il n’existera plus de citoyenneté ni d’identité civique commune. Il n’y aura que nos différences.

      Y. Ménard

    • Rien de nouveau ni d’étonnant, mais s’il est utile d’en signaler une expression une expression si grossière, grotesque et désagréable.

      L’ethnicité est un facteur exacerbé par le multiculturalisme canadien et le “vote ethnique” est une réalité tout aussi indéniable.

      Il va de soi que toutes les ethnies sont égales mais que certaines le sont plus que d’autres.

      S’agissant de la culture politique grecque, il s’agit de l’une des plus agressives, bornée et nationaliste ( au sens dangereux et macabre du terme, pas au sens très soft en cours au Québec). Quiconque en doute devrait s’instruire au sujet de l’attitude grecque face à la question macédonienne…

      Il y a quelque chose d’exécrable dans l’attitude de trop de Grecs au Québec et cela est bien triste.

    • Je croyais qu’on était tous québécois? Après tout un Québécois c’est quelqu’un qui vit au Québec non?

      Pas de Noirs ici, pas de Grecs, pas je Juifs, pas d’Arabes, pas de Latinos, pas de Canadians, pas d’Indiens, on est tous québécois.

      C’est bien ce qu’on nous dit, non? A moins que j’en aille raté un bout…

    • Il ne faut pas oublier que le comté de M. Cauchon compte une communauté Hellénique assez respectable, même si elle a diminué dans les 20 dernières années.

    • Pourquoi etre toujours scandalisé et surpris des comportements humains??. Seuls les dates et les noms changent mais c’est toujours les memes conneries humaines qui reviennent dans l’actualité. Il n’y as pas d’évolution réel chez les hommes, c’est un travail , un rappel a l ordre de chaque secondes. Les hommes sont encore des barbares avec plusieurs couches de vernis social. Chaque homme est différent et unique, ainsi que ceux qui se ressemblesnt se rassembles en groupe avec les memes objectifs. Les policiers peuvent tuer pour protéger supposément la société, les politiciesn peuvent voler frauder le système sans etre mis en état d’arrestation, tout est gang , rapport de forces entre individu et groupes.

      Ils y a encore beaucoup d’hommes et femmes racistes. La technologie évolue, on vote de nouvelles lois depuis des siècles pour contenir le plus possible LA MÉCHANCETÉ DANS L’HOMME. Le vocabulaire s’enrichit de nouveaux mots, nouvelles façon de dire les choses. Mais quelle évolution?? On accepte encore d’etre dirigé, gouverné par des sectes-politiques qui une fois élus agissent en dictateurs au lieu de travailler ,créativement avec les autres sectes-politiques, pour le mieux etre du peuple. Non les hommes n’évoluent , ils sont toujours les memes betes animales émotifs et naif mais pas assez intelligents .

    • quand y seront tous rendus ici on s en ira là bas , Cartier Cartier si tAvais navigué ;a l’envers de l’Hiver dit il avec un grand soupir d’exaspération

    • Le Hellenic Congress of Canada section Quebec ne faisait-il pas partie de ceux qui déchiraient leur chemise à la suite d’un certain discours un soir de référendum en octobre 1995 ? Faut croire que des propos semblables n’entraînent pas la même réaction dépendamment de qui les prononce !

    • encore une fois, vous avez tout dit!

    • “Je note que M. Cauchon a qualifié les mots de son ancien bénévole d’« inadmissibles, inacceptables, choquant ”

      ===

      On imagine la conversation d’adieu : Je pense comme toi Fabrice, mais tab… faut pas le dire.

      Jean Émard

    • Que dire à M. Georgakakos!? «[...]»(!)

      Je lui souhaite un «τσουνάμι Πορτοκαλί». Et ça, c’est plus qu’une vague.

      Iggy a choisi Karine, pas Eleni. Il devait avoir ses raisons…

    • Je suis d’origine bulgare et même ma communauté a été courtisée.

    • J’ai suivi justement les campagnes des trois partis et j’ai trouvé que le PLC est le parti qui a le plus pris du recul quant au multiculturalisme.
      J’ai suivi Jason Kenney dans Twitter et je peux vous dire qu’il prend vraiment les “ethnies” pour des martiens.

    • Zakhor: personne ici ne parle de remplacer un candidat grec; on parle de remplacer Raymonde Folco, une femme d’origine franco-juive dont la famille a immigré au Canada dans les années 50, qui n’a pas souhaité se présenter aux élections.

      Qu’est-ce qu’il aurait fallu faire alors, selon vous ? Trouver une autre femme française et juive pour “ne pas déranger la machine électorale du comté, et ne pas causer de transitions douloureuses.” ? C’est n’importe quoi.

      Si je décidais de retirer mon vote à Maria Mourani, qui est la candidate pour laquelle je compte voter demain, sous prétexte qu’elle est à la fois ivoirienne et libanaise, on me taxerait de racisme. C’est de racisme dont a fait preuve le Congrès Hellénique, et c’est non seulement déplorable, c’est aussi méprisant.

    • Dites-moi, concitoyens grecs, avez-vous été nombreux à voter pour le PQ quand sa vice-présidente était Nadia Assimopoulos?

    • @teddybear. Yves Michaud a dit, en substance, que les Juifs n’avait pas le monopole de la souffrance… M’enfin! Je vous renvoie à la CA.

      http://www.jugements.qc.ca/php/decision.php?liste=53049526&doc=A1A498482AF8D02AF5C4ADA37753892737083A7C68867AB5B6094CEC8039174C&page=1

      Il y a des limites… Lire les «motifs» de l’Honorable juge Jean-Louis Baudoin, in fine. «Summun jus…»(!)

      @packington. «[...] et des votes ethniques» pas «et le vote ethnique». Méchante nuance. M’enfin!

    • [...] avaient…

    • C’est le genre de nouvelle qui aurait dû tuer la Une ça Patrice. Je me souviens par exemple d’un article y’a quelques années sur Robin Philpot, candidat du Bloc, où on titrait “Robin Philpot nie le génocide Rwandais”… Alors que Philpot répétaient seulement, comme dans son livre, que des massacres entre Tootsi et Outous avaient eux lieu de chaque côté. Ça avait fait la UNE! Et le pire, c’est qu’une étude internationale donnait raison à Philpot quelques mois plus tard.

      Qu’importe, c’est une histoire que j’aimerais voir mise de l’avant par La Presse. Après tout, faudra trouver des façon de parler de la chute du PLC dans les prochains jours.

    • Superbe !!!! J’adore cette histoire magnifique et succulente. Voir des libéraux s’entredéchirer et s’entredétruire, c’est la chose la plus jouissive possible. Continuez !!!!

    • Les bienfaits du multiculturalisme. Chacun dans son petit quartier, dans son petit ghetto. Le sectarisme se développe au point ou il est possible d’exiger qu’un candidat soit de *notre* origine ethnique sinon on boude.

      On a crucifié Jacques Parizeau pour avoir osé mentionné que certaines communautés ethniques avaient voté selon des pourcentages dignes des pires régimes totalitaires. On sait qu’il avait totalement raison de le faire même si le moment était mal choisi.

      On sait aussi que ces organisation, notamment les *Congrès*, alimentent les préjugés de ces communautés culturelles envers les Québécois dit de *souche*.

      Qu’on s’y intéresse enfin est une bonne chose. Grattez encore un peu. Vous y découvrirez les dessous des relations incestueuses entre les partis fédéralistes et les Québécois issus de l’immigration.

      Le Canada? C’est un pays de marde. Il est temps que tous les Québécois en fasse leur deuil.

    • Méchants et de mauvaise foi ces Grecs. Comme ce ne sont pas des Québécois de souche les anglos n’en parleront pas. Parizeau parlait de votes ethniques. Ben voilà la preuve.

    • Assistons-nous à l’effondrement du parti de Wilfrid Laurier, ce parti qui, sous P-E Trudeau s’est fait le promoteur de l’accomodement multiculturel?

    • Le HCC est un pur produit du multiculturalisme canadien de Trudeau.

      Le HCC justifie à postériori la déclaration de Parizeau.

    • Une seule chose à faire: BOYCOTTONS TOUS LES RESTOS GRECS! TOUS! SANS EXCEPTION! Jusqu’à temps que leur congrès raciste s’excuse publiquement à tous les Québécois, de toute origine.

      C’est le SEUL langage qu’ils comprendront. Quand leur achalandage aura fondu de 50%, ils vont se montrer doux doux et gentils. Sinon, et bien, ravalez votre écoeurement, ou comme qu’on dit, ’suck it up’.

    • Dimitri Soudas n’est guère plus que la marionnette de Demis Roussos et Nana Mouskouri.

      Cette dernière est particulièrement redoutable sur le plan politique. Toute sa pensée politique se trouve par ailleurs résumée de façon magistrale dans son programme, habilement intitulé “Le Tournesol” et disponible en version chantée.

      http://www.youtube.com/watch?v=nY2XRa3kgjU

    • Les les québécois d’origine grecque sont les esclaves du parti libéral du canada, et du fédéralisme aveugle ?
      Hébin !

    • Et nos “Rhodésiens” du West Island, qui vote libéral depuis 150 ans à 98 %, qu’en dis-tu Patrick ? N’est-ce pas une forme de mépris pour le pays réel dans lequel ils vivent (et dans lequel ils ne veulement pas vivre…)

    • Je me demande la réaction de la communauté Haïtienne?

      On fait beaucoup de campagne pour condamner le racisme des blancs et promouvoir les accommodements. Mais il y a beaucoup d’effort qui devrait être fait pour dénoncer aussi le racisme des immigrants et leur intégrations.

      Un candidat doit être sélectionné selon ses compétences pour représenter et défendre son compté, pas pour son origine ethnique. Le Hellenic Congress of Canada fait du racisme!

      Le communautarisme égratigne la démocratie.

      J’espère que la population grec affirmera son attachement à la démocratie en ignorant les recommandations de M. Georgakakos et en le mettant à la porte! Les médias devraient mettre plus de pression. Faites circuler sur Facebook!

    • C’est bien fait pour les Libéraux. Ils ont joué la carte ethnique pendant 20 ans, pis là l’élastique vient de leur péter dans la face. Just too bad man, mange donc d’la m…

    • C’était exactement ce dont parlait M. Parizeau en 1995 quand il parlait des votes ethniques. Que 100% d’un comté donne son appuie à un parti est inconcevable, voire anti-démocratique.

      Or, il n’y a aucun comté “blanc francophone” qui a voté à 100% pour le OUI en 1995 ou encore pour un député PLQ/PQ/ADQ/QS dans quelques élections que ce soit.

      Que M.Peter Georgakakos demande à sa communauté de voter pour un candidat en fonction de ses origines c’est purement et simplement du racisme et on doit le dénoncer.

      Si un québécois disait de voter pour “Richard Tremblay” dans tel ou tel comté “parce que c’est un homme, blanc, québécois d’origine”, on se ferait un plaisir de généraliser dans le Globe and Mail, The Gazette et le National Post en disant que “l’ensemble des québécois sont xénophobes”.

      Mais là, on passe sous silence les commentaires de Peter Georgakakos .

      Même au Québec, nous n’avons même plus la force de s’en indigner.

      Tellement que nous allons voter NDP…

    • Et bien, des libéraux qui font appel au vote ethnique, on aura tout vu. Finalement, Jacques Parizeau avait 100 % raison. Mais ça, on le savais depuis belle lurette. Ce qui est intéressant dans toute cette histoire, c’est que les souverainistes sont supposés avoir le monopole du racisme et de la xénophobie. Yeah right !!! Le bénévole Fabrice Rivault du Parti Libéral du Canada a dans une déclaration particulièrement raciste, invité les grecs à retourner en Grèce. Il y a quelques années, quand le député bloquiste d’origine Camerounaise, Maka Kotto, avait défait le candidat libéral sur la rive-sud, un organisateur libéral avait dit séchement à un journaliste d’aller voir le «nègre» que les gens viennent juste d’élire. Sans compter la fois où Denis Coderre, frustré de sa défaite aux mains du bloquiste d’origine hispanique Oswaldo Nunez, avait déclaré qu’il souhaitait que ce genre d’immigrés (càd ceux qui supportent la souveraineté) soient déportés. Toute cette belles déclarations racistes et xénophobes de membres bien en régle du Parti Libéral du Canada, le parti du multiculturalisme !!! Dire que Denis Coderre, un acteur de premier plan du scandale des commandites et un des piliers du régime de la corruption libérale songe à se présenter à la mairie de Montréal. Ça va être beau, comme si on avait pas déja assez de problème de corruption dans cette ville.

      Alors, le message du Parti Libéral du Canada aux immigrants est très simple. On vous aimes bien tant et aussi longtemps que vous votez pour nous docilement sans poser de questions et sans rien demander. Pour le reste, on se fout carrément de vous car, tout ce que vous êtes pour le PLC, c’est un vulgaire bassin de votes. Votes que les Québécois francophones et les anglais de souche des autres provinces n’accordent plus au Lieberal Party of Canada depuis un bon bout de temps.

      Parlant de votes ethniques, que dire de la campagne du candidat conservateur, Saulie Zajdel, dans Mont-Royal. Cette circonscription comporte les villes de Côte-St-Luc et Hampstead dont la population est presque exclusivement juive (Ashkénazes). M. Zajdel, un supporter extrémiste d’Israël et du sionisme mondial, axe sa campagne uniquement sur sur la position pro-Israélienne et anti-palestinienne du parti conservateur. C’est proprement scandaleux et inadmissible qu’un candidat fasse campagne principalement sur un enjeu qui ne concerne aucunement le Canada. Et le slogan du parti conservateur est : Here for Canada. On devrait plutôt lire «Here for Israel.» Ma famille politique naturelle est le parti conservateur et je ne voterai pas pour eux justement, à cause de cette politique déguelasse et immorale calquée sur celle de George W. Bush. À trop vouloir courtiser les juifs afin de récolter du financement, Harper échappe plein de votes dont le mien et probablement la majorité qu’il convoite si ardemment.

    • Harper courtise le vote juif depuis des lunes, en appuyant Israël systématiquement, sans aucune critique. L’occupation illégale des territoire palestiniens, OK, la répression à Gaza, OK. Pas de problème, c’est même très évangélique (évangéliste). Et çà paie, voyez le comté de Mont-Royal. Alors, pourquoi les grecs ne pousseraient-ils pas leur cause au delà du raisonnable? C’est de bonne guerre, non?

    • Quelle attitude insignifiante du Congrès hellénique du Québec. Que tous les grecs qui approuvent leur demande fassent ce qu’il il de mieux à faire pour eux-même, c’est-à-dire de débarasser. J’ose croire que ceci ne s’applique qu’à une faible minorité de gréco-québécois.

      Et dire que moi, québécois pur-laine, j’ai voté par anticipation pour le libéral de Marc-Aurèle Fortin, un péruvien d’origine. Je ne connais pourtant aucun péruvien d’origine dans ma circonscription. Est-ce que la Société St-Jean Batiste ou quelqu’un pourrait me ramener à l’ordre? Ça presse!

      Qu’importe vos origines, soyez les bienvenus au sein de notre société. Bénissez les divinités de votre choix pour avoir été accueillis là où vous avez décidé de vous établir. Intégrez-vous à notre culture; tout au moins, respectez-la. Autrement, profitez d’un droit fondamental qui appartient à tout canadien ou québécois, soit celui de vous libérer des injustices que vous croyez subir, en pliant bagages pour le bien-être de tous.

    • Les Liberaux avalent eux-memes le poison qu’ils ont cree. Quel delice! Quel spectacle. Que les Grecs aillent voter pour qui ils veulent, du moment qu’ils commencent a reflechir comme n’importe quel autre citoyen, au lieu de suivre des mots d’ordre stupide d’organisation archaique, 40 ans en arriere. Il est temps de marcher vers l’avant. Ces organisations ne devraient s’occuper de pique-niques annuels au lieu de faire de la petite politique.

      [Au fait ca marche, ou marchait, comment ces votes ethniques pour les Libero-zeros? Des subventions a ces organisations de pique-niques? Follow the money! L'argent n'est plus la, alors bye bye. Ca doit etre ca la logique. La machine est brisee. Les Liberaux perdent.]

      Ciao

    • Je ne comprend pas pourquoi vous vous indignez comme ça. J’ai entendu Pauline Marois ce matin dire à tous les séparatistes de voter Bloc. J’ai même entendu Gilles Duceppe en début de compagne dire que ne pas voter pour le Bloc, c’est ne pas être Québécois.

      L’ethnie blanche francophone de souche n’est pas mieux que les autres ethnies et n’a pas vraiment le droit de s’indigner.

    • @dalva: alors le comportement de l’association hellénique est vraiment bizarre. Je croyais que Raymonde Folco était grecque.

    • morindin: **Je ne comprend pas pourquoi vous vous indignez comme ça.

      1-J’ai entendu Pauline Marois ce matin dire à tous les séparatistes de voter Bloc.

      2-J’ai même entendu Gilles Duceppe en début de compagne dire que ne pas voter pour le Bloc, c’est ne pas être Québécois.**

      Première affirmation: Et? C’est raciste d’appeler les souverainistes à voter pour le Bloc??

      Deuxième affirmation: Je vous mets au défi de prouver l’affirmation selon laquelle Duceppe aurait dit que de ne pas voter pour le Bloc, c’est ne pas être Québécois. Vous entendez des choses qui ne se passent que dans votre petite cervelle d’oiseau fédéraliste. Pauvre plouc.

    • On me permettra de reprendre ma pensée …

      “Je ne pensais pas que les québécois d’origine grecque, étaient les esclaves du parti libéral du canada.”

      Et je rajoute :
      * Je ne pensais pas que les québécois faisant partie des communautés culturelles, étaient des esclaves d’un fédéralisme aveugle*

      Voilà, bonne nuit Gilles, Jack, Stephan et Michael…et à demain pour un résultat d’élections fédérales bien prévisible !

    • @ Morindin…

      On peut être séparatiste et être né à l’étranger, provenir d’un autre pays, ne pas être nécessairement blanc…. Les Québécois sont représentés par des personnes qui proviennent de partout dans le monde mais qui ont la qualité commune de résider au Québec…

      Être séparatiste, c’est comprendre que l’avenir du Québec ne doit pas dépendre des décisions prises à Ottawa, Toronto ou Calgary….

      Mais bon, c’est peut être un peu trop pour toi…. je te comprendrai alors de voter Con-servateur….

      benden

    • @morindin Faut s’indigner de toutes les formes de racisme… Qu’elles viennent de Pauline, de Gilles, de Stephen, de Papatakos…

    • @goupil,1 mai 2011,18h34:«Le HCC justifie à postériori la déclaration de Parizeau.»
      ++++++++++

      Non! Non! Pas à «posteriori». Vous oubliez cette fameuse conférence de presse tripartite (Greco-italiano-juive) lors de laquelle les intervenants avaient invité leurs adhérents à voter «non» au référendum de 1995.

      Remarquez que M. Parizeau aurait aussi pu reprocher aux «de souche» de la région de Québec de ne pas avoir voté «oui» dans la même proportion que nombre d’autres comtés à majorité «de souche» ailleurs qu Qubec. Cela aussi, ce fut une réalité et qui a sans doute privé le «oui» d’assez de votes pour lui donner plusieurs points de plus que le maigre 50% plus un qui énervait tant Stéphane Dion.

    • Heureusement, le NPD ne se préoccupe pas de ces chicanes ethniques : en effet, ce parti d’avant-garde présente une candidate unilingue (anglaise) dans un compté 99% francophone. Et qui travaille comme serveuse à Ottawa. C’est bon ça

    • je suis en faveur du racisme mais tout a fait pacifique. un jours ont devra se pencher sur la question. arrêter de jouer à l’autruche.

    • @zakhor: je le croyais aussi, quand j’ai lu la nouvelle vendredi soir, mais je trouvais que son patronyme francophone clochait dans l’histoire. En googlant, j’ai lu un peu sur ses origines et je n’ai rien compris à l’histoire. Le Congrès Hellénique choqué qu’une candidate non-grecque remplace une candidate non-grecque ? Mépris de leur communauté par le parti libéral ?

      Non, il n’y a rien à comprendre, sauf qu’encore une fois, l’intolérance de la minorité semble toujours plus difficile à dénoncer.

    • Vive le multicul…..turalisme!!! C’est la pensée guettoïste qui prime…

      Je ne veux pas savoir ce que les grecques pensent des Québécois… Ça doit pas être beau…

    • “J’ai même entendu Gilles Duceppe en début de compagne dire que ne pas voter pour le Bloc, c’est ne pas être Québécois.” morindin

      ===

      Pure invention de ta part. Donne tes sources, plutôt que tes ragots.

      Jean Émard

    • Quand je pense qu’en Grèce ils sont en train d’ériger un mur fortifié pour empêcher les plus démunis de la terre de venir en Grèce. Quel paradoxe en sachant que la Grèce fut le berceau de la démocratie. J’espère que nous ne verrons aucun mur encerclant Laval-les-Iles. Beau résultat d’un multiculturalisme qui conduit à une mouvance de la droite partout en Europe.

    • @tous

      Petite erreur de ma part… quand j’en fais un je l’admets… ce n’est pas Duceppe qui a dit ça mais Drainville… http://lejournaldequebec.canoe.ca/politique/federale/archives/2011/04/20110423-195236.html

      Ça ne change pas que vous n’avez pas compris ce que j’ai dis… les Grecs demandent de ne pas voter pour le PLC parce qu’un Grec ne représente pas le compté…

      C’est la même chose que Pauline Marois qui demande aux séparatistes de voter Bloc ou Bernard Drainville que ne pas voter Bloc c’est ne pas être Québécois…

      Il n’y a rien pour les francophone de s’indigner… il me semble que mon français est facile à comprendre…

      Mais bon avec expérience j’ai fini par comprendre que les séparatistes sont incapable d’accepter les idées différentes des leurs… ils s’en remettent toujours à insulter les “autres” qui ne sont pas “nous”…

    • « On est toujours un peu l’Iroquois de quelqu’un, que l’on soit Québécois, Breton, Nègre ou Cajun. Je vous laisse à chanter quel peut être le vôtre. On est toujours un peu l’Indigène d’un autre »

      Il s’agit du refrain d’une chanson de Sylvain Lelièvre figurant, je crois, sur un album intitulé « Fleur de grésil ». Voici comment j’interprète librement ce poème :

      Toute personne ne faisant pas partie de l’ethnie à laquelle nous appartenons, appartient à une autre ethnie. Elle est l’indigène d’un autre lieu. Cette personne possède une culture un peu différente de la notre, cela se perçoit et explique un peu pourquoi elle nous semble un peu, parfois beaucoup ou trop, différente de nous. Lorsque l’on observe un individu d’une autre ethnie, le fait que nous soyons nous même membre d’une ethnie échappe à notre esprit. Cet oublie nous laisse croire que nous sommes normaux, autrement dit que les autres ne le sont pas.

      Chaque culture façonne la perception de ceux qui la partage. C’est en gros la principale caractéristique d’une culture. La façon de percevoir la réalité, encadre notre raisonnement et nos choix. Par conséquent, tout vote, quel qu’il soit possède une certaine dimension ethnique.

      Le vote est ethnique, est-ce un crime? Dire que le vote est ethnique et déplorer que cette ethnicité soit un élément intrinsèque de nos divergences de points de vue, est-ce aussi un crime?

      Pierre Savard

    • @mobile

      1 mai 2011
      17h13..vous me rappeller de tres mauvais souvenir….(pas que j’avais oublier)il devrais y avoir la journee de la honte pour s’excuser a M.Michaud
      il n’y a pas de mots pour souligner la bassesse du parlement cette journee la

    • On appel sa du communautarisme un peu comme en france, étant moi même fils d’immigrants je trouve sa vraiment répugnant on doit voter pour le meilleur pas pour le sien. Mais que voulez vous y a aucun vrai politicien au quebec pour parler de sa et pour réunir tout le monde.

    • @americanophile

      Parle pas trop quand tu sais que les states sont des pros du communautarisme , et pour horizontalisé les problèmes, pauvre noir contre pauvre latino contre pauvre asiatiques, tout sa pour pas quand lève la tête tous ensemble pour voir ces quoi le vrai problème, qui lui est verticale.

    • Un candidat canadien ou une candidate canadienne,ça ne suffisait pas?Laval n’est pas en Grèce,que je sache.Il y a vraiment des coups de pieds au cul qui se perdent.

    • @zakhor.”ce sectarisme est défendable”.Le sectarisme,de par sa simple définition,n’est jamais défendable.

    • @José Cliche.”L’Immigration , dans l’esprit de Pierre-E. Trudeau et du multi-culturalisme…”.On en constate ici les effets pervers.

    • @americanophile.”Le multiculturalisme est une idéologie de gauche”.Décidément!Vous commencez à tilter,pas à peu près.”Error,error,error…”

    • @mobile.”τσουνάμι Πορτοκαλί».Vous êtes dur.Un bon coup de pied au cul ferait tout aussi bien l’affaire.

    • @mile.”je suis en faveur du racisme mais tout a fait pacifique”.Du racisme pacifique! Il fallait bien qu’un schizoïde quelconque l’invente un jour.Bien triste manière de passer à l’histoire.

    • Ben content que ça arrive au Parti Libéral cette histoire là. Le vote ethnique qui se revire contre eux, j’trouve ça délectable.

      @morindin

      C’est quoi cette manie là du monde, peu importe leurs allégences, de pas lire jusqu’au bout et de se servir de «ce qu’on pense avoir lu» comme argument ?

      «Si on est Québécois d’abord, i.e., si on place l’intérêt québécois devant l’intérêt canadien, on vote Bloc. Vous avez bien lu.» – Bernard Drainville, dernière phrase du lien que tu as cité.

      Toi, tu changes ça en «Si tu votes pas Bloc, t’es pas québécois» ?

      Chapeau.

    • @ Morindin

      “Je ne comprend pas pourquoi vous vous indignez comme ça. J’ai entendu Pauline Marois ce matin dire à tous les séparatistes de voter Bloc”

      Donc suivant cette logique ils faudraient s’indigner si le parti vert demanderait à tous les écologistes de voter pour eux?????

      J’aimerai visiter votre cerveau pour voir comment vous êtes arrivé à associer voter en fonction de ses conviction à racisme et vote ethnique …

      “J’ai même entendu Gilles Duceppe en début de compagne dire que ne pas voter pour le Bloc, c’est ne pas être Québécois.”

      Inventer de fausse nouvelles et les répendre c’est trés PCC comme méthode … je ne serai pas surpris d’apprendre que vous travailler pour le PCC ;)

    • Quand monsieur Parizeau avait lancé sa fameuse phrase, il avait dit DES votes ethnique, et non LES votes ethniques. La différence est mince, mais elle est là si on se rappelle justement que des communautés avaient lancé un appel au vote monolithique. C’est drôle de penser que monsieur Parizeau avait été jugé raciste pour ça, on avait dit que ses paroles étaient inacceptable. Cependant, quand je ne me souviens plus quel Juif avait dit, après le référendum, que les Juifs avaient “sauvé le Canada”, aucun tollé… Ainsi, si un Québécois de souche s’indigne du vote ethnique, c’est mal, mais si un Juif s’en vante, c’est bien… Oui, vraiment, deux poids deux mesures. On n’a qu’à penser à ce qui est arrivé au Robin des banques pour s’apercevoir que les Québécois excellent dans l’auto flagellation… Merci monsieur Lagacé pour dire les choses comme elles sont, ce matin!

    • Une société doit reposer sur le respect de l’individu sans distinction de race, de couleur, d’orientation sexuelle et de courant religieux quelconque.Un enfant c’est un individu quelque soit sa couleur, son origine ethnique ou son quelconque handicap. Et c’est vers lui et ses droits que la société doit se tourner pour établir une véritable justice sociale.

      Fernand Turbide

    • Québec, appel au vote ethnique: Parlons Québec, nous voulons des candidats exclusivement francophones, soyons fidèles à “notre histoire”, nous l’aurons “notre” pays…. C’est quoi çà?

    • @morindin. Les Québécois cher monsieur, ce sont tous ceux qui choisissent de l’être. Vous n’avez pas encore compris je crois que les Québécois forment une nation CIVIQUE et non ethnique. Les Québécois d’origine française forment la majorité certes, mais au fil des décennies des milliers d’immigrants et de fils d’immigrants de diverses ethnies sont venus enrichir le noyau de base. Aujourd’hui la nation québécoise est composée de tous ces gens qui ont choisi de se donner une culture commune, un territoire et un État. Bref, presque un pays…

    • @zakhor

      1 mai 2011
      13h21
      il aurait été probablement plus intelligent de choisir un autre candidat grec, afin de ne pas déranger la machine électorale du comté, et de ne pas causer de transitions douloureuses.”

      Le choix le plus intelligent est de prendre le 2e meilleur candidat disponible, pas de prendre le 2e meilleur candidat grec disponible. Vous confirmez donc que la “machine électorale” fonctionnait parce que c’était un candidat d’origine grecque, et non pas à cause de son leadership ou de ses compétences? C’est anti-canadien, arrièré et un hymne à la ghettoïsation.

      Mais à force d’y penser, je dis merci à M.Georgakakos, s’il peut influencer quelques imbéciles qui votent sur la base des origines ethniques de s’abstenir, ce sera une bonne nouvelle pour la démocratie.

    • Mon ancêtre est arrivé de France et recencé au Canada en 1666. Est-ce que j’ai plus de droit que l’immigrant ou le grec qui est arrivé ici il y a 5 semaines ou 50 ans et qui a reçu la citoyenneté canadienne?

      Étant québecois de souche, je ne rêve donc pas d’un pays que j’aurais quitté et aussi d’une éthnie et religion autre que celle que j’ai depuis plusieurs générations.

      Le tribalisme touche tout les groupes. Et les québecois peuvent être très fermés entre eux. Juste voir la polémique Québec-Montréal. Belle exemple de tribalisme et de chacun dans son coin. Alors les Grecs, c’est notre miroir à la sauce nature humaine. Et c’est pas fini, ce n’est qu’un début (chanson québecoise)

    • Le parti libéral d’Ignatieff grand héritier du multulturalisme de Trudeau et de l’argent des commandites vient de se faire frapper comme une tonne de brique par des votes ethniques .

      C’est pas tres gentil de leur dire que s’ils ne votent pas lébéral de retourner chez eux en bateau.

    • Autre question : Est-ce que les conservateurs auraient pu réellement penser chauffer les fesses à Irwin Cottler dans Mont-Royal avec un Goy ?

      La lutte dans Mont-Royal pue encore plus le sectarisme … L’enjeux “local” ? L’appui à Israel…

    • Tout ce que le multiculturalisme a apporté est une ghettoïsation. Il y a plein de p’tits pays dans un grand pays ou dans ce cas précis cette province ci. Finalement, tout l’monde fait preuve de racisme à un moment donné, il suffit que certaines circonstances se présentent et là on voit poindre le vrai visage de chacun. Personne ne devrait donner de leçon dans ce cas-ci, juste à lire les commentaires ci-haut on peut voir que certains s’érigent en prêcheurs moralisateurs.

    • Très exceptionnellement @pasam

      «[...] Aujourd’hui sera peut-être aussi la journée de la honte(!)» Pensif.

      @latour (00:44 et 00:50)

      Bien dit!

      Méfiez-vous de l’«agent orange»…

    • jeanfrancoiscouture

      Vous pourriez aussi inclure dans vos chiffres, la différence énorme entre les hommes (environ 60%) et les femmes (40%) des Québécois dits de souche qui ont votés en faveur de la Souveraineté. Un chiffre trop souvent oublié, vestige peut-être des Yvette, qui ne représente pas une période très lumineuse de notre passé récent.

    • Comment est-ce qu’un regroupement ethnique peut revendiquer une telle chose et pas les gens ‘de souche’? Il me semble que ceux dit ‘de souche’ ont comme ”le 1er choix”…

    • J’en ai sûrement manqué un bout: Raymonde Folco, la députée précédente, était-elle d’origine grecque?

    • Ah bon! Moi qui pensais que seuls les souverainistes étaient ethnocentrés…
      Finalement, NOUS ne sommes pas seuls.

      Ces grecs aussi sont comme NOUS. (The Greeks too, are like us)

      ——————————

      Les représentants des (sacro-saintes) communautés culturelles Italiennes, Juives et Anglo avaient fait clairement et indiscutablement appel au vote ethnique en 1995.

      Donc, pour les 2 référendums, on peut affirmer sans se tromper ”qu’au fond, qu’au fond, ON (NOUS, LES SOUVERAINISTES) s’est fait battre par quoi ? Par l’argent et le vote ethnique”

    • Je crois que j’en ai manqué un bout… La députée sortante Raymonde Folco est-elle d’origine grecque? Si non, pourquoi cette soudaine flambée de patriotisme grecque? J’en perds…mon grec!

    • A tous ceux qui trouvent que parce qu’un “ethnique” dis une connerie, ca pardonne la connerie de Parizeau, il n’y a qu’une reponse a donner:

      Ce ne sont pas “les de souche”, ni “les grecs”, ni “les ethnies” qui disent des conneries, ce sont les lobbyists et les politiciens, peu importe leur allégance et race qui disent des conneries.

      Et les journalistes qui les véhiculent.

      J’entend deja les journalistes se defendre: “nous ne repetons que ce qui se dit, nous n’inventons rien!”

      Ok, les journalistes n’inventent pas… mais ils choisissent les sujets sur lesquels ils mettent de l’emphase – selon leur subjectivité evidemment.

    • Les séparatistes tels Parizeau (Vote ethnique 1995), Marois (avec son NOUS) et récemment Duceppe (Les vrais Québécois votent BLOC…Les autres c’est qui?)

      Et je ne parle pas de ceux qui voulaient enlever le droit de vote aux immigrants lors d’un référendum!

    • n’y avait-il pas un parti qui demandait de ne pas voter pour le “gars de Calgary” lors des élections de 2008?

    • Je ne peux pas croire que cette mentalité là est présente encore au 21ème siècle….
      e président du Congrès, Peter Georgakakos devrait être demis de ses fonctions pour incompétence criarde et manque de discernement. Je souhaite ardemment que ce genre de pensées s’estompe dans notre société…

    • Parizeau n’a fait qu’énoncer une évidence, et on l’a traité de raciste pour ça… Le vote ethnique existe bel et bien. La preuve.

    • Après les Gagliano, Acurso, Zampino, Zambino, il y a eu les Soudas, Housakos,.. Après les Italiens et les Grecques, quelles seront les prochaines ethnies à nous surprendre?
      «What does our ethnics want?»

      Le bon Québécois mouton va continuer à s’auto-flageller et à se laisser insulter par les ethnies. Pour preuve… Jacques Parizeau!

      Pour paraphraser Ignatieff: «Wake up Quebec»!!!

      APratte
      Sherbrooke

    • @quidnovi Les Québecois ne sont pas une ethnie…. C’est un peuple(constitué de plusieurs ethnies), faites une petite recherche pour voir la différence.

    • @tous ceux qui ont perdu le sens du “nous”. Pourquoi ne pourrions-nous pas dire “Nous les Québécois”, comme d’autres disent “Nous les Canadiens”, Nous les Américains”, etc. ? Quels sont donc les premiers mots de la Constitution américaine : We, the people (…). Je comprends que le “Je” prend beaucoup de place, mais le “Nous” n’a pas disparu pour autant. Qu’est-ce que cette manie de voir de la xénophobie partout, alors qu’il est question de solidarité, de fierté, de dignité ! Le Nous inclut TOUS les Québécois, i.e. ceux qui se reconnaissent et se définissent ecomme tels, quelle que soit leur origine. Point !

    • J’aime bien les restos Grecs, mais c’est tout ce que je sais d’eux a Montréal. Et pourtant je suis loin d’être un ignare en ce qui a trait aux autres nationalités. Font-ils vraiment quelque chose pour qu’on les connaisse dans de telle circonstances en plus?

      Daniel Olivier

    • Très bon texte et quelques très bons commentaires dont celui de ManonB.

      Alors, Québécois de toutes les origines, à quand notre pays?

    • Donc si les libéraux perd dans Laval, ce sera à cause du vote ethnique.

    • “Imaginez, maintenant, un autre scénario. Imaginez qu’au Lac-Saint-Jean, des Bleuets qui s’offusqueraient du fait que le PLC ait nommé, en catastrophe, une Québécoise d’origine italienne, haïtienne ou grecque pour le représenter, sans investiture, parce que la députée sortante aurait choisi de ne pas se représenter, la veille du scrutin. ”

      Pas besoin d’être de souche haïtienne ou grecque, on a juste besoin de venir de Mouial pour que les bleuets guerriers de clochers te rejettent. Arrête ton idéalisme, ouvre tes quenoeils et regarde au Québec régional, on a encore cette mentalité. Cette mentalité existe partout sur la planète, elle fait partie de l’humain.

    • Voilà le multiculturalisme de PET au travail. Un autre exemple? Les juifs qui votent en fonction de la politique du parti envers Israel. Outrement, Toronto et Jérusalem même combat!

    • @pager. Vous n’avez encore rien compris quant au sens des mots nation, peuple, ethnie. Ni quant au Québec d’aujourd’hui, ouvert sur le monde et résolument tourné vers l’avenir. Est-ce la peur qui vous fait écrire ainsi, ou la haine de votre nation, ou votre manque de connaissance ? À pleurer, Monsieur.

    • Vous souvenez-vous de (LARGENT ET DES VOTES ETHNIQUES) de Jacques Pariseau.
      Il avait parfaitement raison.L’argent :on sait que le Canada à dépensé des sommes considérables au delà de la limite permise par la loi sur les référendum au Québec.
      Et voici un bel exemple de ce qui c’est passé pour le certains votes ethniques.

    • J’ai hate M. Lagacé de lire ce même commentaire dans la PRESSE écrite bientôt.

    • C’est ¨ben¨ pour dire ces grecs, c’est comme à leurs restaurants, dans les assiettes on sait ce qu’il y a sur le dessus, mais on ne sait pas ce qu’il y a en dessous! Ouach!
      Bande d’enc…….!

    • Bien voyons M Lagacé, nous sommes les racistes ! La commission Bouchard Taylor ne vous l’a pas assez dit. Nous refusons de nous intégrer aux immigrants. Voilà, nous sommes racistes.

    • @alleluia

      2 mai 2011
      16h01

      Vous n’avez rien compris. Je m’insurge contre ceux qui, lorsqu’il est question de la nation Québécoise, cherchent à exclure ceux qui ne sont pas des Francophones de souche…Plus précisément ceux qui tout en étant Québécois sont avant tout Canadiens et qui vont voter non à un prochain référendum pour la séparation.

    • Le multiculturalisme n’est que du racisme jovialisant. Le chateau de carte multi-ethnique se tient en période de croissance économique, mais imaginez la situation à 20% de chômage. Les frictions ressortiraient à coup sûr.

      De là l’importance de se fondre dans une culture commune et solidaire… Sagesse que semble posséder la nouvelle génération d’origine grecque en s’intéressant à la culture d’accueil et en se donnant des prénoms et/ou des surnoms «prononçable» pour les indigènes.

      Conseil aux enfants d’immigrants du sous-continent indien qui lisent ce blogue:
      Dites à vos parents que ce n’est pas dangereux d’apprendre à dire ne serait-ce que «bonjour» et «merci». Les Québécois serait peut-être un peu plus accueillants ou même généreux lors du prochain cataclysme destructeurs dans vos pays d’origine.

      Question aux «de souches»: comment voulez-vous qu’ils apprennent le français si vous ne leur parlez jamais en français?

    • Les pays d’Europe ne cessent d’installer à Bruxelles de nouveaux bureaux, de nouvelles commissions, à construire un palier supérieur de gouvernement. Pourquoi donc?

      Jacques Saint-Cyr

    • arick

      Je pense que votre dernier commentaire n’a pas sa place ici. On peut être outré d’un commentaire, mais il ne faut étendre le tout à une communauté.
      On reste au rang svp

    • pager: Tu devrais parfois lire ce que les autres écrivent sur le blogue. Ca t’éviterait de répéter les mêmes âneries mensongères que morindin (1er mai, 19:30) par exemple.

      Mais c’est surement beaucoup trop demandé à une tête creuse de ton genre.

    • Je lis ici des commentaires xénophobes, méprisants, haineux et mensongers sur la communauté grec.

      Ou sont les modos pour retirer ces commentaires scandaleux ?

    • @arick Pas très impressionnant votre commentaire…

      Sinon, n’est-ce pas en grece que les premiers fondements de la démocraties sont née? J’aimerais bien voir l’avis de Socrate ou d’Aristote au sujet de leurs compatriotes…

    • Espoir grâce au commentaire de ce jeune grec Japet et désespoir de gens comme Morindin qui devrait savoir que toute attitude méprisante et raciste nous avons non seulement le droit mais le devoir de s’indigner. Inciter les membres d’un parti politique où toutes les souches ethniques se retrouvent à appuyer une options politique n’est pas demander un vote selon son origine ethnique au détriment d’une réflexion et orientation politique.

    • Il y a beaucoup d’inconscience ou d’hypocrisie dans les commentaires soumis en réponse à ce billet, lorsque l’on tient compte du fait que les Québécois d’ascendance canadienne-française ont eu une forte tendance à voter selon leur perception de la solidarité ethnique ou des intérêts de leur groupe ethnoculturel, tant au niveau fédéral qu’au niveau provincial, tout au long de l’histoire du Canada.

      Ce que plusieurs internautes reprochent ici à la communauté grecque (et dans certains cas à la communauté juive) s’apparente beaucoup à ce que l’homme politique et journaliste canadien George Brown (fondateur du Globe & Mail) reprochait aux Canadiens français du 19e siècle…

      Peut-être devrait-on méditer sur les paroles suivantes :

      « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi ! Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère. » (Évangile de Luc, 6, 41)

    • Facile à comprendre,au Québec on achète notre vin et bière au dépanneur, ou au Canada Peut on le faire?
      Deux monde complètement différent, c’est simpliste vous direz mais C’est révélateur.

    • @10barres
      160 000$ pendant 4 ans pour :

      une barmaid de Gatineau
      un étudiant de 19 ans
      une candidate de “Un Souper Presque Parfait”

      Bravo Québec!

      ________________

      Ça va faire changement avec un “chauffeur d’étobus”, une plante verte et un pusher de May West, quoique ce dernier va encore nous coûter le même prix en espérant qu’il ne soit pas “minisse”, parce que là, il va nous coûter encore plus cher.

      Eh misère !

    • C’est encore moins acceptable quand ça vient du vice-président du comité exécutif de la ville de Laval : http://www.courrierlaval.com/Actualités/2011-05-07/article-2484746/Angelopoulos-explique-sa-position/1

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2009
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité