Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 9 mai 2008 | Mise en ligne à 16h43 | Commenter Commentaires (53)

    Stress, de Justice : un clip qui va vous hanter

    Il y avait longtemps que je n’avais pas été remué comme ça par un clip. Le groupe français s’appelle Justice, la chanson (qui vous reste dans la tête) s’appelle Stress. Une bande de jeunes qui cassent tout, qui tapent sur les passants, qui vandalisent, qui volent une voiture, y mettent le feu. Sous les yeux d’une petite équipe qui les filme (et qu’on ne remarque qu’à la fin). Bref, L’Orange mécanique, version musique techno, sauce 21e siècle. C’est, en effet, stressant…

    Je n’arrive pas à me faire une tête sur le message (s’il y en a un)…

    Ça dénonce la violence ? Sa glorification ? Sa représentation ? Notre passivité quand elle frappe ? Je vais devoir le regarder encore…

    Textes sur le phénomène ici et ici.

    Y a-t-il des lecteurs français dans la salle ? Peuvent-ils nous donner un peu de contexte ?


    • Excellent!

      On dirait que c’est grandement inspiré d’un clip d’Aphex Twin, Come to Daddy.

      Y’a plusieurs similitudes, les immeubles, la horde enragée, le bâton sur les barreaux, les rythmes aussi pour la musique.

      Allez voir ça.

      http://www.youtube.com/watch?v=5Az_7U0-cK0

    • Le message ?

      “Trop con pour réfléchir, je cogne,”

    • Le message nimzo c’est

      ”Voici la génération dont l’enfance fut bercé par les Teletubbies”

      La génération youtube qu’elle va s’appeler.

    • Tiens, ça me rappelle mes années en France. Des petites cailleras qui n’ont rien d’autre à foutre que de glander, frapper et intimider les gens. Je l’ai vu plusieurs fois, je les ai même vu s’en prendre à une fille et se sauver comme des mauviettes dès que la fille s’est fâché et à voulu répliquer, de vrais larves… Je ne vois pas trop le but d’un clip comme ça, on fait vraiment n’importe quoi au nom de l’art parfois. Un clip comme ça, c’est hypra-violent, ça créé un buzz autour de la violence urbaine et de la situation souvent pas facile de ces jeunes et ensuite le sujet retombe dans l’oubli. Donc bof, encore de la violence gratuite qui en bout de ligne ne servira à rien sauf aux quelques crétins qui trouveront que ce clip “déchire grave”. Par contre la musique est pas mal ;)

    • Pardonnez-leurs car ce ne sont que de petits incompris qui ne font qu’exprimer leurs frustration vis-à-vis une société responsable de tous leurs malheurs. Mais, heureusement, pour ces chers petits qu’ils ne vivent pas ici. La juge Ruffo, si elle était encore là, aurait pu tous les condamner à suivre un cours de voile à St-Donat. Tout en dénonçant évidemment leurs parents irresponsables ainsi que la brutalité policière.

    • Ce clip est un trucage.Officiellement c’est un clip futuriste dont l’action se déroule en 2085. Dans les faits, il s’agit de partisans du Canadien de Mouréal sur la Ste Catherine après la première victoire de la Coupe Stainless en 92 ans. Ls gens manifestent leur joie en tuant, frappant, volant. Back to the future? Of course dear friends. Ce clip a été filmé en 1986 et 1993, toujours à Mouréal. Décidémente, je n’aime pas les micro-céphales partisans du CH.

    • Sortis des normes, des règles, bref, de la camisole de force qu’est la société, voilà ce que nous sommes “réellement”. On peut comprendre qu’il n’y a a plus beaucoup de société quand ça se passe de même. Hum, je suis Québécoise. Est-ce que cela fait quand même?

    • Inquiétant à voir. j”espèere que ce n”est pas ce que l’avenir nous réserve.
      Je pense que roumbec2 serait probablement heureux que ce scénario se produise à Mourial. Jalousie, quand tu nous tiens,

    • N’est-ce pas la suite logique du « happy slapping » qui a débuté en Angleterre et s’est répandu rapidement en France. Avez-vous entendu parler de ce slogan que les nantis affichaient sur les murs: “Luttez contre la pauvreté : tuez un mendiant !” Ce slogan triomphait dans les grandes villes de quelques dictatures d’Amérique du Sud.
      Entre 1999 et 2004, selon un rapport de statistique Canada,pas moins de 2,3 millions de Canadiens ont été harcelés au point de craindre pour leur vie ou celle de leurs proches, la violence conjugale a frappé plus d’un million de Canadiens durant la même période. Un phénomène dépasse en ampleur la violence conjugale: le harcèlement criminel. Un Canadien sur 10 âgé de plus de 15 ans (2,3 millions de Canadiens dont 1,4 million de femmes) a été harcelé. Les victimes reçoivent des appels téléphoniques obscènes, sont suivies, espionnées ou victimes de menaces ou d’intimidation.
      Ce que ces jeunes montrent, n’est-ce pas le reflet de ce qu’ils vivent tous les jours.

    • Pour avoir vécu dans la banlieue parisienne, pour avoir vu des voitures brûler devant chez moi, avoir été attaqué par le même genre de “jeunes” (qui souvent ne sont pas si jeunes que ça) qui voulaient “casser du blanc”, avoir été insulté et menacé à maintes reprises alors que je rentrais à la maison après ma journée de travail, je peux vous certifier que ce clip n’est pas futuriste et qu’il représente la réalité actuelle de la France et de la majeure partie des centres périurbains d’Europe. Regardez-le bien, et plusieurs fois, car dans moins de vingt ans, en raison de la folie immigrationniste de notre gouvernement et de la xénophilie insensée de nos élites, beaucoup d’entre nous seront acteurs de scénarios similaires, dans le seul rôle auquel ils auront été préparés par notre social-démocratie maternisante, celui de victime passive…

    • @Norm05

      Je crois bien que tu as raison. La première chose qui m’est venu en tête en regardant la vidéo, c’est ”Happy Slaping”…

      Sauf qu’habituellement, ils ne sont pas 10 à ”happy slapper”.

      Je sais pas pour vous, mais moi ca me rend dingue qu’il s’attaque à n’importe qui comme ça, à des ptites vieilles de surcroit.

      Au moins il y en a de plus courageux, mais ça ne vire pas toujours en leur faveur : http://www.youtube.com/watch?v=Fn8PP4fw-uU

    • @sigulfr

      Vous puez la xénophobie. C’est pas parce que des immigrants se sont révoltés un jour à Paris que tous les pays seront confrontés à cela. Aussi bien faire la promotion de la race aryenne un coup parti.

    • Clip sans message , violence gratuite , c’est l’homme a son plus bas niveau
      une gagne des fausse couches ratées

    • C’est probablement ce qui arrivera dans la ville de Montréal lors de la prochaine conquête de la Coupe Stanley du Canadien! :-P

    • @roumbec2

      Nous savons fort bien toi et moi que ce film a été réalisé dans la Capitale Nationale (Qc) lors du sommet des Amérique

    • Je ne sais pas si au Québec la sortie du remake de Michael Haneke FUNNY GAMES a été médiatisée mais si vous connaissez ce film, vous serez sûrement d’accord pour dire que la violence qui y ait exposée propose une démonstration encore plus gratuite et subjective que le clip de Justice.

      Certe, ce vidéo peut déranger mais je crois avant tout que celui-ci à comme but de créer une polémique commerciale plutôt que politique. Dans ce sens, rappelez-vous du film La Haine. Là il y avait un message, une vérité sociale. Autrement rassurez-vous, les banlieues parisiennes sont loin d’être l’image démontrée. Oui les jeunes des cités sont perdus face à cet isolement, mais il est très exagéré de croire que tous sont capables, moralement, de faire du happy slaping dans les rues de Paris.

      La grande partie d’entre eux se cherchent et préfère frapper le ballon de soccer plutôt que la gueule des gens.

      Mais je préfère ce genre de débat que savoir avec qui Maxime Bernier à couché ; Plus musclé, moins matante…

    • aaaahhhh….. à quand le retour de l’inquisition!

    • … Le clip ne glorifie rien du tout. Si vous êtes révoltés, le clip a fait son travail, c’est a dire mettre en image un scénario fictif d’événements qui se produisent vraiment.
      C’est troublant, mais c’est “vrai” jusqu’à un certain point.

    • Les enfants roi son encore roi et dmeureront roi

    • C’est bien fait, mais c’est un montage. À 4:34, écoutez. On entend un bruit de coup de poing contre le conducteur de l’automobile, comme au cinéma!

      Jakob

    • Ça me fait plus penser à la version “gang” de ‘C’est arrivé près de chez vous’. L’inspiration me semble être un mélange de ce film et ce qu’ils voient régulièrement arriver autour d’eux. Pour le message, je doute qu’il y en ait un… à moins que provoquer pour provoquer ne soit un message…

    • J’arrive de Toulouse où l’extrême droite casse du beur qui casse du blanc. La situation est bien pire à Marseille mais paraît que la maff nettoie tout la nuit : relents soviétiques.
      Tandis qu’ici à Québec tout reste à faire…
      Gangs de rues , gangs de rangs et gangs de chemins forestiers.
      Moi, je suis loin de tout ça : 2 chiens , deux ceintures noires et surtout ce qu’il est désormais nécessaire pour avoir le dernier mot.

      “J’ai rien à gagner rien à perdre
      Même pas la vie
      J’aime que la mort dans cette vie d’ merde
      J’aime c’ qu’est cassé c’ qu’est détruit
      J’aime surtout tout c’ qu’y vous fait peur
      La douleur et la nuit ”
      Slimane, 15 ans ( Renaud )

    • Moi j’en ai plus compris que le fait d’etre spectateur d’evenement semblable, de ne pas intervenir par peur de manger un volé, ben un moment donnée c’est toi qui va être la cible. Alors tu as le choix, tu regarde et attend ton tour ou tu agis.

    • Ca ressemble a une partie de Grand Theft Auto

    • Ça fesse dans la mite mais, pour dire vrai, ces jeunes pas de couilles travaiillent en catimini : ils ont pas encore affronté un seul petit flic …

    • mailman2121 : j’ai beau puer la xénophobie autant que vous le voudrez, ce clip montre ce qu’il se passe tous les jours dans les banlieues d’immigrés en France, en Angleterre, en Allemagne et en fait dans tous les grands centres Ouest-Européens, et les petites frasques encore gentillettes de nos gangs de rues ne sont qu’un aperçu de ce que le Canada vivra à sont tour. Tous les pays confrontés à l’immigration de masse en Europe sont confrontés à cela, vous ne pouvez pas le nier, l’actualité en témoigne chaque jour.

      Et s’il vous plaît, traitez-moi directement de nazi au lieu d’y aller par allusions maladroites ;)

    • Si je me permets de jouer au sociologue de pacotille, je dirai que ce clip reflète une possible «tendance» occidentale et sociétale. Il ne concerne pas que la France. Au milieu des années 70, on voyait émerger le fameux mouvement PUNK et son célèbre NO FUTURE. Or, je pense, au risque de dire n’importe quoi, que le NO FUTURE est plus d’actualité maintenant que vers 1975. On nous parle quotidiennement d’une possible apocalypse environnementale et écologique. On nous parle d’une mondialisation «sauvage» (aussi sauvage que les images du clip) qui nous conduirait vers un monde totalement déstructuré.

      Je pense que, chez de nombreuses personnes, l’espoir est mince et ténu. Nous semblons nous diriger vers le pire. Face à une telle situation, il y a un possible retour au passé, une sorte de triomphe de la nostalgie d’une ère révolue. Il y a aussi la possibilité d’un nihilisme immédiat et farouche qui peut entraîner beaucoup de destruction, de hargne et de désespérance.

      En fait, je ne sais pas si, oui ou non, nous nous dirigeons vers le pire. Mais les perceptions sont souvent plus importantes que la supposée «réalité objective». Et, chez de nombreuses personnes (sûrement chez certains jeunes des banlieues françaises), l’avenir semble probablement opaque et fermé.

      C’est là ma modeste explication, dénuée de toute prétention. Bien d’autres lectures et interprétations sont possibles et bienvenues.

      Quoi qu’il en soit, je suis ravi d’avoir «visionné» et entendu ce clip. Il force mes méninges à s’activer et à réfléchir.

      JSB

    • Bravo pour attirer de l’attention c’est fait, l’utilisation du sensationnalisme est a son maximum et tout le monde va en parler. C’est important de voir que c’est un clip vidéo avec des svoitures volées qu’ils ont finalement payé afin de mettre le feu dedans sinon pourquoi se montrer le visage et se faire traduire en justice…… Imaginez vous ce clip dans les medias et tous les Francais qui les dénoncent.

      Ok intelligent pour faire parler deux mais tres imbeciles pour continuer a cultiver le racisme. Je pense que youtube devrait contribuer a lenvironnement et pas pour l’écologie et sauver la planete ou la couche d’ozone mais pour sauver la population de la violence et des prejuges envers les jeunes dans ce video….quels innocents. SVP youtube et les medias ne faites pas le promotion des ces imbécileries ou sinon mettez les en contexte…..apres le video il y a beaucoup de gens qui vont éviter la France :)

    • On dirait que c’est grandement inspiré d’un clip d’Aphex Twin, Come to Daddy.

      C’est pas juste inspiré c’est du quasi vol d’idées alors encore moins intelligents ces jeunes hommes. Ah oui c’est inspiré mais refait pas des sans génie qui cultivent le racisme.

    • À 8 contre 1, y’a pas de doute qu’ils sont très braves… Pauvres cons…

    • @mailman2121
      Et vous, vous puez l’attitude moralisatrice que sigulfr décrie. Et les gangs à Montréal et Toronto, elles sont toutes issues de la souche blanche, pure-laine? N’est pas nécessairement xénophobe celui qui reconnait les déficiences du systême et désire une amélioration. Nous avons un droit inhérent à vivre dans une société qui promouvoit notre sécurité.

      L’immigration non-règlementée, un niveau d’éducation bas, la pauvreté et une présence médiocre d’un système de justice nuisent à ce droit. De plus, les droits individuels ne priment pas sur les responsabilités des individus vivant en société. Quiconque a vécu en autres lieux que le Canada vous expliquera les périls de ne pas combattre les faiblesses notées ci-haut. Continuez à jouer à l’autruche si vous le désirez, mais ne venez pas brailler lorsque vous ferez partie des statistiques.

      Ce genre de clip démontre un malaise profond dans la société. Le pire, c’est qu’il s’en trouvera toujours quelques-uns pour les défendre, au nom de “l’Art et la Libre Expression”.

      Richard D.

    • Ça me fait penser au film ”C’est arrivé près de chez vous” mais en plus soft. ZZZZZZ

    • “Au milieu des années 70, on voyait émerger le fameux mouvement PUNK et son célèbre NO FUTURE. Or, je pense, au risque de dire n’importe quoi, que le NO FUTURE est plus d’actualité maintenant que vers 1975.” – jsbaribeau

      ===

      Un slogan tellement simpliste qu’il a été, est, et sera d’actualité à toute époque. La nature d’un slogan c’est justement d’être simpliste et de parler aux esprits simplistes. (Rien de personnel, sentez-vous pas visé)

    • ” . Le pire, c’est qu’il s’en trouvera toujours quelques-uns pour les défendre, au nom de “l’Art et la Libre Expression”.” – captrjd

      ===

      Je crois aussi qu’il est hypocrite de célébrer la violence dans ses formes “artistiques” mais tout à coup de la honnir quand elle sort de ce contexte. C’est comme l’abcès qu’on se plait à gratter et on se surprend qu’à un moment donné ça commence à saigner.

    • Pour m’être déjà fait agressé en périphe parisienne, c’est évident que ce clip à un (gros) fond de vérité. Mais la France est dans une logique de rapport de force constant où même la police est agressante. C’est dur, de subir un contrôle de routine, main au mur, fouille au corps ( au cas où que tu ailles un joint dans les poches) alors que 2 mois plus tôt tu servais de victime à des lascars. Plus de 10 ans après le film la haine, le constat reste le même, on se retrouve en souricière entre deux logiques sourdes l’une à l’autre.

      Pour ce qui est du clip, plusieurs constatation:

      - Avec ce coté ultra gratuit, on s’éloigne de la réalité. Aller à Paris pour agresser à répétition juste par haine et pour le plaisir, ça a quelque chose d’exagéré.
      - beaucoup de scène dans Paris ont l’air d’être tournée dans le 18-19 ème arrondissement qui sont des quartiers populaires. Des quartiers qui donnent sur le 93 ( département de seine saint Denis ).

      - Les protagonistes sont effectivement que des beures et des blacks qui ont l’air de venir des cités glauques du 93. Bref on ne peut pas faire plus cliché.

      - Cela n’a pas de notion de lutte sociale, les victimes ce n’est pas la bourgeoisie des arrondissement chics. Mais des blancs de quartiers populaire.

      - Pourtant les jeunes n’ont pas l’air drogué, on ne voit pas de drogue durant tout le clip. On dirait qu’ils font ça consciemment.

      Bref je crois que ça pointe le coté absurde de la chose. Derrière les revendications sociales légitime des gens des cités, se cache des fois des rhétoriques qui se mordent la queue.” tu nous prends pour des voleurs ? si c’est comme ça on va te voler.”
      Mais au final je ne sais pas ce qui est le plus choquant, la violence gratuite et absurde du clip qui se veut dérangeant, ou le coté ultra cliché qui stigmatise les maghrébins et noirs des cités.

    • Je n’ai même pas vu le clip en entier pour y voir une signification. Mon dieux. Vous êtes de quelle génération pour ne pas comprendre.

      Le groupe s’appelle Justice… Et le clip stress… C’est pas compliqué non…. Ou vous vivez dans les bois et ne lisez jamais les infos internationales ou vous êtes simplement trop bête pour comprendre le désarrois, le STRESS et l’ inJUSTICE que cette jeunesse vie en France et ailleurs dans le monde et ce au quotidien.

      Je veux bien croire que le Québec c’est presque le paradis, mais il faut vraiment manquer d’ouverture pour ne pas comprendre ce clip. Je prédis à ce clip un succès foudroyant sur la toile. En fait, ça sera du jamais vu.

      Merci à Justice de faire preuve de courage et de montrer à tout le monde l’avenir qui nous attends tout, même ici, si les choses ne changent pas.

    • Exactement Orange mécanique comme vous dites mais vraiment plus apeurant et effrayant parce que ce n’est pas de la fiction!

      Dans libération on dit

      “dans le clip, ils sont tous noirs et maghrébins et n’agressent que des blancs)”

      Je crois qu’il y a un énorme biais d’information. Il me semble qu’il y a de bons ptits blancs auss dans la gang! C’est pas évidant. Il me semble aussi qu’ils aggressent des blancs , des noirs maghrébins sans discrimination.
      Il s’agit de se trouver sur leur passage pour être attaqué!

      Peut-être ma vue est mauvaise mais je crois que “Libération” est biaisé sur ce phénomène.

    • Oups!
      Désolée j’ai compris tout de travers. Je croyais que c’était réel!
      C’est un clip alors mon dernier commentaire est stupide.

    • @ steve_p:

      “Moi j’en ai plus compris que le fait d’etre spectateur d’evenement semblable, de ne pas intervenir par peur de manger un volé, ben un moment donnée c’est toi qui va être la cible. Alors tu as le choix, tu regarde et attend ton tour ou tu agis.”

      Interprétation très juste du propos du clip. Le fait que nous voyions le perchiste et qu’à la fin, la caméra elle-même devienne la victime du gang vient démontrer votre propos avec éloquence.

    • C’Est comme ça vivre à Paris….Il n’y a pas de contexte. Aprés 12 ans à Paris pendant mon adolescence presque tous mes amis se font dépouillé, frappé racqueté de cette façon. C’est des jeunes qui viennent des quartiers pauvres et débarque n’importe où par dizaine voire parfois centaines et qui pendant 2 heures détruisent tout. Paris est violent à cause de ca. Avec du recule, si vous ne répliquez pas, ils font seulement vous faire peur, su vous répliquer, ils vous tabassent et vous dépouillent de tout vaux bien, prétieux ou non, et vous rentrez en bobette
      Vive PArsi

    • Bonjour Patrick,
      Je vous suggére un autre vidéoclip, vieux de dix ans, mais tout aussi prenant.
      IAM – Demain c’est loin: http://youtube.com/watch?v=0uQ_X6nQ8xk
      À écouter une fois, deux fois, trois fois… Les textes sont aussi éloquents que les images.

    • Z’allez donc dans la Rue. M’enfin! Ce n’est qu’une suggestion!
      http://rue89.com/2008/05/08/la-video-ultraviolente-de-justice-une-polemique-marketing
      Y’a rien à voir, dégagez! C’est du déjà vu.

    • À NIMZO:

      Merci pour vos remarques. Je ne les prends absolument pas comme une offense personnelle.

      Je pense que vous avez raison: tout slogan est réducteur et un peu dérisoire (ou simpliste). Mais je ne pense pas que NO FUTURE soit un slogan convenant à toutes les époques.

      Si je me permets de parler de moi en toute modestie, je dirai que je suis né trois ans avant le fameux baby-boom (en 1943). En 1960 j’avais vingt ans et peu de personnes, plus jeunes ou plus âgées, craignaient l’avenir. SAUF QUE, et là vous avez raison, nous avions l’impression qu’une guerre nucléaire était possible ou imminente. Mais, en dépit de cette crainte, assez effrrayante, le discours ambiant était plutôt I HAVE A DREAM (ou: we have a dream). Les aléas de l’histoire ont fait en sorte que j’étais là à Washington, le 28 août 1963, lorsque Martin Luther King a prononcé son fameux discours commençant par I HAVE A DREAM. C’était bouleversant et l’avenir semblait limpide et débloqué.

      Il ne faut pas oublier que les sociétés occidentales ont connu ce qu’on a appelé LES TRENTE GLORIEUSES (les trente années glorieuses), allant de 1945 à 1973 (30-2). Ce furent des années de grande inconscience environnementale et de relative prospérité, du moins pour une partie de la planète. C’est à la fin des TRENTE ANNÉES GLORIEUSES qu’on a vu surgir le mouvement PUNK et le fameux NO FUTURE. Avant les punks, il y avait de nombreux hippies qui manifestaient plus de la naïveté que de la crainte face à l’avenir.

      Aussi,, une dernière réflexion. Beaucoup d’humains se demandent souvent: «quelle société (ou quel avenir) allons-nous laisser à nos enfants?» Mais on peut aussi se demander: «À QUELS ENFANTS ALLONS-NOUS LAISSER LA SOCIÉTÉ ACTUELLE ET CELLE DE L’AVENIR IMMÉDIAT?» Quant à moi, je pense que la société actuelle va être laissée à de nombreux enfants qui ont de nombreuses raisons d’avoir peur et d’appréhender l’avenir. Pour des raisons environnementales et aussi pour des raisons de mondialisation apparemment sauvage.

      Je ne veux pas sombrer dans le politiquement correct en excusant toutes les violences commises par des plus jeunes ou des moins jeunes. Mais je pense, sur un plan plus explicatif que justificatif, que la violence risque d’être au rendez-vous au cours des années qui viennent.

      Je ne suis pas un pessimiste total. J’ai un tempérament assez optimiste. Mais une société «saine» se doit d’offrir de l’espoir et du positif à ses enfants.

      Je pense, en me trompant peut-être, que la désespérance est présente chez de nombreux êtres humains pour lesquels la violence peut apparaître comme une échappatoire ou une solution désespérée.

      Bien modestement!

      JSB

    • Banal, ce clip! Rien pour justifier une discussion, encore – un déBAT!

      (¹.¹;)

    • Le clip est plus inspiré du film La Haine ou encore Ma 6-T va crack-er que de Orange Mécanique! C’est sûre qui faut avoir un peu plus de culture que de seulement connaître l’œuvre de Stanley Kubrick à celle de Kassovitz… Très bon film qui reflète la réalité des banlieues marseillaises…Ça explique de où est parti l’idée du video-clip.

    • Mais ce n’est qu’un clip! La réalité est dérisoire. Les illusions sont réels. Alors, on cherchera toujours la paix, l’harmonie.

    • Justice est un groupe électro qui est plutôt connoté bobo. Leurs clips sont plus une célébration de la club-life (voir D.A.N.C.E. et DVNO).

      Ce clip est tellement exagéré et truffé de clichés que ce qu’il cherche à dénoncer c’est surtout l’absurdité des situations. C’est trash, c’est ironique, donc dans l’air du temps.

      Surtout ça fait parler: rassurez vous, si vous venez à Paris vous ne vous ferez pas plus agresser par des bandes de jeunes que si vous êtes à Montréal.

    • La violence gratuite ça fait bien rire, jusqu’à ce qu’on en soit victime.

    • Les victimes de violence sont dans la majorité des gens qui habitent ces quartiers défavorisé. Ces racailles foute le bordel dans leur propre milieu .Ils mettent le feu dans des voitures qui appartiennent a leur voisins ils merite seulement une paire de baffes

      Cette racaille devrai passer au karcher comme le disait Sarkozy lors des grosses casses qui on eu lieu il ya 3 ans dans les banlieues de paris et d’autre villes de france.

    • Vous voyez ce clip. Demain vous lisez dans le journal que la police ou un passant armé a froidement abattu quelques membres d’un gang de rue. Votre subconsciert se souvient et vous pensez: “c’est bien fait”. Subliminal. Bernays. On vous manipule. A tort… ou à raison ?

      Pierre JC Allard http://nouvellesociete,org

    • Édifiant… Un exemple parfait de pourquoi la liberté d’expression, et surtout de diffusion, devrait avoir ses limites. Ce genre de cochonnerie pourrit l’esprit des jeunes et incite à la violence, élevée en culture. Ça ne devrait pas pouvoir passer sur aucun média, et encore moins sur ce blogue. Monde de fous. Et y’a des “matgagnon” à la con pour applaudir… Quand la crasse imite une apparence de forme humaine…

    • Comme le mentionne bennybroll, ce clip est clairement inspiré du long métrage de Matthieu Kassowitz (La Haine). Mais j’aimerais apporter deux points: tout d’abord, ce qui est mise en scène ici n’est en aucune façon une glorification de la violence, mais la mise en scène d’une réalité qui ne date pas d’hier. Il y’a 30 ans, seuls les hooligans anglais s’y adonnaient lors de leurs visites (j’y avais perdu une bicyclette à l’époque)., mais les Français aiment imiter les Anglais.

      Ce qui nous amène ensuite à la racine de cette violence: la France est un pays jammé ben dur, qui assure à 80% de sa population l’illusion d’un confort sans risque, au prix de l’exclusion relative ou absolue du 20% restant; un pays qui prétend à l’universalisme, mais ou les vieux, les colorés, les pas cool sont ostracisés sans le moindre état d’âme; un pays qui, relativement à ses concurrents, s’appauvrit; un pays ou une députée antillaise est automatiquement désignée dans les journaux comme ‘issue de l’immigration’ (les Antilles françaises le sont pourtant depuis beaucoup plus longtemps que l’Alsace Lorraine), et qui n’arrive pas à se débarrasser de ses réflexes d’ancien colonisateur vis à vis des ‘indigènes’; qui s’est imaginé qu’il suffisait de laisser tomber sèchement ses dépendances africaines et nord-africaines pour se débarasser de toute responsabilité vis a vis du problème; un pays ou il est normal pour un basané de se faire traiter de ‘bougnoule’, pour un oui ou pour un non, dans la rue, à l’école, au travail, et de se faire contrôler ‘au faciès’ par la police trois fois par jour.

      Ce qui est mis en scène ici donc, c’est tout simplement la colère, une colère qui mijote depuis plusieurs décennies. Et s’il y’a quoi que ce soit qu’on puisse mettre au crédit du président Sarkozy, c’est de comprendre cette situation, mais la côte va être très dure à remonter, particulièrement dans les circonstances économiques qui prévalent et prévaudront dans les années à venir.

    • @ pympau,

      Quand même, j’ai bien du mal avec les double-messages, les symbôles trop ambigus qui laissent volontairement (hypocritement) place à deux interprétations totalement opposées.

      Pour les jeunes, ce vidéo inspire clairement la révolte et la casse, et incite à la violence les plus paumés, les plus enragés.

      Trop facile pour les “artistes” de se défendre en invoquant la simple présentation d’un tableau de la société.

      Et si la réelle intention était sincèrement de démontrer, voire de dénoncer, la violence et le désoeuvrement, hé bien, en mon sens, c’est carrément raté.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité