Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 24 avril 2009 | Mise en ligne à 16h31 | Commenter Commentaires (109)

    J’essaie de comprendre Pauline Marois

    marois-tremblay.jpg

    Ça vient de tomber sur le fil de la Presse canadienne : Pauline Marois voit un problème d’éthique dans la relation François Bonnardel-Nathalie Normandeau. Je vous soumets le texte, dans son intégralité :

    LA MALBAIE — La relation amoureuse de la vice-première ministre Nathalie Normandeau avec le député adéquiste François Bonnardel soulève un problème d’éthique.

    C’est ce qu’a soutenu, vendredi, à La Malbaie, dans Charlevoix, la chef de l’Opposition officielle Pauline Marois. Mme Marois affirme qu’elle ignorait tout de cette relation avant que celle-ci ne soit dévoilée au grand jour jeudi.

    La leader péquiste estime que le caractère exceptionnel de cette affaire comporte de très gros risques. Elle craint notamment que cela ne réduise les ardeurs des porte-parole de l’Action démocratique à l’égard du gouvernement.
    Pauline Marois assure que le Parti québécois fera preuve d’une vigilance accrue au cours des prochaines semaines.

    Premièrement, Mme Marois n’a-t-elle pas assez de la vigueur de SON groupe d’opposition à gérer ? Il faut aussi qu’elle se soucie des ardeurs des députés de l’ADQ ? So what, si le deuxième-groupe-d’opposition devient soudainement un peu mou. Ça ne peut que l’avantager, elle et les péquistes.

    Deuxièmement, ai-je rêvé ou Mme Marois a été ministre sénior du PQ pendant des années, vice-première ministre, même (comme Mme Normandeau), quand son conjoint, Claude Blanchet était grand patron de la Société général de financement (SGF) ?

    Si être vice-première ministre et sortir avec un (simple) député du deuxième groupe d’opposition, sur lequel elle ou ses collègues ministres n’ont aucune espèce d’autorité ou d’ascendant politiques, « soulève un problème d’éthique », eh bien être ministre du gouvernement (dont titulaire des Finances) ET conjointe d’un président de la SGF, ça soulevait quoi ?

    Je suis vraiment flabbergasté par cette déclaration. C’est d’un sans-gêne quasiment comique.


    • Et c’est avec une pareille matante qu’on espère faire l’indépendance du Québec?

    • Bah, ce n’est pas surprenant de sa part, elle qui gère un parti de dinosaure. Sacré Pauline, que ferait-on sans elle!!! Tout ce que fait le PQ est sans reproche alors que les autres……

      Vive la reine, Vive Pauline…..

    • Bah! Fallait bien qu’elle trouve quelque chose à redire!

      Quand on est dans l’opposition, faut … s’opposer!!

    • Bienvenue dans les partis d’opposition. On se fout de la pertinence du débat et on s’oppose pour s’opposer. Si le gouvernement va à gauche, l’opposition va vouloir aller vers la droite. Si le gouvernement va à droite, l’opposition va aller à gauche. Si le gouvernement investi 1, 10, 100, ou 10 000 millions dans un programme, l’opposition va dire soit qu’il faut le faire ou que c’est insuffisant, mais on ne va jamais proposer quelque chose d’autre à la place.

    • Quel manque de jugement en effet ! Vraiment, Madame a manqué une belle occasion de se taire ! D’autant plus que le couple a un énorme capital de sympathie dans tout le Québec. Misère…

    • Se pourrait-il que tante Paupau ait légèrement dépassé sa “date de péremption” politique?

    • Je trouve Pauline Marois très opportuniste quand il s’agit des autres parties. A la fin elle semble crier au loup et elle ne sera pas prise au sérieux pour des histoires qui n’en valent pas la peine . J’ai un arguement de taille pour une relation affective: Croyez-vous qu’un enquêteur de la Police très important va discuter de ses dossiers avec son épouse? Ils ont une éthique très clair à ce sujet.

    • Correction à mon dernier commentaire : l’opposition va dire qu’il ne faut PAS le faire ou que c’est insuffisant.

    • Les séparatistes sont des idéologues et vont se servir de n’importe quoi pour essayer de se faire du capitale politique. Je crois bien que celui là n’est pas vraiment une bonne idée car on est pas vraiment “people” ici au Québec.

      Ca me fait penser au Bloc qui hier s’est opposé, tout seul, à un projet de loi pour mettre une peine minimal à l’exploitation des enfants… juste parce que c’était présenté par une conservatrice ! Même si je n’ai pas voté pour elle, je félicite madame Maria Mourani qui a été la seule du Bloc a voté pour le projet.

    • Mme Marois comme M. Legault ont une sérieuse maladie!!! Celle du chialiage…En effet, peu importe ce que le parti au pouvoir va dire ou faire, ces deux députés vont systématiquement dire et faire le contraire. C’est immanquable et c’est infantile comme comportement. Cette situation est réellement lassante et embarrassante, ils n’ont jamais de commentaire constructif.
      Cette situation est aussi présente chez les 2 autres partis. C’est la maladie de l’opposition! Et le PQ y est plusieurs années maintenant.

      En bout de ligne, ce manque de discours entre l’opposition et le parti au pouvoir ressemble à de l’enfantillage et les électeurs y sont constamment exposés. C’est peut-être une des raisons de la désillusion des électeurs et de leur manque de participation aux élections. “En bout de ligne, à quoi sert mon vote s’ils ne vont que se contredire?”
      Bon week end

      PS Jean Charest a dit aujourd’hui que le ciel était bleu comme le drapeau du Québec….
      Pauline Marois a envoyé un mémo disant qu’il se trompait le drapeau du Québec n’est pas bleu!

    • Vous êtes courageux d’essayer de comprendre Pauline Marois……

    • Dernier point!!

      Rappelez à mme Marois ces 8 mots : Ministre des finances et Président de la SGF

    • Pas de quoi être flabergasté…

      Pauline Marois essaie tout ce qui est possible d’essayer pour tenter de nous faire croire qu’elle peut être une bonne première ministre.

      C’est cette même personne qui criait haut et fort 1 mois avant les élections que son budget était équilibré alors qu’on a découvert un trou de 3 milliards une semaine après ces mêmes élections. Pas besoin de dire qu’elle me faisait bien rire aux dernières élections quand elle disait que Charest nous cachait des choses avec la CDP…

      Flabergasté? Pourquoi ?

      Tout ce qu’elle cherche c’est “où le Kodak pointe, où le micro se trouve et que faut-il dire pour ternir l’image de quelqu’un qui n’est pas dans son parti…”

      Pauline c’est bien celle qui a pris sa retraite en prétendant “avoir tout donné et ne plus en avoir” quand elle a perdu la course à la chefferie. Dès que le chef dont tout le monde a oublié le nom s’est planté aux élections suivantes qui est arrivée?

      Opportunisme, Opportunisme, Opportunisme…

    • Elle a dû confondre éthique et étiquette.

    • Puisqu’on parle d’éthique et du PQ, quelqu’un a eu des nouvelles de Gilles Baril, ce super-ministre qui a du s’exiler en quatrième vitesse avant de trop parler?

    • Je suis péquiste et normalement, j’appuie madame Marois. Sur les grandes questions, je crois qu’elle est généralement bonne.

      Mais sérieusement, je venais de lire le gros titre sur cyberpresse et sans même penser à sa relation avec l’ex SGF et je me dit: quelle conne. Tout sujet n’est pas propice à la politisation surtout lorsque l’on est a 3,5 années des prochaines élections…

    • Je suis surpris qu’elle a pas blamé Charest pour cette histoire. Les péquistes sonnent comme un CD défaillant depuis les élections. Ou encore : après des années à critiquer les budgets et les politiques de “la Sacoche” Monique Jérome-Forget, elle nous arrive avec “Une grande dame vient de quitter le gouvernement… c’est de la faute à Charest”

    • Ouf ! Mais je crois que c’est toute la crédibilté de la classe politique qui fout le camp. Et que dire de la classe économique !!!!

      Je fais-tu un gros ras-le-bol moi là, là ?? Suis-je le seul ??

      Je commence sérieusement à avoir le goût de mettre le compteur à zéro pis voter Q-S à prochaine élection québécoise. Et Communiste au Fédéral … Je suis tomber sur leur parution l’autre jour pis ça n’avait rien d’extrême. Me semble.

    • Juste a lui regarder le ti nez dans les airs on ne peut lui donner aucune crédibilité.
      Quand on sait ce qui c’est passé avec son mari du temps a la SGF , elle n’a aucune lecon a donner a personne

    • Ce qui est faberglastant, c’est pas la relation entre deux députés dans la même Chambre, la preuve je le savais pas jusqu’à cet instant. Ce que je savais, c’est que c’est pas pour rien que Mario Dumont a démissionné. Le Parti Libéral et l’ADQ sont de la même mouture stratégique et partagent l’idée de se distribuer toute la droite possible afin que le meilleur des deux gagnent.

      Comme Jean Charest s’estimait trop jeune pour céder la place à tinouvo et comme tivouvo n’est plus jeunot est trop ambitieux pour attendre davantage, et comme Harper veut rien savoir ni de tinouvo ni de son dauphin ombrageux en exil au Québec, il restait l’exil intérieur pour Mario Dumont. Madame Marois lit peut-être bien la situation, mais n’aurait pas du parler de problème d’éthique, parce qu’il s’agit là d’un jugement sur la relation personnelle, mais d’une trop grande convergence politique accentuée par la démission de Monsieur Dumont, exerçant ainsi son jugement sur la situation dans la Chambre et non sur les personnes qui y débattent ou s’y ébattent, c’est selon.

    • Est-ce que cadre de la haute direction de Microsoft pourrait sortir avec un autre cadre de la haute direction d’Apple? Une bonne question n’est-ce pas? Personnellement, si j’étais Billy ou Jobs, j’aurais de la misère avec ça, mais là, c’est l’ADQ et le PLCQ, madame a fait un don de 1000$ à la fondation de Bonardel, mais encore, ça passe toujours, les sous-politisés s’expriment pour sans se poser d’autres questions.

      En passant, je trouve assez ordinaire les critiques sur l’âge de Mme Marois ou celui de la députation péquiste, qui soit dit en passant, a grandement rajeunie et est politiquement plus brillante.

    • Bonjour,

      C’est incroyable. Madame Marois est telle une enfant de cinq ans qui réclame toute l’attention… (Au fait, si elle lit la rubrique, je ne suis pas certain qu’elle sache que signifie être «flabbergasté», son anglais étant si «primaire» pour une dame politique. Votera-t-on pour elle aux prochaines élections? :o)

    • Bonne chance Patrick si tu réussis à comprendre Pauline. Quand M. Blanchet était dans la caisse de dépôt, Pauline avait-elle un circuit privilégié ultra pur pour communiquer avec son conjoint? Moi, j’en suis rendue à haïr la pureté… car c:est l’apanage du PQ.

    • Je trouve ça très pertinent comme déclaration. Un autre point de vue..

    • Bien sur, je parle des déclarations de Pauline pas de celles lues ici. Ça va de soi.

    • Pauline, sérieux, c’est n’importe quoi !

    • J’ai pensé à exactement la même chose quand j’ai lu la nouvelle.

      Pauline a encore une fois manqué une belle occasion de se taire. Je suis pas péquiste alors tant mieux!

    • Matante, dinosaure, date de péremption….

      Commentaires assez dégoutants basé sur l’âge d’une personne. C’est guère mieux que des commentaires basés sur la race.

      Ayez donc le courage de vous attaquez aux idées plutôt qu’à l’âge de Mme. Marois.

    • Vous avez raison Monsieur lagacé en ce qui concerne la relation de Madame qui avait à cette époque.

      Mais je crois en effet qu’il y ait des chances à ce que les ardeurs de certains membres de l’ADQ s’amenuisent face aux libéraux ou que leur relation puisse avoir une certaine influence lorsqu’il y aura à voter pour une proposition en chambre. L’humain étant ce qu’il est…Mais delà à parler de gros risques. C’est en quelques sorte sous-estimer les quelques survivants de l’ADQ qui possèdent leur propre opinion et dont certains semblent pencher davantage vers les options du PQ. Et puis ces deux partis sont loin de se situer aux extrêmes. Ils se ressemblent en plusieurs points.

      Je m’inquiéterais davantage sur la pertinence et la présence de ce parti qui a chuté aussi rapidement que certaines actions à la bourse…

    • J’en suis estomaqué… Un méchant front de bœuf la Pauline! J’espère que quelqu’un lui rappellera sa situation de l’époque… Encore raté une autre occasion de se la fermer…

      Et ça voudrait diriger la province… un culot pas possible…

    • De quoi se mêle-t-elle? La SGF ça lui dit quelque chose? A-t-elle besoin de l’ADQ pour jouer son rôle d’opposition? Non? et bien qu’elle consacre ses énergies plutôt que de faire du “bithchage”. Elle sera plus utile ainsi.

      Et que les tourtereaux profitent du bon temps qui leur est alloué lorsqu’ils sont seuls.

    • @ julien73262: je vais corriger votre texte:

      “Se pourrait-il que tante Paupau ait légèrement dépassé sa “date de péremption”?

      Bcp mieux!

    • Elle aurait gagné des points si elle s’était montrée magnanime.

      Elle apparaît mesquine et inhumaine.

      Le silence est d’or dans certaines circonstances.

      Mais au sujet de la SGF, s’il y avait eu apparence de conflit d’intérêt, l’opposition l’aurait fait remarquer. Il faut tracer la ligne quelque part et il appert que le sens commun sert de norme non écrite.

      Et lorsqu’une situation conflictuelle confrontera les deux amoureux, ils vont devoir subir les sarcasmes des adversaires.

      Ça donne vraiment le goût de faire de la politique, ce genre de situations où la vie toute entière se voit soumise aux contingences partisanes.

    • Bon, c’est reparti.
      Ça faisait trop longtemps que “ma tante Pauline” avait gardé le silence.
      Il fallait qu’elle se mêle de cette belle histoire d’amour réel.
      Ce qu’elle a fait dans le passé, alors qu’elle était ministre des Finances, ne compte pas à ses yeux.
      Quand on vit dans une maison de verre (… ou un château), on ne lance pas la première pierre.
      Pauline Marois et Claude Blanchet ont géré des milliards, alors qu’ils étaient en couple.
      Faudrait-il une commission d’enquête pour vérifier tous les états financiers de cette époque ?
      Peut-être aurions-nous des surprises, n’est-ce pas “ma tante Pauline” ?
      Bonne chance aux nouveaux amoureux, Nathalie et François.

    • Pour une fois qu’un député ADQ va pouvoir embarquer dans une limousine….je trouve la situatuion tres délicate et ceux qui la trouve BEN correct n’y ont surement pas trop réfléchi.

    • Merci de rappeler ce fait, car a l’epoque avec son mari a la SGF et elle comme ministre des finances , cela faisait tres republique de banane, car jamais un couple n’avait detenu autant d’avoir public et pour le conflit d’interet cela pouvait etre flagrant.
      @zurich57 entierement d’accord

    • Patrick,
      Sans vouloir faire mon rabat-joie, le mot “sidéré” n’aurait-il pas été davantage pertinent que “flabbergasté” pour exprimer ton sentiment ? Pourquoi parsèmes-tu tes textes de petits emprunts inutiles comme celui-là ? Tu es un des blogueurs les plus lus de Cyberpresse…pourquoi ne fais-tu pas attention ?

    • J’aime beaucoup cette façon, un peu commentateur sportif, de modifier la réalité. “Si être vice-première ministre et sortir avec un (simple) député” Simple député qui jusqu’à jeudi était intéressé par la chefferie de son parti. Il s’agit ici de gens qui normalement ont assez de convictions politiques pour y consacrer leurs vies. Il est surprenant que ces convictions s’arrêtent après le travail. Nous pourrions facilement penser qu’ils n’ont pas de convictions et que leurs postes de députés et de ministre ne sont pour eux qu’une job comme une autre. Si c’est ce que vous croyez, comprend votre étonnement devant la sortie de Marois. C’est cependant un peu méprisant devant les membres et les bénévoles de ces partis pour lesquels l’autre est un ennemi.

    • Il n’y a rien a comprendre des politiciens, encore moins avec Pauline et Jean. J’ai abandonné il y a longtemps. C’est une cause désespéré d’oû chacun ne pense qu’à soi, ses poches, ses amis. Ils ont perdu ma confiance.

      On vient d’apprendre l’amour de deux moineaux politiciens. Si on savait tout ce qui se passe dans la réalité en politique, on deviendrait fâché et frustré. Quand j’en voit un (ou une) à la TV; je change de poste.

    • Incroyable!!! Le silence est d’or pour la matante! Cela confirme ce que out le monde soupçonnait du temps où elle était ministre si on suit son raisonnement.

      Quel parti!

    • Même réaction spontanée de mon côté, quasiment à la virgule près…

      Marois ne semble pas consciente de la maison de verre dans laquelle elle vit quand on débat de sujets semblables. Elle est presque en conflit d’intérêt du simple fait qu’elle commente la situation tant la sienne était plus problématique: un gars relevant ultimement du gouvernement auquel elle appartenait (et peut-être même de son ministère) dormait dans son lit.

      J’étais absolument persuadé qu’elle allait tenter de rester sous le radar sur cette question et s’abstenir de lancer des pierres. Mais non… elle monte au front avec une position qui ressemble presque à une auto-critique rétroactive. Pas très forte, la châtelaine.

    • J’oubliais, il reste un seul politicien qui, à la TV, me semble plus honnête
      et sérieux que les autres; c’est Arthur. Faut pas qu’il change.

    • “J’ai un arguement de taille pour une relation affective: Croyez-vous qu’un enquêteur de la Police très important va discuter de ses dossiers avec son épouse? Ils ont une éthique très clair à ce sujet.” danielolivier

      ===

      Mauvais exemple.

      L’éthique ça n’a rien à voir avec le métier mais tout à voir avec la “personne”.

    • Dompte bi inquiète. Keepe couailliette.

    • Je trouve drole quand elle dit qu’elle n’etait pas au courant, car a lire les articles des journalistes hier cela semblait etre un secret de polichinelle sur la colline parlementaire.
      Opportuniste = Pauline
      A quand la retraite de la Castafiore a Moulinsart?

    • Faut croire qu’elle devait dire le contraire de ce que tout le monde dit depuis quelques jours! Elle a un front de beu!! Elle n’a donc pas le tour de se faire des amis elle…

    • À danielolivier…

      Bon point pour l’analogie du flic… j’en suis un, est la dernière chose que je veux faire c’est d’écoeurer ma femme sur les dossiers que j’ai traité, les gens écrapoutis sur la route, les victimes de violence, etc. etc… On a les journaux pour ça! et Claude Poirier.

      Pour Pauline, elle a peut-être peur que l’ADQ profite d’informations priviligiées qui vont mener à la perte du parti libéral, et que l’ADQ va former le prochain gouvernement. LOL

      C’est quand même pas Maxime Bernier et Julie Couillard!!!

    • Si elle continue à manquer de classe comme ça, je vais donner mon vote à QS aux prochaines élections provinciales…

    • claudo

      ” Et c’est avec une pareille matante qu’on espère faire l’indépendance du Québec? ”

      J’aimerais bien savoir ce que l’on entend par “une matante” ? Pourquoi est-ce que ça semble si négatif ce statut familial ? Est-ce que être un “mononcle” c’est aussi grave?

      Encore une idiotie de nos kébécouais en manque de vocabulaire et d’acuité intellectuelle.

      Pour ce qui est de notre nouveau couple national, bien sùr, ils sont sympas ! Mais il faut être naif pour ne pas douter quelque peu de la vigueur avec laquelle M. Bonnardel critiquera les dossiers relevant de sa conjointe, adversaire politique en Chambre.

      Monsieur Lagacé, ce n’est pas parce que la faiblesse de la deuxième opposition pourrait favoriser la première qu’un parti politique comme l’ADQ, qui est passé à un cheveux de fomer le gouvernement, serait justifié de ne pas jouer pleinement le rôle pour lequel il a été élu, soit de fournir une opposition digne de ce nom. Bien sûr, le risque est faible puisqu’un seul couple se trouve dans cette situation. Mais admettons que si nos élus se mettaient dorénavant à entrenir ce genre de relations, ce serait le bordel en Chambre. Alors pourquoi tant d’hisoire parce que la Chef de l’Opposition officielle ose souligner que oui ce genre de situation est fort délicat. Le fait, pour Mme Marois de ne pas le souligner témoignerait d’une conception de la démocratie assez peu perspicace.

      Et quant à la comparaison que vous faites avec le poste de ministre dont le conjoint était président de la SGF, et bien c’est une autre question. La ministre n’était aucunement empêchée de bien remplir ses fonctions, aussi bien en Chambre qu’un dans les actvités de son Cabinet puisque toutes ces activités sont clairement encadrées par des règles strictes, surveillées de près par l’opposition et le Vérificateur général. Si vous avez des plaintes à formuler, allez-y, présentez-les.

    • Ce qui est vraiment “flabbergastant”, c’est le fait que Jean Charest s’amuse à faire des farces au lieu de poser les vraies questions. Comment peut-on faire confiance à une ministre qui couche avec l’adversaire ? LA question sera toujours: qui va changer de parti… ? Si l’ADQ sort quelque chose de comprommetant pour le gouvernement, les libéraux vont toujours avoir un doute sur l’origine de la source…

      Pour ce qui est de Marois-Blanchet, je trouve que Patrick compare des pommes avec des oranges. À ce que je sache, ils ne s’en sont jamais caché, tout s’est fait au vu et au su de tous, contrairement aux deux nouveaux tourtereaux. Et puis en plus, il me semblent partagent les même convictions politiques, non?

    • Les propos de Madame Marois me laissent perplexe et, comme indépendantiste, me donnent envie de broyer du noir. Elle a manifestement un problème:

      - il y aurait tant de choses à dire, notamment sur la guerre en Afghanistan et le
      silence du “délégué” du Québec à l’Unesco (au fait, où est-il celui-là?), mais
      elle ne dit jamais rien sur rien. Probablement que ces dossiers nationaux ne
      l’attirent pas assez pour qu’elle s’y intéresse.

      - il y a tant de banalités quotidiennes qui mériteraient qu’on les ignore, comme
      ce fait divers “loft-storyesque” à propos du duo Normandeau-Bonnardel, mais
      qu’elle juge digne d’un commentaire. Misère! Madame Marois n’a donc personne
      pour la conseiller? Il faudrait qu’elle nous dise ce qu’elle veut faire dans la vie:
      chef de gouvernement d’un pays indépendant ou chroniqueuse pigiste pour un
      journal à potins.

      Pour le moment, ces révélations croustillantes sur la vie privée ne concernent que les deux principaux intéressés et, indirectement, les formations politiques dont ils font partie. S’il y a dérive, il sera toujours temps d’y voir…

    • Pauline, elle me fait penser à Lula président du Brésil, du momernt que tu lui mets un micro devant la face, elle parle que se soit pour s’opposer ou pour acquiescer, pas d’importance, elle parle.

    • Sa déclaration est presque gênante. Pourtant, c’est une femme de tête. Ne se pose-t-elle pas la question de la pertinence de ses propos avant de lancer n’importe quoi? Sa crédibilité en prend un coup. Ça me dépasse cette façon de faire la politique au Québec. La relation Normandeau-Bonardell ne pèse pas très lourd dans la balance des priorités à aborder. C’est d’un ridicule que de s’y attarder.

    • Pauvre Mme. Marois. Mais non madame, un jeue député ce n’est pas assez CLASSY pour vous. Ou ce serait une petite crise de jalousie. Courage ça va passer.

    • on se croirait dans Virginie où ya l’ex du directeur qui est rendue déléguée syndicale lol

    • @hermes_

      Grand farceur you!

    • Pauvre Piquiou!
      Incapable de se trouver un chef qui a un gramme de jarnigouène!

    • Elle est jalouse ou quoi? Mme Marois vient de perdre mon respect. En quoi ça la regarde? M. Charest a dit qu’il n’avait pas de problème avec cette situation, mais dans son rôle d’opposition, Mme Marois dit le contraire. C’est gênant. Le PQ est out, mais il fait tout pour se rendre intéressant…

    • Cé vrai que chaperon pis opposition ça rime assez bien…

    • Franchement, Madame Marois me decoit enormement! Pour une fois, je prefere la declaration de Monsieur Charest: “L’amour est plus fort que la politique”.

    • Moi je crois qu’elle (Pauline Marois) est jalouse car elle avait un oeil sur François Bonnardel! ;-)

      À prendre avec humour ….

      Luc A. Lang,
      Québec

    • D’une part, disons que j’ai de la misère avec la relation de Nathalie Normandeau.

      Mais avec Marois, c’est toujours “Faites ce que je dis, pas ce que je fais”…

    • @hermes

      Ça prend une matante pour ne pas savoir ce qu’est une matante. Eh non, un mononc c’est pas mieux. C’est un(e) leader qu’on veut comme chef de parti, surtout chef de ce parti-là.

      Rien à voir avec le manque de vocabulaire, ça s’appelle la concision. Vous connaissez?

    • Mme Marois a la mémoire bien courte. Ou bien elle se croit d’office au-dessus de tout soupçon étant du parti Québécois.

    • Mme Marois me déçoit de plus en plus. D’une superministre, elle est devenue le chef de l’opposition toujours en retard d’une journée sur la nouvelle. Et sa position dans ce cas est complètement en dehors de la coche. C’est comme si quelqu’un lui dictait la ligne du parti. Il aurait mieux valu un no comment sur la question. J’avais de grands espoirs dans Mme Marois. Honnêtement, je suis déçu. J’ai l’impression que ce n’est pas elle qui mène la barque.

    • Ok on se calme un peu quand même…Que dis Marois en somme? Que la relation entre les 2 va appeler à plus de vigilance de la part de son Parti…C’est à ca que sert un parti d’opposition non? Et juste pour remettre les choses en perspective…Quand Marois était ministre et son mari président de la SGF, ca faisait 20 ans qu’ils étaient marriés, tout le monde était au courant ce qui empêchait toute apparence d’abus car forçant les 2 à la prudence. Qu’ils s’aiment, c’est bien pour eux. Mais néanmoins, il est nécéssaire que cette relation soit connue et n’influencent en rien les attributions de contrats des travaux publics dans le comté de Shefford par exemple…

    • Vraiment Mme Marois manque d’honnêté intellectuelle et de vision politique, comment peut-elle émettre des doutes sur ce cas alors qu’elle a vécu avec probablement le plus gros cas de conflit d’intérêt au Québec depuis Duplessis avec le cas de a SGF qui a lui seule démontre le manque de rigueur pour une personne en politique. Pincez moi quelqu’un quelle est son problème? Elle est jalouse de Mme Normandeau ou elle n’a aucun jugement?

    • Il faut mettre les choses en perspective quand même. Mme Marois et M. Blanchet sont mariés depuis les années 70. À chaque fois que l’une ou l’autre a été nommé ou élu quelque part, leur relation était connue, publique et des mesures avaient été prises pour éviter qu’ils ne se retrouvent en conflit d’intérêt. À titre d’exemple, la SGF avait été retirée de la tutelle de la ministre des Finances pour être placée sous la responsabilité du premier ministre, qui était alors Bernard Landry.

      En outre, je pense que ce qu’il y a de plus choquant de cette affaire c’est d’avoir vu Jean Charest blagué sur la chose pendant la période de question pour éviter de répondre sur une question qui portait sur les finances publiques du Québec. Allo? On est en crise économique. Z’auriez pas mieux à faire que des jokes?

      En conclusion, je me permets de poser la queston suivante : quelle aurait été la réaction de l’ADQ si cette histoire aurait concerné des acteurs issus du PLQ et du PQ? “Les vieux partis couchent ensemble” “Depuis le temps qu’on le dit que c’est toute la même gang!!!”

      J’entends ça d’ici…

    • Pauvre Pauline! cette femme est vraiment au bout du rouleau.

    • Merci canadien_errant. Je trouvais que ramses2.1 cherchait juste à me contredire. Vous avez dit tout ce à quoi je pensais et certain n’ont pas su lire entre les lignes.

    • @zurich57

      “Vive la reine, Vive Pauline…..”

      quoi? la seule Reine que nous avons est la Reine du Canada, Élizabeth II.

    • D’après moi Mme Marois n’a pas tort, et Mme Normandeau finira par se retrouver dans l’eau bouillante, qu’elle le veuille ou non. Comment cela arrivera je l’ignore, mais ça arrivera soyez-en certain.

      On aura beau dire que ça relève de la vie privée, ce qui n’est pas faux, il faut se rappeler que nul ne doit soupçonner la femme de César (en l’occurence M. Bonnardel), et que cette dernière n’a pas le droit de se placer dans la situation d’être soupçonnée (toujours M. Bonnardel). Or on peu prédire presqu’en toute certitude qu’une telle situation se produira, tôt ou tard.

      Et tout finit toujours par se savoir. Voyez le cas de M. Zampino et de ses escapades sur “l’embarcation” de M. Accurso. Là aussi on a commencé par invoquer le droit à la vie privée.

    • Je suis souverainiste,Pauline me démobilise ,me démoralise complètement…elle ne nous mènera jamais nulle part…une nouille….mais collante…Ouache…Elle s’enlève un pied dans la bouche pour y mettre l’autre.Perte de temps…

    • Je me souviens d’une député conservatrice qui était en couple avec un député conservateur. Ils ont rompu et la dame a filé à la vitesse TGV chez les Libéraux. Comme quoi, quand on casse ménage on casse parti. Bélinda, je me souviens maintenant du prénom…

      Une idylle entre édiles des deux bords, dont l’un est ministre de haut rang, sinon le prochain premier ministre, et l’autre, possiblement candidat au rôle de chef de l’opposition ou de la seconde opposition officielle, ça jure pis pas à peu près.

      Ce qu’on entend, c’est ce que rapporte les médias. J’ai hâte de voir les vraies paroles, une fois passé les mots des fils de presse. Sur le fonds, Pauline a tout à fait raison. Un des deux doit prendre congé de la politique. C’est peut-être ce qui s’en vient de toute façon et c’était une façon de nous l’annoncer… a quand des élections???

    • @claude-henri

      Ben non voyons, on a plus que Élizabeth II . On a la Reine Pauline, la Reine Claudette Carbonneau, la Reine Julie Snyder, la Reine Alex Perron oups désolé!!!

      Voyons un peu de Kulture avec un grand K!!!!!

    • Je ne comprend même pas pourquoi les gens de charlevoix ont élu cette femme? Elle veut être première ministre…non mais? Le PQ là mis là car il n`y avait personne d’autre. Cette femme est impayable? Partout où elle est passée, elle n’a fait que de la merde.

    • Madame “pas-forte-en-chiffres” Marois a-t-elle oublié, comme vous le soulignez, que lorsqu’elle était ministre des finances du gouvernement péquiste, que son mari a présidé aux pires années de la SGF et qu’il s’est sauvé avec la caisse (gros bonis + pension viagère de $80,000.00 par année transférable à son conjoint)?

      De quoi se même-t-elle?

    • @Pat,
      Prend une grande respiration et relaxe.
      On appelle tout simplement ça de l’opportunisme politique.
      La Marois tente de démontrer que l’ADQ et les Libéraux c’est bonnet rouge/rouge bonnet pour se présenter comme l’unique alternative possible et réduire encore plus la crédibilité de l’ADQ qui a fait d’eux le «3e parti». Le PQ ne le digère toujours pas…
      La Marois sait que les québécois n’ont pour la plupart aucune mémoire…

    • M.Lagacé, vous écrivez:
      [Je suis vraiment flabbergasté par cette déclaration.]

      Moi ce qui me ” flabbergaste ” c’est le sourire de John James Charest….
      John James Charest saurait-il des choses que les journalistes ne sauraient pas?

      Bonnardel changerait-il de chambre à coucher et de chambre politique?

      C’est le sourire entendu de John James Charest qui manquait d’éthique selon moi.

      Et oui, il y aura matière pour une vigilance accrue.

    • Franchement la comparaison ne tient pas la route . Ici nous parlons de deux partis politique adversaire a l’assemblée nationale .

      Ceci étant dit , la question que Madame Marois ” ose ” poser publiquement est sûrement la même que la majorité des ” hypocrites ” du PLQ et de l’ADQ se posent en silence en la gardant pour eux ! Même Charest ne doit pas la trouver drôle cette histoire .

      Mais le fait demeure que l’amour entre deux êtres humains demeure dune histoire privé même si les circonstances semble problématique .

    • Complètement DÉPLACÉ comme déclaration…c’est la députée de ma circonscription et j’ai honte…s’il y a quelqu’un qui devait marcher sur des oeufs à propos de cette nouvelle, c’est bien elle..en passant , elle fréquente pas souvent son “chalet” qui devait lui faire office de résidence dans le comté!!!

    • Le rapport serait vrai avec la relation Marois-Brunet, si Mme Marois avait été Libérale et assistait au aucus de ce parti pour établir une stratégie d’attaque en règle contre M. Brunet et la S.G.F. Même en se retirant, en savoir plus sur un plan lui aurait très facile ailleurs… Juqu’où est prêt à aller M. Bornadelle pour protéger le plus possible sa bien-aimée, ce qui n’est qu’humain, contre les attaques de l’Opposition et de l’A.D.Q. ?
      P.S. La plus grande merde de tout temps jusqu’à aujourd’hui, c’est le dossier CHUM et Pauline n’y est pour rien…

    • @emile_grenier

      Le mari de Marois n’avait pas les compétences pour diriger la SGF…alors, pouquoi l’avoir nommé? Le problème était là.

    • Mme Marois a pour principe qu’elle doit perpétuer la campagne électorale jusqu’à la prochaine élection pour se prouver qu’elle est là. C’est pourquoi on la voit dégager de la vapeur par tous les orifices du corps… elle est! Elle ne comprend pas ce qu’ ”unir son énergie, coopérer pour une meilleure gestion” veut dire. En 2003, Mme Marois avait dit qu’ils étaient assez nombreux pour faire de la m…. . Ce sont ces effluves qui se dégagent… sentez ce besoin de pouvoir!

    • Merci à hermes_ etvclaude de ramener un peu de rigueur dans l’interprétation des faits devant nombre de commentaires aussi crédules…

    • Mme Marois devrait regarder dans la cour de ses souvenirs! Elle au finances et son mari patron de la SGF. L’éthique c’est pour tout le monde.

      Au fait, j’ai bien hâte de savoir ce qu’en pense Mme Françoise David!

    • C’est drôle, elle a toujours les mâchoires au neutre quand le gouvernement donne des hausses sur tout, jamais elle et son Legault vont débattre sur de tels sujets. Comme la dernière hausse d’électricité, un semblant de contestation. Voir
      son grand « chum » faire rien de valable comme président de la Caisse de dépôt
      quand la situation financière à l’échelle de la planète se portait bien et en plus, lui voter une prime de départ aucunement justifiable, pour cette bourgeoise de
      haut niveau, ça, c’était bonne guerre. Elle s’enfarge dans les fleurs du tapis de
      façon courante et vouloir partir une saga sur l’affaire Normandeau quand Québec
      est en état de crise, ça dépasse le gros bon sens. Ce qu’elle voit venir, le tout aura lieu dans quelques mois ou un peu plus, c’est Bonnardel traverser l’autre
      côté de la chambre, c’est écrit dans le ciel. Une vrai bonne femme riche avec ses
      petits caprices, mais, qui peut la blâmer, avec l’argent comme « background»,
      elle peut s’en permettre des conneries tout comme le nouveau riche Legault.

    • C’est de la petite politique, très petite. Madame Marois tient jusqu’au bout sa promesse faite à Bernard Landry. comme on l’a vu dans le documentaire sur les élections de 2003, et je la paraphrase : Elle brasse de la ma***.

    • On trouve dans ce commentaire, toute l’arrogance, le mépris et la condescendance de Pauline Marois et des péquistes. Ce qui est bon pour moi ne s’applique pas aux autres. Si le PQ doit compter sur un parti quasi anémique comme l’ADQ pour faire convenablement sa “job” de parti d’opposition, on est vraiment dans la dèche

      Non mais quelle hypocrisie. Je n’en reviens pas. Et c’est à des gens semblables que l’on veut confier la direction d’un pays? Ouache!!

      Gilles Morissette

    • Bon,vous pouvez toujours continuer d essayer……..mais ca m etonnerait ,votre partisanerie vous aveugle!!!!!

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • “Non mais quelle hypocrisie. Je n’en reviens pas. Et c’est à des gens semblables que l’on veut confier la direction d’un pays? Ouache!!” gillesmorissette

      ===

      Tellement gros que vous en êtes drôle. Merci pour le rire.

    • “Merci canadien_errant. Je trouvais que ramses2.1 cherchait juste à me contredire. Vous avez dit tout ce à quoi je pensais et certain n’ont pas su lire entre les lignes. ” danielolivier

      ==

      Ce qu’il dit ne contredit aucunement mon point.

      Il y a pas plus d’éthique dans la police que dans les autres métiers. C’est une question individuelle et le fait de porter une casquette ou un gun à la ceinture ne donne pas automatiquement un sens de l’éthique. Certains en ont, d’autre pas.

    • Tiens tiens tiens, la gang à Lagacé se font aller allègrement les babines avec leurs déblatérations écrites à l’encre rouge…À ce que je sache, son mari n’était pas ministre. Il n’occupait pas un poste parlementaire. Pourtant, de grands spécialistes y voient un certain danger potentiel…Il n’y a pas que Pauline Marois…Pourtant ¸çà, personne le dit par exemple. Comme on dit, on voit bien ce qu’on veut voir!!!

    • “Pourtant, de grands spécialistes y voient un certain danger potentiel…Il n’y a pas que Pauline Marois”

      @ gyno ~ Qu’attendez-vous pour éclairer nos lanternes et nous dire qui sont ces *grands spécialistes* qui y voit un *certain* danger *potentiel* … pour ne pas dire un danger certain!

      On n’a pas des yeux tout le tour de la tête, vous savez …

    • c’est le propre de l’pposition. Jean Charest aurait eut la même réaction s’il avait été dans la position de Pauline Marois. Ce n’Est pas parce qu’elle est matante, dépassée ou quoi que ce soi, clle fait sa job. C’est tout. Personnellement, je suis persuadé qu’elle s’en fout éperdument, puisqu’elle a été un peu dans la même situation que Nathalie Normandeau et Bonnardel

    • Qand on est dans l’opposition il faut s’opposer.
      Mme Marois est jalouse parce que Mme Normandeau est mieux habillée qu’elle.

    • Mme Marois en parle comme si c’était une affaire d’état! Au Qc?
      Je ne dis pas si lui était un Hells, ou Accurso, ou un membre de la mafia (c’est pareil, mais bon…) ou pire, Jean Lafleur ou Vincent Lacroix…
      Membres de deux formations politiques. Ouais, pis? C’est du pareil au même selon moi.
      Excellent texte de Laporte d’ailleurs à ce propos.

    • “Opportuniste ”
      “Mme Marois comme M. Legault ont une sérieuse maladie”
      “Infantile comme comportement.”
      “Vous êtes courageux d’essayer de comprendre Pauline Marois”
      “Les séparatistes sont des idéologues”
      “Tenter de nous faire croire qu’elle peut être une bonne première ministre.”
      “Opportunisme, Opportunisme, Opportunisme…”
      “telle une enfant de cinq ans qui réclame toute l’attention”
      etc. etc.

      ===

      Plus facile de s’attaquer à la personne ou à son âge qu’à ses “arguments” n’est-ce pas ?

    • Je trouve décevant surtout les commentaires sur l’âge de Madame Marois. Autrefois, l’âge représentais la sagesse et l’expérience, mais aujourd’hui tout ça c’est de la merde. C’est la jeunesse qui a toujours raison. Un parti de dinosaure, peut-on lire. Le Parti Libéral n’est jamais targué de cette étiquette et il existe depuis plus longtemps !

      Je n’ai que 28 ans. Je ne suis pas un vieux grincheux qui pleure que la nouvelle génération n’a pas d’allure, mais je pense que discréditer quelqu’un parce qu’elle est vieille, c’est totalement ridicule. Il faut que l’écoute se fasse dans les deux sens.

    • “Je trouve décevant surtout les commentaires sur l’âge de Madame Marois. Autrefois, l’âge représentais la sagesse et l’expérience, mais aujourd’hui tout ça c’est de la merde. C’est la jeunesse qui a toujours raison. Un parti de dinosaure, peut-on lire. Le Parti Libéral n’est jamais targué de cette étiquette et il existe depuis plus longtemps !

      Je n’ai que 28 ans. Je ne suis pas un vieux grincheux qui pleure que la nouvelle génération n’a pas d’allure, mais je pense que discréditer quelqu’un parce qu’elle est vieille, c’est totalement ridicule. Il faut que l’écoute se fasse dans les deux sens.” centaure

      ===

      Ne vous inquiétez pas de cette façon de faire.

      C’est principalement du à l’anonymat et au fait que ceux qui manquent d’arguments ou de mots pour les exprimer tentent de court-circuiter la discussion en faisant un commentaire sur l’âge.

      Ces allusions à l’âge c’est du niveau du “vas-donc-kier” virtuel. LOL

    • @ ramses2.1

      “Plus facile de s’attaquer à la personne ou à son âge qu’à ses “arguments” n’est-ce pas ?”

      Bien sûr que c’est difficile de s’attaquer aux arguments de Pauline Marois; elle n’en a pas.

    • “Bien sûr que c’est difficile de s’attaquer aux arguments de Pauline Marois; elle n’en a pas.” charlot68

      ===

      Si vous n’en voyez pas il vous faut peut-être relire une autre fois.

    • Quand Claude Blanchet a été nommé Pdg de la SGF en 1997, sauf erreur, Pauline Marois était Ministre de la famille puis ministre de l’éducation. Quel est le problème ? Quand elle est nommé ministre des Finances en 2001, Claude Blanchet est Pdg de la SGF depuis 4 ans. Quel est le problème ? Quel est le rapport avec la relation extra-partis dont il est question ici ?

    • Dans le monde de laisser-faire où on vit il n’est pas étonnant qu’on en arrive à ne plus se poser de question sur des types d’unions douteuses, comme celle d’une vice première ministre et de son “chum” qui aurait pu être chef d’un parti d’opposition. Bien sûr on ne peut empêcher deux coeurs de s’aimer mais dans ce cas il ne faut pas leur confier des tâches qui les opposent férocement dans leur quotidien.

      Encore une fois dans ce dernier “dossier” celui qui en sort avec l’image du plus parfait imbécile est Jean Charest. Il ne peut pas contrôler les hormones des membres de son cabinet mais il aurait dû s’abstenir de placer Madame Normandeau dans une telle situation en la nommant ministre et vice première ministre. En plus Jean Charest affiche ostensiblement son “épaisseur” et son irresponsabilité en affirmant qu’il était au courant depuis longtemps de l’idylle entre Madame Normandeau et Monsieur Bonnardel. Encore une cachoterie stupide de la part de Monsieur Charest comme si cette idylle ne pouvait pas porter à conséquence.

      Je ne demande pas à Jean Charest de s’immiscer dans la vie privée des membres de son cabinet mais la moindre des choses serait qu’il s’abstienne de nommer des ministres en sachant qu’il les place du même coup dans une potentielle situation de conflit d’intérêts. C’est quand même assez fou cette situation. Jean Charest nous dit avec le sourire qu’il savait au moment de confier des tâches importantes à Nathalie Normandeau que celle-ci s’amusait avec François Bonnardel. C’est un beau couple. Là n’est pas le problème. Le problème c’est qu’au moment où Jean Charest a formé son cabinet il savait très bien ce qui se passait et comme tous les québécois il savait également que le nom de François Bonnardel circulait sérieusement comme éventuel remplaçant de Mario Dumont. Jean Charest rêvait-il d’assister, avant la fin de son règne, au mariage éventuel de la vice première ministre avec le chef d’un parti adverse et peut-être au mariage du PLQ avec l’ADQ? Peut-être qu’il souhaitait simplement court-circuiter les intentions de François Bonnardel de se présenter à la direction de l’ADQ. Pensez-vous que Pauline Marois nommerait Louise Beaudoin au poste de vice première ministre si elle savait que celle-ci a une liaison sérieuse avec Jean Charest. Il n’est pas question d’empêcher les gens de s’aimer mais simplement de s’abstenir de nommer à un poste important une personne qui entretient une liaison sérieuse avec “l’ennemi”.

      C’est l’histoire comme ça d’une militaire de haut grade dans l’armée américaine. Un beau jour elle s’amourache d’un taliban qui ressemble un peu à Johnny Depp dans la peau du pirate Jack Sparrow. Tous les jours elle mène ses troupes dans des combats sanglants contre les talibans mais elle passe quelques nuits chaque semaine dans les bras de son bel amant. On pourra toujours dire qu’en dehors des champs de bataille et en dehors des “heures de combat” les gens sont bien libres de faire ce qu’ils veulent dans leur vie privée pour calmer leurs hormones. Après tout l’amour est un beau sentiment. Il suffit que les amoureux fassent bien leur travail quand ils sont en fonction. Et qu’ils s’entretuent s’ils se retrouvent face à face sur les heures de travail.

      Mon exemple est complètement absurde mais il est moins loin qu’on le pense de l’idylle qui retient notre attention présentement. La politique est davantage une guerre de tranchées sans armes mortelles qu’un joyeux 5 à 7 dans un bar de rencontres.

      Pensez-vous que Jean Charest manifesterait autant d’ouverture d’esprit face à cette affaire si l’amant de Nathalie Normandeau était François Legault, Bernard Drainvile ou Amir Khadir? Pas sûr. En tout cas il n’aurait certainement pas confier le poste de vice première ministre à Nathalie Normandeau ni tout autre poste dans son cabinet ministériel.

      Et arrêtez de comparer cette idylle avec la liaison conjugale entre Pauline Marois et son époux. Ça n’a rien à voir avec le présent cas. Les deux sont dans le même camp et il est normal que les postes importants dans les institutions relevant de l’État soient confiés à des gens dignes de confiance. Quand Monsieur Michael Sabia a été nommé à la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec on lui a reproché toutes sortes de choses (à juste titre d’ailleurs) mais on n’a jamais accusé Jean Charest d’avoir nommé un fédéraliste indécrottable à ce poste. Personne ne s’attendait à ce qu’il nomme un souverainiste notoire, un adéquiste ou un marxiste-léniniste à ce poste.

    • @ luc_archambault:

      Selon ses propres “nouveaux” critères, Pauline Marois aurait dû faire démissionner son mari de la SGF, d’autant plus que son règne a été caractérisé par les pires pertes de cet organisme, lorsqu’elle est devenue ministre des finances du Québec. De plus, elle était toujours ministre des finances lorsque les conditions de retraite de son mari ont été définies par le gouvernement (plus de $80,000.00 de rente VIAGÈRE par année transférable à son conjoint et devinez qui est le conjoint de Claude Blanchet?).

      C’est comme si Jean Charest définissait les conditions de travail de Michou dans son propre gouvernement… J’imagine d’ici les hauts cris et les déchirements de chemise des péquistes!

      Et dire qu’il y en a qui se scandalisent aujourd’hui du montant alloué à Henri-Paul Rousseau…

    • @ Gengis – 27 Avril 2009

      « Elle aurait dû faire démissionner son mari »!?

      Et que serait-il advenu des négociations des conditions de ruptures et de retraite ? La situation en ce cas n’aurait-elle pas été la même que celle que vous dénoncez ? Qu’aurait-il fallu faire ? Que madame Marois n’accède pas au poste de ministre des finances ?

      « … les conditions de retraite de son mari ont été définies par le gouvernement » dites-vous. Aussi, votre comparaison avec Jean Charest ne s’applique pas puisque madame Marois n’était pas LE gouvernement. Jean Charest est LE gouvernement, le chef du gouvernement, ce n’était pas le cas de Pauline Marois. Nuance !

      Qu’auriez-vous voulu que madame Marois fasse ? Si elle ne disait rien au aurait dit qu’elle ne dit rien parce qu’elle a quelque chose à se reprocher, si elle parlait des problèmes que posent des relations extra-parti, on dit qu’elle ne peut parler parce que sa situation passée était similaire. Ce qui n’est pas le cas dans tous les cas.

      Des règles peuvent permettre de faire en sorte que des conjoints puissent ne pas tirer avantage de situation les mettant en conflit d’intérêt. Ce qui a pu s’appliquer dans le cas de Madame Marois. La question ici qui se pose, est-ce que des règles de conduite peuvent permettre que l’ADQ puisse jouer son rôle d’opposition à part entière dans les circonstances ? La question mérite d’être posée. On verra à l’usage, et c’est ce que dit Madame Marois.

      Quant aux pires pertes dont vous parlez ce n’était rien comparé à ce qui s’est produit récemment… Si M. Blanchet n’avait pas été écarté par Jean Charest en aurait-il été autrement… ? On ne le saura jamais. Ce qu’on sait, c’est qu’ayant été écarté, on a fait pire, bien pire… Et, on l’a écarté parce qu’il était l’époux de Pauline Marois. Comme quoi les relations affectives extra-parti posent problème… Madame Marois est bien placée pour en parler en connaissance de cause. Quel est le problème !?

    • @ luc_archambault:

      Pour couper court à une discussion qui s’éternise, je vous copie les lignes de l’auteur même de cet article qui sont, selon moi, d’une clarté limpide pour tout esprit ouvert et généreux: “Si être vice-première ministre et sortir avec un (simple) député du deuxième groupe d’opposition, sur lequel elle ou ses collègues ministres n’ont aucune espèce d’autorité ou d’ascendant politiques, « soulève un problème d’éthique », eh bien être ministre du gouvernement (dont titulaire des Finances) ET conjointe d’un président de la SGF, ça soulevait quoi ?”.

      Voilà…my case is rested!

    • he oui, je suis avec vous tous. Pauvre Pauline Elle n’avait pas pris les honneurs dernièrement.
      Et tout ce qu’on a écouté hier, avec Monsieur Rousseau, choisi par elle et par M. Legaul….Ou étaient-ils quand tout ça s’est passé…..M. Rousseau était roi.
      Quant à moi. Il a fait un bon travail, et il l’a bien expliqué hier. Mais c’était sous les péquistes, ne l’oublions pas..alors, Monsieur Legault et matante Marois, vous auriez dû le surveillance, lorsque sous votre gouvernment? oh, oû étiez-vous donc. Alors, ca va aller pour les conseils, et le magouilles. Et vous, matane Marois, si on fouillait sur l’achat de votre petite cabane achetée…afin d’avoir un pied à terre..dans Charlevois?????? hummmm bonne idée. Quelqu’un devrait s’occuper de ça. Tant qu’à mémérer,….pourquoi pas?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2008
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité