Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 31 mai 2009 | Mise en ligne à 16h11 | Commenter Commentaires (43)

    Conseils de voyage…

    Nicholas D. Kristof, chroniqueur du New York Times, habitué à voyager dans des coins reculés où l’internet sans-fil n’est pas nécessairement disponible, incite les étudiants universitaires à sortir des États-Unis et à découvrir ce monde fascinant – voix de Charles Tisseyre – qui les attend. Il en profite aussi pour leur donner quelques conseils de voyageur averti. Comme c’est (presque) juin et que les cégepiens et universitaires qui me lisent sont aussi nombreux à s’acheter un sac à dos à La Cordée en prévision d’un voyage à l’étranger, je plogue les les 15 conseils de Kristof portant sur la sécurité (je sens que des dizaines de parents vont refiler ces conseils à leur progéniture). Mes préférés :

    4. At night, set a chair against your hotel door so that it will tip over and crash if someone slips in at 4 a.m. And lift the sheet to look for bloodstains on the mattress — meaning bed bugs.

    8. Buy a secondhand local cell phone for $20, outfit it with a local SIM card and keep it in your pocket.
    (Et demandez au vendeur de l’activer pour vous !)

    14. If terrorists finger you, break out singing “O Canada”!

    Le 16e, le mien : allez-y. Sautez dans un avion et faites-le, allez-y. Où ? Pas grave. Ce que je veux dire, c’est que oui, c’est cher, oui, ça veut dire des sacrifices avant, ça veut dire ne pas boire tout votre prêt et bourse (je généralise, mais pas tant que ça…), ça veut dire quitter votre chum/blonde pendant deux, trois ou quatre semaines. Mais ça vaut la peine. Pour toute la vie. Je n’ai pas beaucoup de regrets, dans la vie, mais celui de ne pas avoir suffisamment voyagé, les étés de mes études, en est un.


    • Je l’ai fait, il y a longtemps…

      J’ai appris beaucoup en 2 mois en Europe. Un sac à dos, les auberges de jeunesse et des rencontre inoubliables. On reveint avec une nouvelle façon de voir les choses et le monde qui nous entoure !

    • C’est vrai qu’il faut prendre ses précautions à Toronto…Mais s’ils visitent Québec c’est “gens du pays…” qu’il faut chanter.

      Alors toi t’as bu tes prêts et bourses?

    • Que dire sinon que j’approuve ton 16ème commentaire.. le reste, c’est juste de la paranoïa.. j’ai fait plein de voyages dans des conditions loufoques et je me suis fait bien moins avoir qu’ici, à Montréal. Il faut être sur ses gardes mais bon, je trouve que les conseils de ce monsieur sont complètement exagérés!

    • Entièrement d’accord avec le 16e commentaire. J’ai fait mon premier voyage un peu tard à mon goût (même s’il n’est jamais trop tard, nuance), 25 ans, si j’avais été moins pissou, je serais parti à 18-19 ans…depuis j’ai la piqure…études à travail à l’étranger…YC..Freiburg, Allemagne…

    • À 18 ans, j’ai voyagé pendant six mois en Europe et au Moyen-Orient. À mon avis, j’y ai appris autant de choses importantes sur la vie et sur les hommes et les femmes de cette planète que dans trois ans d’études universitaires.

    • oui…oui…oui… il faut voyager… aller voir ailleurs… ouvrir ses horizons… voir, sentir, connaître, comprendre… et revenir… pour être plus heureux !!!

    • J’ai fait le tour de l’Europe avec un ami à l’âge de 19 ans. C’était en l’an 2000. C’est fou ce que cet été m’a apporté tant au niveau culturelle que personnel. À l’époque nous ne savions pas vraiment ce que nous voulions faire de nos vies, à notre retour, nous nous sommes inscrits respectivement dans un programme professionnel. Aujourd’hui nous travaillons dans nos domaines et c’est en partie grâce à ce voyage.

      J’encourage tous les étudiants et/ou jeunes à partir!

    • Intéressant. Le meilleur conseil qu’on m’ai donné avant de partir avec mon passeport et mon sac à dos? Me teindre en brune. Mis à part ça, une anecdote de voyage: à Bucarest, je m’étais fais suivre par un type aux intentions sûrement douteuses, alors j’ai commencé à me prendre pour un chat en miaulant et crachant. Ça marché, puisqu’en me retournant, le gars avait disparu. :)

    • Je me suis tapé à 18 ans l’autre côté du rideau de fer en 1987, avant la chute du mur, donc, et j’ai été témoin direct d’une certaine réalité, évanouie depuis.

      J’ai fait la ligne éternelle pour acheter du pain ou un billet de train. Je me suis farci la bureaucratie soviétique au cube, et je n’en regrette pas une seule seconde. J’ai vécu brutalement et de l’intérieur ce que des séries comme “Mission impossible” nous faisaient vire par malhabile procuration.

      On devenait vraiment paranoïaque et notre chambre d’hôtel était sans doute vraiment truffée de micros. On en tenait compte dans nos échanges par ailleurs, mais on trouvait le moyen de converser, couchés à plat ventre, la bouche dans nos oreillers (le gars juste à côté, mon coloc polonais, entendait parfaitement ce que je disais et vice-versa, mais les micros cachés ne captaient pas – un truc que les refuzniks juifs de Leningrad nous avaient appris).

      Bref, les voyages forment la jeunesse.

    • Je n’ai voyagé, à 55 ans. Quand j’y pense, j’en pleurerais. Je n’ai jamais pu me le permettre, même si j’avais voulu. J’ai un collègue de travail qui a fait le tour du monde en 6 mois. J’ai un autre collègue qu a été 2 fois en Inde, pleins de choses à raconter. Je verrais sûrement les choses un peu différemment.

      Aujourd’hui j’ai un peu perdu le goût de voyager à cause du terrorisme mais aussi parce que je n’ai pas appris à voyager. Le frère de ma conjoiote possède une boutique d’art international à St-J-Port-Joli. Il va au Brésil, à Bali, en Thailande et plein d’autre pays et ramène plein de choses merveilleuses.

      Je crois qu’il est important de savoir voyager. Pour ma part, j’éviterais les pays où notre sécurité serait menacée et où les droits des femmes ne sont pas respectés. Je privilégie l’Europe, les pays scandinaves, le Japon et l’Australie. Mais bravo à ceux qui ont le courage de visiter certains payx où je n’oserais aller. Après tout, c’est peut-être ça la vraie avanture

    • Le mieux encore…. c’est de demenager en Europe! La maniere la plus facile c’est surement d’aller y etudier et de voyager au Quebec pendant l’ete. On a le meilleur des deux mondes.

    • J’ai fait une croisière toute seule une fois et je recommencerais demain matin. Voyager c’est merveilleux et j’ai fait un voyage l’an dernier avec mon conjoint et j’ai eu la piqûre encore et j’ai encore l’intention de recommencer avec mes 2 petits bonshommes bientôt pour leur montrer qu’il y a pleins de possibilités, il y a toutes sortes de moyens pour voyager et quand on crée des liens ça n’a pas de prix!!!

    • Hé les jeunes, lâchez le pot pis partez! Pas en Colombie pour acheter de la coke…mais si le goût vous pogne de sniffer, pensez y deux fois car les prisons ailleurs sont bien pires qu’ici. Allez, bon voyage.

    • J’aimerais pour ma quarantaine , l’an prochain, me louer une maison 1-2 mois en Argentine ou au Chili. Ça coûte pas si cher que ça, ce qui fait plutôt mal à l’imaginaire c’est la perte de salaire.

      Et tout dépend de ce que l’on cherche en voyage, le dépaysement, la plage, les échanges culturels, l’architecture, l’histoire, la facilité, l’exotisme, les rencontres, la nature, etc…

      Alors @morpa03 il faut juste définir vos attentes, il y a des agences de voyage pour tous les goûts et toutes les bourses. On a pas à apprendre à voyager, on n’a qu’à vivre des expériences.

    • “Voyager c’est apprendre, apprendre c’est vivre. Des que j’aurai fini d’apprendre, je pourrai mourir en paix!’ – Charlotte Pioch

      Le fait de voyager a carrement changer ma vie! Ca fait 2 ete d’affiles que je pars a l’exterieur du Quebec pour travailler durant l’ete et c’est quelque chose d’incroyable! Grace a ca, j’ai ete dans des places que jamais j’aurais oser aller (quelqu’un sait ou est situe le Lac la Biche?!?) et j’apprends a connaitre des gens incroyable et leur histoire est hyper interessante!

      Voyager partout dans le monde est quelque chose d’incroyable, mais je crois sincerement qu’avant de visiter d’autres pays…faudrait visiter et apprendre a aimer notre ‘plusss meilleur pays du monde!’

    • J’ai fait mon premier voyage à 13 mois, et depuis je n’ai jamais cessé :)

    • Un truc pour les voyageurs (femmes surtout): accumulez durant l’année tous les petits échantillons que vous recevez dans les magazines ou autres (crème de jour, hydratant, démaquillant, shampooing, etc.) et conservez les quand vous partez en voyage. Ça prend beaucoup moins de place que les formats réguliers et c’est très pratique!

      Il se vend aussi des formats voyage de produits comme crème de rasage dans les magasins.

    • J’ai fait mon premier voyage sans parent à 16ans. C’était en France dans le Nord, la Picardie. Je participais à un chantier international. Nous étions une douzaines de jeunes de mon âge, venant du Québec et de la France. Le chantier consistait en 5 heures bénévolat par jour,dans le village de 700 âmes. Le reste de la journée nous faisions connaissance avec les villageois, et aussi les autres français qui étaient sur le chantier avec nous.
      3 semaines qui m’ont permis de mieux me connaître, mais aussi de sortir de la routine.
      Aujourd’hui 2 ans plus tard, je m’en retourne en Europe. Quelques jours tout seul dans le sud de la France dans une auberge de jeunesse. Puis un crochet dans le Nord de l’Italie et finalement un 2 semaines et République Tchèque pour un autre chantier international!
      Rester chez moi tout un été ,serait une perte de temps. Ou plutôt, ça serait perdre une occasion qui ne se représentera peut-être plus jamais.

      Il est tellement difficile de communiquer tout ce qu’on ramène après un voyage. Cela dépasse largement les souvenirs emmagasinés. Tout ceux qui ont voyagé étant jeunes comprendront.

    • Conseil: Qu’importe le voyage, apportez-vous un carnet de voyage. Forcez vous à y écrire quelque chose (n’importe quoi) au moins une fois par jour. Des fois l’envie d’écrire ne vient pas, mais il faut se forcer. Au retour, rangez le carnet le plus longtemps possible (au moins 1 ans). Puis après, lorsque le carnet à été oublié, sortez le, et lisez.Quel bonheur de se replonger dans le voyage avec la relecture de vos entrées quotidiennes!

    • Je suis entièrement d’accord, commencez à voyager le plus jeune possible, profitez de cette chance si vous le pouvez. J’ai voyagé beaucoup, mais pas encore assez à mon goût. J’ai maintenant 62 ans et le désir du voyage de me quitte jamais, j’en fait ma priorité.
      Le seul problème dans mon cas, je deviens plus craintive. Je voyage seule la plupart du temps et je suis plus consciente des dangers qui nous guettent. Il y a aussi la peur d’être malade dans un autre pays et de me retrouver devant un médecin qui ne parle pas ma langue. Mais, j’arrive à surmonter ma peur et je pars quand même.

      À @nickoleterible, j’ai loué un appartement à Buenos Aires l’année dernière et j’ai adoré cette ville.

    • Voyager est tellement enrichissant, j’encourage moi aussi les gens à voyager. Rien de mieux qu’un sac à dos, un livre “Lonely Planet” et le “trip” de vivre dans des auberges de jeunesse.

      J’ai été deux fois au Viêt-Nam (mon pays d’origine), en France, Autriche, Allemagne, Suisse et Italie. À chaque endroit, on peut seulement être émerveillé par la richesse de la culture et de l’histoire de ces pays.

      En prime, j’ai aussi été au Pôle Nord pendant 100 jours! Et le Pôle Nord, c’était tout simplement magique comme expérience.

      Allez, partez en voyage et ouvrez vos yeux! Expand your mind!

      Salutations

    • C’est incroyable avec quelle facilité certains réussisent à infiltrer leur message , leur pub ….relisez les commentaires, prenez le temps et trouvez l ‘erreur!

    • Quelques conseils
      En arrivant dans une ville étrangère,avant la sortie de l’aréoport,faites disparaitre de vos valises toutes étiquettes qui pourraient indiquer que vous êtes tout fraîchement arrivé.
      Partir avec deux ou trois cartes guichet(et de crédit) que vous rangez séparément.
      Un porte-monnaie factice avec 40-50 dollars et des vieilles cartes de crédit périmées et démagnetisées et autres cossins inutiles.
      Copies de votre passeport en votre possession,le passeport reste à l’hôtel dans un coffret de sécurité,si possible.
      Copie de votre passeport,numéros de carte de crédit,no téléphone ou appeller en cas de vol ,copies de billets de retour, sur un courriel que vous aurez fait parvenir à votre adresse couriel personnelle.
      Et surtout ne pas craindre de voyager parce qu’il pourrait vous arriver quelque chose,ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier et si vous êtes victime de vol,ne résistez pas,vous aurez des réserves à l’hôtel.
      Bon voyage et n’attendez surtout pas d’être nécessairement a votre pension pour voyager.

    • @ allenzheimer
      J’aime bien vos commentaires. Celui du faux porte monnaie n’est pas mauvais surtout que la “sacoche-cachette” a la taille ou au mollet n’est plus un secret pour personne(voleur).

      @ emilemazola
      La Colombie est un pays incroyable. J’y suis aller 2 fois et oublier les tous inclus dans mon cas! J’ai aussi rencontré une canadienne à la prison pour femme de Quito qui est la pour plusieurs années pour avoir tenter d’importer de la coke… Ne tentez surtout pas le coup mes amis ! mais l’Amérique du Sud est très loin de n’être qu’un jardin a coka !

    • Morpa, il est toujours temps. Pour 700-800$CAN, vous aurez un dépaysement assuré pour une semaine,que ce soit au Mexique, à Cuba, au Saguenay, en Estrie, au Minnesota… Bref, tout est dans le désir. Pas dans la peur.

      Désirez, et vous aurez.

      Depuis mes 15 ans je voyage, avec ou sans argent. Car quand le voyage fait partie de notre vie, l’argent n’a que peu d’importance. Le voyage c’est le moteur.

      Je voyage pour partir, pour découvrir, et quelle surprise… mon job me demande de voyager.

      Un conseil?

      Non, aucun. Seulement celui d’y aller pour le simple plaisir de voir autre chose, librement, sans préjugés.

      Puis, parler aux autres. Pour rencontrer la différence. Que cette différence puisse être un tant soit peu respectée et aimée.

      L’aimer. Même si ça prend beaucoup de temps.

      La Presse est le plus important journal francophone en Amérique du Nord. J’aurais apprécié une traduction, même si mon bilinguisme me permet de comprendre l’anglais.

    • Vrai. Voyager c’est probablement le meilleur loisir. Nous voyageons toujours en échange maison/voiture depuis 10 ans et c’est merveilleux les échanges avec les gens. Cette année, c’est l’Autriche et la Hollande. L’an prochain, ce sera le nord de la France ( Calais ) et l’Irlande.
      Il ne faut pas avoir peur de son ombrage et surtout ne pas prendre en considération ce qu’on dit dans les blogs ( de journalistes ) . . . . . . car ils ont de très fortes tendances à exagérer.
      En passant, celui qui chantera l’ “Ô Canada” risquera de se faire voler son passeport.

    • “Il n’y a de repos que pour celui qui trouve
      Il n’y a de retour que pour celui qui part
      Tout est toujours à recommencer”

      -Raoul Duguay

    • Je suis presentement au Caire, dans la derniere journee d,un voyage qui aura dure 9 mois… Nous sommes alles en Indonesie, Thailande, Laos, Vietnam, Cambodge, Inde, Nepal, Egypte….Ce fut merveilleux… Effectivement ceux qui ont la possibilite de le faire, n,hesitez pas, n,ecoutez pas non plus ceux qui vous diront que vous perdez une annee de salaire !!! Ca n,a tout simplement pas de prix, l,experience acquise, les souvenirs, le cerveau s,elargit et apprend tellement…. Demain c,est le retour pour nous a Montreal, nous serons touristes chez nous !

      Ceux que ca interesse, les photos de notre periple…. www.pbase.com/routesdumonde

      Conseils pour les voyageurs:

      #1 T,es pu au Quebec la, c,est pas parce que quelqu,un te dit Hello My Friend qu,il veut etre ton ami !
      #2 Tu n,es pas oblige de croire le monsieur qui te dit qu,a ce prix la, il perd de l,argent !
      #3 Apprenez un peu de la langue locale, un peu c,est mieux que rien…
      #4 Le chauffeur de taxi qui te dit que ton hotel a passe a feu et qu,il a un very good place for you my friend, allez donc verifier sur place les dommages…
      #5 Partez ! Partez! Partez ! Rien a perdre, tout a gagner …. Nous en 9 mois on s,est fait vole…une paire de sandales !

    • Certains des conseils de Kristof sont utiles, d’autres vraiment clichés et TELLEMENT déconnectés! Comme celui de traîner ton cadenas pour aller attacher ton sac à dos sur le toit d’un autobus??? Avant que je parte pour la 1ère fois en Amérique du sud (il y a une dizaine d’années), on m’avait donné un tel conseil stupide, genre “garde toujours tes bagages à côté de toi”. Moi et mes autres copines stagiaires (nous étions 6) nous sommes retrouvées avec nos sacs dans un petit “truffi” (genre de mini-van qui fait office d’autobus) dans le fin fond de l’Amazonie bolivienne… Nous avions l’air de vraies tartes, complètement freaks de leurs bagages, sans compter que nos sacs prenaient tellement de place que ça dérangeait les autres passagers… Suite de cette aventure, j’ai toujours suivi le conseil de ne pas “virer folle” avec mes bagages, mais de toujours les garder à l’oeil. Ça veut dire, fermer à clé la porte de ma chambre d’hotel même si je vais juste parler avec ma voisine de chambre, garder mes bagages près de moi quand je suis à attendre dans une gare d’autobus (et même enrouler ma jambe dedans pour être certaine que personne ne peut partir avec facilement) et lorsque mes bagages étaient sur le toit de l’autobus avec ceux des autres passagers, descendre aux arrêts pour m’assurer que mon sac restait sur le toit.

      Pour le passeport, je ne suis pas d’accord avec Kristof, je pense que la meilleure place pour “cacher” son passeport (et son billet d’avion) est de le mettre quelque part dans sa chambre d’hôtel (pas dans la valise car si elle se fait voler…). J’ai connu beaucoup de voyageurs qui se sont fait voler TOUT ce qu’ils avaient sur eux, SURTOUT la petite pochette couleur-peau cachée dans ta chemise ou tes pantalons (les voleurs ont appris leur leçon!). Et laissez-moi vous dire que d’être pris dans une ville où il n’y a pas de consul ou d’ambassade, alors que vous n’avez plus rien, c’est le cauchemar total. Donc, je pense qu’il faut choisir un hôtel relativement sécuritaire pour être en mesure d’y laisser les papiers importants, cartes de crédit, argent…

      Et le “O’Canada si attaqué par un terroriste”, it’s a joke right?

    • @ Micejoki – votre culture fait défaut – c’est pas un Union Jack, c’est un poster des Spice Girls!

    • Moi = Premier voyage début vingtaine. 4 mois en Europe : travail bénévole dans un sanctuaire près de Grenoble, puis plusieurs semaines en Italie pour apprendre la langue et y voyager. Inexpérimenté, je pars avec une GIGANTESQUE et encombrante valise sur roulettes qu’on m’avait donnée. Dans le PREMIER train que je prends en France, je place ma valise dans le compartiment arrière réservé à cet effet. Je m’endors et à mon réveil, elle n’est plus là !!

      MEILLEURE CHOSE QUI NE POUVAIT PAS M’ARRIVER !! Car je constate que j’ai toujours sur moi (autour de ma taille) mon passeport, mon argent, et mes cartes d’identité. Je fais donc le reste du voyage avec un petit sac à dos, deux chemises, deux pantalons, quelques T-Shirt et l’esprit beaucoup plus léger … C’était il y a 20 ans, et mon bagage n’a pas tellement augmenté depuis (toujours juste assez gros pour entrer dans l’avion et jamais rien dans la soute. Qu’est-ce que ça facilite les choses !).

      (Faut dire que je voyage surtout dans des destinations chaudes, passion pour la plongée sous-marine oblige)

      Petit conseil pour vaincre la peur : lisez (et relisez) les chroniques fabuleuses de Bruno Blanchet dans le cahier VOYAGE de la presse du samedi.

      ” A life lived in fear is a life half-lived ” (Une vie vécue dans la peur est une vie vécue à moitié)

    • Dans mon jeune temps, on ne voyageait pas pendant “les étés de nos études”. On travaillait pour survivre pendant l’année scolaire suivante. J’ai vraiment commencé à voyager à mes cinquante ans…et je me suis drôlement repris !

    • On dit que les voyages forment la jeunesse.
      J’ai fait quelques voyages étant plus jeune mais à mon âge, je voyage sans fatigue, de manière économique à l’aide de mon ordi par Internet ainsi que par les intéressants reportages à la télé. C’est surprenant combien on peut apprendre à connaître les gens, leurs modes de vie et coutumes d’ autant de pays et des coutumes.

    • Voyager, c’est ma passion. Je le fais depuis l’âge de 16 et j’en ai 48 . Mon premier voyage a été un voyage étudiant en Europe en 1977( France, Allemagne , Autriche). Le voyage en sac à dos; je l’ai fais il y a près de 30 ans, en 1980. Pendant un mois, nous avons silloné la Grande-Bretagne ( incluant l’Écosse) et l’Europe du nord jusqu’en Suisse, par train, bateau, le pouce etc…J’ai d’excellents souvenirs de ce voyage en sac à dos, incluant des rencontres avec des locaux qui nous offraient un gîte, le déjeuner et même le souper à quelques occasions. Magnifique façon de voyager , mais aujourd’hui, j’aime l’aventure que procure les voyages, mais j’aime bien un certain comfort en soirée. Il faut dire que je n’ai plus du tout l’âge pour les auberges de jeunesses…
      Conseils: ouverture d’esprits, aimer communiquer avec les gens , de bons souliers ( juste à penser aux marches dans les différentes villes que nous avons faits en trente ans, j’en ai mal aux pieds…), être en forme, parler le français et l’anglais, un peu d’espagnol, d’allemands, d’italiens etc…un bon sens de l’orientation ne fait pas de tord, sans oublier les cartes de villes et des cartes routières, enfin, plus besoin de chèques de voyage comme à l’époque, et surtout plus besoins de changer de monnaie à chaque pays. L’arrivée de l’Euro rend les voyages en Europe plus faciles, quoiqu’un peu plus cher.

      Que j’aimerais avoir 20 ans encore et avoir à recommencer ce “Trip” à nouveau…

    • Il faut subir de l’inconfort pour pouvoir vraiment apprécier notre confort de notre chez nous… qui sait, peut-être que le chez nous va changer de pays!!

    • Voyager, c’est le meilleur cours qu’on puisse suivre! L’histoire, la sociologie, la politique, la géographie, etc., c’est fou tout ce qu’on apprend en voyage! En plus de l’ouverture d’esprit, les rencontres qu’on fait, la débrouillardise qu’on développe, la curiosité aussi ainsi qu’un sentiment d’appartenance à la planète. Ma copine et moi voyageons tous les étés depuis 10 ans, nous avons visité plus d’une cinquantaine de pays et nous ne comptons pas nous arrêter là! Nous sommes enseignants au collégial et encourageons nos étudiants à découvrir la planète. Nous avons d’ailleurs un blogue de voyage depuis notre tour du monde à l’hiver 2008, et nous repartons faire le tour cet été. Si vous voulez vous donner le goût, allez au www.mmcenvoyage.blogspot.com

    • j-f-b,
      Merci beaucoup de partager,

      Je viens de voir sur votre site, le Laos….superbes photos.
      Je me permets une question…:
      ” La traverse de dame en jupes…..” :-)
      Avez-vous appris sa signification, son origine?

      Merci à vous deux.
      Laloue April

    • Voici les conseils selon Yan:

      1- TOUJOURS mettre son shampoing dans un sac de plastique si il va dans notre sac a dos qui va aller dans la soute a baggage de l’avion.

      2- si on ignore la regle numéro 1, se préparer a apprendre le sens des mots décompression explosive et a avoir l’intérieur de son sac a dos légerement humide le reste du voyage

      3- si possible, s’apporter de la nourriture que notre estomac va reconnaitre. Quand ca fait 2 mois que l’on mange de la bouffe que l’on connait pas, une petite barre tendre, ca fais du bien…

      4- Pour un long voyage, procurez vous un petit ordinateur portable pour gerer vos photos et profiter des cafés internet. graver des cd et envoyez les par la poste pour faire des backup

      5- Trainez vous TOUJOURS un rouleau de papier de toilette

      6- faites vous des photocopies de passeports pour que ce soit plus facile a l’ambassade pour le remplacer

      7- une petite lampe de poche et un kit de couture, c’est tres pratique. une roulette de duck tape, c’est un peu encombrant mais si vous avez a vous en servir, vous allez etre le héro du groupe

      Ho, et pour copier marc dufour, vous pouvez consulter mon blogue tour du monde a http://cocotteetyan.blogspot.com/2008/02/lcosse.html

      ps: faire un blog sur internet est une bonne idée en voyage, ca fait des backups de photos et ca permet a nos proches de voir ce de quoi on parle…

    • J”ajouterais deux ou trois petites choses:

      Restez dans le auberges de jeunesse (peu importe votre age), Vous vous y faites des amis. C’est beaucoup plus sur de visiter a deux, trois ou quatre personnes ensemble. Ca m’a ete utile une fois a Lima.

      En plus, il est possible d’organiser votre lift jusqu’a l’auberge avant d’arriver dans une nouvelle place. De toute facon, c’est toujours mieux de le faire peu importe ou vous dormez. Une fois a Nice, j’ai dormi sur la plage sous la Promenade des Anglais. J’avais attacher mon sac aprs mon bras. le lendemain matin, je l’ai quand meme retrouve a 3 metres de moi. Mais rien n’avait ete vole, l’important dormait avec moi dans mon sleeping bag.

      Oubliez le porte-feuille, mettez votre argent dans une poche d’en avant, les petits billets sur le dessus. Aucin pickpocket va mettre ses mains la. Gardez-vous quelques petits billets que vous pourrez garrocher en cas de besoin au voleur dans l’autre poche. N’importe quel porte-feuille attire l’attention. La petite pochette sous le pantalon est bien connue et s’ils ont le temps, ils vous feront baisser votre pantalon pour la prendre … et le pantalon avec.

      La notion de richesse varie d’un pays a l’autre. Une simple paire de lunette peut attirer l’envie des certaines personnes puisque dans certains pays, elles valent l’equivalent d’un mois de salaire. Donc, soyez discrets avec vos bebelles, attentifs a ce qui se passe autour de vous, donner l’impression de savoir ou vous allez et marcher d’un bon pas, et tout ira bien.

      Bon voyage!

    • Je me demande bien comment (aux frais de qui?) des étudiants qui ont du mal à joindre les deux bouts pour faire leurs frais durant leurs études peuvent se payer des voyages à travers le monde… Ah! Pas grave. Au Québec, on ne te mettra pas en prison, ni même à la rue, parce que t’as pas payé tes prêts et bourses… Voyager quand t’a pas une tôle à toi et pas encore de job… méchante société de tire-aux-flancs… Des fils et des filles à Papa (et à Maman), en majorité… ou futurs B.S. en puissance…

    • @laloueapril
      La traverse de dame avec jupes, c,est tout simplement une traverse de pietons normale, seulement eux ils sont habilles comme ca, donc ca represente un pieton typique… Le Laos est le pays le plus calme qu,on a vu en 9 mois !

      @jocelynx
      Ca sort de ou toutes ces frustrations contre les jeunes? Faut vraiment manquer de jugement pour penser que des jeunes qui ont fait le tour du monde vont devenir des , comme tu les appelles. C

    • @ jocelynx: vous n’avez pas bu votre café?

      J’ai voyagé à 19 ans en Europe, voyage financé par un boulot à mi-temps durant mes études, en faisant de la figuration et en magasinant pour trouver les meilleures tarifs. Oui, il y a des jeunes qui savent se démerder tout seuls!!

      Les seules limites sont celles qu’on s’impose soi-même. Vous êtes probablement amer de ne pas avoir foncé durant votre jeunesse…

    • @ j-f-b

      Je viens de regarder vos photos de Dubai, d’Indonésie et d’Égypte. Absolument magnifiques ! Je décèle à travers elles à quel point vous avez eu un contact authentique avec les gens. Ils se souviendront de vous longtemps tout comme votre propre vie ne sera plus jamais tout à fait pareil qu’avant. Les voyages forment la jeunesse. Merci d’avoir partagé ce voyage avec nous.

      Signé: une globe-trotter qui ne défait jamais complètement ses valises:-)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

  • Archives

  • publicité