Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 février 2011 | Mise en ligne à 15h18 | Commenter Commentaires (56)

    Note de service pour ceux qui sont TOUJOURS positifs

    Des fois, t’as beau chercher, y a rien de positif !

    Sur ce, bonne fin de semaine !

    (Via le Facebook de Dominic Fugère)


    • Allons M Lagacé,

      c’est pas parce que les Glorieux l’ont échappé hier contre les Leafs qu’il faut déprimer…

      la vie est belle! Sourions :D

    • @l_i_o_n_e_l

      Vous nous enlevez les mots de la bouche, mais pas les maux du cœur. Excellent commentaire.

    • moi, je suis positive au bout et optimiste¸, réaliste a part de cela,,,mes parents nous disait toujours qu’il y a toujours deux facons de voir la vie et que dans chaque difficulté ,il ya toujours la solution,,, moi, j’ai tendance a voir le coté comique dans chaque probleme, meme si cela parait grave a mort,, et parfois je me marre de voir les grands esprits de ce monde se faire faire des problemes avec rien…merci

    • Moi j’en connais surtout qui sont toujours négatifs.

    • C’est tu normal si je n’arrête pas de l’écouter ?

    • «The bright side of life»??? En effet! Ils auraient pu être sous la guillotine. Y’a toujours moyen de trouver pire.

    • Dans son discours inaugural de mercredi dernier, Jean Charest a déclaré qu’il est «incontestable que le Québec est parmi ce que l’humanité a de mieux à offrir».

      Je suis optimiste !!!!

    • Ah! Monty Python!

      C’est une de leurs tounnes que je garde toujours précieusement sur mon baladeur MP3.

      Avec Galaxy Song tiré du film «The Meaning of Life» et la célèbre phrase de John Cleese dans le film «Monty Python and the Holy Grail»: I fart in your general direction!

      Si vous voyez un ti-vieux passer, les écouteurs sur les oreilles et un sourire fendu jusqu’en arrière de la tête… c’est moué!

    • “Des fois, t’as beau chercher, y a rien de positif !”

      @ P. Lagacé~

      Sérieux…?

      Quand on est incapable de voir quoi que se soit de positif autour de soi.

      Ça veut dire que ça serait peut-être le temps de prendre une sabbatique.

      Allez jouer dehors avec l’héritier…

    • Always look… est parmi mes trois préférées avec The Lumberjack Song et la chanson de Camelot. Eric Idle est très drôle.

    • Excellent clip; merci à votre recherchiste. Une petite pensée pour les lybiens!

    • la question… n’est pas de savoir s’il y a quelque chose de positif ou de negatif a la vie………. c’est surtout d’etre realiste……. grosse difference……

    • M. Pat, est-ce la déception de la fausse tempête qui vous déprime, ou LA tempête de discours de bouleshit (politiciens et ex-politiciens) qui nous envahissent. Ouès assez déprimant, merci! Ou encore est-ce destiné a la gang de Québec? qui en auront bien besoin bientôt.

    • Être positif maintenant c’est être pour le développement durable sans pétrole et gaz de schiste.Oui à la nature et non au développement ayant pour seule base les profits financiers.Oui au bien-être humain et mort au capitalisme.
      gilles Ménard

    • Un côté positif de cette vidéo: Il y a un Palin dans le générique, il y aura peut-être bientôt un sequel avec sa cousine Sarah.

    • @unautrepierrepelletier, il y aussi “Every sperm is sacred” qui est pas mal.

    • Bizzare, je voyais du positif en écrivant qu’ils autaient pû être crucifiés en pleine tempête, à moins 40.

      Mais avec une petite pemsée pour Nelson Dumas.

      Tout les commentaires avec le nom de M. Dumas ont sauté???

    • Allez M. Lagacé et vos adeptes du pessimisme, si vous observez juste un petit peu autour de vous, vous allez voir du positif présentement au Québec. Le rendement de la Caisse de dépôt, le début de la construction du CHUM, le développement du Nord, etc.. Tout cela est de bon augure pour l’avenir du Québec. Vous semblez tous être déçus devant ces nouvelles positives parce qu’elles ne sont pas issues de votre parti politique préféré. Allez, un peu de bonne volonté et regardons l’avenir avec un vent d’optimisme, ça va nous faire du bien.

    • Je suis d’accord avec Rogiroux. Prend 2 minutes pour relire ton billet sur l’héritier et le bonhomme carnaval et va jouer dehors en sa compagnie…

    • @ gillesmenard

      (Être positif maintenant c’est être pour le développement durable sans pétrole et gaz de schiste.Oui à la nature et non au développement ayant pour seule base les profits financiers.Oui au bien-être humain et mort au capitalisme.

      et bien il vous faudra être contrer l’immigration qui déverse son flot de million s de nouveaux consommateurs dans nos contrées alors que nous bouffons la terre au rythme de 5 àa 6 fois sa capacité a soutenir la croissance.

      Vous ne trouvez pas cela étrange de voir que les deux principales causes de la surconsomation et du dépérissement de notre planète ( c’est à dire la surpopulation et l’immigration) ne sont jamais pointé du doigt quand vient le temps de résumer tout ce qui afflige la terre

      tenez à méditer là- dessus et restons positif

      « La terre recouverte par une seule variété de rose ne serait guère différente du désert
      C’est faire le sacrifice de la beauté que de labourer une prairie pour en faire un champ »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « Il faut parfois mettre de coté tous les beaux principes qui nous retiennent si nous voulons nous retrouver du coté du bon sens quand il prend son envol »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « La nature façonne les écosystèmes nécessaires à la biodiversité mais c’est à l’être humain d’organiser le monde en jardin pour en faire ressortir la beauté

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « Le patriotisme c’est l’attachement légitime que tout être humain ressent pour la terre qui l’a vu naître »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « Les frontières c’est l’assurance que si quelqu’un brise tout chez lui ce n’est pas toute la planète qui va disparaître et si un autre en vient à user de violence dans sa maison, ce n’est pas toute l’humanité qui va en souffrir »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « Le grand brassage pour la vie est tout aussi néfaste à ce chapitre que le grand isolement peut l’être pour elle »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « La vie recherche les différences à fin d’augmenter les probabilités de l’émergence des meilleures idées, là où la liberté permet l’expression des plus nobles pensées »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « Encourager le brassage sans retenu, aura comme résultat, que l’humanité de demain, sera une fête sans couleur et sans saveur puisque tout ce qui pouvait nous émerveiller de l’autre, aura disparus, perdu dans le grand baril des amalgames et des mélanges douteux »

      Extrait de Sous-Bois d’A.G.

      « les grands déplacements de populations sont comme les vents arides ce n’est pas le jardin qu’on agrandit mais c’est le désert qui se répand »

    • @bonjour12
      Votre pseudo devrait plutôt être bonjour la droiture.
      Seriez vous quelque peu xénophobe par hasard?
      Gilles Ménard

    • @bonjour12

      26 février 2011
      11h17
      Vous avez raison dans la plupart de vos affirmations.Il en a qui me frappent particulierement les voici.
      “Vous ne trouvez pas cela étrange de voir que les deux principales causes de la surconsomation et du dépérissement de notre planète ( c’est à dire la surpopulation et l’immigration) ne sont jamais pointé du doigt quand vient le temps de résumer tout ce qui afflige la terre”
      “et bien il vous faudra être contrer l’immigration qui déverse son flot de million s de nouveaux consommateurs dans nos contrées alors que nous bouffons la terre au rythme de 5 àa 6 fois sa capacité a soutenir la croissance.”

      « Encourager le brassage sans retenu, aura comme résultat, que l’humanité de demain, sera une fête sans couleur et sans saveur puisque tout ce qui pouvait nous émerveiller de l’autre, aura disparus, perdu dans le grand baril des amalgames et des mélanges douteux »
      Extrait de Sous-Bois d’A.G

      Je crois aussi que les civilisations futures n’auront pas grand chose de positif a attendre ,ce qui les guettent ce sont le gaspillage des ressources,eau,metaux,et terres agricoles transformes en banlieues que l’on surnomme deja la Monteregie.

    • @ Gillesmenard

      (Votre pseudo devrait plutôt être bonjour la droiture.
      Seriez vous quelque peu xénophobe par hasard?)

      Heu ! En quoi faire une lecture froide et on ne plus juste de la triste réalité en soulignant les causes et les conséquences de la décripitude de notre monde aurait quoique ce soit à voir avec le racisme ?

      Prenez note !

      Et oui nous consommons trop et oui l’immigration ne fait qu’ajouter des consonmateurs dans les pays ou l’on consomme le plus

      Essayez donc de démontrer la fausseté de ce constat?

    • @superlulu

      En espérant que vous pourrez lire ceci. Vous avez raison sur ce qui a sauté. Allez ici pour la suite: http://nelsondumais.wordpress.com/

    • Voilà ce que Jésus aurait dû faire au lieu de tous nous culpabiliser pendant deux mille ans.

    • @l_i_o_n_e_l

      Ça l’air que vous enlevez les mots de la bouche mais… vos mots semblent avoir été enlevés tout court? Pourquoi?

    • @west_end,26 février 2011,09h19: Vous écrivez: «Allez M. Lagacé et vos adeptes du pessimisme, si vous observez juste un petit peu autour de vous, vous allez voir du positif présentement au Québec. Le rendement de la Caisse de dépôt, le début de la construction du CHUM, le développement du Nord, etc.. Tout cela est de bon augure pour l’avenir du Québec.»
      +++++++

      Êtes-vous sérieux? Le rendement de la Caisse? Simonac! Avec le redressement du marché boursier depuis 16 mois, il suffisait d’attendre que ça remonte. N’importe quel investisseur le moindrement sérieux et qui n’a pas fait de «vente de feu» quand ça a «crashé» sait cela. C’est ce que je fais depuis trente ans. Pas d’investissement sur marge; de bons choix de papiers; (pas de PCAA) pas de panique quand ça descend; prise de profit quand ça remonte.

      Le CHUM??!! Ça fait quinze ans que ça traîne et en plus, tout ce «show de boucane» n’empêche pas qu’il sera construit au pire endroit possible, en PPP avec des entreprises toute venues d’ailleurs et sur lesquelles il n’y aura aucune prise si ça tourne mal au cours de trente ans que durera le bail. Ce qui me fait de la peine, (ou devrait me réjouir?), c’est que je ne serai probablement pas là pour voir ça. Trop vieux.

      Le «Plan Nord»? Ça, ça reste à voir. Ça aussi, ça traîne depuis déjà plus de deux ans et toujours rien de concret. Souhaitons que ça ne soit pas un autre Mont Orford.

      Et les gaz de schiste? Et la corruption dans la construction?

      Et nous n’aurions pas raison d’être sceptiques? Et, en ce qui me concerne, ça n’a rien à voir avec une orientation politique. Par les temps qui courent, je suis, là aussi, dans une sorte d’expectative.

    • @ bonjour12

      À l’exception des Amérindiens, nous sommes tous des descendants d’immigrés.

      À cause de la dénatalité record que nous avons au Québec:

      -pas d’immigration = pas de croissance démographique
      -pas de croissance démographique = pas de croissance économique
      -pas de croissance économique = personne pour payer les soins de santé pour vous, vos parents, vos amis.

      On reparlera de xénophobie quand vous aurez 80 ans et que vous supplierez votre infirmière maghrébine, est-européenne ou asiatique de vous donner des anti-douleurs.

    • @jim777

      ( À l’exception des Amérindiens, nous sommes tous des descendants d’immigrés.)

      Plus simpliste que cette déclaration et bien tu meurs ( facon de parler )

      Je ne sais pour vous mais moi je suis le descendant de colons francais qui sont venu s’établir sur cette terre

      Je vais vous dire la différence entre coloniser un endroit et immigrer a un endroit

      Prenez note !
      Le colon s’établit là où il ne trouve rien et doit tout construire par lui-même
      L’immigrant s’installe là où quelqu’un le reçoit

      Le colon ne bénéficie d’aucune infrastruture pour soutenir son établissement l’immigrant s’installe la ou existe déjà tout ce qu’il faut pour vivre.

      A vous maintenant de saisir la nuance

    • @jim777
      Au lieu de radoter les inepties que nos gouvernants nous remâchent sans cesse, allez donc lire la chronique Le mythe de l’immigration, publiée sur Cyberpresse aujourd’hui: http://www.cyberpresse.ca/opinions/201102/24/01-4373710-le-mythe-de-limmigration.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_place-publique_1242600_accueil_POS1

    • C’est sûr qu’il y a du noir dans l’air ! Mais, fort heureusement, il y a les enfants qui eux ont du soleil dans les yeux. C’est pourquoi il faut en prendre un soin jaloux(sans les gâter) mais, forts de notre expérience, les aider à se faire un chemin dans la vie. Ce ne sont pas les tableaux magiques ou les ordi (surtout qu’on peut se préparer à des pannes de courant) que nous atteindrons ce but, mais en étant présents, en les aimant, en les valorisant . Là est la clarté, la beauté de ce monde et j’en vois bien peu ailleurs.

    • @ bonjour12

      Alors comme ça, selon votre façon de voir, un immigrant ne construit rien en arrivant ici ?

      Tout a déjà été construit par les pauvres colons comme vous et l’immigrant n’a qu’à, comme vous dites, “s’installer là ou existe déjà tout ce qu’il faut pour vivre” ?

      -Votre maison a probablement été construite par des membres de la communauté Italienne qui se sont souvent retrouvés dans de fortes proportions parmi les ouvriers en bâtiment.

      Il en va de même pour votre pizza et vos spaghetti chez Da Giovanni.

      -Vos médicaments vous sont souvent préparés par des membres de la communauté maghrébine qui ont de fortes valeurs reliées aux études universitaires. Ils se retrouvent aussi ingénieurs.

      -Vos déplacements sont souvent effectués par des chauffeurs de Taxi d’origine Haïtienne

      -Vous êtes souvent soigné par des médecins (psychiâtres ?) d’origine Juive ou d’europe de l’est

      -Etc. etc.

      Dites-moi donc, monsieur le colon, c’est quand est-ce la dernière fois que vous et vos semblables avez défriché, désouché, ensemancé et récolté ?

      Pensez vous vraiement que le Québec ne s’est pas construit par personne d’autres que les colons depuis l’époque de la colonisation ?

      C’est pas rien qu’en abattant des arbres en sacrant et en faisant de la drave en turlutant avec une ceinture flèchée qu’on construit un pays vous savez ?

    • @jean_saisrien

      l_i_o_n_e_l avait parlé de Nelson. Voir ma réponse à superlulu.

    • (ajout)
      Et puis je vous rappelle qu’il y a une forte immigration au Québec en ce moment en provenance de la France, tout comme aux débuts de la colonisation.

      Alors, ils sont moins pires que les autres les Français ?
      Pourtant à part leur origine ethnique ce sont des immigrants comme les autres non ?

    • J’ai de la misère a comprendre que nous sommes partis d’un clip de Monty Python et on en est rendu au gaz de shiste et d’immigration.

      En passant, même les amérindiens sont des immigrants. Ils sont arrivés d’Asie.

    • @ lalionne

      Les deux auteurs de votre texte font partie d’une infime minorité de xénophobes qui cherchent à justifier leur xénophobie par tous les moyens.

      Ils n’ont que des opinions et ne citent aucune source vérifiable.

      L’un est philosophe et l’autre est démographe… Mouais, il manque un économiste, un historien, un politicologue, un sociologue etc. etc.

      Les États-Unis et le Canada sont des pays qui se sont construits grâce à l’immigration multiculturelle, et ce sont parmi les pays ayant le meilleur niveau de vie au monde.
      Tout le monde sait ça.

      Sans la “revanche des berceaux” on ne parlerait pas français au Québec.
      Si l’immigration ne fait pas l’affaire des Québécois de souche, ils n’ont qu’à faire plus d’enfants.

      L’immigration c’est pour contrer la dénatalité et le vieillissement de la population.

      Le Japon, dont l’économie était en voie de dépasser celle des États-Unis, stagne et s’endette parce que leur population vieillit et qu’ils n’ont pas de politique d’immigration:

      Source:
      http://en.wikipedia.org/wiki/Japan#Demographics

      Un extrait:

      “The Japanese population is rapidly aging as a result of a post–World War II baby boom followed by a decrease in birth rates.

      In 2004, about 19.5 percent of the population was over 65.

      The changes in demographic structure have created a number of social issues, particularly a potential decline in workforce population and increase in the cost of social security benefits like the public pension plan.

      A growing number of younger Japanese are preferring not to marry or have families.

      Japan’s population is expected to drop to 100 million by 2050 and to 64 million by 2100.

      Demographers and government planners are currently in a heated debate over how to cope with this problem.

      Immigration and birth incentives are sometimes suggested as a solution to provide younger workers to support the nation’s aging population.

      According to the UNHCR, in 2007 Japan accepted just 41 refugees for resettlement, while the US took in 50,000.

      ———

      Fin de la citation.

    • @bonjour12

      26 février 2011
      21h39

      Et qui décide qu’il n’y avait rien ici à l’arrivée des colons? Est-ce que les premiers Européens ne sont pas venus pour commercer?

      @luc_dubois

      27 février 2011
      00h00

      Tout à fait d’accord avec vos deux points.

    • @jim777

      ( Alors comme ça, selon votre façon de voir, un immigrant ne construit rien en arrivant ici ?)

      Je vous ai demandé de saisir la nuance et non de vous conforter dans votre délire

      Je vous ai donné la différence entre immigrer et coloniser

      Je me répète donc!

      L’immigrant s’installe là ou existe déjà toutes les infrastructures et tous les services pour le recevoir il ne construit rien il ne fait que débarquer il se trouve du travail et consomme comme tout le monde.

      Le Colon lui est venu avec de la bouffe puis il a débarqué il s’est construit un abri puis il a fallu qu’il défriche pour manger avant qu’il n’épuise ses propres réserves. Ensuite il a construit des écoles pour ses enfants, des hôpitaux quand il était malade, des lieux de cultes quand ils voulaient se recueillir, il a construit des routes quand il a voulu se déplacer, enfin il a aménagé de cimetières en se rappelant qu’un lui aussi aurait à partir

      .Ce n’est pas compliqué vous savez !

      Une autre grande différence entre un colon et un immigrant

      Le colon se revêt d’une nouvelle appartenance et d’une nouvelle identité tirée de l’environnement ou il s’installe; l’immigrant vient avec son identité et la garde même après avoir vécu toute sa vie dans le milieu qui l’aura accueilli.

      Un dernier point qui différencie tous les deux

      Le colon se construit une nouvelle patrie l’immigrant apprend à vivre dans un nouveau pays

      J’ose croire que vous saisirez toute la mesure existant la nuance entre les deux ( colon et immigrant ) et que vous cesserez de dire que nous somme tous des fils d’immigrés alors que ce n’est pas le cas.

    • @4tiloup

      (Et qui décide qu’il n’y avait rien ici à l’arrivée des colons? Est-ce que les premiers Européens ne sont pas venus pour commercer? )

      SVP Ne mélanger les pommes avec les patates

      Oui il y eu des coimmercants et oui il y a eu des colons

      Les commercants retournaient chez eux pour y faire leur profit les colons s’étabissaient sur une terre qui allait devenir leur nouvelle patrie.

      Ceci dit meme s’il y y a eu des marchands ( très petite minorité) ca ne change rien à la donne .
      Les Francais qui se sont établis ici, ont du tout construire par eux meme. Ils n’ont bénéficier d’aucune infrastructures et de très peu de support .

      Ils n’étaient donc pas des immigrés mais des colons car ils colonisaient de nouvelles terres

      Bref ils étaient comme des graines porté par le vent qui débarquent quelques part ou il n’y a rien, qui sy tablissent et qui prospèrent pour celles les mieux adaptés

    • @bonjour12

      27 février 2011
      11h44

      Si il y a eu des commercants il y avait donc quelque chose sur place avant l’arrivé des colons?

    • @ bonjour12

      Non monsieur, vous ne faites PAS QUE faire la différence entre colon et immigré, vous insinuez AUSSI que l’un est plus légitime que l’autre de vivre au Québec.

      Citation ( 26 février 2011 21h39):

      “Le colon s’établit là où il ne trouve rien et doit tout construire par lui-même
      L’immigrant s’installe là où quelqu’un le reçoit

      Le colon ne bénéficie d’aucune infrastruture pour soutenir son établissement l’immigrant s’installe la ou existe déjà tout ce qu’il faut pour vivre.”

      Qu’on soit colon ou immigré, un pays appartient à ceux qui le construisent aujourd’hui et dont les enfants le construiront demain.

      Pas ceux qui s’imposent en colonisateurs ou qui disent “j’ai défriché le premier alors c’est moi le boss pour toujours”

      C’est entre autre pour ça que bien des colons, Français et autres se sont fait mettre à la porte des pays qu’ils ont colonisé, dans plusieurs pays d’Afrique, en Asie, dans les Antilles, et en Amérique du Sud.

    • “Si il y a eu des commercants il y avait donc quelque chose sur place avant l’arrivé des colons?”

      En effet… Plein de ressources naturelles qui ne demandaient qu’à être pillées!!

      “Lorsque les blancs sont venus en Afrique, nous avions les terres et ils avaient la Bible. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés : lorsque nous les avons ouverts, les blancs avaient la terre et nous la Bible…” JOMO KENYATTA

    • @4tiloup

      (Si il y a eu des commercants il y avait donc quelque chose sur place avant l’arrivé des colons?)

      Sérieusement vous ne pensez pas ce que vous dites j’espère
      Prenez note le commerçant ne précède pas l’implantation il l’a suit
      Le commerçant n’est pas celui qui reçoit ou qui sert il est celui qui vend ou qui achète

    • «@jim777

      Non monsieur, vous ne faites PAS QUE faire la différence entre colon et immigré, vous insinuez AUSSI que l’un est plus légitime que l’autre de vivre au Québec.
      Citation ( 26 février 2011 21h39):

      ( Qu’on soit colon ou immigré, un pays appartient à ceux qui le construisent aujourd’hui et dont les enfants le construiront demain.)

      Laissons demain gérer ce qui existera peut être et contentons-nous de parler de ce qui est une certitude c’est à dire qui existe et de ce qui a existé
      Pour le reste et bien non ! un pays n’appartient pas futur il appartient au présent a ceux qui en ont hérité du passé. Saviez vous qu’il existe une prérogative qui vient avec celui a fait et qui transmet quelque chose ? Et bien cette prérogative est qu’il a tout les droits de laisser son héritage à ses enfants plutôt qu’a état ou un étranger.

      Pas ceux qui s’imposent en colonisateurs ou qui disent “j’ai défriché le premier alors c’est moi le boss pour toujours”
      Non la règle est ce qui a été construit appartient a celui l’a fait

      À propos n’êtes vous pas de ceux qui remettez sérieusement en question la présence des juif en Israel? Expliquez nous donc la différence entre les juifs en Israel en Palestine et vous ici

      C’est entre autre pour ça que bien des colons, Français et autres se sont fait mettre à la porte des pays qu’ils ont colonisé, dans plusieurs pays d’Afrique, en Asie, dans les Antilles, et en Amérique du Sud.
      Essayez-vous de nous dire que l’immigration n’est pas une bonne chose? (consommation pollution dégradation du milieu, environnement perturbé etc
      Parfait nous sommes daccord

    • Vous êtes sérieux M. Lagacé? À votre place je réécouterais l’entrevue que vous avez effectuée avec le Père Jean, le “Pape de Bordeaux”, question de trouver ce qui lui a permis de voir du beau là où la fange de la société croupie.
      Je l’ai réécouté cette semaine, et ça m’a fait du bien. 30 ans à bordeaux avec des durs de durs, je me serais probablement tiré une balle dans la tête. Mais à l’écouter, je crois qu’il peut y avoir du beau partout, suffit de changer d’attitude peut-être. Je ne sais pas. Mais il m’a donné envie de changer ma façon de voir les choses, et de chercher à retrouver cette foi que j’avais lorsque j’étais un enfant.
      Je vous mets au défi de contacter le Père Jean et de lui dire ce que vous nous dites ici aujourd’hui, question de connaître la réponse qu’il vous donnerait.
      Parce que je crois qu’il peut aider plusieurs d’entre nous qui avons sombré dans le cynisme et la fatalisme.

      Amen LOL ;-)

    • L’immigration est la seule solution pour régler nos problèmes personnels. Quand tout est sans espoir, noir et que la confiance nous paraît défaillante, il faut quitter tout. Accueillir l’immigration, même si elle est passagère, c’est accueillir une partie de l’espoir que pourrais nous donner cet être qui veut être heureux et foncer.

      Signé : un poète immigrant qui reçois la nouvelle et celle des autres.

    • @rogiroux

      27 février 2011

      C’est étrange, moi aussi j’ai pensé à l’Afrique en lisant les déclaration de bonjour12, mais plus au colons boers et rhodésiens. Eux aussi disaient qu’il n’y avait rien quand ils sont arrivés pour coloniser les terres.

      @bonjour12

      27 février 2011
      16h40

      Oui, sérieusement, c’est ça que j’ai appris. (Je suis un peu trop jeune pour prétendre que j’étais là au début de la colonie.) Dés le début, Champlain établissait des excellentes relations diplomatiques et commerciales avec la plupart des nations amérindiennes qu’il rencontrait. Donc le commerce précédait l’agriculture. Et avant de dire qu’il n’y avait rien ici à l’arrivé des européens, allez faire un tour au Musée québécois d’archéologie Pointe-du-Buisson à Mélocheville et au site archéologique Droulers/ Tsiionhiakwatha à Saint-Anicet.

    • C’est un blogue, ou l’ancien jeu de Pierre Lalonde, Pyramide?
      On part de positif, négatif, et on en viens à Immigration et Colonisation.
      La prochaine pyramide est…

    • @bonjour12
      Continuez de tourner à droite comme ça le fossé n’est pas loin et vous êtes à la veille de vous y retrouvez.
      Gilles Ménard

    • Votre chronique d’aujourd’hui était pourtant très positive. Beaucoup trop même! Êtes-vous vraiment payé par La Presse(Gesca) pour raconter votre voyage à Québec avec votre fils? Mais qui cela peut bien intéresser à part les matantes adeptes du Journal de Montréal et du Sept Jours?

      Après votre article sur les “jobers” qui chialent contre les jeunes qui sont tellement paresseux parce qu’ils vont chez le dentiste, je me disais que vous rebondiriez avec un éditorial d’envergure sur la Libye ou quelque chose du genre. Mais non, vous écrivez un texte sur votre fils qui aime le bonhomme carnaval.

    • @jaylowblow, à défaut d’être positif, en plus vous êtes grognon…
      Si ce type de chronique ne vous plaît pas, moi si!

    • P.S. à M. Lagacé, je préférais le 1er titre de votre billet de ce matin: Claudette la carpette!
      Bien que je ne sois pas d’accord, pour une rare fois, avec plusieurs points de votre chronique.

    • @4tiloup

      27 février 2011

      ( C’est étrange, moi aussi j’ai pensé à l’Afrique en lisant les déclaration de bonjour12, mais plus au colons boers et rhodésiens. Eux aussi disaient qu’il n’y avait rien quand ils sont arrivés pour coloniser les terres. )
      Vous savez un territoire ce n’est pas comme une cruche ou comme une latrine, il sera considéré comme vide s’il n’est pas occupé minimalement et déquatement

      C’est bien pour cette raison que l’on dit toujours du Sahara qu’il est un endroit vide et désolé? Et c’est pour cette raison que l’on dit de l’espace qu’il est vide malgré des centaines de milliards de galaxie qu’on y trouve.
      Continuons!
      De toute évidence il semble bien y avoir confusion dans l’utilisation des termes
      Ici le terme colonisation semble se rapporter simultanément a l’idée d’établissement, de déplacement d’immigration et même d’envahissement
      Mettons les choses au clair!
      Au niveau de la Botanique par exemple ( entre autre ) les différences entre toutes ces notions sont clairement définies et identifiées

      Ainsi lorsqu’une plante non indigène s’installe quelque part au détriment d’une autre; la science dira d’elle qu’elle est envahissante. Par contre si une plante réussit à prendre racine sur un rocher dénudé ou dans un endroit aride les botanistes vous diront qu’elle colonise de nouveaux espaces

      Il existe aussi une troisième sorte de peuplement. Il se produit que des espèces qui s’établissent là où d’autres existent déjà et ce, sans chambarder leur environnement ni l’écosystème qui les supporte La raison en est très simple ces nouvelles espèces occupent des niches écologiques laissées vacantes ou inoccupées par les espèces indigènes. Au niveau des établissements humains en Amérique du Nord ou en Afrique du Sud c’est bien de ce genre d’établissement dont il s’agit

      Les peuples indigènes qui s’y trouvaient étaient nomades et ne revendiquaient aucune terre. Et ceux qui ont débarqué plus tard et qui s’y sont établit et qui les ont mis en valeur en colonisant ces nouvelles terres

      En résumé ( pour faire rapidement ) coloniser un endroit ne signifie pas qu’on se retrouve dans un désert ou un rocher dénudé non! Cela signifie que là où l’individu débarque il n’y trouve rien pour s’abriter et encore moins pour se nourrir et qu’il a tout à faire pour subsister

    • @ gillesmenard

      ( Continuez de tourner à droite comme ça le fossé n’est pas loin et vous êtes à la veille de vous y retrouvez.)

      Je ne sais pas mais j’impression a vous lire que vous dites n’importe quoi

      Ce genre de discour est fréquent chez ceux qui s’étouffent dans leur propre contradiction et régurgitent leur propre intolérance

    • @bonjour12
      28 février 2011
      13h07
      <>

      On revient à notre problème du début. Qui décide qu’un territoire n’est pas occupé minimalement et adéquatement? Et selon quels critères? (C’est bien adéquatement que vous vouliez dire?)

      Et je suppose que vous êtes outré du rapport du bon Lord Durham?

    • L’initiative de cette vidéo doit être soulignée. Les citoyens ont perdus le droit de parole face à des élus mégalomaniaques qui prennent leurs réalités pour la réalité de tous. Une belle preuve que l’on observe à tout les paliers de gouvernement, il n’y a qu’à regarder. À l’instant que la société ou ceux qui la représente mettent en relief une différence, il y a toujours conflit. La religion en est un bon exemple. Mon raisonnement va dans le sens où si au moins ces différences là sont du domaine de la vie privé il y a moins de risques de conflits qui dégénère. C’est pas vraiment sorcier. Ceux qui tienne absolument à prêcher allez à l’église ou à la mosqué! Personne n’en redira. Le fait de ne pas étaler ses convictions religieuses sur la place publique n’est pas une position de fermeture mais plutôt d’ouverture dans un respect collectif. De plus ça préserve les valeurs propres à chacun chacune. :-P

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2009
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité