Patrick Lagacé

Archive, novembre 2010

Mardi 30 novembre 2010 | Mise en ligne à 14h57 | Commenter Commentaires (20)

Pause Kit Kat de type Ça bouge à Osaka

Chaleureux remerciements à Jean-Yves Terreault, qui m’a refilé cette chronophotographie irrésistible d’un ami montréalais qui vivait, jusqu’à tout récemment, dans sa ville, Osaka. L’auteur de l’oeuvre est un certain Paul, alias Road Rage Bunny

Lecteurs, j’adore quand vous m’envoyez ainsi des nouvelles du bout du monde. Continuez.

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






Mardi 30 novembre 2010 | Mise en ligne à 11h50 | Commenter Commentaires (80)

Nous avons enfin la photo d’un troll

Image de Jennifer Daniel et Sandi Daniel, New York Times

Image de Jennifer Daniel et Sandi Daniel, New York Times

Ah, le troll ! Le troll est cet incontournable du web, probablement apparu à la naissance même du médium : le commentateur anonyme qui transforme en loisir le fait d’insulter, d’emmerder, de contredire, d’injurier son prochain dans les forums de discussion (notamment). Par définition, grâce à son anonymat, le troll agit en toute impunité. Mais le NYT nous arrive avec la photo du troll dans son élément naturel, on l’en remercie chaleureusement…

Sous l’infographie, un papier très intéressant sur le phénomène des trolls, dont les dommages sont parfois très réels, sous forme d’une réflexion sur l’anonymat, qui cite Platon et des cas récemment de harcèlement numérique aux États-Unis, signée par une employée de Facebook.

Lire les commentaires (80)  |  Commenter cet article






Photo La Presse – Pierre Karl Péladeau

Photo La Presse – Pierre Karl Péladeau

Sur son blogue de L’actualité, Jean-François Lisée a profité des soubresauts du procès en diffamation intenté par Pierre Karl Péladeau à Sylvain Lafrance, de Radio-Canada, pour pondre une lettre ouverte à PKP, où il invite le grand patron de Quebecor à surprendre les Québécois.

À les surprendre comment ? Avec de la grandeur…

Constat de JFL sur le personnage PKP, en 2010 :

Vous ne laissez personne indifférent, c’est entendu. Vous avez la réputation du bagarreur, fonceur et pugnace, qui ne craint pas de casser un certain nombre d’œufs pour cuisiner ses omelettes médiatiques. Davantage même, pense-t-on en plusieurs milieux, que la recette n’en nécessitait. Le succès est évidemment la meilleure revanche contre les critiques. Outre votre déconvenue, majeure, dans l’imprimerie, vous avez confondu les sceptiques. Maintenant que vous avez accompli la transition voulue vers la convergence de vos médias, que vous avez mis la géante Bell sur la défensive dans le marché du sans-fil et que vous vous êtes mis en piste pour assurer la résurrection des Nordiques à Québec, vous n’êtes plus un battant. Vous n’êtes plus le fils qui émerge. Vous êtes l’homme qui est arrivé. Un personnage. Un acteur majeur du Québec moderne. Vue l’ombre portée par votre pater familias, c’est un exploit de vous être forgé un tel prénom — ou une telle série d’initiales.

Jean-François Lisée

Jean-François Lisée

Le directeur du CÉRIUM avance deux idées dont pourrait s’inspirer l’homme d’affaires pour s’élever au-dessus de la mêlée. Primo, régler hors-cour la poursuite contre Radio-Canada (ce qui impliquerait, de la part de M. Lafrance, un aveu, celui d’avoir mal choisi, dans le cas du mot voyou, au centre de la poursuite). Deuzio, régler le conflit au JdeM, qui a été mis en lock-out il y a près de deux moisans. La chute de JFL :

Puisque vous avez gagné, il vous revient de sortir de la crise et d’en sortir par le haut. C’est ce qu’on appelle la grandeur. Aucun voyou ne s’aventure dans ces hauteurs.

Lire les commentaires (31)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité