Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 octobre 2009 | Mise en ligne à 13h17 | Commenter Commentaires (187)

    Veiller au « potentiel hétérosexuel » d’un enfant…

    lizotte.JPG

    Ma chronique du jour, La queue du diable, porte sur un militant catholique, Michel Lizotte, qui est en croisade contre l’homosexualité. Lizotte, que j’ai interviewé pour une chronique en 2006, au JdeM, a donné fin octobre un atelier pour aider les parents à s’assurer de bien développer le potentiel hétérosexuel de leurs enfants. Deux autres ateliers auront lieu à l’église Notre-Dame-des-Champs de Repentigny, en novembre et en décembre.

    Le problème avec ceux qui citent des « faits » démontrant que l’homosexualité n’est qu’un mode de vie, n’est qu’un choix, c’est que ce sont généralement des militants dont l’amitié avec Jésus est plus forte que tout. Forcément, connaissant le malaise des leaders chrétiens en général et catholiques en particulier avec toutes les choses touchant la chair, ÉVIDEMMENT que ces militants vont « prouver » que l’homosexualité ne peut pas être naturelle.

    Là où c’est répréhensible, c’est que des gens comme Lizotte exploitent la vulnérabilité compréhensible de parents qui pourraient croire, pour mille raisons, que leur fils ou que leur fille n’est pas hétéro. Faire miroiter à un parent de bonne foi qu’on peut maximiser le potentiel hétérosexuel de son enfant, c’est comme promettre qu’une potion magique guérit d’une maladie grave. Il faut dénoncer ces sorciers, surtout quand on sait que les jeunes gays ont des taux de suicide plus importants que les jeunes hétéros.

    J’ai parlé au vicaire épiscopal de Laval-Repentigny, Roger Dufresne, qui est donc le supérieur du prêtre Christian Lépine, qui accueille les conférences de Michel Lizotte dans son église. Il ne connaît pas Lizotte. Il ne connaît pas le contenu de ses conférences. Et il m’a dit ne pas vouloir « embarquer dans le débat de la question de savoir si on peut guérir ou pas l’homosexualité », un débat qui exige, dit-il, beaucoup de nuances…

    À la fin de la chronique, je parle du pasteur Ted Haggard, qui fut président d’une association de chrétiens évangéliques américains avant son implication dans un scandale assez paradoxal : lui, grand pourfendeur de l’homosexualité, s’est fait prendre les culottes baissées avec un prostitué homosexuel. Le pauvre continue à dire qu’il a eu des « comportements » homosexuels. C’est, à la fin, une fable sur la puissance de l’orientation sexuelle. Michel Lizotte devrait y penser.

    L’American Psychology Association, récemment, a torpillé la validité des études « prouvant » l’efficacité des thérapies de conversion des homosexuels. Extrait d’une résolution :

    The task force found numerous methodological problems with much of the so-called change therapy research published to date. Only a few studies were well designed, and only one of the older studies assessed treatment outcomes in comparison to an untreated control group. The task force then examined studies conducted in the last 10 years and found that due to methodological problems, most failed to show that reported changes were caused by treatment rather than other factors, Glassgold said. For instance, recent studies lacked representative samples of people seeking to change their sexual orientation and instead used convenience samples such as participants recruited through the Internet or religious programs specifically organized to help people seeking to change their orientation, she said.

    Je termine sur le témoignage d’un lecteur, qui vient de m’écrire :

    Bravo pour oser parler publiquement de ce genre de personne et de ce qu’ils font comme dommages à notre société, à notre jeunesse. J’ai 37 ans, je suis père de deux enfants, séparé depuis un an… et gai. Après la rupture d’un couple devenu dysfonctionnel, je me suis autorisé à vivre la vie que j’aurais toujours dû vivre. J’ai eu mes premières expériences sexuelles et amoureuses avec des hommes et j’en ai fait l’annonce à mes proches.

    Plus jeune, j’ai été conformiste et conservateur dans mes choix et expériences de vie. En phase avec l’éducation reçue de mes parents, celle reçue par l’Église catholique romaine et aussi en phase avec ce que la société attendait de moi. Le discours, les blagues, les remarques, les gestes, l’intimidation homophobes étaient et sont encore présents. Cela a été extraordinairement puissant pour m’amener à entrer dans le rang. Au point de me rendre malade. D’avoir besoin d’une longue thérapie et d’une médication pour rester en vie.
    Aujourd’hui, je vais bien, mais rien n’est acquis ni gagné. Ni pour moi, ni pour nous, personnes ayant une sexualité différente.


    • Merci Patrick pour ton article. Semblerait que la pression populaire ait gagnée, les conférences ont été annullées. Reste plus qu’a espérer que tout cela cesse un jour!

    • y en a qui participent à des ateliers pour développer le potentiel hétérosexuel de fiston, d’autres préfèrent leur apprendre à patiner, à jouer au hockey, des trucs du genre, mais surtout pas de ballet ! et ils parlent de fiston comme s’il était évident à 3 ans qu’il sera plus tard hétéro comme papa, parce qu’au fond, c’est ça qu’ils veulent: que fiston soit straight.

      exactement comme ceux qui suivent les ateliers du catho zélé.

      la différence entre les deux sortes de parents est plus mince qu’on pourrait le croire.

    • Heureusement que les électro-chocs sont maintenants interdits. Ça guérissait toutes sortes de “maladies”, y compris “ne pas faire partie de la norme”.

    • Si pour eux l’hétérosexualité n’est qu’un simple potentiel, alors ces catholiques militants, inquiets et vigilants sont plus diablement ouverts à l’homosexualité que je ne le croyais.

    • Ouch… Ayoye… et ceci dans notre “beau pays”, ou le mariage homo est légal. Oh… ce n’est donc pas facile, même quand c’est acquis…

      http://ysengrimus.wordpress.com/2009/03/15/le-mariage-homosexuel-au-canada-vers-l%E2%80%99inevitable-choc-de-la-primaute-des-droits/

      mais il faut continuer de rester alerte. Contre la discrimination de l’homosexualité, sous toutes ses formes…
      Paul Laurendeau

    • Bon, les parents sont épais, les prêtres sont épais, l’american pisschology aschochiation est sur le piton et on en a un autre sortit du placard. Et alors?

      Pourquoi l’APA ne fait pas d’études elles-mêmes sur ces programmes? N’a-t-elle pas à faire acte de contrition pour avoir categorisé l’homosexualité comme maladie mentale durant des décennies?

      En passant, pas prouver que tout ça est héréditaire à ce que je sâche.

      Une chose est certaine, l’humain est de nature très “horny”.

      Peut-on s’entendre là-dessus?

    • Merci Patrick d’attirer l’attention sur ce genre de fausse représentation. Quand j’étais jeune, au début des années 80, ma mère est allé voir un psy pour me guérir quand elle a su que j’étais gay. Heureusement pour moi, le psy en question a expliqué à ma mère que j’étais né comme ça. Par la suite, un curé a tenté de la convaincre de “ne pas perdre espoir” car je pouvais changer si je le voulais. Ma mère a laissé tomber l’église à ce moment-là. Mais encore aujourd’hui, trop de jeunes subissent de l’homophobie, pas toujours par pure méchanceté, mais par ignorance, par peur et à cause des croyances véhiculées qu’être gay c’est un choix.
      Believe me, ce n’est pas un choix. Qui choisirait de se faire harceler quotidiennement dans la cour d’école, de se faire insulter dans la rue, de se faire menacer, de risquer de perdre son emploi? Qui dans un pays musulman où on décapite les gays choisirait d’être homosexuel? Personne.

    • Les Chrétiens de droite qui voient le péché et le sexe partout, comme Jerry ”Tinky Winky” Falwell, sont des obsédés sexuels, voire des pervers.

      Et ceux qui s’acharnent contre l’homosexualité dans un délire irrationnel sont probablement des homosexuels refoulés qui combattent très fort leur propre nature.

      Que Dieu leur vienne en aide.

    • 1. roger- le boss de l’autre curé- devrait tenter de connaitre ce cher Lizotte
      2. l’évêque- le boss de Roger- devrait prendre le téléphone et communiquer avec Roger et avec le curé de la paroisse.
      3. Le Cardinal Turcotte devrait en discuter avec le cardinal- Ouellet, ce pontife ouvert d’espris ( sic )
      Que le clergé mette ses culottes.
      yg

    • Je veux commencer en disant que je respecte les choix des homosexuels, mais il reste un fait bien simple. L’être humain existe parce qu’il se reproduit. Je parle ici d’un point de vue global sur l’être humain.

      S’il ne se reproduit pas, qu’est-il?

      Si tout le monde était homosexuel, serions-nous ici?

      Je pense que c’est la raison pour laquelle il y aura toujours du monde qui seront ‘contre’ l’homosexualité.

      Je ne veux pas qu’on me traite d’homophobe, parce que ce n’est pas vrai, tout ce que je dis, c’est purement et simplement que l’être humain existe car il s’est reproduit au fil du temps et qu’être homosexuel, c’est ‘renier’ l’instinct de reproduction qui est ‘censé’ exister dans chaque être espèce.

      …et c’est pourquoi, il y aura toujours du monde qui seront ‘contre’ l’homosexualité.

    • ………….cela ne va pas arranger la reconnaissance des homos-lesbiennes-transgenres.. ces gens ont déjà beaucoup de difficultés à se faire accepter par leur entourage, et l,église devrait donner l’exemple en acceptant que beaucoup de leurs” employés”ont un petit problème avec leur sexualité,——–….,,etre homo, etre lesbienne,etre trans-genre , n,est pas déshonorant et c’est maintenant socialement accepté,, l’église devrait aussi accepter le mariage de leur pretres et donner le droit aux femmes de devenir pretres si elles le veulent…

    • Sur Facebook un groupe a été créé pour ceux qui sont contre ces conférences (au-dessus de 2000 personnes…) et on mentionne que les conférences seraient annulés et que l’église demande d’arrêter de téléphoner pour se plaindre…

    • Si ça ne me rentre pas encore dans la tête que quelqu’un impose ses préjugés aux autres, ce que j’ai de la misère a accepter c’est qu’il y a toujours des moutons pour suivre ce genre de sois-disant guide .

      Mein Kampf ça a pas été écris par un catholique?

      Tourlou

    • L’Église actuelle est rendue bien basse …

      On savait qu’elle n’était pas chaude envers la chose scientifique, mais de là à encourager le charlatanisme.

      Bof, en fait, c’est un manque de crédibilité de plus, un pas de plus vers sa désincarnation et sa disparition totale.

    • Vraiment très belle question ! « Veiller au « potentiel hétérosexuel » d’un enfant…

      C’est certain que tous les Homophobes, vont sauter sur ce remède miracle… Tout une préoccupation que de vouloir à tout prix, que son enfant soit hétérosexuel ! Une médaille avec ça ?

      L’American Psychology Association, n’a pas plutôt utilisé des moyens comme la peur, le rejet, la dite ” normalité “, pour leur test à 5 cents !

      Non mais franchement, voir si l’humain choisi de vivre en tant qu’homosexuel ou hétérosexuel ? C’est comme de dire, tu nais de couleur noir, et tu décides du jour au lendemain d’être blanc ! Et hop, c’est fait. Nous choisissons de vivre notre Homosexualité, là est toute la nuance ! Monsieur Lizotte, a t’il un problème avec son propre choix de vie, pour oser déblatérer de tels inepties ? J’aimerais bien le rencontrer, pour lui faire comprendre que les choix, ne nous sont pas donnés, on apprend à vivre ou non avec !

      De tels propos me font réagir. Même rugir ! S’il désire s’attaquer à des sujets réels, qu’il regarde autour de lui, il y en a des tonnes, et ce n’est pas moi qui vais lui dire lesquels.

      Lisez votre bible 5 minutes de moins, et regardez vos voisins. Otez vos œillères, cessez d’être borné. C’est à ce demander si vous n’êtes pas jaloux, parce que nous sommes capables de vivre, malgré des gens comme vous !

      Mme Carole P.
      Anjou, Mtl, Qc.

    • J’aime la nuance qu’a faite ce lecteur qui a témoingné : “Ni pour moi, ni pour nous, personnes ayant une sexualité différente.”

      Effectivement je crois que l’homosexualité n’est pas un comportement ou un choix de vie. C’est naturel puisque c’est la nature du (développement, de la biochimie ou de quelconque autre raison) qui résulte en cette sexualité. Mais contrairement à ce que certains voudraient véhiculer ce n’est pas normal. Normal c’est ce que la majorité fait. Monsieur le dit si bien, sexualité différente. Je peux facilement comprendre les parents qui se rendent compte que leur enfant est différent des autres.

      Pour en revenir à Lizotte ça s’appelle du fumisme et du banditisme doublé d’un probable homosexuel auto-réprimé. 25$ pour raconter des sornettes à des parents.

      On devrait plutôt les accompagner à comprendre que ce n’est pas un handicap et que leur enfant s’il est appuyé et qu’il bâtit sa confiance aura une vie très enrichissante.

    • Est-ce que les homosexuels sont en croisades contre l’hétérosexualité? Cette question est aussi singulière que la bataille menée par M. Lizotte. Ce qui est pathétique dans toute cette histoire, c’est qu’il ne réussira jamais à obtenir ce qu’il veut. Un vrai beau coup d’épée dans l’eau… Et que dire du respect d’autrui…

    • Très belle chronique M. Lagacé ! Par contre, j’ai beaucoup de difficulté à comprendre ces parents qui participeront à ces ateliers. Tant qu’à y être, aussi bien se soigner avec une petite saignée…

    • Bravo de dénoncer ces ateliers sans valeur, et avec un potentiel destructeur significatif.

      Cela dit, laisser entendre (sans subtilité) que M. Lizotte est homosexuel parce qu’il combat l’homosexualité (et parce que ça s’est déjà vu, avec un unique exemple fourni), ça ressemble aussi à de la psychanalyse à deux sous.

      Dénoncer les ateliers était suffisant.

    • Je lisais votre chronique ce matin et je pensais à mes propres enfants (très jeunes encore). Me semble comme parent j’irais suivre cet affaire-là.

      Alors je me disais, que quand tu as aimé tes enfants, soigner, changer des couches, conseiller, jouer avec eux, consoler, accompagner dans la grands et petites moments de leur vie, alors si un jour ton jeune de 23 ans te dit qu’il est homosexuel, tu le prends dans tes bras, tu le félicites de s’assumer et tu lui dis que tu l’aimes et que c’est son bonheur qui compte. On ne renie pas ses enfants pour un choix d’orientation sexuel après leur avoir donner de l’amour pendant des années.

      Tout ça pour dire que c’est décourageant de constater des âneries comme ça dans notre société de plus en plus soit disant ouverte.

    • Les conférences ont été annulées.

      Fort heureusement puisque le mouvement de protestation aurait été assez accentué.

    • votre article de ce matin démontre tous votre dégout pour la religion catholique, disons que votre objectivité sur le sujet laisse a désirer.

      bref, étant moi meme un ardent défenseur de la foi chrétienne et ayant au sein de ma famille proche une personne homosexuelle, je peut vous dire que tous les catholique croyant ne sont pas tous des Michel Lizotte et que de rabaisser des propos de cette extremiste a l’ensemble des chrétiens c’est d’une malhonneté intellectuelle.

      Je respecte le droit des homosexuels et je crois en leur épanouissement dans la société, mais en même temps faudrait pas avoir la pensé magique d’avoir tous vrai dans la vie. Je suis contre l’avortement cela fait t-il de moi un con pour autant ?
      merci de me publier

    • Merci M. Lagacé de mettre au jour ces absurdités.

      J’ai 25 ans, je suis homosexuel et je l’assume depuis bons nombres d’années.

      Dans ma jeunesse, j’ai eut l’occasion d’aller dans des camps “born again christian” où dans des cours sur la bible ont nous martelaient les concepts de la cellule familiale, du mariage et procréation. On démonisait également l’homosexualité et tentait de nous faire avalé les fable de la bible comme des vérité incontestable.

      Malgré tout, on n’a pas réussit à me faire grandir dans le droit chemin. Malgré tout, on n’a pas réussit à réprimé l’inréprimable. Malgré tout, on n’a pas réussit à m’accompagner vers l’hétérosexualité…

      Ce mythe que l’homosexualité est une maladie perdure tout de même, le clergé se plaie à l’entretenir et une parti de la population reste décidé à se battre pour diminué une frange de la population qui ne demande qu’à être comme les autres.

      Parfois, ceux qui souffre le plus, se sont les parent qui croient ses histoires quant il voit leur enfant partir et s’éloigner tant physiquement que qu’émotivement.

    • bravo pour ce sujet. il faut dénoncer ces extrémistes. j ai un peu peur des commentaires qui vont suivre ce billet par contre.
      je me reconnais dans le témoignage de ce pere. j ai moi meme fait un comming out apres avoir été marié. j ai des enfants. ca a été difficile étant donné ma culture musulmane.
      il faut éviter que des gens comme ce lizotte rende les choses encore plus difficile

    • Une façon très simple de tuer un peuple, encouragé et promouvoir l’homosexualité .

    • J’espérais que vous alliez bloguer là-dessus. Je suis tombée par hasard, il y a une couple d’année, à la librairie, sur un livre de M. Lizotte. Un beau paquet de bullshit qui se présentait comme un “ouvrage sérieux”. Pffffff…

      Honnêtement, M. Lagacé, le comportement de ce type est clair comme de l’eau de roche, ainsi que tous les obsédés du genre. Une personne qui n’a pas de problème avec son orientation sexuelle n’a pas grand chose à faire de ce qui se passe dans le lit de purs étrangers.

      Les “change therapy” ont causé des maladies mentales, des suicides et plus pragmatiquement des divorces, les personnes “changées” n’ayant absolument pas changé. Si elles changent une chose, ce sont les comportements et non l’orientation. Je ne voudrais pas que ce genre de truc bidon et dangereux se répande au Québec.

    • Quelle bétise. En effet, l`APA a mis en garde la population américaine contre ces charlatans qui prétendent qui prétendent que les choix sexuels sont des éléments traitables et réversibles, particuliérement chez les individus clairement gais. Il est vrai que la sexualité est composée de zone de gris entre l`homosexualité et l`hétérosexualité, et que nous devons respecter de tels choix de bisexualité dans ces zones grises. Encore une percée de l`un des prêtres sectaires de l`Opus Dei qui crystalise entre plus une pensée sectaire,dépassée et rétrograde.Je pense que nos amis de Repentigny devraient avoir de nombreuse visites de personnes intelligentes et éclaireés afin de tuer ce genre de rhétorique stupide et rétrograde.
      M.Lagacé, une enquête sur les ramifications de l`Opus Dei dans nos églises serait de mise. Vous observeriez que cette philosophie sectaire tient plus de la norme que de l`exception chez nos plus jeunes prêtres particuliérement.

    • Deux observations. La première c’est ce que ce genre de sujet provoque pas mal moins de réactions que les sujets portant sur le hockey ce qui en dit quand même assez long sur les priorités des lecteurs.

      Quant au sujet lui-même, je m’explique mal qu’une personne puisse faire la promotion d’un rejet de la différence. Aujourd’hui, le rejet des gais, demain celui des noirs ou des nains ou de ceux qui n’ont pas les yeux bleus et les cheveux blonds.

      Je croyais cela illégal et discriminatoire. Mais peut-être cela est-il trop près de la religion pour que les autorités interviennent.

    • Wow… Je suis vraiment bouche-bée, là… C’est pas tordu juste à peu près, ces ateliers…

      J’ai lu un jour que ceux qui crient le plus fort contre l’homosexualité sont très souvent des homosexuels refoulés, qui se battent contre leurs propres pulsions et désirs. J’aimerais bien avoir l’opinion de Monsieur Lizotte là dessus, tiens… :-)

    • C’est SÛR que ce sont des discours culpabilisants à la Lizotte que les jeunes gais et lesbiennes ont besoin d’entendre…

      C’est SÛR que ce sont des gens comme Lizotte qui vont faire baisser les taux de suicide élevés chez les jeunes gais et lesbiennes…

      Voyons! C’est évident!

      Pourquoi accepter les gens tels qu’ils sont lorsqu’on peut faire de l’argent en les dénigrant?

      Pourquoi encourager l’ouverture d’esprit des parents quand on peut au contraire s’assurer d’en faire la mauvaise conscience, les gardiens de prison, les bourreaux de leurs enfants?

      Que j’aime les valeurs chrétiennes si humaines et pleines de compassion. Ah! Vilaine société contemporaine sans valeurs et sans coeur!

      ****fin de l’ironie

    • Je ne peux croire que des australopithèques tels Michel Lizotte persistent encore dans notre société québécoise en 2010. J’ai vraiment apprécié quand vous avez sortie l’arguement Ted Haggard.
      J’aurais aimé voir le visage de cette tête de lizotte!!!! Bravo pour cet article intelligent et savoureux. Moi ce ne sont pas les gaies et lesbiennes qui me dérangent, je suis plutôt CRÉTINOPHOBE… Je m’en vais tout de go développer mon potentiel de chrétienneté en donnant une piastre à un quêteux sur Mont-Royal

    • Le prospectus promet un rabais accordé aux couples. C’est sympe, mais est-ce que ce rabais s’applique aussi aux couples homosexuels ?

      Plus sérieusement, je voudrais pas faire de généralités, mais quand même. Un mec qui fait une telle fixation sur l’homosexualité, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a possiblement un problème avec sa propre identité.

    • Malgré l`annulation des conférences, Notre-Dame des Victoires demeure un pôle pour l`Opus Dei. Histoire à suivre…

    • Arrêtons l’hypocrisie… des parents qui souhaitent que leur enfant soit homosexuel, ça n’existe pas! Dans le cas échéant, les parents dignes de ce rôle s’adapteront à la situation et continueront d’aimer leur garçon ou leur fille, mais ce n’est probablement pas ce qu’ils auraient souhaités au départ.

      Je suis mal-à-l’aise, pas tant avec l’homosexualité, qu’avec les lobbies pro-gay qui sont si puissants qu’ils arrivent à faire annuler des conférences X, aussi débiles soient-elles.

    • @Alextv

      Et vlan dans les dents! Mesemble que 1 + 1 ca egal 2 ? Bon, bein pourquoi c’est clair pour moi et pas pour eux?

      ca doit etre le Ted Haggart syndrome…

    • Il y a une recherche qui a ete mene au pres des gens. Selon les resultats de l’analyse, il semblerait que les homophobes sont souvent eux memes des homosexuelles mal dans leur peau.
      Pour combler ce mal, il renvoit cette haine vers les gens qui lui ressemblent. Comme toi Pat, je pense qu’il y a une forte chance que Michel Lizotte est un cas comme Ted Haggard!!!
      Se sont ces gens a mon avis que l’on doit envoyer voir un psy… :S

    • Sujet très sérieux, mais ce passage de votre texte m’a fait éclater de rire :
      « c’est que ce sont généralement des militants dont l’amitié avec Jésus est plus forte que tout »

      Ce qui est moins drôle c’est que ce passage nous dit que ces personnes fanatique de Jésus et de ça parole déformée par les siècles, et bien ils préfèrent leur interprétation personnelle de la religion au détriment des gens qui les entourent.

      Je sais qu’il y a des discours digne du nazisme dans les groupes de fanatiques religieux chrétien chez nos voisins états-uniens mais je ne pensais jamais que cette folie puisse un jour se rendre jusqu’à nous.

      Ce genre de conférence est une belle façon de mêler un enfant, qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel.

      Moi j’adore le chocolat, tu peux me faire suivre toutes les thérapies possible et imaginable pour me convaincre que c’est une maladie d’aimer cette friandise, même en me mettant une claque derrière la tête à chaque bouché, je vais quand même aimer le chocolat, ce n’est pas un choix!!!

    • J’aime votre allusion à la fin de votre chronique dernière, “Pat”. C’est ce que je pensais, moi, aussi en lisant les propos de M. Lizotte.

      Les mots “Ted Haggard” et “refoulés” me revenait en tête…

    • Moi je pense à faire des ateliers pour les prêtes: Aider son prête a ne pas dévelloper son potentiel pédophile!!!

      De quesse qu’on attends interdire toute forme de religion??? Bordel…

    • Si c’était des musulmans qui organisaient ça, vous n’auriez pas oser en parler pas vrai?

    • @ arnolde

      Monsieur (je présume) vous dites “qu’être homosexuel, c’est ‘renier’ l’instinct de reproduction qui est ‘censé’ exister dans chaque être espèce”. Mais il n’est pas question de renier ! Il est question de vivre avec ce que nous sommes.

      Vous ajoutez “et c’est pourquoi, il y aura toujours du monde qui seront ‘contre’ l’homosexualité”. On ne peut pas être “contre” quelque chose qui est intrinsèque à une espèce. On peut apprendre à vivre avec, à l’accepter.

      En passant, certaines femmes (j’en suis) ne peuvent pas, pour des raisons tout bonnement normales et naturelles, se reproduire. D’après vous, serons-nous renier?

    • au lieu de s’occuper des Talibans pakistanais, on devrait plutot s’attarder aux Talibans chrétiens d’Amérique!

    • @arnolde

      peut-etre parce que nous nous dirigeons justement vers une société asexuée qui ne vas utiliser le sexe que pour s’amuser et se rapprocher (car c’est une des nombreuses fonctions du sexe). Comme dans Brave New World d’Aldous Huxley.

      Sinon, la seule différence c’est que les gays utilisent le sexe pou la 2e fonction : le plaisir et l’intimité. Pas pour la reproduction.

      Et d’un autre coté, l’humanité n’a pas à s’en soucier, il n’y aura jamais de conversion de masse vers l’homosexualité. Ca ne restera toujours que de 3 à 4% de la population..

      je ne vois pas ce qui les énerve…

    • Nous avons plutôt ici la preuve que l`intégrisme religieux représente un danger pour toutes sociétés. Donnez plus de curé comme Gravel, qui, au lieu d`avoir des approches exclusives, pensent plus au sens de ce que devrait être la religion chrétienne. Et la religion ne se trouverait plus entre les mains d`idéologie et sectes ultra conservatrices. Il faudrait jeter un oeil à cette infiltration de l`Opus Dei dans nos églises. On craint les intégristes mulsumans mais dans nos cours et églises, il y a parfois pire.

    • L’orientation sexuelle est-elle acquise ou innée?

    • M.Lagace ,BRAVO et non je suis pas homosexuel ni homophobe ,merci j ai bien apprecie votre article aujourd hui bonne journee.

    • @phazon

      je ne suis pas gay et je suis contre cette conférence !!!

      une conférence sur la position que la Terre est plate ça vous dis?

    • @arnolde:

      C’est pour ça qu’il n’y a pas plus de 10% de la population qui est homosexuel. Même que plusieurs disent que c’est moins. Mais mettons 10%.

      Vous faites erreur au départ, premièrement, en assumant que homosexuel = sans enfants. Beaucoup d’homosexuels ont des enfants, que ce soit parce qu’ils ont déjà été avec quelqu’un du sexe opposé (en passant, la bisexualité, ça existe, le monde n’est pas coupé au couteau entre homo vs. hétéro) pour toutes sortes de raison, ou parce qu’ils en ont eu via insémination, par exemple.

      Pis en passant, les homosexuels ne renient absolument pas leur instinct de reproduction. Plusieurs veulent des enfants. Le désir d’élever un enfant avec une personne qu’on aime, vous savez, ça ne dépend du sexe de la personne avec qui on est. Pour énormément de gens, peu importe leur orientation, ça vient tout naturellement.

      Tout le monde sait pertinemment qu’il y aura toujours des gens qui se diront “contre l’homosexualité”; ça ne change rien au fait qu’affirmer cela n’a pas grand sens. On ne peut ne pas aimer le fait que le phénomène se produise naturellement chez certaines personnes, mais on ne peut rien y changer.

      Si vous n’êtes pas homophobe, tant mieux, mais alors, la vie de purs étrangers devrait vous être indifférente et vous ne devriez pas vous inquiéter d’un futur “danger pour l’espèce” qui ne se concrétisera jamais – croyez-moi, si l’espèce est menacée, c’est par bien autre chose qui n’a absolument rien à voir avec l’orientation sexuelle des gens.

    • “Si tout le monde était homosexuel, serions-nous ici?”

      Et si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle,
      et si mon oncle en était on l’appellerait ma tante…

      “Une façon très simple de tuer un peuple, encouragé et promouvoir l’homosexualité .”

      Reconnaître et accepter… Ça serait déjà beaucoup!

      “Si c’était des musulmans qui organisaient ça, vous n’auriez pas oser en parler pas vrai?”

      1) Aucun rapport…

      2) N’importe quoi!!

    • Je me sens bien naif parce que la première fois que j’ai vu les cours pour augmenté son potentiel hétérosexuel, je pensais à des cours de cruises, des cours sur comment aborder les filles etc…

      Mais bon, s’il pense que l’homosexualité sa se guerrit, ils sont dans le champ.

    • Qui ?? Michel Linotte ?

    • @ ydubois
      J’usqu’à quand faudra-t’il entendre l’inqualifiable ânerie selon laquelle l’homosexualité peut être promue?

    • @ arnolde
      Vous me faites pitié. Il est totalement absurde et inconscient et de penser que les homosexuels ne peuvent se reproduire. D’accord, 2 hommes ensemble, c’est impossible. 2 femmes ensemble, c’est impossible. Et si les 2 femmes demandaient aux 2 hommes un don de sperme…? Et si les 2 hommes demandaient aux 2 femmes de porter leur enfant…? J’en viens donc à la conclusion que si la Terre entière était gaie, oui nous serions ici.
      P.S. Oui, je vous traiterai d’homophobe. Tout simplement parce que vous commencez en affirmant que vous respectez le CHOIX des homosexuels.

    • @ ydubois

      On peut tuer un peuple également en prônant l’intolérance et surtout, l’ignorance!

    • À quand des ateliers pour aider les noirs à développer leur potentiel blanc? Avec photos de Michael Jackson à l’appui.

    • Tout est une question de choix et de mode de vie. La seule loi qui nous a été imposée est que pour assurer la perennité de l’espèce humaine, une homme et une femme doivent s’accoupler. Assumons donc nos actes et nos choix.

      Par ailleurs je ne connais pas un parent qui souhaite que son enfant soit homo. Dans le pire des cas il vous répondra qu’il acceptera le choix de ce dernier. Qui est en fait un aveu d’impuissance.Si ce dernier possédait la solution magique il l’appliquerait sans hésiter.

    • @ydubois

      ouais c’est ca…on s’en reparle dans 100 ans…duh!

    • @lagrenouille

      “J’ai lu un jour que ceux qui crient le plus fort contre l’homosexualité sont très souvent des homosexuels refoulés, qui se battent contre leurs propres pulsions et désirs. J’aimerais bien avoir l’opinion de Monsieur Lizotte là dessus, tiens… :-)”

      Et ceux qui s’opposent le plus fort au nazisme sont en fait des nazis refoulés?
      Et si j’hais les choux de bruxelles, ça veut dire qu’au fond de moi, j’adore ça?

      Jamais rien entendu d’aussi stupide, et on l’entend souvent celle-là.

      Je suis pas gay, et je comprends pas pourquoi il y a des gays, j’accepte le fait qu’il y en a, mais quand j’en vois (ça m’est déjà arrivé) qui se promènent en pantalons de cuir avec des trous pour les les fesses, j’me dis que ‘fo pas être bien dans sa tête’. Et si les gays se sentent pas acceptés dans la société, c’est parce qu’ils se sentent mal avec eux-mêmes et s’il se sentent mal avec eux-mêmes, c’est à cause que l’espèce humaine est là pour se reproduire. L’homosexualité est un type d’égoisme, car si tout le monde était homosexuel, la race humaine ne survivrait pas. L’homosexualité, c’est le dénis de son devoir d’espèce, le but premier de toute espèce (de microbe à virus à animal), c’est de se reproduire. Ah merde, j’espère que tu te trompes grenouille, pcq sinon je suis vraiment très homosexuel. LoL.

    • @ phazon 30 Octobre 2009 15h17

      Heu … un peu hors-sujet, non ? ; on parle ici avant tout de charlatanisme, qui n’éclaire en rien, c’est tout le contraire, le débat ( si matière à débat il y a ).

      @ fredlev 30 Octobre 2009 15h32

      Toi par contre, t’es vraiment hors-sujet !

    • C’est plus triste encore de savoir que des gens se rendaient à ce genre de conférences…il doit y avoir une ‘demande’ si elles étaient annoncées… en 2009..ouf..ça fesse!
      @quoailleur: oh que oui, je suis d’accord avec vous.

    • Pour ma part, mon bug n`est pas contre les homosexuels. Mais bien contre cette mentalité collective de vouloir tout normaliser. Après les mariages gays, on est rendu à parler d`adoption ! WOW !!

      Les homosexuels ont le droit de faire ce qu`ils veulent dans leur intimité, et même se marier si ça leur chante, mais un enfant a besoin des deux parents pour son développement ! Si l`homosexualité était normal, la race humaine disparaîtrait.

      Et n`ayez crainte, je ne défends pas ici la religion Catholique. Car selon moi, c`est une des religions les plus hypocrite qui soit. Car elle prône avec ferveur des principes qu`elle ne respecte pas elle-même ! Les prêtres pédophiles en sont la preuve vivante !

    • De plus en plus contente d’avoir “apostasié ma foi crétienne” comme c’était inscrit dans la plus belle lettre que je n’ai jamais reçue de ma vie: la confirmation de ma débaptisation.

      Je me dis que plus le mouvement est important, plus l’Église catholique romaine va comprendre qu’elle est complètement déconnectée de la réalité.
      Invitation à tous et toutes…

    • @arnold 13h58

      Ainsi les gens qui sont contre l’homosexualité le sont parce que les homosexuels ne se reproduisent pas…
      Premièrement comment peut-on être contre l’homosexualité. L’attirance physique d’une personne c’est personnel et ça ne regarde pas les autres il me semble.
      Deuxièmement. Qu’est-ce que ça change qu’ils ne se reproduisent pas. On est déja 6 milliards sur Terre et un milliard qui crève de faim.
      Heureusement qu’il y a une partie des humains qui ne se reproduisent pas…

    • @fredlev
      Je crois que quelle que soit la religion ou secte obscurantiste qui tiendrait de telles séances, elles devraient être dénoncées.

      Il se trouve que M. Lagacé a déjà eu l’occasion de rencontrer ce dénommé Lizotte, ce qui justifie son point de mire.

      Ceci dit, il est certain que la religion musulmane ou juive ne sont pas tellement ouverts à l’homosexualité.

    • @ phazron

      “Je suis mal-à-l’aise, pas tant avec l’homosexualité, qu’avec les lobbies pro-gay qui sont si puissants qu’ils arrivent à faire annuler des conférences X, aussi débiles soient-elles.”

      Ouin… et les lobby juif aussi qui font annulé des conférence anti-sémite….
      et les lobby noir qui font annulé des conférences racistes….

      sérieux… n’importe quoi votre commentaire.

    • Mon ordinateur me dit “erreur”… Je fais donc une nouvelle tentative d’envoi de mon message à M. Lagacé:

      Merci pour cette excellente chronique, M. Lagacé. Je fais du bénévolat pour un groupe qui est invité par les écoles pour démystifier l’homosexualité et lutter contre l’homophobie (le GRIS-Montréal). En général, comme “militant”, on trouve souvent bien des erreurs dans ce genre d’articles. Cette fois-ci, c’est tout le contraire! Merci de nous avoir si bien compris. C’est rare et ça fait du bien! Mais rassurez-vous, nous sommes invités régulièrement par des écoles secondaires de Repentigny, Terrebonne et Lachenaie, entre autres. Si des parents de ce coin-là ont entendu des énormités de la part de M. Lizotte, leurs enfants, hétéros ou gais, ont peut-être eu la chance de nous poser toutes leurs questions sur l’homosexualité et de mettre un peu de lumière dans leurs préjugés. Comme votre article en mettra dans l’esprit de vos lecteurs. Toujours bon, la lumière… Encore merci, vraiment.

    • en réponse à Phazon
      J’ai beaucoup de difficulté à croire qu’un parent focus sur l’orientation sexuel de son enfant dès son plus jeune âge… Franchement j’ose espérer que vous n’avez pas d’enfant car je n’imagine pas la pression que vous pourriez lui faire subir… sois un bon catholique, soit un bon hétéro, soit une personne performante etc etc etc

    • @arnolde

      99,99999999% de ma vie sexuelle n’est pas utilisée pour la reproduction. Et que dire des couples hétéro qui décident de ne pas avoir d’enfants… faudrait-il les rééduquer eux-aussi? Sont-ils anormaux?

      Même chose, comme le disait un certains allemand dans les années ‘30 avec les malades mentaux, “ils nuisent à la race humaine…” Je crois qu’on est passé ce stade de “it’s unnatural!”

    • Bravo Patrick pour le choix de ta chronique!

    • Moi, ce qui m’agace dans ce genre de débat, c’est qu’on a tendance à y aller de généralisations simplistes. Le consensus, aujourd’hui, dit que l’homosexualité n’est pas un choix, mais quelque chose qui est ancré dans la biologie des personnes concernées. OK, on a le droit de penser cela. Par contre, j’ai aussi rencontré des homosexuels qui m’ont fait des avances, et qui employaient des arguments du genre: “Comment le sais-tu que tu n’es pas homosexuel? L’as-tu déjà essayé? Comment peux-tu le savoir, si tu n’as jamais essayé?”. Je n’ai pas l’impression que ces homosexuels-là croyaient très fort aux pulsions de la biologie – du moins, en ce qui concernait la mienne. En quelque part, ces homosexuels-là (qui étaient soit dit en passant très corrects) croyaient que j’avais le choix de l’essayer ou non. Si j’avais décidé de faire l’amour avec l’un d’eux, j’aurais peut-être aimé cela, qui sait? Et cela aurait été mon choix. Je ne dis pas qu’on peut généraliser en partant de mon cas, mais j’aimerais mettre un bémol à cette idée que la sexualité que l’on vit serait comme une sorte de fatalité biologique qui nous tombe dessus sans qu’on en ait le moindre contrôle.

      Je crois personnellement que la sexualité est une chose très complexe où les pulsions biologiques, mais aussi l’éducation, les contacts formateurs qu’on a eus, et toutes sortes d’autres facteurs peuvent jouer un rôle. Et je crois qu’il y a toujours un élément de choix quelque part.

    • Vivement que la religion, la pire invention de l’homme, disparaisse un jour. L’homme commet les pires crimes, se plie aux pires bassesses en son nom. Ce demeuré de Michel Lizotte en est l’exemple parfait. L’Église se dit guidée par Dieu mais prône la haine et l’intolérance. Comme vous l’avez si bien dit dans votre papier, Patrick, qu’il aille vivre au Texas ou dans n’importe quelle autre région de la Bible Belt, là-bas, il sera parmi les siens, des rednecks sans aucune ouverture d’esprit qui se servent de Dieu comme bouclier pour camoufler leur ignorance.

    • « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. » -Voltaire

    • Le sexe, ce bras mort (!) de la religion catholique, dernier bastion de rébellion réactionnaire des chrétiens, paumés qu’ils sont entre la (f)rigidité morale et leur irrepréssible envie “d’aider” autrui…qu’est-ce qu’on rigole quand même !

    • C’est drôle, la très très grande majorité des interventions ici sont contre la conférence et semblent n’avoir aucun problème avec l’homosexualité.

      Ce n’est pourtant pas ce que je constate à tous les jours, dans la vraie vie. Si seulement les gens n’étaient pas si hypocrites.

    • Je suis d’accord que des hommes comme celui qui prétend aider des adolescents et parents sont des dangers. Mais où je ne suis plus d’accord c’est des couples de gais et des couples de lesbiennes (peut-être – pire) qui ont un enfant ou des enfants.
      Il y a eu il y a quelque temps, un documentaire à Télé Québec et on voyait une agence état-unienne qui trouvait des mères porteuses surtout pour les hommes homosexuels (il va s’en dire). Un couple d’hommes a fait appel a une mère qui est rénumérée pour recevoir le sperme des 2 gars (riches en passant). Ils ont eu 2 petites filles jumelles qu’ils pavanaient sur la rue en belle petite robe. Mais ils mangeaient seuls en tête à tête le soir une fois qu’elles étaient couchées. Vous appelez cela une famille ?
      Pas moi, en les regardant (elles avaient environ 3 ans) je me disais ouf ! ces filles à l’adolescence vont-elles faire venir leurs copains à souper chez les papas ? Thérapie en vue assuré…

    • Bonjour M. Lagacé,

      Vous devriez peut-être communiquer avec Yves Côté à l’église St-Pierre-Apôtre. C’est justement une partie de son travail de rencontrer des homosexuels et de les assurer qu’ils ne sont pas des erreurs de la nature et qu’ils ont leur place dans l’église.

    • @arnold

      Vous ne voulez pas qu’on vous considère comme homophobe mais vous dites que vous respectez les CHOIX des homosexuels. Ça part mal. De plus, pour nier quelque chose, il faut le faire délibérement. Un handicapé à t’il renié sa capacité à marcher?(je ne veux pas dire que les gays sont handicapés, c’est juste un exemple). Anyway, ina34 à bien démontré qu’ils ont l’instinct de reproduction malgré tout.

      Même principe pour le commentaire de ydubois. Vous aurez beau promouvoir ou interdire l’homosexualité autant que vous voudrez, ça ne fera pas augmenter ou diminuer le pourcentage de la population qui le sont car c’est physiologique, comme la couleur des yeux. Promouvoir et encourager les yeux bleus ne fera pas augmenter le nombre de personnes ayant les yeux de cette couleur.

      @gibone

      Effectivement, ces gens sont en amour fou avec un personnage masculin nommé Jésus… ça veut tout dire! ;)

    • L’hétérosexualité n’est pas plus naturel que l’homosexualité, selon un livre qui vient de sortir en France, Hétéros: Discours, lieux, pratiques. Selon le livre, c’est un concept imposé comme norme par le pouvoir médical au 19e siècle. Historiquement construit. Ce qu’il y a ce sont des préférences multiples qui varient selon les individus, les cultures, les lieux, l’éducation, la période historique. L’hétéronormativité n’existait ni dans l’Antiquité ni chez les chevaliers du Moyen-Âge, c’est une invention moderne qui essaie de discipliner le 10-15% des gens qui n’ont pas de préférences envers l’autre sexe.

    • “L’homosexualité, c’est le dénis de son devoir d’espèce, le but premier de toute espèce (de microbe à virus à animal), c’est de se reproduire.”

      Comme la prêtrise, alors?

    • @ Arnolde

      J’ai bien dit que j’avais lu que ceux qui criaient le plus fort contre l’homosexualité étaient SOUVENT des homosexuels refoulés. Les autres sont, à mon avis, de parfaits imbéciles ou des gens manquant cruellement d’éducation.

    • “L’orientation sexuelle est-elle acquise ou innée?” (peanuts)

      Si vous ne connaissez pas la réponse à cette question…

      Vous êtes: soit pas encore pubère… soit une véritable peanut!!

      Et … d’une façon ou d’une autre… innée ou acquise…

      Que ce soit par choix ou dictée par la nature et selon le goût personnel et la curiosité de chaque être humain… il n’y a rien de moralement répréhensible dans l’hétéro/homo/bi-sexualité de deux – ou plusieurs!! – adultes consentants et vaccinés!

      Vivre et laisser vivre!!

    • Bon, pour ceux qui ressassent encore l’idée que l’homosexualité va “à l’encontre de la survie de l’espèce” (peu importe ce que cela est sensé vouloir dire…), faites vos devoirs avant d’ânonner…

      http://books.google.ca/books?hl=fr&lr=&id=2IW0b4TjKmUC&oi=fnd&pg=PA158&dq=evolutionary+origin+of+human+homosexuality&ots=DYE0V0k0-t&sig=zkRS0m6sdR1pnMHAwvwQM5PKC80#v=onepage&q=evolutionary%20origin%20of%20human%20homosexuality&f=false

      http://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1086/300145

      http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6V9F-4619GBX-1&_user=10&_rdoc=1&_fmt=&_orig=search&_sort=d&_docanchor=&view=c&_searchStrId=1071545055&_rerunOrigin=scholar.google&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=271723a8826c2569b4dfe11affdc5d5f

      Et ce n’est qu’un très petit échantillon.

    • Un autre sorte de M. Lizotte. sur le site Lesoleil de Québec…Vous dites 2009???

      http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/carrefour/200910/28/01-916001-qui-veut-etre-homosexuel.php

    • C’est tu trop dur de comprendre que tous les êtres humains ont les 2, le féminin et le masculin en eux? Il doit s’agir que l’un des 2 côtés est plus fort que l’autre, c’est tout. Il y a du monde qui naissent avec les organes sexuels de l’autre sexe. Faut pas chercher à comprendre. Un jour les personnes de 100 ans auront de l’air de 25 et ce sera tout aussi normal.
      Ce qui est plus effrayant, ce sont les jeunes filles qui essaient la chose avec d’autres filles comme si c’était un jeu juste pour tester la chose. Il y en a pas mal qui sont tannés des gars et trouvent que les filles ont de meilleurs qualités pour vivre de quoi de vivable. Espérons juste que les filles ne se tannent jamais des gars, c’est tout…C’est pour ça qu’il faut équilibrer nos 2 parties en soi, et là les femmes vont être satisfaites enfin des hommes…pas trop homme, pas trop femme…c’est pour ça peut-être que certains homosexuels sont mal vus, parce que certains ne semblent pas être équilibrés dans ce sens là mais j’avoue que être trop homme n’est pas mieux non plus…

      Les guerres sont un symbole hautement masculin et c’est là qu’il faut se modérer avec nos qualités féminines et la raison pour laquelle tant de gens veulent des femmes au pouvoir…

      Donc peu importe qui nous sommes, il faut être équilibré.

    • Allez voir le film “Bruno” du meme auteur que Borat. Dans ce film il se fout de la gueule d’un de ces convertisseurs de gais, c’est pas mal hilarant.

      Ca risque de choquer les conservateurs puritains. A prendre avec un grain de sel.

    • L’homo et la sexualité

      S’il faut accorder de l’importance aux modes, il faut reconnaître que celle de l’homosexualité ne pèse pas lourd dans le phénomène humain des récentes décennies. S’il faut fonder un jugement moral à ce phénomène sur le seul qu’il soit mode, il faut estimer que l’humanité a été vachement immorale pendant des siècles et qu’elle vient seulement de trouver sa pureté morale.

      Si, par contre, on veut accorder une valeur naturelle à l’homosexualité du seul fait qu’elle pourrait apparaître biologiquement chez certains à la naissance, c’est méconnaître la biologie naturelle à la personne humaine. En effet, une personne peut naître avec le diabète, avec une tendance à l’alcoolisme et même sourde ou aveugle. Née avec le diabète, elle est condamnée à se priver de sucre. Née avec l’alcoolisme, elle est condamnée à se priver d’alcool. Quand au manque d’audition ou de vision, ces défauts demandent à être corrigés par des adjuvants, allant même jusqu’à l’utilisation d’un chien d’accompagnement.

      Dans ce contexte, la tendance sexuelle d’un homme vers un homme (ou d’une femme vers une femme) n’est pas une rectitude de leur humanité du seul fait qu’ils la ressentent. L’appétit sexuel d’un prédateur d’enfants n’entraîne pas son droit aux relations sexuelles avec les enfants. Qu’en est-il des autres attractions sexuelles croissant génétiquement?

      En d’autres mots, avant de traiter de l’homo, ne serait-il pas intelligent de traiter de la sexualité dans le monde des personnes… peu importe la mode?

      Quand on a un souci du naturel, on peut poser la question du rôle de la sexualité chez les bêtes. Manifestement, son rôle est celui de la reproduction et du bien des petits de l’espèce. Selon les espèces, les géniteurs sont plus ou moins près de leurs petits en accord avec leur capacité de survivre par eux-mêmes ou par leur dépendance envers ces géniteurs.

      Génétiquement, le petit de l’être humain est le plus dépendant de ses parents et nécessite une attention personnelle de longue durée avant de s’aventurer par lui-même dans le monde. Comme chaque être humain apparaît dans cette situation, chacun a le même besoin. C’est un besoin commun à l’humanité, donc, à ce titre, naturel à l’humanité.

      Contrairement à la bête, la sensibilité humaine apparaît non-réglée, pour permettre une prise en main intelligente et inventive de la vie humaine. Le règlement du comportement fondamental ne vient pas du nombre ou de la mode mais de la signification des actes. Une société de voleurs, de menteurs, d’assassins et d’égoïstes peut exister sociologiquement, mais qui aimerait en être la victime?

      Alors la sexualité humaine semble dépendre du bien-être qu’elle apporte à ceux qui en proviennent plutôt qu’à ceux qui l’exercent.

      On comprend qu’une société esclavagiste estime être bonne pour les esclaves, tout en évitant de demander librement aux esclaves ce qu’ils en pensent. De même une société d’exploitation des enfants peut prendre plaisir à la sexualité, sans tenir compte de leur bien-être. Manifestement, quand les couples estiment avoir prioritairement droit aux sentiments d’aimer et aux plaisirs sexuels avant le bien de leurs enfants et de leur conjoint, la puissance de la pulsion devient sa propre justification, la fidélité au conjoint dure le temps de l’agrément et la vie de l’enfant passe par la mort s’il vient à contre-satisfaction ou par le fonctionnariat impersonnel et public s’il vient à contre-emploi.
      Dans ce contexte, que la sexualité soit mono ou plurigamique, exercée avec des personnages de quel sexe que ce soit, l’homosexualité n’est qu’une variation de l’auto-satifaction. Il n’y a pas de diversité mais une monotonie (hétéro comme homo) sociale dont on devient rapidement la victime Les enfants y gagnent-ils d’être les objets du bien-être momentané de leurs géniteurs et les conjoints profitent-ils vraiment de se découvrir exploités? Alors, le lien entre l’homo et la sexualité est-il véritablement profitable à son humanité? Question posée en dehors des questions de pression de mode ou de société.

      - Georges Allaire

    • @ arnolde

      “L’homosexualité, c’est le dénis de son devoir d’espèce, le but premier de toute espèce (de microbe à virus à animal), c’est de se reproduire.” Monsieur, vous êtes recalé au test d’humanité.

      “je suis pas gay, et je comprends pas pourquoi il y a des gays…” Euh, je ne suis pas stupide et je ne comprends pas pourquoi il y a des gens stupides.

      Non mais vous écrivez ça naturellement ou est-ce que vous vous foutez de notre gueule? Si votre réponse est oui, référez-vous au paragraphe précédent.

    • @jayblow et tous les autres

      Bravo jayblow, tu compares les homosexuels à des handicapés…pas fort. Tout ce que je dis, c’est qu’au fond de nous-mêmes, si on va à la base, à l’essence même de la vie, au niveau cellulaire, le but, c’est se reproduire, perpétrer la race. Alors il y a un conflit entre le fait d’être homosexuel et cette essence-même, comprends-tu?

      Si l’essence-même de la vie, c’est de se reproduire, alors l’homosexuel failli dans sa tâche, c’est un choix personnel, oui: l’homosexuel dans le texte ci-haut a eu 2 enfants avant de finalement devenir homosexuel ouvertement. Il n’a pas failli à sa tâche.

      Je vais au niveau philosophique ici, je ne fais pas du cas par cas, mais pour moi, être homosexuel, c’est dénier le processus depuis la nuit des temps qui fait que nous sommes ici, en ce moment. C’est mettre un frein à la reproduction de l’espèce que nous sommes. Et je te dis, s’il n’y a rien après la vie, alors que laissons-nous sur cette terre, qui est vraiment durable, si ce n’est notre bagage génétique?

    • Les protestations ont suffit à faire annuler les conférences dans une église catholique du Québec. Parfait. J’en suis bien contente.

      Mais soyons conséquents. Quel genre de discours croyez-vous que les parents musulmans, juifs hassidiques, témoins de Jéhovah, mormons et scientologues recoivent dans leurs mosquées, églises ou temples sur le même sujet pour leurs jeunes ayant des tendances homosexuelles? Au moins aussi pire ne croyez-vous pas? Personne ne revendique? Bien non. Chacun à le choix de vivre sa religion comme il l’entend au Québec n’est-ce pas?

    • @gall, arnold, didyme et tous les autres

      J’ai une amie qui est sexologue et nous avons souvent parlé d’orientation sexuelle étant moi-même gai.

      Il est prouvé scientifiquement par les recherches de l’institut Kingsley que l’orientation 100% homosexuelle, 100% hétérosexuelle ou 100% bisexuelle n’Existe tout simplement pas.

      L’orientation est beaucoup plus que simplement la personne qui est dans votre lit. Elle se divise en catégorie (j’y vais de mémoire alors il peut m’en manquer)
      1- le sexe des personnes qui sont dans vos fantasmes
      2- le sexe des personnes avec lesquelles vous pouvez avoir une relation amoureuse
      3- le sexe des personnes avec lesquelles vous avez des relations sexuelles
      4- (merde il m’en manque un…)

      l’échelle de kingsley comporte plusieurs niveaux (1 à 7 je crois)
      1 étant 100% hétéro, 7 étant 100% homo

      le questionnaire est très exhaustif, comprenant plus d’une centaine de question

      he bien, les chercheurs de Kingsley ont eu la surprise de voir que personne ne score 1 ou 7, tout le monde est éparpillé entre les deux. Je m’Explique.

      Je suis homosexuel, je préfère les hommes. Pourtant je suis capable d’avoir une relation sexuelle avec une femme, sans grand plaisir mais j’en ai quand même la capacité.
      De plus, j’ai des amitiés fortes avec des filles, je ressent vraiment de l’amour pour elles.
      Pourtant j’ai un conjoint et je ressent aussi de l’amour pour lui.

      l’orientation n’est pas seulement straig/bi/gay, c’Est beaucoup plus complexe.

    • @arnolde

      C’est tout simplement faux. Lisez les articles que j’ai postés.

    • @masourisestmalade

      Quand je dis, je comprends pas pourquoi il y a des gays, j’avoue je me suis mal exprimé, je voulais dire que je ne comprends pas comment un homme peut préférer une personne de même sexe que celui qui lui est opposé, parce que la nature est ainsi faite, c’est intuitif, c’est comme ça que c’est fait.

      La stupidité, c’est un point de vue, on peut trouver quelqu’un stupide, et quelqu’un d’autre ne trouvera pas que cette personne est stupide. Alors qu’un gay est gay selon tous les points de vue. Donc mauvaise comparaison.

      Je peux te dire par contre que si Adam et Eve avaient été homosexuels, on ne serait pas là pour en parler.

      J’essaie pas de dire que les homosexuels ont pas le droit de vivre, je dis simplement que c’est contre nature et si c’est contre nature, quelque chose ne tourne pas rond.

    • @punkulf

      Je trouve ça tout à fait réaliste, puisque ça confirme ce que je pense. Une personne n’étant pas à 100% homosexuelle, elle fait alors un choix. Elle pourrait très bien trouver une personne de sexe opposé à son goût. Elle choisit cependant ce qu’elle préfère en allant vers le même sexe, et met une croix sur son devoir en tant qu’espèce, de reproduction. Elle dénie alors son existence même et le don de la vie qu’elle a reçu. C’est une sorte d’égoisme existentiel, de la même sorte que quelqu’un qui décide de ne pas avoir d’enfants.

    • Bonne chronique “mon Pat”…tu changes le cours des choses

    • @arnolde

      Vous manquez vraiment d’arguments pour m’attaquer à propos de mon exemple(en plus que j’ai spécifié que je ne considérais aucunement les homosexuels comme des handicapés). Je trouvais que cet exemple représentait bien quelque chose qu’on ne choisit pas, tout comme la couleur de la peau, la couleur des yeux ou son sexe.

      Et vous recommencez avec vos histoires de choix et de dénie. Allez-vous finir par comprendre que ce n’est pas un choix et qu’on ne peut dénier notre nature. Est-ce que je dénie ma féminité parce que je suis un homme? Non, car j’ai pas choisi d’être un homme. Avez-vous choisi votre hétérosexualité? Bien sur que non. On ne peut donc dire que vous dénier votre homosexualité.

      L’homosexualité se voit chez presque toutes les espèces animales dans des proportions similaires que chez les humains. Vous aller me dire que es chiens gays dénient leur instinct de reproduction? Votre réflexion “philosophique” aurait du sens si c’était un CHOIX personnel mais ce n’est absolument pas le cas.

      p.s. Même si les commentaire de personnes homosexuelles sont nombreux sur ce billet, bizarrement aucune d’entre elles ne semble avoir été outré par mon exemple. Le seul qui s’offusque est celui même qui ne semble pas comprendre que l’orientation sexuelle n’est pas un choix personnel. Ça ne m’étonne donc pas que vous n’ayez pas saisi l’essence de mon propos.

    • C’est rassurant de voir que certain d’entre vous avez participé à la conférence: “Comment développer pleinement son potentiel NAZI”. On croirait entendre le chef SS Heinrich Himmler…

    • Le fait que qu’arnolde invoque Adam et Ève nous donne un indice sur le pourquoi de son argumentation. Je ne peux n’empêcher de faire un lien avec le sujet principale du billet(un certain Lizzote).

    • rare que je réagis a des chroniques, mais là trop c’est trop……
      @arnold @ phazron @ ydubois et les autres bouchés: Ce sont des gens comme vous avec votre façon de voir qui poussent certains jeunes et moins jeunes gais à se cacher, à se mentir a eux-mêmes et à s’obliger de vivre ce qui pour eux est une prison de mensonge; une vie hétéro. C’est aussi des gens comme vous, qui avec vos dires poussent des jeunes et des moins jeunes gais à se suicider. Acceptez une fois pour toute que vous n’avez pas la science infuse, mais pire encore, que vous êtes intolérants et ignorants, car trop encrés dans vos esprits catholiques. Ouvrez-vous enfin les yeux, croyez en ce que vous voulez, mais arrêtez de penser que vous avez raison, car désolé de vous apprendre que vous avez tord sur ce point.

      @constantin11: M. Lagacé n’a nullement craché sur l’église, il a simplement montrer une problématique. Si vous avez trouvé cela dérangeant alors… moi je vous dis: “Vous devez être un des adeptes de ce Lizotte!”

      Non je ne suis pas gaie, mais il y a une chose que je suis certaine, des gens comme vous ne font que nuire à autrui et ça c’est répréhensible.
      Je suis simplement fière d’être une jeune femme qui à l’esprit aussi libre que ce que devrait être le vôtre. Je suis fière d’avoir compris à l’âge préscolaire que les gais ne changent rien dans ma vie, qu’ils ont le droit de tout, tout comme nous. Mais vous, vous ne semblez pas l’avoir encore comprit et ça à l’âge adulte c’est désolant.

      J’ajouterai à ça que la raison pour laquelle on ne souhaite à personne d’être gais, c’est parce qu’ils devront vivre entouré de préjugés et ça on ne peut le souhaiter à personne, même à notre pire ennemi!!!

      Une femme hétéro

      @ M. Lagacé: Bravo!!! Bravo de faire réagir, mais aussi chapeau de réussir à faire réagir toutes sortes de crétins, ca m’a permis de me rendre compte qu’on est loin d’être dans une société si ouverte qu’on ne le crois.

    • @arnolde

      “…Elle dénie alors son existence même et le don de la vie qu’elle a reçu. C’est une sorte d’égoisme existentiel, de la même sorte que quelqu’un qui décide de ne pas avoir d’enfants.”

      Si les personnes sans enfants sont égoïstes, ne devriez-vous pas être heureux qu’elles n’aient pas d’enfants? Les gens égoïstes ne font pas les meilleures parents! :)

      Il y a de plus en plus de lesbiennes et d’homosexuels qui ont des enfants, par insémination ou par adoption, deux méthodes présentant l’avantage que tout les enfants y sont désirés. Il y a aussi des personnes ayant eu des enfants au cours d’unions hétérosexuelles, à une époque où elles n’assumaient pas leur homosexualité.

      Je ne crois pas que la reproduction soit un devoir. Il y a toutes sortes de mauvaises raisons pour avoir des enfants, je crois qu’en avoir “parce qu’il faut en avoir” n’est pas une bonne raison. C’est une décision personnelle qui ne regarde pas les voisins.

      Laissez donc aux autres le soins de décider par eux-mêmes de quelle manière célébrer la vie.

      De toute façon, la planète est surpeuplée. On ne pourra pas toujours se reproduire de façon anarchique…

    • Ce Lépine est un mentalement mal…informé ou il est mal…foutu. Quel con!

    • Je voulais dire Lizotte, mon erreur est dû à ma colère.

    • “Je trouve ça tout à fait réaliste, puisque ça confirme ce que je pense. Une personne n’étant pas à 100% homosexuelle, elle fait alors un choix. Elle pourrait très bien trouver une personne de sexe opposé à son goût.”

      Trop drôle!!

      @ arnolde ~ Et votre propre % … Vous l’évaluez à combien??

    • Si l’homosexualité était en vigueur en Chine, en Afrique, en Inde bref, là où c’est surpeuplé … y aurait plus grand’monde … que les vieux sur le point de mourir !

      Je suis contre l’homosexualité et j’ose le dire même si ce n’est pas ‘politically correct’ – contre les mères porteuses, contre la fécondation in vitro, contre les mâles qui veulent adopter des enfants, contre les lesbiennes qui font de même.

      Tout cela va à l’encontre de la nature et dans certains cas, est fort coûteux !

      Je n’ai rien, par contre, contre les homosexuels, j’en compte même parmi mes amis. Même je puis dire qu’à une époque où j’ai vécu dans un autre pays, nul ne me parlait sauf un homosexuel qui était si gentil qu’il m’a fait voir tant de choses dans ce pays, et qui venait dîner avec moi parfois pour que je ne me sente pas trop seule. Je travaillais avec lui et les gens lui riaient en pleine face. Il avait fait une expo de peinture et j’étais nouvelle à ce bureau d’avocats – alors j’y suis allée pour l’encourager, croyant rencontrer des membres du bureau – non – je suis la SEULE qui l’ai encouragé.

      Revenue depuis longtemps ici, nous sommes encore en communication régulièrement, soit par mail, soit par téléphone – il vit soit dans cet autre pays soit aux USA. Mais souvent ces gens sont de merveilleuses personnes. Et rien ne brisera jamais notre précieux lien d’amitié.

    • Bonsoir
      Par curiosité si certains souhaient voir la bette de ce Mr Lizotte.
      Il est pas laid quand même…

      http://www.ecdq.tv/fr/videos/7a53928fa4dd31e82c6ef826f341daec

    • @ didyme

      lisez le post de punkulf. Ca va vous éclairer. D’un autre coté, oui il se pourrait que vous aimiez. La majorité des gens sentent le besoin de se définir selon le mode hétéro/homo. C’est une facon de se sécurisé, personellement et socialement. Mais si on enlève les tabous sociaux, j’ose m’aventurer et prétendre que les humains pourraient y trouver leur compte d’une facon ou d’une autre. Autrement dit, sommes-nous conditionnés à être attiré sexuellement par un genre en particulier?

      Pour ma part, j’ai deja embrassé un homme gay et je n’ai pas nécessairment aimé. Ça m’a en quelque sorte “conforté” dans mon hétérosexualité. Mais je suis assez ouvert pour me dire que j’ai peut-etre pas “pogné” la bonne personne. Quoi qu’il en soit, il y a une grande différence entre apprécié une expérience et en faire son orientation.

      Et ça, évidemment, chaques humains ont une facon différente de gèrer ses aspects là. Tout dépend de votre degré d’ouverture, votre éducation, votre degré de conformiste avec les normes sociales.

      C’est un domaine, qui à mon avis, est tellement complexe qu’il est très difficile de l’aborder sous un angle particulier.

      Bon débat.

    • @ impressionnisme ~ Et vous… votre % … C’est combien??

      “Je n’ai rien, par contre, contre les homosexuels, j’en compte même parmi mes amis”

      Pu capable de l’entendre celle-là!!

    • @ arnolde

      “J’essaie pas de dire que les homosexuels ont pas le droit de vivre, je dis simplement que c’est contre nature et si c’est contre nature, quelque chose ne tourne pas rond. Une personne n’étant pas à 100% homosexuelle, elle fait alors un choix.”

      De un, je trouverais normal que ne vous ayant pas tutoyé vous me répondiez en utilisant le “vous”. De deux, vous n’avez rien appris des commentaires qui vous étaient dédiés. De trois, en référence à mon commentaire de 19h03, la stupidité vous était bel et bien attribuée.

    • Le fait d’accepter l’homosexualité dans notre société permet aux homosexuelles de vivre une vie heureuse et épanouie. Cela va pouvoir permettre a ses gens de ne pas etre confonté a un genre de situation comme dans le temoignage de l’article a M.Lagacé

    • @ Impressionnisme

      Mais qu’avez-vous tous à être “contre l’homosexualité”? Au risque de me répéter, on ne peut pas être contre quelque chose qui est intrinsèque à une espèce. On peut apprendre à vivre avec, à l’accepter.

    • Qu’est-ce qui fait le plus peur : une opinion à contre courant ou une société aseptisée ?

    • @ Impressionnisme

      Et si vous aviez un enfant ou petit enfant homosexuel? Seriez-vous toujours toujours contre l’homosexualité?

      Entre le fait de dire que vous êtes contre l’homosexualité mais que vous acceptez les homosexuels, cela ne fait pas grande différence….

    • Petite réflexion comme ça. Si une personne croit que l’homosexualité est un choix, c’est que cette personne doit avoir l’impression qu’elle aussi a le choix, que si elle le voulait elle pourrait elle aussi avoir des relations amoureuses avec des gens du même sexe, sauf qu’elle choisit de ne pas le faire. Ce qui trahi une attirance non-nulle envers les gens du même sexe.

      Exemple du type métaphore: si j’aime les pommes mais que j’aime pas les oranges, je ne mangerai pas d’oranges et je vais manger des pommes. J’ai pas choisi d’aimer les pommes et je ne vais pas me forcer à manger des oranges juste parce que j’aurais choisis d’aimer ces dernières(j’aime pas ça c’est tout, c’est pas un choix). Si je suis dans un groupe(religieux par exemple) qui proscrit les pommes mais encourage la consommation d’oranges, je vais:

      1- manger des pommes quand même et éviter les oranges(que j’aime pas) quitte à me faire ridiculiser et pourfendre par le groupe(et peut-être finir par me suicider du à cette haine généralisé envers ma personne).

      2-me forcer à manger seulement des oranges même si j’aime pas ça afin d’éviter d’être un paria contre nature(selon les critères du groupe) et avoir une vie très malheureuse.

      Si j’aime les deux, je vais:

      1-suivre mes gouts(pulsions) et gouter aux deux, me faisant encore une fois ridiculiser et harceler par le groupe car même si je mange des oranges, je mange aussi des pommes(qui sont proscrites).

      2- juste pas manger de pommes et manger seulement des oranges en étant convaincu que ceux qui mangent des pommes sont des déviants qui ont pourtant le choix vu que selon moi les deux fruits sont bons.

      Le dernier #2 explique peut-être pourquoi les plus ardents pourfendeurs des homosexuels et bisexuels(comme Ted Haggard) se font souvent prendre les culottes baissées. Ils goutent aux pommes en cachète, la nature étant plus forte que les croyances.

      En passant, j’ai utilisé des pommes et des oranges dans ma métaphore en sachant que des gens comme arnolde ne pourront me reprocher de comparer les relations sexuelles à des fruits(Adam et Ève)! Et pour ceux qui ne comprennent pas très bien le concept de métaphore, je sais très bien que l’orientation sexuelle est quelque chose de beaucoup plus fondamentale et immuable que le gout pour les fruits.

    • Je vous envoie un document qui pourrait peut-être vous intéresser. Nous sommes un groupe de Montréalais qui réagiront demain, sur la place Émilie-Gamelin, au projet de loi anti-homosexualité ougandais. http://mail.google.com/mail/?ui=2&ik=e69b4d68f0&view=att&th=124a8784bf71a98d&attid=0.1&disp=vah&zw

    • @Impressionnisme

      “Si l’homosexualité était en vigueur en Chine, en Afrique, en Inde”

      Mais de quoi parlez-vous? C’est pas une politique ou un courant à la mode, c’est BIOLOGIQUE! Vous aurez beau nous parler de centaines de vos amis gays, avec des propos du genre vous êtes un homophobe de la pire espèce. C’est grâce à des gens comme vous que des personnes se suicident(ou se font exécuter dans certain pays où l’homosexualité n’est pas en vigueur comme vous dites).

      @rogiroux

      Bravo! c’est DDD!

    • @jaylow
      Si ce n’est pas un choix que d’être gay, répondez-moi à cette question: Est-ce que c’est normal d’être gay? Si c’est normal d’être gay, laissez-mois vous dire ceci: Si tout le monde était gay, l’être humain cesserais d’exister ; alors que si tout le monde était hétéro, l’être humain continuerais. Si tu ne comprends pas ce simple fait, eh bien je vais te laisser dans ta petite logique de ‘le monde est ce qu’il est’. Je parle d’un point de vue logique, extérieur, observateur de la race humaine en tant que tel. Car qu’est-ce qu’il y a de plus important dans le fond que la survie de notre espèce, de prendre soin de nos enfants, de perpétrer notre race, c’est le but premier de toute espèce, à la base, et non pas de satisfaire nos moindres désirs matériels et sensuels.

      @issope
      La bouchée, c’est toi, qui peut pas accepter l’opinion des autres. J’ai jamais insulté personne ici comme tu le fais. Tu représentes très bien l’intolérance que tu décries. Je crois que c’est contre-nature d’être gai et j’ai le droit de penser ainsi. Tu n’as pas le droit de m’insulter ainsi je vais te coller une poursuite au cul. Donc je te suggère de rester calme.

      @stephanie
      Des gays élevant des enfants, mon dieu seigneur, dans quel monde vivons-nous. Le monde s’en va ou avec ça. Et ces enfants, ils sont fait par qui? Des hétéros. Les gays ont donc besoin d’hétéros pour avoir des enfants. Donc l’homosexualité n’est pas viable.

    • @arnolde

      Bonsoir,

      Le problème avec une partie de votre argumentation est selon moi le suivant: La sexualité humaine n’a pour but que la reproduction de l’espèce.

      Le problème c’est que la dite sexualité humaine est infiniment complexe et plusieurs comportements liés à la sexualité non rien à voir avec la reproduction. Ces comportements se retrouvent en grand nombre dans les relations hétérosexuelles (ai-je besoin de vous donner des exemples???). Et tant qu’à faire devrais t-on interdire le condon et la masturbation?

      En passant, si tous les hommes optaient pour la prêtrise l’espèce humaine serait en danger!!! Selon votre argumentation la prêtrise devrait être considérée comme contre nature puisqu’elle va à l’encontre de notre instinct de reproduction.

    • @ arnolde

      Loin de moi l’idée de ne pas accepté l’opinion des autres, mais ce que vous raconté est purement et simplement des imbécilités mises en boite par la doctrine que vous avez décider de suivre. De plus, ce n’est pas une opinion que vous nous donnez c’est une insulte envers tous les gais de ce monde en les traitant de contre-nature.

      J’espère que vous y penserai en envoyant votre demande à votre avocat Votre menace de poursuite ne peut que me faire rire puisque c’est vous qui vous feriez lancer des tomates et cette même menace me prouve que vous désirez simplement avoir raison ou vous prouvez à vous même que vous avez raison.

      En passant, Adam et Ève (bien que, en 2009 je ne peux croire que des gens soient assez sots pour y croire encore) n’auraient pas eu le choix, ils étaient seuls.
      Pour ce qui est des parents gais; j’avoue que je préfèrerais être élevée par des parents gais, que par vous cher monsieur, car eux comprennent la notion de différence.

      En terminant, je veux simplement vous dire que je suis triste pour vous, triste que vous n’ayez pas encore compris que l’être humain est ce qu’il est avec ses différences, bien que cette différence parait pour vous inadmissible, cela ne reste qu’une différence.

      Désolé de vous heurté dans vos préjugés, mais vous semblez en avoir grand besoin!

    • Je n’ai pas d’opinion sur les discours de Lizotte ou Lagacé, mais je dirai ceci: nous avons tous un “potentiel” homosexuel et hétérosexuel. Si on est honnête avec soi-même et qu’on est un peu informé en matière de psychologie, et si on a un peu vécu et vu vivre autour de soi, on sait ça. Il s’agit pas de dire que l’identité sexuelle est complètement malléable ou modifiable à force de volonté, mais c’est moins simpliste que d’affirmer qu’on est fait ainsi et que c’est tout. Des gars blasés dans leur couple straight et qui décident d’explorer les limites de leurs fantasmes dans l’autre équipe, j’en ai connu. C’est pas la même chose que des parents qui s’inquiètent pour leurs enfants, soit. Mais si les hétéros peuvent être conscients de leur potentiel homo (et il y en a qui basculent à la longue), pourquoi l’inverse ne pourrait-il être vrai? L’homosexualité est quand même pas la tentation universelle du genre humain, il doit bien y avoir aussi une tendance hétéro à quelque part.

    • @ arnolde

      En passant, je suis très calme encore!!!

    • Suite à mon commentaire précédent, j’ajouterai que bien des gais et bien des straights seraient probablement d’accord avec ce que j’ai dit, or c’est la base sur laquelle reposent en partie, il me semble, les propos de Lizotte; mais ce dernier étant catholique, cela suffit pour suspendre la faculté de raisonnement chez plusieurs. Catholique convaincu, beurk! À une autre époque, c’était les gais affichés (entre autres) qui suscitaient ce genre de rejet pavlovien.

    • D’un côté, des gens qui se cachent derrière la religion, la morale ou la biologie au lieu de simplement admettre que l’homosexualité, comme le foie ou le boudin, leur donne envie de vomir (si l’homosexualité n’est pas un choix, l’homophobie non plus?).

      De l’autre côté, des gens tolérants et ouverts… à condition l’on partage leur opinion. Un classique!

      Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a beaucoup d’hypocrisie dans les deux camps.

    • @anrnolde

      Le gens stériles sont surement des êtres contre nature et affreusement égoïstes car ils ne peuvent participer à la procréation! Et si la procréation donne des gens comme vous, j’aime autant que notre race s’éteigne. Mais fort heureusement, vous faites partie d’une minorité si je me base sur les commentaires de ce billet. Bravo à vous tous, surtout à ceux qui témoignent en tant que gay ou bisexuel.

      J’essaie une dernière fois: Les homosexuels et bisexuels représentent environ 15% de la population(et ce, quelque soit la culture, la race ou l’époque; c’est biologique). Et c’est le même pourcentage chez les autres animaux(bizarrement, aucune race animal n’est disparue à cause de l’homosexualité). Donc, ne vous en faite pas pour la procréation, elle continue exponentiellement même avec les MÉCHANT HOMOS QUI VEULENT PAS SE REPRODUIRE PARCE QU’ILS SONT TROP PERVERS ET RENIENT LEURS RESPONSABILITÉS ENVERS LA RACE!

      Votre généralisation(si tout le monde était gay) est une vraie farce qui démontre votre incapacité totale à comprendre la réalité. Bien-sur que si tout le monde était gay la race ferait pas long feu, mais doit-on dénigrer et traiter comme des sous-humains une minorité qui l’est malgré elle? Non! Ce sont des personnes comme vous et moi qui n’ont pas choisi leur sort mais qui essaient tant bien que mal de faire leur part(adoption, insémination, mère porteuse, etc.).

      Et vous n’avez pas répondu à rogiroux! C’est quoi votre pourcentage? Si c’est un choix selon vous(pour moi, c’est clair que ce n’est pas un choix, un homme dans mon lit étant une option absolument inconcevable), c’est surement que cette option est envisageable pour vous. Vous faites seulement le choix de ne pas le faire. Ho! mais non, pour vous c’est clair mais pour les sales monstres que sont les gays c’est un choix délibérés!

      Je choisis d’aimer les hommes(femmes) et de me faire pourfendre et traiter comme un sous-humain pour ensuite me suicider à l’âge de 15 ans pour mon CHOIX!!!! C’est tout à fait logique comme raisonnement non? En fait, le VRAI raisonnement de ces pauvres jeunes est plutôt:

      ” Je suis gay mais je ne veux pas l’être, mes parents ne l’accepteront jamais et mes camarades d’écoles me harcèlent et me rendent la vie infernale. Je vais donc mettre fin à tous ça… bang!!!”

      Si cela ne vous touche pas et que vous ne comprenez pas, c’est que vous êtes un… bon je le dirai pas sinon mon commentaire ne passera pas la modération.

    • @felicio_de_parma:

      Quand même bien qu’un crétin voudrait donner des conférences visant à prouver que la Terre est plate, je me réserve le droit d’en rire, mais en aucun cas le droit d’empêcher l’idiot en question d’exprimer sa vision des choses, aussi ridicule soit-elle.

      Ça s’appelle la liberté d’expression et ça fait partie des valeurs auxquelles notre société prétend.

      On ne peut pas, arbitrairement, empêcher quelqu’un de donner son point de vue par des lobbies tout puissant parce que le message ne nous plait pas ou ne rejoint pas notre point de vue.

    • On revient en 1975.
      Relisez cet article du Petit Journal, vous allez comprendre !

      http://lacliqueduvillage.blogspot.com/2009/10/quest-ce-qui-vous-pousse-vers-les.html

    • si c’est un choix d’être gai, c’est donc aussi un choix d’être straight….

      donc vous tous, hétéros, pourriez virer homo demain, juste comme ça, par choix?

    • Un beau témoignage de la part de Peel (je n’ai pas eu le temps de lire les autres après lui).

      J’aime quand il ajoute la nuance suivante car c’est la première fois que je vois ce point de vue là dans l’équation: “Parfois, ceux qui souffrent le plus ce sont les parents qui croient ces histoires, quand ils voient leur enfant partir et s’éloigner, tant physiquement qu’émotivement.” Ces parents seraient plus en paix s’ils acceptaient que l’homosexualité fait partie de la nature, même si elle est plus rare et a priori contre l’instinct de reproduction.

      Là je réagis à Arnolde: Il y a des tones de gens qui ne se reproduisent pas (hétérosexuels, homosexuels et/ou célibataires) et qui font une marque dans la société et qui contribuent. L’argument de la fonction reproductive de l’être humain n’est pas suffisant pour être CONTRE l’homosexualité. Êtes-vous contre le célibat? Contre les couples qui ne veulent pas d’enfant? La survie de l’humanité ne repose pas uniquement sur la quantité d’enfants mais aussi sur la qualité de ce que nous transmettons à travers les générations. La culture, la connaissance, les valeurs, l’humanisme, … Et pour survivre il faut se respecter et accepter autrui. Cependant, c’est cool de pouvoir se critiquer et exprimer nos désaccords. C’est ce que je fais en ce moment.

      En tout cas, l’homosexualité ce n’est pas un choix. Tout comme je n’ai pas choisi d’être hétérosexuel, je suis juste né comme ça. Vous ne devez pas avoir eu la chance de connaître des homosexuels dans votre vie pour croire que cette orientation est un choix personnel… [Ou vous devez avoir l'impression vous-même d'être face à ce choix et de combattre pour choisir le "droit chemin". (Scusez-la, elle était facile... Sans rancune.)]

    • @jayblowblow

      calme-toi les nerfs, c’est accepté les homosexuels. Tant que c’est chez le voisin.

    • “Qu’est-ce qui fait le plus peur : une opinion à contre courant ou une société aseptisée ?”

      @ ramses ~ Vous pouvez élaborer un peu?

      Je ne vois pas où vous voulez en venir…

    • “Si tout le monde était gay, l’être humain cesserais d’exister”

      ((Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire… Soupirs!!))

      @ arnolde ~ Justement… C’est vous qui n’êtes pas logique!

      Cette prémisse est fausse puisque les homosexuels sont une minorité!

      C’est n’importe quoi comme argument!

      La population mondiale a doublé depuis 40 ans!

      La race humaine n’est donc pas prêt de s’éteindre!!

      Et si l’homosexualité n’est pas viable(??), expliquez-moi pourquoi il y a toujours des homosexuels!!

      Et c’est notre intelligence que vous insultez avec vos préjugées et votre intolérance!!

    • Etre contre l’homosexualité, c’est aussi productif qu’être contre l’hiver ou les cheveux bruns. C’est une perte de temps et d’énergie incroyable et c’est risible. It is what it is, get over it!

      C’est quoi qu’il faut dire pour que les gens comprennent qu’on ne choisit pas d’être gai? Certain parle de l’instinct reproductif, et bein moi mon instinct m’envoie vers les gens du même sexe. Aucun attrait pour les hommes, aucune attirance, rien. Pour la survie de l’espèce je devrais nier tout ca et me ranger dans les rangs hétéros? Pas que je veux pas, je ne PEUX pas.

      Et vous, si on vous disait d’être gai demain matin. Plus de femme pour vous, juste des hommes. Vous vous sentez pas bien là dedans? Tough luck, a partir d’aujourd’hui, c’est comme ca, vous devez rentrer dans les rangs! Vous avez de la difficulté? Pourquoi? Si vous le voulez vraiment, vous pouvez choisir d’être gai! Allez, un petit effort pour controler la surpopulation et la survie de la planète. C’est à la mode d’être gai, vous voulez être à la mode, non?

      Ca sonne niaiseux hein? Pourtant, c’est ce que vous me demandez.

      Dire que l’homosexualité n’est pas viable est ridicule. On le sait ca, le but ce n’est pas de peupler la planète de gai. Et rassurez-vous, jamais les gai n’éteindrons la race. Ca il y a que les hétéros pour le penser. Pcq tout les gais savent bien que nous n’avons pas appris à être gai, nous le sommes. Alors le recrutement, oubliez ca! Si l’extinction vous inquiète à ce point, concentrez vous sur l’environnement et laissez les gais tranquille, le danger vient pas juste de nous.

      Pour ce qui est des enfants, dites vous qu’au moins l’enfant d’un couple gai est désiré. Pour qu’un couple gai décide d’avoir des enfants et de faire l’effort de trouver les moyens de procréer, c’est que cet enfant là est désiré et que la décision est réfléchie. C’est ni une capote qui a pété, ni une pilule oubliée, ni quelqu’un de trop chaud pour s’en rapeller, ni des ados de 15 ans trop tarrés pour se protéger. C’est des adultes qui VEULENT un enfant pour tout ce que ca a de merveilleux, pour les même raison qu’un couple hétéro. Entre ca et un couple d’hétéro instable qui n’en voulait pas mais que oups, c’est arrivé, je choisi le premier.

    • En lisant ce qu`il y a ici, je constate qu`il doit y avoir beaucoup d`homosexuels qui réagissent au sujet. Car il y a seulement les homosexuels pour tenter de nous (et se) convaincre que c`est normal!

    • “Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a beaucoup d’hypocrisie dans les deux camps.”

      @ marc g ~ Et vous… à quel *camp* appartenez-vous?

      Oh! Et votre % …??

    • “Car il y a seulement les homosexuels pour tenter de nous (et se) convaincre que c`est normal!”

      Absolument faux – et fondamentalement borné! – à tous points de vue!!

      “We have normality. I repeat, we have normality.
      Anything you still can’t cope with is therefore your own problem.”
      (Douglas Adams)

    • @Blogtrotter

      ”En lisant ce qu`il y a ici, je constate qu`il doit y avoir beaucoup d`homosexuels qui réagissent au sujet. Car il y a seulement les homosexuels pour tenter de nous (et se) convaincre que c`est normal!”

      Hmm… non! Il y aura aussi les gens ayant un tant soit peu le sens de l’éthique ou de l’empathie!

    • Blogtrotter, vous démontrez vous-même que vous n’avez pas lu les commentaires. La majorité des commentateurs sont hétéros.

      Vous savez quoi? Normal, c’est un qualificatif qui désigne le comportement de la majorité. Or, je connais bien peu de gens qui ne soient pas une minorité à quelque part.

      Par exemple, étant francophone, je suis minoritaire au Canada et en Amérique du Nord. Je suis donc anormale dans ces zones. Par contre, si je vivais en France, je serais majoritaire…
      Comprenez-vous?

    • @ blogtrotter ~ Lisez aussi ceci… Ça vous concerne:

      “Sans déviation de la norme, le progrès n’est pas possible”

      “La stupidité possède un certain charme. Pas l’ignorance!”

      (Frank Zappa)

    • ……………dans ma famille, j ,ai des cousines qui sont gaies et qui sont mamans. l,un n’empeche pas l,autre, j,ai des amis et des amies qui sont gais-gaies-et ils sont généralement bien acceptées dans leur milieu de vie et de travail,, j’ai connu dans ma jeunesse des hommes qui étaient gais et qui ont dus se marier quasi de force parce les parents pouvaient pas comprendre leur choix, ils se sont mariés,parce que dans ce temps -là. les enfants suivaient les avis-ordres de parents dans les années 1950=1960,mais après quelques années , ces gens faisaient leur coming-out, meme s’ils avaient eus des enfants,et j,ai des amies femmes qui sont lesbiennes qui elles aussi, se sont mariées mais qui ont vu leur choix de vie changer , elles ont dévoilées aux gens de leurs entourage leur homosexualités, l’entourage soit qu’il a compris ,soit qu,ils les ont rejetée, les maris et les femmes du premier exemple ont parfois devinée avant que le coming out se soit fait…et vive la liberté de vivre selon notre choix . sans contrainte et sans obligation..

    • Quand mon fils était ado, je disais à qui voulait bien l’entendre que j’aimerais mieux qu’il me dise “Pa je suis gay” que me dire “Pa je rentre dans la police”. Et je le pense toujours…

    • Merde, mais vous ne comprenez pas, j’ai jamais dit que les gais avaient pas le droit d’exister!

      Je dis simplement que c’est pas normal, la nature n’est pas ainsi faite, comme on est pas fait pour être handicapé, ni stérile.

    • @Felicio_de _parma, poussez, mais poussez égal !…

    • @constantin, c’est facile et lâche d’attaquer l’Église catholique, car elle ne se défend jamais. Par contre, il sagit d’un bouc émissaire idéal pour nous, blogueurs. Elle permet ainsi la purgation des petites frustrations de la semaine… Peu importe le camp que l’on choisisse.

    • Le parti démocratie chrétienne abonde de préjugés. Ce Lizotte a aussi un mot à dire: « Une confusion [...] est en partie entretenue par le lobby gai qui s’applique à laisser croire au caractère inné de l’homosexualité (on naît ainsi; on ne le devient pas) dans l’objectif évident d’en banaliser et normaliser la culture ».

      Des propos dangereux!

    • @Arnolde

      Non, je pense que c’est vous qui ne comprenez pas.

      C’est quoi cet argumentaire : si tous les gens de la planète étaient gais, il n’y aurait plus d’enfant. Heu … c’est parce que c’est juste improbable et erroné comme affirmation. L’ensemble de la population ne sera jamais entièrement gais, il existera toujours une diversité.

      Comme plusieurs l’on déjà mentionné, faire des enfants n’a absolument rien à voir avec l’orientation sexuelle. Un couple lesbien peut très facilement avoir accès à un donneur de spermes etc. Les couples gais peuvent très facilement avoir des enfants, il est où alors le problème de la sauvegarde de la race ? Nul part, sauf peut-être dans votre tête.

      Par ailleurs, la “normalité” n’a rien à voir avec la “nature”, puisque c’est une notion vague qui est en constante mutation que ce soit dans le temps ou dans différentes sociétés.

    • Voyexz-vous, les études qui démontrent qu’un enfant d’un couple homosexuel se développe comme celui d’un couple hétéro ont toutes été arrangées pour promouvoir l’homoparentalité.

      Ça c’est une sociologue en faveur de l’homoparentalité qui le dit, son argument est que falsifié des études pour des raisons politiques est contre productif et ça va finir par se retourner contre la mouvance qui prone le “droit” des homosexuels a avoir des enfants.

      Madame Judith Stacey, sociologue de la théorie des genres a révisé les études faites sur les enfants des couples homosexuels. À partir des même études, elle a conclu que les enfants d’homosexuels avaient plus tendance à être bi sexuels ou homosexuels et adoptaient des comportements différents des enfants des couples hétérosexuels.

      http://www.soc.iastate.edu/soc522a/PDF%20readings/Stacey.pdf

      Pour elle, c’est une bonne chose……

      Tout ça pour dire que Lizotte n’est pas autant dans le champ que ça et que l’APA fait dele politique et de la rectitude politique, pas de la science.

    • “Je dis simplement que c’est pas normal, la nature n’est pas ainsi faite, comme on est pas fait pour être handicapé, ni stérile.” (arnolde)

      Et on se tue à vous dire que ce que vous dites est foncièrement faux!

      Et je vais répéter qu’à la limite, il importe peu que toutes formes de sexualité soient un choix ou une obligation. Chaque être humain devrait être libre de pouvoir choisir le type de relations qu’il ou elle désire entretenir avec un autre être humain en autant qu’il le fait de manière responsable et sans brimer le bien-être des autres.

    • Et il faudrait ajouté qu’il y beaucoup moins de preuves qui démontrent que l’hommosexualité est inné, en fait il y en a aucune, que de preuves qu’elles est acquise.

      Le je suis né comme ça ne repose sur rien.

    • “”Et il faudrait ajouté qu’il y beaucoup moins de preuves qui démontrent que l’hommosexualité est inné, en fait il y en a aucune, que de preuves qu’elles est acquise.

      Le je suis né comme ça ne repose sur rien.”"

      L’expert a parlé!

      Le débat est clos…

    • Regardez ce vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=nOO7fGoKY_I

      Utopie?

    • @rogiroux

      “Et vous… à quel *camp* appartenez-vous?”

      L’homosexualité me répugne, et ça n’a rien à voir avec la religion ou la nature. Je trouve ça dégoûtant, point. Pas d’arguments pseudo-rationnels, pas d’hypocrisie. Voilà, vous êtes content?

    • @Arnolde 10h41 “Je dis simplement que c’est pas normal, la nature n’est pas ainsi faite, comme on est pas fait pour être handicapé, ni stérile.”

      Vraiment là, je ne comprend plus votre argumentaire. La diversité de la vie est ainsi faite: il y a des gens handicapés, il y a des gens stérile, il y a des gens homosexuels. Avez-vous la même attitudes envers les gens handicapés ou stériles?

    • @arnolde

      “Les gays ont donc besoin d’hétéros pour avoir des enfants. Donc l’homosexualité n’est pas viable.”

      Euh, non, une lesbienne peut être inséminée par la semence d’un hétéro et un homosexuel qui adopte ne sait jamais s’il adopte l’enfant d’une hétéro ou d’une lesbienne.

      De toute façon, je ne vois pas ce que ça change, comme a dit quelqu’un l’homosexualité n’a pas pour but de repeupler la planète de gai ou de convertir qui que ce soit.

      Pour ce qui est du bien-être des enfants, il y a des enfants abîmés par la vie même s’ils ont été élevés par des couples hétérosexuels. Maltraitance, inceste, négligence affective et violence psychologique sont des choses qui trancendent les époques et que l’on peut retrouver même dans des familles chrétiennes et traditionnelles, dont la brillante façade ne laisse jamais deviner ce qui se cache derrière.

      À ce que je sache personne ne remet en question le droit des hétérosexuels d’avoir des enfants, même si des cas de maltraitance défraient couramment les manchettes.

    • Grispilon écrivait plus haut:
      “Merci pour cette excellente chronique, M. Lagacé. Je fais du bénévolat pour un groupe qui est invité par les écoles pour démystifier l’homosexualité et lutter contre l’homophobie (le GRIS-Montréal).”

      Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ce groupe est invité par les écoles, sans la permission des parents, pour “démystifier” l’homosexualité et que vous vous indigniez qu’un groupe privé fasse la chose inverse, mais destine le tout aux parents et ne force personne à y aller? En tout cas, moi, je demanderais au moins à voir le message qui est véhiculé lors de ces sessions de “démystification”.

      Époque formidable dites-vous?

      Nous vivons à une époque ou le diktat est tellement présent, que plus personne ne peut le voir.

    • Personnellement, j’aimerais bien que la proportion d’hommes homosexuels soit plus haute. Le ratio femme/homme serait bien plus haut et j’aurais plus de fun.

      Je ne me sens pas menacé lorsque je parle à un homosexuel, ni attiré. Par contre le lien est démontré entre homophobie et excitation homosexuelle (lire: Is Homophobia Associated With Homosexual Arousal?
      Par Henry E. Adams, Lester W. Wright, Jr., and Bethany A. Lohr University of Georgia )

    • @ Jacques St-Pierre

      Préambule.

      CONSIDÉRANT que tout être humain possède des droits et libertés intrinsèques, destinés à assurer sa protection et son épanouissement;

      Considérant que tous les êtres humains sont égaux en valeur et en dignité et ont droit à une égale protection de la loi;

      Considérant que le respect de la dignité de l’être humain, l’égalité entre les femmes et les hommes et la reconnaissance des droits et libertés dont ils sont titulaires constituent le fondement de la justice, de la liberté et de la paix;

      Considérant que les droits et libertés de la personne humaine sont inséparables des droits et libertés d’autrui et du bien-être général;

      Considérant qu’il y a lieu d’affirmer solennellement dans une Charte les libertés et droits fondamentaux de la personne afin que ceux-ci soient garantis par la volonté collective et mieux protégés contre toute violation;

      Si vous être capable de lire au-delà des mots et de comprendre le reel sens de ce texte qui précède la chartre des droits et libertées du québec… vous allez trouver pourquoi le comportement de ce “groupe privé fasse (qui fait) la chose inverse, mais destine le tout aux parents et ne force personne à y aller” est répréhensible.

      Le Dikta que vous relevez, est le Dikta des droits fondamentaux. Le Dikta est celui du respect de l’être humain dans ce qu’il est…! Le Dikta qui empêche aux groupes qui veulent vehiculer des valeurs discriminatoires à “s’exprimer”.

      Parce qu’en tant que société, nous visons la protection et l’épanouissement de chaque individu. En quoi la réalité homosexuelle (oui… ça existe… sinon on peut faire comme certains pays et nier le fait) devrait-elle être banie de l’institution qui a la charge de former nos jeunes à faire faces aux RÉALITÉS de la vie, de la société.
      Et l’excuse de: Le lobby gay veut recruter… ce que vous semblez laisser entendre… bien… elle est un peu passée date… OUI: époque formidable, celle ou l’on a compris que chaque vies, peu importe, avait la même valeur!

    • @ Simon_c

      J’ai lu l’article… c’est vraiment passionnant! Merci pour la référence!

    • À arnolde, propos : 30 Octobre 2009
      20h14.

      Je vous cite et vous répond:
      Vous -”Quand je dis, je comprends pas pourquoi il y a des gays, j’avoue je me suis mal exprimé, je voulais dire que je ne comprends pas comment un homme peut préférer une personne de même sexe que celui qui lui est opposé, parce que la nature est ainsi faite, c’est intuitif, c’est comme ça que c’est fait. ” -Moi- Désolé, mais vous avez tout faux, en disant que c’est intuitif. Lorsque je regarde et côtoie des hommes, la plupart me plaise par leurs manière de penser, d’agir…etc. Physiquement, beaucoup sont plaisant à regarder, mais là ou la différence et la compréhension, se fera j’espère dans votre cerveau, c’est que moi un homme, c’est beau, au-dessus de la ceinture et que son appareil génital, ne me dis rien du tout ! Pas faute d’avoir vérifiée, j’ai un fils de 29 ans, et cela n’est pas dû à une erreur, ou à une seule relation “Hétéro”. Non ! Si je vous dis que la femme est superbe, douce compréhensive, sensuelle, tendre, physiquement à couper le souffle, et j’en passe, je suis certaine que vous serez en accord avec moi et ce à 100%. De plus, une très grande majorité d’hommes, fantasme au sujet de voir deux femmes en activité intime. Et vous, êtes-vous intéressé par le contact intime avec un homme ? Vous répondrez sans embâcle, NON ! Alors, on se comprend. Ou dois-je vous dire que vous n’êtes pas intuitif !
      Vous: – ” Je peux te dire par contre que si Adam et Eve avaient été homosexuels, on ne serait pas là pour en parler.” -Moi: – Encore là, comment pouvez-vous affirmer où infirmer que vous avez raison ? Vous avez lu ça dans un livre, qui dit-on a été écrit il y a plus de 2 mille ans !! Étiez-vous là lorsque que la première édition est sortie ? Moi non plus.

      Vous: – ” J’essaie pas de dire que les homosexuels ont pas le droit de vivre, je dis simplement que c’est contre nature et si c’est contre nature, quelque chose ne tourne pas rond.” – Moi: – Là vous allez vraiment trop loin, et vous êtes offensant ! Vous affirmez que environ 1,5 million d’êtres humains, sont contre nature, anormal, déséquilibré mentalement.
      Allez au fond de vous, sans le catholicisme, sans vos foutus préjugés tout fait d’avance, et regardez-vous en tant qu’humain ! Vous êtes identique à tout le monde, vous avez une âme, vous êtes fait de chair et de sang. Essayez donc de penser par vous-mêmes et cessez s’il vous plaît de suivre le berger et ses moutons !

      Merci et bonne chance dans votre quête humaine.

      Mme Carole P.
      Anjou, Mtl,Qc

    • “Par contre le lien est démontré entre homophobie et excitation homosexuelle (lire: Is Homophobia Associated With Homosexual Arousal? ” simon_c

      ===

      Voilà ce qui prouve que nos grand-parents et arrière grand-parents avaient à peu près tous une attirance refoulée envers les homosexuels. LOL

    • ““Qu’est-ce qui fait le plus peur : une opinion à contre courant ou une société aseptisée ?”

      @ ramses ~ Vous pouvez élaborer un peu?” rogiroux

      ===

      Je l’ai fait, mais ça passe pas la bienveillante censure, alors désolé mais je vais pas recommencer.

    • @dominicus1945

      Je vous cite: “Parce qu’en tant que société, nous visons la protection et l’épanouissement de chaque individu. En quoi la réalité homosexuelle (oui… ça existe… sinon on peut faire comme certains pays et nier le fait) devrait-elle être banie de l’institution qui a la charge de former nos jeunes à faire faces aux RÉALITÉS de la vie, de la société.”

      Au fond, vous avez raison. Il faudrait aussi privilégier des sessions d’information sur la pédophilie, sur le meurtre en série, sur l’échangisme, sur le sado-masochisme, sur la monogamie et la polygamie et sur l’acétisme, et ce, dès les premières années du primaire, pour éviter que nos enfants ne soient pas au courant de toutes les RÉALITÉS de la vie, de la société. Il est, comme vous le dites si bien, primordial que nos enfants comprennent TOUTES les réalités et cessent de les juger à l’aulne d’une morale qui au fond, n’existe plus.

      Si votre conception des droits fondamentaux se résume à respecter tout et son contraire, à informer sans discernement et à accepter que nos écoles décident sans notre consentement du contenu à livrer, et bien soit. Je préfère une société où les RÉALITÉS sont analysées avant d’être régugitées sans réfléchir. Ceci vaut autant pour la conférence dont il est question dans ce billet (dont je doute de la pertinence) que pour les sessions de “démystification” officialisées par les écoles, grandes gardiennes d’une morale informe et opaque.

    • @marc_g

      clair et direct : eh bien, tant pis pour vous…

      Un moins dans votre vie c’est tout. Pas un plus.

    • @arnolde

      Tout ce que je peux vous dire pour vous arrêter dans votre argumentation c’est que : il y a eu des gays et meme de grandes communautés gays dans l’histoire antique occidentale : juste à regarder les grecs et les romains (et tout ce qu’on ne sait pas ce qui est parfaitement évident pusique ce n’est surtout pas une condition que les gens étalaient surtout dans l’Europe du 12e siecle par exemple! Sur ce, l’humanité s’est rendue jusqu’à ce qu’elle est et nous sommes au 21e siècle! Et elle perdura jusqu’au 100e siècle meme si nous donnons tous les droits aux homos!! lol.

      Pensez-y, tout ca et ridicule. Laissons les vivre et rien de ce que nous connaissons changera.

    • «Hétérosexualité garantie ou argent remis!»

      :)))

      N’empêche qu’en 2009, faudrait quand même s’entendre sur le fait que l’homosexualité existe et est de plus en plus tolérée acceptée mais qu’elle n’est quand même pas normale, i.e. conforme à la norme, à la majorité, à l’ordre des choses.

    • @ramses2.1

      “Par contre le lien est démontré entre homophobie et excitation homosexuelle (lire: Is Homophobia Associated With Homosexual Arousal? ” simon_c

      ===

      Voilà ce qui prouve que nos grand-parents et arrière grand-parents avaient à peu près tous une attirance refoulée envers les homosexuels. LOL

      ……

      Si vous aviez eu la curiosité intellectuelle de lire l’article afin de SAVOIR de quoi vous parliez… vous vous endormiriez moins ignorant! L’article concerne l’Homophobie… une PHOBIE… Il font la distinction entre homonégativité et homophobie. La première étant une opinion négative envers les personnes homosexuelle, et la seconde étant une réelle anxiété de se retrouver en contact avec ces même personnes. Il existe des tests qui permettent de calculer l’Homophobie… Cette étude est sérieuse et votre commentaire ne fait que prouver une fois de plus combien beaucoup des fondements de l’homoNÉGATIVITé prennent racine dans l’absence d’ouverture à la différence et dans un manque de curiosité intellectuelle.

    • @PonziScheme

      J’éprouve beaucoup de difficultés à me “calmer les nerfs” lorsque je lis des commentaires aussi stupides

      “L’homosexualité est accepté en autant que ce soit chez le voisin”

      Avez-vous lu les commentaires ici avant d’écrire ça? Plusieurs commentaires sur ce billet sont du genre: j’ai plein d’amis gays mais je suis contre “leur choix”. Pas besoin que ce soit chez le voisin pour être homophobe.

      Anyway, c’est un faux débat. Pourquoi des gens se suicideraient juste parce qu’ils ont fait un choix? Les gens qui posent ce geste ultime le font parce qu’ils ne voient pas de solutions à leur désespoir. Si c’était juste un choix, ils changeraient de bord et voila, pas besoin de se tuer.

      C’est pour ça que je “pogne les nerfs” comme vous dites. Ces propos stupides et haineux sont tout sauf inoffensifs, car ils ruinent la vie de milliers de personnes qui souvent en viennent à mettre fin à leurs jours parce que de sombres crétins croient que l’existence et la nature sont dictés par la bible.

    • @arnolde

      “… si Adam et Eve avaient été homosexuels, on ne serait pas là pour en parler.”

      Si Adam et Ève avaient existé, Ève aurait dû coucher avec Caïn pour fonder la race humaine, puisqu’il paraît qu’Adam n’a eu que des fils. Comparé à ça, l’homosexualité ne devrait pas vous sembler si répugnante…

    • @stephanie2009

      S`il est vrai qu`Adam et Eve avaient été créés parfaits au début,tout devait être possible pour “Starter” l`Humanité . Exemple:
      Caïn était en effet un des fils d`Adam, et il a dû prendre pour femme l`une de ses soeurs, une fille d`Adam. A cette époque de l`histoire humaine, les hommes jouissaient d`une santé physique hors du commun et les risques de transmettre des tares à leurs descendants par suite de mariages consanguins devaient être faibles. Mais des milliers d`années plus tard, l`homme s`est considérablement déteriorée, et ce serait la raison pour laquelle Dieu aurait donné a Israël des lois interdisant l`inceste…selon les écritures bien entendu.

    • “Si vous aviez eu la curiosité intellectuelle de lire l’article afin de SAVOIR de quoi vous parliez… vous vous endormiriez moins ignorant! ‘ dominicus1945

      ===

      Je changerais pas mes pompes pour les vôtres qui sembles passablement “déséchées”. Allez vous faire couler une tisane, ça fait sortir le méchant. :)

    • “L’article concerne l’Homophobie… une PHOBIE… Il font la distinction entre homonégativité et homophobie. La première étant une opinion négative envers les personnes homosexuelle, et la seconde étant une réelle anxiété de se retrouver en contact avec ces même personnes.

      Cette étude est sérieuse et votre commentaire ne fait que prouver une fois de plus combien beaucoup des fondements de l’homoNÉGATIVITé prennent racine dans l’absence d’ouverture à la différence et dans un manque de curiosité intellectuelle.” – dominicus1945

      ===

      Interrogez ceux qui ont vécu dans les années 40-50 et ils vous diront que les gens étaient très “anxieux” autour des homosexuels, pas seulement négatif, donc, selon votre étude et selon votre définition, ça correspondait à une société d’homophobes refoulés.

      Et quand je pense à tous nos grand-papa qui rêvaient secrètement de relations sexuelles avec des hommes. Et grand-maman avec la voisine. LOL

    • @Ramses2.1
      vous écrivez:
      “Je changerais pas mes pompes pour les vôtres qui sembles passablement “déséchées”. Allez vous faire couler une tisane, ça fait sortir le méchant. :)”

      Hummm… argumentaire bien ficelé, commentaire tout à fait pertinent. L’insulte est le dernier recours quand on ne sait plus quoi répondre. Vous ne savez pas quoi répondre parce qu’il est vrai que vous n’avez pas lu l’article en question.

      réponse à votre commentaire:
      Vous dites
      Interrogez ceux qui ont vécu dans les années 40-50 et ils vous diront que les gens étaient très “anxieux” autour des homosexuels, pas seulement négatif,

      Je réponds
      OK… et vous avez interrogé ces gens? Et vous avez les compétences pour le faire?

      Vous dites
      donc, selon votre étude et selon votre définition

      Je réponds

      D’abord ce n’est pas MON étude, ni MA définition… mais bien celle de chercheurs en psychologie. Encore une fois, l’étude se fonde sur un groupe de gens, d’aujourd’hui… avec des tests qui mesurent les différents indices sexuels selon les capacitées d’aujour’dhui (homosexualité/htérosexualité… homophobie/homonégativité). D’après ce que je comprends de votre commentaire, vous vous estimez plus à même de contruire des tests psychologique (en passant l’échelle de Kinsey existe depuis 1948… années 40…)?

      Vous dites
      ça correspondait à une société d’homophobes refoulés.

      Je réponds
      Hum… ici je pense que vous vous être embrouillé dans votre propre raisonnement. Je pense qu’on aurait du lire: société d’homosexuels refoulés… parce que je pense qu’en général, les gens ne refoulent pas leur homophobie, bien au contraire!

    • “A cette époque de l`histoire humaine, les hommes jouissaient d`une santé physique hors du commun”

      HÉ! C’est pas pour rien que, selon la bible, ce bougre d’Adam a vécu 930 ans!!

      Ça prend toute une constitution pour *toffer* tout ce temps!!

    • Avec tous les commentaires, je doute qu’on me lise. Honnêtement, si mes enfants sont hétérosexuels, je vais être très content. La vie va être plus simple pour eux et j’ai bien plus de chances d’être grand-père un jour. Mais, s’ils sont homosexuels, je vais continuer à les aimer comme je les aime maintenant. Aucune différence. C’est simple, je suis leur père. Ce n’est pas compliqué la vie. Et je me suis fait à l’idée que ça pourrait arriver. Et que si ça arrivait, ça serait bien quand même. Je ne choisis pas ce que mes enfants seront. Les jeunes gays se suicident 4 ou 5 fois plus que les hétéro. C’est grave. Très grave. Que faisons-nous de notre prochain? Nous devons l’aimer. C’est tout.

      En passant simon_c l’article est vraiment intéressant. WOW! Avec mon grand ami, qui est homosexuel, nous en arrivions à dire que les plus homophobes sont ceux qui ne sont pas sûr de leur orientation. Qu’en est-il de ce M. Lizotte?

    • Je trouve INACCEPTABLE qu’un journaliste se permette de discréditer une personne de cette façon, peu importe la raison. Toute personne humaine a droit au respect. C’est une chose de donner son opinion, s’en est une autre de mépriser et de faire de la diffamation.
      Je connais Mr Lizotte, il n’est pas un homophobe. Il cherche à aider son prochain en toute bonne foi, selon des recherches élaborées qu’il a faites sur le sujet. Ça reste un sujet extrêmement délicat il faut l’avouer, mais qui sommes-nous pour juger? En tout cas, je vois que le débat ne laisse personne indifférent. A quand la véritable tolérance les uns envers les autres?

    • Merci Patrick de cet article…Il faut vraiment dénoncer ces charlatans qui disent n’importe quoi sur l’homosexualité. Ce Michel Lizotte, je le connais personnellement. Il n’a aucune compétence en psychologie et ces sessions qu’il donne à Repentigny sont dangereuses, puisqu’elles font croire à des parents qu’ils peuvent changer l’orientation sexuelle de leur enfant. Il y a plusieurs années, je travaillais comme prêtre à Mascouche, un jeune en secondaire 5 vient me voir pour me demander si je pouvais l’aider à devenir hétérosexuel. Il ne voulait pas vivre son homosexualité: il s’était fait ridiculiser à l’école depuis son primaire, parce qu’on le traitait de “fif” de “moumoune” et de “tapette”. Il m’a dit: Le pire de toute cette histoire, c’est que je suis gai et j’en souffre énormément. Après l’avoir écouté attentivement, je lui ai dit: “la seule chose que je peux faire pour toi, c’est t’encourager à assumer ta sexualité. Si tu es homosexuel, tu dois l’accepter; sinon, tu seras malheureux toute ta vie”. On ne choisit pas son orientation sexuelle, mais on choisit de la vivre ou pas. Le jeune est sorti et est allé à l’église Vie et Réveil d’Alberto Carbone. Le pasteur qu’il a rencontré lui a dit que c’était possible de “guérir” de son homosexualité, par l’imposition des mains et la prière…Le jeune l’a cru et est devenu membre de cette église évangélique. Ça a duré 2 ans, lorsque j’ai reçu un appel de sa mère me demandant si je pouvais célébrer ses funérailles, car il s’était suicidé…C’est pourquoi, lorsque je rencontre des charlatans fanatiques comme Lizotte, qui laisse entendre qu’on peut intervenir dans l’orientation sexuelle de son enfant, ça m’horipile au plus haut point. Il me semble que c’est déjà assez difficile de s’assumer dans sa sexualité sans que des huluberlus nous fassent croire n’importe quoi. J’ose espérer que les autorités de l’Église catholique n’appuient pas cette démarche stupide et irresponsable d’un de ces curés. Si jamais un parent découvre que son enfant est homosexuel, il doit l’aimer encore plus, car faisant partie de la minorité, il aura besoin plus d’amour que les autres, pour pouvoir s’accepter et vivre dans la dignité. Raymond Gravel ptre

    • L’homosexualité reste un choix, les explications tordues des adeptes de ce sport extrême ici …Nous invitant à croire que c’est génétique na jamais été prouvé scientifiquement . Ces études n’ont pas apporté la moindre preuve du caractère constitutionnel de l’homosexualité. A chaque fois que des chercheurs ont tenté de les refaire, ils n’ont jamais réussi à obtenir les mêmes résultats. Des associations homosexuelles cherchent ainsi à montrer que les gays ne sont pas responsables de leur homosexualité puisqu’elle serait innée.

    • Ce qui me met en colère, c’est que l’Église cautionne les conneries pseudo-scientifiques frauduleuses de ce Lizotte. Faut-il vraiment donner des ressources matérielles, une caution morale à un fondamentaliste?

      @arnolde-L’homosexualité est en fait parfaitement naturelle, elle existe d’ailleurs dans le monde animal et joue son rôle dans l’écosystème, en limitant les risques de surpopulation et la compétition sexuelle. On a également vu des tribus de gorilles dont les femelles étaient momentanément absentes adopter des comportements homosexuels pour calmer leur libido. Quant à l’humanité, on y a vu beaucoup d’homosexuels avoués se reproduire quand c’était nécessaire (la plupart des monarchies existantes ont des ancêtres homosexuels).
      Et votre mention d’Adam et Ève est ridicule: ils n’ont jamais existé. Vous le saviez j’espère.

    • @ramses 2.1 : l’article ne dit pas que tous les homophobes ont des attirances homosexuelles. Par contre il est dit qu’un homophobe déclaré a beaucoup de chances qu’une personne se contrefichant des homos d’être excité par des scènes homosexuelles.

      En gros, quand on lit un homophobe ou on parle à une de ces personnes, il y de grosses chances que cette personne soit si agressive car elle lutte contre-elle même et ses pulsions. L’agressivité homophobe s’explique par un sentiment de crainte envers soi-même et ses propres pulsions.

    • “A quand la véritable tolérance les uns envers les autres?”

      Peu-être quand les Lizottes, Dubois et autres Arnoldes de ce monde cesseront de prétendre que l’homosexualité n’est pas naturelle et arrêteront de se mêler de la vie des autres!

    • Même si je suis profondément opposé à toute forme de religion, je dois admettre que le commentaire de Raymond Gravel(est-ce le vrai?) devrait être lu par tous les arnolde et ydubois de ce monde. Bravo M. Gravel! Même si je ne croirais pas plus en la religion, vous devriez devenir pape. Le monde s’en porterait beaucoup mieux.

    • D’entrée de jeu, je tiens à préciser que je ne suis pas catholique depuis l’époque où j’ai effectué ma «sortie du placard». C’était au temps où il n’était pas du tout « in » d’être gay, une saison où la police tabassait tous ceux qui s’affichaient comme tel, au moment où je manifestais dans les rues de Montréal et revendiquais haut et fort le droit à la liberté de vivre selon ce que je croyais être vrai, juste et raisonnable. Nous étions bien peu nombreux au milieu des années ’70 à réclamer ouvertement ce droit au respect de nos valeurs et de nos convictions profondes. L’homosexualité était encore un sujet tabou. J’ai milité pour qu’elle cesse de l’être. J’ai milité pour la justice et ne cesserai de le faire. Voilà pourquoi je prends la parole aujourd’hui.

      Ceci étant dit, pourquoi le fait d’être «catho pur et dur» est-il devenu une tare? La tolérance n’est-elle pas à la base des revendications du lobby gay? Le droit à la parole et à nos convictions réclamé haut et fort, n’est-il pas le droit de tous?

      Vous faites allusion au livre que Michel Lizotte était à écrire en 2006 – et qu’il a publié depuis. De toute évidence, vous ne l’avez pas lu. Vous seriez-vous donné la peine de le faire que vous auriez constaté que monsieur Lizotte n’est pas «en croisade contre les gais» mais cherche tout simplement à donner un autre éclairage à la question homosexuelle. Comme vous le dites si bien, «un peu de lumière commence à tomber sur l’obscurantisme. Toujours bon, la lumière.» Je croyais révolu le temps des Croisades médiévales où on tuait sur la place publique tout ce qui ne correspondait pas à « LA » croyance. Votre croyance vous permet-elle d’immoler tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous? Seriez-vous détenteur de l’unique et absolue vérité : la vôtre?

      Finalement, je désire témoigner ici d’une réalité qui ne vous plaira pas mais qui n’en est pas moins réelle et authentique. Comme la très vaste majorité des personnes ayant un attrait pour les personnes de même sexe, j’ai toujours eu l’impression d’être né comme ça. Cependant différentes expériences au cours de ma vie m’ont amené à remettre en question cette conviction. Comme un nombre croissant d’homosexuels, j’ai fait l’expérience d’une «thérapie réparative», également appelée thérapie de restauration. J’ai découvert la blessure émotionnelle qui était à la base de mon trouble identitaire, survenue alors que je n’avais pas même trois ans. Ceci explique cela. Mes désirs homosexuels sont totalement disparus. Je peux donc affirmer que j’ai choisi de ne plus être homosexuel. Le choix est réel. Il y a maintenant des milliers d’ex-gay pour en témoigner. Je veux être clair sur ce point : l’homosexualité n’est pas une maladie dont on guérit, c’est un trouble d’intégration de l’identité sexuelle dont on peut choisir de se défaire. Je crois donc contrairement à ce que vous prétendez que les ateliers offerts par monsieur Lizotte n’ont rien de «dégueulasse». Si vous aviez réellement à cœur «le drame intime, pour beaucoup de jeunes gais», de ce «jeune (qui) découvre sa différence (…) à un âge ingrat», vous chercheriez à lui fournir toute l’information disponible au lieu de chercher à l’endoctriner. Il y a tout de même une limite à la désinformation qui mène à la débilité dont vous accusez si facilement les autres de faire preuve!

      Laurent M. Leclerc
      Ex-gay

    • @ydubois

      J`abonde dans votre sens car c`est tellement facile de tout mettre sur le dos de la génétique pour se mettre à l`abris des préjugés et se dégager d`une responsabilité morale.

    • @annagodbout
      «`Je connais Mr Lizotte, il n’est pas un homophobe. Il cherche à aider son prochain en toute bonne foi, selon des recherches élaborées qu’il a faites sur le sujet. Ça reste un sujet extrêmement délicat il faut l’avouer, mais qui sommes-nous pour juger? En tout cas, je vois que le débat ne laisse personne indifférent. A quand la véritable tolérance les uns envers les autres?»

      Je vous la pose cette question là en tant que lesbienne: A quand la véritable tolérance? Faudrait être tolérant avec un homme qui qui des mensonges et crée des FAUX espoirs à de pauvre parent qui eux ne veulent pas faire l’effort d’accepter leurs enfants tel qu’ils sont?

      Laissez moi vivre ce que je suis et profitez de votre vie pour apprendre à accepter la différence, tout le monde se portera mieux.

    • @Blogtrotter ….Que voulez-vous ça leur prend des preuves scientifiques afin de se prouver ou du moin essayer de prouver qu’ils sont normal…. Dans son effort de présenter l’homosexualité en tant que normale, le mouvement homosexuel tourne à la science afin d’essayer de prouver trois lieux principaux : Un …L’homosexualité est génétique ou innée ; Deux ..L’homosexualité est irréversible ; trois …Puisque les animaux s’engagent dans le comportement sexuel de même-sexe, l’homosexualité est normale . Profondément averti de son incapacité de prouver les deux premiers , le mouvement homosexuel met ses espoirs sur le troisième, homosexualité animale.
      Le raisonnement derrière la théorie animale d’homosexualité peut se résumer comme suit:
      - le comportement homosexuel est observable chez les animaux.
      - le comportement animal est déterminé par leurs instincts.
      - la nature exige des animaux de suivre leurs instincts.
      - par conséquent, l’homosexualité est conforme à la nature animale.
      - puisque l’homme est également animal, l’homosexualité doit également être conforme à la nature humaine.
      Cette ligne du raisonnement est insoutenable. Si apparemment les actes “homosexuels” parmi des animaux sont conformes à la nature animale, alors le massacre parental de la progéniture et les intra-espèces se dévorant sont conformes également à la nature animale. Introduire l’homme dans l’équation complique des choses plus loin. Sommes-nous pour conclure que le filicide et le cannibalisme sont selon la nature humaine? ….Alors c’est du N’IMPORTE QUOI, comme tout bonne propagande ils leurs faut de la visibilité et des soutient politique pour nous faire évolué, pauvre innocent inculte….
      En opposition à cette ligne de raisonnement, je soutient cela : il n’y a aucun “instinct homosexuel” chez les animaux, c’est motivations et sentiments humains des “lus” faibles de la science dans le comportement animal, et le comportement animal irrationnel n’est pas une mesure pour déterminer ce qui est comportement moralement acceptable pour l’homme rationel…
      La tentative du mouvement homosexuel d’établir que l’homosexualité est conforme à la nature humaine, en prouvant sa théorie animale de l’homosexualité, est basée plus sur la croyance mythologique et les principes philosophiques incorrects que sur la science.

    • @Imlec-Que l’homosexualité soit un choix ou non n’est même pas la question ici. La question est: est-ce que l’homosexualité est intrinsèquement malsaine? Non seulement elle ne l’est pas, mais essayer de la “guérir” tient du charlatanisme. Monsieur Lizotte n’a aucune connaissance, compétence ou intelligence pour se poser en connaisseur de la question, il n’a que la conviction de sa foi…laquelle n’a pas été prouvée (en fait, sur bien des choses on sait que tant le Christianisme que les autres religions sont dans l’erreur). De quelle autorité veut-il rendre les jeunes hétéros? Quelle compétence a-t-il? Aucune. Si l’Église catholique tient à la très pâle ombre de cédibilité qu’il lui reste, elle devrait se dissocier de ce crackpot.

    • @ludovico – Tout d’abord, ne laissez pas votre colère vous aveugler. Si vous lisez correctement mon commentaire, y découvrirez que j’affirme :«Je veux être clair sur ce point : l’homosexualité n’est pas une maladie dont on guérit» je dis bien N’EST PAS.
      Deuxièmement, d’où connaissez-vous monsieur Lizotte? L’avez-vous déjà rencontré? Avez-vous lu son livre? Qu’est-ce qui vous fait croire qu’il veut «rendre les jeunes hétéros»? Sur quel fait se base votre certitude qu’il «n’a aucune connaissance, compétence ou intelligence pour se poser en connaisseur de la question»?
      De toute évidence, l’endoctrinement dont vous êtes victime a porté ses fruits.

    • “j’ai fait l’expérience d’une «thérapie réparative», également appelée thérapie de restauration. J’ai découvert la blessure émotionnelle qui était à la base de mon trouble identitaire, survenue alors que je n’avais pas même trois ans. Ceci explique cela. Mes désirs homosexuels sont totalement disparus. Je peux donc affirmer que j’ai choisi de ne plus être homosexuel.” lmlec

      Vraiment dégueulasse comme commentaire. Je suis prêt à parier que vous êtes le genre de personne qui croit en la biologie totale. Ou bien vous êtes un ydubois ou un arnolde qui invente une histoire fictive(sous un pseudo différent) dans le but de faire croire au monde entier que vos délires(et ceux de Lizotte) sont acceptables et véridiques?

      “Je peux donc affirmer que j’ai choisi de ne plus être homosexuel. Le choix est réel. Il y a maintenant des milliers d’ex-gay pour en témoigner.” Imlec

      “Je veux être clair sur ce point : l’homosexualité n’est pas une maladie dont on guérit” lmlec

      Wow! Très crédible et pas contradictoire du tout! Surtout que votre “guérison” provient d’une “thérapie” qui semble avoir été mise au point par l’Église des Disciples d’Amon Râ.

    • A quand les thérapie, pour éviter que votre enfant devienne, violeur, pédophile, violent, voleur, manipulateur, bref, destructeur. Trop d’enfant sont plantés devant l’ordi a consommé de la porno, ou de la violence, pendant ce temps les parents ont la paix. ILs sont a l’exterieur, on ne se soucie pas de ce qu’il font, pendant ce temps les parents prennent un break.Mais mon dieu horreur mon enfant est homosexuel!!! vite une thérapie ca presse…… Je suis croyante, j’ai une relation avec une femme depuis 10 ans, et dès la puperté, mes attirances ont été envers les femmes, et je suis une femme. Aujourd’hui a 46 ans j’ai finalement compris que dieu m’aime peu importe qui je suis. Un amour inconditionnelle, que meme les religieux, je dit bien les religieux n’ont pas compris encore. Ils ne vivent pas dans l’amour mais dans la condamnation….des autres bien entendu. Je ne dis pas que je suis née comme cela, je crois en la nature (ca c’est mon opinion) mais parconte je suis persuadé que dieu m’aime et comprend. Sois dit en passant, j’ai été abusé sexuellement, j’ai eu un père absent, et une symbiose avec ma mère qui a durée trop longtemps. Alors voila, a quand les thérapie pour les vrai destructeurs, et non celui ou celle qui veux vivre sa vie en paix.

    • J’adooooore le journaliste qui se croit impartial et qui reproche aux catholiques d’être contre l’homosexualité (ils sont aveuglés) mais cite comme justification un gai fier de l’être (comme s’il pouvait l’être!).

      Toujours impartial M. Lagacé omet également de citer la réplique mise à la fin de l’étude qui ne prouve pas que les thérapies ne marchent pas, mais que les études auraient été mal faites : ulie Harren Hamilton, PhD, president of the National Association for Research and Therapy of Homosexuality (NARTH), said she appreciated what she described as the task force’s recognition that clients have a right to self-determination, and its respect for religious diversity [on ne peut pas en dire autant de la soi-disante élite médiatique québécoise]. But she disagreed with the task force’s main conclusions, and charged that the task force was composed only of members opposed to sexual orientation change efforts.

      “We believe that if the task force had been more neutral in their approach, they could have arrived at only one conclusion, that homosexuality is not invariably fixed in all people, that some people can and do change,” she said.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2009
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité