Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 31 août 2010 | Mise en ligne à 4h16 | Commenter Commentaires (61)

    De l’importance de nommer des juges

    Bellemare

    Marc Bellemare, s’il a été forcé de nommer des juges sur simple ordre d’un collecteur d’argent du Parti libéral, avec la complicité du premier ministre, n’a pas fait une petite concession, comme je le répète depuis un petit bout de temps sur ce blogue. Yves Boisvert résume en quoi la nomination de juge est au coeur de la fonction de ministre de la Justice, en quoi elle est loin d’être un détail, comme semble le croire Me Bellemare :

    Je ne suis pas venu en politique pour nommer des juges, répète-t-il, comme s’il s’agissait d’une fonction quelconque. Non, lui voulait faire des réformes. Irwin Cotler, ex-prof à l’Université McGill, qui a été ministre de la Justice à Ottawa, n’est pas non plus allé en politique pour «nommer des juges». Mais, comme il disait, c’est la chose la plus importante que puisse faire un ministre de la Justice. Ces hommes et ces femmes, s’ils sont nommés à 45 ans, vont dire le droit pendant les 25 prochaines années. Ce sont eux qui incarnent le système judiciaire, qui interprètent la Constitution. Il faut être un bien insignifiant ministre pour ne pas s’en soucier, ne pas lire les listes, recevoir des ordres. Surtout quand une de vos obsessions est… le processus de nomination des juges administratifs!

    L’avocat de Québec, contre-interrogé à la Commission Bastarache, passe des moments difficiles, rapporte Mathieu Boivin, de RueFrontenac.com


    • Ils parlaient de ses priorités. Ça ne veut pas dire qu’il n’accordait aucune importance à la nomination des juges. De plus, la chronologie des listes pourraient autant révéler une résistance chez lui qu’une contradiction de son témoignage au sujet de sa conversation avec Charest.
      Depuis le début, la crédibilité du dénonciateur est attaquée dans la presse et surtout La Presse. Même si on nous répète sans cesse que les jeux d’influences et les pressions sont un secret de Polichinelle et que ceux qui sourcillent sont les descendants de Candide, le dénonciateur est dénoncé à coups de manchettes. On devine qu’il n’y a pas grand monde qui le porte dans son coeur, ce cher Me Bellemarre. On devine que Yves Boisvert l’a pris en grippe il y a longtemps. D’ailleurs, Yves Boisvert a écrit que Charest ne s’en tirait pas si mal suite à sa réaction à chaud à la fin de la première journée de comparution. Ces jours-ci, je m’interroge sur l’écosystème journalistique du Québec, car je n’ai jamais vu un dénonciateur attaqué avec autant de verve, surtout pour des histoires qu’on dit relativement banales (influence des argentiers).

    • Moi ce qui m’a accroché, c’est que des avocats avec des antécédents judiciaires
      puissent se retrouver sur une liste de nominations des juges.

      Un avocat avec des antécédents judiciaires…..JUGE…..??????
      Un avocat avec des antécédents judiciaires qui ensuite fera la leçon aux autres.
      Un avocat qui défend la justice et qui veut incarner la justice ultime…..avec des
      antécédents judiciaires…..bizarre!

      Bizarre que cet avocat laisse trainer son nom sur une liste….pourquoi?
      Peut-être parce qu’il sait que ça peut passer, et ce malgré ses antécédents.

      Louise April(Laloue)

    • Je ne sais pas si je suis le seul a avoir cette perception mais on dirait que les chroniqeurs et les éditoriaux de Cyberpresse ont tous un ennemi commun , Marc Bellemare ! Une chance que la rapport de cette commission ne serait pas fait par eux .

      André Pratte dans sa chronique semble nous dire que les commissions sont toujours dangereuses pour les membres du gouvernement en place . Je dirais simplement que Charest est victime de sa propore médecine . Ce PM est le champion des commissions bidons depuis qu’il est en poste . Celle-ci , malheureusement pour lui et heureusement pour nous semble lui exploser en pleine face !

      Evidemment ce commentaire n’en est pas un contre Bellemare , alors je m’attend a ce qu’il ne soit pas publié !

    • Bonjour,

      Pour maître Lagacé, Boisvert et Lessard veulent absolument être de l’avis contraire au peuple? Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une demande de maître Desmarais quand même…

      Tout le monde sait que tous les partis sont gris, Bellemare l’est probablement aussi mais si on regarde tout ça de haut….sommes nous surpris de ce que Bellemare avance? Pas du tout. Alors pourquoi les journalistes veulent la peau de Bellemare?

      Charest , que l’on aime ou pas, est arrogant. C’est un de ces défaut. Donc le peuple aime voir que ça lui revient au visage. C’est tout.

      À lire les journalistes, Bellemare est fou. Êtes-vous en train de dire que la nomination des juges ou de n’importe quel poste ce fait de façon juste? C’mon.

      On dirait que vous voulez défendre l’indéfendable ou bien que vous voulez absolument êtres de l’autre coté pour ne pas dire que vous êtes du coté du petit peuple. C’est triste.

      D’en d’autres pays, les médias ferait tomber Charest et s’occuperait du suivant par la suite. Ici c’est différent, les médias défendent Charest pour ne pas qu’il tombe….

      Bizz Bizz Bizz comme dirait l’autre.

      Je souhaite sincèrement que Charest paie pour les autres et que le futur soit plus “honnête”, c’est tout.

      Mais là, maître Lessard, Boisvert et Lagacé semblent être de l’avis contraire….

      Merci de me lire.

      Jerome

    • Comme la chanson Ginette, il commence à avoir de la brume dans les luntettes de Me. Bellemarre, et ce n`est qu`un début.

    • Me Bellemare se sert de la trame que lui fournit la vie politique(les inévitables jeux d’influence) pour bâtir un scénario qui sert ses petites vengeances et nourrit son ego sur-dimensionne. Pathétique!

    • Je suis d’accord avec ces commentaires de Yves Boisvert.

      Ce que je ne comprends pas dans cette histoire: que la majorité des citoyens croit tout ce que cet habile avocat peut interpréter des conversations qu’ils a eu avec journalistes, politiciens, employés et juges.

    • Combien nous côute cette commission fondée sur des conversations non-enregistrées?

    • Nommer des juges pourrait selon moi deux avantages, le premier du prestige de nommer des personnes qui vont occuper des postes important dans une société de droit. Le second sur une plus longue période d’avoir un impact sur la jurisprudence. On se plaint souvent que les sentences donné comme à des personnes comme Vincent Lacroix sont trop molles mais tout ça à commencé quelque part avec un juge qui a donné une sentence légère. La jurisprudence s’occupe de la suite. A partir de là beaucoup de question peuvent être soulevés.

    • Je ne suis pas beaucoup les audiences Bastarache mais on en parle tellement qu’on a pas le choix d’en être informé…

      Le cheval de bataille de Bellemare, à titre de ministre, était la réforme du no fault. Ses causes, comme avocat des accidentés du travail, était de faire annuler les primes de la SAAQ aux imbéciles qui conduisent en cowboys, imbibés d’alcool.

      Il a vite déchanté quand Charest a bloqué sa tentative de réforme et il est ainsi devenu un électron libre chez les Libéraux. Ce que les Libéraux détestent (René Lévesque en fut un en 67). Contrairement aux péquistes qui sont un parti formé de beaucoup d’électrons libres.

      Bellemare pratique maintenant dans la vengeance.

    • Pardon…….
      M.Bellemare n’a pas dit que ce n’était pas important.
      Il a dit que la raison PREMIÈRE de sa venu en politique
      était la réforme de la justice
      et la loi du no-fault. Point à la ligne.
      svp. ne pas faire dire ce qu’il n’a pas dit.

    • Il me semble que Bellemare a expliqué avoir été en politique afin de faire avancer des réformes dans certains domaines (Le no fault et les tribunaix administratifs).

      Que Bellemare ne s’intéresse pas à la nomination des juges, ca me semble tres compatible avec la presonnalité qu’il affiche à la commission.

      M. Cutler, M. Fava et leurs confreres sont ce genre de politiciens qui veulent nommer des juges. C’est leur choix et ils sont nombreux en politique à fantasmer sur ce genre de pouvoir.

      Marc Bellemare est un autre type de politiciens. Ce qui ajoute aussi au coté “héros” du personnage !

    • Un cynique dirait: de l’importance de nommer son juge.

    • On doit comprendre que dès le début Marc Bellemare a été désabusé du ministère de la Justice.

      Oui c’est important de nommer de bons juges , mais qu’est -ce que ça donne à un ministre de la Justice de s’appliquer à nommer de bons juges ,si en fin de compte c’est un obscur collecteur de fonds du parti qui décide

      Gérald B Tremblay

    • Ce que je vais retenir de cette commission bidon c est le témoignage de monsieur Roy à l effet qu il était intervenu ( au nom du p.m.Charest) auprès de m.Bellemare.

      En 2003 le p.m. Charest avait déclaré à l assemblée nationale qu il n était intervenu d aucune façon.

      À partir de ce fait quelle crédibilité pouvons-nous accorder à monsieur Charest?????

      André Proulx

    • Est-ce à dire que Me Bellemare serait devenu un peu moins crédible? Et ca ne fait que commencer. Que croyez-vous que sera la version de Me Legendre? Concernant la présence de M., Fava, je me demande s’il serait possible de savoir du DGE si celui-ci a contribué financièrement aux campagnes de Marc Bellemare. Je ne vois aucun lien sur le site internet de DGE contrairement aux souscriptions faites au partis politiques provinciaux reconnus. Bonne journée d’audiences.

    • En ce moment, on est rendu à l’étape de discréditer Me Bellemarre et ça paraît beaucoup dans les média.
      Imaginez-vous tous que vous êtes LE témoin important dans une enquête et que TOUS les procureurs, même le procureur en chef qui est sensé être ‘neutre’, s’acharnent sur vous et veulent tenter de vous ‘blaster’ et faire en sorte que vous allez vous contredire sur un ‘petit’ fait dans l’ensemble de votre témoignage ! Facile ! Facile ! Une seule ‘petite contradiction’ et TOUS les procureurs vont par la suite monter ce fait en épingle pour vous traiter de ‘menteur’… WoW !
      Avez-vous remarqué que les procureurs qui vont procéder au contre-interrogatoire sont ceux du Gouvernement du Québec, du Parti Libéral et de Jean Charest uniquement, pas de procureurs du PQ ou de l’ADQ. Donc, TOUS les procureurs veulent clouer Me Bellemarre au pilori, le brûler sur un bucher, et le livrer en pâture à la population du Québec. On se croirait au temps de l’Inquisition et je défie quiconque de passer indemne à travers un tel système de justice.
      Par ailleurs, quant à l’article de Yves Boisvert, je tiens à souligner, ici, que ce n’est pas parce que Me Bellemarre aurait été un ministre autoritaire et ‘pas très aimé’ qu’il ne dit pas la vérité… et on sait tous très bien que la “vérité” a souvent plusieurs facettes !!!!
      En conclusion, je me demande si Jean Charest sera soumis LUI AUSSI à une si rude épreuve de contre-interrogatoire et si TOUS les procureurs vont le confronter LUI AUSSI à une tonne de documents datant de 2003 -2004.

    • @laloueapril,

      Le avocats avec des ‘antécédents judiciaires’ sont ceux qui ont eu un dossier de possession de cannabis quand ils étaient des jeunes adultes de 18 ou 19 ans… avant qu’ils ne décident de devenir avocat. D’ailleurs, souvent, cette seule judiciarisation a été le déclencheur pour qu’ils s’orientent en droit… J’ai connu plusieurs avocats dans ce cas… Ça ne fera pas de mauvais avocats ou de mauvais juges d’avoir fumé du cannabis dans leur jeunesse ! De grands politiciens ont admis avoir consommé du cannabis étant plus jeune !

    • Échanges entre une avocate imaginaire (A.I) et un témoin imaginaire (T.I) devant une tout aussi imaginaire commission d’enquête sur un sujet lui aussi imaginaire.

      A.I- Alors, si je vous comprends bien, vous avez mangé le premier hot dog de votre vie au casse-croûte «Chez Ti-Coune» un certain dimanche de juillet 1951?

      T.I.- C’est ça.

      A.I- Et c’était quelle sorte de hot-dog?

      T.I.- Un «all dressed»

      A.I.- Et à cette époque, quels étaient les ingrédients d’un «all dressed»?

      T.I.- Je ne me souviens pas de tout mais je sais qu’il y avait de la moutarde.

      A.I.- C’était votre tout premier hot-dog et vous ne vous souvenez pas de la garniture? Ça n’a pas dû vous laisser une grande impression?

      T.I- En fait, c’est plutôt le décolleté de la serveuse qui m’avait impressionné.

      A.I.- Mais revenons au sujet principal. Puis-je vous suggérer qu’il y avait probablement de la salade de chou, de la relish et du ketchup?

      T.I.-Ah! Vous alliez vous aussi chez «Ti-Coune». Je ne me rappelle pas vous y avoir vue mais je suppose que vous avez raison pour le «all dressed».

      Le président de la Commission: Nous reprendrons après la pause déjeuner, à 14H00.

    • @ monsieurxyz

      Vous me faites bien rire. Ouais, nous assistons à un bon show d’égos du Barreau. lol
      Où est la justice dans tout cela?

    • Si la nomination des juges est si importante, messieurs Lagacé et al, pourquoi ne tapez-vous pas sur la tête de Charest chez qui les pressions des grands collecteurs de fond semblent parfois avoir été les premiers critères d’embauche?

    • Effectivement très bizarre que tous les journalistes de la presse en sois contre Bellemarre??? Qu’il se trompe sur des dates n’Est pas si important quand on voit l’ampleur de la merde qui se trame là…..

      Je trouve de mauvaise foi vous, les journalisteux de s’en prende comme ca , alors que votre job serais plutot d’informer la populace…non???

      De toute facon que vous aimier ou pas Bellemare, que vous aimier Charest ou pas, l’important c’est que le citoyen qui paye de sa poche sois au courant. et malgré votre petite propragande contre Bellemarre, je crois que de plus en plus de gens ouvrent leur conscience sociale et s’intéressent un peu plus a ce qu’il se passe dans le monde merdeux de la politique.

      Évidemment ils vont essayer juste de s’en prende a sa crédibilité, mais en bout de ligne, ce qui se dit, est très près de la vérité, et sa doit être pour cela qu’on entend toujours des noms finissant par “..O” et par “..A”et qui sont près des libérales.

      Peut-être une petite idée d’enquête pour vous…. regarder donc pourquoi dans outremont et l’ouest de la ville que sa vote en PERMANENCE Libérale….. il y a anguille sous roche et Bellemarre à au moins le mérite de venir dire tout haut ce que plusieurs tentent de cacher.

      Alexandre Dumas

    • Monsieur Lagacé,

      Il semble que tous soient confondus sur la raison de la commission J’enarrache.

      La commission cherche à déterminer si les méthodes de sélection et de nomination des juges sont conformes à notre pensée démocratique et de déterminer les changements nécessaires pour améliorer le processus.

      C’est pas vraiment important pour la commission de savoir si Charest est plus honnête que Bellemare ou de savoir si Bellemare est plus naïf que Charest.

      Quant à moi, je crois que les juges devraient tout simplement être triés lors d’une commission parlementaire indépendante et les deux meilleurs candidatures devraient être soumises l’assemblée législative pour le choix final.

      Il n’y a aucun député à l’assemblée législative qui est suffisamment qualifié pour assumer la gestion d’un ministère.

      Finalement, il n’y a aucun député qui a été élu pour nous gouverner. Ils ont tous sans exception été élus pour nous représenter.

      Sans préjudices

      Gilbert Filion

    • Jouons au Carrés aux Dates:
      Avec ce que nous avons entendu jusqu’à maintenant.

      Bellemarre rencontre Charest le 2 sept 2003., en privé.
      Bellemarre dit des choses à Charest.
      Bellemarre connait déjà des points sur les commandites.
      (le père de Bisson un problème)

      Le rapport Fraser sort en 2004.
      Gomery (commandites PLC) est nommé en 2004.

      Malgré que les dates ne fonctionnent pas….j’en conviens.
      Se peut-il que Charest et le PLQ savaient déjà des choses sur Bisson?

      Considérant que Charest était le chef du Comité du Non lors du
      dernier référendum……Option-Canada et autres gogosses menant
      à la Commission Gomery….étant au Fédéral.

      Considérant qu’à ce moment Charest était au fédéral, se peut-il
      que Charest ou son équipe connaissait déjà le risque avec la nomination
      du fils de Bisson, si son père pouvait être mêlé aux commandites, et ce
      en septembre 2003?

      Alors, quand Bellemarre souligne que déjà en sept.2003 la nomination
      de Bisson posait problème mais que malgré tout Charest voulait le nommé
      quand même…..Bellemarre ne ment pas?

      Très bizarre selon moi….. mais plausible!
      Louise April(Laloue)

    • Le témoin passe des moments difficiles lors du contre-interrogatoire. Et après? C’est le but de l’exercice que d’utiliser tous les moyens pour le faire mal paraître.

      Quand une femme dénonce son violeur, elle passe des moments difficiles lors du contre-interrogatoire. Est-ce que ça change les faits?

      En ce moment, La Presse fait penser à un journal iranien qui “informe” ses lecteurs au sujet de Carla Bruni. Là aussi, le but véritable est d’oublier les faits.

    • Erreur…correction, mon hypothèse de 10.13:

      Le rapport de Mme Fraser est remis en 2002.

      Louise April(laloue)

    • Quoi !?! les juges nommés par Fava ont des antécédents judiciaires ?? Je l’ai manqué celle-là. Quelqu’un peut me chuchotter quels sont ces antécédents.

      Autre chose qui m’a échappé: pour quelles raisons (avouées ou non) Fava a-t-il fait nommer juge cet avocat en particulier.

      Il y a un lien entre les antécédents et la sélection de Fava?

    • Le problème ici n’est pas la nomination d’un juge mais la nomination d’un juge déjà nominé ….

      ( Alors Cotler, de quelle importance cela est-il ??? ( entendre : pour qui …. ).

    • L’avocate du gouvernement,elle as tu mangé de la vache enragée? On dirait qu’elle est en mission.Banzaï!!!!!!

    • @petitvampire: J’avais remarqué la même chose. Que voulez vous, lorsque l’éditorialiste en chef est de droite, libérale….

    • C’est pas compliqué. Il suffit de comprendre Bellemare qui se décrit comme :

      - pas responsable qu’on enquete sur le processus, puisqu’Il prétend que le processus était correct… sauf trois fois en un an !!!
      - pas responsable d’avoir cédé à Fava, c’est parce que son chef Charest l’a obligé.
      - pas responsable d’avoir cédé aux pressions, il était pas en politique pour nommer des juges
      - pas responsable de sa méconnaissance du processus, on ne l’a pas briefé sur les procédures
      - pas responsable de limoger Legendre, il a juste dit à ses sous-fifres que sa présence le dérangeait.
      - pas responsable d’avoir négligé son role de Procureur, parce qu’il était en politique pour faire des reformes pas pour nommer des juges.

      Mais comment Charest a-t-il pu nommé un tel type, qui se décrit comme irresponsable et “innocent”, à un poste aussi important.

      Heureusement, il n’est resté qu’un an en politique…. il n’aimait pas la politique, dit-il… avant de se lancer par la suite dans la politique municipale… comme chef de parti!!! … héhé là aussi ce fut de cuisants échecs… là aussi il n’en fut pas responsable de ces échecs. Y a pas à dire, il est vraiment sans tâche ce type. :)

    • @blitz,

      Me Côté a accompli un EXCELLENT travail lequel est de défendre le Gouvernement du Québec et ses institutions, et donc de remettre en doute tout ce qui pourrait lui porter atteinte. Bravo pour sa grande compétence !

      Ceci dit, j’estime aussi que Me Bellemarre est soumis à un contre-interrogatoire trop ‘important’ puisque 3 procureurs vont s’acharner sur lui, tour à tour… C’est l’Inquisition ! Ils vont le torturer psychologiquement !

    • Je me considère comme une personne neutre.Etant en arrêt de travail je peux me permettre de suivre la commission Bastarache depuis le tout début.

      Il est bien évident que le but de cette commission,comme le dit si bien Jean Charest, est de mettre en lumière les allégations de Marc Bellemare concernant la nomination des juges.Pour l’instant Marc Bellemare (qu’on l’aime ou pas) me semble être crédible dans ses propos il n’a pas de perte de mémoire (comme nous avons pu en constater beaucoup dans la commission Gomery), il est calme, étonnamment cohérent dans ses propos mais surtout son comportement et son attitude pendant les interrogatoires est de loin supérieur aux attentes que nous avions le concernant au tout début de la commission.Je me disait que l’avocate Côté allait, sans aucun doute, réussir à le destabiliser mais il semblerait jusqu’à présent que M.Bellemare résiste (malgré quelques petites accrochages)…

      Donc pour l’instant Marc Bellemarre est solide et surtout crédible…

      Biensûr nous n’avons pas encore entendu les autres intervenants…Qui tenteront certainement de discréditer les allégations de M.Bellemare…Reste à voir si leurs témoignages sera aussi solide que celui de M.Bellema
      re.

      Maintenant je m’interroge sur ce que Marc Bellemare a à perdre versus ce que Jean Charest a à perdre….M.Bellemare , s’il ment, a tout à perdre…Il semble jouer le tout pour le tout.Il déballe son sac et ne ménage personne.JE me demande pourquoi il mentirait…Qu’a t’il à gagner????
      M.Charest semble nerveux…Dès la première journée de la commission il s’est permit de commenter…Pour rétablir les faits…Semblant nerveux et contrarié…Et cela me titille énormément…Jean Charest pensait détourner l’attention de la demande insistante sur une commission d’enquête public sur la construction…Mauvaise stratégie car la population n’a plus confiance en son premier ministre mais surtout les gens sont convaincu maintenant qu’il y a corruption au parti au pouvoir…La question pour nous n’est pas de savoir si les juges sont nommés de manières juste mais nous voulons savoir si notre gouverment ,dans tout les sphères de ses ministères, est soumis au pressions et influences de différentes organisations ….Depuis plusieurs mois des révélations nous permettent de croire que c’est le cas….M.bellemarre en rajoute ,lors de son témoignage,en parlant d’échange d’envellope et aucune questions ne peut être posées la dessus étant donné le mandat de la commission…Je me demande comment un juge peut entendre de telles révélations et ne pas agir…Je comprends que ce n’est pas son mandat mais en tant que représentant de la justice,de la loi et de l’ordre son devoir ne serait-il pas de fouiller toutes les allégations qui laisse croire qu’il y aurait eu des agissements criminel au sein du gouvernement???

      Et l’attitude de Jean Charest révolte la population…Pourquoi refuse t’il une commission d’enquête sil n’a rien à cacher???Pourquoi a-il donné un mandat aussi restrint au juge Bastarache s’il n’a rien à cacher???Pourquoi réagit-il aussi vite au propos de Marc Bellemarre s’il n’a rien à cacher????

      En tant que citoyen Payeur de taxes nous sommes dans nos droits de demander des comptes à notre gouvernement.Et pour l’instant il ne fait que nous décevoir et tourner le dos à ceux qui l’ont élu…

    • @laloue : vous aviez d’abord raison, le fameux rapport de Madame Fraser est sorti à la mi-février 2004 si ma mémoire est bonne…

    • dkca, 10h53:

      Excellent commentaire et questionnement.

      Mais cela JAMAIS Boisvert ne va le demander à Cotler, jamais.

      À qui, pour qui, et par qui?
      Louise April(Laloue)

    • Quand un des deux parties en cause (Jean Charest), choisit son juge pour le juger, cela compromet toute l’intégrité de cette cours de justice ainsi que le résultat.

      Cette commission (mascarade) bidon n’est qu’une simple diversion qui va coûter près de 10 millions que l’on paie avec nos nombreuses taxes. C’est révoltant quand on réalise toute cette comédie, dont le manque de transparence pour ne pas incriminer les fautifs, sera tordue et contaminée.

      Seul une “enquête sur le financement du parti libéral”, dont un juge compétent et impartial (aucun lien de près ni de loin avec le parti libéral) sera le vrai maître.
      Vite… une enquête sur la corruption, pour ramener la confiance perdue du public.

    • Monsieur Lagacé,

      Je vous aime beaucoup autant dans vos chroniques qu’à Télé-Québec.

      Cependant, je comprends mal votre réaction vis-à-vis les propos de Marc Bellemare :
      Vous êtes 100 fois plus choqué par les détails que par l’ensemble!

      Je vous accorde que Bellemare n’était définitevement pas le meilleur ministre de la Justice que le Québec a connu et que c’est un kid-Kodak avec sûrement un égo démesuré.

      Mais bordel : Un ministre de la justice déclare sous serment qu’il a été “obligé” de nommer des juges selon les recommandations d’un financier du PLQ et du PM !

      La construction, les garderies, les PPP, les firmes de consultation, les firmes d’ingénieurs, les bureaux d’avocat, 4 (quatre !) ministres (ministres!!) sous enquête par le DGE et maintenant la nomination des juges !!

      Tout ça semble être contrôlé par les donateurs du PLQ !!

      Mais ce qui vous dérange, c’est sur le fait que Bellemare a déclaré qu’il n’était pas allé en politique pour nommer des juges ??!?! Vraiment ??!

    • C’est évident que tant Marc que John James ont des choses à cacher. Mais tout ce que peut contribuer à discréditer et faire tomber Charest ne doit pas être négligé.

    • J’ai pas besoin d’attendre la fin de la commission pour conclure : OUI les nominations de juges sont partisannes et ce SOUS TOUS LES GOUVERNEMENTS sans exception. NON Bellemarre n’a pas subi de pression “colossale” de la part de qui que ce soit pour nommer certains juges. Il s’agit d’une vendetta d’un petit coq de village qui est encore frustré de n’avoir pu réformer une loi (no fault), réforme pour laquelle il est entré en politique.

    • Attaquer la crédibilité de M. Bellemare = la dernière option qu’il reste à la grosse Presse pour défendre J. Charest (et l’ordre établi que le premier ministre représenterait). C’est plutôt simple.

      En attendant, toujours pas de commission sur le milieu de la construction et les millions t millions qui y sont perdu !

    • nounou999, 11h28:

      Un premier rapport est effectué en mai 2002 suite à une demande du Ministre des
      travaux publics, sur la gestion de 3 contrats gouvernementaux.(des millions)

      Les graves lacunes constatées incitent la VG à saisir la GRC du dossier.

      En plus, la VG décide aussi d’entreprendre une vérification à l’échelle gouvernementale
      du programme des commandites.

      Pour enfin déposer son rapport en novembre 2003.

      Rapport qui portait sur:
      - Programme des commandites.
      - Activités de publicité.
      - La gestion de la recherche sur l’opinion publique.

      En 2004, ce ne serait qu’un rapport complémentaire sur le rapport de nov. 03.

      Et ce que j’en comprends pour le moment, on situerait Bisson Père dans le
      programme des commandites, soit au point 1 du rapport.

      Donc le risque de conflit avec Bisson Père et le scandale des commandites était
      selon moi connu de tous bien avant sept 2003….d’où sa connaissance par Charest.

      Enfin je n’ai pas terminé mes lectures…..ni mon carré aux dattes!
      Louise April(laloue)

    • Je ne crois pas que M.Lagacé ait le devoir de défendre les idées de Power Corp. Je suis peut-être naïf, mais je crois sincèrement que c’est le travail des éditorialistes de faire ça, pas de ses chroniqueurs. Que M.Pratte tente de miner la crédibilité de Bellemare, c’est tout à fait normal. C’est son travail de défendre les valeurs de l’Éditeur. Mais, il est étrange de voir que c’est essentiellement les chroniqueurs de La Presse qui s’acharnent sur Me Bellemare. J’écoute TVA, V, Corus, même Radio-Can et la plupart des observateurs politiques, pour l’instant donnent un nette avantage à Me Bellemare et n’essaie pas de le discréditer. Ils laissent ça aux avocats de gouvernement, de Charest, du PLQ. (Qui paraissent très mal pour l’instant, soi-dit en passant). Je dois avouer, que Radio-Can semble plus neutre. Ses commentateurs font preuve de plus de retenu.

    • Bonjour Patrick,

      À ce compte là il serait très intéressant de connaitre les priorités de Jean Charest. Non? Lui qui a titre de premier ministre devrait connaitre et se soucier de chaque ministère. Est-ce vraiment le cas?

      Jean Bottari
      St-Mathias-sur-Richelieu

    • Ce qui m’écoeure le plus dans toutes ces histoires est le fait que ça semble maintenant aller de soi que le gouvernement est corrompu.

      Les commentateurs politiques trouvent cute la population qui s’offusque du fait que c’est l’argent qui mène la politique. On les lit/voit/entend rigoler en disant que ce ne sont pas des rélévations et que tout le monde dans le milieu est au courant que ce sont les donateurs qui mènent le PLQ.

      C’est presque rendu que la population est niaiseuse de ne pas accepter que les gens sur l’exéuctif d’un parti politique obtiennent tous des places en garderies qu’ils revendent de facto avec profit dans les 5 chiffres et que les entrepreneurs en construction nomment les juges !

      Peut-on en tant que peuple reprendre le contrôle de notre propre gouvernement ?
      Est-ce que les journalistes, commentateurs, analyse et chroniqueurs peuvent s’intéresser à qui contrôle le 90 milliards de nos impôts provinciaux au lieu de la couleur du cahier de note de Bellemare ??

    • De l’importance de nommé des juges:

      Mettez-en. Celui-çi ce pète les bretelles sur cyberpresse depuis 2 ans d’avoir été juge administratif.

      http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2008/04/21/je-suis-un-paratonnerre-une-autre-forme-de-pause-kit-kat/

    • Les juges devraient être élus au suffrage universel par la population du Québec.

      Plus de favoritisme, plus d’enveloppes brunes, plus de tordage de bras entre politiciens, plus de dettes politiques à rembourser en faisant des p’tites faveurs aux ti-namis du parti.

    • Bonsoir,
      Tous les juges sans exceptions ont toujours été nommés par le pouvoir politique et même quelqu’un sous la gouvernance péquiste avec des antécédents judiciaires remontant au FLQ. Monsieur Marc Bellemare avec toutes les évidences a toujours rêvé de faire de la politique. Quel tremplin pour cet homme que cette Commission Bastarache avec une caméra pour lui tout seul avec les chaînes de nouvelles continues qui défilent son faciès en boucle 24 heures sur 24 . Avec toute la cohorte des nationalistes québécois qui sont prêts à lui lécher les pieds. Et comme dirait l’autre, les nationalistes québécois font présentement la vague à en devenir fous comme des balais ! L’évidence même que le nationaliste québécois vient de trouver le père fouettard qu’ils recherchaient en vain depuis des lustres.
      Finalement, si dans un sombre dessein, Monsieur Marc Bellemare voulait revenir dans une niche au niveau politique faite sur mesure pour lui soit l’Action Démocratique du Québec en récupérant le nationalisme québécois qui est à ses pieds, Monsieur Gérard Deltell l’attend les bras ouverts et adieu veaux, vaches et cochons pour les péquistes avec Madame Pauline Marois qui attend son tour d’être lynchée dans l’Agora par tous ceux qui ont toujours le poignard dans le dos, mine de rien. Et le Parti Québécois se retrouvera enfin là où il doit être, un tiers parti avec quelques zélotes qui sniffèrent la boucane de Monsieur René Lévesque….Avec plaisir, John Bull.

    • @johnbull

      Se pourrait-il pour vous que l on cherche à savoir ce qui s est passé?

      Sans parti pris?

      André Proulx

    • @johnbull:22h20,

      Pourriez-vous nous dire le nom du juge avec des antécédents judiciaires
      remontant au FLQ?

      Comment pourrait-on qualifier les libéraux bornés qui continuent à lécher
      les pieds et le — de Charest?

      Pensez-vous sérieusement que les poignards ne sont pas déjà sortis pour Charest?

      Par expérience, je peux affirmer que chez les libéraux la technique est différente,
      mais tout aussi FÉROCE, que chez le PQ.
      La seule différence c’est que les libéraux règlent leurs comptes en catimini…..
      en cachette…..demandez à Thomas Mulcair, et pour une partie à Johnson.

      Selon vous, Dupuis est parti par lui-même ou “a été” démissionné?

      Si M.Lévesque dégageait de la boucane, Charest laisse derrière lui une vague
      odeur de—– puante.
      Et c’est le PLQ qui en restera marquer et ce pour longtemps.

      Après le passage de Charest où se retrouvera le PLQ selon vous?

      Louise April(Laloue)

    • @johnbull

      Je ne crois pas que vos rêves vont se réaliser . Votre PM Charest est brûlé et son parti devra faire un petit tour au purgatoire comme le PLC le fait maintenant depuis le scandale des commandites .

      Deuxièment je suis souverainiste et TOUT ce qui peut déstabiliser et même éliminer Charest de la politique provincial me fait un petit velours . En en ce qui me concerne Bellemare demeure un fédéraliste et une grande gueule et je ne serai sûrement pas un groupie de l’individu après cette commission .

      En passant les tiers partis au Québec sont QS , Le Parti vert et l’ADQ et il le demeuront après les prochaines élections avec ou sans Bellemare !

      Même avec une Pauline Marois qui semble être moins populaire que son parti le PQ sera le prochain gouvernement si les gens ne restent pas a la maison la journée des élections , sinon le PLQ risque de revenir avec un nouveau chef en récoltant les votes de sa base de fidèles que sont les allophones , les anglophones et les fédéralistes francophones qui voterait pour le PLQ même si Mom Boucher en serait le chef !

    • La crédibilité de Bellemare est intacte. Les avocats n’ont réussi à le confondre que sur des éléments très secondaires. Par contre, je me demande si le commissaire Bastarache aura le courage de nommer un “amicus curiae” afin de tenter d’équilibrer les forces en présence. La crédibilité de la commission en dépend.

    • Pencher du bon bord….

      C’est ce que je ferais si j’etait en position deliquate…Comment tenir un discours qui peut miner notre propre carriere?
      Personne ne ferait ca….Personne,a moins d’etre suicidaire,de n’avoir rien a perdre…ou encore par intégrité personnelle.

      Je ne suis donc pas surpris du tout qu’etre journaliste dans “le gros club” veut dire que parfois…on devra mettre ses reels opinions au placard…question de strategie.

      Nous pencherions tous du bon bord…s’il fallait sauver sa job.
      Bravo Mr.Lagacé de choisir votre interet et celui de vos enfants(sic!)…pouquoi dans le fond…sacrifier quoi que ce soit a l’honneteté…quand on sait tous que le systeme est pourri et que de toute facon tout est discutable dependamment de ou l’on se tient…

      Dans le calcul…1 journaliste perd un peu de credibilité aupres de son lectorat…soit…mais au profit d’une longevité dans le domaine qui le passionne…

      Pas besoin d’un call des hauts patrons pour ca…Ca marche a mots couverts…avec un clin d’oeil… ;) ;) ;)

      Bref…nous ferions tous pareil…pencher du bon bord c’est de la diplomatie.
      Au diable ceux qui ont soif de vérité…Nous sommes affairés a sauver nos jobs.

      Ca prend vraiment un idealiste pour jouer toute sa vie et celle de sa famille pour démasquer publiquement les “ratoureux”…

      Pleutre…est-ce que ca veut dire avoir peur…?

      Mr. Lagacé…vous ressemblez de plus en plus a votre ami Rico.2 anciens idealistes…qui ont fondé une famille et qui “surfent” sur un aura de pourfendeurs…
      Pour le temps que ca durera…

      Lectorat 1 – crédibilité de Pat 0

    • Très difficile à suivre l’opinion publique…

      Un ancien ministre de la justice avoue son incompétence à assurer l’intégrité du processus de nomination des juges, et c’est lui qui est encensé par le public.

      Un peu comme l’ancien témoin de la commission Gomery, monsieur Breault, il crie : “ils m’ont corrompu!”. Mais pire, Bellemare affirme avoir demandé à son premier ministre s’il devait se laisser corrompre. Quelle preuve de haut sens moral!

      Il monte en épingle une simple conversation entre collègues ministres (Fournier) qui ne faisait que demander ce qui advenait d’une de ses connaissances. Monsieur Bellemare aurait-il voulu vivre dans une bulle de verre où personne ne lui parlait?

      Quiconque a déjà eu un poste de responsabilité sait très bien que l’intégrité d’un système repose sur l’intégrité des gens qui sont nommées pour réaliser la fonction. Si Bellemare n’était pas intègre, il ouvrait tout grand le champ aux influences diverses.

      La seule conclusion à tirer de cette commission. C’est que Bellemare n’était pas intègre, qu’il l’avoue… et c’est lui qu’on encense. Incompréhensible.

    • Bonjour,
      Pour renseigner le nationaliste à la mémoire sélective, Monsieur Richard Therrien, ex-felquiste fut nommé juge en 1996 par Monsieur Paul Bégin, alors Ministre de la Justice et péquiste pur et dur, mais fut obligé de quitter quand fut découvert son passé felquiste, suite à des pressions. Cessez cette dépendance, Madame April en faisant aller vos doigts sur Google au lieu de tirer au flanc…..Au plaisir, John Bull.

    • johnbull….Je Google passablement bien:

      http://www.asrsq.ca/fr/salle/porte-ouverte/0403/salle_por_040305.php

      Comme il y a toujours deux côtés à une médaille….voici le côté Therrien.

      Et pour moi, ça vient confirmer ce que dit M.Bellemarre……:

      Dans certains cas, il peut y avoir problème dans la nomination de “certains”
      avocats au titre de juge, mais que dans l’ensemble le processus de la nomination
      des juges est juste et correcte.

      Alors pourquoi Charest a institué la Bastarache sur un problème qui n’existe pas?
      Louise April(laloue)

    • Le contre interrogation ressemble à une partie de chasse pour traquer un gibier !!!…

      Fernand Cloutier
      Val-d’or

    • ce qu’il faut tiré comme conclusion dans le cas de l’affaire Bellemare reste symptomatique du Québec de nos jours. Il suffis de lancé des accusations, d’offrir un témoignage nébuleux avec certaines contradictions et de ne pas pouvoir prouver quoique ce soit pour que l’opinion publique penche de son côté .
      Sérieusement, je n’ai pas souvenir d’un si grand manque de neutralité. Après la première journée 98% de la population écrivant sur les blogs s’étaient rangé unilatéralement derrière un Marc Bellemare qui n’avait rien prouvé, ni livrer ses SECRET CHOCS et encore moins été contre-interrogé. Je vais vous rappelé qu’un seul témoin a été entendue. Avant de déchirer vos chemise je vous suggère de prendre une bonne poff et de vous détendre.
      ciao mes amis les névrosés

    • Allegations soit…,mais pas par n’importe qui. M.Bellemarre ex-ministre de la Justice etait a l’epoque credible pour M.Charest…Il faut le reconnaitre,les Liberaux ont presenté m.Bellemarre comme un candidat vedette.

      Il va donc de soi que la population prete une oreille attentive…quand l’info vient de l’interieur…

      En passant…pensez-vous qu’il y aurait de genereuses mains derriere Bellemarre pour payer ses frais d’avocats?
      Ca serait fou…hehe!

    • Pas besoin d’être un un expert en politique pour comprendre pourquoi la majorité des citoyens croient Bellemare . Le gouvernement Charest dégage des odeurs nauséabonde depuis des années et cette commission Bastarache , voulu par celui qui en paiera le prix , est la goutte qui fait déborder le vase .

      Charest une victime ??????

      Faite-moi rire !!!

    • Pourquoi un “serment d’office” du gouvernement contre la population qui est l’employeur des élus et des fonctionnaires ?
      Qu’est-ce qu’ils ont à nous cacher quand c’est nous qui payons leur salaire, leurs conditions royales de travail et leur belle pension ?

    • Que Charest enlève complètement le serment d’office à Me Bellemarre pour que celui-ci dise ce qu’il se passe dans cette “arcade” qu’est le parlement.
      La population est en droit de savoir.

      Fernand Cloutier
      Val-d’or

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2010
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité