Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 22 mai 2008 | Mise en ligne à 13h50 | Commenter Commentaires (146)

    Bouchard-Taylor : le crucifix hors de l’Assemblée nationale et 36 autres recommandations

    burqa-sexy.jpg

    La Commission Bouchard-Taylor s’est mouillée, plutôt concrètement, avec certaines de ses 37 recommandations. Notant que la crise des accommodements fut davantage une affaire de perception que de réalité, les commissaires suggèrent au gouvernement de poser les gestes suivants :

    - Déménager le crucifix de l’Assemblée nationale vers l’Hôtel du Parlement
    - Interdire le port de signes religieux aux fonctionnaires et élus qui incarnent la neutralité de l’État (juges, procureurs de la Couronne, policiers, président de l’Assemblée nationale, notamment)
    - Ne pas interdire aux étudiants le port de signes religieux, pas plus qu’aux fonctionnaires de l’Éducation et de la santé, par exemple (avec nuances : une prof pourrait enseigner avec un hijab, mais pas avec un niqab ou une burka).
    - Faciliter l’arrivée d’immigrants en régions, notamment à Québec.

    Le site web de la Commission offre une version abrégée du rapport et le rapport complet, si la chose vous intéresse.

    Pour le crucifix, le gouvernement a d’ores et déjà rejeté la recommandation et le crucifix, pour ne pas déplaire aux cathos sociaux (cathos sociaux, comme dans fumeur social…), restera là où il est.

    crucifix.jpg

    Extrait du texte de Tristan Péloquin sur les recommandations des deux vieux sages :

    Au sujet des signes religieux, les commissaires estiment qu’«une enseignante ne pourrait par exemple revêtir une burka ou un niqab en classe et s’acquitter adéquatement de sa tâche », mais qu’en revanche, « le foulard (islamique), lui, ne compromet ni la communication ni la socialisation ». «Les jeunes qui sont exposés dès le bas âge à la diversité qu’ils rencontreront à l’extérieur de l’école pourront démystifier plus facilement les différences et seront moins prompts à les appréhender sous le mode de la menace », justifient-ils.

    « Il n’en demeure pas moins que l’interdiction du port de signes religieux pour une gamme restreinte de fonctions se justifie mieux, poursuivent les commissaires. On peut avancer que l’exigence d’une apparence d’impartialité s’impose au plus haut point dans le cas de juges, des policiers et des gardiens de prison, qui détiennent tous un pouvoir de sanction et même de coercition à l’endroit de personnes qui se trouvent en position de dépendance et de vulnérabilité.»

    Extrait de la dépêche de la Presse canadienne :

    La commission ne suggère pas de nouvelles balises aux demandes d’accomodement, estimant que celles-ci existent déjà dans les chartes, les lois et la jurisprudence qui ont établi des critères comme la contrainte excessive.
    Ils estiment que l’approche citoyenne et le cas par cas fonctionnent déjà bien.

    La commission recommande également d’octroyer davantage de fonds aux groupes communautaires qui facilitent l’intégration des communautés culturelles de même qu’à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. La commission se montre également critique envers la majorité francophone, lui reprochant son insécurité culturelle dont elle se sert pour se positionner face aux immigrants. Les commissaires Bouchard et Taylor lui reprochent de s’installer dans une position de victime.

    Commentaire pertinent d’un lecteur, mcsawy : « D’après les commissaires, les agents de la paix ne devraient pas porter de signes religieux. Je suis d’accord, mais la Cour Suprême du Canada ne l’est pas. C’est pourquoi les Sikhs membres de la GRC peuvent porter le turban.»

    Réponse au commentaire, page 49 du rapport : Le 15 mars 1990, à la suite d’une demande formulée par
    un officier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le gouvernement fédéral modifiait son règlement sur l’uniforme des membres de la GRC de façon à permettre le port du turban par les officiers sikhs. Le 8 juillet 1994,
    la Cour fédérale du Canada (en première instance) rejetait la demande de deux retraités de la GRC qui
    contestaient cette modification du règlement. Le 31 mai 1995, la section d’appel de la Cour fédérale confirmait la
    décision de la section de première instance. Les plaignants ont alors décidé de se tourner vers la Cour
    suprême, mais celle-ci a rejeté leur demande d’autorisation de recours.


    • Bonjour Patrick,
      Voici ce que Jean charest en fait des recommandations:

      « Que l’Assemblée nationale réitère sa volonté de promouvoir la langue, l’histoire, la culture et les valeurs de la nation québécoise, favorise l’intégration de chacun à notre nation dans un esprit d’ouverture et de réciprocité et témoigne de son attachement à notre patrimoine religieux et historique représenté par le crucifix de notre Salon bleu et nos armoiries ornant nos institutions. » Ce texte, citée par Denis Lessard de la Presse est celui de la motion que déposera notre premier ministre aujourd’hui. Et vlan la commission Bouchard-Taylor !

    • C’est quoi la religion de la madame?
      :)

    • C,est reparti pour un tour (pourvu qu’il soit court et que le beau temps arrive pour occuper tout le monde à autre chose).

    • Une autre niaiserie qui a coûté cher aux contribuables. Comme la facture du SPVM que tente de refiler Gérald Tremblay à Québec.

    • Bon, déjà la confusion chez nos commissaires. L’Assemblée nationale est le groupe des 125 députés. L’Hôtel du Parlement est le bâtiment où siège de manière ordinaire l’Assemblée nationale. Selon ses règles, ou les nécessités du moment, l’Assemblée nationale peut sièger où elle veut. Ainsi, si au lieu du manège militaire de Québec c’était l’Hôtel du Parlement qui était passé au feu, l’Assemblée nationale aurait du trouver un autre endroit où tenir ses séances.
      Le crucifix maintenant. Je suis opposé à sa présence dans la salle des délibérations de l’Assemblée, comme dans les salles des commissions ou dans tout autre endroit où les députés sont réunis de façon officielle. Ce crucifix n’est installé dans la salle des délibérations que depuis la deuxième moitié des années 1930, c’est loin d’être une tradition “séculaire”. Enfin Pour ceux qui veulent des signes de nature chrétienne, il y a déjà la croix sur le drapeau du Québec (ces croix de différentes couleurs qui remontent aux croisades), les 4 croix visibles sur la couronne qui coiffe les armoiries royales, le “dieu et mon droit” des mêmes armoiries du souverain britannique (toujours chrétien).
      Il est plutôt de mauvais goût d’avoir le corps nu d’un mort suplicié en plus en exposition continue. C’est comme si un gouvernement baas (irakien) en exil choisissait comme symbole la photo ou une autre représentation du corps pendu de Saddam Hussein… :-(

    • J,ai pas lu le rapport, j’ai vu les recommandations. je ne suis pas d’accord avec tout mais ça à l’air correct dans l’ensemble. reste à voir ce que vont faire lespoliticiens.
      En France la commission Stasi avit 59 recommandations. les politiciens en ont pris une seule “la loi contre le Hidjab”. Cela s’est passé ainsi dans à peu près tous les cas que je connais et que j’ai suivi.

      à suivre….

    • Je croyais que dans une démocratie les employés des gouvernements municipaux, provinciaux et fédéraux doivent sur les heures d`emploi etre neutre et apolitique dans le service a la nation et au citoyen.

      Selon Bouchard et Taylor les fonctionnaires pourraient maintenant afficher des convictions religieuses au travail ouvrant ainsi la voie au communautarisme religieux dans l`État. Et meme les professeurs et les infirmieres. Quel incroyable retour en arriere et une libanisation de l`État!

    • Pour Buck & Chuck, la politique et l’économie semblent des pouvoirs parallèles à la société québécoise et n’ont aucune incidence sur ces tensions ethnoculturelles ! Alors ils n’en parlent tout simplement pas ! C’est juste dans nos têtes ! Des “perceptions” .

    • Je trouve ce “débat” (à défaut de dire “taponnage”) tellement compliqué et ennuyant. Personnellement, je m’en foue éperdument d’où je vis, d’où je viens, quelle langue je dois parler, quel Dieu mon voisin prie et où il le fait, ce qu’il mange…ce qui compte c’est ce que moi je fais maintenant.

      Toute façon, l’immigration est un fait aussi inévitable que l’hiver au Québec. Selon la comission, en gros, on doit s’y faire. Eh bin, autre chose que je ne sais pas déjà? Ah oui, je dois parler anglais sur un continent avec 300 millions + d’anglophones…thank you, Captain Obvious. ZZzzzzZZzzz, une autre controverse, svp.

    • Je crois sincèrement que les commissaires ont fait du bon travail. Leurs recommandations ont pas mal de sens. Personnellement j’aurais opté pour une plus grande laïcité dans le domaine publique, mais pour le reste, je suis d’accord.

      Les abus relatifs aux accommodements raisonnables dans le domaine publique ont été mis à jour et corrigés pour la plus part. Quand à ceux du domaine privé, les dirigeants pas de colonnes qui ont eu peur des réactions qu’auraient pu avoir certains extrémistes religieux, ben ils ont juste à refuser…c’est leurs droits! Ceux qui plient l’échine sont à blâmer, pas ceux qui demandent et qui reçoivent automatiquement.

      Et si les immigrants pouvaient travailler en arrivant au Québec plutôt que de se faire revirer de bord par certains ordres professionnels protectionnistes, peut-être auraient-ils plus confiance en leurs société d’accueil.

      Oubliez pas qu’ils arrivent dans un pays foqué! Avec une minorité majoritaire dans son propre pays qui n’a aucune confiance en elle. Deux chartes, deux concepts d’intégrations (inter/multiculturalisme), deux langues officielles, deux nations fondatrices avec des buts totalement opposés…Avec un pays à eux, les Québécois auraient probablement moins peur des immigrants et ces derniers seraient moins mélangés. Ça règleras jamais tous les problèmes d’intégration, mais ça donnerait une bonne dose de confiance aux “Québécois de souche” et un peu de lumières aux “nouveaux Québécois”!

    • Je me demande quel effet ça aura sur l’ADQ par contre. Mario saura-t-il arnaché le nationalisme à nouveau ?

    • Quelques recommandations intéressantes, qui ne devraient cependant pas passer le test politique, malheureusement.
      En disant que la crise des accommodements raisonnables était plus une affaire de perception que de réalité, les commissaires nous disent poliment qu’en fait, c’était une tempête dans une verre d’eau.
      Je suis tout à fait d’accord, cette crise ayant atteint son plus haut niveau d’intensité dans les endroits où il y a peu ou pas d’immigrants ou chez les personnes qui n’entrent pratiquement jamais en contact avec des immigrants. Je crois que la xénophobie démontrée au cours de la dernière année est une forme d’ignorance qui, je l’espère, finira par disparaître au fil du temps. Je me console en me disant qu’on n’est pas seuls à vivre cette situation dans le monde, bien qu’on soit peut-être les seuls à vouloir le montrer à la terre entière. Mais qu’est-ce que vous voulez, quand on n’a pas de leadership politique…

    • Cathos sociaux, elle est bonne!!!

      Dans tout ce brassage d’idée, ce que je déplore, c’est encore de dire qu’on ne devrait pas se sentir victime parce qu’on est une majorité… Eh bien non, tant que les québecois seront dans le Canada, ils seront en minorité. C’est ça qui est ça.

    • Spit, Patrick;

      L’Hôtel du Parlement EST l’édifice qui ABRITE le salon de l’Assemblée nationale. Il serait difficile de déménager “du” contenu “vers” le contenant.

      Les commsissaire suggère plutôt des déménager le crucifix vers une salle dédiée à l’histoire du Parlement pour mettre en valeur son sens patrimoniale

      Qui sait: un jour (pas si lointain) on suggèrera peut-être de confiner la langue française à quelques rares prestations artistiques pour mettre en valeur sa portée patrimoniale…

      “Bill one-O-one you said? What it was?”

    • Tenons nous debout. La plupart des immigrants ne demande que ça. Quand tu choisis un pays d’adoption, tu choisis la langue et aussi il faut s’intégrer. Ne cédons pas aux minorités des immigrants. Quand tu quittes ton pays c’est parce que ça ne te convient pas et souvent c’est à cause de la religion et des inégalités hommes-femmes.

    • D’après les commissaires, les agents de la paix ne devraient pas porter de signes religieux. Je suis d’accord, mais la Cour Suprême du Canada ne l’est pas. C’est pourquoi les Sikhs membres de la GRC peuvent porter le turban.

    • Les fascistes ont perdu, je suis content. J’aurai moins honte du Québec.

    • Qu’est ce que vous voulez. La comission a fait sont travail, maintenant chacun va l’interpreter à sa façon. Si au Québec on est capable d’accepter les deffirentes réligions et leurs coûtumes il faut être capable d’accepter leurs modes de vie lacommission n’est pas du gachi mais du succès. Parce que il n y a pas un seul pays au monde qui fait une telle commission,où tt le monde peut parler de ce qu’il veut, se deffouler, d’enlever sa haine devant les écrans de télé. Au lieu de trouver des bébittes cherchons des files conducteures qui nous amènent a un consensus. On doit s’estimer heureux au Québec, car en France il n y pas de commission, pas de négociations envers les immigrants qui ne respectent pas les cultures du pays.
      Vous voulez savoir si l’interculturalisme se porte bien, faites un recenssement et vous saurez combien de québécoises et québécois passent leur vie commune avec d’autres communautés.
      Moi je suis immigrant, et j’ai été acceuilli à bras ouverts par les québeécois, je mange québécois, ma femme est québécoise. réellement, les immigrants intégrés s’en foutent pas mal de cette commission.
      Bref, cessons de chialer et de se mettre au travail en commun, Africains, Asiatiques, Blancs, Musulmans, Chretiens, Bouddha etc…

      Charles Taylor a donné la vraie réponse aux québécois : la réciprocité est essentiel, c’est du donnant donnant. C’est le rendez-vous du donner et du reçevoir.

    • C une bonne idée d’apprendre l’anglais, les meilleurs emplois, les mieux rémunérés sont souvent dans des entreprises anglo-saxonnes. Et quand vous en avez assez du Québec, vous pouvez partir.

    • Eh bien, comme je l’avais dit il y a qq jours THE GAZETTE avait pris tout hors contexte encore une fois.. juste pour mettre un peut d’huile sur le feu. Dans l’ensemble c’est un rapport correcte mais on avait pas besoin d’une comisson qui a coute des milions $$$$ pour en arriver a cette conclusion. Le seul bemol pour moi est de vouloir permettre le port de signes religieux dans les ecoles, hopitaux etc…. je trouve que nous ouvrons une dangereuse porte a toute sorte de fantaisies et que l’on pourrait avoir l’halloween a l’annee longue.

    • Si j’ai bien lu et selon ma compréhension des mots utilisés, le rapport de la commission de MM Bouchard et Taylor me semble moins pire que ne le laissait croire The Gazette avec SES fuites ces jours-ci. Il est à présent démontré que le journal en question à sciemment biaisé pour en arriver uniquement à ses fins: créer la bisbille chez les francophones autour du rapport officiel avant qu’il ne soit déposé. J’en ai la nausée.

    • “!- Interdire le port de signes religieux aux fonctionnaires et élus qui incarnent la neutralité de l’État (juges, procureurs de la Couronne, policiers, président de l’Assemblée nationale, notamment)”
      Un des premiers cas d’aplaventrisme déraisonable c’est celui du gars d’origine indienne qui tenait a garder son turban même en devenant agent de la GRC (policier). Ce cas est vieux de 25 ans, a recu la bénédiction de la cour suprême..
      Aujourd’hui, la commission de mes 2 vient affirmer ce que la majorité pensait à l’époque (dans la GRC c’est le port de la calotte!), et affirme le contraire de la décision de la cour suprême???
      Maudite perte de temps et d’argent.
      Enfermez ces deux viellards dans un CHSLD.

    • Un peuple “Québécois Canadien français” interculturel et laïque, dans un Québec d’immigrants rassemblés en communautés ethnoculturelles avec leurs propres institutions ethnoreligieuses et linguistiques.

      On vois qui a hérité de l’ouverture !

      Un peu de vaséline, les Québécois ?

    • Excellent rapport. Et je suis totalement d’accord que le crucifix à l’AN devrait prendre le bord des oubliettes. Par contre, le rapport ne devrait même pas trancher de ce qui est un accomodement raisonnable raisonnable d’un accomodement raisonnable déraisonnable. C’est le travail de la Cour suprême de la faire ultimement et ce sont des cas d’espèce. Vouloir les baliser d’une seule loi est à la foi naïf, ridicule et hors-propos. Un accomodement existe parce qu’il n’est pas prévu, s’il est prévu par la loi, il ne s’agit plus d’accomodement mais de respect de la loi.

    • Je me permets de différer d’opinion avec toi.L’héritage catholique, ou chrétien, qu’on le veuille ou pas, fait partie intime de notre histoire.Va-t-on
      changer les noms de la rue Ste-Catherine et de la rue St-Denis?

      C’est pourquoi le crucifix douit rester où il est.Comme le Coran doit être bien en vue en Arabie Saoudite.

      D’ailleurs la majorité des Québécois se disent croyants.

      Je pense qu’il ne faut pas détruire ce qui fait partie de notre Histoire.Pour le meilleur ou pour le pire, la corrélation entre ce qui est aujourd’hui “la nation québécoise et la religion a été intimement liée.

      Même si tu cachais la photo de tes parents, cela ne changerait pas l’Histoire familale.

      Que tu crois ou que tu sois athée, ou que sais-je, cela te regarde.Moi, je suis de ceux qui pensent que l’Hotel-Dieu de Montréal doit garder son nom…tout comme le crucifix doit demeurer à l’Assemblée nationale=patrimoine!!

      En tout respect!!

    • Moi je suis POUR l’intégration de la Madame avec son voile rouge et POUR l’immigration massive des brésiliennes en costume national (le string…): soyons ouverts et tolérants ;-))

    • Ce rapport passe à coté de l’essentiel :
      il ne parle même pas de l’excision et de la lapidation !
      Quel gâchi !

    • On enlève le crucifix de l’Assemblée nationale, mais que fait on de la croix sur le drapeau?

    • L’État devrait tout simplement *ignorer* les religions et les traiter comme ce qu’elle sont vraiment, c.a.d juste un autre système de croyances. Il faut cesser d’attribuer un statut spécial à la religion. Il faut foutre dehors de la constitution toute référence à la religion.

      Concretement cela signifie que les femmes musulmanes peuvent bien porter le voile si ça leur chante, comme moi je peux bien sortir dehors avec mon casque de poil. Par contre, porter le voile ne devient pas un droit parque c’est un symbole religieux… donc pas question pour un policier de le porter, ça ne fait pas partie de l’uniforme, pas plus que la casquette des White Sox.Vous voulez un congé pour la Hannuka ? Être exempté des cours de sexualité ? Porter un couteau en classe ? Pas question! C’est dur mais c’est la vie. C’est le chemin que l’on doit prendre si l’on veut vraiment atteindre la sécularité. Je suis certain que les nouveaux arrivants comprendront.

    • Quand on se rend compte de ce qui se passe en Afrique du sud, on est pas si pire que ça…..

    • Les commissaires ont coupé la poire en deux. Une laïcité «ouverte» à baliser dans un livre blanc . Interdiction du voile dans des postes d’autorité de l’État mais permis dans les écoles et les hôpitaux. Ne plus avoir le droit d’exiger de se faire soigner par un professionnel du même sexe comme le recommande le Congrès islamique canadien, mais uniquement si cela est possible.

      Une profonde réflexion a eu lieu, des débats animés et utiles ont permis d’évoluer. Des recommandations intéressantes. Encourager par certaines mesures fiscales la répartition et l’embauche d’immigration sur le territoire québécois Que la ville de Québec devienne un pôle d’immigration. Que la capacité d’accuueil soit équivalente aux moyens disponibles pour intégrer les immigrés. Une organisme indépendant pour gérer la sélection des diplômés dans les organismes professionnels. Ce sont de très bonnes recommandations.

      Je conteste, c’est la déclaration des commissaires à l’effet que la crise identitaire au sein de la population n’était qu’une «perception». Comme si les perceptions n’étaient pas les causes réelles d’un problème. La perception d’une identité culturelle menacée est justifié lorsqu’on triple le nombre de nouveaux arrivants au profil très différent des premières vagues. Cela les commissaires ne l’ont pas saisi malgré les affirmations de démographes.

    • C’est pour ça que François Cavana a toujours regretté que Dieu ne fût pas ovipare, car au lieu de morbides crucifix, nos églises seraient ornées de jolis coquetiers.

    • Je ne suis pas contre la laïcité de l’État et que ceux qui sont croyants puisse le faire chez eux, à l’église. Par contre, je suis complètement contre que nous cèdions un pouce de la religion catholique pour la remplacer par l’islam ou autres religion étrangères. Je sais mon discours est un peu contradictoire, mais bon.
      Vive les immigrants qui ont le goût de venir s’établir ici, de fonder une famille et d’être productif à la société, tout le monde y est gagnant, mais non à ceux qui veulent vivre leur vie comme d’où ils viennent juste pour se sauver d’un pays de cul…

    • Va t’on enlever le “…il sait porter la croix…” dans l’hymne national canadien?

    • des employé(e)s de l’État endimanchés en reglieuse? il n’y a pourtant que la laîcité intégrale qui soit souhaitable.

    • Dans mon cas, celui d’une immigrante récemment arrivée au pays, je trouve que le fait d’avoir établi une commission comme celle-ci est un geste tout à fait rassurant, tout comme le fait de savoir qu’il existe, dans mon pays d’accueil, des intellectuels ouverts d’esprits qui tirent des conclusions de tous ces rapports.
      Bien évidemment, je trouve que la reconnaissance des diplômes ainsi qu’une ouverture plus large de la part d’une certaine partie de la population en vue de l’intégration au travail serait très appréciée. Je dois dire que j’ai trouvé une société québécoise (à Québec) assez accueillante, sympathique et curieuse sur le plan des rapports sociaux de tous les jours, mais pas mal méfiante en ce qui concerne la reconnaissance professionnelle, malgré mes nombreuses années d’études et ma maîtrise du français depuis longtemps acquise. Pour l’instant, j’aime ce pays et ses gens, mais il est vrai qu’il faudrait attendre quelques années pour savoir si ce sentiment persistera toujours.

      En ce qui a trait à la volonté de préserver une identité québécoise française, je la comprends à moitié. Venant de loin, je n’ai rien contre les anglais et je ne trouve aucune justification au concept de « maudit français ». Nous sommes au XXIe siècle, les distances son plus faciles à parcourir et les télécommunications nous font voyager loin. Je ne vois pas d’avenir qui ne soit “multicolore” et respectueux de la diversité de TOUS.
      Il y a certainement des différences parmi les personnes. Mais, quels sont les traits distinctifs que nous privilégions ? Comment choisissons-nous nos amis ? Par leurs goûts musicaux ? Par leur honnêteté ? Par leur sens de l’humour ? Nous faisons tous partie de groupes plus ou moins distincts et le critère du natif vs étranger qui nous distancie est, disons, assez primitif et loin de la réalité moderne. Peut-être juste une mauvaise “perception” créée sur la base de nombreux stéréotypes et généralisations vis-à-vis la culture de l’autre ? Autant pour l’immigrant que pour le natif, l’ouverture et la compréhension de l’autre constituent plutôt une richesse dont il faut profiter.

    • Ça fait du bien entendre quelqu’un d’autre que moi dire aux paranos qu’ils se font victimes pour justifier toutes sortes de discours réactionnaires. Je me fais regarder de travers à chaque fois par les vieux xénos :)

      Et puis moi aussi les ptits jésus étripés je trouve ça de mauvais goût… On va attendre que les boomers soient enterrés pour s’en débarrasser pour de bon!

    • “C’est pourquoi le crucifix douit rester où il est.Comme le Coran doit être bien en vue en Arabie Saoudite.”(PierreLanaudiere)

      Le Coran est bien vu en Arabie Saoudite et chez les musulmans icite parce-que Mahomet était pas un QUÉBÉCOIS mais un ARABE.

      Depuis quand les Québécois sont JUIFS ? Depuis quand des Québécois s’appellent YAVEH ?

      Les religions sont des testaments ethniques. Des histoires de fondations de peuple ethniques !

      C’est exactement ce que le rapport B-T renie aux Québécois et leur demande de reconnaître que chez les AUTRES !

      Un peu plus de Vaseline avec çà ?

    • @virgile3
      Vous avez raison!!
      @wfaf
      Eh bien alors qu’on fasse venir plus de beau hommes Russes et de grands Cubains mulâtres… M. Lagacé, encore cette photo (a-t-elle été un sujet de chronique « pourquoi cette photo m’obsède?»)

    • @virgile3
      ”Ce rapport passe à coté de l’essentiel :
      il ne parle même pas de l’excision et de la lapidation !
      Quel gâchi ! ”

      WOW on est au Québec… Lapidation et excision allez y WOW

    • @guiliguili
      pour que le quebecois moyen ne se sente pas en minorité et menacé il faudrais le déménager sur mars … et encore il doit bien encore avoir des bactéries la bas
      @pierrelanaudiere patrimoine humain , bon , comme il y a quelques dizaines de milliers d’années l’état de droit n’existait pas encore et les conflits se réglaient a grand coup d’objets contondants sur le bord de la gueule , devrais-je par ce fait même réclamer le droit de vous en mettre une puisque je suis en total desacord avec votre point de vue ? la religion catholique a fait plus de victime que le nazisme dans l’histoire (3 croisades , l’inquisition etc) c’est pas pcq c’est dans votre passé collectif que c’est défendable

    • Selon Bouchard et Taylor on doit s`excuser d`exister. Ils proposent au peuple Québécois de ne devenir qu`une ethnie majoritaire parmi d`autres ethnies. Finalement le but de ces idéologues déconnectés c`est de créer les futurs Balkans du Québec. Chaques village devrait avoir une mosquée, une église, un temple avec ses quartiers ethniques comme a Beyrouth ou a Sarajevo. Et tout le monde il beau et tout le monde il est gentil, c`est aussi simple que cela. Alors il faudrait qu`ils expliquent pourquoi ca ne marche pas ni dans les Balkans, ni au Liban, ni dans le Caucase mais ca va surement marcher au Québec!

      Il est bien trop tot pour dire que cela marche a Toronto comme un des animateurs le disait , c`est beaucoup trop récent. Des pays comme la France, la Grande-Bretagne, la Hollande, l`Italie ont de plus en plus des problemes de cohésion nationale a cause du multiculturalisme voila les erreurs a ne pas commettre.

    • Moi j’ai cherché un attribut à ce rapport pendant que je travaillais. J’ai trouvé ceci: l’indépendance. Le rapport cherche à accorder à tout le monde son indépendance. Évidemment, c’est étroitement lié à l’ouverture sur d’autres mondes, moeurs et coutumes. Les gens ont besoin de savoir qui porte le Kirpan? à quoi il sert? où on le porte? et, comment il est rangé? et tout ça. On doit donc s’adapter par humanité. C’est un rapport pédagogique… Il fait ressortir les immigrants aux costumes différents, non pour les montrer du doigt, mais parce qu’ils ont besoin de nous autres pour s’adapter à leur tour.
      Mais, c’est mal parti, puisque monsieur Charest n’enlèvera pas le crucifix de l’Assemblée nationale, au contraire, c’est un moyen qu’il prend (beaucoup sont comme lui) pour s’accrocher à ses racines et s’identifier. Il est en train de faire du crucifix un moyen pour la question d’identité…, de plus, il a la certitude de bien faire. C’est bien commencé en ridiculisant le rapport. Il s’agit de donner une indépendance à chacun, une liberté de manière de vivre, mais, ces libertés sont clairement écrites dans le rapport pour les travailleurs et les professionnels dans les hôpitaux, autrement dit, il y a des limites. Donc, le rapport consent à des choses et en rejette d’autres. Pour cela, il a bien fallu faire intervenir le jugement de valeur… ; il y a des sentiments cachés dans ce rapport qu’on ne dit pas. Comment les immigrants vont prendre le rapport?
      Moi j’ai l’impression que les immigrants veulent tout, c’est à dire, venir s’installer dans un pays étranger sans oublier leur mode de vie d’antan, ou, rien. C’est pas le chemin à prendre pour réussir une “adaptation”….

    • Belle photo!
      http://www.foulballs.net/2007/07/unimportant-sports-presents-buzkashi.html
      Domaine public?

    • ,,,il faudrait peut-être aussi envoyer un dictionnaire à chaque citoyen pour que celui soit en mesure de bien comprendre certaines tournures de phrases inhabituelles car trop intellectuelles au goût de certaines personnes,,il est triste de constater que la compréhension usuelle de simples mots dans le rapport Taylor-Bouchard soit inconnue par certains,———- à date,-je suis en partie satisfaite de ce rapport et en partie insatisfaite par les premières lectures de ce rapport, et je vais l’étudier à fond avant de me prononcer définitivement .merci…

    • Voyons, laisons les crucifixs tranquilles. Mois j’en n’ais une recommendation::Mettons le portrait de Louis Riel sur le billet de vingt dollar avec le symbole du crucifix qu’il tenait quand it fut pendu. Avons nous si peur d’exprimer notre glorieuse histoire patriotique.

    • **tant que les québecois seront dans le Canada, ils seront en minorité. **

      Tant que le Québec sera situé en Amérique du Nord, il sera toujours une minorité!

      C’est aussi ça qui est ça …

      Et c’est aussi une bonne chose que le Christ n’ait pas été pendu ou dévoré par les lions…ÔÔ…

    • À JSLebrun : La croix sur le drapeau est comme le croix à l’assemblée nationale, ce n’est pas religieux, c’est culturel selon M. Charest qui sait faire la différence à moins que ce ne soit de la culture religieuse ou de la religion de la culture.

    • @ jacquescody

      Durant l’Expo 67, Her Gracious Queen Elisabeth II est venue à Montréal à bord du yacht royal Britannia, accompagnée de son chic équipage. Ces derniers, triés sur le volet, étaient tout sauf des 2 de piques. Quelques-uns portaient le turban sikh.

      C’était il y a 40 ans. The Queen était drôlement en avance sur nous!

    • En regardant la dame comme il faut, on peut ipenserque les dames voilées ont les yeux bleus. Tous les gars ont commencé ^par voir ça, n’est-ce pas ?

    • Je travaille dans le réseau de la santé. Si un de mes collègues affiche des signes religieux, cela me dérange. Ce n’est pas tant l’habit ou l’accessoire qu’il porte que la signification que prend ce symbole chez le principal intéressé. Est-ce que je refuserais de traiter un patient en compagnie d’un(e) collègue qui affiche ses convictions religieuses sur le terrain ? Si la vie d’un patient n’est pas en jeu, je refuserai de travailler dans ces conditions. Les commissaires recommandent d’interdire la prière dans les assemblées municipales. Or, le port d’un foulard islamique est en soi une forme de prière perpétuelle, un rappel constant et visible aux valeurs religieuses que tous nous ne partageons pas.
      Ce genre de commémoration religieuse à temps plein n’a manifestement pas sa place dans une société laïque, peu importe sous quel angle on analyse le phénomène.

      Les commissaires sont très ouverts à l’interculturalisme. Par conséquent, Ils favorisent une participation très active de la société d’accueil dans l’intégration des immigrants. En partant de ce principe, tous les paradigmes des commissaires reposent sur la responsabilité de la société québécoise envers les nouveaux arrivants.

      Mais on a le droit d’être en désaccord avec cette vision de l’intégration. Plusieurs intellectuels affirment qu’il faut éviter de réduire le sujet à sa plus simple expression. Pourtant, je ne vois toujours pas en quoi refuser tout symbole religieux dans la sphère publique peut nuire aux relations interculturelles à moyen terme. Si la société québécoise impose des balises, les nouveaux arrivants finiront pas comprendre les principes qui guident notre société. Toutefois, en projetant une image d’ouverture qui surpasse les compromis auxquels nous sommes prêts, nous sèmeront la confusion dans l’esprit des nouveaux québécois. Sans compter que le Québec mettra en péril sa santé sociale.

      Déjà qu’au Québec on prétend toujours pouvoir faire mieux que tout le monde sans jamais aller au delà de longues introspections collectives en s’assurant de ne heurter aucune sensibilité… ou lobby. Cette société est figée dans sa révolution tranquille pendant que d’autres sociétés prennent le chemin de l’avenir.

      Une dernière question : Est-ce que les québécois sont effrayés par les autres cultures ou par crainte d’être perçus comme une société manquant d’ouverture d’esprit ? Quelle que soit la réponse, les québécois ont peur de s’affirmer lorsqu’il est question de leurs propres valeurs, surtout les québécois de la région de Montréal. Quant aux autres, ils osent trop et parfois maladroitement s’opposer, ce qui donne naissance à un malaise chez certains intellectuels.

      Et si les astronomes amateurs formaient une communauté religieuse basée sur le Big Bang ? Auraient-ils le droit d’apporter leur gros télescope au bureau et d’exiger des jours de congé durant les perséides, le passage d’une comète et je ne sais quoi encore ?

    • J’ai pris les devants et modifié l’apparence de mon épouvantail à corneilles dans mon jardin. Les bras en l’air …

    • APLAVENTRISME . voila tout fesons une génuflexion devant tout les immigrés et donnons leur tout . De toute façon nous n’avons jamais été un peuple qui se respecte . Qui as eu des couilles . Nous ne sommes rien et ne serons jamais rien ……. Vous les jeunes qui ne respectez aucune valeur de vos parents, leur traditionset origine , vous n’êtes rien tout comme nous . Nous avons failli a vous communiquer de vous tenir debout et établir VOS règles d’immigration . On est des faiblard voila tout …. on fait pitié

    • @scodra
      «Il est plutôt de mauvais goût d’avoir le corps nu d’un mort suplicié en plus en exposition continue. C’est comme si un gouvernement baas (irakien) en exil choisissait comme symbole la photo ou une autre représentation du corps pendu de Saddam Hussein…»

      Je suis athé, mais il me semble qu’il y a une méchante différence entre une représentation de Jésus sur la croix et une autre de Saddam Hussein pendu. Faut quand-même pas pousser trop loin la mauvaise foi…

    • J’ai l’impression d’entendre une bande de frustrés qui se réfugient dans un intellectualisme rétrograde: la réligion n’est oas libératrice. On prône la liberté mais on écrase ceux qui nous dérangent.La tolérance est pour les autres pas pour nous.Pôvres intellellos en mal de victimes.

    • Le crucifix représente un supplicié qui ne représente pas une valeur québécoise. Le drapeau du Québec est inspiré du drapeau de Champlain en 1608. On scrappe le crucifix et on garde le drapeau : c’est un accomodement plus que raisonnable.

    • De l’argent pitcher par les fenêtres cette commission, comme toutes les commissions qui l’ont précéder d’ailleurs. Ça donne bonne conscience à nos politiciens pas de nerfs, pas de couilles, pas de colonnes.

      C’est si simple pourtant. Quand tu quittes ton pays pour aller vivre ailleurs, ça se peut-tu que c’est parce tu penses que c’est mieux ailleurs? Oui? Ben alors, vit comme le monde ou tu t’en vas sinon reste chez toi. Y a rien là-dedans de raciste, de nombriliste ou de wath ever quoi….juste du GBS…Misère que le monde me désespère des fois…..

      Pour ce qui est de LA recommandation qui fait la une….sortir le crucifix de l’assemblée nationale…WOW! Bravo! Très fort ça! Je suis athée, le crucifix ou Bouddha pour moi c’est du pareil au même…mais le crucifix fait partie de nos racines, ne serait-ce que pour se rappeler d’où l’on vient, on serait mieux de le laisser accrocher là où il est….

    • Bien hâte de voir patiner le cheuf adéquistant sur ce rapport. Je pense néanmoins que l’exercise n’a pas été inutile.

    • Si j’ai bien compris, ce qui serait avantageux pour moi ce serait de quitter le Québec et revenir disons dans 2 ans, comme immigré et réclamer mes droits. C’est peut-être la solution pour ne pas perdre toute notre identité.

    • 2020, deux ans après être souverains, le Quebec instore enfin un amendemant à sa constitutie afin de garantir un niveau vie à ses citoyens non-francophone égal à la Chine.
      2030, derrère ses propre barrière politique et économique, le Quebec vas commandé un étude pour voir si sa serait peut-être possiblement envisageable de faire affaire avec d’autre nation alors que notre taux de naissaices et croissance économique est en chute libre depuis quinze ans.
      2032. le rapport de cet étude vas être ignoré et tassé du revers de la mains.
      2033, dans un effort divin, le gouvernment trouve LA solution parfaite pour réglé tout nos problème: Changer le nom de l’État de “Québec”, pcq sa vient d’un mot d’immigré anyway, à Nation Francophone Blanche Of America.

    • On pourrait nterdire les sacres à Radio-Canada par exemple, sous prétexte qu’il s’agit de références catholiques et que cela n’a pas sa place à la télé d’État. Ce serait évidemment absurde car tout le monde sait qu’il s’agit là d’une composante de la *culture* traditionnelle québecoise, et non de religion. Tout comme le crucifix (qui est essentiellement décoratif) est un symbole culturel. Pareil pour la croix sur le drapeau. Le jour ou on décidera de refaire la déco de l’assemblée nationale, on décidera peut-être de le mettre de côté, mais pour le moment, il est bien à sa place.

    • Un policier n’aura pas le droit de porter un signe religieux, mais un professeur oui… Où est la cohérence? Des recommandations qui feront la joie des avocats car la Cour suprême sera bien occupée au cours des prochaines années… On est “pognés” avec une Charte des droits et libertés qui ouvre la porte à toutes les interprétations et tous les accommodements possibles… Il n’y a qu’une solution: la laïcité totale de notre société et j’ose espérer que Charest tiendra parole et qu’il y aura comme cela se fait en France un “contrat” avec quiconque souhaite venir s’établir ici (comme de maîtriser le français). C’est à cette seule condition qu’il sera le bienvenu. Pratiquer une religion, peu importe laquelle, devrait être d’ordre privé et non public.

    • …Gebello “:Les religions sont des testaments ethniques. Des histoires de fondations de peuple ethniques !”.

      Moi:
      Je dis:FAUX! Le crucifix est un symbole aussi bien pour les protestants, les catholiques, différentes autres religions chrétiennes. Pour beaucoup de Latinos Québécois, d’Africains Québécois niotamment. De Québécois d’origine italienne…ou grecque.D’Anglo Québécois…

      On ne cache pas son patrimone!! C’est une leçon d’Histoire, tout simplement! Le crucifix, à l’Assemblée natiionale, n’oblige personne à être croyant ou à pratiquer une quelconque religion.Non! Il rappelle que,ici au Québec, il y a eu une relation très étroite entre la religion et “la nation québécoise”…C’est une leçon d’Histoire!!! Si tu déchires des pages d’Histoire qui te dérangent, tu es untantinet pas correct!!!!!

      Faut-il changer le nom des Plaines d’Abraham pcq cela nous dérangent en nous rappelant la Conquête?

      Et cette leçon d’Histoire est aussi importante pour les nouveaux arrivants!!

      Va–t-on changer les noms de l’hôpital St-François d’Assise? Du Blvd St-Joseph? De l’École St-Jean-Baptiste? Changer les noms de famille des St-Germain; des St-Jean;barrer le nom de l’ex-Premier Ministre Louis St-Laurent;évidemment changer le nom du feuve, il va de soi!

      La patrimoine religieux,qu’on le veuille ou non, C’EST NOTRE HISTOIRE ILLUSTRÉE à chaque jour!

      En tout respect!

    • @cd1961

      Le crucifix est dans le drapeau…

      Une croix entourée de quatre fois le symbole de la royauté française, ça fait pas un drapeau très moderne ni très rassembleur. Faut être culotté pour à la fois dénoncer la GG, exiger le laïcisme d’État ET vénérer le graphisme suranné de notre drapeau actuel. Faudrait peut-être voir à être conséquent des fois.

      En tant que symbole signifiant, le fleurdelysé me fait vomir dans ma bouche un peu en fait. Il représente une nostalgie malsaine pour une époque coloniale totalitaire que seul son caractère franco-français rend attachante aux fétichistes pseudo-historiques et aux passéistes myopes de mouvance nationaliste.

    • Le seul problème du drapeau, c’est la fleur de lys. Elle représente la monarchie française, alors que les Québécois aiment tant se dire républicains.

    • Lorsque l’on confie à une commission, l’avenir des relations civiques dans un état qui en avaient déjà et qui s’en accommodaient, il faut nécessairement choisir des personnes dynamiques, contemporaines, et qui ont une vision d’avenir.

      On a eu droit à deux personnes dont l’avenir est derrière eux et qui ont fait du tourisme aux quatres coins de la province, flirtant avec l’audience pour les séduire, et ainsi réduire leurs revendications.

      Sans oublier bien sur la levée du ton de Bouchard particulièrement sur des sujets “tabous” et empêcher l’expression pour les doléances.

      Sérieusement ont-ils recommandé d’enlever la crois sur le Mont-Royal.

      Bouchard pis l’anglais ne viendront pas modifier ma pensée et ma perception de la folie religieuse parce que les simples d’esprits ont décidé d’accepter d’être manipulé par les prêtres, les imams ou les rabbis de ce monde.

      Rentré chez-vous les atteints et c****r****ssez-nous la paix avec votre folie.

    • @zachgebello

      ”Depuis quand les Québécois sont JUIFS ? Depuis quand des Québécois s’appellent YAVEH ?”

      Des juifs habitent au Québec depuis bien avant votre naissance. Bien qu’ils participent souvent peu à culture québécoise d’origine française, cela ne nie pas leur existence même. Je crois qu’ils ont bien le droit de se nommer québécois si ça leur chante, bien qu’ils s’associent plus souvent au Canada qu’au Québec.

      Quelque chose qui devrait rassurer les nouveaux arrivants: ceux qui ont des opinions moyenâgeuses sur l’accueil des immigrants sont souvent ceux qui sont incapables de structurer leur pensée correctement ou d’écrire deux phrases sans faire 15 fautes. Pas de courant intellectuel réfléchi d’extrême droite ici.

    • “Il rappelle que,ici au Québec, il y a eu une relation très étroite entre la religion et “la nation québécoise”…C’est une leçon d’Histoire!!! “(PierreLanaudière)

      Biensûr que oui. Notre histoire de christianisation, c’est à dire d’une colonisation par une religion étrangère. Celà fait partie de notre histoire, même si cette religion a rien à voir avec notre ethnie. Ce crucifix nous représente que parce qu’il est à l’Assemblée Nationale à Québec. S’il est ailleurs il représente un juif sur une croix et non les Canadiens français. C’est pourquoi Charest a tenu à le laisser là.

    • Moi je suis pour qu’on enlève le crucifix à l’Assemblée Nationale mais il va falloir donner une bonne couche de peinture sur le mur sinon ça va paraître.

    • D’accord avec vous, M. Lagace, que nous sommes des Cathos Social. Nous n’allons pas à la messe, nous ne faisons plus de prêtres, mais nous voulons des crucifix à Québec, le Maire Tremblay dit sa prière, et nous faisons baptiser nos enfants bien que nous ne soyons pas mariés. Go figure!!

    • Trifluvien 54:Bien hâte de voir patiner le cheuf adéquistant sur ce rapport. Je pense néanmoins que l’exercise n’a pas été inutile.

      Moi:
      Dumont veut faire inclure “la nation québécoise” dans la constitution du Canada. Le pôvre! La constitution du Canada est un monument irréformable, betonné.

      “L’autonomie provinciale”, c’est un discours suranné,vide véhiculé par Duplessis dans les années ‘50…

      Il n’y a que 2 solutions:1-l’à-plaventrisme sempiternel du PLQ
      2-L’Indépendance.

      Les filières sont remplies à craquer de rapports de Commission d’enquête
      sur la réforme du fédéralisme, depuis 60 ans. IMPOSSIBLE!

    • Moi, la croix, le crucifix, le symbole du sacrifice ultime, j’y tiens. sa réalité dans la bleue et ailleurs, ne me trouble pas, car cette réalité, troublante pour certains, simplifie notre présence ici-bas.

    • Un vrai état séculaire ne se poserait pas la question de midi à 14 au sujet du voile et du turban. Il n’admetterait pas l’argument religieux, ni contre, ni en faveur d’une pratique : il l’ignorerait. On ne se poserait pas la question longtemps si un policier voulait porter un t-shirt du canadien en service : pour toutes sortes de raisons, ca ne fait pas partie de l’uniforme, point, peu importe la ferveur sportive de l’individu. Si tu veux changer les règles de l’uniforme inutile d’invoquer le droit à la partisanerie sportive…
      Mais nous en bons imbéciles que nous sommes, accordons encore une place demesurée et des droits spéciaux à nos vielles superstitions moyennes-âgeuses, qu’elles soient chrétiennes, musulmanes ou hindoues. Ridicule.

    • Le crucifix donne des boutons aux commissaires, signe religieux indésirable. . Mais le foulard est signe religieux aussi. Va pour madame qui fait son épicerie mais la fonctionnaire ? Infirmière ou enseignante, non. Elle agit au nom de l’état qui est laïc. Ce signe ne dérange pas nos bonnes consciences. On les aime les musulmans mais pas les catholiques. Pas loin de 80 % de nos aliments sont casher pour satisfaire une minorité de la minorité juive. Une prime au rabbin qui approuve. Pas un mot semble-t-il. Je cherche sans trouver un seul pot de beurre d’arachides non casher. J’ai même vu le sigle sur le sirop d’érable. La bible juive n’en parle pas, je crois.
      A. Champagne

    • Les communautés ethniques immigrantes et la communauté ethnique Anglaise ont toutes leurs institutions pour les représenter. Nous, la majorité ethnique Québécoise Canadienne française, avons notre symbole au milieu de l’Assemblée Nationale du Québec, pour nous rappeller que notre institution à NOUS, c’est l’État. Bravo à Charest !

    • Je viens de lire le rapport Bouchar-Taylor de 101 pages. Trés rassurant. Il reste les médias et les partis politiques : Que vont-ils faire de ce rapport?

      Sachant que la majorité de la population n’ira pas lire la totalité de ce rapport. La valeur de ce rapport, sera celle qu’il va lui accorder les médias et les politicens.

      En passant, si les immigrants qui s’installent au Québec, depuis long date d’ailleurs, ne sont pas québecois au sens de la loi et non de l’ethnie, pourquoi paient-ils alors les impots au Quebec et la TVQ?
      Ils doivent être dispenser, non?

    • Bravo aux commissaires pour avoir produit un rapport somme toute très nuancé, à mille lieux des sornettes d’Hérouxville et des interventions de la bande d’énergumènes crinqués qu’on voyait à la télévision lors des audiences publiques.

      Et honte à Pauline Marois et Mario Dumont qui n’ont même pas attendu le dépôt du rapport pour essayer de se faire du capital politique avec le sempiternel et exaspérant sentiment d’insécurité ethnique des Québécois.

      Bon, maintenant que le rapport est déposé, pouvons-nous passer à autre chose?

    • Si vous enlevez le crucifix de l’Assembléée Nationale, il faudrait aussi que vous enleviez la fleur de lys sur le drapeau du Québec.En effet, ces deux symboles datent des premiers temps dela colonie. Si les Québecois ont laissé la religioncatholique, ils ont aussi abandonné la royauté. Or le crucifix est le symbole du christianisme et la fleur de lys le symbole de la royauté française sous les rois Bourbons. Un peuple ne devrait pas abandonner ses symboles, à moins que ceux-ci comme la croix gammée en Allemagne, soient considérés indignes. En conclusion, que nous soyons athées ou religieux, conservons le crucifix, ce symbole sous lequel nos parents et ancêtres ont vécu et qui est encore vénéré par une grande partie de la population. Je conidère que de le soutirer de l’assemblée Nationale .constiuerait une intolérance indigne de nos valeurs profondes.

    • L’État et l’Église sont séparés dans la réalité. Mais il semble que c’est une “illusion”, on voit le crucifix à l’Assemblée nationale et on dit encore une prière avant les assemblées dans certaines municipalités. Du temps est prévu pour ça. Je dis qu’on ne devrait pas voir ça, mais, on voit ça, c’est réel. Alors, qu’est-ce que ça veut dire? Le pouvoir est pareil? On sait que l’État et l’Église sont séparés. Ça devrait l’être aussi pour le pouvoir. Quelqu’un m’a déjà dit que le crucifix était une valeur. Et il aimerait revoir l’Église à la tête du Québec…
      La question est de savoir si, en refusant cette recommandation du rapport Taylor-Bouchard, la commission a été utile. Mais s’il n’est pas utile, le rapport se dresse contre la séparation de l’État et de l’Église.
      Reste à savoir si la valeur du crucifix et la prière avant les assemblées est éternelle…

    • @pierrelanaudiere

      “On ne cache pas son patrimone!! C’est une leçon d’Histoire, tout simplement! Le crucifix, à l’Assemblée natiionale, n’oblige personne à être croyant ou à pratiquer une quelconque religion.Non! Il rappelle que,ici au Québec, il y a eu une relation très étroite entre la religion et “la nation québécoise”…C’est une leçon d’Histoire!!! Si tu déchires des pages d’Histoire qui te dérangent, tu es untantinet pas correct!!!!!”

      Mais c’est pas à l’`Assemblée nationale qu’il faut la mettre!!! C’est dans un musée d’histoire voyons.

    • Pour ce qui est du crucifix (à l’Assemblée), j’trouverais ça plutôt logique de l’ôter. Mais pour ce qui est des enseignantes voilés, j’me pose des questions. Elles vont enseigner quoi au juste? Le nouveau cours d’éthique et de culture religieuse!? Drôle de façon d’être neutre!

    • Un premier bravo à la commission pour avoir ressuscité mon ethnie canadienne-française, n’en déplaise à Pauline Marois!

      Un second bravo pour être demeuré assez mesuré dans les recommandations!

      À tous les Canadiens-français inquiets, veuillez désormais comprendre que la vitalité de notre peuple ne repose désormais que sur nous et sur nous seul. Nous ne pouvons pas conscrire les immigrants dans notre lutte pour la survie, nous ne pourrons que les séduire …

      Pour ceux que les signes religieux agacent, il vous revient de faire pression sur le gouvernemet afin que la politique d’immigration privilégie la venue de nouveaux Québécois moins «dérangeants»… Ne vous en faites pas, ils sont des centaines de millions de par le monde à vouloir immigrer chez nous, nous avons tout le choix.

    • Le rapport est plein de contradiction et ouvre des boites de Pandore.

      Ils demandent de sortir les crucifix des écoles mais en meme temps ils tolerent un professeur figure d`autorité sur les enfants faisant du prosélytisme a longueur de journée et ca ce n`est pas grave. Exemple. Une professeure musulmane voilée ou un professeur Sikh avec un Kirpan, deux symboles religieux présent sur leur corps et que l`on ne peut pas ignorer. Alors le crucifix dérange la classe, mais le hidjab et kirpan comme symbole religieux sur une figure d`autorité ne dérange pas et est adulé.

      J`espere que le gouvernement va ignorer ce rapport qui est celui d`idéologues du multiculturalisme qui jouent a l`apprenti-sorcier avec le futur de nos enfants et de notre société. Le fondement de notre civilisation est judéo-chrétien.

      L`église et l`État sont depuis longtemps séparé en Occident et cela avec les crucifix sur les murs qui ne dérangent personne et qui font parti de notre héritage et de notre religion. Pourquoi renoncer a nos valeurs pour faire plaisir a des gens qui proviennent souvent de pays autoritaire qui ne respectent meme pas les minorités ethniques et religieuses.

      En Algérie une campagne de persécution anti-chrétienne est en cours présentement. De nombreuses églises ont été fermée et des pretres occidentaux déportés ou condamné a la prison pour avoir une bible ou oser dire une messe. Voila comment des pays musulmans qui réclame plus mosquée en Occident s`occupent de liberté religieuse a sens unique.

    • C’est assez marrant de voir les réactions épidermiques concernant la proposition de retrait du crucifix de l’Assemblée. On est laics ou on ne l’est pas, un peu de cohérence diantre !

    • @verret

      c’est sûr que l’Angleterre coloniale “totalitaire” (selon la description d’hannah arendt) était bien mieux que la français coloniale tout aussi “totalitaire”, et c’est sûr qu’il est bien plus facile de cracher sur les nationalistes plutôt que pour une fois essayer d’être responsable de soi-même. avec un tel esprit médiocre sur votre propre condition, dans quelques années, vous signerez des pétitions pour que la divise du Québec soit changé de “Je me souviens” à “Faudrait qu’el fédéral” ceci ou cela…

    • Il y a une chose que je ne comprends pas. Comment les immigrants peuvent-ils se plaindre de ne pas trouver d’emplois alors que c’est la raison qu’on donne pour les faire entrer au Québec.

      Et pourquoi en a-t-on besoin d’autant si nous-mêmes on est sur le chomage ou le BS?

      Cette commission n’évitera pas les dérapages. Un jeune musulman qui mange un bout de saucisse à la garderie, son père va-t-il encore pouvoir aller soutire 5,000$ en allant en cour? Les garderies, les écoles, vont-elles devoir changer leurs menus pour les satisfaire?

      Et ceux qui sont hospitalisés à l’hôpital juif va-t-il devoir se priver de cola et de gâteries pendant leurs fêtes juives?

    • Je n’aime pas la façon dont la Commission parle aux Québécois. Je ne crois pas que que quelqu’un qui dit “avoir moins honte du Québec” comme ce Derteilzeit-berliner, devrait vraiment demeurer parmi nous.

      Pierre JC Allard http://nouvellesociete.org/5188.html

    • Ah! lala!…(silence)
      Et bien voilà je vais maintenant faire place à l’éducatrice en moi car je pense que gérer ce dossier ou ce sujet c’est comme gérer un groupe d’enfant. Si je sui dans mon local avec mes petits amis, les règles que je vais établir ne plairont pas à tout le monde et particulierement à ceux qui tenteront de les déroger. Mais l’enfant est intelligent, il tentera surement d’imposer son propre pouvoir jusque là tout est normal dans le processus de l’enfance, parcontre si moi je délaisse les règles que j’ai bâtit sur mes valeurs parce que tel ou tel comportment d’enfant me fait peur, alors là je viens d’envoyer comme message que je ne suis pas certaine de mes valeurs, que j’ai plus ou moins confiance en ce que j’ai établie au préalable et qu’au fond je ne me reconnais pas vraiment puisque je ne me respecte pas. J’ai fais ça moi, oui je l’ai fais un jour j’ai eu peur d’un enfant à qui j’avais dis de ne pas pousser son bol à la table parce qu’il m’a fait une méga crise et qu’il ne voulait pas rester en retrait pour un moment, j’ai remmené l’enfant à la table plutot que ce que je ressentait qu’il était mieux parce que son comportement m’a fait peur et bien vous savez ce qui est arrivé par la suite, le diner suivant il m’a fait une crise encore plus grosse que la premiere, pourquoi? parce qu’il cherchait ma limite, je ne lui avait pas bien défini la premiere fois donc comme il a besoin de se sentir en sécurité àtravers des balises bien défini, j’ai eu droit a une géga crise encore une fois sauf que cette fois ma réaction a été claire, net, et surtout bien comprise par l’enfant. Pourquoi cette fois j’ai été claire? parce que je me suis respecté, parce que j,ai reconnu que ce que je faisais était par amour pour lui.
      Mes valeurs sont celle que j’ai établie en fonction de q

    • loeuf (plus haut) résume très bien la situation

    • L’éducatrice pourrait-elle faire des paragraphes la prochaine fois?

      Ca aiderait beaucoup la lecture de son texte …

    • pierrelanaudiere, vous dites que les Québécois se disent en majorité croyants. Ça ne veux pas dire qu’ils croient en majorité au Dieu des chrétiens ou des catholiques. Ou qu’ils soient d’abord religieux ou croyants plus que de vouloir des institutions laïques…

      Cette histoire est même rendu sur le site de la BBC !

      http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/7416020.stm

    • (la suite..) en fonction de qui je suis, et si j’ai jugé que ces valeurs étaient bonne et bien fondé alors je me dois de les respecter et par le fait même de les faires respecter. L’enfant ne tentera plus d’exercer son pouvoir si il se sent en sécurité, si il sent que les valeurs établie sont respectés par l’auteur de celles çi, si je respecte mes valeurs je n’aurai pas besoin de forcer quiconques à les respecter, cela se fera naturellement, mais l’important c’est que ce sois clair des le départ ou rapidement autrement nous serons vite confronté a une panique général ce qui entrainera un désordre social et c’est à ce moment de cahot que nous allons inventer de façcon in-extremiste des mots genre “accomodement raisonnable”, que les futur règles qui seront misent en place feront réagir de façon démesuré car il ne seront pas en place pour les bonnes raison, nous allons tomber dans le doigt qui pointe vers l’autre, des mesures répréhensible, etc… rien de bien créatif quoi!
      Avant de laisser entrer mes amis dans mon local en débur d’année, je savais pourquoi il venaient, je connaissais mes valeurs etc… C’étais clair des le départ.. Prenons le temps de voir d’ou part le cahot….nous trouverons la réponse…..
      *Et en passant Patrick est-ce que tu pourrais me renvoyer le négatif de ma photo, tu sais celle que tu viens de mettre en haut de ton billet, c’est la seule photo de moi dans cette tenue..merci à l’avance!… ;-)

    • verret = verrat !

    • C’est vrai, où est-elle, dans le rapport, la fameuse recommandation d’apprendre l’anglais sur laquelle insistait tant la Gazette dans son édition de samedi ?

      Quant au rapport lui-même, disons qu’il présente plusieurs contradictions et finalement ne règle rien, même s’il a coûté 5 millions $ !

      Et de toute façon, je ne crois pas que beaucoup de personnes s’y intéresseront. Les gens sont actuellement bien plus préoccupés par les augmentations incessantes du prix du litre d’essence que par la question des accommodements raisonnables ! ! !

    • Faire de l’interculturalisme une loi serait un peu fort. Les échanges interculturels sont nécessaires pour résoudre les conflits mais il y a une limite
      à laisser croître le communautarisme de minorités ethniques. C’est une société distincte qu’il nous faut et non une tour de Babel. L’interculturalisme n’est pas la panacée à nos maux, la preuve c’est qu’il y a malaise identitaire.

    • quebec_profond est le seul a date qui faite un commentaire posé et pensé en comparaison avec le reste des commentaires de autres ici.

      Le Québec doit définir le Québécois d’une façon inclusive comme Lester Pearson l’avait fait pour les Canadiens.

    • Guébec_profond:Un premier bravo à la commission pour avoir ressuscité mon ethnie canadienne-française, n’en déplaise à Pauline Marois!

      Moi::

      Avoir un peuple “Canadien français”, c’est terminé..c’est comme les Nordiques de Québec:F-I-N-I….FINI! Où se trouve le siège social du “Canada français”? Quel en est le porte-parole? Quand y a-t-il réunion du “Canada français?? et où? Quelles sont les politiques du “Canada français”? La dernière manifestation du “Canada français”, ce furent les Etats Généraux, il y a 40 ans..et ce fut la fin!!!!
      Il y a désormais le peuple québecois et des communautés de plus en plus en disparition tendancielle, sauf au NB, dans chaque province:Fransaskois…etc… Il y aurait eu un “Canada français”, si le Canada avait été une vraie “Confédération” entre 2 peuples, c.à`d. entre 2 majorités. Le “Canada français” est mort de sa belle mort…cadeau du système UNITARISTE canadian……celui qui produit l’ethnocide(ou génocide culturel) hors Québec…et qui réduit le Qc au rang de simple province… Ton “Canada français” se trouve dans le “génocide culturel” hors
      Québec…A titre de références:
      —”Canadien français: dans les années 50, des intellectuels,notamment des poètes, commencent à soupçonner que ce nom-là n’est, et depuis
      toujours, qu’un miroir aux alouettes (…je te plumerai). L’agonie des communautés françaises hors Québec ne leur prouve-t-elle pas assez que le Ô Canada, qu’il soit chanté en français ou en anglais, sonne le glas de la langue et de la culture françaises en Amérique? La substitution du nom de Québécois à celui de Canadiens français, au tournant des années soixante, témoigne de la prise de conscience de ce «génocide en douce» en même temps que de la volonté d’y mettre fin avant qu’il ne soit trop tard. Le nouveau nom impliquait le deuil de l’ancien, du mot et de la chose Canada….[...]-Serge Cantin Le Devoir 14-4-99
      http://www.ledevoir.com/ago/1999a/ncantin.html 14-8-99

      —”Le canadien français et son double par Jean Bouthillette” 1972. “Dans la nuit de cette servitude intérieure, nous sommes devenus un
      peuple terrible d’inexistence- de l’inexistence terrible d’inexistence- de l’inexistence du colonisé…. ”
      — “Brève histoire des canadiens français”, Boréal,1998… par l’historien Yves Frenette “Ce livre raconte l’histoire d’un peuple qui
      n’existe plus”. “Les Canadiens français n’existent plus et le vocable devient anachronique. C’est d’ailleurs beaucoup les anglophones du
      Canada qui l’utilisent pour, dun côté, mettre dans le même sac leurs “minorités linguistiques francophones” et de l’autre, nier l’existence
      de la nation québecoise”…..
      — “Francophones minoritaires au Canada” par J.Y. Thériault, prof de sociologie à la Ottawa bilingual university, 1999. “Qu’est devenu le
      Canada français? C’est autour de leurs entités provinciales que les francophones de l’extérieur du Québec élaborent leur nouvelle
      dynamique”.

    • Moi je suis un peu tanne des commentaires de Patrick Lagace dernierement avec les pointes directes et indirectes contre la religion quebecoise. Etes-vous quebecois ou non? Etes vous etes fiers de votre heritage social et religieux, oui ou non? Ou bedon avez vous honte de votre histoire? Come on, arretez d’avoir honte.

      Je suis vraiment decu de voir jusqu’a quel point vous etre racistes, les quebecois, vous vous battez pour l’independence, pour votre peuple de quebecois de souche, mais les quebecois de souches sont pas capables de s’endurer, ils sont fiers de leur histoire, mais semblent avoir honte de leur patrimoine, et etant insecures, deviennent racistes et intolerants
      envers les minorites. C’est une honte de voir que vous etes pas capables de vous endurer, et d’endurer les minorites.

      Foutez leur la paix une bonne fois pour toutes. Si ils veulent porter un crucifix, ou un voile, c’est leur probleme, c’est leur business. C’est pas votre probleme. Si c’est votre probleme, alors vous etes racistes et intolerants. Vous etes antisemites, anti-catholiques, anti-musulmans.

      Des commentaires ignorants de la sorte, on en voit que tres rarement ici aux Etats Unis, et s’il y en a, ils sont tres rapidement condamnes ou forces a s’excuser. Je trouve les quebecois beaucoup plus racistes que les Americains. Il faut habiter ici pour le voir, c’est pas les medias qui vont vous en donner un bon apercu.

      Le bottom line c’est que si vous etes bien dans votre peau, vous aurez pas de problemes avec les minorites ethniques et religieuses (et du meme coup, avec la majorite catholique). Si vous etes insecures, c’est la qu’on voit votre cote laid. Et c’est pas ca qu’il faut demontrer. Il faut montrer du savoir-vive, et du gros bon sens, les amis.

    • Garder le crucifix à Québec le temps d’un miracle : Céline Dion à Montréal et Coldplay à Québec !
      Achetez votre crucifix du 400eme . Pfff !
      http://www.youtube.com/watch?v=IakDItZ7f7Q

    • Dommage que Jean Charest ne m’ait pas choisie comme commissaire!

      Je pense que j’aurais pû faire mieux que ces deux frileux et tantinet prétentieux commissaires qui dans leur rapport pensent avoir neutraliser cette crise des accommodements qui selon eux, n’était qu’un tout petit dérapage sans fondement…
      Un beau cadeau de Jean Charest pour en arriver à cette doucereuse conclusion. Une petite somme rondelette qui viendra dorer le repos de ces deux commissaires.
      Qu’ont-ils réglé si ce n’est que le Québec se retrouve à la case de départ avec les accommodements?
      Ah oui! Au moins, cette commission aura servi à neutraliser la crise des accommodements qui menaçait drôlement la ré-élection.de Jean Charest.

    • Bon ça va faire! J’ai toléré depuis un bout de temps l’utilisation de la photo de ma tante Rita dans votre blogue mais là c’est assez!

      Ma tante est en train de faire une déprime pour cet écart de jugement lors d’une période de sa vie ou elle avait des difficultés finacières.

      Donc SVP vous limiter à utiliser des photos de petites mémères pur laine a l’avenir.

      Thank god I am an atheist!

    • Bonjour Patrick,

      Il y a un excellent papier sur la Cour Suprême du Canada et les Sikhs par Konrad Yakabuski du G&M.

      http://www.theglobeandmail.com/servlet/story/RTGAM.20080523.wquebecyakabuski23/BNStory/National/HYQuebec/

    • Raison de plus pour partir d’ici derteilzeit-berliner…

    • Pourquoi ces femmes doivent porter le voile. Nous sommes au Québec enlevez vos voiles. Une amie à moi est allée voir sa fille qui accouchait en arabie saoudite… (elle est québecoise) Elle devait absulument se déguiser en noir pour sortir. Elle l’a fait car c’est leur religion. Ici cest laiq pouvez-vous faire comme nous. Démasquez-vous.. vous ne serez pas nécesairement violée.

    • Crucifix et foulard islamique

      Malheureusement on dirait que ces messieurs n’ont lu leur rapport que phrase par phrase.

      Dire en même temps que le foulard islamique est la pour rester mais que le crucifix doit disparaitre est un non sens.

      Cette vision d’accommodement ou les intégristes extrémistes qui retournent la femme au 15e siècle sont acceptable et permit est un manque flagrant d’équilibre dans un pays qui sort tout juste de la grande noirceur du crucifix.

      Cette simple constatation mine toutes les autres recommandations et indique le manque d’esprit de synthèse de ces messieurs.

      Accepter des immigrants, ne veut pas dire accepter leurs extrémismes qu’ils soient religieux ou civiles.

      Nous nous sommes battu et avons lutter pour que la religion reste à l’église et que la vie sociale soit laïque.

      Quand à la cour suprême, sont jugement sur le le turban shike va a l’encontre de la logique. Si on suit ce jugement les chauffeur de camion à qui on demande de travailler avec casque question de sécurité, peuvent le faire en turban… Mais en cas d’accident ou leur dieu ne les protège pas, c’est nous la collectivité qui payerons la pension d’invalidité.

    • Je pense que la Commission Bouchard-Taylor était nécessaire et urgente. Ne serait-ce que pour clarifier certaines choses. Les citoyens se sont exprimés, même parfois maladroitement, mais ils se sont exprimés. C’est ça la démocratie…pas seulement les “intellectuels” qui ont le droit de s’exprimer…Maintenant en ce qui concerne le crucifix à l’Assemblée nationale, je pense qu’il est tout à fait de mise. On ne peut pas renier 300 ans de catholicisme ni notre patrimoine religieux. Faut quand même pas exagérer! En ce qui nous concerne spécialement, les québécois, nous sommes un ilot de 7,000,000 parmi une marée de 300,000,000 alors il faut sans cesse nous protéger contre les invasions de fanatisme religieux, des traditions dépassées, figées dans le béton et l’intégrisme d’où qu’il vienne…Il ne faudrait pas sauter tête baissée dans un autre intégrisme après avoir connu le “contrôle” total de la religion catholique. Il faut être vigilant, prudent et ne pas accorder TROP d’accommodements. Il ne faut pas diluer notre culture dans une marée de caprices particuliers. Le CORAN nie l’égalité des hommes et des femmes. Pour les islamistes l’homme est supérieur à la femme. Il a droit de vie et de mort sur elle. Dans un cas de divorce, son témoignage ne vaut RIEN…Je trouve l’idée de faire signer un engagement de respecter les valeurs québécoises à tout nouveau venu, est excellente. Si tu n’es pas prêt à respecter la TERRE D’ACCUEIL, il est préférable de ne pas venir ici. Quant à l’habillement, au costume, les québécois sont entrés dans l’ère moderne. Les communautés d’hommes et de femmes ont enlevé les cornettes, les bavettes, les soutanes. Même les évêques se promènent en “clergy man”. Et cela n’empêche pas les pratiquants de croire…je déplore la SOUMISSION des femmes islamistes à une tradition instaurée par les mollahs et non par MAHOMET le prophète. Le voile est un signe de soumission….même si certaines affirment que c’est pour montrer leur identité…une identité de soumission. Tout le CORAN se résume à la soumission….l’homme soumis à Allah…..??? et les femme soumise à l’homme. Il est question aussi de guerre sainte contre les infidèles que nous sommes, des barbares…tout cela avec la BÉNÉDICTION de ALLAH…pauvre ALLAH on lui en met beaucoup sur le dos, on blasphème son nom, on lui attribue la haine, le meurtre, la guerre…
      desorties

    • M.Bison:Le Québec doit définir le Québécois d’une façon inclusive comme Lester Pearson l’avait fait pour les Canadiens.

      Moi:
      Bien sûr que la notion de Québécois est inclusive!

      Mais quant à Lester Pearson, il faut nuancer.Oui, il a créé une Commission d’enquête(1963) sur la base de l’Égalité entre 2 peuples fondateurs.Mais quand Trudeau est arrivé, il a fait fi du biculturalisme..le remplaçant par le multiculturalisme.Il n’a pas reconnu les 2 peuples cofondateurs.

      Comparer la situation de la minorité anglo québoise(écoles,hôpitaux,universités,etc) à celle des minorités francophones hors Québec, c’est comparer Haiti et les USA. Résultats:le Canada est moins bilingue en 2008 qu’avant la loi Trudeau(1968),voir les recensements…et les minorités francophones hors Québec doivent s’assimiler à un rythme effarant..

      En fait, Trudeau, avec le multiculturalisme, a tué l’Égalité des 2 peuples cofondateurs.C’est pourquoi, parler de “Canadiens français”, c’est véhiculer une notion désuète. Il y a les Québécois, les Franco Ontariens..etc

    • Je voudrais bien savoir ce que nous Québécois, d’origine canadienne française, avons fumé, il semble que nous avons tous eu une hallucination collective à propos des accommodements dit raisonnables….wow c’en était du bon *&*??%?(*)(#@$&

    • Mais maintenant que fait-on de la Gazette et ses propos insensés. Ce pourrait être votre prochain blogue. An other french bashing session from the Gazette.!!!!

    • On met un foulard sur le crucifix et on passe à autre chose…?

    • @rogiroux: Oui c’est vrai, merci pour le commentaire…au plaisir :-)

    • @pierrejcallard

      Ce que je comprends, c’est que seuls ceux et celles qui entrent dans votre moule devraient vivre ici…
      Je suis né et vécy ma vie ici, et je suis en total désaccord avec votre étroitesse, tant d’esprit qu’humaine,

    • La Cour Suprême du peuple canadien a défait peu à peu la Loi 101. Pour ce qui est du tissu social québécois et laïque, cette cour pourra très bien l’affaiblir tant que nous y serons soumis.

    • soulignons la contradiction: on enlève le crucifix mais on permet aux enseignantes, employées de l’état, de porter le voile. Mais c’est quoi ce deux poids deux mesures?
      Come on…

    • Suggestion pour PL
      Faire tirer des grammemères et des dixitionnères car la langue française de certaines commentaires est assez pat et tiques… ;)))

      … ce qui nuit malheureusement à la crédibilité de leurs propos (parfois à tort).. bonne journée!

    • Des burkas comme ça………n’importe quand!!!!!! Salaam aleykum!!

    • Je trouve qu’on se concentre beaucoup sur les signes religieux et pas assez sur la protectioni de la langue.

      D’ailleurs à ce sujet il serait beaucoup plus dans l’ordre du possible de légiférer et d’obtenir des résultats concrets.

    • Dans l’ensemble je suis satisfaite du rapport B-T.
      Par contre, j’étais et je demeure contre le port du voile ou autres camouflages dits ” religieux “.
      Si on admet le port du voile au travail, donc dans la sphère publique, on doit me donner le droit de refuser les services de ces voilées sans crainte de poursuite pour racisme.
      Le droit de l’une se termine ou le droit de l’autre commence.
      Pas de religion dans l’espace public, point à la ligne!

    • Bon j’ai fini de lire le rapport des deux pelleteux de nuages.

      Pour eux, la politique, l’économie, la concurrence entre les groupes n’existe pas. Ils ne savent pas encore que l’église catholique, les réseaux ethnoculturels, les mosquées, les rabbins, investissent en bourse.

      Leur interculturalisme à crème, n’est qu,un plan pour exclure la majorité Canadienne française de la concurrence et nous garder assujetti au réseau économique Anglais.

    • Encore un manque de courage! En plus c’est encore la faute des Québecois et c’est à nous de s’adapter selon le rapport! Il n’y a absolument rien de réglé et les intégriste religieux vont continuer de revendiquer des droits pour leur religion. Ça fait longtemps que l’on a compris qu’il ne faut pas céder aux revendications des religions mais on laisse la porte grande ouverte a ces minorité qu’ils ne veulent pas s’adapter! Car il ne faut pas se tromper, la religion amène le mépris des autres religions et c’est ça le probleme!

    • Pas de crise, c’est bien vrai. La preuve, depuis 14 mois, soit depuis la crisette journalistique,les medias n’ont rapporte aucun cas d’accomodements deraisonnables, bizarre n’est ce pas. Faut croire que le sujet etait use et qu’il ne constituait plus une manchette interessante ou que les musulmans ont cesse d’etre musulmans, idem pour les Hassydiques.Quant au foulard, pourvu qu’il ne masque pas, rien a dire, Patric Normand porte un foulard, rien a dire, les Hells angels portent leur sigle, rien a dire, Francois Avard est peigne par une tondeuse a gazon, rien a dire, plein de gens sont tatoues a n’en plus finir, rien a dire, les bonnes soeurs portent leur costume, rien a dire, Normand Lester porte sa moumouth, rien a dire.On pourrait continuer longtemps mais que ce soit pour motif religieux ou tout autre motif, pourquoi devrions nous interdire aux citoyens de s’habiller comme ils veulent tant que ca ne nuit a personne? On comprend que ca ne fait pas l’affaire de Mario Dumont et La madonne Pauline, ils ont besoin d’une crise pour justifier leur existance.

    • Un rapport réfléchi et mesuré. On ne peut donc qu’être pessimiste quant au sort qui lui sera réservé. Il était évident qu’aucun document ne pouvait réconcilier tous les courants de pensée contradictoires qui coexistent au Québec. On peut quand même être étonné de la rapidité avec laquelle les partis politiques ont détourné le contenu de ces travaux pour les accommoder à leurs intérêts partisans. Marois autant que Dumont par exemple en profitent pour tenter d’attiser la flamme identitaire, en tentant de créer de toutes pièces une urgence et une crise qui n’existent pas en-dehors de leurs discours enflammés. Leur analyse publique se limite à dire que seuls leurs propositions et programmes politiques respectifs offrent les solutions miracles nécessaires.

      Quant au gouvernement, Jean Charest nous annonce un train de mesures qui pourront certes être bénéfiques (attendons quand même les détails). Mais son premier geste concret consiste à voler au secours du crucifix de l’Assemblée nationale, avec l’appui des deux autres partis!

      Cela augure mal quant aux débats de fond que ce rapport devrait susciter. Évidemment on peut comprendre que le PQ et l’ADQ tentent d’esquiver ces débats puisque le rapport met cruellement en lumière leur opportunisme au moment où la question a été soulevée l’an dernier. Pour donner les suites appropriées, il faudrait que les politiciens sachent prendre leurs responsabilités et assurer un leadership qui leur a fait défaut jusqu’à présent. Reconnaissons toutefois que les électeurs sont eux aussi très prompts à s’enflammer et à faire peu de cas des nuances, pourtant si nécessaires dans un dossier si complexe. Une tendance que ne manqueront pas d’encourager les groupes d’intérêts et certains commentateurs qui sont incapables de s’élever au-dessus de leur perspectives limitées. Peut-être suis-je si pessimiste parce que je viens d’écouter Nathalie Petrowski et Josée Legault s’exprimer sur cette question avec leur absolutisme habituel au micro de Christiane Charette; il était fort heureux que Jamil et Hassan soient là pour apporter un point de vue plus éclairé.

    • Wow… Vous avez vu ce crucifix juché bien haut qui regarde symboliquement l’assemblée? Je vis encore au temps des dinosaures, ou quoi? C’est pas compliqué, il me semble : un état laïque (sans attachement ou parti pris religieux), et un peuple libre (qui peut bien aller travailler le matin habillé en habit de cosmonaute de Rael WHO CARES ! ). Hey, si je suis obligé d’endurer des Jésus étripés sur la place publique, lâchez-moi avec vos f***ing foulards.

      Les peureux qui font dans leur culottes quand ils voient une femme avec un voile me vont vraiment pitié; écoutez donc César Milan (le dresseur de chien — sérieux, je ne niaise pas ! ); quand on a confiance en soit et qu’on rayonne positivement sur notre entourage; on ne se fait pas mordre, au contraire tout le monde se met instinctivement à nous suivre. Quand on se fait victime, qu’on cherche un coupable et qu’on capote pour rien, ça se met à mal aller. Ayez donc un peu confiance en votre culture, faites en la promotion, ayez l’air fier de nos standards de vie au lieu de faire des faces de pet. Vous avez déjà remarqué que quand on fait une face de pet à quelqu’un il nous en fait une lui aussi?

    • Pemond qui fait dans ses culottes devant le crucifix dinosaure de l’Assemblée Nationale, pour ensuite rire de ceux qui en font autant devant le voile islamique tout aussi dinosaure.

      C’est un bon résumé du deux-poids deux mesures de ce rapport.

    • Bon matin,

      Bien entendu, tout est une affaire de perception.

      Bien sûr c’est nous les québécois qui interprétons très mal ce que l’on voit, c’est nous qui ne comprenons pas bien. C’est nous qui devrions changer nos croyances. C’est nous qui devrions nous ouvrir l’esprit. C’est nous qui devrions nous adapter, c’est à nous de nous ouvrir sur le monde et acceuillir les autres à bras ouverts !!

      Quand on a vu Anne-Marie Péladeau se faire assommée sur une auto de poilce par une grosse police c’est nous qui avons mal vu, mal interprété; le pauvre policier de 275 livres a eu tellement de la misère avec cette mégère de 90 livres. C’est de sa faute, elle a provoqué c’est deux pauvres policiers sans défense et si elle a trouvé que ça lui avait fait mal c’est de sa faute. C’est aussi une MAUVAISE PERCEPTION que NOUS avons eu en regardant les images prises sur le vif. On a tous mal vu on a tous de mauvaises perceptions.

      Bien sûr, c’est une mauvaise perception de dire que nous sommes québécois, nous sommes CANADIEN FRANÇAIS et soumis.

    • «La commission ne suggère pas de nouvelles balises aux demandes d’accomodement, estimant que celles-ci existent déjà dans les chartes, les lois et la jurisprudence qui ont établi des critères comme la contrainte excessive. Ils estiment que l’approche citoyenne et le cas par cas fonctionnent déjà bien.»

      On pourrait rebaptiser le duo Bouchard et Taylor pour Ponce et Pilate…

      «…l’approche citoyenne et le cas par cas fonctionnent déjà bien.»

      Bin oui… me semble…

      Tout ce cirque pour finalement ne tracer aucune ligne directrice claire…

      Laissons la populasse régler ses comptes…

      Pathétique…

      (Mon premier “feeling” était le bon concernant ces deux “éminences grises”: Deux vieux séniles grisonnants pour donner une impression de sagesse et de confiance… mais finalement, juste deux vieux gâteux…)

    • C’est un rapport de qualité, plein de sagesse et de bon sens que nous ont livré les deux commissaires. Mais bon, y’en a pour qui jouer le rôle de victime est un “pattern” très ancré.
      Pour ce qui est du crucifix, pourquoi ne pas l’accompagner d’un géant capteur de rêve? Il fait pourtant partie de notre histoire…

    • Mais soumis à quoi, au juste? De quoi vous parlez, pour l’amour du saint ciel? Votre soumission, elle est entre vos deux oreilles; arrêtez d’essayer de faire pleurer tout le monde avec vos sottises!

      J’ai grandi à Montréal dans une école de cartier multiethnique, j’ai travaillé presque toute ma vie avec le public, partout en ville… JAMAIS je me suis senti soumis/intimidé/limité/blâmé/diminué par personne parce qu’ils avaient un vécu différent du mien, une religion différente de la majorité ou qu’ils avaient de la misère à parler français en arrivant au pays. Au contraire, ce sont les gens qui DE LOIN m’ont le plus fait évoluer, et j’espère que j’ai contribué positivement à leur intégration, à leur perception de notre mode de vie, de nos aspirations. J’ai toujours fait la promotion de ma langue, de la social démocratie, j’ai marché pour un Québec libre, pour la paix, je suis ouvertement fier des femmes qui s’affirment sur le marché du travail, etc… Sauf que là certains inventent des histoires pour se faire prendre en pitié et cherchent à faire valider leur comportements par leur semblables. Comme les républicains aux États-unis qui passent leur temps à dire que tout le monde veut bouffer leur liberté pour justifier leur imperialisme.

      C’est peut-être une étape (espérons-le), comme quand les femmes ont décidés que les hommes étaient tous des monstres. Avec le temps elles ont appri à s’affirmer sans chercher à diminuer les hommes, et c’est tant mieux, elles en sont plus fortes.

    • J’aimerais vous signaler la création d’un groupe d’intérêt sur Facebook visant à rassembler les gens qui ont été choqués par la manière cavalière dont notre gouvernement a rejeté la recommandation de la commission Bouchard-Taylor de retirer le crucifix de l’Assemblée Nationale du Québec.

      Les gens peuvent s’inscrire sur le groupe ici :
      http://www.facebook.com/group.php?gid=13646929794

      Si nous rassemblons assez de gens partageant notre opinion, nous verrons s’il y a lieu de faire des démarches auprès du gouvernement pour qu’il revienne sur sa décision.

    • @zachgebello
      Assemblée Nationale + crucifix = Tes affaires
      Femme + voile = Pas de tes f***ing affaires

      Ç’est plus clair un peu?

    • @pierrelanaudiere

      Le problème avec la dénomination «Québécois» c’est qu’elle est polysémique et donc ambiguë. Elle s’applique à tous ceux qui demeurent au Québec mais elle a aussi un sens plus restrictif de Canadien-français. Pour donner un exemple, les Haïtiens de Montréal tout comme les Vietnamiens, les Maghrébins quand ils s’adressent à moi et disent Québécois, ils veulent dire Canadiens-français, ils parlent de mon ethnie et ils l’opposent à la leur qui est vietnamienne ou haïtienne ou arabe ou autre.

      Donc pour que le terme Québécois devienne vraiment inclusif, il faut trouver une autre façon de nommer mon ethnie. On peut ne pas aimer le mot, mais Canadien-français indique bien une ethnie qui regroupe tous les Québécois dit de ‘souche’. Il a aussi l’avantage de reconnaître comme faisant partie de mon ethnie, tous ceux qui se déplacent temporairement en Alberta ou ailleurs au Canada, et tous ceux qui sont partie depuis plus longtemps des rives du Saint-Laurent pour aller ailleurs en Amérique du Nord, que ce soit au Canada ou aux Etats-Unis.

      Je n’utilise pas le mot peuple, ou nation, qui ont un sens politique. Le mot ethnie n’a qu’un sens sociologique ou anthropologique.

    • En lisant les (nombreuses) insultes adressées à MM. Bouchard et Taylor, je ne peux que constater que notre vieux réflexe de méfiance envers les intellectuels a survécu à l’épreuve du temps. Les Québécois ont toujours préféré le “gros bon sens populaire” à la culture et à la véritable réflexion. On se demande ensuite pourquoi notre taux de décrochage scolaire est si élevé… Une petite province qui passe son temps à dénigrer son élite intellectuelle pour la remplacer par des petits démagogues comme Gilles Proulx, le Doc Mailloux et Richard Martineau ne peut espérer accomplir de grandes choses. Nous resterons toujours un petit peuple sympathique, certes, mais vaguement “habitant”.

    • Comment voulez vous que les immigrants ne soient pas mêlés. Ils arrivent dans un pays bilingue qui s’appelle le Canada et aussitôt arrivé au Québec, on lui dit qu’il n’est pas canadien, mais québecois, et que la langue qu’il doit parler est le français . On l’accepte facilement s’il se déclare souverainiste, mais il est un maudit immigrant s’il opte pour le Canada.. Comme dirait Astérix, ‘ils sont fous ces Québecois’

    • “En lisant les (nombreuses) insultes adressées à MM. Bouchard et Taylor, je ne peux que constater que notre vieux réflexe de méfiance envers les intellectuels a survécu à l’épreuve du temps.” – squire

      ===
      D’accord que s’il y a eu des insultes c’est malheureux.

      Mais…

      Se méfier des intellectuels ? Pourquoi ce serait une mauvaise chose ?

      Il faut également se méfier des politiciens, des commerçants, des curés, des avocats et des vendeurs de chars.

      Il faut surtout garder un esprit critique face à tous ceux qui se croient, de par leur position sociale, dans une position pour “éclairer” le bon peuple.

      Il faut demeurer critique en toute circonstance et quelque soit celui qui s’exprime. Que ce soit M. Bouchard, M, Taylor, M. Martineau, ou le doc. Mailloux,

    • Ces opinions vont vous surprendre.

      http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia%3D/Medianet/2007/CBFT/SecondRegard200709091330_1.asx

    • @ nimzo

      Vous n’avez relevé que la moitié de mon idée. J’ajoutais (et je me cite): “Les Québécois ont toujours préféré le “gros bon sens populaire” à la culture et à la véritable réflexion.”

      MM. Bouchard et Taylor sont deux professeurs d’université dont la compétence, la culture et l’intelligence sont au-dessus de tout doute. Hors, au Québec, ces qualités (qui leur vaudraient le respect et l’admiration ailleurs dans le monde) sont ridiculisées. J’entends encore Gilles Proulx les appeler des “intellectuels à pipes” à son émission. Au Québec, on accuse les intellectuels d’être décrochés de la réalité, de ne pas être “du vrai monde”, de ne pas poser “les vraies questions” ou d’employer un vocabulaire complexe. C’est ça que je trouve particulièrement agaçant. Ce préjugé défavorable envers les gens qui parlent bien ou qui ont fait de grandes études. Un peu comme Duplessis, un homme cultivé, qui jouait à l’inculte pour se faire élire. Ou Jean-Luc Mongrain, autre homme très cultivé, qui se force pour adopter un langage “populaire” dans ses émissions. (On pourrait ajouter Pierre Falardeau à cette liste.) Et après ça, on dit que les Québécois veulent défendre la langue française… Dès que quelqu’un emploie une langue recherchée, ces mêmes Québécois le traitent de snob, d’intello prétentieux, etc. Navrant.

    • Je crois que de parler des accomodements raisonnables n’étais que la pointe de l’iceberg. On aurait due parler carrément de la place de la religieux et de l’impact qu’elle a dans nos vies. Ça fait des millénaires que les musulmans et les juifs se tapent sur la gueule et ça n’arrête pas.Les musulmans s’entretuent entre eux autres d’ailleurs. Les catholiques et les protestants viennent de faire la paix après des décennies de guerre et d’attentats sanglants en Irlande du nord pour prendre le pouvoir pour finalement se le séparer. Si vous voulez des exemples de désastres due a la religion, vous n’avez pas a cherchez loin, l’histoire est là pour vous les rappeler. Ici on parle d’un pays ouvert, où l’on accepte toutes les religions et que c’est donc beau le muticulturalisme (oups, scuser, l’interculturalisme) mais détrompez-vous, on ne mélange pas les religions. Surtout les juifs, les musulmans et les catholiques qui revendiquent tous avoir LA VÉRITÉ et qui tentent de l’imposer à son prochain! Nous avons délaissé la religion catholique parce que l’on en avait marre et parce que le vatican contrôlait ou “flirtait” de trop près avec le gouvernement. Maintenent que le catholicisme a été mis de côté et confiné a notre intimité, on voit maintenant d’autres religions prendre leur place et elles ont créé un lobbying très puissants auprès des gouvernements. Mais faut pas en parler, on serait vite accusé de fascisme ou de racisme. On préfère parler des “dommages colatéraux” comme les accomodements raisonnables et créé une comission bidon pour faire croire que l’on s’occupe du problème. ( Que d’hypocrisie!) C’est s’en prendre à l’abre en commençant par les feuilles que de parler des accomodements raisonnables. Il faut s’attaquer aux racines en interdisant tout contact religieux avec les gouvernements, à commencer par les différents lobbys. Aucune religion ne doit bénéficier de quelconques privilèges et aucunes lois ne doit être votée en faveur de l’une ou l’autre. Aucune argent des contribuables ne doit leur être versé sous quelques formes que ce soit sinon nous pourrions avoir de graves problèmes à moyen ou à long terme. Mais la commission Bouchard-taylord dit qu’il n’y a pas lieu de s’en faire et que ça va bien. Va-t-on attendre que le feu soit incontrôlable avant d’essayer de l’éteindre? La religion doit demeurer dans nos foyers et dans les lieux de prière et nous devons la tenir loins du pouvoir si nous voulons avoir une société “interculturaliste” qui fonctionne. Ça nous prend une laicité complète, sans compromis, non-négociable et honnête. Mais je ne crois pas que nos dirigeants aient le courage d’affronter les différentes institutions religieuses. Ça fait que l’on vas laisser le problème s’envenimer et quand on se tapera sur la gueule, ben on dira que les Québecois ont l’esprit fermé et que c’est encore de leur faute si ça va mal!

    • Abération le port du hijab pour une enseignante. L’enseignant est souvent idolâtré par son élève le port du hijab est un mauvais exemple de soumission pour nos jeunes filles et également nos jeunes garçons. Les symboles catholiques font parti de notre histoire, ils sont notre patrimoine, rien à faire avec la religion comme tel mais représente bien notre culture et ses souches. Et il faut être fier de notre culture et la conserver ont est les seuls avec les autochtones en avoir une au Nord de l’Amérique (Canada et U.S)

    • @ squire
      “MM. Bouchard et Taylor sont deux professeurs d’université dont la compétence, la culture et l’intelligence sont au-dessus de tout doute.”
      À titre d’aide-mémoire, j’aimerais rappeler que Mr Charles Taylor a été recipiandaire du prix Templeton et que sur divers sites on trace des liens entre l’Opus Dei et la fondation Templeton. Cela n’affecte en rien sa “compétence, la culture et l’intelligence” mais je voyais utile de le rappeler.
      À sa défense par contre, j’aimerais mentionner que sa recommendation de retirer le crucifix du parlement et de l’abstention de la prière aux offices municipaux (visant directement le maire Tremblay de Ville Saguenay) m’ont agréablement surpris.
      Il faut dire que je suis l’un de ceux pour qui la religion en 2008 n’a plus sa raison d’être. L’un de ceux pour qui la religion n’est qu’un ensemble de contes de fée et de superstitions obscurantistes politisées entretenues pour maintenir le petit peuple docile.
      La prof musulmane peut bien porter son hidjab, nos religieuses ont bien porté leurs cornettes… Mais qu’on interdise jamais à mes enfants de porter leur casquettes… Mon hic, si elle est assez croyante et pratiquante pour porter son hidjab, le sera-t’elle trop pour enseigner l’évolution darwinienne des espèces en bioligie?

    • “Vous n’avez relevé que la moitié de mon idée.

      (…)

      Ce préjugé défavorable envers les gens qui parlent bien ou qui ont fait de grandes études.” – squire

      ===

      J’aurais pu citer votre message au complet mais ça n’aurait rien changé à mon commentaire. De toutes manières je ne suis pas totalement en désaccord avec vous.

      Je me méfie aussi bien des préjugés défavorables que des préjugés favorables lorsqu’ils sont basés sur les études ou le niveau de culture d’une personne.

      La connaissance ou l’intelligence au service de la fourberie ce n’est pas nouveau.

      Un exemple ? Conrad Black. Certainement un intellectuel selon la définition du terme. Mais aussi un crosseur. De tels exemples il y en a à la tonne,

      Je n’ai rien, à priori. contre Bouchard ou Taylor mais rien pour non plus. Leur status social d’intellectuel ne m’impressionne pas.

      Je préfère juger les gens sur leurs actions plutôt que sur lleur diplômes ou médailles.

      C’est dans ce sens que je disait me méfier, entre autres, des intellectuels.

    • Les recommandations de Taylor-Bouchard avanceront la cause de l`Islam radical au Québec.

      Combien de jeunes femmes ont payé de leur vie le fait de ne pas avoir voulu se laisser imposer ce voile par les islamistes radicaux. Combien de femmes égorgées en Algérie, au Pakistan, en Afghanistan, au Bengla Desh, combiens de femmes ont subie des viols collectifs ou ont été attaquée avec de l`acide sulfurique au visage dans ces pays.

      Des militantes islamistes se pavane devant les médias pour dire que l`islam oblige le port du voile et si on applique le Coran au pied de la lettre cela est vrai, mais elle ne vous dise pas toute la violence et la haine dirigée contres les juifs et les chrétiens qui se trouve dans leur livre religieux et si ont suit bien leur pensée, puisque le voile est obligatoire, le Jihad contre les non-musulmans l`est aussi et la domination de l`islam et la charia aussi puisque c`est aussi dans leur religion!

      Pour moi ce voile est le symbole d`un mouvement politico-religieux belliqueux et oppressif (l`islamisme des barbus) et un professeur qui porte ce symbole équivaut pour moi a un professeur qui vanterait le régime nazi dans les années 30!

      Des femmes courageuses comme Ayan Hirsi Ali prennent des risques personnels pour la liberté de la femme et ces deus hommes font la promotion du voile dans nos école sur des figures d`autorité!

    • En colombie-Britannique, le vote pour enlever les murales, aussi un morceau historique, a été dans le sens de l’enlèvement :

      http://www.cbc.ca/canada/british-columbia/story/2007/04/25/bc-murals.html

    • @tromso,

      Merci de si bien l’écrire, de le dire, de le souligner à GROS TRAITS.
      Oui, le port du voile est une geste politique.
      Oui, le voile est signe de soumission à des islamistes barbus souvent radicaux.
      Oui, le voile et autres déguisements font partie d’un mouvement mondial de promotion de cette religion oppressive.
      Oui, il nous faut être très vigilants, très très vigilants.
      JAMAIS au Québec, nous devons accepter cette infiltration sournoise gagnée par la technique des petits pas dans nos services publics, JAMAIS.
      Il faut je crois le faire savoir haut et fort à notre JOHN Charest!

    • @ Verret
      Le fleurdelisée n’est ni moderne ni rassembleur ???
      Regarde bien le 24 juin prochain…

    • @cd1961
      Et pour vous, 1/365 du temps dans une année, c’est bon? Tant mieux pour vous. Pour ma part, j’ai assez peu de temps à perdre et même celui-là compte.

    • pemond….

      “Soumis à quoi? à qui?” D’abord je dois préciser, je parle ici de la femme islamiste. Pour quelqu’un qui a LU le CORAN et le chapitre concernant les femmes c’est très clair. La femme doit être soumise à son mari. Ce n’est pas “entre les deux oreilles” c’est DANS LE CORAN…et ces messieurs se chargent de lui rappeler si elle n’obéit pas…En cas de divorce son témoignage ne vaut rien. Le témoignage du mari, du beau-frère, de l’oncle, du grand-père et même du garçon est reçu comme étant “crédible”. Si vous n’êtes pas encore renseigné, il serait temps d’apprendre, ainsi vous auriez des arguments plus sérieux et solides que “les deux oreilles”. Je sais que les islamistes ont tendance à NIER, à BANALISER leur religion, à la ridiculiser, mais DANS le CORAN, il est écrit que “l’homme est supérieur à la femme” et que c’est ALLAH qui en a décidé ainsi. Est-ce que certains islamistes seraient branchés direct sur Allah avec leur cellulaire? à moins que sur ce forum, j’ai affaire à des non-pratiquants islamistes comme il y a des non-pratiquant catholiques.
      les religions renferment toujours des intégristes fanatiques qui se targuent d’être “branchés” direct sur Dieu le Père ou Allah…Allez démêler tout ça…
      desorties.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité