Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 26 juillet 2010 | Mise en ligne à 14h19 | Commenter Commentaires (14)

    Lecture d’été : du Mistral théâtral

    Christian Mistral, le romancier, s’est fendu d’une pièce de théâtre. Le choix, que ça s’appelle. Enfin, Mistral a écrit une pièce mais reste à voir si elle sera « portée sur les planches », pour parodier la formule consacrée en cinéma. C’est cependant une foutue bonne lecture d’été et je vous la refile, gratis. Extrait :

    Tu te rebelles contre ta conscience? Mauvais signe, Mais tu n’as pas tort. Personne n’est responsable de sa conscience. On l’engraisse, on l’assombrit, on la traîne derrière soi jusqu’à la fin de ses jours, mais on n’en prend jamais la responsabilité.

    Et un autre extrait, tiens :

    N’allez pas croire qu’il veut mourir. Simplement, il craint un peu de vivre. Toute sa vie, il a baigné dans cette angoisse. Thomas Mercure, paralysé de peur. Le monde n’y croirait jamais. Il a raison, au fond. Le monde n’a jamais su voir ses tableaux. Sous le masque joyeux d’un clown funambule, il peignait toujours de profondes rides de folle terreur qui disaient autant la crainte de tomber que celle de se rendre au bout

    C’est, dans ces deux extraits, la conscience d’un certain Thomas qui commente… L’intégrale sur le blogue de Christian, Scrapbook


    • J’ai pris en note!

    • Wow. Mistral, ça fait des années que je ne l’ai pas lu.. Merci pour cette (re)découverte!

    • Je viens d’en finir la lecture. Ma première impression : la conscience même si on essaye de la faire taire, elle est toujours là. Pourtant, combien sont capables de l’ignorer pour en arriver à des fins égoïstes ou tout simplement pour pouvoir continuer à vivre malgré le poids de souvenirs trop douloureux ? Ignorance jusqu’à ce que quelqu’un vienne mettre à jour ce qu’on aurait voulu se cacher à soi et aux autres. Il y a toujours un témoin du passé qui revient dans le décor ou un curieux qui pose des questions indiscrètes.

      Scénario noir mais qui fait réfléchir. J’ai hâte de connaître l’avis d’autres personnes qui l’auront lu.

    • Lecture d’été : peut-être …. Théâtre d’été : jamais ;-)

    • “J’eût peint le portrait de Thomas Mercure : un artiste tellement atteint de cécité, qu’il crût selon sa bonne conscience et au dernier flot inspiratif, avoir composé une symphonie.”
      -Ludwig Van Beethoven.

    • Lecture universelle, m’est avis, non saisonnière mais cruellement quotidienne pour certain, du moins pour ceux qui veulent bien s’y soumettre. Avoir conscience d’avoir conscience et prendre conscience aussi, faut un certain courage, un de le vivre, un autre de l’écrire.
      Une foutue bonne lecture, indeed, avant les plaisirs de la plage du farniente des loisirs de j’oublie tout je laisse les problèmes au placard, je fais comme si de rien été!
      Quelle arrive sur les planches ou non, l’essentiel c’est qu’elle interpelle cette pièce, ce dialogue cette confrontation à soi-même.

      On ne peut la faire taire à moins de devenir zombie et indéfini, la conscience de soi est la voie même si douloureuse pour grandir mûrir et se permettre. Et ce n’est pas si simple et on en paie parfois le prix fort et faut pas croire que ce soit une partie de plaisir nnéanmoins pourtant salvatrice.

      Oui, on peut masquer sa crainte de vivre, on peut même ne pas savoir à quel point on a peur, à quel point on est éloigné de soi, à quel point on se replie, on se ratatine, on se ramasse sur des idées des principes des réflexes des phobies des alternatives hasardeuses de toute sorte et que l’unique chance d’être libre c’est d’accepter et de converser avec elle, quoiqu’en soit sa couleur et son degré de noirceur, se voir tel que l’on est.

      Parfois oui, un témoin nous ouvre à nous-même, parfois un miroir, parfois un regard différent que l’on porte sur soi, j’ai trouvé le texte de Mistral fort et interpellant, chacun son théâtre, chacun d’en faire ce qu’il veut ou ce qu’il peut!

    • Ce type a toujours eu une plume fabuleuse, autant que son coup droit… après avoir levé un peu trop le coude.

      Malheureusement, l’un dédouane pas l’autre.

    • Ouf! c’est souvent confus et parfois mal écrit, on dirait une thèse nouvel âge lourdement pessimiste…on est loin de Shakespeare, mais bon, un habile metteur en scène pourrait en faire un franc succès au théâtre d’été de Terrebonne…

    • Belle surprise, j’avais hâte de le lire à nouveau. Merci pr l’info! :)

    • Et bien! c’est intéressant de constater les différentes lectures d’une même pièce
      à devenir….si j’avais des sous j’investirais moi dans ce projet avec plaisir.

      En tout les cas, pour moi Mistral est tout sauf confus, il ne l’a jamais été d’ailleurs.
      Lui, peut être confus par certains abus…..mais sont écriture jamais!

      Mistral fait mal, écorche, griffe,déchire, égratigne,irrite…..justement parce qu’avec
      lui il n’y a jamais de confusion……de demie mesure.

      Au contraire de la confusion, il est clair, direct, net, précis, sans équivoque, à la limite
      souvent de l’indécence à se livrer, à tout tout vouloir dire….

      Ça lui a probablement nuit plus qu’autre chose, enfin je pense…
      C’est le genre de bonhomme qui dérange justement les BONNES consciences….

      Et bien moi j’investirais sincèrement mais à La Licorne, dans les nouveaux locaux.

      Et j’irais même jusqu’à suggérer deux comédiens:
      (je les entends déjà…la voix, le silence…le silence tellement silencieux qu’il parle)

      Voici mes suggestions pour:
      Conscience: Mme Monique Mercure…j’ai rien à ajouter Madame:-)
      Thomas: Fabien Cloutier ( Scotstown ), un génie, un comédien à part, un grand.
      ( Comme dirait mes jeunes, lui y fait mal, y fesse dans le dash…AYOYE)

      Merci Mistral, de faire du mal qui fait du bien:-)
      Merci M.Lagacé d’avoir partagé.
      Au plaisir de se voir tous au théâtre, pour Le Choix.

      Si vous pouvez, allez voir l’Avare….Luc Guérin…..EXTRAORDINAIRE.
      Louise April(Laloue)

    • Je sais bien qu’il ne faut pas confondre artiste de talent et frasques privées, mais Mistral, je le boycotte depuis qu’il a été reconnu coupable de violence conjugale.
      J’ose espérer qu’il s’est assagi, mais je ne me résous toujours pas à lire ses oeuvres.

    • @nininou:

      Moi, c’est pareil: depuis quinze ans, j’ai cessé de me relire.

    • @cmistral, votre commentaire se veut sans doute ironique, mais je le trouve déplacé. Cela me conforte dans ma prise de position. Il est vrai qu’un lecteur de moins ne doit pas vous faire un pli considérant les ventes “phénoménales” de vos oeuvres…

    • Chaque lecteur que j’ai perdu m’a fait souffrir et réfléchir, mais je n’ai jamais eu beaucoup de peine en songeant aux gens qui choisirent à priori de ne pas me lire. Vrai, j’ai fait preuve envers vous d’ironie, ce qui n’est pas méchant, mais j’avais le sentiment que quoi que je dise ou ne dise pas, vous seriez confortée dans votre «prise de position».

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité