Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 31 août 2008 | Mise en ligne à 14h58 | Commenter Commentaires (108)

    Barack Obama et les rednecks

    obama2.jpg

    Ma chronique du jour porte sur Barack Obama et ce qu’on peut appeler l’Amérique profonde. Cet été, je suis allé en Indiana avec des amis pour voir une course de NASCAR (le voyage était davantage pour les amis que pour les chars) et ça m’a permis de voir une autre tranche de ce pays fascinant. J’adore les États-Unis, je suis pro-Américain, n’en déplaise aux bushistes qui confondent aversion pour Bush & co. avec aversion pour les États-Unis. Bref, j’aborde la question délicate des années-lumières qui séparent le candidat démocrate et une partie de son électorat.

    Lisant cela, une lectrice qui voyage régulièrement aux États-Unis, qui désire demeurer anonyme pour cause de susceptiblités professionnelles (pas les siennes), m’a envoyé cette réflexion (je n’ai pas la force d’ajouter les accents à son message, écrit sur un clavier anglo, sorry) :

    Tout ca pour dire que oui, vos conclusions sur l’autre versant des US sont pertinentes. Sauf que voila : j’ai aussi vecu 2 ans a Long Island NY et ai parcouru pas mal de miles dans le Nord-Est et ailleurs aux Etats-Unis et ce qui est veritablement inquietant, c’est qu’en une majorite d’americains (PARTOUT sur le territoire) sommeille un RED NECK. Voila, c’est lâché. Et le red neck, c’est quoi? Le red neck c’est l’anti-these d’Obama, c’est le refus de tout ce qui ressemble de pres ou de loin a une analyse intelligente et approfondie des evenements qui surviennent et nous entourent. Le red neck, c’est un faux patriotisme qui fait coller des bumper stickers « Support our troops » sur les Hummer, qui voit en Obama un homme raffine et eduque (donc elitiste et par defaut suspect) qui s’exprime avec des mots a 5$, qui porte un gun a la ceinture en guise d’extension phallique, qui va voir des femmes lutter dans le gras de porc sous un soleil de plomb a Wakulla en Floride (vous avez bien lu, j’ai des photos a l’appui) et qui va a l’eglise le dimanche se faire pardonner ses peches (le plus commun etant la gourmandise).

    On est loin, TRES loin du projet ambitieux des premiers immigrants venus s’installer en Amerique pour y developper une societe libre, affranchie et novatrice (je vous invite d’ailleurs a lire ou relire « The Air-Conditioned Nightmare » de Henry Miller. C’est decalissant a souhait mais ses salves contre sa propre patrie sont amerement savoureuses). Le discours d’Obama echappe totalement a la logique de la culture dominante Red Neck, c’est un autre algorithme. Le discours Obama s’adresse a un public ouvert, branche sur le monde et qui ne puise pas dans la peur de l’autre.


    • Je pourrai dépeindre n’importe quelle société de cette planète d’une façon négative sans un très grand effort. Les États-Unis, même dans leurs imperfections, restent un modèle indéniable de liberté d’expression et d’action.

      Le discours d’Obama ne colle pas avec plusieurs américains non pas parce qu’ils sont trop idiots pour le comprendre, mais bien car ils sont capable de se rendre compte que la personne qui tient le discours est un idéaliste-socialiste qui, même avec ces belles idées, ne correspond pas à la réalité actuelle du pays, voir du monde.

    • Me souvient que Foglia avait écrit un article, sur une famille du Québec anglophone qui avait quitter la Belle province a cause de la loi 101 pour aller s’établir en Caroline du sud ( pas sur la que c’était la Caroline du sud , mais anyway ), si mes souvenirs sont bons, ils l’avaient regretter, c’est encore plus intolérant dans ce coin-la qu’au Québec…enfin selon ce que disait Foglia dans son article.

    • Je suis bien d’accord avec l’essentiel de ce texte. Toutefois, il ne faut pas utiliser à tort et à travers l’expression REDNECK pour diaboliser tout ceux qui ne sont pas pro-Obama…Si on est pro McCain, on est automatiquement raciste, redneck, contre le progres, bref ”white trash”.

    • Obama est un espoir pour l’Amérique, peut-être le dernier mais j’ai bien peur qu’il ne se fasse tuer avant de livrer la marchandise. Comme toutes les bonnes âmes, les êtres éclairés il répugne à tous les esprits étroits, (red necks) ceux qui prônent des discours contradictoires comme cette pauvre Sarah Palin qui est contre l’avortement mais pour le port d’arme….

    • Bien dit Patrick. Une belle et bonne description des Américains et de l’Amérique profonde. C’est exactement ça et c’est sans doute pour ça que McCain, avec toutes ses décorations et médailles du vietnam, synonyme d’une autre époque, un autre siècle, va rentrer en novembre. Et encore une fois, le USA vont s’enliser et continuer une guerre sans fin en Irak. A 72 ans, McCain est le symbole du passé et des antiquités, trop vieux pour la job. Hélas, Obama est noir…Il serait surprenant qu’il soit élu.

    • Sans offusquer personne, les états unis dont vous parlez, ressemble à 75% au Canada et 50% au Québec.

    • Voilà! Tout est dit.

      Quand Barack Obama parle de “CHANGE”, ça englobe ça aussi, mais rien n’est moins sûr qu’Il se produise.

    • C’est drôle, j’ai l’impression que c’est un « X » que l’on décrit là…

    • C’est vrai.
      Ça fait depuis un bout que j’en parle à mes amis et que je dis qu’Obama ne sera pas élu.
      Les américains du sud se foutent de toute forme de rationalité.
      Ils sont assez égocentriquent et détachés de toutes nouvelles internationales.
      La plupart ne savent même pas situer l’Irak sur une carte et quelques un le Canada.
      Ce qui compte pour eux, c’est Dieu, la famille et l’honneur.
      L’honneur de quoi?
      L’honneur d’avoir la plus grosse bagnole, l’honneur d’avoirle plus gros barbecue, d’être plus près de Dieu, d’avoir le gazon le plus vert et d’assurer la sécurité familiale en ayant le plus gros calibre.
      Bref, personnellement, je ne crois plus aux États-Unis depuis un bout.
      La Russie et la Chine prendront place en tant que premières puissances Mondiales si ce n’est déja fait.
      C’est simple, plus on entre en guerre, plus notre économie y passe, plus notre économie y passe et moins on est puissant.

    • Ça fait peur. Vraiment, que dire de plus?

    • Madame a oublié de mentionner que le red neck est aussi raciste.
      J’adore les États-Unis et je m’y rends aussi souvent que je le peux. Je trouve cependent inconcevable qu’à ce stade de la campagne électorale Barack Obama et John McCain soit au coude-à-coude dans les sondages.
      Il n’y a aucune commune mesure entre les deux hommes.
      Je serais la première déçue si Obama, homme de qualité, s’il en est, n’était pas élu à la présidence en novembre.
      Qui de nos politiciens peut se vanter d’avoir le charisme de cet homme,(mais ça c’est une autre histoire).
      Il est à souhaiter que les États-Uniens ne fassent pas l’erreur d’élire un autre Bush. Ce serait dommage, oui, vraiment dommage!

    • Le red neck c’est le nivellement par le bas de la culture. Nous en comptons beaucoup chez nous qui sont contents quand un gouvernement coupe les programmes dans le domaine des arts .Le discours Obama est celui d’un réformateur capable d’insuffler un nouveau souffle à l’Amérique. Nous devrions en prendre exemple.

    • Oui, et que dire de plus. Ce qui m’étonne aussi ce sont ces pro-vies contre l’avortement qui supportent le droit à la libre circulation des armes et qui supportent la guerre. Tuer un foetus c’est très mal, mais une fois qu’il est à terme et devenu un être humain, là on peut lui fournir des armes pour qu’il tue son prochain ou se fasse tuer. Paradoxal !

    • 2 choses:

      1) Ça toujours été comme ça aux États-Unis. C’est rien de nouveau. Ils ont toujours été superficiels, sauvages, freaks d’un côté et de l’autre, créateurs d’opportunités et de rêve. Faut pas oublier, y’a quelques années on lynchait les noirs dans la rue. C’est donc rien de nouveau ce comportement red neck.

      2) Pour vivre à Québec depuis peu (Montréalais un jour, montréalais toujours), j’peux vous dire que y’a beaucoup de Red Neck ici aussi. Des histoires du genre “Obama est un musulman, les maudits musulmans”, et des “les juifs avec leurs maudits boudins”, et etc…. ça pisse à la tonne ici. Partout où y’à trop de blancs, y’a une bande de colons. Radio X est le meilleur exemple d’une bande de Red Necks.

    • M. Lagacé,

      J’ai lu votre chronique. Vous dites adorer les États-Unis et être pro-américain??? À vous lire, vous n’aimez pas les États-Unis. Vous aimez la moitié sensée de ceux-ci. Vous aimez les régions progressistes, mais vous en détestez l’autre moitié. Comme moi. Sauf que le problème depuis quarante ans, c’est qu’il aura fallu le Watergate pour permettre à un démocrate du sud de prendre la présidence pour un seul mandat, Jimmy Carter, et un politicien surdoué, lui aussi du sud, Bill Clinton, qui a par miracle réussi à faire ses deux mandats. Donc, en quarante ans, seulement 12 années de présidence démocrate, avec des candidats du sud. Aussi, Clinton n’a été réélu seulement à cause qu’il a abandonné les politiques les plus progressistes de son programme. Dans ces circonstances, il est bien difficile de dire qu’on aime les États-Unis. On compatit plutôt pour le meilleur côté de ceux-ci. Voilà qui à mon sens est bien différent.

    • Une autre force des républicains sur laquelle ils ont capitalisé depuis bientôt 7 ans (depuis le 11 septembre 2001) est la fibre patriotique (souvent aveugle) des américains. Ce patriotisme étant un réflexe facile plus fort que toute logique ou d’auto-réflexion.

      Might makes right.

      Les voix dissidentes de la politique de WBush se sont tues, sans quoi la conséquence était de se faire accuser d’haïr son pays. Cette stratégie est le “ace in the hole” the McCain aussi.

    • 1) Pas besoin d’aller courir en Indiana ou en Floride pour rencontrer des rednecks, il n’y a qu’à se promener dans nos propres territoires et à ouvrir les yeux et les oreilles. Plusieurs sont d’ailleurs sortis du placard aux dernières élections provinciales et il ne serait pas étonnant que d’autres les imitent aux élections fédérales de ce mois d’octobre. Ils n’ont pas de Hummer parce que ça coûte trop cher, mais ils n’en pensent pas moins…
      2) Obama a atteint son sommet de popularité trop vite, c’est-à-dire maintenant, désormais il ne peut que descendre… et perdre les élections. Attachez vos tuques, on est condamnés à vivre pendant un autre huit ans avec un voisin pas sortable.

    • La majotitée de ceux qui visitent les Etats-Unis n’en rencontrent pas beaucoup parce qu’ils se limitent aux 2 cotes, Est et Ouest, et que les red-necks se concentrent au centre du pays.

      Curtieusement c’est la même chose pour le Canada et le Québec, on les retrouvent en Alberta ou à Hérouxville.

    • Texte d’une stupidé sidérante.

      Changez quelques mots de ce texte, et il peut s’appliquer à strictement toutes les nations de ce monde.

      Alors pourquoi viser les Américains?

      Réponse: parce que c’est facile. C’est la seule forme de racisme socialement acceptée. Surtout dans les milieux qui se disent ‘ouverts’, quelle ironie !!!!

    • En lisant la chronique de Patrick Lagacé et en me souvenant de ce que le Dr Clotaire Rapaille pense des Américains, je suis maintenant convaincu que McCain va gagner les élections de novembre.

      À lire cet excellent article:

      [url]http://sigcarlfred.blogspot.com/2008/08/this-election-has-already-been-decided.html[/url]

    • Tout à fait décourageant!Back to the future(MMe. Palin prône le créationisme,en plus de ses autres défauts…)Imaginez que McCain passe l’arme à gauche pendant son mandat,la Présidente lui succédant aurait comme c.v.;maîresse d’un village de 9000 âmes,moins de 2 ans d’expérience de l’administration publique.Mais pro-armes,anti avortement,même pour les femmes violées…ÇA FAIT PEUR!

    • @ abessette:

      Vous prêchez devant une foule trop ouverte d’esprits pour votre genre de discours. Je vous prierais de rentrer dans les rangs et de répèter les choses suivantes: “Bush est un criminel, les américains sont tous des rednecks imbéciles et McCain est le démon en personne (et en plus il est vieux).”

      Je l’ai déjà dit: nous sommes les nouveaux anarchistes!

    • @redsaber

      “Partout où y’à trop de blancs, y’a une bande de colons.”

      Pas tellement raciste le monsieur! Sacrament, j’imagine que t’é noir?
      As-tu déjà vu le supplice du collier en Haiti? Y mette un pneu imbibé de pétrole autour du gars, pis ils allument le feu.
      A Québec ceux que tu considères comme des racistes accueillent des réfugiés africains avec le BS, la carte-soleil, l’avocat gratis, le dentiste gratis et l’école gratis.
      Continue à dégueuler sur les Québécois, vont finir racistes

    • Pourquoi viser les américains plus que d’autre?

      Parce que c’est la première puissance mondiale et que se sont nos voisins, donc difficile à ignorer. On pourrait bien parler du racisme en Finlande, mais bon, la plus grande influence que la Finlande a sur le quebec c’est Saku Koivu.

      Bref, on chiale plus à propos du voisin fatiguant d’à côté que du voisin fatiguant cinq rues plus loin.

    • C’est pas les “REDS NECKS. de Boston qui ont gagnée la série Mondiale ?

      Si oui, ils vont être durs à battre en octobre prochain !

    • Québec est plein de «Redneck)

    • La carte politique des Etats-Unis ne risque pas de changer beaucoup aux prochaines élections,les démocrates conserveront la Nouvelle-Angleterre,quelques états du centre et de la côte Ouest; les quelques états du sud où les noirs forment une partie importante de l’électorat resteront républicains parce que les red necks vont se rendre voter en bloc.C’est triste mais Hilary n’aurait pas fait mieux.Pour ce qui est de Obama je le vois encore comme mélange d’imitations de Kennedy,Roosevelt et Martin Luther King sans réelle consistance (mais il fait de beaux discours),j’aimerais bien me tromper et si j’étais américain je prendrais sûrement le risque de voter pour lui.
      Des rednecks il y en a partout,plus ou moins nombreux selon les régions du monde mais si il m’advenait de vouloir m’installer ailleurs loin de leur présence, la Nouvelle Angleterre serait probablement mon choix.

    • Il y a aussi ce qu’on pourrait qualifier de “rednecks’” en Espagne mais on les retrouve à l’extrême de l’échelle politique fort heureusement. Même la droite espagnol a fini par accepter le divorce, l’avortement, les mariages entre gens du même sexe. Ce fut un peu long mais ils y sont arrivés je crois bien. Ce ne sont que quelques sujets évidemment choisis pour illustrer la situation.

      Il est donc un peu hasardeux à mon avis d’affirmer que tous les pays ont le même profil comme certains semblent le croire. Finalement il n’est pas surprenant de voir qu’aux USA le choix électoral se fait entre deux partis pas très loin l’un de l’autre sur le plan politique.

      Mais j’ai confiance après avoir vu la description du “American dream” faite par Obama. Il est rare de voir un politicien avec une vision politique aussi claire même si l’on est loin des réalisations. Entre ça et le néant j’imagine que les Américains sauront trancher en sa faveur.

      Quand ce jour arrivera ce ne sont pas seulement les Américains qui reprendront espoir mais un grand nombre de citoyens de ce monde. Ce sera au moins ça de pris.

    • I have a dream… de Garnotte
      http://www.ledevoir.com/2008/08/30/203471.html

      @ armand_dugland
      Oui contre les Knicks de New York ! Ha !

    • Dépendant à qui il s’adresse, il n’est pas mieux que………..qui ?

    • Je pense que tout discours ne colle pas à la réalité. La réalité est, et, est encore, en ce moment, un tas de merde sur un plateau d’argent. Qui a changé cela? Pourtant, rien de plus simple : une société et une religion qui ne s’emparent de l’esprit ET du corps ET du coeur, une société et une religion qui ne torturent pas l’esprit ET le corps ET l’esprit; une société et une religion qui ne se servent pas de l’ignorance ET de la culpabilité ET de la peur ET du “gun” et, ce serait fait.
      Pour moi, Obama est un homme qui veut “conquérir” l’esprit ET le coeur des gens. Obama est un CONQUÉRANT non un peseur sur le piston à la “cowboy”. Dire qu’il suffirait d’un pistolet et il serait très aimé des Américains! C’est ce genre d’esprit qui pogne aux États-Unis.
      Rien n’empêche que, la force a fini par balancer l’esprit sur cette planète, qu’on laisse aller, en passant. Un gros tas de merde? On met une voiture par-dessus!
      Finalement, c’est l’esprit qui se dresse contre l’esprit.
      Conclusion: certainement, Obama ne fait pas l’unanimité aux États-Unis. C’est un homme et, il serait un président contre la torture, la peur, la culpabilité, l’ignorance, la force.
      Ainsi les individus qui sontcontre ça, il sont des idéalistes-socialistes. Bien oui, tout ce qu’ils voient, c’est le soleil, les fleurs, les oiseaux… c’est tellement beau! Les gens qui sont pour, eux? C’est des LÂCHES, certainement. Comprenez que le quotient travaille pas fort…
      CONQUÉRANT ET LÂCHE, donc. C’est ça la vérité.

    • Dans les annees 90, durant les vacances, mon ex et moi allions un ete aux USA et l’autre en Europe. On alternait. Aux E-U, on s’est toujours senti beaucoup chez-nous qu’au Canada. La question de l’independance du QC est plus une curiosite qu’une source de malaise. Avec nos cousins canadians, la question si tu es pour ou contre te tombe inevitablement dessus, et s’en suit toujours, un long debat sur la beaute du canadianism.

      Les americains ont toujours ete chaleureux, hospitaliers et sympathiques avec nous. On se surprenait souvent a en rencontrer un qui parlait francais. Chose moins frequente dans notre beau Canada bilingue. Les semaines de relache, je les passais a New Orleans (qui va encore manger une claque) et en Lousiane.

      Avoir les moyens, j’aurais un appart a Boston, Savannah, Charleston, New Orleans et San Francisco. On peut toujours rever.

      Mais il est vrai que plusieurs americains, aussi gentils soient ils, peuvent devenir intolerants lorsqu’ils se sentent menacer ou piquer dans leur estime de soi made in USA.

    • C’est entendu, l’Amérique profonde est conservatrice. Cela dit, l’important c’est d’espérer que les forces progressistes puissent faire une percée dans les consciences. Autrement, où est l’espoir d’un moinde meilleur ?

    • Comparer Outremont ou Sillery ou le Plateau à l’Indiana profond, c’est d’une facilité déconcertante. À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Le Québec regorge de régions qui se comparent désavantageusement à toutes ces régions des USA qui quant à elles ne gagnent pas à être comparées au Plateau ou à Outremont.

      Soyons honnêtes.

    • Faut être sûr de détenir la Vérité pas à peu près pour affirmer sans rire que les Américains sont surtout des arriérés dépendants de leurs guns.

      C’est qui le dernier Nobel québécois au juste?

      L’espérence de vie québécoise dépasse l’américaine de combien d’années au juste?

    • Moi je suis d’accord avec le texte de Lagacé. Suffit de faire un constat de le décrire et on va facilement se faire traiter d’anti-américanisme primaire.

      Évidemment chaque fois qu’une citation, un texte ne convient pas à ceux et celles qui ont adopté le “politically correct”, un conformisme de la pensée unique, on les voit monter à la barricade et dénonce.

      Mais P Lagacé n’est pas allé assez loin. Un vieillard qui promet à la jeunesse de son pays la guerre au lieu d’un avenir intéressant et si vous le dénoncez on va vous traiter de faire de l’âgisme.

      Vous n’étiez pas d’accord avec Hilary Rodham c’était du sexisme et si vous n’êtes pas d’accord avec Obama, ce sera du racisme.

      Seulement maintenant deux candidats, un vieux qui a plus de vie derrière lui que devant dont la réputation de héros est contestée par d’ex-compagnons prisonniers de guerre comme lui et en même temps que lui.

      Le candidat Obama est jeune, plein d’énergie et d’espoir et apporte dit-il du changement.

      Dans ces conditions, tout compte fait le choix est quand même facile.
      Or voilà que la situation pourrait fort bien-être celle que P. Lagacé décrit.

      Mais il ne faut pas s’en faire parce que les États-Unis sont gérés comme une corporation, par les banques privées et le complexe militaro-industriel.
      Ainsi que ce soit McCain ou Obama, l’éclat ne sera que pour la galerie. Davantage si le vieillard décède et que la pétillante Palin prend sa place.

    • Le Plateau… Outremont… My gode, get a life !

    • Il y a dans les commentaires précédents une constante: une bande de montréalais qui ne sont jamais sortis du Plateau ou d’Hochelaga-Maisonneuve et qui n’ont aucune idée de ce que sont réellement les États-Unis. C’est-à-dire le pays de loin le plus évolué, le plus diversifié et le plus intéressant au monde.

    • Vous etes sur que c’etait l’Indiana ? Pas un congres de l’ADQ ?

    • ici aussi on supporte nos troupes.

    • @verret
      L’espérence de vie québécoise dépasse l’américaine de combien d’années au juste?

      Réponse: 2 à 3 ans. Pis on vit dans un pays mauditement plus dur, plus froid, avec ses grippes, ses crises cardiaques en pelletant, ses mauvaises routes, ses routes glissantes. Pourtant on vit 2 à 3 de plus.
      Explication: icite quand t’es malade on te soigne gratis. C’est parfois long mais on te soigne. Gratis

      @gagneeric
      C’est vrai que c’est pénible voyager au Canada. Combien d’engueulades j’ai eu? J’y vais pu. Pu capable.

    • Les Américains aiment beaucoup trop la liberté pour élire un démocrate comme Obama.

    • Les “rednecks” made USA ressemblent à nos “rednecks” du Canada, soit les soi-disant réformistes déguisés maintenant en CONservateurs à la Harper.

      Nos rednecks d’ici rejettent Kyoto, trouvent dangereux l’aide à la culture, favorisent le port d’arme à feu, jouent la ligne dure face aux jeunes délinquants…

      Et dire qu’il y a des Québécois pour se pamer devant la coquille vide de “nation québécoise” de ces “rednecks”…

    • combien de fois j’ai vu des gens arroser leur asphalte… ou avoir des autocollants pronnant le support moral pour les forces d’occupation en Afghanistan, non, des redneck il y en a ici aussi.

    • @ verret: vous dites:” Soyon honnêtes”,ces quelques mots venant de vous me surprennent beaucoup mais il faut admettre que vous avez un certain talent pour rabaisser continuellement le Québec et que vous avez de la suite dans vos idées qui semblent très bien fixées.

    • @ verret

      Vous avez pas vu le film : Gun with the winner ;)

    • @trifluvien54

      Merci pour la précision. J’étais convaincu que les REDS NECKS de Boston avaient battu les DEMONDS KRATS de l’Arizona.

    • Pourquoi l’américain moyen n’aurait-il pas le droit d’avoir envie d’être entouré de gens qui lui ressemble ? Qu’y a-t-il de mal de partir en pick-up et d’aller au rodéo ou au Nascar justement en famille en écoutant du country ? Ca ne veut pas dire que ces gens ne se préoccupe pas de la planète ni de la faim dans le monde !?

      Vous n’êtes pas un meilleur humain parce que vous chattez sur facebook avec des gens que vous n’avez que très peu à foutre au lieu d’aller au stand de tir ou à la pêche …

      Vous chialez contre les idéologie des gens qui font pousser votre blé et qui tuent le poulet que vous allez manger … sans eux, vous ne mangeriez pas grand chose.

      Le beau monde inclusif d’arc-en-ciel-que-le-monde-est-beau d’Obama n’est que de la poudre aux yeux et vous le savez. Il sera ni mieux ni pire que n’importe qui ….

      C’est pas parce qu’on tous différents, qu’on est plus intelligents !

    • Lorsque vous parlez de politique américaine vous mettez trop souvent votre ignorance en évidence monsieur Patrick Lagacé. Vos propos frôlent le raciste. Comme si Républicain égalait idiot. La liberté a un prix mon cher ami.

    • @claude-henri : si supporté les canadiens qui sont aux combats, c’est être un redneck, bien je suis fier d’en être un… by the way, tu dois avoir une belle cour en gravel pour résonner de la sorte!

      http://www.guitarepirate.com

    • J’ai bien aimé votre texte, M. Lagacé, mais pour Obama, l’enjeu n’est pas vraiment de rapprocher de la NASCAR nation. En effet, on a beau tourner au tour du pot tant qu’on veut, mais Obama aura une réalité historique très concrète à surmonter au cours des prochains mois, une réalité qui est toujours très volatile aux États-Unis et qui pourrait, un jour, déchirer le pays comme elle l’a déjà fait dans le passé, à maintes reprises.
      Cette triste réalité a fait surface durant la campagne, lorsque Bill Clinton a questionné l’expérience d’Obama et lorsque Joe Biden a complimenté Obama, en disant “I mean, you got the first mainstream African-American who is articulate and bright and clean and a nice-looking guy,” he said. “I mean, that’s a storybook, man.”
      Les deux se sont faits traités de racistes et ont dû défendre leur propos. Biden s’est même excusé. Voilà bien le reflet d’une tension palpable et démesurée au pays, où même les politiciens les plus aguerris doivent marcher sur des œufs. Visiblement, le temps n’a pas encore réussi à effacer les choses, tout simplement parce qu’il n’y pas eu encore assez de temps de passer.
      En effet, on a qu’à penser qu’entre 1882 et 968, 4 743 personnes ont été lynchées aux Etats-Unis; plus de 70% était Noirs.
      Donc, pensez-vous sincèrement qu’une nation qui affiche un tel malaise, et une aussi triste statistique (on ne parle pas de siècles ici, mais bien d’à peine 120 ans d’histoire), avec les répercussions que cela engendrent, le mépris et la haine qui s’ensuivent et s’institutionnalisent (surtout dans le Sud du pays) – pensez-vous qu’à ce stade-ci de leur histoire, que les États-Unis soient vraiment capable d’élire un président Noir?
      Le “Change we can believe in” d’Obama commence donc avec une question que personne n’ose répondre, car les plaies sont encore toutes fraîches : peux-t-on vraiment croire que les États-Unis sont prêts à donner les clefs de la Maison blanche à un Noir?
      «I had a dream.. » comme disait le bon révérend.

    • Les rednecks du Québec sont représentés par l’ADQ ! Heureusement pour nous, ils sont moins nombreux que les partisans du GOP !

    • JE L’AI DIS PRÉCÉDEMMENT LORS D’UN AUTRE SUJET ET JE LE RÉPÈTE: UN PAYS QUI FAIT DE SES 3 PRINCIPALES VALEURS AUJOURD’HUI LES 3 MÊMES DU DÉBUT DE SA CRÉATION QUI SONT LE PORT D’ARMES, LA BIBLE ET L’ARGENT EST UN PAYS QUI N’A PAS SU ÉVOLUER, QUI DEMEURE ENCORE ARRIÉRÉ.

      ET SI CE N’ÉTAIT QUE DE CELA! ET NON ON A ICI UN PAYS QUI DONNE DES LEÇONS DE DÉMOCRATIE, ALORS QUE C,EST EN RÉALITÉ UNE DICTATURE BIPARTISTE ROTATIVE ÉLECTIVE. SANS OUBLIER LE COUP D’ÉTAT CONSTITUTIONNEL DE L’ÉLECTION DE 2000, OÙ PLUS DE 300 OBSERVATEURS SE SONT VU DANS L’OBLIGATION D’ALLER SURVEILLER LES ÉLECTIONS SUIVANTES DE 2004, DONT DES OBSERVATEURS DE PAYS AUSSI DOUTEUX AU PLAN DÉMOCRATIQUE QUE L’ALGÉRIE, LE MOZAMBIQUE, LA THAILANDE ET LA CÔTE D’iVOIRE.

      PAUVRE PAYS VA | DOMMAGE POUR LES PAUL AUSTER, WOODY ALLEN, NOAM CHOMSKY, SUSAN GEORGE, JOHN MELLANCAMP, SEAN PENN, SUSAN SARANDON, MIA FARROW, WOOPIE GOLDBERG, ET TOUS CES ARTISTES ENGAGÉS QUI LUTTENT DEPUIS DES ANS POUR AMÉLIORER L’IMAGE DE LEUR PAYS.

      denysmehdi

    • Beau texte M. Lagaçé… et tellement vrai, malheureusement… Il y a effectivement l’Amérique des bords de mer, et l’Amérique du milieu… Et les deux n’ont strictement rien avoir l’une avec l’autre… Le problèmer est qu’il y a beaucoup plus d’électeurs dans le centre que sur les deux cotes…

    • “Le red neck, c’est un faux patriotisme qui fait coller des bumper stickers « Support our troops » sur les Hummer, qui voit en Obama un homme raffine et eduque (donc elitiste et par defaut suspect) qui s’exprime avec des mots a 5$, qui porte un gun a la ceinture en guise d’extension phallique, qui va voir des femmes lutter dans le gras de porc sous un soleil de plomb a Wakulla en Floride”
      Votre correspondante a manqué le Festival du Cochon graissé de Ste-Perpétue, mais notre REDNECK`-à-nous vote pour le BLOCK QUÉBÉCOIS

    • Je trouve qu’il est trop facile de tomber dans les préjugés à propos des soit-disant “red-neck” et de l’Amérique profonde. Il y a toute une variété de groupes démographiques et d’origines géographiques dans ce qu’on appelle “red-neck” et il est tellement facile de généraliser d’un point de vue extérieur (à la fois identitaire et/ou géographique parmi ceux qui ont passé beaucoup de temps aux USA). Je ne veux pas défendre la pensée morale conservatrice qui fait obstacle à Obama, mais je crois que mettre tous les “red-neck” dans le même panier, c’est passer par dessus plusieurs conflits dans les courants d’opinions américains. Une lecture récente recommandée pour saisir quelques nuances… http://www.newyorker.com/reporting/2008/09/01/080901fa_fact_lizza?yrail

    • ‘Air conditioned nightmare’…. moi aussi, je le recommande. Henry Miller pose un regard critique et authentique sur cette Amérique qu’il adore. Un vrai patriote, au sens du noble du terme, déçu de son pays et voulant désespérément que les choses changent: les ‘red necks’, l’absence généralisée de réfléxion, sans parler d’un snobisme à l’envers contre toute forme de culture… Lisez ce livre! ‘Cauchemar Climatisé’, je pense, en français. Écrit dans les années 40 et encore tellement pertinent! Bref. C’est ma première intervention à vie sur un blogue, probablement qu’elle sera oubliée si jamais elle est même lue, mais cette référence à Henry Miller me force à intervenir… Ciao.

    • @ Pouloutine

      “C’est-à-dire le pays de loin le plus évolué, le plus diversifié et le plus intéressant au monde.”

      Qu’est-ce qui faut pas entendre!!!!

      Évolué: Plein de domaines ou les USA sont loin d’avoir atteint le niveau d’évolution que d’autres nations ont atteint (mariage de même sexe, lois sur les drogues, peine de mort, etc. un jour les USA seront sûrement au diapason du reste du monde, prouvant par le fait même qu’ils n’étaient pas si évoluer que ça).

      Diversifié: Le “Melting Pot” Américain est mieux que cette stupidité de multi-culturalisme à la Canadienne (qui ne sert qu’à diminuer l’importance du Québec), mais aussitôt que les latinos auront atteint une masse critique, ils vont demander (et obtenir) plein d’accommodements qui va faire voler en éclats ce “Melting Pot”.

      Pour ce qui est d’intéressant, on repassera, pas vraiment un modèle à suivre.

    • @ the_right_stuff

      Merci…..vous êtes une petite lumière d’intelligence à travers toutes les balivernes des autres qui parlent sans savoir.
      (je devrais dire écrivent des mots pour essayer sans succès de dégrader les conservateurs ici aux Etats-Unis et notre Président
      Bush (comme de raison)

      Malheureusement, il faut l’admettre, sur ce blogue, avec Monsieur Patrick en tête du groupe, le gros bon sens,
      les discussions à l’amicale, les débats qui pèsent le pour et le contre tout ça a été envoyé par dessus bord par un vent
      de stupidité…. je devrais dire un ouragan d’ignorance.

      Aujourd’hui dimanche, trois jours après le discours de notre empereur Obama tout le monde a oublié son message.

      Je vis au coeur de ce pays que j’adore et je peux vous dire que le sujet du jour ici est maintenant Sarah Palin….et non Barak Obama.

      Sénateur McCain a choisit une femme intelligente avec plus de connaissance pour administrer un pays que
      Joe Biden et Barak Obama combiné.

      McCain a surprit tout le monde et a redonner vie à sa base conservatrice.
      Et pour les démocrates c’est la stupeur, la tête du parti et le média socialiste ont commencé une campagne monumentale
      pour anéantir le résumé de Sarah Palin.

      Vendredi, j’ai réalisé que Barak Obama venait de perdre ses élections en novembre.

      Thank you God!

    • Bof, on a nous aussi beaucoup de “colons” ici au Québec, regardez tout ceux qui votent ADQ ou PCC… Même niveau de culture, même esprit fermé, même insécurité, même xénophobie, le gun en moins !

    • @ pierrelanaudiere
      @mkamal
      @claude-henri

      Tout-à-fait d’accord avec vous.

    • @ lanoun & verret
      Espérance de vie : Québec, Canada, USA et autres.
      http://www.stat.gouv.qc.ca/jeunesse/population/esp_vie.htm

      @ armand_dugland
      Les Krafts Dinners de l’Arizona ?

    • Le concept de d’Oncle Roger et de l’apprentissage de l’ambiguité :

      Nous avons tous un oncle Roger redneck dans chaque famille, dans chaque conseil municipal, dans chaque parti politique. Québec est une ville redneck, cela ne lui enlève aucun charme. L’Ouest du Canada, le Sud des USA, es conservateurs de Harper, les Adéquistes de Dumont, etc.Mr. Obama devra composer et apprendre à se faire aimer de tous les oncles Rogers du monde. Combien d’humoristes du Québec sont des rednecks tout en étant attachants et adorables. Des juges rednecks aux livreurs de pizza rednecks, il faut en politique savoir composer avec l’ambiguité. Il y a des souverainistes rednecks et des féderalistes rednecks.
      Pierre

      Pierre

    • Parler DES américains c’est une abstration de l’esprit qui gomme toutes les nuances dans l’analyse du comportement de nos voisins du sud et qui nous fait oublier la très grande complexité de la société américaine.
      Par ailleurs, je crois que le problème de Obama c’est que c’est bien beau le changement mais ce dernier a toujours fait peur même s’il peut sembler, en partie, attrayant. Cela est particulièrement pertinent, me semble t-il, dans les périodes où les craintes des gens sont très présentes (économie, guerre, terrorrisme, etc.) avec de plus, un candidat noir auquel la majorité a de la difficulté à s’identifier. C’est pourquoi je ne crois pas que le candidat démocrate soit élu puisque les républicains sont très habiles à manipuler les craintes en question à leur avantage. Sinon, comment expliquer que W ait été réélu pour un second mandat??

    • J’ai vecu a Mtl 10 and et ca m’a pris au moins 7 ans pour me sentir chez moi. Apre j’ai demenage a Seattle et ca m’a pris deux semaines pour me sentir chez moi (je viens de l’Argentine). Cela dit les quebecois ne sont pas en mesure de parler de racisme des americaines. Il y aux States tout sorts de gens comme au Canada. Mais une chose est vrai, comme Mc Cain a dit: Il faut que le monde comprenne que nous ecrivons la histoires pas ceux que la lissent sulement”. Il faut pas oublier cela, c’est les USA eux qui font marcher le monde.

    • @estelle6
      “Obama a atteint son sommet de popularité trop vite, c’est-à-dire maintenant, désormais il ne peut que descendre… et perdre les élections. Attachez vos tuques, on est condamnés à vivre pendant un autre huit ans avec un voisin pas sortable.”

      Je vous invite à jetter un coup d’oeil aux contrats futures sur les prochaines élections. Ceux-ci sont généralement un bon indicateur de toute l’information disponible sur le marché. Je vous rapelle que Obama est toujours favori à 60% environ contre 40% pour McCain.

      https://www.intrade.com/jsp/intrade/contractSearch/

    • une rare redneck québécoise…

      http://argent.canoe.com/lca/chroniqueurs/nathalieelgrably/archives/2008/08/20080828-063921.html

    • Les États-Unis. Souhaitons qu’ils gouvernent longtemps le Monde. C’est le moins pire des “tyrans”. Et aux États-Unis, ils en ont des masques! Des masques, des masques… Ça apparaît chaque jour.
      Description des États-Unis. La fascination qu’ils ont pour “l’impéralisme”. AMERICA. L’image qu’ils en ont: ça va jusqu’à Mars. Capable!
      Les Américains. Une quête “désespérée” du bonheur. Dépendants de la chirurgie, des sectes, des médicaments, de la drogue, du sexe, du “gun” s’ils veulent être “quelque chose”… dans la vie.
      L’équivalent des États-Unis. Dieu. Ils veulent faire “quelque chose” en ce bas monde.
      Le défaut des présidents. Les promesses et la convoitise…
      La liberté selon les Pères de l’Amérique. C’est vraiment un mot écrit sur la Charte… Quand toutes les libertés sont possibles, il n’y en a pas. Illusion.
      Mais souhaitons qu’ils gouvernent longtemps le Monde car, ils sont les meilleurs “tyrans” : une catastrophe naturelle, une guerre, ils sont là. Tout le monde les aime, malades, mais, efficaces, senteux, mais efficaces surtout quand il y a des richesses naturelles…
      C’est pour répondre à Verret. Je suis convaincue de ce que je dis.

    • Le Québec est devenu pas mal redneck sauf que le discours officiel camoufle tout: «On est beaux, on est bons, on est ouverts!!!»

      Le vrai visage du Québec est, entre autres, dans la ligne ouverte 98,5 la nuit avec son animateur Jacques Fabi et dans les lettres des lecteurs du Journal de Montréal. Il est aussi sur les blog de cyberpresse et de Canoe.

      Le Québec Redneck réélira bientôt Stephen Harper.

    • Une bonne partie de votre public est républicain m’sieur Lagacé. Crachez pas dans soupe! On va zapper mercredi soir à 20h.

    • @allenzheimer
      Vous me semblez avoir un mal fou à digérer le fait que je trouve le drapeau du Québec ridiculement passéiste. Pepto-bismol?

      @lanoun
      Lâchez-moi ave la glace et le pelletage sans quoi il faudra aussi prendre en compte les ouragans et les crotales. Au final, les Américains meurent en moyenne au même âge que les Danois. Pour ce qui est des soins gratuits, vous n’avez sans doute pas regardé votre relevé de paie récemment; c’est tout sauf gratuit.

      http://www.nationmaster.com/graph/hea_lif_exp_at_bir_yea_tot_pop-expectancy-birth-years-total-population

    • redsaber :
      “Partout où y’à trop de blancs, y’a une bande de colons. Radio X est le meilleur exemple d’une bande de Red Necks.”

      Si t’es blanc, je te conseille vivement d’aller au Zimbabwe, pays assez ethniquement homogène s’il en est. En moins d’une heure tu verras qu’ils peuvent être colons à un niveau que tu ne peux imaginer! Et si tu ne l’es pas, devons-nous déduire que nous sommes encore plus colons que ceux vivant dans ton pays, pays que tu as choisi de quitter la mort dans l’âme pour venir souffrir ici???

      La lectrice ayant proposé ce texte connaît bien mal les États-Unis et leur histoire : les “rednecks” (je ne parle pas des républicains, ils le sont car ils n’ont pas d’autre alternative) sont beaucoup plus près de l’idéal protestant/messianique des premiers colons qu’Obama et sa clique de xénophiles progressistes qui voudraient que le monde tende à un magma de cultures et d’ethnies javellisées où les différences n’existent pas.

    • @verret

      comme j’ai écrit plus haut, on vit 3 ans de plus que les Américains. Votre référence le confirme (mais je le savais anyway)
      Allez lire le Macleans de cette semaine. Grosse comparaison entre les Ricains pis les Canadiens. On les devance haut la main
      Le titre c’est : comme le Canada a volé le rêve américains?

      http://www.macleans.ca/canada/national/article.jsp?content=20080625_50113_50113

    • @laurob et ricoricochet: je suis désolé de vous apprendre que les gens qui ont voté ADQ au dernières élections, ne sont pas les retraités ou des assistés sociaux. Mais en majorité, de la classe moyenne. Ces idiots ou redneck comme vous dites, font vivre l’état.

      @sympathique : on reconnait encore l’argument des faibles. S’en prendre à Mlle Elgrably en l’a comparant à une redneck, c’est tomber très bas!

      La raison pourquoi Obama ne rentrera pas en novembre est fort simple. Il est fait partie de l’extrême gauche et il est noir. Plusieurs péquistes devraient se regardé dans le miroir avant de juger les américains. Obama subira le même sort qu’un dénommé André Boisclair….

    • Obama est le Gregory Charles des Américains. Brillant, charmant, intelligent, noir dehors, blanc dedans. Mais avec des enfants (Gregory est ben mal parti…..)

    • Vous savez, cette vision négative et réductrice d’un peuple différent est commune à tout étranger qui entre dans une société différente.

      Vous me corrigerez mais il y a aussi en Beauce et dans bien des petites villes québécoises des derbys de démolition, du motocross et des Monster Trucks, des pickups. On a aussi l’attitude “redneck”, un peu fermé.
      Dans bien des petites villes, on aime pas trop devoir baraguiner nos quelques mots d’anglais appris pour le touriste de passage. On ne croit pas en l’Église catholique mais on s’y marie toujours “par tradition” ou bien on adopte des croyances toutes aussi irrationnelles en parallèle.

      Et les Européens (dont les Français) qui viennent ici, vous ne pensez pas qu’ils peuvent aussi nous voir comme un peu “colons” et arriérés, venant de l’extérieur et généralisant certaines situations à l’ensemble de la société comme vous le faites ?

      Qui êtes-vous pour juger des gens, madame ?

      Qui sont les “brainwashés” ?
      1- Les Canadiens et Québécois qui supportent à près de 90% Obama (contre 10% pour McCain… et 0% pour Barr…) alors qu’ils ne le connaissent pas et qu’ils ne savent pas trop ce qu’il a promis (inquiétant de vouloir renégocier l’ALÉNA…).
      2- Les Américains qui sont partagés à 50%-50% entre les 2 principaux partis.

      Nos élites gauchistes (dont Hétu) et qui se disent journalistes – donc supposément justes et impartiales – ont fait un excellent travail de brainwashing ici.
      Ils diabolisent les Républicains et ils glorifient le travail des Démocrates – lire Obama.

      Si on avait vraiment, comme le disait Stephen Colbert, les deux côtés de l’histoire, on serait probablement aussi partagé que les Américains le sont sur leurs candidats.

      Encore une fois, ça serait bien cool de l’extérieur de se faire dire “Tu devrais voter Québec Solidaire, maudit Québécois arriéré !” par un pseudo bien-pensant (bien-fendant) européen ou américain.
      Oui, qui sommes-nous pour juger de la politique intérieure des autres ?!?

      P.S.1: Obama ne va pas perdre pour des raisons raciales. Il va perdre parce qu’il ne propose pas un projet qui intéresse l’ensemble de la société.
      P.S.2: L’élection doit être celle du plus compétent, du meilleur président. http://mathieudemers.blogspot.com/2008/06/prsident-obama-comptence-avant.html

    • @lanoun
      Vu tout ce que ça nous coûte, est-ce que le jeu (ces 2,5 années en CHSLD) en vaut vraiment la chandelle?

      Comme nous dépendons foncièrement des USA, je me méfie de reportages nous plaçant au-dessus de nos collègues américains en fait de rendement général. C’est un peu comme dire qu’une puce dépense moins d’énergie qu’un chat. C’est évidemment loin d’être faux, mais le chat peut vivre sans ses puces alors que le contraire n’est pas vrai. Ça exige sans doute l’application un coefficient de correction.

    • Vous n’êtes pas ennuyer de vous faire emplir de tout ce qui se passe aux USA? Nous au Canada et surtout au Canada français nos journalistes connecté au monde anglo n’ont plus aucune vision du monde qui nous entoure. Ils ne voient que l’anglo-état-sunien…. Les vents ont beau soufflés a 340 ikm/h a Cuba… Nous on doit couvrir le monde anglo de la risible Lousiane

    • Je ne suis pas Républicain ni Démocrate.
      Je suis contre les partis trop associés aux religions. Je suis contre les partis trop nationnalistes et sentrés sur eux-mêmes. Je suis contre les partis qui utilisent la peur et la naiveté de leurs électeurs pour satisfaires leurs ambitions personnelles. Je suis contre les partis qui envisagent les GUERRES trop facilement. Je suis contre les partis qui voient des terroristes là où ça les arrangent. Je suis contre les partis menés par le lobby militaro-industriel et/ou pétrolier. Je suis contre les partis qui pensent que le reste du monde n’est pas humain puisque non-américain.
      Je suis contre les partis qui se retournent contre leurs propres citoyens. Je suis contre les partis qui ont pour principe premier “au plus fort la poche”.
      Pour ces raisons et tout un paquet d’autres, je suis contre tout ce qui peut ressembler au régime Bush.
      Ce n’est pas que je “trip” sur Obama ou les démocrates, mais je souhaite un grand ménage et un changement de cap radical dans ce pays qui se croit invulnérable.
      J’ai des amis américains et je ne suis en rien anti-américain. Ce pays a à sont actif de grandes réalisations. Mais je suis fortement opposé à la bêtise humaine, surtout lorsqu’elle se laisse guider par l’argent et la peur et qu’elle dispose de l’arme nucléaire.

    • @ robertobobengo: Moi, j’appuie Obama. Pas parce que les républicains sont des rednecks, pas non plus parce que je n’aime pas les derby de démolition, ni parce que Hétu m’a brainwashé. Tout simplement parce que ça fait huit ans que l’on subit la dévastatrice gouverne des républicains, avec les tristes résultats que l’on connaît. Je crois qu’il est plus que temps de passer un bon coup de balai dans la maison blanche.

      Crois-tu vraiment que McCain apportera quelque chose de bon pour les USA s’il est élu? Pour moi il ne représente que la continuité du marasme cosmique qu’a engendré Bush. En huit ans, les É-U sont passsés de plusss grand pays du monde à un pays si affaibli par les guerres et la recession qu’il sera bientôt surpassé par la Chine, l’Inde et Russie. L’aigle déchu ne fait plus peur à personne (le conflit georgien vous en aura convaincus). Bref, je vote pour Obama parce qu’il incarne pour moi un vague espoir de changement. Même s’il n’est pas parfait, j’ai la conviction qu’il n’est pas un pantin à la Bush.

    • @verret

      Le prochain Nobel ça sera peut-être toi, tu sembles tellement intelligent.

      Ça ne te tenterait pas de déménager aux USA, on serait plus obligés de lire tes inepties quotidiennes. Il me semble que tu serais aussi moins hargneux, mon Joe connaissant à la science infuse. Tu serais libre de te prendre une assurance maladie qui coûterait la peau des fesses. Pis c’est ton assureur qui déciderait de ce qu’il paye ou pas, à quel hôpital tu as le droit de te faire soigner et pour combien de temps. J’ai des amis Américains qui ont eu des jumeaux prématurés qui ont séjourné à l’hôpital 6 mois et ils sont endettés pour le restant de leurs jours malgré leur assurance privée et ce ne sont pas de petits salariés, ni des illettrés qui ne savaient pas lire leur police d’assurance. Parles-en avec des Américains. Plusieurs seraient bien contents d’avoir notre système de santé et cela malgré tous ses défauts. Tous les gens que je connais qui ont été gravement malades, n’ont que de bons mots pour notre système de santé et effectivement notre espérance de vie est supérieure que ça te plaise ou non.

      Obama ne sera jamais élu, c’est une évidence, c’est la droite religieuse qui est très bien organisées qui fait sortir le vote. Les Américains doivent s’inscrire eux-même sur la liste électorale et ils sont attendus à la sortie des églises pour s’inscrire sur les listes électorales. Le bon pasteur leur dit pour qui ils doivent voter et quand c’est lui qui te fait la charité, ils n’ont pas trop le choix, surtout qu’ils se sont fait bourrer le crane contre l’avortement et les le mariage gay. Comme ce sont les églises qui font la charité parce qu’il n’y a pas de système de sécurité sociale adéquat dans ce beau grand pays. Les riches puritains de droites donnent donc aux églises qui en retour leurs renvoient l’ascenseurs en disent comment voter aux démunies qu’ils font inscrire. Pendant ce temps on essaye d’empêcher les noirs et les ispanophones de s’inscrire. Belle démocratie !

    • @lanoun, pays plus froid ??? Allez donc vivre en Alaska ainsi que dans le Mid-ouest américain. Vous dites que le pelletage tue !!! Combien ? Il doit sûrement y avoir beaucoup de morts sur les millions de pelleteurs. De plus, la majorité d’entre nous passe leurs journées à l’intérieur. Le facteur froid est donc négligeable. Il y a pire encore, vous croyez vraiment que c’est le Père noel qui paie les frais médicaux des Canadiens ?

      @pierrelanaudiere, vous devez tellement être plus intelligent que le redneck moyen…

    • En voyant les gens juger les États-Unis et regarder les américains de haut, on croirait qu’au Québec il n’y a que des intellectuelles portant des bérets. Avant de parler des américains, apprenez à connaître votre propre nation bon sens. Il me semble que la fin de l’hégémonie souverainiste-fédéraliste qui devient une hégémonie droite-gauche depuis quelques élections prouve qu’il y a beaucoup plus de droitistes que les médias et les élites nous ont fait croire. Du monde qui aiment la chasse, leurs 4X4, leurs carabines et pour qui la défense de la famille traditionnelle est importante il y a plein au Québec!

      “qui va a l’eglise le dimanche se faire pardonner ses peches (le plus commun etant la gourmandise). ”

      Un “born again”, j’imagine que c’est le genre de personne que voulait caricaturé la lectrice, ne va pas à l’église pour se faire pardonner ses péchés car il croît que tout ses péchés (passés, présents et futurs) furent pardonnés le jour où il a accepté Jésus “as his personal Saviour”. Ça prouve à quel point la lectrice, qui croît connaître tellement bien les États-Unis, ne connaît ce pays et sa culture qu’en surface. Pour ce qui est de la gourmandise, c’est pas les gros qui manquent au Québec.

      Patrick, invite cette lectrice à un festival Western, une course de démolition ou parle lui du “Thetford Chicken Massacre”, elle risque de tomber de haut!

    • @ verret Puisque vous nous avez confié il y a quelques jours que vous aviez été membre du P.Q, jusqu’à y “bénévoler” dans les officines,on pourrait penser que vous étiez convaincu .A quelles officines êtes vous allé humblement vous agenouillé depuis ce temps-là ?
      Pour qu’un ex-souverainiste aussi convaincu que vous ayiez pu être(à moins que vous vous soyez rendu jusqu ‘aux officines en tant qu’usurpateur ou de faux -jeton pour être moins sévère ) puisse nous pondre dans la même semaine des séries de commentaires vantant la grande utilité de la monarchie britanique et de sa majestueuse majesté et rabaisser le drapeau du Québec au rang de sous-tapis,sans compter les autres commentaires anti-Québec trop long à énumérer, il faut le faire.Ce n’est plus un virage à 180 degrés que vous avez fait, vous vous êtes lancé dans un tourbillon.
      J’admet facilement qu’une personne puisse changer d’idée et c’est très sain, mais qu’un athée convaincu et militant se recycle quelques années plus tard en pieux servant de messe me rend pour le moins perplexe mais ne m’empêche pas de dormir.
      Vous aviez commencé à faire des confidences,ne lachez pas,pourquoi aviez vous quitté le P.Q.? Avez-vous échoué lors d’une mise en candidature ?Vous a-t’on refusé un poste important ? Négligeaient-ils de prendre en considération “vos” considérations ? etc…?
      PS Remarquez bien que vous pouvez me répondre de vous krisser patience,vous l’avez fait pour d’autres,pour moi ce serait la deuxième fois,c’est un argument qui m’impressionne beaucoup.

    • J’avais seulement le goût d’ajouter une question pour les grands partisans étatsuniens les yeux fermés et les oreilles bouchées bien dur. En connaissez vous bien des pays où on ouvre des commerces spécialisés pour vendre des articles d’un autre pays(le Canada) pour les coller ou coudre sur leurs bagages lorsque la population décide de voyager à l’extérieur ? Et cela fonctionne royalement. Les commandes entrent régulièrement dans certains de ces commerces situés en Californie, Texas et Georgie. Tellement honte de se dire étatsunien!

      J,en ai croisé moi-même deux, un en 2003 dans le sud de l’Espagne et l’autre au Maroc en 2004. Ils ont tenté de se faire passer pour des Canadiens avec leur logo cousu sur leurs sacs à dos, mais à force de les questionner, le chat est sorti du sac. Ils étaient étatsuniens, mais avaient peur de l’affirmer à l’étranger, avaient honte de leur gouvernement.
      Informez vous au Ministère de l’immigration Canada combien de demandes d’immigration le Canada a reçu venant des étatsuniens depuis l,élection de 2004 ? Vous serez consterné. Quand on décide de vouloir quitter son pays en si grand nombre, c’est la preuve qu’on est loin du paradis.

      denysmehdi

    • Trois trucs, Max34 :
      1) S’il se comparaissait si haut la main, c’est quand même fort que AB ait « réussi » à reléguer le PQ au rôle de troisième groupe parlementaire. Pas à dire, bien des Québécois étaient « accrochés » à AB ! Wake up and smell the coffee : AB, ce fut le Steve Penney des chefs de partis. Rien de plus, rien de moins.
      2) J’ai reproché à AB de ne pas vouloir répondre en anglais justement parce que c’était insignifiant, et qu’il en a révélé beaucoup dans cette insignifiance, notamment au chapitre de sa capacité à gérer une crise.
      3) En parlant de mauvaise foi, vous êtes vraiment pas mal non plus d’insinuer que si j’ai écrit ce que j’ai écrit sur AB, c’est parce qu’il est homosexuel. J’imagine que je suis censé écrire, ici que j’ai des amis gays ? Leur nombre ? La qualité de ma relation avec ces derniers ? N’importe quoi. Et ça me reproche un commentaire insignifiant. Merci de me faire rigoler en ce lundi matin.

    • L’assurance que les républicains semblent avoir vis-à-vis la candidature d’Obama m’incite à croire que les républicains détiennent dans leur arsenal un lapin dans un chapeau qu’ils ne sortiront que quelques jours avant le 4 novembre.Avez-vous remarqué à quel point on parle peu de la consommation de stupéfiants d’Obama au début de sa vie adulte,comparativement au tollé et déchirages de chemises de l’affaire Boisclair ici…là-bas,dans le moment ,c’est comme un pet….de lapin.

    • @allenzeimer : Ne posez pas de questions personnelles à verret il va vous attaquer personnellement. C’est sa marotte de troller les souverainistes. Ça fait longtemps qui fait ça.

    • Patrick Lagacé écrit : « Trois trucs, Max34 ». Pourtant je ne vois personne qui s’appelle Max34 parmi les commentaires de ce billet!?!

    • si vous voulez savoir ce que pense le républicain moyen, allez écouter le credo de Thomas Paine. A noter la peur de l’espagnol et le rejet du multiculturalisme. Dire qu’icite on nous traite de raciste parce qu’on a voté la Loi 101!

      http://fr.youtube.com/watch?v=pKFKGrmsBDk

    • @ guitarepirate

      Quelle bizarre de corrélation de votre part de penser que c’est surtout ceux qui votent ADQ et PCC contribuent aux coffres de l’État… Je suis entrepreneur, de la classe moyenne, je fais vivre l’État ben en masse, et je trouve ridicules les idées de l’ADQ et du PCC (comme sans doute beaucoup d’autres)…

      En passant, quand vous dites “faire vivre l’État”, parlez-vous de répartir les richesses ou vous parler des milliards qui vont dans l’armée ? Tsé, même avec des milliards injectées (gaspillés), c’est pas l’armée Canadienne revampée qui va réussir à défendre l’Arctique contre les Russes ou les Américains anyway, héhéhé….

    • Après avoir lu tout ce que je viens de lire, il me semble que, si, on CASSAIT LES ÉTATS-UNIS, on éluderait le problème! Il semble que, pour plusieurs, que, si, on ne les regarde pas bien, on en meurt.
      Moi, j’aime mieux voir les États-Unis régner sur le Monde que la sourde et sournoise Chine. D’ailleurs, on est en grand nombre a pensé comme ça.

    • Cher M. Lagacé,Vous me faites bien rire vous aussi ce matin. Mon commentaire n’est même pas publié mais vous vous permettez de me répliquer et de ne montrer qu’un seul côté de la médaille. C’est vraiment de la dictature journalistique. Mais je passe. Je réitère mon opinion. Le Québec n’était pas prêt à élire un Gay tout comme les USA ne seront pas prêts à élire un  noir. Point. Que le PQ ait obtenu si peu de vote dans ces circonstances n’est pas une surprise. D’Ailleurs Mme Marois ne vole pas très haut non plus. Et le Bloc cède la place au…. Reform Party! Celui-là même qui a dit jadis que le Canada était un pays anglophone avec une légère bilinguisation au niveau du Québec!! Alors effectivement, des red necks il y a en ici aussi à la tonne. AB était le meilleurs choix qui se présentait. C’était un fier Québécois, articulé, éloquent, efficace, travailleur acharné, visionnaire et déterminé à doter les Québécois d’un nouveau sentiment de confiance. Tr`s très semblable en ce sens à Obama. AB était arrogant. C’est vrai. Et puis? Trudeau, Landry, Parizeau, Chrétien et compagnie aussi. Ça vient avec. Et la question est: Est-ce que Charest et Dumont étaient de meilleurs choix?? Et pourquoi bien svp?? Le Québec s’enlise et se dirige directement vers l’assimilation à court terme. Mais on va quand même faire élire Harper! Les journalistes comme vous, M. Lagacé, ont le devoir d’élever les esprits et d’orienter la pensée de la manière la plus intellectudellement objective. Vous versez trop souvent dans le populisme. La raison de son non-commentaire en anglais  que vous aviez donné pour votre soi-disant désaffection était de la poudre aux yeux. AB était un fier Québécois et il croyait fermement que c’était aux médias anglo-Québécois à faire l’effort d’adaptation. Ils croyait que les médias anglos comme The Gazette, Global ou CTV vivaient en Rhodésie, sur une planète où le Québec français n’existait pas. Que ces médias nuisaient à l’intégration des non francophones. Il me semble que sa réaction était pleine de logique pour un nationaliste qui se respecte.

    • M. Lagacé un dernier commentaire. J’ose espérer que vous savez ce qu’est le populisme? Et que vous connaissez les travers de la démocratie. Votre commentaire tend à démontrer que selon vous le fait que la population (démocratie) n’est pas pas voté pour AB signifie et fait la preuve par A+B que AB n’était pas le bon choix. Est-ce cela que vous me balancez dans votre commentaire. Si c’est cela, c’est catastrophique pour un journaliste. Vous devriez savoir que la population “at large” n’est pas toujours la mieux avisée dans bien des secteurs de la vie et qu’elle ne réagit pas non uniquement selon les critères les plus rationnels, ni les plus justes. C’est pour cela qu’il existe des chartes qui garantissent contre les effets populistes, les personnes les plus à risque d’être victime de discrimination! Le peuple n’élit pas toujours le “meilleur” candidat. Bush vous connaissez? Les journaux qui devraient normalement être indépendants… ont le devoir d’aiguiller et de se poser en défenseur de la vertu et du droit. Et ne jamais verser dans le populisme. La démocratie ne mène pas toujours à la vérité et à la vertu. Si vous demandez lors d’une élection si les électeurs veulent qu’on abaisse le prix du pétrole à 5 cents le litre… vous aurez 80% de zouaves qui répondront oui. Car ils pensent à court terme ou ne pense pas tout simplement. Bonjour la catastrophe environnementale!! Les politiciens les plus véreux n’hésitent pas à aller dans cette direction. Et certains journalistes non plus.

    • @the_right_stuff
      @abessette

      Donc votre seul argument est que tous les pays sont comme ça donc on ne devrait rien dire de mal sur les USA?

      Savez-vous la différence entre les redneck d’ici et ceux de là-bas? La différence c’est le nombre, y’en a des dizaine de millions aux ‘States’ et ils trouvent le moyen d’élire des gouvernements belliqueux qui se proclament police du monde.

      S’ils étaient juste tranquilles comme nos adéquiste je ne dirais rien, mais ce n’est pas le cas alors je trouve que c’est un bon sujet.

      Je peux comprendre la base républicaine d’être anti-socialisme, c’est défendable tant qu’on admet qu’on est un égocentrique fini. Ce qui est moins défendable c’est tout le reste, la xénophobie comme politique étrangère, la religion comme une source de fait (et non de foi), les armes comme signe de liberté, la méfiance maladive contre le gouvernement et la réduction de taxe aux riches comme preuve du rêve américain!

      PS: moi aussi j’adore les USA; LA, SF, NYC, Boston et même la Floride! C’est bien pour ça qu’on peut être critique, sinon j’en aurais rien à cirer.

    • J’ai reproché à AB de ne pas vouloir répondre en anglais justement parce que c’était insignifiant
      pourquoi serait-ce insignifiant ? je veut dire le président américain fait-il deux conférences de presse une en anglais l’autre en espagnole pour faire plaisir a la minorité ? est-ce que le président francais fait deux conférences de presse, une en francais, l’autre en arabe pour faire plaisir a certains électeurs ?

      Y’a juste au Québec qu’ont voit ca, un premier ministre qui donne deux conférences de presse, une en francais l’autre en anglais juste pour faire plaisir a la poignée d’anglos qui reste dans l’ouest de l’ile, selon moi ca devrait pas etre…tu donne une conférence de presse en francais,ils se feront traduire le compte rendu après si après 200 ans de présence au Québec y’ont pas eu le temps d’apprendre le francais..c’est ben correct pour un 1er ministre du Québec de parler en anglais quand y’est en visite aux États ou en Grande Bretagne, mais au Québec, il devrait pas se casser la tete a donner des conférences de presse dans les deux langues.

    • Si Obama ne passe pas, c’est indéniablement lié à l’intellect. Ça ne veut pas dire que les Américains ne sont pas intelligents, mais ils ne veulent pas de la “qualité” qui dépasse leur propre quotient de peur de se faire avoir. Enfin, si Obama ne passe pas, c’est qu’il est trop intelligent pour la moyenne des Américains, ces moyens… qui affrontent qu’avec le “gun”.

      Mais qu’est-ce qu’on a à se préoccuper des élections américaines! C’est intéressant, certes, mais, c’est satisfaisant que pour les Américains qui auront gagné leurs élections, non? PARTICIPONS À NOS ÉLECTIONS. Et puis, j’ai fini.

    • @ verret
      Vous avez raison concernant les puces et le chat. Mais dans le cas de l’ordinateur, rien de plus faux !;)

    • Parlant de biais discriminatoires, de préjugés…sachez M. Lagacé que tout le monde en a. Je demeure persuadé que c’est en bout de ligne une réaction homophobe qui a joué dans votre appréciation de AB. Même de façon inconsciente. On cherche toujours à élire quelqu’un qui nous ressemble. Pourquoi aux USA on dira ne pas vouloir voter pour Obama parce qu’il est trop mince? Parce que c’est politically incorrect de dire qu’on ne votera pas pour un noir. Donc il est trop intelligent, trop beau, trop en forme, trop gentil, trop sensible, il s’exprime trop bien…! Wow! Et que veut-on comme dirigeant au juste? Un mou comme Charest? Un Idiot comme Chrétien? Un ignard comme Bush? On dirait que oui. Ici comme ailleurs. AB était encore une fois intellectuellement supérieur aux autres candidats. Bien sûr il avait une foule de défauts comme tout le monde. Mais sur le plan de la vision il était supérieur. C’est ça qui manque au Québec une vision! Tout le monde a des préjugés tenaces. C’est normal. Il faut tenter de les combattre. Je ne suis pas au-dessus de cela. Par exemple je voterais très difficilement pour un gars qui parle régulièrement de hockey, du Canadien de Montréal, des glorieux, de la sainte flanelle, du tricolore alleluia! Quelqu’un qui trouve que c’est intéressant de s’attarder constamment sur un sujet aussi banal et ennuyeux. J’ai un fort préjugé sur ce genre de type: genre pas trop intelligent ni évolué le bonhomme. Genre un homme des cavernes! Mais il se peut que je me trompe parfois…et je corrige le tir.

    • à max34: sais-tu c’est quoi un éditorialiste. Patrick Lagacé est payé pour donner son opinion (qu’elle soit bonne ou mauvaise). Si tu veux de l’impartialité va dans la section actualité.

    • On n’a qu’à revoir certains extraits de la commission Bouchard-Taylor pour constater que nous avons, nous aussi, nos propres rednecks, guns en moins. Et que ceux-ci s’expriment en français (ou presque). La bêtise et l’intolérance ne semblent pas connaître de frontières.
      http://ca.youtube.com/watch?v=_ArecT-gdoU

    • Almadore, veut veut pas, le prochain président américain est quand meme un peu , beaucoup notre président a nous autres aussi., quand il prend une décision, genre le bois d’oeuvre ou le passeport, ca nous touche pas mal.. ;)

    • Ce qu’il aurait fallu aux démocrates, c’est un Barack Obama blanc qui se serait appelé John Smith.

    • Ironiquement c`est les gens qui dénoncent les Républicains qui tiennent les propos les plus racistes.Traiter un peuple de freak, de sauvage et de stupide c`est aussi absurde que ceux qui voteront pas Obama parcequ`il est noir…

    • @marie.de.montreal

      “Le Québec Redneck réélira bientôt Stephen Harper.”

      je crains, malheureusement, que vous ayez parfaitement raison, nous conserverons le réformisme créationisme et l’armée coloniale pour encore un certain temps

    • @guitarepirate

      ton asphalte a-t’elle bien poussé cette été? es-tu fier de notre bon gouvernement canadien qui répend la démocratie américaine comme on répendait la civilisation aux glorieux temps du colonialisme européen?

    • @claude-henri
      @marie.de.montreal

      “Le Québec Redneck réélira bientôt Stephen Harper.

      je crains, malheureusement, que vous ayez parfaitement raison, nous conserverons le réformisme créationisme et l’armée coloniale pour encore un certain temps”

      Je vais voter Harper en toute connaissance des diverses idéologies politiques. Traitez-moi de “redneck” (puisque je viens d’une région “profonde” – St-Hyacinthe – et que j’étudie “au milieu de nulle part” – Trois-Rivières) si vous voulez mais permettez-moi de vous appeler comme vous êtes: des biens-pensants qui généralisent et qui déforment la réalité.

      Quand on est tellement bons, vaut mieux se flatter l’égo.

      @xale3
      Tant qu’à moi, les pires égocentriques et les pires égoistes, ce sont ceux qui font parti d’un lobby pour défendre leurs propres intérêts.

      Ça prétend défendre la santé, la culture (etc.) mais ça ne veut en fait que conserver un système qui les avantage eux personnellement.

      C’est comme des étudiants communistes ou socialistes qui veulent l’éducation gratuite. Dans le fond, ils veulent seulement que l’on cesse de les faire payer eux qui profitent d’un savoir que les autres paient pour eux, eux qui prennent souvent d’assaut les associations étudiantes pour imposer leur propre volonté aux administrations ou à la majorité des élèves même.

    • Les candidats lors de cette élection présidentielle américaine n’offrent rien de bien attrayant… Ça commence à ressembler aux choix qu’on a depuis trop longtemps au Canada…

      Aucun candidat réellement solide qui impose à la fois confiance et respect.

      Une image vaut mille mots:

      http://makyavel.007sites.com/OZ2.JPG

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Archives

  • publicité