Patrick Lagacé

Archive du 15 mai 2008

Jeudi 15 mai 2008 | Mise en ligne à 14h39 | Commenter Commentaires (98)

Jésus de Saguenay : la prière à l’index ?

Décision de la Commission des droits de la personne : les élus de Saguenay n’ont pas d’affaire à réciter une prière avant le conseil municipal. Pour la CDP, c’est clair : la décision du Tribunal des droits de la personne à propos d’une cause similaire à Laval fait en sorte qu’il n’est même pas nécessaire de porter l’affaire devant les tribunaux.

Deux citoyens du coin avaient porté plainte, estimant que la prière brimait leur liberté de conscience. Mais le maire de Saguenay, l’inimitable Jean Tremblay, persiste et (se) signe : il veut maintenir la prière.

Baon.

Par où commencer, donc…

Un, je trouve que la prière n’a pas sa place dans un hôtel de ville. Les élus municipaux, c’est l’État, qu’on aime ça ou pas. Et l’État n’a pas de religion. Mais bon, je suis un peu ayatollah laïc, dans ce registre : je voudrais bien que le crucifix de l’Assemblée nationale soit mis à l’index.

Deux, je trouve qu’il faut être chipoteux en simonac pour saisir la Commission des droits de la personne d’une question semblable. Pas extrémiste, pas exalté, juste chipoteux, du genre qui s’enfarge dans les fleurs du tapis. Je crois que les gens qui s’enfargent dans les fleurs du tapis ne font pas suffisamment de gymnastique horizontale en duo avec un être aimé.

Trois, le maire Tremblay, qui se vante de gérer sa ville en bon père de famille, sans trop dépenser, devrait avoir le bon sens de comprendre qu’il va plonger sa municipalité dans une bataille juridique longue, coûteuse et ridicule s’il s’entête. Bref, l’argent des citoyens dépensé pour défendre le droit de parler à Jésus avant les séances du conseil. Je ne pense pas que vos ouailles vont apprécier, M. le maire.

Quatre, la religion, ce n’est pas ma tasse de thé, la religion catholique est de moins en moins celle des Québécois (ne me parlez pas de croyants, parlez-moi de fréquentation des églises) et c’est une affaire privée. En privé, priez, lévitez, communiez tant que vous voudrez, bravo. Rien n’empêche le maire et les croyants qui forment le conseil municipal d’aller se faire bénir à l’église avant chaque séance.

Cinq, il fait beau dehors et je crois que je ne vais pas aller au bureau, finalement. Ne le dites pas au patron.

Oups, il m’appelle. Il est comme Dieu, il sait tout, entend tout, voit tout.

Lire les commentaires (98)  |  Commenter cet article






Jeudi 15 mai 2008 | Mise en ligne à 8h09 | Commenter Commentaires (107)

Quand les islamistes appellent la police

islam-brucem.jpg

Récemment, je vous parlais d’un caricaturiste de Nouvelle-Écosse, Bruce MacKinnon, qui avait éloquemment illustré l’affaire de l’ex-blonde de Maxime Bernier. Je suis tombé sur ce dessin en fouillant une controverse dans laquelle MacKinnon est impliqué : des militants islamistes de Halifax sont choqués contre une de ses caricatures, publiée dans le quotidien Chronicle-Herald.

Qu’ont-ils fait ?

Ils ont porté plainte à la police.

Ma chronique du jour s’appelle Touche pas à mon Prophète. Elle parle d’une tendance, chez les islamistes canadiens, à grossièrement exagérer quand ils réagissent à du contenu journalistique qu’ils jugent « offensant » ou insensitive, comme disent les Anglais quand il est question de ces dossiers.

Bref, les groupes de pression en faveur de l’islam, comme tous les groupes de pression, sont parfois risibles dans leurs revendications, dans leurs victimisation, dans leurs exagérations. Ils le sont particulièrement par les temps qui courent, on dirait.

Lire les commentaires (107)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité