Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 20 mai 2008 | Mise en ligne à 16h22 | Commenter Commentaires (155)

    La peine de mort ?

    Aussi bien vous le dire tout de suite : je suis contre la peine de mort, moralement. La société tue un gars qui a tué ? Euh, on s’abaisse à son niveau, non ? Je suis contre la peine de mort pour des raisons pratico-pratiques, aussi : à cause des erreurs judiciaires. Aux Etats-Unis, combien d’hommes innocentés alors qu’ils pourrissaient dans le couloir de la mort depuis des années ? Au Canada, Guy Paul Morin et David Milgaard, faussement accusés et emprisonnés pour des meurtres qu’ils n’avaient pas commis, pourraient parler longuement des dangers de la peine de mort.

    Les preuves en béton de la police et des procureurs, des fois, sont en plasticine. Ça arrive. Pas souvent, mais ça arrive.

    Je suis contre la peine de mort, mais je trouve quand même que les sentences données aux meurtriers sont, bien souvent, assez légères. Le cas qui m’a le plus secoué : une femme tuée par son ex-chum, de quatre coups d’X-acto, dans l’auto de la victime. C’était en 1998, en Outaouais. Défense du gars : Elle a ri de moi quand je lui ai dit que je suiciderais, si on ne revenait pas ensemble. J’ai perdu la carte. La Cour avait dû se contenter de la version de l’accusé, celle de la dame étant indisponible pour des raisons évidentes. En l’absence de cette version, l’accusation avait été réduite de meurtre non-prémédité à homicide involontaire, accusation à laquelle il avait plaidé coupable.

    Sentence : 15 ans. Me semble que c’est peu, pour un type qui s’est pointé chez son ex avec un X-acto…

    Je suis contre la peine de mort mais je suis contre les sentences diète. Je suis contre la peine de mort parce que je crois que croupir en prison, au final, c’est plus dur que de mourir d’une décharge électrique sanctionnée par l’État. Je suis contre la peine de mort parce que l’effet dissuasif est inexistant. Pièce à conviction numéro un : les Etats-Unis.


    • Vous n’avez aucun moyen de savoir combien de gens se sont abstenu de tuer en raison de la peur que générait la peine de mort dans les états où elle s’applique.

    • Je suis également contre la peine de mort, car je crois que c’est aussi se rabaisser au même niveau que la personne condamnée, et aussi en raison des possibles erreurs.

      Mais je dois dire que lorsque j’ai appris la nouvelle en fin de semaine matin, du corps retrouvé de Mme Michaud, j’ai tout de suite pensé que le type coupable de cet horrible crime devrait être euthanasié sur le champ!

      Pareille pensée m’a moi-même surprise, que je puisse penser ça…

      Ceci dit, trop de condamnations sont en effet dérisoires en comparé avec les méfaits perpétrés par les différents criminels. Le vieux cochon qui a abusé sexuellement de jeunes enfants, mais qui ne fait même pas le quart de sa sentence, lui il l’a facile, alors que la vie de ces enfants est bousillée! Ça, c’est révoltant!

    • Patrick!

      Je suis pour la peine de mort quand il y a evidence des faits, quand c’est “hors de tous doutes”!!! Je suis contre payer pour leurs réhabilitation, sous prétexte qu’ils pètent des coches. Je suis écoeuré de voir des familles brisées à vie qui n’obtiennent que des “peanuts” de compassion d’un système judiciaire défaillant, qui distribu des sentences bonbons et qui est saturé à se réformé! Je lis quand même les opinions des autres qui sont contre, ils ont de bons points au sujets des erreurs judiciaires commisent, mais ça ne change pas mon opinion.

    • quand la société tue un meurtrier, elle ne s’abaisse pas à son niveau, elle fait ce qu’elle est censée faire: protéger les citoyens.

      c’est trop facile de dire qu’on a trop de conscience morale pour exécuter un fou dangereux…qu’arrive-t-il quand il ressort? L’effet dissuasif de l’incarcération est-il meilleur que celui de la peine de mort?

    • En resumé, je suis à 80% de ton avis Patrick, mais quand meme, ca fait reflechir un peu quand on voit des cas perdus croupir en prison, avec le risque qu’on les relache, qu’ils s’echappent, tandis que des tas de gens auraient bien plus besoin de cet argent, justement pour ne pas s’y retrouver en prison. Bonjour le cercle vicieux resultant quant aux choix de notre société.

      La flemme de tout reecrire, alors je vais te copier coller ce que j’ai ecrit sur l’article de ta copine de la presse que tu as mis en lien dans ton autre sujet.

      ***

      On peut aussi souhaiter la peine de mort pour une simple raison, s’assurer que ce type (et pas un autre) ne recommence jamais. Ce n’est pas forcement par vengeance ou pour effrayer de probables criminels, de la dissuasion.
      La meilleure methode pour eviter ce genre de drame c’est la prevention et l’aide aux personnes en difficulté, tant socialement, psychologiquement, que financierement.
      Le probleme c’est qu’on a pas de moyen pour le developpement, l’amélioration, voire le maintien des programmes sociaux. Dumont et meme le PLQ veulent encore plus couper et encore couper.
      Et bien coupons, mais des tetes !
      Savez-vous combien coute un detenu ? Savez-vous combien coute un type que vous devez ensuite surveiller à sa sortie de prison ? Un gars que vous devez “soigner” (parce que la plupart sont inguerrisable, nous n’avons pas encore les connaissances pour le faire, on les bourre de medicaments). Savez-vous combien coute une recidive meme si elles ne sont pas majoritaire, tant financierement, qu’humainement (des familles detruites) ?
      Parfois, je me dis qu’avec la peine de mort, on aurait plus de moyen pour eviter bien des drames si on se donnait la peine de remettre l’argent economisé au bon endroit. Et une chose est sur, c’est qu’il n’y aurai plus de recidive, ca on ne peut pas dire le contraire.
      Mais bon, les gens de mauvaise-foi vont nous sortir l’exemple des USA où la peine de mort ne regle rien, bien au contraire. C’est sur, ils ne mettent pas un sous dans les programmes sociaux. Aucun rapport avec notre société. Et meme si la peine de mort existait au Quebec, j’imagine les etapes qu’il faudrait franchir pour que des juges la prononce ! On n’executerait pas des dizianes de personnes sur la place publique. On parle de quelques rares cas, tres lourds, irrecuperables, multirecidivistes, des monstres, des tueurs ou des violeurs en serie, au sang froid, sans pitié et sans remords !
      Ils vont me parler des erreurs de la justice, des policiers qui ont trafiqués des preuves. Et je les comprends, et je suis d’accord.
      Dans un cas comme celui-là, Gervais, on peut bien lui laisser le benefice du doute et meme apres une condamnation le laisser vivre. C’est la premiere fois, il n’etait peut-etre pas totu là au moment des faits. On ne sait pas.
      Mais quand on attrape un type pour la 3eme fois… c’est quoi l’excuse ? Un complot contre lui ? Il faut quoi de plus pour allumer et se rendre compte qu’on a plus de temps à perdre avec lui ?
      La peine de mort comme aux etats-unis, surement pas, mais ne pas la considerer comme un moyen parmis un autre de regler UN probleme bien precis, un fou furieux irrecuperable multirecidiviste qui coute une fortune à la société, elle qui a de la peine à aider ceux qui sont recuperables et qui en ont vraiment besoin, comme Gervais il y a encore une semaine, excusez-moi de ne pas etre un humain evolué, mais je suis pour !
      Au pire, qu’on nous les deposent sur une ile perdue loin de tout et qu’ils se debrouillent entre eux. Ce n’est pas les tuer ca ! Mais bon sang, notre société n’a pas besoin de ca, elle a assez de probleme et de gens dans le besoin, des gens qui pourraient etre sauvés pour qu’on ne perde pas temps et argent avec ces debiles qui brisent des familles. Gervais, il y a 80% de chance aujourd’hui qu’ils soient irrecuperable socialement… et on va claquer notre pognon au nom de ca ? C’est beau l’humanisme.

      ***

      Et arretons de prendre les USA en exemple, que ca soit pour les peines de mort ou le privé en santé. C’est L’Exemple à eviter tellement qu’ils sont betes et extremes. Et on ne veut pas tuer du monde pour l’effet de dissuasion, c’est ce que les anti-peines de mort veulent nous faire croire. On l’a compris, ca n’arrete pas un type qui n’a plus rien à perdre ou qui ne joue pas avec les memes regles que nous … les gens normaux !

    • Asses d’accord avec toi Patrick, par contre je suis tanné des sentences bonbon ou bien de l’argument ;”les prisons sont pleines, on n’a pas d’argent pour en construire, ça coûte cher un prisonnier” ou bien: “le but de la prison est de réhabiliter les gens pour en faire des citoyens modèles” Non la prison c’est pour punir (comme au hockey on ne donne pas une punition pour qu’il apprenne, nous c’est pour faire chier le joueur et son équipe) et protéger les gens et je suis mieux protéger lorsque les criminels sont en dedans. Ça coûtera ce que ça coûtera….

    • La peine de mort n’est pas disuasive, mais les récédivistes sont plus rare.

    • Je suis contre la peine de mort pour les mêmes raisons que vous, Patrick Lagacé. On tuerait ma propre mère que je m’opposerais toujours à la peine capitale. Oui, les sanctions devraient être révisées. Et les juges mieux formés encore. Il y a beaucoup de nuances à voir et à considérer avant de condamner.

    • Il y aura toujours esprits pauvres pour crier au lynchage et ce, avant même que le procès soit entamé. Ces lanceurs de tomate ont souvent du mal à gérer leurs émotions à la lecture de faits divers.

    • Je suis pratiquement contre la peine de mort, mais imaginons un instant M Lagacé que quelqu’un tue votre héritier après l’avoir violé et que ce quelqu’un avec l’aide d’un bon avocat (qui n’aurait fait que son travail) s’en sort avec 10 ans de prisons (aux frais du contribuable bien sur)….
      que feriez vous si vous vous retrouviez avec le même personnage, face a face 10 ans plus tard, auriez vous un pardon tout chrétien????
      Je conterais une histoire qui est arrivée a quelqu’un que je connais, il dormait avec sa femme, enceinte 8eme mois la femme entend un bruit, elle réveille son homme, réaction toute masculine y’a rien dors et pis laisses moi dormir je travaille demainnnnn…. la femme toute intriguée s’en va jeter un coup d’oeil, et la se fait tuer avec son bébé de deux coups de couteau dans le ventre et le torse.
      Le criminel s’est fait attrapper, il était drogué et disait ne se rappeler aucunement de ce qui s’est passé (par contre il avait un gros CV chez la justice) 12 ans de prison, au pire il purgera 8 ans… le mari a juré devant témoins qu’il attendrait le temps qu’il faut et qu’il vengerait de ses mains celui qui l’a privé de ceux qu’il aime…….
      que pensez vous du futur assassin??? (ce n’est pas une fabulation c’est une histoire vraie et je pense qu’il reste au moins un an avant que l’assassin ne se fasse libérer)

    • Je suis généralement contre la peine de mors, sauf en cas de génocide ou de crimes contre l’humanité, ou dans des situations d’exceptions ou le pouvoir civil démocratique a perdu le contrôle du pays.. Cependant je suis aussi contre les prisons qui sont des clubs de vacances. Un 15 ans derrière un pénitencier pour un meurtre serait horrible si la personne devait vivre dans une cellule sombre et humide avec seulement des aliments de base (pain, eau et légumes!)… La prison, lors de crime graves devrait être un endroit pour réfléchir à sa solitude et au mal qu’on a fait, et non pas un endroit ou s’amuser comme c’est le cas au Canada (On les appelle les Club Fed, et c’est pas normal!)…

      Carl

    • Tout à fait d’accord avec ce jugement, je parle de l’analyse. A quoi ça sert de tuer en effet un tueur. C’est préférable qu’il croupisse en prison pour se remémorer son crime.

      S’il est tué, il ne sentira rien.

    • « Faut-il tuer pour empêcher qu’il n’y ait des méchants ? C’est en faire deux au lieu d’un, Vince in bono malum ». (NON, ce n’est pas de Bernard Landry !)

    • On vient tous au monde pour la peine de mort instinctivement. Mais il n’y a que les sots qui meurent pour. Il y a trop de Simon Marshall en ce bas monde. Trop de gens qui tueraient pour se faire euthanasier par l’état. Trop d’enquêteurs et de procureurs bêtes et stupides. Trop de maladies mentales. Trop de préjugés. Trop d’innocents dans tous les sens du terme.

    • “numéro un : les Etats-Unis.”.Exact! Ils ont un des plus hauts taux de criminalité et d’incarcération au monde.On y achète une arme à feu au coin de la rue.Les grandes villes sont poignées avec la criminalité. La philosophie des Harper,Day et cie est prochede celle des USA.

    • 15 ans en prison, c’est pas rien. C’est quand même beaucoup.

    • @ Mozart : je n’aurais pas le pardon chrétien, non. Mais c’est justement pour ça que c’est la société qui traduit les criminels en justice, pas les proches des victimes. Mon sentiment personnel dans le cas hypothétique d’un crime dont serait victime un(e) de mes proches est inutile, ici. Il est inutile même dans un système où il n’y a pas de peine de mort.

      Et votre cas ressemble à une légende urbaine. Désolé, j’ai une pas pire mémoire, mais je ne me souviens pas d’un cas semblable. Si c’est vrai, vous n’aurez pas de difficultés à nous donner des détails, non ? Nom du tueur, lieu, etc. Si ça ne fait que huit ans, il doit y avoir des détails sur le web. Bonne recherche, Mo.

    • De mon côté, je suis pour la peine de mort dans les cas où on est certain à 99,9% de la culpabilité. Pour les cas mettant en scène des crapules finies qui tempent dans le crime et la violence depuis toujours. Je suis pour l’élimination physique de gens irrécupérables et dangereux.

      Je suis contre l’entreposage et l’entretien de crapules pendant des décennies.

      Et je suis bien sûr contre le fait de voir un tueur sortir de prison après 15, 12 ou 10 ans.

      Je suis contre le fait que les gens “normaux” ne puissent vivre en paix, à l’abris des monstres.

    • Ceux qui sont pour la peine de mort vous diront que libérer trop vite des criminels dangereux c’est risquer de condamner à mort des innocents aussi. Mais j’suis quand même d’avis qu’il vaudrait peut-être mieux ne pas ouvrir cette boîte de Pandore qu’est la peine de mort. Ceci dit, qu’on les gardent en dedans par contre! À moins que ces bonnes âmes de mères-Thérésa-de-la-réhabilitation veuillent les accueillir dans leurs communautés!?

    • Franquin avait fait un gag en bande dessinée sur la peine de mort (à l’époque du Trombone illustré). On y voyait tout d’abord un criminel amené devant une guillotine. Après lui avoir dit “celui qui a tué doit mourir”, le bourreau lui coupait la tête. Une fois la tête coupée, un autre bourreau arrivait et disait au premier bourreau “celui qui a tué doit mourir”. Et on l’amenait devant une autre guillotine. À la case suivant, on voyait une suite infinie de guillotines, attendant chaque bourreau qui ététait le précédent. Cela illustrait parfaitement l’absurdité de la peine de mort.

    • @ indeedtd,

      Qui écrivait:

      « Il y aura toujours esprits pauvres pour crier au lynchage et ce, avant même que le procès soit entamé. Ces lanceurs de tomate ont souvent du mal à gérer leurs émotions à la lecture de faits divers.»

      J’aimerais bien vous voir “l’esprit pauvre” si c’était l’Amour de votre vie ou un de vos enfants (ça peut être des synonymes) qui se faisait bêtement tuer par une sale brute ou par un débile dégénéré.

      Pas si sûr que vous ne crieriez pas au lynchage et à l’élimination définitive.

      Sociologue de salon.

    • Philadelphie a servi une décharge électrique aux Canadiens de Mouréal et j’étais bien content. Mais dans des circonstances normales, je suis contre la peine de mort.

    • J`ai toujours été contre la peine de mort. Mais je dois avouer que depuis l`affaire Nancy Michaud, je dors bien mal la nuit, car mon conjoint travaille à l`extérieur de la ville ces temps-ci.
      J`ai un chien, un système d`alarme, mais j`ai peur quand même !
      Et pour la première fois de ma vie, je me suis demandé si le meurtrier de Mme Michaud aurait retenu son geste devant l`éventualité de la chaise électrique.
      Dommage !… Et inquiétant !

    • @ mozart999

      Le pardon est-il exclusivement chrétien? Je ne crois pas. Je sais qu’il y a des sociétés traditionnelles axée sur la réparation mais le pardon existe en dehors des religions. Non?

      Il me semble qu’on parle trop souvent du pardon à tort et à travers. Il y a 12 étapes (selon Monbourquette) à traverser avant d’en arriver au pardon. Cela peut prendre de nombreuses années -si on y arrive…

      * les 12 étapes selon le psy Monbourquette

      1. Décider de ne pas se venger et faire cesser les gestes offensants.
      2. Reconnaître sa blessure et sa pauvreté intérieure.
      3. Partager sa blessure avec quelqu’un.
      4. Bien reconnaître sa perte pour en faire le deuil.
      5. Accepter sa colère et son envie de vengeance.
      6. Se pardonner soi-même.
      7. Commencer à comprendre son offenseur.
      8. Trouver le sens de sa blessure dans sa vie.
      9. Se savoir digne de pardon et déjà gracié.
      10. Cesser de s’acharner à vouloir pardonner.
      11. S’ouvrir à la grâce de pardonner.
      12. Décider de mettre fin à la relation ou la renouveler.

      Ceci étant dit, dans le cas qui retient notre attention à Rivière Ouelle, on en est même pas à la première étape. On s’en reparlera dans 15 ans, peut-être.

    • être contre la peine de mort au cas où on tuerait un innocent, ça ne tient pas debout. Car si l’incarcéré est innocent, je ne vois pas comment la prison à vie est un meilleur sort. Coupable et prison à vie? ok, ca se prend, on va apprendre Guerre et Paix par coeur. Innocent et prison à vie? ouvrez-moi les portes de l’asile, pis mettez moi dans la chambre aux murs coussinés, car il y a de quoi devenir fou.

      C’est sûr que la ligne est tellement mince… un jeune delinquant abusé dans sa jeunesse tue une dame âgée lors d’un vol alors qu’il la cambriole la nuit, il est saoul, elle le surprend, il panique et l’etrangle… est-ce que ca vaut la peine de mort? nous sommes portés à dire non… peut-etre pcq’il est réchappable? mais le gars qui torture, le violeur, le sadique… desolé, mon gars, on va te rendre servce et te sortir de ta misere, et par le fait meme garantir que tu ne fera plus jamais ca – de toute maniere, tu as perdu le droit de marcher sur cette terre.

      une chose que je n’ai jamais compris: le meurtier qui n’est pas “pas coupable pour cause de trouble psychologique”. Si le gars est meurtrier, c’est parce qu’il a un trouble psychologique, à mon avis. Si ce n’est qu’un manque de sympathie pour son prochain.

    • Une des grandes raisons pour lesquelles je suis contre: le poids de l’opinion publique sur la “culpabilité” d’un accusé. Plus un crime est médiatisé, plus le public s’enflamme, plus on veut de vengence, plus on veut la peau de quelqu’un.

      A preuve: aucune accusation n’a encore été portée contre Francis Proulx qu’on demande déjà à hauts cris la peine de mort! C’est bien pour dire!!

    • Je suis contre la peine de mort, pour les mêmes raison pratiques que vous Monsieur Lagacé. Par contre, votre argument de s’abaisser au niveau du tueur ne tient pas : faudrait-il s’empêcher d’emprisonner un criminel coupable de séquestration ?

    • Je suis pour la diffusion des execution en direct a pay per view ou a RDS.

    • Premièrement, pour ceux qui disent que d’emprisonner des meurtriers ça coûte de l’argent, et que cet argent pourrait servir à du pauvre monde.. svp, c’est beau l’utopie, mais on sait tous très bien que ça ne fonctionne pas comme ça. Je suis d’avis qu’on les laisses croupir en dedans, SANS possibilité de remise en liberté, clair comme ça au départ, et sans la télé et tout le luxe des pénitenciers – à ce moment, avec cette idée en tête, je suis persuadée que la vie te parais bien longue et pénible en dedans quand tu SAIS que tu y mourras .. Tandis que la peine de mort.. zip.. fini.. non, trop facile et trop proche de la SPA comme technique non?
      Nous nous sentons tous interpellé dans cette histoire, et c’est de justes sentiments, mais faites attention à ce que la peur peut éveiller comme réactions, il s’en est vue de pires que le crime en question et trop souvent..
      Attendons de voir ou l’enquête ira avant de se faire justice, et oui lapider sur la place publique, c’est se faire justice.. pas fort..

    • Voici quelques pistes de réflexions:
      -La peine de mort est discriminatoire, en effet, aux USA, ce sont les pauvres (souvent sur l’aide juridique, et donc représentés par des avocats qui connaissent parfois peu le droit pénal) et particulièrement la communauté afro-américaine qui subit le plus la peine de mort. (Les données sur ce phénomène sont ahurissantes)
      -Le “Syndrome du couloir de la mort”, alors que des inculpés (parfois innocents) doivent attendre l’aboutissement du processus judiciaire qui prend parfois des années avant d’être innocentés, ils doivent alors vivent avec le stress constant de subir la peine de mort.
      -L’absence d’effet dissuasif: Yanchose invoque qu’il est impossible de soutenir rationnellement que la peine de mort abaisse le taux de criminalité car on ne peut savoir combien de criminels n’ont pas tués par peur de la peine. Or, c’est argument est faux, certains États qui l’ont abolit ont par la suite eu des taux de criminalité plus bas, alors que l’inverse est aussi vrai. Généralement, les États qui ont le plus haut taux de criminalité prône la peine de mort

    • Oui, on devrait d’abord les fouetter, les marquer au fer, les empaler, puis leur arracher les yeux et enfin les pendre par les pieds jusqu’à ce que mort s’en suive. Voilà pour la peine de mort.

      Alternativement, on s’instruit, on prend conscience de la nature profonde de la vie, de la fragilité humaine, de la folie qui abonde autour de nous, et on développe un peu de compassion et d’empathie pour la souffrance de tous.

      Mais c’est plus vite et plus facile d’empaler et d’écorcher vif.

    • Il est faux de croire que la peine de mort a un effet dissuasif. Le Texas a un des taux de meurtre les plus élevé au USA et pourtant c’est de loin l’état qui exécute le plus ses prisonniers…
      Il y a trop de risque d’erreurs. Et je suis pas certaine que quelqu’un qui pète les plombs pense vraiment aux conséquences… j’ai plus l’impression qu’un meurtrier a l’impression qu’il ne sera jamais pris.

    • Patrick

      Voyons les choses autrement. Si tu n’est pas capable de respecter les lois en vigueur dans notre société, pourquoi on devrait te juger avec les mêmes lois?? Tu tues, donc tu n’as pas de respect pour la vie d’autrui, alors pourquoi on devrait respecter la tienne?

      Ça coûte cher la prison à vie. On bien de libérer des criminels qui récidivent. Alors, un deuxième procès, puis des fois un troisième. Pis les familles de victimes qui poursuivent le gouvernement pour se faire indemniser. Ses mes taxes qui paient ça.

      Dans les cas de meurtre où la preuve ADN prouve hors de tout doute qui est le criminel, pourquoi ne pas appliquer la peine de mort? Ça soulagerait la société d’un poids.

    • je suis contre la peine de mort. C’est une mesure qui n’a pas vraiment d’effet dissuasif (même si le taux de criminalité est en baisse chez nos voisins, il n’y a pas de corrélation avec les États ayant imposé la peine de mort), et en plus, elle coûte plus cher que de garder le prisonnier en vie, même pour 25 ans.

    • plutôt que la peine de mort, imposer une peine difficile, 50 ans ferme dans une prison en arctique pour les meurtriers et les pédophiles.

    • “quand la société tue un meurtrier, elle ne s’abaisse pas à son niveau, elle fait ce qu’elle est censée faire: protéger les citoyens.” – philipcaron

      ===

      Pourquoi tuer le criminel serait-il la seule façon de protéger les citoyens?

      On peut aussi protéger la société en retirant de la circulation le criminel à perpétuité. (Si on le sort de prison avant la fin de sa peine ça c’est une autre problème qu’il faudrait régler).

      Bref on peut protéger les citoyens sans nécessairement zigouiller le criminel.

    • Rien de tel que la loi du talion. Ton gars, on lui donne 4 coups d’X-acto. De toute façon il voulait se suicider !

    • Je suis aussi contre la peine capitale. Je suis pour la réhabilitation, un criminel réhabilité contribue de nouveau à la société. Et je suis contre la libération de faux réhabilités.

      Et les courts-circuits neuronaux existent, donc ceux qui pètent une coche comme disent certains, ne sont pas nécessairement des criminels endurcis et irrécupérable. Je crois que la réhabilitation existe bel et bien pour une grande partie des criminels. Aussi, notre définition de la criminalité évolue. Songez simplement à la décriminalisation de la marijuana alors que celle-ci est pourtant beaucoup plus forte en THC que celle d’il y a 40 ans.

    • si nous aurions une justice qui donne des vrais sentences et des juges qui ont des ”couilles” peut-être que sa dissuaderais quelques ”crottés” des commettre des crimes sordides, mais non nous ont préfère la réinsertion non mais quel merde!! continuons de payer une vie de pacha à nos détenus….

    • Comme on peut lire a l’instant que chaque contribuable doit la modique somme de 150k$ en dette accumulee…on se rend compte que les ressources sont limitees…alors est-il plus moral de laisser mourir des enfants par manque de moyens alors qu’on maintien des associaux bien en vie avec tele, salle d’entrainement et tout ?

    • La peine de mort est une calamité parce qu’elle attise la vengeance. Et puis de toute façon, ce n’est pas en vengeant les victimes (ou les proches des victimes) qu’on va leur rendre ce qui leur a été enlevé. Certes, après la douleur vient la haine, mais l’assouvir n’aide en rien le deuil et c’est pourquoi je ne pense pas qu’il faut vouloir punir les criminels en fonction du désir de vengeance des victimes, mais bien en fonction de ce qui est le plus approprié suite à l’acte qu’ils ont commis. Si l’accusé semble vouloir changer ou si les psychologues le croit “récupérable”, il serait préférable de tenter d’aider le criminel qui est peut-être une victime lui aussi, une personne qui souffre et qui est incapable d’exprimer sa douleur autrement que par la violence. Oui, il est important que justice soit faite et il est important de tenter de dissuader les crimes par des mesures judiciaires assez puissantes, mais il faut aussi avoir à coeur de tenter d’aider les criminels à devenir de meilleures personnes, et non de vouloir punir pour punir. Mais bon, peut-être suis-je un peu trop utopiste…

    • M’en allais rappliquer pour Mozart que son minable n’aurait même pas dormi complètement sa 1ere nuit en d’dans ! Pfff !

    • @ M Lagacé
      Certainement que vous ne vous souveniez pas de l’affaire, vu qu’elle ne s’est pas déroulée au québec ni au canada d’ailleurs…ni même au monde occidental, l’affaire s’est déroulée a Alger au début des années 2000.
      Je ne me rappelle pas du nom de l’assassin, mais je connais les victimes *(mais bon, a beau mentir qui vient de loin).
      Autre chose, la société prend en charge la justice pour éviter des vendettas interminables, toutefois, la justice est devenue inhumaine se transformant en machine se nourrissant de procédures…. en bref un coupable avéré pourrait se retrouver en liberté simplement parce qu,un policier a commis une erreur procédurière. (le cas de la Mme Peladeau arrêtée pour une affaire de trafic de drogue est édifiant a ce sujet vu que ce sont les policiers qui se retrouvent les premiers a être jugés).
      Je suis contre la peine de mort tant que tout n’est pas fait pour innocenter les accusés, mais je suis aussi contre des vacances offertes a ceux qui ont oté la vie d’êtres chers, la vengeances est certes un plat qui se mange froid, mais elle permet une sorte de dissuasion…. l’exemple US est unique, la criminalité y est très complexe et surtout culturelle….. un état bati sur la conquête et l’annihilation de l’autre (le canada est très américanisé mais connait il autant de violence???)

    • Au fait je ne souhaite en aucun cas qu’il vous arrive malheur ni a vous ni a votre illustre héritier (a qui je souhaite une longue et heureuse vie) toutefois mon exemple était la pour illustrer que la question est loin d’être aussi simple que de croire en la possibilité d.erreurs de justice.

    • Je suis contre la peine de mort, mais pour qu’on laisse au détenu ayant reçu une sentence à vie le choix entre se suicider (une belle corde laissée par “inadvertance” dans la cellule) et croupir en prison (ce qui coûte cher). Le problème est qu’on ne croupit pas dans nos prisons ici, les prisonniers sont traités avec plein de privilèges et d’égards.

    • Ce qui m’a toujours facsiné c’est que ceux qui dénoncent le plus vertement l’intervention de l’État dans tous les domaines et son incompétence sont souvent les plus farouches partisans de la peine de mort… Et on voudrait donner à cette bande d’incompétents le pouvoir de tuer des gens?

    • Pas fort tes arguments! Qui te dit que Morin et Milgart auraient été exécutés? Aux States ils éxécutent 2 ou 3 gars par mois! Dans tout le pays alors qu’ils ont plus de 15,000 homicides par année. Tu penses que c’est dissuasif 2 ou 3 par mois dans un pays de 300 millions d’hab?

    • Je suis pratiquement contre la peine de mort, mais imaginons un instant M Lagacé que quelqu’un tue votre héritier après l’avoir violé et que ce quelqu’un avec l’aide d’un bon avocat (qui n’aurait fait que son travail) s’en sort avec 10 ans de prisons (aux frais du contribuable bien sur)….

      Cher Mozart999… Un viol d’enfant suivi de meurtre serait un crime très grave, clairement pas un homicide involontaire. La peine minimale au Canada pour un homicide involontaire est de 4 ans. La peine minimale pour un meurtre au second degré (meurtre non-prémédité) est la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans, et serait libéré seulement après de nombreuses et longues démarches d’évaluation de risque et de libération conditionnelle. De plus, dire que c’est “aux frais des contribuables” ne tient pas la route non plus: la peine de mort est bien plus onéreuse que l’emprisonnement. Pourquoi? Parce que les démarches juridiques sont infiniment plus complexes et longues pour s’assurer qu’on ne mettra pas à mort un innocent (ce qui, malheureusement, risque tout de même de se produire.) Sans compter que la durée d’emprisonnement est souvent sensiblement la même avant qu’on exécute un condamné.

      Finalement, pour ce qui est de la dissuasion… La peine de mort n’a pas l’effet dissuasif qu’on lui prête. Le criminologue Thorsten Sellin, un pillier de la criminologie, avait fait une superbe étude pour le vérifier, il avait comparé deux États américains (L’Illinois et le Michigan, si ma mémoire est bonne) très semblables en terme d’économie, de statistiques criminelles, et ainsi de suite, mais l’un avait la peine de mort et pas l’autre… sa conclusion était que la peine de mort n’a aucun effet sur les taux d’homicides.

    • Les États-Unis d’Amérique (ÉUA) comptent 300 millions d’habitants, le Québec : 7,7 millions.

      Le ratio Québec / États-Unis est de : 38,96 Américains pour 1 Québécois.

      On compte , en moyenne, 40 exécutions de la peine capitale aux ÉUA par année. Donc, en proportion, la peine de mort aux ÉUA tuent l’équivalent d’un Québécois par an.

      Ceux qui défendent la réintroduction de la peine de mort au Québec pour engendrer des économies ont donc un argument assez faible : il y aurait un prisonnier de moins par an au Québec.

      Paralèllement, on sait aussi que la peine de mort coûte entre 500 000$ et 2,5 millions de plus que l’emprisonnement à perpette.

      Ici
      http://www.abolition.fr/ecpm/french/article.php?art=265&suj=176
      et
      ici
      http://www.deathpenaltyinfo.org/article.php?did=108

      A+
      GL

    • C’est simple : Toute personne qui tue avec prémeditation doit être puni a vie. Des sentences fixes. :)

    • Dsl, mais je trouve que certaines personnes défendant la peine de mort ont parfois des attitudes d’extrémistes. En fait, j’ai parfois presque l’impression de voir un projet de purification sociale dans certains cas, comme si on disait : “Tuons les méchants, la société ne pourra que mieux s’en porter”, comme si on pouvait d’un simple coup d’oeil reconnaître un dangereux criminel récidiviste irrécupérable et un simple citoyen innocent.
      Lukester, tu parles d’évidence “hors de tout doute”, mais cette situation existe-elle vraiment? Dans des cas mettant en scènes des êtres humains faillibles et des circonstances nébuleuses, peut-on donner la mort en jurant qu’on ne fait pas erreur?
      Je crois que certains criminels peuvent être réhabilités. D’autres pas. Aussi, je vois de temps en temps des individus commettrent des meurtres, des individus que tout le monde jugent être ’sans histoire’. Dans l’humanité, il n’y a pas que des bons et des méchants, il y a aussi une très large zone grise. Certains devraient peut-être revoir leur vision manichéenne de la population humaine…

      De plus, beaucoup se plaignent de certaines décisions, disons, ‘douteuses’ des juges, mais reste que d’envoyer un homme à la mort serait aussi la décision d’un juge, une décision somme toute subjective, dictée par les preuves en présence, et ainsi, fortement propice au désaccord.

    • Contre la peine de mort ok! Mais faudrait que la justice finissent par attachée ses culottes! Et punisse efficacement les criminels dangereux. Et vraiment lancer un message clair… Parce que en se moment, sa fait pitier!

    • La peine de mort, incapable de trancher. Par contre je ramenerais le cout du prisionner de +/-80000$ a 40000$ peu etre 20000$ et installerais des mesures pour que les gardiens n’en fasse pas les frais!

    • Je suis contre la peine de mort, essentiellement pour les mêmes raisons que M. Patrick. Lorsqu’on me donne en exemple la torture et la mort potentiel de mon fils je répond la vérité. Je tuerais de mes propres mains quiconque se serait rendu coupable de ces gestes. Mais ce ne serait de la vengeance…pas de la justice. Eh oui, j’irais croupir en prison…Sans regrets puisque je n’ai qu’un seul enfant.

    • Danger

      Avec des sentences aussi bonbon et avec l’impossibilité de la peine de mort, je ne serai pas surpris que les gens recommence à se faire justice soi-même.

      Les modes reviennent toujours.
      Le retour du Farwest s’en viens.
      Qui seront les cowboys ?
      Qui seront les bandits ?

    • Tout à fait d’accord avec toi, Pat. Je pense de la même manière.

      Ainsi, autre exemple oblige, quand je vois le Caporal Lortie, coupable de trois meurtres et de nombreux blessés, vivre maintenant en toute quiétude (peut-être pas, finalement mais c…sse, il a tué du monde innocent, ce serait la moindre des choses qu’il vive avec ce souvenir, tandis que les parents de ses victimes…) quelque part, alors qu’il a moisi en prison pas plus que dix ans (ou quelque chose comme ça).

      Ben non. Ce ne devrait pas être ça la Justice.

    • Je ne suis pas contre la peine de mort dans certains cas, et vos exemples ne me feront pas changer d’idée M. Lagacé…
      David Milgaard a été condamné à la prison à vie en 1970 et non pas à la peine de mort qui elle a été abolie au Canada en 1976.Cela n’excuse en rien qu’il ait été injustement condamné mais ca va faire 40 ans bientôt,mettons que la science a évolué depuis.De toute façon il ne serait pas mort pour un meurtre qu’il n’a pas commis.Dans le cas de Guy Paul Morin il a été condamné à 15 ans minimum ,une sentence que je ne crois pas être la plus sévère du code criminel canadien donc pas passible de la peine de mort.Cela se passait en 1984 il a passé 10 ans en prison en prison pour rien c’est sur, mais il a été innocenté grâce à quoi vous pensez? et oui grâce à l’ADN……(dans un autre ordre d’idée,personnellement si j’étais condamné injustement pour un meurtre et que j’avais le choix entre les restes de mes jours en prison ou la peine de mort le choix serait peut être pas facile mais j’y penserais en maudit!)
      Ceci étant dit, si il y a des cas de gens faussement condamnés pour meurtre depuis, mettons les 15 dernières années, je changerais possiblement d’idée.
      Ne reste plus que les questions de morale je crois

    • Je ne suis pas contre la peine de mort, mais avant d’en arriver là, il faudrait que la Justice Canadienne et Québecoise serre la vis ailleurs.

      Si les prisons sont pleine au point où des criminels dangereux sont remis en liberté et d’autres purgent des peines à domicile. Il est peut-être temps d’en construire d’autres ou de rénover celles qui ont été fermées.

      Il faut accélérer les procédures interminables et arrêter les “avocailleries” qui coûtent une fortune aux contribuables.

      Il faut mettre fin à ces niaiseries de libération conditionelle à un sixième de la peine pour les crimes violents ou sexuels. Cesser de traiter les jeunes gansters comme des enfants parce qu’ils sont à quelques mois de la majorité.

      Il faut aussi traiter les autochtones commes les autres citoyens.

      Si on en arrive là, peut-être que l’on pourra discuter de peine de mort.

    • D’accord avec Patrick Lagaçé,je suis contre la peine de mort pour les raisons qu’il évoque.Pour les erreus judiciaires,les enquêtes policières baclées ou on s’efforce de trouver un coupable pour faire taire la rumeur publique,pour trouver quelques années plus tard que c’était pas le bon…Euh scusez-nous…
      Passer 25 ans fermes en prison c’est moins barbare et ça donne le temps de réfléchir,tandis que la mort n’est peut-être qu’un mauvais moment à passer.

    • Je suis aussi contre la peine de mort. Je suis d’accord avec vos raisons.
      J’en ajouterais une autre:
      - Contre la peine de mort pour des raisons philosophiques et spirituelles
      Quand on donne la mort, on ne sait pas ce que l’on donne. Qui sait? Peut-être que ce n’es t pas réellement une punition… Peut-être est-ce une délivrance? Peut-être que le meurtrier se retrouve “de l’autre côté” et qu’il se rend compte qu’il est bien mieux mort qu’en prison et qu’il rie dans sa barbe
      Ça peut sembler absurde ces suppositions, mais elles valent bien n’importe quel autre supposition déjà émises au sujet de l’après-vie parce qu’au font personne ne sait réellement ce qu’il y a de l’autre côté.
      Comme personne ne le sait, nous ne pouvons savoir si mourir est un évènement négatif ou positif.
      Devant cette ignorance, on ne peut que réfreiner notre désir de tuer, car nous ne savons pas ce que nous faisons.

    • Totalement en faveur de peines plus sévères, mais surtout: dans des conditions de détention beaucoup plus sévères aussi.

      En fait, avec le minimum nécéssaire à la dignité humaine. Sans plus.

      Que les meurtriers croupissent comme des rats pour 30, 50 ans, mais sans la table de pool, le Nautilus Plus, la piscine, les cours de yoga, le cinéma…

      Aussi, je serais vivement en faveur du retour des travaux forcés pour les détenus. Ça donnerait un réel sens au terme “servir” sa peine.

    • Personnellement, je suis tout à fait pour la peine de mort. Le but n’est pas de dissuader. Le but est que si une personne commet des crimes, cela représente un risque de déséquilibrer la société. Alors elle ne mérite pas qu’on paie pour l’entretenir, jusqu’à ce qu’elle ne sorte ou ne s’évade un jour pour recommencer. Désolé mais on a juste une vie à vivre alors celui qui décide d’enlever celle d’un autre ne mérite pas la sienne. L’état ne devient pas meurtrier mais justicier. La justice serait pas mal mieux rendue en exécutant un meurtrier, coupable hors de tout doute, qu’en lui donnant 25 ans et possibilité de libération dans 10.

      Peut-être que certains pourraient se réhabiliter mais ce n’est pas la majorité. Regardez un Dave Hilton. Il a été condamné à quoi? 7 ans? Est-il réhabilité? Pas du tout. Lui confiriez-vous vos enfants? Pas du tout. Pire, regardez Guy Cloutier. Malgré ses remords et le fait qu’il soit désormais libre et que selon la justice, il a payé sa dette, lui confieriez-vous vos enfants? Considérez-vous qu’il est quitte avec Nathalie? Non, il a brisé sa vie à jamais. Elle va faire des cauchemars jusqu’à la fin de sa vie. Ça vaut 8 ou 9 mois en dedans ça? Alors arrêtons de parler de réhabilitation. Il y a des cas mais ce n’est pas la majorité qui s’en sort, spécialement avec les sentences bonbon.

      Pour ce qui est de la possibilité de tuer des innocents, encore là, si on ne le faisait que dans le cas d’aveux ou de preuves hors de tout doute, ça n’arriverait pas. À la fameuse question est-ce pire d’emprisonner un innocent que de laisser un meurtrier en liberté, que répondez-vous? Personnellement, je préfère être sûr d’avoir tous les meurtriers en dedans, quitte à ce qu’il y ait parfois des erreurs plutôt que l’inverse. On connaît trop de gens que tout le monde sait coupable mais qui s’en sortent en souriant.

    • Salut Pat ,

      Deux choses : Premièrement, la peine de mort, dans le cas d’un meurtre, devrait être obligatoire dans les cas ou les preuves d’ADN
      sont irréfutables. Deuxièmement, détenir un prisonier coûte trop cher
      pour qu,on puisse dire qu’il va souffrir plus que mort. Nous sommes la première génération d’humain ou nous pouvons sans appel prouver la
      culpabilité d,un individu (homme ou femme). Malheureusement nos politiciens sont trop peureux pour l’appliquer.

    • Je crois qu’on perd de vue un détail: Personne ne se lève un matin et se dit « ben quin, je vais tuer quelqu’un aujourd’hui pour le fun… » Les criminels ont une histoire, une vie et sont humain (si!). Ce qui les a mené là, c’est un ensemble de facteurs et d’événements, c’est le fruit d’un segment de la société qu’on ne peut pas aliéner du reste; on est tous responsable en profitant du crime, en refusant d’aider autrui, en fermant les yeux… C’est parce qu’on est tous responsable que je suis contre la peine de mort, je ne suis pas suicidaire. :-)

    • Je ne suis pas d’accord pour dire que 15 ans c’est une “peine diète”. Penses-y un peu, je sais pas tu as quel âge, mais c’est à peu près la moitié de ta vie! 15 ans c’est long, alors imagine 15 ans entre 4 murs…

      Personnellement, je sais pas trop si je suis pour ou contre la peine de mort. Il y a le problème des erreurs judiciaires, et les risques de dérapage, mais sinon je serais pour. Est-ce vraiment moins cruel de garder quelqu’un en prison toute sa vie que de le tuer? La sentence à vie ça revient en quelque sorte à une peine de mort hypocrite. Donc, je serais pour, mais seulement pour les récidivistes ayant commis des crimes très graves. Les “irrécupérables” finalement.

    • Ben oui! Alger! V’la 8 ans. Je me souviens là. Quelle sentence bonbon! Ils sont mous ces Algériens. Probablement un faux pli hérité de l’occupation française. ;)

    • Un exemple mettons que c’est le gars qui a été arrêté qui est coupable. Avec preuve ADN et tout. Dans le meilleur des cas ce qui arrive que très rarement, il fait sa peine au complet 25 ans maximum, il sort a 52 ans.Il est déjà instable je ne crois pas qu’avec 25 ans de prison il va être mieux a sa sorti du pénitencier. Il va être sur l’aide social dans une chambre tout seul en espèrent qui ne saute pas sa coche a nouveau. Mais probablement qu’il va sortir après 17 et 20 ans et il ne sera pas plus un actif pour la société. Pour cette raison la peine de mort dans des cas meurtres prémédités et indiscutables ne me semble pas superflue. Mais si on est pas prêt a cela qu’on donne des peines qui sois conséquentes et qu’ont comprenne en tant que société qui a des personnes qui ne seront jamais réhabilitables dans la société et qui faudrais les garder emprisonné pour le reste de leur jour.

    • J’entends jamais parler de peine de mort pour les récidivistes. Pourtant à mes yeux, si on fait fit des questions morales de droit à la vie, serais beaucoup plus efficace et “bulletproof” contre les erreurs.

      On pourrait emprisonné les gens moins longtemps, et utilisé l’argent économisé dans des vraies programmes de réinsertion. La chance d’envoyé deux fois le même gars en dedans pour le même crime qu’ils n’auraient pas commis est infiniment minuscule… ça prendrais une méchante bad luck… et la menace de mort au lieu de peser sur l’ensemble de la population, elle pèserait sur ceux qui aurait couru après…

      En plus, on n’aurait pas à gaspiller nos ressources sur les cas vraiment désespéré, donc mieux encadrer ceux qui le peuvent.

      Pour ce qui est de la moralité de la chose, j’ose croire que ses criminels récidivistes aurait plus d’une fois prouver qu’ils ne les prennent eux même pas en grande considération.

      On pourrait aussi élargir le nombre de crime en plus des meurtres qui pourrait y être éligible y incluant les violeurs et les pédophiles récidivistes.

      p.s: je viens de voir le commentaire de Saml et je vois que je suis pas le seul!!!

    • Comment une société tolérante comme la nôtre peut-elle éviter de produire des criminels pour qui le meurtre ne semble pas un problème?
      Plus une société se dit évoluée, plus on y trouve des crimes odieux. Les statistiques le prouvent.
      À vouloir protéger tout le monde, on donne aux parias le droit d’imposer leur loi et nous perdons le sens du juste milieu.
      Je donnerai en exemple l’implication du Canada dans la guerre en Afghanistan.
      Notre gouvernement est prêt à secourir les gens de ce pays au prix de la vie de nos soldats. Mais quand vient le temps de faire cesser le crime organisé sur les territoires indiens comme Oka et Kanashake, il ne sait rien faire, de peur qu’un de nos soldat se fasse tuer.
      Pourtant éliminer les mafieux qui les habitent et trafiquent toutes les drogues qui rendent notre jeunesse incapable de se retenir, cela représente un bien plus grand crime que tous les crimes odieux vécus régulièrement.
      Prêts à mourir pour les autres, mais incapables de le faire pour sauver les siens dont le jeu, l’alcool, la drogue, etc, sont devenus la coutume.
      Vrai qu’à éliminer les coupables de meurtres par la peine de mort peut satisfaire momentanément un besoin de vengeance qu’on pense légitime; mais cela ne règlera pas le problème à la base.
      Changer la mentalité de nos gouvernants avides de votes pour se faire réélire représente le défi à réaliser. Car leur propension extrême pour la tolérance crée des êtres qui croient que tout est permis, même tuer son semblable, son voisin.

    • @wiipod

      Toute à fait d”accord avec votre proposition pour la prison en artique. Cepedant j’ajouterais sur une île déserte en haut artique, sans garde, des vêtements d’hiver et on leur largue la bouffe une fois par mois… Qu’ils s’arrange ensuite…

      (je crois qu’il y a une tribu amerindienne de l’ouest du continent qui inflige des peine semblables sur une île déserte pour leur criminels. Ils sont bannis de leur société)

    • Je crois que j’ai oublié de dire que David Milgaard a aussi été innocenté grâce à l’ADN…..

    • Je suis “pour” la peine de mort, mais seulement pour les malades profond du genre meurtre en série, viol et meurtre, etc. Vous savez les cruels, les irrécupérables et non les erreurs de parcours au passé difficile.

      Et à certaines condition aussi ; lorsque la culpabilité d’un meurtrier est prouvée hors de tout doute (vidéo, multiple témoins) et lorsque l’accusé plaide la culpabilité (ce qui doit être rare si la sentence est l’exécution).

      Je ne m’arrête pas à me poser la question si c’est de se rabaisser au niveau du criminel. La vie de ce “maillon faible” n’est pas assez précieuse pour l’entretenir à gros frais avec des ressources qui pourraient se concentrer à guérir nos criminel léger.

      De souhaiter que quelqu’un croupisse longtemps en prison à souffrir jusqu’à la sa belle mort dans l’isolement n’est-il pas se rabaisser encore plus bas que le crime de ce criminel ? La vengeance n’est-elle pas une forme de rage elle aussi.

      La peine de mort, si bien administrée est conforme avec la loi de la sélection naturelle, les animaux ne trainent pas de boulet. Toutefois chez l’homme il existe la corruption. C’est donc facile d’imaginer que des pourris utilisent la loi pour éliminer quelqu’un par la peine de mort avec des preuves trafiquées ou un jugement acheté.

      Pour ces raisons je crois que nous sommes tous plus en sécurité sans peine de mort. Surtout dans le monde de droite vers lequel nous nous dirigeons. Donc des peines plus longues seraient donc de mise pour ces crimes haineux et violents.

    • > La société tue un gars qui a tué ? Euh, on s’abaisse à son niveau, non ?

      Pourtant, la société va emprisonner le gars qui a séquestré une victime. Euh, on s’abaisse à son niveau, non? On le prive de liberté comme il en a priver sa victime. Tiens, ça ne nous dérange pas..

      >Je suis contre la peine de mort parce que je crois que croupir en prison,
      >au final, c’est plus dur que de mourir d’une décharge électrique
      >sanctionnée par l’État.

      Le raisonnement de Patrick est tel que les erreurs judiciaires suffiraient à écarter la peine de mort des sanctions possibles, mais ces mêmes erreurs n’écarteraient pas pour autant une sanction qu’il juge pourtant plus dure, celle de croupir en prison.

      >Je suis contre la peine de mort parce que l’effet dissuasif est inexistant.

      Tiens, on s’attarde à l’effet dissuasif alors qu’on devrait parler d’effet punitif. Un type purge sa peine pour ce qu’il a fait et non pour ce que feront les autres. Si la peine de mort n’est pas dissuasive, puis-je me permettre d’en déduire que des peines moins sévères n’en seraient pas plus dissuasives. Dans ce cas, pourquoi s’acharner sur cet argument lé à l’effet dissuasif, alors qu’il n’a rien à voir dans l’équation, les USA comme preuve à l’appui.

    • Jean-Claude Bernhein (porte-parole des droits des détenus) a déjà dit une chose intéressante à propos de libérations conditionnelles. Il disait que ce qu’exige la Commission des libérations conditionnelles du détenu, c’est une attitude de **soumission** totale à son autorité. Rien de moins.

      Un détenu qui a compris celà et accepte de jouer le jeu, augmente ses chances d’obtenir une libération conditionnelle. Le plus étonnant c’est que, selon Bernheim, c’est le détenu qui refuserait de jouer à ce jeu qui est celui qui a le moins de chance de récidiver.

      Mais c’est difficile à vérifier puisque celui qui refuse de se soumettre et qui garde son indépendance n’aura pas droit à une libération conditionnelle. Alors la presssion sur le détenu à être partie prenante de cette masquarade est très forte.

      Bref selon Bernheim on cherche moins à savoir si l’accusé est sincère dans ses regrets que de confirmer que sa soumission à l’autorité de la commission est totale.

      Un genre de power-trip des autorités.

      Je pense que Bernheim n’a pas tout faux.

    • À lire tous et chacun, je comprends que lorsqu’on cause « peine de mort», il y a deux choses, très opposées, à considérer.

      La première relève du côté pratico-ptratique de la pratique. Cela, premièrement, pourrait-il avoir un effet dissuasif réel sur les meurtriers? En deuxième, lieu, cela contribue-t-il, significativement et réellement, à un apaisement des douleurs ressenties par les familles des victimes? Je n’ai jamais rien lu de sérieux et de très concluants à cet égard. Si vous disposez d’études sérieuses (pas du blabla fondé sur n’importe quoi), faites m’en part.

      La deuxième considération relève de la morale. Et qui dit « morale » dit « arbitraire » du même coup, et surout « contextuelle ». Qu’est-ce qui est juste et bon aujourd’hui (en 2008) dans une société dite démocratique et libérale? [Je parle pour « NOUS », donc]. Doit-on, au nom de la sécurité de la collectivité, zigouiller tout meurtrier reconnu comme tel, quitte à assumer les dommages collatéraux en ce qui concerne certains individus (les méprises étant nombreuses)? Doit-on, comme collectivité, aider les plus déminis à s’en sortir, quitte à ce que ce soit des meurtriers? La question pose un réel dilemme moral. La réponse n’est pas aussi simple que tout ce que j’ai pu lire ici, pour peu qu’il y ait de réponse.

      Personnellement, bien que je tergiverse encore ( je n’ai pas la prétention de savoir ce qui est mieux), j’aurais tendance à me positionner du côté de ceux qui sont contre la peine de mort. Mais il reste que, par delà le dilemme (par définition un dilemme est insoluble), monsieur Lagacé a bien su mettre à jour le malaise; à savoirqu’il semble exister des peines dérisoires pour des délits assez épouvantables (mais est-ce toujours le cas?..oui, oui, je me questionne tout le temps).

      **
      J’oserai ajouter, non sans craindre les réactions, que les délits sexuels commis à l’encontre des femmes (notamment à l’encontre de ce que monsieur Lagacé appelle les « putes », mais y compris à l’encontre des enfants; deux clientèles particulièrement vulnérables) sont les moins punis, bien qu’ils méritent des peines « aussi monstrueuses » que pour tout autres délits, à mon sens.

      Défendre les putes me vaut souvent des salves « rhétoriques » mortelles, bien que je penche en grande partie contre la peine de mort. Allez comprendre pourquoi. On s’insurge contre la mort gratuite (1500$, c’est rien) d’une femme exemplaire, avec des enfants en bas âge. Et j’en suis. Mais qui revendique la peine de mort pour une pute détruite?

      J’en conclus que la morale est vraiment quelque chose d’arbitraire.

      Et d’élastique.

      Un jour, il faudra sérieusement se questionner sur la ligne de conduite à prendre. ENVERS les meurtriers, quel qu’ils soient. POUR les victimes, quelle qu’elles soient. Le “deux poids , deux mesures,n ‘a pas sa place dans une société juste et égalitaire”.

      C’est à peu près la seule chose que je sais.

    • Unspoken_Request:Quand on donne la mort, on ne sait pas ce que l’on donne. Qui sait? Peut-être que ce n’es t pas réellement une punition…

      J’ai entendu la même sottise sortir de la bouche de Danny Laferrière à TLMEP.

      Jouons le jeu… Supposons que tuer quelqu’un revient à le récompenser…. Pourquoi voulons nous appliquer la peine de mort à un individu déjà? Parce qu’il à lui-même provoquer la mort d’un autre individu. Alors, si nous récompensons le meurtrier en lui donnant la mort, ce sera alors une façon de lui témoigner notre reconnaissance puisqu’il aura lui même récompenser sa victime en lui donnant la mort..

      En d’autres mot, quand on parle d’oeil pour oeil, dent pour dent, on s’assure de donner le même traitement au meurtrier qu’à sa victime, qu’il soit positif ou négatif.

      Les raisons philosophiques et spirituelles que tu avances ne tiennent pas la route face à l’oeil et à la dent.

    • ici, nous discutons de, “vous avez pris la vie de quelqu’un et vous l’avez détruite”. c’est grave. bien que, des atténuants amoindrissent le niveau de la peine, la vie laisser-là et les victimes nouées à elle, l’accusé reconnu, sera emprisonné et plus tard, libéré. certains criminels avoueront être tenailler à tout jamais par le souvenir ignoble, pour d’autres, néant. de plus, on associera souvent un crime au passé troublant du voleur de vie afin de rationaliser le péché mortel. peu m’importe, un pervers le restera, ad vitam aeternam. je suis désolé, mais ceux-là, devraient payer de leur vie, non par vengeance mais par légitimité. nos temples d’accusés grenouilles de gens ordinaires et repentants, mais aussi de crapules monstrueuses. à quoi bon allonger et étirer la vie de ces voleurs de vie.

    • Nous sommes la première génération d’humain ou nous pouvons sans appel prouver la culpabilité d,un individu (homme ou femme). – claudev01

      ===

      Pas vraiemrnt, premièrement, toutes les causes criminelles n’ont pas une preuve basée sur l’ADN. De plus la manipulation des “preuves” ça s’est déjè vu et ce n’est pas une impossibilité.

      Il y a eu des innocents mit en prison et il y en aura d’autres.

    • Je trouve les commentaires fascinants, car je tente de les placer dans un contexte historique. Il est en effet incroyable de constater à quel point nos sociétés se sont adoucies. Il y a quand même très peu de temps que l’Homme se questionne de cette manière sur le sort de son prochain. Il y a quelques centaines d’années à peine, on se foutait bien du “profil psychologique” du criminel: il a péché, il va crever, par les mains de la populace s’il le faut.

      Aujourd’hui, on s’inquiète bien plus des coupables que des victimes. On cherche des poux à la victime: que faisait-elle là? comment se fait-il que sa mère ne pleure pas plus que ça? comment se fait-il que son père ne braille pas et se démène autant pour trouver sa fille? Les journalistes, ces nouvelles bibittes des temps modernes, ont créé, je crois, de toute pièce, ce culte de l’égalité des criminels avec leurs victimes.

      Je suis un peu plus émotif que monsieur Lagacé. Si quelqu’un touchait à ma famille, il est TRÈS clair que je n’attendrais pas que le système de justice tente “d’aider émotionnellement” l’enfant de salaud qui aurait fait ceci. Je sais, je sais, les émotions normales, comme la vengeance, la haine et l’auto-défense, aujourd’hui, c’est pas très écolo-gaucho-plateau.

      Désolé, mais je suis encore humain et très protecteur de mes proches. Je ne suis pas capable, comme monsieur Lagacé, de réagir froidement et espérer que la société “prendra soin d’administrer la justice” au nom de ma famille en évoquant des trous-du-cul qui s’en prennent à d’honnêtes citoyens.

    • Juste une question à toutes les personnes qui affirment que la peine de mort n’a aucun effet dissuasif :
      Supposons,qu’une journée, vous prenez l’autoroute 20 entre Québec et Montréal, et que l’on vous dise qu’il n’y a aucune police; supposons aussi que le lendemain, vous prenez la même autoroute mais cette fois, on vous dit qu’il y a plusieurs polices cachées. Pouvez-vous affirmer que ce renseignement n’aura aucun effet dissuasif sur votre vitesse et que la 2e journée,vous conduirez aussi vite que la première ! Vous mentez si vous affirmez que vous vous foutez qu’il y ait de la police et que vous conduiriez aussi vite que s’il n’y en avait pas !

    • @veroniqueg
      Merci pour le commentaire éclairant… toutefois, je me garde le droit d’être humain…. dans le sens que moi aussi j’ai le droit de défendre les miens et de réclamer vengeance pour le tort qui leur serait fait.
      Notre société dans le but de s’humaniser est en train de déplacer les choses de leurs contextes, les enfants martyrisent leurs parents protéger par des lois qui devaient éviter les enfants martyrisés, les criminels de tout acabits ont les mêmes privilèges que les honnêtes citoyens…. vous parliez de coût, un détenu moyen coute a peu près 25.000 $ par an…(les coûts juridiques ne comptant pas) et une exécution combien couterait elle???.
      Je suis contre les procès expedetifs, comme je suis contre les jurés populaires… car fort manipulables.. mais je me place dans une option de chatiment… un homme a fauté, il doit en payer le prix, cela responsabiliserait plus les humains…. et le prix doit être a la hauteur de la faute….

    • On a toujours eu l’inconscience de dire à un être nouvellement meurtrier : « Meurtrier ! Pendons-le ! C’est un salopard ! » Comme quoi on n’a donc pas cherché le coupable réel si bien que si on s’y aurait penché un peu plus sérieurement, c’est l’ensemble de la société de l’hypocrisie qui devrait être convié au tribunal. S’il aurait eu de l’amour, de l’affection et une famille digne d’élever un enfant, il aurait été comme toi. Pourquoi lui en veux-tu donc ? Si la structure sociale aurait été un peu plus consciente à son égard, elle lui aurait donné ces attributs primaires, mais il n’en est pas ainsi, dans cette structure sociale où la science du matériel est exponentiellement plus élevée que la science de l’esprit, de la communauté, de la politique, etc.

    • Et si on commençait par avoir des peines de prison plus longues et, surtout, purgées au complet?

      Ici à Berlin, un gars a été 6 mois en prison pour avoir lancé un chat en bas du 3ième étage.

      Dans les médias allemands, ce qui sort c’est… prison à vie pour infanticide, 9 ans pour avoir tué le grand-père dans le but de voler son bas de laine…

      Pourtant, c’est 40€ d’amende pour bruler un feu rouge.

      Voilà: punir les crimes proportionnellement

    • Vrai, vrai, vrai. C’est pas la peine de mort qui aurait empêché ce type de se présenter avec un X-acto chez son ex-amie. Tout ça relève de l’intérieur, des sentiments. La peine de mort n’empêche pas le mal de devenir réel, mais non l’inverse, puisque la peine de mort existe dans certains états des États-Unis, je crois. En tout cas.
      Bon, je suis contre. Une personne qui a tué s’est “désolidarisé” des autres êtres humains d’un coup de poignard ou d’un coup de fusil ou d’un coup de pierre, je ne sais quoi encore… Le tuer plonge tout le monde dans la même situation… inhumaine. Qui est indifférent à la vie quand le tueur est mort sur la chaise électrique?
      Être pour la peine de mort, je ne comprends pas car lla peine de mort risque de dire que nous permettons de tuer oui, nous permettons de tuer puisqu’à la fin le meurtrier sera puni par la chaise électrique ou le crime devient justifier pour un criminel par l’acceptation de sa propre mort. Rien ne va l’arrêter même il a la conscience tranquille.
      Aussi, ça me surprend de voir les gens désirer le retour de la peine de mort car si la peine de mort survit c’est grâce au meurtre, pensons-y!
      Donc, je choisis l’éducation, il est préférable qu’elle se fasse avant (prévention), mais, elle peut se faire après, c’est possible.
      Évidemment, pour les grands dangers: il y a ces tueurs en série… c’est la même chose, c’est la prison à vie, encore plus! je ne voudrais pas plonger dans leur monde d’horreurs! Je veux mourir quand je pense à ces hommes qui ont tué pour leur plaisir au-dessus de quarante femmes dans leur vie….. sans jamais avoir pensé que c’était mal, mal aussi de couper la tête des victimes et les mettre dans leur frigo….. mal d’avoir emmuré des petites filles… C’est des histoires réelles! Il n’y a rien à faire. Pourrir en prison, évidemment, pas question de savoir combien ces lugubres personnages vont coûter à la société, la vérité n’a pas de prix. Mais ils n’auront jamais une heure de paix! C’est juste.

    • Condamner une personne à mort,c’est un meurtre avec préméditation!Gandhi disait “oeil pour oeil finira pa rendre le monde aveugle” et j’y crois.N’empêche que la libération conditionnelle au 1/6 de la peine finit par nous faire douter de la Justice.

    • Je suis pour la peine de mort…mais pas uniquement pour les tueurs mais également pour tout ceux qui coute trop cher…les malades, les vieux, les personnes ayant un QI inférieur à 100 (ça fait seulement 45% de la population après tout)…

      C’est vrai, après tout ils ont seulement à y penser 2 fois avant d’être malade, NON? En plus, la vieillisse est de plus en plus vu comme une maladie chez nos voisins du sud (idée qui me plait, bien sûr)…alors finissons-en avec les vieux. La vieillesse ne se guérit pas, en plus.

      J’adore ces idéologies d’extrême droite (ce qui est comique toutefois c’est que des études récentes montrent que ceux qui ont un QI élevé prônent une politique plus centre-gauche…bizarre!!!)

      J’exagère, bien sûr, mais je suis extrêmement déçu du nombre de témoignage pro-peine de mort sur ce blogue et le type d’arguments fallacieux qui sont donnés. Voyons, pourquoi ne pas couper le bras des voleurs et lapider les les coupable d’adultère et question de sauver du temps, de l’argent et diminuer les récidives, pendons toutes les personnes soupçonnées de meurtre…ça aura tous les avantages proposés par ceux qui proposent de revenir à ce système moyen-âgeux et ++++ (pis en plus, on va éviter la surpopulation).

    • @jacques_saint-pierre

      Bravo! Enfin quelqu’un qui n’a pas peur de laisser paraître ses émotions, ce qui n’empêche pas d’avoir une opinion censée et dans les limites du raisonnement. Le cas de Nancy Michaud et comme tous les autres meurtres gratuits viennent remettre en question le degré de tolérance d’une société de droit. Vaut-il vraiment la peine que l’État prenne en charge un individu dont l’existence même a été forgée par une suite d’actes criminels toujours plus graves?

      Tuer une mère de famille pour des pinottes, dans le Québec moderne et médiocre d’aujourd’hui, équivaut sans doute à une peine de prison à vie, assortie d’une libération conditionnelle après 25 ans et peut-être moins si le ti-gars est gentil pendant son séjour en prison. Wow! Par contre, tout ce qui touche à l’indemnisation des victimes d’actes criminels décourage les proches des victimes à la minute où l’on doit remplir le premier formulaire. C’est ça l’administration de la Justice au Québec. Il y a dans cette province un déséquilibre flagrant entre ce qui se vit au quotidien versus ce qui perçu par les législateurs dans tout ce qui touche les droits et libertés. Et à chaque fois que quelqu’un lève la voix un peu fort pour brasser la cage, on est prompt à lui trouver des bibittes.

      Même si on est contre la peine de mort, il reste qu’il faut ramener le débat, question de remettre en perspective les peines qui sont administrées aux criminels, particulièrement pour les crimes crapuleux. C’est vrai, ça ne ramène pas les victimes à la vie. Mais au moins, on pourrait se rassurer en croyant vraiment que justice a été rendue pour de tels actes

    • @mak_yavel

      Je crois que ce billet est en réponse aux commentaires de certaines personnes sur le billet précédent qui réclaimaient la peine de mort.

      Peut-être que je me trompe, mais reste que je ne crois pas avoir fait référence aux proches de la victime, qui à ce que je sache n’ont pas fait de telle déclaration.

      Je répondais plutôt aux commentaires du dernier billets et indirectement, à toute les appels à la peine de mort qui viendront de Joe Quelqu’un qui s’indigera en lisant le Journal de Montréal.

      Bref, je parlais aux “lyncheurs de salons” comme vous le diriez. C’est ennuyant d’avoir à tenir les gens par la main phrase par phrase. Faire dans les jeux de mots n’est pas garant d’une bonne compréhension de lecture apparament.

    • Contre la peine de mort OK. Mais pas contre le pic et la pelle.

    • C’est dont touchant les anti-peine de mort, les moralistes des théories de rhéabilitation et les arguments sur les erreurs judiciaires! On est en 2008… on est capable de prouver hors de tout doute qu’une personne (même une femme) peut être coupable! Et on ne parle pas de peine de mort pour vol de pain à l’épicerie!! Mais puisse que vous êtes contre, non pas par charité chrétienne, mais bien par manque de couilles, cessez de critiquer les peines bonbons en continuant toutefois de barrer vos portes 24/24 chez 92% de la population!

    • On ne règle pas un geste de barbarie par un autre geste de barbarie ! Qui sur cette terre en toute connaisance de cause peut se permettre de décider de la vie ou la mort d’un autre ? L’euthanasie, c’est un autre débat.

    • Beaucoup de monde qui parlent encore sans savoir de quoi ils parlent. Pour certains, la prison semble être le paradis sur terre. À quand les rabais spéciaux de dernière minutes vers Bordeau ?

      L’affaire Nancy Michaud… le gars n’a pas encore eu son procès qu’on est prêt à le condamner à la peine de mort ! Assez fort non ?

      D’ailleurs les peines bonbons… c’est un autre mythe à mon avis. Je ne dis pas que les juges font toujours bien leur jobs, mais souvent on a pas suivi le procès et tous les détails. Le cas que M. Lagacé cite est probablement un exemple de ça.

      Faite ce petit test: Entrez dans votre maison : barrez la porte et maintenant imaginez vous que pendant 15 ans vous ne pourrez plus sortir. Déplaisant non ? Imaginez dans une prison maintenant. Beaucoup mieux n’est-ce pas !

    • @ventsetmarées: Pourquoi même une femme?

    • moi je suis pour la peine de mort?pourquoi? c’est bien simple,içi nous avons toujours de la difficulté à nous branchés? lorsqu’une personne n’a pas de dossier et qu’un jour elle a dût se défendre parce qu’il était cinq ou que la personne était armé? que pouvait-elle faire? sinon se défendre,non? mais, lorsqu’il s’agit d’une personne qui tue inutilement, ou quel à déja tué? so what??il ne faut pas oublier qu’une bonne majorité de personne non pas de soins, non ni les moyens de terminer leurs études et doivent trimer dur toute leurs c_ _ _ _ de vie pour avoir un minimum de confort? alors, que celui qui a un dossier gros comme le bras lui, peut terminer ces études,au frais de l’État.S’il tombe malade,il est immédiatement transférer à l’infirmerie où ont lui prodiguera les soins nécessaire à sont état, et pas demain,mais immédiatement? n’a pas à se tracasser pour les frais de transport pour aller à ces cours? ni pour ces repas?donc,n’a pas à se casser la tête pour faire son budget? n’a pas de compte d’électriçité,de chauffage,ni de dépense pour son vestimentaire,ces bottes d’hivers,etc. Il a presque tout dans le bec!! et nous les honnêtes citoyens devont se crever tout les jours pour arriver à rejoindre les deux(2) bouts, et c’est sans oublier les nuits blanches à étudier? et le transport lui? combien de fois l’autobus attend t’elle que l’autre arrivent? ? a se les gelés sur le coin parce que l’abribus est plein? aux grippes à cause des attentes sous la pluie? encore des frais pour les médicaments? c’est remboursables, mais souvent après le trimestre?donc,ont doit repartager l’épicerie et se priver bien souvent d’un bon steak, pour du boeuf haché? et combien sont çeux qui étudie et non pas droit aux prêts et bourses,et doivent travaillez,étudiez, et essaiyez de vivre entre les deux? pour les autres, ils se retrouverons avec une dette de quelques années sous les bras? lorsqu’ils ne sont pas obligés de recommencer leurs courts? à cause d’un professeur qui n’aiment tout simplement votre façon d’être, à cause que vous remettez toujours soit vos examens en retard ou trop tôt?parce que vous critiquer vos notes,où exiger des délais,où qu’il vous fait des misères tout simplement parce qu’il aimerait bien vous avoir dans son lit? combien j’ai connue des étudiantes qui faisaient du travail qu’elles n’aimaient carrémments pas(ex. serveuse dans des restos où elles se faisaient pognées le cul tout le temps ou se font offrir de l’argent pour …? d’autres qui dansent dans des bars de topless??et me racontaient leurs aversions des hommes? pendant ce temps des personnes se font tirer en pleine tête(Dawson) et les parents reçoivent un chèque du gouvernement de $800.00dollars, ce qui ne couvrent que les 2/10ièmes des funérailles? d’autres vivent dans la pauvreté avec un montant de $570.00 dollars par mois et se font traité de B.S? alors que ces salopards dorment dans des draps propres,ont prit une bonne douche? et on leur donne un petit tranquillisant pour être sûrs qu’ils n’auront pas une nuit trop agité? et tout çelà pour la modique somme de $70,000.00 dollars par années,n’incuant pas les soins spéçiaux (orthèse,opérations,psychiatre,etc)

      quand j’entend dire, tout comme vous monsieur Lagaçé(sauf votre respect)«je suis contre la peine de mort,parc qu’il y aurait des erreurs?» laissé moi vous dire que l’erreur se sont eux? ces criminels à qui ont donnes des chances à n’en plus finir et qui en plus de rire du système et de la population, se foute carrément de tout?.Moi, je me dit«avec l’ADN, l’erreur n’est plus possible?, et lorsque vous avez une vie de bandit? il est fort possible qu’un jour le système essai de vous éliminer un jour où l’autre par la forçe des choses? nous ne sommes plus en 1920?les techniques,et les poliçiers ne sont pas du genre à tomber sur la tête de quelqu’un juste pour le fun? bien des fois la personne à couru après?c’est assez rare,surtout aujourd’hui car,aujourd’hui ceux qui embauches passent des test aux futures poliçiers pour être sûr de ne plus commètre l’erreur des années passées, d’engager des gens qui ont le quotient aussi bas que ceux qu’ils arrêtent??

      en bon entendeurs

      d’un ochlocrate avoué

    • pauvre miss.cralett?juge mieux formés,sanction revisés?pourquoi les juges ne rendent-ils pas des sentences plus exemplaires,d’après toi? tout simplement,parce que se sont des juges qui sont nommés par des parties politiques fédéraux? et leurs plaisirs est de nous voirs pauvres petit Québecois que nous sommes et qui crient sur tout les toît «vivent la Souverainneté et l’indépendançe», de nous voires tous morts?alors, comment peuvent-t-ils nous éliminés sans se mouillés? la réponse est bien simple?«laissons les s’exteminés entre-eux,comme les rats font pour survivres?car,c’est ce que nous faisons pour l’instant survivre,non?»??aussi simple que çelà?parce qu’ils nous haïssent et nous ont marche dans leurs combinent comme des endouilles??ne sais-tu pas qu’avant d’être juge il faut avoir été avocat pendant plus de 10ans? ce qui fait qu’ils ont une expériençe presqu’à toute épreuve?alors, ne vient pas nous dires qu’ils devraient? ils suivent continuellement des cours,car,le droit se perfectionne lui aussi? mais n’est tout simplement pas appliqué pour les raisons décrires plus haut? et indeedtd? générateurs d’émotions? on voit bien que tu n’a pas vécue de drame? je peut te dire que je connais des gens qui te ferais passés le quart d’heure de ta vie? j’ai vue des gars gros comme une porte pisser dans leurs culottes! d’autres chialer comme des veaux? est tu déjas allé en prison? moi j’y suis allez dans le temps où il mettait tout le monde en prison pour des billets d’infraction non payer? je me suis fait arrêter pour un billet que je n’avait même pas reçu? c’était il y as plus de trentes ans? je te jures que dans ce temps là c’était pas de la tarte? aujourd’hui les détenus mangent des repas comme n’importe quel citoyen? ont des draps propres et des serviçes, autant, sinon plus que le citoyen ordinaire? je sais que tu parle de ce que tu ne connais-pas? sinon, je ne suis pas si sûr que tu aurais la même opinion si tu te retrouverais en prison par erreur, tu verrais qu’ils ne te feraient pas de cadeaux? bravo Mozart999 et mak-yavel ainsi qu’h2v-4l5? pour ce qui est de baal666? 15ans de prison c’est beaucoup? si je te coupe un bras et que tu doive passé toute ta vie ainsi? quel-âge as-tu? 20-30ans? c’est long 30-40-50 et même 60 avec juste un bras? et simon.picotte? trop de … ,je crois que certain sont hypocrite (se mente à eux-même)où vive sur une autre planète? arrêtez-moi ? voiçi quelques principes que certains auraient dû connaître lorsqu’il était sur les bancs de l’école,au lieux de rêvasser, et encore aujourd’hui? ,non d’égaler ,mais de se maintenir à son niveau avec insistance(cf. Jacob),refuser toute soumission(car,ont ne peut le détruire)(?)/ Le fou qui nie la réalité n’est pas éloigné du qui la transfigure,sauf que l’un s’est fouvoyé dans l’emploi du mécanisme tandis que l’autre l’opère avec harmonie(?)/

    • “Mais la question des délinquants juvéniles est très importante dans l’Ouest. Les statistiques, comme pour faire exprès, ne calmeront pas le jeu en Alberta: il y a eu 24 homicides commis par des adolescents en 2006 dans cette province – contre trois au Québec/-Yves Boisvert La PResse

    • Contre la peine de mort, parce qu’un État libéral et démocrate n’a aucun droit de vie ou de mort sur ses citoyens (nous ne sommes plus au Moyen-âge au Canada). Ce n’est pas une protection sociale efficace. La peur n’a jamais empêcher les meutres.
      Quelqu’un qui affirme qu’il a tué sous l’effet de la colère…le mérite-t’il autant que celui qui a tué pour de l’argent, sous l’effet de médicament ou d’alcool ?

    • @miss_scarlett: Monbourquette est également un prêtre :-)

    • @ m-arkus

      Dans mon livre à moi, un meurtrier ou un violeur perd son droit d’être citoyen. Mais le pire, c’est qu’il y a une association des droits des détenus. Le but de la prison n’est-il pas de punir? Alors si c’est le cas, ne devraient-ils pas n’avoir que le droit de manger et dormir?

      De plus, quel est le rapport entre démocratie et peine de mort? Ce n’est pas écrit nul part que quand on est une démocratie, on n’a pas le droit d’avoir la peine de mort comme peine capitale. D’ailleurs, à ce que je sache, les Américains sont une démocratie depuis plus de 200 ans et ont toujours la peine de mort. Au Canada, si je ne m’abuse, elle a été abolie en 1976 et on était une démocratie depuis plus de 100 ans.

      Si vous croyez qu’il vaut mieux débourser plus de 50 000$ par an et garantir plein de droits à un meurtrier en série coupable hors de tout doute, libre à vous. Personnellement, je pense que c’est de l’argent gaspillé qui pourrait être utile ailleurs et que c’est une lubie de croire qu’il pourra être réinséré. Et de plus, pourquoi vouloir le réinsérer? Il a tué plein de gens et laissent des familles éplorées pour le reste de leur vie. Alors on ne parle plus de tu prends une vie, je prends la tienne. C’est: tu prends des vies et tu scrapes la vie de plusieurs autres, ça ne nous ramènera pas les êtres chers qui sont partis mais on sera certain que tu ne recommencera pas et tu perdras toi aussi le cadeau le plus précieux qui est: la vie!

      @ youhou

      J’ai un quotient assez élevé et plusieurs de mes amis de droite aussi. Ce que vous avez avancé est complètement gratuit. Un grand philosophe a d’ailleurs déjà dit: ” Si t’es pas à gauche à 20 ans c’est que t’as pas de coeur et si tu l’es encore à 35, c’est que t’as pas de tête”. Qui est le crétin?

      La gauche ou la droite, ce sont des valeurs en lesquels on croit. Aucun rapport avec la quotient. Le patron d’entreprise qui n’a pas fini son primaire peut ne pas vouloir payer tous les systèmes publics déficients. Ça ne fait pas de lui un crétin pour autant même s’il préfère payer moins d’impôts et être plus libre.

      Dans cet ordre d’idée, l’homme se bat depuis des lunes pour sa liberté, pas pour devoir demander la permission au gouvernement quand vient le temps d’aller aux toilettes. Alors à moins que tous les hommes jusqu’à vous n’aient été des bas QI car ils voulaient avoir plus de libertés et ne pas être encarcanés dans des systèmes publics qui dictent leurs vies, réfléchissez à nouveau et trouver un autre argument que le QI pour expliquer que des gens puissent être à droite et donc soient en faveur de tuer les irrécupérables, ceux qui le font de sang froid…

    • Mr Lagacé, je comprends bien votre propos ainsi que vos craintes au sujet de la peine capitale. Mais ce que vous ne dites pas, c’est qu’une société qui ne protège pas ses citoyens se retrouve au même niveau que les criminels. Il faudrait arrêter de se mettre la tête dans le sable un moment et regarder les choses en face. Philo 101: Le gouvernement s’est approprié le pouvoir de la gestion de la violence, et il a un contrat moral qui l’oblige à gérer cette violence afin de protéger la société. Ci celui-ci ne protège pas ses citoyens, ils vont tôt ou tard commencer à se défender eux-même. Les sociologues de bars peuvent bien vomir leurs raisonnement intello ou encore nous prodiguer des leçons en psychologie (à la Miss.scarlett), cela ne changera rien à deux situations bien réelles:
      Primo; Il y a de plus en plus de crimes contre la personne qui incluent violence gratuite. Deusio, les criminels passent de moins en moins de leurs sentences en prison.

      Il est évident qu’il y a une relation directe entre pauvreté, manque d’éducation et crime. Il est tout aussi évident qu’une société qui ne s’arme pas d’outils de déterrence ne protège pas ses citoyens.

      Je ne veux pas d’un système policier et répressif, mais je veux que le système me protège. Je n’aime pas la violence, mais je n’aurais aucune crainte à l’utiliser pour défendre ma personne, ma famille ou mes con-citoyens. .Je suis pour la peine de mort, dans certains cas, surtout en cas de récidive et de meutre miultiple, pour des sentences plus dures et complètes, mais aussi pour un meilleur système d’éducation et de prévention. Cependant, qu’on punisse les crimes pour ce qu’ils sont, tout en s’occupant de la réhabilitation. Le pardon, c’est pour les mauviettes.

    • indeetd; essayez-donc de tenir un tel propos dans les bar de la ville de Montréal, ou encore au coin d’une rues dans Hochelaga-Maisonneuve. Lrosque vous sortirez de l’hopital (si vous en sortez en un seul morceau) on verra bien si vous tiendrez le même discour hautain, puerile et rabâcheur….

    • Juste une autre précision pour la galerie:

      Je ne suis pas pour la peine de mort pour le côté vengeur de cette condamnation.

      Je suis pour l’élimination totale de l’individu. Pour le risque d’évasion et de récidive réduit à zéro.

    • Je suis contre la peine de mort tout court. Pour l’emprisonnement, 10, 15 ou 20 ans, c’est pareil. Convaincu que les dangereux sont le fruit de leur milieu et c’est à la société de faire en sorte qu’il y ait une harmonie entre les individus et qu’elle produise des personnes saines. Si moi je ne peux faire mal à une mouche même si je suis dans la difficulté ou dans la déprime, chose qui m’arrive rarement, c’est que j’ai eu la chance d’avoir une famille, des blondes, des amis, fait des études et eu des expériences saines. On devrait laisser le lunchage au moyen age.
      D’autre part, je pense qu’on s’attendrit sans authenticité sur le sort des gens qui subissent le crime. La vie est ainsi faite avec ses accidents de parcours. Il faut l’accepter tout espérant construire une société meilleure où y a moins de crime.
      Profondément de gauche.

    • Allo Patrick bon matin!
      Et bien moi je suis contre la peine de mort pour les meme rasons que tu as énoncés mais aussi parce que je ne croies pas que cette pratique fasse évoluer notre société. Je suis celle qui accueille l’âme humaine les bras grand ouvert, je croies en la croissance de l’être mais je sais aussi que le cerveau humain peu avoir ses disfonctions. Cela dit je pourrais être la premiere a crier tout haut OUI à la peine de mort ayant moi même été victime un jour d’un homme qui a brisé l’enfant que j’étais, j’ai été celle qui l’a dénoncé j’avais alors 16 ans à l’époque et la peine qu’il a eu était rien à coté du cheminement que j’allais devoir faire pour le reste de mes jours, pour retrouver l’enfant en moi et l’aimer!….Cet homme il est mort pour moi depuis que j’ai 16 ans, son corps est toujours içi mais dans mon coeur il n’y est plus!….
      http://dianerythme.blogspot.com

    • @ indeedtd,

      “Vous croyez” que ce billet est en réponse aux commentaires de certaines personnes sur le billet précédent.

      “Peut-être” que vous vous trompez…

      “À ce que vous sachiez…”

      Vous répondiez “indirectement” à tous les appels “qui viendront”… Wow! C’est de la prévoyance, ça, Monsieur!…

      “C’est ennuyant d’avoir à tenir les gens par la main phrase par phrase.”

      Quand on est clair, on n’a pas à le faire.

      Et quand on a une réelle opinion, basée sur autre chose que des suppositions, ça aide aussi à la compréhension.

      Et à la crédibilité.

      “Apparemment”.

    • Je suis contre la peine de mort pour les mêmes raisons que tu cites et aussi parce que c’est une vengeance et la vengeance est une guerre perdue d’avance.

    • @yanchose
      La peine de mort ou les peines de prisons plus sévères n’ont pas d’effet dissuasif parce que les criminels n’ont jamais l’intention de se faire prendre, ils pensent tous commettre le crime parfait.

      c’est pas risquer 25 ans ou la peine de mort qui vont empêcher quelqu’un de commettre un meurte plus que s’il risque seulement 10 ans de prison.

    • Moi, je suis maintenant “pour” la peine de mort. Dans les États Américains où la peine de mort est en vigueur, il y a moins de meurtres. Avant j’étais contre car il y a eu beaucoup d’innocents qui sont morts. Travaillant dans le domaine de la justice, je sais que les preuves peuvent être meilleures qu’avant avec la médecine légale et l’ADN. Quand tu es jugé devant un tribunal et juré et tu es coupable de meurtre, il y a des preuves très solides maintenant. Quand un meurtrier est dans le couloir de la mort à attendre “son tour”, il doit y penser en maudit à l’acte qu’il l’a conduit là. Sauf que moi, attendre tout ce temps avant qu’il meure, ne me contenterait pas. J’agirais probablement comme Sally Field dans le film “Au delà des lois 1995″. Tous et chacun ont une opinion différente et la mienne ne changera jamais car je sais avec l’expérience de mon travail comment l’humain peut être cruel, même un animal n’agit pas ainsi et malheureusement ça ne va pas en s’améliorant, si vous ça fait votre affaire d’attendre que la justice fasse son travail, moi ma vie vaut plus que ça.

    • Je suis contre la peine de mort pour les mêmes raisons que tu cites et aussi parce qu’elle est une vengeance, et la vengeance est une guerre perdue d’avance. C’est “oeil pour oeil, dent pour dent”, c’est de la barbarie.

    • On ne peut pas se comparer avec les USA, il ont beaucoup plus de criminilaté parce qu’ils ont plus de pauvres tout simplement.

      Moi je serais le premier à vouloir mourir plutôt que de passer le reste de ma vie en prison. Le problème est que nos meurtriers savent qu’ils vont sortir après quelques années.

    • Je suis pour la peine de mort quand on est certain à 100% qui est le/la coupable pour des meurtres gratuit vol/viol etc… Dans ces cas là c’est un manque de courage de la société de laisser vivre de tels individus. Ceux qui sont contre la peine de mort pour ces cas c’est parce qu’ils veulent essayer de démontrer qu’ils sont des bien-pensants. Parce que c’est “Politically Correct”. Leurs images passe avant tout. Dommage.

    • @ftrudel25

      C’est pas moi qui le propose c’est une recherche….je trouve la référence et je vous reviens la dessus. Est-ce que j’y crois, pas vraiment, mais je trouve que fréquemment le ton des gens à droite (je suis plutôt au centre) c’est que les go-gauchistes sont débiles, faibles, etc. et vous le conviendrez certainement dans tout bon débat, exagérer un peu d’un côté, permet l’équilibre.

    • Autre chose: Je suis pour la peine de mort mais contre l’interminable couloir (de la mort).

      Si on a condamné quelqu’un sans “doute raisonnable”, qu’on procède au plus sacrant.

      De laisser quelqu’un pourrir entre quatre murs à se demander quand est-ce qu’il va finalement mourir, c’est de la cruauté inutile et ça coûte cher à la société.

      Et la rédemption, ça marche surtout dans les films.

      …et ça prend trop de temps.

    • Je vous suggère fortement de regarder le film «12 angry men». Votre perspective sur le sujet abordé va peut-être changé.

    • **Moi, je suis maintenant “pour” la peine de mort. Dans les États Américains où la peine de mort est en vigueur, il y a moins de meurtres.**

      Combien de fois faudra-t-il répéter que cet argument est FAUX! …?

      Et pour ce qui est des considérations économiques … Belle mentalité!!

    • @ ramm

      Votre commentaire qui détruit un à un les arguments de Patrick est un pur délice à lire. Tant qu’à moi ca pourrait être le dernier commentaire de ce sujet, ca clos le débat.

      Bravo !

    • Bon bien, prenons exemple sur les propriétaires de chiens de Los Angeles (évidemment!) qui organisent chaque année un concours pour le chien le plus hideux, alors, organisons un concours pour le criminel le plus hideux, mais, envoyons à la chaise électrique le plus hideux. C’est pas drôle de compétionner pour l’homme le plus laid du monde avec photos dans les journaux. Ça a des chances de marcher. Les meurtriers seront marqués pour la vie! Je vais dehors “m’amuser” dans ma plate-bande. Merci.

    • @mak_yavel,

      C’était très clair. Je n’ai parlé nul part des proches de la victime. Vous avez sorti ça de je ne sais trop où. Ne me blâmer pas parce que vous lisez des phrases qui n’existent pas et prettez des intentions aux autres afin de faire une petite montée de lait.

      Si j’ai utilisé des mots comme “je croyais” ou “p-e que je me trompe”, c’était seulement pour être diplomatique à défaut de vous dire que vous ne comprennez pas ce qui est évident. Vous êtes lourd.

      @captrjd

      J’imagine que vous êtes l’accolyte de mak_yavel puisque votre commentaire n’a rien à voir avec ce que j’ai dit. Quoique c’est original. Je vais appeler Gaston Lepage pour relever votre défi même si j’ai habité à Montréal longtemps et tenu toute sorte de discours et que je suis toujours vivant.

      C’est un fait que lors de tragédies, il y aura, il y a et il y aura toujours du “mob thinking”. C’est un phénomène vieux comme la Terre. Rien à voir avec les proches de la victime ou Hochelaga-Maisonneuve (?).

      C’est drôle comment certains internautes font des détours irrationnels dans le seul but de s’obstiner et de sermoner.

    • @ rogiroux,

      Exact! La peine de mort n’est pas dissuasive, mais expéditive.

      Et c’est bien ça le but.

      Si ce n’est pas dissuasif à 100% pour la commission d’un meurtre, ça l’est toutefois pour les risques de récidive…

    • @ mak_yavel
      “cruauté inutile? que de laisser pourrir un meurtrier entre quatre murs en attendant sa mort? pfff……pour moi c’est pas assez cruel encore….
      Qu’ils subissent ce qu’ils ont fait subir à leurs victimes…

      @jacques_saint-pierre
      Tellement d’accord avec vous! pourquoi s’inquiéter comme ça à propos des coupables????

      Personnellement ca me met hors de moi de voir tout ca….
      Oui remettons la peine de mort, arrêtez de défendre les meurtriers…ha pauvre p’tit, pas de parents, élevé pas sa grand-mère blablabla…problèmes psychologiques…la drogue….
      hey pour autant que je sache, tous le monde ou presque un jour éprouve des problèmes que ce soit d’argent de drogue d’alcool ou d’abus…pis on devient pas des tueurs pour autant…..
      et les pauvres enfants de Mme Michaud qui se retrouvent maintenant orphelins de mères??? et son conjoint? c’est sur que d’éxécuter le coupable ne ramènera pas Mme Michaud, mais mautadine que moi à leur place, ca me ferait du bien…..

    • Et pour vous aidez dans votre compréhension de lecture, mr. mak_yavel, j’avais bien dit “à la lecture de faits divers”.

      Il ne doit pas y avoir beaucoup de monde qui apprennent de la mort d’un proche dû à un meutre par les gros titres du lendemain.

      Bref, c’était évident que je parlais de monsieur tout-le-monde qui gueule sans trop savoir pourquoi comme une foule enragée assistant à une pendaison publique.

      Maintenant, faites comme dans votre dernier commentaire et ne sélectionniez que quelques uns de mes mots pour ignorer le point principal (que je n’ai jamais parler des proches) afin de gagner votre argument internet. C’est important après tout.

    • Pour la tolérance zéro en matière de meurtre. Et surtout pas de circonstances atténuantes si le tueur est sous l’influence de drogues ou d’alcool ou s’il plaide la folie, franchement! C’est trop facile. Que mes impôts servent à assurer la protection du citoyen, et non pas à entretenir des meurtriers. La peine de mort, oui, tout à fait pour. Tolérance zéro signifie refuser de prendre le risque d’une récidive, refuser qu’une autre victime (à 99% une femme ou un enfant, tiens donc) fasse les frais de la complaisance des bien-pensants de salon.

    • En discutant de la peine de mort avec ma conjointe ce matin, elle a eu une excellente réflexion: ” Lorsqu’un chien blesse un enfant, on l’euthanasie. L’humain n’est-il pas un animal? Et lorsqu’il n’est pas capable de contrôler ses pulsions animales, pourquoi croire qu’il le fera un jour? Pourquoi risquer qu’il puisse le refaire? Peut-être que chien qui mord l’enfant a eu une crampe au cerveau et que ça aurait été la seule mais on l’euthanasie tout de suite alors on ne saura jamais. Pourquoi agir différemment avec l’homme?”

    • “Tolérance zéro signifie refuser de prendre le risque d’une récidive, refuser qu’une autre victime (à 99% une femme ou un enfant, tiens donc) fasse les frais de la complaisance des bien-pensants de salon.” – xavier999

      ===

      On ne gagne rien à défendre une cause qu’on croit juste, avec des statistiques qu’on sait fausse.

      D’après vous 99% des victimes sont des femmes ou des enfants ? Ou avez-vous pris ces statistiques bidons ?

    • Je suis contre la peine de mort par principe et même si certains la mériterais sans aucun doute.

      Je suis contre donner le droit à l’état d’exécuter des gens. On sait où ça commence mais pas où ça fini… (L’histoire nous donne assez d’exemples)

    • Je crois que au fond ce que les gens veulent par dessus tout c’est que les criminels soient mis définitivement hors d’état de nuire à qui que se soit. Bien sur la peine de mort nous donne l’assurance que ces criminels ne seront jamais libérés comme c’est le cas dans notre système de justice actuel, la prison à vie dans les faits n’existe pas, les gens peuvent être libérés après un nombre x d’années. De là l’inquétude, ces criminels libérés à la fin de leur sentence récidivront-ils, la population sera t’elle à nouveau en danger ? À ce compte, si l’on exclut les erreurs judiciaires causées en grande partie par des agents de police et des procureurs trop pressés ou trop avide de notoriété, la peine de mort moi je suis prète à la considérer.

    • Sur la peine de mort, je dirais la chose suivante. Je ne suis plus capable d’entendre les 3 arguments suivants:

      - C’est barbare et dégradant! Réplique: Bizarrement, ce sont les mêmes arguments émotifs qu’on entend pour défendre de tuer des animaux pour se nourrir. Alors, que tout le règne animal et végétale est basé sur la prédation. Il suffit d’accuser de barbare et de tenir un discours culpabilisant pour que la logique simple ne soit plus applicable.

      - Les erreurs judiciaires Réplique: Nous ne sommes plus au moyen-âge, lorsqu’on brûlait des sorcières. Il existe des dizaines de façons irréfutables de prouver sans l’ombre d’un doute la culpabilité: vidéo, adn, témoins directes, caméra de surveillance, etc. Peut-on vraiment penser qu’il n’existe aucune façon de rédiger un cadre d’admissibilité à la peine de mort?

      - La vengeance ne résout rien Réplique: Qui parle de vengeance? Contrairement aux croyances populaires, la criminalité est un grave problème au Canada. L’International Crime Victims Survey de 17 pays industrialisés effectué en 2000 par les Nations Unies a placé le Canada dans le groupe à risque élevé pour les crimes avec contact violent, ce qui est pire que les États-Unis. il y a eu plus de huit millions d’infractions criminelles au Canada en 2004, affectant directement une personne sur quatre. Il y a eu plus de 2,7 millions de crimes violents qui ont causé plus de 650 000 blessures. Selon statistiques canada, 14% des délinquants sexuels sont des récidivistes. Ce qui signifie que 14% des nouvelles victimes auraient pu être protégées. Là où des gens mal informés voient de la vengeance, je vois de la protection civile.

      Le gros bon sens, c’est de ne plus exposés des innocents à la prédation brutale de disjonctés lorsque nous le pouvons. Ce n’est plus uniquement une question des droits de la victime, mais de ceux qui circulent innocemment dans la rue ou dans leur maisons.

    • @ indeedtd,

      « C’était très clair. Je n’ai parlé nul part des proches de la victime. Vous avez sorti ça de je ne sais trop où.»

      Vous n’avez peut-être pas implicitement désigné les proches de la victime, mais en généralisant et en rabaissant les commentaires de différents intervenants sur ce blogue à ceux de simples badauds observant une scène et criant au aveuglément au lynchage sauvage, vous faites un peu la même chose.

      Que savez-vous du vécu de tout le monde ici? Et sur quelle base pouvez-vous juger leurs sentiments?

      En traitant les gens “d’esprits pauvres”, vous n’augmentez assurément pas votre crédibilité ni votre capital de sympathie.

    • «Je suis contre la peine de mort par principe…»

      Mais comme les meurtriers n’ont pas grands principes…

    • Mon cher, mak_yavel, any you slice or dice it, comme les anglos disent, ce n’est pas que j’ai dis. Mais si ca vous plaît d’y croire. Sachez que vous n’êtes pas le premier internaute à chercher des bibittes pour ensuite admonester en grandes pompes.

      “Que savez-vous du vécu de tout le monde ici? Et sur quelle base pouvez-vous juger leurs sentiments?”

      Tant d’indignation…lol Vous devez être fatigué le soir en tant que champion des sentiments de l’internet.

      Allez hop, bonne journée.
      Vous trouverez surement preneur ailleurs.

    • @nimzo

      Bien sûr, si on tient compte des meurtres entre motards, des règlements de compte, des bagarres, le nombre de victimes masculines augmente. Je faisais référence aux crimes gratuits, sur des personnes paisibles qui ne participaient pas à la violence. En connaissez-vous beaucoup d’hommes agressés dans leur sommeil, violés, étranglés? Pas moi.

    • Ça fait ‘’ fashion ‘’ d’être contre la peine de mort. C’est comme être contre Hitler, on se sait du bon côté. Savez-vous que l’espèce humaine est maintenant condamnée à disparaître, c’est facile à comprendre, elle élimine ses fonctions sélectives au nom du droit à la sacro-sainte vie humaine qui devient un absolu. On est prêt à faire naître des enfants mal formés ou débiles, on prolonge la vie au max même sans la qualité de la vie qui va avec, on refuse de mettre à mort un tueur morbide et dangereux sous le prétexte d’être contre la peine de mort. Pourquoi? Parce que nous avons peur que l’arbitrage de la mise à mort s’applique à nous. Nous sommes des raisonneurs, ce fut notre gloire mais ce sera également notre crescendo final.

    • @ ramm

      Est-il possible que l’esprit fin de Dany Laferrière vous soit inaccessible? C’est vous qui dites des sottises au sujet de “Quand on donne la mort, on ne sait pas ce que l’on donne.”

    • Jacques Saint-Pierre, je trouvais intéressante votre contribution jusqu’à ce que je lise ceci: «Je sais, je sais, les émotions normales, comme la vengeance, la haine et l’auto-défense, aujourd’hui, c’est pas très écolo-gaucho-plateau.»

      Vous vous discréditez en 20 mots. Meilleure chance la prochaine fois. Montrez-nous que votre jugement est sûr et non teinté de préjugés douteux.

      Miss Scarlett – la strappe – sur les doigts de Jacquot

    • Bien dit, youhou. :-)

    • mopsos, vous ai-je tutoyé, mon brave? Gardez vos distance. Ça pue.

      Miss Scarlett – Chanel n°5 – Spa

    • “@nimzo

      Bien sûr, si on tient compte des meurtres entre motards, des règlements de compte, des bagarres, le nombre de victimes masculines augmente. Je faisais référence aux crimes gratuits, sur des personnes paisibles qui ne participaient pas à la violence. En connaissez-vous beaucoup d’hommes agressés dans leur sommeil, violés, étranglés? Pas moi.” – xavier999

      ===

      Que j’en connsaisse beaucoup ou non a peu d’importance. Il vaut mieux se fier aux statistiques pour avoir une vue d’ensemble et objective.

      Regardons les statistiques.

      2004 – Victimes selon le sexe selon Statistiques Canada

      Hommes : 435 victimes
      Femmes : 199 victimes

      Et vous faites l’affirmation (gratuite) comme quoi les hommes vicitmes de violence sont surtout des membres de gang ou des motard ou des criminels ou qu’ils participent à la violence d”une fa]on ou d’une autre..

      Pour voir si votre affirmation a du sens, voyons celà selon l’âge.

      Prenone un âge ou la chance d’être motard ou dans un gang de rue est assez failble. 50-59 ans.

      2004 (50-59 ans)

      Hommes : 41 victimes
      Femmes : 19 victimes

      Je ne veux pas minimiser par le fait qu’il y ait des victimes innocentes parmi les femmes et les enfants (mais il y en a aussi beaucoup parmi les hommes).

      Je veux surtout montrer que vous dites n’importe quoi avec votre 99%.

      => (”à 99% une femme ou un enfant” – xavier999)

    • gardenmimine, oui, Monbourquette est également un prêtre mais je n’osais pas le dire à cause des allergies de certains. :-)

      Miss Scarlett – agnostique – dans de beaux draps

    • @ indeedtd,

      Amen.

    • @ captrjd

      Je termine avec vous, captrjd. En quoi donc je donne des leçons de psychologie? Mon allusion au pardon en 12 étapes selon Jean Monbourquette est en réponse à mozart999 (le 10e message) qui fait allusion à un “pardon tout chrétien”.

      Si vous m’avez lue au complet, je dis bien qu’on parle trop souvent à tort et à travers du pardon. On voit des journalistes, au lendemain d’un meurtre, demander à la famille de la victime si elle lui pardonne!!!! Faut le faire! Non mais…

      Miss Scarlett – Kleenex – au pilori

    • Il est vrai que la justice n’étant pas parfaite des innocents ont été condamnés injustement. Heureusement, au Canada, il y en a très peu. Mais UN SEUL condamné injustement, est déjà trop. Il y a des individus qui ne doivent pas vivre en liberté dans la société: les pédophiles récidivisites, les tueurs en série, les brutes qui tuent par plaisir…Je pense que le problème est du côté des “libérations conditionnelles”…on libère trop facilement, on croit TROP facilement à la réhabilitation de TOUS les prisonniers. Certains ne seront JAMAIS réhabilitables…Au Québec, on a la croyance facile dans la réhabilitation…Si on avait laissé en dedans l’assassin du petit Livernoche, celui-ci serait encore vivant aujourd’hui…
      Quant aux pédophiles, à mon avis c’est de la “vermine” irrécupérable. Ce sont des rats…et qu’est-ce qu’on fait avec des rats? Est-ce qu’on les nourrit, est-ce qu’on les loge, est-ce qu’on leur permet de jouir de la vie, eux qui ont BRISÉ la vie de jeunes enfants, qui ont tué leur corps et leur âme…. à mon avis ils devraient être tués afin de ne plus jamais être des prédateurs, des dangers pour nos enfants.
      desorties

    • @Ramm
      Je ne savait pas que Dany Laferrière avait déjà énoncé cette position récemment. Vous me l’apprenez.
      L’avoir su, je l’aurais mentionné. Pour ma part, j’ai vu cette position utilisé à plusieurs reprises par des gens contre la peine de mort. Je crois que c’est Jean Cocteau l’ai popularisé; Julien Green également l’a déjà énoncé.

      Sur ce que vous dites par rapport au fait que l’argument philosophique ne résiste pas au principe d’oeil pour oeil, dent pour dent. Je répondrai d’abord ceci:
      “An eye for an eye, and soon the whole world is blind”
      Mahatma Gandhi

      Comme je sais bien que le principe plein de sagesse de cette phrase ne vous convaincra pas, j’ajouterai ceci: quand on ne sait pas ce que l’on fait, la sagesse est de ne pas le faire et non l’inverse.

      Donc, quand on ne sait pas ce que donner la mort signifie, implique et a pour conséquence chez la personne tuée, on s’abstient de le faire. Simple logique. S’obstiner à vouloir tuer un criminel en dépit de cet argument sur notre ignorance de la mort revient à dire: “je ne sais pas réellement ce que je suis en train de faire en tuant cette personne, mais je le fais quand même”. Voilà bien un signe évident de folie: persister dans une ligne d’action sans en comprendre le sens, les raisons et les conséquences.

      Pour ces raisons, vous ne pouvez pas renversé l’argument philosophique sur notre ignorance de la mort en affirmant qu’il faille récompenser le tueur pour avoir donner la mort à sa victime.
      Le tueur ne sait ce qu’il fait. Donc, il est mal avisé de commettre cet acte. De la même façon, l’État ne sait pas ce qu’elle donne en le condamnant à mort. L’État est donc tout aussi mal avisé de vouloir lui faire subir ce traitement.

      Voici ce qu’aurait dit un philosophe bien connu à l’égard de ceux l’ayant mis à mort: “Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font”
      Je suis agnostique borderline athée, mais je trouve que ces paroles sont empreint d’une profonde sagesse.

    • “Il est vrai que la justice n’étant pas parfaite des innocents ont été condamnés injustement. Heureusement, au Canada, il y en a très peu. Mais UN SEUL condamné injustement, est déjà trop.

      (..)

      à mon avis ils devraient être tués afin de ne plus jamais être des prédateurs, des dangers pour nos enfants. ” – desorties

      ====

      Vous commencez par dire que les erreurs judiciaires sont possibles et qu’une seule erreur c’est trop et ensuite vous voulez tuer tous les pédophiles,

      Et vous faites quoi de ceux qui pourraient être faussement condamnés pour pédophilie,

    • @miss.scarlett

      Mais non, mais non madame (j’assume, de part votre pseudonyme, sinon je m’excuse), ce n’était qu’une petite taquinerie. Alors, pas de Kleenex et de pilori pour vous aujourd’hui :)))) Au contraire J’ai bien aimé votre intervention, elle démontre une pensée profonde. Je trouve cependant qu’on a une tendance à cérébraliser un peu trop le sujet. La peine capitale est toujours une source de discussion assez chaude, pro ou contre. Il faut rationaliser la question selon le contexte, d’après-moi. Si décence, respect d’autrui et moralité étaient des valeurs tenues en haute vertu dans notre société, le besoin d’un tel déterrent ne serait pas nécessaire. Mais, malheureusement, les droits individuels ont primauté sur les responsabilités et le besoin collectif de sécurité.

    • Dixit Laurent Laplante. Écrit en 2004 et toujours pertinent.

      Peine de mort et opinion publique http://www.cyberie.qc.ca/dixit/20041011.html

    • Indeetdtd

      « J’imagine que vous êtes l’accolyte de mak_yavel puisque votre commentaire n’a rien à voir avec ce que j’ai dit… »
      Ah bon, un autre “incompris”….Ce qu’on est seul dans sa tour d’ivoire…Je ne connais rien de mak.yavel, mais je dirai ceci : Je suis très ouvert aux commentaires et opinions d’autrui, même si je ne les partage nécessairement pas. Si ses interventions étaient tout aussi hautes en panache mais pauvres en contenu que la vôtre l’était, je me ferais un plaisir de donner mon opinion. C’est ça, un blog.

      « C’est drôle comment certains internautes font des détours irrationnels dans le seul but de s’obstiner et de sermoner »
      Hmm, je sens un relent de projection dans cette intervention, et pas mal de démagogie. Ayant vécu dans les quartiers les plus pauvres de Montréal pendant près de deux décennies, et d’avoir visité plusieurs endroits malfamés pour raisons professionnelles au cours de deux qui ont suivies, je persiste à croire que vous changeriez votre propos, et surtout votre ton, une fois que vous seriez devenu une ‘statistique’. Je persiste aussi à dire, que nôtre communauté manque le bateau quand nous avons des intellos qui se paument sur leurs proses, au lieu de voir la source des problèmes tel qu’ils sont. Éducation, prévention, protection, rétribution, réhabilitation. Simple, non?

    • @miss.scarlett

      Vous seule tentez de me discréditer à partir d’une simple phrase anodine. Puisque je sais mes convictions à contre-courant, j’ai voulu insister sur le fait qu’en cette ère de pacifisme, d’environnementalisme et de bien-penseance, les émotions primales sont réprimées et mal vues.

      Vous avez, d’ailleurs, avec votre commentaire, brillamment prouvé mon propos: une simple boutade envers les “plateau”, et voilà que vous me jugé “discrédité”. C’est vous dire à quel point il est impossible d’émettre une opinion qui ne va pas dans le sens du vent, a fortiori, pour la peine de mort et pour la brutale vengeance qu’elle suppose.

      Merci, miss-scarlet, d’avoir, par la caricature, prouvé mon point.

    • @ nimzo

      Votre obsession pour les statistiques vous aveugle. J’avoue que cela me confond, cette obsession (que j’ai déjà rencontrée, au demeurant) à nier obstinément que ce sont les femmes et enfants qui sont les cibles privilégiées des meurtriers. Pourquoi? Une gêne d’homme? Moi qui en suis, je n’ai pas de peine à l’admettre pourtant. Tenez, si je vous dis, en vrac, de mémoire, et en ordre alphabétique : Mario Bastien, Hugo Bernier, Marcel Blanchette, Angelo Colallilo, William Fyfe, Aaron Franck, Nick Paccione, déjà là avec ces quelques sinistres personnages, nous avons au moins vingt victimes au Québec, uniquement des femmes ou des enfants. Et j’en passe, la liste serait interminable. Vous me trouvez 7 autres meurtriers avec autant de victimes masculines et je vous donne raison.

    • @xavier999

      Ce qui est merveilleux avec votre argument c’est que vous avez raison mais complètement tord à la fois. Je ne connais pas les statistiques de Nimzo mais j’assume qu’elles sont fondées. Nimzo suggère que moins de 99% des victimes de meutres sont des femmes et va même jusqu’à montrer (parce que c’est bien ce que ses stats montrent quoique vous en disiez avec votre réthorique enfantine) que la majorité des victimes sont des hommes. Son point est fait.

      De votre côté, comme contre-argument, vous ditez qu’il est impossible de trouver 7 autres meurtriers avec autant de victimes masculines…

      Cela n’a absolument rien avoir (logiquement du moins) avec la discussion. On peut logiquement imaginer que 7 tueurs se sont intéressés aux femmes et en ont tué 20 alors que 50 autres tueurs ont tué 50 hommes. C’est quoi cet argument à 2 cents? Peut-être avez-vous voulu changé de sujet (de façon ’subtile’), je doute que Nimzo en ait été dupe…mais j’espère que vous aurez au moins l’honnêteté de vous rendre compte de votre argumentation faible. Le plus triste c’est que finalement, vous aviez peut-être raison (je suis plutôt favorable à votre cause), mais votre dernier commentaire me fait penser que vous dites n’importe quoi.

      Désolé.

    • Quelqu’un a dit ici:
      ” Ce qui m’a toujours facsiné c’est que ceux qui dénoncent le plus vertement l’intervention de l’État dans tous les domaines et son incompétence sont souvent les plus farouches partisans de la peine de mort… Et on voudrait donner à cette bande d’incompétents le pouvoir de tuer des gens?”
      Je dis ”
      “Laissé la libération conditionnelle et la réhabilitation à des fonctionnaires. C’est encore pire.”

    • “Je ne connais pas les statistiques de Nimzo mais j’assume qu’elles sont fondées. ‘ – youhou

      ====

      J’aurais du donner la source, Elle est ici:

      http://www40.statcan.ca/l02/cst01/legal10a_f.htm

      L’avantage de s’appuyer sur des statistiques plutôt sur des “impressions personnelles” est que ça permet un débat plus rationnel.

      Certains sont facilement bernés pas la sur-médiatisation de certains crimes et ils finissent par se convaincre qu’ils sont plus nombreux qu’il ne le sont réellement. D’ou l’avantage de se baser sur des chiffres objectifs de la criminalité.

    • S’en tenir à la réalité …?? Quelle horreur!

      On ne peut plus raconter n’importe quoi dans ce cas là…ÔÔ…

    • J’étais contre la peine de mort, mais avec le temps j’ai changé d’idée. Il y a des cas irrèécupérable et que c’est carrément de la perte de temps et d’énergie. La peine de mort est la solution a plein de chose dans notre societé comme le cas de l’assasin de mme Michaud et de sa mère qui est completement désaxé. Vous ne serez certainement pas d’accord mais j’ai un esprit très provopcateur.

    • @nimzo
      Merci pour la source. Pour vous lire fréquemment (même si je fais peu de commentaires), je pense que vos interventions sont la plupart du temps (je ne lis pas tout) fondées et d’un autre côté, j’avoue que je suis un peu tanné des commentaires démagogiques dans lesquels certains semblent se complairent. Il y a une allergie des données probantes chez certains qui je suppose suggère un manque de compréhension des statistiques et des données objectives. Félicitation pour votre rigueur!

    • @youhou

      Merci pour vos bon mots.

      Heureusement que vous n’avez pas tout lu parce qu’il m’arrive, à l’occasion, de faire des commentaires que je trouve, à la relecture, plutôt nuls. :)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2011
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité