Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 16 mai 2008 | Mise en ligne à 8h52 | Commenter Commentaires (75)

    Julie Couillard : un autre conjoint criminel

    bernier1.jpg
    Fagstein a photoshopé la photo de Bernier et Couillard, à la TVA…

    Les collègues Cédilot et Noël ont fouillé et trouvé un autre conjoint de Julie Couillard, ex-blonde de Maxime Bernier, qui a trempé parmi les éléments les plus, disons, louches de la société : elle a fréquenté jusqu’en 2005 un type accusé de vol de cargaison et qui se frottait sur une base régulière à un bel aéropage (coquille, merci Groucho) aréopage de bandits.

    Bref, Julie Couillard, ex-blonde du ministre des Affaires étrangères du Canada, a trois criminels, ayant tous des liens avec le crime organisé, parmi ses anciens chums.

    Mais c’est vrai, chut, il s’agit de la vie privée du ministre, alors il ne faut pas de poser de questions.


    • Et il y aura certainement 1 ou 2 caves qui vont venir sur ce blogue nous dire que ya rien la, qu’il faut pas poser de questions, que c’est la vie privée du ministre….blablabla. Bernier est un colon pour quiconque possède 50 de QI. Un clown qui déshonore la fonction de ministre des affaires étrangères et de député. Mais les clowns de l’Institut économique de Montréal ont bonne réputation et le Cirque conservateur se fait un plaisir de les embaucher.

    • L-O-L! très drôle la censure du visage de Bernier ”la triple endouille”!

    • Décidément elle ne fréquente que des gens malhonnête cette femme

    • Tes collègues mentionnent qu’elle a vendu son «histoire»…pas «Bonne Semaine !» encore une fois ? Où Jean-Luc Mongrain sur le bord du patio à Beauceville ? Va-t-elle nommer ses agresseurs ? Ou encore parler de son bonheur avec son nouveau chum…Vincent Lacroix ?
      Je sais, je délire, mais c’est ni plus ni moins ce qui est en train de se passer avec cette histoire !
      Tout ça pour nous détourner du véritable fond: Maxime Bernier est encore un toton et le sera jusqu’à son dernier souffle…

      Bon long week end à tous !

    • Il ne s’agit pas tant de ne pas poser de question et de vie privée du ministre. Premièrement, c’est la vie privée de Mme Couillard. Ensuite, il s’agit de poser les questions pertinente s’il y en a. Sinon, qu’on laisse cette histoire mourir.

      Je sais que les médias aime bien mettre le focus sur une histoire, souvent sans aucun intérêt, pour remplir le vide. Je sais aussi que les politiciens aime bien étirer ce genre de sauce en chambre pour éviter de parler des vrais problèmes et ainsi masquer leur incompétence crasse et, par le fait même, continuer de cacher que nos impôts paient des voleurs qui sont plus occupé à se remplir les poches illégalement que de faire leurs travail. Mais bon, tant et aussi longtemps que des humains gouverneront d’autres humain, ce sera la merde en politique.

      Essayez donc de changer d’histoire et d’être original. Laissez donc ce genre d’histoire au 7 Jours.

      Si je peux me permettre, je vais devancer un commentaire que je recevrai probablement:

      -Les liens de madame avec des criminels par le passé n’ont rien à voir avec la sécurité nationale…arrêtez de me dire ça car c’est complètement ridicule. Si le ministre est assez cave pour donner accès à n’importe qui à des informations qui peuvent mettre en danger la sécurité nationale, ce n’est pas les relations de sa conjointe qui va changer quoique se soit.

      Pour ce qui est de la sécurité du ministre, ce n’est pas notre problème mais bien le sien.

    • Bon matin,

      Dès le moment où l’on apprend que cette personne a fréquenté et vécue avec des motards il me semble que cela coule de source qu’elle n’est plus “innocente” dans le sens juridique du mot, puisque, par défaut, elle a vécu des fruits de la vente de drogue et de la prostitution. À ma connaissance, les motards n’ont jamais occupé un emploi à temps plein pour ramener de l’argent à la maison et payer la dite maison !

      Vivre et épouser un motard c’est un choix irréversible, c’est un choix de camp et il faut NÉCESSAIREMENT avoir une personnalité particulière pour le faire, et aussi comprendre qu’on n’en sort jamais. C’est un choix à vie. C’est comme de choisir d’épouser un flic, on ne peut plus changer de camp, ni revenir en arrière une fois que cela est fait.

      Il s’agirait de fouiller encore un peu plus creux et vos collègues trouveraient certaienement d’autres petits copains.

    • Ce qui me fait rire le plus c’est quand on voit cette Mme Couillard se plaindre que ça prend des proportions gigantesques, qu’elle n’a pas demandé toute cette notoriété. Me semble que c’est elle qui a décidé un jour de devenir une poupoune de motard, sachant très bien d’où venait l’argent du gros train de vie dont elle devait être friande. Elle n’a que ce qu’elle mérite!

    • Je comprends qu’il faille tenir compte des ces faits mais est-ce que l’enquête sur leur sujet ne pourrait-elle pas se faire de manière plus discrète? Imaginez deux secondes si cette femme cherche par tous les moyens -et non sans difficulté- à tourner une page sur son passé?

      Qui n’a pas certaines choses à se reprocher de son passé? Peut-être pas aussi heavy mais sûrement que l’on n’apprécierait guère que nos erreurs soyent mis au grand jour de cette manière.

      Décidément, ce n’est pas pas seuleement Maxi Bernier qui aurait une erreur de jugement en fréquentant cette femme, mais elle-même., qui regrettera sans doute cette relation à tous jamais.

    • Ça prouve au moins une chose… les motards et les politiciens fréquentent les mêmes endroits pour…draguer et ont des goûts identiques.

    • Je crois que le ministre Bernier est sur la corde raide. Il se cache sous le signe de “la vie privée” pour masquer son incompétence et surtout sa bêtise. Il n’a jamais répondu aux questions à savoir s’il était au courant ou non des “relations” antérieures de sa bien aimée du moment. Voilà que les journalistes font le travail de la GRC qui aurait dû effectuer un minimum de vérifications sur la “compagne” de Bernier.
      Et le PM Harper qui ridiculise les questions posées par les parlementaires et les journalistes. Vraiment un gouvernement de petites gens qui ne méritent pas notre respect ni nos votes. À quand les élections?

    • De toute façon jamais nous aurons de réponses à nos questions.

      Deux exemples:
      Le scandale des commandites…aucun lien politique mon oeil.
      Les millions disparus avec DesRrochers des Mondiaux Aquatiques 2005

      De l’argent public volé, essayez-vous de poser des questions.
      Non seulement ils ne répondent pas aux questions…..
      Ils laissent tellement les dossiers traînés qu’ensuite il y a prescription et nous disent que c’est trop tard….
      Non pas de questions surtout pas!

    • Lâchez pas les recherches: je parie que l’ex de l’ex de l’ex de Maxime Bernier est une danseuse qui a déjà conduit en état d’ébriété et que son ex à elle est un autre ministre, qui lui, fréquente des escortes, qui ont des ex en prison.

    • Et dire qu’un ancien ministre de la défense du Canada, dont j’ai oublié le nom, avait dû démissionner parce qu’il avait été vu dans un bar de danseuses nues en Allemagne…. On affirmait que la fréquentation de ces lieux par un ministre le plaçait en situation de “risque”.

      Maxime Bernier, un des hommes, de par son titre, le plus important du pays, entretient des liens, disons, intimes qui peuvent porter à des indiscrétions avec une femme qui a eu des liens pour le moins étroits avec le crime organisé.
      Fascinant de voir l’attitude de Harper qui trouve ça parfaitement correct, mais qui démonise un joint de marijuana. Me semble que Bernier aurait été moins à risque d’avoir été surpris à fumer un joint en dehors de ses heures de travail qu’au lit avec cette demoiselle, charmante soit dit en passant, mais potentiellement utilisable par des membres du crime organisé.
      Ou bien, le Canada n’a absolument aucun secret d’état important et que Maxime Bernier est un sympathique figurant sans pouvoir réel qui a été nommé pour participer à ces soirées mondaines et ces rencontres internationales parce qu’il danse bien …..

    • Moi, un Québécois fédéraliste j’ai toujours trouvé ça louche. De plus en plus évident que le Fédéral est infiltré, l’argent est là.

    • @veronika,

      c’est ce qu’on appelele S’ENCANAILLER !

    • Pour résumer les choses de façon simple, disons que Julie Couillard aime les gars à problèmes. Il est étonnant dans ce contexte qu’elle ait fréquenté Maxime Bernier, un type relativement «plate» et sans couleur.

    • Je serais bien curieux de savoir si ceux qui s’offusquent aujourd’hui des allées et venues de la blonde d’un ministre fédéral sont les mêmes qui trouvaient normal que Boisclair, un ancien ministre qui sniffait de la cocaïne dans l’exercice de ses fonctions, puisse devenir chef de son parti, voire même Premier Ministre de notre province.

    • Cette fille a le don de se tenir avec des gens qui ont un point en commun.
      Hells, Polices, Politiciens n’ont qu’un seul but; nous fourrer et s’emplir les poches. Elle devrait faire comme moi; fréquenter un homme HONNÊTE.

    • On fait des enquêtes de sécurité sur les conjoint(e)s de certaines personnes (dépendemment du métier et de la cote de sécurité) pour la Défense Nationale, la police, GRC, etc. Pourquoi les conjoint(e)s des ministres n’ont pas droits au même traitement?

    • On ne doit pas faire deux poitrines deux mesures, dans cette histoire…

      Si le ministre a trempé au sein du monde interlope, d’une manière ou d’une autre, il faut connaitre sa position actuelle sur cette affaire…

      Au sein du crime organisé, il n’y a pas de place pour le ballottement d’un membre du parlement…

      Même si les principaux arguments laissent entrevoir des rebondissement excitants…

    • Alors pendant que les bloquistes et le parti libéral perdent leur temps à poser ce genre de question à la période de questions, le NPD est le seul parti qui posent des questions qui intéressent les Canadiens, comme la hausse du prix de l’essence et l’économie canadienne. Il me semble que le choix à la prochaine élection est assez simple.

    • La dame en question n’est coupable selon moi que d’une chose, chercher à tout pris à être près du pouvoir. À 38 ans, elle est trop vieille pour les motards, ils aiment les former jeunes les p’tites filles, pour avoir fréquenté brièvement ce milieu, je peux vous dire qu’à 17 ans j’étais déjà considérée une vieille, 14 ans était pour ces gars là l’age idéale pour les mettre à leur mains. Donc, pour une femme de 38 ans qui aime les gens qui ont du pouvoir et qui est trop vieille pour les motards, pourquoi ne pas se tourner vers les politiciens ?

    • @martine_h

      C’est ça le problème, quand vous dites: “Peut-être pas aussi heavy”. Y a 99,9% du monde qui n’ont pas un passé aussi “heavy”…

      On appelle ça comment déjà, savoir que quelqu’un a commis un crime ou vécu indirectement de la criminalité et qu’on tait la chose? Ah oui… COMPLICITÉ…

    • Tu reviens souvent sur cette histoire Patrick. Es-tu jaloux de Maxime? Tu devrais savoir que ce soit les politiciens ou les motards, ces hommes aiment se parader avec de belles filles qui aiment les flash, publicité, statut et surtout….l’argent!

    • @ daniel_lalonde

      Lorsqu’on occupe un poste aussi important du cabinet ministériel, on a accès à des informations privilégiées, des informations pour lesquelles les sous-ministres et hauts fonctionnaires doivent détenir des niveaux d’habilitation de sécurité. (niveaux délivrés par le SCRS: I confidentiel, II secret, III très secret)

      Puisque les sous-ministres et hauts fonctionnaires doivent obtenir ces niveaux de sécurité, il est normal qu’un ministre l’obtienne également, surtout lorsqu’il travaille pour un ministère qui gère de l’information confidentielle de haute importance.

      Ce filtrage de sécurité vise deux principes: s’assurer que la personne qui pose sa candidature pour un poste n’ait pas d’antécédent criminel, mais aussi que les gens qu’il côtoie ne soient pas reliés eux non plus à des activités criminelles. Le but de tout cela est d’éviter les pressions extérieures provenant de groupes criminalisés sur les individus qui ont accès à des informations relevant de la sécurité nationale.

      Dans le cas présent, les liens avec les groupes criminels sont non seulement présents dans le passé de Mme Couillard, mais ils sont aussi variés et datent d’un passé pas si lointain. La question qu’il faut se poser n’est pas de savoir si on peut prouver qu’elle a encore des liens avec ces groupes, mais plutôt si on peut prouver qu’elle n’en a pas. La nuance est importante.

      Cette question est encore plus importante en apprenant ce que Vincent Marissal a dévoilé dans sa chronique du 15 mai, soit que Mme Couillard ait demandé à assister à des réunions confidentielles du M. Bernier, dans le cadre de ses fonctions… Voulez-vous bien me dire pourquoi elle ferait une telle demande? Ça ne semble pas bizarre à vos yeux?

      Je ne crois pas M. Bernier responsable de cette situation, car il ne devait pas connaître le passé de sa copine, et c’est le genre de détails qu’on n’obtient pas facilement.

      Le cas en est un de manquement grave à la sécurité par 1) l’absence d’une enquête de sécurité sur le passé de Mme Couillard avant l’attribution du poste de ministre à M. Bernier, ou bien 2) l’attribution du poste de ministre malgré une enquête de sécurité qui soulignait ce passé trouble.

      Dans le deuxième cas, c’est le bureau du Premier Ministre qui est en cause, dans le premier cas, ce sont les agences de sécurité.

      Imaginez deux secondes que nos alliés, les autres pays avec lesquels nous échangeons de l’information régulièrement, apprennent que notre premier diplomate a pour conjointe une femme qui a fréquenté jusqu’à tout récemment des membres de groupes criminalisés… Sont-ils portés à poser des question sur notre façon de gérer des informations hautement confidentielles?

      Le cas n’est vraiment pas qu’un simple cas de vie privée.

    • @Vgofrankiego

      Vous dites:
      “Vivre et épouser un motard c’est un choix irréversible, c’est un choix de camp et il faut NÉCESSAIREMENT avoir une personnalité particulière pour le faire, et aussi comprendre qu’on n’en sort jamais. C’est un choix à vie. C’est comme de choisir d’épouser un flic, on ne peut plus changer de camp, ni revenir en arrière une fois que cela est fait.”

      Vos propos sont pour quelque peu farcis de préjugés et de discrimination. Blanc et noir…conservateur…Comme si un individu demeurait le même tout au long de sa vie. Pour ma part, je suis de ceux et celles qui croient que ce sont les expériences qui nous font évoluer et non les connaissances mal fondées. Concernant celles-ci le monde semble en être bien remplies…
      Qui sait? Cette femme a peut-être mieux évolué que quiconque ces dernières années.

    • Le_gaspésien écrit : «Et il y aura certainement 1 ou 2 caves qui vont venir sur ce blogue nous dire que ya rien la»

      Wow le gaspésien, il y a quelque chose là. Une belle fille comme ça, ce n’est pas courant. Elle peut bien avoir fréquenté quelques criminels, il y a rien là. Je comprend les gars, incluant M. Bernier, qui y ont été attirés. C’est à la police d’arrêter les criminels, pas à leurs blondes.

    • Maxime Bernier n’a aucun jugement. C’est clair. Et c’est impossible qu’il ne savait pas qui sa petite amie avait fréquenté avant lui. Dans un début de relation, il me semble, on se parle, on évoque ses relations passées, les gens qu’on a failli épouser mais qui ont été assassinés, les trucs banals comme ça. (Évidemment, il faut prendre le mot «banal» avec ironie, car c’est loin de l’être, et toute personne moyennement intelligente y verra matière à approfondir le type de fréquentations passées de son nouvel amour et, peut-être, prendre ses jambes à son cou.)

    • Le problèeme de ce problème (…) c’est qu’il mélange la vie privée et la vie publique (sécurité nationnale). C’Est donc facile de dire “Mêlez-vous de vos affaires, c’est sa vie privée” ou “Posez des questions, la sécurité nationale en dépends”.

      Le ministre à le droit de faire des guiliguili avec qui il veut, ça c’est sa vie privée. Est-ce qu’il a pris toutes les mesures nécessaires pour préserver l’intégrité et la confidentialité des information auxquel sont poste lui donen accès, ça, ça regarde la sécurité nationale.

      Il faut juste faire la part des choses, mais ce n’est jamais aisé de gagner un débat en concédant une part de vérité à l’autre parti, donc chacun y va avec des arguments extrèmes et on n’aboutit à rien.

      Il faut poser des questions pertinentes qui n’empietent pas sur la vie privée, et il faut que le ministre réponde à ces questions sans les voir comem des attaques personnelles. Mais, ça n’arriverait que dans un monde idéal, et nous ne sommes clairement pas dans un monde idéal.

    • @gaspésien

      Pourquoi insulter les clowns de la sorte? Pourquoi toujours ridiculiser ou abaisser les clowns dans leur travail? À ce que je sache, les clowns sont loin d’être un déshonneur. Pour ce qui est d’utiliser le qualificatif de cirque, sâchez qu’il faut des ingénieurs très compétents pour concevoir et monter un chapiteau, faire la régie et les diverses installations techniques. Les clowns et les cirques sont très très bien organisés, très régimentés d’ailleurs. Pour votre information, l’armée américaine à d’ailleurs fait appel aux services du Ringling Bros and Barnum and Bailey Circus dans les années 1920 afin de bien comprendre comment ils pouvait effectuer des manoeuvres si importantes (chapiteau de 10 000 places et plus de 1500 personnes sur la route!), plusieurs fois par semaine. Alors, avant de traiter les clowns, saltimbanques et autres artistes de cirque de tarés ou de débile profond, faites vos classes ou encore changé d’expression.

      Pour ce qui est de l’article de M. Cédilot, je lui suggère une piste fort intéressante: l’agence de casting Cinq Étoile représentait ¨des figurantes¨ annocés dans une section 240 d’un autre journal montréalais.

    • @grumbar: Oui tu as raison que ce n’est pas la faute de Bernier mais bien des instances qui auraient du vérifier ce genre d’information. Moi j’en ai contre deux choses:

      1-Si le ministre est assez stupide pour laisser qui que se soit avoir accès à des informations qui pourraient mettre en jeu la sécurité nationale à qui que se soit relié ou non au milieu criminel, c’est la même chose. Exemple, il a une relation avec quelqu’un et il rompt avec elle. Cette personne a eu des informations importantes et décide de se venger et de vendre ces informations aux États-Unis par exemple. Autrement dit, le passé de sa conjointe ne devrait en aucun cas influencer son accès à ces informations. Elle ne devrait y avoir accès point final.

      2-L’obsession des journalistes et des média mais surtout celle des politiciens en chambre. Nous avons des sujet bien plus important et pressant à traiter que la couchette de M. Bernier.

    • @M. Bousque
      Vous passez à côté du problème.

      Le problème n’est pas que M. Bernier ait été attiré par elle. Le problème est de savoir s’il y a eu un enquête de sécurité sur cette dame, de savoir pourquoi elle voulait assister à des réunions du ministre, de savoir si M. Bernier était au courant des ces nombreux liens avec le crimes organisés, de savoir si des mesures ont été prises pour éviter qu’elle soit mise au courant de dossier sensibles pour la sécurité nationale du pays (des informations ça se paient) et de savoir s’il y a eu “cover up” par le gouvernement conservateur…

      Ce ne sont pas des questions qui touchent à la vie privé du couple. Ce sont des questions de sécurité national!!!

      Il est ministre des Affaires étrangères bordel! On ne parle pas de ministre des pêcheries. C’est autrement plus important.

      Le gars détient des informations stratégiques sur la positions de nos troupes en Afghanistan, sur nos plans pour mieux combattre les Talibans. En Afghanistan, il y a des trafiquants d’héroïnes (opium). 90% de l’opium proviendrait de là.
      Mme Couillard est lié au crime organisé (qui vend de l’héroïne).
      Combien de degré de séparation croyez-vous qu’il y a entre elle et les Talibans qui se financent par le trafic de l’héroïne?
      Les informations ça se paient et ça voyage vite. Les langues, elles, se délie parfois un peu trop rapidement par inadvertance. Le chantage fonctionne aussi très bien parfois…

      Bien sûr, tout ça n’est qu’un risque potentiel et reste peu probable. Mais on ne badine pas avec la sécurité national. On ne prend JAMAIS de risque avec des enjeux aussi sensible

      Laissez-moi vous donnez un exemple à quel point c’est sérieux la politique étrangère et les questions stratégiques:
      Une amie à moi a été récemment embauché pour travailler au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS). Elle a dû faire des tests psychologiques, 5 ou 6 entrevues, un DÉTECTEUR DE MENSONGE, elle dû donner le nom d’à peu près tout le monde qu’elle connaissait. Tout ses emplois, tout ses colluègues, toutes ses anciennes adresses, etc.
      Et tout ça pour un simple poste de recherchiste et d’analyste.

      Maintenant Mme Couillard était la “conjointe” (dixit Bernier) du ministre le plus important du cabinet, celui en possession des informations les plus critiques (avec celui de la sécurité publique, Stockwell Day, bon ami de M. Bernier et avec qui le couple mangeait…).
      A-t-on au moins enquêté sur elle? Ce serait la moindre des choses et les Canadiens ont le droit de savoir si nos services de sécurité ont fait leur travail ou bien s’il y a eu un passe-droit pour la blonde du ministre.

    • La différence entre cette photo et la régulière? Avant il y avait 2 totons cachés et un toton visible, maintenant les trois totons sont cachés.

      Sérieusement, si le ministre continue d’agir en décérébré comme il le fait si bien, c’est Mme Couillard qui va avoir honte du passé de Bernier, plus l’inverse.

    • 1/ est-ce que cette femme collectionne les gars-patchés ? 2/ est-ce que cette femme à des patchs?,,3/ il serait peut-e^tre bon de savoir avec qui elle est en ce moment?-4/–ben oui , c,est sa vie privée, mais une fois que cette personne s,’affiche en public avec n’importe qui,et surtout avec des gens ciblés et connus , c’,est bye bye vie privée…

    • Mon avis?
      Elle aime l’apparence du Pouvoir.
      Elle s’acoquine avec les gens qui semble le détenir.
      Bien ou mal? Aucune idée.
      Est-ce que ça nous concerne?
      Je crois que oui. Je crois.
      Qu’il fréquente une jolie femme, bien plantée (!) et qui peut parfois, selon certain, manquer de jugement quant à la tenue “officielle” à revêtir , çà ça le concerne et c’est pas de nos affaires.
      Par contre, que mon ministre des affaires étrangères, M. Maxime Bernier découvre, apprenne à connaitre, s’intéresse assidument et fréquente une femme ayant un passé trouble, un passé pas si passé que çà, et bien moi, çà me questionne. On ne parle pas de consommation de drogue ou même d’un peu de porno. Non. On parle de relation humaine. D’une femme qui a choisi de vivre dans un certain style de vie. Qui sans jamais avoir été accusée de quoi que ce soit, l’a tout de même endossé et cautionné.

      Je me questionne sur le jugement de cet homme.

      Oui, le passé est le passé. Oui, elle a peut-être changé.
      Chacun, nous évoluons en tant qu’être humain, c’est sur.
      Mais ça demande de Vouloir le faire. C’est la base.
      Le Pouvoir, d’un coté ou de l’autre reste le Pouvoir.

      Ce que M. Maxime Bernier fait dans sa chambre à coucher ne m’intéresse nullement, par contre ce qui se passe lors de ses relations interpersonnelles revêt une autre dimension.

      Je sais pas. Y m’semble…

    • Je pense à tout ça… et je me dis que finalement, si elle aime tant que ça les criminels, ça ne pourve qu’une chose… C’est que notre gouvernement n’est rien d’autre qu’une mafia!

    • Comme le dit la vieille Maxime : Qui se ressemble, se rassemble ou bedon le contraire ?
      Sur la photo, on voit que le gars vient de se flouer les pieds dans les plats. Ça me rappelle le film de Woody Allen ou le comédien devient flou tout à coup. Je n’ai rien à dire sur la dame. Je ne suis ni pour, ni contre bien au contraire. Le coeur à ses raisons que la raison d’État ne connaît pas ! Alors imaginons pour le corps. Par contre, je trouve que le gars derrière me semble un peu pâle ?

    • Patrick,

      je ne sais pas si tu es au courant des statistiques ici et si ça fait une différence, mais moi, de mon côté, je n’en reviens pas de la folie furieuse qui anime les internautes depuis le début de cette histoire : ils veulent voir des photos, encore et encore, ça ne dérougit pas!!! Pourtant, elle n’est pas une “porn star” à ce que je sache! Ou bien on ne connait pas encore son pseudo…

      http://renartleveille.wordpress.com/

    • Julie Couillard est une fille qui ne jure que par le luxe et la richesse qu’elle n’aurait pu se procurer autrement. Son seul atout, c’était d’être belle et attirante et elle choisit toujours le chemin le plus facile pour y arriver peu importe la morale. Derrière chaque motard, il y a une blonde de motard qui partage les mêmes idéaux.

      Une seule question : s’il faut faire enquête sur les conjoints de ministres, n’aurait-il pas été plus facile de faire une simple enquête sur Maxime Bernier et de se rendre compte bien rapidement que c’est un méchant ÉPAIS ET MORRON !!!! Pas besoin d’une grande enquête pour découvrir ça….le problème aurait été réglé avant même d’apparaître.

    • Ce qui est drôle lorsqu’on lit les commentaires de certains blogueurs, c’est que nous remarquons la contradiction dans le discours de certains.

      “Laissons le tranquille, c’et sa VIE PRIVÉE”….remarquez les personnes qui écrivent cela dans leurs opinions, ce sont les mêmes personnes qui ont tirer à bout portant sur André Boisclair parce qu’il était “Fif” et qu’il à déjà “sniffé de la Coke”.

      C’est drôle comment la vie privée peut-être PRIVÉE quand on est “pute de luxe”, mais non lorsque l’on est gai!

      P.S….@Bousque…..tellement AUCUN RAPPORT votre intervention!!!!!

    • Bernier comme ministre des Affaires étrangères est déjà une anomalie grandiose et une insulte à la diplomatie.

      De plus, un petit fonctionnaire qui trimballe uniquement le courrier est soumis à une côte de sécurité bien poussée … ou toute sa vie, celle de ses proches sont passées au peigne fin. Même son dossier de crédit est feuilleté. Et on ne prend même pas la peine de signer à ce “ministre” que sa copine …a flirté avec les motards. Ça n’arrive qu’au Canada.

      Enfin, il a un drôle de goût ce “ministre”. Après Les Jos Louis, Mme Couillard. La vulgarité de sa garde robe aurait pu lui mettre la puce à l’oeil. Il ne sait pas c’est quoi le bon goût en … nourriture et en élégance

    • Il faudrait que l’opposition attaque Maxime Bernier sur son incompétence flagrante au lieu de ce sujet sensible mais voyeur qu’aime entretenir la presse en général. Est-ce mieux Monsieur Lagacé?

    • Re-bonjour Patrick,

      Admettons que tu es célibataire.
      Tu rencontres un fille super trippante.
      Tu trips au boute.

      Elle travaille chez… Quebecor.
      Tu vas t’empêcher de sortir avec?
      J’en doute.

      Et un jour, tu arrives au bureau, ton
      patron te fais venir dans son bureau
      et te dit que ta relation n’est pas saine
      pour l’entreprise, que tu devrais peut-être
      la re-considérer.

      Tu vas lui répondre quoi?

    • @ Kenny_jr

      Il n y a aucune commune mesure entre un pigiste dans un journal …. et le ministre des affaires étrangères d’un pays.

    • @ hamak_yavel

      Vous allez descendre tous les seins du ciel ? Faites-vous parti du personnel de soutien ? Blague bien entendu ! :D

    • Quand un ministre ose se pavaner à la Chambre des communes avec un numéro tel que Julie Couillard, n’est-ce pas là , la pruve qu’il n’y a pas de vie privée.
      Il n’y a qu’un couillon qui fréquente une Couillard.
      Dehors au plus vite, Ministre Bernier! Vous me faites, vous savez quoi….
      Pour être Ministre, il faut avoir du jugement et vous n’en avez pas.

    • Le fait qu’elle ait été associée à des criminels ne fait pas d’elle une criminelle. En droit, il n’existe d’ailleurs pas de notion de crime par association, ce qui enfreindrait toute notion de liberté individuelle. Selon les raisonnements que je lis ici, tous ceux qui ont un “chum” qui cultive du pot dans sa cour seraient donc eux aussi des mécréants… À titre de ministre, Bernier a peut-être manqué de jugement en se paradant aux côtés d’une femme dont la tenue vestimentaire ne “fittait” pas trop dans l’univers asseptisé d’Ottawa, mais à titre privé il n’a rien fait de mal. Quant à elle, si a “tripé” sur deux ou trois “bad bays” dans sa jeunesse, c’est son affaire et ça ne regarde qu’elle.

    • @ CSCapital: je ne peux que vous soutenir dans le commentaire suivant: Derrière chaque motard, il y a une blonde de motard qui partage les mêmes idéaux.

      J’ai une proche de mon entourage qui chaile pcq son chum est un bum, sans romantisme, qu’il la surveille, qu’elle ne peut rien faire toue seule, etc… mais ça fait quand même 15 ans qu’elle est avec son bum qui fait dans le «vol et recel» et autres trucs de ce genre… sans oublier qu’elle oublie vite tout ça quand elle pense à leur 2 skidoo, 2seadoo, au bateau 40 pieds et au chalet dans le nord par contre !

    • «Si le ministre a trempé au sein du monde interlope, d’une manière ou d’une autre, il faut connaitre sa position actuelle sur cette affaire…» Bien d’accord! On pourrait chercher à l’«interroger». L’affaire serait vite retenue dans la «Maison close» dont l’adresse est bien connue. Et pour des raisons personnelles, Maxou nous annoncerait sa démission. Mouarf! On peut tjrs rêver!

    • Y a vraiment des gens qui la trouvent belle? Elle est pourtant d’un vulgaire…

    • “Mais c’est vrai, chut, il s’agit de la vie privée du ministre, alors il ne faut pas de poser de questions”

      Oui, ça l’est toujours.

      Mais si vous voulez examiner la vie privée de Maxime Bernier, alors examiner celle de tout les politiciens, pas juste ceux des partis que vous n’aimez pas.

      Je veux tout savoir sur la vie privée de tout nos politiciens. Je veux connaître tout ceux qui couchent avec des prosituées (acte criminel), tout ceux qui consomment de la drogue (acte criminel), tout ceux qui trompent leur femme (on ne peut leur faire confiance), tout ceux qui mènent une double vie (homosexualité non avoué) bref, tout, tout, tout.

      Si Maxime Bernier est un risque pour la sécurité à cause de soit-disante confidence sur l’oreiller, alors tout les politiucuens de tout les partis doivent être “oscultés”. Ou alors c’est parce que vous détestez Bernier que vous assummez automatiquement qu’il va dévoiler des secrets d’État à sa copine et que les autres ne feraient jamais ça…

      Oh, et lâchez moi l’histoire de robe svp… Si c’est vraiment ce qu’elle portait, il n’y a rien là. Arrêtez d’être aussi prude svp.

    • «En droit, il n’existe d’ailleurs pas de notion de crime par association, ce qui enfreindrait toute notion de liberté individuelle.» Je vis sur qu’elle planète, là? Faut expliquer!

    • @ martinboily,

      Antoine de St-Exupéry avait écrit: “L’essentiel est invisible pour les yeux.”

      Ray Charles a rajouté: “On ne voit bien qu’avec les mains…”

    • Très exceptionnellement @ trifluvien54. La cravate de notaire, vous connaissez? Le «Prince» mène à ce petit jeu. Je blague, itou!

    • Julie Couillard aime les criminels, donc Maxime Bernier est criminel.

      C.q.f.d.

      (s’tune farce, dîtes-pas ça à Normand Baillargeons là!)

    • Elle est pas belle cette femme. Une accro au cash et au pouvoir qui n’a rien entre les deux oreilles. Enlevez-lui sa paire de seins et elle est ben ordinaire.

    • …est ce que quelqu’un sait l’age de la dame,? on ne peut pas toujours dire que ce sont des erreurs de jeunesse quand on dépasse 25-30 ans,?

    • @ kenny_jr

      Ta question est très pertinente et porte à réfléchir. Ils auraient sûrement des choix à faire.
      Mais, dans le cas du ministre, ce n’est pas pareil. La sécurité de milliers de personnes est en jeu. Il détient des informations très privilégiées. Alors, ce n’est pas seulement du domaine du privé. Nous sommes en droit de savoir. Ils sont quand même payé avec nos taxes!! La transparence devrait être une qualité première lors de l’embauche.

    • Pour martinboily, la vulgarité et la beauté ne sont pas nécessairement incompatibles. Il n’est pas nécessaire d’avoir du goût pour bander.

      Euh, bon c’est pas ça que je voulais dire. J’aimerais bien comprendre c’est quoi cette idée de problème de sécurité? Vous croyez que les ministres n’ont rien d’autre à faire quand ils voient leur blonde que de réciter le contenu des dossiers «Top secret» qu’ils lisent parfois au bureau quand ils ont le temps? Je trouve qu’il y a beaucoup d’exagération dans le potentiel de danger national avec les blondes ou épouses des ministres et députés.

    • @ Timag

      Tu n’es pas un Québecois, tu es un Canadien car tu es fédéraliste!!!!
      Pas dur à comprendre ça me semble.

    • C’est incroyable comment certain peuvent être bête et méchant, ou tout simplement innocent. Dans les années 70 je faisais parti d’une bande de motard et tous les membres du club travaillais, aucun BS. Suite à une enquête de la CECO sur les bandes de motards criminalisés, le quotidien le soleil publiait que notre groupe vivait des fruits de la prostitution, de la vente de drogue et de la protection des danseuses. Rien n’était plus loin de la réalité que ce genre d’affirmation, les membres du groupe ne voulaient que se faire du fun, avoir un local ou faire des partys et se payer du bon temps. Bien oui il y avait de la drogue, comme partout. Tous les gars de bicycle aime allez aux danseuses et vice et versa. Mais parce que des policiers pour se moussé avait affirmés que nous étions des criminels, certain journaliste se sont fait un plaisir de publier ces mensonges sans prendre la peine de vérifier l’exactitude de l’information et en rajoutait. Vous imaginer-vous les commentaires des mon-oncles et des ma-tantes ! Pourtant aujourd’hui, certain de ces membres ont fondé des compagnies, employant plusieurs personnes ou se sont impliqués dans diverses causes politiques, humanitaires et sociales le tout de façon parfaitement honnête et légale.
      Que maxime Bernier soit un loser je n’en ai rien à foutre, mais de crucifier la madame couillard parce qu’elle a eu un passé soit disant nébuleux, la je ne suis pas d’accords et ça me fait rire, je connais trop le laxisme de certain journaliste et l’incompétence de certain policier pour commencé à vomir sur des personnes qui ne sont pas impliqué dans aucun scandale.
      Réveillé vous donc, vous ne réalisé pas que maxime Bernier est le sujet à abatte, autant les libéraux que les bloquistes se servent de toutes les occasions pour le salir. Moi ce genre de campagne de bas étage, tout ce que j’en retiens, c’est que les partis d’opposition non vraiment aucun argument sérieux à proposé au canadien pour remplacé les conservateur, ils agissent donc à la manière américaine en salissant les autres.
      @grimlock, en fin de compte, tous ceux qui n’ont pas eux une vie de monastère peut voir leurs noms trainés dans la boue, toi aussi. Le droit à la vie privé ça ne veut plus rien dire ?
      @ gofrankiego ouai bravo excellente affirmation, j’évolue maintenant parmi les policiers, tu ne doit pas être bien vieux pour faire ce genre d’affirmation, tout le monde peut changer en bien ou en mal. En fin de compte la mentalité de petit village n’est jamais bien loin.
      Moi ce qui me dérange vraiment c’est qu’un parlementaire en profite pour salir une citoyenne sans risque d’être poursuivis pour atteinte à la réputation vu son statut de parlementaire. Je trouve que c’est un abus de pouvoir.

    • @martine_h,

      Je ne comprends pas que vous disiez que mon affirmation relève de préjugés, à mes yeux cela relève du GBS.

      Les gens ne changent pas, au mieux ils cessent un certain type de comportement, au pire, il font semblant, nous font accroire qu’ils changent.

      Un tueur restera toujours un tueur, ainsi qu’un violeur ou un pédophile. Une fois que la personne adopte un certain comportement rien ne la changera. Ils ne changent pas pour une seule raison c’est qu’il éprouve du plaisir à reproduire un comportement.

      Dans le cas dont nous discutions, le cas Couillard, cette femme a vécu dans ce milieu avec ces gens et a vécu de trafic (drogue et prostitution) et quand je dis qu’il faut NÉCESSAIREMENT être différent pour cela je crois que ce n’est pas une affirmation gratuite.

      Personnellement je n’accepterais pas un cadeau d’une personne qui en a abusé une autre pour me l’offrir, autrement dit, si je sais que les fleurs qu’on m’offre proviennent de l’argent qu’une jeune fille de 14 ans a donné pour avoir son FIX, et que demain elle se prostituera pour en payer un autre, moi ces fleurs elles me dégoûtent, cet argent qui paie la maison je n’en veux pas, je ne veux même pas y mettre les pieds.

      Les choses changent pas les gens, et j’ajouterais que n’importe qui qui a un dossier criminel, ce dossier le suit toute sa vie même si l’événement s’est produit nombre auparavant et que c’était pour une pécadille. Pourquoi devrait-on souffrir d’amnésie pour le cas dont nous discutons ?

      Mme Couillard doit rester dans le milieu auquel elle appartient.

    • @ kenny_jr

      À ce que je sache, travailler chez Quebecor n’est pas un crime…

      Mme Couilard a été associée pendant plusieurs années avec des gens du crime organisé. Elle en était consciente (on s’entend que les Hells, ce n’est pas un club de bridge, ou un groupe de tricot de courte-pointe). Elle a sûrement profité des recettes du crime de façon indirecte (des vêtements, des bijoux, une voiture, ou tout simplement l’argent pour aller faire l’épicerie).

      Lorsqu’on occupe un poste aussi important que celui de premier diplomate du pays, les informations auxquelles on a accès sont confidentielles et très importantes au niveau de la sécurité nationale. Le genre d’information que le crime organisé aime avoir…

      Et là, quand on apprend que Mme Couillard a fait la demande d’assister à des réunions confidentielles du ministre dans ses fonctions, on doit se poser de sérieuses questions quant à ses intentions.

      @ runlolarun

      Ce n’est pas qu’une question de notion de droit et de casier judiciaire dans ce cas-ci. Lorsqu’on entreprend une enquête de sécurité pour un poste important donnant accès à de l’information qui pourrait compromettre la sécurité nationale, on cherche à savoir si le candidat pourrait faire l’objet de pressions extérieures, de chantage, etc.

      Dans ce cas-ci, une personne qui a eu de nombreux liens avec le crime organisé, qu’elle ait commis des crimes ou non, pose problème. Les contacts, actuels ou non, de cette personne pourraient utiliser cette femme pour faire pression sur le ministre.

      Aussi, imaginez qu’un membre d’un gouvernement étranger doit remettre des informations confidentielles au ministre canadien. S’il connait le passé douteux de la conjointe du ministre, comment la diplomatie va être affectée?

    • -Que vois-t-on sur la photo ?
      -Trois totons !

    • @Veronikka

      Et vous, si votre patron vous faisait part de sont dessacord avec la facon dont vous vivez votre vie prive, vous lui repondriez quoi? “D’accord Boss”???

    • Ce qui est le plus ridicule là-dedans, c’est que lorsqu’un simple individu, comme moi par exemple, tente de débaucher un emploi de technicien au sein de certains ministères du gouvernement fédéral, il doit passer une batterie de test, entre autres une étude approfondie de ses antécédents et de ceux de sa famille. Hum!

      Mais pour un ministre et sa copine, semble-t-il qu’il n’y a rien de semblable. Vive la transparence de la classe politique.

    • Maxime Bernier a vraiment le cerveau dans ses culottes…

    • @Machiavel

      ce sont les fonctionnaires qui font le boulot, les ministres ne font que les relations publiques. Un fonctionnaire lit vraiment les dossiers, il les suit sur plusieurs années, connaît pas mal plus de monde relié au domaine où il exerce, etc. Un exemple au hasard: Charles Guité.

      Un Jos Louis avec ça?

    • La question que je me pose est est-ce que Mme. Couillard avait parlé de son passé trouble et de celui de ses anciens conjoints avec Bernier?Que ce passé trouble pouvait le mettre dans l’embarras?Si oui Bernier n’a aucun sens politique en plus d’être con,si non elle est irresponsable OU ELLE AVAIT DES IDÉES EN ARRIÈRE DE LA TÊTE…

    • @dcsavard

      Si je comprends bien ton point de vue, les antécédents du Ministre et de ses proches ne dérangent pas, car il ne lit pas les dossiers, ne les suit pas sur plusieurs années, connait moins de monde que le fonctionnaire relié au domaine où il exerce, etc. Outch! Pas fort, pas fort.

      Si je comprends bien, un Ministre peut côtoyer de près les milieux louches de notre société, ce n’est pas grave, car il ne fait que des relations publiques. Moi, quand j’entends “relations publiques”, il y a automatiquement le mot “image” qui me vient en tête. Il est Ministre de quoi déjà notre cher Bernier? Affaires étrangères et Commerce international Canada? Donc, il nous représente à l’étranger et quelle image envoie-t-il à nos compatriotes du monde entier : c’est pas très sérieux son affaire quand ta blonde trempait il y a quelques années à peine dans le monde interlope. Et les liens sont-ils tous rompus avec ce fameux milieu perverti? Ça reste à savoir.

      Enfin, devrions-nous peut-être abolir la classe politique pour laisser les fonctionnaires travailler en paix puisque ce sont eux qui font la vraie job… Pour les relations publiques, on pourrait mettre n’importe quel clin clin dont les fréquentations et leur passé sont inconnus puisque ça ne dérange rien.

      Avant de dire des conneries, svp, tourne ton clavier 7 fois avant d’écrire.

    • Toute cette histoire a été amenée aux médias pour qu’on ne se pose pas trop de questions sur Jean Duceppe et sa gang. En mettant le focus sur Maxime Bernier et sa copine un peu louche, Duceppe essaie de nous faire oublier qu’il ne peut pas faire grand chose à la Chambre des Communes. Ça a marché avec le scandale des commandites, ça marchera avec le scandale Maxime Bernier. Pendant ce temps, Duceppe se fait oublier et cache surtout la raison pourquoi il s’est fait élire à Ottawa : la souveraineté. Pas populaire la souveraineté ? On cherche le zouf dans la parti d’en face. Yes ! Maxime Bernier réfléchit par sa braquette ! On appele le JdeQ, la Presse ou n’importe quel journal montréalais. Ils sont tellement manipulables et go ! On se fait oublier. La madame a été proche des motards ? Et puis, qu’est ce que ça peut bien foutre ! Il est clair que Bernier l’a pas choisi pour son bacc en littérature polonaise et il est clair que Bernier ne lui a pas raconté comment le budget de 2007 était bâti. Je pense même qu’il a dû lui dire dans le creux de l’oreille lors du souper protocolaire ou Duceppe était assis à 2 tables de lui : “Regarde le zouf là-bas. Lui, c’est pas une lumière …”

    • @ kenny_jr

      Chaque emploi est différent et implique un certain nombre de sacrifices, dépendemment du mode de vie de l’employé.

      Une policière peut-elle vivre avec un voleur de voiture?

      Or, de toute évidence, il y a asser d’éléments dans cette histoire pour se poser de sérieuses questions, n’en déplaise à votre esprit romantique…

    • Je crois bien que le passé d’une amie intime d’une personne occcupant des fonctions doit être connue. Ca ne fait pas partie de la vie privé des personnes impliquées. Julie Couillard de par son passé trouble récent, c’est comme si on fréquentait des membres de la mafia.

    • Wow! Je crois que c’est une bonne chose pour le monde interlope.
      Ça va faciliter l’importation et l’exportation de substances euphorisantes.
      à moins qu’ici on parlent d’armes. Blagues à part qu’est-ce quelle fait là, elle?
      Il me semble que c’est le début de tout les films de gangsters américain que l’on vois depuis toujours. On es-tu cave? c’est sure qu’on va rester jusqu’à la fin du film. pi on va encore se faire avoir….

    • ,,,,avec ce que nous venons de savoir ,aujourd’hui, lundi, 26 mai, que cette dame est impliquée dans la sécurité y compris celle des aéroports, ..cela ne nous rassurent pas du tout, avec ses ex amis qui sont motards, son autre ex qui est ministre au fédéral,,, comment être certain que la sécurité du Canada est bien assurée,,,,il y en a qui peuvent profiter de cette situation… qu’attends la GRC pour mettre fin à cette situation critique ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité