Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 21 mai 2008 | Mise en ligne à 23h00 | Commenter Commentaires (66)

    Tranche de vie de journaliste au bord des vacances

    Les mots ont un poids et même, des fois, un poids insoupçonné. J’utilise le mot vieux, il se trouvera des lecteurs pour croire que je n’aime pas nos compatriotes de l’âge d’or. Je glisse le mot pute et il se trouvera des lecteurs pour croire que je déprécie les travailleuses du sexe. J’écris sur les excès de Mark Lafleur et les parents d’enfants souffrant du syndrome de la Tourette croient que je vise personnellement leur enfant. Et ainsi de suite.

    Je le prends toujours avec un grain de sel, remarquez. Mes cours de yoga m’aident à me mettre dans la peau de l’Autre et je sais que les gens lisent parfois en diagonale, surtout mes papiers. Moi-même, souvent, il m’arrive d’écrire en diagonale, d’une main, en lisant À la recherche du temps perdu de l’autre.

    Long détour pour vous dire que mardi, j’ai écrit que la victime de ce meurtre atroce à Rivière-Ouelle était une bibitte sociale. C’était une image pour décrire à quel point elle était impliquée dans sa communauté. C’était loin, très loin, très, très, très loin d’être dérogatoire.

    Dring, ça sonne au bureau. C’est un lecteur. Fâché.

    – Pourquoi avez-vous écrit que c’est une bibitte sociale ?
    – Je ne comprends pas, Monsieur.
    – C’est un manque de respect.
    – Non, je vous assure que non.
    – Avez-lu la définition du mot bibitte dans le Larousse ?
    – Non, Monsieur.
    – Ce n’est pas positif. C’est négatif.

    J’étais sur le cul. J’ai cru à une joke. J’ai dit :

    – Le mot « monstre » est négatif. J’appelle mon fils p’tit monstre, des fois. Allez-vous appeler la DPJ ?

    Jusque là, la conversation était ce légendaire dialogue de sourds. Le Monsieur a lu quelque chose que je n’ai pas écrit. Ça arrive. Des fois, t’écris que le ciel est bleu et tous les fédéralistes qui dorment dans des draps unifoliés s’écrivent « AH-HA, JE LE SAVAIS, RITA ! LAGACÉ’ C’T’UN PIQUOUISTE ! » alors que tout ce que tu veux dire, c’est que le ciel est bleu et qu’il ne pleuvra pas aujourd’hui…

    Justement, c’est après que la conversation a pris un tournant surréaliste.

    – Auriez-vous écrit que Pauline Marois est une bibitte sociale ?
    – Pardon ?
    – Je vous demande si vous auriez écrit que Pauline Marois est une bibitte sociale.
    – Euh, je ne suis pas certain de vous suivre, là…
    – Pauline Marois. Auriez-vous écrit que c’est…
    – J’ai pas dit que j’avais pas entendu, Monsieur, j’ai dit que je ne vous suis pas. Je ne sais pas si j’utiliserais bibitte sociale en parlant de Mme Marois. Ou de Stéphane Dion. Ou de Jack Layton.
    – Oui, mais Pauline Marois, auri…

    Le plus formidable, c’est que nous demeurions tous les deux polis, des exemples de civisme pour la jeunesse, bien que nous avions de toute évidence, chacun de notre bord, une puissante envie de s’envoyer ch…

    – … Je ne sais pas, Monsieur. Mais je ne vois pas en quoi cela a un rapport avec le sujet qui nous occupe.
    – Je trouve que « bibitte », c’est irrespectueux.
    – Eh bien, Monsieur, il va falloir qu’on soit d’accord pour être en désaccord.
    – Bonne journée, Monsieur.
    – À vous aussi.

    Bon, voilà. Je vous rapporte l’incident parce que certains d’entre vous croient que mon métier est jet-set à l’os, tapis rouge, champagne, Prix Pulitzer et tout et tout. Eh bien, non, non et re-non. C’est pas toujours comme ça, je vous jure. Il faut souvent accommoder sans se fâcher tous ceux qui voient des complots partout et ça, c’est pas facile, les enfants, n’essayez pas ça à la maison, I’m a professional.

    Je crois qu’après m’avoir téléphoné, le Monsieur a appelé le titreur qui a écrit, à la une de La Presse de ce matin, à propos de la démission de Zampino : LE MAIRE TREMBLAY PERD SON BRAS DROIT. Pour lui dire quoi ? Pour lui dire qu’heureusement, le maire est gaucher…

    Bon, je crois que je suis dû pour prendre des vacances. Je ne suis pas le seul, apparemment.

    Je m’en vais en Islande, justement. Je me répète, je sais. C’est que j’ai hâte. Vous ai-je dit que c’est le pays le plus pacifique de la Terre ? Juré, craché. Il faut dire qu’il y a plus de monde à Laval qu’en Islande, alors ça aide.


    • Tu salueras Bjork de ma part! Tu dis que ton métier n’est pas jet-set, mais quand même, c’est la moindre des choses… hé hé!

      http://renartleveille.wordpress.com/

    • Faites-vous exprès ou quoi ?!
      .
      .
      .
      Hehe… Je fais référence à la photo apparaissant sur le lien. C’est que j’adore les chevaux et l’eau est un élément qui m’attire énormément. Je suis jalouse là.

      Concernant les personnes qui lisent en diagonale et vous interpellent comme le type cité en exemple, je vous comprends vous ne savez pas comment. Imaginez la même situation mais avec des gens qui interprètent de travers ce que vous dites, par exemple, dans un comité quelconque et s’en vont avec ça “dans le public”. Faut tout ramasser la m** par la suite… J’pense que j’ai aussi besoin de vacances.

    • Et alors, est-ce que Pauline Marois est une bibitte sociale ou non??

    • L’Islande est peut-être le pays le plus pacifique… Mais il est aussi très Atlantique.

    • Bibitte sociale, c’est quand même mieux que bibitte à poil :-)

    • Comme ça les Lavallois sont des criminels…

    • À mon avis, le témoin de Jéhovah qui t’a téléphoné s’est vexé du poids du mot “bibitte”, si tu avais osé écrire une chronique sur Pauline Marois. Normale non??? Se souverainiste témoin de jéhovah du rang taché à St-Pascal, ne se souviens même pas de t’avoir appelé tellement il était saoul…

    • D’où l’importance capitale, pour un “écrivain public”, de bien choisir ses mots en retournant au moins 7 fois sa plume dans l’encrier, moins pour ne pas froisser les susceptibles de nature que pour ne pas prêter flanc à des interprétations erronées.
      Tout est dans la perception, certes, mais qui, au départ, qui est l’initiateur de ladite perception ?…
      Bonnes vacances tout de même. (Je suis allé trois fois en Islande, et j’y ai mangé une fois du steak (?) de baleine. Pauvre baleine…)

    • Pour commencer, je dois dire que je ne sais pas grand chose de la situation du meurtre que vous avez couvert. Mais je me demandais la chose suivante… Le gars qui est accusé, à voir la réaction de sa mère via un article sur cyberpresse, est aussi coupable que le fou qui a tiré en fou à Dawson il y a deux ans. Est-ce que c’est moi ou est-ce que la médiatisation de l’événement font du bonhomme coupable avant même le début de son procès? Est-ce seulement moi, ou on cherche à simplifier la vie? A dawson, c’était évident. il y avait des dizaines de témoins directs et le gars s’est suicidé devant les policiers. Mais qu’en est-il de cette situation ci?

      Je ne veux pas dire que ce n’est pas lui (je ne connais rien de l’affaire), mais notre système de loi n’est t-il pas basé sur l’innocence à moins d’avis contraire?

      Bon voyage en Islande, M. Lagacé? vous partez avec l’héritier?

    • Bonne vacance ou bonnes vacances je ne sais pas si ca va durerlongtemps.
      Patrick “your a professional”
      salut .

    • Il parrait que le nom Islande vient de Ice-land: la terre de glace.
      J’espère que vous ne serai pas déçu. :)

    • Quand ton hymne national est une chanson d’amour , ça éloigne les bibittes sociales . Parait que les chiens n’y grognent même pas.
      Bon voyage !

    • Bon Voyage Patrick, vous très chanceux de visiter l’Islande à ce qui paraît c’est un super beau pays ! Je vous envie énormément en tout cas! Reposez-vous bien et Patrick je vous adore vous être un très bon journaliste ne doutez jamais de vous :)

    • “À la recherche du temps perdu de l’autre“

      est bonne ….et résume parfaitement le quête de justice littéraire de votre interlocuteur.

    • @SimonB74, parlant de bibitte, votre commentaire est de mauvais goût et je ne parle pas de vos fautes de français…
      M. Lagacé, bon voyage! J’espère que vous nous parlerez de l’Islande en revenant (ou pendant) car j’y vais en octobre et j’ai bien hâte.

    • Ça, c’est le côté négatif, le “double-tranchant”, d’exercer un style journalistique “rock’n roll” quand on écrit pour la presse populaire, pour Monsieur et Madame Toutlemonde qui ne font pas toujours dans la nuance et dans la figure de style.

      Mais reste aussi que les gens ont beau tremper dans le Festival de l’Humour à longueur d’année, certains sujets ou certaines circonstances se prêtent néanmoins assez mal à la satire ou à la métaphore.

      Il y a des évènements qui commandent une certaine retenue, voire un brin de pudeur, dans le ton, dans le propos et dans les mots.

      Comme le disait la maxime de ‘Croc’, “c’est pas parce qu’on rit que c’est drôle”.

      On aurait peut-être une prise de conscience nationale à faire là-dessus.

      Mais passez quand même de belles et bonnes vacances, Monsieur Lagacé.

      Une bibitte de l’information comme vous, rampant et sautant frénétiquement sous et sur les nouvelles tendances de l’actualité à longueur d’année, mérite bien d’aller lézarder quelque-part sur une plage ou dans un hôtel perdu pendant quelques semaines… ou au moins quelques jours…

      Mais résisterez-vous vraiment à l’appel de votre Blackberry, quand la moindre nouveauté viendra vous titiller?…

    • “– Le mot « monstre » est négatif. J’appelle mon fils p’tit monstre, des fois. Allez-vous appeler la DPJ ?”

      Me suis étouffée avec mon café.

      Tu n’aurais pas dû utiliser l’expression “dialogue de sourds”, tu sais? Martineau s’est fait ramasser, pour ça!

      Allez, bonnes vacances! ;o)

    • Je n’ai pas de parodies de La Chute sur l’Islande, mais je t’ai trouvé des extraits de films pour enfants doublés en islandais avec sous-titres.

      Ça va te faire réviser.

      Bambi:
      http://www.youtube.com/watch?v=hNM1yGaZ468
      Cendrillon:
      http://www.youtube.com/watch?v=gCxYQsvIJgI&feature=related
      Le Livre de la Jungle:
      http://www.youtube.com/watch?v=DXfYEaAGnhs&feature=related
      Petit ours:
      http://www.youtube.com/watch?v=4yPd5oemeQ0&feature=related
      Le Roi Lion:
      http://www.youtube.com/watch?v=0Kdii8bEf5E&feature=related
      Mulan:
      http://www.youtube.com/watch?v=eTDHjhMsGG0&feature=related

    • Ah ! L’islande !! J’y suis allé il y a trois ans …

      Conseil : pas la peine de sortir dans les bars avant une heure du matin : les Islandais COMMENCENT à fêter à cette heure là (et ça dure jusqu’au matin !!)

    • Bon voyage petite bibitte! Hi!Hi!Est-ce que tu amènes ton petit sac à microbes(héritier) avec toi?HA!HA!
      Tu essaieras de décrocher un peu; on peut sortir un journaliste de chez lui mais pas de lui-même!! Et en passant j’ai hâte que la personne qui s’occupe de changer la photo sur cyberpresse la change, la mère de Francis, franchement, ça fait pitié à voir et à lire, petite madame perdue, pas rapport de mettre ça en “front page” me semble… Bonne vacances!

    • Ah bon ! Je ne savais pas que Björk vivait à Laval. L’Islande pour un journaliste, il n’y a pas mieux. On dit que les sources ne manquent pas. L’Islande n’a pas d’armée, mais je crois que ce pays est sous la protection de nos voisins dandessous… sauf erreur !

    • Journaliste?

    • Ouch! Ouin, avec des ZELÉS de même, j’irais m’exiler un peu (style Natalie Simard) en Islande. Oui c’est une bonne idée.

      Écoute… mon chat s’appelle Bibitte. Sans farces. Et chez moi on l’aime beaucoup. Y’a rien de négatif dans ce nom. Pour moi ce n’est qu’une manière cute de parler d’un petit animal… C’est comme ça j’le vois puis c’est malheureux qu’on le vois pas tous de même.

      Bonnes vacanes Pat!

    • À quoi ça sert de s’obstiner à essayer de faire comprendre quelque chose à quelqu’un qui ne veut pas comprendre? De toute façon, il va toujours avoir quelqu’un qui ne sera pas d’accord avec ce que tu écris, sur ton choix de mots etc…
      Je pense qu’il faut rester dans le respect et faire confiance à son bon sens.

      Bonne vacances!!

    • @bibianne (si c’est votre nom véritable…)

      Désolé, pour mon mauvais goût. Je ne suis pas toujours gentils, je sais…mais rassurez-vous car je ne vous adressais pas ce commentaire directement et personnellement.

      Bonne Vacances au pays des Thermals, M. Lagacé…

    • Message pour Patrick Lagacé… cf Francis Proulx…

      Tu n’es pas obligé de le publier ce que je vais te dire.. mais après avoir lu l’article de la mère dans La Presse… tu n’as jamais pensé que Proulx était un autiste de haut niveau qui n’a jamais été diagnostiqué car il a pris des médicaments presque toute son enfance… donc ça l’a complètement perturbé ces médicaments-là. Les autistes ne sont pas violents au contraire mais quand ils sont laissés à eux-mêmes et surtout médicamentés ça peut virer mal comme l’histoire de Proulx. Il a tous les symptômes d’un autiste. Tu iras voir le film Ben-X et tu m’en donneras des nouvelles… C’est une réflexion de ma part et non un diagnostic!

    • je t’avais dit de chercher du coté des parents. A matin on apprend que le père a sacré le camp lorsque le p’tit avait 2 ans et que la mère est une Témoin de Jéhovah, folle sur les bords. Ajoute les problèmes de drogue et sans doute de jeu compulsif (ca devrait sortir dans les prochains jours) et tu as vraiment la totale mon Pat!
      Maintenant on fait quoi avec pareille bibite sociale?

    • @genevievepiquette

      “Comme ça les Lavallois sont des criminels…”

      Très drôle! J’adore votre humour (et il n’y a aucun sarcasme dans ce commentaire).

    • Juste pour rendre la discussion constructive, voici quelques suggestions de tournures de phrase qui auraient été plus élégantes et auraient moins avivé les émotions:

      Au lieu de “Il était solitaire, renfermé; elle était une bibitte sociale.”,

      on aurait pu lire:

      “Il était solitaire, renfermé; elle était “sociale” (ou sociable) et ouverte (aux autres).”

      ou

      “Il était une bibitte solitaire et nocturne; elle était une créature sociale qui rayonnait à la lumière du jour.”

      Quelque-chose comme ça.

      Mais bon, heure de tombée (et “rock’n roll”) oblige, on n’a pas toujours le temps de bien peser les mots…

    • Vivre dans un univers de témoins de Jéhovah ! C’est assez pour te fêler le cerveau pas à peu près !

      Le pire dans ces maudites sectes, c’est qu’après un drame de ce genre, la mère tient encore sa bible et dit encore le nom de Jéhovah! C’est trop ancré dans leur pauvre cerveau.

      Triste histoire pour la défunte et triste destin pour le jeune Francis.

      La mère du jeune doit au CLSC de sa région et fermez la porte à tous ces témoins de Jéhovah ou autres sectes. Allez marchez dehors. En ce moment, c’est pas de Jéhovah dont son fils a besoin, c’est d’une mère soutenue avec des services professionnels. Le jeune gar^con a tout autant besoin de soins.

      Désolée, quand je vois le mot Jéhovah, j’ai de l’urticaire. De toute manière les dirigeants de ces sectes, vont recruter auprès de gens démunis. C’est ça qui me déconcerte. Ils leur bousille leur vie. J’arrête parce que je vais «sacrer» !

    • Il est possible de vous appeler au travail pour se plaindre?

      Je trouve ça curieux.

    • “Bibitte sociale” est juste une expression pour attirer les lecteurs de son ancien journal. La Presse comme Radio-Canada nivellent vers le bas comme qu’on dit.

    • @ mak_yavel

      Les “créatures” sociales auraient certainement soulevées la consternation dans la région du village des Témoins …de par sa définition…non???

      (NDLR : Nous n’endossons pas ce dernier commentaire car il peut causé un préjudice envers le lecteur sensible et suspicieux.)

    • @maria-elisa

      J’ai été élevé une partie de mon enfance dans les Témoin de Jéhovah. Rassurez-vous, mes parents n’étaient pas démunis et je n’ai jamais fait de toc-toc :-)

      Ce que je veux vous dire, c’est que les T.J. (comme moi et mes freres les appelons, avec un J prononcer façon Lac St-Hean :-P) ne cible pas un groupe en particulier. Ils se contentent de râtisser toutes les rues de leur secteur comme des camelots. S’il y a autant de gens démunis c’est seulement que cette clientèle est plus propice à joindre ces sectes.

      Bref, petite correction pour vous dire que les T.J. ne ciblent pas activement les pauvres. Ils viennent à eux.

    • J’avoue avoir tiqué aussi sur le ‘bibitte sociale’ en le lisant.

      C’est une expression qui appartient à un registre familier, et dans des circonstances aussi macabres, ça faisait un peu déplacé. D’autant plus que vous ne la connaissez pas du tout. C’est ce que votre interlocuteur cherchait à démontrer avec son ‘Pauline Marois’.

      Je trouverais plutôt cavalier qu’un journaliste se permette de dire, avec une certaine désinvolture, que ma femme était une ‘bibitte sociale’ deux jours après qu’elle se soit fait assassiner. Et ta sœur, c’est une bibitte sociale, ta sœur ?

      Le registre de langue est un concept un peu ésotérique au Québec, mais bon… Un blogue c’est pas non plus un article imprimé. Son ‘code’ reste encore à définir. Mais pour traiter un événement aussi sordide, blogue ou pas, une certaine sobriété lexicale s’impose…

    • @ indeedtd

      le problème justement c’est que les Témoins de Jéhovah (TJ) sont attirants pour les démunis et les TJ ne perdent pas de temps pour leur laver le cerveau; c’est leur force. Et ce sont ces mêmes démunis “brain-washed” qui vont de porte en porte pour en recruter d’autres. À la longue ce ne sont que des personnes déconnectées comme la mère de Francis Proulx qui sont dans cette secte. Je le sais j’en vu tellement de personnes de-même pendant mon enfance…

    • asocial (e) est le bon terme.

    • Mon totem chez les scouts était Papillon Ricaneur… le papillon est-il considéré comme une bibitte ? Devrais-je m’en offusquer vingt quelques années plus tard ? C’est peut être ça finalement qui m’a empêché d’avancer dans la vie, mon inconscient est resté paralysé comme une shot de Raid…
      Et la Bitt à Tibi, elle ? On en fait quoi ?

      Bonne journée et bonnes vacances ! J’en rêve de l’Islande…

    • Il parlait de Nancy Michaud comme étant une bibitte sociale c’est tellement mal écrit que je pensais qu’il parlait de Francis Proulx comme d’un asocial.
      On sait aussi que les bibittes sociales se font parfois tuer par leur mari lorsqu’elles deviennent un peu trop sociales.

    • @anthony

      Ai-je dis le contraire ? Je ne faisais que préciser qu’ils n’ont pas de plan diabolique qui cible particulièrement un groupe ou un autre.

      Quant au style des membres, je ne crois pas que ce soit tous des pauvres weirdos. Ca dépend des endroits en fait. J’ai toujours trouvé étant jeune que l’ambiance des congrégations était bien différente d’une ville à l’autre. Les Anciens sont très peu nombreux (surtout dans une petite ville comme Rivière-Ouelle) et se sont eux qui dictent le ton après tout. Certains sont extrêmes dans leur application de la Bible tandis que d’autres sont beaucoup plus relax. Les TJ dans la métropole par exemple, sont beaucoup plus permissifs tandis que le moindre pet dans mon village était passible d’exclusion. Il y a des ga-gangs aussi chez les TJ. Les pauvres se tiennent ensemble, tandis que le monde qui ont de l’allure se côtoient entre eux.

      En tout cas, je pourrais caqueter là-dessus toute la journée, mais la vérité c’est que je m’en fou un peu. J’ai encore un frère là-dedans. Il me respecte, je le respecte. On parle jamais de ça. Défois, on s’amuse à le choquer avec des propos cru et j’esquisse toujours un sourire de le voir s’indigner devant sa femme quand je me souviens avoir trouvez des revues porno dans sa chambre et qu’il avait l’humour le plus “trash” de nous étant jeune.

    • Mon mari qui est journaliste au Brésil est allé visiter L’Islande l’été dernier pendant que moi, je visitais le Québec. Il est revenu enchanté, avec des photos magnifiques dans la lagoa bleu, dans le volcan etc. etc.
      Faite un bon voyage et reposez vous, vous le méritez.

    • @indeedtd

      je ne faisais que continuer ton idée….j’étais tout à fait d’accord avec toi.

      et quand je parle de démunis, je parle pas seulement des pauvres. Ça inclus aussi les gens qui sont démunis côté psychologique et social et ça, on en retrouve chez les pauvres et les plus riches aussi

    • Personnellement, je m’en sacre qu’une vieille mémé trip sur Jehovah. Regardez sa photo. Si ce n’était pas ça, ce serait autre chose. L’alcool, la dope, le jeu…qui sait!? C’est weird, mais au moins, c’est inoffensif…pour elle.

      Là où j’ai un problème, c’est avec les jeunes. Pour chaque gens que les TJ aident vraiment (il y en a quelques uns), il y a un paquet de jeunes qui se font écorcher. Être élevé dans un monde de peur où l’Armaggédon est toujours au porte, que l’on sera détruit et que notre renaissance dépend de nos actions, ce n’est pas très sain. À 7-8 ans, on a pas trop envie entendre de parler qu’on va crever 3 fois par semaine. C’est comme un peu tôt et insécurisant. Je faisais lire la Bible à mon chat pour qu’il me suive au Paradis, pour vous donnez un idée.

      Quand on sort de là, on est tellement mêlé. Tous ceux que je connais avec qui j’ai été élevé là-dedans et qui en sont sorti sont immédiatement tombés soit dans la drogue, l’alcool, le crime, la prostitution…etc. Tous, sans exception. Pour certains ce fut temporaire et bref (comme moi), pour d’autres ca n’a jamais arrêté. Certains retournent chez les TJ, incapables de s’adapter et de s’imposer des limites sans un cadre religieux. D’autres restent maganées à vie. Quelques uns tournent bien, surtout ceux qui quittent assez tôt. Je remercie mes parents d’avoir jugé qu’à 13 ans j’étais libre de mes choix.

      Il y a documentaire très bien à ce sujet: Children of Jehovah.

      Il explique bien le principe de peur constant et d’amour conditionnel de l’entourage qui démolie des jeunes à vie.

    • Pat tu n’es qu’un sale ” bourreau de travail “,,,ca y est Mme Michaud est vengée. On a eu les perronismes, ca va prendre les “Lagacismes”. Vraiment y en tu des chercheurs de poux ?

    • @ indeed

      C comme la police et les chauffeurs d’autobus même si tu te plains ça donne rien. lollllllllllllll

    • N’empêche, môsusse de Patrick Lagacé, avec vos histoires d’Islande (je préfère “Iceland”, plus significatif, moins traduction tarabiscotée), je suis allé fureter sur le Net et je suis tombé sur des photos qui m’ont redonné envie de dépenser quelques milliers de dollars en tickets d’avion, en hôtels et en excursions…

      Une prochaine destination sur ma liste… un item de plus sur ma “wish list”…

      “Hasta luego!”

      Bye! (…ou “Sjáumst!”, en islandais…)

    • En Island ! C’est donc que cette année nous ne pourrons pas voir de nouveau la photo de vos pieds dans un canot, sur un lac calme du Québec. J’ai encore cette photo quelque part dans mes archives. Et oui, M. Lagaçé, comme vous venez de le démontrer dans votre blog d’aujourd’hui on ne sais jamais à qui on a affaire et ce n’est pas nécessairement quelque chose que l’on dit qui nous revient par la bande, mais aussi ce que l’on montre. Je n’ai pas gardé cette photo pour vous faire chanter, vous vous en doutez bien, mais parce qu’ils étaient…beaux.

    • @ mikhail_boulgakov
      Je suis totalement d’accord avec vous. Monsieur Lagaçé, vous vivez avec les mots, ceux-ci vous nourissent, vous font vivre et nous enivrent…vous connaissez la force de la langue, comment elle peut enchanter, mais comment elle peut blesser aussi. Ce n’était pas un bon choix de mots voilà tout, pas si difficile à reconnaître il me semble. Vous pouvez rester convaincu que votre choix était judicieux, comme vous pourriez aussi vous rendre compte que dire d’une femme qui vient d’être assassinée qu’elle était une “bibitte sociale”…c’est juste ordinaire…vraiment ordinaire!

    • Les témoins de Jéhova recrutent ceux qui ont des problèmes.
      Ils devraient recruter la police; on découvre sur jeu qui consiste a ne pas
      respecter les lois et se faire des passe-droits entre eux. C’est ni plus ni moins qu’une mafia criminelle. Bref; des gens criminels qui arrêtent des gens honnêtes; ils doivent mal dormir la nuit.

    • @ andrecaron,

      C’est de la podophilie, votre affaire!?:))

      (À ne pas confondre avec l’autre déviance, beaucoup plus grave, celle-là…)

    • Ah! La beauté des blogues et des forums de discussion… On part avec, comme sujets, le poids des mots et leur interprétation, avec un soupçon des projets de vacances du Blogueur en Chef, et y’en a qui réussissent à entreprendre et entretenir un débat parallèle sur les Témoins de Jehovah…

      Misère… Y’en a avec qui je ne voudrais vraiment pas aller souper en groupe…

    • C’est quoi tu veux dire là? ;)

      Je ressens le même genre de chose lorsque les gens extrapolent ce que je dis, et ça m’énerve à l’extrême! Et ça m’énerve encore plus lorsque les gens croient dur comme fer ce qu’ils extrapolent, sans vérifier, comme s’ils étaient des gens pouvant lire dans les pensées des autres sans jamais se tromper!

      bonnes vacances

    • Bon. J’ai cherché par plusieurs moyens sur Google à vous trouvez la traduction de “Bonnes vacances” en islandais. Pas été capable. Si jamais quelqu’un trouve…

      Il paraît qu’il offre des fermes en Islande. Taux de dénatalité oblige… Nous ne serions pas les seuls. J’irais bien y vivre parce que j’adore le vent. Mais les nuits sont trop courtes en été et mon sommeil est important.
      Bon voyage.

    • Bonnes vacances Patrick !
      Surtout relaxez bien et faites le plein d’images que vous allez nous décrire avec votre style si bien tourné.
      Maintenant, ne vous frappez pas des critiques de certains de vos lecteurs… Vous êtes un professionnel et vous honorez magnifiquement votre profession. Depuis que j’habite le Québec, j’ai souvent été surprise de la tendance de quelques uns de tout prendre personnel. Une vraie paranoïa parfois… en tous cas, moi je marche sur des oeufs quand je tente d’émettre un commentaire, même s’il est positif. Il se trouve toujours quelqu’un pour mal le prendre… alors que vous, vous avez la tête sur le billot quotidiennement !
      Revenez-nous vite ! Je sens que vous me manquez déjà !

    • “Ah! La beauté des blogues et des forums de discussion… On part avec, comme sujets, le poids des mots et leur interprétation, avec un soupçon des projets de vacances du Blogueur en Chef, et y’en a qui réussissent à entreprendre et entretenir un débat parallèle sur les Témoins de Jehovah…”

      Me dit indirectement celui qui m’a fait une montée de lait pour un oui ou pour un non sur un autre billet.

      Seriez-vous du type qui se la joue cool ou outrée afin de toujours avoir un petit commentaire à dire sur les autres ?

      Question comme ça. Ce n’est pas la première fois que des participants à un blogue partent sur des tangentes. C’est souvent ce qui arrive dans des souper en groupe d’ailleurs.

      Ce n’est obligé d’être grave.

    • Euh… Allons-y avec “Gòdur Frì !”

      Mais là je triche beaucoup. Il faudrait inverser les accents dans l’autre sens et le “d” de Gòdur est une tentative de ressemblance pour une lettre de l’alphabète islandais, sur laquelle se pose une barre oblique et dont je ne saurais reproduire ici.

    • @mak_yavel :
      J’aime généralement vos commentaires, et apprécie la justesse et la précision avec laquelle vous répondez aux blogueurs… Cependant, petite correction amicale…: Iceland, ce mot que vous semblez préférer à Islande, est en fait la véritable traduction “tarabiscotée”, puisqu’à l’origine (au 9e siècle), le mot est norvégien et s’écrit Ís land (comme vous savez, “Terre de glace”)!
      Amicalement :)

    • @ sentore,

      Ah! Ok. Je soulignais juste le fait que, personnellement, je préfère le nom anglais parce qu’il évoque plus clairement la nature même de l’île glacée.

      Mais c’est un fait que si le vrai nom est “Island” dans la langue du pays, le tarabiscotage n’est pas vraiment du côté que je l’entendais.

      Merci pour cette précision. :)

    • Le monsieur, il n’a pas “catché”. J’ai déjà observé un nid de fourmis à l’oeuvre et, croyez-moi elles travaillaient fort, vite et bien.

      Bonnes vacances Patrick Lagacé. L’Islande. Alors là, vous décrochez complètement. Ne saluez surtout pas Bjork de ma part. Elle, c’est une bibitte, mais d’une autre sorte!

    • L’eau chaude, l’eau frette .
      D’la roche pis de l’ennui et sa boisson.
      Chui islandophobe.

    • Cher SimonB74, oui Bibianne est mon vrai prénom (et 74 est votre vrai nom de famille?). Je n’ai absolument pas pris votre commentaire personnel, soyez rassuré. Le mauvais goût était votre référence peu subtile au meurtre crapuleux de Mme Michaud et à l’entrevue pathétique donnée par la mère de Proulx… Je n’ai pas vu le rapport avec le sujet en titre et je ne vois surtout rien de drôle à faire l’humoriste de bas étage avec cette triste histoire.

    • Les Islandais sont un des petits peuples qui a réussit le mieux sur la planète.

      Ils ne sont que quelques 300,000 mais ils ont réussi culturellement mieux que beaucoup de peuples 50 fois plus nombreux qu’eux.

      On aurait beaucoup à apprendre d’eux : socialement, économiquement, culturellement et aussi dans la défense de la langue maternelle.

      Ils parlent une langue qui leur est propre mais ils ont tout de même réussi à créer une riche littérature islandaise. Ils ont même un prix Nobel de littérature (a ma connaissance on a pas de Nobel à Laval).

      Un exemple d’adaptation, de courage et de détermination.

    • Merci Bibianne…T’as raison, je te l’accorde…il “navet” alors là absolument rien de drôle de faire l’humoriste de bas étage…et je m’en excuse. Ce n’est pas mon “day-job” Jamais je n’est fait référence comme vous le soulignez, au meurtre…je n’ai que assassiné des imbéciles suspicieux…et ce n’est pas drôle des suspects…loin de moi encore de vexé qui que ce soit sur la blogosphère…et 74 est plutôt mon année de naissance…j’ai 33 ans et oui, je suis majeur et j’assume mon propos…même le propos absurde et ridicule que je peux transmettre des fois…S’il se trouve que vous m’avez prêtez des intentions comico-Rachido-Badouriesque et que mes gags on tombé nuls à chier…je suis farouchement désolé…et là je suis sincère car durant mon vrai “day-to-day” je me prends tellement au sérieux que c’est risible…je m’amuse sur ce blog et j’aime soulevé la polémique…Soyez rassurez, je suis le blogueur le plus sensible dans la salle…Sans farce. Toutes mes sympathies. Simon Brouillet

    • Peut-être de la musique “Hopelandic” comme ils s’amusent à nommées…

      Sigur Ròs. Live in their own personal Studio in Iceland.

      Enjoy.

      http://www.youtube.com/watch?v=2nBpMq86OSY&NR=1

    • D’accord avec Sentore pour la traduction.. et j’aime mieux 1000 fois un souvenir écris Ísland au lieu de Iceland, ce qui n’est pas toujours le cas rendu sur place!!! N’oublie pas Patrick.. “Góðan daginn” et “Takk Fyrir” pour les douaniers ;) Tu vas voir.. vendredi soir les verres éclatent de partout sur les trottoirs à la sortie des bars!!!

    • À mon ancien mandat, j’ai eu à cotoyer un québécois d’origine Islandaise (ils doivent être moins de 5 immigrants Islandais dans tout le Québec). Il m’a donné le goût d’aller faire un tour sur cette autre planête. Bon voyage.

      RémiNet

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité